Vous êtes sur la page 1sur 8

POULIES-COURROIE

1 / FONCTION.
 Transmettre un mouvement de rotation entre deux arbres éloignés.

 Silencieuses, elles sont surtout utilisées aux vitesses élevées.

La tension initiale des courroies est indispensable pour garantir


l'adhérence et assurer la transmission du mouvement.

Un système à entraxe réglable ou un dispositif annexe de tension (galet enrouleur, etc.) est
souvent nécessaire pour régler la tension initiale et compenser l'allongement des courroies
au cours du temps.

Types de courroies

Il existe un nombre important de types de courroies. Elles se différencient par la forme, la


dimension et le matériau. Le choix d'une courroie est lié à ses conditions d'utilisation
notamment le couple à transmettre et la température de fonctionnement. Les différentes
formes de courroies sont: plate, trapézoïdale et crantée.

Courroies plates

Elles sont utilisées pour transmettre le mouvement sous des vitesses de rotation importantes.
Tout de même, la vitesse de rotation ne doit pas être excessive afin de limiter l'effet de la
force centrifuge.

Courroies trapézoïdales
Dans le but d'augmenter l'adhérence, la courroie de section trapézoïdale se loge dans une
gorge de même forme réalisée sur la jante de chaque poulie. Ces courroies sont réalisées en
caoutchouc armé par des fils d'acier.

Courroies crantées (page 4)

Ces courroies possèdent des crans qui engrènent avec des dents taillées sur les jantes des
poulies. La transmission du mouvement se fait par obstacle et le rapport des vitesses de
rotation est rigoureux (pas de glissement). Deux flasques latéraux permettent de maintenir la
courroie sur la jante de la poulie.

2 / COURROIES PLATES
PRINCIPE

RAPPORT DE TRANSMISSION

…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………

LONGUEUR THÉORIQUE DE LA COURROIE

La longueur théorique de la courroie peut être calculée en faisant la somme des segments
A1A2 et B1B2 et des arcs A1B1 et A2B2.

avec

d’où :

si q petit

La longueur théorique permet de choisir une courroie réelle (catalogue constructeur) dont la
longueur réelle fixera un entraxe réel calculé.

 
 

Dans tous les cas, il est nécessaire de prévoir un réglage de l’entraxe afin de permettre le
réglage de la tension de montage de la courroie.

3 / COURROIES TRAPÉZOÏDAL.
PRINCIPE :

Les courroies trapézoïdales sont les plus utilisées ; à tension égale elles transmettent une
puissance plus élevée que les courroies plates (conséquence de la forme en V augmentant la
pression de contact et par-là l'effort transmissible).
 

 
Si une puissance élevée doit être
transmise on peut utiliser
plusieurs courroies en parallèles
sur la même poulie (avec 1, 2,
3.... 10 gorges). Le montage
nécessite un bon alignement des
poulies et un réglage de l'entraxe
pour le montage et le démontage

LONGUEUR :

REMARQUES :

-         Pour obtenir de bons résultats et une bonne transmission, la courroie doit aller
suffisamment vite (environ 20 m/s). Les problèmes apparaissent au-dessus de 25 m/s
et en dessous de 5 m/s (schématiquement ,1000 tr/min est une bonne vitesse : les
problèmes au-dessus de 5 000 tr/min et au dessous de 1000 tr/min).

-         Contrairement aux courroies plates. les grands entraxes sont à


éviter car les vibrations excessives du brin mou diminue la durée de
vie et la précision de la transmission (indications : a < 3(D+d)).

 4 / Courroies crantées (ou synchrones)


 On peut les considérer comme des courroies plates avec des dents. Elles fonctionnent par
engrènement, sans glissement, comme le ferait une chaîne mais avec plus de souplesse.
Contrairement aux autres courroies, elles supportent bien les basses vitesses et exigent une
tension initiale plus faible.

  
4 / EXERCICES

Exercice 1

Soit un système d’entraînement, composé de deux poulies et d’une


courroie crantée (série légère). Les poulies ont le même nombre de dents
(Z = 65) et font parti de la série légère.

L’entraxe a est fixé à 400mm

1/ Réaliser le schéma du mécanisme

2 / Déterminer la relation littérale entre la longueur de la courroie,


l’entraxe a, et le diamètre primitif des poulies.

…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………

3 / Calculer le diamètre primitif des poulies


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………

4 / déterminer la longueur théorique de la courroie

…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………

5 / En sachant que la courroie a un nombre entier de dents, déterminer


complètement la courroie (nombre de dents, longueur effective).

…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………….

6 / Justifiez de l’emploi d’un tendeur.

Exercice 2 :

Un moteur électrique (puissance 750 W, vitesse de rotation 1500 Tour /


min), entraîne une vis sans fin 1 (4 filets) Cette vis sans fin transmet le
mouvement à la roue 2.1 (Z2.1 = 80 dents). Le mouvement de rotation
est ensuite transformé par un système poulies courroie (d2.2= 40 mm,
d3.1= 120mm) qui transmet le mouvement au pignon 3.2 (Z3.2= 40
dents). Le mouvement de rotation est ensuite transformé par le réducteur
à engrenages (3.2 ; 4.1 ; 4.2 ; 5 ; 6) avec Z4.1 = 60 dents, Z4.2=20
dents Z6=80 dents.