Vous êtes sur la page 1sur 2

1.

Définition
Le corysa est une maladie bactériènne causée par une bactérie appelée
Haemophilus gallinarum qui affecte le système respiratoire de la
volaille.
2. Etiologie
Elle est causée par un germe qu’on appelle Haemophilus gallinarum.
3. Espèces affectées
Les poulets seulement; les oiseaux les plus vieux sont plus sensibles.
4. Mode de transmission
Les oiseaux atteints de façon aiguë ou chronique transmettent l'infection
par éternuement.
5. Symptômes
La maladie peut être aiguë ou chronique, mais dans une infection pure à
Haemophilus, elle ne persiste pas plus de deux semaines. Il y a un
écoulement malodorant au niveau des yeux et des narines; la face et les
barbillons sont gonflés; éternuements, toux, respiration difficile; perte
d'appétit; chute de ponte.
Mortalité
Elle est rare en l'absence de complications; si les sacs aériens sont
contaminés, il peut y avoir des morts occasionnelles.
6. Diagnostic
Maladie aiguë: extension rapide, exsudat dans les sinus infra orbitaux,
contamination possible des sacs aériens; un examen de laboratoire a pour
but la mise en évidence du germe responsable en début d'infection.

7. Traitements
Les sulfamides distribués dans l'aliment et l'eau de boisson atténueront les
symptômes; s'il n'y a pas de complications secondaires, la plupart des
oiseaux seront guéris en deux semaines. Il est recommandé que le
troupeau soit rigoureusement et régulièrement trié. Retirer tous les
oiseaux ayant des lésions d’'hypertrophie de la tête; ils peuvent être
porteurs de l'infection. Ceux qui ont survécu à une atteinte devront être
définitivement séparés des autres.
L'utilisation des vaccins bactériens reste controversée; ils sont disponibles
dans certains pays (se conformer à la réglementation en vigueur).
NB  : Il vaudrait mieux dire les coryzas car c'est le nom sous lequel l'on
désigne plusieurs affections qui atteignent les voies respiratoires
supérieures des volailles. Les symptômes les plus fréquents sont un
écoulement nasal plus ou moins épais, une inflammation purulente des
yeux ou une respiration bruyante. Vous en constatez facilement les tout
premiers symptômes en allant écouter la respiration des volailles après
leur coucher. Un coryza peut apparaître en toute saison mais son
développement est favorisé par temps humide et tiède. Il est très
contagieux. Heureusement, pris à temps, il ne résiste pas à un traitement
antibiotique.

9. Préventions
Il existe également des traitements préventifs.
La prévention est le meilleur moyen de conserver des volailles en bonne
santé. Les maladies déclarées sont difficiles ou impossibles à guérir.
Même en cas de guérison, obtenue à un prix souvent supérieur à la valeur
marchande du sujet, l'animal reste affaibli et devra toujours être écarté de
la reproduction.
Tout traitement individuel ou collectif doit être accompagné d'une
désinfection rigoureuse des locaux et parcours pour éviter les risques de
contamination ou de réinfections, l'idéal étant de neutraliser le poulailler
où s'est déclarée la maladie pendant quelques semaines.