Vous êtes sur la page 1sur 32

Mon

Loup Alpha, Volume 4


Nathan J Morissey

Droit d'auteur 2014 par Nathan J. Morissey

Tous les droits sont réservés. Aucune partie de ce livre sont reproduites, stockées
ou transmises par tout moyen.

S'il vous plaît noter que cette histoire contient le contenu homoérotique et
homosexuel explicite et ne convient pas pour les lecteurs sous les lecteurs 18.
Adultes seulement. discrétion du lecteur est avisé.

Cette œuvre de fiction est le produit de l'imagination de l'auteur. Toute


ressemblance avec des personnages, des lieux et des événements réels sont
involontaires et pure coïncidence.

S'il vous plaît noter en outre que tous les personnages représentés sont l'âge
adulte légal.

Blog: http://www.nathanjmorissey.blogspot.com
Facebook Fan Page: http://www.facebook.com/pages/Nathan-J-Morissey-
Author/200385910028682?sk=wall
Liste de diffusion: http://thesolutionsreporters.us6.list-manage.com/subscribe?
u=8268d361599c88ecf0b5fb893&id=a728561663

Si vous avez aimé cet ebook, laissez s'il vous plaît une critique sur quel site vous
avez trouvé cela sur. Bonnes critiques aider d'autres lecteurs beaucoup, ce qui me
aider aussi.

***

Synopsis
Après avoir déménagé à Montréal, solitaire de 25 ans Julien a des hommes de
réunion trouble ... jusqu'à ce que Hunter montre.

Sombre, couvaison, forte, masculine, grand, déchiré - Hunter incarne tous les
traits sexy Julien aime dans ses hommes. Il prétend même que son compagnon
Julien.

Mais l'alpha loup Hunky est au milieu d'une dangereuse guerre de leadership
pack. Et comme pour le démon antique à sa poursuite, c'est seulement le premier
de ses problèmes.

Julien peut trouver le bonheur avec un métamorphe excitant mais dangereux


après avoir été rejetée par les hommes humains tous ces ans? Ou est-il obligé de
passer par la vie solitaire et isolé une nouvelle fois?

***

Enceinte? Je ne pouvais pas le croire.


Pour penser qu'il y avait la vie qui grandit en moi, planté par la semence virile de
Hunter. Je me demandais où le bébé sortait. Certainement pas le vagin, puisque
je n'ai pas. Le seul endroit logique serait l'anus.
Ugh, je pensais. Ce serait douloureux.
Je devais les choses se passent là-bas tout le temps, mais ne sortent jamais.
Alors que Hunter est allé à former ses troupes, j'étais dans sa chambre, juste à y
penser.
Comment ai-je à ce point?
D'un homme gay ordinaire du compagnon imprégné d'un loup-garou
métamorphe alpha-mâle. Ne vous méprenez pas. Je suis très heureux d'être
porter l'enfant d'un tel homme fort, mais il était tout passait trop vite. Je devais
revenir en arrière pour réfléchir.
Comment ai-je me trouve dans une telle position? Comment tout cela at-il
commencé?
Je suppose que ma curiosité homosexuelle a commencé quand je suis 16.
J'écrasait sur un gars nommé Brad. Il était une plage garçon blond - cheveux
blonds hirsutes, bronzage doré, fort, muscles définis sculptés par des années de
surf et la salle de gym. Vous savez, le type de surfeur.
Au début, je me suis simplement dit que ces sentiments disparaissent, mais ils ne
sont jamais fait. Ils ne se sont renforcées au fil du temps. Je commençais à
pousser peur parce que tous mes amis étaient droites et je n'étais pas. J'étais
différent. Les gens se moquaient de ceux qui sont différents. Je ne voulais pas
être ostracisés de mon groupe d'amis. Il a été difficile parce que je devais écrase
sur d'autres gars, et je ne pouvais pas leur dire.
Je n'agi sur ces forts sentiments homosexuels jusqu'à ce que je me suis tourné 17.
Il a été l'année j'ai eu ma première expérience sexuelle jamais, et ce fut avec
Brad, qui était aussi 17. Après une longue année sexuellement frustrant, je suis
en mesure de décharger tous les ma passion refoulée pour les hommes. Il était
cathartique, pour dire le moins.
Je dois dire qu'il était, de loin, l'expérience sexuelle la plus érotique et intense
que j'avais jamais eu.
Permettez-moi de vous dire tout cela.
Il était l'été en Californie ensoleillée et je suis à la plage, ne portant rien mais une
paire de shorts étriqués. Ce fut une journée chaude grésillement. Le soleil
rayonnait sur moi et je voulais fermer les yeux, mais je savais que je devais
garder ouverte pour vérifier les mecs chauds. gars mignon grouillaient partout.
Mais, un en particulier, m'a gardé captivés. Brad, le surfeur blond Hunky, a été
surfer sur les vagues.
Je regardais ses gros mollets forts comme il se déplaçait sur la planche. De mon
point sur le rivage de vue, je ne pouvais même voir ses cheveux de la jambe d'or.
Je voulais courir ma main à travers elle et sentir ses cheveux jambe chatouiller
ma peau.
Comme il surfé, je reluquais son corps musclé et une belle peau bronzée brûlée
par le soleil. Sa poitrine était grande et ses pecs ont sculpté muscle. Ses biceps
sont fléchis comme il se stabilisa sur l'eau.
Enfin, il est venu à terre. Une vague a frappé doucement, et il a plongé dans
l'eau. Quand il réapparut, il était comme un dieu sortant de l'océan. L'eau coulait
de ses cheveux blonds trempés sur sa poitrine, puis sur son six-pack abs. Ses
cheveux étaient plaqués en arrière et avec ce corps et que la hauteur (il était 6'1),
Brad ressemblait à un mannequin masculin.
Il se dirigea vers moi et je me sentais mon cœur battre plus vite.
Je l'ai regardé avec espoir qu'il approchait et il m'a donné un sourire timide. Il a
arrêté juste en face de moi, en regardant si délicieux que je voulais le manger.
Brad passa une main dans ses cheveux blonds mouillés. "Vous êtes Julien, non?"
«Ouais», dis-je. "Brad, non?"
Je hochai la tête, les yeux dans ses beaux yeux bleus. Il était la couleur de l'océan
Pacifique sur une journée ensoleillée comme celui-ci.
Brad remplié sa planche de surf sous son aisselle. «Nous sommes en anglais
ensemble, non?"
Je fus surpris qu'il se souvenait. Je hochai la tête à nouveau, fantasmant sur ce
que je ferais pour lui si nous étions tout seuls. D'abord, je lui bande hors de son
short de bain, de sorte qu'il serait totalement nu. Puis, je mettrais ma main sur sa
joue, sentant les pommettes hautes et que la mâchoire angulaire. Puis, je coupe
mes mains sur ses joues, et serrer ma bouche sur sa bouche, juste embrasser ces
lèvres pleines douces. Je voudrais ensuite envahir sa bouche avec ma langue, et
lécher sa langue. Nous serions empêtré dans une orgie heureuse d'action humide
langue. Et ce serait juste le début.
Brad me sourit. Il avait le sourire le plus magnifique, avec une fossette qui orne
le côté de sa bouche. «Je vais obtenir une glace. Voulez-vous venir avec moi?"
Il avait cette voix profonde et sexy. Il était un baryton basse et agréable, et quand
il a parlé, j'ai écouté. Je jure qu'il pouvait me faire venir d'un peu le son de sa
voix seule.
Je me suis levé et nous sommes allés à la cabane à glace ensemble. Je ne pouvais
pas croire que je vais quelque part avec ce surfeur stud. Il suffit de penser à ce
sujet m'a tout à l'intérieur de vertige.
Je regardais son tannée, musclé retour que nous marchions. Je pensais à courir
ma langue dans son dos, savourant les muscles du dos bombé.
Nous sommes allés à sa première voiture, où il se sécha avec une serviette. J'ai
essayé de ne pas faire trop évident que je le lorgnais, mais je ne pouvais pas
résister à lui de vérifier un peu plus. Juste la façon dont il se toweled off était
sensuel. Il était dans le mouvement lent. Il essuya ses cheveux d'abord, puis sa
poitrine, puis ses jambes.
J'espérais je ne saliver trop.
Brad attrapa son portefeuille et quand nous sommes arrivés à la crème glacée
cabane, et il a commandé un Fudgsicle. Il se tourna vers moi. "Voulez-vous quoi
que ce soit? Mon plaisir. "
Je secouais la tête. Je fus touché qu'il a offert, mais je voulais un autre type de
traitement à la place.
Il a reçu son traitement de la vender et nous avons marché le long de la jetée.
Brad a commencé à sucer sur son traitement à froid, et je regardais comme il
ouvrit la bouche pour le recevoir. Il a mangé le Fudgsicle comme il dévorera un
coq. Lentement, savourant chaque seconde avec elle dans sa bouche. Juste à
regarder le manger le Fudgsicle m'a donné sur le disque.
Quand il eut terminé, il demanda: «Pouvez-vous me montrer autour de la plage?
Je suis encore assez nouveau dans ce domaine ".
"Bien sûr," répondis-je, trop désireux de passer plus de temps avec lui. Je me
sentais bien en sa présence. Se promener avec un surfeur Hunky m'a fait me
sentir mieux dans ma peau. Si un gars qui chaud avait décidé de passer du temps
avec moi, je dois être assez populaire aussi, non?
Je savais exactement où je le prendrais. Nous sommes arrivés à cet endroit isolé,
un peu moins de la promenade. Il était ombragé là-bas, juste hors de la portée du
soleil.
Je regardai autour. Parfait. Personne n'était autour.
Je regardai Brad, dont les lèvres ont été colorées avec du chocolat de son
Fudgsicle. Une goutte de sueur coulait sur son front, sur le côté de son visage et
sur son clavicule. Je normalement aimé d'autres parties du corps masculin, mais
il y avait quelque chose de très sexy sur la forme de la clavicule aussi.
"Tu as l'air fatigué," je l'ai dit. «Pourquoi ne nous relâchons pas dans l'ombre?"
"D'ACCORD."
Nous sommes allés dans la promenade et assis sur le sable.
Je l'ai examiné. Il avait l'air plutôt nerveux en fait, comme si il savait que
quelque chose allait se passer entre nous. Je ne pouvais espérer.
Il était en fait plutôt mignon. Pour apaiser son angoisse, je fis le petit entretien
avec lui. "Combien de temps avez-vous été en Californie?"
«Je l'ai vécu ici toute ma vie, mais il est de ma première année à Newport
Beach." Il était assis avec ses jambes tendues devant moi, en insistant sur son
entrejambe. Ce fut un acte très sensuel.
"Oh yeah? Il est assez grand ici. Soleil toute l'année. "
«Ouais», il a accepté, se tournant vers moi. Il y avait encore que timide, sourire à
fossettes.
Je voulais éventuellement d'orienter notre conversation dans le sens de
l'attraction homosexuelle, mais je ne savais pas comment le mettre en place.
Alors, je lui ai demandé, "Avez-vous une petite amie?"
Il secoua la tête. Ses cheveux étaient maintenant emmêlés sur son front.
Il m'a posé la même question.
Je lui ai répondu: «Non»
Il me regarda et je pouvais voir quelque chose dans ses yeux. Luxure. Ce fut un
regard de convoitise rempli. Nous avons verrouillé les yeux pendant un certain
temps. Il suffit de regarder le fit ma queue remuer.
Brad haussa les épaules. «J'ai des amis qui sont des filles, mais aucun qui sont
mes amies.» Il se pencha, et je pouvais sentir son souffle sur mon cou. "Est-ce
que je peux te dire quelque chose?"
J'ai hoché la tête.
Il me regarda avec ses yeux bleus sincères. «Parfois, je pense que je fais même
pas comme des filles. Si tu vois ce que je veux dire."
Je hochai la tête à nouveau. "Oui, je le fais."
Nous nous regardâmes les uns les autres pendant un petit moment.
Il expira et son souffle chatouillait ma peau. Je savais exactement ce qu'il voulait
dire, et je suis tout excité à l'intérieur à cause de cela. Arousal me prenait plus. Je
le voulais tellement que je pouvais à peine respirer.
Je lui ai demandé, «Est-ce que cela veut dire que vous aimez les gars?"
Le coin de ses lèvres douces tira, mais il n'a pas été un sourire. "Peut être. Avez-
vous jamais rien fait avec un mec? "
Je secouais la tête, sentant ma bouche se sécher. J'étais là, à moitié nue avec un
autre gars à moitié nue et nous parlions de faire des choses sexuelles avec
d'autres gars. Ce fut mon rêve humide devenu réalité.
Brad sourit, révélant blancs nacrés. «Avez-vous jamais eu envie de l'essayer?"
Il me regarda. La tension sexuelle était épaisse. Ma tige passa à travers mon
short.
Il baissa les yeux sur ma bite, remarquant qu'il était difficile. J'étais gêné que
j'étais dur si tôt, mais je suis aussi très excité en même temps.
Lentement, il tendit la main sur, et la posa doucement sur mon rocher-bite dure.
la main de Brad était sur ma bite, je pensais. Il ne pouvait pas faire mieux que
cela.
Je regardais dans ma région de l'aine, puis son visage. Il me regarda avec
confiance, comme si je oser pousser sa main. Bien sûr, je ne l'ai pas.
Lentement, il a atteint l'intérieur de mon short et se pinça le bout de ma bite avec
deux doigts. Il se frotta le gland avec un doigt, et je fondu à l'intérieur. Il se
sentait si bien.
Il a commencé à me caresser un peu plus, et ma bite sauté hors de mon short.
Je souris, et placé ma main sur sa queue. À mon grand plaisir, il était déjà semi-
dur. Ce serait mon travail pour obtenir plus difficile.
Jusqu'à ce moment-là, je ne l'avais jamais eu une rencontre sexuelle avec
quelqu'un - garçon ou fille - mais si je l'avais su se sentirait si bon, je l'aurais fait
plus tôt.
Je caressais sa queue avec mon index, en se frottant la face inférieure. Sa
génitale était chaude et un peu humide. Je pensais que cela était dû à l'eau, mais
quand je me suis senti collant, suintement liquide gluant de la pointe, je savais
qu'il était pas l'eau.
Il laissa échapper un gémissement doux d'approbation.
Mon fantasme se réalisait. Je me penchais et embrassais ses douces lèvres
tendrement. Il avait le goût du chocolat. Sweet, chocolat sucré. Même son
haleine sentait comme le chocolat.
Il a continué à caresser mon sexe comme je lui caressais. Enfin, sa queue était
maintenant complètement dur.
J'effleuré ma langue dans sa bouche, et il fait la même chose pour moi. Nous
Frenched pour un peu, tout en caressant l'autre là-bas.
Le baiser intensifié comme il mordit doucement ma lèvre inférieure. Je l'ai
embrassé en arrière, tout en profitant de la moiteur de sa langue dans ma bouche.
Je commençais à embrasser d'autres parties de son corps. Je grignoté un peu sur
son cou, dans l'espoir de lui donner un suçon. Je rongeais sur elle pendant un
certain temps, et le baiser est devenu plus urgent que j'ai accéléré. Je savais que
nous avions tout le temps dans le monde, mais je voulais qu'elle mal et je voulais
rapidement.
Je baisais sa gorge et léché aussi, comme je passai mes mains dans ses cheveux
humides. Je me suis déplacé sur ses épaules, et sucé ses muscles là.
Il laissa échapper un agréable "ooooooohhhhhhhh" et cela me Stimulé encore
plus. Je me suis aidé à des portions généreuses de ses biceps. Je suçais sur ces
muscles d'or, savourant la courbe et la forme. Je léchais ses triceps puis léché ses
côtés. Son maigre, bien musclé surfeur build vient perfectionner pour lécher.
Je suis passé à sa poitrine et pecs, enfouissant mon visage dans les muscles
chauds bulgy. Je jouais avec ses mamelons, les pinçant d'abord, et en les suçant
premières.
Il mit ses mains sur mon dos, courir ses doigts partout. Je me suis déplacé mon
visage vers le bas pour ses abdos, et qui a été quand le plaisir commence
vraiment. Avez-vous déjà essayé de sucer abs d'un mec chaud? Toutes ces crêtes
et les vallées des muscles en font plaisir réel.
«J'aime vos muscles," murmurai-je, que je continuais à courir ma langue sur tout
ce que six-pack.
Je bavait tout sur son ventre musclé et puis je reculai. Les deux étaient assis là,
haletant lourdement, comme deux chiens mâles en rut après crue sexe des
animaux.
Je me suis penché en arrière, toisant son short. Il respirait encore dur, et son
visage était rouge. Ses cheveux humides est devenu frange qui ornait son front.
Il avait l'air encore plus excité que moi.
Brad a dit: «Cela a été amusant."
"Je pense que nous devrions avoir plus de plaisir."
Il hocha la tête avec impatience.
Avant d'avoir une chance de reprendre mon souffle, je suis allé pour son short. Je
voulais le voir sortir si mal. Je me demandais ce que sa queue ressemblait quand
il a été complètement engorgé.
Je serré mes dents sur son short et a tiré vers le bas, jusqu'à ce que je pouvais
voir sa région pubienne rasé. Je me suis alors tiré tout le chemin vers le bas, et il
remué d'eux.
Sa queue était aussi magnifique que je l'avais imaginé. J'avais toujours pensé que
les organes génitaux masculins étaient une création magnifique de la nature,
mais son tout emporté sur d'autre. Il a été coupé, au moins six pouces de long, et
ériger encore pleinement. Il suppliait d'être aspiré. Je ne voulais pas décevoir
quelque chose de ce beau.
Je glissai hors de mes propres short et les lançai sur le côté. Je ne serais pas
besoin d'eux plus.
Brad et moi étions maintenant entièrement nue.
Il me regarda avec convoitise. "Que veux-tu faire?"
«Je pense que nous devrions aspirer l'autre sec."
Il sourit, et je suis dans le ciel à nouveau.
Nous sommes entrés dans la position 69. Je pouvais sentir clairement son souffle
sur ma bite. Il souffla sur elle doucement, et ma bite agitée. J'aimais où cela
allait.
Il lécha les côtés de mes jambes, me taquiner. Je sentais sa langue sur ma balle
sac, puis je me suis senti mes couilles roulent dans sa bouche. Il était délicieux.
Je me suis occupé de mon côté. Je caressais son érection d'une main, il saccadés.
Je voulais le taquiner, donc je passai mes doigts dans toute sa bite.
Comme je caresse son arbre, je me suis senti sa bouche se refermer sur ma bite
dure, et puis il a commencé à sucer. Ce fut la meilleure sensation que j'avais
jamais ressenti. Je ne sais pas comment le décrire, mais la meilleure façon est de
le comparer à avoir quelque chose de chaud et humide sur une zone très sensible
de votre corps. Il était juste un pur plaisir et je n'a jamais voulu que ça finisse.
Comme il me sucer, je gardais son engorgés attente de membre. Je baisais le côté
de son arbre, puis je baisais la pointe. Pré-cum fusait. Il avait un goût salé.
Je me suis alors passé quelque temps en appuyant sur mon visage dans sa queue.
Sa queue était si dur et excité que cela me frappa au visage.
Je frappai il. "Bad boy", dis-je. "Vous avez été très méchant."
Sa queue a cessé de bouger.
Je soufflais dessus, et il balançait sur le côté. «Savez-vous ce que je fais à bites
coquines?"
Je giflai encore, et il vacillai de l'autre côté.
"Je suce sur eux," dis-je.
Fidèle à ma parole, je l'ai fait juste cela. J'ai ouvert ma bouche et son sexe avide
pénétré à l'intérieur. Être ma première fois, je ne savais pas à quoi nous attendre.
La queue était longue, dure et vraiment humide. Il n'a eu aucun goût particulier
(il était vraiment assez fade), mais plus je suçais, plus je voulais continuer à
sucer. Je ne voulais pas arrêter.
Je me suis senti la salive construire dans ma bouche plus je suçais sa bite. Dans
le même temps, il me sucer comme si sa bouche était un aspirateur. Brad n'a
jamais perdu aspiration. Il était incroyable la façon dont il a utilisé sa bouche et
la langue. Il était comme il a été soit né pour sucer des bites, ou il avait pratiqué
beaucoup. De toute façon, je suis satisfait.
Comme il me soufflait, il passa ses mains vers le haut et vers le bas mes jambes,
puis chatouillait ma région pubienne. Je passai mes mains le long de ses jambes,
sentant ses cheveux de la jambe d'or.
Tout ce que la stimulation sexuelle avéré être trop pour nous deux.
Brad et moi sommes venus en même temps. J'explosé dans sa bouche alors que
je sentais humide, crémeux goutte à goutte de liquide de l'homme dans le mien.
Je me suis finalement lâcher sa queue et il a fait la même chose pour moi.
Étuvage sperme chaud coulait sur le côté de ma bouche, et j'essuya.
Nous avons tous deux seulement étaient là pendant un certain temps, en profitant
de l'orgasme. Voilà donc ce que l'orgasme ressenti. Il était le sentiment le plus
relaxant au monde. Je sentais que je ne pouvais tomber endormi.
Après un certain temps, j'ai entendu Brad expirez joyeusement. "C'était génial.
Nous devrions vraiment ce faire encore quelque temps ".
Nous avons fini par accrocher chaque week-end, donnant à chaque autre
fellations et de faire toutes les choses amusantes qu'un gars peut avoir seulement
avec un autre gars.
Nous avons perdu le contact après l'obtention du diplôme d'études secondaires,
mais je n'a jamais oublié que ce fut le moment le plus érotique que j'avais jamais
eu avec personne - gars ou une fille.

***

Je supposai que rencontre avec Brad aiguisa mon appétit pour plus. Mais pour
aller de ce plaisir innocent d'avoir un bébé avec un shifter était un tronçon très
loin.
Je creusais mon esprit, essayant de penser à quoi que ce soit dans mon passé qui
aurait prédit cela.
Depuis ma fellation chaude et faire-out sessions avec Brad le surfeur garçon, je
ne l'avais pas fait quoi que ce soit avec les hommes.
Il était temps que je suis là-bas et entièrement exploré ma sexualité. Ce fut un tel
sentiment libérateur. Toutes ces années, j'avaient essayé de supprimer mes
pulsions pour les hommes, et daté les femmes, mais je ne pouvais pas me refuser
plus longtemps. Les hommes étaient ce que je voulais: musculaires, lisses,
glabres vingt-quelque chose les hommes. Il est avéré que je ne l'ai pas eu à
attendre longtemps pour être en présence d'un.
Il est venu sous la forme de mon vieil ami de collège Lance, un entraîneur
personnel. Nous jouions au basket un-à-un sur le terrain. Bien sûr, si je devais
mon chemin, il aurait été un à un, mais sans le basket-ball, si vous obtenez ma
dérive.
Quoi qu'il en soit, au début du soleil du soir brillait sur les six pieds de lui. Les
rayons d'or mis en évidence ses cheveux brun foncé qui a été porté jusqu'à
désinvolture, comme un de ces A-liste des acteurs. Il a mis en évidence ses yeux
vert émeraude qui vous regardent doucement et vous a fait penser que tout serait
OK. Il a mis en évidence ses bras ciselés. Ses biceps reflétaient les rayons. Je
regardai lui dans sa chemise de muscle / batteur de femme et un short Nike. Je
regardais la sueur coulait sur son front et sur ses joues, et finalement coloration
sa chemise de muscle en sueur.
Yep, il était un morceau d'un homme. Mais il était non seulement la luxure qui
m'a attiré vers lui. Il était un gars très sympa. Kind, réfléchi, doux, et beau pour
démarrer.
Lance dribblé le basket-ball, puis me regarda. «Sommes-nous en train de jouer la
balle ici ou pas?" Il avait une voix basse et viril, sans tons d'inflexion. Il y avait
un sentiment de finalité et de la confiance dans la façon dont il a parlé. Il haussa
son dos, plié les genoux et jeté la balle dans le panier. Il y avait une certaine
grâce à la façon dont il bougeait trop, comme un tigre à l'affût.
La balle siffla dans le panier. Lance se tourna vers moi et sourit. "Tu as perdu."
Je hochai la tête en riant. "J'ai perdu."
Il se dirigea vers le banc et a pris une gorgée de sa bouteille d'eau. Même si elle
était 19 heures, il était encore chaud. La chaleur a fait Lance éclabousser l'eau
sur sa chemise en sueur.
Je me suis soudainement très soif. Et très faim.
Un peu plus tard, Lance prenait une douche dans mon appartement. Nous allions
dîner et rattraper. Vous voyez, Lance était un vieil ami de l'université. Il était
mon colocataire collège et je ne l'avait pas vu en 4 ans. J'avais été hébergeant un
secret crush sur lui depuis un petit incident est passé entre nous dans les dortoirs.
Une nuit, j'étudiait tard quand Lance est rentré. Il s'ouvrit la porte de dortoir et il
se tenait à la porte. Il était en rien, mais un t-shirt serré et jeans sexy qui moulait
son cul. Il avait un regard dans ses yeux - un regard qui ne pouvait être décrit
comme lascive. Je ne l'avais jamais vu ce regard sur son visage, mais j'était très
excité. J'avais toujours pensé qu'il était mignon et avait des fantasmes de faire
avec lui, mais rien n'avait matérialisé ... jusque-là.
Lance a trébuché dans la chambre, et au début, je pensais qu'il était ivre, mais il
était clair de la façon dont il parlait qu'il était sobre. Il se glissa dans la pièce, et
se tenait à côté de mon lit.
Je fis semblant d'être occupé avec mon manuel. "Quoi de neuf?"
Quand il ne dit rien, je me suis finalement levé les yeux vers lui et vu que le
regard lubrique dans ses yeux avait intensifié. Il a regardé comme il était extra-
corné et aucune chatte ne le satisfaire. Cock - et seulement coq - ferait l'affaire.
Lance n'a même pas me répondre. Il a sauté sur mon lit comme un animal corné,
me coincé sur les feuilles avec deux mains fortes, et l'embrassa à plusieurs
reprises mes lèvres tout caresser mon sexe à travers mon pantalon. Je ne me
plains pas. Je fus surpris, mais j'ai apprécié chaque seconde. Il m'a rappelé mon
activité homosexuelle adolescente avec Brad, le surfeur chaud. Jusqu'à ce
moment-là, je ne l'avais pas fait quoi que ce soit avec un homme depuis Brad.
Lance libéré tous mes désirs homoérotiques refoulées.
Le lendemain matin, il a affirmé ne pas se souvenir de tout ça, mais je pouvais
voir la vérité dans ses yeux. Il mentait. Il avait honte qu'il a fait des choses très
sexy avec un homme, et ne voulait pas l'admettre. Il était un homme gay
enfermé. J'étais sûr.
Ce qui me ramène à mon appartement et Lance étant dans la douche. J'avais fait
le poulet rôti et des légumes cuits à la vapeur et a été maintenant juste attendre
Lance de sortir. De la douche, pas le placard. Bien que ce serait bien aussi.
Quoi qu'il en soit, comme je me suis assis à la table à manger, je regardais avec
envie la salle de bains. Vapeur suintait à travers la porte, qui était entrouverte. Je
me demandais pourquoi il n'a pas le fermer.
Je l'imaginais ce que Lance faisait là-dedans. Peut-être qu'il a été lui-même
touche dans la nudité. Comme mon imagination grandissait, ma curiosité. Je
voulais prendre un coup d'oeil dans la salle de bains, et de voir ce qui a été si
long. Ne vous méprenez pas. Je ne suis pas un voyeur, mais Lance était trop
souhaitable. Je brûlais de le voir dans le chamois et dans toute sa gloire viril.
J'aurais tout donné.
Donc, je glissai sur et se tenait devant la porte. J'ai entendu fredonner et le bruit
de l'eau frappant la baignoire.
Je jetai un œil et vu le contour du corps musclé de Lance à travers la porte de
douche en verre coulissant. Maintenant, je me sentais comme un voyeur, mais je
ne me soucie. Juste un coup d'oeil de son corps musclé m'a fait sauvage avec le
désir. Je voulais courir mes mains sur eux, juste sentir la viande et de la chair. Je
voulais tasse ma bouche sur ses mamelons et juste sucer sur eux comme il est la
fin de tout le monde freaking. Je voulais embrasser sa bouche et suce sur sa
langue comme un animal cornée.
Mais, je ne l'ai pas. À l'instant. Je suis resté là et regardé tranquillement.
La vapeur d'eau, il était difficile de voir clairement, mais je l'ai fait voir un
mouvement répétitif. Lance tirait sur quelque chose sur son corps inférieur.
Est-ce que ça pourrait être? Était-il branlait dans la douche?
Je louché, tendant à voir. Je vis saccadés, des mouvements répétitifs.
Mon soupçon a été confirmé. Oui il l'était. Il était en effet se toucher dans la
douche. Ma bite se déplaçait dans mes mémoires.
Je me suis aperçu que je ne pouvais branler à la vue de lui branler.
Je l'ai entendu dire quelque chose, mais je ne pouvais pas faire ce qu'il était. Je
me suis déplacé un pouce de plus près et tourné mon oreille vers la source.
"Julien," murmura-t. "Oh, Julien, tu es tellement fucking hot."
Mes yeux se sont agrandis, et je souris. Est-ce que je l'ai entendu? Ai-je l'entends
dire mon nom comme il massait sa propre queue?
C'était trop beau pour être vrai.
Il doit se souvenir de notre rendez-vous sexy de retour au collège. Mon esprit
rempli de fantasmes sur ce que nous pourrions faire ce soir. Lance et je pouvais
avoir la vapeur homme sexe chaud dans mon lit, puis s'endormir dans les bras les
uns des autres, des câlins jusqu'à la lumière du matin.
Pendant une seconde, je considérais le rejoindre dans la douche, mais je hésité.
Que faire si branler pour moi était que son fantasme? Que faire s'il ne voulait pas
qu'il se réalise?
Je traquée et hawed, luttant pour arriver à une décision.
J'ai commencé à se déshabiller. Oui, je vais le faire. Depuis 4 ans, cet homme
Hunky avait été dans mon esprit, et maintenant je me suis finalement eu la
chance de le séduire. Je ne voulais pas laisser passer cette occasion de moi.
Comme je l'ai commencé à prendre ma chemise, j'entendu un bruit très décevant.
Le bruit de l'eau étant éteint.
Rapidement, j'ai commencé à se rhabiller. Cela m'a tellement déçu que j'avais agi
si lentement. Je voulais me lancer. Eh bien, je décidai que je le séduire au dîner.
Peut-être que je pourrais négligemment élever notre petit rendez-vous à
l'université et voir comment il réagirait.

***

Je traînassé sur mon poulet rôti et des légumes cuits à la vapeur comme Lance
avala son repas. J'étais bien faim, mais ce ne fut pas pour la nourriture.
Je gawked à Lance. A 26 ans, il était de 4 ans de plus et 4 ans plus sexy que
quand je l'avais vu la dernière fois. Il avait l'air propre et frais, ses cheveux se
séparèrent doucement au milieu en deux parties brunes adorables. Son visage
était fraîchement rasé, et je pouvais voir le rasé, les zones stubbly autour de son
menton et la zone entre le nez et la bouche. Je l'avais toujours eu une chose pour
les hommes qui ont été fraîchement rasé. J'aimais courir mes mains dans les
régions épineuses de ces zones.
Lance même sentait le propre. Head & Shampoo l'odeur de l'épaule dérivaient
dans l'air, chatouiller mes narines et me veux lui encore plus.
Il me regarda avec ses yeux verts d'eau profonde. "Ce poulet est grand. La
viande est si tendre. "
Ouais, je pensais. Bien que je souhaite que votre viande est dure.
Bien sûr, je ne dis pas cela. Au lieu de cela, je l'ai dit, "Merci. Alors qu'avez-
vous fait depuis l'université? "
Il essuya sa bouche avec une serviette. "Eh bien, je suis certifié comme un
entraîneur personnel, comme vous le savez."
Puis, il a fait quelque chose qu'il ferait que s'il pensait que j'étais toujours droite.
Il fléchit ses muscles. "Comme vous pouvez le dire, je suis très qualifié." Les
muscles de la poitrine et les bras presque arraché ouvrir la chemise de muscle
blanc moulant qu'il portait. Il a été arraché - c'était sûr. Je ne pensais pas qu'il le
faisait pour me éveiller, même si elle travaillait. Il était seulement une
compétition amicale que les gars feraient pour se lier avec d'autres gars,
physique et comparant la taille du muscle. Bien sûr, Lance avait aucun moyen de
savoir que je suis maintenant gay, et donc, a été immensément activé par son
exposition.
Puis, il a fait quelque chose encore plus excitant. Il souleva sa chemise
complètement, puis a pris le tout, jeter la chemise sur le sol. «Je me suis
vraiment déchiré. Que pensez-vous? »Il fléchit à nouveau, montrant son dur, la
poitrine ridée.
Ma bouche a chuté ouvert comme je regardai le goujon. Ce fut la première fois
que je l'avais vu torse nu clairement, et je ne fut pas déçu. Il semblait qu'il allait
gagner le premier prix au concours de M. Univers.
Speechless, je viens hoché la tête.
Il me sourit, visiblement fier de son physique.
J'ai voulu ma bite ne pas augmenter, mais même juste regarder m'a donné une
érection. Embarrassé, je fermais mes jambes et je priai qu'il ne remarque pas ce
qui se passait.
Il a cessé de me montrer son beau corps et de mettre sa chemise. Je suis très
déçu, mais bien sûr, je ne le montre pas. Je ne fais que mon déménagement
quand il était le bon moment.
Lance sirotait son verre d'eau et je regardais le liquide aller dans sa gorge. Tout
comme avant, je fus tout à coup me soif. Je buvais mon verre d'eau.
Lance posa son verre. «Alors qu'avez-vous fait?"
«Je suis un flic maintenant, comme vous le savez."
"Cela semble intéressant,» dit-il, me toisant. "On dirait que vous êtes en bonne
forme." Il m'a vérifié, et tout à coup, je me suis senti conscient de soi, mais aussi
suscité une fois de plus. J'aimé la façon dont il me regardait. Il était comme il me
pénètre avec ses yeux. Je voulais qu'il arrête de me tourner sur - je ne veux
donner à quiconque ce genre de pouvoir, mais parfois, vous ne pouvez pas aider
à ce qui vous excite.
Je tendis, en espérant qu'il me oeil un peu plus. "Ouais, je devais rester en
forme."
Il a terminé ses légumes. Je remarquai que nos deux assiettes étaient vides. «Je
vais faire ressortir le dessert."
Je me levai pour débarrasser la table. Je saisis le bord d'un pot, et rapidement
laissé tomber. Le métal a brûlé la peau sur mon index, brûlant il. Je l'avais oublié
qu'il était encore chaud. Je mets le doigt brûlé dans ma bouche, et sucé sur elle,
en espérant que cela refroidisse bientôt.
Lance se leva, un regard inquiet sur son visage. "Ça va?"
"Je vais bien," j'insisté.
«Vous ne regardez pas OK. Viens avec moi. Je sais quoi faire."
Je voulais protester un peu plus, mais j'aimé la façon dont il prenait la charge.
Un tel homme viril. Lance a mis une main chaude sur mon épaule et me
conduisit à la cuisine.
Alors qu'il marchait à côté de moi, je l'ai senti à nouveau. Il était là à nouveau.
Ce charmant chef et l'odeur de l'épaule.
Nous sommes entrés dans la cuisine et se dirigea vers l'évier. Il se tourna sur
l'eau froide et lui a permis de fonctionner.
Lance se tourna vers moi, ses yeux verts jade forage profondément dans la mine.
"Tu dois être plus prudent."
Je fondais l'intérieur. Je pourrais tomber pour cela.
Quelques minutes plus tard, je mets mon doigt sous l'eau courante. L'eau glacée
contrecarré la sensation de brûlure, et mon doigt se sentait beaucoup mieux.
Je faufilé un coup d'oeil à Lance, qui avait toujours l'air inquiet.
J'ai été touché à l'immédiat concerné qu'il avait montré pour moi. Quelque chose
en moi agité. Sentiments. Les sentiments d'affection. Penchant. Et la luxure. Oh
oui, la luxure.
Lorsque mon doigt est devenu engourdis par le froid mordant, je l'ai sorti sous
l'eau courante.
Je me tournai vers Lance, qui était encore debout protectrice par moi. "Merci.
Pourquoi tu ne vas pas à l'extérieur et je vais servir le dessert? "
Il haussa les sourcils. "Êtes-vous sûr?"
"Positif."
Il sortit et je le regarda partir. J'admirais comment son jean étreint son cul serré.
Je ne pouvais pas obtenir plus que le cul.

***

Je suis retourné à la salle à manger avec un bol de fraises et de crème fouettée.


Réglage de la plaque en face de lui, je l'ai dit, «Je me souviens de votre favori."
Il m'a donné le plus sexy sourire, révélant des dents blanches. "Tu t'en es
souvenu."
Avec un doigt, il ramassa une fraise, plongé dans la crème et mettre le tout dans
sa bouche.
Manger est l'un des actes humains les plus sensuelles, et regarder un mec chaud
manger a été alimentant tous ces fantasmes. Quels fantasmes, demandez-vous?
D'une part, je voulais mon sexe dans sa bouche. J'imaginais la fraise comme ma
bite et délectais dans le genre de sensation titillant il se sentirait si elle était
alimenté directement dans sa bouche affamée.
Lance a laissé une trace de crème fouettée sur le côté de sa bouche. J'avais
attendu un moment, et maintenant, ça y était.
Je suis arrivé à ma main à travers la table. "Tu as quelque chose dans la bouche."
Nous avons verrouillé les yeux un instant, et à ce moment, je me suis senti que
tout peut arriver. Toute chose sauvage.
Avec un doigt, je brossai la trace de crème loin pour lui.
Au début, il avait l'air jeté hors, comme si il ne savait pas comment réagir. Puis,
il sourit légèrement, le coin d'une bouche révélant une fossette. "Merci."
Les lumières de dîner dim fait l'atmosphère romantique, et je figèrent, mon doigt
suspendu dans l'air.
Ses joues se sont un peu rouge.
Je décidai que j'allais pour elle. C'etait maintenant ou jamais.
Je caressais sa joue avec la trace de crème. Il était l'un des actes les plus sensuels
que j'avais jamais fait. Ses joues se sentaient un peu épineux, mais c'était OK. Il
était un homme, et qui a été la façon dont les hommes masculins se sentaient
comme.
Je l'ai vu respirer profondément et je pourrais dire qu'il me voulait. Il ne savait
pas comment agir sur ses sentiments homosexuels. C'était bien. Je pourrais lui
apprendre. J'ai eu l'expérience.
Je le regardai avec concupiscence, encore très allumé par le souci et la
compassion qu'il avait montré pour moi.
Incapable de contrôler mes désirs charnels plus, je me précipitai sur lui, frapper
les fraises sur la table. Je ne se soucient pas des baies. J'ai eu un dessert
beaucoup plus savoureux.
Je suis tombé sur ses genoux et assis sur elle comme je l'ai déchiré sa chemise
femme batteur fragile. Il a déchiré le reste éteint.
Ensuite, nous sommes allés à elle comme des chiens en rut.
Je l'ai embrassé goulûment tout en exécutant mes mains sur sa poitrine. J'ai
adoré comment dur ses muscles sentir dans mes mains. Ses pecs, ses mamelons,
ses abdos, ses biceps - j'étais dans une orgie béate de muscles de l'homme.
Sa bouche serrée dur sur le mien, et je me rappelle avec quelle passion il me
avait embrassé cette nuit dans la chambre de dortoir. À l'époque, il avait
seulement explore sa sexualité et je pourrais dire qu'il a vraiment aimé ce qu'il
faisait avec un autre homme. Ce soir, je voulais lui rappeler de la façon dont il
avait été passionné, et combien il avait voulu un autre homme.
Mon visage raclé contre son visage rasé, et ma bite a tiré vers le haut. Je respirais
son homme odeur musquée et il respirais sur mon cou. Je pouvais sentir le
parfum léger de fraises sur son souffle.
Lance était hornier que je ne pensais. Il a exploré mon corps avec ses mains,
caressant mon cou, et déchirer ma chemise. Il gémit et gémit et je savais qu'il
appréciait chaque seconde. Je savais que je l'étais.
Pour le rendre plus facile pour lui, j'arraché ma chemise, nous étions là, deux
jeunes hommes musclés nus dans les uns des autres bras forts. Je sentais sa bite
se lever, se brosser contre le mien à travers mon short.
Il n'a pas perdu de temps à décoller son short et je le mien a décollé trop. Nous
étions presque nus Buck et je salivé à l'idée de pouvoir enfin baiser un homme
que je voulais pour les 4 dernières années. Comme il me tenait, je me sentais en
sécurité dans ses bras. Je me sentais comme il allait me protéger et ne jamais
laisser quelque chose de mauvais arrive à moi. Ce fut un sentiment que je
pouvais tomber en amour avec. Et je pourrais tomber en amour avec l'homme
qui me donnait ce sentiment.
Pendant un certain temps, je me suis assis sur ses genoux, congelés. Nous ne
bougions pas, comme si nous étions des statues. Je viens de me rappeler
comment je me sentais chaud, enveloppé dans ses bras. Il était comme je l'étais à
nouveau un enfant sans défense. Je regardais son visage, et je vis des émotions
contradictoires traversent.
Excitation. Confusion. Culpabilité. Dégoûter.
Puis, le dégoût était la seule émotion qui restait sur son visage ciselé beau. Il y
avait un certain regard dans ses yeux, comme si il était rationnellement évaluer
ce que nous faisions, au lieu de laisser son esprit animal prendre en charge et
d'en profiter. Il m'a inquiété.
Avant qu'il ne puisse changer d'avis à propos de ce que nous faisions, je
commençais à embrasser ses lèvres.
Il a cédé au premier abord, me embrasser en arrière avec pleine intensité, mais
alors, il se retint, soulevant son magnifique visage.
Lance fronça les sourcils en regardant attentivement autour. "Que faisons-nous?»
Dit-il. Il avait l'air horrifié. Ses beaux yeux normalement ont été alarmés.
"Il est OK," murmurai-je à ses oreilles. "Ceci est naturel et normal. Il est juste
deux hommes exprimant combien ils aiment les uns des autres ".
Lance assise rigide pendant un certain temps, le traitement de ce que je venais de
dire. Quelque chose ne doit pas avoir cliqué dans son esprit, car il se redressa si
vite que je fus jeté sur le plancher de bois franc.
Je me relevai, frottant mon cul.
Lance avait un regard sauvage dans ses yeux. «Non,» dit-il, trébuchant sur la
chaise. Il ramassa sa chemise et un short et est entré dans son short. «Je dois
sortir d'ici."
Je suis monté vers lui. "Ne pas combattre. Beaucoup d'hommes ont des rapports
sexuels avec d'autres hommes. Il est parfaitement normal. Et il est OK pour
tomber en amour avec d'autres hommes. Il est la façon de simplement la nature.
"
Il grimaça. "Non, ça ne va pas."
Je soupirai. "C'est. Vous vous souvenez de notre nuit sauvage dans la chambre
d'étudiant de retour au collège. Nous faire sortir. pelotage. Je pensais que vous
auriez pu être bu, mais maintenant, je ne pense pas que vous étiez ".
Un regard de reconnaissance brilla dans ses yeux, mais il a nié. "Qu'est-ce que tu
racontes? Cela n'a jamais eu lieu. "
Je savais qu'il mentait. Peut-être qu'il voulait sauver la face. Peut-être qu'il nie ou
mal à l'aise avec sa sexualité comme je l'avais été. Ou peut-être qu'il avait peur
de tomber en amour en général.
Je tendis les deux mains comme un signe de l'innocuité. "Ecoute, je te reçois,
l'homme. Linda a rompu avec moi hier, quand je ne pouvais pas effectuer dans le
lit. Les femmes ne sont pas seulement me tournent pas. Pas comme les autres
hommes. Nous ne pouvons pas le nier. Nous serions beaucoup plus heureux si
nous avons juste admis que nous étions gais et dormi avec d'autres hommes ".
Lance me regarda avec tant de haine que je craignais qu'il allait me tuer. «Je ne
suis pas gay,» dit-il avec insistance. «Je dois sortir d'ici."
Il a commencé à fuir vers la porte.
Je me suis précipité après lui. «Attends, ne pars pas."
Il se retourna et fit une grimace si laid qu'il avait l'air naturel sur lui, presque un
péché. "Ne me suivre et ne jamais vous me parlez encore une fois. Déjà."
Je mets une main sur son épaule et il a manié la batte loin, comme si j'étais une
mouche.
Je croisai les bras. "Je vous ai entendu dans la douche. Vous chuchotaient mon
nom quand tu te toucher ".
Lance pivota et grogna. Il marcha vers moi, et j'était en fait peur pour ma vie. Il
se pencha si près que je pensais que nous allions embrasser à nouveau. Je
pouvais sentir les fraises dans son haleine.
«Je ne suis pas gay,» dit-il en serrant les dents.
Ses yeux étaient sauvages. Je reculai en arrière. Même si j'étais un flic, je ne
construit comme lui. Il était un tampon de lot. Il a également dominait un bon
deux pouces au-dessus de moi.
Pendant un moment, il regarda profondément dans les yeux et je regarda
effrontément vers lui. Il avait du mal à contrôler sa respiration. Veines sur son
front étaient sur le point de pop. Des gouttes de sueur agressé ses sourcils.
Je ne savais pas ce qui allait se passer ensuite. Est-ce qu'il va me battre parce que
je le outed à lui-même? Ou allions-nous faire l'amour doux - doux amour
passionné en colère?
Lance avait l'air déchiré. Il semblait qu'il voulait à la fois me baiser et me battre.
De toute façon, il y avait une sorte de résistance. Oui, il y avait la fureur dans ses
yeux, mais il était le genre provoquée seulement par la peur. Peur de l'inconnu. Il
avait peur de sa propre sexualité. Il était excité et terrifié en même temps.
En regardant cette image de lui, je commençais à être à nouveau dur.
Il a finalement agi. Il pivota et se précipita hors de la porte, claquant derrière lui.
Je me demandais ce que j'avais réveillé. Je me demandais comment profond et
réprimé son homosexualité latente était. Je me demandais si je pouvais
l'amadouer hors de lui. Dois-je craindre pour ma vie? Ou devrais-je être heureux
que je l'homosexualité dégager d'un homme aussi chaud et aussi aimable que
Lance?
Comme je me tenais là à essayer de contrôler ma respiration, je me suis retrouvé
étrangement suscité par la façon dont il avait l'air quand il était paniqué. Ses
cheveux étaient en désordre et ébouriffés. Son visage était rouge vif et il était à
moitié nu, torse nu. Je voulais branler à la vue de lui, qui était encore frais dans
ma mémoire.
Je baissai les yeux et réalisé que j'étais encore complètement nu. Et encore très
difficile. Assis à la table de salle à manger, je touchais moi-même, ma bite
encore très dur et très suscité comme je masturbais à la mémoire du visage de
Lance et corps dur.
Dans peu de temps, je suis venu et tout mon corps secoué avec une telle intensité
que je me sentais comme une éruption de volcan. Il était toe-curling, pour dire le
moins. Un seau de chaud, collant cum renversé sur mes genoux.
Si Lance pourrait me faire venir tant avec juste la mémoire de son corps nu,
alors combien serait-il plus chaud quand je enfin réussi à faire de l'homme doux
amour pour lui?

***

Cette nuit-là, je ne pouvais pas dormir. Je suis consumé par l'image mais
passionnée brute, en colère de Lance. Je suis obsédé par elle.
Quand je suis finalement tombé endormi, je fis un rêve étrange. Dans ce
document, Lance était nu, son corps musclé attaché à une chaise, le rendant
immobile.
J'étais son maître et que je pouvais faire tout ce que je voulais lui. J'ai commencé
en traînant mes doigts sur tout son torse ciselé. Je puis masser ses couilles. Je me
suis frotté ma bite dure contre son abs.
Puis, dans la scène suivante, il était habillé fortement en smoking. Ses cheveux
étaient apprivoisé et son visage était calme. Nous étions à un bal et il était juste
nous deux. musique Waltz jouait. Il sourit, et me prit dans ses bras forts et me
tenait à son corps. Enveloppé là, je suis sûr et chaud. Les deux d'entre nous
balançaient à la musique que nous avons dansé toute la nuit.
Il se pencha et murmura à mon oreille: «Je me souviens que la nuit dans le
dortoir vraiment bien. Je rêve de tous les soirs. "
Tout ce que je ne faisais que lui sourire. J'étais si heureux que je pouvais mourir.
Je me suis réveillé avec une énorme érection. Je suis en sueur et mon cœur
battait dans ma poitrine. J'ai ouvert mes yeux lentement et regardé par la fenêtre.
Le soleil de la Californie venait tout juste au-dessus de l'horizon, les
éclaboussures tangerine partout dans les nuages. Pendant un moment, mon corps
a jailli avec bonheur. bonheur Blissful. Je ne me souviens pas pourquoi je suis si
heureux, mais je ne me soucie.
Puis, comme les secondes bienheureuses entre sommeil et l'éveil disparurent,
énorme déception m'a frappé quand je compris que tout avait été un rêve. Je
voulais être avec Lance si désespérément que je rêvais même à ce sujet.
J'étais aussi excitée comme l'enfer. Je commençais à me toucher pendant
fantasmant sur Lance. Je l'imaginais qu'il me prenait dans ses bras musclés à
nouveau, me faisant sentir en sécurité. Je l'imaginais qu'il léchait mes oreilles et
de la respiration sur mon cou, chatouillant. Je l'imaginais qu'il fouinais mon cou.
Et tout ce que je voulais faire était de le laisser.
Je suis venu dans un torrent de vapeur goo. Il répandu sur mes cuisses, le
revêtement comme il était du lait chaud. Le volume a été plus que d'habitude.
Mon corps a secoué et je laisse échapper un soupir contenu, le genre vous laissez
seulement après la libération douce.
Bien que l'orgasme était bon, je ne pouvais pas me perdre dans l'instant.
Qu'est ce qui ne va pas avec moi? Pourquoi étais-je si lovestruck? Et horny? Et
pourquoi l'objection de mon affection l'un Hunky, musculaire, prendre soin
entraîneur personnel nommé Lance?
J'ai décidé de se lever, aller au travail, et ne pas penser à Lance. Il était
probablement au travail à la salle de gym, oubliant tout autour de moi.
Je me suis souvenu de sa colère, mais le visage peur hier soir. Il était heureux
d'être amusant avec un autre homme, mais il était terrifié en même temps.
Peut-être que je pourrais le convertir, la facilité de lui dans la vie d'un homme
gay.
Toujours couché là, les restes de l'orgasme dérivaient tout mon corps, en activant
tous les centres de plaisir il y avait. Je pense que je suis plus dur parce que je
fantasmais de lui.
Je voulais l'oublier, mais je savais que je ne serais jamais capable. Il m'a juste
allumé trop. La vue de lui torse nu, le son de baryton de sa voix, la caresse légère
de son toucher - il suffit de penser à ces choses seules pourraient me faire venir.

***
Je suis allé travailler plus tard ce matin. A cette époque, je travaillais à un poste
de police. Je suis assis à mon bureau au poste de police, faisant quelques
formalités administratives.
Mais je ne pouvais pas arrêter de penser à Lance. Cette belle bouche, les lèvres
pulpeuses, ce corps fort, solide, ces biceps saillants, et oui, ces yeux verts
obsédante. Ces yeux colorés qui m'a dit qu'il était déchiré. Il aimait ce qu'il
faisait avec moi. Mais il a également résisté à la fois.
"Ça va?"
Je levai les yeux et vu mon collègue James gawking à moi.
Je léchais mes lèvres sèches. "Quelle?"
«Êtes-vous d'accord?» Répéta James. "Tu as l'air un peu rouge là. Obtenez-vous
malade? "
J'ai hoché la tête. "Oui."
Je suis lovesick, je pensais. Alors lovesick.
Je devais voir Lance à nouveau. Je me suis levé de mon bureau si soudainement
que je frappais ma chaise sur.
Je saisis mon manteau. «Dites au sergent que je prends un jour de congé,« Je
criai James que je me précipitai vers la porte. Je n'ai pas attendu une
confirmation de lui. Je viens boulonné.

***

Je suis resté en dehors Adonis Gym, lieu de travail de Lance. Ou plutôt, la


compagnie de Lance. Il était le propriétaire et le patron.
J'ai inspecté mes mains tremblantes à la lumière d'après-midi. J'étais tellement
nerveuse que je tremblais effectivement.
Je regardai dans la fenêtre et a vu l'équipement d'exercice. Un couple de tapis
roulants, un grimpeur d'escalier, des poids libres sur un rack de fer, et beaucoup
de machines.
Les hommes en chemises et shorts serrés entraînement ont été grognements et la
transpiration comme ils ont travaillé sur. Il y a quelque chose de très érotique sur
les hommes de l'exercice. Peut-être était la façon dont leurs muscles contractés,
ou la façon dont la sueur inondait leurs visages tendus puis coula à leur corps
noueux, ou tout simplement l'humidité et la moiteur impliqué dans le levage
lourd. Dans tous les cas, les hommes de l'exercice était torride chaud pour moi
en général.
Les hommes exerçant étaient musculaires, beau vingtaine. Normalement, j'aurais
été allumé comme fuck, mais je voulais quelqu'un d'autre. Lance. Et que lui.
Je pensais au sujet de son beau corps, et tout le plaisir que nous avons eu. Et je
pensais à quel point il se souciait de moi quand je ne brûlais un doigt. Je
soupirai.
Oh mon Dieu.
Je me suis rendu dans l'horreur.
J'étais amoureux.
Yup, ce fut tout.
J'étais totalement en amour avec lui. Je l'ai eu mal pour Lance, mon ancien
colocataire collège que j'avais été secrètement écrasement sur depuis qu'il a
exploré sa sexualité avec moi les années précédentes. Sa préoccupation pour moi
seulement scellé l'affaire.
Cela n'a pas été bonne. J'avais été dans l'amour qu'une seule fois auparavant. Et
je suis totalement avais mon cœur brisé. Ce fut avec ce flic nommé Tchad. Il
était grand, blond, musclé, masculin, viril. Il avait un tatouage d'un caractère
chinois sur son biceps. Vous commencez à remarquer une tendance ici? Je pense
que j'aime les jeunes étalons virils.
Quoi qu'il en soit, ce fut nos deux premières années sur la force. Je me glissais
ces regards furtifs sur lui et obtenir des papillons dans mon estomac quand il me
regarda.
J'espérais qu'il serait intéressé à explorer sa sexualité. J'avais tort. Un jour, nous
étions le long dans la salle de changement ensemble et je fait mon
déménagement. Je continuais béante à son assiette de physique encore musclé et
il a continué à regarder en arrière à moi. Je suis sûr qu'il était aussi curieux que
moi. Donc, je suis allé hardiment vers lui et l'embrassa. Quand il me regarda
avec une expression horrifiée sur son visage, je savais que j'étais allé trop loin. Il
a immédiatement fui la salle de changement et je suis restée seule, embarrassé et
déçu. Le lendemain, mon superviseur m'a informé que le Tchad avait transféré à
une autre division. Quand j'ai demandé pour une raison, mon superviseur a
affirmé qu'il ne savait pas. Mais je l'ai fait. Je savais exactement pourquoi Tchad
avait quitté.
Je continuais à regarder les hommes de soulever des poids. Je ne voulais pas
faire peur à Lance off, mais si je ne faisais rien, je savais que je le regretterais
pour le reste de ma vie. Il serait peut-être cliché, mais je pense qu'il était mieux
d'avoir aimé et perdu que ne jamais avoir aimé du tout. Je voulais prendre une
chance, même si si elle me brise le cœur.
Je pris une profonde inspiration et prêt à entrer dans la salle de gym. Je dis à mes
jambes pour se déplacer, mais ils me désobéis. Les sourcils froncés, je regardé
mes jambes, en criant silencieusement à eux de me déplacer à l'intérieur, mais ils
avaient un esprit de leurs propres.
Mes yeux ont commencé à se promener et je remarquai un côté 7/11. Je viens de
réaliser que je venais les mains vides. Peut-être que je devrais acheter Lance des
chocolats à présenter des excuses pour lui effrayer la veille.
Mes jambes avaient aucune difficulté à se déplacer loin de l'Adonis Gym. Je suis
entré dans le dépanneur et scanné le présentoir pour des chocolats. Une boîte aux
couleurs vives des mini-chocolat aromatisé à la fraise a attiré mon attention. Je
me souviens que la fraise était saveur préférée de Lance. Je voulais
désespérément de devenir son nouveau parfum préféré.
J'ai payé pour les chocolats et retourné à l'entrée de la salle de gym.
D'accord. J'allais être courageux. J'allais le faire. J'allais dire Lance comment je
me sentais vraiment et le convaincre que l'homosexualité était pur et naturel et il
n'y avait rien à craindre.
Je respirais profondément et à ma grande surprise, je suis entré. Mes jambes ont
travaillé à nouveau.
Une explosion de sueur homme odeur m'a frappé tout de suite. Il était un peu
minable, mais il y avait quelque chose sur la façon dont les hommes sentaient
comme quand ils étaient en sueur qui me suscité. Peut-être était phéromones ou
quelque chose.
Je respirais à nouveau, appréciant le parfum.
Ensuite, je suis allé au bureau de la réceptionniste. «Je suis à la recherche pour
Lance, le propriétaire."
Le réceptionniste était un jeune homme aux cheveux blonds de sable. "Est-ce
qu'il vous attend?"
"Oui," mentis-je. Je l'ai dit quoi que ce soit pour se rendre à voir Lance.
Il a souligné le bureau dans le couloir. "Aller de l'avant."
Je marchais dans le couloir, attention à l'étape à la légère. Je ne savais pas
comment Lance réagirait s'il savait que je venais, alors je ne voulais pas faire de
bruit pour l'alerter.
Je suis finalement arrivé à une porte qui avait les mots Lance, propriétaire peint
sur elle en noir.
Mon cœur battait rapidement, comme des tambours. Je suis resté là, cloué au sol,
incapable de frapper.
Je me demandais comment il allait réagir à ma présence inattendue. Serait-il
heureux que je faisais le premier pas à concilier? Aurait-il secrètement soulagé
que je le poursuis encore, même après son grand coup-up la nuit avant? Ou
serait-il en tenir à ses canons et me rejeter? Tant de pensées noyés mon esprit.
J'agrippait la boîte de chocolats dans mes mains si fort que je faisais une dent en
elle. Je baissai les yeux et soulagé mon emprise sur elle.
Je pris une autre respiration profonde. Je ne savais pas ce que je dirais quand je
l'ai vu. Je ne voulais pas le répéter, ou bien il serait paraître trop répété. Il devait
paraître spontané, authentique, sincère.
J'allais dans.
Ma main serra dans un poing, et je l'éleva les airs. OK, j'allais vraiment faire
cela.
J'étais sur le point de frapper à la porte quand j'ai entendu quelque chose.
chuchotements cornées souples de Julien. Mon visage éclairés comme je retirai
ma main, de le mettre à côté de moi. Lance a été branler pour moi. Je savais qu'il
se sentait quelque chose de fort pour moi.
Je frappai à la porte, le cœur battant encore.
«Qui est-il?" Il était là à nouveau. baryton angélique de Lance. Profond et riche.
Juste le son de celui-ci était assez pour me faire venir.
"C'est moi. Julien. "
Silence.
Allait-il juste pour me ignorer? Ou était-il simplement occupé zipping son
pantalon?
Le silence a traîné pendant encore quelques secondes.
Enfin, il a parlé, se raclant la gorge en premier. "Entrez."
Un léger sourire tira au coin de ma bouche. C'était inattendu de bonnes
nouvelles. Je pensais à coup sûr qu'il allait me dire de partir.
Je me suis tourné le bouton et entra dans la pièce, fermant doucement la porte
derrière moi.
Lance pivota dans son fauteuil. Il était en rien que les vêtements d'entraînement.
Une chemise de muscle blanc maigre qui a montré ses biceps épais et ondulant
muscles de la poitrine. Et un short si court et serré que j'était presque voir sa
magnifique queue.
Je scrutais son corps, de bas en haut. Ses jambes étaient musclées des troncs
d'arbres et sa peau a été légèrement tannées. Il semblait qu'il venait de quitter
une plage après un bain de soleil. cheveux d'or de la jambe décoré ses bras et les
jambes. Sa poitrine et les abdominaux étaient, comme d'habitude, parfaitement
sculpté. Son visage était frais, et même si il y avait des chaumes sur son menton
juste la nuit avant, je pouvais voir juste le moindre soupçon de poils du visage de
plus en plus à nouveau.
Il avait l'air si délicieux que je pouvais le manger. Mais, je voulais le prendre
lent. Je ne voulais pas lui faire peur à nouveau.
"Ici," je l'ai dit, en lui tendant la boîte de chocolats. «Je vous ai votre favori."
Il a atteint pour elle. "Merci." Son visage était un rouge rosé, comme si il était
gêné. Peut-être qu'il était, à la façon dont il avait agi la veille. Peut-être il y avait
de l'espoir pour moi. Pour nous.
Il me regarda avec l'expression la plus mignonne. Il sourit et que seule fossette a
été ornant à nouveau sa joue. "Vous vous êtes rappelé mon préféré."
Puis, son expression embarrassée revint. Il baissa la tête. «Je suis désolé pour
hier soir."
"C'est bien." Je tendais à jeter un oeil à ce qui se joue sur son ordinateur. Je vis
deux hommes nus humping les uns des autres. Il était à la recherche du porno
gay! Cela m'a fait tellement heureux. Il y avait espoir après tout.
Il m'a vu regardant son bureau, alors il ferma rapidement le document. C'était
trop tard. Son regardant porno gay a confirmé ma conviction qu'il était non
seulement d'expérimenter. Il avait apprécié notre rendez-vous hier soir trop pour
être simplement expérimenter avec d'autres hommes. Il était un homo à part
entière.
Je suis allé vers lui et posa une main réconfortante sur son épaule. Sa peau était
douce et chaude au toucher. "Il est OK à aimer les autres hommes. Ils sont
vraiment très chaud. "
Je serrai ses deltoïdes. "Je sais que tu m'aimes. Je vous ai entendu dire mon nom
quand vous étiez vous touchez tout à l'heure. Et dans la douche dans mon
appartement ".
Il avait l'air honteux.
Je caressais à nouveau sa délicieuse peau. "Hey," murmurai-je. "Il est OK,
Lance. Nous allons prendre lent. Explorez corps de l'autre. Et se livrer à un peu
de sexe chaud ".
Il hocha la tête avec impatience. Je pourrais dire qu'il était aussi désireux que je
le fasse.
Il me regarda avec ses yeux verts limpides. «Je ne l'ai pas fait dans un certain
temps."
Je pensais qu'il était si doux et mignon qu'il était si innocent. Bien sûr, après
avoir été fait avec lui, il ne serait plus innocent.
Je regardai autour de son bureau et a remarqué qu'il avait une installation de
douche installé dans le coin. Pointant vers elle, je lui ai donné un sourire
malicieux. «Je me sens vraiment sale en ce moment. Je veux prendre une douche
".
Il acquiesca. "Moi aussi."
Puis, à ma grande joie absolue, il a commencé à dépouiller de ses vêtements. Il
souleva sa chemise au-dessus de sa tête, puis il a fallu, révélant la crête après
crête après abs dur, deux musclé pecs, et de magnifiques bras.
Il était comme un étalon, un de ces chevaux sauvages qui étaient si beau qu'il fait
vos yeux blesser juste les apercevoir.
Puis, il a commencé à prendre son short lentement, comme si elle était un strip-
tease. Je regardai ses troncs d'arbres tannées et musclés comme un adolescent
gay cornée.
Il était là, debout dans ses mémoires serrés blanc Calvin Klein, son paquet
exorbités. Je voulais précipiter là-bas et les déchirer hors tension, puis sucer sa
bite et chatouiller ses couilles comme il n'y avait pas de lendemain.
Je me retins cependant. Il y aurait beaucoup de temps pour cela plus tard.
Il se dirigea vers la douche en toute confiance, puis se tourna sur l'eau. Il a heurté
le sol avec un bagout doux. Vapeur a commencé à se produire et je savais que
nous aurions un bon moment ensemble.
Il entra dans la douche et un clin d'œil sur moi. "Qu'est-ce que tu attends?»
J'arraché mon tee-shirt, jeans et sous-vêtements. Je me tenais complètement nu
dans le bureau de la salle de gym propriétaire. Ce fut l'étoffe que les films gay
ont été faits.
Je regardais l'eau chaude est tombé sur la tête, le trempant complètement. L'eau a
rebondi sur ses muscles brillants. Je sentais mon agitation de la tige. Je baissai
les yeux. Il se réveillait. Je savais que, dans quelques minutes, il serait érigé.
Je suis entré dans la douche avec lui et ferme la porte. L'eau chaude a éclaboussé
ma tête et à la poitrine. La vapeur d'eau est de plus en plus épais chaque minute.
Mon cœur battait comme un fou. J'étais seul avec le plot le plus chaud dans le
monde, et nous étions tous deux nus. Eh bien, nu comme pourrait l'être. Il était
toujours dans ses sous-vêtements.
Je suis arrivé à une main là-bas et tirai dessus. Je tirai un peu plus, et puis son
long et dur coq sauté sur ses sous-vêtements. Je tirai son slip jusqu'à ses cuisses
musclées et il a pris ses sous-vêtements hors tension. J'ai examiné ses organes
génitaux. Il a été très long, au moins 7 pouces et épais et large. Je suis un mini
orgasme juste à regarder il.
Nous étions maintenant à la fois Buck nu. Ce fut ce que je rêvais chaque nuit.
Tout ce que je voulais faire était d'être nu avec Lance et il a finalement été le cas.
Je regardais l'eau effilées le long de sa peau, de son front jusqu'à son menton,
puis sur sa poitrine ciselé, sur ses mamelons dressés, jusqu'à ce abs rock-hard,
puis à sa région pubienne. Je le voulais tellement que j'étais physiquement faible.
Je me sentais comme mes genoux se ployer sous une minute.
Nous étions tous seuls et j'étais perdu pour ce faire. Il était ridicule, vraiment. Je
veux dire, pour les 4 dernières années, j'avais fantasmé d'être nu et seul avec
Hunky Lance, et maintenant qu'il a été finalement se passe, je ne savais pas par
où commencer.
Heureusement, il a décidé pour moi. Prenant l'initiative, Lance m'a attrapé autour
de la taille et me tira vers lui. Je sentais la chaleur sur son cours de corps à
travers le mien.
Il ferma la bouche autour de la mienne et je suis complètement rendu au plaisir
de ses lèvres et de la langue. Sa langue a envahi ma bouche, léchant le toit. Je
fermai les yeux et apprécié. Il était céleste. Pleasure ondulait à travers mon
corps, presque me faire tomber à mes genoux.
Comme il m'a embrassé, il traînait ses forts doigts le long de mon dos, me faisant
frissonner d'excitation et de plaisir sexuel.
Je voulais venir ici et maintenant, mais je résistais, sachant que je voulais durer
aussi longtemps que possible. Vous ne voudriez pas vous fourrer avec droit de
malbouffe avant une fête, vous?
J'ai ouvert mes yeux à temps pour voir l'eau chaude coulant sur son visage. Je vis
son expression excitée dans la brume. Il me sourit et je me sentais à l'aise.
Comme il me tenait et caressa mon dos, je me suis souvenu comment sûr et
chaud, je l'avais senti dans ses bras.
Nous mettons nos bites ensemble, en les frottant. Ses gland brossés contre le
mien, et une autre ondulation de pur plaisir pulsées à travers mon corps.
Il se sentait vraiment bon, donc nous avons frotté nos coqs de nouveau
ensemble. Je suis arrivé à une main vers le bas, l'enroulant autour de nos deux
bites, puis fait ce mouvement saccadé.
"Ooh, qui se sent bien," gémit-il dans mon oreille. "Garder le faire."
J'ai fait.
Je caressais nos coqs dur et plus vite.
Plus fort.
Plus vite.
Plus fort.
Plus vite.
Plus fort.
Plus vite.
Je caressais nos bites comme ma vie en dépendait.
Je me suis arrêté quand je sentais que nous étions tous les deux va venir. Je
l'avais attendu si longtemps pour ce moment. Je ne suis pas sur le point de
permettre à quelques mouvements caressants de nos robinets pour nous faire
venir. Il y avait beaucoup plus de plaisir à avoir.
Je lui ai retourné autour, et espièglerie essayé d'insérer mon pénis dans son trou
du cul. Je me suis retrouvé en frottant le point où son trou du cul a rencontré son
dos inférieur.
Il murmura: «J'aime ça."
Donc, je continuais de le faire. Dans le même temps, je suis arrivé à une main
autour et joué avec sa bite dure, chatouillant le dessous de celui-ci avec douceur
caressée de mes doigts.
Je le taquinais, presque battre son cul, mais toujours arrêtant juste d'insérer
complètement ma bite dur à l'intérieur.
«Ne me taquiner," dit-il. "Je veux faire baiser. Baise-moi ".
Donc, je l'ai inséré ma bite juste un peu plus loin, mais jamais assez pour aller
tout le chemin. Je voulais lui laisser vouloir plus, donc je ne pouvais pas très
bien le baiser juste encore.
Comme je l'ai taquiné son trou du cul endoloris, je passai mes bras autour du
morceau, se sentant tous les coins et recoins de son corps dur. J'aimé la façon
dont ses muscles sentir dans mes mains. Je caressais chaque groupe de muscles,
de ses pecs à ses abdos et ses biceps et ses triceps et la petite région où ses deux
pecs Métastases.
Tout à coup, quelque chose de très étrange se produisit. Au milieu de notre
plaisir, il se retourna. L'eau chaude coulait sur son visage, déversant sur sa
poitrine. Il se pencha vers moi, et me chuchota à l'oreille: «J'ai pensé à notre
folle nuit dans le dortoir chaque nuit depuis. Depuis 4 ans, putain. Chaque fois
que je baisais les femmes, j'imagine votre visage et le corps sur eux. Je n'oublié
notre nuit torride. "
Comme si avoir des relations sexuelles avec Lance ne suffisait pas, que la
confession a fait ma journée. Je souris et murmuré: «Je suis content. Je pensais à
vous chaque jour depuis cette nuit ".
Sa queue brossé contre le mien et que m'a mis hors une fois de plus. Lance a
souligné son membre frémissant. "Suck it."
Docilement, je suis tombé à genoux et se trouva face à face avec sa longue queue
épaisse. J'ai ouvert ma bouche et lui a permis de pénétrer à l'intérieur lorsque
Lance poussée.
Il posa une main sur le dos de ma tête, près de mon cou, comme je l'ai sucé. J'ai
adoré le goût de l'homme saucisse dans ma bouche. Il y avait juste quelque chose
qui était absolument délicieux. Il n'a pas le goût sucré ou salé ou quelque chose
comme ça, mais il était juste le ciel à grignoter, comme une délicieuse collation.
Ou peut-être il devrait être le plat principal.
Je caressais l'intérieur de ses cuisses comme je l'ai sucé et je pourrais dire par les
gémissements tranquilles qu'il a approuvé toutes les actions que je faisais avec
ma bouche et de la langue. J'effleuré ma langue sur son gland, la zone la plus
sensible du pénis.
Son corps tremblait, puis secoua. Et ce fut alors que je savais qu'il allait venir
bientôt.
Je suçais plus dur, avec plus d'intensité, juste la mendicité pour une tuyauterie
jus de l'homme chaud. jus Lance. Après quelques secondes, je me suis
finalement obtenu mon souhait.
sperme chaud crémeux a éclaté dans ma bouche. Je déglutis autant de lui que je
le pouvais, reconnaissant que j'ai eu la chance d'ingérer le sperme d'un dieu du
sexe comme Lance.
Il est venu beaucoup. Et je veux dire, beaucoup. Un seau, au moins. Il est venu
tellement que certaines d'entre elles dégoulinait le coin de ma bouche. Je déglutis
un peu plus. Il était salée et goûté merveilleux.
Il me regarda et sourit. Son visage humide était belle, comme un ange du ciel.
"Merci bébé. Je ne suis pas venu dans, comme, pour toujours. "
Je suis heureux que je pouvais l'aider à venir.
«Je peux dire," je l'ai dit. "Je suis content de pouvoir aider."

***

Après notre chaude séance de sexe, nous avons décidé de sortir pour une
collation. Comme nous marchions le long de la rue main dans la main, quelque
chose d'intéressant qui est arrivé. Un groupe d'adolescents se dirigeait vers nous.
Ils portaient ces chaînes d'or et hoodies. Ils ressemblaient à des membres de
gangs vicieux.
Dès qu'ils étaient assez proches de nous voir tenir la main, Lance a chuté ma
main comme une patate chaude. Je regardai, et regardé sa main séparée de la
mienne, comme je le brûle. J'ai ouvert ma bouche pour dire quelque chose, mais
je ne l'ai pas. Je ne l'ai pas face à ce sujet, mais je devrais avoir. Avait-il peur des
hommes homophobes nous battre? Avait-il honte de tenir les mains avec un autre
homme? Ou était-il tout simplement peur d'être taquiné? Il ne pouvait pas avoir
eu peur d'être battus. J'étais un flic et il était un mordu et construit entraîneur
personnel. Quelque chose n'a pas été là.
Lance se tourna vers moi, et feignit un faible sourire.
Ne m'a pas dérangé.

***

Merci d'avoir lu.

S'il vous plaît que ma page facebook, où je vais être mise à jour des lecteurs et
vous abonner à ma liste de diffusion.
Facebook Fan Page: http://www.facebook.com/pages/Nathan-J-Morissey-
Author/200385910028682?sk=wall

Si vous avez aimé cet ebook, laissez s'il vous plaît une critique sur quel site vous
avez trouvé cela sur. Bonnes critiques aider d'autres lecteurs beaucoup, ce qui me
aider aussi. :)
Ne pas oublier de vous abonner à ma liste de diffusion où vous serez mis à jour
sur mes derniers livres, y compris le prochain volume de la série. Aussi, je serai
au hasard de donner des ebooks gratuits à quelques clients très spéciaux de
temps en temps, donc souscrire et vous serez admissible.

Liste de diffusion: http://thesolutionsreporters.us6.list-manage.com/subscribe?


u=8268d361599c88ecf0b5fb893&id=a728561663