Vous êtes sur la page 1sur 7

1

Oscillateur Mécanique

TP n°1 : Oscillateur Mécanique

Ressort

Moteur

PS : C’est juste un exemple d’un compte rendu.


Il est possible de trouver des fautes : de mesure,
démarche, langue…
On ne vous conseille pas de copier le compte
rendu.

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


2

Oscillateur Mécanique

I\Introduction
Un oscillateur mécanique est un système dont le mouvement est périodique et
s’effectue de part et d’autre d’une position d’équilibre stable.
Dans le cas d’un oscillateur amorti, il y’a transfert d’énergie du système oscillant vers
l’excitateur sous l’action des divers forces de frottements auxquelles il est soumis ; par
conséquent, dans le but d’éliminer ses pertes, on impose une fréquence d’oscillation par un
générateur ; on parle ainsi d’un oscillateur mécanique forcé.

II\But
Cette manipulation vise à :

 La détermination graphique de la constante de raideur du ressort utilisé à travers la


courbe : ∆𝑥 = 𝑓(𝑚).
 La détermination de la période des oscillations du ressort utilisé à différentes valeurs
de la masse.
 Etudier en régime sinusoïdal forcé les oscillations pour deux genres de frottements :
faible frottements et forte frottement.

II\Manipulation
1) Materiel

Matériel annexe :
 Générateur.
 Potentiomètre.
 Moteur.
 Disque.
 Tide.
 Ressort de raideur k.
 Réglette Graduée.
 Eprouvette.
 Masse 50g.
 Indexe de couleur verte.

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


3

Oscillateur Mécanique

2) Etude statique : détermination de la raideur du ressort


a-Etude expérimentale

Le moteur étant éteint et en


𝒎(𝒈) ∆𝑿 = 𝑿 − 𝑿𝟎 (𝒄𝒎)
absence d’éprouvette, on définit le
repère de travail sur la réglette. 50 2,5
Avec les différentes combinaisons 100 5,5
de masses de 50g, on relève les
150 7,5
élongations correspondantes.
200 10
On aboutit finalement à ce tableau
de mesures

On trace ainsi la courbe n°1 ∆𝑿 = 𝑓(𝑚)

b-Etude pratique
Cette courbe est une droite linéaire
passant par l’origine de pente
a=0.506>0.

Donc ∆𝑿 = 𝑎. 𝑚.

Or 𝑃⃗ 𝑒𝑡 𝑇 ⃗ sont directement
opposées,
donc : ||𝑃⃗|| = ||𝑇⃗|| = 𝑚. 𝑔 = ∆𝑿 . 𝐾
𝑚. 𝑔 𝑚. 𝑔 𝑔
𝐾= = =
∆𝑿 𝑎. 𝑚 𝑎
10
AN : 𝐾 = = 20 𝑁. 𝑚−1
0,5

c-Etude théorique
On a : 𝑃⃗ = 𝑚. 𝑔 donc ||𝑃⃗|| = 𝑚. ||𝑔|| = 5 ∗ 10−2 ∗ 10 = 0,5𝑁

||𝑃⃗ || 0,5
Or ||𝑃⃗|| = ∆𝑙 . 𝐾𝑡ℎ ⇒ 𝐾𝑡ℎ = = 2,5 . 102 = 20N. 𝑚−1 ⇒ 𝐾𝑡ℎ = 𝐾𝑒𝑥𝑝
∆𝑙

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


4

Oscillateur Mécanique

3) Etude dynamique
a-Période du ressort
Pour différentes valeurs de m, on écarte la masse de sa position d’équilibre. Il se
produit alors une oscillation libre. On calcule le temps émis par cette masse dans 10
périodes.
On aboutit finalement à ce tableau de mesures :

𝒎(𝒈) 𝟏𝟎 𝑻(𝒔) 𝒇(𝑯𝒛) ∆𝑿 (𝒄𝒎) 𝝎𝟎 (𝒓𝒂𝒅. 𝒔−𝟏 ) 𝑵𝟎 (𝑯𝒛)


50 4,8 2,89 2,5 20 3,18
100 5,4 2,14 5,5 14,14 2,25
150 6,3 1,78 8 11,54 1,83
200 7,3 1,51 10 10 1,59

𝐾
𝝎𝟎 = √
𝑚
𝝎𝟎
{ 𝑁0 = 2𝜋

 Pour 𝑚 ∈ {100𝑔, 150𝑔, 200𝑔} ; 𝑓 ≃ 𝑁0 ,


 Pour 𝑚 = 50𝑔 ; 𝑓 < 𝑁0 , cette grande différence est due à la faible masse qui ne suffit
pas l’oscillateur pour atteindre 10 périodes avec un amplitude plus ou moins proche
de celui de départ.

On allume le générateur et en fixant la masse à 100g, projeté dans une éprouvette pleine
d’eau et on impose une fréquence donné à l’oscillateur qu’on l’augmentera par suite
progressivement en notant l’amplitude maximale 𝒂 à chaque fois pour :

 un faible coefficient de frottement


 un fort coefficient de frottement

Remarque :
La fréquence appliquée au pendule correspond à la fréquence du générateur divisée
par 200.

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


5

Oscillateur Mécanique

On aboutit aux 2 tableaux de mesures suivantes correspondant aux différents types


de frottement et on trace la courbe n°2:

b-Faible frottement
On fixe sous la masse un disque donnant une faible coefficient de frottement.
𝒇𝒎𝒐𝒕𝒆𝒖𝒓 𝒂𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒑𝒆𝒏𝒅𝒖𝒍𝒆 Ω𝒑𝒆𝒏𝒅𝒖𝒍𝒆
(𝒉𝒛) (𝒄𝒎) (𝒉𝒛) (𝒓𝒂𝒅. 𝒔−𝟏 )
23 2,00 0,115 0,722
50 2,25 0,25 1,570
73 2,50 0,365 2,293
100 2,90 0,50 3,141
123 3,75 0,61 3,832
150 4,50 0,75 4,712
173 5,75 0,865 5,434 eau
200 6,00 1,00 6,283 masse
203 5,00 1,01 6,06 de 100g

208 5,25 1,04 6,534


210 4,75 1,05 6,597 Disque fixé
228 4,00 1,14 7,162 sous la masse
250 2,35 1,25 7,853

Détermination du coefficient de frottement 𝜆 et du facteur de qualité du


système Q :
Graphiquement :
∆Ω = (Ω2 − Ω1 )
∆Ω = (Ω2 − Ω1 ) = (7 − 4,4) = 2,6 𝑟𝑎𝑑. 𝑠 −1
= 2𝜋. (∆𝑁)
𝜆
𝑎𝑟 Or ∆Ω = 𝑚 ⇒ 𝜆 = ∆Ω. 𝑚 = 2,6 ∗ 0,1 = 0,26
𝑎𝑟 = 6.0 𝑐𝑚; = 4.2426 𝑐𝑚
√2
𝜆 = 0.26 𝑟𝑎𝑑. 𝑠 −1 . 𝐾𝑔
−1
𝝎𝟎 = 5,434 𝑟𝑎𝑑. 𝑠
𝑚. 𝝎𝟎 𝑚. 2𝜋. 𝑁0 0,1 ∗ 5,434
𝑄1 = = = = 1,8326
𝜆 𝜆 0,26

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


6

Oscillateur Mécanique

c-Forte frottement
On fixe sous la masse un disque donnant un fort coefficient de frottement.
𝒇𝒎𝒐𝒕𝒆𝒖𝒓 𝒂𝒎𝒂𝒙 𝒇𝒑𝒆𝒏𝒅𝒖𝒍𝒆 Ω𝒑𝒆𝒏𝒅𝒖𝒍𝒆
(𝒉𝒛) (𝒄𝒎) (𝒉𝒛) (𝒓𝒂𝒅. 𝒔−𝟏 )
23 2,15 0,115 0.722
50 2,20 0,25 1.57
73 2,35 0,36 2.261
100 2,55 0,50 3.141
123 2,65 0,61 3.832
150 2,75 0,75 4.712
160 2,60 0,80 5.026
173 2,50 0,86 5.403
180 2,45 0,90 5.654
200 2,15 1,00 6.283
223 1,75 1,14 7.162
250 1,40 1,25 7.853
273 1,10 1,36 8.545

Détermination du coefficient de frottement 𝜆 et du facteur de qualité du


système Q :
Graphiquement :
∆Ω = (Ω′2 − Ω′1 )
∆Ω = (Ω′2 − Ω′1 ) = (6.5 − 0,75) = 5.75 𝑟𝑎𝑑. 𝑠 −1
= 2𝜋. (∆𝑁) = 2𝜋(𝑁2 − 𝑁1 ) 𝜆
Or ∆Ω = ⇒ 𝜆 = ∆Ω. 𝑚 = 5.75 ∗ 0,1
𝑎𝑟 𝑚
𝑎𝑟 = 2,75𝑐𝑚; = 1.944 𝑐𝑚;
√2 𝜆 ≃ 0,575 𝑟𝑎𝑑. 𝑠 −1 . 𝐾𝑔
𝝎𝟎 = 4,712 𝑟𝑎𝑑. 𝑠 −1 𝑚. 𝝎𝟎 0,1 ∗ 4,712
𝑄2 = = = 0,819 < 𝑄1
𝜆 0,575

Interprétation
Plus que le coefficient de frottement augmente, plus que le facteur de qualité diminue.

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)


7

Oscillateur Mécanique

III\Conclusions
 ∆𝑋 varie linéairement en fonction de la masse m d’une pente constante
𝑔
égale à :
𝐾
 Chaque ressort possède une fréquence propre d’oscillations qui le
caractérise : cette fréquence est constante pour n’importe qu’elle masse
accrochée à ce ressort tant qu’on n’a pas dépassé une masse limite qui
varie d’un ressort à un autre.
 L’amplitude des oscillations dépend de la fréquence N :
 Si 𝑁 ∈]𝑂, 𝑁0 [ : L’amplitude des oscillations augmente en
fonction de N.
 Si 𝑁 ∈]𝑁0 , +∞[ : L’amplitude des oscillations diminue en
fonction de N.
 Si 𝑁 = 𝑁0 : Cas de la résonance d’élongation ; L’amplitude
atteint sa valeur maximale.
 Plus que le frottement est faible, plus que la résonance est aigue et
plus que 𝑁0 est grande.
 Plus que le frottement est fort, plus que la résonance est floue et plus
que 𝑁0 est faible tant qu’on n’a pas dépassé une valeur limite de la
constante de frottement visqueux h.
 Le facteur de qualité 𝑄 est inversement proportionnel au coefficient de
frottement ℎ.

TP n°1 : Mécanique (à ne pas copier)