Vous êtes sur la page 1sur 7

UNIVERSITE MOULAY ISMAIL

FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES, ECONOMIQUES ET SOCIALES

MEKNES

Master : Finance, Audit et Contrôle de Gestion (F.A.C.G.)


Contrôle de Gestion (Semestre 9)
Enseignants responsables : M. LAHRECH et M. FAZAZI

TRAVAUX DIRIGES (2) :


CAS PRATIQUE N°1 : CONTRÔLE DE GESTION ET ANALYSE DES COUTS (1)
L’entreprise « PRO.MED » s’interroge sur la rentabilité et la profitabilité de trois types de profilés P1,
P2 et P3 qu’elle fabrique et commercialise.
ELEMENTS P1 P2 P3
Quantités vendues 1 000 1 500 3 000
Prix de vente unitaire H.T. 300 390 400
Coût variable unitaire 180 270 220
Charges fixes spécifiques (frais directs) 144 000 72 000 90 000
Charges fixes communes (frais indirects) 489 975
L’incidence des variations de stocks est jugée négligeable.

Travail à faire :
1- Calculer le coût de revient complet et le résultat analytique par produit, ainsi que le résultat
global si l’entreprise décide de répartir les charges fixes communes proportionnellement au
chiffre d’affaires de chaque produit ;
2- Dans une optique « Direct Costing », Calculer la marge sur coût variable et sur coût
spécifique, ainsi que le résultat global ;
3- Sur la base des résultats obtenus aux questions précédentes, faire un commentaire sur la
profitabilité et la rentabilité de chaque produit ;
4- Quel est l’impact sur le résultat global, si l’entreprise abandonne la fabrication et la
commercialisation : a) P1 ? b) P2 ? c) P3 ?
5- Pour le produit P1 : Déterminer la quantité à fabriquer et le chiffre d’affaires correspondant
qui lui permettent de couvrir ses propres charges ;
6- Calculer le seuil de rentabilité globale en valeur de l’entreprise.

CAS PRATIQUE N°2 : CONTRÔLE DE GESTION ET ANALYSE DES COUTS (2)


La société « BOISTECH » est spécialisée dans la valorisation de déchets de bois.
Les déchets de bois sont essentiellement des emballages tels que des palettes, des caisses et des
cagettes. Ils sont classés en catégories selon leur qualité :
 Catégorie 1 : déchets de palettes et de caisses et bois de calage ;
 Catégorie 2 : bois de construction et de chantier, bois de démolition et bois de déchetteries.
Les approvisionnements sont assurés par apport volontaire ou par collecte. Les fournisseurs de la
catégorie 1 sont de gros industriels, des collecteurs et recycleurs d’emballages (tourets,
palettes...) tandis que les déchets de la catégorie 2 sont principalement fournis par des
collecteurs et pour une faible part par des collectivités et industriels.
Tous les déchets suivent le même processus de production qui est décrit en annexe 1. Cette
annexe est utile pour les différents dossiers à traiter.
F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 1/7 1
Les principaux débouchés sont :
 à partir de particules : fabrication de panneaux agglomérés, recyclage en litières pour
animaux ;
 à partir de plaquettes : valorisation énergétique en chaufferie (bois de chauffage).
Les acheteurs actuels de plaquettes sont, en général, des clients fidèles désireux de négocier les
prix.
Un bâtiment spécifique accueille les services généraux.
Le contrôle de gestion est assuré par l’un des deux responsables de l’entreprise. Fin 2017, il vous
confie travaux à réaliser.
Vous êtes chargé du calcul des coûts complets pour le 4ème trimestre 2017.

Travail à faire :
A l’aide des annexes 1 et 2 :
1. Présenter le tableau de répartition des charges. Calculer le coût de production des
particules obtenues.
2. Calculer le coût de revient et le résultat des deux produits vendus. Commenter.
3. Rappeler la signification des notions de charges directes et charges indirectes. Illustrer votre
réponse au travers des charges de l’opération 7 et des services généraux.
A l’aide des annexes 1, 2, 3 et 4 :
Le responsable de la gestion de l’entreprise souhaite mettre en place en 2018 l’analyse des
coûts hors production par activités. Il avance deux motivations principales :
 L’amélioration de la connaissance de la formation des coûts ;
 La politique de prix pratiquée par l’entreprise, fondée sur les coûts actuels, ne prend pas
suffisamment en compte le type de client dans les négociations (quantités achetées,
importance des quantités livrées, fidélité, choix des conditions de transport...).
Il vous demande de procéder à une étude préliminaire pour le 4ème trimestre 2017.
4. Expliquer les notions d’activité et d’inducteur d’activité (ou de coût). Procéder à l’analyse
critique du choix du responsable de n’appliquer la méthode des coûts par activités qu’au
coût hors production (4 à 5 idées sont attendues).
5. Calculer le coût des inducteurs d’activité au 4ème trimestre 2017.
6. Calculer le coût de revient de la commande du 12 novembre 2017. Faire la comparaison
avec le coût obtenu par la méthode actuelle. Conclure.
7. Indiquer les intérêts de la méthode pour la détermination d’une nouvelle politique de prix.
ANNEXE 1 : Le processus de production
Les déchets reçus sont des déchets industriels de bois (palettes usagées par exemple) collectés.
Les procédés de valorisation de ces déchets sur le site de « BOISTECH » permettent deux types
de recyclage :
 Le recyclage énergétique par la fabrication de plaquettes d’une taille variant entre 2 et 6
cm utilisées pour le chauffage ;
 Le recyclage matière par la production de fines particules de bois destinées
essentiellement à être utilisées dans l’industrie de fabrication de panneaux d’agglomérés.
A leur réception sur le site, les déchets sont déversés sur une aire bétonnée. Ils subissent les
opérations suivantes :
OPERATION 1 : ils sont introduits par une pelle à godet avec bras télescopique dans une trémie
d’alimentation les acheminant vers un pré broyeur. Il fonctionne 21 heures par jour au maximum
(à l’issue de chaque poste le matériel est nettoyé pendant une heure). Les déchets sont ainsi
concassés.
OPERATION 2 : les déchets concassés sont repris en sortie sur une bande transporteuse
horizontale. Un séparateur automatique de métaux permet l’élimination des pièces métalliques
les plus importantes qui sont récupérées dans une benne.
OPERATION 3 : un tri manuel est ensuite effectué par des opérateurs. Il permet de retirer les
matières indésirables comme le plastique, le verre ou les pierres. Ces éléments sont stockés dans
un petit conteneur.

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 2/7 2


OPERATION 4 : le bois trié est ensuite repris par une bande transporteuse alimentant un broyeur. Il
fonctionne 21 heures par jour au maximum (à l’issue de chaque poste le matériel est nettoyé
pendant une heure). Les déchets sont réduits sous forme de plaquettes de 2 à 6 cm de côté.
OPERATION 5 : ces plaquettes transitent à nouveau par un séparateur automatique de métaux
puis sont stockées en vrac sur une aire bétonnée. Une partie d’entre elles est destinée à être
vendues en l’état, tandis qu’une autre partie est transformée en particules.
OPERATION 6 : une partie des plaquettes est reprise depuis l’aire bétonnée à l’aide d’une
chargeuse vers une trémie tampon. Elle alimente un convoyeur qui les achemine jusqu’à une
coupeuse fonctionnant 8 à 12 heures par jour. Les déchets sont à ce stade transformés en
particules. Elles transitent par un séparateur-épierreur qui permet l’élimination, par tri aéraulique
des derniers corps étrangers (poussières de silices, limaille de métaux non ferreux…).
OPERATION 7 : les particules de bois sont reprises par un système pneumatique vers un bâtiment
de stockage.
ANNEXE 2 : Informations sur la production du 4ème trimestre 2017
Afin de limiter les calculs, vous disposez du coût de production d’une tonne de plaquettes à la
sortie de l’opération 5 qui s’élève à 40 DH. A titre d’information, ce coût est obtenu en
additionnant les charges des opérations 1 à 5 et en retirant le prix payé à « BOISTECH » par les
fournisseurs de déchets.
Les différents centres d’analyse présentés ci-dessous correspondent aux différentes étapes
finales du processus de production et aux coûts hors production. Ils regroupent l’ensemble des
charges correspondantes.
-Tableau de répartition des charges des opérations 6 à 7 et des coûts hors production
OPERATION 6 OPERATION 7 EXPEDITION SERVICES GENERAUX
Répartition secondaire 70 000 10 000 135 000 153 000
100 DH de coût de
La tonne de La tonne de La tonne de produits
Unité d’œuvre particules produite particules produite vendus
production des produits
vendus
-État des stocks au 01/10/2017
Quantité en tonnes Coût unitaire par tonne
Plaquettes vendues en l’état 30 000 40 DH
Particules 5 000 54 DH
La valorisation des stocks se fait au coût moyen pondéré.
-Production et ventes du 4ème trimestre 2017
Quantité en tonnes Prix de vente moyen par tonne
Plaquettes obtenues après l’opération 5 15 000 -
Plaquettes transformées en particules (1) 5 000 -
Plaquettes vendues en l’état 25 000 52
Particules vendues 5 000 74
(1) Vous admettrez, par simplification, qu’il n’y a pas de perte de poids lors de l’opération 6.
ANNEXE 3 : Informations sur les coûts hors production du 4ème trimestre 2017
L’étude transversale a permis de prédéfinir les activités suivantes pour les coûts hors production :
l’activité Nature de l’activité Inducteur d’activité choisi
1 Choisir les transporteurs Le transporteur contacté
2 Négocier les conditions de vente avec les clients Le client
3 Planification des commandes La commande
4 Chargement des particules La tonne vendue
5 Chargement des plaquettes vendues en l’état La tonne vendue
6 Traiter les litiges clients Le litige
7 Charges de transport Le km parcouru
8 Charges d’entretien Le m2 entretenu
9 Administration centrale L’euro de chiffre d’affaires
10 Facturation La facture
11 Suivi du contrôle interne L’euro de chiffre d’affaires

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 3/7 3


-Coûts des activités au 4ème trimestre 2017
Numéro de l’activité Coût au 4ème trimestre 2017 Nombre d’inducteurs
1 14 000 100
2 12 000 400
3 9 000 600
4 50 000 À déterminer
5 25 000 À déterminer
6 18 000 30
7 53 000 10 000
8 21 000 15 000
9 52 000 À déterminer
10 10 850 200
11 23 150 À déterminer

ANNEXE 4 : Informations sur le client OTAC pour le 4ème trimestre 2017 et sur sa commande du
12 novembre 2017
Deux transporteurs ont été contactés pour ce client au cours du trimestre.
Le client reçoit une facture par trimestre. Une commande engendre une seule livraison. Dix
commandes ont été réalisées pour ce client au cours du trimestre.
Le règlement de la facture a été réalisé le 15/01/2017 par le client satisfait des prestations du
trimestre.
Le point de livraison se situe à 6 km de l’aire de stockage. Le retour du camion se fait à vide.
La commande du 12 novembre 2017 porte sur 50 tonnes de plaquettes vendues en l’état au
prix de vente de 60 DH la tonne. Les m² entretenus correspondent à 30 m² pour cette
commande.
Source : Annale D.C.G. ; texte adapté

CAS PRATIQUE N°3 : CONTRÔLE DE GESTION ET PREVISION DES VENTES

Dossier N°1 : Prévision des ventes (méthode des données annuelles et non annuelles)
Les quantités vendues suivantes ont été observées au cours des 12 derniers trimestres.
1er trimestre 2ième trimestre 3ième trimestre 4ième trimestre Total annuel
2016 43 28 62 77 210
2017 41 29 56 74 200
2018 50 38 70 72 230
Total par trimestre 134 95 188 223 640
1-En admettant que vous utilisiez la méthode de l'ajustement linéaire basée sur les valeurs
annuelles, quelles seront les prévisions des ventes de 2019 ?

2- Quelles seront alors les prévisions des ventes de 2019, avec la méthode des données non
annuelles ?

Dossier N°2 : Prévision des ventes (Méthode des totaux mobiles)


I- La Société X fabrique un boitier de ventilateur qu’elle ne vend à ses clients industriels qu’au
cours des mois de février à juillet. Elle dispose de statistiques mensuelles sur les trois dernières
années. Vous avez décidé d’utiliser la méthode des totaux mobiles pour prévoir les ventes de
2019 et établi le tableau ci-dessous. A combien s’élèvera selon cette méthode votre prévision
des ventes pour le premier mois de la prochaine saison ? (résultat arrondi à l’entier le plus
proche)

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 4/7 4


Vous disposez du tableau de calcul suivant :

II- A partir des ventes des deux années précédentes ci-dessous, calculer la prévision des ventes
du prochain trimestre en utilisant la méthode des totaux mobiles.

N° DE TRIMESTRE VENTES

1 1 500

2 800

3 600

4 1 000

5 1 600

6 800

7 500

8 1 200

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 5/7 5


Dossier N°3 : Prévision des ventes (Méthode causale ou corrélation)

Vous disposez des ventes pour l’année 2018 d’un produit « P » corrélées avec un indice x :
Indice pour vente en Prévision Indice
mois
2018 (x) 2018 pour 2019
1 90 1300 95
2 80 1100 83
3 108 1700 112
4 105 1700 101
5 85 1500 88
6 92 1000 90
7 58 600 65
8 62 700 63
9 72 700 65
10 37 500 42
11 57 700 51
12 102 1400 108

Vous disposez du tableau de calcul suivant :

Indice pour Ventes en


Mois X Y XY X² Y²
2018 (x) 2018 (y)
1 90 1 300 11 225,00 2 475,00 121 50 625,00
2 80 1 100 1 25,00 25,00 1 625,00
3 108 1 700 29 625,00 18 125,00 841 390 625,00
4 105 1 700 26 625,00 16 250,00 676 390 625,00
5 85 1 500 6 425,00 2 550,00 36 180 625,00
6 92 1 000 13 -75,00 -975,00 169 5 625,00
7 58 600 -21 -475,00 9 975,00 441 225 625,00
8 62 700 -17 -375,00 6 375,00 289 140 625,00
9 72 700 -7 -375,00 2 625,00 49 140 625,00
10 37 500 -42 -575,00 24 150,00 1764 330 625,00
11 57 700 -22 -375,00 8 250,00 484 140 625,00
12 102 1 400 23 325,00 7 475,00 529 105 625,00
Somme 948 12900 0 0 97300,00 5400 2 102 500,00
Moyenne 79 1075

1- Déterminez le coefficient de corrélation entre x et y ;


2- Quelles peuvent être nos prévisions des trois premiers mois de 2019 ?

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 6/7 6


CAS PRATIQUE N°4 : CONTRÔLE DE GESTION ET BUDGETS
L’entreprise « MOGADOR » veut établir un budget de trésorerie mensuel pour le premier trimestre
de l’exercice 2019. A cet effet, elle a réuni les informations suivantes :
1. Bilan simplifié au 31 décembre 2018 :
Actif Passif
Immobilisations
 1 100 000 Capitaux propres
 1 065 000
Matière premières (400 kg) 16 000 Emprunts et dettes 400 000
Produits finis (1000 unités) 350 000 Fournisseurs et comptes rattachés 185 000
Clients et comptes rattachés (1) 325 000 Autres dettes circulantes (3) 210 000
Autres créances circulantes (2) 60 000
Trésorerie-actif 9 000
TOTAL 1 860 000 TOTAL 1 860 000
(1) 10 000 DH de créances douteuses nettes et 315 000 DH d'effets à recevoir.
(2) L'encaissement est prévu courant mars.
(3) Dont 135 000 DH de charges à payer en janvier et 50 000 DH à décaisser courant mars.
- Renseignements sur le bilan au 31 décembre 2018 :
 les effets à recevoir seront encaissés en janvier ;
 les fournisseurs seront réglés moitié en janvier, moitié en février.
2. Renseignements concernant l'exploitation pour le premier trimestre 2019 :
-Prévision des ventes :
Mois Janvier Février Mars
Quantités prévues 1 400 1 500 2 700
Prix de vente 400 400 400

Les conditions de règlements des clients sont les suivantes : 50 % au comptant, 50 % par traite à
30 jours fin de mois.
-Prévision des achats de matières premières :
 Quantité prévue : 9 000 kg par mois ;
 Prix d'achat du kg : 40 DH.
 Les fournisseurs sont réglés à raison de 50 % à 30 jours fin de mois, et 50 % à 60 jours fin de mois.
-Renseignements concernant la production :
-Quantité prévue : 1 800 articles par mois ;
-Le coût de production d'un article se décompose de la façon suivante :
 Matière première : 5 kg ;
 Frais variables de fabrication : 100 DH dont le règlement s'effectue le mois même ;
 Frais fixes de fabrication : ils sont estimés à 256 770 DH pour le trimestre et comprennent 50 %
d'amortissements. Les frais décaissés régulièrement sur le trimestre.
3. Autres renseignements :
 Les frais administratifs s'élèvent à 60 000 DH par mois et sont réglés pour 2/3 le mois même et
pour 1/3 le mois suivant ;
 Les représentants perçoivent une commission, décaissée le mois suivant, de 5 % du montant
des ventes ;
 L'entreprise utilise la méthode du coût moyen pondéré pour la valorisation des stocks.

Travail à faire :
1- Présenter le budget de trésorerie pour le premier trimestre de l’exercice 2019 ;
2- Établir le C.P.C. et le bilan prévisionnels au 31 Mars 2019.

F.A.C.G. - Contrôle de Gestion – AU : 2019-2020 7/7 7

Vous aimerez peut-être aussi