Vous êtes sur la page 1sur 8

CARTE MENTALE P.

238

EXERCICES LIVRES

 8 à 12 p.239
 22/23/24/27/29/30/31 p.243
 44/45/56/57/58/61 p.247
 73/74/75 p.249
 88 p 251

Corrigé exercice 8 :

En effet, comme ce sont des vecteurs orthogonaux, .

Réponse : c.

Corrigé exercice 9 :
par bilinéarité du produit scalaire.

Réponse : b.

Corrigé exercice 10 :
On fait le calcul : .

Réponse : c.

Corrigé exercice 11 :

On fait le calcul : .
On en déduit que les droites et sont perpendiculaires.

Réponse : c.

Corrigé exercice 12 :

Connaissant le vecteur normal , on sait qu’une équation de la droite est de la forme : . De plus, comme
est sur la droite, on sait que , donc , donc , donc .
Une équation est donc , ce qui est équivalent à .

Réponse : b.

Corrigé exercice 22 :

Une droite dont une équation cartésienne s’écrit admet pour vecteur normal tout vecteur colinéaire au
vecteur de coordonnées .

1. et ou tout vecteur de la forme .

2. et ou tout vecteur de la forme .

3. et ou tout vecteur de la forme .

4. et ou tout vecteur de la forme .


Exercices

Corrigé exercice 23 :

1.

2.

3.

Corrigé exercice 24 :

1.
2.

3.

Corrigé exercice 27 :

1.

2. .

3.

Corrigé exercice 29 :
1. par projection orthogonale du point sur le segment .

2. par projection orthogonale du point sur le segment .


3.
4.
5. par projection orthogonale du point sur le segment .

6.
7.
Corrigé exercice 30 :
On calcule le produit scalaire

Le produit scalaire étant nul, les droites et sont perpendiculaires.

Corrigé exercice 31 :

1. Comme est un vecteur normal de la droite , une équation cartésienne est de la forme
. Or, le point appartient à la droite , donc , donc
, donc . Une équation de la droite est donc .

2. Comme est un vecteur normal de la droite , une équation cartésienne est de la forme

. Or, le point appartient à la droite , donc , donc

donc . Une équation de la droite est donc .

3. Comme est un vecteur normal de la droite , une équation cartésienne est de la forme .
Or, le point appartient à la droite , donc , donc , donc . Une
équation de la droite est donc , ce qui équivaut à .

4. Comme est un vecteur normal de la droite , une équation cartésienne est de la forme . Or, le
point appartient à la droite , donc , donc , donc . Une équation de la droite est
donc soit : la droite est parallèle à l’axe des abscisses, ce que l’on pouvait deviner car ses
vecteurs normaux sont colinéaires au vecteur directeur de l’axe des ordonnées.

Corrigé exercice 44 :

1. est un triangle équilatéral, donc . Alors

.
2. étant le pied de la hauteur issue de dans le triangle équilatéral , il est également le milieu du segment , donc
cm.

De plus, la symétrie du produit scalaire implique que et comme , on obtient

(Ou bien en utilisant le projeté orthogonal).


3. La droite est également la bissectrice du sommet du triangle , donc . Pour trouver la longueur
du segment , on utilise le théorème de Pythagore dans le triangle rectangle :
, donc et enfin cm. On obtient alors :

Corrigé exercice 45 :
Plusieurs méthodes sont évidemment possibles !
1. par projection orthogonale du point sur le segment .
2. par projection orthogonale du point sur le segment .
3. car est un rectangle.
4. Pour déterminer le produit scalaire , on peut par exemple se placer dans le repère orthonormé

. Alors, les coordonnées du point sont , celles de sont et celles de


sont . On calcule alors les coordonnées des vecteurs et afin d’utiliser la formule du produit

scalaire dans un repère : et .

Enfin, .

5. Méthode 1 : Pareillement, les coordonnées du point sont , donc et

.
Méthode 2 : On décompose les vecteurs avec la relation de Chasles :

Corrigé exercice 56 :

1. On calcule les coordonnées des vecteurs , et : , donc ;

, donc ; , donc .
On calcule les trois produits scalaires des côtés du triangle :

; ;

.
On en déduit que le triangle est rectangle en .
2. Méthode 1 : Les diagonales du rectangle sont et . Comme un rectangle est un parallélogramme,

les diagonales ont le même milieu de coordonnées : , donc ,

donc . Or on sait que , donc . Alors

et , donc et .
Les coordonnées du point tel que le quadrilatère soit un rectangle sont donc .

Méthode 2 : Comme est un parallélogramme, , or , donc . Comme


et , on en déduit que et
.
Les coordonnées du point tel que le quadrilatère soit un rectangle sont donc .

Corrigé exercice 57 :
On va calculer les produits scalaires , et .

On a , donc ,

, donc ,

, donc et

, donc .

, donc les vecteurs et sont orthogonaux, donc est


sur la hauteur issue de dans le triangle .

, donc les vecteurs et sont orthogonaux, donc est


sur la hauteur issue de dans le triangle .

, donc les vecteurs et ne sont pas orthogonaux, donc


n’est pas sur la hauteur issue de dans le triangle .

Corrigé exercice 58 :

1. Comme le point appartient à la droite , on sait que , donc .


2. est le projeté orthogonal du point sur la droite , ce qui implique que le vecteur est orthogonal à tout
vecteur directeur de la droite .

On note un vecteur directeur de : alors et . Ainsi :

Ce produit scalaire étant nul, on résout l’équation et on obtient .

3. Ainsi donc les coordonnées de sont .


4. étant le projeté orthogonal de sur alors la distance de à est définie par la longueur . On a :
, donc .

Corrigé exercice 61 :
1. Cet algorithme vérifie si deux droites sont perpendiculaires ou non : les variables , , et correspondent aux

coordonnées des vecteurs directeurs des droites : et et à leur produit scalaire. Si leur produit
scalaire est nul, les droites sont perpendiculaires, donc l’algorithme retourne VRAI, sinon il retourne FAUX.
2. Soient et des équations cartésiennes de deux droites. La condition
nécessaire et suffisante pour que les deux droites soient perpendiculaires est que . En effet, les

vecteurs directeurs associés aux deux droites sont pour la première et pour la deuxième.
Si les deux droites sont perpendiculaires, alors leurs vecteurs directeurs sont orthogonaux et leur produit scalaire
est nul. Or leur produit scalaire vaut , donc .
Réciproquement, si , comme il s’agit du produit scalaire des vecteurs directeurs des deux droites,
cela implique directement que les deux droites sont perpendiculaires.

Corrigé exercice 73 :

1. Comme est un vecteur directeur de la droite , il est un vecteur normal à la droite . Une équation
cartésienne est de la forme . Or, le point appartient à la droite , donc ,
donc , donc . Une équation de la droite est donc .

2. Comme est un vecteur directeur de la droite , il est un vecteur normal à la droite . Une
équation cartésienne est de la forme . Or, le point appartient à la droite , donc
, donc , donc . Une équation de la droite est donc
.

3. La droite étant verticale, un vecteur directeur de cette droite et un vecteur normal à est . Une
équation cartésienne de est de la forme . Or, le point appartient à la droite , donc , donc
, donc . Une équation de la droite est donc .

Corrigé exercice 74 :
1. La hauteur issue de est la droite passant par et perpendiculaire au côté opposé du triangle : . Le vecteur

est donc un vecteur normal à la hauteur issue de . Comme soit , une


équation de la hauteur est de la forme . Or appartient à la hauteur, donc , donc
, donc . Une équation de la hauteur issue de est alors , ce qui équivaut à
.
2. La hauteur issue de est la droite passant par et perpendiculaire au côté opposé du triangle : . Le vecteur

est donc un vecteur normal à la hauteur issue de . Comme , donc , une


équation de la hauteur est de la forme . Or appartient à la hauteur, donc
, donc , donc , donc . Une équation de
la hauteur issue de est alors , ce qui équivaut à .
3. On note le point d’intersection des deux hauteurs. On sait que existe car les vecteurs directeurs des deux

droites, et ne sont pas colinéaires. Afin de trouver les coordonnées de , on résout le

système d’équations .

Il équivaut à , donc , donc , donc .


Les coordonnées de sont donc .

4. Alors , donc et , donc . Alors

.
Les vecteurs et sont orthogonaux, donc est la hauteur issue de dans le triangle . On en
déduit que les hauteurs sont concourantes en .

Corrigé exercice 75 :
1. La médiatrice de est la droite perpendiculaire à passant par le milieu du segment . Le vecteur

est donc un vecteur normal à la médiatrice du segment . Comme , c’est-à-dire


, une équation de la médiatrice est de la forme . Or le milieu du segment

appartenant à la médiatrice, on calcule ses coordonnées : , donc , c’est-à-dire

On les remplace dans l’équation précédente : , donc , donc .

Une équation de la médiatrice est alors .


2. La médiatrice de est la droite passant perpendiculairement par le milieu du segment . Le vecteur

est donc un vecteur normal à la médiatrice du segment . Comme , c’est-à-dire

, une équation de la médiatrice est de la forme .

Or le milieu du segment appartient à la médiatrice, on calcule ses coordonnées : ,

donc . On les remplace dans l’équation précédente : , donc ,

donc .

Une équation de la médiatrice est alors .


3. On note le point d’intersection des deux médiatrices. On sait que existe car les vecteurs directeurs des deux

droites, et ne sont pas colinéaires. Afin de trouver les coordonnées de , on résout le


système d’équations

Les coordonnées de sont donc .


4. Les coordonnées de sont , c’est-à-dire . Alors , donc

et , donc . Alors

. Les vecteurs et sont orthogonaux, donc


est la médiatrice du segment . On en déduit que les médiatrices sont concourantes en .

Corrigé exercice 88 :
Il existe bien sûr diverses méthodes pour traiter cette énigme : les formules de trigonométrie dans le triangle, le produit
scalaire ou d’autres.
On nomme et les deux poteaux de but, étant le plus rapproché de l’arbitre, noté . Le joueur est noté . On calcule
le produit scalaire suivant :

Or, ce produit scalaire vaut également :


On calcule les deux longueurs et avec le théorème de Pythagore :
et
, alors

, alors

et alors l’angle de tir est d’environ 26,7°.

Vous aimerez peut-être aussi