Vous êtes sur la page 1sur 1

Faculté d’économie appliquée Université Paul Cézanne

Révision de l’optimisation sans contrainte


Exercice 1
Soit f la fonction définie pour tout couple (x, y) de R2 par : f (x, y) = 2x2 + 2y 2 + 2xy − x − y.
1. (a) Calculer les dérivées partielles premières de f .
1 1
(b) En déduire que le seul point critique de f est A( , ).
6 6
2. Montrer que f présente un minimum local en A et donner la valeur m de ce minimum.
3. En déduire que m est le minimum global de f sur R2 .
4. On considère la fonction g définie pour tout couple (x, y) de R2 par :
g(x, y) = 2e2x + 2e2y + 2ex+y − ex − ey .
En déduire que g possède un minimum global sur R2 et préciser en quel point ce minimum est atteint.
Correction exercice 1
Soit f la fonction définie pour tout couple (x, y) de R2 par : f (x, y) = 2x2 + 2y 2 + 2xy − x − y.
1. (a) f est de classe C 1 sur R2
∂f
(x, y) = 4x + 2y − 1
∂x
∂f
(x, y) = 4y + 2x − 1
∂y
(
∂f 
∂x (x, y) = 0 4x + 2y − 1 = 0 L1 − 2L2
(b) (x, y) est un point critique si et seulement si ∂f ⇐⇒ ⇐⇒
∂y (x, y) = 0 2x + 4y − 1 = 0
 
−6y + 1 = 0 y = 1/6
⇐⇒
2x + 4y − 1 = 0 x = 1/6
 
1 1
Conclusion : Donc le seul point critique de f est A , .
6 6
2. f est C 2 sur R2 et
∂2f ∂2f ∂2f
a= (x, y) = 4, b= (x, y) = 2, c= (x, y) = 4.
∂x2 ∂y∂x ∂y 2
En 16 , 16 on a ac − b2 = 16 − 4 = 12 > 0 et a > 0, donc la matrice Hessienne de f en A est définie


positive. Sur l’ouvert R2 , le point critique 16 , 16 est un minimum local


m = f 16 , 16 = 2 36
1 1 1
− 61 − 61 = −1

+ 2 36 + 2 36 6
Conclusion : 6 , 6 est un minimum local et la valeur en ce minimum est − 16
1 1


3. Pour tout (x, y) ∈ R2 , la matrice Hessienne de f est semi-définie (même en fait définie) positive
(remarquer que celle-ci est indépendante des coordonnées du point M donc possède en M les mêmes
propriétés qu’en A) donc f est convexe sur R2 .
Conclusion : − 16 est bien un minimum global.
4. On considère la fonction g définie pour tout couple (x, y) de R2 par :
g(x, y) = 2e2x + 2e2y + 2ex+y − ex − ey .
On remarque que g (x, y) = f (ex , ey )
et comme f (x, y) ≥ −16 pour tout couple (x, y) alors, en particulier,
1
Conclusion : ∀ (x, y) ∈ R2 , g (x, y) ≥ − .
6
1 1 1 1
  
Et comme g ln 6 , ln 6 = f 6 , 6 alors ce minorant est atteint.
Conclusion : g possède un minimum global sur R2 en (− ln (6) , − ln (6))

L1 MASS, Semestre 2 Année 2010/2011 Module : ANALYSE 1

Vous aimerez peut-être aussi