Vous êtes sur la page 1sur 1

05/04/2020 Maladie à coronavirus 2019 — Wikipédia

Taux de Taux de Temps de Contagion avant


Transmission
Virus Maladie reproduction de létalité pour génération l'apparition des
respiratoire
base 1000 (jours) symptômes
Covid- 30, 31
SARS-CoV-2 Oui Entre 3 et 4 Entre 10 et 30 >3 Oui
19
Alphainfluenzavirus
32
Betainfluenzavirus grippe Oui 1,4 1 >3 Oui
Gammainfluenzavirus
Non (trois jours après la
SARS-CoV SRAS Oui Supérieure à 2 94 >3
toux)
MERS-CoV SRMO Oui Inférieure à 1 344 >3
Morbillivirus (measles
rougeole Oui 12 1 >3 Non mais signes très légers
virus)

Bien entendu, l'existence d'une vaccination efficace réduit considérablement l'impact d'un virus dangereux.

Transmission
La première étude (portant sur les 425 premiers cas) dans The New England Journal of Medicine, montre que la
33
transmission inter-humaine date au moins de la mi-décembre 2019 .

Pour éviter la contagion, une distance supérieure à un mètre semble généralement suffisante, par précaution 2 m, voire plus,
34
sont parfois proposés ou imposés . Une étude publiée le 26 mars dans le Jama montre qu'en cas de toux ou d'éternuement,
35
la diffusion du virus est possible lors de l’expiration jusqu'à une distance pouvant atteindre 8 mètres , très loin des deux
36
mètres recommandées par le CDC . En présence d'aérosols et non de gouttelettes, le masque FFP2 est efficace. [réf. souhaitée]

L’existence de patients totalement asymptomatique pouvant atteindre 25% des gens infectés et contagieux semble se
37
confirmer et pourrait remettre en cause les recommandations de l'OMS de ne pas porter de masque .

Contagiosité

La contagiosité du SARS-Cov-2 serait notamment due à sa capacité à être clivé par la furine (protéine présente dans de
38, 39
nombreux tissus), ce qui n'était pas le cas des deux autres coronavirus hautement pathogènes pour l'humain .

Durée de la période d'excrétion virale

En général

Cette période correspond au temps durant lequel un malade est potentiellement contagieux.

À la mi-mars 2020, on manque de données concernant les porteurs asymptomatiques et/ou non-hospitalisés, mais chez les
patients hospitalisés, la durée médiane d'excrétion virale était de 20 jours environ chez les survivants, et le SARS-CoV-2 était
40
détectable jusqu'à la mort chez tous les non-survivants . Il est probable que ces patients sont ceux qui excrètent le plus de
virus, et le plus longtemps. La durée la plus longue d'excrétion virale observée parmi près de 200 cas étudiés a été (parmi les
40
survivants) de 37 jours .

Cette excrétion, plus précoce et plus longue qu'attendue, est à prendre en compte dans les modélisations épidémiologiques.
40
Elle confirme la nécessité d'isoler les patients infectés et de rechercher des antiviraux plus efficaces .

Chez les enfants

Ils ne présentent souvent que des symptômes bénins (ou aucun symptôme) mais excrètent le virus et peuvent être alors
contagieux. De plus l'excrétion virale dans les selles persiste même après la disparition du virus dans les excrétions nasales
ou dans les écouvillonages de la gorge, avec des écarts constatés de 8 à 20 jours. Ce fait évoque des mécanismes différents de
41, 42
ceux constatés chez les adultes .

Taux de contagion

Selon de premiers travaux de recherche, le taux de reproduction de base (noté R0) qui est un indice de contagiosité se
33, 43 33
situerait entre 2,2 et 3,5 . Il est de 2,2 (intervalle de confiance 95 %, de 1,4 à 3,9) sur les 425 premiers cas confirmés .
er
Une revue de la littérature publiée entre le 1 janvier 2020 et le 7 février 2020 indique une médiane du taux de reproduction
44
de base (R0) à 2,79 .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_à_coronavirus_2019 5/34