Vous êtes sur la page 1sur 10

Mini projet de l’assainissement

2009/2010

CHAPITRE IV :- Traçage de Réseau


III.1

VI-1) Schéma de réseau d’assainissement :


IV.1.1-Généralités :
Bien que les réseaux d’évacuation revêtent des dispositions diverses selon le
système choisis, leurs schéma rapprochent, le plus souvent de l’un des cinq types
décrits si après :

a) Schéma perpendiculaire :
Dans ce schéma l’écoulement se fait directement dans le cours d’eau. Il
ne permet pas la concentration des eaux vers un point unique d’épuration. Il n’est
guère utilisable que pour les réseaux d’eaux pluviales dans les systèmes séparatifs,

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


17
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
avec un rejet dans la cour d’eau

schema perpendiculaire

b) Schéma par déplacement latéral :


Il s’avérer le plus simple de ceux qui reportent le déversement de
l’effluent à l’aval de l’agglomération, dans ce cas une épuration est nécessaire.

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


18
Mini projet de l’assainissement
2009/2010

Schéma par déplacement latéral

c) Schéma à collecteur transversal oblique :


Ce schéma comporte des ramifications, des collecteurs (réseaux
secondaire) qui permettent de rapporter l’effluent à l’aval de l’agglomération en
présence d’une forte pente.

Chéma oblique

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


19
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
d) Schéma par zone étagée :
Ce type de schéma est une transposition du schéma par déplacement
latéral, mais avec une multiplication des collecteurs longitudinaux ou obliques
dans la rivière.

Schéma par zones etagées

e) Schéma radial :
Ce schéma et utilisé lorsque le terrain est plat, fait converger toutes les
eaux vers un point unique, d’ou elles seront pompées (relevage) vers le point de
rejet.

Schéma radial

IV.1.2 Choix du schéma du réseau d’évacuation  :


Le choix du schéma dépend des principaux paramètres suivants :

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


20
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
 Topographie du terrain ;
 Répartition géographique de l’habitant à desservir ;
 Implantation des canalisations dans le domaine public et privé crée des
suggestions importantes du fait de la présence des regards de visites ;
 Emplacement de la station d’épuration ;
 Conditions de rejet.
IV.2) les systèmes d’évacuation :
Trios systèmes d’évacuation des eaux usées et des eaux pluviales sont susceptibles
d’être mis en service.

a) Système unitaire :
Le système unitaire prévoit l’évacuation en commun dans une même
conduite des eaux d’égouts ménagères et industrielles et des eaux de pluies. Les
eaux de ruissellement doivent subir un prétraitement éventuel avant leur rejet. Ce
système nécessite des ouvrages et des stations d’épuration relativement importante
afin de pouvoir absorber les pointes de ruissellement.
Par temps de pluie le débit supplémentaire qui ne peut pas être traité dans la
station d’épuration est rejeté directement dans le milieu naturel par l’intermédiaire
d’ouvrages spéciaux : les déversoirs d’orages. Le coût de système et faible. Les
problèmes de branchements sont simplifies. L’inconvénient majeur réside dans le
partage des eaux qui vont soit à la station d’épuration, soit au milieu naturel.
En pratique les déversoirs d’orage qui sont utilisés remplissent souvent mal
leur rôle :
 Le rejet direct au milieu naturel est constitué d’un mélange d’eaux
pluviales et d’eaux usées qui peuvent être frottements pollués.
 Le fonctionnement de la station d’épuration peut être compris par
l’arrivée d’un mélange d’eaux d’origines différentes dont la composition est
souvent très différente de celles des eaux usées seules.

b) Système séparatif :
Ce système prévoit l’évacuation des eaux d’égout ménagères et industrielles
dans une seule conduite, et les eaux pluviales dans une autre conduite. Ces deux

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


21
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
canalisations ont fréquemment des tracés différents à l’exception de certains
tronçons.
Réseau pluviale : ce roseau sera prévu pour évacuer les pointes de
ruissellement il suit les lignes de plus grande pente pour diverse les eaux dans le
cours d’eau le plus proche. Il peut en résulter une économie des sections de
canalisation.
Réseau d’eau usée : ce réseau de conduite et conçu pour le transit des eaux
usées jusqu'à la station d’épuration éloignée de la ville. Le cheminement de tracer
nécessite une faible pente.
L’avantage de ce système réside dans une régularisation du débit en raison
des faibles variations des eaux usées au niveau d’une agglomération ce qui
demande des canalisations de faible dimensions. Ce système présente certains
avantages par apport au premier :
 La station d’épuration peut simplement être dimensionnée pour le
pour le débit de pointe de temps sec. D‘ou en résulte une économie
 La composition des eaux usées étant sensiblement constante, la
station peut fonctionner de façon su et efficace.
L’inconvénient de ce système est :
 Le doublement du réseau entraîne une augmentation du coût cet
inconvénient n’est d’ailleurs pas systématique car il peut être compensé par
une diminution de la longueur des canalisations allant directement au milieu
naturel.
 Les problèmes de raccordement de chaque immeuble à deux
conduites différentes sont difficiles et conduisent souvent à des branchements
incorrect (c’est a dire eaux usées dans le réseau d’eau pluvial et inversement).

c) Système pseudo séparatif :


Le système pseudo séparatif est un système ou les eaux météoriques sont
divisées en deux parties :
L’une provenant uniquement des surfaces des voiries. Qui s’écoule par des
ouvrages particuliers déjà conçus pour cet objet par les services de la voirie
municipale, caniveaux, fossés avec évacuations directes dans la nature.
L’autre provenant des toitures, cours, jardin, qui se déverses dans le réseau
d’assainissement à l’aide des mêmes branchements que ceux des eaux usées

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


22
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
domestiques des immeubles. On regroupe ainsi les évacuations des eaux d’un
même immeuble.
IV.2.1/-Choix de système d’évacuation :
Le choix du système d’évacuation doit se faire selon :
 Des conditions techniques et locales (topographie des lieux pour la nature
gravitaire de l’écoulement)
 Des considérations d’ordre économique prenant en compte les dépenses
d’investissement et les frais d’entretien, d’exploitation et de gestion de
l’ensemble des installations prévues.
 Des considérations urbanistiques d’avenir (répartition des quartiers
résidentiels, commerciaux et industriels.
IV.2.2/-Conclusion :
Dans notre agglomération nous disposons de faibles pentes du terrain ce
qui impose de grosses sections aux réseaux d’égout séparatif. Donc il n’y a pas se
possibilité de concevoir économiquement un réseau d’eaux pluviales de surface.
Alors nous voyons que le système unitaire est le plus favorable et convenable.
IV.3) Le traçage du réseau :
Le traçage du réseau est l’étape la plus importante dans les études des réseaux
d’assainissement et pour faire cette étape il doit prendre en considération des
certaines paramètres de traçage tel que :
 Le cheminement le plus court ;
 Le taux de couverture de réseau sur l’agglomération ;
 Le pendage naturel ;
 L’homogénéité de réseau.
 La trajectoire d’eau vers la ou les points des collectes.
 Les voies le plus larges
Pour obtenir un bon traçage il faut faire trois variantes pour assurer la
possibilité du choix entre ces variantes.
L’obtention de meilleure choix selon les paramètres de traçage qui dite
précédemment.
IV.4) les variantes :
III.1.3.1/-Le choix de la meilleure variante :

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


23
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
Les paramètres des variantes enregistrées dans le tableau suivant :

Tableau n°16 : les variantes d’étude


VARIANTE N° I VARAINTE N° II VARIANTE N° III
longueu Pente longueu Pente TN tronço longueu Pente
Tronçon Tronçon
r TN (‰) r (‰) n r TN (‰)
1–2 222 0.007 1–2 100 0.0109 1-2 344 0.0016
3–4 222 0.006 3–5 222 0.0059 3-4 120 0.0044
2–6 344 0.00017 2–4 180 - 0.002 5-6 130 0.0052
5 – 13 378 0.007 6 – 13 378 0.007 4-7 344 0.00017
7–8 344 - 0.0019 15 – 7 344 0.00017 8-9 344 -0.0019
-
9 – 10 344 8–9 344 -0.0019 2 - 13 378 0.007
0.00084
-
11 – 13 404 -0.0026 10 – 11 424 -0.000047 10 - 11 344
0.00084
13 – 14 104 0.0039 12 – 13 404 -0.0026 12 - 13 404 -0.0026
Somme 2362 m 13 – 14 104 0.0039 13 - 14 104 0.0039
somm
Somme 2500 m 2512 m
e

Tableau n° : le choix de la meilleure variante


Les paramètres de choix de la variante
VARIANTE Cheminement Pendage Homogénéité
Taux de couverture
le plus court naturel du réseau
Le taux de couvert de
Le nombre
la zone étudiée est L’homogénéisatio
VARIANTE des contres
2362 (m) bonne couverture et n du réseau est
N° I pente est égal
leur valeur est : t = bonne.
à 3 tronçons.
0.054.
Le nombre Le taux de couverture
VARIANTE L’homogénéisatio
2500 (m) des contres est acceptable et égal
N° II n est acceptable.
pente est égal à  : t = 0.057

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


24
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
à 4 tronçons.
Le réseau ne couvert
Le nombre
pas toute la zone
VARIANTE des contres Plus ou moins
2512 (m) étudiée surtout au cas
N° III pente est égal homogène.
de cette cas et égal à  : t
à 3 tronçons.
= 0.0577
Conclusion : après ces comparaisons on choisie la variante n° I par ce que cette
dernière est réponde toutes les paramètres de choix qui présentent dans le tableau
ci-dessus tel que :
 La langueur est égale 2362 m donc cette variante moins coûteuse (coute
économique) par rapport les autres variantes.
 Le nombre des contre pente est égal à 3.
 Le taux de couverture est très bon (t = 0.054).
 Le réseau est homogène au niveau de la zone étudiée.
Donc la meilleure variante est la variante n° I.

IV.4) calcul les pentes (ITN) et (IP) :


La pente terrain

Les cotes TN
Les longueurs
Les tronçons
N° de bassin

naturel

La pente de projet
amont

aval

IP (‰)

① 1→2 222 33.67 32.05 0.007 I min ¿ ¿


② 3→4 222 33.58 32.26 0.006 I min ¿ ¿
③ 2→6 344 32.05 31.99 0.00017 I TN ¿ ¿
④ 5→13 378 33.32 30.67 0.007 I min ¿ ¿
⑤ 7→8 344 31.17 31.27 - 0.00019 I TN ¿ ¿
⑥ 9→10 344 30.00 30.29 - 0.00084 I TN ¿ ¿
⑦ 11→13 404 29.61 30.67 - 0.0026 I TN ¿ ¿
⑧ 13→14 104 30.67 30.23 0.0039 I TN ¿ ¿
IV.5) calcul les cotes projet (CP) et Les profondeurs (H) :
Il y à deux piots qui on peut prendre comme des points défavorables ces sont :

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


25
Mini projet de l’assainissement
2009/2010
- la 1ére est le point -1- parcequ’il est le plus éloignée à point de collecte -14-par
apport les autres.
- la 2 éme est le point -11- parcequ’il est le plus bas par apport les autres points.
On choix le point -11- comme le point défavorable et on suppose que :
Hmin = 1m.
Pour trouve les calculs on faire de traçage de tableau suivant :

Les points amont de Les points aval de


Les longueurs
Les tronçons
N° de bassin

Les pentes

tronçon tronçon

CPamont Hamont CPaval Haval

① 1→2 222 0.007 CP1 = 31.18 H1 =2.49 m CP2 = 28.61 H2 = 2.42 m


② 3→4 222 0.006 CP3 = 30.15 H3 =3.43 m CP4 = 28.82 H4 = 3.44 m
③ 2→6 344 0.0045 CP2 = 28.61 H2 =2.42 m CP6 = 28.09 H6 = 3.9 m
④ 5→13 378 0.007 CP5 = 29.42 H5 =3.9 m CP13 = 26.79 H13 = 3.88 m
⑤ 7→8 344 0.0045 CP7 = 28.93 H7 =2.24 m CP8 = 27.38 H8 = 3.89 m
⑥ 9→10 344 0.0045 CP9 = 28.80 H9 =1.20 m CP10 = 27.25 H10 = 3.04 m
⑦ 11→13 404 0.0045 CP11= 28.61 H11 = 1m CP13 = 26.79 H13 = 3.88 m
⑧ 13→14 104 0.0045 CP13 = 26.79 H13 = 3.88 m CP14 = 26.32 H14 = 3.94 m

Chapitre IV : Traçage de Réseau Page


26