Vous êtes sur la page 1sur 5

Contrôle des bougies de préchauffage

Pour tester une bougie de préchauffage, il faut utiliser un ampèremètre à pince pour mesurer l’intensité
et des points de mesure corrects.

Test des bougies de préchauffage métalliques


Lorsque l’on soupçonne un défaut des bougies de préchauffage, il faut mesurer la résistance entre le
connecteur et le crayon métallique.

Avant d’effectuer toute mesure, il est recommandé de toujours nettoyer le filetage de la bougie de
préchauffage.

Pour les mesures de résistance, il est conseillé d’utiliser un appareil de mesure pouvant afficher de
faibles tension de contrôle, car certaines bougies ont une résistance très faible (exemple : la résistance
d’une bougie de préchauffage à démarrage rapide est de 0,1 Ω environ à température ambiante)

Résultats du test
Si la résistance est de ∞ Ω, le filament de chauffage est défectueux
Si la résistance est inférieure à 5 Ω, le filament de chauffage est en bon état

Tests des bougies de préchauffage céramiques


La résistance d’une bougie de préchauffage céramique est la plupart du temps inférieure à 1 Ω.

Pour éviter d’endommager la bougie lors d’un démontage, l’appareil de mesure doit être branché
directement sur les bougies de préchauffage dans le moteur.

Résultats du test
Avec une bougie CY, la résistance est environ de 0,5 Ω
Avec une bougie CZ ou CX, la résistance est environ de 0,7 Ω
Cas de remplacement des bougies de
préchauffage céramiques
Surchauffe
Bougie de préchauffage présentant un cas de surchauffe. La surchauffe peut être due à un mauvais
temps d’injection, un circuit d’injection défectueux, un mauvais débit de carburant, ou un défaut de
combustion lié par exemple à la présence d’huile dans la chambre de combustion.

Cas de surchauffe des bougies de préchauffage métallique.

Surtension
Un crayon "gonflé" est dû à l'utilisation d'une bougie de préchauffage inadaptée (12 au lieu de 24 V),
un boîtier de commande défectueux générant une tension trop importante ou coupée trop tard, ou une
tension de batterie trop élevée.

Un crayon "gonflé" est signe de surtension.


Rupture du crayon
Une rupture du crayon peut être due à un problème de combustion, entraînant la formation d’ondes de
choc ou à l’utilisation d’une bougie inadaptée

Une rupture du crayon indique un mauvais réglage du temps ou du circuit d’injection.

Rupture au niveau du corps métallique ou du connecteur


Non respect du couple de serrage

Un couple de serrage non adapté peut provoquer la rupture de la bougie de préchauffage au culot ou
au connecteur.
Cas de remplacement des bougies de
préchauffage céramiques

Surtension
Une surtension peut être due au montage d’une bougie de préchauffage inadaptée (12V au lieu de
24V, à un boîtier de commande défectueux générant une tension trop importante ou à une tension de
la batterie trop élevée.

Cas de surtension sur une bougie de préchauffage céramique

Surchauffe et rupture
Une rupture de la bougie de préchauffage céramique
à la suite d'une surchauffe peut être due à un mauvais temps d’injection, un mauvais circuit
d’injection, un mauvais débit de carburant, ou un défaut de combustion par exemple dans le cas de
présence d’huile dans la chambre de combustion

.
De fortes vibrations peuvent entraîner la rupture des bougies de préchauffage céramiques.

La présence d’huile dans la chambre de combustion due un défaut d’étanchéité du piston peut
causer une surchauffe au niveau du crayon.

Un manque d’étanchéité des pistons et soupapes peut être la cause d'une surchauffe

Rupture au niveau du corps métallique ou du connecteur

Non respect du couple de serrage