Vous êtes sur la page 1sur 35

Mathématiques financières

Filière Sciences Économiques et Gestion


Semestre 2

Mohamed HACHIMI

UNIVERSITÉ IBNOU ZOHR


FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES
ET SOCIALES D’AGADIR

http://hachimicours.uiz.ac.ma
3
M. Hachimi Maths financières Semestre 2 1 / 35
1
Escomptes et équivalence des capitaux

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 2 / 35


Effet de commerce

Sommaire

1 Effet de commerce

2 Escompte à intérêts simples

3 Equivalence à intérêts simples

4 Escompte à intérêts composés

5 Equivalence à intérêts composés

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 3 / 35


Effet de commerce

Effet de commerce

Dans le commerce, les paiements importants se font rarement au


comptant, mais le plus souvent à terme, c’est-à-dire à une date
fixée après la livraison de la marchandise.
Dans ce cas, au moment de la livraison, l’acheteur signe un
engagement sur papier timbré, appelé effet de commerce.
C’est toujours le vendeur qui conserve l’effet de commerce, afin
de pouvoir se faire payer par l’acheteur à la date indiquée.
La somme portée sur l’effet est sa valeur nominale, et la date
prévue pour le paiement est l’échéance.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 4 / 35


Effet de commerce

Exemple : Billet à ordre

Le billet à ordre rédigé par l’acheteur et remis au vendeur.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 5 / 35


Effet de commerce

Exemple : Traite

La traite rédigée par le vendeur, qui la fait accepter et signer par


l’acheteur.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 6 / 35


Escompte à intérêts simples

Sommaire

1 Effet de commerce

2 Escompte à intérêts simples

3 Equivalence à intérêts simples

4 Escompte à intérêts composés

5 Equivalence à intérêts composés

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 7 / 35


Escompte à intérêts simples

Escompte

Le propriétaire d’un effet de commerce peut avoir besoin d’argent


à court terme. Il porte son effet à une banque qui lui paie la valeur
nominale diminuée d’une certaine somme appelée l’agio.
Cette opération s’appelle l’escompte. On dit aussi que l’effet a été
escompté.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 8 / 35


Escompte à intérêts simples

Calcul de l’escompte

L’escompte est l’intérêt retenu par la banque sur la valeur


nominale de l’effet en fonction de la durée séparant la date
actuelle de la date d’échéance. Si nous désignons par :
C : la valeur nominale de l’effet ;
j : la durée de l’escompte ;
t % : le taux de l’escompte ;
E : le montant de l’escompte ;
Ve : la valeur escomptée j jours avant l’échéance.
Alors, le montant de l’escompte est :

C×t×j
E=
36 000

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 9 / 35


Escompte à intérêts simples

Exemple

Déterminer l’escompte en 29/11/2010 d’un effet de 100 000 dh


payables au 20/02/2011, sachant que le taux égal à 9 %.

On a : C = 100 000, t = 9 et j = 83. D’où :


C×t×j 100 000 × 83 × 9
E= = = 2 075 dh
36 000 36 000

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 10 / 35


Escompte à intérêts simples

Valeur actuelle d’un effet

La valeur actuelle Ve d’un effet de commerce se calcule à partir


de la valeur nominale et de l’escompte :
 
t×j
Ve = C − E = C 1 −
36 000

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 11 / 35


Escompte à intérêts simples

Exemple

Combien le banquier remettra-t-il à son client s’il lui escompte en


29/11/2010 un effet de 100 000 dh payables au 20/02/2011, en
sachant que le taux égal à 9 %.

On a : C = 100 000 et E = 2 075 dh (déjà calculé). D’où :

Ve = C − E = 100 000 − 2 075 = 97 925 dh

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 12 / 35


Escompte à intérêts simples

Valeur nette d’un effet

L’agio (noté a) est le coût réel de l’escompte. Il comprend donc,


en plus de l’escompte, les frais et les taxes.

Agio = Escompte + Frais + Taxes

La valeur nette (VN ) se calcule à partir de la valeur nominale et


de l’agio :
VN = C − a

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 13 / 35


Escompte à intérêts simples

Exemple (Enoncé)

Soit un effet de commerce de 35 500 dh échéant le 27 juillet 2015


et escompté le 10 avril de la même année, aux conditions sui-
vantes :
— : Taux d’escompte : 13 %
— : Commission de manipulation : 2 dh dirhams par effet ;
— : TVA : 10 % ;
— : Tenir compte d’un jour de banque.
Calculer la valeur actuelle de l’effet.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 14 / 35


Escompte à intérêts simples

Exemple (Solution)

Nombre de jours :
108 + 1 = 109 jours
Escompte :
35 500 × 109 × 13
E= = 1 397, 32
36 000
Commission de manipulation : 2 dh.
Total hors taxes :

THT = 1 397, 32 + 2 = 1 399, 32

TVA 10 % = 1 399, 32 × 10 % = 139, 93


Agio TTC = 1 399, 32 + 139, 93 = 1 539, 25 dirhams

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 15 / 35


Equivalence à intérêts simples

Sommaire

1 Effet de commerce

2 Escompte à intérêts simples

3 Equivalence à intérêts simples

4 Escompte à intérêts composés

5 Equivalence à intérêts composés

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 16 / 35


Equivalence à intérêts simples

Equivalence de capitaux

Un effet de commerce est renégociable.


Une entreprise cliente peut demander à reporter la date
d’échéance d’un effet de commerce.
On recalcule la valeur nominale de ce nouvel effet de sorte que
les valeurs actuelles du nouvel et de l’ancien effets soient égales
à la date de renégociation.

Définition :
On dit que deux capitaux sont équivalents à une date
donnée s’ils ont la même valeur actuelle à cette date.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 17 / 35


Equivalence à intérêts simples

Equivalence à intérêts simples

Définition :
On appelle date d’équivalence de deux effet la date pour
laquelle les deux effets ont même valeur actuelle.

Soient deux effets de valeurs C1 et C2 ayant aujourd’huit à courir


respectivement j1 et j2 jours au taux d’escompte t %.
La condition d’équivalence s’exprime par l’égalité suivante :

C1 × t × j1 C2 × t × j2
C1 − = C2 −
36 000 36 000

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 18 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple

Un commerçant souhaite remplacer le 16 avril un effet de 10000


dh arrivant à échéance le 26 mai, par un autre échéant le 15 juin.
Déterminer la valeur de l’effet de remplacement, le taux annuel
d’intérêt est de 12 %.

E.I. : désigne l’effet initial ;


E.R. : désigne l’effet de remplacement ;

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 19 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple

Étant données les valeurs suivantes :


C1 : la valeur nominale de l’effet E.I. C1 = 10 000 dh ;
C2 : la valeur nominale de l’effet E.R. (la valeur recherchée) ;
j1 : durée d’escompte relatif à l’effet E.I. ;
j2 : durée d’escompte relatif à l’effet E.R. ;
t : taux d’escompte. t = 12 %.
l’equivalence des deux effets au 16 avril s’écrit :
   
12 × 60 12 × 40
C2 1 − = 10 000 1 −
36 000 36 000

Soit C2 = 10 068, 03 dh

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 20 / 35


Equivalence à intérêts simples

Equivalence à intérêts simples

On peut réécrire la formule d’équivalence de deux effets à l’aide


de la méthode des nombres et diviseurs. On a :
C1 × t × j1 C2 × t × j2
C1 − = C2 −
36 000 36 000
donne
C1 × j1 C2 × j2 36 000
C1 − = C2 − avec : D =
D D t
D’où :
C1 (D − j1 ) = C2 (D − j2 )

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 21 / 35


Equivalence à intérêts simples

Equivalence à intérêts simples

Dans la pratique, la notion d’équivalence permet de remplacer un


effet par un autre ayant une échéance différente. Étant donnée la
valeur nominale C1 d’un effet, l’équation d’équivalence à 4 incon-
nus. Généralement, à l’aide de cette équation on peut calculer :
— la valeur nominale de l’effet équivalent ;
— l’échéance de l’effet équivalent ;
— la date d’équivalence ;
— le taux d’équivalence.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 22 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple

A quelle date un effet de valeur nominale 15 000 dh à échéance


du 18 avril est-il équivalent à un effet de 15 321, 77 dh à échéance
du 17 juin de la même année ? taux d’escompte 12, 5 %.
On a :

C1 = 15 000, C2 = 15 321, 77, t = 12, 5, D = 2880

et j2 = j1 + 60. Ici, j1 est la variable inconnue.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 23 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple (suite)

D’où :

C1 (D − j1 ) = C2 (D − j2 ) soit : C1 (D − j1 ) = C2 (D − (j1 + 60))

Ainsi
(C2 − C1 )D − 60C2 C2
j1 = = D − 60
C2 − C1 C2 − C1
ce qui donne
j1 = 22, 971
soit 23 jours avant le 18 avril c’est-à-dire le 26 mars de la même
année.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 24 / 35


Equivalence à intérêts simples

Equivalence à la somme de plusieurs effets

Définition :
Un effet est équivalent à la somme de plusieurs autres, si
escomptés à une date donnée, au même taux, et dans les
mêmes conditions, sa valeur actuelle est égale à la somme
de celles des autres effets.

Soit un effet de valeur nominale C et 3 effets de valeurs nominales


C1 , C2 , C3 ayant respectivement j, j1 , j2 , j3 jours à courir à la date
d’escompte ; l’équivalence se traduira par l’égalité suivante :
3
C×j X Ci × ji
C− = Ci −
D D
i=1

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 25 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple

On souhaite remplacer le 15 juin, les trois effets ci-dessous par


un effet unique

Effet Valeur nominale Échéance


E1 5 000 dh 20 août
E2 4 000 dh 15 juillet
E3 12 000 dh 20 septembre

Quelle est l’échéance de l’effet de 21 200 dh remplaçant les effets


E1 , E2 et E3 avec un taux d’escompte de 13 % ?

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 26 / 35


Equivalence à intérêts simples

Exemple (suite)

Voir polycopié du cours (page 32)

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 27 / 35


Equivalence à intérêts simples

Remarque

Si deux effets sont équivalents à une date donnée, ils ne l’étaient


pas avant cette date et ne le seront plus après.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 28 / 35


Escompte à intérêts composés

Sommaire

1 Effet de commerce

2 Escompte à intérêts simples

3 Equivalence à intérêts simples

4 Escompte à intérêts composés

5 Equivalence à intérêts composés

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 29 / 35


Escompte à intérêts composés

Escompte à intérêts composés

Lorsqu’un effet est payable à une échéance éloignée (plus d’un


an), la valeur actuelle à retenir lors de l’opération d’escompte est
la valeur actuelle à intérêts composés.
L’escompte à intérêts composés E est égal à la différence entre
la valeur nominale Cn et la valeur actuelle C0 :

E = Cn − C0 = Cn − Cn (1 + i)−n

Remarque
Noter que la valeur actuelle d’un capital, payable dans 20 ans et
escompté à intérêts simples au taux de 5 %, est nulle. Encore, à
6 %, la valeur actuelle est négative, ce qui est bien sûr anormal.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 30 / 35


Escompte à intérêts composés

Exemple

Déterminer, au taux i de 5, 50 %, la valeur actuelle et l’escompte


à intérêts composés d’un billet de fonds payable dans 3 ans, et
de valeur nominale 10 000 dh.
La valeur nominale est C3 = 10 000 et la valeur actuelle

C0 = C3 (1 + i)−3 = 10 000(1, 055)−3 = 8 516, 14

Escompte à intérêts composés

E = 10 000 − 8 516, 14 = 1 483, 86 dh

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 31 / 35


Equivalence à intérêts composés

Sommaire

1 Effet de commerce

2 Escompte à intérêts simples

3 Equivalence à intérêts simples

4 Escompte à intérêts composés

5 Equivalence à intérêts composés

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 32 / 35


Equivalence à intérêts composés

Equivalence à intérêts composés

L’équivalence à intérêts composés se définit dans les mêmes


conditions que l’équivalence à intérêts simples par l’égalité des
valeurs actuelles.
Généralement l’équivalence à intérêts composés est appliquée à
des opérations à moyen et long terme.

Définition :
On dit que deux capitaux sont équivalents à intérêts
composés à une date donnée (date d’équivalence), si
escomptés à intérêts composés et au même taux, ils ont à
cette date la même valeur actuelle.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 33 / 35


Equivalence à intérêts composés

Equivalence à intérêts composés

Soient deux effets de valeurs nominales C1 et C2 payables


respectivement dans n1 et n2 périodes, au taux i.
L’équivalence de C1 et C2 (à l’époque zéro) se traduit par l’égalité :

C1 (1 + i)−n1 = C2 (1 + i)−n2

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 34 / 35


Equivalence à intérêts composés

Exemple

Un effet de 12500 dh échéant dans 3 ans doit être remplacé par


un autre échéant dans 7 ans. Calculons la valeur nominale C de
l’effet de remplacement sachant que le taux d’escompte 13 %.
A la date d’équivalence, l’égalité s’écrit :

C(1, 13)−7 = 12 500(1, 13)−3

soit
C = 12 500(1, 13)4 = 20 380, 92 dh
A l’époque zéro, les deux effet de valeurs nominales 12 500 dh et
20 380, 92 dh ont la même valeur actuelle, à un taux de 13 %.

M. Hachimi Maths financières Semestre 2 35 / 35

Vous aimerez peut-être aussi