Vous êtes sur la page 1sur 19

UNIVERSITE HASSAN II – MOHAMMEDIA

Faculté des Sciences Juridiques


Economiques et Sociales

Audit Production

Encadré par : Présenté par:


 Mme RIFKI LEGDANI ACHRAF

Master : Audit & Contrôle de Gestion


Année universitaire : 2017-2018
Plan
I. Introduction
II. Définition de l’audit production
III. Mission d’audit production
I - Phase de préparation
II- Planification et déroulement de la mission d’audit
A- La planification :
1) Politique de qualité :
2) Les ressources de l’entreprise :
3) L’objectif de l’entreprise
B- Le Déroulement :
1. Audit du processus de production
2. Audit de satisfaction des clients
III- Phase de conclusion
A- Actions
a) Etablissement des feuilles de révélation et d’analyse des problèmes (FRAP):
b) Recommandations :
c) Réunion de clôture :
B- Rapport d’audit qualité
d) Le rapport d’audit
e) L’audit de suivi
Introduction :
L’organisation de la fonction de production est un des
facteurs clés de la réussite de l’entreprise.
• La fonction « production » est la plus importante en
économie car elle assure la combinaison de facteurs
de production, (main-d'œuvre, machines, matières
premières, capitaux et direction). A tous les stades
de la production, les entreprises ajoutent de la
valeur aux produits qu'elles fabriquent et
commercialisent. C’est dans cette optique que les
entreprises doivent opter pour une démarche
adéquate aux normes de qualité et doivent
également procéder par un audit de la fonction en
vue de détecter les failles et en assurer le suivi .
Définition et objectif
• L’audit de processus de production est un examen
systématique et indépendant de toutes les étapes
d’un processus de fabrication destiné à déterminer
si les dispositions préétablies en matière de qualité
sont respectées, si leur mise en œuvre est efficace
et si elles sont pertinentes par rapport aux objectifs
de qualité.
• L’audit de la fonction production permet d’examiner
et d’apprécier les activités exercées, et de voir si ses
stratégies convergent vers un but commun.
• Planification et déroulement de la mission
d’audit
A- La planification :
• Dans cette première étape, auditeur doit
s’assurer que l’entreprise oriente sa stratégie
dans la mesure du respect des normes et
règles mise en vigueur. Ce contrôle se ferra sur
la base des documents interne de l’entreprise
ainsi que le contrôle sur terrain.
• I- Politique de qualité : Le processus de
développement introduit par la société pour
répondre aux exigences de sa clientèle s’avère
irrévocable, pour preuve, elle s’engage à fournir à
ses clients des produits de qualité tout en misant
sur l’excellence. Cette démarche doit être
poursuivie inlassablement et reste au centre des
préoccupations majeurs, car il va de son image de
marque et à long terme de sa pérennité sur le
marché. Pour ce faire, elle s’est fixée des objectifs,
permanents et indissociables tels que :
• Amélioration continue de l’efficacité du
système de management de la qualité et de
ses processus ;
• Amélioration de la satisfaction du client, par la
qualité des produits et des services rendus ;
• Respect des délais grâce à la mise en place de
compétences et à la planification des taches ;
• Optimiser la rentabilité par une gestion de
l’entreprise précise et rigoureuse qui réduit au
minimum les non conformités et les
II- Les ressources de l’entreprise :
• Ressources humaine : l’entreprise s’engage à assurer
des formations continues à son personnel pour s’adapter
aux nouvelles techniques de production et l’utilisation
des nouvelles technologies. De plus, offre une formation
pour les nouveaux opérateurs. Cette formation est
assurée par le chef d’équipe qui se charge du suivi des
opérateurs et de veiller à ce que leurs travail répond aux
exigences des clients et respecte les normes.
• Ressources matériel : l’entreprise dispose dans ses
locaux des machines les plus performantes lui
permettant de produire des articles qui répondent aux
normes de qualité et aux exigences des clients.
• III- L’objectif de l’entreprise : L’objectif de l’entreprise est
en premier lieu, la satisfaction de ses clients et répondre
à leurs besoins et exigences.
• Un client mécontent le fait savoir à 10 personnes de son
entourage, qu’un client juste satisfait le garde pour lui et
que seul un client très satisfait le dit à 3 ou 4 personnes,
on comprend que l’entreprise doit « éradiquer »
l’insatisfaction et ne pas se contenter de clients satisfaits.
Mais cela demande un effort important d’écoute et de
remise en question qu’il n’est pas toujours évident de
fournir… Enfin, l’enquête de satisfaction, bien employée,
reste un excellent outil pour améliorer la compréhension
des besoins des clients et ainsi les fidéliser.
• B- Le Déroulement : Cette deuxième phase
consiste en un contrôle du déroulement de la
production, dans une première étape, doit être
basée sur le processus qualité afin de s’assurer
qu’il est conforme aux normes et mettre en place
une cartographie de ce processus. De plus de
déterminer les indicateurs de qualité qui vont
permettre par la suite de s’assurer de la qualité
des produits finis. La deuxième étape consistera à
faire un audit de l’ensemble du processus de
production pour détecter les anomalies et les
points faibles afin d’y remédier.
I- Audit du processus de production :
• La production pour le stock : à adopter comme stratégie la
production pour le stock, c'est-à-dire la production de masse qui
est caractérisée par des produits standardisés en très grande
quantité afin de bénéficier des économies d’échelle. Les
équipements sont spécialisés par opérations et/ou type de
produits, c’est le domaine par excellence du travail à la chaine
avec une main-d’œuvre peu qualifiée.
• Production par Le juste à temps (JAT ): consiste à ne commander
les matières premières ou les éléments à assembler qu'au
moment de leur utilisation. L'un des objectifs de cette méthode
est de supprimer les stocks intermédiaires. La méthode du juste
à temps peut être combinée à la méthode du Kanban, une
méthode de juste à temps par étiquettes
• II- Audit de satisfaction des clients : « Il n’y a qu’un
patron : le client. Et il peut licencier tout le personnel,
depuis le directeur jusqu’à l’employé, tout simplement en
allant dépenser son argent ailleurs. » Sam Walton,
créateur de la chaîne de magasins Wal-Mart
Les objectifs de l’enquête de satisfaction :
• Démontrer de l’intérêt pour les clients ;
• Améliorer l’image de marque ;
• Sensibiliser le personnel aux attentes des clients ;
• Compléter les exigences clients à prendre en compte ;
• Améliorer la satisfaction des clients ;
• Fidéliser les clients ;
• Comprendre les raisons de la perte d’un / des client(s)
• B- Action : se baser sur les normes et règles déjà cités
pour proposer des solutions d’amélioration afin de
pouvoir corriger les anomalies et les faiblesses
détecter lors de l’audit du processus de production.
I- Etablissement des feuilles de révélation et
d’analyse des problèmes (FRAP) : Ces feuilles ont
pour objectif l’analyse des faiblesses soulevées tout
au long de l’audit du circuit, elles commencent par
présenter le problème, puis les causes qui peuvent en
être la source, ensuite, les conséquences qu’elles
pourraient engendrer sur le contrôle interne de
l’entreprise et enfin la proposition des solutions
pouvant atténuer l’influence du risque.
• II- Recommandations : L’audit de l’entreprise permet
de relever les remarques et recommandations
suivantes :
Ex : L’entreprise doit mettre en place un programme
de maintenance pour la totalité de ses machines
pour éviter les pannes, ce programme sera à la
charge du responsable maintenance, qui doit veiller
à ce qu’il soit respecté. Le responsable production
doit veiller à ce que le produit final respecte les
normes exiger et cela via un contrôle continu.
• III- Réunion de clôture : Elle consiste à discuter les
risques et les problèmes dégagés, et de traiter les
recommandations suggérées avec l’équipe auditée
D- Rapport d’audit qualité
• Le rapport d’audit synthétise les
commentaires de l’auditeur portant sur
l’audit. Les audités établissent le plan
d’actions correctif.
• L’audit de suivi est déclenché si nécessaire
pour s’assurer de l’efficacité des actions
correctives mises en place. recherche la
satisfaction de ses clients et qu’elle s’améliore
en permanence.
Conclusion
la notion de qualité devient de plus en plus importante au sein
des entreprises marocaines;
• les dirigeants sont à présent conscient de l’importance de ce
concept comme moyen de différentiation, de fidélisation de la
clientèle ainsi que la renommer et la notoriété de l’entreprise.
• La qualité au sein d’une entreprise donne une assurance à
l’entreprise vis-à-vis de ses clients et à la clientèle vis-à-vis de
l’entreprise elle-même. C’est pour ces raisons que les
entreprises marocaines, aujourd’hui, s’intéressent de plus en
plus à être certifier selon les normes de qualité international
comme ISO, quelque soit leurs domaine d’activité. Elles
s’intéressent de même à faire des audits permanents pour
s’assurer d’une part de l’application des normes exigées, et
d’autre part pour mettre à jours leurs procédures et leurs
processus.
MERCI POUR VOTRE ATTENTION