Vous êtes sur la page 1sur 7

Suivi temporel d’une transformation

I) Evolution d’un système chimique au cours du temps :

Lorsqu’un système chimique évolue, les quantités de matière des réactifs diminuent et celles des produits augmentent
au cours du temps. Il existe de nombreuses méthodes qui permettent de suivre l’évolution du système :
Titrages, mesures de volumes, de pression, coductance , pH etc.…

II ) Suivi d’une transformation par titrages successifs (méthode chimique) :

Un élève souhaite effectuer le suivi temporel de l’oxydation des ions iodure par le peroxyde d’hydrogène,
selon l’équation :
2 I-(aq) + H2O2(aq) + 2 H+(aq)  I2(aq) + 2 H2O(l)
Pour cela, il réalise le titrage du diiode formé à différents instants. Le réactif limitant est l’ion thiosulfate
S2O32-(aq) et l’équation de la réaction de titrage est la suivante :
I2(aq) + 2 S2O32-(aq)  2 I-(aq) + S4O62-(aq)
Dans quelques béchers, l’élève introduit environ 20 mL d’eau glacée , ainsi que quelques gouttes d’indicateur
de diiode ( servant à renforcer la teinte du diiode et à rendre la décoloration observée lors du titrage plus nette ) . Il
place ensuite les béchers dans un cristallisoir rempli d’un mélange d’eau et de glace.
Il remplit la burette graduée avec la solution de thiosulfate de sodium de concentration C = 5,0×10-3 mol.L-1.
Dans un bécher de 200 mL, l’élève introduit V1 = 36 mL d’une solution aqueuse d’iodure de potassium à la
concentration C1 = 1,0×10-1 mol.L-1et V2 = 20 mL d’acide sulfurique à la concentration C2 = 1,0 mol.L-1, puis il ajoute
V3 = 4,0 mL d’eau oxygénée à la concentration C3 = 1,0×10-1 mol.L-1, déclenche le chronomètre et agite le mélange.
A différentes dates t, l’élève prélève un volume de 2,0 mL de mélange réactionnel à l’aide d’une pipette de 2,0 mL et
le verse dans un des béchers contenant l’eau glacée.
Il titre alors le diiode contenu dans la prise d’essai avec la solution titrante de thiosulfate de sodium contenue
dans la burette graduée, puis note le volume V de solution titrante versé pour obtenir la décoloration de la solution.
Les résultats obtenus par cet élève sont regroupés dans le tableau ci-dessus :
t (min) 1 3 5 7 9 11 13 16 20 25 30 35
V (mL) 0,80 2,10 3,05 3,85 4,50 4,80 5,05 5,20 5,30 5,30 5,30 5,30
n(I2) (mol)
[I2] (mmol.L-1)

1. Compléter le schéma ci-contre en le légendant


2. Pourquoi verse-t-on la prise d’essai dans de l’eau glacée avant chaque titrage ? 0

3. Quel est l’indicateur coloré utilisé pour ce titrage ? 10

4. Après avoir recopier puis compléter le tableau ci- dessus, tracer la courbe d’évolution
temporelle de la concentration en diiode [ I2 ] = f ( t ). 20

Echelles : 1 cm ↔ 2 min et 1 cm ↔ 1,0 mmol.L-1.


30

5. Utiliser un tableau descriptif pour calculer la quantité de matière de diiode formé à


l’état final. D’après la courbe précédemment obtenue, vérifier que le système avait 40

bien atteint l’état final lors du dernier dosage réalisé.


6. On appelle temps de demi-réaction, noté t1/2, la durée au bout de laquelle l’avancement
50

de la réaction est égale à la moitié de l’avancement final.


Déterminer t1/2.

Suivi temporel d’une transformation Page 1


III ) Etude cinétique d’une transformation : suivi par un capteur de pression.

Equation associée à la réaction entre le magnésium et l’acide chlorhydrique.


Mg(s) + 2 H3O+ Mg2+(aq) + H2 (g) + 2 H2O (l)

On introduit dans un ballon bicol de 250 mL relié à un pressiomètre :

o 50,0 mL d’acide chlorhydrique de concentration molaire c = 5,0  10-1 mol.L-1


o 0,020 g Magnésium (ruban) bien décapé. (le morceau de magnésium est maintenu par le bouchon de telle ma-
nière qu’il puisse tomber au fond du ballon après une petite secousse.
M (Mg) = 24,3 g.mol-1
On relève la valeur de la pression toutes les 30 secondes pendant 10 min.

Résultas expérimentaux :

t(s) 0 30 60 90 120 150 180 210 240 270 300


P (hPa) 1013 1025 1033 1044 1051 1068 1079 1084 1088 1091 1093

1. Description de l’évolution du système au cours de la transformation


Question-réponse
Compléter le tableau descriptif de l’évolution du système au cours de la transformation :

Equation de la réaction Mg(s) + 2 H3O+ = Mg2+(aq) + H2 (g) + 2 H2O (l)


Quantité de matière dans beaucoup
l’état initial (mmol)
Quantité de matière au cours beaucoup
de la transformation (mmol)
Quantité de matière dans beaucoup
l’état final (mmol)

Réponse :
Equation de la réaction Mg(s) + 2 H3O+ = Mg2+(aq) + H2 (g) + 2 H2O (l)
Quantité de matière dans 0,80 25 0 0 beaucoup
l’état initial (mmol)
Quantité de matière au cours 0,80 - x 25 - x x x beaucoup
de la transformation (mmol)
Quantité de matière dans 0 23,4 0,80 0,80 beaucoup
l’état final (mmol)

Suivi temporel d’une transformation Page 2


2. Etablissement de la relation entre x(t) et Δp.
- Le pressiomètre mesure la pression dans le ballon au cours de la transformation :
pballon = patm + Δp RT
- dans les conditions initiales : patm  n
V

n : quantité de matière des espèces (O2 et N2) présentes dans l’air.


R : constante des gaz parfaits R = 8,31 S.I.
T : température (K)
V : volume (m3)
- au cours de la transformation :
- RT RT
pballon =  n  n H2 
RT
alors Δp = n H2 V  x(t) V
V

Relation entre la différence maximale de pression et l’avancement maximal :


RT
Δpmax = x max
V RT
x(t)
p V  x(t)

On obtient la relation :
p max
RT
x max V x max
p
Alors x(t)  x 
max
p max

3. Définitions et détermination des grandeurs caractéristiques de la réaction.

Dans une réaction chimique, le réactif dont la disparition provoque l’arrêt de la transformation est le réactif limitant.
- Dans l’état d’avancement maximal, le réactif limitant a totalement réagi.
- Détermination de xmax.
m 0, 020
ni Mg =   8,0  10-4 mol
M 24,3

ni acide = CV = 0,50  0,050 = 2,5  10-2 mol Le réactif limitant est le magnésium.

xmax = ni Mg = 8,0  10-4 mol

Suivi temporel d’une transformation Page 3


Question-réponse.
Déterminer x(t) pour les différentes dates et tracer le graphe x= f(t)
Compléter le tableau suivant :

t(s) 0 30 60 90 120 150 180 210 240 270 300


P (hPa) 1013 1025 1033 1044 1051 1068 1079 1084 1088 1091 1093

DP 0

P
P max

x(t)

Réponse :

t(s) 0 30 60 90 120 150 180 210 240 270 300


P (hPa) 1013 1025 1033 1044 1051 1068 1079 1084 1088 1091 1093

DP 0 12 20 31 38 55 66 71 75 78 80

P
P max 0 0,15 0,25 0,39 0,48 0,69 0,83 0,89 0,94 0,98 1

x(t) 0 120 200 310 380 550 660 710 750 780 800
6
( 10 )

Tracer le graphe x= f(t)

Réponse :

Suivi temporel d’une transformation Page 4


4. Temps de demi-réaction t1/2
a- Définition :
Le temps de demi-réaction, noté t1/2, est la durée au bout de laquelle l’avancement x de la réaction est égale à la moitié
sa valeur maximale.

x(t1/2) = x max

b- Détermination graphique du temps de demi-réaction.

- On calcule xt1/2 = x max



800
 400 mmol
2 2
- On détermine sur la graphe la date correspondant à cette valeur.

- Le temps de demi-réaction de cette transformation est t(1/2) = 125 s.

5. Vitesse volumique de réaction.


a- Définition.

1 dx
v(t )  
V dt

v(t) : vitesse volumique de réaction (mol.L-1.s-1) D’autres unités peuvent être utilisées dans les exercices
V: volume de la solution (L)
dx
dt : dérivée de l’avancement de la réaction par rapport au temps. (mol.s-1)
Coefficient directeur de la tangente à la courbe à la date t

Suivi temporel d’une transformation Page 5


b- Détermination graphique d’une vitesse volumique de réaction

La vitesse volumique de réaction à la date t est égale au quotient du coefficient directeur de la tangente à la courbe à la
date t par le volume de la solution.

 900  200  10


6
1
Dans notre cas à t = 180 s v(180) =  = 5,2  10-5 mol.L-1.s-1
0, 050 270  0
Rappel : V = 50 mL = 0,050 L

c- Variation de la vitesse de réaction.

Question-réponse

- Comment varie la vitesse au cours du temps lors de cette transformation chimique ?

Au fur et à mesure que la transformation se déroule, le coefficient directeur des différentes tangentes aux différentes
dates, diminue. Alors la vitesse diminue au cours du temps.

Suivi temporel d’une transformation Page 6


Pourquoi diminue-t-elle ?

La concentration des réactifs diminue au cours du temps.


La concentration des réactifs étant un facteur cinétique, la vitesse diminue quand la concentration des réactifs
diminue.

- Dans quels cas, la vitesse de réaction peut-elle augmenter au cours du temps ?

o Si la réaction est très exothermique (c’est à dire qu’elle dégage de la chaleur)


La température étant un facteur cinétique, la vitesse augmente si la température augmente.
o Si l’un des produits est un catalyseur de sa propre réaction de formation.

Suivi temporel d’une transformation Page 7