Vous êtes sur la page 1sur 17

Avant-projet de norme soumis à enquête probatoire jusqu’au :

28 Septembre 2007

Pr NF EN 1993-3-1/NA

Indice de classement : P 22-331/NA

T1 Eurocode 3 : Calcul des structures en acier – Partie 3-1 : Tours, mâts et cheminées
– Pylônes et mâts haubannés

T2 Annexe nationale à la NF EN 1993-3-1

T3 Tours, mâts et cheminées - Pylônes et mâts haubannés

E : Eurocode 3 : Design of steel structures – Part 3-1 : Towers, masts and chimneys –
Chimneys – National annex of NF EN 1993-3-2 - Towers, masts and chimneys – Towers and
masts

D:

Avant-projet de norme française homologuée

Remplace

Correspondance

Analyse

Modifications
Norme française

NF EN 1993-3-1/NA

Indice de classement : P22-331/NA

ICS :

T1 Eurocode 3 : Calcul des structures en acier - Partie 3-1 : Tours, mâts et cheminées - Pylônes et mâts haubanés

T2 Annexe Nationale à la NF EN 1993-3-1

T3 Tours, mâts et cheminées - Pylônes et mâts haubanés

E : Eurocode 3 : Design of steel structures - Part 3-1 : Towers, masts and chimneys - Towers and masts —
National Annex to NF EN 1993-3-1 — Towers, masts and chimneys - Towers and masts

D : Eurocode 3 : Bemessung und Konstruktion von Stahlbauten - Teil 3-1 : Türme, Maste und Schornsteine -
Türme und Maste — National Anhang zu NF EN 1993-3-1 — Türme, Maste und Schornsteine - Türme und Maste

Norme française homologuée par décision du Directeur Général d'AFNOR le pour prendre effet le .

Correspondance :

Le présent document complète la norme NF P22-331-2 qui a transposé dans la collection française la norme
européenne EN 1993-3-1 :2006

Analyse

Le présent document définit les conditions de l’application sur le territoire français de la norme NF EN 1993-3-1 :
2007, laquelle reproduit la Norme européenne EN 1993-3-1 : 2006: Eurocode 3 – Calcul des structures en acier -
Partie 3-1 : Tours, mâts et cheminées – Pylônes et mâts haubanés.

Descripteurs

Thésaurus International Technique :

Modifications

Corrections
NF EN 1993-3-1/NA

BNCM CNCMET

Membres de la commission de normalisation

Président : M MAITRE

Secrétariat : M PESCATORE

M ARIBERT CONSULTANT

M BAZIN CSTB

M BRAHAM ASTRON BUILDING SYSTEMS

M CHABROLIN CTICM

M CHOLLET-MEYRIEU AFNOR

M DEBATTISTA EDF

MME DUSSAUGEY SYNDICAT NATIONAL DES INDUSTRIES


D'EQUIPEMENTS

M GALEA CTICM

M GAULIARD SCMF

M GOURMELON IGPC(H)

M GREFF GFD

M GRIMAULT LORRAINE-CONDESA

M IZABEL SNPPA

M LAPEYRE CEP

M LAMADON BUREAU VERITAS

M LE CHAFFOTEC CTICM

M LEQUIEN CETEN / APAVE

M MAITRE SOCOTEC

M MARTIN D. SNCF

M MENIGAULT BN ACIER

M MOHEISSEN ALGECO

M PAMIES INRS

MME PECHENARD AFFIX

M PERNIER MEDAD / SDBTPSP

2
NF EN 1993-3-1/NA
M PESCATORE BNCM

M RAMEAU EDF

M RAOUL SETRA

M REYNAUD STRM

M ROUSSEAU INSTITUT DE SOUDURE

M RYAN CTICM

M SOKOL SOKOL Consultants

M VILLETTE BAUDIN CHATEAUNEUF

M ZHAO CTICM

Membres du groupe de rédaction

M BARAND TDF

M BAUDY VERITAS

M DUCLOUX RTE

M FRETAUD JOSEPH PARIS

M LE CHAFFOTEC CTICM

MME LEMAIRE CTICM

M LEQUIEN CETEN APAVE

M MAITRE SOCOTEC

M MENANT CGTI PYLONES

M PHILIPPOT JOSEPH PARIS

M RAMEAU EDF

3
NF EN 1993-3-1/NA

Avant-propos à l’Annexe Nationale de la norme NF EN 1993-3-1 : 2007

(1) La présente Annexe Nationale définit les conditions de l’application sur le territoire français de la norme
NF EN 1993-3-1 :2007, laquelle reproduit la norme européenne EN 1993-3-1:2006 : Eurocode 3 – Calcul des
structures en acier – Partie 3-1 : Tours, mâts et cheminées – Pylônes et mâts haubanés, avec ses annexes A à H,
ratifiée par le Comité Européen de Normalisation le 09 Janvier 2006 et mise à disposition le 25 Octobre 2006.

(2) La présente Annexe Nationale a été préparée par la commission de normalisation de la construction métallique
CNCMET.

(3) La présente Annexe Nationale:

 fournit des "paramètres déterminés au plan national" (NDP) pour les clauses suivantes de la norme
européenne EN 1993-3-1 :2006 autorisant un choix national :

 2.1.1(3)

 2.3.1(1)

 2.3.2(1)

 2.3.6(2)

 2.3.7(1)

 2.3.7 (4)

 2.5(1)

 2.6(1)

 4.1(1)

 4.2(1)

 5.1(6)

 5.2.4(1)

 6.1(1)

 6.3.1(1)

 6.4.1(1)

 6.4.2(2)

 6.5.1(1)

 7.1(1)

 9.5(1)

 A.1(1)

 A.2(1) (2 fois)

 B.1.1(1)

4
NF EN 1993-3-1/NA
 B.2.1.1(5)

 B.2.3(2)

 B.2.3(3)

 B.3.2.2.6(4)

 B.3.3(1)

 B.3.3(2)

 B.4.3.2.2(2)

 B.4.3.2.3(1)

 B.4.3.2.8.1(4)

 C.2(1)

 C.6.(1)

 D.1.1(1)

 D.1.2(2)

 D.3(6) (2 fois)

 D.4.1(1)

 D.4.2(3)

 D.4.3(1)

 D.4.4(1)

 F.4.2.1(1)

 F.4.2.2(2)

 G.1(3)

 H.2(5)

 H.2(7)

 fixe les conditions d'emploi des annexes informatives B, C et E à H de la norme européenne EN 1993-3-
1:2006 pour les bâtiments et les ouvrages de génie civil.

 fournit des informations complémentaires non contradictoires pour faciliter l'application de la norme NF EN
1993-3-1:2007.

(4) Les clauses citées sont celles de la norme européenne EN 1993-3-1 :2006.

(5) La présente Annexe Nationale est prévue pour être utilisée avec la norme NF EN 1993-3-1 :2007 pour le
calcul de bâtiments et d’ouvrages de génie civil neufs, associée aux normes NF EN 1990 à NF EN 1999. En
attendant la publication de l'ensemble des Eurocodes, les "paramètres déterminés au plan national" sont, lorsqu'il y
a lieu, définis pour le projet individuel.

(6) Quand la norme NF EN 1993-3-1:2007 est rendue applicable dans un marché public ou privé, l’Annexe
Nationale est également applicable.

5
NF EN 1993-3-1/NA
((7) Pour la durée d’utilisation de projet à considérer dans la présente Annexe Nationale, voir la définition donnée
par la NF EN 1990 et son Annexe Nationale. En aucun cas, cette durée ne peut être confondue avec celle définie
par les textes législatifs et réglementaires traitant des responsabilités et des garanties.

(8) Dans un but de clarification, les "paramètres déterminés au plan national" sont encadrés. Le reste du texte
consiste en des compléments à caractère non contradictoire pour l’application sur le territoire français de la norme
européenne.

9) Comme indiqué dans la norme EN 1993 partie 3-1, la norme européenne EN 50341 "Lignes électriques
aériennes dépassant AC 45 kV" couvre le cas des pylônes de lignes électriques. Il appartient aux documents
particuliers du marché de préciser le choix de la norme à utiliser (EN 1993 partie 3-1 ou EN 50341) pour les
exigences de résistance relatives aux éléments en acier de ces pylônes.

6
NF EN 1993-3-1/NA
Annexe Nationale
(normative)

AN 1 Application nationale des clauses de la norme européenne


NOTE La numérotation des clauses est celle de la norme européenne EN 1993-3-1 : 2006

Clause 2.1.1(3)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’autre recommandation que l’application des méthodes décrites à l’Annexe E.

Des exigences particulières relatives à la prise en compte de la rupture éventuelle de l’un des haubans pour le
calcul des mâts peuvent être spécifiées par les documents du marché.

Il est précisé que la classe de fiabilité élevée correspond à la classe 3b du Tableau A.1/NA (voir clause A1(1) de
la présente norme).

Clause 2.3.1(1)

Il est recommandé d’utiliser les règles complémentaires données à l’Annexe B de la norme NF EN 1993-3-1.

Toutefois, pour le cas des pylônes autostables dont la pente des membrures respecte la condition fixée par la
clause B.3.2.2.3(2) (cas 1 de la figure B 3.1) de l’EN 1993-3-1, l’application de la norme NF EN 1991-1-4
accompagnée de son Annexe Nationale peut être considérée comme suffisante.

Clause 2.3.2(1)

Les épaisseurs, densités et répartitions de givre symétriques ou dissymétriques doivent être spécifiées par les
documents du marché.
A défaut, les valeurs suivantes sont recommandées:
 L’épaisseur de la gaine formée par le givre autour des éléments structuraux (voir figure C.1 de l’EN 1993-
3-1) est donnée dans le Tableau 2.1/NA ci-dessous, en fonction de l’altitude à la base de l’ouvrage.
Tableau 2.1/NA

Altitude Epaisseur
m mm
A ≤ 600 20
600 ≤ A ≤ 1200 40
 A > 1200 60 La densité en France métropolitaine est prise égale à 600 kg/m3,
à majorer par un coefficient kh en fonction de h (h étant la hauteur de calcul le long de l’ouvrage
concerné) :
 kh = 1,20 pour 25 m < h < 100 m
 kh = 1,40 pour 100 m < h < 200 m
 kh = 1,70 pour h > 200 m

 Pour les mâts de classes 3a et 3b, (voir Tableau A.1/NA de la clause A.1(1)), il convient de tenir compte
des charges dissymétriques.
Pour les combinaisons d’actions, il convient de se reporter à l’Annexe A de l’EN 1993-3-1 précisée par la clause
A.2(1) de la présente norme, ainsi qu’à l’Annexe C de l’EN 1993-3-1 précisée par la clause C.6(1) de la présente
norme.

Clause 2.3.6(2)

Sauf spécifications dans les documents du marché, la valeur à utiliser pour les plateformes est la valeur
recommandée.

7
NF EN 1993-3-1/NA
Pour les garde-corps, la valeur caractéristique recommandée de la charge horizontale est la suivante : 0,60
kN/m.

Il est recommandé de combiner cette charge horizontale avec une charge verticale ponctuelle de valeur
caractéristique 1 kN.

Clause 2.3.7(1)

L’Annexe Nationale ne donne pas de recommandation particulière.

Le choix d’actions accidentelles peut être spécifié par les documents du marché.

Clause 2.3.7(4)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information complémentaire.

Clause 2.5(1)

L’Annexe Nationale ne donne pas de recommandation particulière.

Clause 2.6(1)

Sauf spécifications contraires des documents du marché, une durée de vie de calcul de 50 ans est
recommandée.

Clause 4.1(1)

Les documents du marché doivent préciser les spécifications relatives au type de protection anticorrosion
appropriée, adapté à l’implantation de la structure, à sa durée de vie de calcul et au programme de maintenance.

Clause 4.2(1)

L’Annexe Nationale ne donne pas de recommandation particulière. Les dispositions relatives à la protection des
haubans doivent être spécifiées par les documents du marché.

Clause 5.1(6)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause 5.2.4(1)

Pour ce type de structure, et sous réserve de l’utilisation pour la fixation des diagonales d’un nombre limité de
boulons non précontraints, la modélisation peut tenir compte, sans justification particulière, de membrures
continues et de diagonales articulées à leurs extrémités.

8
NF EN 1993-3-1/NA
Clause 6.1(1) Note 1

Les valeurs à utiliser sont les valeurs recommandées.

Pour l’utilisation de γMg, en cohérence avec l’EN 1993-1-1, il convient d’appliquer la clause 6.2.3(1) de l’EN 1993-
3-1 de la façon suivante :

 NOTE la valeur de calcul de la résistance à la traction des haubans est donnée par

Frd = Fuk / γMg en substitution de l’équation 6.2 de l’EN 1993-1-11.


Une expression similaire peut être utilisée pour les culots.

Il découle de la note 2 de la clause 6.1(1) de l’EN 1993-3-1 que l’on retient comme valeur de calcul de la résistance
en traction d’une chaine de haubanage, la valeur minimale de résistance de chacun des composants.

Clause 6.3.1(1)

L’une ou l’autre des deux procédures proposées est applicable en tenant compte des recommandations
suivantes :

 Dans le cas de l’utilisation de la méthode de l’EN 1993-1-1, il convient de prendre en compte les moments
dus à l’encastrement des barres entre elles et aux excentrements éventuels.

 Dans le cas de l’utilisation de l’Annexe G de l’EN 1993-3-1, la structure est vérifiée en système réticulé, sans
moment d’excentrement. Pour la détermination du facteur d’élancement efficace k, il convient d’utiliser les
formules du Tableau G.2/NA ci après (voir clause G.2 de la présente norme).

Clause 6.4.1(1)

Pour le choix des coefficients partiels applicables aux assemblages des mâts haubanés et des pylônes
autostables, il convient de se reporter à la norme NF EN 1993-1-8/NA.

Clause 6.4.2(2)

Pour les assemblages par brides des barres en profils creux circulaires des pylônes et mâts en treillis, les
boulons non précontraints sont autorisés.

Dans le cas d’assemblages par boulons non précontraints,

 à défaut d’un programme d’entretien intégrant un contrôle du serrage des boulons, un système
d’antidesserage doit être prévu.

 une attention particulière doit être portée à la vérification de l’assemblage à la fatigue, s’il y a lieu.

Les assemblages par brides des tubes de faible diamètre peuvent faire l’objet de justifications par essais ou par
des méthodes de calcul avancées, calibrées par des résultats d’essais.

Pour la conception et la vérification des brides de pylônes à fût cylindrique, il convient de se reporter à la norme
NF EN 1993-3-2.

9
NF EN 1993-3-1/NA
Clause 6.5.1(1)

Il convient de tenir compte des moments d’excentrement suivants :

 pour le calcul de l’appareil d’appui et de son support :

MEd,u = NEd eu (il convient de vérifier que eu reste inférieur à D/8, D étant le diamètre de la
rotule)

 pour le calcul de la section inférieure du mât :

MEd,o = NEd eo

Pour la vérification du dimensionnement des composants de l’appareil d’appui en pied de mât, voir chapitre
6.5 de l’EN 1337-6.

Clause 7.1(1)

Concernant les états limites de service des pylônes autostables et mâts haubanés, l’Annexe Nationale ne donne
pas de recommandation particulière.
Les valeurs limites des flèches, déformations, vibrations, etc. doivent être précisées par les documents du
marché.
Sauf spécifications particulières dans les documents du marché, la valeur à utiliser pour γM est la valeur
recommandée.

Clause 8.2

Il convient de se reporter à l’Annexe D de l’EN 1993-3-2 et non à l’Annexe C.

Clause 9.5(1)

Pour les ouvrages relevant de la présente norme, il convient d’utiliser la méthode de la durée de vie sûre.

Les valeurs recommandées du coefficient partiel de résistance à la fatigue γMf sont précisées dans le Tableau
9.1/NA ci-après, en fonction des classes de fiabilité du Tableau A.1/NA (voir clause A.1(1)) :

Tableau 9.1/NA

Classe de fiabilité
Méthode de durée
de vie sûre
1 2 3a et 3b

γMf 1,15 1,25 1,35


Les valeurs recommandées du coefficient
partiel pour l’étendue de contrainte équivalente γFf sont les suivantes :

 γFf = 1,00 dans le cas où un programme de maintenance avec contrôle périodique est prévu

 γFf = 1,10 sans programme de maintenance.

Clause A.1(1)

Les documents du marché doivent préciser la classe de fiabilité à utiliser, selon le Tableau A.1/NA.

Les classes de fiabilité énoncées dans le Tableau A.1/NA sont recommandées :

10
NF EN 1993-3-1/NA
Tableau A.1/NA — Différenciation de la fiabilité pour les pylônes et les mâts haubanés

Classe de
fiabilité
pylônes et mâts haubanés érigés dans des zones urbaines, ou sur des sites où leur ruine est
3b susceptible d'entraîner des blessures ou des pertes humaines ; pylônes et mâts haubanés
utilisés pour des installations de télécommunication vitales ; autres structures importantes où
les conséquences prévisibles d'une ruine seraient considérables.
pylônes et mâts haubanés érigés dans des zones peu habitées, ou sur des sites où leur ruine
3a est susceptible d'entraîner des blessures ou des pertes humaines limitées ; pylônes et mâts
haubanés utilisés pour des installations de télécommunication importantes ; autres structures
importantes où les conséquences prévisibles d'une ruine seraient graves.
2 tous les pylônes et mâts haubanés ne pouvant être définis comme étant de classe 1 ou 3

1 pylônes et mâts haubanés construits sur des sites inhabités en zone rurale ouverte ; pylônes et
mâts haubanés dont la ruine ne risquerait pas d'entraîner des blessures de personnes.

Clause A.2(1) Note 2

Les valeurs numériques de γG et γQ à utiliser sont les valeurs recommandées du Tableau A.2 de l’EN 1993-3-1.

Pour les valeurs de γG et γQ des classes de fiabilité 3a et 3b du Tableau A.1/NA, il convient d’utiliser les valeurs
numériques de la classe de fiabilité 3 du Tableau A.2 de l’EN 1993-3-1.

Les valeurs de γQ données dans la colonne « Actions variables » concernent à la fois les actions du vent et les
actions du givre.

Les combinaisons des actions du vent et du givre sont précisées au chapitre C.6 de l’EN 1993-3-1 en tenant
compte des coefficients précisés à l’article C.6(1) de la présente norme.

Clause A.2(1) Note 3

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire concernant l’utilisation d’une analyse de réponse
dynamique aux actions du vent.

Clause B.1.1(1)

Il convient de se reporter au chapitre 2.3.2(1) de la présente norme.

Clause B.2.1.1(5)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause B.2.3(2) Tableau B.2.1

Les valeurs à appliquer sont les valeurs recommandées.

Clause B.2.3(3) Tableau B.2.2

Les valeurs à appliquer sont les valeurs recommandées.

Clause B.3.2.2.6 (4) Note1

La valeur de Kx à appliquer est la valeur recommandée.

11
NF EN 1993-3-1/NA
Clauses B.3.3 (1) et (2)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause B.4.3.2.2(2) Note 2

La valeur de ks à appliquer est la valeur recommandée.

Clause B.4.3.2.3(1) Note 2

La valeur de ks à appliquer est la valeur recommandée.

Clause B.4.3.2.8.1(4) Note 1

La valeur de KX à appliquer est la valeur recommandée.

Clause C.2(1)

Il convient de se reporter à la clause 2.3.2(1) de la présente norme.

Clause C.6(1)

Les valeurs recommandées sont les suivantes:

k = 0,64

ψW = 0,6

ψice = 0,6

Clause D.1.1(1)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause D.1.2(2)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause D.3(6) Note 1

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Clause D.4.1(1)

Il appartient aux documents du marché de préciser les normes de référence relatives aux équipements d’accès.
En tout état de cause, la réglementation en vigueur concernant ces équipements doit être appliquée.

Clause D.4.2(3)

Il appartient aux documents du marché de préciser les normes de référence relatives aux équipements d’accès.
En tout état de cause, la réglementation en vigueur concernant ces équipements doit être appliquée.

12
NF EN 1993-3-1/NA
Clause D.4.3(1)

Il appartient aux documents du marché de préciser les normes de référence relatives aux équipements d’accès.
En tout état de cause, la réglementation en vigueur concernant ces équipements doit être appliquée.

Clause D.4.4(1)

L’Annexe Nationale ne donne pas d’information supplémentaire.

Il convient que les documents du marché précisent les protections particulières à prévoir

Clause F.4.2.1(1)

A défaut de spécifications plus contraignantes dans les documents du marché, la valeur à utiliser est la valeur
recommandée.

Clause F.4.2.2(2)

Les valeurs à appliquer sont les valeurs recommandées.

Les documents du marché peuvent spécifier des valeurs plus sévères en fonction de la destination de l’ouvrage.

Clause G.1(3)

Les valeurs du coefficient η à utiliser sont les valeurs recommandées.

Des valeurs supérieures du coefficient η peuvent être utilisées, sous réserve d’être justifiées par une analyse
appropriée.

Clause G.2

Concernant le coefficient k relatif aux diagonales et éléments horizontaux de treillis, les valeurs recommandées
sont celles du Tableau G.2/NA ci-après.

Le Tableau G.2/NA annule et remplace le Tableau G.2 de la norme EN 1993-3-1 :

13
NF EN 1993-3-1/NA
Tableau G.2/NA — Facteur d'élancement efficace k pour les barres de treillis
(a) Cornières à boulonnage simple et à boulonnage double

Type d'assemblages Exemples Axe k

0,35
v-v 0,7 +
λv
Articulé aux deux
extrémités (un seul 0,58
boulon à chaque y-y 0,7 +
λ y
extrémité)
0,58
z-z 0,7 +
λz

0,35
v-v 0,7 +
Rigide à une extrémité λv

(un seul boulon à une


0,50
des extrémités ; à y-y 0,7 +
l’autre extrémité : soit 2 λy
boulons, soit continuité)
0,50
z-z 0,7 +
λz
Rigide aux deux 0,35
extrémités v-v 0,7 +
λv
(2 boulons à chaque
extrémité, ou 2 boulons 0,50
y-y 0,7 +
à une extrémité et λy
continuité à l’autre, ou
encore continuité aux 2 z-z 0,50
extrémités) 0,7 +
λz

NOTE 1 les détails constructifs ci-dessus sont donnés à titre d’illustration et peuvent ne pas être représentatifs
des conceptions usuelles.
NOTE 2 les détails constructifs sont représentés pour des assemblages sur membrures en cornière ; les
coefficients k donnés sont également utilisables pour des treillis assemblés sur des membrures en tube ou en rond
plein, par l’intermédiaire de goussets soudés.

14
NF EN 1993-3-1/NA
Tableau G.2/NA — Facteur d'élancement efficace k pour les barres de treillis
(b) Tubes et ronds pleins

Type Axe k (3)(5)

dans le plan 0,95(2)


membrures en tube ou en rond

hors du plan 0,95(2)


tube à boulonnage simple

dans le plan 0,85

hors du plan 0,95(2)


Tube à Tube soudé sur
boulonnage plats
double d’extrémité
NOTE 2 Réduction applicable à la longueur d’épure uniquement, mais dans la limite de la distance entre boulons.
NOTE 3 Lorsque les extrémités ne sont pas identiques, il convient d'utiliser une valeur moyenne de k.
NOTE 4 Les détails ci-dessus sont indiqués uniquement à titre d'illustration et peuvent ne pas refléter les conceptions
usuelles.
NOTE 5 Les valeurs ci-dessus s'appliquent aux éléments de treillis ayant le même type d'assemblage à chaque
extrémité. Pour les éléments avec treillis secondaire intermédiaire, les facteurs k peuvent être augmentés ; il convient
d'utiliser des valeurs égales à 1,0 sauf justification par des essais.

H.2(5) Membrures

La méthode de vérification de la clause 6.4.4(1) de l’EN 1993-1-1 est applicable tant que la distance entre
entretoises reste inférieure à 50 fois le rayon de giration minimale de la cornière isolée, et sous réserve de la
stricte application de la clause H.2(7) de l’EN 1993-3-1.

H.2(7) Membrures

Dans le cas des assemblages de catégorie A ou B, il convient de loger les boulons dans des trous de diamètre
d+1mm (avec d=diamètre nominal du boulon) avant galvanisation et que les boulons soient cisaillés sur tige
lisse.

AN 2 Application nationale des Annexes de l’EN 1993-3-1

Annexe B « Modélisation des actions météorologiques »


L’Annexe B prend un statut normatif.

Annexe C « Charges de givre et combinaison du givre et du vent »


L’Annexe C prend un statut normatif.

Annexe E « Rupture des haubans »


L’Annexe E conserve un statut informatif.

15
NF EN 1993-3-1/NA
Annexe F « Exécution »
L’Annexe F prend un statut normatif.

Annexe G « Flambement des composants des mâts haubanés et des pylônes » (informative)
L’Annexe G conserve un statut informatif.

Annexe H « Longueur de flambement et élancement des éléments» (informative)


L’Annexe H conserve un statut informatif.

16