Vous êtes sur la page 1sur 30

Chapitre 1

INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION


D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1 Définition

Une machine électrique est un dispositif capable de :


(a) convertir en énergie électrique une énergie d'une autre forme
(mécanique). On l'appelle, générateur
(b) convertir en énergie mécanique une énergie électrique. On l'appelle
alors moteur.

1
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.1. Constitution d'une machine électrique


Au point de vue construction, un moteur ou une génératrice est constitué par une
partie fixe appelée stator et une partie mobile appelée rotor qui tourne généralement
à l'intérieur du stator. Entre ces deux parties est ménagé un intervalle d'air appelé
Entrefer permettant la rotation du rotor.

2
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Des conducteurs électriques sont logés méthodiquement dans le stator et dans le


rotor afin de créer des flux et des courants électriques nécessaires au
fonctionnement de ces machines. En effet, le principe de fonctionnement de toutes
les machines électriques se base sur l'existence de l'action réciproque entre le flux
(circulant dans le circuit magnétique que forment le stator et le rotor) et les
courants électriques (circulant dans les conducteurs logés méthodiquement)
3
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.2. Transformation d'énergie électromagnétique :


Lois importantes :
Le fonctionnement des machines électriques est principalement basé sur les lois
magnétiques ou électromagnétiques suivantes (rappel) :
1.2. a Loi d’Ampère :
Au point P au voisinage d'un conducteur portant un courant I, il existe un champ
magnétique H (créé par le courant I) déterminé par la loi d’Ampère :

I .ds sin( )
dH  K1
x2

K1 étant un coefficient de proportionnalité (constant). 4


Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.2.b Loi de Faraday


Un flux variable embrassé par une par une spire du conducteur y crée une tension
induite e à ces bornes. Cette tension induite est déterminée par la loi de Faraday :

d
e  K2
dt

K2 étant un coefficient de
proportionnalité (constant).
Lorsque les bornes AB sont reliées
directement ensemble ou à travers une
résistance R, la tension induite e fait
circuler un courant dans la spire.
5
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.2.c Action d'un champ magnétique sur un courant (loi de biot Savart)
Lorsqu'un conducteur portant un courant est placé convenablement dans un champ
magnétique, il est soumis à une force F appelée force électromagnétique. Ce
phénomène est à la base du fonctionnement des moteurs. Cette force électromagnétique
 
est déterminée par la loi de Biot-Savart. d F  Id l B

6
Le sens de F est donc complètement déterminé par le sens du courant I et le sens de l'induction B.
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Remarque : Si le conducteur ab peut tourner autour d'un axe, la force F


créera un couple, c'est le cas d'un moteur tournant.

7
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE
1.3. Notion de force contre-électromotrice :
Considérons le système et l’expérience suivants

Si l'on fournit une force mécanique F qui fait déplacer le conducteur MM' une vitesse v,
il apparaît une tension induite entre MM'

d
E  B. surfacebalayé / sec onde
dt
E  Blv 8
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Si le courant généré par cette tension est I dans le circuit, la puissance électrique
générée est :
Pélec=EI
Lorsqu'on néglige les pertes en frottements, l'énergie mécanique fournie par la
force F doit être égale à l'énergie électrique générée :

Pméc.  F. V  Pélec.  EI
Remplaçons E par son expression on obtient :

F  BlI
9
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Par contre lorsqu'on fournit une source électrique de tension E entre MM', un courant I0
est immédiatement généré dans le circuit fermé.

10
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Conséquemment, une force F est générée et fait déplacer le conducteur MM'.


Dans cette expérience, on constate que, dans ce circuit fermé, le courant I0 reste limité
et bien défini en régime établi. Ce courant I0 ne tend pas vers l'infini (suivant la relation
apparente E/R lorsque R tend vers 0). Ceci est expliqué par le fait que lorsque le
conducteur MM' est en mouvement, il coupe l'induction B et par conséquent crée une
tension induite E', de telle manière que E' tend à limiter le courant I (loi de Lenz). Cette
tension induite E' est appelée f.c.e.m (force contre électromotrice) 11
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.4 Champ magnétique tournant


1.4.1 Théorème de Leblanc :
Le champ magnétique alternatif sinusoïdal créé par un courant alternatif sinusoïdal
monophasé est à tout instant égal à la résultante de deux champs magnétiques tournant
en sens inverse l'un par rapport à l'autre à une vitesse égale à la pulsation du courant qui
le produit et leur amplitude est BM cos( wt)

BM BM
B cos( wt )  cos(  wt)
2 2

Ces deux champs magnétiques créent deux forces égales et de sens opposés.

12
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

1.4.2 Théorème de Ferraris :


2
Soit un bobinage triphasé, donc formé de trois enroulements identiques décalés de
3
entre eux, alimenté par les courants triphasés équilibrés, donc identiques mais décalés
de deux à deux. Cherchons la f.m.m qu'il produit le long d'un entrefer en supposant que
chaque phase donne une f.m.m à répartition sinusoïdale et que les courants sont
sinusoïdaux

13
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

14
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Cette relation montre qu'on obtient une force magnétomotrice répartie sinusoïdalement
dans l'entrefer et qui tourne à la vitesse angulaire w. En effet :

à un instant t donné, h   3AI M cos( wt  )


2
où t est constant signifie que la courbe est sinusoïde d'amplitude
indépendante de t

On dit que l’enroulement triphasé produit un champ tournant circulaire.

15
Chapitre 1
INTRODUCTION ET PRINCIPE DE TRANSFORMATION
D’ENERGIE ELECTROMAGNETIQUE

Le raisonnement qu'on a tenu est valable pour une machine bipolaire (2 pôles ou 1 paire
de pôle). Il peut être généralisé pour une machine multipolaire (à p paires de pôles) à q
phases :

qAI M
h  cos(wt  p )
2

16
17
Le principe des moteurs à courant alternatifs réside dans
l’utilisation d’un champ magnétique tournant produit par des
tensions alternatives.

La circulation d’un courant dans une


bobine crée un champ magnétique B.
ce champ est dans l’axe de la bobine,
sa direction et son intensité sont
fonction du courant I. c’est une
grandeur vectorielle.

Si le courant est alternatif, le champ


magnétique varie en sens et en
direction à la même fréquence que le
courant.
Champ tournant
V

W
Un ensemble de trois bobines identiques, disposées aux trois sommets d'un triangle
équilatéral, et parcourues par des courants triphasés, produisent au centre
géométrique un champ tournant à une vitesse égale à la pulsation des courants.
Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Etc.…
Principe du moteur asynchrone triphasé
V
3 bobines forment une paire de pôles

Une masse métallique (le rotor) est placée


au centre des 3 bobines.
Le rotor subit l’influence du champ tournant. U
Loi de Lenz : Le sens du courant induit est
tel que, par ses effets, il s’oppose à la cause qui
lui donne naissance
Champ tournant
S S W
N Le champ tournant induit dans le métal du rotor un courant
électrique de très forte intensité.
Le courant électrique induit un champ magnétique opposé au
Rotor champ tournant.
Le rotor devenu magnétique va suivre le champ tournant

Le rotor va tourner sensiblement à la même vitesse que le champ


S tournant

N N
Liaison électrique des barres
Rotor à cage d’écureuil Coulée d’aluminium

Axes de rotation V
Barres de cuivre ou d’aluminium

Circuit magnétique, empilage de feuilles d’acier doux

Mais…. Comment le rotor peut tourner ???

W
29
30

Vous aimerez peut-être aussi