Vous êtes sur la page 1sur 13

Examen intra

Examen final X

Sigle Groupe Trimestre

ECO1022 050 Automne 2018


Titre MACROÉCONOMIE I

Enseignant NDACK KANE

Étudiant - Nom, prénom :

Code permanent :

DATE : Le vendredi 14 décembre 2018 SOLUTIONS

HEURE : 9 h 00 à 12 h 00

DIRECTIVES : 1. Répondez directement sur le questionnaire dans l’espace alloué.


2. Le questionnaire comporte 3 parties pour un total possible de 100
points.
3. Utilisez le verso des pages pour vos brouillons, tentatives, etc.
4. Aucune documentation n'est permise lors de l’examen.
5. Calculatrice non programmable permise.
6. Montrez votre démarche de façon claire et concise.
7. Au besoin, utilisez la moitié d’une page pour tracer un graphique et
identifiez clairement vos axes. Commentez vos graphiques.
8. Tâchez de répondre brièvement, lisiblement et clairement.
9. L’examen est d’une durée de 3 heures.

RÉSULTAT :

/ 100
ECO 1022 – Macroéconomie I 2

Première partie : Choix multiples (4 points chacun – Total : 24 points)

Encerclez la lettre associée à la bonne réponse parmi les choix offerts contenus dans les sous-
questions suivantes et inscrivez ensuite vos réponses dans le tableau ci-dessous. SEULES
les réponses dans le tableau ci-dessous seront considérées. Aucune justification n'est
requise.

1. a 2. d 3. b 4. b 5. b

6. a 7. c 8. c 9. b 10. d

1. Quel agrégat monétaire est le plus liquide?


a) M0.
b) M1.
c) M2.
d) M3.

2. Quel titre est catégorisé comme un passif pour la banque centrale ?


a) Obligations fédérales.
b) Devises étrangères.
c) Prêts aux banques commerciales.
d) Monnaie en circulation.

3. Une banque commerciale fait un prêt de 1 million de dollars.


a) La quantité de monnaie augmente de 1 million et la richesse augmente de 1 million.
b) La quantité de monnaie augmente de 1 million et la richesse ne change pas.
c) La quantité de monnaie augmente de 1 million et la richesse diminue de 1 million.
d) La quantité de monnaie ne change pas.

4. L'indice de prix à la consommation surestime l'inflation car :


a) Les poids sont régulièrement mis à jour.
b) La qualité du bien peut augmenter.
c) Les nouveaux produits sont directement intégrés dans le panier de biens.
d) Aucune de ces réponses.
ECO 1022 – Macroéconomie I 3

5. L’inflation au Canada est d’environ 2%, donc :


a) Le rendement nominal de la monnaie est de -2%.
b) Le rendement réel de la monnaie est de -2%.
c) Le rendement réel de la monnaie est de 0%.
d) Le rendement réel de la monnaie est de 2%.

6. Le taux d’intérêt nominal dans une économie est de 10%, l’inflation anticipée est de 5%,
alors que l’inflation véritablement réalisée est de 7%.
a) Le taux d’intérêt réel anticipé est de 5% et les prêteurs nets sont malheureux.
b) Le taux d’intérêt réel anticipé est de 7% et les prêteurs nets sont heureux.
c) Le taux d’intérêt réel anticipé est de 3% et les prêteurs nets sont heureux.
d) Le taux d’intérêt réel anticipé est de 10% et les prêteurs nets sont malheureux.

7. Si l’inflation de l’IPC est de 0%, alors on peut dire sans se tromper :


a) Tous les prix de tous les biens et services ne changent pas.
b) Les prix à la production augmentent plus rapidement que les prix à la consommation.
c) Le prix moyen du panier de l’IPC ne change pas.
d) AUCUNE de ces réponses.

8. Le gouvernement diminue les taxes aux entreprises. Quel est l’effet de court terme dans le
cadre du modèle IS-LM?
a) Baisse du taux d’intérêt et hausse du PIB.
b) Baisse du taux d’intérêt et baisse du PIB.
c) Hausse du taux d’intérêt et hausse du PIB.
d) Hausse du taux d’intérêt et baisse du PIB.

9. Toutes choses égales par ailleurs, quel est l’effet d’une hausse du taux directeur de la
Banque du Canada ?
a) Appréciation de la devise et hausse de l’inflation.
b) Appréciation de la devise et baisse de l’inflation.
c) Dépréciation de la devise et hausse de l’inflation.
d) Dépréciation de la devise et baisse de l’inflation.

10. L’idée fondamentale derrière la théorie de la PPA est :

a) Les coûts de transport sont élevés.


b) Plusieurs biens sont non échangeables.
c) L’information circule parfaitement.
d) L’arbitrage.
ECO 1022 – Macroéconomie I 4

Deuxième partie : Questions courtes (6 points chaque – Total : 48 points)

Expliquez en une demi-page au maximum s’il n’y a pas de graphique.


Expliquez en une page au maximum s’il y a un graphique à faire (faîtes des graphiques
suffisamment grands et lisibles (la moitié de la page), nommez correctement vos axes).
Vous pouvez utiliser un graphique dans votre explication même quand ce n’est pas
demandé, si vous le souhaitez.

Question 1 :

Si le taux de change nominal entre le dollar américain et le dollar canadien est de 0.5$US
/$CAD, et que le prix d’un Big Mac est de 3$US à New York, alors, selon la Parité des Pouvoirs
d’Achats, il devrait se vendre 1,50$ à Montréal. Vrai ? Faux ? Expliquez.

FAUX : e = 0.5
E = e P / P* = 0.5 P / 3 = 1
P = 3 / 0.5 = 6.00 $CAD

Question 2 :

L'inflation augmente si la masse monétaire augmente plus vite que taux de croissance de la
production. Vrai ? Faux ? Expliquez.

VRAI : La théorie quantitative de la monnaie implique que l’inflation augmente si la masse de


monétaire augmente plus vite que le taux de croissance de la production. Voir Formule en
annexe.

Question 3 :

Une déflation, même prolongée, est toujours bénéfique pour les consommateurs. Vrai ? Faux ?
Expliquez.

FAUX : À première vue, la déflation semble bénéfique pour les consommateurs, cependant elle
peut conduire à une spirale déflationniste:
- Lorsque les prix baissent, les consommateurs choisissent parfois de reporter leurs achats – en
attendant que les prix soient encore plus bas
- Ceci ralentit l’activité et conduit les entreprises à baisser leurs prix encore plus
- Les transactions baissent, les prix baissent etc.
- C’est la spirale déflationniste.
ECO 1022 – Macroéconomie I 5

Question 4 :

En injectant des réserves par ses opérations « open market », la Banque du Canada peut
augmenter l'offre jusqu'à atteindre son taux cible. Vrai ? Faux ? Expliquez à l'aide d'un
graphique.

VRAI : Voir graphique en annexe.

Question 5 :

Une politique budgétaire expansionniste (augmentation des dépenses publiques G) entraîne


une hausse du PIB et une hausse des taux d'intérêt. Vrai ? Faux ? Expliquez à l'aide d'un
graphique.

VRAI : Voir graphique en annexe.

Question 6 :

Une politique monétaire contractionnaire (diminution de l'offre de monnaie) entraîne une baisse
du PIB et une baisse des taux d'intérêt. Vrai ? Faux ? Expliquez à l'aide d'un graphique.

FAUX : Elle implique une baisse du PIB certes mais avec une hausse des taux d’intérêt. Voir
graphique en annexe – c’est l’inverse d’une politique monétaire expansionniste comme sur le
graphique, ici LM va aller vers la gauche.

Question 7 :

Prenons un pays X dont la banque centrale a un régime de change fixe, et dont la devise est
fixée au dollar US. Si la devise de X subit des pressions à l’appréciation, sa banque centrale va
devoir vendre des dollars US. Vrai ? Faux ? Expliquez.

FAUX : Lorsqu’un pays subit des pressions à l’appréciation, la banque centrale doit plutôt
acheter des devises étrangères (ici les dollars US) pour diminuer la demande de devises
locales sur le marché des changes et ainsi garder le taux de change fixe. (Cette opération fait
augmenter l’offre de monnaie sur le marché monétaire).
ECO 1022 – Macroéconomie I 6

Question 8 :

En régime de change fixe, une politique fiscale expansionniste est efficace, puisque la hausse
de G-T apprécie la devise. Vrai ? Faux ? Expliquez. (Votre réponse peut être faite
graphiquement ou sous forme texte et pictogramme (↑ , ↓))

VRAI :
En régime de change fixe, une politique fiscale expansionniste est efficace, puisque la hausse
de G-T apprécie la devise.
- IS vers la droite, hausse immédiate de Y, mais...
- Hausse de taux d'intérêt et appréciation de la devise
- La banque centrale défend le e fixe (elle veut empêcher la devise de s'apprécier) et applique
une politique monétaire expansionniste
- LM à droite aussi... le taux d'intérêt revient où il était
- Y augmente encore plus!

Troisième partie : Problème (12 points)

a) Expliquez en une phrase (sans formule) ce que mesure le multiplicateur budgétaire


(1.5 points)

Réponse :
Effet d’une hausse d’une hausse des dépenses publiques de 1$ sur la production

Supposons que l’équation suivante est valide pour le PIB Canadien :

Yt = c(Yt – Tt) + It + Gt

avec 0<c<1, Y le PIB, T le montant d’imposition, I le montant de l’investissement et G le


niveau des dépenses publiques. Supposons par ailleurs que le montant des impôts (T)
prélevés et l’investissement (I) sont constants au cours du temps. Notez que pour
l’instant nous nous plaçons dans un cadre d’économie fermée (exportations et
importations nulles).

b) Que représente c ? (1 point)

Réponse :
Propension à consommer
ECO 1022 – Macroéconomie I 7

c) Calculez ΔYt en fonction de c et de ΔGt (1 point)

Réponse :

Δ𝑌 = 𝑐 Δ𝑌 + Δ𝐺

d) Montrez que le multiplicateur budgétaire vaut [ 1/(1 – c) ]. (1 point)

Réponse :

[ ΔYt / ΔGt ] = [ 1 / (1 – c) ]

e) Comment varie le multiplicateur avec c ? Expliquez. (1 point)

Réponse :

Lorsque la propension à consommer augmente, le multiplicateur augmente, en effet la hausse


du revenu conduit à une hausse de la demande plus importante ce qui renforce l’effet
multiplicateur.

Le Canada est une économie ouverte. L’équation du PIB doit donc prendre en compte la
balance commerciale. Donc Yt = c(Yt – Tt) + It + Gt + Xt – Mt

f) Calculez ΔYt en fonction de c, ΔGt et Δ(Xt – Mt) (1 point)

Réponse :

Δ𝑌 = 𝑐 Δ𝑌 + Δ𝐺 + Δ(𝑋−𝑀)

g) En économie ouverte, expliquez quel est l’effet attendu d’une hausse des dépenses
publiques sur la balance commerciale (si les taxes restent constantes). (1.5 points)

Réponse :

Hausse de G conduit à une baisse de l’épargne publique et donc une baisse de la balance
commerciale
ECO 1022 – Macroéconomie I 8

h) Supposons maintenant que les taxes et l’investissement soient constants mais que la
balance commerciale dépende des dépenses publiques : Δ(Xt – Mt) = bΔGt . Quel est le
signe de b? (0.5 point)

Réponse :

Négatif : une hausse de G doit réduire X-M

i) À partir des questions 6 et 8, montrez que le multiplicateur est (1.5 points) :

Réponse :

Δ𝑌 = 𝑐 Δ𝑌 + Δ𝐺 + 𝑏Δ𝐺 donc [ ΔYt / ΔGt ] = [ (1 + b) / (1 – c) ]

j) Le multiplicateur est-il plus grand en économie ouverte ou en économie fermée?


Donnez une réponse mathématique ET l’intuition économique. (2 points)

Réponse :

Comme b est négatif, on voit que plus b est grand plus le multiplicateur est petit. Intuition : l’effet
multiplicateur est limité par l’effet négatif des dépenses publiques sur la balance commerciale.

FIN DE L’EXAMEN
Explications

    
  : Production réelle
  : Quantité de monnaie en circulation
  : Vitesse de circulation de la monnaie
(supposée constante). Mesure la vitesse à
laquelle la monnaie change de main.
  : Niveau des prix
   : Quantité de monnaie échangée

24
Passage au taux de croissance

    

   0 car la vitesse de circulation de la monnaie


est supposée constante

  est parfois supposée constante

 Toutes choses égales par ailleurs, une augmentation


du stock de monnaie conduit à une augmentation
proportionnelle des prix

27
Mécanisme de transmission de la politique monétaire

Comment la BdC peut-elle atteindre sa cible?


Taux financement

demande offre de réserves


à 1 jour

de réserves

(après injection de réserves par la BdC)

ancienne cible
nouvelle cible

Réserves à la BdC

En injectant des réserves par ses opérations «open market», la BdC


peut augmenter l’offre jusqu’à atteindre sa nouvelle cible…
40
Politique budgétaire

r
LM
r2*

r1*
IS2
IS1

Y1* Y2* Y
40
Politique monétaire

r
LM1

LM2
r1*

r2*
IS

Y1* Y2* Y

44

Vous aimerez peut-être aussi