Vous êtes sur la page 1sur 5

Qu'est-ce qu'un financement récurrent pour un laboratoire de recherche ?

 Le premier se fonde sur des financements récurrents attribués directement aux laboratoires
et sur l'embauche de chercheurs fonctionnaires

Un financement récurent est un financement qui se répète d'année en année sans appel de
financement de projet.

Qu'est-ce que la DIRD ?


La DIRD est la dépense intérieure de recherche et développement. La DIRD correspond à la
R-D exécutée en France quelle que soit l'origine des financements (publics ou privés, français
ou étrangers). On note DIRDA la R-D exécutée par les administrations, DIRDE celle par les
entreprises.
 La dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) correspond aux travaux de
recherche et développement (R&D) exécutés sur le territoire national quelle que soit
l'origine des fonds. Une partie est exécutée par les administrations, l'autre par
les entreprises. Elle comprend les dépenses courantes (masse salariale des personnels de
R&D et dépenses de fonctionnement) et les dépenses en capital (achats d'équipements
nécessaires à la réalisation des travaux internes à la R&D et opérations immobilières
réalisées dans l'année).
 La DIRD est la dépense intérieure de recherche et développement. La DIRD correspond
à la R-D exécutée en France quelle que soit l'origine des financements (publics ou privés,
français ou étrangers). On note DIRDA la R-D exécutée par les administrations, DIRDE
celle par les entreprises.

Qu'est-ce que la DNRD ?


La DNRD est la dépense nationale de recherche et développement. Elle correspond au
financement, par des entreprises ou des administrations françaises, des travaux de recherche
réalisés en France ou à l’étranger. On note DNRDA les dépenses des administrations,
DNRDE celles des entreprises.
DNRD =Dépense nationale de recherche et de developpement

quelquesoit la destination des financements

dotation

 La dépense nationale de recherche et développement (DNRD) mesure, sans double compte,


l'effort financier des acteurs économiques nationaux quelle que soit la destination des
financements. L'écart entre le montant de la dépense intérieure de recherche et
développement (DIRD) et celui de la DNRD représente le solde des échanges en matière de
recherche et développement entre la France et l'étranger, y compris les organisations
internationales.
 La DNRD est la dépense nationale de recherche et développement. Elle correspond au
financement, par des entreprises ou des administrations françaises, des travaux de
recherche réalisés en France ou à l’étranger. On note DNRDA les dépenses des
administrations, DNRDE celles des entreprises.
L'écart entre le montant de la DIRD et de la DNRD est...
 L'écart entre le montant de la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) et
celui de la DNRD représente le solde des échanges en matière de recherche et
développement entre la France et l'étranger, y compris les organisations internationales.

Un appel à projet de R&D peut être…


 contribue au développement des sciences et technologies
 mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
 accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
 favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
 facilite l’établissement de collaborations européennes et internationale

une offre de financement diffusée largement sur une thématique donnée

Lancé par l'ANR l'union européenne les poles de compétitivité l'ADEME

http://www.agence-nationale-recherche.fr/

Les dépenses d'investissement sont afférentes à …


l'achats de matériels durables, construction ou aménagement de bâtiments, travaux d’infrastructure,
et acquisition de titres de participation ou autres titres immobilisés.

Elles comprennent également le montant du remboursement en capital des emprunts et diverses


dépenses ayant pour effet de réduire les fonds propres (reprises ou reversements, moins value…).

Sont des dépenses d’investissement, les acquisitions de biens meubles considérés comme des
immobilisations par nature, dans la mesure où ils remplissent des conditions de durabilité et de
consistance. À ce titre, une liste de ces biens a été publiée par une circulaire n°
NOR/INT/B/02/00059/C du 26 février 2002.

Les biens ne figurant pas dans cette liste ou ne pouvant y être assimilés, mais ayant un caractère de
durabilité et de consistance suffisant, peuvent être imputés en section d’investissement par une
délibération spécifique de l’assemblée délibérante lorsqu’il s’agit de biens dont la valeur unitaire est
inférieure à 500 € (articles L. 2122-21, L. 3221-2 et L. 4231-2 du CGCT).

Les dépenses de fonctionnement sont afférentes à…


La section de fonctionnement regroupe toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement des services
de la collectivité territoriale, c’est-à-dire les dépenses qui reviennent régulièrement chaque année. Il s’agit
principalement des postes suivants :

des charges qui reviennent régulièrement:


 Charges de personnel
 Achats de fournitures : Papeterie, mobilier…
 Autres charges de gestion courante : Électricité, téléphone, indemnités aux élus…
 Prestations de services : Charges de publicité, de publication, missions et réceptions,
transport de biens et de personnes…
 Participations aux charges d’organismes extérieurs : Aide sociale, syndicats
intercommunaux…
 Charges financières : Intérêts des emprunts, frais financiers et perte de change…
 Dotations aux amortissements et aux provisions :
 Indemnités des élus
(Certaines dépenses de fonctionnement peuvent aussi être exceptionnelles : intérêts
moratoires, amendes fiscales, subventions aux SPIC notamment.)

Le coût salarial réel, dans un projet de R&D relevant de la comptabilité


analytique, est :

Brut employeur + brut chargé

charge patronale + net employeur = brut employeur

charge sociale + net salarié = net employeur

charge sociale + charge patronale + net salarié= brut employeur

brut salarié = net salarié + charge sociale

net employeur = brut salarié

brut chargé = charge sociale +brut salarié

Dans un projet de R&D, le coût environné tient compte :


 De la rémunération, c’est-à-dire salaire brut et charges sociales
 Des frais d’environnement du laboratoire, c’est-à-dire :
 De la rémunération des personnels ingénieurs, techniciens et administratifs travaillant dans le
laboratoire
 Du coût de l’infrastructure et de gestion du laboratoire
 Des frais de siège, c’est-à-dire :
 une quote-part de la rémunération des services administratifs
 les dépenses d’infrastructure et les frais de gestion de l’Université de Provence
 frais de formation

Dans un projet de R&D, la différence entre coût complet et coût marginal est
:
Le montant des dépenses liée aux:
• Salaire des personnels titulaires
• Coût d’Environnement (exemple : 80% des couts de personnel pour l’ANR)
• Amortissement des équipements existants

Le coût marginal ou coût additionnel du projet représente les dépenses supplémentaires que le
laboratoire supportera du fait de la mise en œuvre du projet, il est constitué des dépenses
suivantes :
• Salaires des personnes recrutées pour le projet
• Investissement en matériel spécifiquement dédié au projet
• Fournitures, consommables
• Déplacements
• Sous-traitance
• Frais de gestion

Le coût complet représente l’ensemble des dépenses liées au projet. Il comporte donc en plus
du coût marginal les dépenses suivantes qui sont directes ou indirectes :
• Salaire des personnels titulaires
• Coût d’Environnement (exemple : 80% des couts de personnel pour l’ANR)
• Amortissement des équipements existants

Dans un projet de R&D, la différence entre coût direct et coût indirect (frais
d'environnement, overheads) est :
Le montant des dépenses qui ne peut être attribué spécifiquement au projet (fourniture de
bureau, téléphone, etc…).

 Un coût direct est une dépense effectuée spécifiquement pour le projet et aisément
identifiable (achat de consommable pour une expérience donnée ; embauche d’une
personne spécifiquement pour le projet ; …).
 Un coût indirect est une dépense qui ne peut pas être attribuée spécifiquement au projet
(fourniture de bureau, téléphone, etc…). Les coûts indirects sont également désignés par «
frais d’environnement », « frais de fonctionnement », « overheads »... Pour les bénéficiaires
ne pouvant pas calculer avec précisions leurs coûts indirects, la CE attribue un pourcentage
fixe. Ce pourcentage varie selon le type de projet du FP7. Ainsi, pour les projets dits «
collaboratifs », les coûts indirects pour une université sont évalués à 60% des coûts directs
éligibles. Chaque établissement sera remboursé d’une partie de ses coûts éligibles (directs et
indirects).

l'ensemble des couts qui peuvent suportés si le projet n'est pas réalisé n'aboutit pas.

Dans le coût complet d'un projet de R&D entrent :


 L’ensemble des dépenses liées au projet. Il comporte donc en plus du coût marginal les
dépenses suivantes qui sont directes ou indirectes :
o Salaire des personnels titulaires
o Coût d’Environnement (exemple : 80% des couts de personnel pour l’ANR)
o Amortissement des équipements existants
Dans le coût marginal d'un projet de R&D entrent :
 Les dépenses supplémentaires que le laboratoire supportera du fait de la mise en œuvre du
projet, il est constitué des dépenses suivantes :
o Salaires des personnes recrutées pour le projet
o Investissement en matériel spécifiquement dédié au projet
o Fournitures, consommables
o Déplacements
o Sous-traitance
o Frais de gestion

Vous aimerez peut-être aussi