Vous êtes sur la page 1sur 2

Nourdine MALIH PSI - My Youssef Rabat

S ÉRIE : R ÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES 3. On considère les suites (un ), (vn ) et (wn ) définies par leur premier terme
u0 , v0 et w0 et les relations suivantes :
B Exercice 1.
un+1 = −4un −6vn
(

Déterminer les couples (x, y) de R2 pour que la matrice A admette u comme vn+1 = 3un +5vn
vecteur propre : wn+1 = 3un +6vn + 5wn
x 1 1 1
! !
un
!
A= 1 y 1 u= 2 pour n ≥ 0. On pose Xn = vn .
1 1 0 3 wn
B Exercice 2. Calcul d’une puissance n-ième Exprimer Xn+1 en fonction de A et Xn .
En déduire un , vn et wn en fonction de n.
Soit A la matrice suivante :
B Exercice 5. Commutant de A
3 0 −1
!
Soit A la matrice
A= 2 4 2 . 1 0 −1
!
−1 0 3 A= 1 2 1 .
2 2 3
1. Donner les valeurs propres de A et les sous espaces propres associés. 1. Diagonaliser A.
2. Démontrer que A est diagonalisable 2. En déduire toutes les matrices M qui commutent avec A.
3. Donner une matrice P inversible et une matrice D diagonale telles que
B Exercice 6. Matrices semblables
A = P DP −1 .
4. En déduire la valeur de An pour tout n ∈ N. Les matrices
0 0 4 2 1 1
! !
B Exercice 3. Racine cubique A= 1 0 −8 et B = 0 0 −2
0 1 5 0 1 3
−5 3
 
Soit A= 6 −2 .
1. A est-elle diagonalisable ?
1. Montrer que A est diagonalisable. 2. B est-elle diagonalisable ?
2. Calculer les valeurs propres de A. 3. A et B sont-elles semblables ?
3. En déduire qu’il existe une matrice B telle que B 3 = A. B Exercice 7.
B Exercice 4. Suites récurrentes On considère les matrices
1 0 0 1 0 0
! !
−4 −6 0
!
Soit A la matrice 3 5 0 . A= 0 0 −1 et B= 0 1 1 .
3 6 5 0 1 2 0 0 1
1. Diagonaliser A. 1. A est-elle diagonalisable ?
n
2. Calculer A en fonction de n. 2. B est-elle diagonalisable ?

1 5 octobre 2019
Nourdine MALIH PSI - My Youssef Rabat

3. A et B sont-elles semblables ? 1. La matrice A est-elle diagonalisable ?


B Exercice 8. Trigonalisation 2. Existe-t-il B ∈ Mn (R) tel que B 2 = A ?
Trigonaliser les matrices suivantes : B Exercice 11.
1 4 −2 2 −1 −1 Soit A ∈ Mn (R) une matrice de trace nulle. Montrer que A est semblable Ã
! !
A= 0 6 −3 , B= 2 1 −2 . une matrice dont tous les éléments diagonaux sont nuls.
−1 4 0 3 −1 −2
B Exercice 12.
B Exercice 9.
Soit A ∈ GLn (C) et N ∈ Mn (C) nilpotente.
Soient E un C-ev de dimension finie, et f, g ∈ L(E). Montrer que det(A + N ) = det(A)
Soit B une base de E.
A = MatB (f ) et B = MatB (g). B Exercice 13.
1. Dans cette question, on suppose f et g inversibles.
Soit A ∈ Mn (R) une matrice non nulle.
(a) En utilisant det(BAB − λB), démontrer que AB et BA ont le même f l’endomorphisme de R3 canoniquement associé à A.
polynôme caractéristique.
1. Montrer que f admet une seule valeur propre réelle et la déterminer.
(b) Soit λ une valeur propre de f ◦ g, et soit Eλ (resp. Fλ ) l’espace propre
de f ◦ g (resp. de g ◦ f ) associé à λ. Démontrer les inclusions : 2. Montrer que R3 = ker(f ) ⊕ ker(f 2 + idR3 ).
3. Montrer que la dimension de ker f est différente de 0 et de 3.
g(Eλ ) ⊂ Fλ et f (Fλ ) ⊂ Eλ .
4. On suppose que dim ker f = 2 et B = (u, v, w) une base adaptée à la
(c) En déduire que dim Eλ = dim Fλ . décomposition : R3 = ker(f ) ⊕ ker(f 2 + idR3 ).
(d) Montrer que si f ◦ g est diagonalisable, alors g ◦ f est diagonalisable. 0 0 0
!

2. Dans cette question, on suppose maintenant f et g quelconques. (a) Montrer qu’il existe un réel λ tel que : MatB (f ) = 0 0 0
0 0 λ
(a) Montrer que si f ◦ g a une valeur propre nulle, il en est de même de
g ◦ f. (b) Montrer que λ2 + 1 = 0 puis conclure.
(b) Soit α ∈ C\{0} tel que AB −αI est inversible. On note C son inverse. (c) Quelle est la dimension de ker(f ) ?
0 0 0
!
Vérifier que
(BA − αI)(BCA − I) = αI. 5. Montrer que A est semblable à la matrice 0 0 −1 .
0 1 0
(c) En déduire que : det(BA − αI) 6= 0.
B Exercice 14. Endomorphisme de rang 1
(d) Déduire de ce qui précède que f ◦ g et g ◦ f ont les mêmes valeurs
propres. Soient E un C-ev de dimension finie n, et f ∈ L(E) de rang 1.
(e) Donner un exemple simple de matrices A et B tel que AB est diago- 1. Montrer qu’il existe λ ∈ R tel que : Pf (X) = X n−1 (X − λ).
nalisable, et BA n’est pas diagonalisable.
2. Quelles sont les valeurs propres de f .
B Exercice 10.
3. Montrez que, si tr(f ) = 0, f n’est pas pas diagonalisable.
Soit n ≥ 2 et A la matrice définie par A = (ai,j )1≤i,j≤n ∈ Mn (R) 4. On suppose que tr(f ) 6= 0. Montrez que f est diagonalisable.
où ai,i+1 = 1 pour i = 1, . . . , n − 1, les autres coefficients étant tous nuls.

2 5 octobre 2019