Vous êtes sur la page 1sur 16

Supplément EXERCICES – CM4 / CM5 – Intro Réactions / Réactions Acido-

Acido-basiques – Feuille 1/4

CM4
CM4 – Intro / Quantités / Avancement Exercice 5 : Transformation chimique
A la température θ = 25°C, et sous une pression p = 1,01.105
Pa, conditions supposées constantes, on mélange une volume V1
Exercice 1 : Paracétamol = 10,0mL de solution d’iodure de potassium (K+ + I-), de
concentration molaire C1 = 8,0.10-2 mol.L-1 et une volume V2 =
Le paracétamol, principe actif de certains médicaments tels 10,0mL de solution de nitrate de plomb (Pb2+ + 2NO3-), de
que le Doliprane® est obtenu à partir d’anhydride éthanoïque concentration molaire C2 = 5,0.10-2 mol.L-1.
(CH3CO)2O et de 4-aminophénol H2N-C6H4-OH en solution dans
l’acide éthanoïque. 1. Décrire l’état initial du système.

1. Au cours d’une séance de travaux pratiques, on utilise une 2. Lors du mélange, on observe l’apparition d’un précipité
masse m1 = 3,10 g de 4-aminophénol et un volume V2 = jaune d’iodure de plomb.
4,2mL d’anhydride éthanoïque de masse volumique μ2 = 2.a) Y a-t-il eu transformation chimique ? Si oui, quelles sont
1,08 g.mL-1. Calculer les quantités de réactifs. les espèces chimiques affectées par cette transformation.
2. Après purification du mélange et séchage, on obtient une 2.b) Ecrire l’équation bilan de la réaction.
masse m3 = 2,41g de paracétamol HO-C6H4-NH-CO-CH3. 3. Déterminer, à l’aide d’un tableau, l’avancement maximal et
Calculer la quantité de paracétamol obtenu. le réactif limitant.
4. La transformation étant totale, décrire l’EF du système.
Exercice 2 : Préparation d’un solution d’ammoniac
L’étiquette d’un flacon commercial contenant une solution Exercice 6 : Avancement et nombre stoechiométrique
d’ammoniac NH3 comporte les indications suivantes : densité
d=0,90, et pourcentage en masse P = 28%. On réalise la combustion complète de l’éthane C2H6 dans le
dioxygène. Le mélange initial renferme 0,50mol d’éthane et 1,40
1. Quel est la concentration molaire du soluté apporté dans mol de dioxygène.
cette solution ?
1. Ecrire l’équation bilan de la réaction en utilisant des
2. Indiquer le mode opératoire pour préparer à partir de la nombres stoechiométriques entiers les plus petits possibles.
solution commerciale une solution S1 de volume V1 =
200,0mL de concentration molaire C1 = 0,50 mol.L-1. 2. Déterminer, à l’aide d’un tableau d’avancement,
l’avancement maximal et le réactif limitant.
Exercice 3 : Sel de Mohr 3. En déduire la composition du système dans l’état final en
supposant l’avancement maximal atteint.
On prépare une solution S1 de volume V = 200,0mL en
dissolvant une masse m = 2,00g de sel de Mohr : un cristal 4. Répondre aux mêmes questions après avoir écrit l’équation
composé de FeSO4, (NH4)2SO4, 6H2O dans la quantité d’eau bilan avec le nombre stoechiométrique 1 pour l’éthane.
suffisante. 5. L’avancement dépend-il des nombres stoechiométriques ?
1. Ecrire l’équation de la dissolution du sel de Mohr dans l’eau. Et l’état final du système ?

2. Calculer la concentration molaire C de soluté apporté. En


déduire les concentrations molaires de tous les ions présents Exercice 7 : Mélange stoechiométrique
dans la solution. 1. Une solution S0 incolore d’acide oxalique H2C2O4 de volume
3. On prélève un volume V1 = 10,0mL de cette solution. V0 = 200,0mL est obtenue en dissolvant dans la quantité
Quelles sont les quantités de matière de toutes les espèces suffisante d’eau une masse m0 = 1,50g de cristaux de formule
chimiques présentes dans ce prélèvement ? H2C2O4, 2H2O. Calculer la concentration molaire C0 de la
solution S0.
Exercice 4 : Utilisation du titre massique 2. On dilue 10 fois la solution S0 pour obtenir une solution S1.
Quelle est la concentration molaire C1 de la solution S1.
On prépare une solution S d’iodure de potassium (K+ + I-) de
concentration massique t = 8,40 g.L-1 (aussi appelé titre massique) 3. On prélève un volume V1 = 10,0mL de solution S1. On y
ajoute quelques gouttes d’acide sulfurique concentré, puis à
1. Décrire le mode opératoire pour préparer un volume V =
l’aide d’une burette, un volume V2 d’une solution violette
250,0mL de cette solution.
de permanganate de potassium (K+ + MnO4-), de
2. Quelle est la concentration molaire C de cette solution. concentration C2 = 4,00.10-3 mol.L-1. L’ion permanganate
3. A l’aide de S, on souhaite préparer un volume V’ = 100,0mL réagit avec l’acide oxalique selon l’équation :
d’une solution d’iodure de potassium de concentration 2MnO4-(aq) + 5H2C2O4(aq) + 6H+(aq) = 2Mn2+(aq) + 10CO2(aq) + 8H2O
molaire C’ = 1,0.10-3 mol.L-1. Décrire le mode opératoire de 3.a) Déterminer le volume V2 à ajouter pour que le mélange
cette préparation. initial soit stoechiométrique. On suppose que les ions H+
4. Quelle masse m’ aurait-il fallu dissoudre pour préparer ont été introduits en excès.
directement cette solution à partir d’iodure de potassium 3.b) La transformation étant totale, décrire l’état du système
solide ? Conclure. final correspondant. Sachant que les ions Mn2+ sont
incolores, quelle est la couleur du mélange dans l’EF ?
Exercice 8 : Zinc et Sulfate
Sulfate de Cuivre Exercice 10 : Combustion complète
A la température de 20°C et sous une pression de 1013 hPa, La combustion complète d’un volume V = 1,2L d’un
conditions supposées constantes, on introduit dans un bécher un hydrocarbure gazeux CaHb dans du dioxygène en excès conduit à
volume V1 = 100,0mL de solution bleue de sulfate de cuivre (II), la formation de 4,8L de dioxyde de carbone et de 4,5g d’eau. Les
de concentration molaire C1 = 0,10 mol.L-1. On ajoute ensuite une volumes sont mesurés dans des conditions où le volume molaire
masse m2 = 1,00g de grenaille de zinc (poudre) et on maintient vaut Vm = 24 L.mol-1.
une agitation. 1. Ecrire l’équation de la réaction.
1. Décrire l’état initial du système. 2. Déterminer dans l’état initial la quantité d’hydrocarbure
2. Après plusieurs instants, on observe la décoloration de la ni(CaHb).
solution et l’apparition d’un dépôt rouge sur le zinc. 3. Déterminer dans l’état final les quantités de dioxyde de
2.a) L’état du système est-il modifié ? carbone nf(CO2) et d’eau nf(H2O).
2.b) Quelle est l’espèce chimique responsable du dépôt 4. En supposant la transformation totale, rechercher la
rouge ? Pourquoi la solution se décolore-t-elle ? relation entre ni(CaHb) et nf(CO2) et la relation entre
2.c) Sachant que quelques gouttes d’une solution de soude ni(CaHb) et nf(H2O). En déduire la formule brute de
ajoutées à un prélèvement du mélange final provoquent l’hydrocarbure utilisé.
la formation d’un précipité blanc, quelles sont les espèces 5. Ecrire les formules semi-développées possibles pour cet
chimiques affectées par la transformation chimique hydrocarbure et nommer les espèces correspondantes.
ayant eu lieu dans le bécher ?
2.d) Ecrire l’équation de la réaction Exercice 11 : Propane et Butane
3. Déterminer, à l’aide d’un tableau, l’avancement maximal et Dans les conditions de l’expérience, le volume molaire
le réactif limitant. gazeux vaut 24,0 L.mol-1. Un mélange gazeux de volume V0 =
6mL contient n1 mol de propane C3H8 et n2 mol de butane C4H10.
4. Décrire l’état final du système.
1. Etablir une relation entre n1 et n2.
Exercice 9 : Calcaire et acide chlorhydrique 2. On réalise la combustion complète de ce mélange dans un
Le calcaire, principalement constitué de carbonate de excès de dioxygène. Le système dans son état final contient
calcium CaCO3, réagit avec une solution d’acide chlorhydrique entre autre un volume V(CO2) = 21,6mL.
selon l’équation : 2.a) Ecrire l’équation de combustion du propane, puis celle
CaCO3(s) + 2H+(aq) = Ca2+(aq) + CO2(g) + H2O du butane.
On introduit dans un flacon de capacité 1,1L, maintenu à 25°C, 2.b) Etablir une relation entre n(CO2), n1 et n2.
un volume V1 = 100,0mL de solution d’acide chlorhydrique de
concentration molaire C1 = 0,10 mol.L-1. On ajoute rapidement 3. Calculer n1 et n2.
une masse m2 = 0,31g de calcaire et on relie le flacon à un capteur
de pression. Exercice 12 : Avancement volumique
1. Etablir un tableau d’avancement et déterminer le réactif On verse dans un bécher un volume V1 = 20,0mL d’une
limitant. solution d’iodure de potassium (K+ + I-) de concentration C1 =
0,20mol.L-1. On ajoute quelques gouttes d’acide sulfurique
2. La pression initiale indiquée par le capteur de pression est
concentré, puis un volume V2 = 30,0mL d’eau oxygénée H2O2 de
égale à la pression atmosphérique p0 = 1080 hPa. Au cours
concentration C2 = 0,050 mol.L-1. La solution jaunit, puis brunit.
de la réaction, la pression augmente à cause de la
En effet, du diiode se forme selon l’équation :
production de gaz. Le capteur indique alors p = p0 + p(CO2),
H2O2(aq) + 2I-(aq) + 2H+(aq) = I2(aq) + 2H2O
où p(CO2) est la pression due au dioxyde de carbone
occupant tout le volume offert (pression partielle). 1. Calculer les concentrations des différentes espèces dans le
mélange initial, autres que celles des ions H+(aq) supposés
2.a) Exprimer p(CO2) en fonction de l’avancement ξ de la
introduits en excès avec l’acide sulfurique.
réaction.
2. Etablir un tableau d’avancement volumique de la réaction
2.b) Déterminer la pression finale indiquée par le capteur
(avancement volumique ξV = ξ / V)
sachant que l’avancement maximal est alors atteint.
3. La transformation étant totale, déduire de l’étude du tableau
On donne la relation entre la pression, le volume, la quantité de
la nature du réactif limitant et les concentrations des
matière et la température pour un gaz parfait : PV = nRT, où R =
différentes espèces dans l’état final.
8,314 J.K-1.mol-1 est une constante.
Supplément EXERCICES – CM4 / CM5 – Intro Réactions / Réactions Acido-
Acido-basiques – Feuille 2/
2 /4

CM4 – Equilibre de Réactions Lorsque le système n’évolue plus, la concentration en ions fer (II)
est égale à 9,6.10-3 mol.L-1.
1. Donner l’expression de la constante d’équilibre, puis
Exercice
Exercice 13
13 : Ecriture du quotient de réaction déterminer sa valeur
Donner pour chacune des équations suivantes l’expression
2. On mélange V1 = 20mL de la solution de chlorure de
du quotient de réaction.
cadmium à C1 = 10-2 mol.L-1 et V2 = 20mL d’une solution de
1. HCO 2 H (aq ) + NH 3 (aq ) = HCO 2− (aq ) + NH 4 + (aq ) chlorure de fer (II), (Fe2+ + 2Cl-) à C2 = 2.10-2 mol.L-1 et on y
introduit de la poudre de fer et de la grenaille de cadmium
2. CH 3 NH 2
( aq ) + H 2O ( l ) = CH 3 NH 3+ (aq ) + HO − (aq )
(qui sont donc des solides).
3. I 2 (aq ) + 2S 2O 3 2 − (aq ) = 2I − (aq ) + S 4O 6 2 − (aq ) a) Quelle est la valeur du quotient de réaction dans l’état
initial ?
4. 2 Ag + (aq ) + Cu ( s ) = 2 Ag ( s ) + Cu 2 + (aq ) b) Quelle sera sa valeur lorsqu’il n’évoluera plus ?
c) Déterminer la valeur de l’avancement de réaction dans
5. Ag 2O ( s ) + H 2O ( l ) = 2 Ag + (aq ) + 2 HO − (aq )
l’état final.

Exercice
Exercice 14 : Expressions du quotient de réaction Exercice
Exercice 17 : Evolutions
1. Donner l’expression du quotient de réaction correspondant à L’acide tyocyanique HSCN peut réagir avec les ions
chacune des équations de réaction données ci-dessous. Les periodate IO4- pour donner des ions thiocyanate SCN- et de
comparer et conclure. l’acide periodique HIO4.
1.a) 2 Fe 3 + 2+ 2+
(aq ) + Cu ( s ) = 2 Fe ( aq ) + Cu ( aq ) 1. Ecrire l’équation de la réaction correspondante
1 1 2. En déduire l’expression de la constante d’équilibre K qui lui
1.b) Fe 3 + (aq ) + Cu ( s ) = Fe 2 + (aq ) + Cu 2 + (aq ) est associée
2 2
2. Déduire de l’expression du quotient de réaction en solution 3. Soit un système S1 tel que [SCN-]0 = 0,02 mol.L-1, [HSCN]0 =
aqueuse, l’équation de la réaction qui lui est associée : 0,01 mol.L-1, [IO4-]0 = 0,01 mol.L-1 et [HIO4]0 = 0,04 mol.L-1.
− Sa composition reste inchangée au cours du temps. Que

ClO  HCN  
2.a) Q = 
2
2.b) Qb =  Ag +  SO 42−  peut-on en déduire ?
a −    
HClO  CN  4. Et si [SCN-]0 = 0,001 mol.L-1, [HSCN]0 = 0,05 mol.L-1, [IO4-]0 =
0,01 mol.L-1 et [HIO4]0 = 0,04 mol.L-1, Comment va évoluer
 BrO −   H 3O + 
2.c) Q = spontanément le système ?
c
 HBrO 
Exercice
Exercice 18 : Taux d’avancement final
Exercice
Exercice 15 : Solution
Solution aqueuse d’acide hypochloreux L’acide chloroacétique peut réagir avec l’eau selon la
Une solution aqueuse, de volume V = 250mL a été préparée réaction d’équation :
en dissolvant une quantité n0 = 1,5mmol d’acide hypochloreux ClCH 2COOH (aq ) + H 2O = ClCH 2COO −(aq ) + H 3O +(aq )
HClO dans le volume d’eau distillée nécessaire. L’acide
hypochloreux réagit avec l’eau selon la réaction d’équation : 1. Donner l’expression de la constante d’équilibre
− +
HClO (aq ) + H 2O = ClO (aq ) + H 3O (aq ) 2. Lorsqu’on introduit n0 = 0,01 mol d’acide chloroacétique dans
de l’eau distillée de façon à obtenir V0 = 100mL de solution,
1. Donner l’expression du quotient de réaction correspondant
l’avancement final de la réaction vaut ξ1f = 1,06 mmol.
2. Quelle est la valeur du quotient de réaction dans l’état
initial du système ? 2.a) Donner la composition finale du système
3. Lorsque le système n’évolue plus, la concentration en ion 2.b) En déduire la valeur de la constante d’équilibre associée
hypochlorite ClO- vaut 1,4.10-5 mol.L-1. Déterminer la à l’équation
valeur correspondante du quotient de réaction
2.c) Déterminer le taux d’avancement final de la réaction.
4. Quelle est la valeur de la constante d’équilibre associée à
cette équation ? 3. On dilue dix fois, avec de l’eau distillée la solution
précédemment obtenue. La concentration en ions
Exercice
Exercice 16 : Constante d’équilibre chloroacétate vaut alors [ClCH2COO-] = 2,97.10-3 mol.L-1 à
l’équilibre.
Les ions cadmium Cd2+ réagissent avec le fer métallique pour
donner du cadmium métallique et des ions fer (II) Fe2+ selon 3.a) Quel est le volume V de la solution ainsi préparée ?
l’équation : Cd 2 + + Fe = Cd + Fe 2 + 3.b) En déduire, pour ce système, l’avancement final de la
(aq ) (s ) (s ) ( aq )
réaction de l’acide chloroacétique avec l’eau.
On ajoute de la poudre de fer en excès à une solution de chlorure
( )
de cadmium Cd 2 + + 2Cl − , de concentration 10-2 mol.L-1. 3.c) Quel est le taux d’avancement final correspondant
3.d) Que peut-on en conclure ?
Exercice
Exercice 19 : Evolution d’un système
C2 (mmol.L-1) 0 16 28 34 36 38 39 39 39
Les ions cobalt (II) peuvent réagir avec le nickel pour donner
t (min) 0 2 5 8 10 15 20 25 30
du cobalt et des ions nickel (II) selon la réaction :
Co 2 + + Ni = CO + Ni 2 + , de constante d’équilibre
(aq ) (s ) (s ) (aq )
1. Quel est l’avancement volumique maximal de cette réaction ?

K = 0,12 à 25°C. 2. Donner l’expression du quotient de réaction de cette réaction

1. Un système obtenu en introduisant du nickel dans V0 = 3. Déterminer sa valeur pour t = 5min, puis pour t = 10min
100mL de solution de chlorure de cobalt (II) à C0 = 0,01 4. Que remarque-t-on pour l’avancement à t ≥ 20min ? Que
mol.L-1 va-t-il évoluer à 25°C ? Déterminer la composition peut-on alors dire du système ?
finale de la solution. (Etablir un tableau d’avancement). 5. Quel est l’avancement final de cette transformation ? En
2. Comment évolue, à 25°C, un système obtenu en mélangeant déduire le taux d’avancement final de la transformation.
V1 = 100mL de la solution de chlorure de cobalt (II) à C1 = 6. Quel est la constante d’équilibre associée à l’équation de la
0,02 mol.L-1 avec V2 = 10mL d’une solution de chlorure de réaction ?
Nickel (II) à C2 = 0,01 mol.L-1 et en introduisant du nickel et
du cobalt dans la solution ainsi obtenue ? Déterminer la
Exercice 22 : Evolution d’un système
composition finale de la solution.
L’ammoniac NH3 réagit avec le phénol C6H5OH pour donner
3. Et pour le système obtenu en mélangeant, à 25°C, V3 = 50mL
des ions ammonium NH4+ et phénolate C6H5O, selon l’équation :
de la solution de chlorure de cobalt (II) à C1 = 0,01 mol.L-1
avec V4 = 50mL d’une solution de chlorure de Nickel (II) à NH 3 + C 6 H 5OH
(aq ) = NH 4 +
(aq ) + C 6 H 5O − ,
(aq ) (aq )
C4 = 0,04 mol.L-1 et en introduisant du nickel et du cobalt de constante d’équilibre K = 0,16 à 25°C.
dans la solution ainsi obtenue ?
1. A cette température, on mélange V1 = 20mL d’une solution
3.a) Comment évolue le système ? d’ammoniac à C1 = 0,04 mol.L-1 avec V2 = 30mL d’une
3.b) Etablir un tableau d’avancement volumique en tenant solution de phénol à C2 = 0,05 mol.L-1.
compte du sens de l’évolution spontanée prévue. 1.a) Comment évolue ce système ?
3.c) Déterminer la composition finale de la solution. 1.b) Quelle est la valeur de l’avancement volumique à
l’équilibre ?
Exercice
Exercice 20 : Le mercure et ses ions 1.c) En déduire la composition finale du système
Les ions mercure (II) Hg peuvent réagir avec le mercure Hg
2+
2. Comment évoluent les deux systèmes chimiques obtenus en
pour donner des ions mercure (I) selon la réaction d’équation : mélangeant V = 10mL de chacune des solutions suivantes :
Hg 2+ + Hg = Hg 2+ , de constante d’équilibre K = 91 à 25°C.
( aq ) (l ) ( aq )
2 2.a) Ammoniac à C1 = 0,04 mol.L-1, phénol à C2 = 0,04 mol.L-1,
Le mercure, seul métal liquide à 25°C, n’est pas soluble dans l’eau. chlorure d’ammonium (NH4+ + Cl-) à C3 = 0,01 mol.L-1 et
1. Donner l’expression du quotient de réaction associé à cette phénolate de sodium (C6H5O- + Na+) à C4 = 0,01 mol.L-1.
équation. 2.b) Ammoniac à C1 = 0,04mol.L-1, phénol à C2 = 0,04 mol.L-1,
2. Comment évolue, à 25°C, un système obtenu en introduisant chlorure d’ammonium (NH4+ + Cl-) à C3 = 0,10 mol.L-1 et
du mercure dans le mélange de V1 = 10mL de la solution de phénolate de sodium (C6H5O- + Na+) à C4‘ = 0,10 mol.L-1.
chlorure de mercure (II) (Hg2+ + 2Cl-), à C1 = 0,002 mol.L-1
avec V2 = 40mL d’une solution de chlorure de mercure (I) Exercice
Exercice 23 : Influence de la dilution sur un équilibre
(Hg22+ + Cl-) à C2 = 0,001 mol.L-1. Déterminer la composition On étudie la dissociation de deux acides faibles dans l’eau :
finale de la solution. l’acide acétique CH3COOH, et l’acide chloroacétique
3. Comment évolue, à 25°C, un système obtenu en introduisant ClCH2COOH, de constante d’équilibre respectives KA1 = 1,8.10-5
du mercure dans le mélange de V3 = 1mL de la solution de et KA2 = 1,4.10-3. On souhaite comparer le coefficient de
chlorure de mercure (II) à C1 = 0,002 mol.L-1 avec V4 = dissociation α de ces deux acides faibles. On rappelle que le
100mL d’une solution de chlorure de mercure (I) à C4 = 0,01 coefficient de dissociation est égal au rapport de la quantité de
mol.L-1. Déterminer la composition finale de la solution. matière d’acide dissocié sur la quantité de matière d’acide initial.
1. Ecrire les réactions de dissociation de ces deux acides faibles
Exercice
Exercice 21 : Cinétique d’une réaction
réaction d’isomérisation dans l’eau.
En solution aqueuse, la propanone peut se transformer en 2. Calculer le coefficient de dissociation α des deux acides pris
propèn-2-ol selon l’équation : à une concentration initiale égale à C0 = 10-2 mol.L-1.
CH 3 − CO − CH 3 (aq ) ⇌ CH 3 − C (OH ) = CH 2(aq ) 3. Calculer α pour l’acide acétique pour C0 = 10-5 mol.L-1
A l’instant initial, on introduit la seule propanone dans de l’eau 4. En déduire les réponses aux questions suivantes :
distillée de façon à ce que sa concentration initiale soit égale à
C0 = 0,05 mol.L-1. On suit l’avancement de la réaction au cours du 4.a) Quelle précaution faut-il prendre lorsqu’on souhaite
déroulement de la transformation et on obtient les résultats comparer la dissociation de 2 acides dans l’eau en tenant
donnés ci-dessous. On note C2(t) la concentration en propèn-2-ol compte uniquement de la valeur de la constante pKA ?
qui évolue au cours du temps. 4.b) Quelle est l’influence de la dilution sur la dissociation
d’un acide faible dans l’eau ?
Supplément EXERCICES – CM4 / CM5 – Intro Réactions / Réactions Acido-
Acido-basiques – Feuille 3/4

CM5
CM5 – Réactions Acido-
Acido-basiques Exercice
Exercice 27 : Acide nitreux
On considère trois solutions d’acide nitreux HNO2, de
concentration molaire respectives C1 = 10-1 mol.L-1, C2 = 10-2
Exercice
Exercice 24 : Couples acide-
acide-base mol.L-1, C3 = 10-5 mol.L-1.
On considère les réactions d’équations suivantes. Rappeler ce 1. Ecrire l’équation de la réaction entre l’acide nitreux et l’eau
qu’est une réaction acido-basique. Pour chacune de ces
2. La mesure du pH de ces trois solutions conduit aux valeurs
équations, dites s’il s’agit bien d’une réaction acido-basique, et si
suivantes ; pH1 = 2,1, pH2 = 2,7 et pH3 = 5,0. Calculer dans
oui, identifier l’espèce acide et l’espèce basique de chaque couple
les trois cas le taux d’avancement final de la transformation.
acide-base mis en jeu :
3. Ce taux final dépend-t-il des conditions initiales ? Dans quel
a) CH 3COOH ( aq ) + NH 3 (aq ) = CH 3COO − ( aq ) + NH 4 + (aq ) cas cette transformation peut-elle être considérée comme
b) HNO 2(aq ) + CH 3 NH 2(aq ) = NO 2 − (aq ) + CH 3 NH 3 + (aq ) totale ?

c) Fe ( s ) + Cu 2+ ( aq ) = Fe 2+ (aq ) + Cu ( s ) Exercice
Exercice 28 : Comportement de 2 acides
− −
( aq ) + HO (aq ) = CH 3CO 2 (aq ) + C 2H 5OH (aq )
d) CH 3CO2C 2H 5 1. Deux solutions S1 et S2 de même concentration C1 = C2 = 10-
e) HCOOH (aq ) + HO −(aq ) = HCOO −(aq ) + H 2O
2 mol.L-1 d’acides HA1 et HA2 ont pour pH respectifs pH1 =
2,9 et pH2 = 3,44.
f) Zn( s ) + 2H 3O + (aq ) = Zn 2+ ( aq ) + H 2( g ) + 2H 2O 1.a) Lequel des acides est le plus dissocié en solution
g) BO2−(aq ) + H 3O +(aq ) = HBO2(aq ) + H 2O aqueuse ?
1.b) Déterminer le taux d’avancement final de ces réactions.
h) HCO3−(aq ) + H 3O +(aq ) = CO2(aq ) + 2H 2O
Ce résultat est-il en accord avec celui de la question
précédente ?
Exercice 25 : Rappel des définitions 1.c) Identifier ces acides sachant que l’un est l’acide
1. Donner la définition d’une solution aqueuse d’acide fort et ( (
méthanoïque pK A1 = pK A HCO2 H / HCO2 − = 3.75 ) )
d’une solution aqueuse de base forte. Citer quelques
alors que l’autre est l’acide propanoïque
exemples dans chacun des cas.
2. Quel est le pH d’une solution d’acide chlorhydrique HCl à 10-2
( pK A2 = pK A ( C2 H 5CO2 H / C2 H 5CO2 − ) = 4.87 )
mol.L-1 ? Et le pH d’une solution d’acide sulfurique H2SO4 2. Diagrammes de prédominance
(acide fort également) à 10-2 mol.L-1 ?
2.a) Tracer sur un même axe les diagrammes de
3. Quel est le PH d’une solution de soude NaOH à 10-2 mol.L-1 ? prédominance des espèces acides et basiques des deux
2. Quelle est l’espèce chimique considérée généralement comme couples.
étant l’acide le plus fort pouvant exister dans une solution 2.b) L’acide propanoïque et l’ion méthanoate peuvent-ils être
aqueuse ? Même question pour l’espèce basique la plus simultanément les espèces prédominantes de leur
forte ? couple ?
3. Définir le pKA d’un couple acido-basique en solution aqueuse. 3. On mélange un volume V1 = 10mL de solution d’acide
4. Montrer que l’on peut classer les couples acido-basiques à propanoïque de concentration C1 = 0,01 mol.L-1 avec un
l’aide de ces pKA volume V2 = V1 de solution de méthanoate de sodium de
même concentration C2 = C1.
Exercice 26 : Diméthylamine 3.a) Calculer la constante d’équilibre de la réaction entre
l’acide propanoïque et l’ion méthanoate.
1. A 25°C, le pH d’une solution S1 de diméthylamine
(CH3)2NH de concentration C1=0,01mol.L-1 vaut pH1 = 11,4. 3.b) La transformation est-elle totale ?
1.a) Quel est l’acide conjugué de la diméthylamine ? 3.c) A quel pH peut-on s’attendre ?
1.b) Ecrire l’équation de la réaction acido-basique avec l’eau 3.d) Calculer l’avancement volumique à l’équilibre, calculer
le pH de la solution et vérifier la valeur attendue
1.c) Calculer le taux d’avancement final de cette réaction. La
transformation est-elle totale ?
Exercice 29 : Calcul de pH
2. A la même température, le pH d’une solution S2 de
dyméthylamine de concentration C2 = 10-5 mol.L-1 vaut pH2 On considère une solution d’acide propanoïque C2H5COOH
= 9. Calculer le taux d’avancement final τ2 de la réaction de concentration C = 10-2 mol.L-1 et de pKA = 4,87.
avec l’eau. La transformation est-elle totale ? 1. Exprimer l’avancement volumique final de sa réaction avec
3. A l’aide des résultats des deux premières questions, préciser de l’eau, ainsi que le taux de dissociation.
le sens dans lequel évolue le taux d’avancement final 2. En déduire le pH de cette solution.
lorsque la solution de la concentration diminue.
Exercice
Exercice 30 : Diagramme de prédominance Exercice
Exercice 35 : Critère d’évolution
1. Tracer sur un même axe les diagrammes de prédominance On considère un système chimique obtenu en
des espèces acides et basiques des couples : mélangeant un volume V1 = 15mL de solution d’acide borique
 acide nitreux HNO2 / ion nitrite NO2-, pKA1 = 3,3 H3BO3 de concentration C1 = 1,1.10-2 mol.L-1, un volume V2 =
 ion méthylammonium CH3NH3+ 15mL de solution de borate de sodium (Na+ + H2BO3-), de
/ méthylamine CH3NH2, pKA2 = 10,7 concentration C2 = 1,2.10-2 mol.L-1, un volume V3 = 10mL de
solution de méthylamine CH3NH2 de concentration C3 = 2.10-2
2. On mélange un volume V1 = 50mL de solution d’acide mol.L-1 et un volume V4 = 10mL de solution de chlorure de
nitreux de concentration C1 = 0,01 mol.L-1 avec un volume méthylammonium (CH3NH3+ + Cl-), de concentration C4 =
V2 = V1 de solution de méthylamine de même concentration 1,5.10-2 mol.L-1. On donne pKA1 = pKA(H3BO3/ H2BO3-) = 9,2.
C 2 = C 1. pKA2 = pKA(CH3NH3+/ CH3NH2) = 10,7.
2.a) Les espèces chimiques mises en présence peuvent-elles 1. Ecrire la réaction acido-basique entre l’acide borique et la
être simultanément prédominantes ? méthylamine
2.b) Ecrire l’équation de la réaction acido-basique associée à 2. Déterminer la valeur du quotient de réaction associée à
la transformation de ce système. cette réaction dans l’état initial
2.c) Calculer la constante d’équilibre associée à cette réaction. 3. Déterminer la constante d’équilibre associée à cette réaction
3. Etablir un tableau d’avancement volumique, puis calculer la 4. Dans quel sens le système initial va-t-il évoluer
valeur de l’avancement volumique dans l’état final. La spontanément
transformation est-elle totale ?
5. Déterminer la composition, en concentration, du système
dans l’état d’équilibre.
Exercice
Exercice 31 : Phosphate d’ammonium
6. En déduire le pH de la solution.
Un volume V de solution de phosphate d’ammonium est
préparé en dissolvant 10-2 mol de phosphate d’ammonium solide
(NH4)3PO4 dans la quantité d’eau nécessaire. On donne Exercice 36 : Solution de Chlorure d’ammonium
( ) ( )
pKA1 = pKA NH4+ / NH3 = 9,2 et pKA2 = pKA HPO42− / PO43− =12,4 . On mélange 200mL d’une solution de chlorure d’ammonium
(NH4+ + Cl-) à 0,01mol.L-1 avec de la soude à 1 mol.L-1. Donner en
1. Tracer sur le même axe les diagrammes de prédominance justifiant brièvement la réponse, le pH de la solution lors de
des espèces acides et basiques des couples mis en jeu. Les l’ajout de 0, 1, 2, 3mL de soude. On donne le pKA du couple
ions ammonium et phosphate peuvent-il être NH4+/NH3 : pKA = 9,2.
simultanément les espèces prédominantes de leur couple ?
2. Déterminer la constante d’équilibre associée à la réaction Exercice 37 : pH de l’eau selon la température
entre l’ion ammonium et l’ion phosphate. Le produit ionique de l’eau vaut pKe1 = 14,534 à t1 = 10°C et
3. Etablir un tableau d’avancement et déterminer la pKe1 = 13,833 à t2 = 30°C. Le pH de l’eau varie avec la
composition du système à l’état final. A
température T selon une relation du type pH = + B , A et B
4. En déduire la valeur du pH de cette solution. T
étant des constantes, et T en Kelvin. On rappelle la relation
Exercice 32 : Détermination de KA T ( K ) = t ( °C ) + 273,15 .
Le pH d’une solution d’acide éthanoïque de concentration 1. Calculer le pH de l’eau pure à 50°C.
5.10-3 mol.L-1 est de 3,5. Calculer la constante d’acidité KA de cet
2. Une solution aqueuse de volume V = 50mL contient 2.10-4
acide.
mol d’ions hydroxyde. Quel est son pH à 25°C, et à 50°C

Exercice 33 : Détermination de pKA 3. Le pH d’une solution aqueuse est de 5,2 à 50°C. Quelles sont
les concentrations en ions oxonium et hydroxyde dans cette
On prépare une solution d’acide gluconique à 0,1 mol.L-1 solution ?
et on constate que son pH est égal à 2,5. Quel est le pKA de l’acide
gluconique déduit de cette observation ? (on pourra noter HGlu
l’acide gluconique et Glu l’ion gluconate)
Exercice
Exercice 38 : Diagramme
Diagramme de prédominance
Exercice 34 : Couples du Soufre On considère l’acide phosphorique de formule H3PO4 et de
En solution aqueuse, les couples H2SO3/HSO et HSO /SO
3- 3- 32-
pKA successifs : 2.1, 7.2, 12.4. Si l’on dispose d’une concentration
ont respectivement pour constante d’acidité K1 = 10−1,9 et initiale C0 = 1 mol.L-1. Dans une solution tamponnée à pH=7,
préciser les diverses formes phosphatées.
K 2 = 10 −7 . Calculer le pH d’une solution à 0,1mol.L-1 de dioxyde
de Soufre dissous dans l’eau.
Supplément EXERCICES – CM4 / CM5 – Intro Réactions / Réactions Acido-
Acido-basiques – Feuille 4/4

CM5 - Dosage, pH-


pH-métrie et Conductimétrie σ
0,28
0,26
0,24
Exercice 39 : Utilisation de mesures conductimétriques 0,22
0,20
La conductivité σ0 d’une solution S0 d’acide éthanoïque de 0,18
concentration molaire C0 = 1,00 mmol.L-1 vaut 46 μS.cm-1. 0,16
0,14
1. Ecrire l’équation de la réaction entre l’acide éthanoïque et 0,12
0,10
l’eau. 0,08 V2 (mL)
2. Calculer les concentrations molaires effectives des ions 0,06
0 5 10 15 20 25
éthanoate et oxonium.
II.c) Comment peut-on repérer le point équivalent ? Déterminer
3. Calculer le taux d’avancement final.
le volume équivalent V2E. En déduire la concentration de la
4. Déterminer les valeurs de la constante d’acidité et du pKA du solution S1. Cette valeur est-elle en accord avec le résultat
couple CH3COOH/CH3COO- de la question I.b) ?
5. On dilue la solution 10 fois pour obtenir un volume V1 = Données : conductivités molaires ioniques en mS.m2.mol-1 :
100mL de solution S1 de concentration C1. λ(H3O+) = 35.0, λ(Na+) = 5.09, λ(Cl-) = 7.63, λ(HO-) = 19,9.
5.a) Déterminer la nouvelle valeur du taux d’avancement Masse molaires en g.mol-1 : M(O)=16, M(H)=1, M(Na)=23.
final de la réaction.
5.b) Quelle est la valeur de la conductivité σ1 de cette
solution Exercice 41 : Etude du couple NH4+/NH3
Données : conductivités molaires ioniques λ(H3O+) = 35,0 1. Etude conductimétrique
mS.m2.mol-1, λ(CH3COO-) = 4,1 mS.m2.mol-1 Données :
- produit ionique de l’eau à 25°C : Ke = 10-14
Exo
Exo 40 : Titrage colorimétrique et conductimétrique - conductivités molaires limites λ° en S.m2.mol-1 :
L’hydroxyde de sodium solide est hygroscopique, c'est-à-dire H3O+ HO- NH4+
qu’il fixe facilement la vapeur d’eau présente dans l’air. Toute 350.10 -4 198.10 -4 74.10-4
solution préparée par dissolution de NaOH solide doit donc être 1.a) Calculer la conductivité de l’eau pure
étalonnée, puis ajustée, si nécessaire, à la concentration voulue.
1.b) On étudie une solution d’ammoniac de concentration C1 =
I) On mesure la masse m = 1,08g de dix pastilles de soude, 8.10-4 mol.L-1, sa conductivité vaut 2,87.10-3 S.m-1. En
puis on prépare un volume V = 100,0mL d’une solution-mère S0 déduire le coefficient d’ionisation α de NH3 dans cette
en dissolvant ces pastilles dans le volume d’eau nécessaire. On solution, le pH de cette solution et le pKA du couple
détermine la concentration de la solution S0 à l’aide du dosage NH4+/NH3.
d’un volume V0 = 10,0mL de S0 par une solution d’acide
2. Titrage
chlorhydrique (H3O++Cl-), de concentration CA = 0,200mol.L-1 en
présence de quelques gouttes de bleu de bromothymol (BBT). Le On titre une solution d’acide chlorhydrique de
changement de teinte de la solution indiquant le passage par le concentration CA par une solution d’ammoniac de concentration
point d’équivalence a lieu pour un volume VE de solution d’acide CB = 0,1 mol.L-1. On néglige les effets de la dilution dans les
chlorhydrique versé égal à 11,4mL. calculs (volume ajouté négligeable devant le volume dosé). On
verse 50mL de solution d’acide dans un bécher puis on ajoute
I.a) Ecrire l’équation de la réaction, supposée totale, utilisée lors
250mL d’eau distillée. On verse progressivement la solution
de ce dosage
d’ammoniac dans celle d’acide et on suit l’évolution de la
I.b) Déterminer la concentration C0 de la solution S0 conductivité de la solution en fonction du volume versé. La
I.c) Quel est le pourcentage massique de soude dans les dix courbe obtenue a l’allure suivante :
pastilles de soude ?
σ
II) La solution précédente est diluée de façon à obtenir un
volume V1 = 1,00L d’une solution S1 de C1 = 5,0.10-3 mol.L-1.
II.a) Quel est le volume de solution S0 nécessaire pour effectuer
cette dilution
II.b) Afin de vérifier la concentration molaire de la solution S1,
on réalise le titrage conductimétrique d’un volume V1’ =
V
Veq
100,0mL de solution S1 par une solution d’acide
chlorhydrique de concentration C2 = 4,00.10-2 mol.L-1. Les 2.a) Commenter l’allure de la courbe sans faire de calculs.
résultats expérimentaux permettent d’obtenir le graphe ci-
2.b) Le volume équivalent étant de 21,5mL, en déduire CA et la
contre. Comment peut-on interpréter l’évolution de la
valeur du pH de la solution à l’équivalence.
conductivité avant, puis après l’équivalence ?
Exercice 42 : Méthode de Gran Exercice 44 : Titrage de la vitamine C
On réalise le titrage d’un acide faible AH de concentration La vitamine C, ou acide ascorbique contient, comme son
CA par de la soude de concentration CB. On verse VmL de soude nom l’indique, une fonction acide carboxylique. On peut donc
pour VA mL de solution d’acide. On ne néglige pas la dilution (V utiliser la réactivité de cette fonction acide pour titrer une
n’est pas négligeable devant VA). On se limite à la partie du solution de vitamine C. La formule brute de l’acide ascorbique est
dosage avant l’équivalence. C6H8O6. Pour simplifier, on notera dans la suite le couple acide-
1. Etablir, en précisant l’approximation faite, la relation base AH/A-.
hV=KA(Veq-V), où h = [H3O+] et où Veq est le volume V à 1. Ecrire la réaction entre l’acide ascorbique HA et l’hydroxyde
l’équivalence. de sodium (on ne tiendra compte que des ions hydroxyde
2. Proposer une représentation graphique permettant de HO-)
déterminer Veq et KA. 2. On fait réagir VB = 5,0mL de soude à CB = 1,0.10-2 mol.L-1
3. On dose 50 mL d’acide éthanoïque par de la soude avec VA = 10,0mL d’une solution de vitamine C à CA =
concentration CB = 10-2 mol.L-1. et on obtient les résultats 2,0.10-2 mol.L-1. Le pH de la solution obtenue est de 3,6.
suivants : 2.a) Déterminer la concentration en ions oxonium H3O+ de la
V(mL) 3 9 11 15 19 23 27 solution obtenue. En déduire la concentration en ions
pH 3,9 4,5 4,6 4,9 5,3 5,9 10,2 hydroxyde HO-.
3.a) Déterminer graphiquement Veq (méthode des tangentes) 2.b) Grâce à un tableau d’avancement, déterminer
l’avancement final et le taux d’avancement de la
3.b) En déduire CA de l’acide éthanoïque
réaction.
3.c) Calculer la constante d’acidité KA de cet acide
2.c) La réaction considérée peut-elle être utilisée pour titrer
la solution d’acide ascorbique ?
Exo 43 : Dosage colorimétrique de l’acide sulfurique
3. On dissout un comprimé de vitamine C dans de l’eau distillée
L’acide sulfurique, H2SO4, est un acide pouvant libérer deux afin de former V1 = 200mL de solution appelée (S). On
protons H+. On considérera que les deux acidités sont dosées prélève 10,0mL de (S) que l’on dose avec une solution
simultanément par une solution d’hydroxyde de sodium. On d’hydroxyde de sodium de concentration CB = 1,0.10-2
verse dans un bécher VA = 10,0mL de la solution d’acide mol.L-1. Le dosage est suivi par pH-métrie, on obtient la
sulfurique de concentration CA à déterminer. On dose cette courbe suivante :
solution par de la soude de concentration CB = 2,0.10-2 mol.L-1.
L’équivalence est repérée par le changement de couleur du BBT pH
pour un volume VBE = 12,0mL. 12
1. Ecrire l’équation de la réaction de dosage 11
10
2. Définir l’équivalence et déterminer la concentration CA de la
9
solution d’acide sulfurique. 8
3. Le BBT est une solution d’acide/base noté HIn/In-. La figure 7
ci-dessus donne les courbes de distribution des deux formes 6
en fonction du pH. Déterminer le pKA du couple HIn/In-. 5
Donner un ordre de grandeur du pH à l’équivalence pour 4 V(mL)
que l’indicateur soit approprié. 3
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24
- -5 -1
[HIn] et [In ] (×10 mol.L )
3.a) Définir l’équivalence. Comment la repérer sur la courbe
3,0 de pH ?
2,5 [HIn]
[HIn]eq [In-]eq
3.b) Déterminer la concentration de la solution (S) en acide
2,0 ascorbique
1,5 3.c) En déduire la masse contenue dans un comprimé de
1,0 vitamine C. Comparer à l’indication « 500mg » indiquée
0,5 sur la boîte.
pH
0,0
4 5 6 7 8 9 10
SOLUTION des EXERCICES
EXERCICES – CM4 / CM5 – Feuille 1/4

CM4
CM4 – Intro / Quantités / Avancement 2. Précipité jaune d’iodure de plomb : (Pb2+ + 2I-).
2.a) Oui, il y a transformation chimique, car une espèce
nouvelle est apparue (le précipité = solide). Espèces
affectées : Pb2+ et I-.
Exercice 1 : Paracétamol
2.b) Equation bilan : Pb2+(aq) + 2I-(aq)  PbI2(s)
1. n(H2N-C6H4-OH) = m1 / M(H2N-C6H4-OH) = 28,4mmol 3. Tab d’avancement : Pb2+(aq) + 2I-(aq)  PbI2(s)
Car M(H2N-C6H4-OH) = 7M(H) + M(N) + 6M(C) + M(O)… EI(mmol) 0,50 0,80 0
n((CH3CO)2O) = m2 / M((CH3CO)2O) = μ2V2/M = 44mmol à t(mmol) 0,50-ξ 0,80-2
2ξ ξ
2. n(paracétamol) = m3 / M(paracétamol) = 16,0mmol EF(mmol) 0,50-ξf 0,80-2
2ξf ξ
Si Pb2+ est le réactif limitant, alors ξf = n0/α = 0,50mmol
Si I- est le réactif limitant, alors ξf = n0/α = 0,40mmol
Exercice 2 : Solution d’ammoniac
C’est donc le I- qui est limitant… et ξmax = 0,40mmol
 µ les masses volumiques  n f (I − ) = 0
1. msol = μsol×V = d×μeau×V avec  
d la densité de la solution Transfo totale :  n f ( K
"sol" désigne la solution...
4.

) = n (K ) = 0, 80 m m ol
+
i
+


Et la masse de NH3 : m(NH3) = P × msol = P×d×μeau×V

nf ( N O ) = n ( N O ) = 1, 0 m m o l
3

i 3


Concentration : C = n(NH3)/V = m(NH3)/ (M(NH3) × V) nf ( P b ) = 0 ,1 0 m m o l
2+


Ainsi : C = P×d×μeau / M(NH3) = 15 mol.L-1.  n f (P b I 2 ) = 0 , 4 0 m m o l
2. Facteur de dilution entre S0 et S1 : F = C/C1 = 30, mais on a
aussi F = Vtotal / Và prélever = donc Và prélever = Vtotal / F = 6,7mL. Exercice 6 : Avancement et nombre stoechiométrique
On doit donc prélever 6,7mL à l’aide d’une pipette graduée,
pour compléter à 200,0mL dans une fiole jaugée. 1. Equation : 2C2H6 + 7O2  4CO2 + 6H2O
2. EI(mmol) 0,50 1,40 0 0
à t(mmol) 0,50-2ξ 1,40-7ξ 4ξ 6ξ
Exercice 3 : Sel de Mohr
EF(mmol) 0,50-2ξf 1,40-7ξf 4ξ 6ξ
1. Dissolution : tous les ions se dispersent Avancement maximal :
FeSO4, (NH4)2SO4, 6H2O  Fe2+ + 2SO42- + 2NH4+ + 6H2O Si C2H6 limitant, alors ξf = n0/α = 0,50/2 = 0,25 mol
2. C = n/V = m/(M×V) avec M = ΣM = 392 g.mol-1 Si O2 limitant, alors ξf = n0/α = 1,40/7 = 0,20 mol
Donc C = 2,55.10-2 mol.L-1  Avancement max : ξmax = 0,20 mol, O2 limitant
Ainsi : [Fe2+] = C, et [SO42-] = [NH4+] = 2C  n f (C 2 H 6 ) = 0,10 mol

Et toujours dans l’eau [H3O+] = [HO-] = 10-7 mol.L-1. 3. Composition finale :  n f (O 2 ) = 0
Avec un volume 10mL, c'est-à-dire 1/100 de L 
n(Fe2+) = 2,55.10-4 mol, n(SO42-) = n(NH4+) = 5,10.10-4 mol  n f (CO 2 ) = 0, 8 mol
 n H O = 1, 2 mol
 f ( 2 )
Exercice 4 : Titre massique 4. Equation : C2H6 + 7/2O2  2CO2 + 3H2O
EI(mmol) 0,50 1,40 0 0
1. Titre massique t = m/Vsolution,  m = t × Vsolution = 2,10g.
à t(mmol) 0,50-ξ 1,40-7/2ξ 2ξ 3ξ
Pour réaliser cette solution, on prend une fiole jaugée de
Si C2H6 limitant, alors ξf = n0/α = 0,50/1 = 0,50 mol
250mL, on la remplit au ¾ d’eau distillée, on y dissous 2,10g
Si O2 limitant, alors ξf = n0/α = 1,40/3,5 = 0,40 mol
pesés précisément d’iodure de potassium (KI) et on
 Avancement max : ξmax = 0,40 mol, O2 limitant
complète jusqu’au trait de jauge à 250,0mL exactement.
n((CH3CO)2O) = m2 / M((CH3CO)2O) = μ2V2/M = 44mmol
 n f (C 2 H 6 ) = 0,10 mol

Même composition finale :  n f (O 2 ) = 0
2. Concentration molaire : C en mol.L-1, On a t = C × M(KI), ce

qui donne C = 5,00.10-2 mol.L-1.  n f (CO 2 ) = 0, 8 mol
 n H O = 1, 2 mol
3. On veut une solution diluée d’un facteur F = C/C’ = 50 = V’/V,  f ( 2 )
donc il faut prélever 2,0mL de la solution S, et compléter à 5. L’avancement DEPEND des nombres stoechiométriques ?
100mL dans une fiole jaugée avec de l’eau distillée. Mais l’état final N’EN DEPEND PAS
4. Il aurait fallut une quantité n’ = C’ × V’ = 1,0.10-4 mol, ce qui
correspond à une masse M’ = n’ × M(KI) = 1,7.10-2 g. Il faut Exercice
Exercice 7 : Mélange stoechiométrique
disposer d’une balance pesant les milligrammes…
1. Concentration C0 = m / (M × V) = 6,0.10-2 mol.L-1.
2. Dilution 10 fois  C1 = C0 / 10 = 6,0.10-3 mol.L-1.
Exercice 5 : Transformation chimique ni ( MnO4− ) ni ( H 2C 2O4 )
3. Proportions stoechiométriques : =
( ) ( )
 n I − = n K + = C 1 ⋅V 1 = 0, 80 m m ol 5 2
1. Etat initial : 

( ) −
 n NO 3 = 2C 2 ⋅V 2 = 1, 0 m m ol 3.a) Ainsi : C 2V2
2
=
5
C 1V1 2C V
⇒V 2 = 1 1 = 6,0mL
5C 2

( )
 n Pb
2+
= C 2 ⋅V 2 = 0, 5 m m ol 3.b) Tab d’avancement … Attention aux coefficients
stoechiométriques dans les expressions…
( )
 n f MnO 4 − = n f ( H 2C 2O 4 ) = 0

Exercice 10 : Combustion complète
ξ max = 0, 012 mol
EF :  1. Réaction : CaHb(g) + (a+b/2).O2(g) = a.CO2(g) + b/2.H2O(g)

(
 n f Mn
2+
)
= 0, 024 mmol 2.
3.
Etat initial : ni(CaHb) = V(CaHb) / Vm = 0,050mol.
Etat final : nf(CO2) = V(CO2) / Vm = 0,20mol.

 n f (CO 2 ) = 0,12 mmol Eau : nf(H2O) = m(H2O) / M(H2O) = 0,25mol.
L’eau et le H+ sont tous les deux en excès. 4. Transfo totale : nf(CO2) = a × ni(CaHb) et
Couleur finale : INCOLORE, car aucuns ions colorés présents. nf(H2O) = b/2 × ni(CaHb),
Ainsi, on obtient a = 4 et b = 10  Hydrocarbure : C4H10.
Exercice 8 : Zinc et Sulfate
Sulfate de Cuivre 5. 2 formules possibles : CH3-CH2-CH2-CH3 : butane
Ou alors le méthyl-propane : CH3 – CH – CH3
1. EI : 
( ) ( )
 n i Cu 2 + = n i SO 4 2 − = C 1 ⋅V 1 = 10 m m ol |

( )
 m2 CH3
 n i Zn ( s ) = = 15, 3 m m ol
 M ( Zn )
2. Réaction
Exercice 11 : Propane et Butane
2.a) Oui, état modifié, car décoloration et dépôt. 1. On a ntotal = n1 + n2 = V0 / Vm = 0,25 mol.
2.b) Dépôt rouge  Cuivre qui se solidifie, donc disparaît de 2. Etat final : V(CO2) = 21,6mL.
la solution qui se décolore. (Cu(s) solide  rouge, alors 2.a) Equations : Propane C3H8 + 5O2  3CO2 + 4H2O
que le Cu(aq) hydraté est bleu) Butane : C4H10 + 13/2O2  4CO2 + 5H2O
2.c) On observe une réaction avec le HO-, qui est un anion, 2.b) On obtient n(CO2) = V(CO2) / Vm = 0,90 mmol
(Na+ toujours spectateur), ce qui signifie qu’il y a Mais n(CO2) = n1(CO2) + n2(CO2) = 3n1 + 4n2.
forcément un cation dans la solution, cela ne peut pas
3. ntotal = n1 + n2 = 0,25mmol
On a le système : 

n (CO 2 ) = 3n1 + 4 n2 = 0,90mmol
être le Cu2+ qui a disparu, ni le SO42-, qui est négatif
(anion), donc il y a forcément du Zn2+. Le précipité est
donc du Zn(OH)2 = Hydroxyde de Zinc. Ce qui donne n1 = 0,10mmol et n2 = 0,15mmol.
2.d) Réaction : Cu2+(aq) + Zn(s)  Zn2+(aq) + Cu(s)
Il s’agit d’une réaction d’oxydoréduction (voir CM6)
3. Tableau d’avancement :
Exercice 12 : Avancement volumique
Réaction : Cu2+(aq) + Zn(s)  Zn2+(aq) + Cu(s) On verse dans un bécher un volume V1 = 20,0mL d’une
EI(mmol) 10 15,3 0 0 solution d’iodure de potassium (K+ + I-) de concentration C1 =
Etat final 10 - ξf 15,3 - ξf ξf ξf 0,20mol.L-1. On ajoute quelques gouttes d’acide sulfurique
Transfo totale : Avancement max = ξmax = ξf = 10mmol. concentré, puis un volume V2 = 30,0mL d’eau oxygénée H2O2 de
Réactif limitant = Cu2+, qui a entièrement disparu… concentration C2 = 0,050 mol.L-1. La solution jaunit, puis brunit.
En effet, du diiode se forme selon l’équation :
n f

(Cu ) = 0 m mol
2+
H2O2(aq) + 2I-(aq) + 2H+(aq) = I2(aq) + 2H2O
4. EF :  n i
 ( SO ) = n ( SO ) = 10 m mol
4
2−
f 4
2−
 n i (I −
) CV

( Zn ) = n (Cu ) = ξ = 10 mmol
− +
2+ 1. EI :   I  i =  K  =
i V = 1 1
= 80 mmol .L − 1
n f f m ax  solution V 1 +V 2

( Zn ( ) ) = n ( Zn ( ) ) − ξ

 n f = 5, 3 mm ol  n i ( H 2O 2 ) C 2V 2
s i s m ax
  H 2O 2  i = = = 30 mmol .L − 1
 V solution V 1 +V 2

Exercice 9 : Calcaire et acide chlorhydrique 2. Tab d’avancement volumique :


Réaction : H2O2(aq) + 2I-(aq) + 2H+(aq) = I2(aq) + 2H2O
1. Tableau d’avancement :
EI (mmol.L-1) 30 80 excès 0 excès
Réaction : CaCO3(s) + 2H3O+(aq)  Ca2+(aq) + CO2(g) + H2O
à t (mmol.L-1) 30-ξV 80-2ξV excès ξV excès
EI(mmol) 3,1 10 0 0 excès
EF (mmol.L-1) 30-ξVf 80-2ξVf excès ξVf excès
Etat final 3,1 - ξf 10 - 2ξf ξf ξf excès
Si CaCO3(s) limitant, alors ξmax = 3,1 mmol 3. Transfo totale :
Si H3O+(aq) limitant, alors ξmax = 5 mmol Si H2O2 limitant, alors ξVf = 30 mmol.L-1.  Limitant
Réactif vraiment limitant = CaCO3(s) Si I- limitant, alors ξVf = 40 mmol.L-1,
2. La pression initiale indiquée par le capteur de pression est   K +  =  K +  = 80 m mol .L − 1
 f  i
égale à la pression atmosphérique p0 = 1080 hPa. Au cours EF :   − 
   f   i − 2ξ max = 20 mmol .L
− −1
I =  I 
de la réaction, la pression augmente à cause de la 
  I 2  f = ξ max = 30 mmol .L
−1
production de gaz. Le capteur indique alors p = p0 + p(CO2),

où p(CO2) est la pression due au dioxyde de carbone   H 2O 2  f = 0
occupant tout le volume offert (pression partielle).
2.a) Exprimer p(CO2) = ξ.R.T / Vgaz, avec Vgaz = 1L.
2.b) Pression finale : pf(CO2) = ξmax.R.T / Vgaz = 7,7.10-3 Pa
Le capteur indique alors pf = p0 + pf (CO2) = 1157 hPa.
SOLUTION des EXERCICES
EXERCICES – CM4 / CM5 – Feuille 2/4

2.b) Q tend vers K à l’équilibre : Qt =0 = 2 


t →+∞
→Qeq = 24
CM4 – Equilibre de réaction
réaction C 2 2 + ξVf , ce qui donne
2.c) A l’équilibre : Qeq = K = 24 =
C 1 2 − ξVf
Exercice
Exercice 13
13 : Ecriture du quotient de réaction KC 1 − C 2 22.10−2
ξVf = = = 4, 4.10 −3 mol .L−1 , ou en
− + 2 (1 + K ) 50
HCO   NH 4  +
CH 3NH  HO  −

=  2. Q = 
2 3
1. Q mol : ξf = ξVf ×V = 4,4.10−3 × 4.10−2 = 1,76.10−4 mol .
HCO 2H   NH 3  CH 3NH 2 
2
2−

S O   I −  Cu  2+
 Exercice
Exercice 17 : Evolutions
3. Q =  4 6 4. Q = 
HSCN (aq ) + IO4 −(aq ) = SCN −(aq ) + HIO4(aq )
2 2
 S 2O 3 2 −   I 2   A g +  1. Equation :
2 2
5. Q =  A g + −
   H O  HIO4  SCN − 
2. Constante d’équilibre K = Qeq =
HSCN  IO4 − 
Exercice
Exercice 14 : Expressions du quotient de réaction
réaction
1. Quotients de réaction  Dépend de l’écriture choisie
3. Système déjà à l’équilibre : Q = Qeq = K = 0,8
−2 −3
4.10 ×10
2
C u 2 +   F e 2 + 
Qa =  , et Q b = Q a , mais c’est 4. Q= = 0,08 = Q < K  Evolution dans le
 F e 3 + 
2
5.10−2 ×10−2
sens direct (Gauche vers la Droite)
normal car les quantité interviennent en se multipliant
dans le quotient de réaction. 2 fois plus de quantité 
Exercice
Exercice 18 : Taux d’avancement final
Quotient au carré…
ClCH 2COO −  H 3O + 
K = Qeq = 
2. On assure l’équilibre avec de l’eau ou du solide (tous les deux
1. Constante d’équilibre :
d’activité 1) ClCH 2COOH 
2.a) HClO + CN − = ClO − + HCN
2.b) Ag 2SO 4 = 2Ag + + SO42−
(s ) (aq ) (aq )
− +
(aq ) + H 2O ( l ) = BrO (aq ) + H 3O (aq )
2.c) HBrO 2. Premier mélange :
2.a) Composition finale : Tableau d’avancement …
nClCH COOH = n0 −ξ1f = 8,94.10−3 mol →   = 8,94.10−2 mol .L−1
Exercice
Exercice 15 : Solution aqueuse d’acide hypochloreux 
2

 ClCH2COO− = nH3O+ = ξ1f = 1,06.10 mol → 


−3
n  = 1,06.10−2 mol .L−1
H 3O +  ClO − 
Q=
1. Quotient de réaction :
(1,06.10 )
2
−2
 HClO  2.b) Cela donne K = Qeq = = 1,26.10−3
2. Valeur initiale : Q (t = 0 ) = 0 8,94.10−2
2.c) Taux d’avancement : τ = ξ1f = 1,06.10 = 0,106 = 10,6%
−3

3. On a : Q =
(ξ V )
+ 10−7 ξV
, avec C0 =
n0
= 6.10−3 mol .L−1 . ξmax 10−2
C 0 − ξV V 3. Second mélange : Dilution 10 fois.
Vu les quantités finales proposées, on peut négliger : 3.a) V2 = 10 × V1 = 1L
 l’autoprotolyse de l’eau : ξV >> K e = 10 −7 mol .L−1 3.b) Avancement final : ξ2f = 2,97.10−3 mol (car V = 1L)

3.c) Taux d’avancement : τ = ξ2f = 2,97.10 = 0,297 = 29,7%


−3
 La dissociation de l’acide : ξV << C 0 = 6.10 −3 mol .L−1
ξmax −2

( )
−5
2 10
Ainsi, cela simplifie : Q = ξV =
2 1, 4.10 −8
eq −3
= 3,3.10 3.d) La dilution déplace l’équilibre vers la droite (voir
C0 6.10 exercice suivant : loi de dilution d’Ostwald)
Rmq : un calcul sans approximation donnera le même
résultat à 3 chiffres significatifs. Exercice
Exercice 19 : Evolution d’un système
4. Constante d’équilibre = valeur de Q à l’équilibre…
1. Q(t=0) = 0 < K  Evolution dans le sens (Gauche  Droite).
ξVf KC 0 .
Exercice
Exercice 16 : Constante d’équilibre Tableau d’avancement : K= → ξVf =
C 0 − ξVf 1+ K
Fe 2+  9,6.10−3
K = Q eq =  2+  = −2
Donc  [Ni2+] = ξVf = 1,07.10-3 mol.L-1,
1. = 24
Cd  10 − 9,6.10 −3  [Co2+] = C0 - ξVf = 8,93.10-3 mol.L-1.
2. Q(t=0) = 0,05 < K  Evolution dans le sens (Gauche  Droite)
C 2 2 2.10−2
2.a) EI : Q
t =0 = = =2 Tableau d’avancement : (Attention aux dilutions)
C 1 2 10 −2
1
C 2 + ξVf 10KC1 −C 2
K= 11 → ξVf = = 1,14 ⋅10−3 mol .L−1
10 11( K + 1) Exercice
Exercice 22 : Evolution d’un système
C −ξ
11 1 Vf 1. Premier mélange :
 [Ni2+] = C2/11+ξVf = 0,91.10-3+1,14.10-3 = 2,04.10-3 mol.L-1,
 NH 4 +  C 6 H 5O − 
 [Co2+]=10C1/11-ξVf = 1,82.10-2-1,14.10-3= 1,71.10-2mol.L-1. 1.a) Q =  =0<K , donc
3. Q(t=0) = 4 > K  Evolution dans le sens  (Droite  Gauche)  NH 3  C 6 H 5OH 
Tableau d’avancement : (Attention aux dilutions et au ξ) évolution dans le sens direct  (Gauche – Droite)
C4 1.b) Tableau d’avancement…
− ξVf C 4 − KC1
K= 2 → ξVf = = 1,73 ⋅10−2 mol .L−1  V 1C 1 −2 −1
C1 2 ( K + 1) Avec   NH 3  ini = V + V = C 10 = 1, 6.10 mol .L
+ ξVf  1 2
2 
 C H OH  = V 2C 2 = C = 3, 0.10 −2 mol .L−1
  6 5  ini V +V
 [Ni ] = C4/2-ξVf = 2.10-2-1,73.10-2 = 2,7.10-3 mol.L-1,
2+
20
1 2
 [Co2+]= C1/2+ξVf = 0,5.10-2+1,73.10-2= 2,23.10-2mol.L-1.
ξVf 2
⇒K =
Exercice
Exercice 20 : Le mercure et ses ions (C 10 − ξVf )(C 20 − ξVf )
2+ Equation du 2nd ordre à résoudre :
Hg 2 
1. Quotient de réaction : Q= (K − 1 ) ξVf 2 − K (C 20 + C 10 ) ξVf + KC 10C 20 = 0
Hg 2+ 
∆ = ( K (C 20 + C 10 ) ) − 4 ( K − 1) KC 10C 20 = 3,12.10 −4
2
 V1
Hg 2+  = ⋅C = C = 4.10−4 mol .L−1
2.  V1 +V2 1 10 K (C 20 + C 10 ) ± ∆ 0,736.10 −2 ± 1,77.10 −2
 ⇒Q = 2 < K
Hg 2+  = V2 ⋅C = C = 8.10−4 mol .L−1
Ainsi ξVf = =
2 ( K − 1) −1, 68
 2  V1 +V2 2 20

Une solution satisfaisante (>0) :


Le système va évoluer dans le sens Gauche  Droite.
Hg 2 2+  ξVf = 6,15.10 −3 mol .L−1 =  NH 4 +  = C 6 H 5O − 
Tableau d’avancement …  eq C 20 + ξVf
K = = Et NH 3  = 9,9.10−3 mol .L−1 C 6H 5OH  = 2,4.10−2 mol .L−1
2+
Hg  C 10 − ξVf
eq
2.a) Q = 0,0625 < K - évolution dans le sens direct Gauche Droite
Hg22+  =11,87.10−4 mol .L−1 2.b) Q = 6,25 > K – évolution dans le sens inverse Droite Gauche
KC10 −C20  eq
ξVf = −4 −1
= 3,87.10 mol .L ⇒ 2+
K +1 −4
Hg  = 0,13.10 mol .L
−1
 eq Exercice 23 : Influence de la dilution sur un équilibre
 2+ V3 −5 −1
Hg  = V +V ⋅C1 = C 30 = 1,98.10 mol .L
3. 
On étudie la dissociation de deux acides faibles dans l’eau :
3 4
⇒Q = 500 > K l’acide acétique CH3COOH, et l’acide chloroacétique

Hg  =+ V −3 −1 ClCH2COOH, de constante d’équilibre respectives KA1 = 1,8.10-5
2 4
⋅C = C = 9,90.10 mol .L
 2  V3 +V4 4 40
et KA2 = 1,4.10-3. On souhaite comparer le coefficient de
Le système va évoluer dans le sens Droite  Gauche. dissociation α de ces deux acides faibles. On rappelle que le
Hg 2 2+  coefficient de dissociation est égal au rapport de la quantité de
Tableau d’avancement …  eq C 40 − ξVf matière d’acide dissocié sur la quantité de matière d’acide initial.
K = =
Hg 2+  C 30 + ξVf
eq 1. CH3COOH(aq) + H20(l) = CH3COO-(aq) + H3O+(aq)
Hg22+  = 9,81.10−3 mol .L−1 ClCH2COOH(aq) + H20(l) = ClCH2COO-(aq) + H3O+(aq).
C40 −KC30  eq
ξVf = = 8,80.10−5 mol .L−1 ⇒ 2+ 2. Tab d’avancement en négligeant l’autoprotolyse…
K +1 
 Hg  =1,08.10−4 mol .L−1
 eq ξV 2
ξV , donc α 2C 0
KA = et α= KA =
C 0 − ξV C0 1−α
Exercice
Exercice 21 : Cinétique d’une réaction
réaction d’isomérisation
Equation du 2 degré
nd
α C 0 + K Aα − K A = 0
2

1. Avancement volumique max : Tout réagit ξmax = 0,05mol.L-1.


Pour CH3COOH : on trouve α = 0,041
2. Quotient de réaction : Q = CH 3 − C (OH ) = CH 2 
Pour ClCH2COOH : on trouve α = 0,31 (tjrs entre 0 et 1…)

CH 3 − CO − CH 3  3. Acide acétique, pour C0 = 10-5 mol.L-1  α = 0,71

3. Q(t=5min) = 1,3, Q(t=10min) = 2,6 4. Questions

4. Pour t ≥ 20min, on est déjà à l’équilibre : ξ constante 4.a) pKA plus petit  KA plus grand  Dissociation plus
importante à condition que les concentrations soient les
5. Avancement final : ξf = 0,039 mol.L-1. Taux final τf = 0,78.
mêmes !!!
6. Constante d’équilibre : K = 3,5.
4.b) Plus l’acide faible est dilué, plus il se dissocie dans l’eau
 Loi de dilution d’Ostwald, on pourra même
considérer un acide faible comme fort si il est très
dilué… (jusqu’à infiniment dilué)
SOLUTION des EXERCICES
EXERCICES – CM4 / CM5 – Feuille 3/4

CM5 – Réactions acido-


acido-basiques
basiques Exercice
Exercice 26 : Diméthylamine
1. Solution S1 de (CH3)2NH C1=0,01mol.L-1, pH1 = 11,4.
Exercice
Exercice 24 : Couples acide-
acide-base 1.a) Acide conjugué : (CH3)2NH2+ (Avec un proton en plus)

Réaction acido-basique : Avec transfert de proton H+ ( )2


1.b) CH 3 NH + H 2O = CH 3 NH 2+ + HO −
(aq ) ( )2 (aq ) (aq )
−14
On écrit toujours les couples Acide / Base (pour les identifier) 1.c) Si pH = 11,4, HO −  = K e 10 −2,6 −1
a) OUI : CH 3COOH / CH 3COO − et NH 4 + / NH 3   H O +  = 10−11,4 = 10 mol .L
 3 
b) OUI : HNO 2 / NO 2 − et CH 3 NH 3 + / CH 3 NH 2 On peut alors négliger l’autoprotolyse (les 10-7), et ainsi,
c) NON : Pas de transfert de proton, mais d’électron (réaction (CH 3 ) NH 2+  = ξV = HO −  = 10−2,6 mol .L−1
 2   
d’oxydo-réduction… voir Chapitre CM6)
Taux d’avancement final : τ = ξVf
d) NON : Pas de transfert de proton, on casse une molécule = 10−0,6 = 0,25
e) OUI : HCOOH / HCOO − et H 2O / HO − (CH3 ) NH 
 2 ini
f) NON : Transfert d’électron  Oxydo-réduction La réaction ne peut pas être considérée comme totale.
g) OUI : HBO2 / BO2 − et H 3O + / H 2O 2. Calcul analogue… τ = 1, réaction totale car acide faible très
h) OUI : H 3O + / H 2O et CO2 , H 2O / HCO3 − dilué peut être considéré comme fort (Dilution d’Ostwald)
3. τ augmente lorsqu’on dilue plus
Exercice
Exercice 25 : Rappel des définitions
1. Acide fort : qui se dissocie totalement dans l’eau, exemple : Exercice
Exercice 28 : Comportement de 2 acides
- Acide chlorhydrique HCl, - Acide sulfurique H2SO4,
1. Comparaison des deux solutions
- Acide nitrique HNO3, - Acide iodhydrique IH,
- Acide bromhydrique BrH - Acide perchlorique HClO4 1.a/b) Réaction : HA1 + H2O = A1- + H3O+.  ξV=[H3O+]=10-pH,
Donc ξV1 = 1,26.10-3mol.L-1, et ainsi τ1 = ξV1/C1 = 0,126 (taux)
Base forte : Idem – qui se dissocie entièrement dans l’eau :
Et ξV2 = 3,63.10-4mol.L-1, et ainsi τ2 = ξV2/C2 = 0,036 (taux)
- Soude (hydroxyde de sodium) NaOH
Le plus dissocié est HA1 (Attention à bien comparer les taux
- Potasse (hydroxyde de potassium) KOH
de dissociation qui sont des proportions d’acide dissocié)
- (Di)hydroxyde de calcium (Ca)2OH
1.c) Le plus dissocié  Le plus fort  pKA le plus petit, donc
- Ion Amidure NH2- - Ethanol C2H5OH - Ion oxyde O2-
HA1 est l’acide méthanoïque, HA2 le propanoïque.
2. HCl à 10-2 mol.L-1  Entièrement dissocié pH = 2, et du
2. Diagrammes de prédominance
H2SO4, on a 2 fois plus de H3O+  pH = -log(2.10-2)= 1,7
2.a) HCOOH HCOO-
3. Soude à 10-2 mol.L-1  Entièrement dissocié Na+ + HO-,
pH = - log [H3O+] = - log Ke/[HO-] = pKe + log[HO-] = 12
3,75 4,87 pH
4. Acide le plus fort dans l’eau : H3O+, base la plus forte : HO-
5. KA = Constante d’acidité = constante de la réaction de C2H5COOH C2H5COO-
dissociation de l’acide dans l’eau : AH + H2O = A- + H3O+ 2.b) Oui, l’acide propanoïque C2H5COOH et l’ion méthanoate
Et ainsi, pKA = -log(KA) HCOO- peuvent être simultanément prédominants, pour
6. Pour un acide fort, KA  +∞. Plus l’acide est faible, plus la un pH compris entre 3,75 et 4,87.
valeur de KA diminue, c'est-à-dire que la valeur de pKA 3. Mélange d’acide propanoïque avec du méthanoate.
augmente… donne une bonne classification de la force d’un 3.a) Réaction dans le sens inverse du gamma sur une échelle
−∆pK
acide. (et inversement d’une base) de pKA, donc K = 10 A
= 10 −1,12 = 7, 59.10 −2 .
3.b) Transformation très faible, mais ne peut pas être
Exercice
Exercice 27 : Acide nitreux
considérée complètement nulle, car > 10 - 4
1. Réaction : HNO 2(aq ) + H 2O = NO 2 − (aq ) + H 3O + (aq ) 3.c) Les espèces vont rester prédominantes, car la réaction va
2. En négligeant l’autoprotolyse, on a directement ξV = [H3O+] déplacer très légèrement l’équilibre, on peut s’attendre à
un pH entre 3,75 et 4,87.
4,87
ξVf 1 = 10− pH1 = 10−2,1 = 7,94.10−3 mol .L−1
= 10 . Ainsi, 
-pH 3.d) Avancement volumique à l’équilibre, obtenu avec un
ξVf 2 = 10 2 = 10 = 2,00.10 mol .L
− pH −2,7 −3 −1
ξV 2
 tableau d’avancement : K = 10 −1,12 =
ξVf 3 = 10
− pH 3
= 10−5,0 = 10−5 mol .L−1
(C 1 )
2
2 − ξV
α1 = ξVf 1 C 1 = 0,079
Taux de dissociation : ξ  C1 K 10 −2,56
α= V ⇒ α 2 = ξVf 2 C 2 = 0,2 Donc ⇒ ξ = = = 1,1.10 −3 mol .L−1
C α = ξ C = 1
 3 Vf 3 3
V
(
2 1+ K ) 2, 55

Et pH = pK + log base  = pK + log  C1 2 −ξV  = 4,30


3. Oui, le taux final dépend des conditions initiales, la
transformation peut être considérée totale à forte dilution :  
A A1
acide   ξV 
Plus la solution est diluée, plus la réaction est déplacée vers
la droite  Voir loi de dilution d’Ostwald (exo 11), un acide  On obtient bien ce qui était attendu
faible peut même être considéré comme fort à forte dilution
Exercice
Exercice 29 : Calcul de pH
Et finalement : 
( )
nf NH 4 + = n01 − ξf = 2 × 10 −2 mol

1. Réaction : C2H5COOH + H2O = C2H5COO + H3O - +


nf ( NH 3 ) = ξf = 10 mol = nf HPO 4
−2 2−
( )
Tableau d’avancement… K = (
ξV ξV + 10 −7
) = 10 −4,87

( )
nf PO 4 = n02 − ξ f ≈ 0mol
3−

C − ξV On en déduit : pH = pK + log base  = 8,9


A
4.
A
Avec les 2 hypothèses habituelles : C ≫ ξV ≫ 10−7 mol .L−1 acide 
(acide faiblement dissocié et autoprotolyse négligeable) (Fonctionne avec les deux couples, mais il nous manque
l’information sur la quantité précise de PO43-, que l’on
Ainsi : ξV ≈ K AC = 10 −6,87 −4
= 3,63.10 mol .L = H 3O −1 +
pourrait d’ailleurs obtenir avec la valeur du pH…)
Taux de dissociation : α = ξV = 0,036 (faiblement dissocié)
C Exercice 32 : Détermination de KA
2. On en déduit le pH de la solution pH = 3,44
Vérification des hypothèses Réaction : AH+H2O=A-+H3O+  K = A  H3O  = ξV ξV +10
 − +
 −7
( )
 On a pH << 7  ξV ≫ 10−7 mol .L−1 (autoprotolyse)
A
AH  C 0 −ξV
 On a pH << pKA  C ≫ ξV (acide faiblement dissocié) Avec les 2 hypothèses habituelles : C 0 ≫ ξV ≫ 10 − 7 m ol .L − 1
(Acide faiblement dissocié et autoprotolyse négligeable)
Exercice
Exercice 30 : Diagramme de prédominance
⇒ KA =
(
ξV ξV + 10−7 ) = H O 
3
+
2

⇒ pH =
1
( pK A + pC0 ) =10,1
1. Diagramme : C0 − ξV C0 2
HNO2 NO2-
Ou dans l’autre sens : ⇒ pK A = 2 pH + logC 0 = 4,7
3,3 10,7 pH Vérification des hypothèses :
 On a pH << 7  ξV ≫ 10−7 mol .L−1 (autoprotolyse)
CH3NH3+ CH3NH2
2. Mélange :  On a pH << pKA  C ≫ ξV (acide faiblement dissocié)
2.a) Non, les espèces chimiques ne peuvent pas être
simultanément prédominantes. pKA Exercice 33 : Détermination de pKA
2.b) Réaction : échelle de pKA…
Idem … Réaction : HGlu+H2O=Glu-+H3O+
HNO2(aq) + CH3NH2(aq) = NO2-(aq) + CH3NH3+(aq)
Avec les 2 hypothèses habituelles : C 0 ≫ ξV ≫ 10 − 7 m ol .L − 1
2.c) Réaction favorisée : K = 10 + ∆pK A = 107,4 = 2, 5.10 7
On a : ⇒ pK A = 2 pH + logC 0 = 4
3. Tableau d’avancement volumique en ξV…
Vérification des hypothèses : On a pH << 7 et pH << pKA
A l’état final : K = ξV 2
= 10
7,4

(C1 2 − ξV )
2
Exercice 34 : Couples du Soufre
Et : ⇒ ξ = C1 K
= 5.10 −3 mol .L−1  Quasi-totale Dioxyde de soufre dans l’eau : SO2( g ) + H 2O( l ) = H 2SO3(aq )
V
(
2 1+ K ) Mais le soufre ne reste pas sous la forme acide, il se dissocie selon
la réaction H SO 2
+ H O = HSO − + H O + .
3 (aq ) 2 (l ) 3 ( aq ) 3 (aq )
Exercice
Exercice 31 : Phosphate d’ammonium 1
Ainsi, pH = ( pKA + pC0 ) = 1,45 (voir exo 21)
1. Diagramme de prédominance : 2
NH4+ NH3
Exerci
Exercice
ercice 35 : Critère d’évolution
pH Réaction : H BO +CH NH − +
2( aq ) = H 2BO3 ( aq ) + CH 3 NH 3 ( aq )
9,2 12,4 1.
3 3(aq ) 3

HPO42- PO43- H BO −  CH NH + 


2. Quotient de réaction Q =  2 3 0  3 3 0 = 0,818
 Impossible d’avoir l’ammonium NH4+ avec le phosphate PO43- (t =0)
H3BO3 0 CH3NH2 0
2. Réaction : NH4+ + PO43- = NH3 + HPO42-, favorisée car dans
le sens du gamma : K = 10+ ∆pK A = 103,2 . 3. Constante d’équilibre : K = 10 + ∆pK A = 101,5 = 31,6
3. Tableau d’avancement… attention aux concentrations 4. Evolution spontanée dans le sens direct (Gauche  Droite)
 3 × 1 0 −2 n   H 3 B O 3  = 0 , 7 5 m m o l .L − 1
Tab d’avancement …  C H N H  = 1, 4 5 m m o l .L − 1
+
initiales : C 0 1 =  N H 4  0 = = 01 5.
V V   2 
 −2 
3

C =  P O − 1 0 n  H B O −
 = 6 ,1 5 m m o l .L − 1
3
 = = 02 
 0 2  4 2 3
0 V V  + −1
 C H 3 N H 3  = 5, 5 5 m m o l .L

Ainsi : K = 103,2 = ξV 2 ξ2
=
(C 01 − ξV )(C 02 − ξV ) ( n01 − ξ )( n02 − ξ ) 6.
A
base 
On en déduit le pH : pH = pK + log  = 10,1
Equation du 2nd degré… ξf = 1,00.10−2 mol acide 
(Fonctionne bien évidemment avec les 2 couples en présence)
SOLUTION des EXERCICES
EXERCICES – CM4 / CM5 – Feuille 4/4

Exercice 36 : Solution de Chlorure d’ammonium


3. Par déf : [H3O+] = 10-pH = 6,3.10-6 mol.L-1, et avec le Ke,
Ajout de NaOH : pKA cela donne [HO-] = Ke/[H3O+] 8,7.10-9 mol.L-1
 Réaction NH4++HO-NH3+H2O
HO- 14 H 2O Exercice
Exercice 38 : Diagramme de prédominance
 K = 10+ ∆pK A = 104,8 totale
NH3 9,2 NH4+ Tamponnée à pH = 7 : Le pH de la solution est stable autour de 7,
 Fait disparaître le NH4+
H 2O 0 H 3O + en général à l’aide d’autres couples acide-base de pKA proche de 7
 Relation dépendant du cas Diagramme de prédominance :
V 0mL 1mL 2mL 3mL H3PO4 H2PO4- HPO42- PO43-
n(NH4+) 2.10-3 1.10-3 ≈0 ≈0 pH
n(NH3) ≈0 1.10-3 2.10-3 2.10-3 2,1 7,2 12,4
n(HO-) ≈0 ≈0 ≈0 1.10-3
pH 5,5 9,2 10,6 11,7 pH = 7
Cas a b c d
Il y aura essentiellement du H2PO4- et du HPO42-
Mais on a : C 0 = H 3PO4  + H 2PO4 −  + HPO42−  + PO43− 
Cas a : Dissociation d’un acide faible        

⇒ KA =
(
ξV ξV + 10−7 ) = H O 
3
+
2

⇒ pH =
1
( pKA + pC0 ) = 5,45 Et pH = pK + log 
HPO42− 
= 7 = 7,2 + log
 HPO42−  
   
C0 − ξV  C 0 − HPO42−  
A
C0 2 H 2PO4 −   

Cas b : Deux espèces d’un couple en présence 2− 
C − HPO4  2−
0,2 et HPO4  =
C0 −1
A−  H 3O +  A−  D’où : 0  = 10   1 +100,2 = 0,39mol .L
⇒ KA =    ⇒ pH = pK A + log   = 9,2 HPO42−  
AH  AH  H 2PO4−  = 0,61mol .L−1
 
Cas c : Dissociation d’une base faible


A + H2O = AH + HO −
⇒K =
AH  HO  Ke ξV ξV + 10

= =
−7
( )
CM5 - Dosage, pH-
pH-métrie et Conductimétrie
A−  KA C0 − ξV
2
HO −  KK Exercice
Exercice 39 : Mesures conductimétriques
Ainsi : Ke =  ⇒ H3O +  =
Ke
= e A

KA C0 HO  C0 La conductivité σ0 d’une solution S0 d’acide éthanoïque de
concentration molaire C0 = 1,00 mmol.L-1 vaut 46 μS.cm-1.
1
Et pH =
2
( pK e + pK A + logC 0 ) = 10,6 1. Réaction : CH3COOH(aq) + H2O(l) = CH3COO-(aq) + H3O+(aq).
2. On a [CH3COO-] = [H3O+], les autres composés ne conduisent
Cas d : De la soude dans l’eau pas l’électricité (CH3COOH et H2O).
Ke Ainsi : σ0 = λ(H3O+) × [H3O+] + λ(CH3COO-) × [CH3COO-]
pH = − log H 3O +  = − log = pKe + log HO −  = 11,7 σ
HO −  CH 3COO −  = H 3O +  = 0
= 1,2.10−4 mol .L−1
( ) (
λ H 3O + + λ CH 3COO − )
(On a négligé l’autoprotolyse, ce qui est bien vérifié 10-4>>10-7)
Exercice 37 : pH de l’eau selon la température
CH COO − 
3. Taux d’avancement final : τ = ξf =  3 = 0,12
K = 10  −14,534
= H 3O +  HO − 
f

1. A 10°C, pour l’eau pure :  e 1 ,


f
ξmax C0

 +
 3  
H O  = HO −
 = 10 −14,534 CH 3COO  H 3O  CH 3COO  H 3O + 
− + −
 4. On a
KA =  = = 1,6.10−5
donc pH10°C = -log[H3O+] = 7,267. de même pH30°C = 6,917. CH 3COOH  C 0 − CH 3COO − 
 A Donc pK A = 4,8
pH 283,15 K = 7, 267 = +B
On identifie A et B  
 283,15 5. Dilution 10 fois : C1 = C0 / 10.

 pH A H O +  10 H O + 
303,15 K = 6, 917 = +B 5.a) On a de la même manière τ =  3 1 =  3 1 ,
 303,15 1
C1 C0
 A = 1504 Et  pH 50° C = 6, 61 , OK − + +
2
Ainsi :   CH 3COO  H 3O  H 3O 
KA =  = 
Mais
 B = 1,955  pH 25°C = 7, 00 −
C1 − CH 3COO  C1 − H 3O + 
On retrouve bien la valeur attendue de pH = 7 pour l’eau
Equation du 2nd degré… H O +  = 3,3.10−5 mol .L−1 et τ 1 = 0,33
neutre à 25°C. Remarque, en salle de TP, à environ 20°C,  3 
cela nous donne une valeur plus proche de 7,1. Lors d’une dilution, le taux d’avancement augmente (Ostwald)
2. On a [HO-] = 4.10-3 mol.L-1, 5.b) Conductivité : Même formule
Donc pH25°C = -log(Ke/[HO-]) = pKe+log[HO-] = pH25°C = 11,6 σ1 = λ(H3O+) × [H3O+] + λ(CH3COO-) × [CH3COO-]
A 50°C, cela donne pH50°C = 10,82 Donc σ1 = 13 μS.cm-1.
Exo 40 : Titrage colorimétrique et conductimétrique 2.b) VE=21,5mL  n NH 3 ajouté = C BV E = nH O + initial = C AV A ,
3

I) Premier dosage (colorimétrique) Donc C V


C A = B E = 0 , 0 4 3 m o l .L − 1
I.a) Equation : H3O+(aq) + HO-(aq)  2H2O(l) VA
I.b) Equivalence : nH O +
ajouté
= nHO − initial pH à l’équivalence ? Il n’y a plus d’ions H3O+ ni NH3, il ne reste
3

C AV E plus que le NH4+ de concentration C = C AV = 7.10−3 mol .L−1 ,


Ainsi : C AV E = C 0V 0 ⇒ C 0 = = 0,228mol .L−1 V +VA
V0 qui se dissocie selon la réaction : NH4+ + H2O = NH3 + H3O+
I.c) Le volume V de S0 contient n = C0V = 2,28.10-2 mol, donc 2
ξV 2 H 3O + 
une masse m = n × M(NaOH) = 0,912g Tableau d’avancement… ⇒ K = =
C − ξV
A
Ainsi le pourcentage massique est P = 0,912/1,08 = 84,4% C
1
II) Seconde dosage conductimétrique Ainsi : pH =
2
( pK A + pC ) = 5,7
II.a) Facteur de dilution : F = C S 0 = V1 CV
⇒VS 0 = 1 1 = 21,9mL
C1 VS 0 CS 0 (Hypothèses faites : acide peu dissocié pH << pKA)

II.b) Equivalence = changement de réactif limitant.


Avant l’équivalence, c’est le H3O+ qui est limitant, les ions HO- Exercice
Exercice 42 : Méthode de Gran
présents initialement sont progressivement remplacés par 1. Réaction : AH + HO-  A- + H2O.
des ions Cl-, de conductivité inférieure  σ diminue EI CAVA C BV - excès
Après l’équivalente, c’est le HO- qui est limitant, la solution àt CAVA-CBV ≈0 C BV excès
contient de plus en plus d’ions oxonium et chlorure, qui Mais à l’équivalence CAVA = CBVeq donc à tout instant :
conduisent plus que les ions HO-  σ augmente avec une A−  H 3O +  h ⋅C BV
KA =    = ⇒ hV = K A Veq −V ( )
( )
pente supérieure
 AH  C B Veq −V
II.c) Equivalence = intersection des deux droites (σ min)
C 2V2E (Hypothèse réaction totale, et réaction du AH avec l’eau négligée)
Ainsi : V2E = 12,5mL ⇒ C1 = = 5,0.10−3 mol .L−1 2. Représentation graphique : on trace h.V = V.10-pH en
V1 '
fonction de V : on obtient une droite de pente –KA et
La solution S1 a bien la concentration souhaitée
d’ordonnée à l’origine KAVeq.
3. Dosage
Exercice 41 : Etude du couple NH4+/NH3 3.a) Veq = 24,5mL
1. Etude conductimétrique : 3.b) CA = 4,9.10-3 mol.L-1
3.c) KA = 1,85.10-5 ou pKA = 4,7.
1.a) Eau pure : [H3O+] = [HO-] = 10-7 mol.L-1 = 10-4 mol.m-3
σ = λ(H3O+) × [H3O+] + λ(HO-) × [HO-] = 548.10-8 S.m-1.
Exo 43 : Dosage colorimétrique de l’acide sulfurique
1.b) Dissociation de l’ammoniac (ou ionisation) :
NH3 + H2O = NH4+ + HO-. De constante K, et on néglige 1. Réaction : H2SO4 + 2H2O = SO42- + 2H3O+
l’autoprotolyse, et seuls les ions [NH4+] = [HO-] conduisent. 2. Equivalence : nHO −
ajouté
= C BVBE = nH O + initial = 2C AVA
3
Ainsi : σ = λ(HO-) × [HO-] + λ(NH4+) × [NH4+]
σ Donc C = C BV BE = 1, 2.10 − 2 m ol .L − 1
NH 4+  = HO −  = = α ⋅C1 = 1,04.10−4 mol .L−1
( ) ( )
A
2V A
λ HO − + λ NH 4+
base   base  = acide 
+
NH 4 
3. On a
pH = pK A + log     
Ainsi α= eq
= 0,13 et pH = pK − p HO −  = 10  acide 
e  
C1 pour pH = pK A = 7,1 (croisement des courbes à 1/2)
(On a négligé l’autoprotolyse  on ne compte pas les ions
L’indicateur est adapté si le changement de couleur se fait sur le
H3O+, ni les 10-7 HO-, ce qui est bien vérifié 10-4>>10-7)
saut de pH, donc ici autour de 7. Il est bien adapté…

Finalement, le KA est la cstte de : NH4+ + H2O = NH3 + H3O+


Exercice 44 : Titrage de la vitamine C
K 10 (1 − α )
−14

⇒ KA = e = = 6, 43.10−10 et ⇒ pK A = 9,2 1. Réaction : HA + HO-  A- + H2O


K C 1 ⋅α 2
2.a) [H3O+]=10-pH=2,5.10-4mol.L-1, [HO-]=Ke/[H3O+]=4.10-11mol.L-1
2. Titrage : réaction NH3 + H3O+ = NH4+ + H2O, de cstte KA-1 >> 1 2.b) Tab d’avancement … CAVA-ξ CBVB-ξ ξ ξ
Ainsi n(HO-)f = CBVB-ξf  ξf = CBVB-(VA+VB)[HO-]f = 5.10-5 mol
2.a) Les ions H3O+ dans le bécher sont consommés par les ions
Taux d’avancement : τ = ξf / ξmax = 1, car ξmax est obtenue en
NH3 dans la burette, donc la conductivité diminue (avant
considérant la réaction totale, donc avec la soude limitante.
l’équivalence). Après l’équivalence, il n’y a plus d’ions
2.c) Réaction totale  elle peut être utilisée pour le dosage
H3O+, et l’ajout du NH3 ne fait pas augmenter la
conductivité, car ce n’est pas un ion, et puisque la 3.a) Equivalence : n − = C BV BE = n AH initial = C SV S .
HO ajouté
dilution n’est as prise en compte, la conductivité reste Repérage : saut de pH  Méthode des tangentes, ou lorsque
constante (sinon elle devrait diminuer légèrement, mais dpH/dV est maximal (pente maximale)  VE = 14,1mL
le phénomène est compensé par la légère dissociation du 3.b) On obtient CS = CBVBE/VS = 1,41.10-2 mol.L-1.
NH3 en NH4+…) 3.c) M(C6H8O6) = 176g.mol-1.  m = CAV1M = 496 mg, ce qui
correspond à l’indication 500mg de l’emballage à 0,8% près.

Vous aimerez peut-être aussi