Vous êtes sur la page 1sur 7

CIRA1

: Automatismes

3) Logique séquentielle

1. Définitions .................................................................................................................................................................................................... 2
1.1. Présentation ...................................................................................................................................................................................... 2
1.2. Chronogramme ................................................................................................................................................................................ 2
1.3. Niveau logique vs front ................................................................................................................................................................. 2
2. Les bascules RS (ou SR) .......................................................................................................................................................................... 2
3. Temporisateur ............................................................................................................................................................................................ 3
4. Monostables ................................................................................................................................................................................................ 3
4.1. Monostable non redéclenchable ............................................................................................................................................... 3
4.2. Monostable redéclenchable ........................................................................................................................................................ 4
5. Chronogrammes et équations ............................................................................................................................................................. 4
6. Opérations numériques sur des mots .............................................................................................................................................. 4
6.1. Définition ............................................................................................................................................................................................ 4
6.2. Décalage .............................................................................................................................................................................................. 4
6.3. Rotation ............................................................................................................................................................................................... 5
6.4. Opérations logiques sur des mots ............................................................................................................................................ 5
7. Le compteur ................................................................................................................................................................................................ 5
8. CodeSys et la logique séquentielle ..................................................................................................................................................... 6
8.1. Généralités ......................................................................................................................................................................................... 6
8.2. Fronts ................................................................................................................................................................................................... 6
8.3. Bascules RS et SR ............................................................................................................................................................................. 6
8.4. Temporisations ................................................................................................................................................................................ 6
8.5. Compteurs .......................................................................................................................................................................................... 7
8.6. Générateur de créneaux ............................................................................................................................................................... 7
8.7. Blocs de comparaison .................................................................................................................................................................... 7

1. Définitions

1.1. Présentation
La logique séquentielle, contrairement à la logique combinatoire fait intervenir le temps. La valeur d'une variable
logique à l'instant t+dt dépend de celles qu'avaient les variables logiques à l'instant t.
Exemple : S(t+dt)=a(t)+b(t).S(t) que l’on notera : S = a + b.S
Remarque : On voit alors que S peut dépendre de S…

1.2. Chronogramme
Le chronogramme est une représentation graphique de l'évolution temporelle d'un signal électrique ou logique.
On trouve sur l'axe des abscisses le temps, sur l'axe des ordonnées l'état (0 ou 1) des variables étudiées.

0
0 1 2 3 4 5 temps 6 7 8 9 10

1.3. Niveau logique vs front


Une variable logique s peut avoir deux niveaux ; le niveau logique haut (vrai) et le niveau logique bas (faux).
Quand elle passe du niveau bas vers le niveau haut, elle définit le front montant. Dans le cas contraire, elle définie
le front descendant.

s Front Front
Montant Descendant
0
0 1 2 3 4 5 temps 6 7 8 9 10

Remarque : Le front montant ↑ 𝑎 correspond au front descendant de ↓ 𝑎 et vis-versa.


↑ 𝑎 =↓ 𝑎 et ↓ 𝑎 =↑ 𝑎

2. Les bascules RS (ou SR)


Une bascule est un circuit logique doté d'une sortie et d'une ou plusieurs entrées. Les changements
d'état de la sortie sont déterminés par les signaux appliqués aux entrées. Ce qui différencie les
bascules des circuits logiques combinatoires, c'est que la sortie maintient son état même après
disparition du signal de commande, la bascule a une 'mémoire'. La bascule est l'élément de base de
la logique séquentielle. En effet, en assemblant des bascules, on peut réaliser des compteurs, des
registres, des registres à décalage, des mémoires.
La bascule RS à deux entrées, une pour mettre sa sortie Q à 1 ; S (set) et une pour mettre sa sortie Q
à 0 ; R (reset).

Schématisation Table de Karnaugh Equation de sortie


SR/Q 0 1
S 00 0 1 Set prioritaire : 𝑄 = 𝑆 + 𝑄. 𝑅
Q 01 0 0 Ou : ↑ 𝑄 = 𝑆 et ↓ 𝑄 = 𝑅. 𝑆
R 11 Selon priorité Reset prioritaire : 𝑄 = 𝑆 + 𝑄 . 𝑅
10 1 1 Ou : ↑ 𝑄 = 𝑆. 𝑅 et ↓ 𝑄 = 𝑅

Page 2 sur 7
4des mémoires.
Temporisateurs
La bascule RS à deux entrée, une pour mettre sa sortie Q à un ; S (set), et une pour mettre sa sortie Q
e; R (reset).
temporisateur retarde le front montant d’un signal T d’un temps a et le front descendant du mê
3. Temporisateur
Schématisation
gnal d’un temps :b.
Le temporisateur retarde le front montant d'un signal T d'un temps a et le front descendant du même signal d'un
chématisation :
temps b. S Q
Schématisation Equation de sortie Remarque
a b Q


RT
a b
T Q 𝑄 = 𝑎/𝑇/𝑏
Q̄ 𝑎/𝑇/𝑏 = 𝑏/𝑇/𝑎

Table de vérité :
Le chronogramme sera alors le suivant :
e chronogramme sera alors le suivant R
: S Qn+1
T ⇤ 0 0 Qn
0 1 1
1
1 0 0 ⇥
0 1 1 Interdit temps

Q ⇤ a ⇥ b⇥
3 Monostables
1

Comme son0 nom l’indique ce composant ne connaı̂t qu’un seul état stable. C’est l’état pour temps lequel sa sort
q
Q est à 0 et sa sortie Q̄ à 1. Un front positif ou négatif sur son entrée T peut provoquer l’état instable
dure un temps déterminé t. Il existe des monostables redéclenchables et des non redéclenchables.
Schématisation :
4. Monostables
5 Opérations numériques sur des mots
Comme son nom l’indique ce composant ne connaît qu’un seul état stable. C’est l’état pour lequel sa sortie Q est
1 Q Q déterminé t. Il existe des
à 0. Un front positif sur ⇥
son
⇥T entrée T provoque l’état instable ⇥
qui dure un temps

.1 Définition
monostables redéclenchables et des non redéclenchables. T
Redéclenchable

Equation Non redéclenchable
Q̄ Equation
Un mot, en informatique, est l’unité de base manipulée par un microprocesseur. La taille d’un mot s’expri
1
n bits ou en octets, etMonostable
est souventnon redéclenchable
utilisée pour classerMonostable (8 𝑄bits,
redéclenchable
les microprocesseurs = 𝑄16+ 𝑇bits.
. 𝑡/𝑄 . .). Tou
T Q 𝑄 =↑ 𝑇/𝑡 T Q
hoses égales par ailleurs, un microprocesseur est d’autant plus rapide que ses↑ 𝑄mots sont
= 𝑇 et ↓ 𝑄 =longs,
𝑡/𝑄 car

onnées qu’il traite à chaque opération sont plus longues. (d’après Wikipédia)
3.1 Monostable non redéclenchable
4.1. Monostable non redéclenchable
1 0 0 1 0 0 1 1
Le front deLe front de T déclenche le monostable et la sortie Q passe à 1 pendant une durée t même si l'impulsion est plus
T déclenche le monostable et la sortie Q passe
Mot de 8 bits à 1 pendant une durée t même si l’impulsio
longue. Les fronts de T n'ont aucune influence quand Q et à 1. Le monostable doit revenir dans son état stable
st plus longue. Les fronts de T n’ont aucune influence quand Q et à 1. Le monostable doit revenir da
pour être redéclenché.
on état stable pour être redéclenché.
T ⇤
1

0 temps
Q ⇤ t ⇥
1 4

0 temps


3
Page 3 sur 7
Monostable redéclenchable
4.2. Monostable redéclenchable
Le front de T déclenche le monostable quel que soit la valeur de la sortie Q qui passe ou reste à 1 pendant une
nt dedurée t même si l'impulsion est plus longue.
T déclenche le monostable quelque soit la valeur de la sortie Q qui passe ou reste à 1 pendant
urée t même si l’impulsion est plus longue.
T⇤
1

0 temps
Q⇤ t ⇥
t ⇥
1

0 temps

5. Chronogrammes et équations
Temporisateurs
SCIRA
CIRA Chap. IIIIII: Logique
: Logiqueséquentielle
Chap.Front retardée séquentiell
Retard travail Retard repos Monostable
Q=t/I
mporisateur retarde le front montantQ=I/t
d’un signal T d’unQ=↑I/t
temps a et le frontQ=↓(↑I/t)
descendant du même
d’un temps b.
I
Masquage I I I
2matisation
Masquage :
pérateurs
opérateurslogiques
logiques(NON,
(NON,ET, ET,OU,
OU,OU OUexclusif)
exclusif)que
quenous
nousavons
avonsvuvuprécédemment,
précédemment,peuvent
peuventêtre
êtr
qué
liquésurQ unun
sur mot,
mot,bitbitpar
parbit.
bit.Q a bQ Q Q
mple t t ⇥⇥ t t
emple: : T


1 1 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0Monostable
1111 Monostable +
Temporisation
hronogramme sera alors le suivant : ETET redéclenchable Front descendant

T ⇤ 0000000011111111
==
1
6. Opérations numériques sur des mots 0000000000001111 ⇥
0 temps
6.1. Définition
pe dedefonction
type fonctionestesttrès
trèsutilisé
utilisépour
pourmasquer
masquerune unepartie
partied’un
d’unmot.
mot.Dans
Dansl’exemple
l’exempleci-dessus,
ci-dessus,lesles4 4bits
bit
poidsUn mot, en informatique, est l’unité de base manipulée par un microprocesseur. La taille d’un mot s’exprime en
ids forts
fortssont
sontmasqués.
masqués.
Q a ⇥ b⇥
bits ou en octets et est souvent utilisée pour classer les microprocesseurs (8 bits, 16 bits…). Toutes choses égales
arque : :⇤
marque
par ailleurs, un microprocesseur est d’autant plus rapide que ses mots sont longs, car les données qu’il traite à
K)K) 1 KK== MM , cette
, cetteégalité
égalitépermet
permetdedefaire
faireduducodage
chaque opération sont plus longues. (D’après Wikipédia) codagededemots
motsavecavecuneuneclef
clefprivée
privéeK.K.

0 1 1 0 0 0 1 0 1
temps
Mot de 8 bits
3 Décalage
Décalage
6.2. Décalage
´calage consiste
consisteà àdécaler
décalerleslesbits
bitsd’un
d’unmot
motsoit
soitvers
verslaladroite,
droite,soit
soitvers
verslalagauche
gaucheetetdederemplacer
remplacerla l
Le décalage consiste à décaler les bits d'un mot soit vers la droite, soit vers la gauche et de remplacer la place
décalage
Opérations numériques
vacante par un bit à 0 ou 1.
cevacante
vacanteparparununbitbità à0 0ouou1.1.
sur des mots
Décalage vers la droite Décalage vers la gauche
Définition ⇥⇥ ⇥⇥ ⇥⇥
1 1ouou0 0 ⇥⇥est l’unité de base manipulée
ot, en informatique,
⇥⇥
par un microprocesseur. La taille1 d’un
1ouou0 mot
0 s’exprime
⇥⇥ ⇥⇥ ⇥⇥ ⇥⇥
s ou en octets,Décalage
etDécalage
est souvent utilisée
pour classer les microprocesseurs (8 bits, 16 bits. . .). Toutes
vers la
vers droite
la droite Décalage vers
Décalage la
vers gauche
la gauche
s égales par ailleurs, un microprocesseur est d’autant plus rapide que ses mots sont longs, car les
es qu’il traite à chaque opération sont plus longues. (d’après Wikipédia)
Page 4 sur 7
4 Rotation
Rotation 1 0 0 1 0 0 1 1
Mot de 8 bits
tion
tation
t est
uneune
permutation
permutation
6.3. Rotation
circulaire
circulaire bit bit
à bit d’un
à bit mot.
d’un mot.CetteCetterotation
rotation se fait soitsoit
se fait versvel
che. La rotation est une permutation circulaire bit à bit d'un mot. Cette rotation se fait soit vers la droite, soit vers la
gauche.
Rotation vers la droite Rotation vers la gauche
⇥ ⇥
⇥ ⇥⇥ ⇥⇥ ⇥
⇥ ⇥ ⇥ ⇥
⇥ ⇥⇥ ⇥⇥ ⇥⇥ ⇥

Rotation versvers
Rotation la droite
la droite Rotation versvers
Rotation la gauche
la gauche
6.4. Opérations logiques sur des mots
Les opérateurs logiques (NON, ET, OU, OU exclusif) que nous avons vu précédemment, peuvent être appliqué sur
un mot, bit par bit.
Exemple :
1 1 0 0 0 1 0 1
ET
0 0 0 0 1 1 1 1
=
0 0 0 0 0 1 0 1

Ce type de fonction est très utilisé pour masquer une partie d'un mot. Dans l'exemple ci-dessus, les 4 bits de poids
forts sont masqués.
Remarque : (M⊕K)⊕K=M, cette égalité permet de faire du codage de mot avec une clef privé K.
BTS CIRA Chap. III : Logique séquentielle

7.
5.5Le compteur
Compteur
Un compteur est un ensemble de n bascules interconnectées par des portes logiques. Il peut donc mémoriser des
Un compteur est un ensemble de n bascules interconnectées par des portes logiques. Il peux donc mémoriser
entiers codés en binaire naturel sur n bits. Il est généralement muni :
des entiers codés en binaire naturel sur n bits. Il est généralement muni :
• D’une entrée RAZ pour le mettre à 0 ;
– d’une entrée RAZ pour le mettre à 0 ;
• D’une entrée CU, pour incrémenter le compteur ;
– d’une entrée CU, pour incréménter le compteur ;
• D’une entrée CD pour le décrémenter ;
– d’une entrée CD pour le décrémenter ;
• D’une mémoire pour mémoriser la présélection CP ;
– d’une mémoire pour mémoriser la présélection CP ;
• D’une sortie débordement décomptage E ;
– d’une sortie débordement décomptage E ;
• D’une sortie présélection atteinte D ;
5 5
– d’une sortie présélection atteinte D ;
• D’une sortie débordement comptage F.
– d’une sortie débordement comptage F.
Exemple de schématisation :
Schématisation :



RAZ E
CP


CU D



CD F

Page 5 sur 7
8. CodeSys et la logique séquentielle

8.1. Généralités
Vous devez fournir un nom (placé au-dessus) pour tous les composants de logique combinatoire que vous utilisez.
Vous pourrez utiliser toutes les entrées/sorties des composants en utilisant leur nom, soit
NOM_DU_COMPOSANT.NOM_DE_LA_SORTIE.

8.2. Fronts
Front montant - R_TRIG Front descendant - F_TRIG


Entrée Sortie
CLK BOOL Q BOOL

8.3. Bascules RS et SR
Bascule SR - Set prioritaire Bascule RS - Reset prioritaire


Entrées Sortie
SET1 BOOL Q1 BOOL
RESET BOOL
SET BOOL

8.4. Temporisations
Travail - TON Repos - TOF Monostable - TP


Entrées Sorties
IN BOOL Q BOOL
PT TIME T#5s ET TIME

Page 6 sur 7
8.5. Compteurs
Incrémente - CTU Décrémente - CTD Incrémente et décrémente CTUD



Entrées Sorties
CU BOOL Si ↑CU : CV=CV+1 Q (CTU) BOOL True si CV ≥ PV

CD BOOL Si ↑CD : CV=CV-1 Q (CTD) BOOL True si CV = PV


RESET BOOL Si True : CV=0 QU BOOL True si CV ≥ PV
LOAD BOOL Si True : CV=PV QD BOOL True si CV = 0
PV WORD CV WORD

8.6. Générateur de créneaux

Le bloc fonctionnel BLINK (dans la bibliothèque IO_IPC/util.lib) génère un signal créneaux. Si la valeur TRUE est
affectée à l'entrée ENABLE, alors BLINK est activé, ce qui signifie que la valeur TRUE sera affectée à la sortie
pendant la durée TIMEHIGH et ensuite la valeur FALSE sera affectée à la sortie pendant la durée TIMELOW.

Entrées Sorties
ENABLE BOOL Active le bloc OUT BOOL
TIMELOW TIME Durée de la partie à 0
TIMEHIGH TIME Durée de la partie à 1

8.7. Blocs de comparaison


On peut être amené à comparer deux nombres pour satisfaire au cahier des charges. Il suffit alors d'écrire une
condition dans un bloc Entrée.
Exemple :
• Vrai si la valeur (CV) du compteur C1 est égale à 2 ;
C1.CV=2
• Faux si la valeur (CV) du compteur C1 n'est pas égale à 2.
• Vrai si la valeur (CV) du compteur C1 est supérieure à 2 ;
C1.CV>2
• Faux si la valeur (CV) du compteur C1 n'est pas supérieure à 2.


Page 7 sur 7

Vous aimerez peut-être aussi