Vous êtes sur la page 1sur 3

Méthodologie : Cas

Pratique
  
    Le cas pratique est un exercice que l'on commence à voir la
plupart du temps au deuxième semestre de la première année. 
    L'objectif d'un cas pratique est la résolution d'une affaire
concrète avec l'aide du Code Civil et des connaissances de
l'étudiant.
    Avant de vous lancer dans votre rédaction il est important de lire
le texte plusieurs fois et ensuite de noter au brouillon toutes les
idées qui vous viennent (articles, principes, exceptions,
jurisprudence). Si les dates sont importantes reportez la
chronologie des faits sur votre brouillon. 
    La méthodologie de cet exercice est très importante car les
professeurs attendront de vous un travail rigoureux et structuré.
 
Un cas pratique doit généralement être rédigé en 5 étapes :
• L'introduction
• La question de droit
• La règle générale
• L'application au cas d'espèce
• La conclusion
 
I) L'introduction
 
 
    Il est important de bien résumer les faits afin que cela soit clair
dans votre esprit. Si vous pensez avoir compris essayez parfois de
vous remettre en question pour éviter un hors sujet. 
    En résumant les faits vous devez les qualifier juridiquement.
Par exemple, José et Sylviane deviendront l'époux et l'épouse s'il
s'agit d'un mariage ; Samuel âgé de 12 ans deviendra un mineur...
    C'est lors de cette étape que vous prouverez au correcteur que
vous êtes bien un juriste qui détient le vocabulaire lié à la matière.
 
II) La question de droit
    
    Si plusieurs questions de droit vous sont posées, il faut les
traiter une par une en reprenant la méthodologie à partir de ce
point.
 
    Le réel processus de réflexion commence ici. Il va falloir
problématiser l'enjeu du cas pratique.
    - S'il est clairement formulé dans votre énoncé, essayez de le
reprendre en y apportant une note plus juridique.
    - Sinon il faudra chercher le problème juridique que pose l'affaire
puis le poser sous forme interrogative.   
 
III) La règle générale
 
    La règle générale est la majeure du syllogisme. C'est
généralement le plus gros paragraphe de votre devoir. 
    L'objectif va être de regrouper toutes les règles de droit qui
ont vocation à s'appliquer au cas d'espèce.
    Afin de réussir il y a une méthode simple d'application : la
méthode de l'entonnoir. Elle consiste à évoquer la règle la plus
haute dans la hiérarchie des normes ou le grand principe qui peut
s'appliquer au cas d'espèce pour ensuite descendre petit à petit
vers l'exception. En dernier lieu vous pouvez évoquer de la
jurisprudence que vous connaissez ou qui se trouve dans votre
Code civil, cela ajoutera une réelle plus-value à votre devoir.
 
    Exemple : Pour un cas pratique concernant la validité d'un
mariage j'évoque d'abord le grand principe qui est la liberté du
mariage inscrite dans l'article 12 de la CESDH puis j'évoquerais les
articles du Code civil qui correspondent à la situation par exemple
l'article 144 qui concerne la majorité obligatoire pour le mariage. Et
enfin l'exception : l'article 145 qui prévoit que le mineur disposant
d'une dispense du procureur de la République peut se marier. 
 
IV) L'application au cas d'espèce
 
    Maintenant que vous avez exposer toutes les règles qui ont
vocation à s'appliquer, il va justement falloir les appliquer ! C'est la
mineure du syllogisme. Souvent ce paragraphe commence par la
formule "En l'espèce". 
    Il va donc falloir mettre en relation les règles que vous avez
citées plus haut avec le cas précis. Il faut le faire de manière très
simple sans s'emmêler les pinceaux c'est là que réside la difficulté. 
 
V) La conclusion
 
    Une brève conclusion est possible. Vous répondrez alors au
problème juridique en une phrase.