Vous êtes sur la page 1sur 2

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/323074324

Patrimoine du 20eme siècle , réflexions sur Tlemcen

Poster · January 2013

CITATIONS READS

0 339

2 authors, including:

Ahmed El Amine Bekhelifi


Université Abdelhamid Ibn Badis Mostaganem
2 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Application of complexity science in the urban morphogenesis View project

All content following this page was uploaded by Ahmed El Amine Bekhelifi on 09 February 2018.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Université Abou Bekr Belkaid, Tlemcen
Introduction :
Patrimoine du Notre présentation ambitionne de
dégager des pistes de réflexion à propos
de la délicate question de la
20eme siècle : patrimonialisation de l’architecture
coloniale française (en Algérie et
« La rue Sidi Belabbes » , spécifiquement à Tlemcen) : un précieux
héritage ambivalent, qui pourtant connait
Journée d’étude , mardi une dégradation spectaculaire.
29/10/2013, La question primordiale est
Rue de Sidi Belabbes à l’époque coloniale, source : http://tlemcen.e-

2 3
monsite.com/pages/tlemcen-hier/tlemcen-hier-et-aujourd-hui.html#

département d’architecture l’identification de l’architecture coloniale


comme patrimoine se retrouve • La rue Sidi Belabbes représente
1
La rue Sidi Belabbes est constituée de 27 parcelles créées lors de son percement vers 1860 à travers l’ancien tissu urbain [3] , elle
confrontée souvent à la dimension –elle un intérêt patrimonial, est fidèle à la tradition de la composition urbaine de l’époque (alignement, morphologie…), du point de vue fonctionnel la rue
historique , architecturale et utilitaire de comporte des commerces au niveau du R,D,C et de l’habitat collectif aux niveaux supérieurs, sur le plan architectural la rue est
cet héritage, ces dimensions traduisent un architectural et urbain ? composée d’architecture marquant le début du 20eme siècle qualifiée d’avant-garde moderniste : appel à la géométrie et
idéal de la capacité d’une société à l’éloignement de l’ornementation figurative…, les immeubles que nous avons énumérés (de 1 à 6) illustrent cette tendance ,
percevoir dans un cadre bâti existant une • Qu’elles sont les caractères forts exemple du numéro 2 : du pur art déco… , c’est cette typologie architecturale qui accentue l’authenticité de la rue sidi Belabbes.
perspective d’avenir par l’adaptation et
l’amélioration de celui-ci. [ 1] qui constituent cet intérêt dans
un axe urbain similaire?
Tlemcen… , un patrimoine:
une multitude de composants • Dans le contexte de la Medina 1
Tlemcen, représente l’une des plus
tlemcenienne, cette rue
représente une philosophie 2 3
BEKHELIFI Ahmed El Amine vieilles villes d’Algérie, riche d’un
patrimoine architectural affichant le antagoniste, comment dégager
AFFANE Bachir
Pf.Ghoumari Fouad
passage des différentes civilisations…,
notre aire d’étude est la rue Sidi
un discours patrimonial vis-à-vis
4 5
Dr.Ouissi Mohamed Nabil Belabbes : une artère urbaine qui
témoigne le passage du colonisateur
les différents composants du
centre historique de Tlemcen? 6
français.

Tlemcen avant l’arrivée des français fut Références :


la ville arabo-musulmane par excellence,
les travaux durant la période coloniale
[1] : Réflexions autour des interactions entre patrimoine et Conclusion :
développement, Yves Robert, ICOMOS Paris 2011
ont défiguré le noyau historique où vient « Un peuple a toujours besoin de se référer à son histoire pour assurer la continuité d’une identité qui évolue avec le temps. Le
s’imposer une autre logique urbanistique [2] : évolution de la ville de Tlemcen pendant la période coloniale, patrimoine est un bien collectif qui raconte l’histoire d’un peuple, d’une ville, d’un territoire, et se transmet de génération en
éléments de croissance urbaine, , thèse d e magister EPAU 1989
et architecturale [2] , la rue sidi belabbes génération … » [4] , L’architecture coloniale de la ville de Tlemcen représente un leg significatif des deux derniers siècles d’histoire
est l’exemple qui illustre ce volontarisme [3] : Pf.Ghoumari F, synthèse travaux et d’architecture, elle constitue l’une des composantes essentielles du patrimoine bâti de la ville, la rue sidi Belabbes avec
du génie militaire et des services l’authenticité de sa typologie architecturale dans la perspective de patrimonialisation , de l’architecture précoloniale l’héritage du
d’urbanisme français d’intervenir sur la [4] : Patrimoine culturel & développement local ,guide à 20eme siècle ajoute un plus et de la valeur à la ville de Tlemcen.
Tlemcen vue de ciel, source l’attention des collectivités africaines , Convention UNESCO,
:http://www.yannarthusbertrand2.org/index.php?option=com_datsogall
ery&Itemid=27&func=detail&catid=15&id=358&p=4&l=1366
Medina médiévale, le résultat a donné
une autre typologie architecturale
qu’urbanistique, mais avec le passage du
Paris 2010
4 5 6
temps , l’usage et la réappropriation post-
indépendance de cet héritage, cet
architecture est devenue une partie
structurante du noyau urbain historique
de la ville de Tlemcen.

Centre historique de Tlemcen source :http://www.tlemcen- Rue de Sidi Belabbes à l’époque coloniale, source :
View publication stats
dz.com/cartes/ http://www.vitaminedz.com/fr/Tlemcen/Photos-anciennes/20155/Photos/