Vous êtes sur la page 1sur 3

■ Par Laurent BARBALAT, ■ et Fabien DUPUIS,

éducateur sportif, formateur,


éducateur avec les U17 Nationaux du
spécialiste de la préparation
FC Annecy, enseignant-formateur.
physique et mentale.

7 clés pour bien démarrer


Des plus petits aux plus grands. Vous faites peut-être partie des nombreux
éducateurs, en catégorie de jeunes ou avec des seniors, qui vont découvrir à la reprise un
nouvel effectif. Démarrer un projet, créer de nouvelles relations, emporter l'adhésion de
ses joueurs, s'adapter à un nouvel environnement… seront alors autant de missions
MANAGEMENT

passionnantes ! Pour se donner toutes les chances de les réussir et débuter au mieux cette
aventure qui commence, certaines attitudes semblent intéressantes à adopter. Pour en
parler, VESTIAIRES donne ici la parole à Laurent Barbalat et Fabien Dupuis, co-auteurs du
livre "Mental, qu'allez-vous faire pour être performant ?".

plée bien sûr à une écoute des


1 a t t e n t e s d e v o s d i r i g e a n t s.
Prenez soin de vous Parallèlement à cela, le diagnostic
pour retrouver de la s'établira aussi en interne, au
fraîcheur mentale contact de vos nouveaux joueurs.
Bien observer et écouter lors des
Si certains d'entre vous ont eu premières séances vous permet-
l’opportunité de se présenter tra en effet de cerner avec jus-
devant leur nouveau groupe dès tesse les forces de votre groupe
la fin de saison dernière, d'autres ainsi que ses éventuelles fai-
n e l e f e r o n t q u ' à l a r e p r i s e. blesses ou points d’amélioration.
Comme vous n'avez pas deux fois Ce diagnostic concerne le niveau
la chance de faire une bonne pre- individuel des joueurs et leur
mière impression, ce moment comportement collectif dans le
unique dans la saison est à pré- jeu, mais surtout la structure du
parer ! Ainsi, outre les compé- groupe. Comment les garçons/les
tences techniques, il apparaît filles ont-ils vécu leur dernière
essentiel de mettre en avant vos saison ? Quel est leur vécu com-
qualités humaines. A cette fin, il mun ? Y a-t-il beaucoup d’anciens
convient de vous présenter sous ou une majorité de nouveaux ?
un angle positif et enthousiaste Quelle énergie les joueurs peu-
afin de "charmer" votre auditoire vent consacrer au club et à l’ac-
et de susciter un engouement, tivité football compte-tenu de
voire même une forme d’impa- leurs modes de vie (études, pro-
tience… Mais adopter une telle attitude était arrivé "cramé" après son passage fession et son degré de pénibilité mentale
ne se décrète pas, ou alors seulement à au Mans. ou physique, situation familiale…) ?
court terme. Elle ne peut s'obtenir de façon Comment sont réparties les heures d’EPS
authentique et durable que si vous avez des joueurs si ceux-ci sont au lycée ou au
pris soin, durant la trêve, de bien vous
Ménagez-vous un
2 collège ? Qui est le leader "officiel"
reposer pour retrouver de la fraîcheur men- temps (ancien capitaine) du groupe ? Qui est le
de diagnostic, in
tale ! L'envie et la disponibilité d'esprit terne et leader psychologique (celui qui exerce
qui en découleront vous seront bien utiles externe "réellement" le plus d’influence sur les
pendant les premières semaines de la autres) ? Qui est le leader technique ?
reprise où il vous faudra emmagasiner un L'une des premières mesures à adopter à la Quelles sont les attentes collectives et
maximum d’informations. Dans un précé- reprise, surtout lorsque vous arrivez dans individuelles vis-à-vis de vous ?
dent numéro de VESTIAIRES, Frédéric une nouvelle écurie, est d’établir un diag- L’observation, les entretiens individuels,
Hantz avait expliqué ses difficultés à nostic externe : une étude historique, cul- les sociogrammes (état des liens sociaux)
Sochaux (en 2007, ndlr) par le fait qu’il turelle et organisationnelle du club, cou- sont autant d'outils devant vous permet-

56 Vestiaires
MANAGEMENT

avec un nouveau groupe


tre d'établir un diagnostic efficace. Et mer, de proposer, de convaincre, de dyna-
vous aider ainsi à prendre des décisions miser, de fédérer, et de donner du sens !
adaptées.

3 5
Prenez le temps de
Privilégiez l’action à la construire le projet de
parole vie du groupe
Quels que soient leur niveau et leur âge, C'est un fait, les joueurs passent plus de
les joueurs choisissent de s’engager pour temps à vivre ensemble qu’à jouer présentation des critères de choix. Vous
une saison de football afin de jouer au ensemble ! S’interroger sur la façon dont devez alors agir comme un guide, mais
football ! Dans leur premier discours, ils vont se comporter les uns avec les aussi un garant du bon respect des objec-
beaucoup d’éducateurs valorisent le plai- autres apparaît donc pertinent. Il n’y a tifs fixés, au moins dans les moyens mis
sir et ambitionnent de pratiquer un beau pas forcément de lien entre bonne cohé- en œuvre pour y parvenir.
jeu. Encore faut-il mettre en accord la sion sociale (bonne ambiance et entente
parole aux actes en faisant jouer rapide- entre les coéquipiers) et cohésion opé-
ment ses troupes, plutôt que de les faire ratoire (bon fonctionnement de l’équipe 7 ommuni-
c
courir autour du terrain ou de discourir sur le terrain). Cependant, un groupe qui Informe tl’environne-
z e
sans fin… Respecter cette congruence vit bien ensemble (coach compris) vous quez ave c
upe tout en
assoira votre crédibilité et légitimité. En permettra de prévenir les conflits plutôt ment du gro relations
r è g l e g é n é r a l e, l e p r o j e t d e v i e e s t que les guérir. Ainsi, vous pourrez consa- cadrant les
construit avec les joueurs et le projet de crer toute votre énergie à poser et à
jeu réclame leur adhésion et/ou leur par- résoudre des problèmes de jeu. Chez les Parents et dirigeants ne font pas partie
ticipation. Alors, pourquoi s'entêter à jeunes, l’élaboration "commune" du du groupe, mais de son environnement. Il
faire de grands discours à la reprise ? cadre de vie est primordiale. Elle permet convient de leur rappeler en début de
de les responsabiliser. En participant à saison, même si cela est difficile à enten-
la construction des règles de vie, le gar- dre pour certains... Les dirigeants d’un
4 cherche de çon/la fille se les approprie et les res- club œuvrent souvent bénévolement
rez la re n pecte naturellement. Il/elle véhicule alors pour créer les conditions de travail les
Préfé à l’utilisatio
l’autorité pouvoir les valeurs et l’image de son équipe. plus favorables aux joueurs et aux éduca-
du Quelle belle mission ! teurs. Les parents confient quant à eux
ce qu’ils ont de plus cher, leur enfant.
En tant qu'éducateur, vous avez le pou- Donc, si une frontière doit certes exister
voir de distribuer les titularisations et 6
Présentez votre "strat et des limites être posées, ils ont tout de
les temps de jeu, de déterminer les conte-
gie globale" avant de é- même un droit légitime à l’information.
nus d'entraînement… Cependant, c’est début de la compétitiole Informer les parents sur l’intégration
bien en vous montrant cohérent sur la n dans le groupe de leur enfant et sur son
conduite du projet et en affichant vos évolution footballistique fait partie inté-
compétences à faire progresser l'équipe En fonction de vos convictions et du diag- grante de vos missions d’éducateur. Une
que vous dégagerez de l’autorité. nostic interne que vous aurez effectué communication formelle (réunion de
L’ e x i g e n c e q u e t o u s l e s é d u c a t e u r s lors des premières semaines de reprise, il début de saison par exemple) semble
demandent à leurs troupes n’a de légiti- vous revient de formaliser et présenter indispensable pour poser ce cadre et pré-
mité que s'ils se l’imposent à eux-mêmes. votre stratégie globale aux joueurs. senter le projet (et les hommes qui le
Par ailleurs, évitez les discours mena- Celle-ci est constituée du projet de com- mènent). Elle permettra de créer un sen-
çants et castrateurs. Privilégiez la res- pétition (montée, descente, maintien) timent d’appartenance à une commu-
ponsabilisation, le dialogue, la confiance. mais aussi du projet d’entraînement nauté et de réduire l’incertitude, ce qui
Eduquer veut dire faire grandir. Votre mis- (fonctionnement, méthode, objectifs), renforcera la confiance de chacun dans
sion n'est pas de contraindre mais d'ani- du projet de jeu, du projet de vie et de la les autres et dans le projet du groupe. ■

www.vestiaires-magazine.com 57
Suite page suivante 
MANAGEMENT

MENTAL, QU'ALLEZ-VOUS FAIRE


POUR ÊTRE PERFORMANT ? "Des certitudes trop fortes
C'est l'un des coups de cœur de la rédaction
peuvent être limitantes"
de VESTIAIRES ! Le livre "Mental, qu'allez-
vous faire pour être performant ?", publié Les erreurs à éviter. Educateur et formateur,
chez Original Production, est signé Laurent Fabien DUPUIS accompagne la préparation
Barbalat et Fabien Dupuis, en collaboration physique et mentale de plusieurs clubs de
avec Marion Lorblanchet, nutritionniste et
triathlète de haut niveau. Communication, football et athlètes issus de différentes
disciplines. Il insiste sur les grandes erreurs à
MANAGEMENT

gestion des émotions, estime de soi... cet


ouvrage complet aborde les grandes éviter lorsque l'on prend en main un nouveau
thématiques du facteur mental, à groupe.
destination du sportif comme de
l'entraîneur. Avec des informations
théoriques, des conseils pratiques mais aussi Qu'est-ce qui est à proscrire, chez un éducateur, lors des premiers ins-
des témoignages de champions. A découvrir tants vécus avec sa nouvelle équipe ? Eviter d’être trop centré sur sa pro-
sur original-production.com/livre-mental pre perception du jeu, des gens, de la compétition. Porter un regard objectif
sur les forces et faiblesses du groupe semble essentiel, en mettant en avant les
points forts des gens. Pour cela, il faut, dans le diagnostic précis de début de sai-
son, faire l'effort de repartir de zéro avec un groupe que l'on va pouvoir
ensuite faire progresser toute la saison. On peut citer l'exemple de l'entraîneur
jeunes qui va récupérer une nouvelle génération au mois d'août. Dans ce cas,
l'erreur serait de comparer son niveau avec la précédente, qui plus est au
mois de juin. Soit à des moments de maturation différents.

Evaluer qui plus est le contexte du groupe, du club, et s'y adapter


avant de prendre des décisions semble être un préalable essentiel.
Oui, car dupliquer son approche d’un club à un autre, d'un effectif à un autre,
sans faire l'effort de ce fameux diagnostic interne et externe, est une erreur
majeure ! Il semble primordial de se centrer sur les capacités du groupe et de
percevoir la marge de progression propre à celui-ci. Sans se soucier des élé-
ments que l'on ne peut de toute façon pas impacter.

"Simplicité, Par exemple ? Se plaindre de ce qui a été fait avant


authenticité et ou critiquer l'ancien entraîneur, c'est dans tous les
cas une perte de temps.
précision"
Dans le domaine toujours des écueils, il y a aussi
cette propension chez certains coachs, surtout en amateur, à deve-
nir trop "copains" avec les joueurs... Or, c'est quelque chose qui expose
l'éducateur plus que ça ne le protège. Mais ne pas rechercher la proximité
RESTEZ IMPERMÉABLE AUX n'exclue pas d'avoir des discussions et des rapports humains simples avec ses
joueurs, notamment dans les moments de convivialité du club. C'est un équi-
PRÉJUGÉS D'AUTRUI
libre à trouver.

L’arrivée d’un nouvel éducateur suscite Quelle est, en définitive, la plus grande erreur que peut commettre un
forcément des attentes voire des éducateur qui prend en main une nouvelle équipe à l'intersaison ? La
résistances au changement. Rappelez-vous grande erreur est d'arriver en terrain conquis et de croire que ce que vous
cependant que vous n'êtes pas responsable avez fait avant est la solution. Des certitudes trop fortes peuvent être limi-
de ce que les autres pensent de vous ! Vous tantes. Dans l'attitude, j'utiliserais trois mots : simplicité, dans le comportement
n'avez donc rien à "prouver". Votre rôle est de l'éducateur sur le terrain ; authenticité, dans les relations humaines ; et
de construire, de convaincre et de fédérer, précision, dans tous les détails de l'entraînement.
avec méthode et authenticité.

58 Vestiaires