Vous êtes sur la page 1sur 100

\\CC Phoenl\. l'un de' nouveaux programmes de jeu\ Atan, \l\Cl(les émotions fo~ ct:1.0rl.l!L.

\aulQUCur
du combat \ou' ête' le comm.md.1111 du Phoeni\, défendant >otre pl.mctc
nlrc un vm,sc.1u ,p,1tial étranger. dék rm1nc 1 loul détruire sur son pas'>agc.
Pn, .tu p1cgc. \Otis den~/ riposter ,!li tir llKcs,ant d'impilo}ables r.1paccs
cl ils sont sans merci. Alan propmc en cxcJu,ivité P<lc-Man. Spacc
lm.1dcrs et maintenant Phoenix. qui font partie des jeu\ vidéo le' plus
populaires. \tari offre plus de 2 nouveau>. programmes de JCU\ p.1r
1110!~. qui \OU'i plongeront dms un monde plu~ pJSSionnant que J.1111.11,.

0 .·- ------- -

Plus de 1500jeux vidéo qui déchainent les passions.


NUMERO 5 MAI 1JUIN1983

S.same : Evasion spa-


4de Les Fanas : Le cours du
roi des courts Le leçon
tennis de Yannick Noah ...
42 tiale. Notre grand jeu
exclusif vous entraine dans
sur écran vidéo. une guerre tout à fait inatten·
due 1
Tiit-Journai : l'actualité
6 des jeux électroniques,
nouveautés, shopping, livres, 53 Banc d ' essa i : Deux
stars mises à nu : Cole-
indiscrétions etc. covision et Vectrex, dignes
de leur légende. En avant-
première un test, consoles en
Sueer cnncour1< a main.
13 deux1 'Tl partie de
notr grard concours doté Dossier : Le choc de
ne
un 'v yage pour 2 person
Epcot C nter t de tr s
62 l'hyper-espace. Tous
les jeux cosmiques à marner
nom eux pr x (bullet ré avec précaution pour ne pas
pon1ses p ge 901 être désintégré.

Tubes : toutes les nou- Service compris : Les


16 velles cassettes et les
disquettes pour jouer sur
72 s ueurs froides. L'ac-
tualité des flippers et des
votre télévision. \ jeux d'arcades et un hom-
mage à Harry Williams, l'in-
StHectlon : Le coup de venteur du Tilt.
26 Jarnac. De nombreux
jeux où vous aurez besoin
des qualités du célèbre bret-
teur.
80 Les Classl.!U:!es :
t"eëhec est un succès.
Le nouveau jeu d'échecs de
Philips s'est révélé un adver·
sa ire respectable.
Actuel : Apocalypse -
28 vidéo. Accusés de tous
Petites annonces gra-
les maux, les jeux vidéo ont-
ils besoin d'être défendus ? 83 t ulte s : Echanges,
achats, ventes, clubs, etc.
Une grande enquête d'Olivier
Chazoule.
Carte Postale : Passe-
Challenge : Sept sets
92 port pourle f utur
32 au sec. Sept jeux de
tennis-vidéo confrontés dans
Notre album souvenir d'un
voyage à Epcot Center.
une partie sans complai-
sance.
98 Cher Tiit : Le courrier
des lect eurs.
Ludlc Arche ou
36 crève 1 Pour la pre-
mière fois, les secrets des
Ce numéro comporte un en-
cart-abonnement non folioté
" Aventuriers de l'Arche par· situé entre les pages 22-25
due • dévoilés .. et 76 -79.

COUYERTURE : PHOTO MOON DOG-STUDIO


01.-our do Io publicetlon Antoine de CLERMONT-TONNERRE • Mdecteur on chef : Bruno BARBIER • R•doctlon : 2, rue o.. ltellens, 75440 P1ri1 Cedex 09
T•I. 'l 824 46.21 • Pubtich• Gelha Pvbllcit,, 1, rue Tallboul, 75009 • Paris Tél. : ( 1) 824.97 .89 • Admlnl1tr1tlon : •Tilt Jeux électron•ques • 11t un btmes
t"•l •d•té per EDITIONS MONDIALES S.A. eu c1p1t1i de 10 000 000 F. R.C.S. Peris 8 320 508 799. Le reproduction même pertoelle de tous les enoclu parus dans
11 pobhca11on lcopyright Elacttonic Garnes et TUtl est Interdite les informations rédeeoonneltea t>ubUtes daR1 • Tilt·Jeux éJectrontques • 1ont libres de toute pubb
cité • Administration du journal: 2, rue des Italiens, 76440 Paris Cedex 09 • CONDITIONS D'ABONNEMENT : fronce (TTC 4 %) 1 en (6 numéros): 90 F. 2 ans
11 2 ,,\olmérosl 180 F Etr.nger : 1 en C6 numéro1l 120 F. 2 an.t t1 2 numéros) ; 240 F. Service Abonnements : 101, rue R~aumur. 75002 Paris. Tél. ( 1J
233 78. 75. Les règlements doivent être effectués per cMQue bancaire, mandat ou virement postel (3 volets) • C.C.P. : 1B90019 Z.
N° ISSN: 0753·6968
/
LE COURS
DUROI
1
DES COURTS
Un mètre quatre vingt dix.
quatre vingt kilos de muscles
et une raquette d 'or. Yannick
Noah n' est pas un inconnu.
Ni pour le tennis. ni pour la
vidéo . Son dernier hobby :
une cassette -tennis qu ' il
découvre avec l'émerveille-
ment d'un enfant . Une
manière comme une autre de
préparer le grand rendez-
vous sportif et mondain de
Roland Garros !
Le petit écran. Yannick le connait bien
Il a d'abord contribué à faire pénétrer
dans tous les foyers son image de
redoutable mousquetaire Il lui a
ensuite servi de m1ro1r Notamment
pour corriger son service
.Je ne parvenais pas a réussir la
•boucle• parfaite 1nd1spensable pour
donner toute son accelérat1on au
service. explique t tl C'est en
examinant attenttvement les bandes
enreg1strees de mes services sur petot
ecran que j'ai finalement trouve le
geste idéal La v1deo sous toutes ses
formes est vraiment un oulll fabuleux •
A tel point qu·11 a voulu faire profiter de
cette expérience en éditant l'année
dernière une cassette·v1déo •1eu. set et
match Les conseils d'entrainement
d'un champion à l'usage de tous
.on a tou1ours besoin de copier un
style. <favo1r un modèle Surtout au
début. rappelle Yannick Même s'il faut
s'en débarrasser pour trouver son
propre style •
Quant à ce 1eu vidéo, 11 n'y voit pas
vraiment l'occasion de faire de réels
progrès au tennis, mais c'est une
d1strac11on, une réelle détente Et
pourquoi pas. l 'occasion de voir
comment réag issent les perfides
electrons à une tactique qui a tant de
fois fatl ses preuves sur un court Avec
la sueur et la fatigue en moins
La démonstration que Noah a fatt
devant nous étatl éblouissante mais
son ieune partenaire nous a conf 1e que
a: la veille • tl avatt donné bien du hl a
o retordre a l'idole de la raquette
5
BRl,NEY
RISSUSCITI
Pour lancer « Elec-
tronic Stra tego »,
Milton Bradley a
organisé une ren-
contre au sommet,
à New York, entre
Leonid Brejnev et
Ronald Reagan. Les
deux chefs d'état

ROUTIUSYMPA
grave pro-
Les voyaaes en car sont fasti- blème se
dieu1t ? Qu'à cela ne tienne : pose cepen·
équipons les véhicules en dant. Doit-il
vidéo. Daniel Prins, président continuer aujour-
d'une ligue d'autocars aux d'hui à rouler « Pac·
U.S.A., a ainsi enlevé certains Man » ou suivre les conseils
sièges de ses autocars pour les de son ms et s'~uiper en Don-1
remplacer par des jeux de Pac- key Kong?

LOOl'STICK TROP TARD 1


Une aninde première, la société Phlllps ann once depuis lona·
Logl'Sticlt propose des cassettes temps quatre nouveautés : « La
TICHNIQ~IS de programmes pour les calcu· con qu ête du m o nd e », une
NOUVILLIS lettes Casio FX 702 P et PB Néanmoins, un tiers des jeux confrontation stratégique et
L'fostltut europien des tecbnl· 100. Les cassettes, de courte nécessitent l'utilisation de ta· tactique entre les puissances
ques nouvelles (I.E.T.N) a été durée, sont enregistrées sur une bleaux, en plus de la calculette, mondiales. « La quête des an-
récemmeat c~. ùtte associa- seule face : l'autre face permet· ce qui nuit à leur facilité d'utili- neaux >>. une lutte terrifiante
tion a pour but de promouvoir tra de sauvegarder des pro- sation. Les explications accom- contre le seigneur des Anneaux.
et développer les techniques grammes personnels. n existe à pagnant les casseues sont sou- « Peter tête de pioche », la re-
nouvelles, de conseiller, aider et ce jour sept cassettes, dont qua- vent sommaires et ne cherche de l'or dans des mines
former les personnes concer· tre de jeux pour la FX 702 P et permettent pas une compréhen- fabuleuses et « Super Giou-
nées par leur évolution. Pour deux pour la PB 100; chacune sion des jeux les plus évolués. con »,une variante plus complexe 1/
tous renseignements complé- d'elles contient une dizaine de Par contre, les programmes de la première cartouche. Eh bien r(,,j
mentaires, contacter Mme Du- jeux basés soit sur les réflexes, contenus dans chaque cassette elles sont enfin a rrivées,
four. 7, rue du Cardinal Mer- soit sur la réflexion de ! 'utilisa- se chargent dans la calculette trop tard pour que nous
cier 75009 Paris. (T~l. : teur. Quelques jeux ont retenu sans la moindre difficulté. les testions, mal-
28 J.39. J5). notre attention : Sim el Tic- Un très agréable complément heureusement.
Tac-Toc en trois dimensions pour votre calculette.
OSCARS dans la cassette jeu 2 et Plan de Logi'Stick. 9, rue de Rambouil- 1s,te p81
Vol, Otbello 8 x 8, dans la cas· let, Paris 75012. Tél.
Trois oscars destlnts à rkom- sette jeu 3. 340.38.36.
penser les créateurs des meil-
leurs jeu et jouets à caractères
scientifique et technique seront
remis par !'Etablissement pu·
blic du parc de la Villette. Pour
tous renseignements supplémen-
taires, un numéro : /e 16 (Jj
240.27.28.
ELECTIONS
Accueil enthousiaste pour le
prix Vidéor qui sera décerné
par les rédacteurs en chef de
revues spécialisées, à la meil-
leure console de jeux électroni·
l!Ues 1983, à la meilleure cas-
sette de jeux et au meilleur
IJlÏcro-ordinateur familial.
6
Sllck et Importe les fabuleux
Joysticks Spectravision fait feu
de tout bois : ce grossiste ~pé­
cialisé dans le jeu vidéo, pro-
pose toutes les canoucbes de
jeux existant sur le marché ma4
CONVOITISIS aussi les nouveautés U.S . Parmi
lt ru h ~I commentt ! E.• ex· les nombreux titres du catalo-
cfu ,h1tt, nous • ous pré<.tntons gue, sept cart ouches « hard "
une stltttion des jeux qui, de qui offrent deux jeux par boi-
main, composeront votre uni· tier (celui-ci peut s'enticher des
vch vidéo : beaucoup de mou · deux côtés) mals sont de qualité
vcmcnt• dans le monde du jeu inégale (10). A noter également
électronique, la course aux , les jeux Sancho ( 11 et 12), de
contrats s'accélère ! Le> cartov· gr and e q ualité (EMK en est
chcs 20 th Century Fox, en par· , l'importateur exclusif) ainsi que
ucuher , font l'objet de nom · ceux de la marque Venture : les
brcuscs convoitises a•ec des droits sur ces derniers ont par
tnres comme ,\fash (1) 12), Fan· 11llcurs été rachetés pour l'Eu-
tamc \ o;a1c (3), Mcgalorcc, rope par EMK qui cnvi~c de
Alit:n, et encore Fast Eddie et les fabriquer en France. Une
rurmo1/. D'autre part, Lan,ay tentative courageuse qui mérite
importe les jeux Galc:ken, Poo d'!tre encouragée.
Yan CS), tandis que RCV (Régie
Ca,sctte Vidéo) ~e lance dans cc
domaine a•e.: la marque Data
'\se. Journcy Escape, fran -
kcnstcm (6), Bermuda Tnang/c
(4). Enfin, Actinsion envisage
de fabriquer ses cartouches di ·
rectcmcnt en Sccam. Avantll·
ses : les couleurs originale. se·
ront retrouvée•, les écrans
rapctl>M!• disparaîtront cc la
nellctc de l'image sera amélio·
rée (7 et 8). Inconvénient : les
dela" d'arrivée en France de
Sea qucst . SJ..y links, River
R111d et de Spider Fighter (9) -,c.
ront augmentés de deux mois .

EM1' Distribution qal fabrique


déjà en France le petit Golf

/Ir ~I TOUT litres pour le VCS Atan et pour


l' l ntcllivision Mattcl . En avril ,
UNPllOO••MMI sont parues Donkcy Kong, w;.
Dix cartouebes de jeux soat te· zard of wor, Gor(, Carniva/
tftDemeal disponibles, poar la pour le VCS. En mai, Donlcey
nouvelle console Coleco :
APOLL0240 Turbo, Zaxxon, Donkey-Kong,
Kon1, Mause Trap et Carn/val
pour l' Intellivision. En juin pa-
U oe erreur s' est glissée dans Cosmlc A ven1er. Venture, raîtront Zaxxon cr Schtroumpfs
« T ubes 11 du numéro 4. Les Lady Bug, Mouse Trap, Carni· pour Atari et Venture, Lady
cartouches ApoUo sont nndues val, Gorf, Wizard of Wor. CBS Bu1 et Z axxon pour Manet .
240 francs environ et non 160 ! propose, en outre , différents .., re p UJ
8
TI 99/4A. IJORDINAlEUR FAMILIAL.
C'EST FACILE, BRANCHEZ-LE, BRANCHEZ-VOUS.
Brdllchez !'Ordinateur Familial de très vaste bibliothèque de plusieurs
Texas Instruments sur votre téléviseur.* centaines de programmes tout
Enfichez. le module du programme de faits (en majorité sous forme de
votre choix, c'est tout. L'Ordinateur ,,_.~'ml modules et en version française).
Familial est prêt à dialoguer avec Avec ses périphériques en option,
vous. Education, gestion, loisirs.C'est l'Ordinateur Familial Tl 99/4A est
dire à quel point les possibilités du un véritable ordinateur. Evolutif, il se
Tl 99/4A sont étendues. Il aide développe avec les besoins de chacun.
l'enfant à apprendre,àsedétendre. D'autant plus facilement que le
Il aide son papa ou sa maman TI 99/4A a un atout majeur, son prix:
à découvrir l'informatique, ou à J 100 Francs environ*.*
gérer facilement la maison. Du
fichier d'adresses au foot, des envahisseurs de
l'espace à l'anglais, des maths à la musique: une TEXAS
-~---------- INSTRUMENTS-
que pour le> fanas de mo u
croisés et 6 kits pour Je, électro-

--
pacné de mèmoirc de 32 Ko, •IANO niciens en herbe .
des joysticks entièrement nou-
veaux et même un bouton de I LICTRONIQUI
PATllNCI pau'c pour ceux qui souhaitent Un clavier électronique a-ec
.,
La nou,elle ron\ole Atari, la
5 200, se fait attendre ! Lance-
ment prt• u : .,.ptembre 83. Pa-
interrompre une partie pour la
reprendre plus tard. Un adapta-
1eur permet l'emploi de> car-
écrwn à cristau:\. liquides, ré~eil,
chronom~tre, voici l'un~ des
nouveaut~ Berchet. De concep-
tion et fabrication rrançaise , il
-
tience ' Pour les avtdcs de pré- touches du VC:S mais pas celui
cision , sachcl qu'elle n des cartouches des Atan 400 et possède deu~ rcgist rcs : orgue
800. Pnx appro et piano. Un outil de tra,·ail
ximatif prèvu : complet pour les jeunes mu~i ·
2 100 F. ciens à partir de huit an> . A
noter un dictionnaire èicctroni-

POLYVALENT
Le compact CC 40, premier or- grandes possibilités de pro-
dinateur Texas Ins trument , grammation. li est au.si pro-
transportable, programmable grammable en Assembleur, cc

GRANDI BRADERIE
Whaooo! cartoud1e 1 -même. Les cti-
en Ba<>k peut fonctionner à la
fois sur pile ou >Ur secteur,
Equipè d'un écran à crbtaux li-
quides de 31 caractères, d'un
qui en fait un véritable outil
professionnel. li existe un
grand nombre de pcnphenqucs,
tels que l'imprimante (table tra-
qucncs deHont mentionner le clavier Q"crw de 64 touche> çante), des logiciels d'applica-
J. Micro-' idtu oraaai~c anc nom du vendeur et le prix de- qui permettent une frappe tion et la possibilité de la rac-
Jl,rlndr bradcne de jeu' •idéo mandé . douce et facile, il dispo.c au"i corder à un autre ordinateur ou
ou•crt à tout particulier dhi- S. La 'ente aura lieu du mer· d'un logement pour module en· une banque de données.
rant vendre ou acheter de-; car- crcdi 8 jum à 10 heure. au •a- ficbablc, cc qui permettra 1'uti- Sa facilité de programmation,
tou~hes de JCU\ compatibles mcdi 11 juin à 19 h JO dans les lisation de logidcls d'applica- son Basic évolué, <0n Assem-
aH·c lc:s wnsoJc, Alan, l\.lattel locaux de Micro-video. Toute tion. Avec 34 Ko octets de bleur, et son prix (2 500 F) en
et Ph1l1ps cartouche de jeu non vendue le mémoire morte, contenant l'in- font un ordinateur polyvalent,
2. Les cas~cllc> \CHHll déposées vendredi 10 juin à 19 h 30 su- terpréteur Basic et 6 Ko octets qui dans l'avenir se ré,élcra
dan' k maga,in de Micro-vidéo bi ra une démarque de l S Ofo de mémoire vive extensible à sans aucun doute un trè> agréa·
8, fll<' dt• i·.,1<-nd<"n11cs 75010 pour la vente du samedi. Les 18 Ko octet>, le CC 4(), offre de ble partenaire de jeux. •
Pari.,. At.:rro ; G;irc• du Nord, participant> ne souhaitant pas
entre le If> 05/83 à 13 heure; et vendre leurs jeux à un prix infé-
le 4 06 in à 19 h 30. Un reçu rieur doi,ent imperativemcnt
comportant •otrc nom, les IC> retirer le vendredi 10 juin à
titre' et l'état des CB\SCl!a. airu.1 19 h 30 au plus tard.
qm le pnx demande vous 'Cra 6 . Tout part ic1pant à la brade-
remis. rie accepte le présent r~glemcot,
3. Un droit d'entrée de 15 F une autorisation écntc de. pa-
sera demandé à chaque pani~"i­ rents est obliaa1oirc pour les
pant el 10 .,, du produit dC> mineurs. Toute cartouche non
ventes seront retenus par 'endue à la fin de la braderie,
\.11cro ,,dc!o. ainsi que le produn des ventes
4. route ca,!><:ttc mi>e en vente pourront être rctir~ à partir du
do11 être munie de 2 étiquettes, lundi 13 juin dan< le~ locaux de
une 'ur le t>oi1icr, l'autre sur la Micro.,·idéo.
DIMONSTllATIONS
Micro -vidéo s'1gltc encort
RINDIZ.YOUS beaucoup « mois-ci dans le do·
NANTAIS maine du jeu vidéo. C'est aln•I
TINTATIONS ANOTIR Une nouvellt boudquc SIVF.A qu'en plus de la grande brade·
1 000 lo11icit'IS, dts accts<oirts, ~ienl dt &'o uvrir à Nantes. rie de cartouches Atari-Mauel
\1icrO l:'pO 113, 8• COn&ttwl(·
ckJ liHh, des rtvuH tl bltn ~6r Commt loujours, la boullquc et Philip> (lire le règlement daru
po•ilion dt micro-ordinatrun
dts ordinalrur' Applt, \ idfo aura litu du 14 au 18 juin 1983, <era d1•iséc en deux airf5 bien cc numéro), de> démonstrations
Genie 3003 et 3008, Commo- au Palah des Congrh de la cfutmctcs : une aire infonna1i- comparau,es sur grand ccran
dore VIC 20 et CBM 64, TRS Porte Maillot. Qu'on se le quc p0ur l'entreprise et une aire des console~ de demiere genéra·
80, IBM PC etc., le menu pro- dise ! loisir/informatique, 21 A Bd tion (CBS!Co/eçovision, Aran
po'e par Si4eg est alléchant. G. Guist'Hau BP 388, 44013 S 200) et des ordinateurs Atan
SIDl:G: 170, rue St-Charles, Nantes Cedex. ont lieu les mercredi, vendredi
750/S Paris. CHAMPIONNATARI et samedi à 11 h, 1S h ci 17
SKI SANS RISQUIS heures.
LYON Modifie1tiolb du coacoun or- Electron-club, après avoir Or&•· De plm, au club de locauon de
111niw par Atari : le grand chal- AiS4! un &rand lou raol dt ltnalJ cartouches A1ari, s'ajoute
ILICftONIQUI qui se dlroulall sur des conwltt depuis le mois de mars un club
ltn&e iatcrnation1I se 1r1ns-
ln dub de loutloa de jcux- forme en championnat de Matte!, ~c lance sur les pistes de de location de programmes
•idc'o tcoosolt' 1\-bUel, Vic 20, France des jeux vidéo : le' par- ski lntcllivision et Activision. pour les ordina1eurs App/e et
r 07 elc.) vltnt de ~·o uvrir à 1icipan1s joueront sur deux pro- Pistes noires et qualifica1ions : Atari 400/800 avec plus de l OO
Lyon. Son adrc"e: HIFI grammts et non trois : Cenci- ELECTRON CLUB· 117, av. titres chacun.
L YO!\' : 1. a\enue Ftli11·Faure, p&Je ct une cassette Joker 1irée de Villier-, 75017 Paris . Tt/ . .
6')()()7 L:ton. au sort. 766.11.77.

INTIRESSANn assez complet mais il sera po'\i·


bic d'acquérir un véritable cla-
Une nouvelle console fall son vier mécanique. Les jeux, s'ils DIS LIYRIS
tnttte sur lt marché françal~ La ne font pas preuve d'une I T DIS .llUX
PUISSANT « Crt•tll'ision » pos~dt 16 K grande originalité sont trh
OifftrtDb module~ •Onl prévu~ RA \.t dynamique de mémoire, agréables cl la cartouche Basic A l'oce1slon du Salon d u lhrt,
cbt1 taud : un pui-'illnl 1dap- 1 K de RAM statique, capac11és proposée offre apparemment qui s'Hl lcnu du 15 an 20 a>ril
t11rur qui tramformr, 11ri« à qui peuvent être portées à des possibilités intéressantes. Le à Paris, Atarl tt les Edilio ns
son langage Bas1t intégré, la 64 RAM grâce à un module prix de la console : 2 SOO francs Hatier ont présenté des logiciels
console en un 'éri1able ordina- d'extcn,ion. Les deux joysticks environ, celui des canouchcs : d'apprentissage cl d'entraine-
teur ; un clavier alphanuméri- offrent un mini-clavier intégré 300 francs. ment sous forme de jeuJ1 péda·
que de 49 touches en relief ; --- gogiques. Ceux-ci devraient ~tre
deux manette• de commande disponibles dès le second semes·
tre 1983
...,__-------
supplcmentairc; ; un cla\ ier
musical qui, usoeté à un syn-
thétiseur polyphomque de six -___-
-~...Il'."

-·.. -- ·- --
-'
SCIUCl·FICTION
registres, rait de l'lntelli\iSÏOn
un petit orgue portatif ; un ma·
gnêto-cassette ; une interface

- ·....
.. . . .. ---- E.T.. Tron , la Guern des f 1oi-
les font fureur chu les mordus
de jeux vidéo. Pour en i.a~olr
RS 232 qui permet de raccorder plus sur la science-fiction, pré·
une imprimante et un modem. DATA VISION
--·· -· ·- _..
~-
cipitcz-vous sur !'Année de la
A paraître en 1983 le sy nthéti- science-fiction er du fantastique
seur de voix, en rran~"lli" el 16 82-83, publitt par les Editions
nou\cllcs cassetles - 1 de Temps f ulUr ; un chapitre en-
sport, 4 de stratégit', 6 d'acuons SCOOP tier est con'>lcré aux jeu~_.;dco.
- ainsi que dtux cassette' pre-
rruer-igc cl deux ca"enes édu· Ne lirez pu .ur le V.C.S ! Till ,
cauvts une fol~ de plus, •OU\ livre un
sHre l ; ce clavier, appelé
" mon premier ordinateur »
transformera votre con~ole en
un veritable micro-ordinateur :
8 K. Ram de mémoire de ba,e,
une capacitt d'ex1cn5ion à
32 K., un Basic intégré, la pos-
,ibili1é de recevoir ltctcur de
disqueue, imprimante, modem
de télécommunications," mon
premier ordinateur »permettra
aux débutants de s'initier à la
prosrammation. Son pri~ au~
U.S.A. :90 S. Sa da1e d arn-
véc en France n'cu pas
encore füéc. 1'oel pcut-
être ...
(2• PARTIE)

DERNIERES ETAPES
AVANTEPCOT
Un peu difficile notre concours. Mais s'envoler vers la fabuleuse cité de Walt Disney
(voir page 92). cela se mérite ! Voici donc notre coup de pouce,
les cinq dernières étapes et notre bulletin-réponses :
Pour tous ceux qui découvrent notre concours dans ce numéro, rappelons que :
•Le super-concours Tilt est doté de très nombreux prix et, notamment.
un voyage à Epcot Center pour deux personnes (1er prix).
un ordinateur Atari 400 (2ème prix). une console VCS Atari
(3e et 4e prix), des cassettes. des T-shirts etc ...
•les cinq premières étapes et le règlement complet sont publiés
dans le précédent numéro de Tilt (n° 4 mars/ avril 1983).
Exemplaire qu'il est toujours possible de se procurer au journal (2, rue des Italiens 75009 - Paris)
• le bulletin-réponses est à retourner avant le 6 juin 1983 (minuit)
à concours Tilt/ Mediaplay, 1. cité de Paradis 75010 - Paris.
6• ETAPE loppent 'ou> un soleL bleu ac,ablant Une
grande pyramide de quartz sen de tombeau
à un oi qui se nommait Kéopm ..• »
LI COUP DE POUCE
Dl TILT 1 \Ot:S :
" Mai; c"e;t l'histoire de l'Epyp1e que vous
me contez là ! »
... à ceux qui se sont
égarés dans l'espace «Je vois que vous m'a,c1 bien compn,
aussi re~ardez bien votre écran de contrôle
septentrional et contemplez cet amas ,cin·
~e cherchez ni la complexite. ni le tillant. Je vais vous raconter son histoire et
p1ege à la prcmiere etape, penchez- quand je m'arrêterai, il vous faudra me
' ous plutôt sur la deuxième, un peu dire à quoi vous avez pen!>é.
plus dangereuse et pourtant très logi- C'est un lieu paradisiaque baigne de mer-
que cure sur lequel circulent des coquille'> d'or
Sur PERFECTA, s1 •ous a\CZ iroun' aux formes étranges et féérique'>. Des peu-
moms de deu~ fautes ou plus de sept, ple> venus de lointaines galalties ont sou·
retournez-\. vent cherché à CO\ahlr cc monde afin de
Sur MORES TE\tPORA, fane> plutôt faire leurs, les immcnsC> rï.:hesscs obtenues
appel à la mémoire qu'aux puissant~ ORD/,\A TEUR DE BORD grâce au don mercantile tres dévclop~ de
un11ts de calcul <es habitants. Le premier Sage à patronner
•.•.•• SommcJ maintenanc hors champ cma- ce monde s'appelait THEODORIS. Enfin,
Sur SE\llSTOS, pensez comme \Ous ie peUJ< vous dire que des chevaux d 'air;un,
parlez nations chimiqucs SEMISTOS ...•.. Tau\
résiduel oxyde nicrcu'f négligeable ...... Dé- grande richesse de cette civilisation, 'ont
Sur DUPl !CA 3, \Otre réponse finale sam cesse protégés par un fauve au>; aile>
dou ~trc compme entre 70 et 80. codeur OK ...... Arrivom sur planète •Phc
rique.... •. Magnitude proche zero ...... l 11- majestueuses. »
Sur DECOX 66. votre réponse sera un mino>itc c~,·cs1i1 c...... Ecrans prorccrion
peu superieurc à 250. OK. .... Atrerri<>age aucomatique...... Sur- Réponse littérale à traduire en chtrrrt!\ ou
Pour ! ATl:-lUS, lire entre le\ lignes prenant• .... I c .10/ n'est qu'un 1mmcn<e nombres :
peut \OUS apporter beaucoup. m1ro1r•. .•. Ret:e1om un me>sa11e phu1oni-
Sur PARAOOX, les \Ovelles et les quc...... 5ource non locaill~...... l)ér:o·
consonnes n'aiment pa• <e melanger ; deur OK......
votre réponse ne de\fa pas dépa,ser
10 , et sur LUDE' A., elle ne de,Ta pa~ " \ ous ~les 'ur la planetc centrale du
dépasser 40. groupe ralacuque DUPLICA 3 du çy1tcme On additionnera ensuite ces chiffres ou
E:PC. Tout ce qui est ici pos,èdc çon ~u1 nombres pour obtenir un re.ultat a repor-
Maintenant à vous de 'aient sur Terre. Vo)cz cc petit amas aala.:- ter dans la case ci-apro :
louer, IPCOT est entre t1que 11 n'a l'air de rien. on y trou\e pour-

D
tant un peuple laborieW< et mvcnuf Un Arcportcr
YOS Mains I RF.PO"iSF: sur le
grand fleuve de mercure le traverse, autour
duquel, civilisation et végétation '>e déve- bulleti n-répon "~'
13
8• ETAPE ORYCTOLAGUS CUNICULUS s1 on le
pose, le rendez-vous esl SOU\Cnt ra1é . MalS ,
que vois-je, une CUCURBITA PEPO, 11
faut faire très allention aux pépins. Rcgar·
dez 1 quel magnifique OPHIOPHAGUS
HANNAH il paraît que certains d'entre
eu' vous cracheraient au visage " "" les
importunait. Tiens ! Un PASSER 00-
MESTJCUS quand on pense q E!dub
PIAF lui a volé quelque cho,e. Cc n'e.!.t pas
le cas de CCllC RANA ESCULEJl<ï A qui
pourrait sauter d'une seconde à l'autre au
nez c1 à la barbe d'un splendide PHOENI·
COPTERUS RUBER que Jacques BREi
aurait sans doute moin< apprécié que ccuc
GNAPHALIUM LEONTOPODIU'-1 reine
del> montagnes d'où s'envole" dare-dare
un très joli VESPA CRABRO. »
Nombre de choses JUgécs dangereuses.•.

D
ORDl"JA 11-UR DE BORD ORDINATEUR DE BORD A repor1er
REPONSE sur le
• DECO"..: 66 • • Planète où tout n'est Abordon; planète appelée 1 A TJ. bulletin-réponses
qu 'h1stotre et connausance de /'Uni- NUS.•.••• Instruments de bord fonction-
•~s Sommes devant un êuc immense nent parfa11emenr excepté décodeur qui
de forme etrange non encore répcrtoné au <emble y perdre <on latin tant le litIJgage 9< ETAPE
C 1.U R P. (Centre lnur Unnen de Re· usité en cc lieu lui <emble abs<'OM .. .....
.herches Ph)<iolog1quc>) ...... DFC..'ODM H. Venons de cou.ber le ~ol ...... Dt,·odeur
01\. • tente dialogue avec comité d'accueil
composé d'rtrcs linguiforme< se déplaçant
par reptation .......... Différend 1emble por-
• Comme tu le vois, JC suis un cécramor· ter sur lan/lage a empfoj<'T.......... PRIO-
phc. Je me nomme SI UNX Je suis cétra RTT~ A DECODEUR ........... ..
dactyle, JC ,;, dans un téuaèdre mais JC ne
suis m tétrapode m cétraptère. Je ne suis
pas carnivore mal~ré mon apparence 1m- 1:-ITERLOCUTt.UR :
prcss1onnantc. Je n aime donc pas le' 1c1ra- « Capitaine ! »
mè1es terriens. Mai' i'ai faim.
1) Conseille moi l'aliment terrien qui me VOUS:
serait le plu~ approprié, ec répond' aux « Oui à qui ai·îe l'honneur ? »
questions 'uivantcs :
2) En quelle année esc mon l'auteur de llloiTERtOCUTl UR :
" Paroles »et " Histoires ., ? " ICI c'est nous qui po'ons les qu~uom,
3) En quelle annee fui découvert le 1om tu es sur la planète aux milliards de d1alec·
~au de Toutânkhamon? tes, le creuset hnguistique des generations
41 Quel est le s1ecle de Ro>celin, fonda1eur passées et à venir. Notre pouvoir est déjà
du nominalisme? bien supérieur à celui de GRAND ORDJNA rHUR DE BORD
~I Qud nom donnaienc le' Scandina,·cs au QUARTZ pui,que c'est nous qui avons
dieu du 1onnerre 1 créé son nom ainsi que le mot TEMPS. • •• Arrivons sur PARADOX.. . Artcr-
6) Cette ile a eu IOOME:-.IEE comme Roi . Tu de-ras pour repanir, subir am'! que rissage parfait ........ Somme> pris dans un
1 es habitants dl" cette ile parlaient encore le l'E.I. une épreuve linguistique. Nous a•ons champ nucléomagnétique........... Pro-
Grec au 20' "ede temen . 1 aquelle est-ce ? choisi pour 101 le LATIN, une langue que clame ETAT D'ALERTE::•• ... Atmospbm
eu te dois de connaître. Nou, allons 1c don- e~tü1cure.... : ·' '· 0, Kr respITable .•.. .•
Réponse n 1 n:i:iocoou ner une suuc de noms latins que nous 1c
définirons succimement, il te faudra nous
Humano1de approche ........ Décodeur
OK ....... Vous mets en relation ...... ••••
Réponse n• 2 DOD O dire si ce' choses minérales, animales ou A VOUS................ ..
Rcponse n • 3 DODO végétales sonc plutôt jugée' dangereuses,
ou pas, pour l'homme. VOUS:
Réponse n• 4 OO BONNE CHANCE ! " Je •icns de la plantte TERRE dans le
Réponse n• 5 000 " Loin de la ba"c vallée où regnem dans di~·huiticme système de l'Univers des
Réponse n• 6 ooocc les eaux ténébreuses le SERRASAL!\.fUS
NAITERER! au grand appéti1 e1 ses in!>B·
CONFINS, je veux savoir cc que sont de,c-
nus les membres de l'E.1. partis de la
tiables amis, j'ai vu dans les rorai; de feuil- TERRE voici plus de 1 000 révolu11on'
On add111onnera cnsuile 1ous les chiffre> et lus un SCIURUS VULOARlS, très petit et AMT ... »
nombres figurant dans ces cases et l'on rc- pourtant symbole dans le domaine des ré-
porlera le résuhat dans la case ci-aprè, : serves. Plu> près du sol, regarde Celle su· HUMANOJOE:
perbe LATRODECTUS MACTANS, que ccVous êtes maintenant sur PARADO:'\, la

D
Areponer de pa11~ pour un si petit animal et d'ail- plan~c la plus exaltante et la plus msen!'ée
REPOlli ~E sur le leurs Stendhal a pu penser à elle en ecrivam qui soi1, rien ici ne se passe nonnalcmcnt et
bulletin-réponses le titre d'un de >CS romans ... Oh le joli pouriant tou1 est logique ... lettres et chif-
14


fres ne font qu'un sur celle planeic où l'es- Ici, jouer nous aimons MORES T EMPORA
prit a une fâcheuse tendance à se brouiller Là, jouets nous sommes, PERFECTA
Co ntente-toi puisque tu e> là maintenant, Ici , jeux nous sero m , SEM ISTOS
voyageur imprudent mais ô combien coura- La-bas loisirs restero ns. AUSTERA
geux, de répondre a l'énigme q ue je vais le HELINEAS
poser ..• Aprè' quoi, je pourrai 1e laisser re- PARADOX
parur » l " q uestion : DECOX 66
En quelle année est né le Grand W ALT ALTAIDA
\ 'Ol S: DISNEY , s' exclama le fou ? MITOLOGIA
« Mai s Je veux au moins savoir si l'équipe DUP LICA 3
q ue je cherche a ,éjourné ici .. . » z• q uestion : LATINUS
Quelle est l 'année de naissance de Bela ATLANTIDA
Hl l.MA'liOIDE : SCHI CK ? LU DENA
" Oui elle a séjourné ici, et elle a pu repar- KRAKATEIS
tir grâce à sa grande sagacité ... ce do nt tu J• question : MEDITERANIS 7
vas devoir faire preuve maintena nt ca r « Nous voulons savoir » d it le cheval « si MU
voici ma question ... : tu connais vraiment bien les jeux, aussi tu
vas nous dire combien tu comptes d'affir- REPONSE DE LA I" QUESTIO~ :
SL. . EQUIPE - 2 x PERDUE mations vraies parmi les cinq q ue voici... »
... et q ue : INEXPLOREE = DA NGE-
REUSE Les Pharaons jouaient au Senec.
à combien est égal : GALAXIES Le jeu de Go faisait partie de l'éducation
du Samouraï.

D
A reporter Le jeu de Dames se nommait Draughts en REPONSE DE LA 2• QUESTI01' :
RE.POlliSE sur le Angleterre.
bulletin-reponses Les Indiens jouaient au Zohn Ahl.
Le pharaon est l'un des plus vieux jeux de
cercle et de casino.
10• ETAPE
Le jeu suivant sera pour toi REPONSE DE LA J• QUESTl01' :
Une indication précieuse sur la question
Que tu te poses sur l'endroit
Où tes amis sont en adoration
Et si eu connais la vérite de la mémo ire
Entends ce conseil et pense à ! 'histoire
Car si elle ne peut réconforter,
D
Le total des chiffres inscrits dans c~ neuf
Elle peut cout du moins guider. cases vous donne le nombre à reporter dans
la case ci-après.
Chaque mot de cette grille a un rapport
avec la planète où se trouve désormais

D
A reporter
l'E.I. JJ n'y a pas de mot écrit en diago- REPONSE sur le
nale.
bulletin-réponses

H E L L E N 1 s T E NOM DE LA PLANETE

E M E c G V s p L R Je pense que la planète où demeurent en-


core les membres de l'E. I. s'appelle
L y G A y 0 A L u u
ORDINATEUR DE BORD
1 s E N p L H A c p
•. LUDENA ... .. . Planète du hasard et du
jeu ...... Avons dans notre champ optique G T N A T c A T E T
des milliers d ·~rres originaux qui ne cessent 0 E L'écrire sous sa forme littérale et le repor·
d'é~oluer, apparaissant et disparaissant
D R 1 A R 0 1 1 ter sur le BULLETIN-REPONSES.
sans cesse...... Nocre "aisseau semble les L R E I E N A N L 0
intriguer...... Un immense destrier s'appro·
che•. .••• Décodeur OK. . . A E B E N 0 1 T E N
« Tu viens de Terre. Le devin me l'a dit N s A s N T R A c E R emplis~et·donc très lhiblement
Tu recherches tes frères et sœurs, je le sais
aussi. D R A z E T 1 M E E et sans ratures
Le lieu où ils sont le bulletin-répon~e~ ~itué page 90
Comme tous ici, nous le savons et retournez-le a,· a nt le 6 juin 1983
« Dis lui » m'a dit le grand dé La seule lettre non employée sera pour toi à minuit. N'oubliez pa\
Mais avant que dévoiler une clé.
Je préfère te fai re jouer d'~ faire figurer \ 'OS nom.
A nos trois questions, tu dois répondre U ne me reste maintenant prénom et adresse complète.
la dernière, et sans confondre, Qu'à te prouver mon a.nllué
Tc dira, en te guidant Et à t'aider en te donnant
L'endroit que tu cherches tant. La liste des planètes d'EPC.
15
IC,,;P,J ' p
marrr·
Aux COrT'rn , n<JL H

Mro

r effort â a ccomphr pou• ir rivm à do


scores honorat>les est 1ncomparablerrert
pll,, e 1we .iut> ~Plu1 •eou1• par c pri'cé
df''ll Pov Ma'l
HeveL c mer• 1 vou· reste po b1 1te
µou· aJgJ'1erlf'r vos résultats d ,ivaler
•es cerise<- frc-11 le~ pommes poires et
a' 11 rP'> ban,inf'" sans oublier un • Pr et
zel • qui vou . apportent des t>onu~ bien
agr<'ables rna1s qu· contra1rermJnl aux
'>UPPr v11arnines f nes se déolacent ~a·1c
c en r»tond1 . art dans e ,ire.ares
at ;•1r • ·1e ~ r" 1 f'1eme s v JLo< pt"rdez
e a a· ve d iul'lnl pu, .iu df'but Quf'
v e .pple ner ta rPS sori• ot•erte•
mon e 1seme11t 'le soyez pa 1rop
le ' r .1gL.e •art6rne arr1vi>ra >;t.r Sea Ouest
ec rar b1er '->I u'v1 de Mrs Pile MJn C'• ennemis el e Jr n JfT tHf s aCCE'"l'
ls ,•ril,irni ronl Jne ronde. tandis QU<' s al suivant el'l celd 1.1 progress1or du tr
fir he1,1 r;l<H1t'u·.cn1enl le nom de 1 tw peau des • dogg1fls • d'Aclrvrsror 0 Je
ro111f' Orig1rio11 la d1ff1CiJltô de la parl1e c"' f:iut·il en dAdurre? Poul être y a 1 1 me
·ours c· .• <1l'terrn1noe c1ez Atari par " straléçie a rr0uver qui lrendrarl i;c pie
n·Jrntrc J ou";oris er prcse'lc.u <ur de l'ordrP d arr,vee c.ur !écran de, qu.i
~s et des submersibles
ec.·ar r· u 'y ., J plus est d1" ci"
"~ v dl' ' 1 urner 'l I 1 vur pic. N riés1tez pa a
'are e p en d oxv
Pl''~ 1Aldri 1 VCS At,p l avar• que ~ela 5011 mdrsperisab e el
Tvpe •r 1eg1, venez-voi.. d m • !rue• en tuant c
1orp11 e dan~ e dos .in requ1" Qu PC> •
****•*
w
in•érel
(,r 1;>hlS'T C ** ** * va1t un plongeur vous changez 'd d
Iron de 1nomme â récupérer . ce
Br iJrt.ig<> **** * vrent alors vers vous Il ne reste plu lu
Prix l "J rrar es le • cue1ll1r • 1 (Actlvrs1on pour VCS Alar )
Type action el stratégie
Intérêt **** Graphisme *•*
Brurtage *** Prix 390 franc P. ' r

SKY llllKS
Après les grands succès des mo s ..,
dents. Sky Jmks détonne Act vr r
dormrra1HI sur ses laur ers ?
Aux commandes d'un vreux c.oucou v J
devez effectuer le plus rapidement poss
ble un slalom enlre des pylône~ Arbre
et monlgolfreres. les premrers frxes
secondes en mouvement rendE>nt p
ardue votre lâche et exigent de vou
parfaite rnail11se de vo•re appa•e
8

pas ,KtrJ.O'd1na1rt 1~1Jlgrc Ct. • t


rttf :ar• _uc - ~ no•' E aL.r J t "'! rô1JSS1'"' mais !es bru ra~e Pi r' ' rEr
1 'P rr de Cl.€' E'IJ
~JS 1t ~ >ni ( •rec;s-::if'ltC::. rer~c,.cert 1 mpr )<; j d'"
pc ss t If' flf><•e p 1 gn1ssP QU" e 1oue•ir resser 1 far, , "'
t·p r , l r.re""' ~re caq l 'le 1u "1p ,.,.,.,le d1ab0 OLIP S "es d ar ad• '.'
jp l l' 1P ri Jlt :::> e > rirvP iux ~e
l
t • : 1il1t e· p 'pecle Pf1 a 'ail fréfTl r p1u~ d ur (, l ;•
l•Jf ' J1•f' ulle d~ tu's de :ail es d1lfErE r•es ·;.ie 1adaptation a Atari rE'l1por'• • "
Pt ·to JI P
'" D sparm" ng.i;ement lf's exp os1or qrand succès auprès de, 1., 1' • , s
' t 1r l J Sf 1 J 1• p!·C11d,, c JI .aua1ent ch<Jque hui ArPf d'nmot,on~ fo rtes Une derr Pr€ pf'
D' Ht ) hE C li r a ' lt' sur.<.•''; de cette cartouche n, est Pd , o,1on sur ce Jeu s alfronleront le ar d
ar l ) J -JIJX Q';J""tti· J u,in!. alors que celu de Vo/ley-bdll cluts au .grar>d championnat ore, i 11 •
A~ '" ·,c>lntllP f'r<JllQUP.nlenl assure ÜOnlfllilQP ce tt e année par Alan, champ1onna1 qu
Typt A' 111 pour VtS Atari\ !',innée dernière. se dérou101t <;, p,.
!')!( ** ypP c4 Oii Man IAtar pour VCS At.Hl)
If ** Ir (' * * Typr rètlexG
'i ** l ~t' rr~ **** lnlèret * * ** ** **
t-< "kqe ** c.r Jph1srne
POOTBALL l 1 l
Hr J1t.'ge
r x ~('.q
****
f·aqcs
CENTIPEDE
) ;:: re t cer + T .bt'. t-'e l'dr1 .;l!'T.~ri 'clf:\rft
PLAlln PATROL
d) a 'Juc.rt> jt: 1 •·c ,,1•d n QUJ'ld SCJùa r SJ'). ie
JE µor• Ata t1P"I 1e géaf'te 0J1 reoor>d aJ doux r orr
c.raphtsrre assez pau>re br<J . .l )t '1
" ) ! ( " H C JE lJ '1( n )Li
df' Cent1pëde E "le va et v•ent 1e lorg de ma11es therrie arch1·connu, Planer P11•0
( .....lble llJ) )1 • €t 'JUe Çf LX d:C
l'Cf ,m Pl descP,nd peu à peu VC" s vous
n avait rien de bien tentant El pc ,, ir>'
s H V'Jllev bal' Le grao~1sme est 'Jaque 1 01s ou'elle heurte un champi Ce t~u PSI orat1quernent auss p I'> ion
011tt<tr amPl1ore es oueurs ont q•on, elle descend d'ur cran en char nant qu'un Phoenix ou qu un Mequm ir11a
dort'navtint té l'' br J,; P.I iambes el cou cwant de SP"IS et se rapproche, se rappro Patrouilleur de l'espace. vous êtes apPf'IP
rent très t'>lûqarnmPr" heauco1.,o plw: eut 'ne 1 Vite. l11ez et détruisez-ta Ho,,eur par une planète en dangPr A bnrà dP
ceux Ju prl'U•durit 1eu sur ce méni.• eu lt troPçon atteint s·a11éte, Sl' lram. votre wusseau. vous survolPZ lp• !.'' •n
1hf fTle De olus. les deptacements ex1qer • 1 Jrn'aPt en champignor, tandis que le< a
dues dèsPrtes. orét affronter If hmdes

• *· a Jtres con:1nuent leur progression 111< r ennefT11es qui. foncent vers vou, i-r in
çant leurs missiles Votre but 1e••u"f
~.
" (Jp plus une ara1gnép va et v1pnt
1iut prc dl vou' tuez la avanl qu c te 1
r E vc u toue he \/OuS ser'eZ pu Ive ri se '
B1cr '"' la pr·~~1ere chen• le conslitua t
Ir 1 ~vi!1t ga•d' dure vér table c rfTlee qu

t . defer e ar Jr., JUSQU à ce que vos 1•01


v es se 1er t èpu sees Heureusemerit tou
le, 1(, 0 JO poi nts. un bonus d une vie
vau est olfer• bonus d1!•1c1 1emen1 acce'3·
s1ble au debut a mo11'ls de t11er dans les

Footb•ll
.. . ,D d1lferents animaux qui traversent l 'écran
de temps en temps Un petit truc pour les
une c 001d1n;it1on impeccable pour mar débutants essayez de constituer un cou
quer do<; buts et ne pas en encaisser 1011 du champignons dans lequel la ct1e Pl•n•I Potrol
Six 101JC1urs sont ';L.r 1e terrain. trois pour nille serél obligée de s'engouffrer, const1 es bases ennemies qui apparais ;crit ré
chaqut 0quipt; avec votre ioysllck vous luant une cible 1deale. Le graphisme n'est gulièrement sa ns vous laissez toucher
er corlrôlez ,Jn c ho1s1 en !onction de la par leur défenseurs Le combat esl epu1
• • • • ••
Po$11 on du ba'lon 'écran est divisé en
t·o1s bande hor zor •ales correspondant
aux JOuevs Pour <:>é1ect1or'1er le rner"lbre
de 1 équipe ~u va 1r!erveri1r 11 su••1t d'ap
• •
• •• • • "•a> •
• •
\· • sant car 11 se déroule 24 h ,ur 24 r,ans
arrêl De nuit. vous perde1 presque systt'·
mat1quement au début car la teris on 'ler
veuse est trop forte vous foncez dan 1e
puye· sur e bOuton rouge Le !ootballeur
cno s aev1ent a or'! blanc Heureuse • $ •• • noir et seu1s les ècla11s de vos rn1ss11es
vous donneront un peu de lumière <Spec·
fT'ent pour 1rr p11f e:• les parties et év•ter trav1s1on pour VCS Atari)
les ter"lps mcrt.; qui nuiraient au déroule·
mel'lt des ncuor ~ la sélection du 1oueur )Il Type action
Intérêt *****
***
•actif • est Jutomat1que lors des passes
réussit! '
Cepent'.fanl er contrepartie de 1anima
.................
ATAAI Graphisme
Bruitage **
Prix . 300 francs env11on ~
17
M VE:

...,. ...... Word Fun M ath• fun .,...

~:'4-;;::6:--~V-A-
û --~-

L - D H
D H

TURH:J.
J:
E

•' •epré
e gage '" quP. per.;or 1e us
11 a Puss à •en1r dans e domaine
de conso e, v déo ·~élas ces deux car
! .JuchHs nH font oas exception à la règle
Il apac1te~ •rntées de l'ordinateur de
I<'" ux1gent la presence d un adulte pour
vérifier la val d1tP des mots choisis dans
L ngla1 en 5'amusan• »et rmtérêt lud1
que des •Math en s'amusant• e • bien
M nce Seu e la var ante • La chasse au
'1'0 • est un pe plus • amusante • par fa
u au• lettres qu elle entra ne rr1a1s
e le " ar• ve pas a racheter a pauvretô
de autres e x Dorr1mage Mattel pou

a!Tusant Type éducatif


* * Graphisme * * *
B u tage * * * Pr x 290 francs
Le rna•hs en s amusant Type éducatif
fnti'.>r t *
Graphisme **
Bruit ;ie *
* Prix ?90 francs
.llDI AUJIA

*LOUER*
DES MICRO ORDINATEURS DE JEU
du iour 1U mois

* REMBOURSER *
VOTRE LOCATION POUR - ouT ACHAT

*GARANTIR*
OES PRIX DE VENTE SERRES
SERVICE
PAR
CORRESPONDA~CE

***
,,. ..
****

• CONSOLES DE JEUX
et
TOUS LES PROGRAMMES POUR

TARl•MATTEL•COLECO
*
• OROl~ATEURS 0 ECHECS
DAMES - BRIDGE
*
ET
Un CLUB de LOCATION
de CASSETTES de JEUX,
aussi par correspondance
RENSEIGNEZ VOUS

DEMANDE DE TARIF
LOCATION
VE.li/TE

JOINDRE ENVELOPPE TIMBREE MERCI

ALPHA LOISIRS
D 111 506 .05.83
29. rue de Verdun 92150 SURESNES

19

i<PI 1r1f <11 ,, r.,. IV

mPI Jd•' flll


1

lr
c<;
c ' l tv e J
or QUE' ent r vou lvf ; 1

CPPtlf f E'V'alg1qut dP l ' " " ' rt


l'o< ( u'H'·n('P e ra Ji de P H 1 Jn l
rene •»lent1t au s1qnal( J J1 Pdfll d<>
documenls Tout nec;! p 1s 1" PO•' a
' r l<1n1 11 1au1 alors redesce11or< po"' PC ,
p• IPr d autres papiers eux-a" <;1 J ure
qrcu1de rnpor~ance Pt a1ns1 rh1 JI t Dt-
=lUO dV prérr a•uremenl
)If f'.,f_
t•l rnc · ou une oal e f'rlrt> Il'
r )1S n1vPaux. ce di"' , e d
lllD D'ESPIONS ' lbot J.-., e~ne~I ·ce
d PO b11t• d
.. :).t.es <Jd ./
t=i - ,....e"SêLi~s 0 1 DL!
1 1gr >r'éH1 f a OOrtfie jf
r :i.• 'CJu' l 1es L.0 dit1on
1 ç rr)Lva .... t S0'1t
J>
nier •r ' "'. d .·ous A
t Jt Hlf dn , cr 11n:r vol T ypP Jtlli .j éiC' )11
1f, L t 1 r Pu~-~ 1 ga q L JI 'HJ't 7 i a· L€ ,P.ur 1;.rl JScenC',l H POL'
l 11e1e1 *****
• r<·p.irt 1,otu u'> nouveau par ,, 1ou1ours plus raul Mars vos e11n• c.rdpl11sm8 ***
• q irh'''m'' n e~t pas desaqH'a
)trP p.1rt1ct,l11 rc•nenl r1cho?. CP
11 ,. ;on! 1;1 qlH vous altencent a J dr'tour
d "' ·01110' ils t1•ert dès Qll ils vau.
f:lrurlage ** *
f'ri>. ?30 francs e•'v" ,.,
!Jin$ t 1tdqes l 'onnarils Ag ·E dble 111
~ire jN11,1I 2 llh LPntury f'ox pour V( ~
At H (,raph1sme ***
T,-pe re' t Xt R ; tage * *•
•11t("t • '* **• Pr x ~o '1x ~

TURMOIL
b ~ iu .._. ' r '1 du ri

e fciri '~ 1 Vuu 'tE - !U ~r''e


je e · r..in l H ,., Jn ouloir ou coupe ver
l•Cdlement ~(·pt 11qnes horizontales Des
deu>. côlf'S dP 1 L"cran s urgissent des
êtrer. tnnrres hamburgers. diabolos. tif>
ches. cœur battants tanks invulnérables
sinon par l'arrière el<. Vous devez - en
deplaç.ir l votre l 1 ,pr dP haut en bas el
en 1arrentant c <1rrnte 011 1 gauche selon
t Pnl'emr v ,f 10uc her les cbiets qur

har"ent le c 011101r 11 se translormeronl


alor en increlJ' ~r 1 nt 's. er bla ttes
1err t1ees et furrnn• P ir'C'IS, un e sorte de
.::œur hxe l' met .i b<1ttre dans u·1 COl•
Or t-OOC(l 1 (Je Que votre laser en 1rera
er con•~c· avec u vous qagnerez u '>
bol'u ~ais ne t 1•dPZ pas à sortrr de ca
eu pour ·cog 1gre• e cent re dé c.crar
Sr vous preniez votre temps, une toupre
rnvulnérablo vour co1ncera11 el vous per
driez unfl vri:, (c rr q en tout) Neuf r11ve<1ux
20 Nid d'Hplons
= c

Pictor
PICTOR

•Jernw1 malheureusement pa lesmél8•


JC s doparail Enf., "' qne • ordrP . Tvpe a 1•>110 •'
v')US permet de revoir élaboration dL lr:é•èt 1pour es en'ar•5 *****
Jess1n de l'effacer de changer a CC'u Grapn smf• selor <Ol •e> ta >-'nt
eur du iond ou celle de 1·encadreP'ent 8 u1ta9e 1aucun •
'1e cho1 1r 1Ppa1ssPur '1u Ira· dP ,_, co Prix ?Ol rJnc t ,nv•ro•

• JEUX VIDÉO• MINI ARCADES• CONSOLES DE JEUX


• JEUX DE POCHE (écrans simples, doubles ou triples)
• JEUX DE SOCJÉTÉ ÉLECTRONIQUES (Échecs, Dames, !3ridge, Master Mind)
• LOCATION CARTOUCHE DE JEUX VIDEO
- --=-..
-.-- - ..----
-- ... -.....

--- ~~\\.··
_. *e
,.~~:e~~ ~---= ,•
1
1

LE JEU ÉLECTRONIQUE r .-Jlffe u: ~ ~


\JV"' ~ ~ip'O'î> ---
.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..
35, rue Saint-Lazare 75009 PARIS tél: 874.43.20. ' ------- ___.- I
.- (ouvert du mardi matin au samedi soir de 10ha19 h). I
..............................................
~\} ~ ___.- . ~
.,,,,.
21
LIS ITOIUS H TILT
Pou· un form ser les appr
c,1at1or , portées dans ne.
c11ff11rente rubriques. nou
attribuerons désormais Uf"e
riote dl' une à s x éto
dont voie d s1gnif1cat on
* * * * * * gén1a
* * * * * exce ten•
* * * * bon
* * * c1cceptab e
* * 1ntéret l1m1te
* fa1blo
JH n·Mlchel Blottltre

22
n
0
:::0
:::0
m
U'l
""C
0
z
<:.J a o
cc >
WO z
o- ~
o-
<D 0 :::0
CD CX> ,.,.,.
(.]'!"' 2S
z
V>
"'
et recevoir en cadeau
"JEUX EN TETE"
renvoyez-nous votre titre
d'abonnement privilégié
....., )> ~
aujourd'hui même. (11
0 -1 -
c: -
CX> 0 !....J
.,, en-
(11

)>
::rJ - ,

************ ~~
en -
GARANTIE !*
satisfait ou rembourse
(") 0
mZ
C"""'
m en
)>Z
,,-nm
:D~
c
:D
G)
m
>< ~
'• * z-1
)> (/)
z
0....., 0
1 fj f-·ft.
1\) (11

*
............................. * :-m
vous offre
OUI, 1eàés1rem aoonnerà TILTPoUr 1an(6numéros)au une réduction de
prix de 72 Fau, euoe90 F- J économise a1ns118 F sur lepr1x
au numéro
=,Je 1oms mon règlement (chèque ou mandat à l'ordre de
TILn et recevrai graturtement en cadeau. 1e hors sene de
TILT JEUX EN TETE '
(Détachez cette carte et envoyez-la sous enveloppe avec
votre règlement à TILT Service Abonnement
101, •ue Réaumur· 75002 Pans)
~ Je préfère vous payer plus tard, sur facture. Mais. dans
ce cas. je ne recevrai pas mon cadeau "JEUX EN TETE''
+ 1 cadeau
Nom "JEUX EN TETE"
Prénom que vous recevrez
Adresse
avec le premier numéro
de votre abonnement.
Coàe postaJ L L L L .._
1
Ville •
205
Vous avez tout intérêt
à vous abonner tout de suite
1 Vous économiserez 18 F.
En vous abonnant dès au1ourd'hu1 à TILT vous bénéf1c1erez d'une réduction
exceptionnelle de 18 F sur votre abonnement d'un an: vous ne réglerez
en effet que 72 F pour 6 numéros au lieu de 90 F, prix au numéro. Et puis vous êtes assuré
que ce prix ne bougera pas puisqu'il sera payé une fois pour toutes.

2 Vous recevrez TILT, dès parution


tOUS les 2 mOÏS. Dès que TILT sort de presse, les numéros des
abonnés sont expédiés sans délai.
Et vous savez que dans chaque numéro de TILT:
-vous découvrez les nouveaux jeux électroniques en avant première (consoles, micro
ordinateurs. flipper, échecs, backgammon, jeux de poche, calculettes).
- Vous choisissez les plus performants grâce à des tests complets et détaillés.
- Vous améliorez vos performances car TILT vous donne des trucs de spécialistes
pour devenir un vrai champion.
- Vous mettez au point des jeux inédits
qui feront de vous le "spécialiste" qui
utilise à fond les possibilités de ce
nouveau domaine.
-Vous pouvez gagner des super-
cadeaux de TILT car des concours
sont régulièrement proposés avec des
•l"lts importants.

Vous recevrez
3 un cadeau:
JEUX ENTETE
un numéro de TILT
hors série.
16 pages de jeux inédits faisant appel,
entre autre, à la logique, la patience, la
déduction. le calcul, l'observatron etc...
De quoi stimuler vos cellules grises qui
adorent cela 1

Aujourd'hui même
renvoyez la carte ci-contre.
=

LE COUP DE JARNAC
Ce nom qui siffle comme un coup d'épée est maintenant celui d 'un jeu.
Il était temps de rendre hommage à l'impitoyable bretteur dont le souvenir
évoque à lui seul toutes les qualités d'un bon joueur : surprise. rapidité, intelligence.
Qualités dont vous aurez bien besoin pour affronter Jarnac ... et les autres.

rêglc que « comme dans la dence). Quand un 1oueur ne


vie, chaque 1oucur part avec peut rien faire, il « passe ».
des chances inégales » . Ce qui On connais~it déjà Mad, le jeu Mais, si <on adversaire remar·
Le premier coup de coeur pour se traduit dan> les faits par une que qu'il a laissé passer une oc·
Transfer ot celui que l'on res· de société loufoque (Tilt n• 3).
dotation différente au début de Voici Mad, le jeu de cartes. casion, il dit " Jarnac " et rem·
sent pour la représentation la panic. porte les points du joueur
d'Humphrcy Bogart ~ur la Rassurez-vous, il est, au moins,
(Bottu/Rochebloine".) aussi loufoque que son prédé- précédent, augmentés des let·
boite de jeu. C'est très sédui· Ires qu'il a pu y ajouter. C'e~t
sant. Mai> bien vite - heureu · cesseur. On retrouve pêle-mêle
des cartes « canailles », des un des principaux intér~t< du
semcnt le plaisir de jouer JCU que d'offrir des possibilit~
vient en renfort. Le principe est cartes « quel sens », et même
des cartes blanches « qui ne ser- nombreuses de retourner de
<impie et conmte à aligner les fond en comble une posiuon
cinq pions d'une même couleur vent à rien du tout et qu'on
pour chacun des deWt joueurs. l'ion, ce n"est pas un dessin peut utifüer comme dessous de dominante.
an imé , mais un redoutable \'CrTC » !
(J .L.B.)
Chaque hgnc donne un point,
le cagnant est celui qui to1ahsc casse-tête. li s'agit de rassem- Quant au but du jeu, pourrait-il
le plus de points à la fin de la bler les morceaux d'anneaux de être autre chose que de se dé-
partie. Le' tran.fens \e prat1· méme couleur pour recon<lituer barrasser de toutes ses cartes ? La -.cule façon de ne pas \'cm·
quent grlke à deux cur&eurs que de' chaînes homogène~. Un es- (Miro Meccano.) poisonner la vie, c'est d'empoi·
l'on mana:uvrc chacun à son pace - « Je chaînon man- sonner les autres. Voilà à peu
tour . quant » - , permet le mouve- de chose près la leçon qu'il faut
le « look » du plateau C.\I, lui ment de' autres éléments. tirer de Medici.
aussi, m~s soigné. (Idéal.) Les vacances approchent et il C'est encore un jeu d'al.liances,
(Ra,cnsburger.) est temps de penser aux jeux et non des moindres puisqu'il
qui vous accompagneront en faut une fois de plus prendre le
voyage et au cours de vos loi- pouvoir et dominer plus imp1·
sirs d'été. Reprenant des grands toyablement. Ici, on comprend
Inventé par Allan B. Calhamer, classiques des jeu~ de société, vite que la violence n'est pas le
C'est bien connu, les Français en 1958, aux Etats-Uni•, Dip/o- Orli Jouets propose toute une seul argument pour aboutir et
connau,ent aussi mal le fonc· macy est devenu le grand classi· gamme de poche. Plats, ils tien- on s'onente vers la manipula·
uonncmcnt de la justice qu'ils que des jeux d'alliances. Sur un nent vraiment dans votre poche tion des hommes grâce à l'ar·
ignorent la géographie. Ju~ti· plateau de jeu représentant et permettent de s'adonner au gent cr aux mariages d'intérêt .
po/y ks aidera - avec beau· l'Europe, les joueurs huivant démon du jeu d'un seul coup Cc que la morale y perd, les
coup d'humour - à se retrou- leur nombre ils dirigent chacun de main. En plus, le graphisme joueurs le gagnent en passion
ver don~ cc dédale de une ou plu,ieurs des sept gran- est bien fait. Existent ootam· de jeu.
procc!dures. Mais surtout le des puissances en 1900) dispo- ment : jeu de l'Oie, Petits Che· (International Team.)
" justiciable » pa"era un mo- >Cnt d'arsenaux avec armées et vaux, Solitaire, Baclcgammon ...
ment sa\oureu~ . nones de guerre. (Orli Jouets.)
Un plateau de jeu inspiré de Le but est, bien entendu. de de-
celui du jeu de l'Oic a\CC tous venir le maître de l'Europe. Dans une très belle présentation
les pcrns à-côtés de la vie (salai- Mais, cc qui est original dans ce (mallette à poignée élégante et
res, impôt,, emprunts etc.). jeu, c'est l'obligation de prati· J'arnaque, j'arnaque pas, telle très pratique pour le transport),
Mais tout devient plus compli· quer sans cesse des alliances est la question qui se pose iné· on retrouve le célèbre jeu
qué quand il s'agit de passer au pour arriver à ses fins. Vaincre, vitablement à tout joueur qui chinois dont tout le monde
tribunal . D'accusations en " ac· c'est gagner 18 centre, de ravi- aborde cet excellent jeu de let· parle et auquel bien peu savent
cidentcls » le> canes inspirées taillement sur 34. Quand on tres. On y joue à deux ou par jouer. C'est l'occasion où
du droit pénal donnent au~ sa11 que la dotation initiale équipes. Il s'agit de former des jamais de vous initier à un JCU
joueurs quelques sueurs froi- n'est que de 3 ou 4 centres de mots les plus longs possibles dont l'invention remonterait à
des. Gageons cependant que les ra,itaillement. on mesurera le avec des leurcs tirées au hasard. plusieurs siècles. On y ioue a
plu habiles paniendront à nombre d'alliances, de compro- On peut former des mots nou- quatre et chacun cherche à for·
plaider leur cau<e avec brio mis,ions et de trahisons qu'il veaux ou bien reprendre les let· mer des combinaisons de
Sinon, ils n'auront plus que la faudra pour aboutir ! tres d'un mot déjà formé pour « tuiles » pour obtenir un
•oluuon d'aller se reposer sur frès dur pour le& nerfs fragiles en ajouter de nouvelles et créer maximum de points. On pense
les ca,cs « l'été à la mer », et les joueurs qui ont encore encore un autre mot. tout de suite à un jeu de cartes.
« l'hi,er à la montagne ,, ou des illusions sur la candeur de Chacun à son tour tire une let· Mais c'est beaucoup plus
" sau,on' la mer ». leurs adversaires. En deux ire (après le début de la partie complexe !
li ne faut surtout pas oubher de mots. c'est l'école du cynisme 1 où le joueur qui commence tire (Schmidt.)
<ignaler - comme le prèci<c la (Miro Meccano.) six Jeures qu'il place en évi- O!Mer CHAZOl!LE
27
Dé.pressions nerveuses . tics permanents . pulsions violentes .
A peine nés, les jeux vidéo se voient accusés de tous les m aux . t
Danger réel ou phénomène de rejet ? Le progrès dé range mais les p ro phètes
du cataclysme vidéo-maniaque ne font g uère recette . ·

' Il 1au1 'llC«ltrc ks ieux èlec- la lutte anU\ldéo leur principal absolument aucune propriéte ques San< la moindre 'lluancc
rron1ques ' » cheval de balaillc l'age Robin- pédagogique " E\·erett J;:opp dédare que les
' 'llous ne l.il\serons pa' nos son. par exemple, le rcspon,a- jeux électroniques ont rJl!I·
ble d'une ussociauon urhcr,i- TllOUllLH DU MMMllL L.: b les à la santé de' enfants.
enfants se faire de•orer par I~
ieu' d'a"ades " 1airc a dêclarc a la re• uc Home \fais. cc sont mcontcstablement qu'ils apportent des bru••s tnu·
Plus .1mais un tel fana· Vidco « les inix •1dco ,ont ex- les medeans, les psychologues tilcs. une bonne quantl'é de
us me trêmement peu recommanda· et les p<ychiatrcs américains qui stress et des troubles du som
" Ce r'esl plus supportable " ble' dans le processus éducatif. ont lancé les attaques les plus mcil. •01rc des 11011bles r er
Remtiourscz les consoles 1 »
\ 01là ,c qu'un certain public
ils distraient des études et n'ont .,..
•·i•cs contre les Jeux électroni veux De là à faire porter la rcs·

a.,éncatn a scandé après avoir


porté 1 x nues les jeux vidéo.
:\pres 'ètre arrac'lé les conso-
les ci 1c, cassettes, après avoir
in '"" des 'ommes énormes
danli k< cafés et les arcades
pour n,i.ilt1plier le' in,1ants de
détente t de combat de l'es-
pa.:e. •
Tout a com 1encè avec la dec1-
sion du con-cil umc1pal d'une
petite •ille de Floride qui a dé-
cidé d'interdire tout simplement
les jeux vidéo d 'a rcades à
moins d'un ltilom etre des
ecolcs. Les enfants avaient, pa·
rait·il, une flcheuse tendance à
délaisser leurs devo11 et leurs
couri. au profit d'exercice• ludi·
qucs.
Dla AJHMAUX
MONaftUIUX
A Philadelphie, ct•nnins établis·
<cments sont interdits aux
moin s de dix-huit an• (c'est
déja le cas en France). à Man-
hattan, on conseille aux enfants
de •enlr accompagnés, dans
toutes les petites 'illes de'<
Elats-Ums la résistance s'orga-
nise. On brnlc des effigies de
Pac-Man. On crie au scandale,
à la nocivité des jeux élcctroni·
ques sur les jeunes gen'<, on en
a assez de se faire exploiter par
et< nnimau;ii; monstrueux venus
du lin fond de la galaxie.
Après l'Age d'or des jeux vidéo,
aprè5 le boom fanlastique sur
tout cc qui fait cc bip-bip » et
« zoum zoum », est-on sur la
mauvaise pente ? Se prépare-t-
on à bannir le jeu vidéo 7 Rien
n'est m o ins sQr, bien au
conrratre. Mats la polémique
qui s'est développée en Amén-
que, il \ a quelq ues motS, mé·
ntc qu'on s'y 111tërcssc un peu.
Pour différentes raisons.
Très vite, ks étudiants o nt pris
le relais de certams parents mé-
contents et des consc1lç munici-
paull grmcheux qui ont fait de
28
n ent alor' un monde •édu1 cherrun ~t après avoir comparé Ses conclusions sont sans appel.
.in1 ils offrent une stru,ture les jeux vidéo à une drogue Le stress. le stress et encore le
o.. ale, un langage spécial, u dure, il pour~u1t son raisonne- streu . « C'est comme u oe
\\ eme. une reft'rence Il ) a le ment. Selon lui, le danger est course de dragstcr oil les frCUl5
r1•uel de la file d auente, ou d'autant plus srand pour les en- seraient bloqués à mort . le
t- en ,elu1 d'être le prèdateur fants à personnalitb multiples. coeur pompe sous l'effet d'une
dam un Jeu '1olent Depuis des Une seule concession de sa tension sans cesse accrue. "
temps 1rnrnémoriaux, les en- part : « Il est incontestable que Dans la foulée de cette hystérie
t 1nts 'culent change r leur les jeux allègent l'anxiété, cc anti-électroniquc, un psycholo-
<omportement. le modeler, qui est loin d'aire négligeable gue californien ira jusqu'à pré·
\ab,orber dan< une activité qui dans une société angoissante tendre que les jeux électroni-
ltur procure une évasion totale. comme la nOtre. » ques « acculent à la dépression
(:.'est pour cela qu'ih essaient Qu'importent les concessions ' nerveuse, provoquent des tics
1 porte quoi, depuis le jeu Dans les petites villes, la chasse permanents, s'opposent à toute
usgu'au fait de « sniffer de la aux << sorcières électroniques » concentrauon de l'esprit et cul·
C.;> le"». se poursuit. A lrvington, on dé- tivent les pulsions de v io-
CNAaa• AVX tMMIClla8a cide d'interdire les jeux d'arca- lence "·
des aux moms de dix-sept ans. llACMIM8al. . . . .AL8a
· \.tais le même professeur Mill- Une mesure approuvée par la
man ne s'arrete pas en si bon Marne avis en ce qui concerne
majorité des citoyens. la violence de la part de Ronnie
Et ça recommence de plus belle. Lamm qui est un éducateur fa·
Le mag:izine américain Health rouchement hostile aux jeux
(La Santé) est venu apporter de vidéo. " Détruire, toujours d~
l'eau au moulin des détracteurs truire, c'e~t le seul theme ou
des jeux éle-ironiques, en pu- presque. On perçoit des cns m-
bliant l'mtcr\1C"' d'un profes· huma.ins, de~ bruits terrifiants,
seur de l'untversité du Ne-
braska qui a testé mille jouellf\. des images hallucinantes "
Selon lut, le seul comportement
qui peut en rè•ulter est
l'agrcsst\11~. ~
Ceux qui se laissent séduire par les terribles fléaux
\1111s ce n'est pas la seule raison cade, mai s la plupart des masse aux assauts répétés et « Ces jeux sont trop récents et
qui doit conduire à court-circui enfant~ vont y dépenser entre agressirs de leurs passe·tcmps. nous n'avons pas de statistiques
1er les Jeux vidéo . Un argument 10 et 20 dollars. « C'était de Il s'est même trouvé des détrac- suffisamment précises sur la
de poids est avancé par les l'argent pour réparer ma bicy· teurs pour se convertir. raçon dont les gens s'impJi.
mères de famille : les jeux d'ar- clette », dit avec regret un Combien de foyers hostiles à la quem dans ces jeux ni même
cades coûtent une fortune. Ils jeune garçon. télévision dans le début des sur leur âge. De nos recherches
ôtent aux enfants toute notion Tous les joueurs sont d'accord années soixante possèdent sur les joueurs, nous savons
de l'argent, de la mesure:, de la pour reconnaitre qu'il faut bien maintenant plusieurs télévi- seulement que la plupart
d1ffkulté du travail et des ef- de 20 à 50 dollars pour devenir seurs ! Un pour la salle à man- commencent à jouer entre onzt
fons qu'il fout faire pour ga- Haiment bon et atteindre des ger et l'autre pour la maison de et treize ans. Cert111ns parents
gner les dollars qui 'ont filer en scores compétitlrs. Dans ces campagne ou la chambre dei. inquiets nous ont demandé s'il
quelques minutes dans les ma· conditions, ils donnent eux- enfants. y avait une conneiùon entre les
chines infernales. Certaines mêmes la corde pour se faire H L'QU 8AJIS U Ylll jeux électroniques et l'ob$CSSÏon
nancent même l'é•emualité de pendre par les ennemis des jeux D'ailleurs, les psychologues et du jeu, mais à ce jour, nous ne
c:omportemenu agressifs si lei. Clectroniques. les médecins qui ont tant atta· savons pas. »
enfants ne sont pa> approvi- Faut-il \Oir, dans ces cond1· qué les jeux électroniques sont Renseignement pris auprn des
sionnés régulihc:mc:nt avec des tions, lei. jeux électroniques, et un peu revenus de leurs dé- responsables de programmes de
pièce:' d'un quart de dollar en particulier le. jeux d'arca- monstrations sam appel pour réhabilitation des environs de
pour assouvir leur passion mal- des, comme une forme mo- mettre de l'eau dans un vin un New York, on a la confirma-
saine derne de racket, organisé par peu fort. Au dire de certains tion q u'« il n'existe pas un
A quand l'agression des person - des puissances avides de pom- d'entre eux, on aurait mal in- no mbre significatif d'enfants
ne> Agées uam la rue pour pou- per l'argent des plus faibles, des terprété leurs propos, les ayant eu à suivre un traitement
• oir s'offrir une bonne petite déprimés qui -.e livrent avec in- médias auraient exagéré leurs prolongé dO à la pratique dei.
partie: de Pac-Man ? Dieu nocence à la débauche vidéo ? critiques, etc. li faut dire qu'ils jeux vidéo. On n'a pas vu d'en-
merci, nous n'en •ommes pas Y-a+il quelque part une mafia se sont aperçus eux-mêmes de fants aller voir les " joueurs
c:n~-ore là l Mals. Robert !\-lill- de l'électronique qui orchestre anonymes » qui se chargent
l'excès d'une condamnation
man revient à la charge: >Ur des tout dan< l'ombre 7 sans appel. Les protestations d'aider ceux qui n'arrivent pas
comportements qu'il connait us nu1aus PUAUJl des fanas de JCUX '·idéo, qui à sortir du jeu comme cenalns

......
bren puisqu'il s'occupe: aussi du Non, il faut ~re sérieux et ne n'entendaient pas qu'on les n'arrivent pas à sortir de l'alco-
programme sur les drogues et pas céder à la tentation canca- prenne pour des malades ou des lisme. "
les alcools. Il dit que « le prin· turale de mettre sur le compte drogués saru futur, y sont pour UIGI POIS LA Cil...
apal signe de danser décelable des jeux vidéo tous les pechés beaucoup. On n'a pas relevé,
par les parents est que des c:n- du monde. Si les enfant• ne parmi les joueurs, plus de ma- Encore parait-il que ce n'est pas
f ants dépen>ent des >Ommes passaient pas autant de temps niaques que dans les autres cou- là une garantie de la non·noci-
d'argent anormalement élevées devant leur écran à manipuler ches de la société et petit à petit vité des jeux vidéo puisqu'il est
pour ces jeux ». leurs joysticks, il regarderaient les choses sont rentrées dans courant que tes obsédés du jeu
D'ou vient tout cet argent li- tout simplement la télévision et l'ordre. ne viennent chercher de l'aide
quide 7 « L'argent de la cantine ne consacreraient pas forcé- Des avis plus nuancés que les qu'une fois la crise passée, lors-
des é.:oliers '" disent les parents ment plus de temps à leurs de· premiers ont été émis par d'au- qu'ils ne sont plus sous l'em-
mécontenl5. voirs. Et si la télévision n'exis- tres grands spécialistei.. Selon le prise de leur passion, c'est·à·
NUll•l~A•DUlll tait pu, ils joueraien t au docteur Mitc hell Rosenthal, dire trop tard.
SICYCUTTW ballon... Et si ... le jeu des ques- président de la Phoenix House Serions-nous revenus à la case
Ce à quoi Ralph Provenzano, tions /réponses peut conduire (le centre de désintoxication de départ ? Pas tout à fait si l'on
propriétaire d'une salle d'arca- très.loin et n'est pas du tout Manhattan), « ces jeux ne en croit les fabricants de jeux
d~. réplique en disant haut et une garantie de serieux, bien au changent pas le niveau de cons- vidéo. • L'attachement à ces
fort qu'il n'a pas l'âme d'un contraire. cience - au contraire de la jeux est une mode, un concept
corrupteur . Avec un certain Les jeux électromqucs sont là et drogue. Mais ih peuvent avoir spécifique », dit Jonas Hal-
bon sens, il ajoute avoir vu il faut en tenir com p\e, ne pas un effet de narcotique dans cer- pern, assistant du vice-président
dans son établissemeni une les encenser inutilement, savoir tains cas. lis peuvent calmer les de la Warner Communication
foule de gamins passionnés critiquer leur usage abusif, ne nerfs, ou au contraire les exci· lnc, « Je ne pense pas qu'i l
s'affairer autour des j eux pas hésiter à é<:arter ceux qui ter. Mais, cela dépend des indi- existe au monde un produit fa-
vidéo. Que cc> enfants aient dé- peuvent avoir une mauvaise in- vidus et pour un m~me indi- briqué pour les enfants et dont
pensé de l'argent est inconteSLa· rJ uence s ur les plus jeunes. vi du, tout dépend des ils pqissent abuser . Les jeux
bic, mais personne ne peut af- Mais, il ne faut pas exagérer et circonstances, de son état psy- sont surtout faits pour aider les
firmer que ces jeux leur aient tomber dans une forme mo- chologique, du moment de la enfants. » Et il appuie s es
fait le moindre mal, ni que la derne d'inquisition. On a connu journée, etc. » Le docteur Mit- propos en montrant une docu-
pro•·enance de l'argent ait tlé de tels mouvements d'opinion à chell Rosenthal poursuit ; << La mentaùon concernant l'utilisa-
douteuse chaque i nvention nouvelle, plupart d'entre nous étaient des tion des jeux vidéo dans des
Mais il faudrait plus d' argu- comme la radio ou la télévision joueurs inconditionnels de flip- programmes pour enfants retar·
ments pour convaincre les dé- ou à chaque nouvelle mode. pers ; les jeux électroniques ac- dés mentaux et épileptiques,
tracteurs des arcades qui citent Quand le hoola-hop, le yoyo, crochent sans doute plus encore dans lei. hôpitaux des " Veteran
!"exemple d'un gO~>C de New les porte-clés, ou encore les tic- la vue et l'owe, c'est peut-être Administration " • pour récon-
London, dan• le !'lew Hamp· tacs sont apparus, de nombreu· cela qui nous inquiète autant. " forter et distraire les pauenu.
shire, qui est allé jusqu'à faire ses voix se •ont élevées pour Au conseil national sur les . . . _PIUMISTAL
la monnaie de 4-0 dollars pour avertir de dangers imaginaires contraintes du jeu, (à Manhat- C'est le retour du balancier et
a•souvlr s a passion quoti- ceux qui i.e laisseraient séduire tan), qui coordonne les recher- maintenant on replace les jeux
dienne . par les terribles fléaux. ches et le traitement de l'infor- vidéo sur un piédestal. On lei.
A Orlando, en Florida, 3 dol- Et puis le temps ei.t passé et les mation, on a demandé quel trouve « associatifs, éèluca-
lars au minimum sont nécessai- passionnés de ces modes succes- était l'impact des jeux vidéo. tifs ». lis deviennent des « fac-
res pour entrer dans une ar· sives n'ont pas succombé en La réponse est très nuancée · teurs essentiels du développe·
30 !Su1tt p. "<fi
traîne Immanquablement. A déconseiller
aux solitaires 1
Ull aOWLING GIANT
SoiJtante variantes pour Jeux de balla,
cartouche de la gamme lnterton ' Nous
retrouvons les 1auJt précédemment évo-
qués avec certaines variantes. rendues
possibles grace à l'utilisation du Joysllck
et non plus des paddles. Ainsi. les raquai·
tes peuvent évoluer verticalement et horl·
zontatement. ce qui donne un piment sup-
plémentaire il l'action Un 1eu nouveau
apparait, sorte de bowling géant . la balle.
renvoyée par les raquettes, renverse sur
son passage des quilles grossièrement
symbolisées. Cette variante, pour un ou
deux parlic1pan1s. est accompagnée de
bruitages assez agréables dans leur s1m·
plicité. Une cartouche Idéale pour ta
console lnterton VC 4000. auJt possibilités
relativement rédu1les.
Avec le tennis de la cartouche Olymplcs

SEPT SETS AU SEC


Courts de tennis pris d 'assaut ?
(Vidéo System). nous nous rapprocl 1ons
des ieux plus évolués Le graphism est
semblable aux 1eux précédents. mals les
effets que le 1oueur oeut imprimer il sa
Printemps incertai n ? Une solution : vous livrer balle rendent l'action plus vivante Pas s1
facile que cela 1
à votre sport fa vori et rejouer Roland - Gar ros ... TOUS LIS cou••
sur votre petit écran . Sept tennis-vidéo se lancent S ONT ll'IRMIS
dan s une partie sans merci. Première console à offrir un graphisme
précis. I' lntelllv1sion de Matte/ révolu ·
Mais qu'est·ce qu'il lait? Il monte systé· b1e1> sûr Pung, Super Pong et Ouadra· lionne le monde des 1euJt vidéo lorsqu'elle
mat1quement sur le revers 11 est en re pong, le roi ces Pongs En tait, Il s'agit sort en France, au mois de septembre
tard sur toutes les bal'es Mais pourquoi tou1ours du même pr1nc1pe un petit 1982. Sa ludothèque est 1mpress1onnante.
ne bouge+il pas ? Excédé. vous éteignez carré no11 ou blanc rebondit sur des • ra· mais ce sont surtout les s1mulatioos spor·
rageusement votre téléviseur et puis queues • qui se déplacent verticalement t1ves qui déchainent l'enthousiasme.
non. tout compte fait. vous le rallumez ou horizontalement Seuis changements Avec la cassette Tennis, finis les carrés
vous allez lui montrer. à BJ1Ck Nolaslen, le nombre de ioueurs en présence. de un grossiers pour représenter une balle et
comment on 1oue au tennis. à quatre, avec une. deux ou même quatre les traits épais pour simuler les raquet·
Un peu d'échauffement tout d'abord. raquettes par adversaire : le sens du ra· tes ! Le court est vu en perspective, de la
Pour mieux doser votre effort, vous déci· bond, la vitesse des balles (fou rire ga- place de !'arbitre Au fond, deux rangées
dez de ne pas parcourir le courr en tous ranti lors des parties à quatre) et la forme de spectateurs, qu. suivent les évolutions
sens, mais de vous déplacer simplement du terrain Au • Pong •, la balle ne peut de la balle des yeuJt, applaudissent et sil·
sur une ligne droite : en d'autres termes. sortir ni par l e haut ni par le bas de fient à qui mieux m eux. Devant le public,
0

vous allez. dans un premier temps, 1ouer l'écran et rebondi t avec des angles plus te tableau des scores. le court lui·même
au • Pong • Premier 1eu vidéo à avoir ou moins farfelus contre deuJt lignes norl· - vert - et tes deux joueurs, l'un vêtu
acqu s une célébrité certaine. le • Pong • zontales Avec • Football •. le terrain est ce rouge, l'autre de bleu.
conserve aux yeux au néophyte un clos : seul échappatoire pour notre point Vous avez glissé le cache sur les touches
charme indéniable et l'amateur éclairé y lumineux : les buts Même terrain pour à pression souple , le contact est mis :
revient avec p1a1s1r. Les raisons d'un tel • Fooz Pong • mais un nombre de raquai· vous êtes prêt à Jouer Choisissez une vi·
succès? Des règles d'une simplicité en- tes beaucoup plus important, puisque tasse de jeu rapide. moyenne ou lente -
fantine - une, deux et parfois six raquai· chaque Joueur contrôle deux rangées de le court apparaît . placez votre joueur
tes par joueur se déplacent verticalement trois raquettes. soit vingt-quatre raquettes dans la position de service que vous sou-
sur l'écran et s'efforcent de renvoyer la pour quatre Joueurs ! •Hockey•. •Volley haitez en pressant la touche • corner •.
balle, en l'occurrence un simple carré lu· Ball •, • Basket Bali • et • Hand Ball • se • outer • ou • center • (attention, vous dé·
mineux, au-delà du champ adverse - jouent en champ entièrement fermé, ce terminez ainsi l'endroit où la balle va arri-
pour un 1eu Qui exige des réflexes par· qui autorise des rebonds pratiquement in· ver et non son peint de départ !) et ap-
faits De plus, le nombre 1mpress1onnant finis . Au Volley et au Basket, 11 faut faire puyez sur un bouton de • swing •. Votre
de variantes sur ce thème. le rythme rebondir plusieurs lois de suite le ballon joueur. qui s'était automatiquement placé
échevelé de certaines parties compen· pour lui donner suffisamment de puis· en bonne position derrière la ligne du
sent, relauvement. le graphisme et les sance, tandis qu'au Hand chaque 1oueur fond, lance ta balle en l'air . celle-cl
bruitages extrêmement sommaires. doit soigneusement veiller sur • sa ra· s'élève, puis commence à retombe r :
quelle • : si elle clignote, tout contact pressez • hard swing • ou • soit swing •
LI ROI DIS ll'ONGS avec la balle est Interdit et c'est à l'autre au bon moment pour la frapper. Votre ad·
Vidéo Olymplcs d'Atari offre des titres de jouer. Brel, une cartouche agréable. versaire doit. bien entendu, attendre que
al1echants en une seule cartouche Foot· qui séduira par sa simplicité, la variété de la balle ait rebondi une fois dans son
ball, Hockey, Volley ball, Hand Ball et situations et par l'animation qu'elle en· carré de service pour la renvoyer, en
32
pres ant à son tour une des touches ne changent pas de camp après un • 11e marquable Seul problème . 11 esr mposs
•swing• après s'être correctement break•. ble d"affronrer l'ordinateur et les Joueurs
p acé Tous les • coups • classiques du soli taires devront trouver un panena1re
tennis sont perm s lob. smash reprise MAITRISE IT PRATIQUE pour s·entraîner c·est d'autant o us re·
de volée passing-shot etc et la plupart Graphisme très précis - la position de la grettable que l'on ne s'improvise pas ten·
des règles sont respectées les mauvais raquette, nellement visible. détermine la nisman ; les mouvements des ioueurs. les
services sont sanctionnes les services tra1ectoire de votre balle les 1oueurs cou- renvois de balles exigent une parfaite
• let • sont possibles ams1 que ceux de rent élégamment. - bruitages étudiés, maitrise du ioystick, maitrise qui s·ac
• t1e break• en cas d'égalité Seule res inscriptions qui marquent les différen tes quiert à force de pratique ..
tr1ct1on dans ce dernier cas. les ioueurs étapes du ieu, le Tennis de Martel est re- Grande vedette d"A ct1v1s1on lorsque la ~

Grand Siam Tennis (Advis1on) . 4 Olympics (AtariJ ....,. Tennis (Créatlvision) ..- Jeux de balle Onterton1 .A

33
balle en appuyant sur le gros bouton joueurs (toute une palette est à votre dis·
rouge du 1oyst1ck Les déplacements sont position) et déterminez la variante de 1eu
extrêmement rapides. Au début, vous irez que vous désirez Vous pouvez jouer
droit sur la balle pour être sOr de la ren- contre l'ordinateur. contre vos amis ou
voyer. mais, peu à peu. vous apprendrez vos enfants. en fixant un handicap selon
a la frapper avec le bout de la raquette, la force des protagonistes : vous décidez
pour obtenir les angles propres à tromper de ne pas déplacer vous-même votrE:
votre adversaire. Quatre niveaux de jeu, joueur. mais de frapper simplement la
dont deux contre l'ordinateur. qui est balle (l'ordinateur prend en charge tous
d'une force redoutable. deux choix de vos mouvements) • vous pouvez même
diff1cu1té. • a • pour des angles de traiec- vous installer confortablement pour sui
toire très simples, • b • pour des angles vre une démonstration de jeu 1 Ce pano-
très larges ou très aigus et un plaisir de rama séduisant se gâte. hélas, lorsque la
ieu très grand. Les bruitages sont som- partie commence. Pour sélectionner la
maires. mais le graphisme agréable et les force de frappe, pas de problème Les
scores sont indiqués comme au véritable touches du joyst1ck (simila1re à celui de
tennis. Simple, mais passionnant t Matte!) sont très souples. En revanche.
Ull PARFAIT NOVICE placer son jOueur présente quelques d11h-
cultés Il court d'une façon ridicule, can-
Récemment arrivé sur tes courts, le caturale. Heureusement. vous pouvez. en
Tenni s d'Advts1on (une nouvelle console appuyant sur une des touches • step •.
marque 111 son appan11on sur le marché dont nous vous parlerons plus longue- ralentir ses mouvements peur te mettre
Tenni s est beaucoup plus simple que le ment dans un prochain numéro) nous a en bonne position de service. Mais lors-
ieu Matte/. mais trés amusant. plus peut· déçus. Le court est également présenté que ta balle est en Jeu. la situation se
être pour le débutant Le court est vu en en enfilade, avec un marquage précis des complique encore et il vous faudra un
enfilade Vous n'avez pas à choisir la différentes zones, 1nex1stant chez ActlVi· certain temps avant de maîtriser les dé-
place de l'engagement, l'ordinateur le fait sion Vous sélectionnez la taille de votre placements de votre tennisman, qui est
pour vous mais simplement a frapper la raquette, choisissez la couleur de vos régulièrement pns à contre-pied, s'arrête

Otymplcs Jeux Otympics Tennis Tennis Grand Siam Tennis Tennis


de balle Tennis
Atan lnterton Video System Mattet Actlvislon Advision Creativ1sion Atari
~HISME * * * ***** **** *** *** * ** ******
TAGES * ** ** * * ** *** *** *** * ** * ** **
NOMBRE
DE VARIANTES 50 60 60 3 8 10 16 2
INTERET
DES VARIANTES ** ** ** *** **** ***** **** ****
rnOMBRE
EJOUEURS 1à4 1à2 1à2 2 1à 2 1à 2 1à 2 1à2
PLAISIR DU J EU ** ** ** **** ***** ** * ** * * * * *****
Tennis tMattell Tennis (Activision)
JEUX
ELECïRO/YIQUES
U
'cc:U.v 1 1tnLn
/\ VILJCU
entre chaoue changement de d1•eclior favorables. Un tennis excellent. agré·
ne peut repartir rapidement après s être menté d'effets sonores très appréciables
arrêté pour frapper la balle, bref se
condu l comme un parlai! novice réli·
cenl. de surcroît. aux instructions de son
MOllBZ AU PILET t
Ce jugement très favorable doit cepen-
l.JRR G,qf!ES
professeur De plus chaque adversaire dant être nuancé. après l'appant1on du
clignote sans cesse. ce qui, à la longue, nouveau Tennis d'Aran. En elfel. le prix
fatigue les yeux Malgré des poss1b1lilés de la console Creativision n'est pas du
or1g1nales, ce Tennis d'Adv1s1on ne sus- tout comparable à celui d'un VCS, alors
cite oas 1enthousiasme. lom de là Heu· que le plaisir de jeu est pratiquement le
•eusement, la gamme de cartouches Ad· même Le graphisme de la cartouche
vision (trente-deux au total) ollre d'autres Atari, très lm, les couleurs sans "ba·
1eux beaucoup plus passionnants ' vure • traduisent bren le remarquable ef-
Nouvelle égalemenl. la console Creativ1· fort de la firme, qui s'endormait un peu
s1on propose un Tennis absolument re· su. ses lauriers. Le jeu lui-même est pas·
marquable Le graphisme est un des me1I· sionnant. lrès rapide et très vivant L'ab·
leurs que nous ayons vu. avec des zones sence de nombreuses variantes ne nuit
parfailement délimitées. des tableaux de pas à son intérêt. puisque l'essentiel est
scores réalistes. un public attentif el là on peut jouer à deux ou seul contre
même le nom du 1ourno1 en cours 1 Seize l'ordinateur. Ce dernier est d'ailleurs d'un
vananles sont mises à votre dispos1t1on · niveau remarquable. même s'il lait
malchs à deux joueurs de forces égales, preuve de gentillesse au début d un
à deux 1oueurs dont le plus forl est handi· match, il se contente de renvoyer des
capé (la dofférence n'est pas lrès sensi- balles du lond du court. sans se presser
ble) a un 1oueur contre l'ordinateur, Profitez-en el monlez au rilet sans atten·
malchs rapides ou super rapides. elc dre. afin de smasher tant que vous pour-
rez (n'oubliez pas d'appuyer sur le bouton
FRAPPEZ LA BALLE rouge pour renvoyer la balle, contraire-
Pour servir. aucune difficulté. l'ordinateur ment au Tenn is d'Activision qui demande
vous met automatrquement dans la bonne simplement de déplacer le joueur) , si
positron De même. vous n'avez pas à cette tactique échoue, préparez-vous à
vous préoccuper de lrappei la balle ; es· souffrir . le joueur guidé par l'ordinateur
sayez simplement de bien vous placer La monte à son tour au filet et. générale-
sens1b1llté des 1oysticks. leur précision, la ment, marque le point en deux coups de
rap1d1té des déplacements, lout concourt raquette ' Bien entendu, les règles de
au plaisir du jeu La positron des 1oueurs base sont respectées et. si le public n'est
est primordiale . l'angle de frappe déter· pas là pour vous encourager, une ravis·
mine la tra1ectoire de la balle. qui partira sante mélodie saura vous donner du cou·
dans le hie! en cas de reprise prématurée rage Tennis remarquable, que tout ama-
ou trop basse. ou en dehors du courl si leur doit Impérativement posséder dans
vous smashez au mauvais moment. A cet sa ludothèque ; cette nouveauté d'Atar1
égara. la phase de démonstration est très lera date. Encore bravo 1
utile pour les débutants qui détermineront
vite les places dangereuses et les places Louise LABAYE
Tennis (Atari)
TE)IPS
LIBRE
22, rue de Sévigné
75004 Paris
Tél. : 274.06. 31
Métro : St Poul - le - Marois
LES AVENTURIERS DE l'ARCHE PERDUE
ARCHE OU CREVE!
Trouver l Arche ? Impossible ! Nombre de joueurs ont échoué dans leur quête,
les dépressions succèdent aux crises de nerfs, le fantôme de l'échec absolu se profile au loin.
Tilt vous sauve de la folie ! Voici. en exclusivité,
le secret de l'Arche, enfin dévoilé ...
L'Arche d'Alhance Les plus audacieux se passera, mais chacun l'imagine assez Jones - Indy - un aventurier à la téna-
frémissent, les plus courageux baissent bien, même dans le paisible amphithéâtre cité à toute épreuve...
la voix, en jetant autour d'eux des coups d'une université américaine. Les yeux du Veste de cuir patinée par les intempéries.
d'œil effrayés, lorsque ce nom mysté- célèbre professeur Jones brillent. Toutes vieux feutre vissé sur votre tête. vous
neux. symbole de la toute-puissance di- ses études. toute sa vie ont tendu vers ce êtes paré pour affronter la cassette
vine. est prononcé. • Une armée qui por- seul but : retrouver le premier ce fabu- d'aventure la plus extraordinaire du mo-
ter a 1t devant elle l ' Arche serait feux témoignage du passé, découvrir les ment, dans le monde des consoles vidéo.
mv1nc1ble, rien, n1 personne ne lui rés1s- tables de la Loi, enfermées par Moïse
tera1t... • dans un coffre d'une richesse lnouîe et ESCORTE DE MOUCHES TSE·TSE
Nous sommes en 1937 et celui qui pro- les offrir à la science. Mais que les appa-
nonce ces paroles est un des chefs de la rences ne vous trompent pas : sous le Vos recherches ont établi que l'Arche se
C.IA Les Allemands sont sur la trace de strict complet trois pièces du professeur cache dans la Source des Ames, une
cette source mltnie de puissance. S'ils la Jones, éminent spécialiste des sciences chambre enfouie quelque part aux envi·
trouvent les premiers. nul ne sait c~e~q:u~1~o:c:c;u:lt:e:s_é~g~y~p:ti~e~n~n=es~·:se~c~a~c~h=e:ln:d:ia:n:a~;;;;;;;ïïiiiiiiïiiïii

36
rons du Caire au cœur d'un des hauts d'or, positionnez Indy en face du cheik et
plateaux qui dominent la vallée empo1son· ES DEUX MANETTES ENSEMBL appuyez sur le bouton de gauche. lmme·
née de sinistre mémoire un bandit re· d1atement. votre sac d'or sera remplace
doutabte, toujours escorté de mouches Première difficulté la manipulation des par ce que vous venez d'acquérir
tsé-tsé, hante les lieux, à l'affût de toutes 1oysllcks 1 Non, ne souriez pas... Dans
les intrusions dans son domaine. Pour Io· cette cartouche. vous utilisez les deux UN CHEIK SANS PROVISION
caliser le lieu exact où reposent les manettes de commande ensemble : celle
Tables de la Loi, vous devez vous rendre de drone sert à déplacer Indy sur l'écran. Méfiez-vous des cheiks, ce sont de redou·
dans la salle des cartes. salle ensevelie à ramasser les objets que vous rencon· tables commerçants et, si vous les tou·
sous une tempête de sable inexplicable, trez au cours de vos pérégrinations et à chez au moment d'une transaction Ils
qui a sévi pendant plus d'un an. Inutile de les utiliser ; celle de gauche vous est utile s'estimeront offensés et garderont votre
préciser que l'accès à la salle des cartes pour vous débarrasser de certaines or, sans rien vous donner en échange
n'ira pas de soi, si vous vous présentez pièces de votre équipement. devenues Sachez aussi que si vous appuyez sur le
les mains vides à l'entrée. Seul un objet encombrantes et également pour vous bouton de gauche. le symbole qui sur·
mystérieux vous donnera la clef de ce servir d'un objet. Pour vous emparer des monte le curseur disparaitra cela signi-
sanctuaire Une fois entré, brandissez le symboles. sac d'or. fouet ou autres, deux fiera que l'objet correspondant est re·
symbole de la révélation et vous vE'rrez solutions se présentent : si ce que vous tourné à sa place d'origine Enfin
l'endroit précis de la Source des Ames. convoitez est abandonné, il suffit de faire l'utilisation du fouet et du revolver n'est
Vous n'avez plus qu'à trouver une pelle. à passer Indy dessus : le symbole corres· possible que si Indy se déplace Un der·
vous rendre au bon endroit et à creuser. pondant s'affichera automatiquement en nier conseil avant de vous lancer dans
Simple, non ? Hélas 1 Entre les apparen· bas de lécran. Attention. vous ne pouvez l'aventure· n'hésitez pas à nettement d1f·
ces et la réalité, il y a une marge bien dlf· vous charger de plus de six objets slmui· férenc1er les deux 1oysticks. avec du
ficile à franchir et rares sont ceux qui tanément. En revanche, si vous avez al· scotch coloré ou tout autre moyen de
peuvent se vanter d'avoir tout réussi à la faire à un cheik, il faudra payer . dépla· marquage ; cela vous évitera de renvoyer
première tentative. cez le curseur avec la manette de • at home • la pièce de votre équipement
gauche jusqu'à ce qu'il son sous un sac dont vous vouliez vous servir. Rien n esl
==~-----"!!!'--~~ plus désespérant. surtout lorsque l'on se
trouve à un moment crucial de la partie .


menez-vous dans le souk Dans la part e
drorte, deux paniers. dans la gauche ur
seul , en bas. un cheik blanc qui vend des
parachutes. Pour l'instant. c'est le panier
de gauche qui nous Intéresse Il
contient.. une grenade. prenez·la Un
serpent apparait. mais vous ne craignez
rien. grâce à la flûle Sorlez du souk par
le haut . surtout. ne vous aven1urez pas
en bas. vous lomberiez Immanquable
menl dans la vallée empoisonnée

LA FLUTE ET LES SERPENTS

Une fois de retour dans l'antichambre,


placez-vous à m1-hau1eur, près du mur de
drorte. Dés qu·un serpent esl passé. em-
parez·vous de la grenade {manette de
~auche), appuyez sur le bouton de droite
el préc1p1tez-vous dans le souk sans at·
tendre Le symbole de la grenade a dis-
paru? Parfait. vous pouvez remonter en
vérifiant que la flûte vous protège des
serpents. l'explosion a soufflé une partie
du mur. dévollan1 une ouverture Fouel e1
flûte bien en marn. pénétrez dans la salle
de l'horloge là, aucun nsque 1 Prenez
1 horloge, regardez l'heure, en sachant
que m1d1 el minuit sont des heures très
1mpcrtan1es et. . reposez-la. vous n en
avez guère besoin. Vous devez même, à
l'aller, passer sans vous en préoccuper,
vous verrez au retour combien de temps
11 vous reste
Sr vous sortez par l'issue supérieure
droite. vous allez tomber dans la salle de
l'araignée Des mouches 1sé·tsé lentent
de vous paralyser (vous ne nsquez rren s1
vous avez la flûte) . des balles. faciles à
éviter, sont tirées régulièrement dans six
directions différentes : enfin, vous atllre-
rez l'araignée en touchant les gros blocs
roses qui parsèment son antre Allez vers
la cloison opposée à celle par où vous
ê1es entre et... vous vous relrouvez en-
fermé dans le cachot, situé à droite de la
chambre de la lumière éblouissante
Seule différence : en empruntant ra sortie
r111on N"hésllez pas à vous servir du ro- 1n!é11eure de la salle de 1horloge, vous
PRECIPITIEZ-YOUI cher oour les fuir. S1 vous l'abordez par le auriez été directement dans te cachot de
DAHS USOUK côté gauche. vous ne pourrez pas passer, gauche Avec votre fouet (on peul ul1hser
mals, par le côté droit. vous le • traverse- le revolver, mais vos munitrons son1 hm1·
Prêt à parlir on chasse? Comacl 1 ln rez • lrès rapidement. Mais mieux vaut ne tées), talles une brèche dans le mur el
d1ana appareil sur lécran Il se 11ent sur pas vous allarder . ramassez voire fouet sortez vile, par la droite. sans toucher les
une plalo iormu. dans la Source des et préc1p11ez·vous dans le souk, en pas cloisons. ni les piliers. ni, bien sûr, le gar·
Ames. qu1 descend vers le sol Au-dessus sant par le bas de l'écran d1en de cette salle N'oubliez pas de vous
de lui. IArctie sacrée . profitez-en pour la Dans le souk. vous êtes tranquille. tant déplacer peur vous servir de voire fouel !
ragarder ollo disparait dès qu'lndy at· que vous ne touchez à rien Profitez-en
teint le sol ot vous ne la reverrez pas de pour faire un inventaire des lieux Dans la
s 10t ' Appuyez sur 1e bouton rouge . vous partie supéneure, se tient le cheik noir.
ENTRE LA PRISON ET LE TEMPLE
vo1 à dans 1 antichambre Soyez prêt à ce sera votre prochain interlocuteur
vous dCp acer 1mméd1a1emen1. car les achetez-lut 1mméd1atemenl une flûle avec Enfin dans la salle aux lrésors du tem-
serpc:Us surgissent aussitôt (heureuse- le sac d'or mis gracieusement à votre ple 1 Prenez l'or, un trésor apparait 1mmé-
ment 1 ne peut y en avotr plus d un à la d1sposllton au début du ieu (ne le touchez d1a1ement St vous le laissez. vous sorti·
fois sur 1écran) et. s tls vous touchent pas au moment de la transaction t 1). rez sans problème , si vous vou s en
vous perdez une v e, d·accord, vous en Puis, placez aussitôt le curseur sous la emparez. à vous le cachot de la chambre
a,ez trors mars Il vaul mieux les ména· Uûle une mélopée orientale s'élève, qui à la lumière éblouissante. De toute ma·
ger Les reptrles descendent touiours du ne cessera pas, tant que le curseur sera n1ère, vous n avez pas l e choix Pour
haut de 1 écran el ils sont attirés vers sous l'instrument Dorénavant, vous ne mener à bien voire quête. vous aurez be-
vous sars pour autant vous toucher, s1 risquez plus rien 1ant que vous ullhsez la soin de la • Croix Ansée •, du • Chal• et
vous êto:; à l'opposé de leur pornt d'appa· flûte. les serpents sont inoffensifs Pro· du sablier Suit alors une succession d'al·
38
,
1
I
,
1
1
1
1
1
1
1
1
!ers-retours entre ia prison et le temple, simple consiste à passer plusieurs fois de sont redoutables
ponctuee d'arrêts pour vous débarrasser suite sur Je panier de 1a grenade. Après Vous êtes arrivé sain et sauf au point 1e
des sacs d'or trop encombrants et c'est quelques allers et retours. le symbole plus au sud des hauts plateaux (en bas de
1e retour au point de départ N'hésitez caché apparaîtra. l'écran) Débarrassez-vous du crochet en
pas ceoendant à conserver 1a flûte et le renvoyant la Croix Ansée à son point de
fouet. en repassant par la salle de l'hor- NE BRULEZ PAS LES ETAPES départ. Placez-vous exactement au cen-
loge, 1etez un coup d'œil à cette dernière. tre du promontoire sur lequel vous êtes
sans oublier que les phénomènes impor- Vous êtes paré? Placez le curseur sous prenez la clef et descendez. sans dévier
tants se produisent à la douzième heure · la Croix Ansée (gare aux serpents) et ap- d'un pouce, le long de la mince bande de
VOUS saurez a1ns1 SI VOUS devez VOUS puyez sur le bouton rouge de droite . terre qui apparaît. Descendez encore et
hâter ou, au contraire prendre votre vous voilà sur l'un des hauts plateaux. juste avant d'arriver en bas, vous verrez
temps muni d'un grappin que vous lanes tour- la maquette de la région des hauts pla-
Une to1s le souk regagne directement par noyer aulour de vous. Poussez le levier teaux se matérialiser. Arrêtez-vous et.
l'issue intérieure de la salle de l'horloge, de droite pour élargir la tra1ectoire du très délicatemenl, gagnez le centre du
les choses sérieuses commencent Pre- crochet ou lirez-le pour la resserrer. Lors- rectangle bleu inférieur. sans le dépas·
nez la clef cachée dans le panier infé· que le point blanc qui tournoie passe au· ser Rangez la clef (sans vous en débar-
rieur droit (on se sert peu du pistolet dessus du plateau visé. pressez le bouton rasser pour aurant) et saisissez le méda11-
mais sachez qu·11 est dans le panier supé- de droite. Soyez prudent, une chute serait 1on Surtout, ne bougez pas de votre
rieur droit) et cherchez le médaillon de mortelle. Gardez votre sang-froid et, sur- place ! Attendez alors que le soleil attei-
cristal qui vous permettra de localiser la tout. n'allez pas trop vite: n'essayez pas gne son zénith (12 heures à l'horloge 1),
Source des Ames Une technique très de brûler les étapes . les bords de l'écrari l'emplacement de la Source des Ames
vous e t révélé Notez·le sur le plan que
nous vous proposons Reposez le meda1 ·
on (vous n en au·ez pus beso n) • reprc
nez a c ef vous pouvez sort r
Remontez sur e haut p ateau d ou vous
1 ven ez et p ace: le curseur sous le sa
b er le crochet surg t Bond ssez do pla
teau en p ateau 1usqu aux promontoires
es plus au nord (en haut de 1 écran ), là.
débarrassez -vous du sablier Montez
vous êtes de retour au souk

UNE SALLE SILLONNEE


DE GARDES
1 faut ma ntonant a Ier chercher de t or,
af n d acheter la pe e et donc retourner
au temple Saisissez la flûte ramassez
votre fouet, et en avant ' Antichambre.
salle de 1 horloge (sortie inférieure droite),
chambre à la lumière éblouissante Em·
portez trois sacs d 'or et récupérez le
•Chai• et le sablier Ne tardez pas trop ,
car les Issues du temple se referment
progressiveme nt. Elles vou s obl rgent
même a passer par la sa l e do 1araignée
et gare aux mouches tsé-tsé ' Oe retour
au soul!. prenez le • Cha •, pu s regagnez
les hauts-plateaux Traversez ces der·
n ers comme sr vous retourn ez a 1a salle
des cartes. franchissez la passerelle et
gagnez le bas de l'écran. Attention 1 la
salle dans lac;uelle vous allez pénétrer est
sillonnée de gardes. De plus. des zones
obscures vous empêchent de vous repé·
rer Soyez rapide et affûtez vos réflexes 1
Efforcez vous de touiours rester dans les
zones lumineuses Si l 'un des gardes
vous louche 11 vous vole un objet 1 Une
Ios la sortie trouvée (el e est en bas, à
drotte) vous surgissez dans e marchO
noir Achetez au cheik du bas une pelle, 11
vous en coOtera deux sac s d'or et repar·
tez sans chercher à affronter le !ou de région des hauls·plateaux
gauche qui n'a qu'une envie vous tuer..
Très important dans le panier de droite. 1mpress1on étrange, un sentiment de déJà gner la région des hauts-plateaux Sans
vous trouverez une grenade munissez· vu. Out, c est cela 1 Un texte ancien parle même marchander. vous faites 1acqu s ·
vous en e le vous sera peut-être de que~ d'un éclatr et d'une mystérieuse cavité lion d'un superbe parachute Paré ? c e t
que ut té La sortie est en bas de cotte Vous vous souvenez un jour, vous êtes parti 1
sa e à droite Ne tentez pas de trouver tombé dans la va llée empoisonnée et Vous regagnez le plateau tnd1aue par e
une autre issue. 11 vous en cuira t Tra vous avez nettement distingué. après un rayon de so1e1l dans la sal e oes cartes
versez la salle des gardes et gagnez le 1a1lhssement de feu , une anfractuosité assurez votre parachute. ,,a1s1ssez a
bord supér eur de l'écran Si vous ne vou dans le flanc de la montagne. Mars, pelle et sautez du côté tnd1Qué par e
lez pas pénr, sortez bien par le milieu de comment y accéder ? Soudain, vous pen point lumineux Vite ouvm et glisser vers
lécren Lorsque la passerelle qut donne sez au cheik blanc. Ne vendait·il pas des le trou dans la paroi. Vous échappez a la
accès è la salle des cartes a été franchie parachutes ? tige qui pointe, avide de déchirer votre
vous retrouvez les hauts-plateaux. Il ne parachute (Il faut calculer son coup m ~u
vous reste plus qu'à gagner l'endroit où ASSUREZ VOTRE PARACHUTE tieusement) et pénétrez dans une grotte
est er>'ou e l'arche et à creuser et, là, la où règne une clarté diaphane Des
Clèeept on r sque d être immense, car rien Vous vo là reparti 1 Heureusement, vous gardes 1à aussi se préc1p1tent en tous
ne se passe• avez gardé le sablier. qui se transforme sens et à des v tesses variables Ev tez
en grapptn Vous voiez littéralement t1e 1eur contact , sinon. adieu la pel e
ANS LA VALLEE EMPOISONNE cime en cime, arrivez au souk, sans ar· Eou1sè. vous vous 1etez au so t>ors de
gent hélas t Vite, le temple et ses trésors. portée des cerbères Un dernier eflort
Ulllme piège • les 1nd1cat1ons étaient la brèche faite au début du jeu est vous avez remarc;ué une sorte de bulle
fausses r Fausses? C'est 1mposs1ble 1 comblée , qu'à cela ne tienne, vous dé· vous creusez, creusez. la butte se ré
Vous ne pouvez pas vous être trompé à goupillez la grenade et courez vous met· sorbe peu à peu rusqu'à disparaitre tout à
ce point Vous refléchissez, les poings tre à l'abri Sans attendre que les débris fait. Fou de 101e, vous contemplez enfin
serres su r les tempes. S1 un éclair de soient retombés. vous franchissez l'ou· !Arche d'Alhance, qui s'élève devant vos
clarté pouvait Jallitr dans les ténèbres 1 verture, foncez dans la sa:le des trésors yeux · vous avez gagné 11
Ecla r éc a r cela éveille en vous une un sac d'or et la Croix Ansée POur rega · Louise LAaAYE
41
EVASION SPATIALE
Encore une guerre qui risque de mal finir. Mais, cette fois, il ne s'agit pas d'un vulgaire
conflit de mauvais voisinage terrestre. C' est pire.
Metalix attaque la Terre. Avec une avance technologique
écrasante et une supériorité inquiétante. Tout est joué. A moins que ...
La seule arfT'le qui peut vous sauver est donc obhga101remen1 blessé et ces bit~ pénitencier et sauver votre: vie un SCü
une de œstro1scalculettes, FX 702 P (Ca- sures vous feront perdre deux 1ours de vie moyen. découvrir le CODE Sinon tout est
sio) PC 1500 (Sharp). HP 41 CV ou HP 41 C Face à un guerrier de chrome. vous aurez t1n1 pour vous. Ce code devra être décou-
"- modulo quadruple (Hewlett Packard) deux solutions la fuite ou le combat. 81 vert avant l'arrivée des soldats de la planète
Su vez attentivement nos conseils et repor- vous cho1s1ssez la fuite. deux cas se MET ALIX, en huit essais (ou plus s 11 vous
tez-vous au tableau de 1eu p 50-51 présentent reste des cartouches laser)
• votre fuite est réussie mais vous avez Vous avez 151ours de v1eau départ de votre
BUT DU JIU - par peur - reculé de trolS sas (si vous odyssée Il se peut que vous succ0Mb1ez à
La panète METAUX est entrée en guerre étes à mo ns de trois sas de votre cellule. vos blessures durant votre évasion'
avec a TERRE Mais la supériorité d'arme- vous retournez 1uste devant) Ale<s bonne chance 1 La populat on ter
men: et avance techoologique de MET A • votre fuite est un échec 1 vous faudra rienne toute erit ère COMpte sur vous
LX rendent a lutte 1n6gale Un seul homme alors combattre un guerrier de chrome
pe t sauver la TERRE et sa population du mais vous n aurez ni le cno1x des armes ni REGUS PARTICUUIRES
terrible danger qui la menace VOUS Avant la poss1b1 1té de combattre en premier Le Comme vous avez pu e constater vous
de débarrasser 1univers des redoutables combat se déroulera au fouet. chaque coup serez seul durant cette longue quête vers a
guerriers 1T1Utants et des guerr ers de porté par votre adversaire vous •era perdre f1berté Mais si vous avez un ami pcsséoam
chrome vous faudra fuir du vaisseau péni- un 1our de vie. ceci 1usqu'à son anéantisse· une des trois calculettes nécessaire au 1ou
1enc er dans lequel vous êtes retenu pr - ment ou le vôtre. vous pourrez alors 1ouer 1un contre l'autre
sonner En parcourant les quinze sas qui Vous avez cho1s1 le combat un choix 1ud1 muni de votre propre calculette
vous séparent du vaisseau de sauvetage, cieux entre le pistolet laser et le louet s 1m· Lorsque vous arrivez vivant devant le sas du
bOn nombre de soldats vous obligeront à pose Le pistolet laser a le grand avantage vaisseau de sauvetage. après un combat
vous battre et ceci au péril de votre vie d'atteindre son but à chaque coup tiré At· avec le robot de chrome et s'il vous reste
Certains parviendront même à vous tenlion t Vous ne disposez que de trois car- encore des cartouches laser. chacune
blesser touches laser, à utiliser 1ud1c1eusement au d'elle vous donnera droit à un essai de pus
cours de votre fuite Le fouet est une arme dans votre découverte du mot code
P•NCIPI DU JIU rudimentaire et son emplot ne vous protè·
Pnsonn et sur un va sseau pénitencier de la gera pas des blessures du soldat de COMMENT JOUIR AVEC
Olanète MET ALIX vous êtes te seul à pou - chrome qui vous pr vent dune 1ournée de VOTRE CALCULl1TI
vo r sauver la popu at1on ternenne. Un mys- vie Pa• contre vous pourrez utiliser le touer
tér eux am a démagné!lsé e sas de votre à 110tre gré, et s1 a force de vaincre vous • FX 702 P (CASIO)
cet ule a dôposé un pistolet laser et un envahi, vous serez tou1ours va nqueur Placez vous en MODE 1 pus entrez le pro-
louet ce qui vous permet de fuir à travers ce Part Ols vous ne rencontrerez aucun soldat. gramme. ta tes DEFM 2 et repassez en
va sseau nconnu Derrière chaque sas. ta v01e sera 1bre Profitez de cette chance. MODE 0 Votre calculetle est dès mante-
vous risquez do rencontrer un guerner mu - car ceci est très rare Après ce long périple, nant prête à vous accompagner dans cette
tant ou un guerrier de chrome vous arrivez devant le sas du vaisseau de aventure Faire F1 (zone de programme)
Un guerr er mutant est imbattable. car 11 réa· sauvetage, un robot de chrome surgit éli- Lorsque :a question MOT? appraitra une
g t avec une étonnante rapidité Vous serez minez· le Pour vous échapper du vaisseau tierce personne devra 1ntrodu1re un mot
42"
cod d c1na lottres. que vous ignorez natu Votre évasion est presque reuss1e, vous par rapport au mot code Vous aurez huit
re lerT'c.,t Il c.oris• tuera la clef de voire êtes devant le sas du vaisseau de sauve· essais pour oécouvrn ce cOde mais Cha-
évasion tage Il ne vous reste plus qu'à combattre un que cartouche laser conservée vous dort·
Le 1eu commence plus personne ne peul robot de chrome en faction devant ce sas nera droll â un essai de plus, si nécessaire
vous aider Lors Ou cl101x, entre la lu1le el le Si vous sortez vainqueur de ce combat, A l'issue de cette dernière épreuve, vous
combat tapez f pour fu1!e et C pour combat vous devrez - avant d'être totalement hors aurez découvert le mot code el pourrez aon •
L ut1t sat1on ac la !onction KEY vousCJ1sper> de danger - découvrir le mot code permet· si fuir dans le vaisseau de sauvetage -
sera de taper EXE après chaque mterroga tant votre évasion Ce mot sera composé de vous aurez la vie sauve Dans le cas
•OP 1 est à signa e· qu' I tautgardercnaaue c nq lettres Lorsque vous verrez apparaitre contraire. tout sera perdu Il n·y aura plus

....
1ouctie enfoncée quelques instants pour a qucs1ton CODE?. entrez un mot de cinq aucun espoir de vous revoir un 1our Bon
que a calculetteenreg stre l'ordre Lecorr- cttros pu s fa re EXE A chaque essai, vous courage pourcene aventure et fa11esatten·
bal avec un guerrier mutant se déroulera verrez à gaucne de 1écran le nombre total uon à chacun œ vos mouvements
avec une te e rapid1'é que vous ne pourrez d essais au centre votre mot et è dr0tte le
nen obsen;er sur 1écran Par contre o l'lOmbro de bonnes lettres à la bonne place
CO:tlbat avec un guerr er de chrome se v1
sua sera suri {)cran Vous serez reoréser>t~
pai e s gne .f placé à droite

EXEMPLE DE PARTIE
AVEC LA FX 702 P (CASIO)

, rl'l!Sta. m11u • rum œœim1,


'
•• ,,,,••
1, 1
1 rum ai~r •
lllT!lt US(I au fc:.tl '
\"l[llS~
LI ftlE m Lllli
15
•1 •1
vs rmw 11
Q(UID r.-r11o-
•" ! 1 1
1
1
1
1
t 1
fiSTI U :US N •I
•• ••• 1
[
l ŒfS LAl!i
n ms SAS 11
5'(r..; 1\1111!o1
..•
)•

!•
••1•
)•
1
1
1
1

1t5•[ Il lillm Il( il


E
)t
1•
.
1• 1
1
i eus ,.m1
Y\ [ TES tR5 Il
)• ,.
!• 1
"h '
,,,,
ilJEltlEt 11:11111 1• 1 PROGRAMME POUR LA FX 702 P (CASIO)
us11 ' 1~ il( m SOL~! #Eh'I >• 1 •1 tl
l ~ LllSEl
vs ms SllS 11 RESTE S l!l!llS Il( YIE
l COUl'S l llSU
••
)•
1
1 1 Pt: 118' Sl[pt ;4t
211 IMIT J:Ptf '"IS
SI 7.. rH([) ·S,J>• •!>.l 1
C!.a,._1111 (~)+ 'lt fllll l•I 10 S
s:iu1n Il[ CHl:ti.'f vs ms S11S 1 SOI.Oii! ~ ll(Jll.1 !I VI( •!•4f:lllJIT
rum eu roar ' l
t lit
"' Mt' ' , E'~IO 'if'El 111• 1 ,~, 1f 'il !ltfil 1"5
~)j!T fi( c.r.''I ·»1
rum au ttillillT '
rum ai ttl!!Ar • mrr 1111 tll!ll I '
FO!T< ~· c•r '
S JUi K VIE
l(S•[
1 CV Lm
••,, ~ Sf'lllU 1• l2' '•IMT ·~....li
n ~ro 11:Pt1 • t lll lf "l TIO M
444 l+<Jlfl)
411 If 1111;!>(·11 1111 ~ lt(ll l
1• ltlVIM lllm.' l•I [>(+J:lllil Mii n J:Ptr w • m 'r ;ia.. rt0 1
iJS0 Ill FIUEI '
.JStl ai nui '
..-sîl Ill fW 7
1
nm01J~!li'i11·
tullIWCU.i><"'
f~I'[ :Al a..·;c;· •
• 1 Mit OU U:!!>'IT '
VS ETES sas S
aotlEI 111111111
!lS!E l ms IE YI[
1 CU LISU
..·'• 1' 1• ""JI '.Tt: 1
r lf•t•1"s r«
Ol
T 'fllllt IWSSl
E"
~ 1110 11'
EWll'••!t
...... 1: &alt4"
:t
"' wt :1 M li(! nt
41' Id"' Jms*• lf " ' iSI lit
vs ms !l!S 4 i1I IOTO '11
1
1 •
1

1
n:m
1 r~m ~ ct!Sl''
CO!!·; '
eu
1 V.;[I 1111 fGUll • '
UlllEJ 11!11!11
IUTl 1 JUK YIE ..·'•
1• .. 0>15:[-t: ..:
Il S'"SUlll'
.e F• 1'I Tl 15:A .
:il IM 11 JIPll "'1$
~~Tllf

Cl>-llll •!Mt l lit ttr'l"ll'f>"1"•1


!<1:..- . .
4at ..it J:ltl 'llS ;1t ~li J:Ptl ~.
:E":t:u~ · K'
l["
•1tt • •it·rt
T
1
1• 1 • •1 1 W'USO
'IS msw 1 1341 llOO: S1:1€Xl J:IF [1 !1 144 .,. l• O!I flO l'll na1111 ::111 .,.1

I•
..
••
1
1
1 1
l
• 1
1
1
1
m
U '!OIE
vs ms~ ~1111

1'
r.s•c 1 ,,. K •IE
l'Gll( !Ill ta[ ,
(!oil•
i t11a:.11 1
1 no 5'I
11 un i:1t1 "YS
ms stS•:c
21111-1111 ("""' '
lllltll([)
5M If li.li ' J(lt Slt
Sll If EHl:E-IS
2" MH 11121: D+1 Slt IF Eil l ll[M lit
cm•;tr
SS[& IITTlll'•:
E•
llt 11111 "'" "Pli
1•
l•
1
1
1.
!. 1 • 1•
I• 1'llî Pli! COOl '
lt FOI 1•11 TO IS
,. IF R(l)>( no
ltt IF D!I lri[Mllt
lll If HtllM·l:iG
~~ tt·~
":t; a .s• COI#'•
S UUll El'Oll"
•Elf>
11t r• ta1 111
I•
,.
1
1
1•
)•
1
1
1•
)•
~.Air[
l IME
vom !Ill COOl ? • Ill
llt IOT I
TC 4lt
m &OTQ 1"
~ PU 'llll' LASE
t'
&&:o "
m 1r .,••,•alt
161 Wiil 71111 csa
!•
i"
1
1
1•
>•
1
1
,.
1•
•fül
Ill Fllll l•I 11 li
12' If R<I>>( 110
llt iGlù Ill
m m ·usu t111 F
55@
%t l>"i08111' l•11"1":C$1 ll·
l:h:CSt l ..Y:P
l WH 1
•••
1 1+
• •l•• 11' Où[l '":Ol<l:Er 511 IMll J11tT "YS

SCUil ùa!l ~ • )• 1
1 t•
l'GTIE llOl alK .,
1.m• llt IOT l
141 !Mil J:ltl 'IJl
l51 If 01•"' litMl
41
K\'El C.Hlî
...,,. •a 11' , ..
11101 1
~ u J1••,•1tt1-
l
W"Et~KTIE
l• 1 " ~1 r.t(r..'l
)• • mue
'lt!IE 1111 alE '
1 VOIE mu•· W IF Cll•"f" TIO
:['[·1:5011" 4::t
5M ''l:liOTD l4I
stt f8' l•J Tt S* 1't lMI' " '" est
! ws
ltltl
1• 1
1 .;;:; ! J:IJ<S t! Yi[ UIH
:sa •ftJEI
n ''"' w lll If '4it:llllT J:P •t:Mlll<flt<I. ,,
~ t; •;••:est 17;

....
s
)•
YS ms SIS 11 ,; lli'"t.! ~!Tl.[ ~ 1 lrlll" li "IJSU O.IS Il
tDI lEJ l\JI!!! SllJ[1 Ol'lll IO 1 ~~- ..... !1111 al{' l.llST! U FM 611 IOT l:H • Wllt l:ltl tll
IUTE 1 JUS K '11 1 l.ltSU !Ili f111G '
" ' t+l:[>[·l••t
0 Ill! .... 11121 "' t• 'ftll[ llil ., ttt •.••.at lh
i eus usu
YS r.u SIS 1
l!S1l: S.QIS 1( flE
I Wl.m
YS ms 5111
iJSll .:'J fUl'
~ .. ielll'
' lft
l'GTIE Ill Cill'. '
: 1'1 • IT J•ltl I:'
:l(~'
*""'·''"
..:'51144....,, :tot:lf
Cii( " "lO<l'f)
' " ' ' •:• •••I
t?t 11 ,,. ro n.
WJA11( CIHl tJStl tlll flllll • l!ffl lit Pl! 'JUii( '1 C nt Mil J:Ptl t:• t$ no"'
fl:l!E l))C.-l '
f1I m: eu cait11 •
LI !CIE mu•
YS ms SllS'
lJSll Erv:SUCTI l
E fil.li ,, °'"
...... 1 Il !Ill
191
l
(Ill[ •
Cclllfll "";flc[Y CllOll IOll I"
t" If ft•q Tiil• 1 Ill ...t:E>(·I
1:1 I' >t>Tt 110 1 1t:4 lt.
lt
f~llE Ill tllill!l '
,!ISQ GU FOUET '
SOJll G( Clll9ilE
FUITl 111 allllll '
l
l
,, 1'1.11$~E!Pllt • Ill UIO 41'
lte If fl,.C' li(!; 129 ....,. ,".....,
'li fOf k•6 li 11:1
.n:lll<ll>lllt<l

43

L ......
FORUM DU
PROGRAMMIURS

Au fil de ses 5 premiers numéros Tilt


vous a présenté un grand nombre de
jeux En cartouches. en cassettes ou en
disquettes ; d 'arcades ou d aventures
1ls ont un point commun Ils ont été
conçu à l'étranger et plus part1cu ère-
ment aux Etats-Unis
Les França s sont pourtant exce e nts
dans l'art de !a programmation Ils font
d 'ailleurs preuve dune grande e tt1ca -
c1té dans le domaine des log1c1els (pro-
Bonne chance et méfiez-vous de chaque grammes) professionnels. 11 n y a
bruit suspect, un guerrier vous a peut·être aucune raison qu'ils soient absents d u
tendu un piège 1 monde du ieu vidéo. Pour détecte r les
• PC 1500 (SHARP) • HP 41 CV OU HP 41 C + QUADRI
jeunes latents qui. faute d 'une informa -
tion adéquate, sommeillent 1c1 ou là Tilt
Placez-vous en mode PRO. entrez le pro- (HEWLETT PACKARD)
en association avec M icro-Vidéo orga·
gramme ensuite passez en mOde RUN Ce progranr- 1 été conçu pour la t i P 41 nise un forum qui récompensera les
Dès ma ntenant une grande aventure spa· CV, mais 1 peu très o en convenir à une HP
tale vous attend 4 1 C avec u~ module cfextension mémoire me illeurs 1eux reçtJsavant le 15 s eptem-
A ta quest on MOT?, demandez à une pcr· quadruple Fa tes SIZE 024 puis entrez te bre 1983
sonne étrangère au ieu de p acer dans la programme Il est à noter qu asStgner tes
macrune un mot de cinq lettres et fa ire EN· ordres tes plus courants en mooe USER MAIS A TIEN Tl ON t
TER Bien sûr. vous 19norez ce mot qu1 est permet un ga1ndetempscons1dérab e, tors· 1. Les récompenses consiste ront dans
la clef de votre évaSton que vous entrez le programme Vous êtes l'éo1t1on des meilleurs program mes par
Ouan<! vous serez lace à un guerrier mu· <lès maintenant prêt à affronter les dange-
tant, le combat se passera à une telle rap1d1· reux guerriers de la p'anète METAUX Micro· Vidéo et par la mise en contact de
té. qu 11 n y aura aucune v1suai!sahon poss1· Faire EXE TILT 1, à la queshon MOT? Il leurs auteurs avec l es m ilieux
ble Face à un guerrier ou un robot de faudra demander à une personne étrangère professionnels.
chromA, vous devrez choisir entre fuite et au 1eu d'entrer dans votre calculette un mot 2 . Nous ne recherchons pas forcément
combat - F pour fuite et C pour combat - de cinq lettres. puis faire R/S. Bien sûr. vous les meilleurs programmes mai s les
puis faire ENTER S1 vous avez ChOISI le ignorez ce mot qui constitue la clef de votre meilleurs programmeurs. ainsi que les
combat 11 vous restera Il vous restera à évasion Lorsque NOMBRE ? apparaitra
déterminer 1arme choiS1e - L pour le p1sto· entrez un nombre compris entre 1 et 2 1555. meilleurs concepteurs de 1eux. ce qui
let laser et F pour le fouet. une arme rud1· puis faire RIS Il est possible que vous ayez veut dire qu'il n'est pas nécessa re de
menta re mats sûre. Vous verrez le combat plusieurs nombres à entrer. ce qui est tout à posséder la plus grosse machme pour
avec un guerrier de chrome se dérouter sur tait normal Le 1eu commence Le combat être primé
1écran N oubltez pas que vous êtes rep•é· avec le gucrncr mutant se dèrouera à une 3 Un 1ury composé de spécial stes d e
senté par le peM personnage Situé à lello rapel1té, que vous serez immanquable· T1h , de M1cro-V1déo et de personna tés
gauche ment otesse Ces blessures vous feront per-
Vous avez réussi à franchir les quinze sas? dre doux 1ours de vie Face à ce guerrier du monde du 1eu dés1~nera les va n·
If ne vous reste plus qu'à combattre un robot mutant vous aurez te choix entre la tuote et queurs lors du Salon del 1nformat1que et
de chrome, chargé de garder le vaisseau de le combat, F pour fuite et C pour combat de l'électronique de loisir qui se tiendra
sauvetage Si vous êtes vainqueur à t 1ssue Pour te choix de vos armes. ce sera L pour du 22 au 30 octobre à Pans Mais même
de ce combat. vous devrez - avant d'être pistolet laser et F pour fouet Le combat s·11 a si votre pro1et n'est pas prtmé, 11 pourra
totalement hors de danger - décoder l'ou • lieu, sera représenté sur l'écran N'oubl!ez cependant intéresser des éditeurs de
verture du sas du va 1sseau de sauvetage pas que vous êtes incarné par le signe Jeux
Ce code est composé d'un mot de cinq "% », Situé à gauche. Il n'y a pas de hm1tat1ons. nt dans les
lettres A fa question MOT CODE ?, entrez Vous êtes parvenu iusqu'au sas 1 votre machines employées (de la calculette à
dans la machine un mot de cinq lettres A aventure n'est pas terminée Il vous faudra
chaque essai, vous verrez apparaitre sur combattre un dernier soldat de chrome S1 l'IBM PC), ni dans les sources d'1nspira -
l'écran de gauche à droite. le nombre total vous sortez vainqueur de la lutte, 11 ne vous t1on (aventure. adresse. stratég ie
de vos essais, votre mot. puis le nombre de restera plus qu à découvrir le code d ouver- pédagogie ..).
lettres de votre mot se trouvant au bon em- ture du sas du va1Sseau de sauvetge Smon. Pour les conditions exactes et recevo r
placement par rapport au mot code Vous vous finirez vo:re existence dans une cel· votre dossier de participation. envoyer
avez au maXJmum huit essais Chaque car· Iule do la planète METALIX Vous aurez huit une lettre mentionnant votre nom, votre
touche laser inemployée. vous donnera essalS pour dècouvnr le mot code ou plus
G<Oll à un essai supplémentaire. s'il vous reste des cartouches laser adresse complète (et très brièvement
S1 vous réussissez à décoder l'ouverture du S1 vous découvrez te cooe. vous serez sau • sur quelle machine vous travaillez et
sas alors tout ira bien et vous aurez ta vie vé et pourrez re101ndre !a TERRE. votre pa • avec quel genre de 1eux vous pen sez
sauve Dans le cas contraire, if ne vous tne Bonne chance et n'oubliez pas que des concourir) à l'adresse suivante .
restera plus que quelques secondes de sur· mtlhers d'hommes comptent sur vous Tilt Forum des programmeurs • 2, rue
vie, avant l'arrivée des soldats de METALIX S.rtrend RAVEL Cles Italiens· 75009 Pa(ls.
44
PROGRAMME POUR LA PC 1500 r.oSIAI 0"'11· ~· . ... , ....J, "Of (OO t1••:c. .. s c.c..-!i.C"R 1 .,_ ... ,, ..
(SHARP) ltfr,.O ~· I
J'W;C•C. K
tt• fG<ILlT'lO
l •,nt•,•I
...
\h ,, • • C'• l.Dl('I ~ •· """ '·
18&•"·"• ..
" " ' " ' 'l.196•1
,.. ~~
(;llttlNf 11,fll(ll,
n.1eo,10
1•• 1
..... él."ll•f 1
1 id
...
'11 't'f 1~ero,
J. O(JJ !)GttfQ
'"': ,
...
~
' ""'' · •
'"'"',.
CA>fO J
' CC"TO J"ff
l>I C f: l GOTO ,,.,
Sfll-i 1.
l"I , C< IGO'O
N)!GC'lô 4Jt
~'8
.,1 1:J()t • ,,0 •.••
c 1>•f'tlO• t('e , 1
~11.•0lt
,le'"
4, ll:toef)tf 1
J•l lt' ..
9t
011: C.i:'UltS.OW l •I·

···l..l"('.R..
WQ lf J0 ~t~f
111.•. 11•, 23; 124 ....
.-11 t l: "'°IM'
1061.68.l, ,611
111:"t[•r 1

.
• U.l# ') " •• ni-~ ....
<lit lF' DJl"'-lr n Mt l)~#ll tl l• J•2,10 1
18 711 :\l•M '-"1 Y•V
• • • , .. 1j Je Jtt)lr ~11,.[' 0 ., ••
~ 1 1\llQ!'. ' " ' l([P 4 ~:JS(
1
lM~U> '4 1tMJ, "Il " ' ••t
OclOOJO ~··: "l(>tî 1
SftP J;GCIASOI<'
1:1i11111tr )' ,•
tlS
• (JCUlt$Oll . .

""'"'' •I

.
t _.)l•lGlUO :>

..
...-:xr
~
~ , 1 ,.,,,.. " W"li[' ].Nll.,I'»[ ~~ ~11;r,. • If I l "'9l"f
n 9'" ~·o-o c;cto J~ 218 IF G4'.l"...Of0 Ml
•••1t iC!: '°"' M
"'°' .,.
1...,.. t
.... 1ff C•C 1 ClarM ,,. 0 )G010 , . . l 11; • 1.n; • 1.v.

'°'" ,,. .. .
~
,. 1..-.U ~.-CP l t•GC,.r~"' b<'i 11111 , . ~ 1• • r
..... , • •• ""
~
v
t. CM
,.,., t'
Y I ltlP 1 -...,W. P 141 .~11

•• , . t-C 2 G-0-1
,....
,,. N'Uf
"" ,....,,
.... , .. .
OYCI'•• .... ,. ' .t•. .,. tL \ •c.c\RSC'I;
.... , 11.
"
...., " ' ~ liif
....
...
c,ctf~ trfOM O O 1 C.OtO • • ~JNf 2oeft.4.l . . . . . . . 1). . .
18 llCP 2 .......W. V ie. ., • • &Ore ••• u• • ~· !aiM 8((P ' 9rGfA( l~!.~~!_68.1
t••

-
Cf CMtCrOE
• ..,J,

~u1u. o .Ill J LCJ fO )41
• .,. 8i[I' 1 ~
tc:rllA tr( l .....
\olAISSi-.i Afrt 1
"''
66e'~ x . ...1r l'!le:Cl'I " 1a r-u
U (.(11'9AI ., • , .
1M J J" t C iQlO
ltl~J
171 lF r. 1WHO 241
. ,...,.
119 U!Sull ~ ' ..,,,
6 9'Au\l

JM'll•IODI
GOTO Jlti
t , A •t>-1- ... •
. ,.. 0,.. ...
,;(',of('

•tl •O. J If(' • IH


I> t";IO•
(,, .~
l'M

ce•. I
-,U ld,[P 9

"li• IMO
("()

He f).r., t 'Wl P 1
~
.._,...al "
°LIJ .. Cll!A"'"""' lsP

. .. --.
...
. . (.I'& " ' ,., • •
....... 64 , '6."Jlb ,

6 e:~'IA"'
&N:"tw ••l lf(\ l i
\tfP 1
'Wl ll~l·•
>Jin' l• UiCfO , . .
:1e1r IJ l•l'5CfO
"9:w • ' t . 'l • œfa
171
f 0'9
2)160•0•) ICC~ 1· )41 C,..•lf , 1•1 • I \).~·· C.C'n ••• 6~1:c~s ....~SCIR 1

.....
OMf 1

PROGRAMME POUR HP 41 CV ET HP 41 C + QUADIU 1119 D.I


(HEWLETI PACKARD)
., ....
....
Jll • '-"
Ill M7

JI' CUI
~T~TUG 12:52
St2'E• 8l'4
tiot.k ·m1 1· ,. JI.li+ ~ s•e •• 15 * -'
JI• a.•
u n110:
Il •l(IJH• J ..C• s.?.11..1
~m. .. ••ln u
1'1 Il
l •t m "
11• ~~
, ,...,... li!
. . tll!L fl
Jlt ""l
'4 1~
es s•o •
"Cl• Il
:.4 )ltt I l
lt1 I "1 l
IU tQ. 1111 15 1'1 Sh Il
J1t "'"
111 l'!t Il
Jn a.•
,. i! tl '5 ll!t tl m.z JT.I ..a. Il
f i 5"1'\ t.J '"""
•es 1111 15• STo 16 JI• 111'9 f
tf ~I Il
, , 1([J
of "r>l!SICIO SNll-." 5, STI 17
,. .
S7 l "' SIO I• 1\ ls:I lltl "
111 1
1.. ST• 1$
1$6 !1m
IS7 ~ta\'?
115 CU
Ji' ttQ. w
PHU
JXlllQ. ..
11• "" r
Il ··[· lit l 151 CTt .. Jllll!'ttt J7t .in
• "" ..
!l IW!'ll '1 • "' 1 14
tll ST• mA JI& a.• in
• rut
...... 3" .et tl

.
Il•;( U SIO Il 111 'ln. 15 IM<lll Il
Ul Ill 14 161 flllE J za 1tt tJ ia 1$10 .. a l ..a. IZ
'" "Cl •
"
·-"
I' '"'li ?• Ill ••,, 161 "QlœlU ..,,..1. • Il z:n 1 l11 '1• tt Ut tu al leTI f
.S STO 11 Il• CTt "llUCU· IU lll'IOI ltt .,... l't t 1l2Ma.'4 ., a.•

_...... .,
llO °'°"'T :Mt sr- 11 lit "'" 12
Jll 11\lt Il
.,,1
. ..
11 es•o 21 "i 115 • I" '9C 1r. UI 11
Z..ll
lltf
Ill J!O na _,"" r
!IJ "~ ..
:1.,.,... 6'• 1!6 ~fi .. I~ 1
~- 143 St-. ltl ,,, 115 m IKl., • )lot>
l"'ll ..
I l _ ...
" A ZI
6'1
11 •
.., "' .,
117'
ll"lA •1'($"
"' '1· fi
1611 "'i..
z. .....
~ , !W in Il
Ill ....
m•Tt IZ
Jlt.ul "
a 11R11
. , CUI
"
ll -
nn11m
1
ST; "
11 STt 11
71~ •
121 IQ 1• "
lll Ja.•
"' '1· ..
""m ..
l lttt.k llS
1'1 OA
,.._1
ltl "llS[t <mt?" Ml~T~ "'-'
MllJl8
li' ~Tt Il
JISCTI ·.n-
...... ,l
lltl
1lt"' Il
Dt•
1'9 lfP
J91 Ma."
l• ! (f' 7) • ..,, Ill "1''
111 TM 4 llt-T
,.,nun."' • . , im n 1•cm r m-. .
.. 1• c.ro t.J Ill (19 llS •JWI ar ri•r m - 1
,,. tllQ. ,,

..
"' Ctll • m ·Q.111u1 """ " l1l m (U- •
m- ,.. "t •
~ 1'51 11147
J:M.,...
...l.
1HU 2t IH 1 l7J 111'10 m•1111
m .....
l' f'tl. 11 16 l!tl • 125 ST• 1$ 11• N
15)1~· ..
1'l "'rr• !t5 ... Il

,,.,., ...
2t ,,.. 11 •• ,.., li• 'Ill. ltltl.ll ••,,. QS-1' JK ..IB
!Ml
1' Ctt Il nmu
1' Rtl .,
·IV ST• 14
IZI IQ 15
ll'UIJll
17' ·l*ml, '11 Tt •· m • ..,,
177 "'°"'f 1!6 Cl& tt
1'54 SI· Il
m·1 .. m 11•
P9J t\)l
Dl 1
m "' 1s
~I JI<"'
ncn 11
•m•
fi )(•Y?
11' «
IJt 1 \"?
17' •tt T
l1' CU
11Nk ..
111 TM 7
1" 1111111
lS7 ' L
!!411'1111'
,. men
""a. Il DU
mm 11 .,
,,, fil Il
..1 ,...,,
m· \. ,. "'IU( Mtlll 17
J] !Oil( 1 11 cro Il 131 .;0 ·rur· 1.. ·c· n t .,_, rur·

...
:Mt ••

.....
l2t 111!'11 Oii C't 19
JO
na•
m• Il lia. ..
,. Ill\ ..
IJ2 19: 2 Ill trrl X
Ill 'WIC UllC· Ill llGFf
t!1 l'SE
ttl • V .. Htll'llN
K1 • t
111 •11 •
"'a.a 1Cl W..
,.. _,,
__
J4l 911 M
"3 llQ. IS
... 1111 I•
1'1111(1. • •
:v ·~-li'. m·
., 1•1"? ,,. llflDI llJ~ tll lrl(li
n+ . ~ .. au 11'/m
KI· "''
., l'$ .,.. .. " .., IC>T'
... Cll IZ

"'16' . ' "'"' ..


16 CT9 U U5 '9C Jtl ... 14
:u lll'!tlr
..
JHSl
11m11
.. Kl ..
"J..,,
IXI
11? SI· ..
1'4 Cii •
1115 , . s
116 -n MU·
mll'ltll
U(. t; .. 2'0 fl'llll
l ,.
-.... .s
IQ"' 17
__
J47 " ' 11
,
- . a 11
.,
.
.., 1
tt> ...()
., 1111\1
~. 1• CT9 .. 111"'1111
m· ,. •1111
KI P9( ,., llQ. •
......
..
... lh li
4: IOt1. •
•? "'" ce111a11·
'1 lll'llll
,, '
" '" u
,,,
" f'1) 14
l:notll ..
14' ICI. "
1'1 1.1
1• Pif
' " «l t.J
Ill-
Ill •
ll1111'1'V
v•·
1'! 1
., fi·.
lit"' ..
·-
1'I
....
~-
111 ll!ll. ISI tu
, ,..... ,, • 11 -

. ,.
'Ill
" ••
l ,.,
··~
Ill '1t m· • •• tltr

.,,.......
&f•• Viti.Il 11 . , ,..,. 1 • . ISl lf'l l
., a.• ,. ~· 15 lfll l'1 CTO 16 m•ra mi' 154 M' 41S .,.1_ m u ..

....
~ ·eeir.u· , . . . 1•1 , . 6 111 JI!( 11
lJ4 • tn· mr1111 Jiii,.. ••
- "SA\
47 9'l .. " ltt 1.. 1• IU m
z
'~ "l".'lll llR$11[" m •111 ,,. '"' a.,
J1I "' IJ
11l SQA
,
"' "'"'
'411'11[• '1 1• 6 SlO Il l141'9l Z1S'la. 11 Jll 111!1 .. IS1 llllQ. . .
147 X-t? IM fi[ Dl 11111 T
··~
'9. l171117 JI~"'" . 419 -
"' 1

45
Et sila peur était vrai111ent irréductible?
ment de la mémoire » ou bien contrainte. li ne s'aTrête pas en meure en pratique tous les joueur, pour apprendre aux
" des auJtiliaires précieu~ de si bon chemin et ajoute que les jour\. Dam le jeu de table SraT pré·scola1res le principe de l'or-
l'enseignement ». On en trouve jcult vidéo comme Pac-Man ou Hawi., par exemple, on ap- dinateur
dans les écoles primaire>, dans Spacc ln•adcrs permettent prend à piloter un avion, de De• enfants apprennent le cal-
les unhersités. lis sont les pré- d'acquérir une CJtccllentc coor- son décollage a la réali~tion du cul en jouant a'ec un glouton
cu=urs de la civilisation clec- dination entre le regard et la meilleur store CO quelques mi- affame qui manac de• centimè-
troniquc et informattque, les main, qu'il\ donnent des no- nutes. C'est classique, mais ça tres de segments de lisncs.
annonciateurs de temps messia· tions satisfaisantes de physique, permet en réalité de simuler A New York, le docteur Ko..:
nique" ceuJt du micro-ordina· de mathématique et de logique. parfaitement cc qu'on peut voir emploie des jeux éducatifs
teur tous anmut•. Savoir déterminer très vite si un depuis une cabine de pilotage d'initiation aux mathématiques
Selon un professeur de mathé- vaisseau est ami ou ennemi, dé- dans un vol schématique. La Particulièrement les cassettes
matiques de Morristown, dans cider de le détruire immcd1atc- notion d'horizon théorique est dans lesquelles les cluflrcs 'Ont
le :-<cw Jersey, l'cçran est la mcnt quand il commence sa très bien rendue et on peut remplacé'> par des fisurcs, ou
mcillcure façon d'apprendre et course ou seulement en fin de aussi acquérir, en jouant, de de< animaux. Cela permet
le~ enfants sont beaucoup plus parcours - tout mettre en très bonnes notions de géomé- d'éviter les problème> de crispa-
réceptifs, car ih ne perçoivent oeuvre pour parvenir à ses lins trie dans l'e>pacc. Même chose tion sur des symboles. Cela per-
pas l'enseignement comme une - c'est incontestablement re· pour la bataille navale électro- met au'5i de placer les enfants
chercher la victoire, la réussite, nique en version de table dans dire<:tement face à l'ordinateur
le challenge. C'est vouloir se laquelle il faut tenir compte du et de ne pas créer de diflïcuhês
dépasser, ;urvivre, etc. temps m1• par les grenades comme celles qui pourraient ap-
IN IYITANT US . .QUI ... sous-marines pour atteindre paraître entre un enfant et un
On apprend des gestes simples leur cible avant de tirer ou, in- professeur qui ne s'entendent
comme celui de faire la cuisine, versement, ne pas lancer trop pas. Ici, l'enfant se trouve face
ou de s'échaprer d'une ile de· vite se, torpilles. au Savoir, mais à un sa•o1r
serte en évitant le> requins - Et pui• les jeux à cristau>< liqui- 'ouple qui peut s'adapter à lui
mais au fait, c:i.t-cc une 5Uua- des deviennent aussi de• êtres Cc n'est pas l'enfant qui don se
tion si courante ? - on peut intelligents. L'eJtcmple du Don- plier aux quatre volontés de
aussi apprendre à piloter un geons et Dragons de Manet est l'ordinateur, c'est le contraire
vaisseau intergalactique (mais significatif à cet égard, puisque, IMMACAaUS •OllOTS
cc n'est pa~ une notion indis- pour la première fois, le joueur
se déplace dans un c•pace " à Et quand en plus lcs program-
pensable vinai-quatre heures me• éducatifs sont des jeux !
sur vingt-quatre). On peut sur- rallonge » et doit antk1per plus
qu'il ne voit son parcours pour Que peut-on rêver de mieuJt ?
tout acquérir des notions Argument supplemcntaire de
d'équilibre qui, elles, sont à éviter le• oublienes, échapper à
la chauvc·souris, trouver l'épée taille pour les défenseurs des
magique et terrasser le dragon. jeuJt vidéo éducatif\ . ceux-ci
L'imagination n'est pas sacri- sont interactifs et ne contrai-
lïcc, au contraire. gnent pas l'enfant a assi'1cr
sans rien faire auJt cvolutio11>
US QUATal YOl.OllnS des personnages 'ur l'écran .
. . L'on.Ana L'enfant intervient, modifie,
De là aux énergies nouvelles il fait disparaitre l'image, la resti-
n'y a qu'un pas, que franchit tue avec de nouvelles couleurs.
Bandaï en introduisant sur le li apprend son pou voir de crèa-
marché Je, premier• jeux à cris- tion et de dialogue. li apprend
t au li: liquides alimentés par bien a'ant ses parents qu'il ne
l'énergie solaire. Qui pourra en- 'era p&\ esclave de la machine,
core dire que les jeuJt électroni- cc qui lui sera très utile pour
ques ne sont pas éducatifs ? comprendre la société future et
Ils parviennent aussi à aider ne pas sombrer dans les délires
certains médecins. Dans une apocalyptiques bien connus où
université de médecine. John l'on voit l'homme dominé par
Hopl..ifü utilise trois program- le• implacables robots qu'il a
mes speciaux creés par un fabri- fabriqués. 1
cant de icux électronique, pour Dans le domaine du nucléaire,
déterminer les effets de drogues
anticonvulsivcs sur l'habileté et
par exemple, la génération des
joueurs « sur électronique ,.
\
la faculté d'apprendre. l 'avan- "ra plus au courant de cc qui
tage de ces jeux, scion le doc- peut réellement se pa\scr dans
teur Eileen Vinina. directeur un réacteur de centrale. Dans
adjomt de cene université, est Rcai:tor, la cassette vidéo Par-
que les enfants sont impatients ker, il faut prévenir un accident
de faire de leur mieux dans les dans le réacteur. Cela permet
1ests de coordination des mou- de voir de près ce qui s'y passe
vements. et d'eJtorciscr la peur instinctive
Le Capital Children's Museum, qu'on éprouve en entendant le
à Washington, utilise les techni- mot de nucléaire. Et si vraiment
ques de• jeux vidéo, y compris la peur est irréductible, on ap-
les brusques changements de prend au moi ns pourquoi on a
couleurs et les interactions rapi- des raisons d'avoir peur et ce
des entre la machine et le n'c)t déjà pas si mal. 1su11< p '11J
Thèt11esg10ssiersetvulgairesdanslemonde de rentanœ
\lais sunou1, le jeu video, c'est '10n de plus contre les enfams à 1ater que les effets dépendent •'il fau1 que ie fasse mes dc -
la possibilité de s'ê,ader, de de· ajouter aux ravages considéra- des individus cl que - heureu- 'oir' ou s'il esl préférable que
\ COJr un héros, d'être >Oi-méme bles causés par la télévir.ion qui sement - tous ne se meuent j'aille me détendre. » Puis, il
1'hommc araignée, de dc,·enir le soumet les nerfs des plus jeunes pas à taper sur le voisin pour me c<-nfie avec un sounrc mali-
Spiderman don! on a lu ioules à rude epreuve. " Entre le• sons imiter leur héros favori. Il faut cieux qu'il a tcndanec à inter·
les bandes dessi née,, de pou, oir tra umatisants e1 les couleurs aussi se rappeler le mode pri,i· préter le verdict de la machine
lancer sa toile pour grimper ponctuées d'éclairs multicolo· légié de défoulement des ou- un peu trop souvent comme
magiquement le long de la fa. rcs, les sens peuvenl è1re dura· vriers japonais dans les usines : une incna1ion à jouer au déiri·
•ade des gra11e-ciel . C'est la blcmenl affec1és. » li ajoute taper à qui mieux mieux sur des ment de ses devoirs. « Mais,
po>sibtlilé de devenir pilote du que le temps passé par les en· mannequins à l'effigie de leurs >'empres•e+il d'ajouter, ça ne
'ai"eau de la Guerre des é101· fonls à jouer aux jeuit vidéo est chefs de service. Ça leur perme! vient pas du jeu lui-meme mais
les. de rentrer dans la légende pris sur 1.: temps d'exercice phy- ensuite de revenir travailler sans de moi . Si je n'en avais pas, je
de l'Empire qui n'en finit plus sique, la lecture. enfin toutes arrière-pensée• 1 testerais me• nerfs sur un casse-
de contre -attaquer E1 c 'est acli \'ités considérées comme COMM.IXI • 'ICMIC 1è1e » .•
au>SI 1mpor1an1 - que beau- plu' saines que la videomanie. Quant à l'esprit de compèuuon,
coup de raisons en apparenec Pour alimemer la polémique Un reproche majeur (encore un se.. arguments sont plus ~rieux .
plus seneu scs - d ' aimer les viennent de sortir en France des autre) consiste à prétendre que li souligne que les acquis sont
jeux électroniques. cassettes de jeux vidéo porno- les jeux électroniques dévelop- sam cC\\e remis en ques1 ion ,
En Franec, on reuouve les hési · graphiques. Elles donnent des pen 1 chei leurs adeptes le qu'il cherche toujours à dépas-
1ations de mtdecins ou de mem· arguments de poids aux détrac- complexe de l'échec puisque, de ser son propre score, et qu'il
bres de l'enseignemenl à propos ieurs des jeux électroniques qui toute façon, ils seront perdants n'a jamais l'impression d'être
de; jeux électroniques, mais al· ont beau jeu de fustiaer des face à la machine. De toute mis en échec par la machine.
1fouêcs par la plus grande nou · « thèmes grossiers et vulgaires façon, ils seront vaincus par « Si je perds, je pense immédia·
\eauté de ces ieux qui ne sont qui ne devraient pas avoir leur l'ordinateur. C'est l'opinion de tement à recommencer une par·
.:onnus du public que depuis un place dans un monde réservé à Jacques R., un pérc de famille tie. je ne veux pas rester sur un
an et drm1 l'enfance ». On ne saurait le qui a banni les jeux électroni- échec. C'est très motivant.
Scion le ps) chanaliste Daniel contester. surtout s1 on ~nge ques de son foyer . " Je sais de beaucoup plus que les bonnes
l\:ipman, les jeux vidéo sont un que ces jeux sont souvent de quoi je parle, car, à côté de notes. »
phfoomènc de 1ransition entre trts mauvais goût. Mais enfin, mon bureau. il y a une salle de YllllCUU
les ieux classique' et l'appari· il existe un secteur classé X jeux vidéo (il ne dit pas " arca- D'INITIATION
tion du m1cro-0rdina1eur dan' dans le cinéma et dans la vidéo des»). J'y ai passé te plus clair
les foyers de !'Hexagone. Mais de mon temps au cours de la Philippe Télion, un sympa1h1·
e1 cc n •cs1 pas pour cela que
il ne le\ c omid~re cependant l'on rejeue tout le cinéma ou pause déjeuner ces derniers que instituteur passionné de
pa' comme sans danger. les tout le phénomène vidéo. mois. Jamais JC n'ai réussi à jeuit électroniques, est du même
schémas culturels en seraient vaincre définilivemenl. Il n'y a avis . Pour lui, les jeux électrO·
IMITla SON MlaOS pas que l'échec devant la ma- niques sont une occasion de re-
modifiés et les enfants devien·
draient des machines aux ré· Autre reproche trè\ fréquem · chine, il y a la rivalité constante men rc en question beaucoup de
rtexes conditionnés. De ccue ment adressé aux jeux vidéo : la et stérile (c'est lui qui le dit) ecrtitude>. " les enfants se me·
constatauon, il déduit le danger violenec de leurs thèmes : " Ce entre les différent< joueurs qui surent les uns aux autres et l'ex·
de fabriquer des travailleurs à ne sont que guerres, (de l'es· rêvent d'inscrire dans la mé- pcricncc prouve qu'ils ne s'iso-
la chaine en les abrutis.am pen· pace ou non), dans lesquelles moire de la machine leur nom lcn t que très rarcmeot pour
dant des heures devant leurs s'affrontent des êtres 'ans scru· en face du meilleur score. A jouer loin de leur groupe
con<olcs. Et pourtant, remar· pules et assoiffés de sang. » li y chaque fois que je rentrais d'amis. fü se prêtent leurs jeux
que+il, l' heure n'est plus au a du vrai, bien entendu, si on l'après-midi, j'étais plus agres- et comparent leurs performan-
1aylori,me (forme d'organisa · examine les scénario;, depuis sif avec mes camarades de tra- ces. » li trouve également que
1ion du travail dans laquelle les Space Invaders jusqu'à Phœ· vail. Maintenant, j'ai définiti· les jeux électroniques sont une
tâches sont soigneusemem ré· nix, en passant par Buclc vement cessé toute activité dans excellenlc introduction à l'in -
parties et divisées pour arriver à Rogers, Missile Command ou ce domaine ci je veux en prêscr· formatique. " C'est commencer
un muimum d'efficacité, mais les Guerriers de l'espace. ver mes enfants. Jamais nous par l'a>pect le plus attractif des
où les ouvriers .>ont soumh à Mais les joueurs répondent n'aurons un jeu électronique à micro-ordinateurs et c'est
de< r)1hmcs épuisants et per· unanimement que la lutte fait la maison. » ... moim rébarbatif que de s'ini·
dent 1ou1 su1•i dans l'èlabora· partie intégrante de la vie quoti· lier 1ou1 de suite à de comple-
dienne, lune pour trouver un 8Alt0Mlftl itCS langages infonna1iques. »
lion du produit - et ainsi tout •I COMHTtnON
1'1ntcrê1 éventuel qu'ils pour- emploi et le garder, lutte pour En cc qm concerne l'imagina-
raient 1rou,er à leur travail). Et élever les enfams, lune pour l'histoire ne dit pas si pour ou- tion, il cs1 aussi positif 1ou1 en
Daniel ll:ipman rappelle le prin· réussir ses études et ainsi de blier ses déconvenues, il s'est faisant remarquer que certains
cipe psychanalytique suivant : suite ... Et puis, le fait de mis à boire, ce qui serait - jeux componem une trop im·
" Tout cc qui est répètitif, c'est combattre des ennemis imagi- convenez-en beaucoup plus portante partie impos~.
la mon.» naires sur un écran ne permet-il grave et tout aussi nocif pour C'est à ce petit défaut que veu ·
pas justement d'exorciser son ses nerrs. lent remédier les chercheurs du
HOSSllHn agre»ivi1é, de la canaliser sur La réplique de Didier. un ly- Centre mondial de l'informati·
YUL•AlltUI des figurines sans vie plutôt que céen de seize ans, fana des jeux que, créé par Jean-Jacques ~r­
li faut ccpcndan1 remarquer sur des êtres de chair et de électroniques, es1 immédiate. van -Schreiber. lis ont pour mis·
que ce m!me psychanaliste reste sang ? On retrouve là le vieux Pour lui, les jeu>t vidéo sont, au sion d'étudier et d'aider
optlmi•le du fait de la générali· débat sur les implications de la contraire, un eitcellent baromè- l'in1roduc1ion du micro-ordina-
sation prochaine du micro-ordi violence au cinéma et à la télé· tre pour la motivation et la leur dans les foyers et aussi
naieur qui ~cra un instrument vision, à savoir si elle inci te à la compétition. « Je vois chaque dans les pays du tiers-monde.
pédagogique privilégié. violence ou la calme plutôt. Il jour si je suis nerveux ou pas en Pour eux, l'infor matiq ue ap·
Autre a• is, celui d'un pédiatre, suffit de regarder les specta- mesurant mon habileté sur mon portera des améliorations consl·
cette fois-ci, qui voit dans les teurs à la sortie d'un film de jeu de poche à cristaux liquides. dérables dans l'éduca tion .
jeux électroniques une a~rcs- ll:una Fu ou de boxe pour cons- Suivant le score obtenu, je sais Ainsi. ils mettent l'accent sur
48 (Sui.. p. 11)
Frogger Oemon Attadt
C ·•st dur d"Ot,.. un. g."9nouiille' Oes ieglOl'ls de ereatùreS œtnon.aques
Cp..qu• "'41ut f.:fftd.- Pil' F~ 9f"Mlh 1&Wnt la pQnéte Krybor'
poutTJll•l th• .. o.Mior

POUR ATARl ® -VCS et MATTEL - INTELLIVISIONrM


EN AVANT PREMIERE 3 TUBES QUI VONT BOUSCULER LE HIT PARADE MICROMANIA
OONKEY KONG iCRSI
UNE ARME Oon~ey Kon9 te singe. délient prisonnière la hancée de Mano au sommet de sa forteresse d'acier Ma o
REDOUTABLE parvumdra·l·ll à la sauver ? Avec vos commandes, aidez-le à se faufiler à travers les poutrelles et à gnrn
per aux èche les. Attention, tandis qu'il court. le singe essaye de le neutrallSef en lançant sur lui des ton
8 DIRECTIONS neaux A vous d'ad~r Marta à~ éviter en sautant en gompant et sonout. faites qu'il arrive à mmps
au sommet pour sauver sa bien-aimée !
2 BOUTONS
DE MISE A FEU FAST-FOOD 1Telesy1)
Dépensez votre énerg~ en prenant de l'embonpoint, consommez autant de calories que possible avaril a
dtSf).ant1on de tous les corn1ctions violets et la ferme~ure du snack bar pour 1 ou 2 Joueurs '
RIVER-RAID {Act ivisionJ
Votre m1ssron détruire des ponts. des bateaul<, des avions et des depôts d'essence ennemis le long d n
canal fortement c:léfendu Et ce ne sera pas du tout cuit la va.~e se rétrécit. 1111 vous faut faire du rase
mottes. et l'ennemi vous tirera dessus tout ce qu'il pourra 11 va vraiment falloir les gagner vos galol"ls
149 F POVAOUOI LE CLUB MICAOMANIA 1
PRIX DE 0...1n1 6e t'Ofltbte . .,... c.e.e c1oi,..,..t M 16ull ·"'"*'
es! de plu> e• us 6'-!IUl1 :w h1J1,..
Mio ~le f#t poy• vovt"" 1>Vbl1..-it lit H 1 Po1111dt!o MICFl:~•A".i11t.
LANCEMENT ~ Hrl PM.0. ind.tP*'!h.'11 fond6 •tit1W.,.....,1 llOt •gout~ ftl fPP'to:•ot!IOn•""" ~M (l,, lutl
MICROMAN1A n •1t W) 41UC,...ltl dlls m•rqu• 'abr"IC<llnl d-. ,.UJI w:ll'lo
Nove eiou1pe oe IPEM>lh•t. . 1ecn.tCl'l8 ...-. ••chi! ....P'" dH d"'er. labloUintt. ln~~ 1 ,11 oco n'onna"• ln !"le br""° :t
MtCROMANIA Ill\ ""1'"1 pr~ t1 ' " flloft ~ ... dM fT'CllllelJrl!ll condmor"'
POUR ATARI VCS [)h V(llll• I• «hll~ C~.b "04,lll cM-v•n81 "'9mbt9) Pl'I l!lf'!... EI ~ , ...f".,.~l \1"11Uo1.,m.-M !etdtclll.>\l>Joe r lttt1.ant lin l'lQV~u1e.'" 1
ATARI 400 VIC 20 cornmeri1..
Pour
f" Vov• iect'\let •<JY1 .,.one (arte de f1dél1tt qui vou1 pern-oe1111oe
"°"' fl'ICOU'•Qf'I' .. tarr• (~!1,. ~Club Ml(ROMANIA IJf'I tVStème
d'Ol>Mn1• u ... , _ ..,,porta~t•""' ~ proc.Niint .1 " - "
1)6ff~ pc!frr>C! ..... ~, . . dv Club d·oo,..... det
e1ttr~\K)!'l~.,,.i.1a

~(93r4·2.57.12"COMMANOEZ PAR TE~EPHONE ! LIVRAISON SOUS 48, H!EURES~ !~~


IPOUR TOUT JEUX ·VIDEO DISPONIBLE EN STOCK ET 20 Frs POuR FR~IS_OE CONTRE REMBOURSEMENTI~. - . , :•,>.;;,,;~ .. :J
ATARl-YCS MATTEL INTELLIVISION MICROMANIA

~T PAiW!f PAIX UMT ,1UX TOTll -


AEOUCTKll 1111 ·-RAD( PIU. "4rl ,ltlX TOU! RlOUCllOI
B. P - 06740 Châteauneuf
(93) 42.67. 12
1 P1111ll 380
1s 38 Pitfell 380 !~ 38 Nom
2 06mon eneck 380 38 2 D•mon etteck 390 ~= 39
3 Fro9ger 340 ir 34 3 Atlentia 390 =: 39 Prénom
NouvNutt•
Oonkey·kong 329
- ••
1:: 33
------
NouvHu1•1
Donkey-kong 329
!3 33
Ad,esse

.,
~~
River-Reid 380 "3 38 Frogger 380 r:.
-~ 4;: 38
f•at Food
M1Mttt
51 38 M icr o1ur9eon 390 39 Code postal
LE CATAUJGU( GRATUIT
Ville

..,_c........ 149
TOTAL A PAYER : Franco de Port ATAFIVCS MATTEL IHTEUJVISION
Mado de riglomen1 Chèque bancaore Olèque postal de paiement (JOondre les trois vlllet1l Contre rembounemem I• 2IJ ffs pour fraosJ
Mandat letlle. Cochez la case correspondante et rédigez vos chèques à rordre de Mocromama
~d.itimtl
EVASION
SPATIALE . . . . . . . . . . .AllTll
AVKLAH•41CY
OU••41C+QUAHI
EYASIO~ SPAT!A~E •. •<
SAS : 14, t
Gl•f PR TfR CllROl!E •
.
COll!llH Lli$Eli!

11. JOURS li Y!E
8. roRTOUC1-1ES
1, • SAS : 7.
(;UC RI! !El! IOJTlilfî
'
1, • \
9. JOURS Il~ VIE
·~ + e. Cl'tllTQUl'l!ES
%' • SAS : 6.
I~. JOUl\S Pt VIE GllERRIEP CHl\O!Œ
2. CARTOUCHES CCilB4T LASER
~ris : 12. COIŒIH F<••'Eo
tu~RKJEP CHF!OllE :. ' (
COl'IBAT LASER
%
~ . '

.·'
.• (
~.1+
\

+
i, • 7. JOU~S
'· '.tE ~lE
15. JOURS DE VIE P. UPTCU...'ïlfS
1. CAATOO('H[~ s~ : s.
SAS : 19. \'OlE Ll~PE
CtJfR't!ER llUTPMT 7. fiLIRS DE VIE
13. JOURS Dt ~IE e. Cl:PT~~>CliE~
1. CliPTOCCHES SH5 : 4
SAS • 9. CllfC(P.lEP l\~lj;lllT
~UERRIE~ l.Uîli14T S. JOU~ 'CE V!E
11. J11UPS DE YIE 13. rARTOIJC.l!ES
1. CR~TOUCHES ! , POiJTE e.
SAS : 8. 2. CHIEll 9.
1!. JQIJ~S DE VIE 3. KFLEK 1.
1. C~TOUCHtS 4 , LASEL : •
SAS · 8. 5. KRPPfi 2.
GUERRIER Clil1011E 6. Kf!POIC: Z.
COt191U LRSE~ 7. KETCH t.
): ' 8. KfiVP.C ~.
%• < VAIS.Sft'lU itTTf llff
DEUX STARS MISES ANU
Comme toutes les stars, Colecovision et Vectrex ont pris bien du temps pour dévoiler
leurs channes ! Ce qui a entretenu une belle légende
que nous avons voulu vérifier consoles en mains. Et en avant-première.

d'aération, les motifs géométriques qui


délimitent chaque surface constituent les
seules décorations de ce parallélépipède
rectangle (38 x 24 x 7,5 cm). Les boitiers
de contrôle, fournis avec la Colecovision,
s'encastrent dans deux niches aména-
gées dans la moitié supérieure gauche de
la console - les petits • champignons •
qui servent de joystick dépassant dange·
reusement.

DIS MANIPULATIONS
I YITllS
Deux touches de commande seulement
sur la console : le contacteur •on/off• et
une touche • reset • dont on se sert peu,
puisque la plupart des ordres sont trans-
mis gar l'intermédiaire des manettes de
ieu. eux trappes dissimulent les broches
d'adaptation des programmes et des ex-
tensions. La première, située sur le

COLECO LA MAGNIFIQUE
Un beau pavé dans la mare des jeux vidéo.
dessus de l'ordinateur, est fermée par
une plaquette métallique qui pivote lors-
que vous branchez une cartouche de jeu
Maintenue en place par un ressort de
rappel, elle reviendra automatiquement à
l'arrivée fracassante de Colecovision va provoquer sa position d'origine lorsque vous enlève-
rez le programme avec lequel vous
un sacré remue- ménage. jouiez. Toutes les entrées de poussière
Nous aussi, elle nous a séduit. V oici pourquoi . sont ainsi réduites au maximum. La
deuxième trappe, qui s'ouvre sur le de·
Décidément, les •Joueurs vidéo• ne sont portante l'apparence extérieure, pourvu van! de l'appareil, vous permettra de
pas des consommateurs ordinaires. Avec que la lechnologle soit au rendez-vous : brancher les divers modules prévus pour
eux, pas question d'avoir recours aux les amateurs se transforment en proies· tes prochains mois : sa fermeture est as·
gadgets. aux accessoires tape·â·l'œil sionnels. surée par une languette de plastique qui
abondamment utilisés dans d'autres do- La console Coleco illustre à merveille s'efface à l'intérieur de l'unité centrale.
maines - hi·fi, télévision, etc - pour cette évolution. Le design austère, rigou- Le cordon d'alimentation, quant à lui, se
séduire, attirer les utilisateurs potentiels. reux. inspire d'emblée confiance mais, branche à l'arrière de la console ; te
La devise actuelle des concepteurs de c ·est lndeniable, la recherche esthétique transformateur n'est pas Intégré, défaut
« hardware • pourrait se résumer à trois n'a pas été pensée blen avant. Les appli- (relatif) dO à son poids et à son encom-
mo1s : sérieux, fonctionnel, fiable Peu lm- ques en simili acier brossé, les ouîes brement. A ce propos, Il vaut mieux dé· ~
53
Les Schrroumpfs
,
J

Lady Bug ou
es pereg1 M!IOfh d UOP
ch311T1an1e taupe.
grande ruse du 1eu consiste à faire pivo-
ter te tourniquet sous le nez de son pour-
suivant, de façon à lui Interdire le pas-
sage ; eh bien dans les moments
difficiles, il est parfois délicat de faire réa·
gir sa Lady Bug au quart de seconde
Enfin, même le clavier à touches senslt1·
ves pose quelques problèmes. Chaque
touche, contrairement au système retenu
par Matte!, est séparée des autres par un
croisillon de plastique en relief. Bien sür,
le cache en plastique que l'on glisse par
une fente située sur le côté est fort bien
maintenu en place mais ce système inter·
dit toute manœuvre rapide et... les ongles
longs!
Ulll LUDOTHIQUI
IQUILl•Rll
Heureusement. les fiches de branche·
ment sont les mêmes que celles des
Ulll PRISSIOll SUR LI réactions sont lentes et, entre chaque consoles Atari Rien ne vous empêche
changement de direction, un temps d'ar· donc de brancher à la place de ces boi·
CHAMPIOllOll rêt est nécessaire.
En effet. dans certains jeux, il est possi· tiers peu performants un Joystick plus
Pourquoi ? Mystère 1 De même., pour maniable, du moins si vous jouez seul
ble de varier la vitesse d'un objet en mou- Zaxxon, les professionnels auront bien du
vement sur l'écran, simplement en exer- puisque vous devez conserver une ma-
mal à faire réagir leur chasseur dans cer· nette à clavier pour choisir les variantes
çant une pression plus ou moins forte sur laines situations périlleuses. Défaut sem·
le •champignon•. D'où des contraintes de jeu. Et puis, l'habitude palliera sûre-
blabte pour Lady Bug, une poursuite Infer· ment ces défauts qui, inutile de le préci·
techniques auxquelles ne satisfont pas nale dans un labyrinthe à tourniquet. La ser, prennent de l'importance parce que
les manettes courantes. Il est également
vrai que le choix d'un joystick est tou-
jours déllcat, et dépend entièrement de la • Nous avons aimé • Nous avons regretté
- le graphisme et les bruitages - les joystlcks
personnalité de chacun. Cependant, les
boîtiers de contrôle Coleco sont vraiment - l'animation - le design un peu austère
décevants. D'abord. ils sont énormes et - les possibilités d'extension - l'absence en France du Track Ball
désavantagent les enfants qui ont de peti· - la ludothèque et des poignées Coleco,
tes mains. Ensuite. les deux boutons de - le rapport qualité/prix disponibles aux USA
tir, situés de part et d'autre du boîtier,
sont encastrés pour faclhter le range- PRIX DATES D'ARRIVEE
ment. Mais ce qui est avantage d'un côté EN FRANCE
se révèle désagrément de l'.a.utre · peur - Console 1800 francs environ juin
tirer. il faut adopter une position qui de: - Module Turbo 600 francs environ fin juin
vient à la longue très fatigante. Tout aussi
gênant. le petit • champignon • donn.e - Adaptateur de cartouches 500 francs environ septembre
parfo is l'impression de ne pas réagir - Clavier micro-ordinateur non fixé décembre
aussi bien qu'il le devrait. Dans Venture -Track Ball non fixé non fixée
par exemple, vous errez dans un château - Poignées non fixé
mystérieux . dans les salles, gardées par non fixée
de farouches défenseurs, se trouvent des - Cartouches Coleco pour

..
trésors, eux-mêmes surveillés par dlffé· Colecovislon 250 à 400 francs juin
rents gardiens, serpents. squelettes, - Cartouches Coleco pour
lutins et autres cyclopes. Alors que tout VCS Atari 250 à 400 francs avril
se passe bien tant que le joueur reste - Cartouches Coleco pour
dans les couloirs, dès qu'il pénètre dans lntelllvlsion Mattel 250 à 400 francs mai
une pièce à trésor. rien ne va plus. Les

• œ
. ... ,


Le Track Ball et la poignée Coleco.
le reste de la console est pratiquement
parfait !
; Conçue à partir d'accords avec les plus
Gif,
ttit~o1•..
.
,·.·•.r1'!:f\t
grands spécialistes de Jeux d'arcades
(Sally/Midway, Nintendo etc.) la ludothè·
que Coteco ne présente aucun déséquili·
bre entre les jeux d'adresse, de stratégie,


nou ana de sport... 1O cartouches sont actuelle·
BUlll nua ment disponibles mais bien d'autres exis·

1/
D Ill Ill DlllD tent déjà aux USA ou sont en préparation.
Ill 3 succès se détachent particulièrement,
f 'i .to Ill 11

'
3 adaptations de jeux d'arcades. Turbo
vous place au poste de pilotage d'un bo-
lide lancé à pleine vitesse sur une route

56
Module Turbo . ...,. Adaptateur de cartouche et clavier d' ordinateur. >
CARS
RD J.
fi~~~NOEDTIME 54

rateur au pied • un des boîti ers de


commande se loge à droite de l'ensemble
el sert de levier de vitesse. Le contact
• physique • avec la voiture allié aux
effets tri-dimensionnels est grisant 1
Zaxxon, l'un des grands succès d'arca·
des, utilise aussi les 3 dimensions de
l'écran , effet accentué par l'ombre de
l'avion, par ses mouvements - il bascule
avant de plonger vers le sol - et par les
évolutions de ses adversaires. Donkey-
Kong ou Smurfs (les Schtroumpfs améri·
cains) compensent l'absence (relative) de
profondeur de champ par des décors par·
ticulièrement soignés, des personnages
vrai s (seule la charmante fiancée de
Mario nous a un peu déçus à cet égard)
et une animation remarquable.
Cosml c Avenger - un parcours au·
dessus de cités perdues. d'étendues sau·
vages et de fonds sous-marins peuplés.
bien entendu, d'ennemis irréductibles -
Venture, un Donjons et Dragons aux brui·
tages tellement agréables que l'on se
prend à retarder la victoire - Lady Bug,
Mouse Trap - 2 jeux de labyrinthe pleins
de trouvailles Ingénieuses - les titres
proposés suscitent tous, à des niveaux
différents, l'enthousiasme et l'admiration.
Enfin, last but not least (!) 2 modules. en
dehors du Turbo, risquent de faire quel·
ques remous dans le monde de l'électro·
nique : le premier est un adaptateur pour
les cassettes de format !magic, Activi·
sion, M. Network, Parker, etc., soit la très
grande majorité des collections disponi·
bles. le second permettra à la console
de se transformer en micro-ordinateur,
grâce, en particulier, à un clavier pour la
programmation. Mais ceci est une autre
histoire ... Telle quelle. la Colecovision
possède largement de quoi séduire la plu-
part des joueurs.
parsemée d'embOches - tunnels, fla· Seul problème auquel elle risque de se
ques d'huile, virages sans visibilité, etc. heurter, un marché déjà vigoureusement
les paysages défilent également, tou· tenu par des • ténors • du joystick et sur
jours changeants, mals le gros avantage lequel déferlent sans arrêt de nouveaux
de cette cartouche vient surtout du • mo- produits. La lutte promet d'être chaude et
dule • Turbo : véritable tableau de bord, les retombées intéressantes... pour les ..
celui-cl comporte un volant et un accélé· consommateurs. r
57
VECTREl:AFFUTEZ VOS REFLEXES
Les amateurs de jeux d'arcades • composer • dorénavant sa • chaine sistant et bien conçu (une alvéole, amé-
vidéo • comme une chaîne audio, avec nagée dans la structure même de l'appa·
l'attendaient avec impatience. moniteur et tuner qui offrent une qualité relf. facilite grandement le transport) .
Les fous de combats spatiaux d image supérieure, sans compter de bref, sans pour autant être triste, le Vec-
multiples possibilités de branchement : trex est simple et fonctionnel
aussi. Enfin, elle est là. raccorder sa console à un amplificateur NE CRIEZ PAS
Nous lavons soumise à notre procure des joies rares aux amateurs de
bruitages en tous genres ! Alors, s'affir- « AU SCANDALE 1 »
impitoyable banc d'essai. mer leader du M L.J. V. (Mouvement de LI· l'acheteur avide de jouer (qui ne s'est
bération des Jeux Vidéo), prôner l'éman- pas précipité, dans son Impatience, sur
Inutile de le nier, le lancement du Vectrex cipation, l'indépendance vis-à-vis des un nouveau jeu sans lire la notice?) aura
par G C.E. (General Consumer Electre· postes de télévision et. surtout. se procla- même une certaine émotion en cherchant
nies). une société de la côte ouest des mer l'égal des ieux d'arcade, est-li suffi· désespérément les ioysticks. Surtout, ne
U.S.A., plus connue iusqu'ici pour ses sant pour s'imposer sur un marché sans courez pas chez votre revendeur. en
montres-bracelets à jeu incorporé, nous a pitié? criant au scandale : le Joyst1ck (eh oui 1 il
semblé bien hardi. A l'heure des expie· n'y en a qu'un) s'intègre sous l'écran,
'siens multicolores et des rayons laser L'EGAL DIS JEUX pour fac1hter le rangement. lorsque vous
sanglants, à l'heure des consoles dont le D ' ARCADI ne jouez pas Poussez simplement la pe-
graphisme tend à se rapprocher sans Le premier contact avec ta • bête • est tite languette en plastique située Juste
cesse de celui des dessins animés, nous déroutant · on est loin des boîtiers ultra· sous le moniteur et vous verrez le bas de
avions du mal à croire que le pelit écran plats. à la ligne épurée ou au design tutu· votre appareil pivoter, se transformant en
noir et blanc de ce système. distribué en riste des autres consoles Rien n'a été manene de commande. Lorsque vous
France par Milton Bradley, puisse repré· fait non plus pour accentuer la ressem- aurez fini de Jouer. réenclenchez cette
senter un concurrent bien sérieux blance avec un micro-ordinateur. Aucune dernière sur les deux ergots prévus et
Pour beaucoup de joueurs, un bon jeu est touche, aucune molette n'est visible. tout bloquez-la de nouveau. Surtout, ne forcez
1nd1ssoc1able d'un vaste champ de vision l'appareil semble avoir été uniquement jamais ; si vous éprouvez une difficulté
et de couleurs éclatantes. De plus en conçu autour de son moniteur. Résultat. quelconque à refermer l'ensemble, cela
plus répandus, les écrans géants, les sys- un ensemble massif, à l'apparence sé- vient probablement du câble de raccord
tèmes de loupe que lon place devant sa rieuse : l'écran (23 centimètres en diago- qui est mal placé
télé111s1on attirent les passionnés. les nale) est profondément enfoncé dans le
fanas de ieux vidéo. Cette tendance est boîtier pour éviter les reflets gênants , UN VERITABLE POSTE
encore accentuée par la possibilité de l'habillage, en plastic noir mat, paraît ré- Dl PILOTAGE
Manche à balai, boutons de commande, molettes de réglage, fiche pour joystlck supplé·
La plupart des joueurs. qui approchent
mentaire : l'essentiel est là. pour la première fois du Vectrex, éprou·
vent une certaine méfiance vis-à-vis de
ce joystick. véritable poste de pilotage
(toutes propor1ions gardées bien sûr). mé·
fiance qui disparaît dès qu'ils commen-
cent à jouer. Ce joystick est extrêmement
bien conçu. lt se compose d'un petit man·
che à balai métallique, autocentrable et
pivotant à 360°, et de quatre boutons de
commande. La manette est remarquable ,
d'une grande sensibilité, toul en restant
précise et suffisamment ferme (d'aucuns
devraient bien s'en inspirer), elle autorise
des déplacements sur le champ de jeu
stupéfiants, dignes des meilleurs ieux
d'arcade. On est bien loin des 1oyst1cks
trop • durs • ou, au contraire, trop
• flous •. pour cause de mauvais réglages
des ressorts de rappel. De même, les
quatre boulons de commande offrent de
multiples possibilités d'action, qu'il faudra
combiner. si vous voulez gagner (les
concepleurs de programmes s'en sont vi-
siblement donné à cœur /·oie !), et une ef-
ficacité redoutable. Seu problème pour
ceux qui ne • pratiquent • pas les jeux ~
d'arcade : il faudra vous habituer à vous
servir de vos deux mains. Joystick solide·
ment fixé, grâce à des pieds en caout·
chouc, sur une surface bien stable, piano·
!ez de la main droite avec dextérité et
dirigez-vous de la main gauche. Rassu·
rez-vous. vous deviendrez vite un expert
à ce petit ieu tant ce Module de dos de 1appareil, sert à régler la 1um1no casque eût été ta bienvenue. pour les n·
commande a été bien conçu sué si vous voyez un petit point blanc somn1aques ou. tout simplement pour
Lorsque vous dégagez votre 1oyst1ck, apparaitre au centre de l'écran, tournez ceux qui ne veulent pas déranger leurs
re 1è à 1unité p11ncipale par un câble • té le potentiomètre . dès que l'écran est en VOIS inS.
lephone •. malheureusemen t trop cour t, t1èrement vide de toute trace lumineuse. Un boitier bien conçu, des réglages sans
vous avez accès au • tableau de bord • arrêtez-vous. le réglage est parfait probl èmes, un joystick remarquable
du Vectrex Là encore. efficacité et so· maintenant. 11 fau t jouer 1 Et là, nous
bnété une seule molette pour mettre en •AS Ulll SICOllDI étions. au départ. beaucoup moins en·
marche arrêter 1appareil et régler le vo Dl Rl•IT thousiastes. Sans doutê, tout le monde a
urne onoro , un bouton • reset • pour Enfin, de l'amère également. s'échappe dû, un jour ou l'autre, interrompre une
comfT'encer une nouvelle partie et remet le cordon d'alimentation que vous bran· partie à un moment crucial, à cause du
tre e compteur à zero . une prose pour chez d rectement, puisque le transforma· bruit provoqué. de la fatigue (ou de la
brancher un autre 1oyst1ck, et le haut-par· leur est intégré. Fatt surprenant. alors mauvaise humeur) de son entourage ou
eu• Le pet t bouton (H1ghtness), situé au que tout a été conçu.pour faciliter le ran· tout simplement. parce que les autres
membres de la famille voulaient regarder
les programmes proposés Oui n·a alors
rêvé du iour où il posséderait un système
autonome ? Mais, i usqu'à présent, 11 y
avait peu d'espoir que cela se réalisât, à
moins de se lancer dans des Investisse·
ments coûteux, le G 7200. seul appareil à
proposer un écran Intégré, restant fort
modeste dans ses ambitions · substitut
provisoire, le moniteur N & B ne rem·
place pas une télév1s1on et la poss1b1hté
de se raccorder à un poste couleur est
pnmord1ale pour tirer tout le pla1s1r des
Jeux.
Ulll IXCITATIOll
S U•PLIMDITAIRI
Aussi le Vectrex, en prétendant se pas·
ser totalement d'autre écran que le sien
nous semblait-il bien prétentieux. d'autant
que le système retenu afin de pallier l'ab·
sence de couleurs laisse. au premier
abord, sceptique · avec chaque cassette
est fourn i un filtre en plastique teinté, qui
est censé conférer plus de réalisme à
l 'action et • apporter une excitation sup-
plémentaire • ... au dire du fabricant l On
a l 'impression d'avoir affaire aux • m1n1s •
des premières générations ! Ce cache
transparent est maintenant en place de
vant l'écran. grâce à quatre petites enco-
ches Gare aux manipulations , attenuon,
fragile 1 La qualité du plastique est 1nd6-
noable, mais il vaut mieux éviter de mettre
des doigts gras dessus, de les laisser trai-
ner sans protection, etc. Un conseil sor·
tez le filtre de la boite avec son enve·
loppe en papier et rangez-le de même.
Vous éviterez ams1 les rayures dues au
frottement contre l'emballage. Et puis, sa·
chez que Milton Bradley s'est engagé à
fournir des caches en plastique de re·
change, au cas où ...
GRAPHISMI STU•IPIAllT
gement et le En haut. • Player One •. • Player Two • ·
transport, on cherche en vain une sous ces inscriptions s'afficheront les
place où en•ouler ce banal fil électnque : scores respectifs des deux 1oueurs . en
deuxs1mplesergotsauraient suffi Nul n'est bas. le titre du 1eu et un a1de·mémo1re
parfait et c'est réellement un détail 1 Mais, les quatre boutons du 1oyst1ck sont repré-
lorsquel'essentiel est la, le ioueur sentés par des symboles différents, selon
del/lent terriblement exigeant. l'action qu'ils entrainent, lancement de
Ainsi, le haut-parleur remplit par. missiles, fuite en hyper-espace. propul·
fa1tement son ottice : explosons. s1on, mise en service des bouchers pro-
bruits de moteur. mitraillades, tecteurs. etc. Une fois notre filtre mis en
applaudissements, bruits de foule, place. contact !
musiques se succèdent sans laisser • Vectrex G.C.E . Entertainlng New lit.
une seconde de répit , mais une prise ldeas • apparait sur l 'écran, dans un .,,
59
cadre de points chgnotants tand s que reux Heureusement, vous pouvez vous suais (rolation a 360°. tro s èrne o merl
retentissent quelques notes Tout s'efface déplacer, disparaitre dans l'hyper·es· s1on zoom) que sonores (explosions
et le t tre du programme s'affiche Mina pace. etc Cassette passionnante, bien bruits de foule, musiques. etc.), mais éga
Storm Des sons métalliques se font en· plus proche de l'Asteroid des jeux d'ar· lement dans une perspective d'évolution
tenore Jusque·là, rien de spécial, sinon cade que des innombrables ersatz pour vers d'autres domaines D'ores et déjà
une hs1b1hté des caractères assez excep· console vidéo on peut se procurer aux U S.A des car
lionne e Vous cho1s1ssez le nombre de Il faut dire que I'/ VS , techniquement , ne touches de 1eux • parlantes • à la d1ffé·
JOUeurs vous faites défiler les chiffres en manque pas d'atouts Son moniteur ull·
appuyant sur un des boutons du jOyst1ck hse a technologie du balayage de vec·
et vous vous arrêtez à celui qui vous leur (Vector scan), procédé qui permet un • Nous avons a imé :
conVlent et ·e ieu commence. Et. cà ce traçage des lignes beaucoup plus clair - son graphisme ,
moment·la, on oublie tout D1ffic11e à une meilleure luminosité, une déf1nit1on
croire sans doute tant que vous ne l'au sans comparaison avec celle d'un télév1· - son • indépendance • ,
rez pas vu de vos propres yeux , mals seur, qui a recours, lui, à une technique - ses jeux d'action ,
réellement , l'absence de couleurs. les di· de bombardements d'électrons (Raster - son 1oyst1ck
mens ons de l'écran n'ont plus d'tmpor· scan} Ce système est associé a un
tance tant e graptusme est stuoehant micro-processeur de 8 bits Motorola 68 A • Nous avons regrett• :
une soucoupe surg t sur l'écran et d spa· 09, qui fournit une puissance et une vi-
rait dans le Io ntain en semant derrière tesse très appréciables. Mais c'est sur- - ab ··nce d un sec nd 1oyst1ck
e e des ponts lumineux qui vont se trans· tout la prodigieuse mémoire du Vectrex (en option seulement, aux alentours
former en autant de mines redoutables qui autorise ces performances , te Vec- de 400 francs) .
Mais rien dans le mouvement de la sou· - le cordon du 1oyst1ck trop court .
coupe ne rappelle le graphisme d'un jeu - l'absence d'une prlse·casque
vidéo habituel Aucun clignotement. au· - le trop grand parti.pris dans
cune 1mpréc1S1on dans l'tmage, aucune 1élaboration de la ludothèQue
d scont1nu11é dans le mouvement Tout
est partait , les objets gussent sur l'écran
rence des ieux vidéo trad1t1onnels. e Vec·
apparaissent. d1spara1ssen1, foncent sur trex n ' a nul besoin d'un module
vous du fond del 1nf1n1, bref, la simulation
est totale. semblable à celle offerte par part1cuher, cher et parfois fragile, pour re·
des Jeux d'arcade créer la voix humaine , d'autre part, un
clavier et un crayon optique pourront pro
VOUS DIS IQUllltl chainement transformer votre ieu en ord1·
nateur .
D'UN LASIR
De plus les concepteurs de 1 /ndepen LIS S UCCIS D'ARCADI
danl V1deo System ont eu l'excellente AU RENDIZ·YOUS
idée d'incorporer à la mémoire de l'appa·
re1I un jeu passionnant. Ainsi. vous n'avez Les cartouches de Jeu bénéficient égale
pas besoin d'ajouter au prix du Veclrex ment de cette méniolfe très puissante
celui d'une ou deux cassettes plus amu les ieux proposés sont sophistiqués. l'ac
santes que celle fournie d'ordinaire avec lion trépidante, les bruitages étourdis·
es 1eux vidéo Vous êtes aux commandes sants La plupart des grands succès a ar·
d un vaisseau spatial cerné de mines qui cade sont d'ailleurs au rendez-vou;
se déplacent en tous sens Bien sür, vous Berzerk, Star Trek. Hyper Chase. Scram·
êtes équipé d'un laser dont vous vous ble (peut·être le ptus passionnant de
servez abondamment Les explosions tous). des litres derrière lesquels se ca·
sont spectaculatres et les débris pleuvent trex possède en effet une capacité mé- chent les jeux d'arcade les plus connus
de toutes parts. Parfois. une soucoupe moire de 64 K 1 Pourquoi autant? Tout Vous enclenchez la toute petite cartou·
ennom e surgit. laissant tomber d'autres simplement pour obtenir une res11tut1on che dans son logement - les boites 1m·
mines Un champ nettoyé et 11 vous faut des sons semblable à celle des 1eux d'ar- menses et fort belles sont ta pour proté·
en affronter un autre encore plus dange cade. des effets spéciaux aussi bien v1· ger les filtres colorés - ce qui
débranche 1mméd1atement le Jeu incor- dant Video System. on enregistre un net pour les amateurs des chiffres et des let·
poré à 1·apparell et attendez que le titre déséquilibre entre les programmes d'ac· tres. pas non plus pour les fanas de stra·
apparaisse , ne vous inquiétez pas du tlon pure, qui font appel à la rapidité des tég1e et de tactiques subtiles, ni même
temps de chargement, sensiblement plus réflexes. à la présence d'esprit, et les pour ceux qui veulent autre chose que
long que celui des consoles habituelles · programmes éducatifs ou stratégiques, des jeux de destruction en tous genres.
le Vectrex a les capacités d'un ordinateur qui demandent de la réflexion. Déséquili· En revanche, les dingues de combats
et ses réactions 1 Lorsque vous avez sé- bre provisoire ou définitif? Aux U.SA. spatiaux, les cinglés d'explosions fulgu-
lectionné le nombre de ioueurs et la va- des cartouches éducatives sont déjà dis· rantes trouveront là leur bonheur
riante choisie, vous pouvez y aller Raffi- ponibles, mais il est certain que la tech- Le Vectrex a choisi sa vocation : apporter
nement supplémentaire, le •cerveau• de nologie et les capacités du Vectrex ne se à la maison le plaisir et l'excitation des
lï VS garde. tant qu'il est sous tension, prêtent guère à de tels programmes : Ils jeux d'arcade. Est-ce la bonne voie ?
le record de la partie Tricheries impossi- existent, c'est vrai, mais n'utilisent pas à L'avenir le dira. Et puis, 2 000 francs.
bles 1 fond les possibilités de l'appareil. ce qui cela représente combien de parties au
Ceperdant, et c'est le seul grief que l'on est regrettable. JUSte ?.
puisse faire à la ludothèque de l lndepen· Alors, pour qui le Vectrex? Sûrement pas Louin LABAYE IJe•n·Mlchel BLOTTIERE

PLAYER "TWO

61
ECHOC DE L'HYPERESPACE
Mutants impitoyables, astéroïdes glacés.
oiseau x innommables ont sournoisement envahi l'univers cosmique des jeux vidéo.
Branchez vos scanners. vérifiez vos rétro-fusées. affûtez vos lasers
et suivez Tilt dans un voyage hallucinant au-delà des galaxies.

C ancma et ieu• 'ldco font llon ménage : l romp ! Tromp ! Tromp ! Les ignobles
aprc< Wamer llros, 20th Century Fox, Pa- créatures de l'espace descendent lentement
ramount et Disney mettent le pied tour à vers la terre , rien ne semble devoir les ar-
tour dans le cc Game business "· A peine rêter, rien ru pcr\onne. Personne ? Dernier
sortis sur 1~ ecrans, E.T •• Tron, 1 a guerre hér• s de la terre, vous armez votre laser et
des e101lcs donnent naissance à un jeu faites feu san, perdre une mmute : le duel
• 1déo qui benehc1e de l'impact et du succè<. électronique éternel entre joueurs et Ali~n~
du film. Mai\, celle liaison n'c,1 pas tome a recommencé.
rt.:ente. Lor,qu'cn 1962, Slephan Russell,
Wayne Wiilaners el J.M. Gract1, cher·
cheur. du Hingham lnstitutc (Ma,sachus-
sets USA) •e reunmcnt pour élaborer le
premier jeu v1dto, ils cho1<is~n1 d'emblée
" LE theme qui, à l'époque, fait frémir
le> foules : la s~1en~e-fiction. " A l'époque,
nou' dévorions le' livres de S. I·. qui parrus-
'a1ent, ra~onic Coraell. Et. des que nous
u1ons un moment de libre, nous roncion<
dans les •"UJema de Boston pour \ls1onner
les dernière' produc11ons Japona1>es ou
américaine,. " Vingt an< aprcs, l'engoue-
ment pour le> pclll' homme' vert~ venus
d'ailleurs n'a pa, faibli. L'enthou,iasme a
même décuple. •Oire centuplé, gràce, en
partte, à de1 films comme Star 1 rek ou
S1ar \\ ar-.
ON FINIT TOU.JOUR PAR ganasent de' champ1onna1 locnu,, bref, pr" une ride, mème s'il n·e~1 ras aussi so·
CRAQUE c'est le dehre le plus absolu ' On •a même ph1st1qué que les producuons actuelles. Six
Ju•qu'à dcclarcr : « Quand vous voye1 rangm de Space lnvadus se deplaçant de
l o 1 allant 100 000 Spacr l n'8dcr' au dcu' joueurs, HlUS pouvez êue sûr que l'un gauche à droue, r.ui~ de droite • gauche de
Japo TaJro Ud rc- ele au monde entier cst en train de JOUcr à l\pact l n>adfr; et l'«ran ; dC> qu'il\ atteignent un bord, ils
qu'une nou•elle forme de Jeu est nec 1 c que l'autre auend son tour ! " dcscendcn1 d'un cran. Vo\ seules défenses, ~
roa d flipper. Ball>. achète Immédiatement 1 rms ans aprb sa crea1ion, le ieu n'a pas
1 dro ts US pour le Jeu d'arcade et Arari
!Jncc la version olfic1clle du 1e11 \ldeo en
1980 l.a ca.,cltc gagne imrnntancment le
wmmct du hl! panade, le Spacc ln•-adcrs
Toumamcnt attire des milhcrs de paruc:i-
p;int dans tous les U.S. \ , l.os Angclcs,
'ICIO \ ork, San F rancasco ou Ch cago or

63
• 64

i
ombe explose et tous les Aliens disparaissent
un rayon laser et des abris qui peuvent être votre bonu• e•c en fonction de \Otrc hab1
entamés par les tirs des missiles, Détail Jeté. lmpuoyable : si vous perdez, un Tl
courant, plus •ous éliminez d'ennemi), plus lnvader balaiera l'écran, faisant tout d1spa
leur •liesse s'accélère pour aueindre un
l')'thme démentiel. Une vague d'as.'>lllllants
raitrc sur •on pas,age. *****
Beaucoup plus sommaire, les ln•a~urs de
*
enfin détruhe, •ous pensiez i!tre tran- l'bpacc ne •ous laisseront ~ un SOU\Cnir
quille 1 Une autre surgi! immèd1atcment, inoubliable : bruuage, graphisme sont trop
plus prcxhe du sol et encore une autre : simples ec le joystick peu sensible de l' /n
certains arrivent à résister dix heures mais certon VC 4000 n'arrange pa• les choses '
finissem toujours par craquer... Ajoutel à
cela 12 variantes qui permeucnt de jouer *
seul, à deux, à tour de rôle, à deux en UN SOURD GRONDEMENT
même temps (Opposés ou en équ1rc) avec RETENTIT
des bombe;,, Ligzagantes, des boucliers mo·
biles, des bombes rapides et même des Changement d'époque, changement de
Spa« l n•adt" im;sibles... **** décor : vous êtes toujours sur notre pla·
nète, mais, cette fo1s-c1, •os ennemis ne
UN FFORr ULTIM POUR Wnt plus de simples Space lnuders, robots
VOU UIRE anonymes a•ides de destruction : Je, Gor·
gones, monMres farouches et résolus, atta·
Beaucoup plus simple, le Monstre de l'es· quenl 1'Atlantide - cité fabuleuse et mv-
pare (Philips) reste, lui aussi, agréable : là, thique. Parallèlement au thème qui s'e\1
aucune variante (synonyme de lassitude) et précisé, le graphisme est devenu beau~oup
un graphisme assez grossier. Mais, si le plus fin : Je, vaisseaux ennemis adoptent
principe re<te le m€me que celui de Space des formes, des couleurs variées La •ille
lnvadcrs (la terre est attaquée par l'espace) elle-même est ne11ement visible a•ec ses
les concepteurs du jeu ont apporté certai· quaruers différents (la plaine Aqua, Je
ncs touches originales : vo> ennemis <e dt~· palais du Dôme et le bazar du Pont), sa
simulent derrière des boucliers qu'aucun générateurs d'énergie et, bien sûr, ses trois
missile ne peut entamer ; vous-même dispo- poste' de défens". Tout est calme et chacun
sez de trois abris inviolables - mais, si vaque à se~ occupations ordinaires. lonque
vous 8tes touché, vous devre1 en sacri fier retentit un sourd grondement. La flotte en-
un pour récupérer un autre lance-roqueues nemie approche ; il vous faut anéanur les
- enfin, le monstre de l'espace, qui vous vaisseaux avant qu'ils n'aient pu traverser
bombnrdc également tout au long de la trois fois l'écran, car, à la quatrième appa
partie, finira par foncer sur vous, dam un riiion, leur rayon de la mort détruira un
effort ultime pour vous détruire. ***
L'Armada de l'espa« (Martel) vous envoie
centre •ital de la ville. Bien entendu, la \1·
Lcs'C de' as~aillants •arie, et l'on ne sali
toutes ~ortes de projccriles, bombe< traçan- jamais de quel côté ils vont surgir. Heureu-
tes, 1ourno)11n1es, des projectile< 'iolets qui sement, leur bombardier-pirate, le plus
vibrent en tombant, des bruns qui explose· mortel de tous. est toujours annonce par
ront en touchant le sol, des fusees gui- un vrombissement particulier : <i •ou< le
dées ... bref, comme le précise très ~éneuse­ détruisez, tou~ les autres navire> 'Patiau\
ment la notice, le jeu ainsi ne devient explosent. Un plus : il est possible de jouer
jamais ennuyeux ! Le maniement ne pose à deux en équipe. (Atlantis - lmag1c).
plus de problèmes après un peu d'entraîne-
ment, entraînement facilité grAce au mode *****
Hélas, •otre belle ville n'a pas pu rés1,tcr
« Practice » : celui-ci vous rcrmet de re- aux •agues impitoyables des assaillanh .
jouer la dernière partie du combat, plus Dernier survi•ant. vous vous enfuyez à
lentement et a•ec toutes vos armes et pro- bord de \Oire vai<seau ; \'OUS êtes dC'eDU
tections : à •ous de comprendre pourquoi un errant •oué à une infinie soluude. Sou·
l'issue du conflit vous a été fatale, à vous daio, un appel de détresse vous panient.
d'élaborer une stratégie plus efficace Seul La terre est anaquée par des Aliens qui
défaut, une lenteur certaine ...*** capturent hommes, femmes e1 enfant\ pour
Deux niveaux d'agressivité pour « Tl lova· les transformer en d'impitoyables mutants.
ders » (Texas lnstrumenc 9914 A): agressif Vos missiles lasers entrent en action le>
et hargneux. OartS le premier cas, vos enne- Piégeurs, Bombardien et autres ln ec101de>
mis tirent au hasard, dans le second, Jeu rs disparaissent de votre écran-radar Mai
missiles <ont teleguidés et visent directe· une deuxième vague se rapproche • deu~
ment votre lance- missiles . Graphisme Terriens sont happés par Jeurs ra•ons dia·
précis, mise en action de> Janco.-missiles boliques. D'u n tir bien ajusté, vous fa110
réaliste - lorsque l'un d 'entre eu'I; est tou- sauter l'anaquant et • cueillez » au •ol les
ché, un plateau va en chercher un autre de humain~ affolés pour les po~er délicate·
la ré<cne, et vient le placer en po,1tion de ment au sol. Mais trop, c'est trop, devant
tir et surtout des touches originales. le nombre d'ennemis, vous vous résohez à
Pour obtenir le maximum de points, il faut faire exploser une de vos super bombes et
atteindre la soucoupe hostile en son cen- tous les Aliens disparaissent dans le néant .
tre ; après l'extermination d' une vague Un vaisseau sophistiqué qui permet toutes
d' lnvader&, la soucoupe réapparaît : cha· les manœuvres (le Oefender d' A tari) un
que fois que vous la touchez, elle rebondit scanner relativement précis (dommage que
vers le centre de l'ecran en diminuant ; le clignotement de points sur l'écran 50it ,. ~
65
fa 1tga n1) un cockta i l explos1r (') tru1t les cinq cibles rouges protégees par
entre finesse de la mana:uvre el brutalité de des vaisseau~ de défense, 1ou1 <autera, el
l'engagement. Cette adaptation de jeu d'ar- vous avec.. Le graphisme de Star Slrike
cade c't remarquable, si remarquable d'ail- (Macre/) accentue en plus le senument de
leurs que vous décidez de poursuivre votre vi1e,,e et de profondeur de champ. Avant
mission : dorfoavant votre seule et unique de maitri\er la situation, il vous aura fallu
tâche •era de parcourir le cosmos, prêt à faire d'amères expériences : la vites'e de
derendrc le, planètes en dirriculté. votre vaisseau est primordiale, de même
***** que votre habileté à maintenir un cap <erré,
sans vous lai«er entraîner par le-; mana:u-
TOUT SAUTERA, ET VOUS vres adver<es. El surtout, ici, on ne vous
AVEC! donne aucune autre chance, >i \OUS
frhoue1 dan> voire mission ; \ 'OU> n'avez
qu'un •cul 'ais<cau : s'il s 'écrase, vou<
Les Alieas, degoOtés, ont abandonne la n' auru d'autre solution que de 1ou1 re ·
parttc ou, du moins, vous le pensez... Car
à peine la stratosphère franchie, vous dé·
prendre à zero : humiliant ! ****
l..a«é de sauver \OS semblables, \Ous \OUS
couvrez a'ec horreur qu'ils se som réfugies êtes rettré au fin fond du cosmos, au beau
dans une station >patialc redoutable. Une m1heu d'un champ d'astéro1des. Curieuse
enormc tranchec csl visible : si la Terre idée, il fau1 le reconnaître, mais bien digne
pas'e devant elle avant que vous ayez dé- d'un aventurier avide d'émotions. Votre
vaisseau est réduit à sa plus simple exprcs·
sion : il s'agit en fait d'un simple canon qui
envoie des torpilles à photons, peul dispa.
raitrc dam l'hypcr-espace, basculer ou se
pro1égcr pendant quelques secondes der-
rière un écran invisible du commun des
mortels. La s1ra1égie est très simple : faites
feu, sans arr~t. déplacez-vous le moms pos·
sible (s1 vous ~tes obligé, revenez dè> que
possible au centre de l'écran) el méfiez·
\Ous de l'hyper-espace qui vous parachu· plus rapide. Dans le champ de mines nu ·
tcra dan s les coms les plus inauendus de mero 1, pas de problème, tirez comme un
l'écran - au rhque de vous faire pulvemer fou en tournant sur vous-même. Par
dês votre réapparition. Bref, de l'action, contre, le champ numéro 2 exige beaucoup
encore de l'aclion, toujours de l'acrion . plus de doigté : certains explosifs, en éda
Aslt roid un grand succès d'Atari qui souf tant, hbérent des billes d'acier qui partent à
fre peut-être aujourd'hui de son graphisme toute vitesse, en tous sens. Mieux vaut at ·
peu précis. A cet égard, l'apparition de ln tendre d'en être assez éloigné pour les faire
console Vet•tre.\ est redoutable, surtout lor' sauter ; vous aurez alors le temps de pren·
des explosions d'astéroïdes. Le fameux sys· drc la fuite, soit en disparaissant dans l'hy·
tème à vecteur, qui est totalement inutile per-espacc - facile, mais dangereux s1
lorsque l'on cherche à créer des jeux vous vous matérialisez sur une mine !
comme le Pac-M1n , permet une animation - '-Oit en utilisant vos moteurs - plus sûr,
'i \OU> les maitrisez bien. Quant au champ
fantastique, avec des explosions en trois di· numéro J, nous préférons vous la.is<cz y
mcM1ons splendides. Mais dans ce type de
l"&sscue, le JCU, inutile de le rappeler, ne aller <cul ; il es1 rare d'en revenir intact.
Bru1ahté de l'action, finesse des déplace-
laisse pA!> le temps de s'anacher à ces ments, graphisme prodigieux, cenc cassctle
" dé1aih '" L'action prime ! pa ss1onnan1e en remonte à ses alnees.
***** *****
DIS
Epuisé par cette lutte contre des ennemis de
Cii pierre ou de feu, vous vous réfugiez dans
un secteur de la galaxie apparemment dé·
Les concepteurs du Vectrcx sert. Soudain, un objet apparaît dans le
sont d'ailleurs de cet avis, lointain ; Spacc War, la guerre de l'espace
puisqu'ils ont lancé un jeu vient de commencer. Rassurez-vous, elle ne
bâu autour d'un moniteur débu1e pas à grand fracas : celle canouche
ooir et blanc. Mine Srorm d'Atari fait partie des jeux de la seconde
reprend le thème d' Aslt· ~énêraLion, au graphisme très pauHe, au~
rolds. Un vais,eau hos variantes peu élaborees. Vous disposez de
tile sillonne l'espace, re~cncs de carburant c1 d'une provision de
abandonnant derrière mh~1les, qui s'épuisent au cours de la par-
lUJ des mmcs 1errible- ue . Le Jeu ? Très simple : il faut faire ex·
m en 1 dangereuses . plo\Cr le plus souvent possible l'aéronef en -
Vous voilà au beau nemi en évitant, scion les variantes, le ~leil
milieu d'un 1ourb1I· cosmique qui vous auire ine~orablemeot,
Ion d'explosifs aux en fuyant dans l'hyper-espace ou en re1rou·
antennes t rès cha- vant ~a b33c s1eUaire. Bref, une cartouche
loui lleuses ; à repo~ante pour les plus grands, mais encore
vous d'être le trè~ agréable pour les plus petits.**
Le solei cosmique vous attire inexorablement

dizièmes de secondes. C'est peu, mais cela Beaucoup plus délicar• \OUS scmblttont les
suffit à vous menacer. A vous de les huer déplacements de votre Chas eur dt re -
pour permettre à votre bouclier de se re- pact. Grâce à son groupe autopropulseur,
Espérons que >ous ne vous êtes pas trop constituer. Une soucoupe surgit de l'es- 11 va et vient, au fin .fond du cosmos, â la
amolli dan• cette LOnc spatiale ! A peine pace ; elle fonce sur vous, tous lasers rc.:herche de faucons as<cz pamcuhers : au
reparu dans un au1rc <ecteur, vous ê1e, dehors. Et votre canon à photons est bien cours de leurs pérégrinarions, il\ foni de'
sau,agcment agressé par des engins incon- peu maniable ! ... Seule solulion, file1 vous bulle' qui sont mortelle' pour qui le' 1ou-
nus. Vous << décrochez » rapidement et dissimuler derrière les astéroldes qui, d'en chcn1 Un jeu qui exige du doig1e et une
faite~ feu. les éclairs fusent de tous côtés ; nemis, deviennent alliés : si l'aéronef hos maîlri;e parfaite du joys11ck Mall<'I. Un
ces six as<aillant~ sont pulvérisés. Horreur ! tile les heurte, vous êtes sauvé jusqu'au conseil : ne vous sctvc1 pas 1rop de l'hyper-
En voici d'autres, plus rapides, plus étroits, prochain assaut. Une canouche étonnante, espace mais branchez voire tir automau ·
leurs bombes pleuvent, certaines peuvenl choisie par le magazine E/eccronic Garnes que : il vous indiquera la dirc.:11on de vo'
même ~tre téléguidées ! J 1 vagues au to1al
pour nucu~ vous dé1ruire ... Graphi<me et
pour représenter les jeux Philips au tableau
d'honneur des jeux vidéo. Bien mérité.
fusées de propulsion. ***
Maigre un titre presque similaire, tar
bruitage ne sonl pll) bien gais. C'est dom- Hawk (Veccrcx) se rapproche plutô1 de
mage, car vos rénc~es risquent d'être mis à ***** Spact Armada. Le wl défile 'OU' \Oire hu-
rude éprruvc par Thrbllold , une canouchc UN LASER EN PANNE blot panoramique. Dans •Otre "'eur \Ont
con~-ue par Tigcrvmon. ****
Ouf, vous vous etes sorti de cc mauvais les combats spatiaux signés Philip) sonl
apparaitre des combattants, une fois encore
anim6 de mauvaises intenuons (dou~ eu-
pas, enfin, vous le croyez ! Car, dans l'es- presque tous séduisants. Combattanl dt la phémisme !) Bombes, rackets, mMLles se
pace, Charybde et Scylla oc sont pas bien llbtr1,, vous affrontez des envahisseurs po- succèdent à une cadence tnfernale, et vous
loin. Spacc Cha.<ie (Apollo) reprend exacte- seurs de mines, tout en essayant de délivrer n'avez que 60 secondes pour empêcher le
ment le memc théme que le jeu précédent au passage vos concitoyens. Le graphisme, maximum d'ennemis d'envahir •otre es-
avc.: moins de vaisseaux différents (seuls un peu décevant, est largement compensé pace vi1al. Parfois surgissent des •a1,,eaux
leurs mouvements varient), mais avec des par l'habilelé qu'il vous faut déployer . amiraux. Touchez-les, votre temps de sur-
éclairages changeants (combats de jour et Selon la varianle choisie, vous ave1 un vie augmente de 5 secondes, mais la rota-
de nuit). 24 variantes sont à votre disposi- laser en panne, ne pouvez vous déplacer, tion de la terre s'accélère ... Sidéranr !!
tion, mai> la tension nerveuse est quand <inon sur une ligne fixe, aUez à votre gui~
m!me moins forte que lors des précédents dans lout l'espace, mais à vitesse réduite, ****
MSme principe, mais effe1s différen1s,
comba1s. **
Tou1es ce> agressions vous ont épuisé.
etc. Très original 1 Ntxar offre quelque:; variantes intére,sao-
tes - tous vos tirs partenr de l'endron ou
Branchez-<lonc votre champ magnétique de ****
Re1our à Vecircx. peut-être l'ennemi le plus se trouve le viseur pour s'estomper au ccn·
protccuon et délendei-vous. Au centre de terrible des <patiaunautes. Spatt Wars re- tre de l'écran, des émeueurs apparaissent
l'ecran, vous rcprdcz tranquillement défi- prend le <cénario de la canoucbe Atari, en régulièrement, signalés par une pe111e musi-
ler les as1éro1dcs multicolores (Les sattDllh au1remen1 plus difficile... les deux vais· que - mais n'atteinr pas le ni•eau de <imu-
11taquHl - Ph1/ips). Peu nombreux, ils ne <eaux fooceol dans des éclairs bleuté>. fi. lation graphique du Vccrre~. Dommage
mettent pa; en pcril votre cxistencc. S'ils se lenl, virent sur place en un ballet mortel. pour Spcctravision, car la rapidité de cer-
heunent à votre vaisseau, ils explosent : Une \lmplic11é brutale pour un combat ans tames parties est épouslounante. Un plus -
<nudain, leur nombre s'accroît. Danger ! merci dans cette cartouche, avantagée par une démonstration de jeu se me1 au1oma11-
voire barrière magnétique vous laisse, à le joyslick fantastique de l' lndependant quemen1 en roule si vous ne jouez pas.
chaque choc, vulnérable pendant quelques Video Sy~tem. *** *** ~
67
Zardonlan
RPHELINS blême. Funeste erreur 1 Vos ennemis sont repasser, nœuds papillons, dé spatial défer-
rapides et n'hésitent pas, eux. Le type lcnc sur vous ; de plus vos réserves d'éner-
Après ces longues errances, avide, non plus même du jeu à record, qui n'admet pas le gie s'épuisent à une cadence infernale. Le
de soli1ude, mais de conta cc, vous décidez moindre relâchement et vous mène au bord rythme insoutenable a même entraîné des
de consacrer voire vie à sauver les faibles et de l'hystérie, si l'endurance vous fail dé- cas de délirium tremens particulièrement
les orphelins... Digne descendant de Noé, graves, entraînant de graves confusions
vous fondez l'arche ~smique qui va voler faut. *****
Mais c'est avec Vanguard, un des derniers- entre gâteau et fromage rond, pneu et cor-
au secours des habitants d 'Alpha Ro, un nés d'Atari, que vous avez Je plus souffert. nichon etc... etc... ! * * * * * *
sys1ème solaire en voie de destiuction. Dans un tunnel sans merci, vous affrontez
Aprè~ avoir affronlé la barrière de météo-
tous les types imaginables d'assaillants. LES INGREDIENTS
res qui entoure chaque planète, vous tentez Pourquoi ? li vous faut impérativement at-
de capturer deux petites créatures affolées. teindre la cité des mystères et détruire le DU SUCCI S
Parfois un rayon automatique de protec- grand Gond, force cruelle et malfaisante.
ùon jaillit. Gare à lui ; à son contact, vous Après cette épuisante partie, les G uerrieri.
Heureusement, votre hélicoptère spatial est de l'espace semblent presque reposants,
seriez foudroyé. Simple et amusant, Cos- parfaicernent équipé et fait feu de touce
mk Arlc d' lmagic séduira tous ceux qui ne pour peu que vous restiez vigilant. Des
part. De plus, outre une version d'auto-dé- créatures multicolores volent au-dessus ac
recherchent pas un affrontement .trop bru- monstration, vous avez la faculté, aimable-
tal. Enfin, si vous ne suffisez pas à la vous, lançant régulièremem leurs bombes
ment proposée par l'ordinateur, de conti- électriques. Parfois surgissent d'énorme>
tâche, il vous reste toujours la possibilité nuer la partie là où vous avez été détruit el
de vous adjoindre un coéquipier pour pilo- araignées qui, lorsqu'elles vous touchent,
cela autant de fois que vous le désirez. Rien vous électrocutent. Intéressante par la va-
1er la navette spa1iale qui part récupérer les ne vous empêche donc de repérer les lieux
habitants des différenres planètes. riété des situations, par la parfaite coordi-
si vous le désirez, mais méfiez-vous : la vie· nation des tirs qu'elle exige, par son gra-
**** toire ainsi obtenue risque d'avoir un goOt phisme multicolore, Les gu erriers de
Devenu un maître en combats spatiaux, amer 1 *** **
vous recevez un appel des Vars, descen- l'espace (Apo/Jo) laisse un peu sur sa faim.
dams de la mouche terrienne. Le Qo1ile les Dommage, car les ingrédients du succès
VOUS AFFOLEZ PAS étaient réunis t * * *
a atlaqué. sans crier gare et a détruit une
de leurs bases. Aidez-les à s'organiser pour Scramble, de Vectrex, ne propose pas, Très drôle quoique déprimant, Astromash
résister contre une volonté de destruction hélas, cette possibilité. Pour tout connaître (Matte/) tient un compte scrupuleux de vos
aveugle ; cela vous sera utile à vous aussi : du jeu, il faudra peu à peu apprendre à le points, même s'ils sont négatifs ! 1 Des asté-
avec les réOexes acquis lors des affronte- maîtriser, au prix bien sllr de nombreuses roïdes tombent sur le sol ; s'ils l'atleignent
ments, vous ne craindrez plus grand-chose. défaites. Nous ne reviendrons pas sur la malgré vos tirs (automaùques ou manuels)
Une ~tte Atari supérieure à la moyenne qualiu! graphique de 1' /. V.S. Mais réelle- vous perdez des points. S'ils vous touchent,
qui exige un doigté et un instinct particuliè- ment ce jeu serait digne de figurer dans une en plus d'un malus, votre laser disparaît.
rement développés. * * * * * arcade par la variété des décors, par la bru- Enfm, un missile tourbillonnant, annoncé
talité de l'acùon, tempérée par la finesse par un sifflement, ne doit en aucun cas at-
CONT E LES MONSTRES des mouvements à exercer'Sur le palonnier. teindre le sol, ce serait la catastrophe ...
D'AC li ***** Distrayant plus que stressant : à recom-
« Allo, Allo, la planète Zardon lance un mander aux plus petits. * * *
Suit alors une série de missions toutes plus appel à tous les combattants intergalacci- Brancher Oemon Attack (/magic) sur sa
éprouvante.~ les unes que les autres. Sur la ques. Nous sommes attaqués par les Kryto- console entraîne un changement total d'at-
planète Spectra, vous foncez en un par- Jiens, je répèle ... » A peine le message titude ; terminé le repos, les choses sérieu-
cours halluci nant a u-dessus des terres reçu, vous entrez les coordonnées de la pla- ses commencent ! Des légions d'oiseaux de
arides (plus praùque pour le graphisme ! ) à nète Zardon dans votre ordinaceur, enfon- mauvais augure, aux gloussements sinis-
la recherche de bases à détruire. Des missi- cez le bouton d'hyperespace cl, instantané- tres, planent dans le ciel glacé de Krybor.
les, des torpilles à têtes chercheuses tentent ment, vous vous retrouvez au centre de Vous avez beau les abattre, ils renaissent
de vous envoyer au tapis. Et le combat se commandement des Zardoniens. li écaît immédiatement, se dédoublent parfois pour
poursuit, sans même s'arrêter à la tombée temps ! Les premiers engins balistiques in- mieux vous attaquer. Heureusement, vous
de la nuit - jamais vous n'aurez plus for- terplanétaires foncent sur vos six villes et disposez de missiles guidés, pouvez « tra-
tement attendu le lever du soleil, nous vous sur la base de missiles anti-missiles. La vailler » en équipe (simultanément ou à
le promettons. (Plane! Patrol, Spectravi- place où se trouve votre cuiseur détermine tour de rôle) et des bonus vous attribuent
sion). * * * * **
Epuisant également le corn bat que vous
le point d'impact de vos tirs : tenez compte
des délais entre la mise à feu et l'explosion
de nouvelles réserves d'énergie... Parfait !
******
avez dO mener contre les monstres d'acier Et surtout, ne vous affolez pas 1 Soudain, La compétition promet d'ailleurs d'être
de l'Empi re conlre-atlaque (Parker). 35 des missiles de croisière surgissent dans un rude entre Atari et /magic. Le Phoenix
coups au but pour exterminer chacun d'en- si fnement suraigu. S'ils sont << bornés », d' Atari est, lui aussi, un modèle du genre.
rre eux !!! Heureusement, la force, parfois, pas de problèmes, mais, s'ils sont « intelli- Rapidité inégalée de l'action, changements
était avec vous : trente secondes de cotale gents », voire vie ne tient plus qu'à un fil ... de tableaux, graphisme séduisanc, le succès
invincibilité : le rêve. Hélas, le réveil était Missile Command d' Atari n'a pas pris une est assuré. Terrifiants, les gros oiseaux ne
pénible, surtout si vous aviez choisi l'une ride ; certaines vagues d'attaque vous périront qu'une fois atteints au cœur. Si
des plus difficiles parmi les 16 versions pro- clouenc littéralement sur place. Paralysé vous vous bornez à sectionner une aile. ils
posées, avec dinosaures blindés et bombes par la peur, vous restez là sans rien raire, continuent à exercer Jeurs ravages et peu à
à radars automatiques qui vous suivent à la assistant à vocre débâcle... Effondrant ! peu, le membre blessé se régénère.
trace - « no stopping l ». Après tanc de * **** ******
brutalité, tant de mouvement (on a vu des Vous avez pris goOt à la fermeté d'un sol
joueurs pâlir sur Jeurs écrans géants, frap- bien stable sous vos pieds. Finies les ma- SIMULATION SUR
pés par le mal de l'espace), Laser Blast nœuvres périlleuses dans un espace truffé
vous a presque paru reposant. Le gra- d'obstacles. La situation est-elle beaucoup ORDINATIUR
phisme beaucoup plus sommaire (étrange, plus confortable ? On peut en douter lors- De la vogue des films de guerres spatiales
pour un jeu d 'Activision) vous a même dé- que Mégamaoia (Activision) lance ses sont également nés des jeux sur les pre-
roulé. Sans méfiance, vous vous êtes dé- vagues hétéroclites sur vous ... hamburgers, miers ordinateurs individuels. Limités par
concentré, croyant vous en sortir sans pro- gâteaux, insecles, pneus, diamants, fers à les performances graphiques, ces premiers
68
ce un appel à tous les combattants intergalactiques
jeux étaient presque exclusivement stratégi- rer pour vous permettre de faire le bon être endommagé ou détruit. En cas d 'ava-
ques avec des déplacements symboliques choix. rie, vous pouvez regagner la base pour ré-
sur l'écran. Puis, est venue Star Raiders, la Aux commandes d'un croiseur de l'espace, parer les dommages et ensuite retourner au
première simulation réelle où le joueur se vous avez pour mission de défendre votre combat. Suivant les jeux, un élément ou
trouve dans le vaisseau spatial, l'écran TV base contre les attaques de vaisseaux enne- deux de ces scénarios peuvent manquer.
etant le hublot où ont lieu les affronte- mis dont l'unique ambition est bien sûr de Dans la version ordinateur (A tari 400), la
ments. Créé pour les ordinateurs Atan vous détruire. Une carte vous permet de carte est un élément de stratégie primor-
4001800, cette cassette a été élue « jeu de vous repérer dans l'espace soit pour détec- dial. Représentant plus de 100 galaxies, elle
l'année 82 ». ter l'ennemi, soit pour retourner à la base. vous indique la position de vos bases el
Ce thème a inspiré de nombreux créateurs Une fois votre destination choisie, une celle des flottes ennemies. Une horloge se
de jeu:it et cc n'est pas moins de S cartou- phase d'hyperespace vous permet d'y arri- met en route dès le départ du jeu et pro-
ches pour le VCS Arari et de 2 pour l' Ince/- ver dans les délais les plus brefs. Le combat gressivement les ennemis s'approchent de
li vision de Martel que nous allons compa- s'engage alors, pendant lequel vous pouvez vos bases. Lorsqu'une d'entre elles est en-
cerclée, vous disposez d'une minute en
temps réel pour la dé!Jager. Vous déplacez
un curseur dans les diverses galaxies pour
indiquer vers laquelle vous désirez aller. Un
compteur vous indique la somme d'énergie
requise pour chaque déplacement. Une fois
la destination choisie, vous entrez dans la
phase d'hyperespace.
Dans les versions console de jeu, seul Star
Voyager ne présente pas de carte galacti-
que, les plus réussies étant celles de Pbaser
Patrol el de Starmaster ~ur le VCS, celle
de Space Spartans pour 1 Intellivision.
A noter:
• Le graphisme exceptionnel de Pbaser Pa-
trol.
• La faiblesse graplùque et stratégique de
la cane de Star Raiders ( VCS).
• Le concept un peu différent de Space At-
tack et de Space Battle où vous possédez
plusieurs groupes de vaisseaux qu'il faut
envoyer à bon escient contre telle ou telle
flotte ennemie.
ALIRTI ROUGE 1
DANGIR
Sur A tari 4001800, une fois choisie la desti-
nation, une phase d'hyperespace vous fait
traverser les galaxies à des vitesses ultimes.
Des effets sonores à base de basses fré-
quences, le défilement des nuées d'étoiles et
des météorites, l'obligation de maintenir le
vaisseau sur sa route (le moindre écart à ces
vitesses vous déroute terriblement), tous ces
éléments font de la phase d' hyperespace un
moment étonnant, surtout sur un grand
écran.
C'est certainement la phase la moins bien
rendue sur les consoles. Seul Starmuter
lire son épingle du jeu, mais loin derrière
cependant.
Si la phase d'hyperespace vous a emmené
dan s une zone occupée par l' ennemi,
l'alerte rouge vous avertit du danger. Un
ordinateur de bord vous donne l'orienta-
tion, les coordonnées et la distance de l'en-
nemi le plus proche. Avec le manche à
balai et le sélecteur de vitesse vous réalisez
le contact. Si l'ennemi passe derrière vous,
vous pouvez afficher à l'écran le hublot ar-
rière.
Vous êtes confronté à trois types d'enne-
mis, dont un est particulièrement redouta-
ble - puisque doté comme vous de bou-
cliers protecteurs, il doit être abattu
pratiquement à bout portant. Le réalisme
des combats est poussé à l'extrême. Si au ~
69
Des simulations de plus en

TILTOSCOPE
1 \ Pt. D' AP P 'IUJL AIARJ 400 800 AT AR 1 \ çs \tATffL l'ffELLIH'-10'

PHA ES CASsEnts ~ ST ~R RAIDERS s TAR RAIDlRS STAR STAR PHASER P.\TROL SPACEATIAC K SPACE SPACI:!
DVJH (Atart) (,\cttvUIOn) VOYAGER '(Sm Path) (Mau el) BATILE SPARTANS
"'"''
• 'Ill llL BA:;f~
>-
Plu,icun 1
MASflR

4
(lmagtC)

-
(M1<ro-Vid~I

1
M.NETWORK

1
(~aud)

1
(MauelJ

l:.."'ff\llS Enm 1l <t lO Un ..W sroopo


Uafou
Entre 9 <t li - A d6,:,lU~nr,
CtfUIJIS IOtll cache.
lsroupa l sroui><• 6 aroupcs
96 tDUJmW!I
.
--
C .\RTI Dl\ l'RS

ORAPHJS\IE
COMPll:\ITli
Enr.Pc rcq be
Trmpo «oult
•• •
••• • * *.

Cncrii< '<Il UÏS<
l<lftPlf<oul<
**•
•• *
-
-
-
..... .
Enns!< requise
lrmpo écoult

*•••
1
*• •
•••
- -
•*•
•••
•••
-

•t.:on• \• • *
11\ PI llt SPA( l' • • • *. • ••• - 'Ion 'Vll\&41i~ - Non \ 1lU~1it UlilaliJ.t

- J ljpn
~D ....üUalL\t

'1ypcs
A5>AILLANTS

' TIRS
VISŒR
...•..
+ ou difh-.::1lcs
à ah.ure

• ••
t ou - d1fficdn
• 1b11trc
•*•
•••
Un •wl t)pc

**
•*
lJ n seul t yp<

••*
••* . .......
Un .cul typ<

..
Un seul typo

*•
• •• •
t,;n \CUI lypt

•••
• • •• 1
1
Un 5Cul typt

•••
•••
"bd'._ 1
0
'ib. d'mncmss Nb. d auteml> AJate, Cluono '~ d'...-il
0

IE.'SEIG'l:\Œ.' TS Coordolmén n Fncrpc Pude-


00" "t:; p AJl. duW>cedtlaabk Enerpe Ooaunqo bttpt Enerp< <tnb de .. ni> de de bord
1 f T.\BL.EAL , ..... Ene1SJ< Radar blat Dummaa<- dwlait\ ruU<Un R~
CO\I BH DE BORD
llad.>r . °"""""''°' °""'-"' . it.d&r IUf'\ 1\ ann IUO'!\o&RU doa.nQ pu
lntdlm>i«
' IJ[G ~ I~ !J>Olliblnl CBO CBO ca -- cao -- -- IJmrê pan1dltmau
c- Boodotr Ordul
\l..Nf Scanntt• Radio
111 fh SO~ORIS
~" R

•• • •• .. .. ... .. ...
M \1 R

.. '* ..- ••
s
.. . .. • *
ablmt. ou dt.nu e

••••
lnttll•\IC*'."'l"
* • -•
GRAPHIS\IT: • .. * * * * ••• • • ••• ••• • • ••
REAUS\IE ••••• * * • • • ••• • •••• *• ••• *• • -
REALl,\IF. •••• R.,ouràlaNJ<
non ri.walist
•• ........
Pb dt rteour R"""' i 111 t>tie
aon " iua.liK
R<tOlltila t.w Retour 1 il bue Rt'toutt4t-. -or
000'~ DOGmuùle llOll Vl}u.a..L'C

...• mlll lmpon&nl m&u JlDporlUI


dant.illltaltpe d&rulatlmqie
RI lot R GRAPHl"1E •••
•••*
- - - - - -
" I.."
ADRESSE •*• • •• •• *• •* ••
'"'. Sl RATEGIE
"8 DE JOt.:Et: RS
•••
1
*1 •
1 1ou2
- •
1
•1• •••
1(ou2
• ••
l
ld\tfUU'tS qui ,·entraident)
PRI\ 1:.n,1ron '~0 f A"ec unt mantuc ( ft\lfOn En.. uon lllO F a>ec la En\llron En"lron En\.iron 3?0 f
'°"'ron JAO f- •IO F JRO f C'.t.."IOKhc dt lllCutOUC
Seu.t 170 F
JOO F llO F

70
EXCLUSIF

plus terrifiantes
momem oil vous 1ra•·ersez les débris de
l'ennemi que vous venez d'abanre, vous sé·
lectionnez le hublot arrière, vous voyez les
débris s'éloigner len1emen1 dans l'espace.
Ces combats. qw deviennent très violen1s
quand vous sclectionncz des m•eaux de Jeu
Clevés, occasionoenl de nombreux domma-
ges 3\ ant une éventuelle destruction • •os
canons, voire bouclier de proteclion, vos
moteurs peuvent être endommagé> ou dé·
truits mais au,si votre ordinateur de bord
(pl11> de remcignemcnts de posnion ni de
distance), votre radio (la carte galactique
devient muette) ou encore votre Long
Range Sean. Le LRS est une aine supplé·
mentaire, une sorte de radar qui marque le'
positions respectives de votre vais~eau de
l'ennemi et de la base dans l'espace. Bien
utile, sunout si d'autres instruments sont
endommagés.
En cc qui concerne les consoles de jeu, le
tableau indique pour chaque cartouche les
éléments présents par rapport au ~cénario
original
A no1er:
• Seul le Star Raiders (VCSJ a plusieurs
1ypcs de vaisseaux ennemis.
• Le réafüme du tir sur Phasu Patrol.
• Une première chez Matte/ : un certain
nombre de rense1gnemenu utiles à la pour·
suite des combats sont émis oralement par
des voix - masculines ou féminines. L'in-
telli&ibililé n'est bien sOr pu parfa11e. sur· Sig e reconnaissance d e tous les branchés des 1eux
tout dans la version anglaise qui étai! celle
de l'essai. Une version française est prévue. électroniques Vo1c1 le TILT-SHI RT
Soigneusement confectionné en pur coton interlock,
•no R AU BERCAIL
Endommqé ou à coun d'éner&ic. vous re·
dans le_.. ____________ _
c est un produit HMade in France·. 11 n'est pas en vente
c mmerce. alors commandez-le vite Prtx 40 F
tournez de terni>' en temi» recharger vos
bannies à votre base. Les élé111ents de re- 1-
cherche (ordinateur de bord, Long Range BON DE COMMANDE 1
Sean) sont les m~mes que ceux qui permet· 1
tent de détecter les ennemis. Une phuc TILT-SHIRT 1
d'hypcrt<;pace vous permet ensuite de vous 1 /\remplir et renvoyer
y rendre. Une fois le contact é1abli, un accompal(ne dt• 'otrt• rt·11lemt•nt a 1
petit LEM de dépannaac se dé1ache ci vient 1 TILT 2 rue de• Italien~ 7500'1 Pari<
1
vous réparer et vous ravi1aillcr. Et le 1 Tail le Quanti lé Pm, Total

j:: ... 1
combat peut recommencer, l'Empire
compte sur vous. 1 36138
Pour les consoles de jeu, seul Starmasttr
1: ··· 1 ··· 1
visualise le retour à la base avec une phase 1
d'amarrage relativement difficile. 40142 1
Le retour à la base sur Space Bau le ou 1
Space A1tad1 sen à d'autres fonctions que 1
de réparation ou de ravitaillement. li vient 1 of 8.50 ~
s'inscrire dans la stratégie de défense de la
1 TOTAL G ENERAL ... [ .......... 1
1
base.
Avec Star Raldeni on quitte le domaine du 1
jeu simple pour entrer dans celui de la si- 1 Nom _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __
mulation. A en croire les rtsultats des hit· 1
parades où il a ttt élu « meilleur jeu de
1 Prénom ________
1
l'année 82 » ce 9•pe de jeu a les faveurs de 1 N° _ _ _ Rue _ __
la majorité des JOueun. Avec la baisse de 1
prix des mémoires et l'amtlioration specta- 1
culaire du araphique disponible • ur le•
Code postal ~·~~~~
1
micro-ordinateurs et les c:on~les de jeu, 1
l'avemr devrait leur apponer cc qu'ils wu- Ville _ _ _ _ __ 1
haitcnt : des •imulations de plus en plus 1
terrifiantes. Vision d'avenir ? Co-101nt mon règlement par 1
J.M. BLOTIIDUJP. GILDICFLLI 1 ;:J Chèque bancaire D CC P a 10<dre de TILT Io
- i
LES SUEURS FROIDES
les Jeux d 'arcade font encore dans le terrifiant.
Et les flippers dans la perfection . C ' est du moins ce qu 'il ressort
de notre dernière incursion dans un univers qui n 'a pas fini de vous surprendre ...

MILLIPIDI dans des endroits fixes dont vous pouvez


déclencher te li r à tout moment.
Comp,.tement renouvel6 1 Plus fort,
Des survivants? Dans la salle d'arcades
plus dllllclle, plus r1plde 1 Aprb C•n· où nous avons testé le jeu, il n'y en avait
tlp4de, voir Mllllpèd•. Les terribles pu· pas beaucoup.
n1l1ea sont de retour
Ce nouveau Jeu d :i ·cades arr ve tout MILLIPEDE d'Atafl it * it *
oroi1 des USA oû 11 recueille un succè::. aUCK ROOIRS
fou On retrouve le stress et les sueurs On est prl6 d '1ttacher sa ceinture,
froides de Cent1pède, mals multipliés par perce que Buck Rogers, ça d6collle !
bien plus de 10 1 Entre autres bestioles Dans la foul6e de la bande de11ln6e,
sympathiques. Il y a l'araignée, l'abeille, du lllm i 9r1nd spectacle bourré
la 1be ule, le moustique et autres scara· d'ellets s1Mcl1ux et d'une s6rle qui
bées felt fureur outre·Atlantlque, on en a
le ioueur est rarcher qui 001t protéger pour un bon coup de tension nerveuse.
son temto11e contre les nsectes marau· L"aventure du personnage légendaire est
oeurs, des insectes qu1 deviennent de fidèlement reconstituée. Mais le plus sai-
plus en plus agressifs à mesure que le sissant est l'impression d'être réellement
ieu avance Quant au Millipède - vous aux commandes d'un vaisseau spatial,
savez. la chose gluante qui dégouline du tant les images sont bien rendues. Ce
haut de 1écran 1usqu"au sol - vous dis· que vous voyez. c'est ce que voit Buck l'imaginer) et vous devrez re1oindre votre
posez en plus du tir courant de quatre Rogers sur son propre écran base
bombes de D DT placées sur l'écran Le scénario est en plusieurs séQuences. Les différentes phases de 1eu présentent
Incontestablement la plus terrifiante es1 de sensibles variantes puisque dans la
bien celle du • trench • dans laquelle 11 première vous vous contenterez de proté·
faut piloter dans une sorte de •vallée de ger le pont qui sera construit progressive-
la mort •, éviter les vaisseaux ennemis et ment et automatiquement et dans la se·
maintenir son cap coOte que coûte. Le conde ce sera à vous que reviendra la
1eu existe dans une version • debout • et délicate construction.
une version • assise • à laquelle on don· Votre tir peut être vertical (de haut en
nera - comme 1ou1ours - une large bas). ou latéra (à droite ou à gauche)
préférence. C'est Incontestablement le tir latéral qu
BUCK ROGERS de Sega ***** 11t
est le plus précis, mais c·es1 aussi celui
qui vous expose le plus au tir de •'ennemi
SKYARMY
L'h61icopt•re 11mble être l'instrument
SKY ARMY de Karateco * 11t

ld6al des 1rm611 modern11 tant d1ns SATAN 'S HOLLOW


111 guerres r6elles que dans 111 guer· Le maitre des tén•bres vous convie i
r11 de jeux 61ectronlques. Sur les un Jeu qui n'a rien de morbide mals qui
micro-ordinateurs, Chopl/fter lait un n'en demeure pas moins effrayant. En-
malheur, gageons qu' ll en 11ra de tour6 de gargouilles grlmeçantes et de
même pour Sky Anny d1n1 les arcs· cr6atur11 lmmortellH plus horrlblH
des. les unes que las autre,, Il r•gne sur
Vous pilotez un hélicoptère très maniable son antre. Aucun mortel·ne traverse le
dans un espace aérien infesté d'héllcop· pont de la Mort qui enj ambe la rivière
tères ennemis qui vous tirent dessus allé- de Feu. Lucifer ne c ra int personne
grement (et précisément !) et cherchent dans son Infernal monde aouterraln .
aussi (c'est bien naturel) à vous percuter Peraonne?
Tout en cherchant à éviter ces pièges Peut-être pas D entrée de 1eu - h s·
vous ne resterez pas inactif s1 vous vou- toire de vous mettre en condition - re·
lez aider votre armée à remporter la v1c- tent1t la wagnérienne musique de La Wal-
1oire. Votre mission précise cons1s1e à kine
porter des éléments de pont d'un point de Maintenant, vous êtes en forme pour af-
rendez-vous jusqu'à la verticale du fleuve fronter les gargouilles hideuses qui vous
qui sépare vos combattants du champ de assaillent Elles se présentent en forma-
ba1a1lle. Quand vous aurez achevé voire tion et vous lancent teurs charmants
mission. les fantassins pourront gamba· petits œufs de feu et de tonnerre. Elles
der sur rautre rive pour aller massacrer cherchent à détruire le pont sans f n
les méchants (heureusement vous ne ver· Mais elles ne sont pas seules et vous de·
rez pas celte scène, mais 11 suffit de vrez aussi éviter le souffle mortel de la
tête de Satan qui apparail périodique· devez voler très vite et les détru ire.
ment et grossit à chaque seconde Dans la phase 2, l'araignée rôde
Votre diff1clle mission est de détruire ces autour de vous... pour mieux vous
satanées bestioles (c'est le cas de le cerne r, mon enfant... Votre es·
dire) et de construire le pont en gagnant pace de survie se réduit et vous
ses pièces l'une après l'autre (pour ceux devez utiliser vos armes avec
qui se demandent à quoi peut bien servir beaucoup d'adresse.
ce pont. 11 est recommandé de ne pas Phase 3, que peut·il encore arrl·
s'inquiéter : ce pont ne servira à rien de ver ? Des scorpions, plein de
plus réjouissant qu'un combat ultime scorpions dans une caverne, des
avec Satan lui-même). gros, des petits, et tous voraces.
Une fois le pont construit votre combat Les bêtes sont cuirassées et seul
pour le bien peut commencer 1 un coup précis et pointu peut les
Pour riposter, utilisez la commande de tir mettre à mort. Faites attention aussi
et la mire judicieusement placée pour aux araignées chargées de les défendre.
a1uster le lancer de vos roquettes (céles· Dans la phase 4, le voyage continue dans
tes). Utilisez aussi le bouclier pour vous un labyrinthe de toiles colorées qui cache
défendre et détruire les ennemis. Mals at· d'autres insectes oppressants et invulné· (mais elle sera peut·être défin1t1ve) de
tention. le bouclier consomme de l'éner· rables (attention aux cauchemars si vous votre périple approche. Tenez.vous prêt a
gie 1 A trop l'ullliser, on se retrouve dé· restez trop longtemps devant l'écran). entreprendre un autre voyage horrible
muni (proverbe angélique).
Dans le conflit ultime vous n·aurez pas le
Enfin, dans la phase 5, la terrible veuve
noire vous recoit en personne. La fin
SCORPION de Zaccaria ** **
Olivier CHAZOULE
temps de faire votre prière tant le combat
est Intense. mais consolez-vous, certains
ioueurs parviennent à sauver leur âme au
prix de scores remarquables et s'en re·
tournent chasser des Salans encore plus
sauvages.
SATA N 'SHOLLOW de Bal/y Midway
**** JOUST
La grande nouveauté de Joust est de
permettre à deux personnes de jouer
simultanément. Elles peuvent se
c ombattre l'une l ' autre ou bien
combattre ensemble un ennemi
commun.
On entre dans un monde mythologique de
fantaisie. Chacun manœuvre un oiseau.
Le premier joueur est une autruche. Le
second est une cigogne. Il faut détruire
les cavaliers ennemis montés sur des
buses. Mais attention aux ptérodactyles
mortels qui ne manqueront pas de surgir
plus tard dans la scène. Ils fondent sur
les oiseaux pour les attronter.
Survivre à cette première partie de jeu
vous permet d'accéder à la série des
phases dans lesquelles est octroyé un
bonus de 3 000 points à tout joueur qui
ne perd pas un seul cavalier. Dans ces
phases, il est également recommandé de
piquer le plus d'œufs possible pour ga·
gner des points et empêcher les ptéro·
dactyles de surgir en trop grand nombre.
JOUST de Wiiiiams *** *
SCORPION
Un remarquable graphisme pour un {eu
terrifiant, c'est la première lmpress on
que donne le Scorpion. Et puis on
s'habitue, on surmonte sa terreur et on
se lance dans la bataille pour réaliser
la meilleur score possible.
-Gardez à l'esprit la contrainte énergéti·
que tout au long du jeu : le carbu rant est
limité (il ne manquait plus que ça !).
Dans la phase 1. les animaux tueurs se
placent sur votre chemin et tissent leur
toile scintillante Pour vous sauver vous
Buck. Rogers 73
des machines ayant vulgarisé, à travers prendre par ses ennemis héréditaires. S'il
le monde, son nom et ses graphismes, n'est pas trop téméraire, il regagne l'un
pour se présenter comme un jeu vidéo des 2 accès du plateau du flipper, et la
doublé d"un jeu de pinball, et vice-versa. bille d'acier poursuit son existence 1us-
lnky, Btlnky, Pinky et Clyde hantent ici qu 'à sa sortie où le jeu reprend en vidéo
une succession de nouveaux labyrinthes Malheureusement pour Pac-Man. le repli
qui se distinguent également par l'ab· vers le pinball lui est interdit maintenant ·
sence initiale des capsules fortifiantes et la meilleure chose à faire est de jouer le
la percée de 2 sorties, ouvertes ou non, à kamikaze, d'effectuer tout le parcours et
la base de l'écran. d'obtenir ainsi un labyrinthe différent
Le Pac·Man se promène donc selon son mais pourvu des précieuses sorties..
habitude en empruntant toutes tes voies En vérité, ce qui précède n'est possible
de circulation, gobant un fruit ou une cap· que si la phase • pinball • a été rentable,
suie, pourchassant les fantômes bleus de si les drop-targets ont donné les précieu·
peur, et cherchant à regagner le plateau ses capsules fortifiantes, si les passages
du flipper où l'attendent les armes 1ndis· ont augmenté la valeur des fruits ou ac-
pensables à sa mission cordé une traversée du passage secret
Le cycle d'une partie se déroule ainsi , en survltesse, etc.
DIS P RIMES IMPORTANTIS Pac·Man essaie de parcourir toutes les Le flipper permet aussi de gagner une
Second grand format " Stern •, « Chee· allées du premier labyrinthe sans se faire extra-ball, ce qui équivaut à une vie sup.
tah ,, se distingue par les différentes
explol tatlons des séries de drop-tar·
gels.
La première série de ces drop-targets, au
sommet du plateau. accessible par les
bumpers. fait progresser le mu1t1pllcateur
de bonus (coefficient 2, 3, 4 et 5)
La seconde séne, un peu plus bas. re-
prend le principe des • Jackpots •. en de-
mandant l'alignement de 3 étoiles de
même couleur Chaque drop·targel doit
a1ns1 tomber à l'instant précis où se pré·
sente la couleur choisie, matérialisée par
une lumière courante.
La série médiane, composée de 5 cibles
doit être exécutée plusieurs fois dans l'or·
dre 1 • 2 · 3 · 4 · 5.
Des primes importantes et avantages ré-
compensent chaque étape. A titre
d'exemple, la seconde réussite de la
combinaison accorde la valeur du bonus
dans l'1nterm1nable couloir latéral gau-
che : soit un maximum de 500 000 points.
Enfin une quatrième série complète épi·
sadiquement le t rava1I des précédentes et
éclaire un exlra-ball concrétisé sur l'uni-
que cible fixe de l'appareil. Deux passa-
ges, ainsi qu'une cible tournante, a11ri·
buent également des extra-balls en
concordance avec deux autres missions
à réaliser Les passages primés d'un spé-
cial sont également Indépendants
Dans les pays interdisant le gain de par·
t1es re1ouables. dont lItalie, Cheetah ut1·
lise alors une mémoire cumulant les
extra-balls selon le principe • add-a-ball •
inventé en 1960 (• Flipper» de Gottlieb,
oct. 60). Le 1eu imaginé par Harry Wil·
llams devient. dans ce cas, une exlraordl·
natre machine à concours. records. voire
marathons ..
NOUYIAUTIS 1
UN REJETON Dl PLUS
La famllle u Pac·Man " s'agrandit : l a
cigogne Bally nous livre un rejeton,
poursuivant la lignée issue de Pac·
Man, Super Pac·Man, Mr. & Mrs. Pac·
Man, qu' ll s'agisse de vidéos ou de
flippers.
Le bébé hérite donc des ca ractéristiques
74
plémentaue (dune manière généra e,
Pac Man dispose de 3 vies par partie),
mais aussi des captu res de la bille durant
lesquelles une Incursion vidéo est poss1·
ble
Enfin, 1'eppare11 peut donner des parties
rejouables (uniquement au sc or e) et,
commo tou t flipper. décourager à tout
Moment les abus par son • tilt •
E_ri conclusion Baby Pac·Man fera encore
parer de lui, 1on 1mag1ne SMS peine des
records se tenter en solos ou en équipes
réun ssant des champions de la vidéo et
des champ ons du p nbal En bref le
bébé a tout l aven r devant lu
Quelques conseils utiles à l'exception
des premières secondes de ieu, l 1tiné·
ra re type Pac·Man dans e labyrinth e
n'est pas poss ble considérant les divers
tracés successifs à réu ssir et la pré·
sence ou non, de capsules fort1t1antes
( 1 à 4) ainsi que des sorties vers le fhp·
per
Dans le pire des cas. sans capsules ni
replis l 'on peut simplement conseiller
d e'facer le plus possible de pomt1llés
dans les allées en semant ses poursui·
vants par l'usage intensif du • tunnel •(ou
passage secret)

coins de l'écran La cible centra e feue way s acharnent à gêner l'édit cation
permet l'extra-ball par te méme principe O "berr·s Ouest dispose. pour ta m se en
de répétition, un timer réduisant toutefois scène de cette histoire traduite en flipper,
la durée de ses apparitions. Cette drop· d'un plateau anticonformiste au possible
targe! , ainsi que son emplacement libre, Détails à suivre...
est un véritable piège car les billes rebon· FLIPMANIA
dissent vers la sortie du plateau Par pru Après la liste des modèles 61ectronl·
dance, Il es t préférable de Jouer tes quea Gottlieb, voici Wl/llams, second
angles supérieurs accédant aux couloirs grand nom de Chicago avec ses 300
latéraux : les drop·targets et la bille pn fflppers dlll6rents proposh depuis
sonn1ère seront néanmoins percutées 1n 1947. Considérant la rareté des Lucky
volontairement si l'on conserve à la bille Sevan, Scorpion et Algar dans
un déplacement vif et permanent La bille l ' hexagone, ainsi que le début de
lente, sans Inertie, est vouée à sa perte commercialisation des derniers de
Immédiate cette liste, la fllpmanla n'est décelable
Enfin, Il ne faut pas oub 1er que le pas·
sage droit, ou •tunnel •, donnera au Pac
Man une vitesse supérieure lors de ses
......
qu' à partir de 15 machines alfron·

traversées du tunnel vidéo Faute d 'y HOT TIP (1) BLACKOUT


prendre garde, notre héros risque de se LUCKY SEVEN SCORPION (2)
Jeter dans les bras du fantôme patroull WORLDCUP ALIEN POKEll
CONTACT(2) ALOAR (2-7)
lant aux abords DISCO FEVER (8) BLACK KNIOHT (3)
IXTllA 8ALLS POKERINO (2)
PHOENIX
JUNO LE LORD (3)
PHARAOH (3)
La r6cente coupe du monde de foot· FLASH SOLAR FIRE (3)
Le jeu de tllpper se présente par contre ball Inspire les constructeurs am6rl· fRf~MrE WARS (2) BARRACORA
HYPERBALL (4)
dans une permanente configuration, ré calna et europ6ens. TIME WARP (8) COSMIC GUN'FIO HT
serve faite de la bille prisonnière station Après l'italien SOccer Kings (Zaccaria), LASER BALL (2) VARLOK
GOROAR(e) DEFENDER (51
nant è droite, ou à gauche dans sa pri !'Espagnol Spain 82 (Ptaymallc), voici Strr· FIREPOWEll TtME FANTASY (5).
&On en forme de fer a cheval. Ce gadget ker de Gottlieb. Outre le thème commun ,
de prem ère Importance permet la cap- l'on retrouve sur chaque appareil une vo- 11); ••.ste en liecuo-méc<lmQu• (l'IOfl •.cr~
ture de la bille de Jeu dans les trous. ce lonté d'onginahte et ae renouvellement (2): • Wlde bOdy • {pla·eau llro-/
au éQurvaut au retour sur l écran d1sPo- dtdées (3) : • MU!W<M! • (tJo<A)I" platHu)
sant au minimum d'une capsule d'éner· Il y a eu Space lnvaders. puis Pac·Man et (4) : mactur.e apparent'6 a"• pmoa ~
g e et du repli autorisé par une sort1q uni· Defender, et maintenant un nouveau pour u ""'8n1Aoon iclentoque
transfuge du vidéo d"arcade vers le pin· (5) ; modèle à 2 JOUBUfS 12 rab H u• )
Que (8): premtef ll'P()er panant (en eptoon)
Les quatre drop·targets 1aunes doivent ball O "bert de Gottlieb Vous retrouve· m: prororype sans su1re
élre tombées Inlassablement pour obtenir rez O "bert, le héros. sur sa pyramide de (8) : • Banana fltppers • (modèle équlpf oe 1 ~·· .,.
les capsules correspondantes aux quatre cubes dont 3 v1la1ns, Coily, Ugg et Wrong curvés) (Suite p. 79)
75
Tél.: (37)36.29.71
Télex: 760 830

GROSSISTE SPÉCIALISÉ DANS LE JEU VIDÉO


RECHERCHONS REVENDEURS SUR TOUTE LA FRANCE
Livrons tous départements de FRANCE. CO~ SE , MONACO. ANDORRE

toutes marques compatibles avec AT AR! et bientôt MATT EL

ACCESSOIRES :

1
'

'.
'.
-~
t~'

1

'
..:...:-
,,
GOLF STICK - EMCAVISION
1er accessoire fabriqué en France par EMK
Faites de vos manettes ATA RI un JOYSTICK de JEUX d 'ARCADE !
prix public ttc . 39 F
(Revendeurs. consuhez nous)

QUICK SHOT un vrai joystick de COMPETITION


proposé par SPECTRAVISION
prix public ttc : 195 F
(Revendeurs. consultez nous)

UNE QUANTITE INCROYABLE DE NOUVEAUTES CHAQUE MOIS !


7 Nouvelles Marques prochainement, n' attendez plus, INTERROGEZ NOUS ...
- SECTION JEUX ELECTRONIQUES : TIGER
- SECTION TELEPHONIE : les meilleures marques de téléphonie sans fil
COMPOSEURS EMP à des prix incroyables ...
-SECTION ORDINATEURS DOMESTIQUES : Création d 'un nouveau secteur commercial
c oncernant les ordinateurs domestiques et leurs programmes.

PARTICULIERS :
' MEME PERDUS AU MILIEU DE LA JUNGLE. VOUS POUVEZ RECEVOIR LES DERNIERES NOUVEAUTES DE JEUX VIDEO
j Ecrivez à EMK BP 133 28113 LUCE Cédex en )olgnam •!>OF de timbres à votre coumer afin de recevoir notre catalogue et promouons mensuelles
: '---~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~----'
... Faites plaisir
à vos enfants, à vos amis,
à vos parents.
Offrez leur un abonnement
d'un an à
prr .,,.,. ( ldeat.. ,_:! ;;n ar '6 '>t.."T'e•os 'l a per >C/.'~t
t"" \..ori•rp
s •eg,ea1..e "~ F se.., A""E ~·a, e

De la part de:

Nom

Prénom

Adresse

_Code postal'-'--'-_,_.........

Ville


Nom Prénom

Adresse
Our vouspouvezfa1recadeauàvosamisouparents
d un abonnement d'un an (6 numéros) à TILT. Et ce, - - - - - - - - - - Code postal C......-'--'---'-'
en prof1tant de notre tarif spécial: 72 F seulement au
VIIIe
1eu de 90 F,(pnx au numéro,)sOlt 18 F d'économie. ~
Profitez vite de ce "prix d'ami" et faites un '--~~~~~~~~~~~~~~~~-i i
cadeau apprécié à couo sûr 1
... A
l1
l
1
1
l Offrez un
1 cadeau qui plaira
1 à coup sûr!
Offrez un abonnement à
1

1
l
l
; i
HAR•T WILLIAMS 1
la publicité repose sur leur createur, c est
Je cas, entre autres. du Signal et du Traf
L'INYINTIUR DU TILT tic signés H W1ll1ams. Après un court
passage chez Rock·Ola, c'est chez Exh1
De toua l es personnages qui ont fait, bit que se distingue alors notre ami, qui,
depuis 50 enn6e1, !'histoire du Plnball avec un ingénieur en électricité de cette
et de son Industrie, le plus engagé et firme. Lyn Durant. fonde United en 1941
l e pl us atta chant est Incontestable· Le conflit en cours réduit leur activité à la
ment Harry Wllllams. rénovation de quelques machines anc en·
Le • Thomas Edison de 1 industrie des nes dont une bonne partie fabriquée pré·
P nba Js • entre dans la corporal on en cédemment par Exh1b1t. En 1943, est
1929 Son act v té prem ère est lélabora enf n formée l'entreprise qui porte son
ton de nouveaux plateaux à part r des b I· nom Williams. dans Jaque Je entre Sam
ards mécaniques ex stants d spornbles Stern en 1947

LI COIN DIS MONSTRIS


Les liens qui unissent 1es p1nbal s et le c
néma se manifestent déJà en 1948 quand
sort le ftlm de W1lham Saroyan • The T me
Of Your lite• A rentrée des sa es de c
néma les plus importantes ou ce f m est
présenté, e • C.M 1 • ou Con Mach ne
lnslitute installe un billard électr1qu;;
géant destiné à recueillir des fonds dest1·
nés à la • Damon Runyon Cancer Fund •
Cette fondation contre le cancer était
alors aidée par le C.M 1., composé des
en t•és grand nombre. Cette • rénova· Passionné d'aviation et pilote confirmé. firmes Chicago.Coin. Sally, Williams, Got·
ton • qui ne peut être que prospère Harry devient distributeur des avions Mo· tlieb et United
quand on sait qu'un modèle comme Je rane·Saulnler mais l'automatique et son le pinball The T1me Of Your L1fe a donc
Bal y Hoo a été construit alors en 50 000 contrat avec Williams Electronics. qui est été construit par Bally avec la contr bu·
exel"'lplaircs u1 vaut déjà d'être remar· passé (avec United) à Seeburg Industries, lion de ses amis constructeurs du C M 1
qué par Sol Gottlieb, frère de Dave Got· restent les plus forts puis la machine. dont la partie coûta t 1.n
tl eb fondateur de cette firme qu lu pro- Ces dernières années, après avoir été quart de dollar. subit les assauts des
pose alors un pourcentage sur la consultant de Brunswick dans t élabora· Joueurs perchés sur des caisses en bO s
fabr cal on de b ards construits selon tian de ses ptnballs pour partlcul1ers du genre de celles que l'on peut var sur
ses dées (Home·p1nballs). Harry a re1omt son ami le document c1·contre De gauche à
En 1932 Harry nvente un système des Sam Stern Depuis 1977, ce dernier a droite : Lou Wolberg (Ch•cago<;o n) Ray
t né à sanctionner a tnchene. c·est le repris l'ancienne Ch1cago-Com, la trans· Maloney (Bally), Harry Williams (W1f·
• Stool P geon • dont est équipé I' Ad· formant en Stern liams) Sont absents de cette photo de fa·
vance En entendant un ioueur qu .mal· Tous les grands formats de la firme, Big mille Dave Gottlieb et Lyn Durant (Uni·
menait l'un de ses appareils utiliser le Game, Cheetah, Flight 2000, Free Fait, ted)
mot • lilted • pour qualifier son désap· Split Second. portent ainsi la signature de
po1ntement. Harry Williams donne alors le celui qui est maintenant considéré à
nom de •Tilt • à son Invention la plus cé· Chicago comme • le Patriarche du Pin
lèbre ball •. Jean·Plerre CUVIER
le principe de ce premier mécanisme de
contrôle est très simple · une petite bille
d acier repose sur un piédestal dont la
part e supêneure est concave: lorsque le
bl tard est remué. la b lie tombe dans a
coupe! e qu a pour centre le piédestal qui
descend au début de chaque partie, pour
·écupérer. par gravité, son chargement
En 1933. Harry ntrodu1t l'électricité dans
le Contact qui en outre, reçoit la première
sonorisation grêce à l'adaptation, sur ~
quelques modèles, d une sonnette du
f
genre carillon de porte d'entrée.

'----"'=''' '934. Bolly '"'°"'de< modèl" '""{


PHIUPS:
l:ECHEC EST UN SUCCES
Une bonne surprise. Le nouveau jeu d'échecs de Philips -
une cartouche et un module à brancher sur les consoles de la même marque -
s'est comporté en maitre. Confronté aux meilleures machines actuelles.
il s'est révélé un adversaire respectable.

Le roque
par déplacement de la tour

80
24
25
26
27
28
\' 29
30

31 ''li
32
33 t
34 14' lt ... ..-
35 T• F 1
36 TJ 1 r1.
37 J1 •b
38 T1 hh X(f~
39 lx; Tq8
40 U1f 1 <''1
41 Hi f(
42 l !' l T ~qL
43 l ·<.;'1 lfJxgr,
44 l lr,t ;4
45 11 1'
46 l 1 rb
47 l j T J·1
48 •
49
50
51 Hl
X 'I
rP1
Î'.jl .
52
53
54
55
56
57
58
c.. j.!
59
60
61
62
63
64
p 1rl f t
Un partenaire astucieux 6 )U'-1 u·1 d . . ar t3g
7 l" <J q,ispil P <'n 1ar ·
8 ( f our to Jt l fa1f ,.,, ....
reux du ~.11 !C>LJ1l' d une v1s1on ;r t t
9 R - Dx t
courte de p,11t1• Le sco en .i a1or pr
10 " ÜX(b
lite pour .,,. rC'<,sa 1r LP C 1010 a ,-pr'"
11
12 '"
.)x'E
D't +
c xt6
dant •t''alisl' "" partre solide conf•
dùversa1r•" •ll' l.t force du SC9. cr au
13 (' ' c:6 prouve Id re1a11w otie reric.:e de sor eu
14 T 'h1 TgB
Le C IU IO 'IOU~ .:i •,urpns favorablPrnent
15 a" Cq·1 + B1Pn sur 11 rH' . ,. 1lue pas au nivea des
16 ~xg4 1 xg4 crd1nalt\Uf(.;, c1 t1dut dP grtn1rne" n d .
17 '11 Tg6
poui 1 ama1eu1 "' force esl f ,rgemen•
16 ]4 ')
'utt1sdnlP Ce n eo,t certes pas en q1Jel·
Pr '.J f
19 ~·01 >-iel
o ne1 E OUP' our Qu uri 1oueur moven ro Jrrël
20 ~d
,,,,111 ·er les prog·es nècesr.aire oc ' le
ouê sec- 21 l:Jdllrt· regu 1e1e'11Pnt â son ·11veal. de
22 1our o ~nf1n sil '10 possede pas PS •a
c 1tés hab1luPllP.mP.n1 olfer1es oa · des
cor .Jrren1 comme le SC9 ou le 1.1,;
phis•!) c 1 'u<> pour a sono<r" je
9'.lQ •iqn ' ) r possède de à a
cor oc Ph p 'J' appcrl Jual te·or x ,a·
ris' a a rit
Jacques HARBONN
81
Verra-t-on des jeux éledroniques au Lowre?
l'aspect creatif de la pclite in- gue, l'altitude devant les jeux en trouve sur les écrans des jeux un objet de culture. A quand
formatique apprise aux enfants. général et le> jeu"x électroniques vidéo les même sentiments un prix académique de, jeux
les jeux sont un vehicule essen- en particulier, donne une idée qu'au cinéma ou en regardant électroniques, une section um-
tiel de cette inniation de la personnalité du joueur. un dessin animé ? ve r si taire ;pécialisée dan;
l 'uulis3lion du logo, un lan- Certames personnes sont dépas- Et petit à petit, on s'oriente l'étude et la création des jeux
gage rn formatique inventé par sées et d'autres « sentent le vers une forme nouvelle de électroniques, une bourse qui
Seymour Paper pour faciliter truc »" Pour les enfants psycho- communication car c'est récompenserait la meilleure idée
l'apprentis,.age de la machine tiques (ceux qui ont des 1rou- bien de cela qu'il s'agit - fruit de jeux vidéo ?
aux plus jeunes, participe d'un blC> relationnels profonds avec du mélange des jeux vidéo, de Au fait, qu'en pensent les prin-
tel esprit leur mère), les jeux électroni- la télévision, de l'image synthé-
lJ n ton re>olument optimhle ques peuvent être un élément de tique, de l'interactivité, de la cipaux intéressés, les joueurs ?
également chez Brigitte Souda- communicalion élémentaire robotique et de plein d'autres IT LIS flLLIS T
~off. 1'-Ychologue dam les ma- avec le reste du monde. scîences et concepts en « tique-
ternelles. F.lle avoue déjà avoir YHSllS IT LAN1'1allH tique », dans laquelle le joueur Dans une remarquable étude
une attirance personnelle pour Seule ombre au tableau - un devient aussi un concepteur, un sur le jouet idéal, l'association
les mini-Jeux électroniques à défaut souvent cité par les per- personnage, un scénariste, un Idéal Loisirs rend compte d'en-
cristaux liquides. Une passion sonnes interrogées dans celte vainqueur, un dessinateur (et quêtes effectuées sur des grou-
que semblent partager les tout enquête - le caractère agressif encore plein de mols en pes d'adolescents à propos de
jeunes entan", qui ne sont pa> de certains bruits (surtout les « eur »). leurs motivations pour prati-
le, dernier> à réussir des scores jeux électroniques « de table » Au-delà de l'anecdote s'ouvre quer les jeux électroniques. les
fo1midable,, «Ces jeux leur à diodes luminescentes).
un monde inconnu, impensable premiers avantages spécifiques
apportent concentration, dexté- Enfin, les aspects émotionnels il y a encore dix ans, dont per- sont énoncés dans l'ordre sui-
rité, coordination et rénexes. » du jeu vidéo sont considérés sonne ne sait prévoir quelles se- van1:
Quant aux scénarios, ils sont par ces différents enseignants ront les implications précises. - réalisme de la figuration vi-
'ouvent une projc'Ction de l'être comme essentiels. Mais tou~ C'est sans doute ce qui inquiète suelle et sonore ;
humain avec ses fantasmes, ses soulignenl que les enfants ne une frange du public et l'incite - diversité des 1hèmes de jeu :
joies et 'es angoisses. El les en doivent pas être compris à se méfier du phénomène des - possibilité d'établir une
fant>, même jeunes, éprouvent, comme des personnalités a jeux électroniques. Sinon comparaison avec les jeux vidéo
eux aussi, les sentiments contra- priori na1ves qui s'investiraient comment expliquer la violence proposés dans les cafés.
dictoire> qui sont exposés dans entièrement dans le jeu et ne verbale des réactions hostiles ?
le> jeUL. L'introduction des ordinateurs Les auteurs du rapport font re-
parviendraient pas à prendre marquer que les jeune; de onze
D'apre> cette même psycholo- suffisamment de recul vis-à-vis dans les univ.ersités françaises a
commencé depuis longtemps. à quatorze ans développent de
de lui. La distanciation par rap- mu ltiples ruses pour contourner
port au jeu est chose courante Les étudiants facétieux du labo-

loi1i11 ratoire de robotique industrielle l'interdit qui les frappe quant a


chez les enfants qui se rendent d'Evry (voir Till n• 3) en sont la fréquentation de ces jeux de
souvent mieux compte que les café. Un autre aspeet 1rè> inté-
un excellent exemple. Déjà les
parents combien la vie est diffé- ressant est le caractère de Jeu
560, rue Nationale rente du bip électronique et de pouvoirs publics songent à ins-
69400 VILLEFRANCHE taller des micro-ordinateurs familial que ces adolescents
la simulation guerrière dans souhaitent donner à ces ieux
Tél.: (74) 65.40.15 l'espace. Nombre de ces ensei- dans les écoles primaires et les
lycées. Quelques expériences vidéo, ce qui contredit l'image
gnants soulignent même que les d'isolement trop souvent véhi-
N° 1 du 1eu électronique adultes ont presque plus ten- sont en cours qui démontrent
c0'1soles vidéo que les enfants répondent posi- cu lée par les jeux électroniques.
dance que les enfants à prendre
de~ vessies pour des lanternes et
tivement à celte forme d'éveil Le rapport est dans la ligne des
MATTEL 1 750 F aux 1echniques informatiques partisans des jeux vidéo pour
ATARI 1390 F à transposer leurs angoisses et de demain. On se bouscule au
leurs espoirs dans les jeux élec- l' initiation à l'informatique
Ces consoies son1 hvrées avec port illon e1 c'est une preuve de
une cassette troniques ! .. . Des conclusions « dont on doit noter que les
qui vont en étonner plus d'un. plus que « ceux qui ne croient filles ne veulent pas être ex-
cassettes tous formats Mais n'y-a+il pas d u'vrai dans pas dans les jeux électroniques clues » . à charge pour les
150 TITRES EN STOCK en 1983 son t ceux qui ne concepteurs de programmes de
ces affirmations, et les cadres,
employés et secrétaires ne sont- croyaient pas dans la mac hi ne à jeux d'adop ter des histoires
Pour ATARl : ATARI - C.B"S n. vapeur, ni dans la publicité » !
gervis!On Spec1ravis10t1 l\l)OllO ils pas enclins à considérer les plus adaptées à leurs goûts.
Part<er Tetesys Ac11Vlsloo lma" créatures démoniaques comme Ull OanT D8 CULft C'est là l'avenir des jeux èlec-
Q•C
leur chef de service ou leur Peut-être verra-t-on des jeux troniques, une osmose parfaJte
Pour MATTEL : MATT~L lma· P .D.G.. les vilains astéroïdes électroniques au Louvre, dans entre les créateurs et les utilisa-
gic. Activfsion comme des factures lourdes à teurs pour parvenir à une adé-
les stations de métro, à H.E.C.
NOUVEAU Poignée Spec1rav1"
a'valer ou les méchants tantô- et à l'Ecole polytechnique, dans quation totale entre les deux
SO'IJeu d·e-criees pour v1oeopac mes dévoreurs de glouton les centres de recherche nu- parties. Nous pouvons déja
Location de 10i.lles caaoettu
comme les ennuis de la vie quo- cléaire, et dans les pièces de tir vous dire qu'on en parle beau-
Vent• par correspondance.
1idienne qui les poursuivent j us- des missiles du plateau d' Al- coup... ·
que dans leur somm~il ? bion. Peut-être aussi dans les Mais alors, tout ce brouhaha
COtlCIPTS a11 écoles normales, les bateaux- aux Etats-Unis autour d'une
FRANCE « 1'1QUa..nou1 » mouches, les commissariats de évent uelle nocivité des jeux
Hl&, rue Carnot • 71000 MACON
(85) 38.33.41 Car enfin, il n'y a pas encore police et les gendarmeries, au vidéo, était-ce du vent ? Sans
Tous tes Jeux électroniQues d'études psychanalytiques pous- musée Grévin et dans les ci né- aucun doute, à moins que ce ne
JEUX VIDEO sées sur Pac-Man, mais ça vien- mas. soit un formidable coup de pu-
Atan-1ntelllv1ston-Ma1tel-Vtctor dra peut-être. Et alors que dé- Après avoir subi tant d'assauts, blicité inspiré par des petits
Lambda
JEUX POUR ATARI couvrira-t-on ? Que chacun le jeu vidéo deviendra peut-être malins!
Atati Actlvlslon · Parl<er - SJM>c- d'entre nous est un personnage un objet de respect, voire ûn
trav1slon de jeu électronique ? Qu'on re- o bjet de culte, ou en tout cas Olivier CHAZOULE
82
~'\.t<;~:I.'~ • \'tnd) """ ttl'« fl«trQnlQl,IO b «t>q.11• tensf1 f .,
\()'!Of't 100 f Tel. r (21) J1•• 6.t1.,.... 11 Il.
: -· Ymt9S • V.-ids Otd~tM Pfl.:J11>\ Vtdéapoc C 52 ..- S '·7
1n• 9·10-12-22-29' Spotf' ltrvoclet. r.otf COUl'W out
- "'- ck-l!Qrf. ,,u ~ tto1, cMOut 19'1, ochttf 1 700 r
..,$fldu 1 ooo r v...m oou· "" rv SoiJN:.c ~
• • •...S, w.te~ rti • w-e~o 'IO ,., *'c 0'09"Clftll!IO • ,.,, .... .;eo ..o "''' b
:\M:HO • 1 ottlf' Vend• 1tt.1 w1dto :011~t1H So11"dic SO f"dl~ otheté 600 J vend11 •OO f Tif. 1 (tt)

:~~ f."' vS:,~!1 \~~!.!r:c'; . ~so·:


°'*' ' • dïc'l''«S
:=. ilt-W.1t'•~~ltfi11lf'1 ~~ clt(..-ntr•1~81
...o·•ur 900 < ve~ S.00 f M. IUllU, 14, 911..,.
o~ + coswttn Spol't Ccu~uts . Qi,11e, •I
.\lorule ...nu 3SO f. ttt&l'ent tt01. NIYotS """9·
ti.u.11..,, u ~-
• Vefldl ICU poor T•lt Sound•t pr~ fo l

°'""""*'"
0-.u ~ '-'al"• V Ol'I• 4u Nu•• 11111 h C•ll• • St·Cle•lll. tlL 1 TM. 1 U4.IJ.U. 2, •Ill•,. • hdr• 711!0 li CO\M''" M?rocydtue (4 1t1.1K) ~~ do *'ltrUt:'IOl'I
•ZG' 1.-1 1tttui1mo. 1 . - . • ,..,.... ~-
,..,. Tfl. 2U.21.7J
• hlldl 011 f~/'IO!'I~ t'JUel•t D.Q r
u111

Ut V(l
tll.1J.H.
• °"'"dl 011 tc11or1oe ccneHes it.101
Coi mc»'lll 10' f1 Suotr 6r~OiJT 10 f
'il•ull•
LH • ..,.,
• \l<Mch . .)(Isole .e11 ..
OW.C:dful cOJ,ktlU
w• rv
$oi.ltldi. "°et blo'l!..
je\lll li """'dl 2 tt\lll
Il~· 10
(6 1eui11 ~·t (10 je1,1x12SO1 ,, ~
l'l'lfl'll jtu de YO<tUl'e 1OO F Cou.1t1 ....,.,,
Olo'IMll,. Ator 1)Cl F AJ.1..... l!MllCHI, ), ,..
PQUr'

,._ "~'ero>ds 300 • r~· Zl • 111cr~ sco JOO f Hl. t 11J.tl.t1. (GOUtM de 'IOffl.rH) 250 f hfrilMlt LA.MOTT1. 4, tw Ouh•·hrr1ir• 77241 v.,1. St·Ot•h. hL l
l2Ç r .tto"t v.,t 4W'lWD ~. U, ' " .. • "eMs c.outt?H 41ot• Street ioc;.er, Sooc• \\!or. s.t .... ltlDO ......... TM. 1 (22) 24.11.H . MJ.2S.J4,
a...tt 40. . ,,_.............. Ttl. (41) 4•. U U 1-40 f ,, COlilnO ne F' Vendl ftlJJt MctrOl'll.qtAl Ooll· • Vends K7 \'~ C 52 <Ml Jet 25. "'"bon
t1ll1 • Vtnds wi 1llft*~ ITMC SD 043 ,.,.,_., de 6ffitul--
• h,«-~nt p;Jrt-cul~r •9'"1Ç fi !Y.le' Go•1 ~b 210 f t.o p1evvrt t' les Ov"Om lts povr
lr..f'( k<"")
9o1 l'OVOI, •' ~ de etw.. eo-+'"11· BoPct lff ~Mttrerits lilf"loS. ~- fwttio.Q Pelo'lt i.--
......""'~ rtce"lt ~"~li'll1'°" "'- lvl'e. :ir ... 220 f .:>ttm'lll' S......... c:Wet & If ,._,....,, Cour-se 01,11 ~Ion Otl'ltlto, Ordill01N" J fortf"l, qllle. ,.,...,.efldu
~ 'C ,.S10it1 tl@C~ i"1 ~
• 90C" ft1.1 Ut.'1.U. M_ IUU, ! ,.., ;. te
......,. .,t11lr•
Til. ••.10.U..,.. u ti . .ml'n.ct .
• Ytr.d• Vidfo;ioc C 52 Ploil•PI t1evf, 909'°" 01,1
Moo,,,.. de l't.x•. 80 r Io «7 4XI JSO r
...,., GOt.OSTllM. 144, w ...... 7Jltl .....
""'°"''
I• piles. (11'•.k 200 f ,......,..,,.. SllGUJJf. Ht, , - .
Ill• ......,...., 111u v1......... 1. . . . . .. , .. _,
• .\ ,...:If• eonlol• A•r +
'"" ll"O"rtnn !'"' •
ti:Utllt tt 2 paies
r o dl>bo"',.. .....i.., U
COllCOYIS Pt- 'P1 RT' llhl ,,.,, il'lt~U.01'11
M. Dt.ù &UIANDlf 0 , W 4ie .........,,. 7H1'
aoo r • Vend• ov fchc'lr9t M1,l-lt •nwodet .Bondon
nituf \'fl'ICb °" kho9 ~lt llO• ,, ~ •
''°' 411.!0.37.
• \'elllh K71Pote ~·Pl*' vn, Ati;r; 1ao' 011
•.•;
(7'
IMl. t, iw ,.........o.i.. 75017 ........ Hl. 1 Pao;1, TM. 1111. 16.U. 10 ~Il• de baie Cotlll'e Ot.M. ~1ol nitui \'~sou
~~=.'~;~~ ~. ~r..~.r.r. v::,:,~1
Ut 41 St • it. """~11 w\f. Mo:Ht od'•tltf' le 14?.1?82 te~ flipptr AIOl!'W {CRQde fO'!lOd """' FrH.rit
• \'fl'h rsolt ltO(f<O
11\V.,._. 11• ·l-4·9 1
YICIOl!O;'O: e•
I• 16 1·1•
'°' 1
CMH 10
-'00 f
o""- 9(1'U'>1~ + 1 1( 1 Goit Tnc11e
l!ICW'I A.l.tto--Q.oc.~.
ÂC''°"
.t.ltro-
Spoc.e 80'nle. "iV'll SrOii:er Sror-
S.-.-. 114, •t•.
frucli•t•ill'hf*'lf 12 AIW.
lei. : (H) Jl.11.U M 11 9 JO"·
n.s1.u~ " '·
• 'feMslt79ti119sJl(kWVôklpotCS2. l"IOlld\1•
M lmtAI a....- 4 .............. 11461 s..- ~trikf: Volw d1 f'erilefT'lble 3 100 f fcx""" b l'ap- • Conttt.. pol.M' Ir. Vi#oQ!x Pl-1 -.;i' ,.• l 1 ·N., -.t- l IO'IOll foolbo arnfric.o11ii. \'oHy-, t.ab~tt>e. f«1'
,_ t'c..illf. Hl 142t.11.H p... '\'1"ld1; l 000 f U~M ......... U.6.0S.t6, tlf'll •' n• 7 Mo•M111otie~ 350 r le tllVI Ut : (H ) Hoc:kev 90 f l'1.1r1, pr1i1 d tfls.tf"t>ie ~ ......
67.11.)1. JI,.,. . . 4t ie H,.U..., 17111..........,.
• " N"d• flCIC>f"l vo" eb ~"r-PcM.tr "'~"" • Att:it"e 1 ..-t'ftd.t PC l 500 + Cf + 11 ~''"~' Hl. 1 (1J}lt.1l.!t ...... ,......
..... trldrori• t;f • , 000 , CltAPfT , ...........
M .. ~ tOM ....... Hl. U7.••.t1, :;~~=:s:~J.d. e~,1~r:;~ • \lt'l(D eontOM Malltf "''~"" t.IOn OYK J tctUetl~
dt IC\lll, ~" S401 ~« cmb;llloge ~fQr'O•,_ le tol.ol • \le'\ds 2 rev• f!!l:CtlO!'!tqUO ~ Cl,..:,#>" . .
• ...nâ ti:l\.11 ~ • •IT"pio. ...., \' !MQPX: c 52 + "
c """°"1 ...,,.,, .., '°"'s çora"f•e pr 1 QS<'.) ~ M M.t.-
O•K 6 (OlWttn - ·t-Jlt N1ntffldo 1, 10ll'I cécU 6
J soo' '"· 1 7U.H.61 (..,.. 11 . ,.
1 710 f ou •lelJ dt 2 300 f sous puit1t Til. ,
4'1.17. 72 .-i• 17 hwe:t.
do'" 2SO r tt Mm.ter Minci clts crrths t•«tf'O!')<·
QuH, Copoero 1OO F. '99"dl IAC-Cül, 24 ,_
ll<•AL a, ,_, Ille VtrillH t4St0 (~t•,lt•'f· • Vel'd\ CO"l.Wit' vcs A'ori f:101 ,..,,f + 27 ~Hl • \'tl'ld~ 1e.i A1ort OCWC'I'' 9 l!IO•I + S couelte\ M.U11Uff ~·· tll.12.• U •
• \'f"l<b tont01fr 6e lf'U1 ITMC MPT 01 ~~·f! tr1
~'!11~1~:'; ~ ':'T:;,~, 2d':'~o~9::-:;;:~ 'fîr.•~
t ..... hl 1 114.HJt 1Puc·MOt1. Dtft'ldH _ A.11e1old.t. 5u;ieibr.a..ou,,
• wf'lds t~ • l<40'1~1'• 1'1VI~ ~t l;ltl~"''l'1 l't Corilot•J + TV~· le 1wt ,,, 1res bon''°' ~ 9t2. 900 F + 3 coueots (J~ de bCllM Al1-
•• er • t-• ~ M. ION.Al, l'Whl il h~'ll M10J.76._,._..,._ 3 ooo,. na. 1 tu> 11.o.1.01. ..,..,os.on) ...oie...- 1 100 ~ r aoof • . SUlllUD
"'°'' po.gn6el 1 soo

-
......l .... •, ... lKi..., . . 111•1 ..........
2t1 urw.-.c • v..m COl'lto• YCS ftvr1er 1982..,.. 12 CM· • VWICh tOl'IM)fe Mc111el cwec 1 c:n.senrt., l'IO'lel"l'Îlte
• Vtrlft '"''l"'>t Y-~1,1"1'0i" ~ PQ-fo 1 t•ot lf'f'ft A•ort OY«. !<Rl'ti. " ' f. ou 1..v 1982 lt '°"t )OllS OflrGnl t lucturH f.oo.r ,,," pru • lfl"ldl v.Uopoc Pttll'fll c 52•04 -.+ ~1. nwt 90-
S OO? f 7'1. Ut.U.62. , . _ MOIMI. U , ~ça J 200 f, vtndu 2 500 F l'MIUIUf a.,. 1'IO'I "t~I
'4,nl(
' ;s
Swtttm
f
1SO f ~lv•r 9-~ F l(•l'tloo'll
fl"OI X JOO f Cop~·om 2S ,
de
,...r;u.... ,...... ' .... sa. ,.. ..._.,..,,. - ....._. t1ut u..,.-. ro111 e 1111 Of'I (ll"l(C)..,(lit•'Î O-Wfl!
Nell SDml, 4S, rw .......... 57111 s........
IOlll + 1S0 1 1&.oœ1101 Cfl4H s 500 f Ur4•M
"'-"J GAUllMll_ UI. ,....., M lill "'T tJHO Atll
• \/ends J C~HH po.1r vcs Alorl, OefMW,
r tk!>".:i• (I~~ o!I !(.t -Ukty '"'"'IYtliOl'I) frti bofl ..
• \letlds couse dout»e !!l'!lpio. w.cl6o ,eu Pt- 11pl C S2
..-•CW..1. Tit. 1 161 .IJ.12.
• \'eridl lf'll P'i1lips H 60. bon tto1 + . ' œnou-

---
.., . . . . Til. 1 . . . . . . . u tic• 12! 1 P•~ct. '" 3 l)Otlt 600 f Tii. 1 (tl) 6tcr1;ieui ct11110le 960 f + let 8 c:osu11u (~. chtt fM. 1 tl6.Jt •.7J de l h 30 O 11 f'I JO •' de

..
J.l.U.41 16 h6 1911 30. sout lll"dis
• •ll"CI;csHtt« f1/:A1' ·.;es
it.•O'l i·tot•!7i> A1r ",to A5•~•- Spoce Momter, Soto•le llO\'Oîie Sinoer•~
~ '~ Ad••l'~JI'. t1 '"'~1ecl "iOVM O.· • ·• ...,,11 ~e I~• 180 f frHitk CUMIOI· OIAI ,,, , 640 f IMy llUMIEff t. ....a...w. • Vends 2 un11t• de tonO•""tnl po1;• tOPtt•u
. - ut:1G1:1 11, ,.. '"-' Utl4 ,..,. , nt: UYIOlf 1, ltt ....... ._,... Uotl Gtrty. Tii.: 07111 ~. Til. 1 (70 )1.11.tS .... lt A,...; 200 I JA,,_ DOltf, IU, ,_ 4t Sllr ttlM
so.n.n. IH0.24.0. """',..,
Pour toute insertion, écrire dans les cases cl~dessoua en carecttre d~fmprlmerie le texte de votre annonce (une leltre par
case. une case pour chaque espacement, avec un maximum de 8 fignes) .
Les petites annonces ne peuvent être domiciliées au joumal : vous devez donc Inscrire votre nom, votre adresse ou
toutes autres coordonnées permettant de vous joindre directement. Les petltes anhonces sont insér•es dans le premier
numéro à paraitre en fonction des d~ais de publication.
Réservées aux particuliers, les annonces sont gratuites mais na peuv ent être utilisées à des fins professionnelles ou
~ commerciales.
----~------------------- ----------------------------- ·
DEMANDE
D~INSERTION
"'
à retourner à Tilt : 2. rue des It al ie ns, 75009 Paris
Rubrique choisie ••
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
D Achats 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

:J Ventes 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

D Echanges
D Clubs
:: l I: :: : : i :: : l : : l : : : l : l l l : l :
1 :
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
D Tournois 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
LJ Divers 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11
Ne pas oublier d'inscrire votre adresse complète et, le cas échéant, votre téléphone

83
• V~..:!l Vdéçipoc )1 P" lp, die 81 -+ ..t cœ • 'll'erw;h 6 11:1 •ton, As.eroib 'lpx.r lllWOden to
"'"'" lit tOIJI .,ffdu i 200 f J. ~ SCllUll lJno, td>•n. Oodgit'•"' .,.,., O.OC.. ••Ilot 0.SC f
76, ' " • .. a.,.-i. 5'1'CI ............ Til. 1 (21) ououcMtol Tfl 9897• l0c>'h18ti o
4 1.47.61
• v.,.;,, v!Oeo -.i• l';'-W011; oY"llC 6 ie~ entlll
• '-'ends f\I v.dto f'ICH lf'l bor..; VUf d'enlraftlfl· • Jt vetldl ~11MT lacet 0 100 f À• s.o 8oM" 0 fooi. Ptlore, ffl1toî~1. 11f wr c.d>lt. "cw o
meM te!VI s Pelo•e Joot + 1 1•"• ov~ fv'i 90 r Ol/t!a.., ô 100 1 tl ~I Roc.1 6 OO 1 ( lts ~'"011$ A W•·t'OIJ-. de d1ffit110ê Ove.. ,. . ri S0 f
200, ui.11i.. lfGI, u, ,... ........ 71111 .... MW1t rou•-t 'l•ac!H IUGUO o.r.I, Jt, nte 41 lit M · a-11 D.UDOIHIS, lJ t.. n-.. IJ 1H t. ._.
,....,............... tell.
...1c. .
Cl44.Jl.17. ,...., .. ....... t >441 lc..... Tif. ••t.U.U. Y• "'· 1 (•4) 7J.S4.lt ~ 17 •JO
• 'lenib con• 1eu "odéo Mo1tel ac~et• de< 82 • Yenck cos:ientt Y~ Phl1"' n° 14 Lits 50•t1-
• Vfl!'ld) Vdo:iac N11111 ,.. S1 t 19 1(7 (._,.te trot ,.,.,, pra 1 S00 f oYK Hcnt toc1119. A.1110 RÔ
u,...,,.. ''es m1oquen, tJ n'" 31 Si~ Pr" a d sc1.1·w Ol.t
...... " ..
!1M Hl. 1 t61.$t.H. tll'9 tt N>gl-.t ~td\tr M. VIUJt UI. J12.tl.U

..._.
''"" fCllfe otf•e if~ cori•r1 COU<rf'H A11ar
• v,n;1•. f" video lVG 5 0 04 cOft>poW de d ~ 1,;1 9ot M01" ou Oef~drr UI. : (7S) •• 11 S•
foirjlQl'lnt oo.ec ~ p lei dit ·) volts 2•0 J VM·
c.. , IUIU, 1), ,. . . . vin.,.,
1/s...t '"- ....... Jt
• .Yl"'dt INll 0 trir.10111 !fJ,iOH
t1••• Otllecf·

P~'f f>re At
• .t.

~!·.:::=. =~~t~ ~1~ :-i::.i;;:


ftOrfl'lol :a.oc r laiui .,...,,. 200 et
u1.u.•1..-.1 i..
..
.,Mtfre fr!Oeflne ô taku!er '"e,(·• "~'t\lm~' Il
1

2so f JI.AN, ne. 1


M_ l'lttl, Le ....... D, twftt M. ._. 11...

• Vends. bo1a1 • "Oii~ eletrron~ Ml 100 f iJl9l


s 100 1 T0tn'(. Ft>o•bcdi " eow--eo.,, ioo t .-.
rotio, 0cr0fll.rti ~ Îei!l'lr\ M<~f'\'
Moo1.M AO f "T~-é
Hotlimr• foot·ftMit·llttf~INf'.l-P9b1t lies
C"1oqvt' (,.....M toTUtlCI, • • ' " .. l'l•kh • Ytndt l'fUll •iKtron.ques Merlon 100 I Pllo•t- df> que 100 f 8'ç lrok 200 f tovs Ptll ....,. . . . . . .
Uttt .....,... Hl. 1 (16) 61.54.SI. chos.s.e 200 f rlipf)er elecrr°"""""' W1ldl•r• 2oO J l• POlO, U, fW .......... 01ot ~ " " - · Tàl
• vns ~IÔIOPX Ph1 ..,. ..._ 13 c~MllH l• '°"' IOll1 •OO f AcM1tt0is <7 Atarl Atl1"t•s.oat1 lltANllllJU (17)$7.S7.t4.


v8"011 000 f ~ oHo.re O... MCMMDlotf, St•,i..... 11, u1-• lriu•ri t1 UO l ........ • Vtnds iev- flec1 ""~ ~ Al'ld Ao•dl • - DOftl
11. ' " ..
•U.u.11.,.
o.c..-.......
1t h JO,
tJ.tltl lhslrr , ... 1 " ' · 1 ttt.11.•1.
• V111fldt f"'* •ltclf'Ol'IKM: Ch! ~ 1SO f \..
del rortuft ,. ti'ft Il"" •ta1 1 SO f + p.1-s VAN
aun ,,._, H .... • te v1c...._ • JttM • •

Atoro
Veftds 10ldH 11'.l C!f"Tll t'H tonel'ts po\11' VCS
(Y leHrt\ ~for \tin•er 8o1nt101!fl ,,ç
r:l,;: ':'~o;q1':::XC~':::S.: ~ ;:1:> 0
• Vel'ds r.J AtCll"• ktoo"'OffO<\ (Qj , , , «1 PG\Jvill'V
Yar' Tè.e"~ M!eroldl. l1ar N~n Sei ln"f'Qdw, '!0111 ~ (t. wo•cn 125 .,,!"Ids
cbtf qoine ' ' fi odoplH au V(S + 1 r.1 Pl-> ICl'I • l W F llOCO
0

Ol#lla, fil, \

<·îo:::·Tot Combat ~-_.. UI. 1 Jt2.6J.31 M IC7 MIJll 1 M. l 7S7 ,0$,74,


........ •90"'"°'
r et
l1 No:rllel
ttdieirt1\e K1
IOO'bol
ltov1t111 130 f
200 f~teh
Asffosmoll'
f ...
,.,,...,., U , ,... ,..... · 1UtCI W.. hl (tll
54. 11.46,
• \/IM<h ~ Il .ctrCl'I~ AloO r qu• ~end • 'yericfl. l"'U Vcléopoc ,.... 11)'1 CS2 8 «f lt 'o.I'
~· ' 1 Vt~l 0.11t• Go"9 6S f M. llUNO
Cm. t47·U·H. 1 ooo, ' · •ucua. u. ,.. ......, - tt7M c...
ILAH US ., . C•rMt SOJI S.fat Mn. 1'1. , • •1r9MI \'tl'ldS V•dtopoc: (51 à 750 f + l7 ....., . Til. 1 712.U.H.
J21.2S.tJ .,. 11 h.. 2 J '. 9 IA 15 22 85 f pioke C tS1 .,.,...
• V!fW"I~ V~ CS1Pt-.Cl'lo t 9•"' ~ilOirtOM
• \lt"!d\ tOl'!!.O'e fM tnO•flS a"" on l>f\I s.•r IONllllAll N. 12, ,.. • Y""" 51111 ~ . Sole! 11e1. moqUffl1. ,,.., bofl t1~ l JOI J ~
,, e + 2 coue11es dotlt 1.1110 dt' 0 1ev• Vo'e"' TM. 1 fi) U4 tl.U. f..ns., U , n1111 Oi.ton• 7ül0 le 9"n Tel t
160 f "~' 3S.0 • 11 1. TV flflt 0.~ • ~f • Vtfl;:h V dhp.ac Ph P5 .J1ft( 1 J OtH•llts (JS) 4t.SS.l2 Q:Fü 20 l'I JO
ta.JMI ~· - - M. HllUU, ttl. ,,,. ft "-·•· n• 12419 0 1 I• 18 19 11 25 27 ~res bof! ttol • v..,wh 0ti11M1fM" Ph11ooei1o C52 • 1 «7 de iilu• 010-
~ 71141 y_,..,...s.;.. Tél. 474.10.$4 pt, 000 f urvent lUMIUMl Ille. .. 213, .... .e11< 1 SOO f ~~i. 1 700 f Ohieit llflAT. 211,
4' W. fllwi 11UO . . . .. Ht 1 IMl.47.U.
• Vendl V1déopat 'o. N« 9 .:7 11• a-.UH1·14
2.t·2S·3S·31-31 C11.1 k~'' tontre YCS A•or• et • 1 le.. él«trO!l<Qtiet '"°'°""
N-11ltl ov 81Ylda
ITfS bO'I l!tof 700 f lt "OVI ,............ {6) 4f1•'1•
,.. 411 . ... • '2600 . ........ Hl. 1 7H.17.tlll
oprèlo 19 fi
KJ AsretOIOl. Poe. Mari ou M w&e COIMIO"ld FriiMrit • Vench vcs AIQl'I OY'K OOlflrronciM l'leWet ... r.1
GIAMCOUIT. il,,.. S. C........ 42241 Ut 1 a..-.. ,, w.. .•,......... 1111 4$. li h lt + ord1!'l0
1.ur dot pod-11 PC 1500 pour 2 000 F vola. 2 •OO. COitflbot Worir:lnk, Superman. Poc·Mon O.•ecidtr "
121) t7.t7.14. TOVI 2 '200 f Veftlh OC 1000 et«« l 2 1( 7 S00 f
tout Mt.il
• Vl"dl ntvf &o!.ktrbol 1Mot'lel1 OO f • llf'I ton atA.SSAIT LM,-.111, U , "'' A.ltW·l1.iH • sttH
• Vl"!!d1 3 1"1• 0 1SI • ct 1d.,, PQ; •u!t , _. .. T91. ; (2t) 2'.U •.J4, ~ la"
.ovr 180 r Golo11y Il 1lpoch' IJ'ltc couleurs 4 Wul•r POID 'IOiOQll tOC'' t•t_.iler · H(J1, if. •oo.1t
~ de tl'Ull dan:l UN dme partit! J ".OUA • V.,-ds. 100, PIK• ov eç~ COl"'Te ~
d'odr•,.. 11100 r ,.1 ;,, '"'""" lCll"\OYI 1eo r M.
l lDMU. 41 W., .,.. ;. J....,.. 7S010 "'4t
JSO f ou ktlofl9e tOl"ll • <;osMltes A•or• "-Il PIU-
ONOMMI, 1, ,.. "'"" ,..,,.... t•2JI w.t '-'t "°"" Tl 99 .4 À, t"IOdu!n ou IU jell). eo«:rrQl'llo:J1..U
ln4ll (71) U6.Jt.71, Hlf Mer "'. Spoce Alen de Mor•el ~t de 'i1:>
Jtl.tl .tl. t~ tOl'ISOle v-déo ic .evx> l'lNTlll DnW. 7 , t9ll
' "· l • V'"'Ci$ "" '~"~·el~• ·'lJtO< MO<"IS-let Sl•141 Ou..•lt · 62Hlf ,.,,... ,,._., Uf. (21)
• Vet* Pt-.U• C S2 + 111 co1ownH Si"9*.e1 te /Ion'°?), jorl'ol\ lfl"•t 300 I + (onlbo' lo1oer '8oll"
lf.47. 11 .
lflUf MOIJql.e le /l'IO"l\lte de l'e'CJIX• •t lo 9'#1"• CS. b••iol ttts ~ •toi 100 r + ~'"" .Miral f1c3' 111"
~·· lie Io.If 1 4S0 f AW. SC:MUln, SI, M • 1 ~ f . !ldop1':!1~11·'S P• 1 6 ~bo!ITI' DlFWI Clwfs- • Vend$ 1ottw è ectrori que Orocuk tt ' pr 1
........ HtOit . . . . . . (lt) St.U.J1. dH, •4, rH ;, ••u•IJI• 69011 ly••· UI . ocho1 400 J Pl'''- veitte 300 f <l'i «~ eGI!"•
e Vends Oii ~ cmstlTH lll'GO!t R"oddie Of IN! Ut.4J.t4 _,.., to Il. ""'~ DUIPINI " " - '• 7, rw D1iM9 • 7SOTI
~fl>t'l.ll CYC:Sl NOllN ~. ti1W... t·~• .,,. • Vel'dl 11111e1e !m11T"1ex foo1 Îefll'ls\. ~- f>e.. P-'t. Hl. 1 416.11.1 4 btuw-ei de W.:...
JI . lttot<.w. Io! 0\19<: 2 'llTeutt . 2 ~les de 111. 2 ditneri~ • Vtf'ld1, jf'll~ tleclf'Of\OCll#S ~ •• dropti 0-
MaueJ 700 f $KIOf ~ OUA to\11· QI • • SC '
• \'..,.,..~ tot1$0iot l/0- À1Qrl, O'lf'Wof 1981 + "°'WllH ~~ 1~ LCO ~ ._,. itt tonw6e À!Qri ou Mo-1el
(tr .. bot P"~ ou dan 1 Y...., HAMM, ltt ,...._,, . , (ltCUlf rc.t
(Nt(. 'l'Qih.WC" log-log ,r f •OU1 tn
Par:·Man • ç,Oftd Dr•.( '1 O:ilnbar .,,,, Oii 1 800 F
._. <.atrut. u . ,.. • '" ''°' '-"-•
•2u1.
,....... .. t..4• U1ot 1.11 •l.idtt . .,.... 501.1 .,.. trb bori
.,,.. , . tl ,
••o• .,.._ hl. H1.76.4'
Til. , 7!1.1••ff.
• Vtf'ld, 1itoJ.: crtt.t111.1••m Bandai la Oiotse °'-•
(DrWol.t.A' Hor!fbt.lg«1ho9 ,, f'tw)qut !O"f'W' 40 f
e Verid$ K7 \'ideoooc ( }2 "o 1 9 19 211} ll'•A
ôO f diocun. ou 300 I 1 la.Jt Velllh eu M1UO\'lioOl'I
• r.7n• 1' 78 •~r t6t.t3.tt.
• Vtnds itu de ~ •ltcttOt'f'oll"" ~ & 1. "'IV> 1,.0
P...euwt, o.tc rM1' et motwe OCM" 100 othe1e..,.
l'lol'I V~lo Gl.IUI CGSSfllèt A.l(lf'; °SITffl rQCer Àlr • Vtt1ch K7 Poill' VCS A1on Mare Cnlle 160 f A" ~, 82. frcn neuf KY tGAAIO O....• n.....
Soo &ot111 139 r '...vie +
loo•bol 230 f ........, S.O·lo11t-, Ovtlow tl ~trNt Rottr 160 f choqyt ou t.N1t • ffHI Opft à .• • Tél. ! ltJ) 77.1•.t•
flm. UI. ; (2G>70.21.17. ·e IOU1 6.4$ F - U l ll(J I, 16, M Mt.-i Gaff.-i
• Vttleh KJ Alott Spxtt lmloden 2{).. + ùod·
lffff AMM1. l•L ; (22} 46.26.U
• vench 11:7 •ror• Indy SOO .. (Of\l'9IOl"ldts specooh~s. 9'!"·eon. Vlleo Olymp;c.-\ Sotot ~ \~ 'loc•
porlo<t •1ot 200 I If: rOIJf Al"\etOS Ol/$.S (OfTe\IXll!
• v..lid, 1911 Mte'or e• de1ec1,,,. 4-ltt1rC1r>.q.ue MO Mozl"Croi-. N.gl--1 Orl\'!t tOVlH 6 , SO, + ;I 1~ •
a;, 'Ch>nolf tontl? VCS Aton • LIUNMl ·DAMUl Ml· #1«11'0l'~1 ludo,,.Oll<. fM<!l><UN'\ j PDc·l/orl
dr• avtt pout1u.ut d 111'1 VO A1ar1 PDll Ol'1J" 'H" dt.!, 111 '9tc .. a.a-.., ,...,.,._, Ttl. 1 (U)
'°""'°'' """" PmT, sa. w• • .
i.. ,..,,. U .41.U
Auto + Cl'IOil~Qt 200 f chown °"'
SOO f tri J
. ..... .,.......... Tjl. 1 (•I) 72.l6,ts. CClllCI M. ''· nie ,_..GMyJM S•ltt "-'if.
• \I~ Motro~'''°" f(7 Flrpoer •I SllllO'" Poc.t.ti t4il. 1 (t1) 64 .21.lt .
• Vend• '°"'°'9 ÀfQr• +
12 K.] trH bon l'OT ta- PQ11•b•I ,. d~ 111f9C 'Il 1 ~ ÛO'!I• .-.cl Note~
• \l"!!Ch eo'l'i(l1.t lle11el (JIO'Ji!"""' 91! •MIC l"alt
!W .. 100 f Ûde l 290 f Veflds ovUI IMS J.7 b Pfl• ô dtba1tte Sf6..... CAMAIL, J , ,.. 4u l'...-t
l l,lr'lrtt (oru. novt JO% l 'Vcr-d1o 41Jo~"1 ~ <Xl$Mttts ~(Oint> OVTO ÎeM•$ ~O(k"l'I dlaM' Ft09
ll\lt d"tc"ltc:s M'°'111-!0 2 S 1Nl11 so.A garTl'ltie •rts
( ...... 7100i0 V........t. '"· 1 Ul.t4.Jl
• \l~ndi r.ionu., i:~ so f et tpoch ~ 100 &oq. Slo, •rt ' l 000 F Ire '°""
Oii wndi ~ ••
bon étot "'*"'"
nt. , (JS) n .u .u .
2 4SO f c~ 1 900 I IOISW.. pruc: '" 290 r NAU ltTt, st, +w M .. C.•
UIUt11H ifporft'ltll'I <O\IM depari \el"'Vt(~ ~
urO•"I MOWJOYA lNl't• I. 6 , ,.. J.J '""""'
• • 7$017 PW Til. tU.Jt.lt. UUI lliri. (41) lt,tl.H.
• Offre •nl""euorir• \lel'lds 1~ 1a Aror mo 11 • Veflds Ywo11tl '""' .,,,"°" ·~h1t •11 dëcembi'e
P'ill t#TibOt Ot.ttlcw ~ V.':11'. (">rçu~ eo..11iwg 1'82 w.,1 J •011 1 700 f over; • CCJ\KttU ov ciio-x
• tJrtan!"ends Oii khoftoe ,e\I Merlin Ulr!Tl'e IC J
IOOf. ~IOI'~'·· M·n·i. ~ Mou Cret• .. 000 r O>'tl( r tnM1llble Oes 9 (QUtHf'i dof\T Oofliu!:, V~ (Ol.t ll'IOlnS dtu) ~ ( 1 9 • Vd9o--
PM _ . lf'l'YOdel'1 ~,.,,.,., ISO f ~tlt"lder f11X, pouiibdl1t de ~·1crr.on lan!jOlilll our
"""il °""4 .O.MSOH, H , tve sa.,..- uo16 " "· i.-.. Oii b1llll Vlitl!e Ô 1,1n !lf'lll Ô dtboJtmo ltl. 1 t5')
'ftortords. Poc·Mo11 Star lo.0.r 200 f. M. RWD,
U, nie 41 , . . ., CltMM-flirff. Til. 1 SJ•.U.•.J • V•lld\ je-v lioftil'I'.,• 10 J'"-o• spon1!t pot1r 200 I J6.S•.st.
..... . . 111.
ou~.. co-i•rr l !flt. "•tt1'1iqut1o de fl0(."'9 • Vf'l'lds Alittl flO!'ISOy "encb CM-$1 ilfll eltc~
fAJIHOUll' u.y, 21.'" •• rt.11tn 11--1seu • Drowlo • Pr1• 6 dibottr'9 ,..,._. llGVTDf, 11~

3(1
Vtnds tonsoie AiloH•I 1'1•11.,e do1e .tl oel'lo1
12 f2, 9'1r0n1oe 12 lflO•S °"'CC J (Q:SW'lt" (.oil
PW. hl. r S41.U.14
Vt-l'lds Pt>!p1 V lf'OIJGI N 60 oYK tcl'Ofl l"C~
....... ewte. "'*'·7Jt11 ,....
A11to ltat•"'O S.O 8olllt \'o4i,r du
v.,._ 1 600 r Hl. ; JJ4.72.U.
'°"'
2 •.so r 6

CO$$t'lü 11•
f.- J9 20 32 34 le tout JOllr ' 200'
• Yen<b YCS A•OK• t • ~ ·
moreur et 4 tOl.Mtltt Spo(e lr<voden
rranttor
INl"0$•11'

• \llf'dt \/CS AlfTI Ot"helf clfbvl 1982 1 8 CO!>WI


ou t»ors 1 000 F te H 60 et 300 t ln S eaJMttn o...
70 F Io COS'9Tte PrJ.t 0 dàbotlr• POtlAU lric:, t 11
~M·s !.octet" er Combat, ,101 "'tll'
,dtt. U i. l'Ol.rt
50(.f'1fi4 ' 900 f ('f'Ole11r l 500 f) l.UllOT .......
1n 2 lOO r .,., f1«1ron.q11to ~1. w. Orollii.l!V W. • ..,, 41 Vw4M• t!Uf kty let·........... 17, n 11 ' - " ' ' s..4, J ll4t lt•... TW. 1 (st)
11:ono 740 F s......._ wamn, 1 . ,_. V• Gfllh • \'e"d' ~'<déopo~ Pli •Pl c Sl +- 8 11:;7 (' 1 '1.41.t7.
17Jlt c..a. .. Y• . T.,. 1 . . . . 44.U ...... tO 11.
1 4 'i4 28 33 ~ JS + c.;1 cii1i J"W'll"llmoflOl'I • ... • Vends K 1 8os..t ~1'1§1. flllT1Cll$ WV• 250 f
• \'f<'l•h ardlncrlei.w dt pocloie PC 1211 ..; ~•lftllllle !l)v• '100 f MUNO {67) Sl.44.'6. f't K 7 Adv"el\1ute 6101 ~ 170 F ou •OO f ... 2
(( 122 11)U\ OC<t$soltfl ., ..,,,• • pr~ • ~ e Ve'lds 1 ~a ~«:Ttoll quts Scul...g dt Bâ:'nb.nO, ViM:t llt TATI, U, ..,,... • """"" M G.I.
loiff "' trii1 boll 4ta":" 1 100 f + 1ous n• <W Or
dmo·eur de ooclie A OéOO•tni NNSoUSS.t.111 PliwH,
i.' r·•~ bon trot 'f'l'.IJ.,,.- MtA° 400 f t*~ 780 f 6 ~l
il~ AA-:1'lel 70 ~ VOlAT Stê,liine,
trit it! Alllo-*Ott
st111 "*•·Tt•.; 731.12.SJ.
• Vf!'P'lds i"' éltcl'fOl"llQUt F'vpe'(t 100 ' S........
l. ,1. w.m. tUtO .,._., UI. 1 414.st.24.., • u. ,.. ,.,...., t324t s...... n .. 1 121.12.11 , MI UPfOel, U , ...,i c...t. f Hlt S.. a..41
tr.MI . . .... 17. - 611. lt.•l. .... tti.4 J il.; 6tt.t1.1t.
........
b • lit-., ' ,\JI e 11 P ' oo. le Pf • e • "" ·b ordmci~ pour Il!\!' rv vt!!I""°" u~ ti:w + • \lenctt. r. 1 p)ur VC$ A•or 5'iper 8•tukoul 200 J • Vendi. 'ICS. Atori octi•t• le 06 1 9, ~101
~ f t:ll."H 6cdlle 9"lloi ••1,,.llltnt •rc1 wi t '"''!!m.ID"I fllémon o•tt -'li ift..o difër•"''' ! Pou•b '4 Q"0·0..1~ 1tf no'· Conibo1 OO f ov lei l l'Qt\ 0 .._t • ani.e"tt• Cat"bot 1 1OO ' + ., • 7 Pa<.
·~ Df'll d orQr.e ' C'OO 1 Join&• "" ,,~•• t9 t~t1b1t ;e~1 V~opoc ent•Mllflt pn:iQr"Cl1.wrlO· s '"· .. Mçrl 2•'l f + OodQf'ftl'I 110 f t 5'.c>er 8'-P.Qv1

. . . ...,......
)80 f Gt UU '"""'· c;..."' . t n s•
peigr tÇort-...e: rACllOT St......... " Le ,._.. Co. . e 'Io '°"'H ovdlO 1rw;W,p 8 cout.ur's civtc mi:nt l · 180 r + Mlle de '0f'l9''"•"' 8 to\t..t"ts 80 f
St . . . , , • M JM c....__Répolllfrr1 .. ,,, •n .Je •u• ! 4 000 f UllOUIN, SU, N• it Mi.t1
• Vtlllh ~ 1 ~ iroVO!ltt't flO\I! !/CS Alti' 200 f U.-
AlU1' "9,,_k• • IJ, f'M 4H Otllt1, tsttt 1'1 •
• ~tnôl 'fci6oocK .,., ZS 100 I actw-11 e1 11 ve<'ld\ ~ A4-. , .. _t •H.17.U
_l ,• 10 80 f 1 2, 29 .. '1 )0 fJ J7 .lt • Vtnc:h. A1on VCS 0: 2600 1°"" 82 o-wt< l lelo• cM "" aatlNO. br ~. 1n.tt1 tu•• P'M'triML
• "~' 11o.i• Oie P«-'IO h 'ltendo tr01 e-.cf"lle<'lr Jo..
oor bsst tt0r.a !~ t- 1K71 po11 2001Dli lhY•"•• .. IC.7 Comtior 11o~.c Air 5to lattlt V46o • \l'tr«h l pPet" t*.110"!1oue e ..~e11lfll, -e1cn 1 300 P.W'9 li IJO'lf"' fOf"WS M<-kf'V. P·~ feu JID.
~.\Il'*"° 2 240 f .AllOlre 'Ol'I ,., on• IQl'lt '"!'.f'U 5101 Roc""' DrolJ!t• pr.1 'l f ooo v..
'ds 11:1 T.i. 1 410.47.11 ocrit. 19 h • o..h. rodhi?e, All<ïq!M dH ..,,~ ri.. · 70 F O. Par.or. lbillie
e ..,,. WAIU Yillc.... 2t. t'I' Vltttt-....- 'Y.Ceooot ( SÎ 2 J S 1 1\ 9 10 l 1 16. Il 20 • Vl!ndt. '""' d ect>ep • IKl'roii.q.ie tJ.tJtP"'f fl'lttll't 9 fcn)lll 220 f AMt IO\llffll, '· ,.. . . . . . . . . .

°"'" °"
U7tt S.._, T... 1(H ) t t.U.67 ac:ri1 1 8" 14 30 JS pnr 70 F p1ke l'OTill. U. ,.. OW.W.t tllvtov• bon t tcn batterie wctM. 1 200 f CN tslSO ,_. • hNe, t.I 1 (Il) ' '·' ' 01
'41t0 Yi ....,..e-S1 C-,.... Til 1 { l) Jlt.4t.t6. I.e" dt 1 000 f Vtrdl t' 1 Atl!v>S<Cn ~ Pri•
• l.end'\ !ft:M)lo YCS A•0t1 [Cll't.1 4 dêt:on... +. ic: • V•!Wh I"" f.!Ottr~ Por JJ. 1 cllctm
Ai1tn .\:.1 Y<J.IM 0.f~r Pm: \l..:in ..ïtond OI'•• • \lerub «J\fft1'0 \IC$ Àlor Pat-Ylelr!, Ya" Rhf!\9t ,300 fi 01o1 KIG.• (O"! t Soo;e rvo:IHS Ou ··1dy 500 bt'e 82. vcdE>w 400 f .. u'"ZOO r + Gto CT odo-
t.ll'ICS•er .,_ uznus. n . ,.. • v.i-•·0r Wario«b Oeteoo.r tl Cl'loclptr ton'lllltnd d '-cl v \~ ovec YOlotll $QéetCll J.r . li YAGUflUSI, • . ' " ... 't(llf'Vf 3S.O f ..e_. ·so F
HUOS..-.. Hl. 17tt.t•.t t botl trot 150 f ctuu. a. JOUYt. 7, "" U..â · 1 - " •· Ald•.
( 7J) 6S. U .t2 •
26111 Mlllltill-. Til. (..,..,);
u>~'" r ia• ~f.
Atm•IS l•lfll· •• ..,_,. •• ....,,._,, SJ.......
.., .. Mie• U• i {fi) SS .SI tt. hl-hc. Til t 2') 7t.U .U W'dclnt ot ~11'lC
• 'f'f!'ld' 1 7 Ator Dit.., l ~O f ~· vodrs
~ f Plx-M ISO f ,ndy ~OO 200 f loU:ttlboll • Y~ '/""6op:lt Pl>wi""-CS2ovec: ti (74e fl.(d • • \l~t. ,.Il "'»ddo Jt• 25 + 18 !( 1 ri• 2 J C: • \14rcb tJ,. 111 200 f 1''-' Ca">(.30t\ M 3To r f COI
1 00 ~

ft'I«'
Ali S.0-lotr&t 100 r SIOflftO\le• ?OO f
:$or""~t0!.lfoo..-1000~ an...totu.
••~11 oml\e 1982 en,,., boti e•o1 pr•• 1 000 f
GQIUU Ohiw, t , .._.. Yittw·GrinclN • 714UI
1 9 lO 11 11 1,. S te, 20 ~· 7J 34 35
Prix 1 000 r Jtu Of' 'IOl•ur~. 1~11: o. Conf'S 1~1
culatnc.. '°''°"' t-e....e. We <i"9"C
Cll•I Ol.ll'o COl!'IPl.-t tl !! ' '' ' 1fllJa -1 ~IS "I bo'I
200 F .. ""
•W
\Of ...... tt At
ttt•J.l .U.Hci::irht;,
""• v.,,., .UIH O.,. hl 0.,.-S..Utr. H l, 1 126. l6.tt. Urçtn' oe labvr 'IVlf' co...rst Oe t~.. - (011"-oo'l oe
ttw. d• Uqut PT·• SOO f Aa. tloctlUll, 1, f t '9
Do•' ~t t va Aton IC 1 • o0vs1 h SOQ f c ISO J bail
• \'tl'ldl 5oatt tOMr I oljlfl! , . . . , . l:O' btltl'O Ol> ttot kOINfOUNrt 12'" A.-Gefriw, 11411 c-1-.
• Y~~Ai~iwuf IO"IMl!~t, lOOJ r7 P'•ll de 200 f AUIKllft Ohiw Til. 1 Jt•.tt.IS ........ 11-.th•, 7MIOA.......wt!At. ........ Ut. 1 U .4 4.SO.
lmo;c fllQvv Sll).'I etr 200 t P•~I C so" OC US, W Vllallf·AwW U t U ,_.. • \l'f'f'ch ,,. 1 /) crit'CllJll q...-dn • Ev~n • dot l1-
2'000 300' 1'iOllby C«ilputtt 300 I fcl'!ec é1tc1~;..n ... "'ll"'flC p•ltt (l(""°lf. 200 F ,..llOll 110 f f'W· • 1JrQl&ll1 \1..-wA Vldo<ipoc '' ' '°""'~' 82 PD1i"
• 'W•~ <ornolr V1~ Pt< l•pi CS2 + 7 11.' dorit 600 F 'IOtur 1100 f 8 etolJ ~I l • 1
4'lltl A~ boord '®I po11• t • 000 f
Poe MM f'I P'.1 Cl,. P'"OQrOfr!l'f'l'.ll<On 'OtJ' e,i bo!'I ~·01' .,,. Ml&OIH. 2t ""' • L.....,, Uttt .......,, t1• 1 2.91.S '6.1 8 11122S29J7 U J~p:l46\0r
ltli. 1t H ) Jt.11.14~
fit'• 1 100 f O(.pAtl ""-'- Til. 1 217. 24--'4 CIP"fl
1w-W... '61. 1 7U.7S .14
pik• °"
hqu1!);1ttOr1 et. ~°'" PQ1.1' 000 f C10111111
1

• n a41 l7 Pl'li Pl"• 1 J 00f pfte o t8 ~ • "'"'" .... ~ .~l 25 + 6 ( 1 1 100 f rllt\lf °" h.-1 6 . . . '" "'""-'· 7H10 L.,..,..., Au°""
t :!wlgo CO"ltrO ft• 21 ,. 39 pcy'l)ol tlJI 1- Ul'P 1 • AifTJll'f' 1 ,...f'ld, Ol'"d11"1Q"9Ur Vdc!oooc. f'' 2S O'IK 12 f""'°"'l' "''°"'' con11• Vâ A.101 IOUCMll *-r. 1, rop•' bfO"'CI'
~ YOM ' lfltltM dlJ lliUt •oo i SOUUI a.;..... rw • hwt•ieuYel'9Îll, l441f llYlllS. î4ol : (31)

-::o·
U 1 4 9 Il • 16 18 9 22 2• '11. pn .. ' 600 f ~
.... Ut. 1 !U l 4t -H.1t oprn 1 8 h Ml_,, -..nd,..
1 TM:. (47) t•.tl. 7S. t7. ll.lt, i. und• ou ie '°"'OP""
18 10

lt"l'l•t.
V't Al«•. v.ndt. Poe. Mor· Spx. VCldier't.
et $l .119 1 100 J 1/9"41 QUS.I• ÇOl'l.ai. .4'!0"1
• \lefldt tct>iq..1tr tlocir:>11qu• bon .,.,_1o·lfCIOl'IM goront>t OK~t S2 1 200 f ltl ~· oon
• v(!Nh o cO"l'llf'f ntvwn :to.Jr 1e va "'or-1 c1 "'' ·•
• YMl!s T ~ •A (j(nOI\ Mrf'I ) + .1 nxl<H~ + 1 :in f·s/i"'Q o.1ly 170 1- f't d'AIOf< 0.fttid• 240 8oGrd 2 600 f r.uts ..,.., 40 w.. ,.. lllikWit1 <Miii"'" ff"vOI co1111~ f f'lflbour~e!Ml'I• TM. U•J
ooç."lin .. 19'1 .,. btonc"'-'tnt t.1 ltJAUlT y_, • .., • :i'•O - Slar Roidf." , . o F Pouib- l·•t ~ tstff -..,,..u, HL 1 2'7.63.14, M.I SLU. H .
47, , •• •• P•rlt • 61U t h · JIU T61 1 { 4 ~
47'.Sl .14 ~ 20 Il)
"'r\d'""
COii'" ~1 de fna'QJt ddl•1.-i.. CfA.!gr• J....~­

. .........
PQOL, 1. ,.. 41 c....,.. .
tl4H on.,.
Ttl. :
• lfel"ICls K1 Atan kll'IO'l'itt P~•
ve< oour 1SO ' ~1 Ad~ri•ute •eSoc,,,.
n'l'Oder1 Moztt
°"'OS'*' iAc1:v1iionJ PD'Jt 200 f LlMAIH otl-
Nritit Or1 • -..e"t.I' Mu vu1to Phd1p1 l"f ~O ovtt !' 1
110 1 2' 9 10 11 1• 20 22 4.-' 'lS 29 3 J-" JI le

..
• \ . . . ' " Wt-O'Dst • MoHt 0 OO f Crole. IOUT l S00 FOU Wl)Crimietl.1 H , fW . .............,,
~ t~ to, iOl'lt p-, ,..,.. J-8, 2, , . • V'f"IOt. jel..A ÀIQl1 .._X :i'bOQS 1119111 0.Cfr!'C>fe 82 SOUi """• S ""' .. ltlfy, '"'•y·St·Mt•, tl IOI . .. 62711 c..rrJ•r11. Til. t (21 ) 7J.6S.6J OOf'h
....... 4 \ HO ..... Ttl. 1 1411 11-t l.•4 CICl'"h P'I>"'• a..ec 8 t.1 $poc• l!'tYO!iw1 lwl41fl lrdv Mf• UI. 1 tot.ts.JI. 11 n 30
500. StOt Raider• 91•1 SoctM, C-bot MJu1 ' • v . - Ator' (V('S) • 9 lit 7 '~-Man A1tf.1oicl\ • \lefllb on:J•"'O' l'll' dt eu11: Ma''•' 1 • ' .. ,,_, + 2 ~
• 11'"41 V~ Pli'* C ~2 ov.c
°'"*'«WI ~ Pat M<ll'l •tr ,~, bol'
9 11 8i <Yd
ttr· Pl'!•
.-.otllf'10nd 'te-rit le ' 'lvl oc.~~I~ .i'°<'. 82 ut ~
""IXI Y:JIN' l 000 , ..,, -., 2 500 f MAlATlAJT , .
de 2 '"10 F
o.i jlfh °"
1( 1 Uoarffs ttk bon el31 1 ochfré M dlk.Pl"IDI'• 81 pari•-. Wlli Gh .....,, J
MetW" Dl COSTANZO, 21 tM hrpjt•. t22t0 t-.N-t1 1 8S.O f FOUl1fl OrnW, • ,.. 4. C . - .
1 SOQ F 6 6ébonre Hf. lO.H .U '"'• · h T1ht . 71110 hlfr. ..., ••·W.4Hl. t 6tt.IO.H. -....o..wr. suoe Note"'· •

I I li l\I t- / ,- t- ,- f
I L
-LJ,,
11 11C11JC
- ,- ''l -
11- , - L- l I .- 1'
/ _ '-' I Jll_IJJ - ,-, c -
1 tl
J _I /'\
fi li tl 1,-
1-111,IJ
'•

117 , Avenue de Vil lier s 7 5017 PAR I S Métro Pl ace Pereire


TOUS LES JEUX ELECTRONIQUES DU MOMENT ET DU FUTUR
LOCATION ATARI
VENTE DE TOUS PROGRAMM ES J EUX POUR HAT TEL
ECHANGE COL ECO
NOUVEAU VENTE ET LOCAT I ON ATAR I 400 ET 800
5 FORMULES DE LOCATION AV EC TARIF CLUB, REMISES
PROMOTION CONCOURS TOURNOIS CADEAUX
LE 14 HAI FI NALE DU TOURNOI ELECTRON TENNIS I NTELLIV ISION

;s·- 7711
LE 1 .5 MAI CHA MP IO NN AT DE SK I "Intellivision et Act i visi on"
1er PRIX l MICRO ORDINATEUR
2ème PRIX 2 CASSETTES JEUX _10
85
Vous
jouez aux
échecs? ;,_V~~-;.o~t: ni~':,~ ~
Ad'oa, 12 82 Ûlt ttvit ...... """ ..,.. ..........
1 100 J 'tnwimblt ...... UCllWM. Ut, • ....,...
.........., tU'f ........ TM. 6U .tl tt-"'
• Ve'IOI V0 A~• Mi ttO\' • 10'
Vous souhaitez vous tl"ll"lfOO'll'Cl'NI' .. S
~ Poi:: .\iilfl. Star ffQid11r CO'T\bQI Soot:• l'IYOdfn
OYtc • «>t\ftlH Mllt TAr! .. Wt. l• Ytlrtl•ÙINIM
... •V•"*' U7tf St ..,._, • \ltnds VC5 ~rtT••• d'u"'b • tll
l 100 r • c.o1Wc'fH rtndrt ~'-nt DMloti
n t1er ou vous perlechonner? lnlt,.SOO 2200ffttl aul,.1.1de21101mo..-de • Vendl ,. . . . . *''f'U H11'11,,... SD 010 •11t
\1
tr- 1 R~ ~'*' "'"
Vous avez besoin
poleme11t 6 d Kllflf' Hl 1 141 07 ..... tl aprts
•• tf'01 ~t( 2 QMenn 1'.etrl00'"111 tt M r~ 600 f Il Aooc11 350 f .. ,
I , CAIUOUI, •-4, '" ••,_...
7\0 I
tll 1f ,,.Mtd.
06bottrt llUIWU J.·a.ltl. ' " ........ 111 .•11. v..... H &. .-2.u.u .,. 1"
d un ieu dune penoi..le? cr.- n.wc so.o..
'SO F A<M•• •
"'°' ,...,., ,., ..
• Vll'Cls tf\f190 .. ec:T!'Gtlf:1,.te """' et bblc ttellf llO'
~ Pt pru
1 . . . . . t 293 l4 Pw""'-'4 Slft.
Q, ... c...Mt Htff .._• .._ Hl 1 fUJ
tl ." . " '9Wo cl 1'4'1C• . ....... ~ · - - ' .. "
~l20 -M~
trt1 ... '9":
·COSlllt,,_IVcliioca:
Vous 11 avez pas de • \i~ Ul'ltO(e ~ pr. . . . Nwt ca.lol
r-n ' * - ' .... Ul lh) 11 61.76 op'h ~ ...,.._ 250 f 1111 l.T1,1 • 1SO f •' :J 1 1 c j2 s. l'tWOSI . ... . . . . . . . . . . .,... "
partenaire et rumer ez vous •• "'1Cl(lr'tlf D.l.?NC"'" c.,,,. • '"""" so , """" u....i. H L 1(ll)lf11 ..21 •
procu e .i;i 1eu électrornq1..e?
Vous avez un cadeau
•VeniftJ,....~Gairlt
"'°"''*""""'"
6 Ydklpat
eu ewtrn l 1
~(
....
.. ,. ., .....S7 *'«+1fS793'
~l 7
~
a..
•1
~

ftil. t . . . M 'fAilM.111 1 (16)


,, ....... ,...,..,,.....,
c-.•h•a.. SOf SVl'r.._., • ...,., ..
JI06 ttl Utuaa..... . . . . ..-.....

*
~..-. cmM""e ~ ,,,., •
C" . . , . '-"' . . " " " " ' ........
c..·~-..~,,..,.,..
2tO
Sl Act~ •
ovam-.1
......

à ta re de be te qua te ? .__.. .... ,


•1••u.a...... ._ urt1t. T,.... .. .,.. • \'. . CICINOllt
1"2 - - ..... J
S...
lllmtoi
soo' ...... :
Olll'IC , . . . ." " '

J ... ~ . ,,,,• .._...,.. 1-4 .


.......
)OO, t.mlC
...... ,
... •
Nt.14 .....
... ,
. . . .. 1UJt tt ....... •

.. -.,. ~ ~.
t•.....

• .,...........
•olllll ~ 2'SO f
~
tw IW1911t-'e-
"""' ~ taftlr9 k 7 Atar A1"Nlb Clttw\
"""' 100
•.iit•'-''
f ., UclP•
....
7'1.fl.11.
t1:_...·~··-~ •l'I
.......
....,.....
..... flN
- . .c.u..w-
-~ + ' """".. ...
., ._. N1U4v-....
W/lito# JSO.......
.A10r ~ VICl6t 0.U O.._. ~ MAllJ.
UUI ~ 41 14.,.. .. ,......•. HIM lp l11t L.-
.., . ltl. (ttl IJ u 11 .
• Vtndt 11fU flecff'Grl.que te,,...... 1 flf'D'... f(llfty
oorfioi'l•tot .....dw ~~ h,.,...._ 2•
J )( ~ ....,.,.. • !GWtclu•
1 200 f T... HJ.U.U • h I lt .)0
ritwt"lde
I, VIU•, 1,,.. • ,..,..., UtH ,_,.
..c ..,.,.,. 1 100 f
.. ....,...... ,....,....'°""'" _...."°'°'
900 r ·• ~·•..., ~
f ......,

• \ltl'ld• 1toJ V~o OC 1 000 + « 1 +


1...-

vtlWlu 200 f OL llJ d• JSO f "ndu lhtC p1I• ~~";~'! \13~°.t):.:• 1Pc:J ~2"'~~ ~·::: Cor"191J1• l'IOriltt '- Po -.,
$0 b 60 ~ M 1tui" pr ~
500 1 ~tftlt\
M'~U P /1 VCl A!O"I
'*"'"> v...wh .. Jtv fff9C •toriMnOll O.. pol'..,U dt purrt1 ~• 11 ll'IOt1 (Oi/M dO\IM "'1!1ol GUii (lllWOQIÇ. Act"''"°"· fipe(!fOV 1 M llUOl..C. 1t
Io CloenOlllW vOùlQll'lt l ....lott' artl.ITTI ltk, 11, l'W a.. Hl. tH.U,"dt 10 tl619 l'I IS
Ar'l•tW•·•ri..;. UUt .. , ......
.... ,..11 ,
r.,.,
UI. 1 CJ7)
• Vtl'ldl Vidioopac ,...lpt + I• UIUilfl•• 1 300
•h , r•• A. Prec.•••• tS)ft Pt•t•I H , UJ . 1
f)1.H.46 heurH <lt burt..
. . AMOU:I, U, "" ...... r.... UtN ...
• vn1 12 r. 1 Vdtarpx ~· 1 000 • + 'w'~ 'tloo ... 11'1•
.,...c ""'°"
• ir9"1I ..... ,.._.._ ...... "': , • 1

........,,,..........
. . .. 161. (tl) U.St 12, .~ ..encn ca.u• 1e 1 • i - oour va ••
P.. pt N 60 lf'tD'pcri Pr'.11 700 I -+ llHIA
f e<troNQ1,111 a..dol Cflln.w Ill• cor\MU:.11 lflll • Vends 10 cotMttn AfO"t 1 S00 t Oii 1a14't0<: ttiil c~ cf!AI "'°".i ,....... IOUISI\. 1t _.. ""'
100 f DUCMMl'I. 41, ..,,.
hl 1 . .,_,. 74
t,_.,, ,.... l-,. t11 .... .ll _.,.Il f!.t"11t
• - - cmwt'n W.... S.. Hwlt Golf ~If N • .,........ tcnOfl9ll <mMl''fl pow t1 IO..-..
• VWllb CN ~ !ft!t fi pod'll S,..,.,, ' - dl
. _ . l319-J_... 111 ~ f•t An«• l _.,. OO
llllXlo .., . . , , . ....,, Wiii 17!. lt""" -4$0 f
. . . . . . . , 4tt . . . . c...... ,..,_ Jt ttt ~ 2 1. l • "°' . .
Galsr,
__. . _ . l7 ,.,,, '1'13 IO fllOdtle .....,
!!OS

""°'*' •
.. 20F • • .., tol!I . . . . + ....._, 000 el t... C. • T6'. CD, M.11 14 ...., 11 fi. ., ...... _.,.., .......... c
lairt OO f trh tian••.,.
,.tn PA,_....,.. . li"*~ 1...... llar Sri&e ,,., ... IQcto • O'i:I 0 61tto., ....... ,A&I.• - ..,._
Pwc • O.. lh Ll9p. HUt .... til C71 1 .., - ra.-. ....,_, '" ...... ioo , .. ....... .. 1. . w.. .... , ... . ,,.., ... ,
JJ 1• H ...... .-m................. 1Jf1J ,... ,.. • \.tllh l )I.'. .. ~ + 17 + •
PMCI' W ...,W• • pn.
• Vtftlh. wleliM 9" W4.1f.SI • ~.,......, t ,.,. .. 7 JI llwn ~· . ~...... s-... .. tolll
860f . . . . . .. . . ...................... .
Librairie 7tNt , _ . _ nL 1 . . . U \ • tJ.t.4t.1S • \o ........ -
illlciddl
2~ f flSl....
·~
Pnradwle •' C)napuia "' •
..... '-"
s.a ,
s..a.. ... "" """" ............
~ •
, 000 f • . -......c::at . ........ 17111 .....,
, , ...~ , .... 01) ......,,

-
• \ tftds te ~ • podle - - - llDN'a'Jt • 'W. . . " . . . . . . ,... . . S2 • J 1 1 dCllM ~

Saint-Germain Min dot• O..... ......... :t10 f V..., 60 I Pll


u.t Cllrtt~. " · ""'~.,...,.,. . "'"* '"''
• ~ ......,._
muct•u '"·,...,
ur.M 1t
Il u ., !.hoof'"9 \rar
Powt ,... LCO Nlcrov-.ion 700 ' ' Pitt• OU 1..., de
fit 'npoct Due ~le l'Oldel lrl'lll IOD f .,......
f2 ...... UMW'l. Jf, ,.. • ........... 7Jllf
...._HL 1 Ul.t7.Jt ....., 9 ~
140 bd St Germain • Vend1 CCIMOie ID OSO HonitN1
courM .olrurt
l'l"tc
ltv •• ll'OHCICH lupertoort< tlo
S l J lft01o 1 000 fi ..... llOMI, H,
· -1.......1.
IW • i&NM. JUI
• lkQetl' ...__,. va •tw• (1 en evec: J r: 1
&o..<. Stw Roodin hrHli Vol~ rt ~ .e
*""
75006 Pans tollle novole 600 f MtGll.AlllO s.r,., Hl, .,, • i.
Cr•h·l~•d1• • tl611 Atl••'J n•1-l.a1. Tll. 1
• Sotriflt '°"'°"
1•v~ .Yo11tl + t cout110
3 SOO F tOIM doublt t~ol ~! 92 83 J... (IOl,IX, ~ rff/ e • S.00 I 'l'Mdu 1 S00 ' Tt.. 1
....u.u. IATCNllWI, '1, '" v....,.,._, 14ttt , ....... C•fl IUl.so.
•iat +
€.-'~--~$
Tii. (tt) 11.St.!4 11 .. H .S6.1f C....). ltt2) 9'I ,.-1oit
• \J~\ 1 '9Pff
~ . . . 1916 ••,...,., ''°' ........
locKt N ni41' ....,.M W1 G1"1 •
"'ptl • Vt'ld, "t.Mll• f T Nvt VCS AtOrl •• ,,....
• Venirh l 1 St fovr
proQrOf!llNS litiu• """'''" 0t ll'OOOl"llt tlC + IO
SO

-~~ .............°"""""·
reau de pokft _....,... vi• 1 500 f Hl (3 u•. h• ....... ,...,.,..., .,,.. ~. nt ._ wr b rfohtot'°" .,., """' . ....,. + J ,..., •
., Y~ (1S) ,,_ .. _,, • '*1tot'O'll pour fi S1 • • • ,_. 1 S00 (1 .,.

-,.........,.,...,.. .....
•89 •1 92 IOIU

7di~
46 ttr. ,.. •
~ - 1S0000fli 0 ~ ., • • ,.. ........
• VMdl """"- *"die SC OS + 3 r 1 ~ a -. fMtAM (........~ fll. CM l)U 4414
• Vends 11 1:7 AWI Mdy S.00 Golt ltMtt PtM rd CWw • \'Ol'hnl Jtv. ~IO'l 2 ,.,,_
Gta-id lt'b OrNlo kt MDcNy ~ 6.."bm ~ • V'Clllh ~ ....... ...-:; ... 1<00DGC "" '
'*' . - '*"'
,,..,

326.99.24 ................,,,,.......
$Pcn!osttr ~ . . ~ Clll'lff'e
5-et_I._. ,_._,,.,
~ ~...,..tlt-t1t_..,_
7SO f
""'JSOf-..,.
...._. SUIT MUUU. t . . . . . ..,._
........... '4111 S.,. Tiil. Stt tS.lt
·~ ~
- -·•mt ..........
22 CGn9t'tft ..... ll!GI
+
300 F 6 .,,._... UilUlmm lirllf . . . . . "

325.15.78 • V_....,,,,.ih,......., 11 l211n.& ISOf Me


SAUi,..... • ""' ....... . ,,.......... • ,._.. c:anir"• A..91 ..._., f't V.-0 0.-
D.4r'I ISO J ~ '81T. 6, ,.. Mt..... 1•,
°'"""' •
• " ... ~ ............. , .....r.au
....... 12 . - . . . . . . . , . . ......
.a.r.t
...... ftl. 1 11 ) 111 .. " ... ... ,.. + ..... .-..,,.. ... 110t1U "" no ••
Pro'tez Mllt S.. . . ltl t l ) H l t7 M le tc:w

de '10tle se!'Vice de vente


• V. . . teti~V"*'°'ecNtttill
(.cMt . . . . . . . . piruw.-;
.....t fl2
.. J~7~.A.$-- ....... °""'°"' Mlmel .,.~
... • """"'..
\'-"t .. H4f! Slalktl' ._,,,..._ , to0 I •
~ fUllÇMS " · ' '· ,...
u 111 c.i-.. n1. 11 11 >• 1.se.1r
Qu.........

par correspondance 1 ,UJCI


....., U," "°""". . ."1•
ecuws-..bimtf •~ ~ W JOOO f '"""4c MIUA. . . TM, U l .11. H
. .. ll lM ....... Owdle 1G ,.,....... "°"' ,•. .......
~

i · ~,.x e+-~
1'1 1 '6 U.H
-1-, I j • ""'°"' ...,..,Il: CM101.
c.~ ·~,.,... 0.1.... "°'
7
va •• t ~
Hl...:
bat .-e-tt.i Mii' Pw 11-
• \l. . rflll.ff ....... . ..,2..,,.;.1t!tJ1 ,
VERSAILLES
f'K,l<N' (M~ /)... •
IJ\'tc
A<t v 110ftJ ((N'l'lbc11 pr 1 '1•
,.. ftl.n•tt fllllAV . . 150 f •t
Ir!-. . • fi! tiec"O"I,._ ÎO!'Wf
LE BAZAR
[<».~~~=====-
2 600 , v•'llt.I 1 700 f Prtt.,.._. rtq.GA ~ COiJt"W dt "91'"•
90 f tM1 ri.l/f GltOt ...... 4 1,
SQAlOll .,,_, U, 11W , . ., u .............. tM. 1 M.~. HUI,_.• 1.W.. "I. CllJ
60, rue de la Paroisse
., ••••14. tt.U.16 Gllri• lt h
Vous serez surpris • \l•d• 1t 1 Sooc• #or COll!t.o1 •' A~ Sto Io•'• • A \IWldrt: 1.r9..,, V'*°tek ~ P'I °""" it K 1 •10, 950.03.04
deux etages de 1vres français •~<
~5

ditlrtCQ.1
.......
111"1 LA"9.bnl A....., lfCM k b.,..,,., .,
TM 1Ct4) U .H .S1,.,.t1
'*"· S~ ~ ••'• ~ NnU, Il, M
. . . . . . . . .. HIM tr..W. t ... (14) 44.U.Jr
~1111
Spécialiste jeux vidéo
et étrangers de 1eux.
de l"lachlnes -electroruques • Afl•• V. . . . . .

...., ·~ ,,. . . . . ewte . . .


c... Md WOtô ... lftf.. .10• .. ,.
iftl cl kl!«s ~lf'Ol'iQut
• V. . .
I r ..~1• •fihntu tteteu , t1t..rtcL-i. •
"'
ATARl• MATTEL• C. B.S.
Grand choix de casSPttes
PN" .,.,._ • 612 ,S Il :z1JJ :J1•IO f r . . . . CM.l$ • "°" .... ""'' 1'\11 1 150 ' IWl.-f
et des jeux . . 650 ' ....... .,.. ......... INfthil N"9 .....
bot"'9 l - . 1 ......,,,. 1« w ....... .
10C li ...... CIAflaU~ U. ,_ • " -·
611'1 ......... TM. (l f l S2 U .tt
tmagic -Activision-
de stratégie 7Jf1f,... ...... ccr-.. ....... ~ •• l 1 .... .... Spectravision- Parker-
~ ...-M.......... llllttftiowou ..... 7
• Vends.........., r-_ t «tdn t2l t'-t ....... •
......... + - - ...~. 6S0f ... . . .,,...._ Le ... Jooo• ,..,._.....,. • Télésys- Tigervision ·
rftt 250 f + ntt!MÏ:lll lt 17 U0 f + t"4.. 14. re• 4• lte1c.• •• '• ttttt • •• lllr . til.
1n.44.u,_,..,....
Atari· Mattet-C.B.S.
... zx1 100~•"*"'200'
SAftA.11 ,._y.., lt. flM . . il .... • UJU
.,.,._......_._t.&. 1 UtJ u .u ts • 1>'91"'1...-(GnlOkMon.itct 12 + 11c1 .... Démonstration
._ .,.... • "' ' ......., " noo , (lOllllfT ,....._
permanente
• Y--.b Mon-1 llQflh;iJOI IMlii 12 P.l•• foc 1. ... . .. .......... ,4 ... ..., ... ..... n1. 1
, .....a:. Gr'tftOURlt 1 '900 f 'tl (9. ., 60 l11.U.tt. ..... H.ft.

86
• Vtl'lh onfinatl'UI' dl tel.lit AtQr t ) CO,\l'T1H • Vends ord f'IO•eur V•déopoc C S2 18 ; 101 peu • Vt'lli:h M>"SSl\e hl/Oder OO t i>J .~ ~ 18() F •I ,.
0.ttnder Spoc:e lr>voden l!l•f'Oll.°"' t Ol'l'l!l.\'t!'r WNI -+- 1, k 1 11 11 1 <f 0 12 l 4 16 18. 20,
Pori dt\ t(lrtl*S ! ,0 I Cl• I~ cl"' 220 f ~ t4'1t av«
etc v!Mur 4 S00 f t..U 3 000 f I• IOl/t •11 4 it el 2i ? ~ 34 38 pont !lMU'en ltl• ...,, 8J VOl"'1!' tft'>bo!IODtS d'or•9lt'l9 et en boit ê101 ClllJlUI: ...,,.,
'9r.1 '~ AITI..O . . .. ~. kot ...,._. I 11\ 1 .. ~ 1 9!10 F ....._t OUUNO, U , "" Ill M •let, ,.. ,._ ...... 77510 1.W.. Til. 1
12l lt L.lnH. T61. 1 (6S} ••.63.lt opre' 20 er.ta- .. fw, .711Clt llÎl't•, . . , . ..... ,.,,, TM. (I} 464.U.72 6 portir de 20 'lle..nti

""'"
• Yff'Cf\ tMtOle dl! N • V( fOIY.I oins. M
tn lotn e l'IOTQfe ~ ;.c!XS
4 t l1Utt
•11• de ':laUes
4Sl .f3 . 2' QPfH 191'
• 'll'end1 ' Jf'lbot Ulwr 200 F M cro<o SIOl'I 150 , ~
,..,.,, HfTAtD '"""'6t, U , tlff ................
• Urge111 COll'\e double !t!'lplc Y4tld• ord#lct«.1' ZX81
S11'1CJall'" , 50115. 9orot11" MO 8J .,. 16 K MfV t 1 CONFIDENTIEL
f4UI c.t.., Tél. 1 MS.74.W • llvrn o• 1ev1t et ~oue11e1 fO\t Lood Mon Enlln chez vous, noa twllleurs
Om.se trn1 ,........ ache·~ f111 &2 ~ fClt'JMI
1or + l!'i09Ql•l'ltS e1 orOQrOIM'les, t•o1 11ot11t p-!'1
7 000 "nd" 1 600
~ • 'Vends VICWopoc C >2 l>t>ll;ps. 1 200 f garont1 ..., v•nt• • •n discount d• c•sHt·
......•••11 ......,,IUNNll
"" r•t•o
"--cl, 2, "" 411
f
.•a.u. 1 J'if0111S.H)8J+K7N• l. 2 . .t 9 li 16,22
°''
s.tr\'1, 'e '1111f ) 100 r MNGUS , ........ 14, ""'
lfti1h1H, tUlts.to... r .t....a... l•s comp•tlbl•s At•rl.
• VetlCh tOt'l\O e Monti n'I! .., ''°" t•o1 ! I!
J.it J '10 f p1ece loeu ôe •O r " t011r O\'Cl'lt 1rtt.
• Vends couenr .ll'(Jfi ~ c;.. Spoc,. 1..-n à 299 Francs: FIRE FIGHTER
~OO f ovec: vne '4Ut!t'e ou 1 JSO f '°"' toue•1• peu "'1'11 YAUU(T J-'l, t, ,.. 8•MM t..d!er,
""° TAPE WORM.
c.unra .....,,., 1 :1, ' " ,1eim c.n.. ts110
fM. 1 tlJ.21.t! de 18 h b 20 1- !O
°"""' H l ff c...r-rih S/ . . ..
• Vtl'leh ,-"JC 6 tctt0tl•~l Miçrov11IQl'I (.JSM-Or-qut
1
1400 f lt1 21 Rfll c.Mrtc, ' · "" .......
s~,,. TM. {Il) 11 .H .t 4 ori .. ~ cMbo•rr• N EXAR KING
pri.1 200 1 • . IUlfiltCllOlf ,.,...., ' '· etiWt 4• • Vel'lds ~, vidéo Mot1f! lfltflclli " ISIOl'I O'wiC J ;( 1 oo KONG, JAW ·
• ~tl'llh V($ Atwl é•at IW\ll, $OVt gor Ql'lt14 xN'l t BREAKER. TRE
f ~\ 82 -+ 2 K 1 Cornbo1 + Si.ott 8r~~out
v.-, t 1100 0,-... " '· 1 (74) 77 .21.11 OJlr~s
l°J sb ~ ~ •~'.\lÏÎ i~t=I covse dtpori
1

200 f DltlAM Sti,.. 44, .,.... O.Wlotl ,.,1,


20. SHOLD MA
" J71 Y......... le ......... T... 1 IU.U .tt CIP'ft • Vtrd\
·11vocl~rs
vcs
Arar1 - s UISStl'ts :Ol"Oo1 Soote
M1u1I• COW!ll\Olld Poc·Mo11 ·nd-.,
• Vends °"'
itl'ori9• t Q»et•n Ator, Oefe.~· 180 F RAUOER .
GORF, WIZARO
7"""n MM• S...perino" >90 f Vtorlords 180 F Hco..nt'6 tb.IM
>OO + Cklne11 de to'1s YOltilt 7 800 F. vtfldv 150 r OViUIMI ,llK9!, 1 G, ..,_,. • • l i...te, OFWOR

.
• Vel'd• 4to• VCS. ITOT fieu! •011s goron11e ? 000 r M. U.UllOMll, ,.. .... Wt•, St llMy,
t""111iel + 6 COlWtttl 1011 ~. Til. 1(11 ) U U.47.
JQwbttok_. ltQerY•t.Clft
71 IH CW.. S/ s.IM. nt 1 (U) 4t.I0.7t. à339Francs:OEMON ATTACK,
Otf....,. Volltv Bal . M ni!e Corr-ITllll"d. 5'nound Lt • Vel'Cb (Or'I~ " '°'' COfl'IPltîe OY$t 10 )( 7 1PCK

,, • Vel'lch VCS Aton i J nln!ttes d ff~ttl\'•s + 6 li.fort As1tf"Olds 1Tc ,, ""- p>e11 SHV , ..oleld' nevf Pt.ANET PATFIOL,

-·-·
toot 1 700 f SIP1JltP'oet1t '"· ltl.t.S .61 apth STAR VOYAGER
k 1 Spoc.e Y;ar" SJ<MT tO(ef', l.Jid6o 0 -kert. Atr• "' ooo r d 16' 6 1 soo r Dl.tffll5 ftk, t.•. 1t .

....,-...
Seo·8011le, &tw 1119 8ro+t1 Gof!'lti 161. 1 (•tl UT 10 ,._ .. i. few. Til. i ~ '4) 4J.14.47. RI DOLE OF
• 4 Wfldr• CGi•~ cbi1>-e _ . V~ C S2 Pl-4!t0s
owet 11 '· 1 Pot t.\Qn. .llt.. oldes, JS " · 22 1
H.12. U. pr..s 7 SOO F li CHA-..IOIO, 7, ........ °"'
• Veflds ~ CO$Sttlet itidéopoc Pl- 1p1 ccr-1~ SPHINX COSMIC
tl l>Qf1ait ftot fris pe11 W\'• vo:iwr 2 600 f f'fl,
f .. ~' des c.osuttH A1or . pm: O debo1tre ARK
vtr.dv 1 BOO 1 GOMS8tll1GO '"'• lt. ,.. 1, De • Vonds ~ At(Jfi '°""'~'~ octi.1le a..• 82 po-.ir uce. lem •101 clts tol.Mttes M. UDISSOM. 2:17, rM Location posslt>le 35 francs par
1 000 f ., S tcuettfi SOlli goron1i~ Spoce invo• St-Cllierin. TM ,; SS7.l t .4S .
...... 71Ht a._,;.111. T.. t6t.1J. H aprfs 8
.,..., Actvenhn, SlarfllO\"IH Sk11ng 1...-r. °°" • Vff'ICh cev~ doubtc t ll"Cllol l/idéopx C S2 ove -: 7
semaine déduc tible en cas
ti.w•t. d'achat Vente pa r cortespon·
• Vends to»e•I~ .l•or \trffî Roc:er' Ai 'ieo-!to'I 7SO F chocV!lit ou 1'1: tout O 1 000 r VAIJNTllll J._. N• .it-6--12·t4·1S-38 1Poc-Man1 1rè1 OO'! t101. Il'••
t ~ Sooc.• """' '~' Orww O 1 "0 r ,.,. {18 é1ot)
a . M"1M, l, fW • t.-.. i. Oe1 4e .. C.....
lM, f7, nit 4tt flt•rt, 6112t lUlltfr1tÎ:lft, (af)
M . t6.t7 le se#
1 soo f fitdltrtlle Dr(qQr!lt?lft de !$11• "°"'
110'0!fll'let'lt !~ cl"O'tfltl.«"t ni.- .. l ..at Ul:I·
l 9Ç dance a1outer 9 Frarrcs de Irais
de port quelque so11 ta quant.te si
- . .. •HM ~ . Hl. : 441.6s.n aorH • \!tnds lllCl'o ortlnotevr TltS 80 l!'-.IOI. • ....., z (Hl. 161. 1 Ul, U .SI. ch{Jque J(>lnt à la command6 15 F
11 h rlpol'IMI O\wrèe 101 82 éTOf pMfo11 o ... cc. ~omb'"ev1< oro9ro11. • Ytnd$ VCS .lHlri ('41.\ gon;111t11 ' + 10 CAri\~"'"' s1 contre remboursement
• Ytndl ÇOntttt Atan, OodQl'etn 100 1 DU ICI 1k fl\H + 2 11.,res d"" tiotion + ~OQf'll!fO • Mon 6on1 fl'OQgll'f". Poe Y.on, YGls·Revenge. Spoce lr...o
169 f 1ric • JU.74.JJ aprh 9"" •"'*° t .. ~ ~ Tn1t" + 0oc: J sor. , J .• , dt\'$. Ster • a.den. Alt~s. vo• d'oc:hot • 378 r Librairie LAFON
• \'tfllb iesi vlltio ~or"ool'ltx "(llr t1 blo'K ..,. 2 cosset DOlf, 17t, , . . . Silr. ftllt ........ + ...."" v•ni;k.ls 2 SOO r Hl. 1 (Jl) t t.6t.'1 1 e )()" soi.,f 3, rue Henri IV • 6-4000 P•u
tt\ "*11 10 j«i.l. bos\... foot taM•• e1C ) et
.. Ml 1 61J.t1. 1t. ITl:ll'di *'"*1:1'ed,J
Tél.: (59) 27.71.40
~1ttt 6 ~ 1bcitg,J;e ~ ~r tft. 1. mor • V4"di •-".,tlonr.I VIÔklpot C S2 1Pl'u1p'S• avet .. • A Y'tl'dr• vcs At(Jfl complel O'f« • Combo1 • •,
ch 0 pil"' be.lent 6tot 450 F M. NU.MONT. K J don! Progt01NnOfi!Or'I Pot·.Yon, MltSJQUI. 011el • Cwtvs •. QCll"OMI 1\ISCl11·. ,, ooVt 83. l 200 f v.....01 1•1 CLUB VIDEO JEU OU
.......... tMllllleit 21 1t4 1t4. S470G t.4it• t . Uf. 1 '"" + K 1 t 700 , h l. ' • 01.04.t6. UfMCMfD CO\Wtffl • Att•ro~ • 200 f. • Spoce ltl'YoôerS a
SUD-OUEST, AFFILIE JEUX
(" l 44 ' " . Il pel!dam ln "°°' """ !9 hNrn)
• Vends K 7 V~ C S7 ov fl 2S N -> S· IS·Z
180 f , Î9'1!'1S "A<I•.. '.a0n) 200 f. ~· ein 100 F
• 1 8ailttboH
1
80 F tolS1' Ht en tré1 boit ••or Mo6to DESCARTES.
• 'fd• VtllleOPX Phi 1K C S2 + 15 -t.7 N-. 4. 7
t o 11 17 1" 16 18 22 J J2. ;u 2)..30 80 f IO CO$M11el l"I lts fil• A el 9 ptogtO!T'...,.._ d'•,,.iloi lnf:lu1 S..,._ liMIJI, J, ,...,. J.,.S.·
3t + mft Tron .,Oii' T11 ,.o '1 + P0t·Mot1 ~ ~s b 120 f 1-... 111.&c;u, 7.t., ,...;. Yilllit. .... ......"'. tel. 1 07', 14.2'.
4 '00 f ....it. 3 SOO f Ol,j '!!01115 Pon 11endte stpo J ISSt ltnlter. T•.: Cl) 77t ...6 .44, • 'll'ends jeu v1d6o CréotQtlic Sib.c • floMiS, foolbol
• 'll'etlek. COfTOl!d'lts V~ ...if"!'IV 2 1$ 19 Pt lOHt bosq1.1• •nt~"11ment :J11P< nbrs vorlo"
"""1nT Hl. 1 6'6.Jt. 11. llGIS ,..,,....
'*''
OCTET
74 Mlniswiv• Rtvtn.o, CklW'\ f1..,-· nr • lfnf:res· Tt SJ + rra!t'lto 700 f KA.JO: S""*• 1,
• Viiioox Pliloa N 60 tr9• bon t ·o• 11tf'dv 011« 6
~ 7
1t1
e-9-10-22-~--3 ..
tppia
. '• IO!J1 1SO F Cm.Ytre M01·
200 f ,_._ OUHYIAT, 1, ' " 0.,-t tilt °""·,...
)Ont O ~tre 1111 JUUnt. t . ,..
1 (tt} •••44.lt.
ieu• 'fldto Horw~• S00
~.

10 ( )00 f ) + 2
35'41 rH !lie l' ltlin , lltSI l • lr•Ht . 161. 1 {tt)
25.U.61.
r1.... nue ..,....,... ,,.,.... ;·ec....,. • • Verw:ls
«rurlf!tl MotG ( 1OO ,, e• 8oto1ile VtNis ClllU! Vi
• \IMds «1"101! "'°''(OK 82J • 9 c.ouenH lPlx·
,_. Hl 1 {H ) Jt.t2.,J. mon l'or's Rtvtllit S10t·Mos1er 8enet'1o., E 1
+ s omcttn "°'""' 1
eoo ,
~de
Le nouveau
dfiopoc" •êcllc fetll'lls. ttc } doris carton ct'or-;i<l'lt COll"l!le nt11i Yi>-
• ltlO fi
Ator1 + HO •to
d"orçtttl
.. IJl.Qntlft
v•lld\
+ ,
V(S
1 (Ol'!lbOI
1 •SO f 16 •'°'·
~e 1982 llMw CUITO.
f61. 1 J7.t.f.2J b Zuii~ cbt\. IMr•
W 3 830 f, veictu. 2 b80 f (30' 0. tn01n1
Hl. t M. LKUTll. Til. 1 6J4.1S.•t ("""' 1' \i et
f Soot.t-
)OO ·r " lldet\ 16S 1 Mini. CoMmand Ge ~"" Mcttel ltlt41'f•S•O!I a .. e-; ie11• • •
magasin «ln»
• Vl'<'ldi (Ol'IM)le JI • )..
10 f lerurk 200 f Asrtrom 220 l, Bruie ~ cOF'outhn Coorws de- chnOUJ. -1 ~ 11Qwll;, tres • Vellds !f!'.11 Merl'"' 100 f Gob•y Il 100 f LOQ<
2'0 1 ll'ICINt1ot +,1er,,,., OO f ~tllf J ISO IJ peu W\'I. le IOW~ 1 oSO F u.lrt MOllS[lll, u. ,.. 0$ 100 f bon •toT 1( 1 Ator Hoi;inted HouM 200 f
iterd) 2 'OO f l!flQOt• MM gor'G'rtie) Ut 1 (S4J
77 .... IS oprb l9 ti.vrn
.....,,_, , , . . C.. r~ SI poNill-) et 1( 1 len«~ 300 F f tot f'le\lf °" ~ cOt11re
• Vends t.U YIOeO 0 1( 1 ·QUie..w Oyte; 2 J( 1 de ip0tl1 1( 1 Poe-Mor o.,, Asteroid.$ d"At(J-1 c;.. $tor YO'fOll"''
• ..~ c.ouent .Y<rov MOl'I Stw:lot•twj! \tor trt! peu e1 de VO<N'es de course Pl'"·• sso t nuot, st, d'fmiooit LAMmT ....,,., 6S/ 34, •••,.. c...t, FESTIVAL DES:
MW• 10 f + 4 ccntdn ~ic cov!M ~ co•· ,.. J. . 1..W, 7'Jll . . .. Hl.; (SJ)J1 .Sl. 1• SHM 0......... t ... t t J.t l .65.
Wlt WC1F JC)On•f 300 f f1q l"I~ qu 0 polH
l1IAS ...... ._.. St Crtbi, t77H 1twt St h · • Ve11d' 1•u M1crov1s1011 + IC 1 Cou• bri • Vt'Kls VC .$ A1or1.,. 10 conenes dort1 ff'0991t' • Jeux électromoues
. .. Tiil. 1 (15) t6.U . U que + Super c.oue.tr1qve + 8ow •nv. ilot n~uf Poe:· ~!\. As1eroîck l'ar·.s rl'ftl"l9&, Spoce ~1.

...
Prit. 7SO f SIJll.OH Ori1..,..., rMb ~. St·Lt, S10t Ro1 d•rS. v olt:Uf d'or l'io ~ 4 378 'f tfldv\
• v....t, conKJt. At~i ' ' 111' "'tUI P1• 4 c.œwttn 14Ht c:....t rr..m . T61. 1 (JI) 11.so.u ocnl 2 500 f T.... ( 21) I 0.6t.'1 le 1.W, .... -' ..,. • Jeux vidéo T V. Consoles ·
Ceteride, (Oll'lbOI. Sl •1n9 Stou110\t~t e 1ou1 19 he....-K C:*i. ~ W UT, 17, ,.. .......... 62126 WI·
1 800 r "°'loev de 2 300 f nt 1 t4t.U . •6.
cassettes. ATARI. MATTEL.
" " " '· • • hie Cenwl... tlt7t V'tflM•.
• Yenct1 VQ Atcw1 f07 181J ~f' nl\lf pro'iqoelMl'1' PHILIPS
ICl"IOIS ~ O\'I( 4 K 1 fColrèlot . Sooct 1~, O!- • Vencb 1N MoHel lnttllo'w'ISIOll + CO'SMU• Golf 11
• \.~ ITT AtQf1 • CCl'\SPt1n PIS MOrl 't'on'lte
r.-.. oc:hJJ de<: 82 P'I"',. l en ,,,,...,,, J 1oo r fendf.r WrrOllftd) 'tldevr 2 100 F iGl.Tlf" 1 400 f tout
;MW
•t0t f\INf. ooroni.r 9 mott
Oii.AND. U t. 1) 4.t4.t7, t6,
1 3SO f h-i
Pt1j
D. c....
rw • Ordinateurs pour la famille,
- - IOUOlllClll, 7, ,... ...... ,,,. . ........ t
~~ 1 (1( • O.. t .UUI. IS, rw • .. . ...,
S7UI ....,,.... Gt.lh, (I } Ul.0.7'.
,..,..... Hl : 7J7.J 7.N (dt 19. "6 13 h1
• 'YtNl1i IC 7 .K~·k:onQ ·IQtt\'•Sion 1200 r· et lorri\·
.....~ "'" ..................
• Venets dotiblt
COU11e ~CM
K 7 "41•1'4 *1 $to\"lllG1
Jeux. enseignements. gestion
fam iliale, T r 99 • VIC 20 •
• 'IHlbVCT.t.1,· r11ç111 !!l!.'7 "'1(1l"f adf.b totl'lll'IQ Act v~ (7S0 IJ IOU'SSAMGI , .., . Hl. 1 r•r 280 f 'h•• Gll:l>Alttf., 111. ,.. l • ...,,,
tti O J.S2.t2 ..,,.. •. li h 0 {t2) J2 .01. f i fl'>@urH Oe1 r.,s) 771H M..... PHC 25 · PC 1212 · PC 1500
• 'll'end'S Pf-iihol Vi66opx: N 60. 9eton OlitOl'OM + z etc.
CMMU9l t 000 f ov ~ <Onlr• t.t1 VQ A!or•
fil . ; {fi )
1SeM . . . . . ..
••.11.••. 1. "" •o....~.
1. ••· Pte de fa Plaine · 75015
Pans. T61. : 530.05.39.
~~~..~1:;~, ~~~.~t':.7
VIWlll ..... 41. ,,. ...... lrtff'trt, tJHt h · M6tro Porto do Varufllao, an
.... Til. t(U ) 61.t2. H . face du Hall S Porc des Expoal·
• je "9Dds C.Ol~ 2 10 f o... «; dt J.00, • t 'll lfons,
n•uf UIOOVK, l•1.SS.JS.
• V!'llk ordonotevr de...,_ Philcis ;f'~ 2S t 11 cos
"'" " · Pf'tll 2 000 f, °"'
écno11Q1 œntrl lw .Aton
11'4"'9 YOlt11r TOI SSAIMt C......t.t, G•...,,. .rloe,
J1tt• n-i.ia.
• Vend• GOflde Vldêopoc: pti1lips ovec S IC 1 (Poe·
lhJt'.. Sa'"l1lff. Coniboh, lts Acrobate• VOihite dt 123 62 41 35
C.Ollf'H) otlte~ é.e eJ'I ou obre 8 2, le t01H •t1tdv
1 000 r LIM•tul, S, ""' 4t U....., Pn /Jfft . JEUX
Tif. ; J H . H .47 faprts 18 kt!W'.s} ELECTRONIQUES et VIDEO
• VMds VldAopoc Ph hpi C ' ' ove<- 11 1( 7 11• l·1· WARGAMES. CASSE·ttîE
reux DESCARTES
30.,, ~v 7SOOS ~ i:t1
NUGGETS
nl--81-11 M°~v
1 1 16·18-19-20-22·33·34·38 'Po.:·"-'orl) trts bon
••et pru: 1 800 f MlotilD Ohltrrr, J, ,_ ••
........... tsHG - . , . .. fil. ' C3) 4U .14....
PUZZLES
13,Rue RASPAll- GZIOO St OUEllTIN

87
• ~ 'lid6oclo.: ( 51 f,n 81 en 1 b. ftoT 7SO f • Vtrodt VCS Atœ1 '°"3''
~; ui...w ..-. cb,t-11
..,~. ,. '" 1e 22 71 2a 33 346&0r ~ ô \j!I CO'IC°'6$ +
COSM1'f\ aclwf'lln ~
l:IQUe +
~ ~.i• i*~~ •omy
ou ,,.
• lt 1 '.l:OO , \i!'~S
6 OO
Soècer 111 ~poce Wcr
f '°"' 0
Ar.~I. C'3l\ d cxtOMDn po.....anî •'odaottf " ' vcs
Aî:in )lie. . rtANUl:O, )t, . . - N B••••..
~O f M LAOIYfD, 4 t, ...... 4e llW., JISIO .......... l tlt ................ Ttl. 1 fi t)
, . . . . . 1'1. 1 ('1} 41.Jt.tl
• lltnch COllW oc~ Cll'dtnotw can\Oit A'i71 N""'' • V91Wh ._. ~rl·n O 7SO f ~u f,"1 J-> J6S f "' ,,..,.. OJ. U . 14.
• Vends a:rmc• Atœ'i + ~n lO\ ,,O. l.ooc1 ( dtc. 8?' + 2 IC J (Col"lbo1. D•'•"d•t
1 ,.-oie..,, 1..,. &oc1ronoQU• °''et'._.
ta 2so 1 1. T•aco. •• 4u • Vl"'ld· ( J A.tari- Go1'19'1ers' A!lipv l.-ig <q •t
·wo:l8rl. Vt:Ho ·~. (ombJi eT tv.::s A.<•iv&o: 1 800 '. wendut 1 200 1 1 conHle Vioeopoc hl, S7Ut C.Vl"fl t/ ...... TM. 1 {47) 2•.41.tt. i.tS r 1i.a,.<1e Pix Yori 2SO r Îf!W!Îl 1 1~ : 4dwfoo
1~ ttcrr P., 1 i 000 f Uf. 1 S'7.SS.U. C S2 + 9 r 1 1•-ll·14·22-28.J3·3A"31'·38) .,.a. li.l'e 200 J M. U Ill, ri~~. I , . . . .
• \IRi Vo;fopoc ~' '15 • 6 tolMttQ. )"'9er•&.
• ll'MOS .. ~· t1~1·..n dtld e r~·ra~ ' ou 1<1 J 000 1 ..-.dut 1 SOO 1 MllUlf JttM·" -· St 1-..1111, 71Ut le 0.....,. Til. 1 tU.JS.7' ~
Par-·"'°"· l.Ggoque ~1t'IO!M Mol"lstr'Mt ôe r~•. •e
i fteLHI e dt ftl'lt't l IC>ll'fHO"liU 1 ou 2 ~tt. 1•. '" ff ,. ci..,.n•. Stttt M•1•..d . "'""''. ~ OùtO t'O'I f'llllf ~oltur 2 00 f ..-tr'(tu
po,.11'., 8 h Oo.I .• lt-11'.anthe ., ,.......,
.~ ~ 100 f t~ DU 6chlrlge t.Ot'l'fl Il. 7 P 1
°"
Hl. 1( 11 ) 4 1.4 7. '1 0,1~' l8hwes l 100 J ""O J_._,TM. 'J41.40.U . • -.,·,r.c;, :onloOM
19" "idéel COl.tievt ll'ltrton Eltc1ronc
tar Jlf Otiro ~'1ac\ ou 1..Pmler
lt(JI( f~. IS. m ... Il' °""9h. 71J lt
~ter P.i!W\
a..
• 'o!Md'I ~u ~tt t-1«1rcn~ °"u
Da~•r 7
,..... """'· ~OO f ,, 1111,1 o61et.1~ 11 21 • l.iQn •
• Vt"ld1 • S!·l'lt.ory 0-tu Oiolltl"Ott • 0td111.a~ •.,~, vc 4000 h"K oe~,.. c.Mse1t~' 1r11ll9M1C• •' ~
ptl'~>tP. •1l'hl' I .t•)() J ddé • 800 f. •'Cl -._.f
..... f •I:. 1 tSl.12.71 ether;:t dog toi 8 for-en, IOYl'.I ICOl'r1: rv1-l"imtl CllJ lei
120 f oYk ?l•H toutu 1'Weny, Il, l'ff l MI•· "°"°"'OU le& biontl·l!IQt ._., 2 WllO&. l>f ~ n....,-1 1 7S0 f M. CAO. Tii. ! {71) 6J.4t.SI 'Jl~lo.·11-<'d ou aprh 18
..... ,,........... T6l. 41'.JJ.2•.
• 'il'lldsameftftiCtllfdtoAtor ro,no2 5 f w.Oéo
""""~'
Cl"«:k.,... 2'" J Dragos•er ltO f ~•f!OkOf'lll JOO f
Soo:e ~ 21S f Oh..r LAMllAHD, 4, 9". . .
• Vtndt5 K 7 Rocbolo\it0eopotn• 1, 2. l t 2<1 33
ln S oour 2SO 1 °"'
60 f 1·une. Mtre SlllbUAMM,
,.. 4t ...... 7Ull s.tr..r•
..-fl'ldl.l 1 000 r •OIUT Gtniipt, ( J) tU.7S.t4, t .
Gp-0 16 t- J.G
• Vends lO Pie.J..~ e (J171) O..et alclrlllll! 11 horlog.
• Vet1d• VuUopoc Jet 25 t10 ~uf + c.inset•tt.
,, l·l-4·l0-16·22·ll IN."" ' ~" Jo1-38 rPac~I
..,.,._, MIHIW...-..... 1'1. i Ul.H.H .
27. H t GHH4. t221 1 S•lll ·CI•••· Til. 1 WW' 1 O'I ISO f $ftm........ IDUCllO, •• " " .
1 600 f
11'1• a-.
SCllOZ, 121,,..;.. Gt..;......_ ,
• V.CS V~ C S2 ~~ ldk~ 8~ SOU'S IJ)·
nllltie) +5 7 111• L22·l4-JS •I :ie 1·.,.._t~J1
Il:
6H.J1.72. Steclltl•. 67110 S~. f•I. 1 fll> •l .27,SJ nuo
ocrts 19 k
O.•..,,•·••·G""-· Til. ; t t ) otJ u u
' Vf"l:lt rtii !I b por1 90'llf'll 700 f \I~\ pow oartt 18 ~
.aoo I D"J ik'lan;erals 'e toiit corl~ .,,.. e~ z x 81 COt1f! 'If\ 200 f h1e ·uotc.llQl'I 800 F w-re • \t~ C1 potit VC$ .A•ori 81>• · •1. " 1• Spxt ln-
A.V • t 7 OIAJklT a.ne....-, U, ,,,. ni..... • Vt~i fl: 101 P (2 82J + FR 2 (3 821 ..- ,~ O
t.e..ih. ttlot ._..,,.. H l, 1 724.16.U i. \01' 6 M 1SO f ' ' d•••' prog• 16 K couenes 0-wdit 14 ' a2 \ ..,. moo"lf-10 ~· b.• + bé>lio PRGS e• ( 1 .ad"" 180 f 1• ,eu lH en...ali~1 100 f ...,...
Uf,l safWI 0rogM 37 tl hll•1'19S ~ C• m;tfQ A.a. I, 100 f . "''Id frt• flioper de PoChf fl«t•Q"llQUfl >'QP
...... tl'L" c. btu."t:S I• IOUT 2 000 f \'fl"dt ZX 81 JSO f OllK 2 K 7 1T8(
mm. 11, ,... c.w, 1111• ,.,.. t1 UDS fi S7 tt lR"t :T 1 prog 50 f P«:e ou 90 F ltiur 410 f ...... 300 f' l ~··.at.i ;l•t1itt.l'tt IOIK.A•
• '*°"'Il: 1 Yébcçxx
0
~ tt «. 1 MQT•ti Got ?GA vodto t• 2S tta! Nùf fl't-k .. 1 n• .1
• \/f!'Wft jlfl.I ln ~ 1. U•umt, ,...,. • , .......... StUO ........ TtL 1t6t.tJ.17
à 'J -. . . iNr ~ 11•M1 «!li'l,ltl ~ tleclroniqlllf
Arlior Baf1i. d@ IAOT'ttl S0 r Vfftdt ovs.sl 091'1 df , , 22 ' 29. P'C"'T1• (9 "'°"i·
pt J; 1 ~OO , eu Lf . ....,. • V~ ord'"Cltt\>r d• JelJ V~ ·e1 2S + 1 C7
eco S0 F SUIJIC Duil . Ttl:. ~' contre vcs Alcw1, v.-m 1it1.1i de PCld't ~ ' ·~·l•-27-29-ll-3• 38 (IXllO'I ''" 1~81 200 f ~
t 616.J!.ll.
h1-«01'91j1 '2 ololeo.,u) e1 0ol"r.#~ · (onf1 Jt i>ru • (GNtOlt .t.1ori ~ touo!HH (~bol . PIX;-MQr
IOIJ1 OV COl'l$Ole \el.lie 700 f OV iuonQll i., fOl,,"î
• '•WI <onsot. Matt~ +- k 7 ltnftd. Sl.b HIJf'\1 P 1 $Jar RoiclHs + ~ 1PfiçiQ:~ 'f' 1out ?t'l.o W>''
'XI f !Mtt O\I 2.cO f ~' 2 GlOIGU rtltUl'P'f. JS , l'l'l1ttO«d11'1CtN OU VCS •1Ql'I + OU l!'IQtl'IS 1 «7 . .
AflOW!d Îtl')lt Bct.l~. pt'•I 2 300 f ~ '",....., 71120 I_....,, TM. 1 M6.ll.ts. 1 SOI) ' Vt"dl çontQIP Motle1 êto1 Nuf QVK ' «IS•
c.•111 DllYAUJ, J1HI M••tse..... Til. 1 (61 )
~ Wll'Sl ..... '· fW . . . . . . . . . . . . Wttn fool , lott.tt St-mu, Sl>w. lt 1001 2 000 f
71111 Pn . r1&.1 Ut.U.tl.
.._.,,..,.,
' COllM ~~ t"1lfOI ....nd' je1.1 d f.Cl>et, 'YOll:f'
Chtu Olo!'•~ 6 100 F Crrl ltCNAIO, 1, l• lj
llOU,llf M#t, Il, llif Vff'h, St .....
H11• MftWa. Hl. 1 {tl) U.04.U.
••a-,.. ... M .U CIOl't1 ICI~
• Vtrds conlOI• At::an ex
2600 ovt( 1 ccswn"
• ~ r 7 \tar ~ d'1~ Plllf 'oiCl Alor•
..,.. • w . •231f o.cii... Ttt. ' 741.71.St. (Otftndolr i"ot--rr"Or A.).l~Oold' ) tr4\ bOl'I ftor p-
trh bct1 6!C't «hltN J.69 F ,..trduit 300 f MANU • \lf"ldl COllM doul '° • ·•11)1, V~ C S2 Pti !Pt r4-"l•f 6 MiO•I. ,, rovt ._ 300 r ... a-...,.. d'othot
a.c. 1•. ,.. ,.........
•2tso 11.,.....c....11
u1. 1 fJI) u.cs.n.
• 'i.ods '9Crvllllio TMC • towtnln • rJ11~ 2 CD\MI
• vend• ..,, 1>'1111 , ttoi ,.IJ,, wit p11t\. 290 f et jf\I
tCO Poc-.~n
opth 8 hW't$.
'°"'pfft 120 f Til. 1 114.16.71 ttl Ol.ttr, Yllll • l•.1 °'*' ....,...
e.•etllttnt ~101 oi.tc 8 .--un.-, P.ix 1 300 f MAU·

..,.__, UIOl I..,... lei. 1 ( 0 ) U.40.Jt.


a.or,.•.
.1 ()() f plu~ t01•1' pc,;r '1IJ'IOI' 20 CMMtlft
IUMOllll ,.._., 2, • • J......... • UH Mw-
- . ....-Ortf. Til, 1 t1'.12,4t QPrèl 20"
tes DOrlc-1 Îh:lf '*"
Mrvl (lu1l~t 821 . bon G"tl • Vtnds k 1 PIMllP" \tcUopcx n• 2 l(k-<1!.fic0t1:Jf'I
"°"' • Vendt COfl:SOlt IN:lt1el IC! ....,~,on 'r 12 ( 1 Lo· • VH\6J I(, Alflr1 Dod91 ~'"" 20f· F •t OC,_.t• ,7 As•.-
~ llMIClf'dn ~ c1:1.,..,
940 f wgen1 """"'' tlt<ldtl. \POl'iol 11 logiqut/ n• 6 llJow.l'IO. Io•
lr.efboiif). t1• Il (~t 'fol)Otl(lleJ e1 ri0 2.41 1fh0Pf" '" n·Oicse !owÎtlO' ~k., Ttt1n i. ~fo S1a1••r•t rold:s. C0\10 Meftri, 1. , - . • 14 ·~. 1A . _
l ' S0feft~ M. MGUmlMGOC. J7, n .... ttc . vol.,... s 000 f ·~ 3 aoor tne.Oft ""'19Q·
• ...... n 1M ...., 1!W-. fil. : 722.41 .tJ
• ~ ...m ... "idéo Mon.,,..1 ~8 DIV$ .1 11 18
t1h bot! état 6 10 f l'1.t1i1é
.... COIDOMI, 7, ~. •s°"
2.SO r le loi ON•·
...... IJIU ........ fil (fi ) •t.U.2t.
a..ta.n, t. ...... tQl'l'•· rot-1"'"1. tro1 .lt'IO«Cd:lit pol'Clblt en f!~"'
,,11q'-""""' MllCJllUt J.·P., U , rH '--•• ·
""""'· non--..... fel. 1 (fi } ... H .ü .
• Vf'ndl i@\I ... ~ ~Clo'4' '
1e"J de bol•t ô ~O<'I
COiV' ll ~ Qlll c.oM'ltnl 10
6• 100
if':I! ~ §()() 1
.,_"rhf•-*i • U41J T.._ C.U1. Ttl. 1 ( $6)
LlfnG.Uf "-ci, ( N... J lTl,
• Vtf'<I' K7 Sk't' 0.:...1r llOi.ll' VC$ A!On 1SO fou 11~ dt'<
70 r cr:.,,,.,
utte «7 "" 22 rlk•"'tv• 1987. ê10,
UIU ....... Hl. 1 2tJ. 11.t6.
• \1911Ck V1~ Plnl11P1 CS2 + 10 k,7 Pot ·M~
1U. IO.J• oprëi. 18
18 ! 30
J O•
r- ô
•l"tJ
LAUltJfT 1'"
f
·t~di ••s
hl . 1

•1.tt.24~ ~~n lillonl fl•PP"f. football, Hocll.ey ~ etor tlfVf <*:~,


,.",A 011 aiot1 khoolQe W11t K1 c.ontfe .....e Giet K7 • Vt11d\ 8of\dof (lf'drot11U H Ca oal,)n bol' t!G1
• .....~ ttul ··~Mel 100, ~.• ,-b: ~
~ J AOCrtlOlt 'Of krbdêse 60 f SiP'l:ln 100
SU ~O'l!G $flott 'Ilot , OodOt'•, Hf/'1 Dr·••.
SJot 11 pr•k
J4. tw •
1 aso 1ov1ieu de 1 600, P•ttvt •1c:He>1 •
lr9n... . 441lt0 NIMh1. Til 1 (41) 250 F Orit..... ICAtO, U, ,.. • lw...,., 661t1
R:octt UOVX ,.... , 42, ,,,. • t. DhW... lldtrc •
...;.!pl'f ""~'"' Vcnf« 120 f ,, fon AocKht! 11!\1 -Je 14 .. .. .. . ,...,.,.... TM fH) St.4t.22 "-'urtl Of'""'-"""'
71UO ........ '61. Ml.U.47.
ood'!I N 1!1A1iD '10 f pn.1 6 deb::n1,.. M. WU.ITill.
15,,. S..W • t1Ut .......... Ttil. 1 UJ.JS.11. • V.n61 jttW -Golo•cn cr ~lQI..•
Air ·Sel>-So'1 .. 'so r ou t
''°"'
:ISO f ~ IC7
\09 c" -tie IC7 As1tro:ds
• \l•lllh 0
~:>-- ·:e ~or
Arorl Hun::ln Conon !oll. StrHI ?llt,,
OO r l'\W't" 011 zso
f 1,, lrM R-cîii'<"t"'P 0
• Vltld\ ou klio1191" 1(7 (M4f~•h l!ûttci !.1or Mr1k•
N911 S!o'•"" eottSA.lVI fWrb. UI 1 7tt.JJ.1'
• V~!!Cl YlôiQPX "'-JQ CS2 Wl't'U" 1 )0() F ,_.,.f'd, Il«:«\ O@t~ °" 1(7 A,c 1•.,.tt.t0n. lf!'O!iC. PtJri""' mo.,ié pm lvftido1 $clidPr ~ St~. COTl'loe 63-6S. <IUO• °""OUX '2600 .AstliêrH
~'l(J F • , r1 au '"'°u1 ~ tout nevf. G-UIMUI llOllDU S......., TtSSt N.....11111,., Offf9••· Mt. At ~Tlt s °"-"'Oii Attod. P1ttoli mlNllf O..W. • Vfr'd, v. ·~« (57 O'o« 17 1(7 n° 2·3·.t S 7 ll-
a..t.11.. U , ,... . . , .......... • Ut17 ,_.._ fil. 1
t6'. 1 (U ) IS 41.11 aprh18 h JO lt. rw ... ~ • SU.. c - q , Til, 1 ( 1$) IS-21·2.1·25·26·21 ,~ bol! t1ot Yoil!".lf 7 650 f
Ut 14..SI tt. U . lt. loi ut 6 1 400 f IOUlOf Denitl . U I. : C1 }
• Vrd1 Io' de !1 1.1 100 f
YI'~ in6y ~UQ ~ette
"''A:ht!lllll'e
•Gil:I•. (rt41l ';poct1
DrlW f t
• V•r.di P•l6S ~ 230 f ~ 9111--0r1vto'I' 130 1 (V0
AICIOJ A~ltofoMI 260 f Col.IM clol.i'b:. ~ ~t!I'
• \!Md-.. "9tl"' tlll UOIN A1d 'l#olch Oonl•v·Jq
zoo so
f Forl AO!rl 1 F j)fll ..... dt Dol\key 1.on9
211.11.11 O!H't' 19 h OU 270 40.1' hfvrM 4t blr-

1Jt11tt" ,, .. . , , • . le 10 d~L.....ore 19-82 MJCMA.LSll ,,.~1 l6,


pl.c• Certet • StSlt DH•t Hr4 , T61, 1 (Il)
330 f :cbib·r. ;cra.,1 •' fot1 .t.uod. 1SO F Je11:a et1 '""
• v,,Nh ev V~ P'tt.:I0-1 C.57 ot"oetê er. M9ftM-
borl "'°ITT (p•ion CO"'ll"l'ltt.1 Til, SH.71.ot WA J6 , &:_'''°'bon i>•at OtK 1(7 n' ~·~·I ' 1f.1J.- 1$-
' \Ir.a!) ff; 1 ("~ QVel Mf.r!CI bon ftGI olorlltrl U .$2.14 !te to1r bte
I' 6 11'Mt l .- Y IJJIC! lt6. t. ilfYI dil'f4'ret1I) if
• v.,,;~ k7 de 1lhl• :Jw .. cs2 J•' H~ G.uer•t •
,... . ... ,,,. . . . . . . . . 7Jltl ,.,..__
17·27·2l·3?·3'-JS dol'lt I~ deri>~re\ t0rl•t1 la "°"'
........ IO.ArD, 11 . ... . f ..... ,.......... . t27t 0 • \lr11ds ec1e.,., d~ ean~ HP 4 31·38·39 en •O\J1' 1s IC! pour 1 700 f I OIUI D.• 1J,
C••t • • • r ••lelltf pr :11 6 df'Qa111e) U I. 1
l HO.Oce ( ' 1 t e rnol\1H• C:. l'uooce 122) {.;1,otl 60 cortu
ISO I. Or"111ifc 10 l ·81 T J ,.., .: .. n MP1t S.~le ,... htM.,, tJUt llfitr·lit·S.C. UI. i US. 11.JS
/14) Û1J.....P ~ 70 f C.l\xt.'11', pan·bi!,lf d kl'oll-
6J l.1'.t1 '20 J Jr moout~ DOUSSIN N , t2 ,.. 41 .. ~. 1~ 1. 20 ~
~) Olt'K ouiret J.1 GU"IOT ,..,,., ,_,,. 41 ....
• y..;, l7 po&I' ...a 1.1ar1 ~~ Com~ 11,.,.. ,..., • 76'70 , . . . ,_ 441Jt St·W.fWL T'4. 1 (40) J.4 . lt.41 ap.r~t 1811 • \ltfldi VIÔt<JOOC Pl'oolipl(52 o.,.tc: 10 tviMflM rrh
Seo-latfit' Otrt~.. Cft:ut ,200 IOQj f\05')K1i ....~IN>f!f • •/end• .._,\4
ÔCM.ib•~ •'"Il> li V~ P"1tl•OI ( 52 +
bol! f 101 P'i• SOO f IOIVNI TWtrry, DJS, W
bol\ i!Ct Olî «hanQI lit POuf Cllr.HI (7 Ac'*"'"°" Qu • \lei"11:$ 11;7 .AfUrl N.g~t drw• l(lj f F'l'I• Soc:cer ,_..,,, 7'111 uw...... Til. 1 US) u.11. u
ISO f 8r1MJ&ol.f IO(l I tbi11•11d ·~o-M OO fl1UX ç .; 11.c 11 i.101"nlt'!J.c 38 •~ ~ ~ · • •~·

.
"'°trn OUVAl CMIV-11f. St, W '"""'-"' SUN
....... 1'1, i (21) 11. 11.U, m,H.._ CQ111p§t,..11• ''
......,.,, ""'
• VIAIU ~ de ft8~ pour Il SJ S f l'lll'JiTtl
•' ,_, sa ~K. ri 59 ( io f 1llfl•'') ""squ 1111
~. 1, Ml_.. '6.a.,.llf, -..1w1 tSOO
"""'·TM. 1 (1) 4ü.S4.SI•
• Vtl'd• 1e1Jit •1.tcrroril(llln GofG.1.._ 200 f M1ss•le
~ ·oo F Pm1e • Chasu ·~ f Go"'",,~
P'IJ. 1
QDf'O'lf
UOG1-.e•.
eoc MtffNll.

• \le11d1 covu beto1n c!'ar9tt11 co n1Qlf VC$


u . ,..•••

A1a u + pol9"'6fl + 1( 1 Poç-"'°"'· Yo11·rt'Vtn!jje . 5'\"


Vllltt, • L.r~et!t 'tfl"d1 ..-dinait~ Vic'O' lOfl'O:to avec: JfllPl'i
ll'ICln'• er 6 couetrd dt. i.w.. •1ar 'lllJf i-t.11* CICUl"
''°" .t 200 r
su..- .H
0i; lieu die
• • ' 18 h JO
a ooo f i. roc.i, o . lllSUJJl.
•IO Pin rror.stcrl!!e ;Yog11:e11"1fs po<1 T1 S7 .,. pto- <NgJcli P ~Ntt 100 f 011 6t ··Jn9t Cl n' 'I' ~J atbol Qivtr, 1rdv SOO, lt toV1 2 S80 r 1pi.,w
ô 1 700 f !Ck.1 • Vfl'ldl Wll\Ole fh11 1el ntv• f! owec J cosuina fol,·
9'......,.• OIJ4I UI ~ Ollf( .,,,,...lll~llf
d .. ..... p. . W' V::S A'Qrl hllliln GAUSSUtOlf, 2f, ev. • l ·Mel PMI' i •re vetldu ....tfllll'lll ~ ADOY.UO, U , be»' Poktr. &a_.;,l\g 1 900 f Til. 1 7... U.7t
tlQrl IWltlSSllll L·-...... lt ,..., • UHt St
'-il,,.,
• \l7t!I
'"" V"llMOCllX
~ C<2 '"' IS «7 Pr~ ~
ltO
li~.
UtoO Serc:tlu. Til. 1 (J) 41t.40,71 . . ., rw ,....._, UIOJ ,_...,Til. 1 Ut.21.47.
• Vfl'ld1 ~ Ydfio;IOC P..1 Q1 .Jj oec 1981
,...,...........
10USS1N hMllll. 121,,.. ........... '4500 a...

twt t SC<l f pm_ dl$alral* PNf •t1'1 y,.-M~ '>q)Of"e


IOIC! IOUIGlOll ~. l 1 W., '" St·J•...s
Shoo11119. S'O' Pu,lfOllCI .1. ~loto ·e ttc.
ph• rf• I d• I'.,_>~ 1 SOQ f wfrd• 100 F CJi.AI·
"""°"
• Vfl"Clt Moervw"'°" O•fC 1 k 7 de'!'' (~Uf'•'.)f Ili.Ill 1r•s bofl 4'101 )SO f , fCM.rN ovec: K 7 ,..• 1 . ,..,._,,
ovs11 t, 7 11• 3_.9 0 7S I Io !C 7 J... 0w4,..,... • \/ends VCS Mor pcrfOll ftol + ~st· '• $pote flto
waôH's. If' '°"'
QCM•# eot ~ 1982 r t ~ t 600 f
wendv 1 000 f Clrtriali. MAMDOtl, 16. rw Ji.t.s
l t lltC...·tw·llM""' TM. 1 (11) tt.U.71 00ftl Nmll GM.W.,.,.. ........... soso ~-S.Îllf ·
MOll. 1, ,.. .. , ......., tllOI ....... fàl 1 (6)
,.,
v..... ,.,.. .. ~ , ... ! 2'4.77.76 . . .
" ...... Hl. 1 ttt.St.U °'"' 70 fi
04t.07 .J7.
• Vend\ irdbat""' t~ :11 1~ 99 .C ~ O\'K dlll• 1"11t" •rtnd-. j9l.i Vldeopot Jt~ 2S tod... c pkit
.-.tG ltfH ban I•
WMOll . . .. 1, "" .....
.IQ"t
2 600 f " " " 2 000 '°"' °"'*""' . 17Jll 0.1
• Vtl'd\ telJ ~ï '" OIJll c.orbteai.1 r2 l'l<V de l.11f ,
lflOMte olorllw, r;l\fono bon f ldt Pflol 'Wf"'li vo!l\f'
180fv91'1dl.> 1 20f ,_,._.....,.,,..tt•hy•
• Afto.r• 1
21 ,os1ttt1~t ltal Nl..'f '2 (Y _ r lAUGUI S..,._,
7, tut lfu UIH, 726tO M•••rt. UI. ' {41)
• V"1 ltf- $pca,;f Alert t ,i.to•1e1
ISO f bon é1ot IU.IH ~.-li Let --·-La·
•0 f GD lllO Ge

, ...... 14'70 ........ .


.. Tal i t•) IJt.H.21. •11 U lte St·Mi'9r4 ·u~Jeht, Ttl. 1 tS-11·tt Q U.4-4.0t.
• \'~eu fdlonot «.J A1ori 0o0gt-·., 100 f
ck f 90 ' Sttfff tocei 1OO f a.. Hu de 160• .,._,,,~
°" 11ev part11 N 1111. lO
• Vends l t U . SOCltlt ._,. ponibll! OO"e ~ ~} (1
• Verw:ll fX 102 e t 111~ d fA·2 "'""'«'e 1,.
1ov1 1 •OO e1 ~ ô 000 f lnrerface ""'°'' '°""
• Ur~...-t 'f'frw:ll 1~1 • • "M:~ t'IJT ~1. rrtl Pfll or11. ..ctc1iON'le' tAu f,e 11t éto'I. tri• peu servi. l1tolt
(~ iOC 1 Oll I~ et. 2.70 f At1teroids ?SO f °" w,.rv . f"ICOf• 11 Meil so..a 90"0"'1•• + K 1 de sport dtf'IOl'lde CASIMll '9trld., t . ltt. htyrt s.i.
l111
90'(lrll"9 e1 fX 702 P 6rJê d'1.111 œ coust die -~"•
" t!'l'le nac.kit d'un ~tilt MNiM YAllJW. M
. . . . .,,0 1 ~ 111Yod.r1 100, ou'""" dll 260 f 11 une bo°'o e noyalli! (e je111.·1 SOO f 6 cWibor'r. DW• 244St la..c/ hit. ftl. 1 (53} S4.U .6t.
u...t, lit, ..,, • IK t.. v...- . .,.. '9 ,_..., 15. .J ,_., Tiol. 1 t17.J4 .l2 'r ·
• IOUAIDtll( GMT nie... 14 w. ,.. •• i.w...., 61111 c..,i• .
• V«iôt "OSSP11f oe 14"....r pour V(S A1or1 Slot A:i>· ltt 10\ln oprft 19 P.c·rth M~•
.... Til. s 4'1.M .61 .
•h •Vtndt
c 11 l\l\.l
····"·"
Attar O\itc tl. 1Poc · M~ frOQllH
11)kJ
oYO"f17
• VMth 1"'' jljtc l tanou! 1;, · 'o<M\4 r _. •O~ .4100 r
den t•d t ·~ ttrv• ' " 8'2 '2.410 F ou ;eu de 3.10 f • lltl'lds Matt@• l 11e- ·~ •o f1a1 ~f llf\l 1 2S0 ~
Al!\tCIGr D . ei O...,, Anoc:k ~urit CornrrlO'ld Ohlw YAllU, llipl'NI 4e • .,..,_, '14lt0 ..........
Vff'l(IU 27S , IOMANSU s,.,..., " · ,.. .. .. + JI'. ] 1.>lopla ke n.,.n1 N .~" I S1qr'-H. t~ 170 f Il
5oar:I ~~ ~ jl.r~f. CW"cul Atorl MŒlt •httk. ( 7. Io (.()tlWt et let '1.1 on1 t t• vaod'°"'"" •
.. / C.?t f'lf
tJ7.ff.S1 esti
(lfia 3 SOO • wo!tw S 600 f

• VtMS .• • t(flOll1qu1 Mer


1
1 h lO
•fi 60 1
U t.

U I. 1
1
<••••N·•• -P•tlt . tJlOt Auhn'illlut. UI , i
IJA .21.lt.
• 'Wcnch K 1 ATOn 118 • pr•x !r.lbct1otite Ibie w
demQ.f\Ctt IOM!D.. lU ,,_ck, 40, ttt • s.rtie• .
• Vtlldl Y tf~'SO'I 2'50 f P. ' OI •11i tfll Yf 10UI ~
f'Ol' l tl tev OV0"1 "ti!-l pev ~ A.te• lJVlOW,
1J7, ,.. 4e a - n, H111 S.-... Hl. i U7)
S 11\0d Hl. i Jtt.tJ,Jt ,.,.,...
• Vidfo Pll'lbo4 200 f h;ly SOC 2SO ' Mct«ro.:1
200 f M1 r1111rure Coli 100 F (~ship &occtll'
) IJ.tl 42 api• 19 h 2Mff "iertl•. fil. 1 (U ) 22.IJ.H . J.41,07.Jt, 200 f N 9f'l1 driver 100 f TM. 1 J 6J.tt.U .

88

- ..
• V•1'1h va A.tari pa.itl• "141' 06 ! 1 Ill. tto'
.....t • • 11 (Dr!'bol Pat-Merl ~ 8i'l"tâcl1 +
• fd10!'19f poi;r P!".:.Pio C 51 i;. 7 11° 16 °"' 24 corwt • Ecflontt Ili. ilotctroniqu1 • S.C1or • tc.tioue o.J• 1 pour ..,-~ C 52
• -". . l.05 • 1 'I n•
n° 1110 21 23 33 3-' J1 01.1 39 OU loti OC.~te fl"'lil•t- '°"'·IMl'iM 'IOleolit •SO H bol- ttot contre '°uette U IS. 17 18. 20. 11, 23. 29, 32. 34 35 J6
Doe101:tf'I + boî~e dt l"l1QIM"ltrr1 8 CQUt'tttt ' 900 1
0 cNibat?r• ,..... GUll.llN t, ,.. n Y.. ·4'0ttt,
""""10'"'IOUIOtl d. l~J DVf'VtS D., U t, rM
J•••• Wett, 7•411 'hiulllt Oul•fr. h l. 1
Atari I~ S00 OU IC 7 -"1tYiS.oOll • Slot"'Cn1tr • fl1
ove le P'*'l'tr 'lumero ôt tilt 11 IX>'''"
PUIAYAlltl
fre l li\1e CPlf!C prix 6 t'Wl'li'l ow OO' lot l 7 bot!
fTCf t-1 oYec 'lO'llu SVP ~ CHOtul, U. ,...
9J2ffl"•·A... . T... ~ Ot.J7.U t l .tl.71. U..1, 1 O.. .... A•rile, tUJO JI lrb. h l. 1 t.rln, S'440tl............
• \'nh Ultlsolt SD .,SO 1 + ''Tl!"111J T .:1 CourM • Ed'G1'19' ou yllflds ~ 7 4•or• Coc!• 8t1<11t.tr. jal'r'Gll tto.11.1•. • O.cl\e ooswnu Mott•1 .,,., ~ O f A11'r'Ol·
Wl'O et ~'*' lj)Or11f •rai :e11-1 Vere~ lof Uif.t fll/O' WV• confl• n·11r~1or1t quel.; 1 A!ari ou .,.fldl 100 F fnOltol. FOt.COtl dt t'tl90C• MOlll ~. Il.,..
• ~ K 1\1~ Ph._Sli.111•75e1 K 7Atan
tW (Barâln + Pl 1 O:Co "Il <rnriS ........! WdJ f{;;:lw ~ .,,.,, t: 7 Poc:·MO'I t.orfrt Ptlt t Socor UI· "-••r•h• ,.,, , 11111 l u Mlre•n. hi.
Combat o.tlit IC 7 Vdtoooc n• 3• U.UM .,......
IUS51 Ail, dl. • ,..... . .. le tlMrM • St·,._,
MUUG• ,,..tir,
â tal:ll Af'O!r.l! Arcade ·œlllJ;J Wf • pM. 0 dfhorore
llM. rw frudiet·4'1t,.,.,.,
11'"-'"'-· T•I 1 fUI H.tl.tJ6t ~8"0101\
Ot4Gt .,..., , "'· , <t>• u.es.tt.
• it!'O'IQI 1( 7 ptj, •fa n• 1fi 22 36 COl!lrti ( 7
.... c...-. ......... ,,....1 ............... 474,M . IJ.
•l'4IUf"°""'GOMU
' M. 11. ,...vt 1 . " '· •
COSMttH _,..- Atr Oilrt4 P''-' dY
&.-. 71211
• 't'tneb flÇ 8ondaJ' Vectr~• •r•$ bon it10• Pilo11 oe tt•"' 21 31 39 ov , . . .. u mu. H6/• .... Lt· 1....,. Til. 1 ( IJ) St.S4.U (oprtl 18 h)
chosw ISO r t• 1'1!1.1 Gomt 4nd Nole!'! 0-f, "'llt'lft-11 ,........ StJ1t tk•. Uf. 1(20) 11.t• -h. • ~te tOS!l.('Tle At!Wi
et <Ef,... ,sioft d·~ fG"t«
rfyf 130 f OU~ a:Ql"ltrl cœwtle Monel. M. • khanQ@ • ] ÂI«• Houri..,
HouMI lt1 f.111'•1 I"' tltc: ACllATS mode d'tlfllit>I) YOMfYUVI M.. J 4, ,.. .. r ü-
O.UOO D06MOll, n111 41 T...... IJ601 friflio• l~l<;Vt Pcro:;l1u1t CO"'"' K 1 ~man 'PD-k.~ 1 ...,., 91611 ...._.... Ti1.1 4t>.41,IS,
• Vll'llh totaal9 de ~ Pf'i::.0$ 'VIÔ&OOOC CS2' + J .; 7 °'1'1'11)1"1 A"aca. l"'"°O<l Vou Jote 1So«:rrav1110ft) ou • C~ c:OMOie de 1eu Atar1 l/C$ d'...,;i:DMlll .., bc1it
au 1111a • 1.SO r oo + 17 1:7 0;· prude 1 8SO' (lleoper Colr.!!lClr'ld lAcllviSio"} GUIW N 09__., JI, • ChertN ~SOI• va Aton ..... C0tt0hOl'lnl ou 'ou ito, + K7 St 00»1b6e 4 ,,. P<'' oboi'Mble OMDILOT
• .,.... •OSOIMUM, JS, W Vkfw M.... tttot ..,, a..t.•;. a-11• • t22tl .... ,.. ..w.... , ... : loute CAlusat .....f~ , 2, "' W•·Mil'r • .._...., S• . ""' ...... ..,., • 21... Lttipif. tt.I. r
...... .s... H l, 1 •U .3'·"· 7tt.t t.Jt . 11HIC-C... . . . . {If} Mo. 72.. ..
• 't'encb ieu• t!ICh'Onls;l;ot ben •ta1. S«tor ioo f •I~ 1. 1 ,,. 11 cornr~ 11• 36 p(tuf "~ • Aô\61• lt'" de .<dit 8loc\ "'" '*'
c.htr lllN.lU • Owthe (7 PCI" \ID A.ton o"' pn11 CCl'M"'IClbW r7#
ocvwi,. aoar• 100 f. LoQit s 100 • '"'' rer.rue ( 52 Ph ~ U ,pouible pcr10Ml'lf' "'°°'ton-1 prèt dfr "'-"• , U, ,.. ,_ ii. Gw'I H'410 AnM. T61. 1 11ft091C 4'Qol.ent NLGIMGI Mc. 14, ,i-, .. 1111
(71) 61.0t.U . 0.-. • ttHI .....&....... T.._ 1 66J.'1.U ccrts
J
1'êœl1; .=
•tiau1 ""

. .. 11UI C..-- T.i


d f1oe:ul1• 3SO f
~,~m:Ju1~:.:..~:..d:.:1 ..
{IS) ts.1t.t J,
1
,.,,. •·d'° ol ,• .,. Por,i '"- • • s 1.11.11
• Echctioe " 1 .a.1on c()ll1re !ll..tr&i Til. 1 tst.tS.J7
s..,.....Mertt
• At.flet• k7 pour console .t.1or1 1r1e fer• pm"len.f \/01
11\l•S •' y(IJ P'•• Al8 GAwt, 2, N• ....... .
ttHll ...., . 1'1. ! ( tl) i t.tl.lt.
19'
• 0-c... '"'"~ A1ar1 à P' '
or 1000 aou1n J. ..a....... " , .. •
·ir iSoo 700 f. + 11...,
ii. ~
• Vtflds l/,J.iopot PhltOS CS7 + 6' cin.Mtht$, le 1oai1
• lecl'....-c:nt K1 .\tari Poe· 'Ion 180 f • I OlfeTider • Acilf,fe IC7 OOtlt vcs Â'IJ'i ou Acti~$Ol'I. Me fo•t• LMleR U41t Y•........
170 J efl bon fto1 ov ln det.J 3SO f fAYtf HM, p:irwttw hte, p1.-, 11 •1t1se•ro..,1, w ies 1f\11C. Y.erct • O.V.. lptl11 ~ cor "~1 V09l"QftllltS
'4'0 f. ftlff ~. ·~i&J P1U ~ lontl lllMl.t, f, ilite·4h CMt ._.., 746st ClirN~. TM. 1 (SOJ ~1conquf, poui- 1e fl'loero-ord·~..... ~ rx ''
""';. ...........o.-., UU7 "-fy. Ttl. l i •
76J ..s.t.St ODtff Il h JO
SI .tt.47
• lcfio"g' K 1 «10111 Vidfopoc Phit.p~
d'01111111et l Otll V.,_.,,., 12, ....,.. .. .,. . .,
Lt .......... . .. ,• • ........u. GOOlW °""""·
21. ,.. ;.. ........... ..........,.
-..., • 27 ... C . .. TM, s (st) ».42.IS apis
. ............ kt.-orJqut lkndal• ....lt' airbeol.• '°"'"' n• • 9 10 113017 (Of'ltrt 1( 1 n• tS.18 23 2• • lectlt'l'the lt.7 VCS AtOn Vldl!O Ol'f"l(l<'.S (1 "'°'ns de 18.,. 30
OI*. pfn W\!Yel, f40 f ,Al'Olll(J o..IM , J4, tw CllOOUIT lr6c, t,. ,.. ....,.,, t lSH ........, 130 f t1 "l•Qlflr·Driver 0 moif'll dt 130 1 V.nefs 11:' • 11etche .C.7 polA" VCS Aton ~ kt1'fl&lan
Mi..•~ . st1 . . hff , t M. 1 {U ) 12.,J .... lo~t-Bol! r'll!V>'t (23 jCl'!Yotr 19831 160 F DIUG#T
let t (Ul 17.U .3', Mtrt1 ~1$10f'1 Pr1:.. obontlblt UIOUOll Jtllt. 1J.
dtlt"0201'1 CM.t.ph.t, tW., (6) 4St.J 4.JI. ,.. ........,,... . fS14tG.pt-M-...... .
• kticl'lte K 7 A1ar1 va ~. (.hiw (llecht1
• Vt'ftlU reoa V~ Matre': tOtU doué~ tMOloi Ptv ('Ol'lt•e tov1111 ourrr.t Il. 7 ?Oc.#' V(1 A~n ro.·ic dOl.bl~ • lec.hertne co11tole "'~' VCS en bOtl ftot Pri• • A.à'8fe •7 1>01K jf<.· V($ ÂfOl"I f5ooce I~ OU
W\'i, n(!y 87 tot1S po!'lf, Htf'llMt l'!QT Owt J Mlplol IOIFTIOUl . _ _ . ., 11, ••· O....... , lt 600 ' k.M,1e cossent fllx·fl\on prta 6 dtbo11Ye ~îed tto.M, P'•ll rlldt.H~ MAllOU lric, 16, . . -
cœwMft ~ ottvelle :" •00 f n1du ' 900 f
• Y S.,. . ....,. C..,..t,
....2'.16 ....,,.., blA"IOl.I
171M ....... TM. . . . .. 94141 y .... ... . . .. Ttl. J74 .14.tJ •••

"'
......
, . . , lrk. u . .... . Dr ......... 40211 Ltlote.

' '-thàft cane•tt• .ltcn Dll OITlfM ~' \ICS


tltr w...-1 • 261Tt My--. f ... 1 fU) 16.U.2' •
lieu'H repos.
• fou d'1t1tormotiqu111 dt jiltl~ "'~ çt-4rcN h:llT'Olo- OOU•
• Acflt11 k 7 Attiri -.., ~·Oie av« .:it11t lOMOle fi
• V.,.,, 6-;trO!ltc: Orif«tivit 100 r + Ttn11Q MnJ 01.1• (pcs.Mdar'it ~ un nts 80 PC ou un Ir.te •Y<SO'I). Ator1 OvtC modt d'fl"lPIOI et en bof'!t 6 fftO••il P"•IC du
'*'1f e1 111 IMpossorot pet lOO f ADAMCUI ct.nat.. • P1'i1 IOU Mi.tltit, l e ..... • 1J1tl ......
w..:=.··-· "'"·.... ,.. ......... . . ,,
~ ISO IF + Golo••• l:«ttoni; ~ t'lll'd d'OYOn:e DllMOllD '-cel_, 16, nit St Alt....
'71ffS.,.....,.._ UI. 1 U.'7.Sl.
• ~ K 7 ~'at S.mlr..e Monti tent•t Q'1Trt;$ IC 7
.... U, ,.,.... ttdttc. S71ff !Wtrrta.. T61. 1 ( I }
tu . u.u .-es t ti e1civOt'lt10 h
• Je --.!Id,
ou ~ 'ouettt • tou1ene • oour !n-
fit , (7t) Jt.41 .U olris 18"
• ~ ç0nt01e A~i ptiuf ...., prla r:isoincb't ...._
qwlql;tt' CO\Wtlll J'oft.1 ,,. ~· liAmt• liod fl*I:•
oovr 1n11 '""i0n e1 te~ Ot1Ssi Trisilt A.c1t0tt (cou... tell ...1•ion •' ~ toSse1te O or..~e11t ,.,,.,.-.in tron1C1Jff 6 ~11r qu• ,.... ~ •:l'~!"it'fll' 1a ~
t11M
...
100
ICllA. .19
doub.14 """'°' cow~ sa..tt.., t7, .... • •
........... t•l to s1.-..... U L 1 J74.2S.IJ OCW'*S • l so f J fooltloli r.,.n" Au-to-a1»n9. w rt1.•
c1·ac11on RICOT ti•r, Ili, tw , ... hhlltw••
•* AJori. atU1ftl C'""", S. ,.. 41 ti.,......
Sf ........ Uf. , ( 2') 42 .74. JJ
t4tft YllteWft ·l.t-l fl, • At~l t cOMOle A.W1 !l°"l'ftl" 6ilO • " lllQllltnes ~
• lctongipo INI pool Vic ÎQ et1 CatlOllC' ,... 01 k ' • ~ ocfitlt\.f"I pour 'IOlre OUotllJOM de cout• Corpot''~ prl' lflCU 800 , llOlll ot.• • '4J.
FLWIT, I ,,.. ............ tJ U t ~.Hl. 1 '" occ:m.on AtO" 11 Ac:t·Y•Sion. 00..,_,1 c;ontarlll'lt ,.... " ............. . 421 1' ........ tit
• W..,. progr'CllllN$ PoU" ZX 81 10 1C ou 1 1t LA· (JI) tt.U . lt QIJl'•t: t7 f\OC1 ewtM...-c
.um ,._, J , ,... ' - ' o..... UJ40 0-.W· 121.ts.Jt. cpr-.• 17 "30 ccris r6ceptiCW'I Lrt.te et SIN 0 ClriltlM9 IOU•,
1

• fc:"°"ft (INr• ~ '"°1cflll Strq c 207 O 150 t7, ,..ffV...n.t, 1UffC.rt• • Nhttfl 0tdinottw A1or1 400 °"' ._.,
~.i
... ttt. ' 4 .21.I S11tT1•171oi1120h
•~Il 7 ~ 1, vc.ro 111ui: Pii :'!oS C S2 cornre
(IOllt UO! + SoKiCJI ' f'Ol'l9e 13 0 28 + l8 2 "'°" • ~ amo!t A'crl YCS en bol'l t101 pr, .. obonlo- .t.1on en boit ttcr1 cwec a 6cnre OW11C ~ ec"'1'
cori•!'W Il. 7 A'Or1 ~ ltomb<tr. VICWo d-ec.-..en bl• oYet b1nt~ltff!•ri1 eoutttts ' "· ttJ,11 . U pr-,11; 11,,• • "'"' 4 J...... oww. '' • ,.. ....
11•
1~ 2• .l6.3S •tot ·~ tdtt 82). ltf JMt "-"· IPouob•l•t• ad'los ICtlS khall91l Pf1A roto! olOO i llCA opi:s18h
t
..... . tUffC.....
t. w . M4ri. 74Uf 1..-,. Hl. 1 Cst• 01.04. U aw., 4, ""' U. ~' JttH ftt"·••tw.· • ~te «1Uf11H po..r VCS Aterl MOWCUU lftct· • UrgtM chtrdll IC7 ~ If CS2 0 bcw'I on1 (~
•~''"
W.... Ttl · 17.U.47 ~ l&tl .... J , ,.. • ,_.St ,.._, HtM GrMeltilt. '61. Man, So1ell•!.. (60 F ocr r.7 poa. ~1
kh:rii;ie l 7 A!tri Spot;e lrwoMrl ton1re \ 7 ff'ftfli1, { 7') 4:t.1J.11. pol.ll' llf!I DUPAS CJwlt·...... Hl. U J.U.11 ..
Act• SIOll C1U ~ .. n,
200 F IUTU.U M, tt,,... • k"°"" ~ po.' ~·• U •8 K (posHdt C"°CJ!' •
ter. ~..,, . ConQo. Ct"1-tf.... Un1!t wolflf1111., • Che«JI• C05Mtte' ntell1v•Jl()fl en panal•er tron e1
httt1• • • dtr11, ttllt ,.,.,,,.... , Til. 1 (61) Le~1ttr"-t é.iecft'Ql"loqUe Titi. , stt.u .u o Mo'ICICo
S6.H.ff. foucOM '''· · pt111 d~ 100 ;f'<i•, .,.,...~ lisr, d@.
"'t.>• .,, rt1our Io lfttf'MI! CUGNCT fric, 1. r..1... 4e
"°"'' dietnoindw .. ,,_._.,
•11.t.cl'it1•
-· IC7 d'««11o10ft Aton ou alt'l'ft i:ria 1111111.
100 f Envove.i 1Sle MOIU.I ~ • va..-+Otl-
• k~ «:. 1 l!ls Vegm, Poker •' Rouiet•• !,x(er lit.......,.., tUJO °""T· • ~~' CO$.Mtt. . odQptablin Mir • VCS Atorl ,. . _ • J1tH CllMtM.. .. . . ..
ft ~ COfltre Ollfrf',, lit 1 MCHfl, O(~te c ~
pc>1-s.ibie 6 rnolns M 'JSO F V..-id• .:ost•fl• Ator
pm 1( 1 Ma•Titl M1nolloul . DoNon1 .,, drlJO(ll'). Aufq
ltnc~ •I M 'O $1,Tg"')!lt UCOVI Cfrl. U I. 1 (41)
• Echo• V.otopac Jltlil.pt
"'°' ._ -t K 7 11 <Ofllrt VCS
1 7 'f'Oleur l 400 1 •...OU 3 000 , HtlAlf
• Sooc• .n'f'od.,.-, • 100 r ,pon1bil·tf
CQnfrt gr.,lfts CQ1.Mt t.S). Tèf. l 441.69. 11 .
d'f'"°"" • ~P.,, flOUI' YCS Atlll"i IC7 -w;.-.c-1 fCflOll l'I ,,._.
tur• (A-i . ltNJgic: Act•VIJO'I. Sptctnw•SO'I. T~
U .11.U , , . . ., u , ,..v_....,4Jt a•........._ ....... rev- 11W" l'Ofl.Port.• 8ror._s .-.1fe 1SO e1 7SO 1 üue "'
• &Nlnoe « 7 Vid6opoc n• .a
lmetlofl ~tte ( 1
q 11 73.2$ 19 37 posM»lloft \·el'ltt ClltVAUn F, 1,
.... ~id'O\IOrn

• lchorige Mtthn
Til. <•M) « .lt .t 4.
ri,.,. .. ' cQflrra c.itens•ql'I 16 ICO
• R«.h.-dle ptogrOft'lmet d•