Vous êtes sur la page 1sur 20

DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

LABORATOIRE DES ETUDES


ET RECHERCHES ECONOMIQUES ET SOCIALES

Cahiers des Jeunes Chercheurs


SERIE 2015

DEVELOPPEMENT TERRITORIAL
INTEGRE DE MEKNES :
STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Tiré du mémoire sous le thème :

« Stratégie de développement territorial intégré : Cas


de Meknès »

Pour l’obtention du MASTER :

ECONOMIE SPACIALE ET GOUVERNANCE TERRITORIALE

Préparé par :

Mlle. LAMHAMEDI Hajar

Sous la direction de :
LABORATOIRE DES ETUDES
ET RECHERCHES
M. BAGUARE ECONOMIQUES ET SOCIALES
Abdelilah

Mots clés :
Stratégie de développement – Développement territorial intégré – Gouvernance
territoriale – Approche participative

1
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

PLAN

Résumé …………………………………………………………………………………….. 2

Introduction ……………………………………………………………………………… 3

1- Profil territorial de Meknès …………………………………………..… 6


2- Benchmark national ………………………………………………………..10
3- Le plan de développement du Grand Meknès
2015-2020 …………………………………………………………………….. 15

Conclusion ................................................................................18

Bibliographie ............................................................................ 20

2
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

RESUME

La prise de conscience du besoin d’une stratégie de développement territorial ascendante et


impulsée par les acteurs locaux, est étroitement liée au constat d’un Maroc à deux vitesses,
enregistrant des inégalités territoriales notables et des dysfonctionnements en matière de
gestion de la chose locale. Dans ce contexte, les stratégies de développement territorial
intégré ont été entreprises dans plusieurs villes Marocaines, suite aux hautes orientations
royales et avec l’appui de la Direction Générale des Collectivités Locales du Ministère de
l’Intérieur. Ces initiatives ont pour objectif de promouvoir la décentralisation, la participation
et la gouvernance territoriale, en renforçant les capacités des acteurs locaux, afin qu’ils
puissent conjuguer leurs efforts pour impulser le développement de leurs territoires de
manière équilibrée et inclusive. L’expérience a été menée à Meknès avec le lancement de son
Plan de développement intégré, basé sur une approche participative et contractuelle,
associant les collectivités territoriales et l’Etat, et visant le renforcement de son attractivité et
l’amélioration des conditions de vie de sa population.

ABSTRACT

The awareness of the need for an ascending territorial development strategy, that is initiated
by the local actors, is closely linked to the fact that Morocco has two speeds of development,
and registers notable territorial disparities and dysfunctions regarding the management of
local affairs. In this context, integrated territorial development strategies have been launched
in several Moroccan cities, following the royal guidelines, and with the support of the General
Department of Local authorities of the Minister of Interior. These initiatives aim to promote H.
LAMHAMEDI Développement territorial intégré de Meknès : défis & perspectives 3
decentralization, participation and territorial governance, by strengthening the local actors’
capacities, in order to enable them to join their efforts and impulse the development of their
territories in a balanced and inclusive way. The experiment was conducted in Meknes with the
launch of its Integrated Development Plan, based on a participatory and contractual approach
involving local authorities and the State, aiming to strengthen its attractiveness and improve
life conditions of its population.

‫ملخص‬

‫إن الوعً بالحاجة إلى استراتٌجٌة تنموٌة ترابٌة ٌتم إعدادها بشكل تصاعدي من طرف الفاعلٌن المحلٌٌن مع احترام مبادئ الحكامة‬
ً‫مسجال فوارق تنموٌة بارزة وخلال فً إدارة الشأن المحل‬, ‫ ٌرتبط ارتباطا وثٌقا بحقٌقة أن المغرب ٌعرف تقدما ذا سرعتٌن‬, ‫الرشٌدة‬. ً‫ف‬
‫ وفق التوجٌهات الملكٌة السامٌة‬،‫هذا اإلطار تم إطالق استراتٌجٌات التنمٌة الترابٌة المتكاملة والمتوازنة فً العدٌد من المدن المغربٌة‬
‫وبدعم من المدٌرٌة العامة للجماعات المحلٌة التابعة لوزارة الداخلٌة‬. ‫تهدف هذه المبادرات إلى تعزٌز الالمركزٌة وتقوٌة قدرات‬
‫المسؤولٌن المحلٌٌن لتمكٌنهم من المشاركة فً وضع أنظمة الحكامة الترابٌة بهدف تنمٌة أقالٌمهم بطرٌقة متوازنة ومندمجة‬. ‫وقد أجرٌت‬
‫ فً نهج تشاركً وتعاقدي‬, ‫ التً جمعت بٌن جهود مختلف القوى المحلٌة‬،‫التجربة فً مكناس بإطالق استراتٌجٌة تنمٌ ة مكناس الكبٌر‬
‫ وكذا‬, ‫ وتشجٌع مشاركة والتزام مختلف الفاعلٌن السٌاسٌٌن واالقتصادٌٌن واالجتماعٌن‬،‫ٌهدف إلى إشراك الجماعات الترابٌة والدولة‬
‫ وذلك بهدف تعزٌز جاذبٌتها وتحسٌن ظروف عٌش سكانها‬،ً‫مختلف مكونات المجتمع المدن‬.

3
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

INTRODUCTION

A u Maroc, nous assistons actuellement à de nombreuses mutations


économiques, sociales et spatiales, accompagnées d’importantes réformes
juridiques et institutionnelles, dont la plus importante est la régionalisation
avancée. Cette phase décisive du grand chantier de la décentralisation annonce de
nouvelles perspectives prometteuses pour les collectivités territoriales, car elle
ambitionne d’élargir leurs rôles dans le développement local à travers la conception de
mécanismes de renforcement de la participation, la recherche de l'efficacité dans la
gestion locale et la mise en œuvre des principes de la bonne gouvernance, prônés par
la Constitution de 2011.

Par ailleurs, le Maroc connait d’autres évolutions importantes d’ordres


démographique et urbanistique. En effet, les résultats préliminaires du Recensement
Général de la Population et de l’Habitat de 2014 révèlent un accroissement du taux
d’urbanisation (60,3% au niveau national et 82% au niveau de Meknès), et une
accélération de la métropolisation des villes Marocaines (5 régions marocaines
s’accaparent 70% de la population, et 7 grandes villes concentrent le quart de la
population)1. Ces changements de fond dans le paysage des villes Marocaines
annoncent de nombreuses opportunités de développement mais également des
contraintes et des complexités auxquelles devront faire face les décideurs et acteurs
locaux. En effet, le développement territorial au Maroc reste hétérogène et
déséquilibré. On parle d’un Maroc à deux vitesses, où la puissance des grandes
métropoles se renforce en multipliant les inégalités spatiales et les disparités
territoriales, dans le contexte d’une gestion locale accusant de nombreux
dysfonctionnements.

C’est face à cette situation que parait pertinente la mise en œuvre d’une
stratégie de développement territorial inclusif, équilibré et participatif, portée par les
acteurs du territoire construite de manière ascendante et adaptée aux spécificités et

1
www.lopinion.ma, consulté le 05/09/2015 à 17h.

4
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

besoins territoriaux2. Ceci rejoint parfaitement les hautes orientations royales qui
visent à promouvoir la décentralisation en renforçant les capacités des acteurs locaux.

Actuellement, la prise de conscience de la nécessité d’agir au niveau territorial se


manifeste par la prolifération d’initiatives locales dans plusieurs villes Marocaines,
visant l’élaboration de stratégies de développement territorial à même d’apporter des
solutions innovantes et homogènes aux problèmes exprimés par la population locale,
dans le respect des principes de la bonne gouvernance et de la participation.

Nous avons tenté d’étudier de près ces stratégies de développement territorial


intégré, notamment celles de Tanger, Casablanca et Kenitra, en faisant un focus sur la
ville de Meknès. La problématique centrale à laquelle nous avons tenté de répondre
est : Comment parvenir à un développement territorial intégré et inclusif de Meknès,
en tirant profit de sa stratégie de développement, dans un contexte marocain
marqué par la réforme territoriale, les impératifs du développement durable et
l’ambition de se positionner en situation de compétitivité internationale ?

Le sujet de cette recherche trouve son intérêt dans l’avènement de la


régionalisation avancée, le retrait progressif de l’Etat régulateur et la compétitivité
accrue des territoires, qui rendent pertinente l’étude des nouvelles approches du
développement territorial.

Dans ce sens, il semble fondé de mettre en exergue les plus-values du


développement territorial intégré, et de tirer les enseignements des expériences
nationales, afin d’enrichir la recherche dans le domaine, et éventuellement guider les
acteurs locaux dans leurs initiatives partenariales et organisées, visant la mise en
œuvre des programmes de développement répondant efficacement aux besoins de
leurs territoires.

Nous abordons le concept du développement territorial intégré comme une


approche innovante cherchant à trouver des réponses aux problématiques territoriales
en pensant le territoire indépendamment de son découpage administratif. Celui-ci est
abordé à une échelle fonctionnelle et homogène, mettant en coopération les divers

2
Analyse préalable des approches territoriales intégrées dans les programmes européens 2014-2020, Datar, 2013.

5
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

niveaux de la collectivité afin d’atteindre des objectifs communs définis en


concertation3. Ce processus de valorisation et d’enrichissement des potentialités des
territoires urbains et ruraux est encouragé par les nouvelles dispositions juridiques de
la régionalisation avancée et les hautes directives du roi Mohamed VI.

Au Maroc, l’expérience d’une stratégie de développement territorial a été


entamée dans plusieurs villes Marocaines, sous l’initiative des services déconcentrés
du ministère de l’intérieur avec l’implication des communes et des services extérieurs
et la participation des différentes composantes de la société civile.

La première grande phase d’une stratégie de développement territorial ; après le


cadrage et le lancement de la démarche ; est le diagnostic territorial. Cette étape
essentielle permet de préparer toute la suite de la stratégie, de la définition des
objectifs, à l’identification des actions à entreprendre.

Dans cette optique, nous avons procédé à un diagnostic territorial de la ville de


Meknès en utilisant divers outils stratégiques empruntés à l’univers de l’entreprise, en
plus d’une étude qualitative, menée auprès de plusieurs acteurs locaux, appartenant à
différents domaines d’activité, ce qui a permis de construire le profil territorial de
Meknès dans tous ses aspects.

1- PROFIL TERRITORIAL DE MEKNES :

P our effectuer le diagnostic territorial de Meknès, l'analyse est faite sous


plusieurs angles. Tout d'abord les composantes internes, puis les variables
externes. C'est dans cette deuxième partie que s'inscrit la méthode PESTEL 4.
Cette analyse de l’environnement externe du territoire permet de ressortir les risques
et les opportunités que pourrait rencontrer ce dernier. L'objectif de ce modèle est
d'évaluer l'influence des facteurs externes sur le territoire étudié.

L’analyse PESTEL met en avant six grands aspects, qui forment son acronyme :
Politique, Économique, Socioculturel, Technologique, Écologique et Légal. Cette

3
Développement local mené par les acteurs locaux, Commission européenne, 2012.
4
En management stratégique, l'analyse PESTEL (Politique, Economique, Sociologique, Technologique, Ecologique,
Légal) est un modèle permettant d'identifier l'influence (positive ou négative) que peuvent exercer, sur une
organisation, les facteurs macro-environnementaux.

6
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

approche nous a permis d’avoir une idée globale de l’environnement de la ville de


Meknès avec les principales opportunités et menaces qu’il présente5.

Sur le niveau politique Meknès connait de nouvelles opportunités liées à


l’avènement de la nouvelle Région Fès-Meknès, mais des menaces principalement liées
à la lenteur du processus de la déconcentration et à la mauvaise gestion des affaires
locales. Sur le plan économique, la ville et son arrière-pays regorgent de potentialités
porteuses de valeur ajoutée, mais trop souvent sous exploitées et fortement
concurrencées par les autres villes et métropoles du Royaume. Socialement, Meknès a
pu relativement maitriser ses problèmes de sécurité mais l’exode rural, les conflits
sociaux, la pauvreté et le chômage restent persistants. Culturellement, Meknès est
dotée d’une richesse exceptionnelle qui doit être préservée, développée et valorisée à
travers une stratégie claire et étudiée. Ecologiquement, la richesse et la diversité des
ressources naturelles de Meknès sont remarquables mais il est impératif d’en faire une
gestion durable et responsable, tout en sensibilisant la population à l’importance de
leur préservation. Finalement, Meknès profite du renouveau législatif et institutionnel
que connait le Maroc, mais souffre de la faible applicabilité des lois et du non-respect
des principes de la bonne gouvernance, véritable garante d’un développement
territorial intégré et pérenne.

Pour compléter la lecture introspective fournie par le PESTEL, nous avons


procédé à l’analyse des 5 forces concurrentielles de PORTER, car elle apporte
beaucoup à la réflexion stratégique en remettant le territoire dans un contexte
d’écosystèmes d’acteurs. L’approche basée sur le modèle de PORTER permet de
repositionner la réflexion dans le contexte d’évolution et de maturité du territoire 6. En
effet, celui-ci se structure rapidement et les concurrences d’hier se trouvent prises
dans une dynamique qui les modifie d’années en années (Nouvelle Région Fès-
Meknès).

L'analyse des cinq forces, ou menaces, aide à simuler une situation de


concurrence, qui se concentre sur un domaine d’activité stratégique précis (DAS).

5
www.demeteretkotler.com, consulté le 25/08/2015 à 23h.
6
www.succes-marketing.com, consulté le 01/10/2015 à 09h.

7
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Les domaines d’activités stratégiques de Meknès, à savoir l’agriculture et


l’agroalimentaire, l’artisanat, le tourisme et l’industrie et le commerce, sont fortement
menacés par les concurrents directs des autres villes Marocaines et les importations
étrangères. Les produits de substitution sont également omniprésents vu le
développement croissant de la technologie et des secteurs alternatifs. Les clients de
ces différents domaines d’activités stratégiques de Meknès sont affectés par le
ternissement de son image et la diminution de son attractivité, ce qui agit également
sur les fournisseurs. Meknès doit vaincre ces blocages qui pèsent de plus en plus sur
son profil territorial, et tirer profit de ses forces, afin de retrouver sa compétitivité
dans un contexte difficile et hautement concurrentiel.

Pour enrichir l’analyse externe du territoire de Meknès et de son environnement,


nous avons procédé à une analyse S.W.O.T qui complète le diagnostic territorial en
étudiant les facteurs internes (forces et faiblesses), propres au territoire et sur lesquels
il est possible d’agir, et les facteurs externes (opportunités et menaces), sur lesquels il
est a priori impossible d’intervenir. Nous avons scindé cette analyse en quatre grandes
parties, correspondant aux piliers du Développement Durable Territorial, à savoir :
Développement & attractivité économiques ; Inclusion sociale & services sociaux de
base ; Environnement, Aménagement du territoire & Cadre de vie et Gouvernance
territoriale.

De cette analyse il ressort que Meknès est une ville impériale caractérisée par un
patrimoine historique reconnu mondialement, une richesse culturelle très diverse et
un capital immatériel exceptionnel. Son hinterland regorge de ressources naturelles et
environnementales, ce qui la dote d’une vocation agricole à forte potentialité, lui
permettant de développer des activités agroalimentaires et agroindustrielles
compétitives, encouragées par l’avènement du grand projet Agropolis et par l’accueil
annuel du Salon International de l’Agriculture de Meknès. La position géographique
stratégique de Meknès est également un point fort, en plus de ses potentialités
touristiques, la jeunesse de sa population et la diversité de son offre d’enseignement
supérieur et de formation professionnelle.

8
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Malgré ce profil territorial au premier abord porteur d’avantages, Meknès reste


une ville qui peine à décoller et à être attrayante. La dynamique économique est faible
et la création d’emploi demeure très insuffisante. Ce problème se manifeste par la
fragilité du tissu industriel, la sous-exploitation du potentiel touristique et la
prolifération de l’économie informelle. S’agissant de l’aménagement du territoire,
Meknès souffre d’un développement urbain non structuré, de la persistance d’habitat
menaçant ruine, des bidonvilles, des quartiers sous-équipés et de la monotonie des
différentes zones urbaines. De plus, les problèmes liés au transport, au stationnement
et à la circulation vont grandissant, vu l’accroissement de la motorisation des habitants
de la ville et la forte urbanisation. Aussi, est-il important de préciser que les
équipements publics sont insuffisants ou sous-exploités et que les équipements
sanitaires sont majoritairement vétustes. Par ailleurs, les valeurs de citoyenneté sont
en dégradation, la société civile n’est pas suffisamment dynamique et les principes de
la bonne gouvernance sont rarement respectés.

Afin de vaincre ces difficultés et dépasser ces obstacles au développement, la


ville de Meknès doit être dotée d’une stratégie de développement intégré, concerté et
durable, qui lui permette d’utiliser au mieux ses forces, en tirant le meilleur des
opportunités offertes par la nouvelle région Fès-Meknès, l’accélération du processus
de décentralisation et l’intérêt grandissant pour le développement territorial.

Les principales recommandations retenues dans notre première étude


qualitative sont de concevoir cette stratégie intégrée dans le respect des principes de
la planification stratégique territoriale et de la gestion axée sur les résultats. Il est aussi
important d’améliorer les dispositifs de gouvernance et d’œuvrer pour une
participation réelle et effective qui permet une appropriation des projets par la
population pendant et après leur lancement.

L’application des dispositions juridiques et des principes prônés par les discours
politiques s’avère cruciale afin de remédier aux problèmes locaux urgents et
croissants.

9
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Par ailleurs, les plans de développement locaux doivent être élaborés de manière
conjointe à leur exécution au titre des mandats des conseils élus, tout en valorisant les
ressources humaines territoriales qui y sont impliquées.

Aussi, l’Etat doit doter les ordonnateurs des moyens financiers et humains pour
qu’ils puissent réaliser les projets consignés dans leurs stratégies de développement,
en encourageant la conclusion des conventions de partenariat entre les services
extérieurs, les communes et le niveau central. Ceci doit se faire en parallèle à une
réelle amélioration des procédures administratives en allégeant l’impact de la tutelle
administrative et financière. Ceci dit, la pratique du contrôle et de l’audit sur les
collectivités territoriales par les organismes responsables (IGAT, IGF et Cour Régionale
des comptes) doit être renforcée, afin de redresser la situation préoccupante de la
gestion communale et porter assistance aux ordonnateurs des budgets communaux et
au personnel communal, et surtout pour limiter et sanctionner le détournement des
fonds publics.

Depuis 2013, et en réponse aux différentes problématiques territoriales, les


stratégies de développement urbain, ont émergé dans plusieurs villes Marocaines.
Nous avons essayé de faire un benchmark de trois expériences phares en la matière, à
savoir les plans de développement de Tanger, Casablanca et Kenitra. En comparant les
différentes étapes d’élaboration et de mise en œuvre et les spécificités propres à
chaque projet, nous avons tenté de relever les points importants qui pourraient
inspirer la stratégie de développement du Grand Meknès, afin d’être mise en place
dans les meilleures conditions de réussite et d’adhésion des acteurs territoriaux.

2- BENCHMARK NATIONAL

L
e benchmark est un ensemble de procédures de recherches et d'analyses
comparatives de la concurrence. Il permet d'améliorer les performances d'une
entreprise grâce à l'élaboration d'un plan d'action, rédigé grâce aux conclusions
tirées de cette analyse. Le benchmark peut avoir trait à l’observation des pratiques
managériales, mais dans un contexte technique est surtout orienté vers la
comparaison de performance.

10
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Cette définition propre au secteur des entreprises peut-être aujourd’hui


transférée aux collectivités territoriales, qui dans un contexte financier de plus en plus
difficile doivent elles aussi être performantes et cherchent, comme une entreprise, à
acquérir de nouvelles techniques de travail et de nouveaux outils pour la mise en
œuvre de leurs stratégies de territoire.

Nous avons utilisé cette technique pour comparer 3 stratégies de


développement urbain, élaborées et en cours de mise en œuvre, à savoir le
Programme de développement intégré, équilibré et inclusif du Grand Tanger 2013-
2017, la Stratégie de développement de la métropole de Casablanca et le Plan
stratégique de développement intégré et durable de Kenitra.

L’analyse de ces trois stratégies a été faite dans l’objectif d’en tirer les meilleures
pratiques qui pourraient être transposées au plan de développement du Grand
Meknès, afin d’identifier les changements susceptibles d’améliorer sa mise en œuvre
et ses performances.

Il parait pertinent de rappeler que les stratégies de développement territorial


intégré sont cadrées par des orientations claires de la Direction Générale des
Collectivités Locales relevant du Ministère de l’Intérieur. Cette dernière a édité un
manuel de procédures qui définit la Stratégie nationale de développement urbain
(SNDU), comme étant l’organisation générale d'un projet de développement urbain qui
consiste à déterminer les axes d’intervention prioritaires et les modalités de mise en
œuvre d'une action coordonnée des acteurs.

La stratégie est la traduction du but poursuivi en termes de programmes et de


plans d'actions s'intégrant dans une vision prospective de la ville. Les processus
d'élaboration et de mise en œuvre d'une stratégie urbaine dépendent des situations
locales spécifiques (échelle de la ville, enjeux, acteurs, etc.) mais aussi de l'évolution
dans le temps de la situation locale et de son environnement, nécessitant un
réajustement constant des stratégies7.

7
Guide méthodologique pour l’élaboration des stratégies de développement urbain, Centre de Communication et
de Publication/DGCL, 2013.

11
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

L’analyse des trois stratégies objet du benchmark a été réalisée suivant une grille
de lecture définie, comportant les points suivants :
 La vision de développement ;
 La démarche d’élaboration ;
 Le contenu ;
 Le financement et la mise en œuvre ;
 Le dispositif de suivi et d’évaluation.

La première stratégie analysée est le Programme de développement intégré,


équilibré et inclusif du Grand Tanger 2013-2017, qui est le fruit de la volonté royale
visant à faire du nord du Maroc une zone de prospérité économique et sociale. En
effet, Tanger Med n’aura été que la première pierre d’un grand édifice, cette région
est en train de devenir l’un des principaux pôles économiques du pays. Le
désenclavement, l’accroissement de l’urbanisation, le lancement de grands chantiers
structurants, l’implantation d’investissements étrangers (ex : Groupe Renault-Nissan,
Maersk…) et le développement de secteurs phares tels que l’industrie, l’agriculture et
le bâtiment ainsi que le renforcement du tissu associatif et coopératif, font désormais
de Tanger une grande ville Marocaine en plein essor8.

Dans ce sens, le programme Tanger-Métropole pour le développement intégré,


équilibré et inclusif de la ville du détroit ; conçu pour être un modèle urbain inédit au
Maroc et sur la rive Sud de la Méditerranée ; permettra d’accompagner le
développement que connait Tanger et s’inscrit dans la continuité des chantiers de
développement initiés par le Roi Mohamed VI dans la région du Nord, depuis près de
14 ans9.

La Stratégie de développement de la métropole de Casablanca, vient en réponse


au discours royal du 11 Octobre 2013, dans lequel le souverain a mis l’accent sur la
place particulière que tient la ville de Casablanca dans la vision Royale du
développement urbain. Une vision stratégique qui s’est manifestée dans les multiples

8
www.lematin.ma , consulté le 11/10/2015.
9
« Convention de partenariat relative au programme de développement intégré et équilibré du Grand Tanger 2013-
2017 ».

12
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

inaugurations des grands projets structurants qui ont positivement modifié le paysage
urbain de la grande métropole.

Néanmoins ; conscient des lignes de force et de faiblesse de la capitale


économique ; le Souverain a adressé une sévère critique au mode de gouvernance de
la métropole en la citant comme « l’un des modèles les plus faibles en matière de
gestion territoriale ». Il a ainsi pointé du doigt le déficit de gouvernance dont souffre
Casablanca qui, malgré les moyens dont elle dispose fait moins bien que les villes de
Rabat, Fès et Marrakech, des villes qui pourtant, n’ont pas ses ressources.

Ce discours a constitué une motivation pour le Wali de Casablanca et les


différents acteurs et responsables locaux, afin d’entamer l’élaboration d’une stratégie
de développement urbain intégré visant l’amélioration de l’attractivité économique et
culturelle de la ville et l’amélioration des conditions de vie de ses habitants 10.

Le Plan stratégique de développement intégré et durable de Kenitra est un plan


structurant qui ambitionne d'accompagner le développement urbain et
démographique de la Province, consolider son positionnement économique, améliorer
le cadre de vie de ses habitants et préserver son environnement. Parmi les axes
principaux de cette stratégie on cite la mise à niveau du monde rural, l’amélioration
des infrastructures socioculturelles et sportives de la Province et le développement de
l’attractivité touristique des stations balnéaires, Mehdia et Moulay Bousselham, tout
en veillant à la protection de l’environnement11.

Les stratégies de développement territorial de Tanger, Casablanca et Kenitra ont


des points de ressemblances et de différences. On retient qu’elles ont toutes pour
principaux objectifs le renfoncement de l’attractivité économique et touristique, le
développement de la ville pour en faire une métropole moderne, l’amélioration des
conditions de vie des habitants en consolidant les infrastructures et les services
sociaux de base, et également la préservation de l’environnement et le

10
« Programme intégré de développement humain et de mise à niveau sociale du Grand Casablanca 2015-2020 ».
11
« Convention cadre relative au plan de développement urbain intégré et durable de la ville de Kenitra 2015-
2020 ».

13
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

développement d’une stratégie de marketing territorial visant à embellir l’image du


territoire et à augmenter son rayonnement.

Le plan stratégique de Kenitra a la spécificité de couvrir toute la Province avec


ses communes urbaines et rurales, en plus d’un volet purement touristique. Le plan de
développement de Tanger a la particularité de viser le développement avec une
intégration accentuée des volets social et développement humain. Concernant le plan
de développement de Casablanca le montant du projet est très grand (33,595 MMDH),
ce qui est expliqué par la grandeur de la métropole et l’étendue du champ
d’intervention. La création des sociétés de développement local est aussi une
spécificité à noter, qui permettra de procéder à une mise en œuvre professionnelle et
technique des projets programmés. Pour les trois projets, un dispositif de
participation et un dispositif de suivi-évaluation ont été prévus, ce qui est conforme au
guide méthodologique des stratégies de développement urbain, élaboré par la
Direction Générale des Collectivités Locales du Ministère de l’Intérieur.

Ces stratégies de développement territorial constituent une rupture avec


l’époque où les plans de développement émanaient des cerveaux planificateurs des
administrations centralisées et concentrées, et s’appliquaient sur les territoires sans
adaptation particulière.

Le développement territorial, est actuellement une affaire de tous, à laquelle


doivent participer tous les acteurs et les forces vives d’un territoire. C’est dans ce sens,
que les stratégies de développement urbain ont émergé et sont maintenant l’outil
phare qu’adoptent les différentes villes Marocaines pour amorcer leur développement
de manière intégrée, équilibrée et cohérente.

Nous avons étudié la stratégie de développement territorial entamée à Meknès


en analysant ses différentes composantes, dans le souci d’en faire une évaluation
initiale, par le biais d’une étude qualitative menée auprès de 6 acteurs locaux ayant
participé à son élaboration.

14
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

3- LE PLAN DE DEVELOPPEMENT DU GRAND MEKNES 2015-


2020 :

L a stratégie de développement territorial de Meknès a été lancée par le


Wali, Gouverneur de la Préfecture de Meknès, et a été partagée avec le
grand public en 3 rencontres : le 19 Mars et les 2 et 9 Avril 2015. Le but
étant d’approfondir la réflexion et de restituer les résultats des travaux des groupes
de réflexion et des commissions thématiques avec toutes les parties prenantes.

La démarche adoptée lors de l’élaboration du projet est une démarche


stratégique et participative. La première étape a été la constitution d’une équipe de
travail pour mener le chantier et d’un comité de pilotage pour conduire ses
différentes phases. Ensuite, une vision stratégique a été formulée, puis des
réunions pour communiquer, impliquer les partenaires et les faire adhérer à ladite
vision ont été menées12.

De nombreux décideurs et acteurs locaux ont été mobilisés et impliqués pour


réaliser un diagnostic territorial qui identifie les atouts et les défis et détermine les
grands enjeux de développement à Meknès. Au terme du diagnostic, des axes et
des objectifs stratégiques ont été identifiés. Ces axes ont été traduits en plans
d’action, le premier prioritaire est à court terme, et le deuxième à moyen terme.

Suite à la restitution des travaux des groupes de réflexion, un workshop de


benchmark ; autour des territoires ayant des caractéristiques similaires de Meknès
et constituant un modèle de transformation réussi ; a été tenu dans l’objectif
d’enrichir les travaux de réflexion et de planification. Cette rencontre a été
également l’occasion de partager les enseignements tirés des expériences des
bureaux d’études de renommées nationale et internationale. En effet, le
Benchmark établi par les cabinets de consulting Capital Consulting, Valyans et
McKinsey a fourni un aperçu et une analyse comparative des expériences
internationales et a inspiré le modèle de transformation visé par le plan de
développement de Meknès.

12
www.challenge.ma, consulté le 12/10/2015 à 10h.

15
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

Les projets proposés par les élus communaux, par les groupes de réflexion et
les conclusions du benchmark international ont été pris en considération par les
commissions thématiques, pour formuler des projets définis répondant aux axes
stratégiques fixés.

Les projets sont de deux types, proposés et programmés. Les projets


proposés ne disposent pas de financement et nécessitent la mobilisation des
partenaires concernés. Les projets programmés disposent déjà de financements
que les partenaires s’engageront à honorer.

Pour chaque projet une fiche technique a été élaborée, et comporte le détail
dudit projet, l’horizon de son exécution, les partenaires susceptibles d’y participer
et les contributions financières nécessaires à sa réalisation.

Tous les projets retenus ont été intégrés dans des conventions de
partenariats spécifiques à chaque axe stratégique, pour être présentés aux
partenaires potentiels afin de mobiliser leurs contributions financières et
techniques, et les impliquer dans la réalisation du plan de développement.

Les étapes qui allaient suivre sont la mobilisation des fonds nécessaires, la
mise en marche des deux plans élaborés et le suivi-évaluation pour s’assurer de la
mise en œuvre des projets programmés et entamer des actions de restructuration
le cas échéant.

Depuis son lancement, le comité de pilotage du projet a été chargé de son


suivi. Néanmoins, aucun dispositif de suivi-évaluation n’a été mis en place, pour
suivre l’avancement de la stratégie et évaluer l’atteinte des objectifs fixés et des
résultats visés.

Le plan de développement du Grand Meknès est en stand-by à cette étape,


aucune date n’a été avancée pour la présentation des projets définis par les
commissions thématiques, et aucune information n’a été fournie au sujet de son
coût estimatif global ou de l’état d’avancement de la recherche des financements.

16
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

La démarche adoptée pour élaborer le PDGM est intéressante à plus d’un


titre. D’abord, et grâce à son volet participatif, elle a permis de créer une
dynamique positive, perçue par tous les participants voire par la grande population.
Les multiples réunions qui ont été tenues ont fait du développement de Meknès
une affaire de tous suscitant intérêt et enthousiasme.

L’approche participative adoptée depuis le lancement du projet a été une


expérience enrichissante qui a permis de travailler en concertation, en amont du
projet.

Néanmoins, la démarche a été marquée par la précipitation. En effet, les


délais om impartis étaient très courts, et ne laissaient pas suffisamment de temps
pour amorcer une vraie approche participative. Une vraie action de mobilisation et
de sensibilisation des forces vives aurait dû être menée et durée le temps
nécessaire. En plus un travail de lobbying aurait dû être fait en amont auprès des
décideurs centraux, afin de garantir que les engagements des représentations
locales soient crédités et assurés.

Certes, les projets proposés par les différentes commissions sont riches et
complémentaires, l’unification des outils de travail (fiche de diagnostic et fiches de
projet), l’encadrement du comité de pilotage et la détermination des axes
d’intervention, ont beaucoup contribué à cette mise en cohérence. Mais cela reste
insuffisant, car converger ne se limite pas à juxtaposer les propositions des projets
identiques ou semblables, mais plutôt de travailler ensemble, réfléchir et
confronter les points de vue. Le travail collectif et partagé dans le cadre des
commissions mixtes, aurait pu rapprocher les différentes positions, ce qui aurait
permis de sortir avec de meilleures solutions et perspectives.

Le diagnostic, les axes stratégiques et les projets proposés répondent à une


grande échelle aux besoins de la population de Meknès. Cependant, ces besoins
sont tellement évidents et nombreux qu’il aurait fallu faire une hiérarchisation
pertinente et une priorisation adaptée, afin de répondre effectivement aux besoins
définis avec les moyens disponibles et dans les délais prescrits, c'est-à-dire 4 à 5
ans.

17
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

La communication autour du projet n’a pas été persévérante et régulière. Les


participants au projet et la population large sont déçus d’une longue période de
silence dans laquelle aucune action de communication n’a été entreprise, ce qui a
diminué l’enthousiasme et la croyance en la réussite du projet. Ceci a donné lieu à
plusieurs rumeurs et interprétations négatives qui auraient pu être évitées en
organisant des séances de communication dans le cadre d’un plan de
communication clair à tous les niveaux d’intervention (concertation, information,
coordination, mobilisation, plaidoyer, etc.).

L’absence d’un dispositif de suivi-évaluation est une lacune importante à


citer. Il est impossible de piloter un projet de développement sur 5 ans sans avoir
un mécanisme de suivi et d’évaluation et un processus de monitoring qui
rapportent les résultats effectifs du projet sur un délai court de 3 à 6 mois, pour agir
à temps et effectuer les rectifications nécessaires. Cette réorientation périodique
est nécessaire à l’atteinte des objectifs. L’évaluation avec des indicateurs axés sur
les résultats et non sur les objectifs est une condition à la réussite de tout projet de
développement territorial.

Par ailleurs, si l’on compare la stratégie de développement de Meknès aux


trois autres stratégies objet du Benchmark, on remarque que ces dernières ont été
entamées plus tôt que le PDGM ce qui peut expliquer leur avancement rapide. De
même le Plan de Développement de Meknès a été lancé dans un contexte politique
agité, caractérisé par une longue période creuse relative aux élections.

CONCLUSION

La stratégie de développement du Grand Meknès a été une expérience très


enrichissante pour tous les participants. Ce projet unique en son genre à Meknès, a été
l’occasion d’impliquer toutes les forces vives du territoire, pour mener une réflexion
profonde et partagée, et construire une vision stratégique, de laquelle des axes
d’intervention ont été déclinés et des projets adaptés ont été proposés. L’objectif
étant de sortir Meknès de ses nombreuses difficultés et de reconstruire son potentiel
local, son attractivité et son rayonnement historique, tout en améliorant les conditions
de vie des habitants.

18
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

La réussite de ce plan de développement territorial intégré reste tributaire de la


transition du portage institutionnel du projet dans le cadre de la nouvelle Région Fès-
Meknès. Toutes les parties prenantes et particulièrement les élus communaux,
préfectoraux et régionaux doivent être impliqués pour défendre ce plan de
développement et faire son plaidoyer.

Ce projet, qui se trouve en instance en ce moment, est un grand acquis, sur


lequel il faut capitaliser en l’inscrivant dans la continuité des plans de développement
que les collectivités territoriales nouvellement formées sont tenues d’élaborer.

Ces stratégies de développement doivent intégrer des dispositifs de participation


périodiques et inclusifs à même de promouvoir l’implication des partenaires et de tous
les acteurs locaux. De même, des mécanismes d’évaluation et de suivi qui permettent
de mesurer les résultats escomptés à chaque étape du projet doivent être implantés.
Par ailleurs, il est impératif de sortir de l’approche ponctuelle des projets de
développement et s’inscrire dans la durée et la continuité, car le développement
territorial est un exercice de longue haleine, exigeant une installation progressive afin
de pouvoir aboutir.

Enfin, le contexte actuel de la régionalisation avancée et les dispositions de la


nouvelle constitution ont fourni un arsenal juridique renforçant les mécanismes de la
participation et élargissant les attributions des collectivités territoriales dans leurs
différentes échelles. Ces opportunités doivent être saisies pour réformer la gestion des
affaires locales et renforcer les capacités de ses gestionnaires dans l’ambition de
réaliser un développement territorial équilibré, durable et équitable des différentes
régions marocaines.

19
DEVELOPPEMENT TERRITORIAL INTEGRE DE MEKNES : STRATEGIES ET PERSPECTIVES

BIBLIOGRAPHIE

Courlet, Claude (2001) Territoires et régions : Les grands oubliés de développement


économique. Paris : Editions L’harmattan.
Houée, Paul (2001) Le développement local au défi de la mondialisation. Paris :
Editions L’harmattan.
Jambes, Jean-Pierre (2001) Territoires apprenants : Esquisses pour le développement local du
XXIe siècle. Paris : Editions L’harmattan.
Kirsten,Koop ; Pierre-Antoine,Landel et Bernard,Pecqueur (2010). Pourquoi croire au
modèle du développement territorial au Maghreb ? Une approche critique.
EchoGéo [En ligne], 13. URL : http://echogeo.revues.org/12065 ; DOI :
10.4000/echogeo.12065
Lardon,Sylvie ; Piveteau,Vincent et Lelli,Laurent (2008). Le diagnostic des territoires.
Géocarrefour [En ligne], vol. 80/2. URL : http://geocarrefour.revues.org/979
Bulletin Officiel n°6380 en date du 23 juillet 2015.
Convention de partenariat relative au programme de développement intégré et
équilibré du Grand Tanger 2013-2017.
Programme intégré de développement humain et de mise à niveau sociale du Grand
Casablanca 2015-2020.
Convention cadre relative au plan de développement urbain intégré et durable de la
ville de Kenitra 2015-2020.
Guide méthodologique pour l’élaboration des stratégies de développement urbain,
Centre de Communication et de Publication/DGCL, 2013.
Analyse préalable des approches territoriales intégrées dans les programmes
européens 2014-2020, Datar, 2013.
Développement local mené par les acteurs locaux, Commission européenne, 2012.

20

Vous aimerez peut-être aussi