Vous êtes sur la page 1sur 50

OHADA

Principales
innovations de l’Acte
Uniforme révisé du
30 janvier 2014

OHADA
Organisation pour
l’Harmonisation en Afrique
du Droit des Affaires
Sommaire

Constitution et fonctionnement des sociétés commerciales : règles générales 4


Qualité d’associé précisée dans ses contours 4
Formalités statutaires simplifiées 4
Prorogation de la durée de la société 5
Consécration pleine et entière de l’apport en industrie 5
Restriction surprenante des droits des associés 5
Refonte des dispositions relatives à l’appel public à l’épargne 5
Rôle renforcé de l’Assemblée Générale Constitutive 6
Distinction établie entre société « créée de fait » et « société de fait » 6
Inopposabilité des actes des dirigeants aux tiers de bonne foi 6
Décisions collectives revisitées à l’aune des technologies de l’information 6
Vigilance à porter aux exigences formelles nouvelles 7
Extension des modalités de résolution des litiges 8
Organisation des procédures de contrôle 8
Action sociale revisitée 8
Recours aux commissaires à la transformation 8
Conclusion 9

Constitution et fonctionnement des SARL et SA 9


Règles particulières concernant la constitution des SARL et des SA 9
Règles particulières concernant le fonctionnement des SARL et des SA 9
Aménagements pour la bonne gouvernance dans les SA 11
Aménagements relatifs aux valeurs mobilières dans les SA 15

Validité des clauses statutaires et extra-statutaires 18


Validité des clauses conformes aux nouvelles dispositions 18
Clauses contraires aux nouvelles dispositions 18
Institution de l’administration provisoire 19
Conditions de mise en œuvre de l’Administration provisoire 21
Statut et obligations de l’administrateur provisoire 23

Actions gratuites 25
Bénéficiaires des actions gratuites 25
Procédure d’attribution des actions gratuites 25
Méthodes d’attribution des actions gratuites 26
Limites par rapport au capital social 26

Succursale et bureau de représentation 27


Succursale 27
Bureau de représentation 28

Société à capital variable 30


Spécificités d’une Société à capital variable 30
Mentions à insérer dans les statuts 31
Formalités de dépôt et de publication 31

Société par Actions Simplifiée 31


Caractéristiques de la Société par Actions Simplifiée 31
Fonctionnement de la Société par Actions Simplifiée 32
Règles relatives aux actions 34

Nullité de la société et des actes sociaux 35


Causes de nullité 35

Nouvelles dispositions pénales 43


Innovations tendant à l’institution de nouvelles infractions 43
Innovations tendant à la refonte des infractions existantes 44
Vos contacts 45
2 |
Ohada

Mauritanie
Mali Niger

Sénégal Tchad
Burkina
Guinée Faso
Bissau Guinée
Côte
d’Ivoire République
un

Centrafricaine
e ro
m

Togo
Ca

Bénin

Guinée Gabon République


Equatoriale
Démocratique
du Congo
Rép. du Congo

PwC |3
Constitution et Qualité d’associé précisée Formalités statutaires
dans ses contours simplifiées
fonctionnement
des sociétés Référence explicite aux
dispositions nationales
Etablissement des statuts par
acte notarié ou tout acte offrant
commerciales : 3. L’Acte Uniforme reformule, en son
des garanties d’authenticité :
une règle désormais supplétive
règles générales article 7, la définition a contrario de
la qualité d’associé ; en sont ainsi 5. L’Acte Uniforme offre désormais,
1. Parmi les normes issues du traité de exclues, toute personne physique en son article 10, la faculté à chaque
1993, on recense l’Acte Uniforme relatif ou morale tombant sous le coup Etat partie de déroger au principe
au droit des sociétés commerciales et d’une interdiction, d’une incapacité précédemment instauré d’établissement
du groupement d’intérêt économique ou d’une incompatibilité. des statuts par acte notarié ou par tout
adopté le 17 avril 1997. Cet Acte acte offrant des garanties d’authenticité.
Uniforme, qui a été remplacé le 30 Cette formulation offre l’opportunité En d’autres termes, chaque législation
janvier 2014, a comme particularité de réaffirmer explicitement le renvoi nationale peut dispenser ou rendre
d’être la lex societatis commune aux au droit national de chaque Etat partie facultatif le recours au notaire.
Etats parties de l’organisation pour pour apprécier si ces interdictions,
l’harmonisation en Afrique du droit incapacités ou incompatibilités, à En pratique toutefois, il est constant
des affaires. Lesdits Etats parties se bénéficier de la qualité d’associé, sont que les législations nationales
sont dotés d’une même loi pour régir édictées par une disposition légale actuelles imposent généralement
l’organisation interne des sociétés ou règlementaire. Cette révision un acte sous seing privé enregistré
et leurs relations avec les tiers1. résout les ambiguïtés résultant d’une auprès d’un notaire.
Partant, les sociétés constituées sur référence seulement implicite au droit
les territoires des Etats parties au national dans la rédaction antérieure. Remise facultative d’un
traité OHADA ont une « nationalité » exemplaire original des
identique, la nationalité « OHADA ». § Interdiction de sociétés statuts aux associés
entre époux confirmée
2. Si cette « nationalité » a été établie par 6. En son article 11, le nouvel Acte
l’acte fondateur de 1997, l’Acte Uniforme 4. Le droit OHADA refuse aux époux la Uniforme n’exige plus qu’un exemplaire
en précise désormais les contours en possibilité de s’associer dans une société des statuts rédigé sur papier libre soit
se prononçant de manière explicite dans laquelle ils seraient tenus des systématiquement remis à chaque
ou en amendant sa formulation là où dettes indéfiniment ou solidairement associé. Si, pour les SNC, les SCS et les
certaines dispositions implicites avaient (SNC par exemple). Il sera relevé que SARL, l’obligation demeure de remettre
antérieurement nourri des ambiguïtés. le nouvel Acte Uniforme est amené à à chaque associé un exemplaire original,
Il intègre par ailleurs les technologies substituer, en son article 9, les termes pour les autres formes sociales, un
issues de l’information pour favoriser « Des époux » aux termes « Deux exemplaire original des statuts sera
la fluidité du fonctionnement des époux » initialement retenus. Cette exclusivement remis aux associés qui en
sociétés. S’agissant plus précisément modification, sujette à discussion, formuleront expressément la demande.
des modalités de constitution et se révélera vraisemblablement
de fonctionnement des sociétés sans incidence en pratique. Mentions obligatoires tenant
commerciales, ce sont les modifications à l’apport en industrie
éparses édictées par l’Acte Uniforme
que nous vous exposons ci-après. 7. Tirant les conséquences de la
reconnaissance de l’apport en industrie
(cf. infra), le législateur OHADA
1 ajoute naturellement, au rang des
J., MALHERBE ; Y., DE CORDT ; P.,
LAMBRECHT ; P., MALHERBE, Droit des mentions obligatoires à inclure dans
sociétés-Précis, Bruxelles, Bruylant, 2006, p. 1062. les statuts, « l’identité des apporteurs

4 | OHADA | 2014
en industrie, la nature et la durée L’article 50-1 de l’Acte Uniforme Premièrement, celui-ci est présumé
des prestations fournies par chacun affirme explicitement son application avoir un affectio societatis inaltérable2.
d’eux, le nombre et la valeur des à l’ensemble des sociétés, à
titres sociaux remis en contrepartie l’exception des sociétés anonymes. Deuxièmement, s’il devait s’avérer que
de chaque apport » (article 13, 8°). la société a été constituée pour une
Dorénavant, les statuts décriront durée de quatre-vingt-dix-neuf ans,
l’apport en industrie et fixeront les l’obligation aux dettes sociales constitue
Prorogation de la durée
modalités de sa libération. Bien que un engagement quasi perpétuel.
de la société ne concourant pas à la formation du
capital social, l’apport en industrie,
Restriction surprenante
Recours possible au donnera lieu à l’attribution de titres
mandataire ad hoc sociaux ouvrant droit au vote et au
des droits des associés
partage des bénéfices et de l’actif net.
8. Le droit OHADA prévoit, un an 11. On relèvera qu’en son article
au moins avant l’expiration de la Nonobstant quelques spécificités, 53-4°, l’Acte Uniforme substitue au
durée de la société, le principe de la reconnaissance de l’apport en « droit de participer et de voter aux
consultation des associés, à l’effet de industrie comme un apport à part décisions collectives des associés »,
décider ou non de sa prorogation. Si entière constitue une porte ouverte « le droit de participer aux votes »,
cette consultation n’est pas mise en sur l’entreprenariat. On ne cite plus semblant ainsi restreindre, de manière
œuvre par les dirigeants, les associés l’exemple de ce jeune brazzavillois, surprenante, la participation des
disposent, d’un recours judiciaire. créateur de la première tablette tactile associés aux assemblées à leur seul droit
africaine. Par le biais de l’apport en de vote. En pratique toutefois, il est
Alors qu’antérieurement ce recours industrie, les personnes détentrices vraisemblable que cette modification
s’exerçait devant le président de d’une idée où d’une invention pourront soit sans incidence sur le cours des
la juridiction compétente, il doit s’adosser à des investisseurs tout débats au sein des assemblées.
désormais être réalisé directement en ayant la qualité d’associé. Ces
auprès de ladite juridiction. Cette dispositions sont susceptibles d’ouvrir
Refonte des dispositions
substitution a d’ailleurs été généralisée l’ère des « start-up OHADA ».
dans l’ensemble des dispositions du
relatives à l’appel public à
nouvel Acte Uniforme. La juridiction 10. Néanmoins, bien que les titres l’épargne
dispose alors de la faculté de désigner, sociaux concédés en raison d’un apport
non plus un mandataire de justice, en industrie peuvent atteindre jusqu’à 12. Dans un souci de clarification, le
mais un mandataire ad hoc, comme le vingt-cinq pour cent des droits de vote législateur a procédé à une nouvelle
consacre désormais l’Acte Uniforme. et obligent à contribuer aux pertes, formulation des articles 81 à 83
ces derniers ne peuvent être ni cédés définissant le champ de l’appel public
ni transmis. Ils se voient dénier toute à l’épargne. Deux définitions méritent
Consécration pleine et
valeur nominale, ce qui a deux notamment de retenir l’attention.
entière de l’apport en implications pour l’apporteur
industrie en industrie.

9. L’Acte Uniforme consacre


véritablement l’apport en industrie.
L’Acte Uniforme antérieur se cantonnait 2
Pour de plus amples précisions voir G.,
à le définir comme un apport de KARHAHUNGA et C., VERDEBOUT, « L’OHADA
comme vecteur de la bancarisation : le cas de la
main d’œuvre sans en préciser le République Démocratique du Congo », in
régime. Il est défini à présent par Investissement, financement et normalisation
des connaissances techniques ou comptable dans l’espace OHADA - Quelles leçons
pour la gouvernance économique et financière ?,
professionnelles ou des services. actes du colloque de l’université de Laval (8 et 9
mai 2013) ; Paris, L’Harmattan, 2014.

PwC |5
13. L’article 81-1 présente désormais d’apports en nature ou de stipulations Inopposabilité des actes des
une définition par la négative de l’offre d’avantages particuliers, pour lesquels dirigeants aux tiers de
au public en précisant que, n’entre pas l’intervention d’un commissaire
bonne foi
dans le champ de son dispositif, l’offre aux apports est impérative.
qui porte sur des valeurs mobilières :
Dans ces cas, la constitution n’est 18. A l’égard des tiers, les organes
• dont le montant total dans les Etats
effectivement possible qu’à la tenue de direction ont tous pouvoirs pour
parties est inférieur à 50 000 000
de l’Assemblée Générale Constitutive. engager la société. Les limitations de
CFA, calculé sur une période de douze
L’Acte Uniforme antérieur ne le leurs pouvoirs légaux par les statuts
mois ;
précisait pas, le nouvel Acte Uniforme sont en conséquence inopposables aux
• ou qui est adressée uniquement à des corrige cette insuffisance. tiers, « tiers de bonne foi » nous précise
investisseurs qualifiés agissant pour l’Acte Uniforme (article 121). Il ne faut
compte propre ou à moins de 100 S’agissant de la société anonyme, il y voir ici qu’une pure confirmation
personnes physiques ou morales sera relevé, d’un point de vue formel, formelle, dans la mesure où, en cette
agissant pour compte propre, autres que le nouvel Acte Uniforme prescrit matière, l’exigence de bonne foi
que des investisseurs qualifiés, par désormais que le rapport d’évaluation était déjà posée par l’article 123.
marché boursier régional des Etats du commissaire aux apports concernant
parties ou, pour les Etats parties qui les apports en nature et/ou des
ne sont pas membres d’un tel marché, avantages particuliers soit directement Décisions collectives
par Etat partie. annexé aux statuts (art. 403). revisitées à l’aune des
technologies de
14. A sa suite, l’article 81-2 propose
Distinction établie entre l’information
désormais pour l’application des
dispositions propres à l’appel
société « créée de fait » et
public à l’épargne, une définition « société de fait » Affirmation explicite de la nullité
opportune de l’investisseur qualifié,
à savoir « une personne ou une entité 16. L’Acte Uniforme définit 19. L’Acte Uniforme est appelé à
disposant des compétences et des distinctement, en ses articles 115 et 864 confirmer les manquements susceptibles
moyens nécessaires pour appréhender et suivants, les sociétés créées de fait d’impliquer la nullité des décisions
les risques inhérents aux opérations (des personnes se comportent comme prises. A contrario, il faut en conclure
sur instruments financiers […] ». des associés sans avoir constitué entre que tous autres manquements ne sont
elles l’une des formes reconnues par pas de nature à impliquer cette nullité.
Rôle renforcé de l’Acte Uniforme) et les sociétés de fait
l’Assemblée Générale (des associés ont constitué une société L’article 129-1 sanctionne par ailleurs
reconnue par l’Acte Uniforme, mais sa expressément de nullité toute décision
Constitutive formation est entachée d’un vice). prise en violation des dispositions
régissant les droits de vote attachés
15. L’article 101 de l’Acte Uniforme 17. Cette distinction, précédemment aux actions et parts sociales.
précise que toute société est constituée implicite, est toutefois sans portée
à compter de la signature de ses statuts véritable, dès lors que leur régime De la même manière, l’article
ou, « le cas échéant lors de leur adoption juridique est identique. 130 consacre le principe de
par l’Assemblée Générale Constitutive ». nullité des décisions constitutives
d’un abus de majorité.
Cette dernière hypothèse est
désormais explicitement validée et
vise notamment les cas de libération

6 | OHADA | 2014
Consécration de l’abus d’égalité 22. Ce nouvel Acte Uniforme a en de financement, le législateur ajoute
effet pour particularité d’intégrer les désormais explicitement, au rang des
20. On relèvera que l’article 131 a technologies de l’information, sous mentions devant figurer dans le rapport
été amendé afin d’instaurer l’abus réserve, là encore, que les statuts en de gestion soumis par la direction à
d’égalité et d’aligner son régime prévoient expressément la faculté. l’assemblée générale « les événements
sur celui de l’abus de minorité. survenus entre la date de clôture de
Il organise en effet les modalités de la l’exercice et la date à laquelle il est établi ».
Complétant d’ailleurs le dispositif de participation à distance des associés
ce dernier, le législateur y ajoute la à la décision collective, que ce soit par Modalités de mise en
faculté pour la juridiction compétente visioconférence ou précise le législateur, paiement du dividende
de désigner un mandataire ad hoc par tout autre moyen permettant leur
chargé de représenter aux assemblées identification. Cette participation 25. La faculté de procéder à des
les associés minoritaires ou égalitaires effective est exclusivement subordonnée acomptes sur dividende, initialement
dont le comportement est jugé abusif et à ce que ces moyens transmettent la envisagée dans l’étude de la réforme,
de voter en leur nom dans le sens des voix des participants et garantissent une n’a finalement pas été retenue.
décisions conformes à l’intérêt social. retransmission continue et simultanée.
S’agissant des modalités de mise
Consécration du vote par Quel que soit le lieu où ils se en paiement du dividende (art. 146
correspondance et du recours trouvent, les associés pourront et 756), l’Acte Uniforme confirme
aux nouvelles technologies donc directement être aux prises la compétence primordiale de
avec les affaires de la société. l’assemblée générale, mais prescrit qu’à
21. Le nouvel Acte Uniforme fait évoluer défaut, le conseil d’administration,
de manière significative la prise de Vigilance à porter l’administrateur général ou le gérant
décisions collectives. Le législateur aux exigences peuvent également fixer ces modalités.
OHADA organise, en ses articles 133-1, Il n’est donc désormais plus nécessaire
133-2 et 134, les modalités d’exercice
formelles nouvelles de prévoir une délégation expresse
du vote par correspondance. Celles-ci de compétence par l’assemblée
sont désormais strictement encadrées. Déclaration de régularité et générale au profit de ces organes.
de conformité renforcée
Ainsi, la prise en compte des votes par Formalités et publicités
correspondance n’est possible qu’aux 23. A peine de rejet de la demande
conditions cumulatives suivantes : d’immatriculation de la société, les 26. S’agissant des avis publiés,
fondateurs et premiers dirigeants sont l’Acte Uniforme énonce de manière
• les statuts prévoient expressément tenus de déposer une « déclaration limitative les mentions devant y
cette faculté ; de régularité et de conformité ». figurer obligatoirement, à savoir
Antérieurement seulement la dénomination sociale, la forme
• les associés doivent, trois jours au exigible lors de la constitution de sociale, le montant du capital social,
moins avant la tenue de l’assemblée, la société, le législateur OHADA l’adresse du siège social et enfin le
prévenir les dirigeants de leur en étend l’application aux cas de numéro d’immatriculation au registre
absence ; modifications statutaires. du commerce et du crédit mobilier.
Il faudra donc veiller à respecter
• les votes ont été réceptionnés par la Mentions obligatoires du scrupuleusement cette forme.
société 24 heures au moins avant. rapport de gestion
27. Il sera enfin également relevé
Les associés se voient donc reconnaître 24. Outre la situation de la société que l’Acte Uniforme a dressé la
la faculté d’exprimer leur voix par durant l’exercice écoulé, son évolution liste des mentions devant figurer
correspondance, y compris par courriel. prévisible, les perspectives de sur l’avis signé par le notaire qui
continuation de l’activité, l’évolution reçoit le contrat de société.
de la situation de trésorerie et le plan

PwC |7
28. Par ailleurs et, dans la droite ligne faculté de reprendre (article 156), L’Acte Uniforme subordonne toutefois
de l’insertion des technologies de dans un délai de six mois à compter du la recevabilité de cette action au fait
l’information, l’Acte Uniforme rend déclenchement de la procédure d’alerte, que la société soit régulièrement
désormais possible la réalisation le cours de la procédure au point où appelée à la cause par l’intermédiaire
des formalités relatives aux il avait estimé pouvoir y mettre un de ses représentants légaux.
sociétés par voie électronique. terme lorsque, en dépit des éléments
ayant motivé son appréciation, la Tirant les conséquences de la
Ainsi, est également prévue la possibilité continuité de l’exploitation demeure reconnaissance du mandataire ad hoc,
pour les sociétés commerciales compromise et que l’urgence commande l’Acte Uniforme permet - à juste titre - à
d’adresser par voie électronique l’adoption de mesures immédiates. la société ou aux associés de demander
au greffe de la juridiction les états à la juridiction la désignation d’un tel
financiers de synthèse, dans le Procédure d’alerte par les associés mandataire aux fins de la représenter à
mois suivant leur approbation. l’instance, en cas de conflit d’intérêt entre
31. La vigilance des dirigeants la société et ses représentants légaux.
Ces facultés sont cependant sera attirée sur le fait que le délai
subordonnées au fait que chaque dont ils disposent pour répondre
Recours aux commissaires
Etat partie se dote des outils requis par écrit aux questions posées par
pour collecter, traiter et archiver les associés sur tout fait de nature
à la transformation
l’ensemble des informations à compromettre la continuité de
transmises par voie électronique. l’exploitation est ramené, par l’Acte 34. Comme c’était le cas pour la SARL,
Uniforme, d’un mois à quinze jours. l’article 187-1 organise désormais,
de manière générale, les modalités
Extension des modalités de
Expertise de gestion étendue du recours au commissaire à la
résolution des litiges transformation pour les sociétés qui
32. Innovation importante de l’Acte ne disposent pas de commissaire aux
29. Refondant l’article 148, le législateur Uniforme antérieur, la faculté de comptes, lorsqu’elles décident de se
OHADA favorise le règlement des recours à l’expertise de gestion est transformer en société par actions.
litiges en offrant la faculté aux étendue aux associés représentant le Ces commissaires sont alors chargés
associés, non plus seulement d’avoir cinquième du capital social, en lieu d’apprécier la valeur des biens composant
recours à l’arbitrage, par clause et place du dixième précédemment. l’actif social et les avantages particuliers.
compromissoire statutaire ou non, Sauf accord unanime des associés,
mais également en faisant appel à tout Action sociale revisitée ces commissaires sont désignés par
autre mode alternatif de règlement décision de la juridiction compétente
des différends. L’Acte Uniforme 33. Dans l’hypothèse où un dirigeant saisie à la demande du dirigeant social.
offre ainsi notamment la faculté de social n’exerce pas l’action sociale,
soumettre les litiges à la médiation. le droit OHADA permet aux Nullité de la société et
associés de poursuivre directement des actes sociaux
la réparation du préjudice subi
Organisation des
par la société (article 167). 35. Conformément au principe désormais
procédures de contrôle acquis en droit OHADA, le législateur
Ainsi, s’agissant des sociétés anonymes, fait droit à la régularisation et confirme
Procédure d’alerte par le les actionnaires représentant au que la nullité ne peut être acquise que
commissaire aux comptes moins le vingtième du capital social lorsqu’elle est expressément prévue.
peuvent charger un ou plusieurs
30. Dans les sociétés anonymes comme d’entre eux, en qualité de mandataire Le droit OHADA laisse toutefois au juge le
dans les sociétés par actions simplifiées, commun, de les représenter pour soin d’apprécier le caractère essentiel ou
le commissaire aux comptes voit son rôle soutenir une action sociale (art. 741). non des clauses statutaires et partant, la
étendu dans le cours de la procédure nullité qui y est le cas échéant attachée.
d’alerte. Il dispose désormais de la

8 | OHADA | 2014
Conclusion Règles particulières Aménagements portant sur
concernant la constitution la constitution des SA : la
36. L’Acte Uniforme relatif au droit valeur nominale des actions
des SARL et des SA
des sociétés commerciales et du est supprimée (art. 387)
groupement d’intérêt économique,
adopté le 30 janvier 2014 constitue Aménagements relatifs à la 40. La valeur nominale des actions
une double rupture. Une nouvelle constitution des SARL pour la formation du capital social n’est
rupture avec la norme traditionnelle plus fixée à 10 000 francs CFA ; elle est
africaine : en accroissant l’offre de La condition de libération immédiate désormais librement fixée par les statuts.
formes de société et en facilitant l’accès à des parts d’apports en numéraire est
l’actionnariat, l’acte encourage la création supprimée (art. 311-1 et 361-1) Cette valeur doit être exprimée
de personnes morales. L’accroissement en nombre entier.
du nombre de personnes morales et la 38. Lors de la souscription dans
capitalisation corrélative des sociétés les SARL, les parts représentant Toutefois, le montant minimum du capital
africaines auront un impact certain sur les apports en numéraire n’ont social reste toujours fixé à dix millions.
leur organisation. Une rupture avec son plus à être totalement libérées.
prédécesseur de 1997 : en intégrant Règles particulières
les nouvelles technologies, l’acte de Désormais les parts représentant les concernant le
2014 assouplit la gestion des sociétés. apports en numéraire doivent être
fonctionnement des SARL
La flexibilité acquise est de nature libérées au moins de la moitié de leur
à favoriser l’émergence de groupes valeur nominale à la souscription.
et des SA
panafricains, voire intercontinentaux.
La libération du capital restant doit Fonctionnement des SARL
intervenir en une ou plusieurs fois dans
Constitution et un délai de deux (2) ans à compter de Injonction de faire pour la
l’immatriculation de la société au registre tenue des assemblées générales
fonctionnement des du commerce et du crédit mobilier, selon ordinaires (AGO) Art. 348

SARL et SA les modalités définies par les statuts.


41. Il est désormais prévu une
Montant minimum du capital règle d’injonction de faire
37. Le nouvel Acte Uniforme sur social : la règle impérative est pour la tenue de l’AGO.
le droit des sociétés commerciales devenue supplétive (art. 311)
et le GIE a aménagé les règles Ainsi, en l’absence d’une réunion d’AGO
particulières concernant les SARL 39. La règle relative au montant dans le délai de six (6) mois à compter
et les sociétés anonymes (SA). minimum de 1 000 000 de francs de la clôture de l’exercice, le ministère
CFA pour la constitution des SARL, public ou tout associé peut également
Ces aménagements visent essentiellement n’est plus une règle impérative. saisir la juridiction compétente statuant à
à assouplir les règles de constitution et bref délai afin d’enjoindre aux gérants, le
de fonctionnement des SARL et SA. Ce montant minimum ne s’applique cas échéant sous astreinte, de convoquer
désormais qu’en l’absence de cette assemblée ou de désigner un
Certaines modifications concernant le dispositions nationales contraires. mandataire ad hoc pour y procéder.
fonctionnement des SA, ont été dictées par
le souci d’instituer la bonne gouvernance. N.B. : La question se pose de savoir si
cette action est indépendante de celle
Des modifications ont été prévue pour les gérants en vue de la
également apportées aux valeurs prolongation du délai de six mois.
mobilières dans les SA.

PwC |9
Incompatibilités concernant Ainsi, la SA peut désormais Modalités d’augmentation
le statut de commissaire aux être administrée par un Conseil du capital social
comptes : alignement sur les règles d’administration composé de trois (3)
applicables dans les SA (art. 378) membres au moins et de douze (12) Prise en compte des actions de
membres au plus, actionnaires ou non. préférence et des primes d’apports
42. Pour une bonne gouvernance ou de fusion (art. 544, 562 et suiv.)
des SARL, les règles relatives aux Toute stipulation statutaire
incompatibilités applicables aux imposant à chaque administrateur 45. Il est désormais admis
commissaires aux comptes des SA un nombre déterminé d’actions de l’augmentation du capital
(art. 678), sont étendues aux SARL. la société, ne s’applique pas aux social par émission d’actions de
salariés nommés administrateurs. préférence et par incorporation de
Sous l’Acte Uniforme de 1997, les primes d’apport ou de fusion.
incompatibilités ne concernaient que : Si une telle stipulation existe, un
administrateur qui, au jour de sa Les actions de préférence sont des actions
• les gérants et leurs conjoints ;
nomination, n’est pas titulaire du auxquelles sont rattachés certains droits.
• les apporteurs en nature et les nombre d’actions requis par les statuts, Au regard des dispositions du nouvel Acte
bénéficiaires d’avantages particuliers ; ou en cours de mandat, cesse d’en être Uniforme (art. 543 et 544), les actions
propriétaire, est en infraction avec de préférence ne peuvent donner lieu qu’à
• les personnes recevant de la société
la stipulation statutaire susvisée. un droit de vote double et seulement dans
ou de ses gérants des rémunérations
les conditions prévues par l’article 544.
périodiques sous quelque forme que
Dans cette hypothèse, l’administrateur
ce soit, ainsi que leurs conjoints.
doit, dans les trois mois de sa 46. En cas d’augmentation de capital
nomination ou si l’infraction survient par incorporation de primes d’apport
Fonctionnement des SA en cours de mandat, dans les trois ou de fusion, le droit de vote double
mois de la cession d’actions à l’origine peut également être conféré, dès leur
Membres du Conseil de l’infraction, se démettre de son émission, aux actions nominatives
d’Administration: la limite de nombre mandat. A l’expiration de ce délai, il attribuées gratuitement à un actionnaire
pour les membres non actionnaires est réputé s’être démis de son mandat à raison d’actions anciennes pour
est supprimée (art. 416 et 417) et doit restituer les rémunérations lesquelles il bénéficie de ce droit.
perçues, sous quelque forme que ce
43. Sauf stipulations statutaires soit, sans que puisse être remise en L’attribution gratuite d’actions
contraires, le Conseil d’administration cause la validité des délibérations désormais admise (626-1 à 626-6)
d’une SA peut être composé de auxquelles il a pris part.
membres non actionnaires. 47. L’augmentation du capital social peut
Aménagement relatif à la également être réalisée par attribution
Il n’existe plus de limite quant au nombre limitation des mandats des gratuite d’actions au profit des membres
d’administrateurs non actionnaires. administrateurs (art. 425) du personnel salarié de la société ou
de certaines catégories d’entre eux.
N.B. : Il était antérieurement prévu 44. Pour le calcul du nombre limite de
que le Conseil d’Administration mandats exercés par un administrateur, Les conditions et modalités de
pouvait comprendre des membres non les mandats exercés au sein d’un groupe l’attribution gratuite des actions
actionnaires dans la limite du tiers des de sociétés ne sont plus pris en compte. sont déterminées par l’assemblée
membres du conseil d’administration. générale extraordinaire, sous
Mais, au regard de l’article 416 réserves des dispositions
nouveau, les statuts peuvent librement impératives de l’Acte Uniforme.
déterminer un nombre limité pour les
administrateurs non actionnaires. (Voir développement sur « Titres
sociaux – actions gratuites »)

10 | OHADA | 2014
Aménagements des règles de que la transmission des actions à un Aménagements pour la
limitations à la transmission tiers étranger est soumise à l’agrément bonne gouvernance dans
des actions (art. 765 et suiv.) du conseil d’administration ou de l’AGO.
les SA
Les clauses d’inaliénabilité des Les parties peuvent de désigner un
actions sont désormais admises expert pour fixer le prix de cession. 51. Les aménagements de l’Acte
Uniforme relatifs à la bonne
48. Les clauses d’inaliénabilité des Le cédant a également le droit de gouvernance dans les SA, visent
actions sont permises mais avec renoncer à la cession de ses actions. notamment à clarifier les rôles et les
des limites pour éviter une remise acteurs de la gouvernance, améliorer
en cause du principe de la libre Toutefois, les actionnaires, les le fonctionnement du Conseil
transmissibilité des actions. Ainsi : tiers ou la société qui ont déclaré d’administration, réduire les risques de
se porter acquéreurs ne peuvent conflits d’intérêts et renforcer les droits
• les clauses d’inaliénabilité affectant
se rétracter s’ils ont proposé au des actionnaires et la transparence.
des actions ne sont valables que si elles
cédant de recourir à la procédure
prévoient une interdiction d’une durée
d’expertise et si celui-ci l’a acceptée. Règles de bonne gouvernance
inférieure ou égale à 10 ans et qu’elles
relatives au fonctionnement
sont justifiées par un motif sérieux et
Clauses de préemption du conseil d’administration
légitime ;
• l’étendue de la nullité de la cession des 50. Les clauses statutaires 52. En vue d’améliorer le
actions en violation de la clause ou extrastatutaires de fonctionnement du Conseil
d’inaliénabilité, est fonction du préemption sont permises. d’administration, les aménagements
caractère statutaire ou extrastatutaire suivants ont été apportés :
de cette clause : en cas de clause Aux termes de ces clauses, l’actionnaire
stipulée dans les statuts, cette cession qui veut céder tout ou partie de ses Renforcement du rôle des
sera considérée comme nulle ; en cas actions doit le notifier à un ou plusieurs administrateurs (art. 435 et 437)
de clause extra statutaire, la cession autres actionnaires, qui peuvent faire
réalisée en violation de cette clause ne connaître au cédant qu’ils exercent 53. Le président du conseil
sera nulle que s’il est établi que l’un un droit de préemption aux prix et d’administration de la société est
des cessionnaires en avait conditions qui lui ont été notifiés. tenu de communiquer à chaque
connaissance ou ne pouvait en ignorer administrateur les documents
l’existence. En cas de clause de préemption et informations nécessaires à
statutaire, toute cession d’actions l’accomplissement de sa mission.
Modification du régime de l’agrément réalisée en violation du droit
de préemption est nulle. Le conseil d’administration a la
49. Le régime de l’agrément est une possibilité de créer des comités
exception aux règles de limitations En cas de clause de préemption composés d’administrateurs chargés
à la transmission des actions. Il extra statutaire, la violation du d’étudier les questions que lui-
est, en effet, admis les dispositions droit de préemption entraîne la même ou son président soumet,
statutaires sur la transmission nullité de la cession irrégulière dès pour avis, à leur examen.
d’actions à un tiers étranger à la lors qu’il est démontré que l’un des
société sur agrément du conseil bénéficiaires en avait connaissance Il fixe la composition et les attributions
d’administration ou de l’assemblée ou ne pouvait l’ignorer. des comités qui exercent leur
générale ordinaire des actionnaires. activité sous sa responsabilité.

Le régime d’agrément est aussi admis Le président peut également décider


dans les sociétés non cotées en bourse. Il que le comité peut recueillir l’avis
peut en effet être stipulé dans les statuts d’experts non administrateurs.

PwC | 11
Transparence et traçabilité des Les statuts peuvent aussi limiter la convention autorisée : il s’agit de la
activités du conseil d’administration la nature des décisions pouvant condition selon laquelle
être prises lors d’une réunion l’administrateur intéressé ne peut pas
Possibilité de participer au conseil par tenue dans ces conditions. prendre part au vote et que sa voix
visioconférence (art. 518, 532 et suiv.) n’est pas prise en compte pour le
Toute décision prise en violation calcul du quorum et de la majorité ;
54. Le nouvel Acte Uniforme a des règles susvisées ou des
• l’importance du rapport spécial du
introduit dans le fonctionnement clauses statutaires est nulle.
commissaire aux comptes est
du conseil d’administration, la
renforcée : les délibérations portant
possibilité pour les administrateurs Transmission obligatoire du
approbation des conventions
de participer aux travaux du conseil compte-rendu du conseil aux
réglementées sont désormais nulles
par visioconférence ou tout autre administrateurs (art. 459-1)
lorsqu’elles sont prises à défaut du
moyen de télécommunication,
rapport spécial du commissaire aux
mais tout en garantissant la 55. Le nouvel Acte Uniforme fait
comptes ; elles peuvent aussi être
transparence et la traçabilité de obligation au président du conseil
annulées dans le cas où le rapport
leur participation effective. d’administration de s’assurer que
spécial du commissaire aux comptes ne
les procès-verbaux du conseil
contient pas les informations requises.
Les autres moyens de d’administration sont remis aux
télécommunication peuvent désigner, administrateurs en mains propres
entre autres, les conférences ou leurs sont adressés par lettre Sur les rémunérations des dirigeants
téléphoniques (conférence call). au porteur contre récépissé, lettre sociaux (art. 474, 482 et 490)
recommandée avec demande d’avis
Ainsi, pour garantir l’identification et de réception, télécopie ou courrier 57. Désormais, toutes les rémunérations
la participation effective à la réunion, électronique dans les meilleurs délais perçues par les dirigeants sociaux
ces moyens de télécommunication et au plus tard lors de la convocation (PDG, le directeur général adjoint,
doivent au moins transmettre la du prochain conseil d’administration. le PCA et le DG), hormis les sommes
voix des participants et satisfaire perçues et les avantages accordés
à des caractéristiques techniques Règles de bonne gouvernance dans le cadre d’un contrat de travail,
permettant la retransmission continue pour la réduction des risques doivent être approuvées et déterminées
et simultanée des délibérations. de conflit d’intérêts par le Conseil d’administration.

Ce n’est qu’à ces conditions de Sur les conventions Cet aménagement permettra ainsi de
garantie que les administrateurs réglementées (art. 438) distinguer les rémunérations rattachées
participant au conseil par au mandat social de celles correspondant
visioconférence ou d’autres moyens 56. Pour réduire les risques de conflit à un emploi salarié effectif.
de télécommunication peuvent voter d’intérêts en matière de conventions
oralement, si les statuts le prévoient. réglementées, les règles de bonne Il est en outre précisé que le mandataire
gouvernance suivantes sont prises : social concerné ne prend pas part au
En cas de participation d’administrateur vote sur sa rémunération et sa voix
• les conventions conclues avec les
(s) par visioconférence ou d’autres n’est pas prise en compte pour le
sociétés détenant au moins 10% de
moyens de télécommunication, calcul du quorum et de la majorité.
l’entreprise sont soumises au régime
le conseil ne peut valablement
d’autorisation des conventions
délibérer que si au moins un Toute décision prise en violation des
réglementées ;
tiers des administrateurs est dispositions susvisées, est nulle.
physiquement présent. • le non-respect des conditions de vote,
de quorum et de majorité pour
l’approbation des conventions est
désormais sanctionné par la nullité de

12 | OHADA | 2014
Incompatibilité des fonctions de l’administrateur général intéressant Renforcement du droit de participer
entre commissaire aux sa mission, autre que celle pour l’arrêté aux AG (art. 526, 532 à 535, 541)
comptes et commissaire à la des comptes, n’est plus facultative.
fusion (art. 620 et 673) 63. Sous peine de nullité des
Ainsi, le commissaire aux comptes délibérations de l’AG, la tenue de
58. Désormais, le commissaire à doit être convoqué non seulement à la celle-ci doit respecter les droits des
la fusion ne peut être choisi parmi réunion du conseil d’administration ou actionnaires participants. Ainsi :
les commissaires aux comptes des de l’administrateur général arrêtant le
• la feuille de présence doit préciser
sociétés qui participent à l’opération. compte, mais aussi à toute autre réunion
l’identité de chaque actionnaire ayant
Il en est de même pour le commissaire du conseil ou de l’administrateur
participé à l’assemblée par
aux apports : il ne peut être le général intéressant sa mission.
visioconférence ou par tout autre
commissaire aux comptes de la société. moyen permettant leur identification ;
A défaut de convocation du
commissaire aux comptes, • les procurations et les bulletins de
Règles de bonne gouvernance l’assemblée peut être annulée. vote par correspondance doivent être
pour renforcer la transparence annexés à la feuille de présence, à la
des organes de décision et de Toutefois, l’action en nullité n’est pas fin de l’assemblée ;
direction recevable lorsque le commissaire
• la feuille de présence doit être
aux comptes était présent.
émargée par les actionnaires présents
Transparence renforcée pour les
et par les mandataires, au moment de
candidats au poste d’administrateur Possibilité de reddition de
l’entrée en séance ;
ou d’administrateur général (art. 523) compte des travaux du conseil
d’administration à l’AGO (art. 546) • la feuille de présence doit être
59. Les candidats au poste certifiée sincère et véritable, sous leur
d’administrateur ou d’administrateur 61. Dans le cadre de ses attributions, responsabilité, par les scrutateurs ;
général sont désormais également l’assemblée générale ordinaire • les PV et les feuilles de présence des
tenus d’indiquer tous les mandats ne se contente plus seulement de réunions du conseil d’administration
sociaux exercés au cours des cinq prendre connaissance des différents ainsi que les conventions réglementées
dernières années, en plus des rapports et projets de résolutions. conclues par la société, font désormais
mentions afférentes à leur identité, partie des documents à communiquer
leurs références professionnelles et Le nouvel Acte Uniforme envisage à tout moment à l’actionnaire
leurs activités professionnelles au également l’obligation du président du
cours des cinq dernières années. conseil d’administration, envers l’AGO,
de rendre compte des travaux du conseil 64. En cas de participation à
Pour rappel, les candidats devaient l’assemblée par visioconférence ou
seulement préciser leur identité, Règles de bonne gouvernance autre moyen de communication, il est
leurs références professionnelles renforçant les droits des fait mention dans le procès-verbal des
et leurs activités professionnelles actionnaires incidents techniques éventuellement
au cours des cinq dernières. survenus au cours de l’assemblée et
62. En plus des nouvelles dispositions ayant perturbé son déroulement.
Convocation obligatoire du communes renforçant les droits des
commissaire aux comptes associés, notamment en matière 65. Il est désormais fait obligation
aux réunions du conseil de vote par correspondance et par de subordonner le droit de participer
d’administration ou de visioconférence ou autres moyens aux assemblées, à l’inscription des
l’administrateur général (art. 722) de télécommunication ainsi actions au nom de l’actionnaire dans
qu’avec l’introduction du principe les registres des titres nominatifs,
60. Désormais, la convocation du de l’abus d’égalité, il est prévu des au jour de l’assemblée générale.
commissaire aux comptes à toute dispositions spécifiques renforçant
réunion du conseil d’administration ou les droits des actionnaires.

PwC | 13
Sous l’ancien Acte Uniforme, cette mesure Règles de bonne gouvernance Obligation d’information du PCA
n’était que facultative. Toutefois, le nouvel concernant les sociétés cotées envers l’assemblée générale (AG)
Acte Uniforme ne prévoit aucune sanction (art. 829-1, 831-2 et 831-3)
en cas de violation de l’obligation susvisée. 70. Dans les sociétés cotées, le PCA a
67. Les règles de bonne l’obligation de rendre compte à l’AG des
Le nouvel Acte Uniforme permet, gouvernance relatives aux sociétés travaux du conseil d’administration.
cependant, aux statuts de prévoir concernent essentiellement le
l’inscription dans les registres fonctionnement de celles-ci. Dans les sociétés non cotées, cette
de titres nominatifs au troisième reddition de compte n’est que facultative.
jour ouvré précédant l’assemblée Les mesures de bonne gouvernance
à zéro heure, heure locale. sont les suivantes : 71. Le rapport délivré en exécution
de cette obligation d’information
Amélioration du droit des Institution d’un comité d’audit doit comprendre les informations
actionnaires relatif aux missions du auprès du conseil d’administration sur les éléments suivants :
commissaire aux comptes (art. 717-1)
• composition du conseil, conditions de
68. Les sociétés cotées sont
préparation et d’organisation des travaux
66. Désormais, les décisions des AG désormais obligatoirement
du conseil ainsi que des procédures de
prises en l’absence des rapports du dotées d’un comité d’audit.
contrôle interne et de gestion des risques
commissaire aux comptes sont nulles.
mises en place par la société ;
Ce comité d’audit a pour
Les délibérations peuvent être également missions essentielles : • l’ensemble des rémunérations, quelle que
annulées lorsque le rapport ne contient soit leur forme, de tous les mandataires
• contrôle des comptes, notamment la
pas toutes les indications prévues. sociaux ;
pertinence et la permanence des
méthodes comptables adoptées pour • la liste des mandats et fonctions exercés
Contrairement aux précisions faites
l’établissement des comptes par les mandataires sociaux dans toute
à l’article 717-1, les indications
consolidés, et de l’information société durant l’exercice.
devant être portées dans le rapport
financière ;
du commissaire aux comptes ne sont
pas précisées dans ledit article. La • suivi de l’efficacité des systèmes de Dérogation aux conditions de
question se pose, cependant, de savoir contrôle interne et de gestion des participation aux AG (831-1)
s’il est plutôt question des indications risques ;
du rapport prévu à l’article 715, mais 72. Par dérogation au principe prévu
• avis sur les commissaires aux comptes
destiné au Conseil d’administration, à l’article 541, le droit de participation
proposés à la désignation par
à l’administrateur général et, le aux AG des sociétés cotées est justifié
l’assemblée générale.
cas échéant, au comité d’audit. par l’enregistrement comptable des
actions au nom de l’actionnaire ou de
Toutefois, l’action en nullité est éteinte Il rend compte régulièrement au l’intermédiaire inscrit pour son compte,
si ces délibérations sont expressément conseil d’administration de l’exercice au troisième jour ouvré précédant
confirmées par une assemblée générale de ses missions et l’informe sans délai l’assemblée à zéro heure (heure locale) :
sur le rapport du commissaire aux de toute difficulté rencontrée.
• soit dans les registres de titres
comptes régulièrement désigné.
nominatifs tenus par la société ;
69. Le comité d’audit est exclusivement
composé d’administrateurs non salariés de • soit dans les registres de titres au
la société ou n’exerçant aucun mandat de porteur tenus par un intermédiaire.
président-directeur général ou directeur
général adjoint au sein de la société. Le principe est celui de la justification
du droit de participation par
l’enregistrement des actions au jour
de l’assemblée générale (voir n° 49).

14 | OHADA | 2014
Aménagements relatifs Ces registres doivent porter des Régime des actions de préférence
aux valeurs mobilières mentions obligatoires et les écritures (art. 578-1, 778-1 et suiv.)
qui y sont contenues doivent être
dans les SA
signées par le représentant légal de 77. Le nouvel Acte Uniforme a apporté
la société ou son représentant. des clarifications sur le régime
Extension de la définition juridique des actions de préférence.
de valeurs mobilières Il est également fait obligation
(art. 744 et 744-1) au commissaire aux comptes de Décisions relatives aux actions
confirmer l’existence des registres de préférence : une compétence
73. La définition de la notion de valeurs dans son rapport annuel et donner exclusive de l’AGE
mobilières renvoie désormais à la notion son avis sur leur tenue conforme.
de titres financiers dont les valeurs sont 78. L’AGE est seule compétente pour
une catégorie et comprend également Une déclaration des dirigeants attestant décider de l’émission, du rachat et de la
la notion de « contrats financiers ». de la tenue conforme des registres conversion des actions de préférence.
est annexée au rapport susvisé.
La conclusion des contrats financiers Mais ces décisions ne peuvent être
par les sociétés anonymes, si Précisions sur les règles de prises qu’au vu d’un rapport du conseil
elle se présente, se fera dans les subordination des valeurs d’administration ou de l’administrateur
conditions fixées par l’autorité mobilières (art. 747-1) général et d’un rapport spécial des
compétente de chaque Etat. commissaires aux comptes.
76. Le nouvel Acte Uniforme apporte
Sont, en outre, incluses dans les des précisions sur les règles de Le rapport du conseil d’administration
catégories de valeurs mobilières, subordination des valeurs mobilières. ou de l’administrateur général doit
les titres de capital et les titres contenir certaines mentions, en plus
de créance autres que les titres Ainsi, il est précisé que les valeurs de celles prévues pour l’augmentation
du marché monétaire. mobilières subordonnées peuvent du capital social, à savoir :
être prévues lors de l’émission de
74. Il est également introduit valeurs mobilières représentatives • les caractéristiques des actions de
dans la définition des valeurs de créances sur la société émettrice préférence ;
mobilières émises par les S.A, le ou donnant le droit de souscrire ou
critère de la dématérialisation. d’acquérir une valeur mobilière. • l’incidence de l’opération sur la
situation des titulaires de titres de
Ainsi, les valeurs mobilières, quel Il peut être stipulé que ces valeurs capital et de valeurs mobilières
que soit leur forme, doivent être mobilières ne sont remboursées qu’après donnant accès au capital.
inscrites en compte au nom de leur désintéressement des autres créanciers.
propriétaire. Elles se transmettent Le commissaire aux comptes doit
par virement de compte à compte. Il peut être également stipulé dans donner son avis sur ces précisions.
ces catégories de valeurs mobilières,
Forme des valeurs mobilières : un ordre de priorité des paiements. L’AGE peut déléguer sa compétence selon
la tenue de registre des les règles prévues par l’Acte Uniforme.
titres nominatifs est
obligatoire (art. 746-1) Quoiqu’il en soit, toute délibération
prise en violation des dispositions
75. Il est désormais fait obligation à susvisées est nulle.
chaque société de tenir, par elle-même
ou par une personne qu’elle habilite à cet
effet, des registres des titres nominatifs.

PwC | 15
Caractéristiques des actions de Dispositions particulières en cas Sous peine de nullité des délibérations,
préférence : avec ou sans droit de vote de rachat, remboursement ou le commissaire aux comptes doit
conversion d’actions de préférence donner son avis sur la conversion ainsi
79. Les actions de préférence peuvent que sur l’incidence de l’opération, sur
être créées lors de la constitution de la 82. Le rachat des actions de préférence la situation des titulaires de titres
société ou en cours de son existence, doit être expressément prévu dans les de capital et de valeurs mobilières
avec ou sans droit de vote, assorties statuts de la société avant leur émission. donnant accès au capital. Il doit
de droits particuliers de toute nature, également indiquer les modalités de
à titre temporaire ou permanent. Les modalités de rachat ou de calcul du rapport de conversion.
conversion peuvent également
Actions de préférence avec droit de vote être fixées dans les statuts. 85. Sous peine de nullité des
décisions de l’AGE sur le rachat ou
80. L’action de préférence peut 83. Pour l’inscription, dans les statuts, des le remboursement des actions de
bénéficier du droit de vote double modalités de conversion, de rachat ou de préférence, le rapport du commissaire
conféré aux autres actions. remboursement des actions de préférence, aux comptes ou de l’administrateur
le rapport du conseil d’administration doit général doit préciser :
Le droit de vote attaché à l’action de indiquer à l’AGE lesdites modalités ainsi
• les conditions du rachat ou de
préférence peut être aménagé ou que les modalités de mise à disposition
remboursement ;
suspendu pour un délai déterminé des actionnaires des rapports du conseil
ou déterminable, ou supprimé. d’administration ou de l’administrateur • les justifications et les modalités de
général, ou du commissaire aux comptes. calcul du prix proposé ;
Actions de préférence sans droit de vote
• ainsi que l’incidence de l’opération sur
Le commissaire aux comptes donne son
la situation des titulaires de titres de
81. Les actions de préférence sans avis sur ses modalités de conversion,
capital et de valeurs mobilières
droit de vote ne peuvent représenter de rachat et de remboursement.
donnant accès au capital.
plus de la moitié du capital social,
et dans les sociétés cotées, plus 84. Les actions de préférence peuvent être
du quart du capital social. converties en actions ordinaires ou en Sort des actions de préférence
action de préférence d’une autre catégorie. en cas de fusion ou de scission
Toute émission ayant pour effet
de porter la proportion au-delà Sous peine de nullité de la décision 86. En cas de fusion ou de scission,
de cette limite est nulle. d’approbation de la conversion, le rapport les actions de préférence peuvent
du commissaire aux comptes ou de être échangées contre des actions des
Les actions de préférence, sans droit l’administrateur général, doit indiquer : sociétés bénéficiaires du transfert
de vote à l’émission, auxquelles est du patrimoine comportant des
• les conditions de cette conversion,
rattaché un droit limite de participation droits particuliers équivalents,
aux dividendes, aux réserves ou au • les modalités de calcul du rapport de ou selon une parité d’échange
partage du patrimoine en cas de conversion ; spécifique tenant compte des
liquidation, sont privées de droit droits particuliers abandonnés.
• les modalités de sa réalisation ;
préférentiel de souscription pour toute
augmentation de capital en numéraire, • l’incidence de l’opération sur la En l’absence d’échange contre
sous réserve de clauses contraires. situation des titulaires de titres de les actions conférant des droits
capital et de valeurs mobilières particuliers équivalents, la fusion ou
donnant accès au capital ; la scission est soumise à l’approbation
• et, le cas échéant, les caractéristiques de l’assemblée spéciale.
des actions de préférence issues de la
conversion.

16 | OHADA | 2014
Porteurs d’actions de préférence • les modalités d’attribution des titres A défaut de telles autorisations,
constitués en assemblée spéciale de créances ou de capital auxquels ces l’émission est nulle.
valeurs mobilières donnent droit ;
87. Les porteurs d’actions de préférence Conséquences de l’émission des
• les dates auxquelles peuvent être
constitués en assemblée spéciale, valeurs mobilières composées
exercées les droits d’attribution.
peuvent donner mission à l’un des
commissaires aux comptes de la société 91. Les actionnaires d’une société
d’établir un rapport spécial sur le respect Dans le cas d’émission de valeurs émettant des valeurs mobilières
par la société des droits particuliers mobilières donnant droit à l’attribution composées, ont, proportionnellement
attachés aux actions de préférence. de titres de créances ou composées au montant de leurs actions, un
Ce rapport est diffusé à ces porteurs à uniquement de titres de créances, le droit de préférence à la souscription
l’occasion d’une assemblée spéciale. rapport du commissaire aux comptes de leurs valeurs mobilières.
porte sur la situation d’endettement
Régime des valeurs mobilières de la société, à l’exclusion du choix des Ce droit est régi par les dispositions
composées (art. 822 et suiv.) éléments de calcul du prix d’émission. de l’Acte Uniforme applicables
au droit préférentiel (art. 573
88. Le nouvel Acte Uniforme vient Les délibérations prises sur la base à 587-2 et 593 à 597).
préciser le cadre juridique des de rapport ne comprenant pas les
valeurs mobilières composées. indications susvisées, sont nulles. Les décisions prises et les opérations
réalisées en violation du droit
Celles-ci sont définies comme Lorsque l’augmentation de capital a lieu préférentiel des actionnaires
des valeurs mobilières donnant avec le maintien du droit préférentiel susvisés sont nulles.
accès au capital ou donnant droit à de souscription, le CAC donne son
l’attribution de titres de créances. avis sur l’émission proposée et sur 92. À dater de l’émission de valeurs
le choix des éléments de calcul du mobilières composées, la société
Conditions et modalités d’émission prix d’émission et son montant. appelée à attribuer ces titres :
des valeurs mobilières composées
• ne peut modifier sa forme ou son
90. Les valeurs mobilières composées
objet, sauf autorisation par le contrat
89. Les émissions de valeurs mobilières peuvent également être émises
d’émission ou dans les conditions
composées sont autorisées par l’AGE. entre sociétés du même groupe.
prévues pour émettre ces valeurs
Toute délibération prise en violation
mobilières ;
de cette disposition est nulle. Ainsi, une société anonyme peut
émettre des valeurs mobilières • ne peut ni modifier les règles de
Sous peine de nullité de la délibération, donnant droit au capital : répartition de ses bénéfices, ni amortir
l’assemblée doit se prononcer sur le son capital,
• de la société qui possède directement
rapport du conseil d’administration
ou indirectement plus de la moitié de • ou encore créer d’actions de
ou de l’administrateur général
son capital ; préférence entraînant une telle
selon le cas, et sur le rapport spécial
modification ou un tel amortissement,
du commissaire aux comptes. • ou de la société dont elle possède
ou procéder à une augmentation de
directement ou indirectement plus de
capital réservée à des personnes
Ces rapports doivent indiquer, la moitié du capital.
dénommées, sauf autorisation par
entre autres :
l’assemblée générale des titulaires de
L’émission doit être autorisée par l’AGE
• les caractéristiques des valeurs ces valeurs mobilières.
de la société appelée à émettre ces
mobilières donnant droit à
valeurs mobilières et par celle de la
l’attribution de titres de créances ou
société au sein de laquelle les droits sont
donnant accès au capital ;
exercés, dans les conditions susvisées.

PwC | 17
93. En cas de fusion, absorption ou dispositions des droits nationaux) et celui Par conséquent, la mise en harmonie
scission de la société appelée à émettre du 30 janvier 2014 n’a apporté aucune des statuts exigée par le nouvel
les titres en capital, les titulaires des innovation substantielle. La validité des Acte Uniforme s’étend aux clauses
valeurs mobilières composées exercent clauses statutaires et extrastatutaires extra-statutaires. Ainsi, toute clause
leurs droits dans la société ou les déjà existantes doit être analysée en extrastatutaire ne dérogeant pas aux
sociétés bénéficiaires des apports. considérant celles qui sont conformes aux dispositions du nouvel Acte Uniforme
nouvelles dispositions de l’Acte Uniforme et des statuts reste également valable.
94. Les titulaires de valeurs mobilières sur le droit des sociétés commerciales
composées disposent, auprès de la d’une part et celles qui sont contraires Clauses contraires aux
société émettrice des titres qu’ils auxdites dispositions d’autre part. nouvelles dispositions
ont vocation à recevoir, d’un droit
de communication des documents Validité des clauses Applicabilité dans le temps
sociaux transmis par la société aux conformes aux nouvelles des clauses contraires
actionnaires ou mis à leur disposition.
dispositions
Lorsque les droits à l’attribution 98. Les sociétés et groupements
d’une quote-part du capital social 96. Une clause déjà existante est dite d’intérêt économique préexistants sont
sont incorporés ou attachés à des conforme à une nouvelle loi lorsqu’elle astreints de procéder, dans un délai de
obligations, le droit de communication est en parfaite adéquation avec celle- deux (2) ans à compter de l’entrée en
est exercé par les représentants ci. A l’évidence, la clause existante vigueur du nouvel Acte Uniforme, à la
de la masse des titulaires de continuerait à s’appliquer s’il s’avère mise en harmonie de leurs statuts.
valeurs mobilières composées. qu’elle est conforme à la nouvelle
réglementation. Ainsi, les clauses La mise en harmonie a pour objet
Cette masse se constitue de plein statutaires qui sont en accord avec le d’abroger, de modifier et de remplacer,
droit, après détachement, s’il y a lieu, nouvel Acte Uniforme restent valables. le cas échéant, les clauses statutaires
des droits du titre d’origine, pour la contraires aux dispositions impératives
défense de leurs intérêts communs. A contrario, sera réputée non écrite, du nouvel Acte Uniforme et de leur
Elle jouit de la personnalité civile et est toute clause statutaire contraire à une apporter les compléments que ledit
soumise aux mêmes dispositions que disposition du nouvel Acte uniforme. Acte Uniforme rend obligatoire.
les groupements des obligataires.
97. Aux termes de l’article 2.1, des En disposant ainsi, le nouvel Acte
conventions extra-statutaires peuvent Uniforme entend accorder une validité
Validité des clauses être conclues par les associés, sous temporaire et transitoire aux clauses
statutaires et réserve du respect des dispositions de
l’Acte Uniforme auxquelles elles ne
statutaires qui seraient contraires à
ses dispositions sur une période de
extra-statutaires peuvent déroger et des clauses statutaires
en vue notamment d’organiser, selon les
deux ans à compter de son entrée
en vigueur fixée au 5 mai 2014.
95. L’adoption d’une nouvelle norme modalités qu’ils ont librement arrêtées :
juridique soulève certaines questions 99. Il en va de même pour les clauses
• les relations entre associés ;
parmi lesquelles celle de la validité des extrastatutaires qui, du reste, sont
contrats ou clauses existants. Il en est ainsi • la composition des organes sociaux ; une extension des statuts. la réforme
de l’adoption du nouvel Acte Uniforme précise que, quoique libre de conclure
• la conduite des affaires de la société ;
sur le droit des sociétés commerciales qui des conventions extrastatutaires visant
suscite la problématique de la validité des • l’accès au capital social ; notamment à organiser les relations
clauses statutaires et extra-statutaires • la transmission des titres sociaux. entre associés, la composition des
stipulées conformément à l’Acte Uniforme organes sociaux, la transmission
du 17 avril 1997. Cette question avait des titres sociaux, les associés sont
déjà été abordée par l’Acte Uniforme du tenus de se conformer aux nouvelles
17 avril 1997 (quant à l’application des dispositions et aux clauses statutaires.

18 | OHADA | 2014
Le nouveau texte met en évidence deux dont la délibération constate la non Institution de
degrés de conformité des clauses extra- nécessité de la mise en harmonie des
statutaires, notamment la conformité statuts, par exemple lorsque les clauses l’administration
à l’Acte Uniforme d’une part et la
conformité aux statuts d’autre part. Il
statutaires et extrastatutaires ne sont
pas contraires au nouveau texte. provisoire
a également l’avantage non seulement
de consacrer de façon expresse la Validité des clauses contraires 105. L’article 4 de l’Acte Uniforme
notion de conventions extrastatutaires après la période transitoire relatif au droit des sociétés
à laquelle aucune référence n’était commerciales et du groupement
faite dans l’ancien texte, mais aussi de 102. Le nouvel Acte Uniforme prévoit d’intérêt économique du 17 avril 19973
définir l’objet de telles conventions. deux types de sanctions selon qu’il définit la société ainsi qu’il suit :
s’agisse de la non harmonisation
100. Il est prévu deux modalités du capital social des sociétés à « La société commerciale est créée par deux
de mise en harmonie : responsabilité limitée (SARL) et ou plusieurs personnes qui conviennent,
des sociétés anonymes (SA) d’une par un contrat, d’affecter à une activité
• Amendement des statuts
part et la non harmonisation des des biens en numéraire ou en nature,
• Adoption de statuts rédigés à nouveau autres clauses d’autre part. dans le but de partager le bénéfice ou
de profiter de l’économie qui pourra
Tout comme dans l’Acte Uniforme d’avril 103. Dans la première hypothèse, les en résulter. Les associés s’engagent à
1997 et ce en vue de faciliter la mise sociétés qui n’auraient pas harmonisé contribuer aux pertes dans les conditions
en harmonie, il est prévu que celle-ci leur capital social avec le minimum prévues par le présent Acte Uniforme.
puisse être décidée exceptionnellement requis ou qui ne se seraient pas
par l’Assemblée Générale Ordinaire transformées en une forme sociétale La société commerciale doit être créée
des actionnaires ou des associés, exigeant un capital social supérieur dans l’intérêt commun des associés.»
nonobstant toutes dispositions à celui existant, seraient dissoutes de
légales ou statutaires contraires. plein droit. Toutefois, si personne ne La société ainsi définie est le
soulève le défaut de mise en harmonie prolongement de l’article 1832 du Code
Mais lorsque l’Assemblée Générale ou de transformation à l’expiration du Civil Camerounais. Les parties à un
Ordinaire n’a pu statuer régulièrement, délai transitoire de deux (2) ans, ces contrat de société décident d’abandonner
le projet de mise en harmonie des sociétés continueront de fonctionner leurs intérêts personnels au profit de
statuts est soumis à l’homologation comme des sociétés de fait au sens l’intérêt social. Les biens apportés par
de la juridiction compétente statuant de l’article 865 de l’Acte Uniforme. les associés à la personne morale, le
sur requête des représentants légaux sont non seulement dans l’objectif de
de la société. Une telle mesure 104. Dans la seconde hypothèse, les partager les bénéfices mais aussi de
permet d’empêcher le blocage de la clauses statutaires ou extrastatutaires contribuer aux éventuelles pertes.
procédure de mise en harmonie. non harmonisées dans le délai requis
sont réputées non écrites et les Le partage des bénéfices ou le profit
En fin de compte, il appartient dispositions nouvelles s’appliquent. de l’économie qui pourra en résulter et
aux représentants légaux Ceci semble laisser une possibilité la contribution aux pertes nécessitent
(dirigeants sociaux) d’initier la pour une régularisation. une volonté réelle de s’associer, une
mise en harmonie des statuts. véritable coopération entre les associés
connue sous le nom de l’affectio
Formalité requise societatis, élément caractéristique
de la société commerciale.
101. La décision modifiant les clauses
statutaires ou celle adoptant de
3
nouveaux statuts est soumise à la L’Acte uniforme relatif au droit des sociétés
commerciales et du groupement d’intérêt
formalité de publicité légale. Il en est économique du 30 janvier 2014 a retenu la même
de même pour l’Assemblée Générale définition.

PwC | 19
En l’absence d’affectio societatis, il La Cour d’appel de Paris décidait C’est avec l’Acte Uniforme réformé
n’y a pas de société commerciale. en effet que : relatif au droit des sociétés
commerciales et du groupement
La vie de la société commerciale « Si, en principe, il n’appartient pas d’intérêt économique du 30 janvier
n’est pas un long fleuve tranquille. au juge des référés de substituer un 2014 que la création prétorienne de
Il peut arriver des moments où elle administrateur provisoire aux organes l’administration provisoire a connu
traverse des périodes de crise. d’administration de la société, cette règle sa consécration légale en matière
est toutefois susceptible d’infléchissement du droit des sociétés commerciales
Des solutions variées peuvent lorsque le fonctionnement normal de dans le cadre de l’article 160-1. En
être proposées pour le traitement la société n’est plus assuré, qu’elle est effet, cet article prévoit que lorsque le
des crises temporaires qui menacée de ruine ou que sa gestion fonctionnement de la société est rendu
traversent la vie d’une société. est manifestement empêchée par des impossible, la juridiction compétente
dissentiments graves entre associés». statuant à bref délai, peut décider de
On peut citer entre autres la mise nommer un administrateur provisoire
sous administration provisoire de Pour la même Cour d’Appel, la aux fins d’assurer momentanément
la société et la désignation d’un désignation d’un administrateur la gestion des affaires sociales.
expert de gestion qui sont des provisoire se justifiait ainsi qu’il suit :
mesures exceptionnelles entraînant Ce nouveau texte ne donne pas
l’intervention des tiers dans la société. « (…) pour nommer un administrateur une définition de l’administrateur
provisoire, le juge des référés doit provisoire. De création prétorienne
Ils ont pour particularité de répondre s’inspirer des intérêts sociaux en droit des sociétés, l’administrateur
à des finalités différentes. par préférence aux intérêts provisoire est un organe désigné par le
personnels de certains associés, juge à titre exceptionnel pour assurer
106. Notre propos nous amène fussent-ils majoritaires». la gestion momentanée d’une société
à insister sur la mise sous faisant face à une crise sociale.
administration provisoire. Cette décision de la Cour d’Appel
de Paris sert d’inspiration pour Comme le dit si bien CHASSAGNON
D’origine prétorienne, le mécanisme certains juges africains en matière (Y), « C’est la personne désignée
d’administration provisoire d’administration provisoire. par l’autorité judiciaire à l’effet
comme solution au traitement des d’assurer temporairement la gestion
crises temporaires traversant la En effet, le juge des référés dans un et de résoudre la crise sociale qui
vie sociale est consacré pour la litige de mésentente entre associés motive son intervention»6.
première fois en droit des sociétés au Cameroun n’a pas hésité à placer
par le célèbre arrêt Fruehauf4. une société à responsabilité limitée Quelles sont les conditions exigées
sous administration provisoire5. par ce nouvel Acte pour demander la
Il est important de rappeler ici mise sous administration provisoire
certains extraits qui demeurent 107. Le législateur communautaire d’une société commerciale en droit
d’ailleurs d’actualité. OHADA de 1997 n’a pas abordé OHADA ? Quel est le statut de
la question de l’administration l’Administrateur provisoire désigné
provisoire. Seules les réglementations par la juridiction compétente et quelles
des secteurs particuliers à sont les obligations qui pèsent sur
l’instar des activités bancaires et cet administrateur provisoire ?
assurances abordent la question.

5
TPI de Bafang, Ordonnance de référé n°27/ORD/
4 6
Arrêt Fruehauf, Cour d’appel de Paris 22 mai CIV/TPI/2007 du 27 mai 2007, Affaire Sieur CHASSAGNON (Y), Encyclopédie Dalloz, société
1965, Dalloz, Jurisprudence, 1968, p.147 Noubicier Léon C/sieur Ngamako Michel « Administrateur provisoire ».

20 | OHADA | 2014
Conditions de mise en A titre illustratif, il a été décidé de L’Acte Uniforme réformé a tenu compte
œuvre de l’Administration la nomination d’un administrateur de cette évolution, et prévoit que
provisoire dans les cas suivants : la nomination d’un administrateur
provisoire
provisoire peut résulter d’une
• société privée de ses dirigeants et
impossibilité de fonctionnement normal
impossibilité pour l’assemblée
108. Les conditions de mise en œuvre de l’entreprise du fait des associés.
générale de se réunir pour en nommer
de l’administration provisoire en droit
d’autres7 ;
OHADA tiennent en une impossibilité Impossibilité de fonctionnement normal
de fonctionnement normal de la • mésentente entre deux groupes de l’entreprise du fait des associés
société du fait des organes de gestion, d’actionnaires détenant chacun une
de direction ou d’administration, moitié de capital, empêchant toute 111. L’impossibilité de fonctionnement
soit du fait des associés. décision et toute nomination de normal de l’entreprise du fait des associés
dirigeants8 ; peut résulter des dissensions d’une
Une autre condition doit y être ajoutée, certaine gravité entre associés pouvant
• mésentente entre administrateurs au
celle d’une situation d’urgence, ou entraîner la disparition de l’affectio
sein du conseil d’administration ayant
en d’autres termes l’existence d’un societatis fondement de toute société.
entraîné un dysfonctionnement dudit
péril imminent pour la société.
conseil ainsi qu’une crise grave au sein
La nomination d’un administrateur
de la société ayant des conséquences
L’Acte Uniforme réformé reprend provisoire pourrait résulter d’un abus
sur sa gestion et son activité9.
ainsi les mêmes critères de mise en de majorité de la part des actionnaires.
œuvre de l’administration provisoire La juridiction compétente pourra La jurisprudence a décidé que, même
retenus par la jurisprudence. donc nommer un administrateur en cas de fonctionnement normal des
provisoire lorsque le fonctionnement organes sociaux d’une entreprise, un
Impossibilité de fonctionnement de la société est paralysé ou qu’il administrateur provisoire peut être
normal de l’entreprise n’y a plus possibilité d’appliquer les nommé dans les cas d’un abus de droit
statuts, au point de mettre en péril manifeste de la majorité des actionnaires,
109. L’impossibilité de fonctionnement la survie même de la société. compromettant gravement les intérêts des
normal de l’entreprise peut être actionnaires minoritaires de la société11,
soit le fait des organes de gestion, de ses créanciers et/ou de l’entreprise12.
de direction ou d’administration, Il convient de noter qu’initialement,
soit du fait des associés. les tribunaux ne désignaient un C’est ainsi que dans l’arrêt Fruehauf, le
administrateur provisoire que dans juge français a désigné un administrateur
Impossibilité de fonctionnement normal les seuls cas où les organes de la provisoire pour abus de majorité de la
de l’entreprise du fait des organes de société étaient paralysés ou faisaient société mère américaine qui détenait
gestion, de direction ou d’administration l’objet d’un dysfonctionnement10. 60% du capital de Fruehauf France.
Par cette décision, le juge évitait ainsi
110. L’impossibilité de fonctionnement Le célèbre arrêt Fruehauf a étendu les que le vote favorable (émis par les
normal de l’entreprise du fait des cas de nomination d’un administrateur actionnaires majoritaires) à la rupture
organes de gestion, de direction provisoire aux conflits entre associés. du contrat n’entraîne la ruine de la filiale
ou d’administration renvoie à la française et partant le licenciement
paralysie des organes sociaux. de plus de six cent (600) ouvriers.
La société pourra être mise sous
administration provisoire en cas de 7
Prés. Comm. Bruges, 24 mars 1983, T.B.R. 1984, P. 36
crises sociales paralysant ou créant 8
Prés. Comm. Charleroi, 1er février 1996, T.R.V.
un dysfonctionnement des organes 1906, P. 205 11
Paris, 15 mars 1968, R.P.S, 1969, 63
9
sociaux ou de gestion et empêchant le Prés. Comm. Bruges, 15 juillet 1993, T.R.V. 1995, 12
Référé, Comm. Bruxelles, 21 février 1972,
P. 123, Prés. Comm. Tournai, 1er avril 1994, T.R.V. R.P.S., 1973, 329. Le juge considère que l’abus
fonctionnement normal de la société. 1994, P. 355 d’une position majoritaire mérite d’autant plus
10
Guyon, Yves, note Trib.Comm.Paris (référés), d’être critiqué s’il s’accompagne de conséquences
9 mai 1969, J.C.P., 1969, 16063 économiques et sociales.

PwC | 21
Il découle de cette jurisprudence Tout litige entre les associés d’une La saisine de ce juge doit obéir à toutes
que « le pouvoir de diriger l’entreprise société ne justifie pas la désignation procédures de ce type notamment
doit s’exercer non dans l’intérêt de la d’un administrateur provisoire au sein l’urgence. La décision du juge qui est
majorité des détenteurs de capitaux de la société. Une telle nomination provisoire doit être limitée dans le
mais celui de l’entreprise »13. est subordonnée à l’existence d’une temps et ne doit pas préjudicier au
paralysie dans son fonctionnement. A principal ou au fond de l’affaire.
C’est également l’existence d’un conflit défaut, la demande de nomination n’est
entre deux associés de la SARL dans pas nécessaire et les organes dirigeants C’est le péril grave pouvant entraîner
l’affaire Sieur Noubicier Léon C/ demeurent toujours en fonction16. des conséquences dommageables pour
Sieur Ngamako Michel qui a justifié la société qui a justifié la désignation
la désignation d’un administrateur Nécessité d’un péril imminent : d’un administrateur provisoire dans
provisoire par le juge des référés. situation d’urgence l’arrêt Fruehauf en France et dans
l’affaire Noubicier Léon C/sieur
Cette mise sous administration provisoire 113. L’impossibilité de fonctionnement Ngamako Michel au Cameroun.
de la SARL avait pour origine les normal de l’entreprise du fait des
désaccords émaillant les rapports entre organes de gestion, de direction ou Dans l’affaire Peughoua Emmanuel et
les deux associés notamment l’éviction d’administration, soit du fait des associés Kamkeng François C/Tene Job, ce sont
de l’un des coassociés de la gérance et le doit entraîner un péril imminent également les dissensions graves entre
fait que le fonds de commerce avait été notamment la disparition ou la ruine de associés ayant entraîné la paralysie de
mis en location-gérance sans l’accord de l’entreprise créant ainsi une situation la société, au point de compromettre
l’autre associé. De même, les dissensions d’urgence justifiant la nomination son existence qui ont justifié sa mise
graves et d’une extrême mésintelligence d’un administrateur provisoire. sous administration provisoire.
à savoir entrave à l’exercice du droit
à l’information sur l’état financier En l’absence d’un tel péril, la juridiction En outre, la situation d’urgence a justifié
et comptable de la société lors de compétente ne saurait désigner que le juge des référés intervienne dans
l’assemblée générale par les associés un administrateur provisoire. la désignation d’un administrateur
majoritaires, refus de modification de provisoire auprès d’une SARL nonobstant
l’ordre du jour et achat frauduleux des 114. Une requête en nomination l’existence d’une clause des statuts qui
parts sociales de l’un des associés par le d’un administrateur provisoire n’est prévoyait que « tous les litiges, soit entre
gérant associé ont justifié la désignation en principe admissible que si le associés, soit entre l’un d’eux et la société
d’un administrateur provisoire14. caractère urgent de la nomination seront réglés par voie d’arbitrage»17.
est prouvé. Le requérant devra
112. Les abus de minorité, de majorité prouver que ses intérêts sont en Objectif de la mise sous
et d’égalité sont donc des causes danger et que seule la nomination administration provisoire: gestion
pouvant entraîner la désignation d’un d’un administrateur provisoire temporaire des affaires sociales
administrateur provisoire. L’abus pourrait remédier à ce danger.
d’égalité15 vient d’ailleurs d’être 115. L’administrateur provisoire est
consacré en droit OHADA par l’Acte C’est d’ailleurs pourquoi, le requérant désigné de manière momentanée et
Uniforme réformé du 30 janvier 2014. sollicitant la nomination d’un temporaire pour gérer les affaires sociales
administrateur provisoire en droit en cas d’impossibilité de fonctionnement
OHADA doit saisir la juridiction normal de l’entreprise du fait des associés
compétente statuant à bref délai, ou du fait des organes de gestion,
13
Cour d’Appel de Paris 22 mai 1965, Dalloz 1968, c’est-à-dire le juge des référés. de direction ou d’administration.
p.147, note Contrin
14
TPI de Bonanjo, ordonnance de référé n°367 du
16 juillet 2004, Affaire Peughoua Emmanuel et
Kamkeng François C/Tene Job 16
CA Abidjan, n° 258,25-2-2000: société NACI,
15 17
Article 131 de l’Acte uniforme relatif au droit Bulletin Juris Ohada, n° 1/2002, janvier-mars TPI de Douala-Bonanjo, ordonnance de référé
des sociétés commerciales et du groupement 2002, p.42, note anonyme, www.ohada.com, n°367 du 16 juillet 2004, Affaire Peughoua
d’intérêt économique Ohadata J-02-132 Emmanuel et Kamkeng François C/Tene Job

22 | OHADA | 2014
A la fin de la mission de l’Administrateur Statut et obligations de qui déterminent fondamentalement
provisoire, les dirigeants dessaisis l’administrateur provisoire l’avenir à long terme de la société
doivent retourner à leur fonction. qu’en tout dernier recours.
Statut de l’administrateur
Une Cour d’Appel a d’ailleurs rappelé provisoire Certaines ordonnances pourront
dans un considérant : « qu’une mesure limiter les pouvoirs de l’administrateur
de référé consistant à substituer des Représentant de la société provisoire à l’accomplissement de
administrateurs provisoires aux organes certains actes précis comme les
d’une société normalement investis 117. La personne désignée actes d’administration (convocation
du pouvoir de gestion par l’assemblée administrateur provisoire doit être de l’assemblée générale ou
générale, doit rester aussi limitée que une personne physique qui peut être du conseil d’administration),
possible dans le temps, et qu’il faut un mandataire judiciaire inscrit le contrôle de la société.
favoriser le retour aux règles normales de sur une liste spéciale ou toute autre
fonctionnement d’une personne morale»18. personne justifiant d’une expérience Formalisme de sa nomination
ou une qualification particulière
Ainsi, si la fonction de l’administrateur au regard de la nature de l’affaire 119. Dans un délai de quinze (15) jours
provisoire est limitée à l’accomplissement et remplissant certaines conditions à compter de la date de sa nomination,
de certains actes d’administration de qualification et de réputation. l’acte de nomination de l’administrateur
comme la convocation de l’assemblée, les provisoire doit être publié, dans un
pouvoirs à lui conférés deviennent sans Il est le représentant de la avis inséré dans un journal habilité
objet dès lors que sa mission est remplie. société auprès des tiers. à recevoir les annonces légales
dans l’Etat partie du siège social.
Sous d’autres cieux, il est possible Etendue des pouvoirs de
d’exercer un recours contre l’ordonnance l’Administrateur provisoire- Rémunération de
du juge des référés qui n’a pas délimité formalisme de sa nomination- l’administrateur provisoire
de façon précise la durée de nomination durée de sa mission-responsabilité
de l’administrateur provisoire19. de l’administrateur provisoire 120. Cette décision fixe
également sa rémunération qui
116. L’Acte Uniforme n’a pas prévu un Etendue des pouvoirs de est à la charge de la société.
tel recours. Toutefois, une fois l’acte l’Administrateur provisoire
Uniforme réformé entré en application, Durée de la mission de
il serait possible pour toute partie 118. La décision de la juridiction l’administrateur provisoire
intéressée de pouvoir saisir le tribunal compétente qui le nomme détermine
contre l’ordonnance du juge des référés l’étendue de sa mission. 121. La durée de sa mission ne peut
qui n’aura pas délimité de façon précise excéder six (6) mois, sauf prorogation
la durée du mandat de l’administrateur L’administrateur provisoire exerce décidée par la juridiction compétente
provisoire. Dans un tel cas, le tribunal ses pouvoirs dans le cadre de la à la requête de l’administrateur
saisi pourrait s’inspirer des solutions mission qui lui a été confiée et dans la provisoire. Les parties sont
rendues dans d’autres systèmes juridiques. limite de ses pouvoirs. Tout acte que appelées à cette instance.
l’administrateur provisoire accomplirait
sachant qu’il outrepasse ses pouvoirs, A peine d’irrecevabilité, l’administrateur
est inopposable à la société. provisoire doit indiquer, dans sa
requête de prorogation, les raisons
Si ces pouvoirs sont définis en termes pour lesquelles sa mission n’a pu être
18
Référé, Comm. Mons, 10 juillet 1979, R.P.S., généraux, le caractère temporaire de achevée, les mesures qu’il envisage
1979.256 sa mission aura comme conséquence de prendre et les délais nécessaires
19
Référé, Comm. Bruxelles, 9 mars 1984, en cause qu’il ne pourra prendre des décisions pour l’achèvement de sa mission.
SPRL. La petite ferme contre Balta et Van Der
Haeghen inédit, cité dans Hormans, G., « Le rôle
du juge dans la vie des sociétés », o.c, 429

PwC | 23
122. La durée totale de la mission fixée par Responsabilité de l’administrateur Ces états financiers de synthèse
la juridiction compétente ne peut excéder provisoire annuels et le rapport écrit doivent
prorogation comprise douze (12) mois. être établis dans les quatre (4)
123. La responsabilité de mois de la clôture de l’exercice.
A l’expiration des douze (12) mois, si l’administrateur provisoire peut être
la crise perdure, peut-on procéder à la engagée tant par la société que par des 126. En outre, sauf dispense de la
nomination d’un autre administrateur tiers pour les fautes commises dans juridiction compétente, l’administrateur
provisoire ? Dans le domaine bancaire, l’exercice de ses fonctions entraînant provisoire convoque l’assemblée
il est courant de constater qu’en des conséquences dommageables. générale annuelle des associés qui statue
pratique, l’administrateur provisoire sur les états financiers de synthèse
ne remplit pas sa mission dans le Obligations de annuels, donne les autorisations
délai imparti. Nous observons en l’administrateur provisoire nécessaires et, le cas échéant, renouvelle
pratique de nombreuses prorogations le mandat du commissaire aux comptes.
de mandats. L’entrée en vigueur de ce Obligation de l’administrateur
nouvel Acte Uniforme le 05 mai 2014 provisoire investi d’une partie L’assemblée générale annuelle des
et sa pratique permettront de répondre des pouvoirs d’administration associés est convoquée dans les six (6)
à cette question. Déjà, nous pouvons au sein de la société mois de la clôture de l’exercice et selon
penser que la durée maximale fixée par les modalités prévues par les statuts.
l’Acte Uniforme concerne une même 124. L’article 160-5 de l’Acte Uniforme
personne physique. Dès lors, il devrait réformé relatif au droit des sociétés Pendant l’administration provisoire,
être possible de nommer une personne commerciales et du groupement les associés peuvent prendre
distincte si la même crise se poursuit au- d’intérêt économique du 30 janvier communication des documents sociaux
delà du délai imparti à l’administrateur 2014 fait obligation à l’administrateur dans les mêmes conditions qu’en
provisoire initialement désigné. provisoire de présenter à la juridiction période de fonctionnement normal de
compétente au moins une fois tous la société, c’est-à-dire au moins quinze
L’on pourrait à cet effet reprocher les trois (3) mois, un rapport sur les (15) jours avant la tenue de l’assemblée.
au législateur OHADA de n’avoir opérations qu’il a accomplies ainsi
pas tenu compte du contexte socio- que sur l’évolution de sa mission. 127. Il convient de noter que l’Acte
économique notamment des difficultés Uniforme réformé du 30 janvier
que rencontrent généralement les Obligations de l’administrateur 2014 s’applique aux sociétés
administrateurs provisoires dans provisoire investi de tous les pouvoirs soumises à un régime particulier
l’atteinte de leurs objectifs. d’administration au sein de la société sous réserve des dispositions
législatives ou règlementaires
L’on peut comprendre que le législateur 125. L’article 160-6 de l’Acte Uniforme auxquelles elles sont assujetties.
ait entendu privilégier la célérité et le réformé relatif au droit des sociétés
règlement des crises dans l’urgence mais il commerciales et du groupement d’intérêt Ainsi, au vu des dispositions
eût été judicieux d’anticiper également sur économique du 30 janvier 2014 prévoit que désormais claires de l’AUSCGIE sur
l’éventualité de dénouements infructueux. lorsque l’administrateur provisoire dispose l’administration provisoire, celui-ci
de tous les pouvoirs d’administration est applicable aux établissements
L’administrateur provisoire est révocable au sein de la société, il doit : de crédit et de microfinance, aux
judiciairement à la demande de tout sociétés d’assurances sous réserve
• établir les états financiers de synthèse
associé à condition que cette demande de dispositions particulières.
annuels au vu de l’inventaire qu’il a
soit fondée sur un motif légitime.
dressé des divers éléments de l’actif et
Il faudra donc nécessairement lire et
du passif existant ;
Son remplacement se fait selon les appliquer les nouvelles dispositions
formes prévues pour sa nomination. • établir un rapport écrit par lequel avec celles des conventions de 1990
il rend compte des opérations de et 1992 relatives à la création de la
l’administration provisoire au cours Commission Bancaire de l’Afrique
de l’exercice écoulé.

24 | OHADA | 2014
Centrale et à l’harmonisation de la 129. Les dispositions du nouvel Dans les sociétés cotées à la bourse
réglementation bancaire dans les Acte Uniforme sur les actions
Etats de l’Afrique Centrale d’une part gratuites précisent : 131. Dans les sociétés cotées, la possibilité
et avec le code CIMA d’autre part. de bénéficier des actions gratuites est
• Les bénéficiaires des actions
étendue aux salariés des sociétés détenant
gratuites ;
BIBLIOGRAPHIES : directement ou indirectement au moins
• La procédure d’attribution des actions 10% des actions de la société qui attribue
• L’Administrateur provisoire, un
gratuites ; les actions, ou aux salariés des filiales.
dernier recours, Bernard TILLEMAN,
• Les méthodes d’attribution des actions
• L’intérêt social par BENOIST Les dirigeants des sociétés cotées à la
gratuites ;
DELECOURT, Mémoire D.E.A. Droit bourse peuvent bénéficier d’actions
des contrats, Université de Lille II, • La limite par rapport au capital social. gratuites au cours d’un exercice,
année 2000/2001 Droit des sociétés, uniquement si l’ensemble des salariés de
• Juridis périodique, revue de droit et
Bénéficiaires des actions la société et au moins 90% des salariés
gratuites de ses filiales en bénéficient également.
de science politique Avril-Mai-Juin
2009 numéro 78,
Dans les sociétés non cotées
• Juridis périodique, revue de droit et
Procédure d’attribution des
de science politique Juillet-Août- 130. Le bénéfice des actions gratuites
actions gratuites
Septembre 2010 numéro 83. des sociétés non cotées est ouvert aux Organe compétent
salariés de la société qui procède à la
mise en distribution ou aux salariés 132. Sur rapport du conseil
Actions gratuites de sociétés détenues à au moins 10% d’administration ou de l’administrateur
par la société qui met en distribution. général, la décision de procéder à une
128. L’augmentation du capital attribution gratuite d’actions est prise
social peut désormais également Le bénéfice des actions gratuites des par l’assemblée générale extraordinaire.
être réalisée par attribution gratuite sociétés non cotées est également
d’actions au profit des membres du ouvert aux dirigeants de la société qui L’assemblée générale extraordinaire
personnel salarié de la société ou de procède à la mise en distribution, ou aux délègue au conseil d’administration ou à
certaines catégories d’entre eux. sociétés contrôlées ainsi qu’aux filiales. l’administrateur général, le soin de fixer
les conditions et les critères d’attribution
Les conditions et modalités de Sont concernés : des actions gratuites. L’assemblée fixe
l’attribution gratuite des actions un délai de 36 mois maximum durant
• le Président du conseil
sont déterminées par l’assemblée lequel le conseil d’administration
d’administration ; l’administrateur
générale extraordinaire, ou le conseil de surveillance peut
général, les administrateurs généraux
sous réserve des dispositions procéder à cette attribution gratuite.
adjoints d’une société anonyme ;
impératives de l’Acte Uniforme.
• le président personne physique, le Le non-respect de cette procédure
Ce mécanisme nouveau s’inspire de celui directeur général, les directeurs entraine la nullité de l’opération.
des stocks options, mais il s’en démarque généraux délégués d’une société par
par deux aspects : le salarié n’a pas à actions simplifiées.
débourser d’argent, et le salarié est
automatiquement gagnant quel que soit
la variation du cours de l’action dès lors
que la valeur de l’action n’est pas nulle.

PwC | 25
Mécanisme d’attribution Restriction à la libre cessibilité Méthodes d’attribution des
des actions gratuites des actions actions gratuites
Période d’acquisition 135. Dans les sociétés cotées à la bourse
des valeurs, il existe des restrictions 137. L’attribution d’actions gratuites
133. L’assemblée fixe la durée de la spécifiques à la libre cessibilité des peut se faire soit par émission
période d’acquisition qui ne peut être actions afin d’éviter que les titulaires d’actions nouvelles soit par
inférieure à deux ans. L’assemblée a la des actions gratuites tirent un profit attribution d’actions existantes.
possibilité de prévoir un délai plus court de leur information privilégiée, au
en cas d’incapacité du bénéficiaire. détriment des autres actionnaires et Dans le premier cas, on procédera
investisseurs. Ainsi, la mise en vente à une augmentation de capital
En cas de décès du bénéficiaire, des actions gratuites est interdite : par capitalisation des réserves (à
ses héritiers peuvent demander l’exception des réserves légales), ce
l’attribution des actions. • au cours des dix (10) séances qui emporte de plein droit au profit
précédant et suivant la publication des des bénéficiaires la renonciation au
Période de conservation comptes consolidés ; droit préférentiel de souscription
détenu par les anciens actionnaires.
134. L’assemblée fixe le délai de • entre le moment où la société a
conservation des actions qui ne connaissance d’une information qui Dans le second cas de figure,
peut être inférieure à deux ans. est susceptible d’avoir une incidence on procèdera au rachat des
significative sur le cours en bourse et actions pour les distribuer.
Les actions deviennent les dix (10) séances suivant la
librement cessibles en cas publication de cette information. L’assemblée extraordinaire fixe un
d’invalidité du bénéficiaire. délai de 36 mois maximum durant
Rapport spécial lequel le conseil d’administration
L’assemblée a la possibilité de ou le conseil de surveillance peut
raccourcir, voire de supprimer 136. Un rapport spécial est adressé à procéder à cette attribution gratuite.
la période de conservation, l’assemblée générale ordinaire par le
lorsque le délai d’acquisition a été conseil d’administration de la société
Limites par rapport au
fixé à au moins quatre ans. qui attribue les actions ou par celui de la
société qui la contrôle majoritairement. capital social
Le conseil d’administration ou Ce rapport doit mentionner :
l’assemblée générale (pour les Pourcentage autorisé
sociétés dotées d’un conseil de • le nombre et la valeur des actions
surveillance) peuvent décider que attribuées aux dirigeants par la société 138. L’attribution des actions
les dirigeants doivent conserver tout et par les sociétés contrôlées ; gratuites est soumise à une double
ou partie de leurs actions jusqu’à limite : une limite générale et
l’expiration de leur mandat. • le nombre et la valeur des actions une limite individuelle.
attribuées aux dix salariés les plus
L’assemblée a la possibilité de richement dotés par la société ou par Limite générale
prévoir un délai plus court en cas les sociétés contrôlées ;
d’incapacité du bénéficiaire. 139. Le pourcentage maximal de capital
• le nombre et la valeur des actions qui peut faire l’objet d’une attribution
Lorsque les héritiers ont demandé attribuées à l’ensemble des salariés ne peut excéder 10% du capital
et obtenu l’attribution des actions, ainsi que la répartition par catégorie. social au moment de l’attribution.
celles-ci sont librement cessibles.

26 | OHADA | 2014
Limite individuelle Il était fait obligation aux succursales de mais, d’une façon générale et surtout, à
sociétés étrangères (ou d’une personne une insécurité juridique, inadaptée au
140. L’attribution d’actions gratuites physique établie à l’étranger), c’est-à- développement serein des activités.
ne peut pas avoir pour effet qu’un dire dont le siège social n’était pas situé
salarié ou un dirigeant détiennent dans l’espace OHADA, d’être apportées Toutes ces règles sont intégralement
plus de 10% du capital social. La à une société dont le siège était situé maintenues dans le nouvel Acte
date à prendre en compte est celle de dans cet espace, dans un délai de deux Uniforme, le système de dispense
l’attribution des actions et non pas ans à compter de son immatriculation. est quelque peu précisé.
celle de l’autorisation accordée par Il pouvait s’agir d’une société dont le
l’assemblée générale extraordinaire. siège était situé sur le territoire d’un Etat … A un encadrement renforcé
d’immatriculation de la succursale ou d’un
Sanction autre Etat partie de l’OHADA. L’apport Limitation de l’octroi de dispense
revêtait, en principe, la forme d’un
141. Le non-respect de cette obligation apport partiel d’actif transfrontalier et la 144. Désormais, la dispense ne peut être
entraine la nullité de l’opération forme de la société d’accueil était libre. accordée que pour une durée maximum
de deux ans et n’est pas renouvelable.
L’objectif de cette mesure était d’inciter les
Succursale et bureau opérateurs économiques établis hors de Les conditions d’octroi ne sont toujours pas
de représentation l’espace OHADA à y mener leurs activités,
à travers des structures juridiques du
encadrées et, finalement, la décision du
Ministre en charge reste discrétionnaire.
type Société Anonyme ou Société A La réforme limite seulement le
142. Le nouvel Acte Uniforme Responsabilité Limitée, assurant, a priori, nombre et la durée de la dispense.
OHADA relatif au droit de sociétés une présence plus stable et pérenne.
commerciales et du GIE règlemente, Le milieu des affaires aurait,
bien sûr, les sociétés, mais aussi ses Alternativement, la succursale probablement, préféré un encadrement
démembrements, disposant d’une devait fermée définitivement et être plus avant, qu’il conduise à un
autonomie et conduisant à une radiée, situation incompatible avec la assouplissement ou à un durcissement
immatriculation spécifique au Registre poursuite des activités déployées. global de la pratique des dispenses.
du Commerce et du Crédit Mobilier.
Une troisième voie existait qui était La nouvelle rédaction précise que
Les conditions d’existence d’une d’obtenir une dispense du Ministre cette règle s’impose, sous réserve des
succursale ont été remodelées, et, chargé du commerce de l’Etat partie dispositions applicables aux sociétés
le bureau de représentation introduit. dans lequel la succursale est située. soumises à un régime particulier. La
disposition est quelque peu obscure
Concernant cette dernière solution, la puisque il y est visé les « sociétés », ce
Succursale difficulté était que ce type de démarche qui n’a pas de sens au regard d’une
n’était pas du tout encadrée, par exemple, règle relative à la vie d’une succursale.
D’un encadrement relatif
en termes de circonstances pouvant Egalement, il y a lieu de s’interroger
des succursales de
justifiées l’octroi d’une dispense, du type sur la notion de régime particulier.
sociétés étrangères…
d’activités éligibles et de durée de validité. Cela signifierait-il que chaque Etat
demeure libre de dresser une liste de
143. La succursale était déjà une Au final, l’obtention de la dispense et ses sociétés ou de secteur d’activités qui
structure juridique reconnue par conditions relevait discrétionnairement ne serait pas soumise à la nouvelle
l’ancien Acte Uniforme. Pour rappel, il de l’Autorité compétente. législation, ce qui, potentiellement,
s’agit d’un établissement commercial vide la règle de sa portée ?
ou industriel ou de prestations de Cela a donné lieu à des pratiques
services, appartenant à une société très diverses d’un Etat à un autre, À ce jour, il n’existe pas d’éléments
ou à une personne physique et doté concernant les secteurs en bénéficiant, de réponse précis et il est à craindre
d’une certaine autonomie de gestion. les circonstances factuelles, la durée, etc., des pratiques divergentes au
sein de l’espace OHADA.
PwC | 27
Sanctions civiles Sanctions pénales L’Etat choisi dépendra de plusieurs
facteurs, notamment, opérationnels, liés
145. La réforme vient combler un vide, 146. En complément, l’article 891-1 à l’environnement du pays et fiscaux.
puisqu’elle prévoit, désormais, des du nouvel Acte Uniforme prévoit des
sanctions en cas d’inobservation de sanctions pénales pour les dirigeants 149. Alternativement, il peut être
l’obligation d’apport ou d’obtention sociaux d’une société étrangère créé une filiale dans chaque Etat,
d’une dispense. Cette lacune rendait qui n’a pas apporté la succursale à les contraintes de gestion étant plus
la règle, d’une certaine façon, molle. une société de droit locale ou qui importantes (niveau de capitaux
ne l’a pas radiée. Le quantum des propres, existence d’organes de
Maintenant, tout intéressé ou le greffier peines devrait être déterminé par la direction, d’administration et
du Registre du Commerce et du Crédit législation de chaque Etat membre. d’approbation impliquant des
Mobilier compétent peut demander obligations particulières, présence
au juge de procéder à sa radiation. Pour des raisons pratiques et de d’un commissaire aux comptes, etc.).
territorialité, les éventuelles poursuites
La conséquence est clairement établie, seront probablement engagées, En tout état de cause, il est important
une succursale en situation irrégulière dans un premier temps, contre le de préparer de façon optimale les
devant être fermée, des suites de la représentant légal de la succursale. conditions de l’apport, car il suppose
radiation, et les activités cessées. des formalités relativement lourdes
Que faire ? (comparables à celles d’une fusion) et
Par intéressé, on peut imaginer qu’il entraînent des coûts fiscaux, parfois
peut s’agir d’un opérateur économique 147. Face à un encadrement plus considérables. Les exigences en la
concurrent ou d’une Administration, ferme de la pratique des dispenses, matière varient d’un Etat à un autre.
par exemple. Il est donc essentiel de assorti des sanctions civiles et pénales,
veiller à une mise en conformité. il ne peut être recommandé que Pour les opérateurs ayant des projets
d’anticiper une régularisation pour d’implantation, la question de
En l’absence d’une demande de les succursales existantes des sociétés directement constituer une filiale, au
radiation, force est de constater que la étrangères, qui devient impérieuse lieu et place d’une succursale, se pose,
succursale continuera d’opérer dans les pour celles déjà en infraction. désormais de façon plus prégnante.
faits. Toutefois et comme cela était le cas
auparavant, cette situation peut, selon Dans ce contexte, une réflexion Bureau de représentation
les Etats et les pratiques en vigueur, globale doit être menée, en particulier
générée des dommages collatéraux. pour les groupes intervenant ou Enfin une reconnaissance légale
A titre d’illustration, certaines amener à intervenir dans plusieurs
Administrations fiscales considéraient territoires de l’espace OHADA. 150. Le nouvel Acte Uniforme
que le dépassement du délai de deux introduit les articles 120-1 à 120-5,
ans sans action rendait prohibée la 148. La création d’une société pivot dans dédiés au bureau de représentation
déduction de charges propres aux l’un des Etats membres de l’OHADA, (ou dit « de liaison »).
succursales, comme les frais de siège. En qui immatricule des succursales
droit économique, l’Autorité compétente dans l’espace OHADA permet à ces Il est défini comme étant un
estimait, parfois, que les licences et dernières de ne plus subir la contrainte établissement, appartenant à une
autorisations accordées devenaient, d’une durée de vie limitée et d’une société, et chargé de faire le lien
de facto, caduques. Indépendamment possibilité de dispense aléatoire. entre cette dernière et le marché de
de licences particulières, la succursale l’Etat partie dans lequel il se situe.
pouvait être considérée comme exerçant Elle permet de continuer d’exercer Il ne dispose pas d’une autonomie
illégalement une activité commerciale. sous forme de succursale, avec la de gestion et n’exerce qu’une activité
Tout ceci menant, bien évidemment, à souplesse de gestion associée. préparatoire ou auxiliaire, par
des contentieux et diverses sanctions. rapport à la société qui l’a créé.

28 | OHADA | 2014
Cette consécration légale est importante, Il peut être l’établissement d’une Ainsi et partant d’un principe qu’il ne
tant les pratiques d’un Etat membre à société dont le siège n’est pas situé devait pas réaliser de profits, il n’était
un autre de l’OHADA étaient diverses. dans l’espace OHADA. Dans cette pas réclamer d’impôt sur les bénéficies,
hypothèse, il n’est toutefois pas soumis ni, par voie de conséquence, recherché la
Certains refusaient l’immatriculation à la limitation de deux ans d’existence, réalisation de produits. De même, la TVA
d’une telle structure. qui reste réservée aux succursales. n’était pas réclamer à ce titre, mais il s’en
acquittait sur ses achats, sans possibilité
D’autres l’admettaient, mais elle devait Il doit être immatriculé au Registre de récupération, tel un consommateur
prendre la forme d’une succursale, du Commerce et du Crédit Mobilier. final. Généralement, le bureau n’était
qui a une vocation commerciale, pas assujetti aux impôts propres à une
alors que le bureau de représentation En résumé, un bureau de représentation activité commerciale, telle que la patente.
était un centre de coûts, ce qui posait est une succursale dépourvue de
des difficultés avec les Autorités la commercialité (au sens activités La fiscalité liée au patrimoine ou à
fiscales, qui réclamaient les impôts et commerciales, activités industriels l’emploi de travailleur s’appliquait
taxes commerciaux et notamment la ou prestations de services). normalement, car non liée à l’exercice
réalisation d’un bénéfice taxable. ou non d’une activité commerciale.
S’agissant d’un centre de coût, il ne doit
D’autres Etats reconnaissaient déjà mener aucune activité commerciale. Le bureau de représentation étant
cette structure, mais de temps à autre, supposé avoir une activité préparatoire
en raison de l’absence de cadre légal, Il est possible de résumer les activités de ou auxiliaire, certains Etats avaient
le greffier compétent pouvait avoir des représentation à celles ayant un caractère considéré qu’il ne pouvait être que
velléités de refus d’immatriculation ou préparatoire ou auxiliaire. Lesdites temporaire. Dès lors et d’un point de vue
de radiation des bureaux existants. activités portent, par exemple, sur des fiscal, il leur était réclamé, après une
fonctions de suivi, de coordination, de durée définie par la législation locale,
Cette situation ne pouvait se justifier, collecte d’informations, de promotion un impôt calculé forfaitairement sur les
d’un point de vue de pratiques ou de relations publiques, et, de façon charges engagées, libératoire de l’impôt
divergentes dans une zone disposant générale, toutes tâches administratives sur les bénéfices. En d’autres termes, il
d’un droit des sociétés commun, et, de non directement génératrices de profits. y avait présomption de commercialité.
l’instabilité venant du Greffe lui-même
ou d’Autorités incidemment impliquées. A contrario, il ne doit pas réaliser d’acte 153. Dès lors que le bureau de
de commerce ou être impliqué dans un représentation dispose d’une existence
Les débats sont désormais clos, ce tel acte, tel que négocier et ou conclure légale, il est très probable que les
qui est rassurant pour les opérateurs des contrats commerciaux, pour le Etats ne le reconnaissant pas jusque
économiques désireux de recourir compte de la société dont il émane. là, de façon pleine et entière, adopte
au bureau de représentation. une approche fiscale similaire à celle
Le bureau de représentation a donc précédemment exposée, en ligne
Comment fonctionne un vocation à être une structure légère. avec son activité limitativement
bureau de représentation ? définie par l’Acte Uniforme.
Limite de la non commercialité
151. A l’instar de la succursale, le Certains Etat conserveront ou
bureau de représentation n’a pas de 152. En raison de son statut non adopteront, peut-être, une approche
personnalité juridique distincte de celle commercial, les Etats qui reconnaissaient basée sur une présomption
de la société qui l’a créée. Son actif et le bureau de représentation, fiscale de commercialité, à des
son passif sont compris dans celui de la avant la réforme, lui conféraient conditions prédéfinies.
société dont il émane. Il doit avoir un un statut fiscal particulier.
représentant légal, personne physique.

PwC | 29
En revanche, il reste clair que le bureau De ce point de vue, le nouvel Acte Société à capital
de représentation ne doit pas être Uniforme OHADA est parfaitement
impliqué dans une activité commerciale, cohérent et conscient des limites variable
à proprement parlé, par exemple : d’un bureau de représentation.
Il oblige, en effet, à effectuer Spécificités d’une Société à
• le suivi de l’exécution de contrats
une inscription modificative au
commerciaux ; capital variable
Registre du Commerce et du Crédit
• la transmission ou la passation de Mobilier, pour le transformer en
commandes de clients ; succursale lorsque son activité Qu’est-ce qu’une société
dépasse la simple représentation. à capital variable ?
• la livraison de marchandises aux
clients de l’entreprise ;
La succursale est, alors, soumise à la 155. Les sociétés dont les statuts
• la réception ou l’entreposage de stocks limitation de durée de vie deux ans stipulent que « le capital social est
de marchandises ; lorsque le siège de sa maison mère susceptible soit d’augmentation par
• la coordination et la surveillance des n’est pas situé sur le territoire d’une des versements successifs des associés
activités d’entité commerciales du des Etats membres de l’OHADA. ou l’admission d’associés nouveaux,
groupe auquel le bureau appartient. soit de diminution par la reprise totale
Dans ce cas, on peut aussi imaginer ou partielle des apports effectués »,
de réaliser directement un apport du sont des sociétés à capital variable.
En réalité, ces situations correspondent, bureau de représentation à une société
le plus souvent, à la notion fiscale commerciale. Toutefois, cette solution Il ne s’agit pas d’une forme juridique.
d’établissement stable, conduisant semble compliquée du fait qu’elle La société à capital variable est soumise
à la qualification d’une entreprise impliquerait un apport d’un centre de aux règles générales qui lui sont
étrangère de résident fiscal et la coût plutôt qu’un actif ou une branche propres suivant sa forme juridique.
rendant, alors, soumise à tous les impôts d’activités. La modification préalable
et taxes nationaux applicables à une en succursale reste préférable. Quelles formes de sociétés
activité commerciale. Le cas échéant, peuvent être à capital variable ?
il peut y avoir des cas particuliers, en Si l’inscription modificative n’est
raison de l’existence des conventions pas effectuer, elle peut être faite 156. les Sociétés Anonymes ne faisant
fiscales de non double imposition. d’office par le greffier compétent, pas appel public à l’épargne, les
sur décision du juge statuant sur des Sociétés par actions simplifiées.
Si jamais le bureau de représentation demandes ou celle de tout intéressé.
réalise toute ou partie de ces activités, Facilité d’entrée et de sortie
il devient commercial, et, il est vrai Autant dire qu’il s’agit d’un levier des associés
que le positionnement de certains important pour une administration
bureaux peut être perçu comme fiscale présumant une commercialité 157. Les modalités de souscription,
étant ambigu à cet égard, sans pour et soucieuse de faire valoir ses droits. de libération et de reprise des
autant qu’il y ait commercialité. apports sont librement fixées par
En résumé, la reconnaissance du les statuts par dérogation aux
154. En cas de commercialité, bureau de représentation est à saluer, dispositions de l’Acte Uniforme.
l’activité doit, en conséquence, être et, son corollaire est probablement une
exploitée par une entité ayant une attention accrue des Autorités sur ce Chaque associé peut se retirer à tout
forme juridique commerciale. type de structure, notamment fiscales. moment par récupération de ses
apports ou par transfert des actions,
sauf clauses contraires, et sous réserve
du respect du capital minimum.

30 | OHADA | 2014
La collectivité des associés peut décider Ce montant ne peut être inférieur à Société par Actions
à la majorité fixée par les statuts, 1/10ème du capital social stipulé dans
l’exclusion d’un ou de plusieurs associés. les statuts ni au montant minimum exigé Simplifiée
pour la forme de la société considérée
Le droit d’opposition des créanciers en par les dispositions la régissant. 165. Introduite par le nouvel Acte
cas de réduction du capital non motivée Uniforme de l’OHADA relatif au
par des pertes n’est pas applicable. Les mots « à capital variable » droit des sociétés commerciales et du
doivent être rajoutés à la groupement d’intérêt économique,
Limitation à la libre forme sociale dans tous les adopté le 30 janvier 2014, la société
entrée et sortie actes émanant de la société par actions simplifiée (SAS) peut
être instituée par un ou plusieurs
158. Les statuts peuvent donner soit 161. Les statuts doivent prévoir que dans associés. Sous réserve des règles
aux dirigeants sociaux soit à l’assemblée tous les actes émanant de la société, la impératives qui la régissent, son
générale ou à la collectivité des associés forme sociale de la société doit être organisation et son fonctionnement
le droit de s’opposer au transfert des titres suivie des mots « à capital variable ». sont librement prévus dans les statuts.
sociaux sur les registres de la société.
Modalités de souscription, de 166. La SAS répond au besoin de
Retrait d’un associé libération et de reprise des apports simplifier les modalités de réalisation
des investissements dans l’espace
159. L’associé peut décider de se retirer à 162. Les statuts fixent les modalités OHADA. Ainsi, la SAS conviendrait aux
tout moment, sauf conventions contraires. de souscription, de libération et de investisseurs souhaitant (i) adopter
reprise des apports, par dérogation aux une structure juridique souple, (ii)
L’associé qui cesse de faire partie de la dispositions du nouvel Acte Uniforme. organiser leur partenariat en limitant
société reste tenu, pendant cinq (5) ans leur responsabilité au montant de leurs
de toutes ses obligations envers les autres Majorité pour décider apports, (iii) organiser les relations
associés et les tiers existant au moment de l’exclusion d’un associé au sein des groupes de sociétés
son retrait, dans la limite des sommes qui entre sociétés mères et filiales.
lui ont été restituées avant son départ. 163. Les statuts doivent fixer les
règles de majorité applicables aux En raison de ses attraits, il est
La société n’est pas dissoute ni décisions d’exclusion d’un associé. important de rappeler les règles
par le retrait ni par la mort d’un particulières régissant la SAS.
associé. Elle continue de plein
Formalités de dépôt et de
droit entre les autres associés.
publication Caractéristiques de la
Société par Actions
Mentions à insérer dans Simplifiée
164. Les actes constatant les
les statuts augmentations ou les diminutions du
capital social d’une société à capital Statut des associés
Montant minimum du variable ou les retraits d’associés
capital social ne sont pas soumis aux formalités 167. Dans une SAS, les associés
de dépôt et de publication. (personnes physiques ou morales)
160. Les statuts fixent le montant ne sont responsables des dettes
du capital de la société. Les actes constatant les retraits des sociales qu’à concurrence de
gérants et des dirigeants sociaux sont leurs apports et leurs droits sont
Les statuts fixent le montant néanmoins soumis aux formalités représentés par des actions.
du capital au-dessous duquel le de dépôt et de publication.
capital ne peut être réduit. La SAS peut être pluripersonnelle
ou unipersonnelle (SASU).

PwC | 31
Dans ce dernier cas, l’associé unique sont exercées par le Président de la Président
exerce tous les pouvoirs dévolus aux SAS ou le ou les dirigeant (s) que
associés dans la limite des prérogatives les statuts désignent à cet effet. 174. La société est représentée à
qui leur sont dévolues dans le cadre l’égard des tiers par un Président
d’une prise de décision collective. Interdiction de faire appel (personne physique ou personne
public à l’épargne morale) désigné dans des conditions
Dénomination de la société prévues par les statuts.
170. Les SAS ne peuvent pas
168. La société est désignée par une faire appel public à l’épargne. Le Président est investi des pouvoirs
dénomination sociale qui doit être les plus étendus pour agir en toute
immédiatement précédée ou suivie des Capital social circonstance au nom la société
mots « société par actions simplifiée »ou dans la limite de l’objet social.
du sigle « SAS » en caractères lisibles. 171. Les statuts fixent librement le
montant du capital social ainsi que Dans ses rapports avec les tiers, la
Lorsque la société ne comprend qu’un la valeur nominale des actions. société est engagée même par les actes
seul associé, sa dénomination est qui ne relèvent pas de l’objet social à
immédiatement suivie ou précédée des La SAS peut émettre des actions moins qu’elle ne prouve que les tiers
mots « société par actions simplifiée inaliénables résultant des apports en savaient que cet acte dépassait l’objet
unipersonnelle » ou du sigle « SASU ». industrie. Les modalités de souscription social ou qu’ils ne pouvaient l’ignorer
et de répartition de ces actions sont compte tenu des circonstances.
Dispositions de la Société déterminées par les statuts.
Anonyme applicables à la SAS Autres dirigeants
Transformation d’une société
169. Lorsqu’elles ne sont pas en SAS ou de la SAS en une 175. En dehors du Président, il
incompatibles avec les règles spécifiques autre forme de société peut être prévu dans les statuts
aux SAS, les règles applicables la désignation d’une ou plusieurs
à la société anonyme (SA) sont 172. La transformation d’une société en personnes portant le titre de
également applicables à la SAS. SAS est prise à l’unanimité des associés. Directeur général ou de Directeur
Il en est de même en cas de fusion- général adjoint, pouvant exercer les
Toutefois, une limite est apportée absorption d’une société par une SAS. pouvoirs confiés au Président.
à cette possibilité en ce qui
concerne les règles relatives : La transformation d’une SAS en une Les clauses statutaires, les décisions
société d’une autre forme est décidée des organes sociaux limitant les
• au minimum du capital social ;
collectivement par les associés dans pouvoirs du Président, du Directeur
• au mode d’administration ; les conditions prévues par les statuts. général ou du Directeur général
adjoint, sont inopposables aux tiers.
• à la publication des décisions prises par
l’associé unique, Fonctionnement de la
Dirigeant personne morale
• aux conditions de transformation de la Société par Actions
SA en une autre forme de société, Simplifiée 176. Contrairement à la SA, une
• aux droits de vote attachés aux actions, personne morale peut être nommée
173. En ce qui concerne le Président d’une SAS. Dans ce cas, les
• à la perte du droit de vote double. fonctionnement de la SAS, les dirigeants sociaux de cette personne
dispositions applicables au Conseil morale sont soumis aux mêmes
Pour l’application de ces règles et d’administration ou à son Président dans conditions et obligations, et encourent
en l’absence des clauses statutaires les sociétés anonymes, concernant les les mêmes responsabilités civile et
spécifiques, les attributions du Conseil attributions qui leur sont dévolues, sont pénale que s’ils étaient Président ou
d’administration ou de son Président sauf stipulations statutaires spécifiques, dirigeant social en leur propre nom,
applicables au Président dans la SAS. sans préjudice de la responsabilité

32 | OHADA | 2014
solidaire de la personne morale des commissaires aux comptes et Les SAS remplissant l’une des
qu’ils dirigent. Cette disposition est l’approbation des comptes sont prises trois conditions ci-après, à la
une garantie supplémentaire pour collectivement par les associés. clôture de l’exercice social, sont
la société, les associés et les tiers. tenues de désigner au moins un
Les décisions prises en violation (1) commissaire aux comptes :
Responsabilité des dirigeants de cette règle sont nulles, et le sont
• total du bilan supérieur à cent vingt-
également lorsqu’elles sont prises de
cinq millions (125.000.000) de francs
177. Les règles fixant la manière collective mais en violation
CFA ;
responsabilité des membres du des conditions statutaires.
Conseil d’administration dans les • chiffre d’affaires annuel supérieur à
sociétés anonymes sont applicables Cas de la Société par Actions deux cent cinquante millions
également aux Présidents et Simplifiées à associé unique (SASU) (250 .000.000) de francs CFA ;
aux dirigeants de la SAS.
• effectif permanent supérieur à
180. Dans les SASU, le rapport de
cinquante (50) personnes.
Encadrement des décisions gestion, les comptes annuels et
devant être prises collectivement éventuellement les comptes consolidés,
par les associés sont arrêtés par le Président. 182. Toutefois, lorsque pendant les deux
(2) exercices précédant l’expiration du
178. Les décisions qui doivent être L’associé unique approuve les comptes, mandat du commissaire aux comptes,
prises collectivement par les associés après rapport du commissaire aux la société n’a pas rempli deux (2)
sont, dans leurs formes et conditions, comptes s’il en existe un, dans les six (6) des conditions rappelées ci-dessus,
déterminées par les statuts. Les statuts mois qui suivent la clôture de l’exercice. celle-ci n’est plus tenue de désigner
peuvent choisir librement le mode de un commissaire aux comptes.
consultation des associés (assemblée Les pouvoirs de l’associé unique ne
générale, consultation écrite, etc.) peuvent faire l’objet d’une délégation, Les SAS qui contrôlent une ou
ses décisions sont répertoriées dans plusieurs sociétés, c’est-à-dire qui ont
Les décisions prises en violation un registre spécial. Celles qui sont la détention effective du pouvoir de
des statuts sont nulles. prises en violation des principes décision au sein de ces sociétés, ou qui
sus-rappelés peuvent être annulées sont contrôlées par une ou plusieurs
Décisions relevant de la compétence à la demande de tout intéressé. sociétés, sont également tenues de
de la collectivité des associés désigner un commissaire aux comptes.
Dans le cas où l’associé unique personne
179. Les attributions dévolues aux physique, assumerait personnellement Même lorsque les conditions sus-
assemblées générales ordinaires et la présidence de la société, le dépôt évoquées ne sont pas remplies,
extraordinaires des sociétés anonymes de l’inventaire et des comptes annuels la nomination d’un commissaire
sont exercées collectivement par dûment signés, au registre du commerce aux comptes peut être demandée
les associés. Chaque action donne et du crédit mobilier, dans le délai de six en justice par un ou plusieurs
droit à une voix au moins. Il est (6) mois, vaut approbation des comptes. associés représentant au moins
donc possible d’avoir des actions le dixième du capital.
à droits de vote multiples. Nomination d’un commissaire
aux comptes Lors d’une augmentation de capital
Les décisions portant sur intervenue par compensation de
l’augmentation, l’amortissement 181. Les associés peuvent nommer créances sur la société, si celle-ci
ou la réduction du capital, la un ou plusieurs commissaires aux n’est pas dotée d’un commissaire aux
fusion, la scission, l’apport comptes par une décision collective. comptes, l’arrêté des comptes établi
partiel d’actif, la dissolution, la par le Président doit être certifié exact
transformation, la nomination par un commissaire aux comptes.

PwC | 33
Contrôle des conventions personne interposée entre la société ne soit limitée qu’à la vente et ne puisse
réglementées et son dirigeant ou l’un de ses être étendue à la fusion, la scission,
dirigeants. En revanche, lorsque la l’apport partiel d’actifs, la constitution
183. Dans les SAS dotées d’un convention est passée avec l’associé d’usufruit, la succession ou la donation.
commissaire aux comptes, ce dernier unique aucune mention n’a à figurer
présente aux associés un rapport sur les sur le registre, et le commissaire aux Ils doivent également préciser si
conventions intervenues directement comptes n’a pas à établir de rapport. l’interdiction s’applique à toutes
entre la société et son Président, l’un les cessions d’actions ou seulement
de ses dirigeants, l’un de ses associés Limites concernant les conventions aux cessions d’actions à des tiers.
disposant d’une fraction des droits
de vote supérieure à dix pour cent 185. Les conventions portant Clause d’agrément et de préemption
(10%) ou s’il s’agit d’une société sur des opérations courantes
associée, la société la contrôlant. conclues à des conditions normales 187. Les statuts peuvent également,
ne sont pas assujetties aux dans des conditions qu’ils déterminent,
Il en est de même des conventions exigences rappelées ci-dessus. soumettre toute cession d’actions ou
auxquelles une des personnes de valeurs mobilières donnant accès
susvisées est indirectement intéressée Il est interdit au Président et aux au capital à l’agrément préalable de la
ou dans laquelle elle traite avec la dirigeants, ainsi qu’à leurs conjoints, société et à un droit de préemption.
société par personne interposée. ascendants ou descendants et autres
personnes interposées, de contracter Dans ce cas, les statuts doivent prévoir
Lorsqu’il n’y a pas de commissaire à peine de nullité sous quelque forme les conditions d’obtention de cet
aux comptes, le rapport sur les que ce soit, des emprunts auprès agrément, en introduisant des règles
conventions susvisées est établi de la société, de se faire consentir plus souples ou plus contraignantes.
par le Président de la société. par elle un découvert en compte-
courant ou autrement, ainsi que de Clause d’exclusion
Les associés statuent sur ce rapport. faire cautionner ou avaliser par elle
Pour le calcul du quorum et de la leurs engagements envers les tiers. 188. Les statuts peuvent en outre
majorité, il n’est pas pris en compte prévoir qu’un associé peut être tenu
les actions des personnes intéressées Les personnes morales dirigeantes de céder ses actions ainsi que la
directement ou indirectement, et ne sont pas concernées par possibilité de suspendre les droits non
ceux-ci ne prennent pas part au cette interdiction. pécuniaires de cet associé tant que
vote. Les délibérations prises en celui-ci ne procède pas à la cession.
violation de ces règles sont nulles.
Règles relatives aux actions
Toute cession d’actions effectuée
Les conventions non approuvées en violation d’une clause statutaire
produisent leurs effets, à charge pour la Clauses d’inaliénabilité des actions introduite en application de l’un des
personne intéressée et éventuellement ou des valeurs mobilières principes sus évoqués est nulle.
pour le Président et les autres dirigeants
d’en supporter les conséquences 186. Les actions ou valeurs Changement de contrôle d’un
dommageables pour la société. mobilières donnant accès au capital associé personne morale
d’une SAS peuvent être entourées
Toute délibération prise à défaut d’inaliénabilité pour une durée qui ne 189. Lorsque le contrôle d’une société
du rapport du commissaire aux peut excéder dix (10) ans, dans des associée est modifié, les statuts
comptes ou du Président est nulle. conditions prévues par les statuts. peuvent prévoir que la SAS doit en
être informée dès cette modification.
184. S’il s’agit d’une SASU, il est Il convient de signaler que les statuts Cette dernière peut décider dans les
seulement fait mention au registre doivent apporter des précisions conditions fixées par les statuts de
spécial des décisions, des conventions sur le champ d’application de cette suspendre l’exercice des droits non
intervenues directement ou par inaliénabilité, pour éviter que celle-ci pécuniaires de cet associé et de l’exclure.

34 | OHADA | 2014
Si aucune précision n’est apportée quant Conclusion dudit Acte Uniforme précise que les
aux conditions du contrôle de la société dispositions y relatives sont applicables
(contrôle direct ou indirect) et à la mise 192. Il ne fait aucun doute que la à tous les cas de nullité encourus.
en œuvre de cette exclusion, il semblerait flexibilité dans l’organisation et le
qu’une grande liberté soit laissée aux fonctionnement de la SAS, garantie par S’agissant des effets, il est expressément
associés pour fixer dans les statuts, les la liberté contractuelle, est un gage de précisé, à l’alinéa 2 de l’article 242
causes et les modalités de l’exclusion. succès de ce nouveau véhicule juridique de l’Acte Uniforme précité, que la
à la disposition des investisseurs au nullité de la société emporte sa
Ces règles peuvent également sein des Etats-parties de l’OHADA. dissolution suivie de sa liquidation
s’appliquer dans les mêmes conditions, conformément aux dispositions légales.
à une société ayant acquis la qualité La SAS répondra à la demande
d’associée à la suite d’une opération de croissante des acteurs économiques
Causes de nullité
fusion, de scission ou de dissolution. qui souhaitent réaliser des opérations
d’investissement en commun dans Nullité de la société
Fixation du prix de cession des actions le cadre de filiales communes. La
en l’absence de stipulations statutaires liberté contractuelle offerte par la
SAS limitera certainement le recours 195. L’article 242 du nouvel Acte
190. Au cas où les statuts ne préciseraient aux pactes extrastatutaires. Uniforme OHADA relatif au droit des
pas les prix de cession d’actions lorsque sociétés commerciales et du groupement
la société met en œuvre l’une des clauses d’intérêt économique dispose que :
évoquées ci-dessus, ce prix est fixé par Nullité de la société « la nullité d’une société ne peut résulter
accord entre les parties ou, à défaut, que d’une disposition du présent Acte
déterminé par un expert désigné, soit et des actes sociaux Uniforme la prévoyant expressément
selon les clauses statutaires, soit par les ou, sous réserve des dispositions de
parties, soit à défaut d’accord entre elles, 193. Les réformes apportées par le l’alinéa suivant, des textes régissant
par décision de la juridiction compétente nouvel Acte Uniforme OHADA relatif la nullité des contrats. […] ».
dans le ressort de laquelle se trouve au droit des sociétés commerciales et
le siège social, statuant à bref délai. du groupement d’intérêt économique Ledit article ne fait plus référence
(ci-après l’Acte Uniforme OHADA), à la nullité des actes, décisions ou
Lorsque les actions de la société ont été en ce qui concerne la nullité de la délibérations des organes sociaux
rachetées par la société, celle-ci est tenue société et des actes sociaux, concernent modifiant les statuts. Les dispositions y
de les céder dans un délai de six mois. principalement les causes de nullité. relatives sont désormais énoncées dans
un article distinct, à savoir l’article 243
Conditions de modification Désormais, une distinction est opérée de l’Acte Uniforme OHADA susvisé.
des clauses statutaires entre les causes de nullité de la
société, les causes de nullité des actes, Il ressort des dispositions de l’article
191. Les clauses statutaires ci-dessus décisions ou délibérations modifiant 242 de l’Acte Uniforme précité que
rappelées ne peuvent être adoptées les statuts et les causes de nullité la nullité de la société doit :
ou modifiées qu’à l’unanimité des des actes, décisions ou délibérations
• être expressément prévue par une
associés. Toute décision prise en ne modifiant pas les statuts.
disposition de l’Acte Uniforme ;
violation de cette règle est nulle.
194. Aucune innovation majeure n’a ou
Il faut rappeler que les règles été apportée en ce qui concerne les
• émaner des textes régissant la nullité
de modification des clauses dispositions relatives à l’action en
des contrats.
statutaires sus-rappelées ne sont nullité, sa prescription, la régularisation
pas applicables aux SASU. comme exception au principe de
nullité et les effets du prononcé de la
nullité. Seul un nouvel article 250-1

PwC | 35
196. Par « disposition expressément Il s’agit des décisions des Assemblées Nullité des actes, décisions
prévue par l’Acte Uniforme », il Générales Extraordinaires, compétentes ou délibérations ne
faut entendre que la nullité de la pour modifier les statuts, ou de tous autres modifiant pas les statuts
société ne peut se présumer et/ou organes de direction ayant reçu pouvoirs
découler de l’interprétation d’une de l’Assemblée Générale Extraordinaire 200. Cette cause de nullité, bien que
disposition équivoque ou ambiguë. (cas notamment du pouvoir donné au restant régie par les dispositions
Conseil d’Administration par l’Assemblée de l’article 244 de l’Acte Uniforme,
Ainsi, l’article 245 de l’Acte Uniforme Générale en vue de la réalisation d’une connaît quelques innovations.
OHADA prévoit expressément que, opération d’augmentation du capital).
dans les sociétés en commandite simple En effet, l’article 244 de l’Acte
ou en nom collectif, l’accomplissement Il ressort de cet article que la nullité Uniforme dispose désormais que :
des formalités de publicité est requis, des actes, décisions ou délibérations
à peine de nullité de la société. susvisés ne peut résulter que : « La nullité de tous actes, décisions
ou délibérations ne modifiant pas
• d’une disposition de l’Acte Uniforme la
197. Par « textes régissant la nullité des les statuts ne peut résulter que :
prévoyant expressément ;
contrats », il convient d’entendre :
• d’une disposition du présent Acte
• des textes régissant la nullité des
• d’une part, les conditions générales de Uniforme la prévoyant expressément ;
contrats en général ;
validité des contrats que sont le
• de la violation d’une disposition
consentement, la capacité, l’objet et la • ou de la violation d’une clause des
impérative du présent Acte Uniforme ;
cause ; statuts jugée essentielle par la
juridiction compétente. • de la violation d’une disposition
• d’autre part, les conditions spéciales que
impérative des textes régissant les
sont notamment le nombre d’associés,
contrats ;
les règles relatives aux apports, etc. 199. La première de ces causes
de nullité est identique à celle • de la violation d’une clause des statuts
En ce qui concerne cette cause de évoquée précédemment, s’agissant jugée essentielle par la juridiction
nullité, il convient d’effectuer une de la nullité des sociétés. compétente. »
distinction en fonction de chaque
type de sociétés, dans la mesure où La seconde, quant à elle, semble ne faire Cet article concerne les actes, décisions
ces règles n’ont pas toujours pour effet référence qu’aux conditions générales de ou délibérations prises par les
d’entrainer la nullité de la société. validité des contrats également évoquée organes dirigeants (Gérant, Conseil
ci-dessus, à savoir le consentement, la d’Administration, Administrateur
En effet, tel que mentionné ci-dessus, capacité, l’objet et la cause, sans s’étendre Général) mais également par
l’alinéa 3 de l’article 242 prévoit que la aux conditions spéciales de validité l’Assemblée Générale, qu’elle statue
nullité d’une société à responsabilité des contrats de société, notamment le à titre ordinaire ou extraordinaire, et
limitée ou d’une société par actions défaut du nombre minimum d’associés que les décisions prises n’entrainent
ne peut être prononcée pour vice dans les sociétés anonymes. pas une modification des statuts.
de consentement ou incapacité, à
moins que l’incapacité n’atteigne Pour ce qui est de la troisième cause, 201. Il est important de souligner, dans
tous les associés fondateurs. elle constitue une réelle innovation, ce cadre, qu’à l’exception de la première
en ce sens que la cause de nullité est condition qui à trait à une disposition
Nullité des actes, décisions ou laissée à l’appréciation souveraine des prévoyant expressément la nullité, l’Acte
délibérations modifiant les statuts juridictions compétentes qui pourront Uniforme fait référence à la « violation »
désormais invoquer la violation d’une d’une disposition impérative dudit Acte, la
198. L’article 243 de l’Acte Uniforme clause statutaire qu’elles jugeront « violation »d’une disposition impérative
prévoit désormais les causes de nullité essentielle, pour prononcer la nullité des textes régissant les contrats, la
des actes, décisions ou délibérations d’un acte social modifiant les statuts. « violation » d’une clause des statuts jugée
entrainant une modification statutaire. essentielle par la juridiction compétente.

36 | OHADA | 2014
Cette violation concerne les entraves incapable, l’associé dont le consentement Désormais, lesdits articles disposent
à toute disposition que le législateur a été vicié ou la société, en vue d’une que ladite mise en demeure peut être
qualifie expressément d’ordre public, régularisation ou d’une action en nullité. effectuée par « acte d’huissier ou par
en interdisant toute pratique contraire tout moyen permettant d’établir sa
ou au droit reconnu à tout associé. L’Acte Uniforme OHADA étend les réception effective par le destinataire ».
moyens dont tout intéressé dispose
202. Enfin, en cas de nullité de la société pour effectuer cette mise en demeure. Pour une parfaite information, certains
ou de ses actes, décisions ou délibérations articles de l’Acte Uniforme OHADA
fondée sur un vice du consentement, En effet, les articles 248 et 250 réformé prévoyant expressément la nullité
l’incapacité d’un associé ou sur la violation anciens prévoyaient que cette mise de la société ou des actes sociaux ont été
des règles de publicité, l’Acte Uniforme en demeure pouvait être effectuée répertoriés dans le tableau ci-après.
OHADA donne la possibilité à tout par acte extrajudiciaire, par lettre
intéressé de mettre en demeure l’associé au porteur contre récépissé ou
par lettre recommandée avec
demande d’avis de réception.

PwC | 37
Causes de la nullité
Causes de nullité relatives à la constitution de la société Référence articles
Interdiction, incapacité ou incompatibilité des personnes physiques Art. 7
Mineurs et majeurs incapables Art. 8
Epoux tenus des dettes sociales indéfiniment ou solidairement Art. 9
Illicéité de l’objet social Art. 20
Apports de chaque associé Art. 37
Nature de l’apport Art. 40
Appel public à l’épargne sans autorisation Art. 82
Causes de nullité relatives au fonctionnement de la société
Délibération ou décision prise en violation des dispositions régissant les droits de vote Art. 129-1
attachés aux actions ou parts sociales
Décisions collectives constitutives d’un abus de majorité Art. 130
Délibération relative à la distribution de réserves indisponibles au regard de la loi ou Art. 143
des clauses statutaires
Délibération relative à la distribution des réserves lorsque les capitaux propres sont ou
deviendraient, à la suite de cette distribution, inférieurs au capital social augmenté
des réserves indisponibles
Cause de nullité relative à l’action en responsabilité civile contre les dirigeants sociaux
Décision ayant pour effet d’éteindre une action en responsabilité contre les dirigeants Art. 169
sociaux pour une faute commise dans l’accomplissement de leurs fonctions
Cause de nullité relative à la transformation de la société
Absence d’unanimité des associés pour la transformation d’une société dans laquelle leur Art. 181
responsabilité est limitée à leurs apports en une société dans laquelle leur responsabilité
serait illimitée
Causes de nullité relatives aux opérations de fusion, scission et apport partiel d’actifs
Absence de dépôt au greffe de la déclaration relatant les actes effectués en vue de procéder Art. 198
à une opération de fusion, scission ou apport partiel d’actifs et affirmant que l’opération a
été réalisée en conformité avec l’Acte Uniforme OHADA

38 | OHADA | 2014
Causes de la nullité
Causes de nullité relatives à la liquidation de la société Référence articles
Non-respect des conditions de quorum et de majorité en vue de la nomination du ou Art. 206
des liquidateurs
Non-respect des conditions de révocation et remplacement d’un liquidateur Art. 211
Absence de consentement unanime des associés en vue de la cession de tout ou partie Art. 213
des actifs à une personne ayant eu, dans cette société, la qualité d’associé en nom, de
commandité, de gérant, d’administrateur, d’administrateur général, de directeur général ou
autre dirigeant social ou de commissaire aux comptes
Cession de tout ou partie de l’actif de la société au liquidateur, à ses employés, Art. 214
ses conjoints, ascendants ou descendants
Non-respect des conditions de quorum et de majorité en vue de l’autorisation de la cession Art. 215
globale de l’actif ou de l’apport de l’actif
Cause de nullité relative au capital variable Art. 269-6

Causes de nullité particulières aux sociétés en nom collectif


Absence de consentement unanime des associés en vue de la cession de parts sociales Art. 274
Délibérations ou clauses statutaires fixant la rémunération du gérant en l’absence de la Art. 278
majorité en nombre et en capital des associés non gérants
Absence d’unanimité des associés dans le cadre de la révocation des associés gérants Art. 279
Non-respect des conditions de majorité dans le cadre de la révocation du gérant associé ou Art. 280
non, n’ayant pas été nommé par les statuts
Absence d’unanimité des associés dans le cadre des décisions excédant les pouvoirs Art. 283
des gérants
Décisions collectives prises hors du cadre d’une assemblée ou d’une consultation écrite Art. 284
Non-respect des conditions de majorité en vue de la tenue de l’assemblée générale annuelle Art. 288
Causes de nullité particulières aux sociétés en commandite simple
Non-respect des conditions applicables en matière de cession de parts sociales Art. 296
Délibérations prises en violation des clauses statutaires fixant les modalités de consultation Art. 302
écrite ou en assemblée ainsi que les règles de quorum et de majorité

PwC | 39
Causes de la nullité
Causes de nullité particulières aux sociétés en commandite simple Référence articles
Délibérations relatives à une modification statutaire sans le consentement de l’ensemble des Art. 305
associés commandités et la majorité en nombre et en capital desdits associés
Non-respect des conditions de majorité en vue de la tenue de l’assemblée générale annuelle Art. 306
Causes de nullité particulières aux sociétés à responsabilité limitée
Absence d’intervention de tous les associés, en personne ou par mandataire justifiant Art. 315
d’un pouvoir spécial, à l’acte instituant la société
Délibération prise en violation des règles de majorité lors de la nomination du ou Art. 318
des gérant(s)
Décision ayant pour effet d’éteindre une action en responsabilité contre les dirigeants Art. 331
sociaux pour une faute commise dans l’accomplissement de leurs fonctions
Décisions collectives prises hors du cadre d’une assemblée ou d’une consultation écrite Art. 333
Délibérations prises en violation des règles de représentation des associés aux assemblées Art. 334
Délibération d’une assemblée sur une question n’étant pas inscrite à l’ordre du jour Art. 338-1
Délibération prise en violation des règles relatives à la constitution de la réserve légale Art. 346
Non-respect des conditions de majorité en vue de la tenue d’une assemblée Art. 349
Délibérations relatives aux conventions réglementées prises en l’absence du rapport Art. 353
du gérant ou, s’il en existe un, du commissaire aux comptes
Participation d’un associé dans le vote d’une délibération relative à une convention Art. 354
réglementée pour laquelle il est concerné
Non-respect des conditions relatives à la modification des statuts Art. 358
Causes de nullité particulières aux sociétés anonymes
Non-respect des dispositions relatives à la nomination des administrateurs Art. 419
Délibérations prises par un conseil d’administration irrégulièrement constitué Art. 428
Participation d’un actionnaire lors du vote d’une délibération relative à une convention Art. 440 alinéa 5
réglementée pour laquelle il est concerné

40 | OHADA | 2014
Causes de la nullité
Causes de nullité particulières aux sociétés anonymes Référence articles
Irrégularité de la convocation d’un conseil d’administration Art. 453
Délibération prise en l’absence du quorum et de la majorité requise en vue de la tenue d’un Art. 454
conseil d’administration
Nomination d’un président directeur général n’étant pas une personne physique Art. 462
Non-respect des conditions de détermination de la rémunération du président directeur Art. 467
général
Délibérations relatives aux conventions réglementées prises en l’absence du rapport spécial Art. 503 alinéa 4
du commissaire aux comptes
Délibération d’une assemblée sur une question n’étant pas inscrite à l’ordre du jour Art. 522
Absence de certification de la feuille de présence d’une assemblée générale par les Art. 534
scrutateurs
Non-respect des dispositions relatives à l’opération d’augmentation du capital social Art. 562,
Art. 563,
Art. 564,
Art. 565,
Art. 566 alinéa 2,
Art. 572
Non-respect des dispositions relatives au droit préférentiel de souscription Art. 573,
Art. 575,
Art. 576,
Art. 577,
Art. 579,
Art. 580,
Art. 586,
Art. 587
Non-respect des dispositions relatives au prix d’émission Art. 588
Non-respect des dispositions relatives à la renonciation individuelle au droit préférentiel Art. 596,
de souscription Art. 597
Non-respect des dispositions particulières relatives à l’opération d’augmentation du capital Art. 623,
par apport en nature et/ou stipulation d’avantage particulier Art. 625
Non-respect des dispositions relatives à l’attribution gratuite d’actions Art. 626-1
Art. 626-2
Art. 626-6

PwC | 41
Causes de la nullité
Causes de nullité particulières aux sociétés anonymes Référence articles
Non-respect des dispositions relatives à l’opération de réduction du capital social Art. 627,
Art. 628
Non-respect des dispositions relatives aux modalités d’amortissement du capital social Art. 652,
Art. 654,
Art. 655,
Art. 657,
Art. 658,
Art. 659
Non-respect des dispositions relatives à l’opération de fusion Art. 675,
Art. 677
Non-respect des dispositions relatives à l’opération de scission Art. 685,
Art. 686
Non-respect des dispositions applicables en matière de transformation de société Art. 690 à 693
Non-respect des dispositions applicables en matière de transmission des actions Art. 766
Non-respect des dispositions relatives aux actions de préférence Art. 778-2,
Art. 778-3,
Art. 778-4,
Art. 778-7,
Art. 778-8,
Art. 778-10,
Art. 778-12
Non-respect des dispositions relatives aux conditions d’émission d’obligations Art. 780 à 783
Non-respect des dispositions applicables en matière de tenue des assemblées des obligataires Art. 803,
Art. 804
Assemblée visant à accroître les charges des obligataires ou établir un traitement inégal entre les Art. 808
obligataires d’une même émission
Non-respect des dispositions relatives aux valeurs mobilières composées Art. 822-1,
Art. 822-5,
Art. 822-7,
Art. 822-8,
Art. 822-13

42 | OHADA | 2014
Causes de la nullité
Causes de nullité particulières à la société par actions simplifiée Référence articles
Absence d’unanimité des actionnaires dans le cadre des opérations de transformation et de Art. 853-6
fusion-absorption d’une société par une société par actions simplifiée
Non-respect des dispositions relatives aux modalités de prise de décisions collectives Art. 853-11
Participation d’un actionnaire lors du vote d’une délibération relative à une convention Art. 853-14
réglementée pour laquelle il est concerné
Non-respect des dispositions relatives aux modalités de cession d’actions ou de valeurs Art. 853-17,
mobilières donnant accès au capital
Art. 853-18,

Art. 853-19,

Art. 853-20

Nouvelles charge des dirigeants sociaux et des


associés. Les nouvelles infractions
La réforme étend cette obligation à toutes
les sociétés commerciales et mieux,
dispositions pénales consistent pour l’essentiel : elle expose, à des sanctions pénales,
les dirigeants sociaux qui n’auraient
• au défaut de dépôt des états financiers
203. Le nouvel Acte Uniforme renforce pas déposé les états financiers de
de synthèse ;
la sécurité des opérations commerciales synthèse dans le délai imparti. Cette
en incriminant de nouveaux actes ou • au défaut d’utilisation des identifiants mesure permet, dans une large mesure,
omissions. Par ailleurs, il a supprimé de la société ; d’informer les tiers intéressés sur la
ou reclassé certaines infractions. situation financière de la société.
• au manquement à l’obligation de
filialisation de succursale après 2 ans ;
Toutefois, les dispositions pénales 206. Quant à l’obligation faite aux
conservent leur caractère dualiste • au défaut d’établissement des procès- sociétés commerciales de faire figurer
dans la mesure où il est fait verbaux d’Assemblée Générale ; sur tous les actes et documents émanant
référence à l’Acte Uniforme quant • à l’émission irrégulière de parts de la société (lettres, factures, annonces,
aux incriminations, alors que les sociales ; publications diverses, etc.) un certain
sanctions quant à elles sont prévues nombre d’information (la forme de la
par les législations des Etats parties. • à l’application des sanctions légales aux société, le montant du capital social,
infractions commises par le président l’adresse de son siège social, la mention
de la SAS. de son immatriculation au RCCM),
Innovations tendant à aucune sanction n’était attachée à
l’institution de nouvelles 205. L’Acte Uniforme se contentait cette obligation. Ce vide a été comblé
simplement de rendre obligatoire pour les par le nouvel Acte Uniforme qui a érigé
infractions
sociétés anonymes, le dépôt au Greffe du ce manquement en une infraction
Tribunal des états financiers de synthèse pénale. Désormais, les dirigeants qui
204. Le législateur OHADA semble aller dans le mois qui suit leur approbation ne se conforment pas à ce formalisme
dans le sens d’un renforcement de la afin qu’ils soient annexés au registre du sont passibles de sanctions pénales.
protection des associés et des tiers en commerce et de crédit mobilier (RCCM).
créant de nouvelles infractions à la

PwC | 43
207. L’ancien Acte Uniforme exigeait que Cette incrimination augmente la Innovations tendant à la
les succursales de sociétés étrangères responsabilité des responsables sociaux refonte des infractions
(ou celles appartenant à une personne et les oblige davantage à se conformer
existantes
physique établie à l’étranger - hors aux prescriptions légales en termes
OHADA) soient apportées à une société de rédaction de procès-verbaux. 211. Dans sa nouvelle formulation,
située dans l’espace OHADA dans un le nouvel Acte Uniforme a supprimé
délai de deux ans à compter de son 209. En matière d’émission de titre et l’infraction relative à l’émission
immatriculation, lorsqu’elle n’était avant la réforme, l’Acte Uniforme ne
pas expressément dispensée de cette réprimait que l’émission irrégulière d’actions d’apport non intégralement
obligation par un arrêté du ministre d’actions lors d’une augmentation libérées, lors d’une augmentation
chargé du commerce de l’Etat partie. du capital, laissant ainsi le doute du capital social avant l’inscription
Cependant, le législateur communautaire sur celle des parts sociales. modificative au registre du
restait muet sur les sanctions en cas commerce et du crédit mobilier
d’inobservation de cette obligation. Le nouvel Acte Uniforme innove
212. Il a également été procédé à
Avec l’entrée en vigueur du nouvel Acte en prévoyant expressément une sanction une requalification de la négociation
Uniforme, des sanctions pénales sont pénale contre les gérants des SARL qui irrégulière d’actions en la rattachant
prévues à l’encontre des dirigeants auraient émis des parts sociales lors aux infractions relatives à la gérance,
sociaux qui n’auraient pas respecté cette d’une augmentation de capital sans que à l’administration et à la direction des
obligation de filialisation à l’expiration ces nouvelles parts n’aient été libérées sociétés. Dans la rédaction du 17 avril
de la durée légale d’existence, ni radié la de la moitié au moins de leur valeur 1997, cette infraction relevait de la
succursale du registre du commerce. nominale au moment de la souscription. phase de constitution des sociétés.
Cette exigence rappelle les nouvelles
La sanction pénale peut également dispositions qui rendent désormais En outre, l’Acte Uniforme visait
s’accompagner d’une radiation possible la libération de la moitié au trois types d’irrégularité qui étaient
d’office du RCCM à la demande moins des parts représentant des susceptibles d’entacher la négociation
de tout intéressé (art. 120). apports en numéraire pour les sociétés à des actions, notamment :
responsabilité limité, contre la libération
208. Le législateur communautaire a de la totalité avant leur entrée en vigueur. • la négociation d’actions nominatives qui
également prévu des sanctions pour ne sont pas demeurées sous la forme
les dirigeants sociaux qui, sciemment, L’infraction est constituée du simple fait de nominative jusqu’à leur entière
n’auront pas établi les procès-verbaux l’émission de parts nouvelles dès lors qu’il libération ;
des assemblées générales dans les est établit que celles libérées au moment
formes prévues par l’Acte Uniforme. de la souscription ne valent pas au moins • celle d’actions d’apport avant
Il s’agit d’une innovation, car avant la moitié de leur valeur nominale. Une l’expiration du délai pendant lequel elles
l’entrée en vigueur de ce nouvel Acte telle sanction vise à protéger les anciens ne sont pas négociables ;
Uniforme, cette sanction n’existait pas. associés et parer à toute éventualité
d’émission irrégulière de parts sociales. • celle d’actions de numéraire pour
La simple omission de l’établissement lesquelles le versement du quart du
d’un procès-verbal ne suffisait pas 210. Le nouvel Acte Uniforme a nominal n’a pas été effectué.
pour sanctionner les dirigeants qui étendu l’application des sanctions pénales
en sont tenus. La loi exige également prévues pour les dirigeants sociaux Le nouvel Acte Uniforme semble mettre
l’intention frauduleuse pour que au président de la société par actions l’accent uniquement sur la libération
l’infraction soit constituée. simplifiées (SAS) en conséquence de des actions à négocier, puisqu’encourent
l’introduction de cette nouvelle forme une sanction pénale, la négociation
de société dans l’espace OHADA.3 d’actions non entièrement libérées,
ainsi que celle des actions de numéraire
pour lesquelles le versement du quart
du nominal n’a pas été effectué

44 | OHADA | 2014
Tax & Legal Services contacts

Côte d’Ivoire et pays UEMOA Gabon Madagascar

Dominique Taty Christophe Relongoué Andriamisa Ravelomanana


SSFA Tax Leader Partner in charge Director
T: +225 20 31 54 60 T: +241 01 76 23 71 T: +261 20 2221 763
M: +225 07 07 75 88 M: +241 07 76 26 18 M: +261 32 0700 524
d.taty@ci.pwc.com christophe.relongoue@ga.pwc.com andriamisa.ravelomanana@
mg.pwc.com
Republic of Congo Laurent Pommera
Partner Sénégal
Prosper Bizitou M: +241 07 1225 88
Partner in charge laurent.pommera@ga.pwc.com Matthias Hubert
T: +242 05 534 09 07 Partner
M: +336 658 36 36 Guinée Equatoriale T: +221 33 849 05 00
M: +242 05 557 51 98 M: +221 33 849 17 50
prosper.bizitou@cg.pwc.com Sébastien Lechêne matthias.hubert@sn.pwc.com
Director in charge of the office
Moïse Kokolo T: + 240 333 09 14 34 Pierre Michaux
Partner M: +240 222 27 38 41 Associate Partner
M: +242 05 533 20 57 sebastien.lechene@ga.pwc.com M: +221 77 638 48 68
moise.kokolo@cg.pwc.com pierre.michaux@sn.pwc.com
Guinée
Emmanuel Le Bras République démocratique du
Partner Mohamed Lahlou Congo
M: +242 05 557 76 76 Director in charge of the office
emmanuel.lebras@cg.pwc.com T: +224 664 00 00 17 Emmanuel Le Bras
M: +224 664 00 00 37 Partner
Cameroun & Tchad mohamed.lahlou@gn.pwc.com T: + 243 99 930 99 00/01
M: +242 05 557 76 76
Nadine Tinen Paul Tchagna emmanuel.lebras@cg.pwc.com
Partner in Charge Manager
T: +237 33 43 24 43/44/45/46 M: +224 664 00 00 31 Léon Nzimbi
M: +237 99 96 22 02 paul.tchagna@gn.pwc.com Director
nadine.tinen@cm.pwc.com M: +243 81 525 67 13
leon.nzimbi@cd.pwc.com

PwC | 45
46 | OHADA | 2014
Les informations contenues dans le présent document ont un objet exclusivement général et ne peuvent en aucun cas être utilisées comme un substitut à une consultation
rendue par un professionnel. En tout état de cause, en aucun cas la responsabilité de PricewaterhouseCoopers France et/ ou de l’une quelconque des entités membres du
réseau PwC ne pourra être engagée du fait ou à la suite d’une décision prise sur la base des informations contenues dans le présent document.
© 2014 PricewaterhouseCoopers France et Pays Francophones d’Afrique. Tous droits réservés.
www.pwc.fr