Vous êtes sur la page 1sur 25

Chapitre 4

Chapitre 4
Etude AMDEC

1
1. Introduction :

Dans ce chapitre, nous essaierons de déterminer les éléments les plus critiques qui
nécessitent la mise en œuvre d’actions préventives et amélioratives, pour cela nous allons
mettre en évidence les différents modes de défaillances possibles grâce à une analyse
AMDEC qui permet une étude systématique des causes et des effets de défaillances pouvant
affecter les composants des convoyeurs ou des concasseurs, puis classer les unités
maintenables par ordre de criticité.

2. Etude AMDEC :
2.1Présentation de la méthode :
L’AMDEC s’inscrit dans une démarche préventive visant la fiabilité d’un système.
Son application consiste à mettre en évidence puis hiérarchiser les défaillances potentielles
d’un système afin de les réduire par des actions appropriées.

2.1.1 Définitions :

 La défaillance : Une défaillance est la cessation de l’aptitude d’une entité à accomplir


une fonction requise (norme X 60-500). Une défaillance désigne tout ce qui paraît anormal,
tout ce qui s’écarte de la norme de bon fonctionnement. La défaillance peut être complète, il
s’agit de la cessation de la réalisation de la fonction du dispositif. La défaillance peut être
partielle, il s’agit de l’altération de la réalisation de la fonction d’un dispositif.
 Les Modes de défaillances : Un mode de défaillance est la manière par laquelle un
dispositif peut venir à être défaillant, c’est-à-dire à ne plus remplir sa fonction. Le mode de
défaillance est toujours relatif à la fonction du dispositif. Il s’exprime toujours en termes
physiques.
 Cause de défaillance : Une cause de défaillance est l’événement initial pouvant
conduire à la défaillance d’un dispositif par l’intermédiaire de son mode de défaillance.
Plusieurs causes peuvent être associées à un même mode de défaillance. Une même cause
peut provoquer plusieurs modes de défaillance.
 Effet de la défaillance : L’effet d’une défaillance est, par définition, une conséquence
subie par l’utilisateur. Il est associé au couple (mode-cause de défaillance) et correspond à la
perception finale de la défaillance par l’utilisateur
 Mode de détection : Une cause de défaillance étant supposée apparue, le mode de
détection est la manière par laquelle un utilisateur (opérateur et/ou mainteneur) est susceptible
de détecter sa présence avant que le mode de défaillance ne se soit produit complètement,
c’est-à-dire bien avant que l’effet de la défaillance ne puisse se produire.
 Criticité : La criticité est une évaluation quantitative du risque constitué par le
scénario (mode-cause-effet-détection) de défaillance analysé. La criticité est évaluée à partir
de la combinaison de trois facteurs :
Chapitre 4

 La fréquence d’apparition du couple mode-cause.


 La gravité de l’effet.
 La possibilité d’utiliser les signes de détection.

2.1.2 Démarche de la méthode :

Initialisation Décomposition fonctionnelle


Définition du système à étudier Découpage du système
Définition de la phase de fonctionnement Identification des fonctions des éléments
Définition des objectifs à atteindre
Construction du groupe de travail

Analyse AMDEC Synthèse


• Analyse des mécanismes de défaillance • Hiérarchisation des défaillances
• Identification des modes de défaillance • Liste des points critiques
• Recherche des causes • Liste des recommandations
• Recherche des effets
• Recensement des détections
• Evaluation de la criticité
• Evaluation des critères de cotation
• Calcul de la criticité

Figure 4.1 Démarche de l’analyse AMDEC

2.1.3 Constitution du groupe de travail :

Dans cette étape et afin de tirer profit de la méthode, on doit constituer un groupe de
travail pluridisciplinaire et faire en sorte que l’étude soit participative pour mettre en commun
les expériences et les connaissances.

Le groupe de travail doit se composer de 4 à 8 personnes, responsables et


compétentes, ayant la connaissance du système à étudier et pouvant apporter les informations
nécessaires à l'analyse :

Pour notre étude, notre groupe de travail est constitué de :

Nom Fonction
Ingénieur mécanicien de la station de
IKEN JALAL concassage
AOUID KHALID Technicien de la station de concassage
EL HAOUAT Opérateur de la station de concassage
HAMDOUNI HATIM Elève Ingénieur Stagiaire
EL KHAMASS MOHAMED Elève Ingénieur Stagiaire

Tableau 4.1 Groupe de travail 51


Chapitre 4

2.1.4 Cotation des défaillances et calcul de criticité:

Les trois indices utilisés dans la cotation sont :

 L’indice de fréquence "F" : Il représente le risque que la cause potentielle de


défaillance survienne et qu’elle entraîne le mode de défaillance considéré. La
notion de fréquence est donc relative à une combinaison cause-mode. Cet indice
s’exprime par le nombre de défaillance de l’élément sur une période donnée.
 L’indice de gravité "G" : Il se réfère à la gravité de l’effet de chaque défaillance,
tel que ressenti par l’utilisateur. Donc cet indice est lié à l’effet de la défaillance.
 L’indice de détection "D" : Il représente la probabilité que la cause ou le mode
de défaillance soit décelé par l’opérateur. Cette notion dépend d’une part de
l’existence d’une anomalie observable de manière précoce et d’autre part des
moyens de détection mis en œuvre au moment de l’étude.

La cotation de la criticité est décidée par l’ensemble du groupe AMDEC. La formule


établie est la suivante: C= G.F.D
Avec :
 G : Indice de gravité.
 F : Indice de fréquence.
 D : Indice de détection.

N.B : Les grilles de cotation et le seuil de criticité ont été déterminés pour chaque cas en se
mettant d’accord avec l’ensemble de l’équipe.

2.1.5 Les fiches AMDEC :

Les fiches AMDEC utilisés lors de l’étude seront sous la forme suivante :

AMDEC MACHINE – ANALYSE DES


MODES DE DÉFAILLANCE
Date de
DE LEURS EFFETS ET DE LEUR
l’analyse : CRITICITÉ
Système : Sous système :
Mode Cause Effet Criticité
Fonct de de la de la Détecti Actions
Elément
ion défaill défailla défailla on F G D C
ance nce nce

Tableau 4.2 Fiche AMDEC utilisé

52
2.2 Etude AMDEC des convoyeurs :

2.2.1 Caractéristiques techniques des Convoyeurs CD, CL, CR et DB :

Convoyeur à Convoyeur à Convoyeur à bande Convoyeur à


bande CD bande CL CR bande DB
Moteur -P= 55Kw -P= 37 Kw -P= 55Kw
-PRM: 1500Tr/min -PRM: 1500Tr/min
-U= 400V -U= 400V
-I= 108A -I= 108A

Réducteur -Fabriquant : -Fabriquant : - -Fabriquant :


HANSEN HANSEN SIT Fabriquant : HANSEN FLENDER
-Type: -Type: RDD33T -P= 69 Kw -Type: B35H10A
RDC33ANR28 -P= 105Kw -Poids: 400 Kg -P= 100Kw
-P= 69Kw -Poids: 1080 Kg -Poids: 1066Kg
-Poids: 400Kg -N1= 1470 Tr/min -N1= 1485 Tr/min
-N1= 1460 Tr/min -N2= 52,45 Tr/min -N2= 65,94 Tr/min
-N2= 50,90 Tr/min -Ratio = 28,028 -Ratio = 22,520
-Ratio = 28,686 -Capacité réservoir -Capacité réservoir
-Capacité réservoir d’huile= 22l d’huile= 45l
d’huile= 19l

Poulies- -Diamètre Poulie -Diamètre Poulie -Diamètre Poulie -Diamètre Poulie


Courroies moteur : 220mm moteur : 180mm moteur : 220mm moteur : 180mm
-Nombre de gorges -Nombre de gorges -Nombre de gorges -Nombre de gorges
poulie moteur : 4 poulie moteur : 4 poulie moteur : 4 poulie moteur : 4
-Désignation : -Désignation : -Désignation : -Désignation :
SPB2204 SPB1804 SPB2204 SPB1804
-Epaisseur de la -Epaisseur de la -Epaisseur de la -Epaisseur de la
gorge : 17mm gorge : 17mm gorge : 17mm (SPB) gorge : 17mm
(SPB) (SPB) (SPB)
-Diamètre Poulie
-Diamètre Poulie -Diamètre Poulie réducteur : 224mm -Diamètre Poulie
réducteur : 200mm réducteur : 220mm -Nombre de gorges réducteur : 180mm
-Nombre de gorges -Nombre de gorges poulie réducteur : 5 -Nombre de gorges
poulie réducteur : 6 poulie réducteur : 4 -Désignation : poulie réducteur : 3
-Désignation : -Désignation : SPB2245 -Désignation :
SPB2006 SPB2204 -Epaisseur de la SPB1803
-Epaisseur de la -Epaisseur de la gorge : 17mm (SPB) -Epaisseur de la
gorge : 17mm gorge : 17mm gorge : 17mm
(SPB) (SPB) -Longueur de (SPB)
courroie : 2240mm
-Longueur de -Longueur de -Epaisseur courroie : -Longueur de
courroie : 1750mm courroie : 1800mm 17mm (SPB) courroie : 2060mm
-Epaisseur -Epaisseur -Epaisseur
courroie : 17mm courroie : 17mm courroie : 17mm
(SPB) (SPB) (SPB)

Tableau 4.3 Caractéristiques techniques des Convoyeurs CD, CL, CR et DB


2.2.2 Analyse fonctionnelle des Convoyeurs CD, CL, CR et DB :
2.2.2.1 Analyse fonctionnelle externe :

Analyse fonctionnelle externe du convoyeur à bande CD :


 Diagramme Bête à Cornes :

Figure 4.2 Diagramme bête à corne du convoyeur CD

 Diagramme Pieuvre :

Figure 4.3 Diagramme Pieuvre du convoyeur CD


Tableau des fonctions principales et des fonctions contraintes :

Fonction Libellé
Assurer le transport et le déversement du minerai venant du convoyeur CB
FP dans le crible primaire CE.
FC1 Etre commandé à distance.
FC2 Etre facilement manipulable par l’operateur.
FC3 Rester insensible aux perturbations provenant de la station (Vibrations,…)
FC4 S’adapter à la puissance mécanique fournie par le moteur.
FC5 Etre facilement maintenable.
FC6 Ne pas présenter des dangers, ni pour les équipements ni pour le personnel.
FC7 Contribuer au respect de l’environnement.
FC8 Etre peu encombrant.
Tableau 4.4 Fonctions principales et fonctions contraintes convoyeur CD

2.2.2.2 Analyse fonctionnelle externe du convoyeur à bande CL :


 Diagramme Bête à Cornes :

Figure 4.4 Diagramme bête à corne du convoyeur CL


Diagramme Pieuvre :

Figure 4.5 Diagramme Pieuvre du convoyeur CL

Tableau des fonctions principales et des fonctions contraintes :

Fonction Libellé
Assurer le transport et le déversement du minerai venant du convoyeur CK
FP dans la goulotte CM.
FC1 Etre commandé à distance.
FC2 Etre facilement manipulable par l’operateur.
FC3 Rester insensible aux perturbations provenant de la station (Vibrations,…)
FC4 S’adapter à la puissance mécanique fournie par le moteur.
FC5 Etre facilement maintenable.
FC6 Ne pas présenter des dangers, ni pour les équipements ni pour le personnel.
FC7 Contribuer au respect de l’environnement.
FC8 Etre peu encombrant.

Tableau 4.5 Fonctions principales et fonctions contraintes convoyeur CL


2.2.2.3 Analyse fonctionnelle externe du convoyeur à bande CR :
 Diagramme Bête à Cornes :

Figure 4.6 Diagramme bête à corne du convoyeur CR

 Diagramme Pieuvre :

Figure 4.7 Diagramme Pieuvre du convoyeur CR


Tableau des fonctions principales et des fonctions contraintes :

Fonction Libellé
Assurer le transport et le déversement du minerai venant du convoyeur CP
FP
dans la goulotte CS.
FC1 Etre commandé à distance.
FC2 Etre facilement manipulable par l’operateur.
FC3 Rester insensible aux perturbations provenant de la station (Vibrations,…)
FC4 S’adapter à la puissance mécanique fournie par le moteur.
FC5 Etre facilement maintenable.
FC6 Ne pas présenter des dangers, ni pour les équipements ni pour le personnel.
FC7 Contribuer au respect de l’environnement.
FC8 Etre peu encombrant.

Tableau 4.6 Fonctions principales et fonctions contraintes convoyeur CR

2.2.2.4 Analyse fonctionnelle externe du convoyeur à bande DB :


 Diagramme Bête à Cornes :

Figure 4.8 Diagramme bête à corne du convoyeur DB


 Diagramme Pieuvre :

Figure 4.19 Diagramme Pieuvre du convoyeur DB

Tableau des fonctions principales et des fonctions contraintes :

Fonction Libellé
Assurer le transport et le déversement du minerai venant du convoyeur DA
FP dans la navette DC.
FC1 Etre commandé à distance.
FC2 Etre facilement manipulable par l’operateur.
FC3 Rester insensible aux perturbations provenant de la station (Vibrations,…)
FC4 S’adapter à la puissance mécanique fournie par le moteur.
FC5 Etre facilement maintenable.
FC6 Ne pas présenter des dangers, ni pour les équipements ni pour le personnel.
FC7 Contribuer au respect de l’environnement.
FC8 Etre peu encombrant.

Tableau 4.7 Fonctions principales et fonctions contraintes convoyeur DB

2.2.2.5 Analyse fonctionnelle interne :

Les convoyeurs CD, CL, CR et DB représentent les similarités suivantes :

 Le même environnement de travail.


 La même décomposition matérielle.
 Le même fonctionnement.
 La même décomposition fonctionnelle.

La différence réside dans les dimensions (Longueur, Dénivellation, Largeur de la


structure, …) De ce fait, nous allons mener la même analyse fonctionnelle interne ainsi que
les mêmes grilles AMDEC.
Convoyeur
Chapitre 4 à bande

Ense
Ensemb En Sy Ense
E Ense mble
le sem stè m
ns mble Prote
Tambou ble m b
e Bande ction
r infra e l
m de la
d'entrai stru de e
bl band
nement ctur ch T
e
e (de e arg e
m Comma em n
ot nde) en si
e t o
n
ur
d
e
l
a
b
a
n
d
e

Moteur T
Ca C Dé G
a
T rc h po o m
a as e rt u b
m se v ba l o
b a nd o u
o l e t r
ur e t
t e d
s e

c
o
n
t
r
e
-
p
o
i
d
s
Pouli Rou D
es- Enro Ba Con
lea é An
courr R bage ve tre- Châ T
ux t ti- Rives
oies e tte poi s a
por e R
v s ds Dé s m
teur c o i b
ê vir
s t u s o
t eur
e l u
e u e ( r
m r s
m
e s t d
e
n r e
n
t d u
t
e c c
s t
r o
o u n
t r t
a e r
t a
i e i
n n
o
t
n
t e
r
e
Réducteur i
Rouleaux de G l
Rac So
l l
Palie leu nd i
rs rs e i
s s
de s )
bo i
ur e
ag r
e Acco
e up Fondatio Tambour
s d
le M n
m a e
d re
u en n
t nv
c oi
c él h
as (d
o o e
n ti
qu n q
t s u
r e
e
e u
- e)
p
o
i
d Clavette Ca
s Revê
po
teme
t
nt

Paliers

Roulemen
Figu ts
re
4.10 60
Déc
om
pos
itio
n
mat
érie
lle
d’u
n
con
voy
eur
à
ban
de

Manchons
Générer l'énergie mécanique Moteur électrique
Chapitre 4
Poulie-Courroie
Transmettre la puissance au tambour
de commande Réducteur
Accouplement élastique
Assurer le guidage en rotation des
tambours
Paliers et Roulements
Tambour de Commande
Entrainer la
Garnissage
bande

Tambour de tension

Tambour de contrainte
Tendre la bande
Tambour de queue
Contrepoids

Contrôler la vitesse de la bande Détecteur de rotation

Eviter le glissement horizontal de la bande Déport de bande


Transporter et déverser le Protéger la
minerai
venant de A dans B bande Eliminer les matériaux collant à la bande après
Racleur
avoir quitter le point de déversement

Interdire le retour en arrière de la bande lors Anti-


d'un arrêt intempestif de la transmission Dévireur

Alimenter la bande et contrôler la chute


des matériaux par gravité Goulotte

Eviter la chutte du produit au point Rives


d'alimentation
bavettes
Protéger le produit transporté contre les
intempéries Capotage
Chevalets
Guider la bande et réduire la force nécessaire pour
entrainer cette dernière Rouleaux porteurs

Transporter le minerai Bande Rouleaux de retour

Figure 4.11 Décomposition fonctionnelle d’un convoyeur à bande


Assurer le guidage en translation du contrepoids Glissières ur
61 Fondation
C
h
â
s
s
i
s

(
S
t
r
u
c
t
u
r
e

e
n

T
r
e
i
l
l
i
s
)
S
u
p
p
o
r
t
e
r

l
e

c
o
n
v
o
y
e
Chapitre 4

2.2.3 Les grilles de cotation :

Après avoir discuté les grilles de cotation avec le groupe de travail, nous avons opté pour
les choix suivants:

 Echelle de cotation de la fréquence :

Indices de fréquence F
Niveau Valeur Définition
Très faible 1 Défaillance rare ou occasionnelle, une fois par durée de vie
Faible 2 Défaillance possible : une défaillance par année
Moyen 3 Défaillance occasionnelle : une défaillance par semestre
Elevé 4 Défaillance fréquente : une défaillance par trimestre
Très élevé 5 Défaillance très fréquente : une défaillance par 15 jours

Tableau 4.8 Echelle de cotation de la fréquence pour l’AMDEC convoyeur

 Echelle de cotation de la gravité :

Indices de gravité G
Niveau Valeur Définition
Mineure 1 TI < 2h
Moyenne 2 2h < TI < 8h
Majeure 3 8h < TI < 16h
Grave 4 TI > 16h ou présence d’un risque d’accident

Tableau 4.9 Echelle de cotation de la gravité pour l’AMDEC convoyeur

 Echelle de cotation de détection :

Indices de détection D
Niveau Valeur Définition
Evident 1 Détection certaine, moyens automatiques, signes évidents
Possible 2 Détectable par l'opérateur, par des routes d'inspections
Improbable 3 Difficilement détectable, moyens complexes (démontages,
appareils)
Impossible 4 Indétectable, aucun signe

Tableau 4.10 Echelle de cotation de la détection pour l’AMDEC convoyeur

62
2.2.2 Tableaux AMDEC :

Les détails des tableaux AMDEC du convoyeur à bande se trouveront dans l’Annexe B.

2.2.3 Choix du seuil de criticité :

Après une discussion avec les membres du groupe de travail, nous nous sommes mis
d’accord sur un seuil de criticité de 16, et par la suite :

 Criticité > 16 : Défaillances Critiques


 Criticité < 16 : Défaillances non Critiques

Le tableau suivant résume les Modes-Causes les plus critiques :

Eléments Modes de défaillance Causes Criticité


Vieillissement et Introduction de pierres
Tambour de
fissuration des viroles entre le tambour et la 18
commande
tournantes bande
Colmatage des
rouleaux inférieurs Introduction du produit
Rouleaux entre la bande et les 24
Grippage des rouleaux
inférieurs rouleaux
Mauvais centrage du
Déport de bande produit 16
Rouleaux défectueux
Introduction du produit
entre la bande et les 24
rouleaux
La bande tourne sur
des blocs (pas de 24
nettoyage)
Usure de la bande Présence de corps
étrangers (Corps 16
métalliques,…)
Hauteur de chute
importante 16

Bande Rouleaux défectueux 16


Jonction à froid faite
Jonction montrant une
de manière non 16
amorce de rupture
conforme
Mauvaise jonction de
la bande 24
Introduction du produit
entre la bande et les 24
rouleaux
Déchirure de la bande Introduction des blocs
entre la bande et le 24
tambour
La bande tourne sur
des blocs (pas de 24
nettoyage)
Présence de corps
étrangers (Corps 16
métalliques,…)
Hauteur de chute
16
importante
Rouleaux défectueux 16
Usure du blindage de
la goulotte Présence de gros blocs
Goulotte
et hauteur de chute 24
d’alimentation Fuite au niveau de la
goulotte importante
Détérioration de la Frottement excessif
Racleur bavette avec la bande 16

Tableau 4.11 Modes – causes de défaillances les plus critiques

2.3 Etude AMDEC du concasseur CJ :

2.3.1 Caractéristiques techniques du concasseur CJ :

Concasseur Moteur Electrique Poulies-Courroies


-Fabriquant : -Fabriquant : LEROY Courroies :
BERGEAUD SOMER Type : trapézoïdale
-Nature : broyeur à -Montage : Etoile Matériau : caoutchouc
cône -Voltage : 380 V Dimensions : 32 x 19
-Type tète : standard -Ampérage : 243 A Nombre : 8
-Nom : SYMONS -Fréquence : 50 Hz Poulie Moteur :
-Dimensions : 4’1/4 -Puissance : 132 kW Diamètre : 315
-Type de cassage -Vitesse 1480 Nombre de gorges : 8
(actuel) : gros tr/min Largeur de la gorge :
Concasseur CJ
-Ouverture : 25 mm -cos ϕ = 0.80 32
-Fonctionnement : Poulie Concasseur :
circuit ouvert Diamètre : 800
-Poids : 21500 kg Nombre de gorges : 8
-Cadence : 330 t/h Largeur de la gorge :
32

Tableau 4.12 Caractéristiques technique du concasseur CJ


Chapitre 4

2.3.2 Analyse fonctionnelle du concasseur CJ :

2.3.2.1 Analyse fonctionnelle externe du Concasseur CJ :

Diagramme Bête à Cornes :

CJ

Figure 4.12 Diagramme bête à corne du concasseur CJ

Diagramme Pieuvre :

Figure 4.13 Diagramme pieuvre du concasseur CJ


65
Chapitre 4

Tableau des fonctions principales et des fonctions contraintes :

Fonction Libellé
FP Réduire la granulométrie du tout-venant pour alimenter les cribles.
FC1 Résister à l’usure excessive et aux chocs (blindage).
FC2 Pouvoir être commandé à distance.
FC3 Etre facilement manipulable par l’operateur.
FC4 Résister aux vibrations et être rigide.
FC5 Régler l’ouverture du concasseur à la granulométrie souhaitée.
FC6 Protéger les filets de l’anneau de réglage et du bol
FC7 Augmenter la durée de vie des pièces d’usure.
Débloquer le concasseur en cas de pénétration d’improbables ou de gros
FC8 blocs.
FC9 Amener le tout venant du stock primaire 6000t.
FC10 Transporter le concassé vers la station de criblage.
FC11 S’adapter à la puissance mécanique fournie par le moteur.
FC12 Etre facilement maintenable.
FC13 Ne pas présenter de dangers ni pour les équipements ni pour le personnel.
FC14 Respecter l’environnement (bruits, vibrations, poussières).

Tableau 4.13 Fonctions principales et de contraintes du concasseur CJ

66
 Décomposition matérielle :

Concasseur CJ TS
4'1/4

Ensemble arbre
Ensemble Ensemble contre Ensemble Systeme de
Groupe moteur porte machoire Ensemble bati
d'alimentation arbre excentrique protection
mobile

Plateforme Boitier contre


Moteur Excentrique Arbre principale Ressorts Chassis
d'alimentation arbre

Poulie moteur Tremie conique Coussinets Couronne Tete Plaques de ressorts Couvercle de bati

Clavette Blindage de bati et


Poulie concasseur Balourd Machoire mobile Tiges
de bras

Courroies Moyeu de blocage Clavette Colier d'arbre Goupilles Anneau de reglage

Plateau
Clavette Bague interieur Bol
distributeur

Contre arbre Bague exterieur Machoire fixe

Etriers, plaquettes
Pignion Cales et couvercles de
protections

Collier d'huile Douille

Coussinet
Rondelle de butée
spherique

Tableau 4.14 Décomposition matérielle du concasseur CJ


 Décomposition fonctionnelle :

La décomposition fonctionnelle du concasseur CJ se trouve dans l’Annexe C.

2.3.3 Les grilles de cotation :


Après avoir discuté les grilles de cotation avec le groupe de travail, nous avons opté pour les
choix suivants:

Echelle de cotation de la fréquence :

Indice de fréquence F
Niveau Valeur Définition
Très faible 1 défaillance rare ou occasionnelle, une fois par durée de vie
Faible 2 défaillance possible : une défaillance par année
Moyen 3 défaillance occasionnelle : une défaillance par semestre
Elevé 4 défaillance fréquente : une défaillance par trimestre
Très élevé 5 défaillance très fréquente : une défaillance par 15 jours

Tableau 4.14 Echelle de cotation de la fréquence pour l’AMDEC concasseur

Echelle de cotation de la gravité :

Indice de gravité G
Niveau Valeur Définition
Mineure 1 TI < 2h
Moyenne 2 2h < TI < 4h
Majeure 3 4h < TI < 8h
Grave 4 TI > 8h ou présence d’un risque d’accident

Tableau 4.15 Echelle de cotation de la gravité pour l’AMDEC concasseur

Echelle de cotation de détection :

Indice de détection D
Niveau Valeur Définition
Evident 1 détection certaine, moyens automatiques, signes évidents
Possible 2 détectable par l'opérateur, par des routes d'inspections
Improbable 3 difficilement détectable, moyens complexes (démontages,
appareils)
Impossible 4 indétectable, aucun signe

Tableau 4.16 Echelle de cotation de la détection pour l’AMDEC concasseur


2.3.4 Tableaux AMDEC :
Les détails des tableaux AMDEC du concasseur CJ se trouveront dans l’Annexe D.

2.3.5 Choix du seuil de criticité :

Après une discussion avec tous les membres du groupe de travail, on s’est mis d’accord sur
un seuil de criticité de 16, et par la suite :

 Criticité > 16 : Défaillances Critiques


 Criticité < 16 : Défaillances non Critiques

Le tableau suivant résume les Modes-Causes les plus critiques :

Elément Mode de défaillance Cause criticité


Coincement du concasseur
Blocage 30
Moteur N’atteint pas la vitesse
Chambre de broyage pleine 16
désirée
Frottement des courroies
Usure des gorges contre la poulie lors du 30
Poulie Moteur
coincement du concasseur
Blocage Coincement du concasseur 30
Usure des gorges de la
Usure 18
poulie
Introduction de gravier entre
Courroie Rupture 24
la poulie et la courroie
Blocage de la poulie du
Patinage 30
concasseur
Frottement des courroies
Usure des gorges contre la poulie lors du 30
coincement du concasseur
Poulie concasseur
Coincement du concasseur
Blocage par présence de blocs ou 30
d’imbroyables (métal)
Dents de la couronne ou du
Contre arbre Coincement 24
pignon cassées
Coincement du concasseur
Pignon d’attaque Rupture de dents par présence de blocs ou 24
d’improbable (métal)
Coincement du concasseur
Couronne Rupture de dents par présence de blocs ou 24
d’improbable (métal)
Coincement du concasseur
Excentrique Coincement par présence de blocs ou 30
d’improbable (métal)
Tête conique Usure Mâchoire mobile usée 16

Tableau 4.17 Modes-causes de défaillances les plus critique du concasseur CJ


3. Conclusion :
Ce chapitre nous a permis de déterminer les modes de défaillance les plus critiques et de
mettre le point sur les différents problèmes qui entravent le respect du programme de
production. Pour ce faire, nous avons procédé à une détermination des modes de défaillances
ainsi la criticité des éléments des convoyeurs à bande ainsi ceux du concasseur CJ1 à l’aide
de la méthode AMDEC et nous avons pu conclure les actions suivantes :

- Recenser les défaillances potentielles des convoyeurs et du concasseur.


- Evaluer la criticité des conséquences des défaillances.
- Classer l’importance de la criticité pour la préparation d’un plan d’action visant à
optimiser le moyen de production.