Vous êtes sur la page 1sur 2

Faculté des Sciences de Tunis

Cycle préparatoire A-U 2018-2019


Classe: MP 1

Série d’exercices: Applications linéaires

Exercise 1 Soit v1 = (1; 0; 0; 0) ; v2 = (1; 1; 0; 0), v3 = (1; 1; 1; 0) et v4 = (1; 1; 1; 1) des vecteurs


de R4 :

1. Justi…er qu’il existe une application f linéaire de R4 dans R3 telle que

f (v1 ) = (2; 1; 1); f (v2 ) = (3; 2; 1) ; f (v3 ) = (4; 2; 2) et f (v4 ) = (4; 3; 1):

2. Donner l’expression analytique de f:

3. Déterminer Im f et ker f:

Exercise 2 Soit f l’endomorphisme de R4 dé…nie par f (x; y; z; t) = (2z + 3t; z t; 0; 0):

1. Déterminer f f:

2. Montrer que Im f ker f:

3. Trouver dim Im f; en déduire que Im f = ker f:

Exercise 3 Soit E l’espace vectoriel réel des applications dérivables de R vers R: On considère
les applications

E ! E E ! E Rx
': et :
f 7! f 0 f 7! (f ) ; (f ) (x) = 0 f (t)dt:

1. Montrer que ' et sont linéaires

2. Exprimer ' et ' :

3. Etudier l’injectivité, la surjectivité et bijectivité de ' et :

4. Que peut-on dire concernant la dimension de E?

Exercise 4 Soient m 2 R et fm : R2 [X] ! R2 [X] qui à P associe

fm (P ) = P (0) + XP (1) + X 2 + 1 P (m) :

1. Véri…er que f est un endomorphisme sur R2 [X].

2. Déterminer suivant m; Im f et ker f:

3. Pour quelles valeurs de m; l’application fm est-elle injective, surjective, bijective?

Exercise 5 Soient E un espace vectoriel et F et G deux sous espaces vectoriels supplémentaires


dans E. On appelle la projection sur F parallèlement à G l’application p de E dans E qui à
x = x1 + x2 (x1 2 F; x2 2 G) associe x1 : On dit aussi que p est un projecteur.

1
1. Montrer que p est un endomorphisme de E véri…ant p p = p; puis déterminer ker p et
Im p:

2. Soit p un endomorphisme de E véri…ant p p = p: Montrer que ker p et Im p sont supplé-


mentaires dans E et que p est la projection sur Im p parallèlement à ker p:

3. Application: On considère les applications p1 et p2 dé…nies sur R3 par

p1 (x; y; z) = (2y; y; y) et p2 (x; y; z) = (x; x; z)

Montrer que p1 et p2 sont des projecteurs et déterminer leurs élélments caractéristiques.

Exercise 6 Soit E un espace vectoriel et p un endomorphisme de E:

1. Montrer que p est un projecteur si et seulement si idE p est un projecteur.

2. Comparer les images et les noyaux de p et idE p:

Exercise 7 Soient E un espace vectoriel et p un projecteur de E: On appelle symétrie par


rapport à Im p parallèlement à ker p; l’application s dé…nie sur E par

s(x) = 2p(x) x:

1. Montrer que s est un endomorphisme involutif de E; c’est-à-dire s s = idE :

2. Soit s est un endomorphisme involutif de E:

(a) Montrer que p = 12 (s + idE ) est un projecteur et que s est la symétrie par rapport
Im p parallèlement à ker p:
(b) Montrer que ker (s + idE ) ker (s idE ) = E:

Exercise 8 Soient E un espace vectoriel et f 2 L(E) tel que f 2 3f + 2Id = 0.

1. Montrer que f est inversible et exprimer son inverse en fonction de f .

2. Etablir que ker(f Id) ker(f 2Id) = E:

Exercise 9 Soient E un espace vectoriel de dimension …nie et f 2 L(E) tel que rg(f 2 ) = rg(f ).

1. Etablir Im f 2 = Im f et ker f 2 = ker f .

2. Montrer que Im f et ker f sont supplémentaires dans E.

Exercise 10 Soient E un espace vectoriel et f 2 L(E) tel que il existe p 2 véri…ant f p 0


et f p 1 6= 0; on dit que f est nilpotente d’indice p: Soit x 2 E tel que f p 1 (x) 6= 0:

1. Montrer que la famille (x; f (x); :::; f p 1 (x)) est libre dans E:

2. Véri…er que f0g ker f ker f 2 ::: ker f p = E:

3. Montrer que si E est de dimension n alors p n: