Vous êtes sur la page 1sur 22

²

CAHIER DES CHARGES

32 - 04 - 098 / - - B

ENJOLIVEURS EXTERIEURS

2 R (041,050,060,063,064,071)

Normalisation Renault Automobiles


DQSC - DC / Service 00624
Section Normes et Cahiers des Charges
RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

Ce document forme un tout ; ses éléments ne doivent pas être dissociés.

© RENAULT 2013.
Reproduction interdite sans l’accord du service éditeur.
Communication interdite sans l’accord de RENAULT.

CREATION

Décembre 2013 --- Cette édition est issue du projet NC 2013 0747 / - - -.

MODIFICATION

Octobre 2018 - - A Ajout paragraphe réglementation


Février 2019 - - B Modification § 6.1.1.1.

DOCUMENTS CITES

Normes :

Cahiers des charges : 32-09-038, 39-09-005, 36-07-236, 32-04-854

Procédures d'essai : 32-04-854

Méthodes d’essai : D27 1911, D45 1560, D47 1234, D47 1165, D17 1058

ECE : 7, 48, 26, 61

© RENAULT 2013 Page 2/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

SOMMAIRE
Pag

1. OBJET 4
2. CONDITIONS GENERALES 4
2.1. Caractéristiques de sécurité et/ou de réglementation 4

3. REALISATION DES PIECES 5


4. CARATERISTIQUES CLIMATIQUES EXIGEES 5
4.1. Comportement à la chaleur 5

5. CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES EXIGEES 5


5.1. Pièce caoutchouc 5

6. CARACTERISTIQUES MECANIQUES EXIGEES 6


6.1. AUX CONDITIONS DE MONTAGE – DEMONTAGE – ARRACHEMENT 6

6.2. AGRESSION DE LA PIECE 17

6.3. A L’UTILISATION 17

7. CARACTERISTIQUES ENDURANCE / MANŒUVRES EXIGEES 18


7.1. Endurance aux manœuvres 18

8. AUTRES EXIGENCES 18
ANNEXE 1.1 - TENUE A L'ARRACHEMENT - FAUSSE MAIN 20
ANNEXE 1.2 - TENUE A L'ARRACHEMENT - FAUX ROULEAU 21
ANNEXE 2 - GICLEURS LAVE-VITRES - AXES D'EXCITATION VIBRATOIRE 22

© RENAULT 2013 Page 3/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

1. OBJET

Le présent cahier des charges a pour objet les éléments d’aspects, peints ou non,
composés par des éléments métalliques, en plastique ou composites métal/plastique ou
métal/caoutchouc. Il est valable pour les pièces suivantes : (liste non exhaustive)

- Becquet, aileron et déflecteur : les becquets (ne comportant pas de pied) et les
ailerons (comportant des pieds). Ce sont des éléments aérodynamiques. Ces éléments
permettent de diriger et réguler l'air.

- Enjoliveur de jet d’eau: Il permet de guider l’écoulement d’eau et a une fonction aéro-
acoustique.

- Les enjoliveurs de pavillon : ils assurent le raccordement entre le pavillon et les


panneaux latéraux. Ils doivent : masquer la liaison entre ces différents éléments et
présenter un aspect identique à ceux-ci, dans le cas où ils sont peints "ton carrosserie".
Ils doivent permettre l’adaptation d’éléments de portage sur pavillon.

- Les enjoliveurs supérieurs de porte de coffre, enjoliveurs de pied milieu, enjoliveurs


montant de porte et enjoliveurs triangle de porte, enjoliveurs de custodes : ils assurent
la continuité d'aspect du vitrage.

- Les enjoliveurs d'aile : Ils participent au Design extérieur du véhicule. Ils assurent le
raccordement entre le rétroviseur et l'aile avant du véhicule.

- Pièces VU : Enjoliveur frontal et latéral de pavillon (liste non exhaustive).

Pour être valable, ce cahier des charges doit être accompagné du cahier des charges
32-09-038 "Pièces AEX - Prescriptions générales". Les paragraphes ci-après citent
en référence, complètent, modifient ou annulent les paragraphes correspondants du
cahier des charges 32-09-038.

2. CONDITIONS GENERALES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 2.

En complément pour les becquets et ailerons, il est nécessaire de respecter les


spécificités du chapitre suivant :

2.1. CARACTERISTIQUES DE SECURITE ET/OU DE REGLEMENTATION

En fonction des pays de commercialisation, vérifier auprès des Responsables Réglementation


Sécurité Homologation (RRSH) les règlements à respecter et les contraintes associées pour les
domaines réglementaires suivants :

R (041) • Domaine réglementaire essuyage & lavage

R (050) • Domaine réglementaire installation éclairage & signalisation

R (060) • Domaine réglementaire protection des piétons

© RENAULT 2013 Page 4/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

R (063) • Domaine réglementaire recouvrement des roues


R (064) • Domaine réglementaire recyclage - véhicules hors d'usage

R (071) • Domaine réglementaire saillies extérieures

3. REALISATION DES PIECES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 3.

En complément, il est nécessaire de respecter les spécificités du chapitre


suivant :

Les pièces réalisées en polyuréthanne RIM doivent être peintes.

Si l'insert est métallique, il doit être pré-protégé sur toutes ses faces par un revêtement
d'apprêt soudable ou par électro-zingage.

4. CARATERISTIQUES CLIMATIQUES EXIGEES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 4.

En complément pour les pièces en polyuréthane RIM, il est nécessaire de


respecter les spécificités du chapitre suivant :

4.1. COMPORTEMENT A LA CHALEUR

Dans le cas où la pièce comporte un noyau et une peau, la soumettre selon la méthode
d’essai D47 1234 à une exposition à 85 °C pendant 22 heures. Après retour à la
température ambiante, couper horizontalement la pièce en deux, dans le sens de la
longueur. La partie noyau ne doit pas se détacher de la partie peau.

5. CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES EXIGEES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 5.

En complément, il est nécessaire de respecter les spécificités du chapitre


suivant :

5.1. PIECE CAOUTCHOUC

5.1.1. Dureté shore A

Exigence valable pour les enjoliveurs de jet d’eau : La valeur obtenue doit être de 75 ±
5.

Exigence valable pour les enjoliveurs de pavillon : Après le vieillissement réalisé selon
la méthode d'essai D27 1911, la dégradation de la dureté shore doit être inférieure ou
égale à 10 % de la dureté mesurée avant vieillissement.

© RENAULT 2013 Page 5/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

6. CARACTERISTIQUES MECANIQUES EXIGEES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.

En complément, il est nécessaire de respecter les spécificités du chapitre suivant


selon la pièce concernée :

6.1. AUX CONDITIONS DE MONTAGE – DEMONTAGE – ARRACHEMENT

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.1.

6.1.1. Arrachement

6.1.1.1.Becquets, ailerons, et enjoliveurs supérieurs de porte de coffre

Efforts d’arrachement
- Pour une pièce proéminente ou préhensible non fonctionnelle du cahier
des charges 32-09-038:

La résistance minimale du becquet selon la méthode d’essai décrite en annexe 1.2


devra être de 150 daN.

En dehors de la zone de traction « faux rouleau Annexe 1.2» du §6.2.1.1., se reporter


au cahier des charges 32-09-038 § 6.1.3.2.2. et §6.1.3.4.2 (exemple 2) soit 20daN
pour les winglets.

© RENAULT 2013 Page 6/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

- Traction perpendiculaire du cahier des charges 32-09-038

Zones d’application des efforts:


Vue du dessus Vue de coté

50 50 →
200 200 200 200 𝐹

50 50

50 50
60
50
Becquet ou aileron
Feux Z
stop
Si les becquets ont des déflecteurs latéraux, un effort est aussi appliqué en 2 zones, X
perpendiculairement à la surface du hayon à l’aide d’un câble en trois points (Figure 2),
et à un point de la surface verticale externe et interne des déflecteurs à l’aide d’un
poinçon de 50*100 mm (Figure 1) :
Figure 1 Figure 2
//

→ Espacement entre
𝐹
→ deux mesures =
//

𝐹
150mm
Ø 50mm
20 Z
1/3
Repère A Y

Côte de dépassement maxi = 1/3 du poinçon de 50*100 mm


Le positionnement des poinçons de 50*100 mm sur l’élément aérodynamique doit se
faire au plus près de l’extrémité de la pièce (repère A – Figure 2) tout en garantissant
une surface de contact maximum (dépassement max du poinçon par rapport à la pièce
= 1/3).
Exigence : Pas de dégradation permanente et ni de dégradation d’aspect, ni de rupture.
On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation.

© RENAULT 2013 Page 7/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

- Résistance à la compression

Pour les becquets et ailerons, un effort de 50 daN est appliqué perpendiculairement à


la pièce en trois zones (au centre et à 200mm de part et d’autre du feux stop), au moyen
d'une cale de 100 x 50 mm en contact uniquement avec la surface de la pièce et sans
contact avec la caisse. Si la cale est trop grande pour la surface du becquet, utiliser un
poinçon de 50*100 mm.

Pour les enjoliveurs supérieurs de porte de coffre, même exigence avec un effort
appliqué de 25 daN
Vue du dessus Vue de coté

Becquet Poinçon 100


𝐹
Z
200 200
Feux stop
X

Dans le cas des ailerons, l'effort est appliqué au milieu de la surface horizontale de
l'aileron et dans certains cas à une de ses extrémités et entre deux pieds s'il présente
un pied central.

Poinçon Si > 100 mm


Aileron
Pied


𝐹

𝐹
Carrosserie

→ 50
𝐹 →
𝐹

Carrosserie

// //

Exigence: Pas de dégradation permanente et ni de dégradation d’aspect, ni de rupture.


On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation.

© RENAULT 2013 Page 8/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

6.1.1.2. Enjoliveurs de jet d’eau

On réalise chacune de ces opérations à 20mm de chaque extrémité de la pièce puis sur
toute sa longueur avec un intervalle de 250 mm

- Traction :

On perce la pièce puis on tire à l’aide d’un câble perpendiculairement à l’axe Y, avec un
effort de 10 daN. (Voir figure ci-dessous)

Exigence : Pas de dégradation permanente et d’aspect, ni de rupture. On ne doit en


aucun cas perdre la fonction fixation.

Figure


𝐹

- Compression :

On exerce un effort de compression de 10 daN avec une pastille Ø 18 suivant l’axe Y


sans toucher l’environnement. (Voir figure ci-dessous)

Exigence : Pas de dégradation permanente et ni de dégradation d’aspect, ni de rupture.


On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation.

Figure

→ Z
𝐹
Y

- Cisaillement

© RENAULT 2013 Page 9/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

On tire dans deux directions avec un câble selon l’axe de la pièce avec un effort de 5
daN. (Voir figure ci-dessous)

Exigence : Pas de dégradation permanente et d’aspect, ni de rupture. On ne doit en


aucun cas perdre la fonction fixation.

Figure
250 250
250
250
250
20 250

20

- Dans le cas de barres de toit après-vente ayant un contact avec l’enjoliveur


de jet d’eau

Se reporter au cahier des charges 32-04-837 §4.2.10. Norme ISO 11154-6.

6.1.1.3. Enjoliveurs de pavillon

On réalise chacune de ces opérations à 20mm de chaque extrémité de la pièce puis sur
toute sa longueur avec un intervalle de 250mm.

- Traction

On perce la pièce en deux points, puis on tire à l’aide d’un câble suivant l’axe Z, avec
un effort de 10 daN. (Voir figure ci-dessous)

Exigence : On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation, ni rupture, ni déformation


permanente.

Figure


𝐹

- Compression

© RENAULT 2013 Page 10/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

On exerce un effort de compression de 10 daN avec une pastille Ø 18 suivant l’axe Z.


(Voir figure ci-dessous)

Exigence : On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation, ni rupture, ni déformation


permanente.

Figure


𝐹

- Cisaillement (glissement) :
On tire dans chaque direction avec un câble appliqué suivant un axe parallèle à l'axe X
du référentiel véhicule avec un effort de 10 daN. (Voir figure ci-dessous)

Exigence : L'enjoliveur ne doit pas se déplacer vers l'avant ou vers l'arrière après 5
minutes sous contrainte. On ne doit en aucun cas perdre la fonction fixation, ni rupture,
ni déformation permanente.

Figure

250 250 250


250 250
20 → 250 20
→ 𝐹 → →

𝐹 𝐹 𝐹 → →
𝐹 𝐹
𝐹

- De plus dans le cas des enjoliveurs adhésivés

Se reporter au cahier des charges 39-09-005.


- fonction n° 1 - catégorie 1 : fixation de pièces extérieures fortement sollicitées assurée
uniquement par l'adhésif,
- fonction n° 1 - catégorie 2 : fixation de pièces extérieures légères et peu sollicitées en
complément de fixations positives.
- fonction n°1 - catégorie 3 : fixation de pièces extérieures légères assurée uniquement
par l’adhésif.

© RENAULT 2013 Page 11/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

- De plus dans le cas des enjoliveurs de pavillon rehaussés, on réalise un essai


de traction suivant deux zones (deux points de traction par zone) identifiées comme ci-
dessous :

Zone 1 (400 mm)


Zone 2 (250 mm)
Extrémité porte AR
100mm à partir du début de l’enjoliveur


𝐹

La surface de traction équivalente aux premières phalanges d'une main suivant les
dimensions suivantes (largeur 65mm x hauteur 25mm).

Exigences : Arrachement admissible en Y sous un effort supérieur à 25 daN

Déformations admissibles (en Y) : < 5mm pour 0 < F ≤ 15daN

< 10mm pour 15 < F ≤ 25daN

NOTA : Déclipage autorisé entre enjoliveur assemblé et tôlerie si reclipage possible


sans dégradation visible et valeur de déformation conforme.

© RENAULT 2013 Page 12/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

6.1.1.4. Enjoliveurs montant de porte

- Tenue au couple bloqué

Le couple bloqué correspond à l’effort généré sur l’enjoliveur par la vitre en position
fermée uniquement sur la porte AV. Voir schéma ci-dessous pour le sens de l’effort :

Sens Y vers l’extérieur


Porte AR Porte AV du véhicule

Section Z

Répartition du couple bloqué : La répartition est faite suivant 3 zones :

- Zone A : 1 daN - Zone B : 5 daN - Zone C: 10 daN

XX Zone A

XX
Zone B

Zone C

Condition d’essai: Mise en charge (les trois efforts en simultané) à l'ambiante (23°C).

Exigence : déformation Y inférieure à 0.5 mm

Mise en température 85°C pendant 24h.

Exigence : A chaud (fin de plateau), aucune déformation admise générant des défauts
d'aspect (cotation AVES), de bruyance en roulage ou au claquement de porte,
d'étanchéité, de dureté de manœuvre de la vitre latérale.

Retour à l'ambiante (23°C) et suppression des efforts

Exigence: Pas de déformation résiduelle

- Résistance à l’enfoncement

© RENAULT 2013 Page 13/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

Les pièces, fixées sur un montage représentatif de la configuration véhicule au moyen


de leurs éléments de fixation de série, sont soumises à un effort exercé au moyen d’un
poinçon cylindrique terminé par une calotte sphérique de 35 mm de diamètre appliqué
au centre de la pièce et à 20 mm de chaque extrémité à la vitesse de 10 mm/min ± 1
mm/min (Voir ci-dessous figure).

Cet effort, égal à 10 daN, est appliqué durant 1 seconde.

Exigence : Après l’essai, aucune déformation n’est admise, ainsi qu’aucune


détérioration des éléments de fixation.

Figure

20

//

//
20

6.1.2.Arrachement des composants de la pièce par rapport au véhicule


Se reporter au cahier des charges 32-09-038 §6.1.3.4.

En complément, il est nécessaire de respecter les spécificités du chapitre suivant


selon la pièce concernée :

6.1.2.1. Becquets ou ailerons comportant des gicleurs lave-vitres

Ce paragraphe s'applique uniquement aux becquets ou aux ailerons comportant des


gicleurs lave-vitres. (Annexe 2)

Les pièces sont fixées sur un montage représentatif de la configuration véhicule au


moyen de leurs éléments de fixation de série.
- Efforts d'insertion et d'extraction des gicleurs

Se reporter au cahier des charges 36-07-236


- Comportement aux vibrations des gicleurs

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 §7.2.

Exigence : Il ne doit y avoir aucun déréglage des gicleurs (à bille). Aucun bruit parasite
ne doit pouvoir être émis et aucun défaut d’aspect (jeu) visible. Et respecter les efforts
d’extraction du § précédent.
- Tenue aux sollicitations mécaniques des gicleurs

© RENAULT 2013 Page 14/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

Se reporter au cahier des charges 36-07-236

6.1.2.2.Becquets/ailerons, enjoliveur supérieur de porte de coffre


comportant des feux stop additionnels

NOTA : Si l'un des matériaux utilisés présente un caractère hygroscopique, les essais
doivent être réalisés à l'état sec et à l'état humide saturé.
- Tenue de l'accostage

La tenue de l'accostage est déterminée par un essai de résistance en torsion réalisé :

- à l'état initial,

- après 22 h à 85 °C.

Sous un couple de serrage de 3 N.m ± 0,5 N.m, aucune dégradation, aucune variation
d'aspect ne sont admises.

- Rigidité au niveau des feux stop

Les pièces équipées, fixées sur un montage représentatif de la configuration véhicule


au moyen de leurs éléments de fixation de série, sont soumises à un essai de rigidité
au niveau des feux stop.

La rigidité au niveau des feux stop est mesurée par un effort de compression de 15 daN,
appliqué pendant 10 secondes, perpendiculairement à la surface de la glace et à l'aide
d'un poinçon cylindrique de diamètre 18 mm.

Les points d’application des efforts sont décrits selon le schéma ci-dessous :

Becquet // // // // Feux stop


20 20

→ → → →
→ 𝐹 𝐹 𝐹 𝐹
𝐹

On réalise également un trou de passage dans le becquet puis on introduit une pastille
diamètre 18 en Y avec un effort de 1daN comme décrits ci-dessous :

Vue de coté

Côte au plus près de Becquet


l’extrémité du feu →
stop 𝐹

J Feux stop

© RENAULT 2013 Page 15/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

Exigence : Après 1 minute de cessation de l'effort, la déformation résiduelle (cote J de


jeu et affleurement entre feux stop et environnement : becquet, lunette) mesurée doit
être inférieur ou égale à 2mm. De plus aucune rupture ni plastification n’est acceptée.
- Tenue à l’arrachement des feux stop

Voir cahier des charges 32-09-038 §6.1.3.4.2. Exemple 1.

6.1.2.3.Enjoliveurs de jet d’eau et les enjoliveurs de pavillon

Les configurations étant diverses, les modalités d'application de la sollicitation doivent


être adaptées en fonction de la géométrie des pièces.
- Liaison peau ou lèvre / armature métallique (enjoliveurs composites)
La liaison entre l’armature métallique et la peau ou lèvre est déterminée selon la
méthode d'essai D45 1560 :
- à l'état initial,
- après le vieillissement D47 1165-A-7 et retour à la température ambiante,
- après le vieillissement D47 1165-H-3 et retour à la température ambiante.
Après chaque essai, l'effort nécessaire pour séparer les divers constituants doit être
supérieur ou égal à 20 N/cm.
- Liaison embouts / armature métallique
Se reporter au cahier des charges 32-09-038 §6.1.3.
- à une extrémité de l'enjoliveur, perpendiculairement à celui-ci.

6.1.2.4. Enjoliveurs montant de porte

- Tenue de la coulisse

A température ambiante (23°C) l’effort de déchaussement F1 doit être supérieur ou


égale à 8 daN (Voir ci-dessous figure).

Exigence: Pas de déchaussement.

Figure

F1 F1
Effort de montage de la coulisse dans l’enjoliveur doit être inférieur ou égale à 2 daN.

© RENAULT 2013 Page 16/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

6.2. AGRESSION DE LA PIECE

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.2.

En complément pour les enjoliveurs montant de porte, il est nécessaire de


respecter les spécificités des chapitres suivant :

6.2.1.Inviolabilité

L’inviolabilité est réalisée à l’aide d’une ventouse Ø 100 mm positionnée au hasard sur
la vitre de porte AV et AR à 23°C, l’effort est de 120 daN ;

Exigence : Pas de rupture de l'enjoliveur, pas de déchaussement de la vitre.

Position au hasard sur la


vitre de porte AV et AR
Ventouse

6.3. A L’UTILISATION

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.3.

En complément pour les becquets et ailerons, il est nécessaire de respecter les


spécificités des chapitres suivant §6.3.1, §6.3.2, §6.3.3 :

6.3.1.Résistance mécanique aux machines de lavage automatique

Pour les becquets, les pièces fixées sur un montage représentatif de la configuration
véhicule avec les éléments de fixation de série, sont soumises, au moyen d’un "faux
rouleau" (voir Annexe 1.2), à des efforts d’arrachement vertical et horizontal effectués
à une vitesse égale à 50 mm/min ± 5 mm/min et à 23 °C ± 2 °C.

Les efforts d’arrachement pour les becquets, sont évalués selon BMIR-V0410-2012-
0051

Si les efforts sont inférieurs à 50daN en X et Z, 50daN restera le minimum en X (-) et


Z(+) afin de traiter les autres contraintes vues par le becquet.
Pour les ailerons, fixées sur un montage représentatif de la configuration véhicule avec
les éléments de fixation de série, sont soumises, au moyen d’une "fausse main" (voir
Annexe 1.1).

© RENAULT 2013 Page 17/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

L'effort d'arrachement pour les ailerons doit être supérieur ou égal à 100 daN, au centre,
ou entre deux pieds, perpendiculairement au plan moyen d'accostage.

6.3.2. Résistance aux chocs

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.3.6 cat 1.13.

En complément, pour les ailerons Catégorie 1.13.31

6.3.3. Corrosion

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 6.3.7.

Exigences supplémentaires de la tenue à la corrosion spécifiques aux becquets et


ailerons avec insert est métallique : le délai d'apparition de rouille rouge, déterminé
selon la méthode d'essai D17 1058 sur l'insert seul, doit être supérieur ou égal à 250 h.

7. CARACTERISTIQUES ENDURANCE / MANŒUVRES EXIGEES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 7.

En complément pour les becquets, ailerons, enjoliveur sup. de porte de coffre et


enjoliveurs montant de porte, il est nécessaire de respecter les spécificités
du chapitre suivant.

7.1. ENDURANCE AUX MANŒUVRES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 7.3.


Comportement lors des manœuvres des ouvrants - Résistance aux claquements de
porte latéral et de coffre : La résistance aux claquements des ouvrants est déterminée
selon la procédure d'essai 32-04-854, à laquelle il faut ajouter 15 claquements à 85 °C.

Après chaque série de claquements de porte de coffre, ni déformation visible, ni


détérioration visible, ni perte de fonctionnalité, ni bruyance, ni diminution du couple de
serrage de la pièce ou de l'organe ne sont admises. Pas de défaut d’aspect de dureté
de manœuvre de la vitre latérale.

8. AUTRES EXIGENCES

Se reporter au cahier des charges 32-09-038 § 8.

© RENAULT 2013 Page 18/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

© RENAULT 2013 Page 19/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

ANNEXE 1.1 - TENUE A L'ARRACHEMENT - FAUSSE MAIN

© RENAULT 2013 Page 20/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

ANNEXE 1.2 - TENUE A L'ARRACHEMENT - FAUX ROULEAU


SECTION B-B
Contre-forme suivant
le volume du becquet
Y0
40 (VG)
Mousse très
Haute densité
10 (VG)

Support
Y
résine
X
Support
300
acier 600

SECTION Y0

Contre-forme suivant
le volume du becquet

10 (VG)

40 (VG)

Z B

ZONE DE TRACTION « FAUX ROULEAU ».

Becquet Zone de traction


Feux stop

© RENAULT 2013 Page 21/22


RENAULT 32 - 04 - 098 / - - B

ANNEXE 2 - GICLEURS LAVE-VITRES - AXES D'EXCITATION VIBRATOIRE


Z

© RENAULT 2013 Page 22/22

Vous aimerez peut-être aussi