Vous êtes sur la page 1sur 44

PROJET FIN D’ETUDE

2018-2019

TABLE DE MATIERE

I. Généralités
1. Présentation du bureau d’étude
a. Fiche signalétique
b. L’organisme du bureau
2. Présentation du projet
II. Hypothèses de calcul et caractéristique des matériaux
1. Hypothèse de calcule
a. Etat limite ultime ELU
b. Etat limite service ELS
2. Etude géotechnique
3. Caractéristique des matériaux
a. Béton
b. Acier
III. Dimensionnement des éléments principaux de la structure
1. Plancher :
a. Plancher à corps creux
b. Détermination de l’épaisseur
c. Application
2. Evaluation des charges
a. Charges permanentes
b. Charges d’exploitations
3. Les poutres
a. Pré-dimensionnement
b. Dimensionnement
4. Les poteaux
a. Pré-dimensionnement du poteau P25
b. Dimensionnement du poteau P25
5. Les semelles
a. Pré-dimensionnement de la semelle isolée S25
b. Dimensionnement de la semelle isolée S25

1
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

6. Voiles
a. Pré-dimensionnement de la voile
b. Dimensionnement de la voile
c. Dimensionnement et ferraillage d’une semelle
filante
IV. Dimensionnement des éléments secondaires de la structure
1. L’acrotère
a. Calcul des charges
b. Calcul de ferraillage
c. Distributions constructives
2. Escaliers
a. Pré-dimensionnement
b. Les charges
c. Calcule de ferraillage
V. Etude dynamique.

2
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

I. Généralités :
1. Présentation du bureau d’étude :
a. Fiche signalétique :
b. L’organisme du bureau :
2. Présentation du projet :
Le sujet de notre projet porte sur une étude complète d’un bâtiment
en béton armé à usage d’habitation, composé de de rez-de-chaussée
(Haut et Bas) et 4 étages, en passant par le dimensionnement des
éléments de la structure, ainsi qu’une étude parasismique détaillé
pour le calcul de la méthode statique équivalente.

 Un RDC de 6.4m de hauteur.

 Des étages courants, de 1er au 4éme, de 3m de hauteur chacun.

 Une terrasse accessible.

Caractéristiques géométriques du bâtiment :

Hauteur Total (m) 21.2


Longueur (m) 24.62
Largeur (m) 14.28

II. Hypothèses de calcul et caractéristique des

matériaux :  
1. Hypothèse de calcule :
Notre étude sera menée en respectant les prescriptions exigées par les
règlements suivants :
 Le règlement BAEL 91 révise 99 : qui est un recueil des règles technique de
conception et de calcul des ouvrages et constructions en béton arme suivant
la méthode des états limites (ELU/ELS).
 Le règlement de construction parasismique (R.P.S.2000), définit l’action
sismique sur des bâtiment ordinaires et présente l’ensemble des exigences
minimales de conception et de calcul ainsi que des dispositions constructives

3
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

à adopter pour permettre à ces ouvrages de résister convenablement aux


secousses sismiques.
a. Etat limite ultime ELU : Il correspond à la valeur maximale de la
capacité portante, dont le dépassement équivaut à la ruine de la
structure.
b. Etat limite service ELS : Il concerne les conditions du bon fonctionnement,
d’utilisation et de durabilité des ouvrages. Cet état correspond à :
Limite de compression du béton.
Limite de déformation.
Limite d’ouverture des fissures.
c. Combinaison des charges :
Les différents types de charge sont :
 Les charges permanentes G :
 Poids propre de la structure.
 Poids des éléments (remplissage en maçonnerie,
cloisonnement, revêtement).
 Les surcharges d’exploitation Q :
 Les charges d’exploitation.
 Les charges climatiques.
- Selon la catégorie des états limites :

{E . LE.U. L:1.35 G+1.5 Q


. S :G+Q

2. Etude géotechnique :
D’après le rapport du laboratoire Mécanique de sol, La contrainte admissible du
sol est σ sol =1.8 ¯¿ .
3. Caractéristiques de matériaux :
Le béton :
Le béton qui sera utilisé pour la construction doit être conforme aux règlements
exigés par le B.A.E.L La masse volumique du béton armé est de 25 KN /m3.
Résistance du béton :
Résistance à la compression : Elle est définie par une valeur de la
résistance à la compression du béton à l’âge de 28 jours par des essais
aux éprouvettes cylindriques.

4
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

 La résistance à la compression est de : fc28 = 25 MPA.


 Résistance du béton a la traction : on peut déduire la résistance de béton a
la traction directement de celle a la compression d’après la relation
suivante :
ftj = 0,6 + 0,06×fc28 = 2,1 MPA.
L’acier :
Les armatures en acier ont pour objectif de supporter les efforts
de traction dans les pièces fléchies et tendues, et de renforcer les
sections des pièces comprimées.
Type d’acier :
 Barre à hautes adhérences (HA).
 La valeur supérieure de la limite d’élasticité Fe = 500 MPa
 Fissuration préjudiciable en structure
 Fissuration préjudiciable en fondation
 Coefficient de sécurité a adopté ait pour valeur ϒs= 1,15.

III. Dimensionnement des éléments principaux de la


structure :
1. Le plancher :
a. Plancher à cors creux :
Les planchers sont des plans horizontaux séparant deux étages d’un bâtiment
et capables de supporter les charges d’utilisation, ils résistent bien aux efforts
horizontaux
La nature du plancher utilisé est un plancher en corps creux ou bien une dalle
creuse dont il nous faut savoir ses dimensions, et précisément son épaisseur.
Ce type de plancher est très couramment utilisé. Il est constitué de :

Poutrelles préfabriquées en béton armé ou en béton précontraint,


disposées parallèlement et espacées de 0.6m avec ou sans armatures d’effort
tranchant.
Entrevous de forme adaptée aux poutrelles en béton, en terre cuite ou en
polystyrène.
Une dalle de compression supérieure en béton de 4 à 6 cm d’épaisseur.

5
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

1 : Dalle de compression.

1 : Corps creux.

2 : Poutrelle.

b. Détermination de l’épaisseur :

L’épaisseur du plancher à corps creux est connue à l’aide de la condition ci-


dessous :
L L
 h t
25 20

Généralement on travaille avec la formule ci cote : ht = L /22,5

Avec : L : est la grande portée du panneau considéré selon le sens des


poutrelles.

c. Application :
Par standardisation nous adoptons un plancher d’épaisseur (25+5) cm tel que :
 25 cm : Hauteur des hourdis.
 5 cm : Hauteur de la table de compression.

Remarque : les blocs de l’hourdis sont standard de :16 ;20 ;30 ;35 et la dalle de


compression de :16+4 ;20+5 ;25+5 ;30+5.

2. Evaluation des charges :


Une descente de charges permet de déterminer les charges et les surcharges
revenant à chaque élément porteur au niveau de chaque plancher, soit
directement ou par l’intermédiaire d’autres éléments, afin de procéder au
dimensionnement de celui-ci.
Les charges réglementaires sont :
6
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

G : Les charges permanentes qui présentent le poids mort.


Q : Les charges d’exploitation (variables) ou surcharges.
Les charges permanentes G :
Il s'agit de prendre en compte le poids réel des éléments mis en œuvre pour
construire le bâtiment afin d'uniformiser et faciliter les procédures de calcul.
Les charges d’exploitation (variable) Q :
Tout bâtiment entre dans une catégorie réglementaire et doit être capable de
supporter les charges et les sollicitations correspondant à une utilisation
"normale".
Transmission des charges :
La transmission des charges se fait selon le cheminement ci –après :
Charge sur plancher Nervures Poutres Poteaux semelle sol

Démarche proposée :
Etablir un plan de charge pour chaque niveau en notant pour chaque élément
horizontal les charges permanentes et les charges d’exploitation.
Dessiner également le sens porteur de la dalle puis calculer les charges qui se
transmettent aux poteaux.

Une fois les plans de charges de tous les niveaux sont déterminés, il faut
cumuler les charges agissantes dans les éléments porteurs.

a. Charge permanente :
Plancher terrasse  :

plancher terrasse (accessible):


éléments épaisseur poids poids surfacique
(m) volumique (KN/m2)
(KN/m3)
Dalle creuse 25+5   4
étanchéité 0,02 6 0,12
forme de pente 0,1 22 2,2
enduit de plâtre 0,02 20 0,4
isolation thermique 0,04 4 0,16
charge permanente (G)     6,88
charge d'exploitation (Q)     1,5

Poids propre de l’acrotère :


10 cm 10 cm
7
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

5 cm
Acrotère
longueur (m) largeur (m) surface (m2) 5 cm
S1 1 0,1 0,1
S2 0,1 0,05 0,0025
S3 0,05 0,1 0,005 1m
S     0,1075

 Charge permanente : G = S x 25 = 2,68 KN/ml

Plancher étage courant :

plancher étage courant


élément épaisseur (m) poids volumique poids surfacique
(KN/m3) (KN/m2)
dalle creuse 25+5   4
enduit de plâtre 0,02 20 0,4
carrelage 0,02 22 0,44
mortier de pose 0,02 20 0,4
charge permanente (G)     5,24
charge d'exploitation (Q)     1,5

Maçonnerie :
maçonnerie mur extérieur
élément épaisseur poids volumique poids surfacique
(m) (KN/m3) (KN/m2)
enduit extérieur 0,02 20 0,4
enduit intérieur 0,02 20 0,4
brique creuse 0,16 9 1,44
charge permanente     2,24

b. Charge d’exploitation :
Etage Charge d'exploitation Unité
terrasse 1.5 KN/m²
étage courant 1.5 KN/m²
8
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Mezzanine 4.5 KN/m²


escalier 2.5 KN/m²
Balcon 3.5 KN/m²

3. Les poutres :
a. Pré-dimensionnement :
Les poutres de notre bâtiment sont des éléments en béton arme de section
rectangulaire elles sont susceptibles de transmettre aux poteaux les efforts dus
aux chargements verticaux ramenés par les planchers.
Le pré dimensionnement des poutres se fait d’une manière forfaitaire.
Pour des raisons architecturelles on a pris b=25 cm. Il nous restait que la hauteur
h à déterminer.
Détermination de h :
La détermination de h dépend de l’emplacement de la poutre sous la
dalle et de son chargement.

- Poutre chargée sur deux côtés : h= L/10


- Poutre chargée sur un seul côté : h= L/12

9
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

- Poutre non chargé : h= L/15


Appliquant ces conditions sur la poutre chargé (N11) :
b = 25cm , L = 4.79 m  h= L/10 On trouvera que h = 0.479m
Pour éviter le fléchissement de la poutre, on adopte une valeur de h = 50cm
D’après nos calculs manuels, on a obtenu les résultats suivants :

Poutre h (cm) bxh


N3 55 25x55
N11, N24 50 25x50
N1, N2, N4, N8, N17,N18,N19, BN2, 45 25x45
BN6
N5, N15, BN1, BN4, BN7 40 25x40
N26, N37, N10, N13, N14, N41 35 25x35
N31, N32 30 25x30
N6, N7, N9, N28, N33, N29, N12, N22, 25 25x25
N39, N34, N23, N30, N35, N16, N40
N38, N27 20 25x20

b. Dimensionnement :
Dans notre cas on va étudier une poutre continue avec console 3 travées, ces
poutres sont des éléments structuraux sollicités par des moments de flexion et
des efforts tranchants, donc le calcul se fera en flexion simple, en considérant la
fissuration comme étant peu préjudiciable.
Pour le calcul des moments en travée et en appuis on va utiliser la méthode de
Caquot.
Détermination des charges appliquer sur chaque traves :

Avec F = Charge ponctuel.


Caractéristique de la poutre :
Travée 1 Travée 2 Travée 3
Longueur (m) 1,52 3,2 4,45
Largeur (m) 0,25 0,25 0,25

10
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Hauteur (m) 0,25 0,25 0,35

 Travée 1 :
G1 = Getage x L1 + Ppoutre + Gmurext x (3 - h)
G1 = 5.24 x 1.52 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3 – 0.25)
G1 = 15.68 KN/mL
Q1 = 1.5 x L1 = 1.5 x 1.52 = 2.28 KN/mL
 Travée 2:
G2 = Getage x L2 + Ppoutre + Gmurext x (3 – h)
G2 = 5.24 x 3.2 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3 – 0.25)
G2 = 24.49 KN/mL
Q2 = 4.8 KN/mL
 Travée 3:
G3 = 5.24 x 4.45 + 0.25 x 0.25 x 25 + 2.24 x (3 – 0.35)
G3 = 31.44 NK/ml
Q3 = 6.07 KN/ml
C = travée charger (1.35G + 1.5Q)
D = travée décharger (1.35 G)
E.L.U Travée 1 Travée 2 Travée 3
C ( KN/mL) 24,58 40,26 52,44
D (KN/mL) 21,16 33,06 42,44

E.L.S Travée 1 Travée 2 Travée 3


C ( KN/mL) 17,96 29,29 38,11
D (KN/mL) 15,68 24,49 31,44

Calcul des moments pour les appuis avec la méthode de Caquot :


La méthode proposée par Albert Caquot tient compte :
 De la variation du moment d’inertie due aux variations de la largeur
de la table de compression, en réduisant légèrement les moments
appui et à l’augmentant proportionnellement ceux entravée

11
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

 De l’amortissement de l’effet des chargements des poutres en BA,


en ne considérant que les travées voisines de l’appuis pour
déterminer le moment sur l’appuis.

Calcul des moments sur les appuis :


- On adopte des longueurs de portées fictives l’, telles que :
l’= l pour les deux travées de rives.
l’= 0.8 x l pour les travées intermédiaires.

ke k
[
M A =− M w ×
D (
+ M ⅇ x 1− e
D )]

Pw : La charge sur travée West ; Pe : La charge sur travée Est

L’w : La longueur de la travée West L’e: La longueur de la travée Est

Mw : Le moment d’inertie de la travée West Me: Le moment d’inertie de Est

Kw: La raideur de la travée West Ke: La raideur de la travée Est

Le moment doit être calculer dans les 3 cas des travées voisins :

 Chargé - Chargé
 Chargé - Déchargé
 Déchargé - Chargé
Appuis A :
YA – PL1 – F = 0 => YA = PL1 + F

12
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

M(x) = Px2 + Fx , F = 7.85 KN

P L21 24.58× 1.522


MA = + F 1 L1 = +7.85 ×1.52
2 2

MA = 40.32 KN.m
Appuis B :
Cas T2 Chargé – T3 Chargé 
l’= 0.8 x 3.2 = 2.56 m le = le’ = 4.45 m
pω L ' w 2 p e L' e 2
M w= =¿ 31.04 kN.m M e= =¿ = 122.16 kN.m
8,5 8,5
Iw Ie
k w= ' = 1.24 x 10-4 m3 k e= = 2.007 x 10-4 m3
Lw L' e

D = ke + kw = 3.27 x 10-4 m3

[
M a=− 31.04 ×
2.007 ×10−4
3,27 ×10
−4
+122.16 1−
2,007 ×10−4
(3,27 ×10
−4 )]
=−62.82 KN . m

Cas T2 Chargé – T3 Déchargé :


Mw = 31.04 KN.m Me = 98.87 KN.m
Kw = 1.27 x 10−4 m3 Ke = 2.007 x 10−4 m3
D = 3.27 x 10−4 m3

[
M a=− 31.04 ×
2.007 ×10−4
3,27 ×10−4
+ 98.87 1−
2,007 ×10−4
(3,27 ×10−4 )]
=−57.23 KN . m

Cas T2 Déchargé – T3 Chargé :


Mw = 25.48 KN.m Me = 122.16 KN.m
Ke = 2.007 x 10-4 m3 Kw = 1.27 x 10-4 m3
D = 3.27 x 10-4 m3

2,007× 10− 4
[
M a=− 25.48×
2.007× 10−4
3,27 × 10
−4
+122.16 1− (3,27× 10
−4 )]
=−62.82 KN . m

13
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Appuis B C-C C-D D-C


Ma (KN m ) -66,46 -57,23 -62,82

Calcul des moments sur les travées :


- Pour les calculs des moments en travée Mt, on fait les hypothèses suivantes :
 On utilise la longueur des portées réelles l (et non plus l)
 L’évolution du moment en travée M(x), pour un cas de charge,
est donne par :

( Lx )+ M xL
M (x)=μ ( x ) + M w 1− e

Où µ(x) est le moment dans la travée isostatique de référence


correspondant au cas de charge étudie. La position du moment maximum
en travée est obtenue en recherchant l’abscisse où la dérivée de M(x)
s’annule.
PL P x2
Avec : μ ( x ) = ϰ−
2 2
Travée 1 : C.D.D
MT1max = 40.32 kN.m
Travée 2 : D.C.D
Mw = 40.32 kN.m Me = MB(D-C) = -62.82 kN.m P = 40.26kN/mL
MT2(x) = -20.13x2 + 32.18x +40.32
ⅆ M T 2( x ) 32.18
ⅆx
=0 = -40.26 x + 32.18  x= 40.26 =0.79
MT2max = -20.13 x (0.79)² + 32.18 x (0.79) + 40.32  MT2max = 53.17KN.m
Travée 3 : D.D.C
Mw = -62.82 KN.m
 M(x) = -26.22 x² + 130.79 x – 62.82
Me = 0 KN.m
ⅆ M T 2( x ) 130.79
=0 = - 53.64 x +130.79  x= =2.43
ⅆx 53.64

14
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

MT3max = -26.82 x (2.43)² + 130.79 x (2.43) – 62.82  MT3max =


96.63KN.m

Pour les appuis de rive on adopte 15% moment isostatique de la travée ce


qui donne :
P L2 52.44 × 4.452
M C =−0.15 × −0.15 x
8 = 8 = -19.30 kN m
Travée 1 Travée 2 Travée 3 Appuis 1 Appuis 2 Appuis 3
E.L.U 40,32 53,17 96,63 40,32 -66,46 -19,3
E.L.S 38,09 46,19 72,79 38,09 -48,14 -14,15

Calcule des armatures longitudinales :


Travées 1 :
Mu = 40.32 KN.m
Mu 40.32× 104
μ= 2 = =0.22< μl
b ⅆ σ b 25 ×22.52 × 0.85 ×250 = 0.371
1,5
1−√ 1−2 μ
a= = 0.31  β=1−0.4 α=0.87
0.8

Mu 40.32 ×104
A5 = =
βⅆ σ s 0.87 ×22.5 ×
5000 = 4.73 cm²  5HA12
1.15

Condition de non fragilité :


0.23 × F t 28
Amin = ×b × d=0.54 cm²
Fe

As > Amin Condition Vérifiée


Travées 2 :
Mu = 53.17 KN.m
μ=0.296< μl α =0.45 β=0.81 A s=6,71 cm²  6HA12

Condition de non fragilité :


0.23 × F t 28
Amin = ×b × d=0.54 cm²
Fe

15
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

As > Amin Condition vérifiée.

Travées 3 :
Mu = 96.63 KN.m
μ=0.274< μl  α =0.4  β=0.83  A s=8,5 c m2  6HA14

Condition de non fragilité :


0.23 × F t 28
Amin = ×b × d=0.76 cm²
Fe
As > Amin Condition vérifiée

Travée Appui
Travée 1 Travée 2 Travée 3 Appui 1 Appui 2 Appui 3
Mu (KN.m) 40,32 53,17 96,63 40,32 66,46 19,3
 μ 0,22 0,296 0,274 0,22 4,73 0,73
As 4,73 6,71 8,5 4,73 5,45 1,45
Asmin 0,54 0,54 0,73 0,54 0,54 0,73
  V V V V V V
Ferraillage 5HA12 6HA12 6HA14 5H12 5HA12 3HA8

Effort tranchant :
Les efforts tranchants, pour un cas de charge donné, est calculé classiquement
comme l’opposé de la dérivée du moment fléchissant, soit :
ⅆμ ( x ) M w −Mⅇ
V ( x )= −
ⅆx L

On générale l’effort tranchant est maximal lorsque les travées


qui encadrent l’appui considéré sont chargées.
La formule de Caquot pour l’effort tranchant est :

16
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Avec : V0w et Voe sont l’effort tranchant a gâche et a droite des travaux de
l’appui i des travées isostatiques de référence i-1 et i, respectivement.
Les efforts tranchants isostatique :
Pu × L 24.58 ×1.52
V 01= = = 18.68 KN
2 2
Pu × L 40.26× 3.2
V 02= = = 64.41 KN
2 2
Pu × L 52.44 × 4.45
V 03= = = 116.67 KN
2 2

Les moments sur les appuis :


Ma = 40.32 kN.m
MB = -66.46 kN.m
Mc = 0 kN.m
Appuis A :
Ma
V wa =−V 01 +
L
40.32
V wa =−18.68+ = 7.84 kN
1.52

M b−¿ M
V ea =V 02+ a
¿
L
−66.64−40.32
V ea =64.41+ = 30.98 kN
3.2

Appuis B :
M b−¿M
V wB =−V 02+ ¿ a

L
−66.46−40.32
V wB =−64.41+ = -97.77 kN
3.2

M c−¿ M
V eB =V 03 + B
¿
L
−66.64
V eB =116.67+ = 101.73 kN
4.45

17
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Appuis C :
M c−¿ M
V wc =−V 03+ ¿ B

L
−66.46
V wc =−116.67+ = -131.60
4.45
V ec = 0

Appui A Appui B Appui C


7,84 30,98 -97,77 101,73 -131,6 0

Les armatures transversals:


On prend comme exemple travée 1 :
Contrainte de cisaillement :
v 1 max 7.84
τ= = = 0.013 kN / cm² = 0.13 MPa
b ×d 25× 0.9 ×25

Puis la fissuration est peu préjudiciable on a :

τ <τu Condition vérifier

Donc la section transversale est définie :


nπ ϕ2t
At =
4
ϕmax
Avec ϕ t=
3
ϕmax
<Φ t <12 mm => Φ t=6 mm
3

Il faut vérifier que : ϕ t <min ( 35h ; 10b ; Φ )


l

ϕ t <min ( 35h ; 10b ; Φ ) = 7.14 Condition vérifiée


l

donc At =0.56 c m 2

18
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019
Calcul des espacement :

St = 20.25 cm , on prend St = 20 cm
Les résultats obtenus :
Travée 1 : τ =0.13 MPa St = 20 cm
Travée 2 : τ =1.73 MPa St = 20 cm
Travée 3 : τ =1.67 MPa St = 25 cm

4. Les poteaux :
a. Pré-dimensionnement :
Les poteaux sont des éléments porteurs verticaux qui servent à :

 Transmettre les charges verticales aux fondations.

 Reprendre les efforts horizontaux et les amener aux fondations.


Cette étape consiste à calculer pour tous les éléments porteurs
de la construction, les charges qu’ils supportent au niveau de
chaque étage jusqu’à la fondation.

D'après l'article7.3.1.3.1 les dimensions minimales de la section


transversale du poteau doivent satisfaire la condition suivante : a= b
=25 cm

On adopte : a=25cm

Donc la section minimale adoptée pour les poteaux est de :(25×25) cm2

Règle du pré dimensionnement de la section de béton :

 Fixer a=b=25 cm
 Calculer Nu = 1.35G + 1.5Q

19
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

 Calculer Ns = G+Q

 Majorations de Nᵤ :

Si notre poteau est voisin d’un seul poteau de rive, alors l’effort normal
ultime subira une majoration de 10%

Si notre poteau est voisin de deux poteaux de rive, alors l’effort normal
ultime subira une majoration de 15%
Calcul de la surface d’influence :

Par l’application de la méthode de la surface d’influence ; qui consiste à ce que


chaque poteau supporte une partie du plancher délimité en prenant la moitié de
chaque poutre l’entourant ; on va calculer les sollicitations appliquées sur les
poteaux.

Sinf = 18.75 cm²

Condition de flambage :
√ 12 Lf
- Calculer l’élancement λ=
α

Avec : Lf = 0.7L0 (L0: longueur verticale du poteau. Lf : Longueur de


flambement).
0.85
α= 2
- Calculer le coefficient de flambage : λ
1+ 0.2 ( )
35
Nu × β
Br =
- Calculer : σ b 0.85 σ s
+
0.9 100
Br
Finalement calculer bcalculé par la relation : bcalculé = 2+
a−2

20
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

 Si : bcalculé < b d’où : b est vérifié


 Sinon : b = bcalculé
 Descente de charge  :
4éme étage :
2.8 6,05 2,95
Ppoutre = 25 x 0,25 x 0,25 x 2 + 25 x 0,25 x 0,45 x 2 + 25 x 0,25 x 0,30 x 2

Ppoutre = 13,46 KN
Pdalle = Gterrasse x Sinf =6,88 x 18,75 = 129 KN

G4 = 142.46 KN Q4 = 1,5 x 18,75 = 28,12 KN

Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 234.50 KN


Ns = G4 + Q4 = 170.58 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 269.67 KN
3éme étage :
Ppoutre = 13.46 KN
Pdalle = Gplancher x Sinf = 5.24 x 18.75 = 98.25 KN
2,8 2,95
Pmur = 2.24 x (3 – 0.3) x 2 + 2.24 x (3 – 0.3) 2 = 17.38 KN

G’ = 129.27 kN Q’ = 1.5 x Sinf = 28.12 KN


G3 = G4 + G’ = 271.73 KN Q3 = Q4 + Q’ = 56.24 KN

Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 451.19 KN


Ns = G4 + Q4 = 327.97 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 518.87 KN
2éme étage :
Ppoutre = 13.46 KN

21
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Pdalle = Gplancher x Sinf = 5.24 x 18.75 = 98.25 KN


2,8 2,95
Pmur = 2.24 x (3 – 0.3) x 2 + 2.24 x (3 – 0.3) 2 = 17.38 KN

G’ = 129.27 kN Q’ = 1.5 x Sinf = 28.12 KN


G2 = G3 + G’ = 401 KN Q2 = Q3 + Q’ = 84.36 KN

Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 667.89 KN


Ns = G4 + Q4 = 485.36 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 768.07 KN
1éme étage :
Ppoutre = 13.46 KN
Pdalle = Gplancher x Sinf = 5.24 x 18.75 = 98.25 KN
2,8 2,95
Pmur = 2.24 x (3 – 0.3) x 2 + 2.24 x (3 – 0.3) 2 = 17.38 KN

G’ = 129.27 kN Q’ = 1.5 x Sinf = 28.12 KN


G1 = G2 + G’ = 530.27 KN Q1 = Q2 + Q’ = 112.48 KN
Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 884.58 KN
Ns = G4 + Q4 = 642.75 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 1017.27 KN
RDC Haut :
Ppoutre = 13.46 KN
Pdalle = Gplancher x Sinf = 5.24 x 18.75 = 98.25 KN
2,8 2,95
Pmur = 2.24 x (3.2 – 0.3) x 2 + 2.24 x (3.2 – 0.3) 2 = 18.67 KN

G’ = 130.38 kN Q’ = 1.5 x Sinf = 28.12 KN


GRDCH = G4 + G’ = 660.65 KN QRDCH = Q4 + Q’ = 140.6 KN

22
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 1102.77 KN


Ns = G4 + Q4 = 801.25 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 1268.19 KN

RDC Bas :
Ppoutre = 13.46 KN
Pdalle = Gplancher x Sinf = 5.24 x 18.75 = 98.25 KN
2,8 2,95
Pmur = 2.24 x (3.2 – 0.3) x 2 + 2.24 x (3.2 – 0.3) 2 = 18.67 KN

G’ = 130.38 kN Q’ = 4.5 x Sinf = 84.37 KN


GRDCB = G4 + G’ = 791.03 KN QRDCB = Q4 + Q’ = 224.97 KN

Donc : Nu = 1.35G4 + 1.5 Q4 = 1405.34 KN


Ns = G4 + Q4 = 1016 KN
On majore Nu par 15 % et on obtient : Numajorée = 1.15 Nu = 1616.14 KN
Le tableau suivant résume la descente de charge :
Poteau 25 G Q Nu Nu maj Nser Nser maj
Étage 4 142,46 28,12 234,501 269,6762 170,58 196,167
Étage 3 271,73 56,24 451,1955 518,8748 327,97 377,1655
Étage 2 401 84,36 667,89 768,0735 485,36 558,164
Étage 1 530,27 112,48 884,5845 1017,272 642,75 739,1625
RDC haut 660,65 140,6 1102,7775 1268,194 801,25 921,4375
RDC bas 791,03 224,97 1405,3455 1616,147 1016 1168,4

Section réduite Br :


NU × β 0,85
Br = α= lfx 12
Calcul de la section réduite : σ´b 0,85 σ´ s avec λ 2
et λ= √
0,9
+
100
1+ 0.2 x( )
35
a

23
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Pour le 4éme étage :


0.3 x 3 x √ 12 0,85
λ= α= 2
= 29.09
0.25 β =
0,83
α (
1+ 0.2 x
29.09
35 ) = 0.746
0,85
β= = 1.139
α

269.67 ×102 × 1.139


Br =
0.85 ×250 0,85× 5000 = 158.03 cm2
+
0,9 ×1.5 100 × 1.15
Br
b= +2 = 8.87 cm Donc a = b = 25 cm
a−2
De la même façon pour les autres étages on trouve les résultats suivants :
Poteau 25 Nu maj Br b calculée b adoptée
Étage 4 269.67615 158.0400873 8.871308 25
Étage 3 518.874825 304.0796253 15.22085 25
Étage 2 768.0735 450.1191633 21.5704 25
Étage 1 1017.272175 596.1587012 27.91994 30
RDC haut 1268.194125 743.2081414 34.3134 35
RDC bas 1616.147325 947.121443 43.17919 45

Vérifions ces conditions en tenant compte du poids propre du poteau en étage 4 :
Nu’ = Numaj + 1.35 Ppoteau = 269.67 + 1.35 x 0.25 x 0.25 x 3 x25 = 276.004 KN
Nser’ = Nsermaj + 1.35 x Ppoteau = 196.16 + 1.35 x 0.25 x 0.25 x 3 x 25 = 202.48 KN
275.99× 102 × 1.139
Br '=
0.85 ×250 0,85× 5000 = 161.74
+
0,9 ×1.5 100 × 1.15
Br
b= +2 = 9.03 cm donc b’= b = 25cm condition vérifier
a−2

  Nu ' Nser' Br ' b' b' Condition


adoptée
Étage 4 276,004275 202,49513 161,7486 9,032548 25 V
Étage 3 531,531075 389,82175 311,49665 15,54333 25 V
Étage 2 787,057875 577,14838 461,2447 22,05412 25 V
Étage 1 1043,8503 765,74063 611,73445 28,59715 30 V
Étage RDC H 1304,22225 957,46563 764,32194 34,95432 35 V
Étage RDC B 1664,32545 1216,5781 975,35559 44,40676 45 V

24
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

b. Dimensionnement :
Calcul de l'armature longitudinale :

Calcul de la section d'acier en fonction de l’effort normal Nu :


La section du béton et la section d’acier doivent pouvoir équilibrer l’effort
normal ultime Nu.
N u Br × f c 28 γ s
Ath ≥ ( α

0.9× γ b) ×
fe

Avec : Nu : effort normal ultime (N)


Br : section réduite de béton en (cm²)
α  : coefficient de flambage
Ath : section d’acier en (cm²)

Condition de non fragilité :

Amin ≥max ( , )

Avec : B : section du poteau en (cm²)

a et b : dimension de la section du poteau en (m)

Calcul de la section d 'acier maximale :


5× B
Amax ≤ Avec B : section du poteau en (cm²)
100

Armature transversal :

Le rôle de ces armatures est d'empêcher le flambement des


armatures longitudinales. Leur diamètre Φt est au moins égal à
la valeur normalisée la plus proche du tiers du diamètre des
armatures longitudinales qu'elles maintiennent.

L’espacement est : st ≤ min (15 Φ1min ; 40cm ; a+ 10 cm}

25
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Exemple de calcule pour le poteau P25 au terrasse :


On a Nu = 276 KN avec a x b = 25x25 alors Br = (25 – 2)×(25 – 2) =
529 cm2
0.3 x 3 x √ 12 0,85
λ= α= 2
0,83 = 29.09 < 50 donc 29.09 = 0.746
0.25 β =
α (
1+ 0.2 x
35 )

Ath ≥ ( – )x = -14.02 cm2

Amin ≥max ( , ) = 4 cm2

Amax = = = 31.25 cm2

Alors la section d’acier finale est :


As = max (Ath , Amin)
As = max (-14.57 cm² , 4 cm²) = 4 cm²  Acier 4HA12

Diamètre transversale :
ϕlmax 12
ϕt ≥ = 3 = 4 mm => ϕ t=6 mm
3
L’espacement est :

St ≤ min (15 Φ1min; 40cm; a+ 10 cm)

St ≤ min (18 cm; 40cm; 35cm)  St= 18 cm


On admet la même procédure pour les autres étages ; les résultats sont présents
dans le tableau ci-dessous :
potea Nu maj a b Br Ath Ami Ama As Ferraillag Espacemen
u 26 n x e t
étage 276 25 25 529 -14,02 4 31,25 4 4HA12 18
4
étage 531,53 25 25 529 -6,14 4 31,25 4 4HA12 18
3
étage 787,05 25 25 529 1,73 4 31,25 4 4HA12 18
2

26
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

étage 1043,85 25 30 644 4,75 4,4 37,5 4,75 4HA12 18


1
RDC 1304,22 25 35 759 7,88 4,8 43,75 7,88 5HA14 21
haut
RDC 1664,32 25 45 989 9,18 5,6 56,25 9,18 6HA14 21
bas

5. Les semelles :
Le but principal des semelles de fondations est de transmettre au sol porteur les
charges résultantes des actions appliquées sur la structure qu’elles supportent et de
repartir uniformément les pressions.
Les charges transmises sont des charges permanentes et d’exploitations m verticales m
supposées centrées sur l’axe des semelles.
Il exige deux catégories de fondations :
 Les fondations superficielles : lorsque l’ouvrage peut être supporte par des
couches de terrain à faible profondeur :
- semelles isolées sous poteaux.
- semelles continues ou filantes sous murs.
 Les fondations profondes : lorsque le rapport entre la largeur et la hauteur de la
fondation est inferieur a un sixième et que la hauteur est supérieure à 3 mètre.
Conformément a la conclusion du rapport du sol, le type de fondation à adopter dans le
cadre de ce projet est les semelles isolées. On se propose de dimensionner la semelle
S25 se trouvant au-dessous du poteau P25.
Les charges totales appliquer sur la semelle sont :
La charge totale appliquée sur le poteau :
Nu = 1664,32 KN
Ns = 1216.57 KN
Le poids propre du poteau de fondation (h=1.2m) :
N0 = 25 x 0.25 x 0.45 x 1.2 = 3.375KN
La charge totale appliquée sur la semelle :
Nu,tot = Nu +1.35 x N0 = 1668.87 KN.m

27
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Ns,tot = Ns + N0 = 1219.94 KN.m

a. Pré-dimensionnement de la semelle :
Les calculs sont entrepris selon les règles de B.A.E.L 91 corrigé 99
- La contrainte de calcul admise sur le sol : σ sol =1.8 ¯¿
- On travaille avec la méthode de Bielle qui consiste à respecter l’homothétie des
a A1
dimensions Poteau et semelle : =
b B1
N s , tot 1219.94 ×10 3 2
- Aire approchée : s1= = 5
=6.77 m
σ sol 1.8 ×10
 A1= √ s1=2.6 m et B1=√ s 1=2.6 m
B−a B−b
- Condition de rigidité : ≤d ≤  d = 60 cm
4 4
- Hauteur utile : h = d +5 cm = 65 cm
 Vérification de la condition d’équilibre statique,σ sol ≤ σ sol , en tenant compte du
poids propre de la semelle et du poids de la semelle :
o Poids propre de la semelle : Ppsemelle = A x B x h x 25 = 109.85 KN
o Poids de la terre : Pt = S x h x γterre = 77.77 KN
Avec : S = (A × B) – (a × b) et γterre = 18 KN/m3
N ' u ,tot =N u ,tot + 1.35 ( P t + P psemelle )=1922.15 KN
{ N ' s ,tot =N s ,tot + ( Pt + P psemelle ) =1407.56 KN

La charge totale appliquée sur la semelle devient : 1407.56 KN


1407.65 ×103 2
La nouvelle surface devient : S= 5
=7.81 m
1.8 ×10
Alors : A = B = 2.79 m  A = 2.8 m et B = 2.8 m
Avec : d = 60 cm et h = 65 cm
En vérifiant :
N st + PPs + Pterre 1407.56 ×103
σ sol = = =1.79<1.8  condition vérifiée
A×B 2.8× 2.8

b. Dimensionnement :
Calcul des armatures et d’espacement :

28
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Les armatures  :
A L’ELU : D’après la méthode des bielles comprimées :
o Nappe inférieur // B:
N ’u , tot
A x= ×(B−b)
8× d ×σ s

Avec N’u,tot = Nu,tot + 1.35 x (Ppsemelle + Pterre ) = 1922.15 KN

1922.15 ×102 (
A= × 280−45 )=23.48 cm²
 x 5000
8× 60 ×
1.15
o Nappe inférieur // A:
N ’ u ,tot
A y= ×( A− A)
8×d×σs

Avec N’u,tot = Nu,tot + 1.35 x (Ppsemelle + Pterre ) = 1922.15 KN

1922 .15× 102 (


A = × 280−25 )=23.48 cm²
 y 5000
8 ×60 ×
1.15
A L’ELS : la fissuration est considérée préjudiciable, donc on majore les armatures
trouvées en ELU avec 10% en multipliant par un coefficient 1,1 :

A x =23.80 c m2 choix :8 HA 20
Donc : { A y =25.82 c m2 choix :9 HA 20

L’espacement des armatures  :


A−2 c−∅1 260−2 ×5−2
stx = = =38.28 cm  stx =38 cm
N 1−1 8−1

B−2 c−∅ 2
sty = =33.5 cm  sty =33 cm
N 2−1

Tel que : c : l’enrobage de la semelle c = 5 cm


∅ 1: Diamètre de l’acier inférieur

∅ 2 : Diamètre de l’acier supérieur

N 1 : Nombre de barres d’acier inférieur

N 2  : Nombre de barres d’acier supérieur

29
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

6. Les voiles :
a. Pré-dimensionnement des voiles :
Les voiles sont des éléments qui résistent aux charges horizontales, dues au vent et au
séisme.
L’épaisseur minimale est de 15cm. De plus, l’épaisseur doit être déterminée en
fonction de la hauteur de RDC bas.
Epaisseur du voile :
h 300
b= = =15 cm Avec h : la hauteur du RCD bas
20 20

L>4 ⅇ=60 cm L : la longueur du voile

Etudes des sollicitations :


La charge due à la poussé de terre :
Selon BAEL la charge due à la poussé de terre c’est :
P=k × H × γ b Avec :

2
( π Φ)
 k =tan 4 − 2

 ϕ=30
 H = 3m
1
P= x 3 x 18 = 18 KN/m3
3
Pu = 1.35 x P = 24.3 KN/m3

Ps = P = 18 KN/m3
Les moments fléchissent ultimes :
 Encastrement :
Pu x H 2 24.3× 32
E.L.U : Meu = = = 14.58 LN.m
15 15

30
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

P s × H 2 18× 32
E.L.S : Mes = = = 10.8 KN.m
15 15

 Travée :
P u × H 2 24.3× 32
E.L.U : Meu = = = 6.52 KN.m
√ 5 ×15 √ 5 ×15
Ps× H2 18 ×32
E.L.S : Mes = = =¿ 4.82 KN.m
√5 × 15 √ 5 ×15

La charge du aux effort normal :


G = Pp voile = 25 x 0.15 x 3 = 11.25 KN/mL
Q=0

Les efforts normaux :


Nu = 1.35 G + 1.5 Q = 15.18 KN/mL

Ns = G + Q = 11.25 KN/mL

b. Calcul de ferraillage pour les moments fléchissant  ultime :

Le calcul se fait en flexion composé :

 Encastrement :
Mⅇu 14 , 58 b
ⅇ= =
Nu 15,18 ( )
=0,96 m¿ d− =6cm
2
 ( On a une section partiellement

comprimer )
b 0.15
( ) (
M ua=Nu= d− +ⅇ =5.18× 0.9× 0.15−
2 2
+0.96 )
Mua = 15.48 KN.m/mL

Mu 15.48 ×10 4
μ= 2 0.85× 250 = 0.059 ¿ μl=0.372 A s=0
'
= 2
b ⅆ σb 100× ( 0.9 ×15 ) ×
1.5

31
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019
1−√ 1−2 × μ
α= = 0.077  β=1−0.4 α = 0.96
0.8

Mua 15.48× 104


A1= 2
β × d ×σ s = 0.96 ×13.5 × 5000 = 2.74 cm
1.15

2
N 15× 48 ×10
2.74−
As= A 1− n = 5000 = 2.38 cm2 Donc on a 3HA10
σs
1.15

D’après RPS : 0.2 x B = 0.2 x 15 = 3cm2 On a As = 2.38 cm2 0.2 x B > As

Donc As = 3cm2  on a 4HA10 Asréelle = 3.14 cm2 Pour les armatures externes.

At = As / 4 = 3.14 / 4 = 0.785 cm2

D’après RPS : 0.15 x B = 2.25 cm2 > At Donc At = 2.25 cm2  3HA10

 Le través :

Mⅇu 6.52 b
ⅇ= =
Nu 15,18 ( )
=0,42 m¿ d− =6cm
2
 ( On a une section partiellement

comprimer )
b 0.15
( ) (
M ua=Nu= d− +ⅇ =15.18× 0.9× 0.15−
2 2
+0.42 )
Mua = 7.28 KN.m/mL

32
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Mu 7.28 ×10 4
μ= 2 = 2 0.85× 250 = 0.028¿ μl=0.372 ¿> A 's=0
b ⅆ σb 100× ( 0.9 ×15 ) ×
1.5

1−√ 1−2 × μ
α= = 0.035  β=1−0. 4 α = 0.98
0.8

4
Mua 7.28 × 10
A1= = 5000 = 1.26 cm2
β × d ×σ s 0.98 ×13 .5×
1.15

2
N n 1.26− 7.28 .10
As= A 1− = 5000 = 1.09 cm2 Donc on a 3HA10
σs
1.15

D’après RPS : 0.2 x B = 0.2 x 15 = 3cm2 On a As = 1.09 cm2 0.2 x B > As

Donc As = 3cm2  on a 4HA10 Asreelle = 3.14 cm2 Pour les armatures internes.

At = As / 4 = 3.14 / 4 = 0.785 cm2

D’après RPS : 0.15 x B = 2.25 cm2 > At Donc At = 2.25 cm2 => 3HA10

- Condition de non fragilité :

0.23 ×b × d × F t 28 0.23× 100 ×13.5 ×2.1 ×10


A smin= = = 1.30 < As
Fe 5000
Condition vérifier

- Espacement :

33
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019
100
St = = 25 cm < min {20 ; 1.5e}
4

- Espacement des armatures :

100
St = = 33 cm < min { 30 cm ; 1.5e}
3

c. Dimensionnement et ferraillage d’une semelle filante :


Calcul de la semelle filante de voile :
 La charge totale appliquée sur la semelle :
La contrainte admissible du sol : σ sol = 1.8 bar
3
Donc : qu = × σ sol = 2.7 bar = 0.27 MPa
2
Et qs= sol = 1.8 bar = 0.18 MPa
σ

 La charge due à l’effort normal :

G = Pvoile = 25 x 0.15 x 3 = 11.25 KN/mL

Q=0

 Efforts normaux :

Nu = 1.35G + 1.5Q = 15.18 KN/mL

Ns = G + Q = 11.25 KN/mL

On a : P = 18 KN/m2

Pu = 1.35P = 24.3 KN/m²


Ps = P = 18 KN/m²

 Le moment fléchissant ultime :

Pu × H ² 24.3 × 3²
ELU : M u= = =14.58 KN . m
15 15

Ps × H ² 18 ×3²
ELS : M s= = =10.8 KN .m
15 15

34
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019
2 2
Nu Ns 15.18× 10 11.25 ×10
p { qu ; qs } { 0.27 ×10
;
0.18 ×10 }=625 c m 2
= ¿
q

Mu M s

e0 =
{ ;
Nu Ns } ¿{ 96.04 ; 96 }
=96.04 cm

 Détermination du coffrage :

B B
e0< e0 >
6 6
p Ns p Ns
On a = On a =
q qs q qs
Donc on doit résoudre l’équation de 2éme degré : Donc on doit résoudre l’équation suivante :
3 e0 p 2 ps
AB≥ 1+( B
×)q
1.33 qu ≥
( B
3 A −e 0 )
p 2
Avec : A = 1m e0 = 96.04 cm = 625 cm² Avec : A = 1m e0 = 96.04 cm qs = 0.18 MPa
q
p p
100 B 2− B−3 e 0 =0
q q Et ps = 11.25 KN
B ≥ 45.67 cm B=50 cm
On obtient : B ≥198.3 cm B=200 cm
B−b
≤d ≤ B−b  8.75 ≤ d ≤ 35
4 B−b
≤d ≤ B−b  46.25 ≤ d ≤185
4
Donc : d = 15 cm et h = d + 5 = 20 cm Donc : d = 50 cm et h = d + 5 = 55 cm

Redimensionnement

35
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Nu’ = Nu + 1.35(Pterre + Psem + Pvoile) Nu’ = Nu + 1.35(Pterre + Psem + Pvoile)


Ns’ = Ns +(Pterre + Psem + Pvoile) Ns’ = Ns +(Pterre + Psem + Pvoile)

Pterre = γs × h’ × (B – b) Pterre = 14.98 KN


Pterre = 18×(1.2-0.2-0.2)×(0.5-0.15) Psem = 27.5 KN
Pterre = 5.04 KN Pvoile = 2.43 KN
Psem = 25 × 1 × 0.5 × 0.2 = 2.5 KN
Pvoile = 25×(1.2 – 0.2)×0.15 = 3.75KN Nu’ = 75.8 KN
Ns’ = 56.16 KN
Alors : Nu’ = 29.85KN Avec la même démarche on trouve :
Ns’ = 22.54 KN A = 1m e0 = 19.23 cm qs = 0.18MPa
Avec la même démarche on trouve : ps=56.16KN
p On obtient : B ≥69.66 cm  B=70 cm
e0 = 48 cm , = 1252.22 cm² et B = 50 cm
q

B 50 B 70
= =8.33< e0 =48 = =11.66 <e 0=19.23
6 6 6 6

On doit vérifier que : σM < 1.33qu pour les deux valeurs de B

Pour B = 50 cm :
2 Nu 2× 29.85× 102
σ M= = =−0.83
B 50 14.58 ×10 4
daN/cm²
( )
3 A −e 0 3 ×100 ×
2
− (
2 29.85 ×10 2 )
Avec 1.33qu = 1.33 x 0.27 = 0.35 MPa = 3. daN/cm2

σM = -0.83 < 1.33qu = 3.5  condition vérifiée

Pour B = 70 cm :
2 Nu 2× 75.8× 102
σ M= = =0.032
B 70 14.58 ×10 4
daN/cm²
(
2 )
3 A −e 0 3 ×100 ×
2
− (
75.8 ×10 2 )
σM = 1.1 < 1.33qu = 3.5  condition vérifiée

Donc on prend B = 50 cm

 Calcul des armatures et espacement :


36
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

2
B
−0.35 b
A sb=
M1
d f su
avec M 1=( 4 B +0.35 b−9 e0 ) ×

50
2
( )
B
2
−e 0 u
2
×
Pu
27

−0.35× 15

( )
4
14.58× 10 2 15.18× 102
(
M 1= 4 × 50+0.35 ×15−9 ×
15.18 ×102
× )
50 14.58 ×104

×
27
2 15.18 ×102
M1 = -2863.83 daN.cm

M 1 −2863.83
A sb= = =−0.04
d f su 5000
15 ×
1.15

Condition de non fragilité :

b d F t 28
Asmin = 0.23 avec b = B = 50 cm d = 15 cm
Fe

50 × 15× 2.1
Asmin = 0.23 =0.72 cm 2> A sb condition non vérifiée
500

Donc Asb = 0.72 cm²  Asbréelle = 3HA6 = 0.85 cm²

A sbréelle 2
Asa¿ =0.21 c m Asaréelle = 2HA6 = 0.556 cm²
4

B−2 c−φ a 50−2× 5−06


Stb = = =19.7 Stb = 20 cm
N a−1 3−1
⁡ h '
H’ = 6 ×φmax +6 = 9.6 cm ; H= { , H , 20 cm} ; donc H = 20cm
4

IV. Dimensionnement des éléments secondaire de la


structure :
1. L’acrotère :
L’acrotère est un élément structural contournant le bâtiment conçu pour la
protection de ligne conjonctif entre lui-même et la forme de pente contre
l’infiltration des eaux pluviales, il est soumis à une flexion composée due à

37
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

l’effort normal provoqué par son poids propre (G), et un moment fléchissant
provoqué par la main courant (Q).

La hauteur 1m
L'épaisseur 0,10m
La surface 0,1075 m2

a. Calcul des charges :

Charge permanente :

G = 25 x Sacrotère = 25 x 0.1075 = 2.68 kN/mL


Avec Surface acrotère :
0.1× 0.05
S = 0.1 ×1+ + 0.05× 0.1 = 0.1075 m2
2

Charge d’exploitation :

Q = 0.7 KN/mL

Les charges permanente ultime :

E.L.U : Nu = 1.35 x G = 3.61 KN/mL

E.L.S : Ns = G = 2.685 KN/mL


Les charge exploitation ultime :

E.L.U : Qu = 1.5 x 0.7 = 1.05 KN/mL

E.L.S : Qs = Q = 0.7 KN/mL


Moment d’encastrement :

E.L.U : Mu = L x Qu = 1 x 1.05 = 1.05 KN m/mL

38
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

E.L.S : Ms = L x Qs = 1 x 0.7 = 0.7 KN m/mL

b. Calcul de ferraillage :
L’excentricité:
Mu 1.05
ⅇ= = =0.296 m
Nu 3.61

h0
e=29.6 cm  > =5 cm  section partiellement comprimer
2
Le moment fictifs:
Mf = Nu x f avec f : bras de levier

( h2 )=22.63+(0.9 × 100− 1002 )=¿33.63 cm


f=e + d−

Mf = 3.61 x 0.3363 = 1.21 KN.m

Calcul des armatures :


Mf
μ= = 0.0105 < 0.372 = μl
b ⅆ2 σ´b

1−√ 1−2 μ
α= = 0.0138  β=1−0.4 α = 0.994
0.8
Mf
A1 = 0.31 cm2
β bσs

Nu 3.61 ×102
A S= A 1 − =0.31−
σs 5000 = 0.22 cm²
1.15
Condition de non fragilité :
b d f t 28 b h0
A smin=max ⁡(0.23 × ; )
fe 1000
A smin=max ( 0.86 ; 1 ) =1cm ²

On a As = 0.22 cm² donc As < Asmin


Alors on adopte Asmin = 1 cm²  Asréellle = 1.13 cm²  4HA6

39
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Armature de répartition :
A sréelle 2
Ar = =0.28 c m  2HA16
4

2. Les Escaliers :
Définition et composition des escaliers :

Un escalier est un élément constitué d’une succession de gradins permettant le


passage à pied entre les différents niveaux. Ou bien, il sert à relier deux
différents niveaux d’une construction. Les escaliers caractérisés par :
La montée :ou la hauteur d’escalier (H).
La hauteur d’une marche (h).
Le palier : la partie horizontale.
Le giron : la largeur de marche (g).
L’emmarchement : la largeur de la volée (b).
La paillasse : plafond qui monte sous marches.
La contre marche : la partie verticale d’une marche.
La volée : suite ininterrompues des marches.

a. Pré-dimensionnement :
Les dimensions doivent respecter la relation de blondel donnée par la double inégalité
suivante : 60 cm ≤ g + 2h ≤ 65 cm.

40
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

En choisissant une hauteur des contremarches égale a 17cm on aura : g=30cm Ceci
donne : 60 cm ≤ g +2h =63 cm ≤ 65 cm.
Donc : g=30cm et h=17cm
Hauteur d’étage : H = 3m
H 300
 Nombre de contre marche :Nc = h = 17 = 18 donc 9 contre marche par volée .

 Nombre de marc h e :Nm = Nc – 1 = 18 – 1 = 17

h 17
 Inclinaison de la paillasse: tan ( α )= g = 30  α =29,53 °

1.5 1.5
 Longueur de la volée : sin ( α )= L  L = sin ( 29.53 ) = 3.04 m

L L
 Epaisseur de la paillasse : 30 ≤ ⅇ ≤ 20  0.10 ≤ ⅇ ≤ 0.15 on prend e = 15 cm

 Emmarchement : 1.25 m

 Largeur du palier : 1.25 m

b. Les charges :
c. Calcule du ferraillage :
Sollicitations :
ELU :
Pv = 1.35 (Gv x 1) + 1.5 (Q x 1) = 17.892 KN/m
Pp = 1.35 (Gp x 1) + 1.5 (Q x 1) = 13.378 KN/m
ELS :
Pv = 1.35 (Gv x 1) + 1.5 (Q x 1) = KN/m
Pp = 1.35 (Gp x 1) + 1.5 (Q x 1) = KN/m

LLp =
1.25
LLv = 3.04

41
PaillasseLLv = 3.04 PalierLLp = 1.25
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Calcul des réactions et les moments :


n

∑ F=0  R1 + R2 – Pv Lv – Pp Lp = 0
i=1

n 2
Lp
∑ M =0  R1 x (Lp+Lv) – Pv x Lv – Pp x Lp x (Lv + )=0
i=1 2 2

ELU : R1 = 37.56 KN R2 = 33.55 KN


ELS : R1 = 27.06 KN R2 = 24.10 KN

Moments intérieurs :
x2
M1 =Pv – R1 x moment de flexion de la paillasse .
2

(Lv + Lp−x )2
M1 =Pp – R2( Lp+ Lv−x ) moment de flexion du palier.
2
∂M
Cherchons le moment maximal : ∂ x = 0

On trouve

∂ M1
= 0  x v =2.09 m  |M vmax| = 39.42 KN.m
∂x

∂M2
= 0  x p=1.78 m  |M pmax| = 42.07 KN.m
∂x

M max = max (|M vmax|; |M pmax|) = 42.07 KN.m

Les armatures :

En travée : b = 100 cm d= 0.9 x h = 13.5cm h = 15cm Mu = 42.07 KN.m


42
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019

Mu 42.07 ×10 4
μ= 2 = 0.85 × 250 = 0.162 < 0.372 = μl
b ⅆ σ´b 100× 13.52 ×
1.5
1−√ 1−2 μ
α= = 0.222  β=1−0.4 α = 0.911
0.8
Mu
A s= = 7.86 cm2/mL  Asréel = 7HA12 = 7.92 cm2/mL
βbσs
´

Condition de non fragilité :

b d F t 28
Asmin = 0.23 = 1.3 cm2/mL  As > Asmin condition vérifiée
Fe

Armature de répartition :

Asréel
Ar= = 1.98 cm²/mL  4HA8 / ml
4

Espacement :

100
St=
nombre des barres
100
St = 7 =¿ 15 cm/mL pour les armatures longitudinales.

100
St = 4 =¿ 25 cm/mL pour les armatures de répartitions.

St ≤ min {3 h ; 33 cm }  St ≤ min { 45 ; 33 cm }  St ≤ 33cm condition vérifiée

En appui :

On a Mapp = 0.15Mu = 6.31 KN.m


Donc μ=0.02  α =0.025  β=0.989

43
PROJET FIN D’ETUDE
2018-2019
M app
As = β b σ´ = 1.08 cm²
s

Condition de non fragilité :


b d F t 28
Asmin = 0.23 = 1.3 cm2/mL  As < Asmin condition non vérifiée
Fe

Asréel = 3HA10 / mL = 1.51 cm²/mL


100
St = 3 = 33 cm/mL

Vérification des contraintes de cisaillement :


V max 0.2
τ=
b ×d
≤ τ umin =min
{ F , 5 MPa
γ b c 28 }
V max
τ= = 0.22 MPa
b ×d
0.2
τ umin =min
{ }
F , 5 MPa = 3.33 MPA
γ b c 28

τ < τ umin Condition vérifiée

44