Vous êtes sur la page 1sur 40

Sommaire

Introduction

I-Géotextile .......................................................................................................................................................... 4
1-Définition .............................................................................................................................................. 4
2-Types .................................................................................................................................................... 4
3-Fonctions .............................................................................................................................................. 6
4-Domaines d’utilisations ...................................................................................................................... 10
5-Comment choisir un géotextile ? ...................................................................................................... 15
6-Application : Dispositif anti remonté de fissures .............................................................................. 16

II-Géomembrane................................................................................................................................................ 18
1-Définition ............................................................................................................................................ 18
2-Types .................................................................................................................................................. 19
3-Quesque la géomembrane doit supporter ? ...................................................................................... 23

4-Dispositif d’étanchéité de la géomembrane ...................................................................................... 24


5-Méthode géneral de la construction ................................................................................................. 26
6-Applications ...................................................................................................................................... 29
Conclusion : Récapitulation ........................................................................................................................

Année universitaire 2014/2015 Page 2


Introduction :
Depuis plusieurs dizaines d’années, avec les problématiques d’aménagement, de
nouveaux matériaux dits géosynthétiques sont apparus : géotextiles et géomembranes. Ces
matériaux sont mis en œuvre dans de nombreux ouvrages : infrastructures de transport,
aménagements hydrauliques, bassins de rétention d’effluents industriels et agricoles

La connaissance des propriétés de ces géosynthétiques permet à l'ingénieur de


suivre sa philosophie rationnelle de dimensionnement et de sélectionner le type de
géosynthétique à prescrire.

Année universitaire 2014/2015 Page 3


1-Définition :
Les géotextiles appartiennent à la famille des Géosynthétiques.
Ils sont définis comme des produits textiles à base de fibres polymères
Sous forme de nappes, de bandes ou de structures tridimensionnelles :
 Souples.
 Filtrantes.
 Perméables.
 Résistantes.
 D’épaisseur généralement entre 0,2 et 5 mm.

2-Types des géotextiles:


Les types des géotextiles sont au nombre de trois :

Tissé :

Un géotextile tissé est une nappe de textile produite avec les techniques
classiques de tissage, c’est-à-dire par entrelacement de deux fils ou filament, de
plusieurs faisceaux de fibres, bandelettes ou d’autres composants. Les fils utilisés pour
la fabrication des tissés peuvent être :

a) tissé de monofilament.

b) tissé de multifilament .

c) tissé de monofilament et multifilament .

d) tissé de bandelettes.

Année universitaire 2014/2015 Page 4


Non tissé :

Un géotextile non tissé est une nappe de textile obtenue par mise en place,
généralement au hasard , de fibres ou de fils liés entre eux par trois types de
technique: liaison mécanique ,liaison chimique ou liaison thermique

Tricoté:

Année universitaire 2014/2015 Page 5


Un géotextile tricoté est obtenu par assemblage de deux nappes de fils parallèles au
moyen d’un fil de liaison, de façon à obtenir la répartition géométrique désirée.

On peut trouver les tricotés sous forme de panneau ou de tube, cette dernière
présentation étant très utile pour le revêtement ou l’enrobage d’éléments tels que celui
des tuyaux drainants.

Ils sont utilisés généralement pour remplacer les filtres d’enrobage, souvent
confectionné en matière végétale.

3-Fonctions des géotextiles :


Il existe 6 fonctions élémentaires des géotextiles :

 La séparation.
 La filtration.
 Le drainage.
 La protection.
 Le renforcement.
 La réduction des contraintes ou bien la lutte contre l’érosion (étanchéité, anti-
fissuration).

Année universitaire 2014/2015 Page 6


Séparation :

Un Géotextile solide et souple est mis en place entre les différentes couches de la
construction afin d’éviter la migration et le mélange des matériaux tout en laissant la
libre circulation de l’eau.

Ceci:

 Augmente la portance

 Assure une stabilité à long terme des couches de fondation.

Filtration:

L’ouverture de filtration caractéristique des Géotextiles est conçue pour retenir les
particules tout en laissant la libre circulation de l’eau et en permettant la séparation
entre deux couches sous intense activité hydraulique.

La migration des couches permet de :

 Réduire la portance du système.

 Préserver l’écoulement d’eau avec un minimum de perte de pression.

Année universitaire 2014/2015 Page 7


Drainage:

 Les caractéristiques hydrauliques des Géotextiles sont conçues pour évacuer


l’excès d’eau de la construction – non en passant à travers le géotextile – mais
en s’écoulant dans le plan du géotextile pour être guidé vers l’extérieur de la
construction.

 L’utilisation d’un géotextile de drainage assure un drainage continu des fluides


avec un minimum de perte de pression.

Protection :

Quand il est mis en place entre des matériaux de confinement et d’autres couches, le
géotextile résiste et répartit toute pression localisée en provenance de la couche
supérieure permettant ainsi que le matériau protégé ne soit pas soumis à des
contraintes telles qu’il y ait risque de rupture.

Année universitaire 2014/2015 Page 8


Renforcement:

Les caractéristiques mécaniques et hydrauliques des Géotextiles (tissés et géogrilles)


en font le produit idéal pour le renforcement de talus et autres travaux de terrassement.

Le renforcement nécessitant le choix correct du géotextile permettra d'éviter


l'effondrement des travaux de Terrassement ou murs verticaux et des talus très pentus.

Réduction des contraintes

La nappe de renforcement utilisée pour réduire les contraintes est idéale aussi bien
dans la construction que dans l’entretien de chaussées car elle absorbe les mouvements
différentiels des couches de la chaussée, évitant les fissures de réflexion. La nappe de
renforcement, saturée de bitume, forme également une couche intercalaire
imperméable, protégeant le sous-sol contre la pénétration de l’eau et par conséquent
contre une perte de la portance.

Année universitaire 2014/2015 Page 9


4-domaines d’utilisation du géotextile :
• On recense plusieurs dizaines de domaines d’utilisation des géotextiles, de la
géotechnique routière aux ouvrages hydrauliques en passant par la stabilisation
des sols.

Les géotextiles sont utilisés dans :

 Les travaux routiers.


 Les travaux de construction.
 Les terrassements.
 Drainage et filtration.
 Les travaux hydrauliques.

Les centres d’enfouissement techniques.

Les travaux routiers :

Voies permanentes

Les Géotextiles en séparant les différentes couches de matériaux, stabilisent les


chaussées qui sont conçues pour résister aux contraintes dynamiques et statiques.

Aéroports

Dans les ouvrages où la surface est soumise à de très fortes sollicitations, les
Géotextiles stabilisent les fondations leur permettant ainsi de résister aux charges
dynamiques.

Année universitaire 2014/2015 Page 10


Voies ferrées

La rapidité et le poids sans cesse croissants des trains soumettent la couche de base à
des sollicitations extrêmement importantes. Les Géotextiles stabilisent les fondations
leur permettant ainsi de résister aux charges dynamiques.

Les travaux de construction :

Fondation

Quand ils sont placés sous les fondations, les Géotextiles remplacent la couche anti
contaminante. C’est simple, efficace et économique.

Dalles en béton

Au-dessous des dalles en béton, le Géotextile perméable protège la couche drainante


contre la contamination du béton et du sous-sol.

Toits de terrasse de jardin

Les Géotextiles sont utilisés comme couche de séparation, de protection mécanique


des membranes du toit ainsi que comme filtre pour protéger toute couche drainante.

Année universitaire 2014/2015 Page 11


Les terrassements :

Chaussée

La nappe saturée de bitume absorbe les contraintes des fissures ou des joints de
l’ancienne chaussée,

Aires de sport

Le gazon, les cendrées et pistes/terrains gravillonnés sont stabilisés au moyen des


Géotextiles grâce à un drainage efficace qui assure une surface plane.

Talus

Grâce à la mise en place des Géotextiles sous la couche de couverture, le talus


pourra résister aux eaux souterraines, eaux de pluie et de fonte qui, autrement,
lessiveraient les fines particules.

Drainage et filtration :

Drains enrobés
Les Géotextiles perméables enveloppent les tuyaux et assurent par là-même un
système de drainage efficace et de longue durée sans risque de colmatage.

Année universitaire 2014/2015 Page 12


Tranchées drainantes
Les Géotextiles protègent le système de drainage en empêchant la migration des fines.

Drains de construction
Dans la réalisation de fondations et de murs de soubassement, les Géotextiles assurent
un drainage périphérique propre et efficace, ce qui permet d’éviter, par ex., des
détériorations dues à l’humidité.

Les travaux hydrauliques :

Protection des côtes

Les Géotextiles protègent la ligne de côte. En effet, en raison de leur souplesse et de


leur perméabilité, ils résistent à l’emprise des vagues et des courants et évitent ainsi
l’érosion et le lessivage des fines.

Année universitaire 2014/2015 Page 13


Construction de ports

Placés derrière le mur de soutènement, les Géotextiles assurent la propreté à la couche


drainante, ce qui réduit la pression hydraulique sur le mur.

Placés devant le mur de soutènement, les Géotextiles empêchent l’affouillement du lit


de la mer.

Lacs artificiels

Les Géotextiles protègent la membrane imperméable contre la perforation.

Les centres d’enfouissement techniques :

Bassins de purification biologique :

Les Géotextiles disposés de part et d’autre de la membrane, protègent celle-ci contre la


perforation.

Année universitaire 2014/2015 Page 14


Couches de surface

Dans les sites de stockage de déchets sous surveillance, les Géotextiles disposés de
part et d’autre des membranes protègent celles-ci contre la perforation. De plus, les
Géotextiles jouent le rôle de filtre afin de protéger les couches drainantes.

Couches de fond

Comme décrits ci-dessous, les Géotextiles disposés de part et d’autre des membranes,
protègent celles-ci contre la perforation.

5-Comment choisir un géotextile ?


 Le choix de votre géotextile va dépendre surtout de l’utilisation que vous
souhaitez en faire et de la surface dont vous avez besoin.

Pour les petites surfaces :

Ils se présentent sous forme de rouleaux de 1 mètre de largeur sur 25 mètres ou


2 mètres sur 50 mètres pour les utilisations de protection, de drainage ou de
séparation sur des petites largeurs comme les allées de jardins. Ces petits
rouleaux se transportent facilement par la poste ou par transporteur.

Pour les grandes surfaces :

Pour les grandes surfaces, entrées de garages ou de parkings, il est conseillé de


choisir des rouleaux de grande largeur car les lès ne se posent pas bord à bord, il
faut prévoir un recouvrement de 20 à 40 centimètres à chaque changement de
rouleau alors plus il y a de lès, plus il y a de perte !

Année universitaire 2014/2015 Page 15


Les géotextiles sont aussi conditionnés en largeur de 2,50 mètres, 4 et
même 5,40 mètres, mais il faut savoir que plus le rouleau est large plus il
est difficile à transporter et donc plus cher !

6-Application : Dispositif anti remonté de fissures :

 Sans la nappe les fissures de réflexion se créent sur les 2 couches solidaires. Les
eaux de ruissèlement peuvent facilement éroder les couches support de la

chaussée.

 La nappe absorbe les mouvements différentiels de dilatation à l’interface des


couches d’enrobé. Cette nappe saturée de bitume est par nature étanche et
empêche la pénétration des eaux de ruissellement

Année universitaire 2014/2015 Page 16


Mise en œuvre :

Année universitaire 2014/2015 Page 17


1-Définition :
Les géomembranes sont des produits adaptés au génie civil, minces, souples,
continus, étanches aux liquides mêmes sous des sollicitations de service. Elles sont:

 Manufacturées, avec une épaisseur minimale de 1 mm et conditionnées en


rouleau de largeur supérieure à 1,5 m.

 Généralement utilisées pour remédier aux pertes d'eau par infiltration, ou pour
éviter la migration de polluants dans le sol.

 Utilisées en : bâtiment, agriculture, environnement, et industrie.

2-L’intérêt des géomembrane :


Elles offrent un niveau d’étanchéité bien supérieur à celui des solutions
traditionnelles du type argile, béton de ciment ou béton bitumineux.

Leur mise en œuvre est facile, rapide et ne nécessite pas de matériel lourd.

Elles permettent d’étancher efficacement les parties d’ouvrages difficilement


accessibles (voiles verticaux, intrados de voute en tunnels),

Ce sont des produits techniquement fiables, qui sont contrôlés à la sortie de la


chaine de fabrication.

Elles possèdent des performances mécaniques leurs permettant de résister


dans la mesure de leurs limites aux sollicitations mécaniques liées à la mise
en œuvre et à l’exploitation de l’ouvrage,

Elles possèdent une durabilité fonctionnelle éprouvée,

Année universitaire 2014/2015 Page 18


3-Les types :

 Applications:
o Toutes les applications exceptées les applications en
décharge (casiers et bassins de lixiviats) ainsi que les
stockages chimiques pollués très contraignant en
fonction du pH, de la température et des concentrations.
 Constitutions:
o Famille des polymères: Plastomères
o Géomembrane homogène obtenue par extrusion ou
soufflage
o Mono composant moléculaire homogène
o Produit de "nouvelle génération" associant la souplesse
et la faible résistance chimique du PVC à la rigidité et
l'exceptionnelle résistance chimique du PEHD
 Fabrications:
Géomembrane
o Epaisseur courante 1 et 1.5 mm
Polypropylène
o Rouleaux standard de 5 à 6 m et d'un poids d'environ

(PP - F) 1000 kg
o Densité 900 g/m²
 Assemblage:
o Par thermosoudures, soudure double canal avec
possibilité de contrôle par injection d'air
 Points forts:
o Souplesse et adaptabilité au support
o Préfabrication possible
o Ne contient pas de plastifiant
o Faible coefficient de dilatation thermique
 Points faibles:
o Résistance chimique limitée en milieu industriel
o Oxydation superficielle en cas de stockage prolongé
avant son application sur chantier

 Applications:
o Le produit par excellence résistant à toutes les
agressions chimiques liquides ou solides
Géomembrane o Protection de l'environnement et particulièrement en
Polyéthylene
dépollution et décharges
 Constitutions:
(PEHD)
o Famille des polymères: Plastomères
o Géomembrane homogène obtenue par extrusion ou
soufflage

Année universitaire 2014/2015 Page 19


Structure mono composant semi-cristalline qui lui
o
impose par rapport aux résistances à la traction, au
poinçonnement et au seuil d'écoulement, une certaine
limite à ne pas dépasser sous peine de déformations
irréversibles
 Fabrications:
o Épaisseur courante 1.5 et 2.0 mm
o Présentation d'aspect lisse, texturé ou structurée
o Rouleaux supérieurs à 5 m avec un standard entre 5 et
9.4 m, d'un poids d'environ 1500 kg
o Densité 950 g/m²
 Assemblage:
o Soudure double canal avec possibilité de contrôle par
injection d'air ou par extrusion par apport de manière
aux points singuliers
 Points forts:
o Très grande résistance chimique
o Rapidité de mise en œuvre grâce à la grande largeur des
rouleaux
o Meilleur rapport qualité prix pour les grandes surfaces
 Points faibles:
o Rigidité du produit et donc difficulté de mise en œuvre
pour des formes complexes ou de petites surfaces
o Coefficient de dilatation thermique très important

 Applications:
o En eau claire ou légèrement chargée ou polluée et
réservée généralement aux petits bassins de forme libre
 Constitutions:
o Famille des polymères: Plastomères
o Géomembrane homogène obtenue par calandrage
o Matériau multi-composants chargé en plastifiant pour le
rendre souple
 Fabrications:
Géomembrane o Épaisseur couramment utilisé 1 et 1.5 mm
o Rouleaux de 2 m et d'un poids inférieur à 500 kg
(PVC - P) o Densité 1200 g/m²
 Assemblage:
o Par thermosoudures, simple soudure (manuel) ou par
soudure double canal (machine) avec possibilité de
contrôle par injection d'air
o Pré fabrication en atelier
 Points forts:
o Souplesse et possibilité de réaliser des ouvrages
maçonnés (bétons enterrés ou à ciel ouvert)
o Possibilité de préfabrication en nappes de grande

Année universitaire 2014/2015 Page 20


dimension
 Points faibles:
o Faible résistance chimique
o Nombreuses soudures liées à la faible largeur des
rouleaux de 2 m
o Fragilisation par migration dans le temps des
plastifiants sous l'effet d'agression chimique ou des UV

 Applications:
o Bassins décoratifs ou de rétentions d'eau claire ou
légèrement chargée
 Constitutions:
o Famille des polymères: Elastomères
o Géomembrane élastomère (caoutchouc) souple sans
plastifiants
 Fabrications:
o Épaisseur de 1.14 et 1.52 mm
o Rouleaux de 3 à 15 m et d'un poids inférieur à 500 kg
o Densité 1250 g/m²
 Assemblage:
Géomembrane
o Par vulcanisation à froid: en partie courante et points

(EPDM) singuliers
o Pré fabrication en atelier
 Points forts:
o Souplesse et adaptabilité au support
o Technique très adaptée pour la préfabrication de
grandes nappes
 Points faibles:
o Faible résistance chimique: incompatibilité avec le
stockage même dilués d'hydrocarbures ou de lixiviats
o Impossibilité de contrôle des soudures par injection d'air
o Le joint n'acquiert des caractéristiques mécaniques que
plusieurs jours après la vulcanisation

 Applications:
o Utilisation en ouvrages hydrauliques ou sous protection
lourde
 Constitutions:
o Géomembranes manufacturées à base de bitume oxydé
Géomembrane
(sans apport de polymères) ou élastomère (SBS avec
Bitumineuse
ajout d'élastomère) renforcé par une armature en
polyester
 Fabrications:
o Epaisseur courante 3 et 4 mm
o Rouleaux 2 et 4m et d'un poids de 1500 kg

Année universitaire 2014/2015 Page 21


Densité 4000 g/m²
o
 Assemblage:
o Réalisations "tout temps" en parties courantes et aux
points singuliers par soudure à la flamme
 Points forts:
o Soudure à la flamme simple à réaliser et à réparer, peu
sensible aux conditions climatiques lors de la pose
o Très bonne résistance au poinçonnement de par son
épaisseur et sa matière
o Remarquable adaptation de par son point de fusion et
son homogénéité avec les enrobés à chaud
 Points faibles:
o Poids élevé nécessitant des moyens lourds de mise en
œuvre
o Prix élevé malgré la possibilité d'économiser sur les
géotextiles de protection

Année universitaire 2014/2015 Page 22


4-Quesque la géomembrane doit supporter?

Année universitaire 2014/2015 Page 23


5-Le Dispositif d'Etanchéité par Géomembrane :

Année universitaire 2014/2015 Page 24


Année universitaire 2014/2015 Page 25
6-Méthodes générales de construction :
Le soudage manuel ou mécanisé:

La soudure de la géomembrane synthétique est généralement effectuée à l'air chaud,


manuellement ou par mécanisation.

Le soudage manuel est réalisé aux extrémités des raccords entre les membranes. Le matériel
consiste en : un bec de soudure et des rouleaux de marouflage.

On introduit le bec de soudure entre les deux membranes et on réalise un marouflage pour
assurer la bonne cohésion des membranes. La qualité de la soudure dépend de nombreux
facteurs : température, vitesse, marouflage, attention de l'opérateur... C'est pourquoi il est
conseillé d'utiliser la mécanisation.

Dans le cadre du Génie Civil, les soudures à double piste sont utilisées. Des appareils
à cônes chauffants ou à buses à air chaud réalisent ce type de soudures.

Soudure manuelle

Soudure automatique avec la Saldamax Deux Mille

Année universitaire 2014/2015 Page 26


Contrôles d'étanchéité :
Examen visuel : Il permet la mise en évidence de défauts de soudage tels que : des
plis, des bulles, des cloques, des soudures partielles, des brûlures excessives, des
largeurs de soudure insuffisantes...

Pointe sèche : Ce test consiste à faire passer une pointe métallique émoussée le long
de la soudure, en appliquant une pression afin de la faire rentrer entre les membranes
en cas de manque d'adhérence. Ce contrôle n'est pas suffisant pour garantir l'étanchéité
effective de la membrane.

Test à la pointe sèche

Cloche à vide : L'essai de dépressurisation teste l'étanchéité des points triples


(recouvrement maximaux). Il est réalisé par la mise en dépression d'une cloche à vide
placée sur le point triple qui a été préalablement recouvert d'une solution savonneuse.
Si l'étanchéité est défectueuse, des bulles vont signaler la position du défaut.

Test à la cloche à vide

Année universitaire 2014/2015 Page 27


Mise en pression des doubles soudures : Cet essai permet de tester l'efficacité de la
double soudure, en mettant sous pression le canal central. L'essai consiste à introduire
une aiguille à l'intérieur du canal, reliée à un manomètre puis une pompe à air. Les
extrémités de la soudure sont fermées mécaniquement par des pinces. On injecte une
pression de deux bars à l'intérieur du canal, pendant une dizaine de minutes. Si la
pression mesurée par le manomètre diminue c'est qu'il y a un défaut d'étanchéité. La
qualité de la soudure est ainsi vérifiée sur toute sa longueur.

Contrôle de soudure : Un essai de traction ou de pelage est un test destructif. Un


gousset d'une section de 1 cm environ est découpé sur la ligne de soudure, dans le sens
transversal. Puis un test de traction est effectué sur les deux extrémités du gousset pour
réaliser le test. La rupture doit toujours se produire en dehors de la soudure.

Contrôle de soudure

Année universitaire 2014/2015 Page 28


Application :

Schémas des applications en génie civil :


Canaux :

Année universitaire 2014/2015 Page 29


barrages :

Année universitaire 2014/2015 Page 30


Les bassins et Réservoirs d’eau :

Année universitaire 2014/2015 Page 31


Année universitaire 2014/2015 Page 32
Applications ferroviaires :

Année universitaire 2014/2015 Page 33


Applications routiers :

Année universitaire 2014/2015 Page 34


Ouvrages souterrains (tunnels) :

Année universitaire 2014/2015 Page 35


Schémas des applications en génie de l’environnement :
Bassins de rétention des effluents industriels :

Année universitaire 2014/2015 Page 36


Centres de confinement des déchets:

Année universitaire 2014/2015 Page 37


Stockage des déjections animales :

Année universitaire 2014/2015 Page 38


Année universitaire 2014/2015 Page 39
Année universitaire 2014/2015 Page 40