Vous êtes sur la page 1sur 6

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales

-Agdal

Projet de fin d’étude pour l’obtention du


diplôme de
Licence fondamentale

Spécialité : Finance,
Comptabilité

L’évaluation des risques


opérationnels à l’aide de
l’audit interne

Rédigé par : HASBI Wissal


Dirigé par : Monsieur
Zakaria FIRANO
Professeur à la faculté des
sciences juridiques,
Économiques et sociales.

Sommaire

Introduction générale

Chapitre 1 : Les spécificités de l’administration


publique au Maroc
Section 1 : Objectifs et missions de l’administration
publique
Section 2 Défis et obligations relevés par
l’administration publique
Section 3 : La modernisation de l’administration
publique

Chapitre 2 : Audit interne


Section 1 : Cadre général de l’audit interne
Section 2 : Démarche de l’audit interne
Section 3 : Audit interne dans l’administration publique

Chapitre 3 : Les risques


Section 1 : Généralités sur les risques
Section 2 : Risques opérationnels
Section 3 : Cartographie de risques comme outils de
maitrise du risque

Chapitre 4 : L’approche par les risques


opérationnels au sein de la Direction régionale
des impôts
Section 1 : Présentation de la Direction Générale des
Impôts
Section 2 : Méthodologie de travail
Section 3 : Conclusion et recommandations

Introduction générale
Les scandales financiers, l’instabilité de
l’environnement, la démultiplication des facteurs de
risques ont fait de ceux-ci une préoccupation
déterminante pour toutes les entités publiques ou privé.
Cette situation faite, que de nos jours, le risque est
devenu l’une des variables principales de la réflexion
stratégique et organisationnelle des dirigeants
désorganisations.
En effet, l’audit interne se propose bien comme un
outil d’investigation permettant de traduire et
d’accompagner la volonté de transparence et d’assister
les membres de l’organisation dans l’exercice efficace
de leurs responsabilités. Ainsi le besoin des dirigeants
de savoir, d’identifier, d’évaluer et de piloter l’ensemble
des risques existants.
Pour répondre à ce besoin, la mise en place des
dispositifs performants la gestion des risques devient
indispensable. Dans cette perspective de recherche
d’outils et de moyens efficaces, et pour atteindre leurs
objectifs que les entreprises et organisations mettent
en place des sections d’audit interne (AI) pour identifier,
évaluer, superviser les risques susceptibles d’affecter
leurs activités afin de proposer des recommandations
qui vont aider à atteindre l’ensemble des objectifs fixés.
L’évaluation de ces dispositifs est assurée par les
auditeurs.
De même la direction régionale des impôts a pour
missions le recouvrement et le contrôle des recettes et
les dépenses publiques, déterminer les bases sur
lesquelles sont prélevés les impôts d’état ainsi que la
taxe professionnelle, la taxe d’habitation et la taxe de
services communaux. Dans ses efforts d’amélioration
de ses services, elle a entrepris la concrétisation du
phénomène de la matérialisation par la mise en place
d’un service de navigation internet aux contribuables.
De par ses nombreuses activités, celle-ci doit faire
face à de nombreux risques surtout opérationnels liés à
la nature des activités de l’entreprise de manière
globale et systématique qui peuvent être un handicap à
la réalisation efficace de ses activités et compromettre
de ce fait l’atteinte de ses objectifs de croissance. La
maitrise des risques opérationnels par la direction
régionale des impôts et l’optimisation d’un service
d’audit interne et de gestion des risques opérationnels.
Donc, On peut dire que l’identification et la
gestion des risques opérationnels doivent découler de
la mise en œuvre d’une politique de gestion efficiente
par la direction en vue de maitriser les risques
opérationnels auxquels elle est confrontée. Cette
analyse nous amène à nous interroger sur un certain
nombre de questions qui sans doute seront d’une aide
capitale pour mener à bien cette étude. Il s’agit de la
question principe En ce qui concerne la question
principale elle s’énonce comme suit : Quelle pertinence
peut représenter les outils de l’audit à savoir la
cartographie de risques pour l’auditeur interne, en
termes de maitrise des risques opérationnels et par là
améliorer la performance de l’administration publique ? 
Les questions spécifiques qui en résultent sont
:
-Quelles sont les risques opérationnels encourus au sein
de la DRI ?
-Comment les représenter sous forme d’une
cartographie des risques ?
Telles sont les questions auxquelles nous
essayerons d’apporter des réponses à travers l’étude
du thème : « Evaluation des risques opérationnels à
l’aide de l’audit interne : élaboration d’une cartographie
des risques, cas de la Di rection Régionale des Impôts »
Pour apporter des éléments de réponse à notre sujet,
notre plan d’approche sera développé autour de quatre
chapitres.
Au prime abord, le premier chapitre aura à
présenter les spécificités de l’administration publique
au Maroc en traitant ses objectifs, missions, défis et
obligations relevés par cette dernière sans oublier de
traiter sa modernisation. Quant au deuxième chapitre, il
sera dédié totalement à l’audit interne en présentant
son cadre général ainsi que sa démarche telle qu’elle
est formulée par l’IFACI. Le troisième chapitre portera
sur les risques encourus par l’administration publique
tout en mettant l’accent sur les risques opérationnels,
et la cartographie comme outils de maitrise. De la
pratique plus que la théorie, le quatrième chapitre,
débutera par une présentation globale de la direction
générale des impôts, suivie d’une étude de cas à
travers laquelle nous allons recueillir les informations
nécessaires afin d’apprécier l’évaluation des risques
opérationnels à l’aide de l’audit interne.