Vous êtes sur la page 1sur 15

Construire :

Définition :
A \- faire élever une battisse sur un terrain en conformité avec les plans et en rapport avec les particularité du sol
et sont environnement, cette définition exige une connaissance préalable des travaux préliminaire permet les
quelles on à :
A.1- installation du chantier
A.2- terrassement
A.3- implantation
B \- agencé (assemblé) les différentes parient de l’édifice par l’usage par des matériaux et des techniques :
B.1- fondation
B.2- structure
B.3- Les planchers
B.4- les murs et les cloisons
B.5 – les escaliers
B.6- l’isolation
A.1- installation du chantier : le chantier est le lieu aménagé pour le déroulement des opération de construction
ou seront déposé matériau et matériel nécessaire suivant un planning et en fonction des fasses ( organisation du
chantier ) et on assure la coordination , tout chantier doit vérifier 3 conditions au moins
*- Clôture : c’est une barrière monumontaire en matériau éphémère tel que les grillages ou en tôle, elle comporte
un pancarte sur la quelle il faut indiquer au moins 2 éléments le numéro du permet de construction et’interdiction
d’axer pour dégager toute responsabilité civil en cas d'accède ou de vole.
*- le chemin d’axer : un axée moins grand permettent le passage des carrions d’approvisionnement doit être
prévue le chemin doit être correctement fait praticable essentiellement en hiver pour évité les perturbation en
approvisionnement source de retard dans exécution et de non achèvement du projet dans les délai accorder.
*- Abri pour les matériaux et les matérielles : allons de la simple Barak a plusieurs encart un abri protégent les
matériaux facile à la détérioration ainsi que le matérielle facile a voler doit être ni en abri.
Des grandes epeau
Des le départ l’alimentation en eau, en électricité, et en ligne téléphonique doivent être prévus
A.2- terrassement :
(acte de terrasser) : creuser soutenir, déplacer, ajouter des terres donc les terrassement sont des mouvements de
terre en distingue de type de mouvement
- Les mouvement de la surface : en un bute l’aménagement de la plate forme a un niveau déterminer par
plusieurs méthode
Le nivellement : cette méthode est appliqué pour les terrains relativement plat elle consiste a enlevé la végétation
( les arbres , herbes les impuretés, les roches) et décaper l’épaisseur de la couche superficielle riche en matière
organique
- de le déblaiement : cette méthode est utiliser a creuser les terres pour aménager la plate forme qui se trouve au
dessous de terrain naturelle, les terres avoisinantes doivent être stabilisé soit par :
- Mure de soutènement
- Par des talus : fruit de condition doive être vérifier
1.- observe une distance de talus, une banquette de sécurité pour protéger la construction contre les chute
2.- LE talus doit être stabilisé par le respect du X ( angle de talus naturelle ) le tableau 1 nous donne quelque
valeur pour l’angle & suivant le type de terre .
Nature des & Nature des &
terres terres
- argile 00- - terre végétal 30-
humide 20° - terre très 45°
- sable fin 10- compacte 40-
sec 20° - argile sèche 50°
- sable fin 15- - caillou 30-
humide 25° éboulis 50°
- gravier 30- - La roche 40-
Il faut d’avoir l’angle &, les architectes travailles en fonction d’un rapport établies entre (X / H) suivant la catégorie
moyen 40° 50°
des terrains classer
- marne en 3 types
30- : 50-
1- Talussèche
1/1 ( x=h) : Pour45° les terrain peu stable tel
90°que les terrains sableux.
2- Talus ½ ( h = 2x ou x = ½ h) : se talus est respecté pour les terrains stable tel que les terrains argileux.

3- Talus 1/3 ( h = 3x ou x = 1/3h ) : pour les terrains très stable tel que les terrains rocheux .

Remarque 01 :
Pour creuser en commence toujours par décapé la couche végétale pour être ilterierment afin d’aménagé les
espaces vert
Remarque 02 :
La terre déblaie sera évacuer ( développe ) vert la décharge public mais les terres ainsi déplacer doit être évaluer
en volume foisonner est n’on pas en volume réel.
* Le foisonnement : est le phénomène par laquelle les terres creusent augmenter leur volume se phénomène édit à
l’ameublissement du terre renouer qui font que le volume des terres résultants des fouilles sont plus ce de la
qualité
Tableau 2 : nous donne le volume fouiner suivant la nature des terres pour 1 m³ réels

Nature de terre ( 1m³) Volume foisonnées


- Terre sableuse séché 1.10
- Terre végétale 1.10
- Terre végétal , sable alluvien 1.10
- Terre franche très gréce 1.20
- Terre ordinaire et sable 1.20
- Terre argileuse, pierreuse, caillouteuse et marne 1.35
- Démolition d’ancienne maçonnerie 1.40
- Roche moyennement dure et dure 1.40
- Démolition de léger ouvrage ( plâtre ) 1.50
- Argile plastique et glaise 1.60
- Terre argileuse sèche 1.9-2.0
- Roc réduit en moellons 1.9-2.0

3- Remblai : cette méthode est également pratique sur les terrains en pante pour aménagé la plat forme qui se
trouve dans ce cas complètement au dessous du terrain naturelle, un remblai correcte doit respecté 2 conditions :
1- décapé la couche végétale
2- pour remplir la cavité en à besoin d’ajouté des terres , ajouté les terres par petites couche successif en
compactant les terrains et en attendant qu’il se stabilise

Remarque : pour les terrains naturelle dans les pantes sont supérieur a 15% en pratique des redans pour reduire
les chutes et aider a la stabilité des terres.

4- Remblai/Déblai : Cette méthode est également pratiqué dans les terrains d’une pante pour aménagé la plat
forme qui se trouve d’un coté au dessous du terrain naturelle et l’autre au dessus , donc en va déblais et remblai à
la fois dans les conditions déjà expliqué pour les 2 cas .
2-Les mouvements on profondeur :
ils consiste a creuser les feuilles pour fondation et les tranche pour canalisation ( réseau d’eau, alimentation en
eau potable, et évacuation des eaux issus) ses mouvements donc concerne la partie invisible sous terrain partie de
l’infrastructure .

A.3- implantation
Action d’implanté ; action de schématisé le tracé de la future construction sur le plan ( sur la plate forme ) qui vas
le recevoir, cette opération se fait par les chaise et de file dandut entre elle.

Les chaises sont des pièces en bois constitué de deux piqué et une travers

En distingue 2 types de chaises : chaises simple(1) , chaises double : qui permettre de travailler de deux directions
Le fil tendus entre les chaises doivent nous donne un alignement parfait ( parallèle et perpendiculaire)

* Comment implanter :
1- choisir un alignement de base qui peut être
- l’axe su voit
- l’arrêt supérieur du trottoir
- Les constructions avoisinantes
2- Prendre une série de mesure
3- porter ces mesures sur terrain ( sur l’axe de référence )
4- Matérialisé ou schématisé au mois deus lignes directrice perpendiculaire

Comment implantes les éléments de l’implantation :


les semelles comme les poteau sont implanter par leur axe
* Les semelles est composé en cordonné qui seront indiquer sur les chaises d’une part et d’autre part centrale
L’intersection des filles nous donne la section sur terrain parallèle par les poteaux qui seront implanté par apport à
leur axe.
Le cas des murs : l’implantation des murs ce fait de 2 manière : - para port a leur axe - para port au mur
extérieur : le mur est représenter toujours par des coordonnés M1 , M1’ , M2 , M2’ , mais le nue mur extérieur vas
ce confondre avec le mure. Dans ce cas M1, M1’ seront porter directement par les axes centraux

* l’Implantation est une opération très délicate , toute défaut nous donne des conséquence nuisible :
-1- un chevauchement de la constructions : ( un d’esascement )
-2- Empiétement sur la propriété d’autrui : une foie positionner avec exactitude en passe au terrassement en
profondeur

B.1- Fondations :
On désigne par fondation l’infrastructure de l’édifice qui se trouvé en contacte avec le sole c’est un auxiliaire
entre l’édifice et le sole sur le qu’elle repose , la stabilité de cette auxiliaire est fondamental pour assurer cette
stabilité les fondations devient être vérifier deux conditions
1- 2viter les terrassement différentiel sous le pois de fondation, le terrain peut tasser si les terrassement sont
uniforme on les accepte de quelque mm (5-25) sont instantané ( arrive une seul foie)il ne dérange pas.
si les terrassement sont différentiel et inégale, ces terrassement sont dangereux car ils peuvent évaluer dans les
temps en provoquant des fissure dans la superstructure comme il provoque des ruptures dans les canalisations, le
seule remette et d’éviter ce type de terrassement pour celle en a besoin de connaître c’est cause parmi les quelles
en trouve :
1- Le terrain contient de l’eau
2- Une partie de l’ouvrage plus lourde que l’autre ( inégalement chargées)
3- Les 2 parties de l’ouvrage revient à 2 époques différents ( partie ancienne que l’autre)
4- Fondation repose sur une couche importante qui se trouve a des profond en différente
5- Les fondations repose sur des couches de terre déférents de nature
En recoure pour le même édifice pour des types de fondation différente socusion :
1- comprendre le terrain sur laquelle en vas bâtie
2- la construction de ces couches
3- la capacité de la couche portante ( tout les terrains ne supporte pas les même charges et ne demande pas le
même type des fondations)
* les méthode qu’on utilise pour connaître la nature et les caractéristiques des terrain sont appelle ( sondage) (
reconnaître les caractéristiques du terrain, couche, végétale, sable,……)
Remarque : 01
A côté des joins de rupture en peut avoir aussi des joins de dilatation , en tout les joins sont des coupures ( vides
de 2 – 3 cm)
Les joins de dilatation sont des coupure exercer des le corps ,du bâtiment ( la superstructure ) mais ne se
prolongue pas a travers les fondations car en les prévoit pour permettre les variations thermique naturel des
matériaux ( joint pour la dilatation , retrait et espressione du bétons).

Remarque : 02
La stabilité de la fondation sur un terrain incliné érige qu’elle se pose au possibilité de plissement de la battisse le
long de la pante, pour celle l’angle entre 2 fondations doit être calculer de tel manière que sa tangente maximal ne
dépasse pas 2/3 ( les fondations doivent toujours être stable )

2eme conditions : équilibré des forces agissantes : la somme des forces qui agissant doit être nul, via ( a travers)
la surface des fondations .

La fondation comme auxiliaire reçois des forces descendants a travers les éléments porteur horizontaux, verticaux
et même incliné de l’autre côté elle subit les réactions du sol comme force ascendante l’équilibre se fait par la
surface donné a la fondation de telle manière que la formule suivante soit vérifier (Tad : capacité portant)
S = Q/ Tad ( Q : la somme totale de toute les charges supporte par la construction on à les charges
permanentes, P : les poids de tous les éléments construits P , E les surcharges climatique , T action de la
température , le facteur vent V les surcharges aucasionel ( comme le séisme ) (S)

Les déférents types des fondation :


Les fondations peuvent être place suivant défirent type :
1- Par apport a leur mode de travaille pour ce cas on a :
a/- Les fondations verticales :
1.1 la semelle isolé :

1.2 les puits :

1.3 Les pieux :

b- les Fondations horizontaux :


2.1- les semelles filantes au continue :

2.2 – Les radiers surfaciques : toute la surface des fondations travail

2- paraport a leur profondeur :


1- Les Fondation superficiel : avec une profondeur jusqu’à 1-5 m on à :
* Les rigoles : profondeur « 1 m
* Les semelles : profondeur de 1-5 m
* les radiers : (P 1-5m dans la pratique antre 3-5 m )
* Les puits P 5-8 m
2- Fondations profondes :
* Les puits P 5-8 m
* Les pieuts haut de 8 m
si la construction le mérite en peut aller vert des profondeur très importante jusqu’à 40m ; et plus que sa son des
fondations très profondes
* Les rigoles : sont des fondations superficiel de surface P de 0.5-1m { 0.5 « P«1m }
T » –5° : P= 50cm
T « –10° : P= 100cm
T entre –5,-10°= 10 cm / -1°
Cette profondeur est nécessaire pour protéger la fondation des effets du gel .
Quand en utilise les rigoles ?
* Quand les ouvrages a construire de léger ( villa, garage, un mur de cloître)
* quand les terrains et de bonne consistance
Les 2 cas veut dire les charges Q sont nettement « Tad ( la capacité portantes du terrain)

Leur section ?
La section rectangulaire : et la plus rependu , c’est une semelle continue sous le mur
Section Min : 25 cm à 50cm quand le travaille se fait manuellement pour des profondeurs entre 80-100cm
lorsque en utilise les pelles mécaniques suivant leur godets S min ( 40-60) cm » 50cm
Ça ces pour les sections rectangulaire et elle peut être trapézoïdal
3- fandation avec empattement : quand les charges est importante ou le sole devient moins consistant ce qui non
oblige a agrandir la surface du fondation, l’inclinaison pratique sont pour alléger le poids de la fondation
4- fondation en gradin : pour les murs dans les terrains en pante
5-avec tranché multiple : dans le cas d’une charge importante ou la profondeur et plus profond

Comment exicutent les rigoles :


1- implantation par l’axe
2- l’excitions de la rigole , terrassement en profondeur soit manuellement soit mécaniquement suivant la
consistance su terrain.
3- Application d’une couche de béton de propreté ( béton maigre ) dosé a 150kg/m³, sont rôle est de rendre le font
, propre , naître et surtout plat sur laquelle repose confortablement notre fondation pour travailler correctement
cette couche st de 5 à 10 cm d’épaisseur
4- Remplir et garnissage : on peut utiliser soit le moellon ou le grand béton ou le béton cyclopéen : un béton dans
le quelle on ajoute les morceaux de pierre

Les semelles :

fondation superficielle existe en 2 types :


a- La semelle isolée :
elle est sans poteau éloigner ou espace repartie suivant une trame , les semelles isolées reçoive des charges
concentré suivant l’axe
b- Forme et section :
Forme rectangulaire , carré, circulaire S= Q / Tad ( surface de la fondation )
Hauteur du semelle : forme rectangulaire : h1 = B-b/4 + d
H2 = A-a/4 + d
d : couche de b2ton qui protége les aciers est en appelle enrobage ( 4-6) cm .
on prend la grand valeur H » [ h1 = B-b/4 + 5 ; h2 = A-a/4 + 5 ]
* la section peut être constante comme elle peut être avec glacier ( forme incliner) section non constante.

A quelle moment utilisant les semelles isolants ?


Dans tout les ces ou les charges de construction quelque soit leur valeurs reste inférieur à la capacité portante du
terrain
Comment en réalise les semelles isolées ?
1- Implantation qui de fait suivant l’axe
2- les terrassement en creuse
3- Application du béton de proprette qui joue le même rôle que pour la rigole ; pendant que cette couche est
encore humide en trace le section du poteau .
4- l’exécution de l’armature de la semelle .
- placer les aciers porteur armature principale dans le cens transversale ( le lus petit côté ).
Dans l’autre sens l’angtudinalle ( le plus grand coté ) en place les aciers de répartition (armature secondaire), on
plaçons les armatures il faut respecté l’enrobage.
5- l’exécution de l’armature des poteau ; on a également l’armature principale et l’armature secondaire , les
cadres en les réalise en respectons deux conditions
- l’enrobage ( couvrir des aciers)
- l’encrage : recourbe les aciers des poteaux dans la masse des semelles
6- le coffrage : en exécute le coffrage (cadre)
7- Coulage du béton : constitution de la semelle finale
1- couche béton de propreté
2- la semelle ( a section constante)
3- le fut ( poteau enterais)
4- la longrine
Les semelles filantes ( continue ) :
La fondation superficielle travaille suivant on axe vertical elle est horizontale elle est linéaire ça constitution et
sont exécution sont très proche des semelles isolées avec certain différence permet laquelle on à :
1- semelles utiliser pour les charges plus importantes
2- sont des fondation sous mur porteur
3- sous poteau rapproché l’exécution du semelles devient impossible
4- sous poteau espacé mais sur terrain hétérogène donc de résistance variable
5- La différence de la forme : la semelle filante est toujours de forme rectangulaire

B = Q/ 100 Tad ; h = B-b/4 + 5

*
1- semelles filante à partint simple : pour charge peut importante.
2- semelle à partint simple : est armes pour charges moyennement importante.
3- avec glacier : pour charge importante.
4- avec glaciers et arme : pour charge très importante.

Les Radiers :
fondation superficielle surfacique : en réalise une sorte de planché ou de dalle mais entré cette surface si elle est
exécuté au dessus de l’emprise totale du terrain en le débordons en parle de radier générale si en contrainte elle
est exécuté sous une partie uniquement de l’emprise en parle d’un radier partielle
Quand utilise tant les radiers :
1/ Quand les charges sont importantes :
le travaille au droit des éléments porteur et supérieur a la contrainte admissible du terrain ( le terrain et mediore de
faible résistance para port au charge ).
2/ Sur terrain hétérogène :
-Le calcul des semelles donne des surfaces très différentes dans toute les directions , les intervalle entre elle sont
très réduits il est préférable de réaliser une seule surface qui relie entre les différents semelles
Les radiers peuvent être en bois, en sable, métallique , mais en les fait plus en plus en B A ou on distingue les
formes suivant :
1- Les radiers plat avec ou sans console :
Si l’épaisseur égale 20cm en utilise les radiers qu’on vient les nommés .
2- les radiers nervurée :
si l’épaisseur » 20cm et donc h > 4m on utilise les radiers nervurée
2- les radiers renfoncé :
3- sont des radiers sur le quelle en donne des formes spécifique pour aider a repartir les charges d’une manière
équitable uniforme .
4- Les radiers champignons :
Pour des charges très lourde donc épaisseur importante vers 50cm pour meilleur répartition des charges nous
procédons a un élargement de la base des poteau sous une forme pyramidale (chapiteau) une forme évasé ( prend
la forme).
Les radiers voûté : même si le poids sont importantes les radiers voûté en une épaisseur vert les 20cm sont des
radiers qui permet la forme de voûte avec un appuis par des Tirants en BA.

Remarque : quand les radiers sont réalisé sur des terrains compressible ou affouillables, les radiers ressemblent
a un terrain qui contient de l’eau flottant raison pour laquelle la pousser d’archimed qui tant a le renversé de bas
en haut comme une différence de changement , les poteaux doivent être chargée de matire identique est espacé
également .

Les puits : fondation profonde constituer par des pilles des colonnes des piliers mais enterrais sollicité en leur
tête par des semelles isolées pour repartir , ils charges les puits serve de canal pour les transmettre au bien sole
qui se trouve à une profondeur plus notable et s’encastrer.
Dans qu’elle temps en utilise les puits : il est utiliser dans les cas :
1-Quand les charges sont très importantes : les terrains sont de moindre résistance les couches supérieur ne
peuvent pas supportés les poids de l’ouvrage : en est obliger de creuser a travers ces couches jusquiame ce que le
bon sole sera atteint quelque soit sa profondeur
2- Quand les puits nous revienne moins chère que les semelles passif et les radiers
la profondeur min a 2m
3- Quand les conditions au chantier sont favorable a l’exécution des puits ( dans ce cas en utilise les puits comme
fondation)
* La constitution de la fondation sur puits :la fondation se compose de 3 éléments :
1- le puit : charger au bon sol il est remplis de gros béton cyclopéen on en mélange de moellon et de gros béton
2- les longrine : des poutres en béton armer et dont a supporté les charges intermédiaire pour les donnée au puit
formant un cadriage indéformable ( parallèle et perpendiculaire ) rôle de chinage et entretoise)
4- Semelle : on BA elle reçoive les charges des éléments porteur pour les répartir.
* La base de puit :
1- Elle est toujours évaser : élargie pour agrandir la surface d’apuit sous forme de pattes-d’éléphant ou une forme
de pante
2- elle doit encastrer dans le sol de 20-50cm.
* Les sections :
-peuvent être circulaire avec D » 80cm
-être carré c » 110cm
-rectangulaire (L , E) (100-150) cm
-elliptique , la section min doit être de 1m²pour permettre a un homme de travaillé allése a l’exécution de puit
Comment exécutant les puits :
1- implantation du l’axe et détermination des compteur
2- en commence le forage qui peut faite manuellement mais il est préférable que soit fait mécaniquement plus
précis et plus rapide.
3- le garnissage :
en remonte le blindage et on coule le béton au fur eu mesure par petite couche de 20 – 25 cm jusqu’à le puit
intierement remplis
4- araser de niveau la tête du puit : pour avoir une surface parfaitement horizontaux a le sur laquelle s’appuie la
semelle .
5- exécution de l’armature :
- armer la tête de puit et la semelle et les longrines

Les Pieux :
Définition :
Le pieu préfabriqué : est une pièce rectiligne on bois, métal mais le plus souvent en BA présentant une tête pointé
pour être ficher (enfoncer dans la terre) jusqu’à se que la résistance et juger suffisante que le bon sol est atteint
Le pieu foré : est confectionné directement dans le sol qui lui serre de moule.
Quand utilise tant les pieux :
1- pour des bâtiments très lourde telle que les bâtiments industrielle les couches a asseoir l’ouvrage sur le bon sol
qui se trouve a des profondeur que celle admise par les pieux.
2- Quand pour des raisons thermique et économique le bon sol ne peut être atteint
3- Quand le forage des puits provoque des désordre pour le voisinage sur terrain a fiable tel que le terrain
maricajeux.
Comment travail les pieux :
1- équilibre par effet de pointe
2- par frottement latérale
on 2 types de refus : - refus absolue ; refus relatif
Comment on exécute les pieux :
Dépend des méthode utiliser très nombreux , mais en générale en classe les pieux entre 2 grand classe
1- pieu moulé dans le sole : sont fasoner directement sur terrain en peut utiliser plusieurs méthode pour avoir le
moule dans le quel exécute le pieu
- les pieux foré : cette opération est intermédiaire entre les puis et les pieux elle consiste comme les pieux à
exécuter un forage comme les pieux
-1- la section st 40-80)cm mais on peut allé à 150 cm
-2- on commence le ferrage mécanique, le terrain fragile pour mentir les pavas vertical on utilise des tubes à 40 –
80 cm
de diamètre qui seront assemblé au fur et au mesure du forage jusqu’à le bon sol atteint et dépasse pour
encastrement
-3- l’exécution de l’armature si le pieu est on BA
-4- pour bétonné on par petite couche toute on remontant le tube jusqu’à se que la cavité sera antirerment remblai
on à rasé la tête de niveau
- les pieux à l’aide de mouton perforateur : on réalise un cavité triangulaire ( forme de champignon ) qui sera
rempli
- à l’aide de mouton boureur : en donne pour contacté jusqu’à ce que le pieu sera entièrement rempli on rasera le
niveau.

* Les pieux mouler a tube battue : contrairement a la premier méthode qui consiste a extraire les terres , cette
méthode se base sur le principe de refoulé ,les terres pour cela en utilise en tube dont le diamètre est en fonction
de pieu à l’aide d’un mouton on donnera des coups qui permet a la terre de refoulé par compression le tube desson
jusqu'à le bouchon obturer ce détachera en permettant au tube de sencaserer dans le bon sol par la suite les même
opération seront suivie que l’exemple .
* Les pieux préfabriqué : se compose de 3 parties :
1-La tête : c’est elle qui reçoit les volés pour le battage du pieux pour évité sans écrasement sont les chocs des
coup elle sera équilibré par un casque de percussion , intercaler par des matériaux souple.
2-Le corps du pieux : en BA le corps a une section carré , circulaire ou poliganale cette section de 25-40cm
suivant la langueur L on a
Pieux normaux : elle a L « 25cm dans ce cas endit la section et plaine
Pieux spéciaux : L » 25cm c’est pieux ce présents en 2 manière
* pieux creux , pieux évider
3- La pointe : pointure , conique pour permettre d’enfoncement dans le sole elle sera équipe d’un sabot en
matériaux dure pour éviter sont écrasement
* L ‘exécution : passe par : Bordage  élingage  mise en fiche  le battage  le recépage  armature.

Les planchers :
Définition :
Sont des ouvrages horizontaux : sont des surfaces plane ou largement incliné pour facilité l’évacuation des eaux
séparent entre des niveaux d’une battisse pour former les différents étages de la construction et jouent certain
membre de rôle et de fonction permet les quelle on à :
1- Rôle technique : de 2 manière
* les ou les planchers est une plat forme porteuse supportant les charges permanente – poids des éléments
construit ) et les surcharges l’exploitation donc cette plate forme doit présenté les caractéristiques nécessaire a la
résistance, la stabilité et la durabilité pour jouent se rôle , la plate forme et construire l’élément porteur : peuvent
être des solives en bois , métallique dalle, nervuré poutre en BA , c’est éléments supporte les charges
horizontalement, les communications au élément : poteau , mure porteur que a leur tour les transmettre au
fondation .
2- Rôle de béton et d’entretoise : ( il y’a des angles indéformable et un écartement fixe)
pour avoir des murs dans un écartement et fixe (H) et des angles indéformable .
3- Rôle d’écran protecteur :Les planchers participent de confort des usagers en assurant :
* L’isolation phonique : limiter la transmission des bruits
* Favoriser l’isolation thermique :essentiellement pour les locaux situer sous les terrasses ( dernier étage ) de
R.D.C et sur vide sanitaire ( endroit plus défavorable ) .
* Assurer l’élancheité des planchers et protéger contre les insendits.
4- Rôle fonctionnel ou rôle d’usage : le plancher périmé
- La circulation pour l’étage considère ( circulation horizontal)
en trouve alors pour cette étage
* Le revêtement au sole au même temps en trouve pour l’étage sous-jacent , les planchers jouent le rôle de flat
forme.
* Les planchers doivent permettre la circulation vertical pour celle en doit avoir les réservations nécessaire pour
les escaliers et l’ascenseur
Les planchers en bois : rencontré le plus souvent dans les région riche en bois ou pour opérer une extension
vertical nécessitent un plancher l’eger
Tout les planchers sont construire de 3 partie :
1- partie portante : le stature du plancher en bois en parle de plancher métallique en BA en parle de plancher en
BA.
2- Le revêtement au sole : La surface de la partie reçois le revêtement au sole qui peut être un parquet en bois,
dalle de sole, sol plastique mais la solution le plus ouvrante la plus économique c’est le carlage ‘ c’est des carreau
scellés en mortier de pose de tel manière que les joins entre carreau ne dépasse pas 2 mm est en dit presque jointif
pour rendre le revêtement étanché aider en celle avec des plaintes posé sur une couche de sable jusqu'à 4cm
d’épaisseur pour désolidarisation entre la parie portante et le revêtement.
3- plat forme : les plus courant sont les plafond de l’enduit plâtre en peut avoir aussi en enduit le plafond
suspendus, un faut-plafonds pour les planchers en bois la partie portante est constitué par des solives
solive : pièce en bois de sciage écarris ( un bois préparé ) en utilise soit le pend chère s’appuie ces solives sont
disposé en respectant en moins 3 conditions :
1- sont disposé dans le sens de la petite porte , si la structure et constitué par des poutres en bois l’assemblage des
solives se fait par emboîtement avec les poutres.
Si les solives sont porté par des murs porteur dans ce cas elle doivent s’appuie au moins de 10cm dans ce mur
avec un joins toute de 1 mur pour permettre travail du bois .
2-Les solives sont placé dans un écartement cette écartement en le généralement reste le même entre 30 – 60 cm
E = 30 – 60 cm
3- les solives sont placé sur le champs ( grand dimension vertical ) la grande partie : H= 1/20 L , B = 2/3 H , L =
4cm.
Mais en réalité la section des solives est dépendante de 3 paramètre :
1- la porté
2- l’écartement proposé
3- la surface supporté
Le tableau suivant sert d’exemple
Porté m écartement
40cm HxB 60cm BxH
3m 13.5 – 6.5 6.5 – 18
4m 18.5 – 6.5 8.5 –21
5m 21 – 7.5 9.5 – 23
6m 23 – 9.5 11.5 – 25.5

Ces valeur sont valable pour poids de 250 kg/m²


Pour cette partie portante en commence par placé les solives extraine : appelé solives pignon ou de Rive en
respectant
- avant de placer les solives en vérifier l’horizontalité des murs
- les solives pignon sont placé de tel manière que la face extérieur des solives épouse parfaitement le -2 – en
dispose les solives intermédiaire en respectant l’écartement proposé dans le plan ces solives sont dit solive
ordinaire, si une ouverture est crée certain solive vont être raccourci elle sont dite boiteuse elle vont repose sur
une poutre appelle CHEVRON : qui reprend les charges pour transmettre au solive attenante par la suite si les
chevron sont insuffisante en peut appuyé par des soliveaux une foie la partie portante terminer en passe
l’exécution portante du 2eme et 3eme partie pour le quelle en dispose une voûté de solution classer en 4 grand
famille
1- plancher léger sont remplissage
les parquets sont constituer d’une lame en bois , en vas placer lame particulièrement en solive
* les lames sont appeler les Frise avec les Frise en essaie toujours de donnais un aspect décoratif
- Frise intercaler de lambourde à l’ombourde :
Frise a 45°, 90°
- Pour de plafond les solives sont garder apparent en peut leur donné un style rustique anion un aspect travaillé et
enjoidé avec es moulure de plâtre
2- les planchers léger avec remplissage le vide entre les solives et remplis par des matériaux isolant soutenue par
des cales, les solives sont couverte de liége : isolation phonique pour le bruit s’impacte et faux parquet
éventuellement couche isolantes par la suite sur le quelle on dispose les lambourdes et des parquet.
3- Plancher sont les bourdes : les solives sont couverte par la suite le revêtement qui peut être l’embourdage
- soit carlage avec mortier
* le carlage et a éviter pour le plancher en bois des solives en une flexion très sensible raison pour la quelle en
évite le calage car il sera appelé a se eracler pour éviter se problème en utilise le faux parquet avec la chape
flottante pour séparé entre les solives et le carlage qui s’impose pour les espace humide WC, cuisine, salle de
bain.
Pour le plafond en utilise soit la solution 1ere ( garde les solives apparent ) ou la 2eme solution ( en utilise les
panneaux de réseau).
4- planchers lourde : en utilise les lambris : pièce qui serve de plafond fini appuyer par liteau de réglage.
L partie supérieur sert de coffrage pour les coulage du béton il est nécessaire intégré le carton bitumé pour le
revêtement en à plancher le chois entre 1,2,3 ( léger, humide, isolant ) .
5- Plancher métallique : rencontre avec les constructions individuelle pour le grand porté et des charges
importantes la portante est constitué par des poutrelle métallique : IPN comme les solives des hyperme sont
dispose soit avec les murs porteur soit avec une structure poteau poutre métallique , comme les solives elle sont
placé suivant la plus petite pointé avec la même structure poteau poutre métallique avec les murs d’elle inférieur
repose en le mur avec 20cm minimum le petit H arrive jusqu'à 10 mais –6-8)m et L = 16m
pour l’exécution elle suit les même étape commencent par disposé ( placé ) les IPN d’exterminer en vérifiant
horizontalité des murs .
la face extérieur des L a la verticale a la face intérieur du mure
par la suite en dispose les IPN intermédiaire proposé par les plan
en cas de ternis certain IPN peuvent être raccourci
la hauteur des IPN est dépendante de la surcharge supporté de la porté de l’écartement.
Pour une surcharge de 250kg/m² et pour un écartement 70 – 75 en donne les H suivant :
3m  10cm
4m  12cm
5m  14cm
6m  18cm
pour le revêtement et le plafond on à plusieurs solution :
1- l’espacement entre les IPN est garder sont remplissage don IPN apparente il est préférable dans se cas qu’elle
soit pointer d’une peinture contre l’oxydation, en utilise des feuilles de tôle
2- entre les IPN en place les ourdis qui seront stabilisé avec une couche de B de compression qui couvre
également les IPN par la suite pour le revêtement. Pour le plafond  enduit plâtre
3- en utilise des places en béton qui repose sur l’inférions des IPN par la suite stabilisé par une couche de béton
de compression , Les IPN sont enrobe par un béton de remplissage , plafond solution 1, revêtementsolution 2
Dalle peine : plaque en BA en distingue les dalles mince épaisseur 6 – 12 cm pour les portés « 4m, dalle moyenne
12-18cm, dalle épaisseur (18 –30cm) 4m-7 mais le choisse de l’épaisseur et dépendant de 2 autre facteur :
- incendies  dalle de 7 cm résiste a 1H avec 11cm en résiste 2H
- pour l’isolation thermique ep » 16cm
- l’exécution de ces dalles passe par les étapes suivantes :
1- Confection du coffrage :
2- confection de l’armature :
les barres porteuse sont placé dans le sens le plus petit avec un écartement de 33cm, les barres de répartition placé
dans le sens longitudinal avec une écartement 4 fois l’épaisseur de la dalle 45cm max.
- En indique sur le font du coulage la position exacte des barres par la suite en réalise se montage avec la
nécessite de réalise chaque 2 à 3 croisement des barres en réalise des ligature par la suite le coulage au béton.
Remarque 1 : ces planchers en une épaisseur constante repose directement sur les poutres facile a exécuté mais il
pressente l’inconvention de consommer énormément de bois pour le coffrage
Remarque 2 :
Si la dalle est exécute sur place en dit planché plaine coulé sur chantier si la dalle est préparé a l’avance dans un
moule sur chantier en réalise uniquement le montage en parlant de planché dalle plaine préfabriqué
2- Plancher nervurer : quand le calcule nous conduit a donné a la dalle plaine une épaisseur importante entre faire
se déparasse du B tendue qui donne une lourdeur par l’aménagement des nervures et des dalles en compression (
garde le B nécessaire ) an parle alors de dalle nervuré .
Dalle a nervure : pour des portés supérieur a 5 m et des charges Importantes le calcul de la dalle pleine nous
donne des dimensions importantes alors en préfère supprimé le B inutile ( travaille a la traction ) on ne garde que
le B qui travaille a la compression en obtiens alors des dalles en nervures légère se compose de 2 éléments
porteur :
1- dalle de compression ep : 4 – 10 cm
2- les nervures elle même ( qui sont parallèle entre elle ) on les distingue d’une largeur des poutrelle entre B= 8 –
10cm et sa hauteur H= 25 – 35 cm donne : H = 1/25 L .
se gore de plancher carrée pour les formes allongés.
Exécution : coffrage  armature  coulage .
Remarque 1 :
Quand les nervures se croise en parle de plancher a caisson pour les forme carrés.
Remarque 2 :
Les besoin d’alléger la dalle plaine nous a conduit a la dalle nervuré qui a donné a sont tour l’aider de la
préfabrication des nervures en forme de T initialement peuvent être préparé a l’avance en série , E= 1/10L e parle
de planché nervuré préfabriqué par la suite la forme des poutrelles est évolue T,M…et l’essentielle toute les
nervures se compose de 2 éléments porteur
- Les nervures elle même préalablement préfabriqué.
- table de compression : qui peut être soit préfabriqué au même moment que les nervures soit couler
ultérieurement sur place .
Remarque 3 : contrairement au planché nervurée ou acaision dont les nervures sont apparente les planchers avec
corps creux dit plancher en BA avec ourdie en des nervures caché dans l’épaisseur du planché .

Ourdie :
une pièce de remplir et pas pour poutre sa langueur 65cm on peut la trouvé plus élevé ou moins la hauteur grande
16cm on peut trouve H plus petite = 12 cm ou grand 25 – 30 cm

Les planchers BA avec ourdie se compose donc :


1- partie portante : 2 éléments
a- dalle de compression : de 4 – 6 cm épaisseur et surtout 4
b- les nervures : remplissant les intervalle entre les ourdies
3- les ourdies : pour le remplissage on à également coffrage.

Ces planchers sont désigné par 3 chiffres , ( 4 , 16 ) 65  ourdie


Ces planchers sont servent pour des porté peuvent dépassé 8m mais l’épaisseur et on rapport avec cette porté.

épaisseur Sans continuité Avec continuité


P m (porté) Pm
4+ 12 4 , 30 4 , 70
4 + 16 5 , 40 5 , 80
4 + 18 6 , 00 6 , 40
4 + 20 6 , 50 7 , 00
(4-5)+25 7 , 70 8 , 50

Exécution : semble a la dalle plaine sont quelque différence :


1- coffrage partielle avec la mise en place des rangés d’ourdie
2- La confection d’armature des nervures et l’armature de la dalle de compression
3- Coffrage de B : qui épousera parfaitement les intervalle entre les corps creux en les consilidans alterierement
pendant finition en exécute la 2eme partie le revêtement au sol et 3eme partie enduit de plâtre .

Planché avec pré-dalle :


C’est un planché type dalle plaine épaisseur mais exécute differament qui sera divisé en 2 partie
Pré-dalle : c’est une plaque en BA préfabriqué de 3 – 4 – 5 – 6 cm d’épaisseur, l’exécution de ces planché par le
montage de la pré-dalle pour facilité ces avantages ( permettre de déplacé, travaillé, conduit d’eau) . supporte
l’exécution
Surface de travaille permettant le déplacement ( conduit évacuation et la alimentation d’eau)
Coffrage permanent et apparent : suppression du coffrage , réduction des d’effets : 1- les pré-dalle peuvent aller
jusqu'à 8m de porté mais il est raisonnable pour permettre le travaille du BA les joints de dilatation. 2- la surface
de pré-dalle est raigeuse favorable à la reprise de bétonnage pour compléter l’épaisseur manquante de la dalle
plein par béton coulé directement sur place .

Les Murs :
Définition :
Se sont des ouvrages verticaux de section rectangulaire ou oblique et jouent en certain nombre de fonction :
* Limiter ou séparer : séparation de la construction de leur environnement : sa peut être un espace public ou les
autres construction :
Les murs cloiture :
Les murs d’élévation : mur de face construit au dessus du sole , les murs pitouain ; supporte les charges certain
mur supporte les charges de la construction on les appelle mur porteur d’autre non aucun rôle pour supporter on
les appelle mur non porteur soit appeler aussi mur de remplissage pour remplir les intervalles (vide ) d’une
ossature ( entre les poteaux ).
Remarque : certain mur ne porte que l’eau propre poids en les appelles : mur auto-portant leur fonction c’est
isolée :
- isolation thermique et phonique essentiellement par l’inersies de la masse a travers l’épaisseur .
- isolation contre les intempérie par les revêtement
- isolation contre la propagation des incendie ( mur coupe feu )
* Fonction d’argumenter ( fonction nestetique et décoratif ).
Les surcharges supporte par les murs : en fonction des charges les murs sont classé en 3 catégorie :
Mur supporte les charges verticale : sont les murs en élévation (ces charpes) qui reçoit les charges
horizontalement a partir des planché et leur surcharge est obliquement à partir des charpentes ou es toitures de
carpe entre ou des couvertures en pente .
Mur supporte à la foie des charges vertical et des actions latérale : sont les murs de cave de sous-sol et les
poussé de terre qui agissent sur leur parement extérieur
Mur supporte des poussé latérale uniquement : se sont
1- Mur de clôture : exposé au action de vent
2- Mur de réservoir : subissant l’action des liquide notamment des eaux
3- Mur de soutenant : subissant l’action latérale du poussées de terre
* Les murs subissant les charges verticaux : il peuvent être :
- En maçonnerie , de pierre, brique plaine
- En BA ( les voilés) ( porteur  maçonnerie)
mur porteur en maçonnerie : leur épaisseur est donné par E = Q / &ad ( cm = kg/m / kg/m² )
Q : c’est la charge linéaire par mettre du mur .
&ad : matériau
L’épaisseur calculé pour supporte les charges E min » 20cm, a cette il faut ajouté les épaisseur nécessaire a
l’isolation ou revêtement et a la peinture pour facilité le travaille on prend e : h/8, h/10, h/12 , on fonction de la
région et l’importance du projet
Leur destination :
1- Mur de façade principale : il se caractérise par :
* parallèle a la voie public la plus importante
* il comporte l’axe principale
* il comporte le maximum d’ouverture
( p1 , p4 ) » 1m
Les parties pleine comprise entre les ouvertures doivent être supérieur a la moyen des ouvertures qui les encadre
P2 » o1 + o2 / 2 , p3 » o2 + o3 /2
-2- Dans une zone à moyen sismicité, la surface totale des ouvertures ne pas dépassé 1/3 de surface total du mur
et ne pas dépassé le ¼ dans une zone à fort sismicité .
-3- les parties pleine reçoivent des charges directement c’est parties plein de la maçonnerie comprise entre les
ouvertures sont appelé les trumeaux qui reçoivent des charges directe seconder pas les charges indirect transmise
par les charges dinsses ( le mur porteur donc ne supporte pas des charges uniforme , cette uniformité déranger par
la présence d’ouverture )
1/ Mur Façade : c’est également le mur le plus recherché d’esthétiquement
2/ Mur de façade postérieur ( arrière) : souvent parallèle au premier cependant il est moins ouvert et moins
recherché
3/ Mur Pinions : appeler ainsi au cause du cornement triangulaire qui donne la valeur a la pente , ces murs sont
perpendiculaire au 2 premier
- Il preuve être ouvert dans ce cas en parle de mur de façade latérale , nord, sud
- il peuvent rester totalement aveugle participe au contre ventement ( rigide ) et on peut ce servir de compris vent
- pour les agglomération dans et compacte ce mur peut devenir mur MITIYAIN : construit acheval sur les limités
des propriété, chaque propriétaire doit avoir sont propre mur si le terrain est en pente c’est au propriétaire de la
plate forme de construire le soutènement naissance.

Mur de Refond : mur porteur intérieur pouvant être placer longitudinalement ( // façade) ou transversalement
ces murs jouent une fonction simplement sel de divisé les espaces intérieur ( rôle d’organisation intérieur ) ce
même rôle a été joue par galandage
Les murs de refond porte et ou même temps serve de rediseur ( // et perpendiculaire )
Les bâtiments trop long ou trop large nous oblige a les refondre ( divisé pour mieux soutenir les planchers de telle
manière que la porter ne dépasse pas 5m)
Les murs refond ne supporte pas les porté a faux ( saille comme balcon) la charge doit passer par le tiere centrale
du mur
Pour des raisons technique ( allégement de la structure ) et plus des raisons économique ( les mus porteurs en
maçonnerie se dégrade par des redans vers les étages supérieur pour les pierre de 5-10cm

Les redans placer vers l’extérieur donne location d’un traitement décoratif et aussi technique placer vers
l’intérieur ces redans sont cachés a l’intérieur du plancher
Mur d’échiffre
Sont des murs destiner a supporté les cages d’escalier
L’épaisseur des murs peut être estimer en fonction de la hauteur donner a la battisse ep = h/8, h/10, h/12, pour
facilité le travaille
La construction des murs porteur en maçonnerie sont constituer d’un assemblage a base de joint de mortier de
bloque naturelle ou artificiel, il peuvent être régulier ou brute tel que la pierre , la brique, le parpaing……..

Le Mortier :
On peut utiliser :
- mortier de ciment , habituellement dosé de 200kg/m³
- mortier de chaux
mortier batare  c’est un ciment mélangé ¼ ciment et ¾ chaux utilisé pour les région a forte sismicité
assemblage a base de mortier nécessite le respect de 3 conditions :
1- les charges appliqué doivent être perpendiculaire au lit de formation ou de fabrication
2- les joints horizontaux : d’une épaisseur conséquente au bloque utiliser en calant les bloques , ils transmettrent
les charges en formant avec les bloques un ensemble monolithique.
3- les joints verticaux : placer de manière croisé ( décaler assise en forme croiser) pour renforcé la résistance de
l’ensemble de telle manière que X (appuie) Xmin = h/2 , l’assemblage et dit appareillage qui peut être représente
sur 2 types
-1- appareillage sans assisse .
-2- appareillage avec assise
dans le –1- peut avoir : appareillage : sans règle apparente: assemblage bloque par bloque
dans le –2- : c’est un assemblage rayonnant ( hexagonale )
avec assise : assise irrégulier : des hauteur ne sont pas les même dans leur différent rang
assise régulier : tout les rangs on la même hauteur

Les bloques :
On peut utilisé
1- le moellon : en parle moellon les pierres peuvent être manipuler par une seule personne ; on a selon la forme
Moellon brute : non pas la même taille , forme
Moellon têtues : taille grossièrement en trouve taillé
Moellon taillé : écouée ( en leur donne les angles finie)
Les moellons par ces formes rependre au différent assemblage préablement présenté , cependant leur usage
dépend de leur dureté on a :
- moellon dure : utilisé essentiellement pour les murs de cave et de sous sol il résiste bien a
1- résistance à l’écrasement : supporte de forte charge ( travailler a la compression )
2- résiste bien au pousser des terres
3- résiste a l’humidité il sont imperméable a l’action d’eau
- moellon semi dure : utiliser pour les murs en élévation ( mur façade ..) et les murs de clôture mais en doit les
éviter pour les murs de cave et de sous sol car en semidifiant ( en absorbons l’eau) il se détériore
- Moellon tendres : utiliser uniquement pour les paries abrité ( qui non aucun contacte avec l’eau ) .

MEULIERE :
Cette pierre est utiliser essentiellement pour les soubassement et les murs de cave et de sous sol car elle résiste a
l’humidité , et supporté les charges , résiste au pousser de terres elle permet au épaisseur qui dépasse 80 cm.
La pierre tailler : sont énorme ne peut pas être porté par une seule personne elle se présente avec des dimensions
vertical de 25-80 cm de langueur les plus courante c’est entre 60-80cm avec une hauteur de 33cm de tel manière
que 3 pierre construit 1m du mur
- cette pierre est utiliser dans ce cas surtout l’épaisseur du mur on peut utiliser uniquement comme parement de
façade sous forme de plaque de 10cm d’épaisseur liée au mortier
- la pierre de taille peut être utiliser également pour le parement des ouvertures ( porte et fenêtre ) et aussi pour la
construction du cheminée car elle présente une isolation thermique
Les briques :
Pierre artificiel a base d’argile cuite , elle se présente sous forme de bloque régulier paralelopidrique on plusieurs
dimension en 3 catégorie
Brique plein : sans =/= alvéoles ( 5.5 x 11 x 22 )
Utiliser pour les murs porteurs , ou peur aussi pour les cheminés et comportement de façade
Brique perforé : alvéole sur la grande surface on dit perpendiculaire au plan de pose
Utiliser également pour les murs porteurs surtout que les constructions n’est lourde
Brique creuse : elle présente des alvéoles mais le plus petit côté perpendiculaire au plan de pose est elle sert pour
les murs de remplissage
Construire un mur en brique :
* commence toujours a partir d’un angle de la battisse :
1- fixé les cordes repert indiquent l’alignement et l’épaisseur du mur
2- épandre une couche de mortier
3- placer la 1ere rangé des briques en les espacent de .5 à 1cm
4- vérifier l’horizontalité des briques si certain brique sont plus haut que les autres an leur donne des coups pour
faire sortir le mortier septièmement satisfait en remplir les joints verticaux
5- épandre une 2eme couche de mortier semblable a la premier
6-placer la 2eme rangé du brique en décalant la réservation ( .5-1cm) en elle et ainsi de suite jusqu'à fini de la
construction
Remarque : chaque 10cm de on vérifiant la verticalité de l’intérieur et l’extérieur
Remarque : cette la même méthode était utiliser pour les murs de remplissage ( parpaing brique creuse) et la
même méthode pour pierre naturelle mais avec des joins plus impotentes de (4-5cm) habituellement.