Vous êtes sur la page 1sur 3

GÉRER

ÉQUIPE ET ESPACE
André LANET, architecte - edical@aol.com
Stéphanie FRISON, consultante, Groupe Edmond Binhas

Une équipe féminine dynamique


et performante
Tenu par un père et sa fille, ce cabinet des Alpes-Maritimes une structure et une équipe qui
avait un avenir déjà tout tracé. Le praticien en titre était pourraient les prendre en charge
en fin de carrière et comptait le laisser à sa fille qui se serait globalement,fortes du constat que
dans une petite commune comme
alors associée avec son successeur. Mais les événements en Saint-Laurent-du-Var, qui ne
ont décidé autrement… Après avoir successivement acheté compte que des omnipraticiens,
chacune une part du cabinet, Cédeline Jorro et Ann-Gaël les patients préféraient suivre tous
leurs traitements au sein d’un
Vivaudo ont commencé une association sans savoir vraiment même cabinet.

n
où cela les mènerait.
Modernisme,
performance et couleur
C’est en effet un peu Mais comme on l’entend dire
par hasard que les deux communément, le hasard fait Chaque mètre carré du cabinet a
Association
praticiennes se sont re- parfois bien les choses… Avec les donc été repensé. Une banque
réussie pour : trouvées associées dans ce cabinet années, grâce à des formations et d’accueil digne de ce nom a été
Aline, le Dr Ann- de Saint-Laurent-du-Var. Bien des investissements en commun, installée, favorisant une bonne
Gaël Vivaudo, qu’issues de la même faculté à elles ont appris à se connaître, à réception des patients et offrant
Cathy et le Dr Nice (promotion 1998 et 2000), s’apprécier et à se motiver mutuel- aussi aux assistantes une zone de
Cédeline Jorro. elles ne se connaissaient que de vue. lement, avec toujours une multi- travail agréable et fonctionnelle.
tude de projets en tête à plus ou La salle d’attente,conçue au départ
moins long terme pour leur cabi- pour accueillir une dizaine de per-
net. Très rapidement, tout en sonnes, a été complètement ré-
suivant des formations de paro- agencée.Plus « cosy » et moderne,
dontologie et d’implantologie elle a aujourd’hui l’esprit et l’am-
(une par an en moyenne), Céde- biance d’un salon d’attente.La sté-
line Jorro et Ann-Gaël Vivaudo rilisation a été transformée dans
ont entrepris de rénover et de son intégralité pour être confor-
moderniser le cabinet. L’objectif me aux normes et pour pouvoir
était, d’abord, de vraiment s’ap- faire de la chirurgie en toute
proprier les lieux et de fédérer confiance.Les deux salles de soins,
l’équipe autour du projet. Mais chacune des praticiennes ayant la
aussi et surtout les praticiennes sienne attitrée, ont reçu un coup
souhaitaient proposer aux patients de jeunesse : caméra intrabucca-

18 Clinic - Décembre 2008 - vol. 29


Espace de
travail
du Dr Jorro
décliné
en rouge et gris.

Salle d'attente
aux allures
de salon
avec une
ambiance
chaleureuse
et cosy.

le, utilisation de tubs and trays, lo- deux associées des années de ré-
calisateurs d’apex,mobilier et fau- flexion et d’essais, jusqu’à com-
teuils neufs, etc. Le plateau tech- prendre que - là aussi - une for-
nique a été amélioré (notamment mation leur permettrait de sortir
au niveau de l’implantologie), un du circuit infernal,a été la gestion
appareil de radiographie panora- du planning et des patients. Les
mique a été installé. L’ensemble freins étaient nombreux et variés.
du cabinet a enfin été mis en ré- Elles avaient adopté le rythme de
seau pour une plus grande acces- travail de leurs prédécesseurs : 25
sibilité de l’information et,ce fai- patients par jour,1 patient tous les
sant,un gain de temps important. quarts d’heure ;ici,on « dépanne »
Modernisme donc,mais aussi cou- tout le monde. Le cabinet fonc-
leur et chaleur au niveau de la dé- tionnait comme un centre mu-
coration et de l’ambiance au sein tualiste, 6 jours sur 7, et il corres-
du cabinet. De même que pour pondait à l’état d’esprit de l’ancien
la formation continue, il est de- praticien. Les patients venaient
venu rapidement naturel pour pour le tiers payant pratiqué de
l’équipe de changer ou d’investir longue date, ce qui empêchait la
tous les ans pour avancer et se fai- mise en place des soins hors
re plaisir au quotidien,et ce le plus nomenclature. Si l’affluence de
souvent possible. patients les a rassurées au départ en
tant que jeunes praticiennes, elle
Service n’est pas est rapidement devenue un « frein »
esclavage à la mise en application des for- La lumière est
mations postuniversitaires qu’elles aussi un
Mais la chose la plus difficile à mettre avaient suivies,tout en alimentant élément du
en place, celle qui a demandé aux la frustration d’un exercice subi. décor.

Clinic - Décembre 2008 - vol. 29 19


Une équipe féminine
dynamique et performante

Il leur a d’abord fallu se remettre


en question afin d’harmoniser leurs
aspirations techniques – « faire plus
d’implantologie et de parodontolo-
gie » –, leurs exigences en termes
de qualité de service et les habi-
tudes de leur patientèle.
Au-delà de ce parcours profes-
sionnel,elles ont su avant tout pré-
server un certain équilibre,garant
de leur réussite. En effet, un des
points communs les plus impor-
tants de leur association et qui les
a guidées dans leurs différents pro-
jets d’évolution pour le cabinet
est sûrement le désir de préserver
une vie privée bien remplie.Elles
font du sport toutes les deux en
fonction du rythme biologique
de la journée de travail et des Espace de travail décliné en bleu
occasions que leur offrent les sai- du Dr Vivaudo.
sons : salle de sport, ski, golf, dan-
se, natation, wake-board pendant
la pause de midi…, mais aussi
voyages à l’étranger, vie familiale
(2 enfants) qui les ont conduites
à travailler chacune 3,5 jours par
semaine en prenant 6 semaines de
congés par an.L’objectif à moyen
terme sera de prendre plus de
congés en fonction de la direction
que prendra leur cabinet pour les
prochaines années. C’est tout le
mal qu’on peut leur souhaiter !

Le mot des assistantes Cathy : «Au fil des années, j’ai pu L’espace de
apprécier une meilleure organisation stérilisation.
Les deux assistantes,Cathy et Ali- au niveau de la gestion de l’agenda et
ne, ont validé leur qualification des ententes financières,dans un cadre
d’assistante dentaire.Elles sont pas- plus agréable avec la nouvelle décora-
sées d’un mi-temps (stérilisation, tion du cabinet.»
gestion des mutuelles et des dos- Aline : «Ayant 30 ans d’ancienneté
siers papier) à un temps complet dans ce cabinet, j’ai senti une certaine ON AIME : Le press-book en salle
afin, d’un côté, d’intégrer la pose évolution depuis quelques années : d’attente, conçu par l’équipe et mis
d’implants, la chirurgie parodon- meilleure organisation des rendez-vous, à la disposition des patients. Pour
tale,le travail à quatre mains et,de meilleure qualité de service aux patients. ceux qui auront la curiosité de l’ou-
l’autre,d’optimiser les journées de Je me sens, pour ma part, plus impli- vrir, ils y découvriront les traitements
travail. quée qu’avant au sein du cabinet.» et services offerts par le cabinet. n

20 Clinic - Décembre 2008 - vol. 29