Vous êtes sur la page 1sur 4

Comment jouer une partie d’échecs

Il est très important d’avoir une bonne compréhension des principes et des idées quand
on joue aux échecs.

Vous savez, une partie d’échecs se divise en trois phases :

1. L’ouverture (les 10 à 15 premiers coups)


2. Le milieu de partie
3. Les finales

Voici à quoi vous devez réfléchir lors de chacune des phases de jeu d’une partie
d’échecs :

Ouverture
Durant l’ouverture, vous devez vous concentrer sur ces quatre points :

1. Développer rapidement vos pièces.


2. Se préparer à roquer pour mettre le Roi en sécurité et activer sa Tour.
3. Jouer de façon à contrôler le centre. (Jouer en fonction du centre)
4. Faire la connexion entre vos Tours.

La réalisation de ces quatre points doit être votre objectif principal.


Donc, il ne faut pas attaquer trop vite avec une ou deux pièces et ne pas sortir la Dame
trop tôt en jeu.

Pour un joueur débutant, cote Elo entre 1000 et 1400,


Il n'est pas nécessaire d'apprendre par cœur des ouvertures. Il suffit de connaitre les
principes de base suivants à appliquer en début de partie :

 Débutez votre partie avec un coup de pion central, 1.e4 ou 1.d4.


 Les coups de pions dans l’ouverture sont joués pour permettre le développement des
pièces.
 Développez vos pièces mineures en premier (Cavaliers et Fous) en gardant comme
objectifs l'occupation et le contrôle du centre.
 Jouez la pièce la moins active pour améliorer votre position.
 Évitez de bouger une pièce deux fois avant que le développement de vos pièces soit
complété. Exception, quand votre adversaire fait une erreur, vous devez profiter de la
situation.

MICHEL BARRÉ 1
 N'attaquez pas avant que votre développement soit complété, à moins d’avoir une
belle opportunité devant vous.
 Mettez votre Roi à l'abri en effectuant le roque. Si vous avez la chance, empêcher le
Roi adverse.
 Ne pas sortir sa Dame prématurément pour courir après les pions, sinon l'adversaire
va attaquer votre Dame ou même la trapper.
 Développez vos pièces en attaquant les pièces de votre adversaire.
 Ne sacrifiez pas de matériel sans motif précis (mat, attaque très forte ou
compensation positionnelle appropriée.).
 Activez vos Tours sur des colonnes ouvertes ou semi-ouvertes pour vous.
 Libérez les diagonales pour vos Fous (mettre vos pions sur la couleur opposée à votre
Fou pour lui donner le maximum d’activité).

Le but d’un coup aux échecs est d’améliorer sa position,


c’est-à-dire que votre coup vous donne le maximum
d’activité (contrôle le maximum de cases sur l’échiquier).

Milieu de partie
Quand toutes vos pièces sont développées, que vous avez mis votre Roi en sécurité avec
le roque, que vous contrôlez le centre et que vous avez réussi à faire le lien entre vos
Tours, vous êtes maintenant prêt pour le milieu de partie.

Dans le milieu de partie, vous devez penser à L’ATTAQUE !

Pour attaquer, vous devez composer un PLAN en deux


étapes :

1. Vous devez trouver une cible à attaquer


2. Vous devez trouver un moyen pour attaquer votre cible avec vos pièces

Dans le milieu de partie, il faut s’efforcer de prendre l’initiative en imposant son plan à
l’adversaire et limiter ses possibilités de jeu. Le principe le plus important aux échecs,
c’est de jouer un coup qui attaque quelque chose, qui menace quelque chose (une
attaque est bonne si on en retire un avantage quelconque).

MICHEL BARRÉ 2
Vous devez toujours avoir ce principe en tête parce que cela force votre adversaire à
jouer passivement, c’est-à-dire à jouer en défensive. Un coup d’attaque favorise votre
plan et empêche le plan de votre adversaire.

Dans n’importe quelle position, votre premier réflexe doit être absolument un COUP
D’ATTAQUE. Quand il n’y a aucun coup d’attaque, vous devez penser à jouer un coup
positionnel, c’est-à-dire de jouer votre pièce la moins active pour améliorer votre jeu.

Qu’est-ce qui est le plus facile à attaquer ? Ce sont les pions parce qu’ils bougent très
lentement. Regardez surtout les pions sur la 5e et 6e rangée ou bien ceux du centre.

Ensuite, vous devez toujours regarder si votre adversaire a laissé des pièces sans
protection ou bien mal protégées.

Pour vous aider à réfléchir durant le milieu de partie,


vous devez penser aux concepts suivants :

• Rendre vos pièces actives

• Contrôler le maximum d’espace sur l’échiquier. Surtout dans le territoire adverse.

• Affaiblir la structure de Pions de votre adversaire

• Prendre le contrôle des colonnes ouvertes avec vos Tours

• Prendre le contrôle des diagonales avec vos Fous

• Installer un Cavalier sur une case forte, une case où votre Cavalier ne peut pas être
chassé (attaqué) par un pion

• Décider vers quel secteur de l’échiquier vous allez concentrer vos efforts

• Attaquer les faiblesses, pions ou pièces sans protection ou mal défendus (penser à
l’attaque double)

• Avoir l’esprit flexible, opter pour des mini-plans, vous jouez selon la position que vous
avez sous les yeux

• Penser tout simplement à se défendre contre les menaces adverses ou bien encore
mettre des bâtons dans les roues du plan adverse

MICHEL BARRÉ 3
• Ne jamais perdre de vue le temps de votre horloge (gérer votre temps, en moyenne 3
minutes par coup en tournoi)

 Si tu as l’avantage matériel, échange les pièces pour aller en finale.

 Si c’est ton adversaire qui a l’avantage matériel, tu dois éviter d’échanger les pièces.

Les finales
Lorsqu’il ne reste sur l’échiquier qu’une pièce ou deux, que les rois et des pions, alors on
a atteint la phase de la finale.

La plus grande faiblesse des joueurs d’échecs est de bien jouer les finales. Bien souvent,
la position est égale. Je vous suggère de refuser la nulle parce que si l’autre joueur ne
sait pas comment jouer la position, il a de fortes chances de faire de petites erreurs.

Vous savez, pour gagner, il faut exploiter les faiblesses de notre adversaire. En finale, la
cible à attaquer n’est pas le Roi adverse, mais plutôt la structure de Pions, qui est sa
faiblesse.

Ton Roi devient une pièce très importante en finale. Tu dois amener le Roi ver le centre
et/ou bien il faut que ton Roi accompagne ton pion passé.

Pour gagner, il faut comprendre les principes de base pour bien jouer ses finales.

En finale, il faut connaitre son plan.

Vos quatre plans à considérer en finale

1. Créer un Pion passé pour aller chercher une nouvelle Dame


2. Attaquer les Pions faibles
3. Amener votre Roi au centre pour qu’il soit actif
4. Ta tour doit être toujours derrière le pion passé, peu importe la couleur du pion.

Michel Barré
Entraîneur sénior
www.ChessMichel.com

MICHEL BARRÉ 4