Vous êtes sur la page 1sur 53

Le continuum en

douleur chronique
et les CRDP
Symposium RUIS McGill
2014
Mme Marie-Josée Roy,
Centre montérégien de réadaptation

Mme Natacha Viens,


Centre de réadaptation Constance-Lethbridge

DIVULGATION DE CONFLIT
D’INTÉRÊTS POTENTIELS
• Aucun conflit d’intérêt identifié
Plan de présentation
1. Les CRDP
2. Orientations provinciales de l’AERDPQ
3. Contribution spécifique des CRDP dans le
continuum de douleur chronique:
– Centre montérégien de réadaptation
– Centre de réadaptation Constance-Lethbridge
4. Conclusion
Les CRDP
• Services spécialisés et surspécialisés, d'adaptation, de
réadaptation et d'intégration sociale;

• Services d'accompagnement et de soutien à la famille et aux


proches de ces personnes;

• Personnes présentant une déficience physique congénitale ou


acquise (auditive, du langage, motrice ou visuelle).

FAVORISER LA PARTICIPATION SOCIALE OPTIMALE


DES PERSONNES.

AERDPQ:
21 établissements au Québec
Orientations provinciales
AERDPQ

Douleur chronique
AERDPQ
Harmonisation des pratiques en CRDP pour les
personnes ayant une douleur chronique

• Comité de travail par la TDC en 2009


– Circonscrire la clientèle et l’offre de service.

• Groupe de travail
– Gestionnaires et intervenants experts;
– Réflexion sur l’offre de services spécialisés et surspécialisés
pour un continuum optimal pour la clientèle;
– Identification des mécanismes de transfert dans le
continuum.
Orientations provinciales:
douleur chronique
Clientèle admissible
– Adulte;
– Douleur chronique reliée à une déficience physique
sous-jacente;
– Qui entrainent des incapacités significatives et
persistantes dans réalisation HDV;
– Qui persiste malgré une intervention en 1ère ligne;
– Condition médicale et psychiatrique stable;
– Prêt à s’engager dans un processus de réadaptation.
Orientations provinciales:
douleur chronique
Principaux diagnostics
• Atteinte musculo-squelettique:
– Algodystrophie; syndrome régional douloureux complexe;
– Atteinte de la colonne (lombalgie, dorsalgie, cervicalgie);
– Pachyméningite, arachnoïdite;
– Maladie de Forestier;
– Arthrose;
– Arthrite;
– Etc.
• Brûlure grave;
• Fibromyalgie;
• Migraines et céphalées uniquement si en séquelle d’une déficience
physique (par ex. : TCC, cervicalgie, etc.).
Orientations provinciales:
douleur chronique
Principaux diagnotics (suite)

• Atteinte neurologique (périphérique ou centrale):


– Traumatisme craniocérébral;
– AVC;
– Sclérose en plaques;
– Neuropathie diabétique;
– Etc.

• Blessure orthopédique grave:


– Fractures multiples;
– Amputation ou douleur fantôme associée.
Orientations provinciales:
douleur chronique
Services spécialisés: tous les programmes

Intervention préventive sur les facteurs de risque de


chronicité:
– Détection rapide des indices de chronicité;
– Évaluation de la douleur intégrée au processus
d’évaluation des usagers;
– Autogestion de la condition (enseignements individuels ou
de groupe);
– Collaboration avec partenaires du réseau et organismes
communautaires.
Orientations provinciales:
douleur chronique
Services spécialisés : programmes dédiés
Autogestion spécifique à la douleur chronique
– Éducation:
• Gestion de la douleur;
• Croyances/peurs;
• Gestion de l’énergie;
• Hygiène du sommeil;
• Alimentation;
• Hygiène posturale et mécanique corporelle.
– Réactivation visant la reprise des habitudes de vie;
– Interventions visant à réduire les facteurs de risques psychosociaux;
– Généralisation des acquis.
Orientations provinciales:
douleur chronique

Composition des équipes dédiées

Coordonnateur clinique
Kinésiologue
Ergothérapeute
Médecin
Physiothérapeute
Psychologue
Autres professionnels au besoin
Orientations provinciales:
douleur chronique
Programmes surspécialisés

• Vise la clientèle admissible en CRDP qui a des


problèmes psychosociaux très complexes;

• Offre de service:
– Soutient les CRDP régionaux pour leur clientèle complexe;
– Soutient les centres régionaux dans la mise en place de
l’offre de service;
– Soutenir la première ligne.
Contribution spécifique des CRDP
dans le continuum régional de
douleur chronique
Innovant, dynamique et
humain

Centre montérégien de
réadaptation
(CMR)
Mission du CMR
Offre des services spécialisés d'adaptation, de réadaptation et d'intégration
sociale pour la clientèle présentant une déficience motrice, auditive ou du
langage.

Offre des services d'accompagnement et de soutien à la famille et aux


proches de ces personnes .

Offre des ressources d'hébergement spécialisées.

– Services personnalisés;
– Travaille en complémentarité avec ses partenaires des réseaux publics et des
milieux communautaires;
– Finalité: Favorise la participation sociale optimale de la personne.
Portrait du CMR
Dessert la population de la Montérégie

• Population: 1, 500, 000;


• 11 CSSS;
• Trois RUIS;

• Territoire de plus de 10 000 km2 caractérisé par le côtoiement


de zones urbaines, semi-rurales et rurales;
• Deux réserves autochtones : Akwesasne et Kahnawake.
Portrait du CMR
• Un peu plus de 20 ans d’existence;

• Services à la clientèle adulte: 2003;

• Plus de 600 employés; 42 médecins;

• 12 points de services dont le siège social à St-Hubert;

• Partenariat avec les établissements de Montréal pour les services


surspécialisés;

• Agréé par le Conseil québécois d’agrément (CQA);

• Affiliation Université de Sherbrooke: à venir.


Portrait du CMR
Programmes clientèle jeunesse Programme clientèle de tous âges
• Déficience motrice
• Déficience du langage • Déficience auditive
• Traumatologie • Aides de suppléance à l’audition
• Clinique régionale de dysphagie • Ressources résidentielles
• Accès aux technologie de la
Programmes clientèle adulte communication
• Déficience motrice • Services des aides techniques
• Traumatologie • Évaluation conduite automobile
• Déficience auditive et adaptation véhicule
• URFI • Cliniques médicales spécialisées
• Soutien à la communauté
Douleur chronique:
Organisation des services en Montérégie
Travaux actuellement en cours:

• Proposition déposée en août 2013:


– En relation avec démarches ministérielles et celles des trois RUIS;
– Un seul modèle d’organisation de services pour l’ensemble de la
région malgré la présence de trois RUIS;
– Réseau hiérarchisé: centre régional et centres locaux dans les CSSS;
– Proximité de services.

• Mise en place d’un comité régional;

• Documentation pour dépôt de candidature pour la désignation d’un


centre régional de gestion de la douleur.
PROPOSITION D’ORGANISATION DES SERVICES
EN DOULEUR CHRONIQUE
Situation visée

Palier supra-
régional RUIS Mc Gill RUIS Montréal RUIS Sherbrooke
Centre régional
Palier Régional

Centre régional Consortium

CSSS Champlain - Charles CSSS Pierre-Boucher Centre montérégien de


Lemoyne réadaptation (CMR)

RLS Pierre-De Saurel


(CH, Md SOLO)

RLS Vaudreuil-Soulanges RLS Richelieu-Yamaska RLS la Pommeraie


(Mdc SOLO, Services (CH, GMF, Md SOLO) (CH, GMF, Md SOLO)
Centres locaux

communautaires)
Palier local

RLS du Haut-Saint-Laurent RLS Pierre-Boucher


(GMF) (GMF, Md SOLO)

RLS du Suroît (CH, GMF) RLS Champlain - Charles Lemoyne


(UMF, Md SOLO) RLS Haute-Yamaska
RLS Jardins-Roussillon (CH, GMF, Md SOLO)
RLS Haut-Richelieu Rouville
(Md SOLO)
(CH, Md SOLO)
Au CMR : un peu d’histoire

• Implantation de la programmation spécifique


implantée depuis février 2011:

– Rapatriement de la clientèle avec fibromyalgie


historiquement desservie à Montréal.

• Offert dans le programme de déficience motrice adulte

• Intervenants dédiés.
Programmation en douleur chronique
• Objectifs généraux:
– Réduction de l’impact de la douleur sur le fonctionnement
global de la personne;
– Auto-prise en charge de la douleur.

• Usager s’engage à participer activement à l’ensemble


des activités;

• Plan d’intervention établi dès l’entrée dans le


programme, bilan mi-parcours et PII de fermeture.
Programme de
réadaptation du
CMR
Demande de services
CSSS
Cliniques douleur
Services sur-
Cliniques privées
spécialisés
Évaluation de la condition
Douleur
chronique
PII
SEMO
Intervention de groupe Milieux
Réactivation associatifs
Enseignement CSSS
Ajustement au besoin Programme de
réadaptation du
PSI/PII de fermeture CMR au besoin
Résultats
• Amélioration de la capacité fonctionnelle;
• Reprise des activités;
• Satisfaction de la clientèle ;
• Harmonisation des services dans les 2 sites;
• Mobilisation des professionnels;
• Participation active au comité de travail
régional.
Enjeux et défis
• Proximité des services;
• Partenaires multiples;
• Ressources limitées;
• Développement de la recherche et veille
clinique;
• Organisation régionale des services en
élaboration.
Centre de réadaptation
Constance-Lethbridge
(CRCL)
Montréal
Mission du Centre de réadaptation
Constance-Lethbridge (CRCL)
• En interdisciplinarité, offre des services
spécialisés et surspécialisés de réadaptation en
déficience physique axés sur l’intégration sociale

• Volets de la mission
• Prestation de services cliniques
• Enseignement et recherche appliquée
• Veille au niveau de l’innovation en
technologies et modes d’intervention

28
Portrait de l’établissement

• Siège social et 1 point de services

• Agréé par le Conseil québécois d’agrément (CQA)

29
Portrait de l’établissement
Couverture régionale

• Clientèle de la région socio-sanitaire de Montréal


(06) selon une répartition territoriale est-ouest
ou, pour certains services, sur une base régionale
entérinée par l’ASSSM en 1999

• Territoire des CSSS


• Cavendish
• Dorval-Lachine-Lasalle
• de la Montagne
• de l’Ouest-de-l’île
• du Sud-Ouest-Verdun
• Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent (en partie)
30
Portrait de l’établissement
Couverture régionale
Population

• 1 959 987 habitants dans l’agglomération de Montréal

• Depuis 2008, hausse appréciable de l’accroissement migratoire.

• Migration internationale principale cause de croissance


démographique de l’agglomération de Montréal.

Tiré de: Dynamique migratoire de l’agglomération de Montréal-2012-2013)

31
Portrait de l’établissement
Couverture suprarégionale
En lien avec:

• l’adaptation complexe de véhicules automobiles

• l’évaluation des capacités de travail pour des clientèles ayant des


profils cliniques complexes

• les affectations rhumatologiques sévères

• le programme ministériel d’attribution des aides techniques à la


communication

• Le Centre d’expertise en gestion de la douleur chronique (CEGDC)

32
Centre d’expertise en gestion de la douleur
chronique du RUIS McGill

CRCL CUSM

Université
McGill
33
Couverture suprarégionale du CEGDC
Territoire du RUIS McGill

• Le centre et l’ouest de l’île de Montréal


• L’ouest de la Montérégie
• L’Outaouais
• L’Abitibi-Témiscamingue
• Les Territoires Cris
• La Baie James
• Le Nunavik

34
APERÇU DE L’HISTORIQUE EN REGARD DU
DÉVELOPPEMENT DE L’OFFRE DE SERVICES
POUR LES ADULTES ATTEINTS DE
DOULEUR CHRONIQUE AU CRCL

35
APERÇU HISTORIQUE

• Clinique de prévention de la lombalgie


chronique au programme Évaluation et
orientation au travail (2001)
• Programme de Rhumatologie (1999)
• Groupes pour la clientèle atteinte de
fibromyalgie
• Programme d’Orthopédie
• Sous-programme de gestion de la douleur
chronique d’origine musculosquelettique
(2005)
36
Programme Autogestion de la douleur chronique
APERÇU HISTORIQUE

• Désignation du Centre d’expertise du RUIS


McGill (2010)

• Implantation du programme Autogestion de la


douleur chronique (2009-2010)

• Fibromyalgie: partage de cette clientèle avec


d’autres centres de réadaptation (2011)

38
Programme Autogestion de la douleur
chronique
• Développement de deux approches
• Approche spécialisée
• Approche surspécialisée

• Développement d’une approche spécifique pour


la clientèle atteinte du syndrome régional
douloureux complexe au programme Neuro-
musculo-squelettique

• Audit ministériel en 2012-2013

39
Équipe interdisciplinaire de
1ere ligne

Organismes
communautaires,
thérapie alternatives,
partenaires du réseau

Médecin traitant Services de réadaptation


Centre d’expertise en gestion
de la douleur chronique du
Partenaires du réseau RUIS McGill

41
Harmonisation et collaboration
Mécanismes de transfert en 2e ligne
• L’importance de l’historique de services reçus
– médication
– réadaptation
– médecins spécialistes consultés
– traitements médicaux
• Autres critères:
– Doit être en mesure de suivre une réadaptation (stable médicalement
et psychologiquement)
– Doit avoir un diagnostic établi de douleur chronique

42
Harmonisation et collaboration

Mécanismes de transfert en 3e ligne


• Les centres régionaux entreprennent une réadaptation de 2e ligne
avant de consulter le CRDP du centre d’expertise.
• Le centre régional fait parvenir une demande de consultation qui
identifie :
– Le motif de référence (identification de la problématique)
– Un résumé des évaluations tant sur le plan musculo-squelettique que
psychologique en précisant :
– La médication
– Le résumé des interventions complétées
• Outils d’autogestion
• Réactivation
– Les attentes du client
– La chronologie des événements.

43
La recherche en douleur chronique

Recherche basée
sur les Amélioration
préoccupations continue en regard
cliniques des données
émergentes
probantes
(plusieurs projets
en cours)

44
L’enseignement en douleur chronique

Mise à contribution
d’intervenants à Supervision de Participation à des
titre de chargé de stagiaires dans congrès en
cours ou de certaines disciplines réadaptation
conférencier

45
DÉFIS ET OPPORTUNITÉS
POUR LE CEGDC

46
Principaux défis

• Développer des indicateurs et une base de données


permettant un meilleur suivi de la clientèle à travers le
continuum

• Développer les services, l’enseignement et la recherche


pour les personnes souffrant de douleur chronique avec
un profil vieillissant en collaboration avec le Centre
d’excellence sur le vieillissement du RUIS de l’Université
McGill.

47
Principaux défis (suite)

• Mettre en place des corridors de services efficaces pour


les clients des régions
– Développer la téléréadaptation
• Formaliser et systématiser d’avantage les activités de
formation continue des équipes interdisciplinaires
d’intervenants

48
100
90
80
70

PERCENTILE
60

APERÇU DES 50
40
30
20

RÉSULTATS 10
0
TSK PCS PDI MPQ IEQ
total
B/U S/I

À CE JOUR Initial Réévaluation Final

• Amélioration des capacités fonctionnelles


• Intégration de nouveaux outils d’autogestion de la
douleur
• Diminution des craintes de bouger (kinésiphobie)
• Intégration de stratégies permettant de reprendre un
travail rémunérateur
• Connaissances de ressources communautaires facilitant
le maintien des acquis

49
APERÇU DE L’EXPÉRIENCE CLIENT
• Je suis fière de ma participation au programme et
je me sens plus confiante.
• Mon entourage a remarqué des changements
significatifs dans ma condition. Je suis fier de ma
participation au programme. C’est pour moi un
épanouissement personnel.
• J’ai apprécié les interventions en groupe. Depuis,
j’ai recommencé à rire.
• J’ai repris mon travail avec plus d’assurance grâce
aux techniques de relaxation.
CONCLUSION
• Au fil des ans, les CRDP ont développé une expertise
pour la réadaptation des clientèles présentant une
douleur chronique.

• L’arrimage et la consolidation des services hiérarchisés


se poursuivent en collaboration avec les partenaires du
réseau et les organismes communautaires.

52
PÉRIODE DE QUESTIONS
Merci de votre attention

Vous aimerez peut-être aussi