Vous êtes sur la page 1sur 4

Corrigé de l’exercice 1 du TD4

1°)
 Pour 0 < t < T, l'interrupteur H est
fermé donc v = Ub =72 V;
 pour T < t < T, l'interrupteur H est
ouvert, comme l’inductance impose
que le courant continue à circuler, il
passe par la diode qui est passante
donc v=0

2°)
On écrit la loi des mailles
v  uL  u i L
di uL=Ldi/dt
v  L u
dt
u
di di Ub=72 V v
v  L u  L  u
dt dt charge

0

vmoy  U moy
D’après le cours Ub=72 V
 U moy  U b

U moy 65
   0,9 T T
Ub 72
T  U b
Pour avoir umoy il faut =0,9
v    Ub
T

3°) a) Entre 0 et T le modèle équivalent revient à


u L La loi des mailles donne
i U b  uL  E  0
L
di
On remplace u L par L
Ub=72 V
U moy=E dt
di
Ub  L E
dt
di U b  E

dt L
On se retrouve avec la dérivée d’une fonction qui est une constante
donc la fonction est une fonction affine
Ub  E
i (t )   t  C te
L
à t  0 i (0)  I min  C te
Ub  E U b  U moy
 i (t )   t  I min ou i (t )   t  I min
L L
C’est un courant croissant qui croitra jusqu’à T où il atteindra
Imax
3°)b) pour t=T on atteint Imax
U b  U moy
Donc i ( T )    T  I min  I max
L
U b  U moy
Donc I  I max  I min   T
L
U b  U b
Comme U moy  U b alors I  I max  I min  T
L
1 U b 1    
Donc en remplaçant T  et en factorisant par U b on obtient I 
f Lf
3°) c) Pour savoir où se trouve le maximum de cette fonction il faut d’abord étudier la dérivée
d I U b d 1     
I ( )  
d Lf d
d I U b d   

 2
U 
 b 1  2 
d Lf d Lf
d I U b 1
La dérivée s’annule lorsque  1  2   0 donc si 1  2  0 soit  
d Lf 2
1
On obtient donc un maximum d’ondulation pour  
2
 11
U b 1  
L’ondulation vaut alors I max   2  2  Ub
Lf 4 Lf
3°) d) Si l’on veut limiter l’ondulation à 2A
Ub
I max 
4 Lf
Ub 72
L   18 103
4I max f 4  2  500
Il faut donc une inductance d’au minimum 18mH pour limiter l’ondulation du courant à 2 A
65
3°) e) E=Umoy=65 V alors que Ub=72V donc le rapport cyclique vaut    0, 9
72
Au fonctionnement nominal la
valeur moyenne du courant est de 8 A
Donc
U b 1     72 1  0, 9  0,9
I    0,72
Lf 18 103  500
Le courant oscille autour de sa valeur
moyenne nominale soit 8 A avec une
ondulation de 0,72 A.
Soit 0,72/2=0,36 A de chaque côté de
8 A. 8,36A 0,72 A
Soit entre 8-0,36=7,64 A et 8A
7,64A
8+0,36=8,36 A.

4°) Le relevé du courant se fait par le biais d’une pince ampèremétrique (ou d’une résistance de
visualisation) et un oscilloscope.
5°) a)
L’ondulation du courant en conduction ininterrompue serait de
U b 1     72 1  0,56  0,56
I    1, 97 A
Lf 18 103  500
Or comme le courant moyen est de 0,42 A la valeur de Imin serait
I 1,97
I min  I moy   0, 42   0,57 A <0 donc la conduction est interrompue car la diode
2 2
ne peut faire conduire un courant négatif.
U moy  U b
U moy  0, 56  72  40, 32
5°) b) si le courant s’annule de t1 à T , donc la diode s’ouvre,
v=uL+u or uL =0 car i=0 donc v=u
la tension d’induit du moteur persiste à E= 53 V donc v=u=E
5°) c)
le courant moyen est de 0,42 A
53 V
72 V
Rien ne
=0,56
uL
H conduit D conduit conduit
53 V i
L

Ub=72 V v
u

charge

0,42 A

Remarque : on peut chercher les valeurs atteintes du courant


U b  U moy
i ( T )    T  I min  I max
L
72  53 1
I max   0,56   0  1,18 A
0, 018 500
Le temps t1 sera atteint lorsque le courant redescendra à 0
di 53
Or lors de la décroissance E  L  i (t ')   t ' I max donc le courant atteint 0 lorsque
dt L
1,18  0, 018
t'  0, 4ms
53
Comme T=2 ms , T=0,56x2=1,12 ms donc t1=1,52 ms
On peut vérifier cette valeur avec la valeur moyenne du courant
1,18 1,52
I moy    0, 448 différent de la valeur donnée de 0,42 mais cette valeur peut être
2 2
issue de l’expérience or on n’a pas pris en compte les valeurs des résistance de l’induit, et de la
bobine