Vous êtes sur la page 1sur 22

TP n°2 de botanique:

Les gymnospermes
Départements
d’agronomie et de biologie
de l’université de Laghouat
Plan
• Travail demandé n°1
• Rappel de classification du régne végétal
• Rappel de classification des spérmaphytes
• Géneralités sur les gymnospermes
• Travail demandé n°2
• Présentation du pin d’Alep
Travail demandé n°1
Les classifications du pin d’Alep et du
Cyprés vont vous être présenté au fur et à
mesure des diapositives. Veuillez les noter
sur vos rapport.
Le régne végétal

• Le règne végétal est un assemblage d’organismes statiques


et photosynthétiques (a l’éxcéption de quelques parasites
comme l’orobanche).

• Les cellules végétales se distinguent des autres cellules


eucaryotes par une paroi péctocellulosique (rigidité), par
la vacuole et par l’amidon.
Règne
végétal
Emb: Les bryophytes ou
Emb: Macro-algues mousses (pseudo-cormus mais
(Thalle, production de spores) pas d’appareil vasculaire,
production de spores)

Emb: Les ptéridophytes ou Emb: Les pré-spermaphytes


fougères (cormus, appareil (formation d’un ovule sans
vasculaire, production de protection qui tombe après
spores) fécondation, exp: Ginko)

Emb: Les spermaphytes


(plantes à graines)
Macro-algue
Ptéridophyte
Gynkco-biloba
Emb. Spermaphytes

S.Emb. Gymnospermes (ovule nu, graine non


protégée, conifères)

Classe Cycadopsida Classe Gnétopsida


S. Emb.Angiospermes (plantes a fleurs,
a ovule caché dans un ovaire)

Classe Pinopsida
Classe Monocotylédones

Classe Dicotylédones

• La graine est la structure qui contient et protège l'embryon végétal. Elle est souvent
contenue dans un fruit qui permet sa dissémination.
• La graine permet ainsi à la plante d'échapper aux conditions d'un milieu devenu hostile
soit en s'éloignant, soit en attendant le retour de circonstances favorables.
Les gymnospermes
Il existe de 75 à 80 genres et environ 800 à
1000 espèces actuellement, répartis en 14
familles. Mais il a existé jusqu'à 20 000
espèces au paravent.

On ne rencontre que des plantes ligneuses


c’est-à-dire des arbres et des arbustes (on
trouve quelques espèces herbacées à l'état
fossile). 
Classe des Pinopsida
• Cette classe comprend un seul ordre celui des Pinales. 
Ordre : Pinales
• Cet ordre comprend 7 familles, les plus importantes sont
représentées dans le diagramme.

• La famille des Pinacées (Pinaceae) ou conifères, ou


Abiétacées, représente la plus grande famille Fam. Fam.Taxacées
des gymnospermes ; elle compte 220-250 espèces  réparties Cupressacées exp: if
en 11 genres. exp: Cyprés

• Ce sont des arbres ou des arbustes, des régions tempérées,


soit à feuilles persistantes en aiguille ou en écailles, soit
caduques comme celles des mélèzes. On y trouve trouvent les
genres Abies (les sapins), Picea (les épicéas), Larix (le mélèze Fam. Pinacées exp:
d'Europe), Platycladus (Thuya de Chine) Pinus (les pins). De Pins, Cèdre
nombreuses autres espèces ou variétés ont été acclimatées
pour la sylviculture et la culture d'ornement.
Le genre Pinus
• Le genre Pinus comprend environ 800 espèces dans le
monde, concentré essentiellement dans l’hémisphère
nord. En Algérie, on retrouve le Pin d’Alep, le Pin
maritime, le Pin noir du Djurdjura, le Pin brutia, le Pin
remarquable, le Pin pignon, le Pin de coulter et le Pin
des canaries. Les trois premiers pins sont spontanés
en Algérie, tandis que les autres ont une grande
importance dans les reboisements. A Laghouat on
trouve principalement le pin d’Alep.
• Ce sont des résineux à feuilles en aiguilles groupées
en faisceaux par 2, 3 ou 5 et dont les fructifications
sont des cônes constitués d'écailles. A l'aisselle de
l’écaille on trouve la graine. Ce genre, de loin le plus
important des conifères, comprend de nombreuses
espèces dont beaucoup sont des essences
forestières importantes.
Travail demandé n°2
Il vous est demandé de schématiser les
organes reproducteurs du pin d’Alep :
- Un cône femelle.
- Des cônes males avec des feuilles.
- Une écaille recto-verso.
- Des graines avec les ailes.
Présentation du pin d’Alep
Pinus halipensis
Microsporanges des cônes males
Et grains de pollen
Cône femelle et ovules
Reproduction
• Au printemps, chaque écaille d’un cône mâle
produit le pollen par méiose.

• La pollinisation arrive: le pollen tombe sur


les écailles ouvertes des gros cônes femelles
et se prennent dans un liquide collant.

• Le pollen est poussé vers les ovules et


féconde l’ovule.

• Les écailles du cône femelle ouvrent et


libèrent ses graines.
Cycle de vie
Bon courage!
Une autre espèce
L’Epicea (Picea abies)
Taxus bacata
Cypré
(très présent dans la région de Laghouat)
Thuya de Chine, Thuya d'Orient
Platycladus orientalis
La notation des schémas
• Classification
• Organisation et présentation de la feuille
• Qualité et fidélité des schémas a la réalité
• Les légendes
• La position des cônes males (petits et nombreux) et
femelles.

Vous aimerez peut-être aussi