Vous êtes sur la page 1sur 15

LE PETIT LE JOURNAL DU BON SENS

DAUDET
M E N S U E L G R AT U I T - N ° 1 0 6 - L I G U E D U S U D . F R - AV R I L 2 0 2 0

ÉDITO :
PAR JACQUES BOMPARD

«SORTIR DU Pour votre


sécurité .
..

CONFINEMENT LIBERTÉS
INTELLECTUEL»
P.2 SUSPENDUES LE SILENCE COUPABLE
JUSQU’À Q
UAND ?
DES ÉVÊQUES DE FRANCE
PAR
L’ABBÉ
P.14 RAFFRAY
Le Petit Daudet ISSN 2681-7152 Directeur de publication : Joseph JOLY Responsable de la rédaction : Joseph JOLY Paru le 9 avril 2020

LIGUE DU SUD
ÉDITORIAL :
SORTIR DU CONFINEMENT INTELLECTUEL
pide, désorganise la bonne marche des ignorés. Sur les 56 millions de décès an-
pouvoirs publics et des infrastructures nuels, « cette angoisse sur les épidémies
médicales. Il y a un phénomène objectif n’a aucune commune mesure avec la ré-
de surchauffe qui a nécessité un débran- alité de la mortalité par maladies infec-
chement radical de toutes les activités tieuses. En pratique, celle-ci ne cesse de
humaines pour refroidir la situation et diminuer depuis une trentaine d’années.
geler la contamination. Cela est dû à la baisse de la mortalité par
les trois grands tueurs : tuberculose, sida
Voilà plus de 3 semaines que la France Cet effort de nuance, cette prise en et paludisme. » En d’autres termes, l’an-
entière, à l’instar de près de la moitié de compte de la réalité de ce virus d’origine xiété médiatique n’est pas indexée sur
la population mondiale, est contrainte animale que les chercheurs pressen- le réel.
de subir le confinement en raison de taient évoluer depuis les deux grippes
la pandémie. 3,9 milliards d’hommes aviaires, l’épidémie de grippe H1N1, le Cette vérité ne doit pas nous conduire à
sont invités à rester chez eux pour li- SARS coronavirus, le MERS corona- ignorer le virus, son impact, et à anni-
miter la contagion du Covid-19, res- virus, le coronavirus chinois, ne doit hiler les mesures de prudence élémen-
ponsable de 71 000 morts sur la pla- pas nous empêcher d’aller plus loin dans taires mises en place.
nète, et surtout de l’engorgement des notre réflexion.
hôpitaux qui ne peuvent plus accueillir Non, cela doit seulement nous per-
un nombre exponentiel de malades. Matin, midi et soir, depuis 3 semaines, mettre de fuir l’émotion pour analyser
profitant de l’inaction temporaire d’un notre situation présente avec la rationa-
Voilà plus d’un mois désormais que le public captif, la bonne parole média- lité nécessaire. Ce à quoi j’appelle depuis
virus respiratoire est arrivé de Chine tique nous assomme de chiffres, de ta- le début de cette crise en affirmant qu’il
jusqu’en Europe, conséquence naturelle bleaux, d’échelles comparatives à coup faut savoir raison garder.
du mode de vie mondialiste. En effet de morts et d’hospitalisations, produi-
dans un monde cosmopolite, un virus sant en continue des récits anxiogènes La panique tétanise et empêche d’agir,
a d’autant moins de passeport que ceux qui contaminent les cerveaux avec une libérant ainsi l’espace aux opportunistes
qui le véhiculent peuvent continuer de efficacité redoutable. de tous poils et aux stratèges du choc
circuler comme bon leur semble, par qui utilisent la suspension temporelle
les airs, les routes et les mers. La qua- Confinée, littéralement prisonnière, l’at- dans laquelle nous sommes pour avan-
rantaine nationale à laquelle nous tention entièrement concentrée sur un cer leurs pions en temps réel.
sommes soumis est le résultat direct seul impératif, la population boit la peur
de l’idéologie sans-frontiériste dont comme le bouillon saumâtre de l’ogre Pendant que vous êtes hypnotisé dans
les grands prêtres préfèrent immoler médiatique. votre canapé ou que vous retaillez une
les peuples plutôt que de reconnaître cinquième fois la haie du jardin, es-
l’inanité de leur doctrine. Jamais une telle entreprise de sidéra- crocs, spéculateurs et manipulateurs
tion totale n’avait vu le jour en temps achèvent de s’emparer des butins qu’ils
En à peine 3 mois, ce virus a immobilisé de paix, mais, comme l’a finement rele- convoitent. Nulle conspiration dans
le monde, là où les barrières naturelles vé le locataire de l’Elysée, nous sommes cette entreprise, seulement l’esprit d’oc-
et politiques auraient pu l’isoler dans la en guerre. Et, de fait, la propagande s’est casion et le flux des tendances lourdes
province de Wuhan, ou à tout le moins élevée au niveau que lui donne désor- déjà présentes dans la société qui se ré-
dans l’aire asiatique. mais la technologie dans son caractère pand sans barrages.
omniprésent et absolu.
Depuis cette première inconséquence Prenons un exemple de ce qu’il faut voir
de l’absence de contrôles aux frontières A partir de là, j’estime que le plus im- derrière le miroir de nos écrans.
et d’interruption des vols internatio- portant est d’entamer une quarantaine
naux, contraire à toutes les recomman- médiatique, particulièrement télévi- Le confinement est-il une simple me-
dations d’évidence des rapports rédigés suelle, de privilégier l’écrit et de suivre sure d’urgence sanitaire ? Oui, il l’est
depuis 20 ans en prévision « d’une pan- une cure d’assainissement spirituel. en permettant un ralentissement de la
démie grippale », nous ne faisons que su- contagion et en tempérant la surcharge
bir l’irresponsabilité chronique de notre Le professeur Didier Raoult, désormais des hôpitaux.
gouvernement. célèbre à cause de son bras de fer mé-
diatique avec les autorités sanitaires de Notons au passage que le confinement
Pour employer une métaphore à pro- notre pays, vient de publier un livre fort risque d’être lui-même responsable
pos, nous ne voulons pas tirer sur l’am- à propos sur les épidémies. A l’aide de sa d’autres désastres sanitaires dans un
bulance. Nous constatons que le pro- riche expérience d’infectiologue, recon- deuxième temps. En effet, il risque d’al-
blème français n’est pas une exception. nue internationalement par ses pairs, il longer la durée de l’épidémie en empê-
De l’Italie aux Etats-Unis, l’ampleur de remet en perspective les emballements chant l’immunité collective et d’affaiblir
la catastrophe, son caractère subit et ra- médiatiques et les dangers sanitaires encore plus les personnes déficientes.

2
L’isolement social et le manque d’activité physique sont des quence, c’est-à-dire dans le sens contraire. Je peux vous garan-
facteurs aggravants. Comme le remarque le médecin et dé- tir que c’est la première mesure de salubrité publique à avoir !
puté Joachim Son-Forget, « les gens ont physiologiquement Bref, il faut se pencher sur l’étendue exacte du confinement
besoin de soleil. Outre la carence en vitamine D et le défaut qui est tout autant physique qu’intellectuel, d’où mon adresse
d’exposition aux rayons UV, la sédentarité liée au confinement initiale appelant à sortir de ce carcan avant de s’y laisser dépé-
vous expose à des risques cardiovasculaires accrus et aux su- rir. C’est un conseil de santé mentale.
rinfections pulmonaires par défaut d’ampliation suffisante de la
cage thoracique survenant dans la marche et la course. Ils feront Les morts-vivants existent bel et bien. Ils peuvent être vos voi-
des pneumonies plus graves, perdront des capacités de récupé- sins, les membres de votre famille ou tout bonnement vous-
ration cardiaque et pulmonaire, et ne parlons même pas de la même. Extérieurement, ils semblent vivre, mais au fond d’eux,
catégorie des aînés confinés. Leur meilleur médicament est de ils sont déjà morts.
se mouvoir. »
Qu’est-ce qu’un mort-vivant ? C’est un confiné qui n’a pas
La solution de bon sens eût été d’engager des dépistages mas- attendu le confinement. C’est l’esclave docile du prêt-à-pen-
sifs, de confiner uniquement les porteurs du virus et les per- ser, déjà claquemuré dans les cellules étroites de l’Empire du
sonnes à risques (les enfants et les immunodéficients), et de Bien. C’est la descendance honteuse des matérialismes tota-
fournir à une population respectueuse des contraintes sani- litaires et de la société de consommation. C’est le bon élève,
taires de distanciation les éléments de protection adéquats. Il bachoteur et sans esprit critique, des rêveurs de la mondiali-
n’en est rien à cause d’un Etat impréparé, dépourvu de tout, sation heureuse.
se contredisant tous les jours, incapable de trancher entre
l’état-major parisien de la Santé et les initiatives locales fruc- Or, le confinement, qui n’est autre que l’écroulement de
tueuses. toute la fable mondialiste, devrait permettre un retour au
réel salvateur, en prélude au fameux « jour d’après » annoncé
L’épisode incroyable de la chloroquine, de son interdiction, par Emmanuel Macron en personne.
puis de son autorisation, puis de la limitation de son auto-
risation, le tout en 48 heures à peine, est un constat drama- Le système pressent bien qu’une fois la sidération passée,
tique de l’état de nos institutions. Il y a de légitimes questions ce confinement pourrait avoir des conséquences non dési-
à se poser, hors du débat scientifique, sur l’histoire de ces rées. C’est pourquoi, dans son obsession du contrôle absolu, il
blocages successifs contre les recherches porteuses du profes- s’y prépare. En une semaine à peine, le pistage généralisé des
seur Raoult. Ce dernier, outre une ferveur populaire de plus smartphones est passée de la suggestion à l’ordre du jour. A
en plus grande, est soutenu par plusieurs tribunes et pétitions croire que dans ce pays, on est incapable de dépister mais
dont celle de l’ancien directeur scientifique de l’Institut natio- on sait pister.
nal du cancer Fabien Calvo, de l’ancien président de la Haute
Autorité de santé Jean-Luc Harousseau et de l’ancien directeur Bien sûr, cette hybris de contrôle devient une orgie d’amendes
général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et et un matraquage fiscal qui ne dit pas son nom : 54 millions
des produits de santé Dominique Maraninchi. Ajoutons-y des d’euros en 20 jours. Dans le même temps, l’Etat confesse pu-
scientifiques, des anciens ministres et des experts du monde bliquement un confinement allégé pour les banlieues, dé-
entier qui regardent cette guerre picrocholine des mandarins piste et libère les clandestins, ouvre les prisons, et laisse ses
avec la plus grande incompréhension. Entre incompétence et citoyens se faire assassiner froidement dans la rue par un
soupçons de corruption des grands laboratoires, cette querelle Soudanais islamiste.
des Anciens et des Modernes risque de coûter de nombreuses
vies à la nation française. Tout cela laisse la détestable impression d’un pouvoir qui se
méfie de son peuple. Méfiance naturelle pour celui qui n’a de
Plus qu’une mesure de survie, le confinement est surtout cesse de le trahir chaque jour que Dieu fait. Quand il ne peut
la punition collective de la disparition de l’Etat-nation. Le pas le vendre aux intérêts de la finance internationale, il le
désengagement stratégique de l’Etat et son entreprise de des- laisse périr dans les mouroirs ou à la merci des lames des fa-
truction de tous les secteurs vitaux pour la nation, de la mé- natiques.
decine à l’industrie en passant par l’agriculture, sont l’œuvre
des prévaricateurs qui se succèdent à la tête de la Vème répu- Dans le jour d’après, la pandémie n’aura sans doute pas tota-
blique depuis 60 ans. lement disparu. La mise en résidence surveillée de toute la
population aura laissé des traces et des habitudes. Les libertés
Cette sanction terrible du confinement se résume à la perte auront la texture d’une peau de chagrin, et les combattants
de nos premières et dernières libertés (premières parce que politiques que nous sommes et devons être devront se re-
ce sont les libertés nécessaires à l’agir ; dernières, parce qu’il ne trousser les manches avec un entrain décuplé !
nous reste que celles-ci). Le confinement concrètement, c’est
la suspension de la liberté de circulation, de la liberté de se A moins que… le confinement durant, l’allusion de Bernanos
réunir, de la liberté de culte, de la liberté de travailler, et ne survienne. « Si le royaume de Dieu ne devait pas surprendre
enfin de la liberté de penser, mais ça, ce n’est pas nouveau ! le monde endormi, on ne nous aurait jamais parlé de l’Ange ni
de la trompette. »
J’aime à dire qu’il faut sans cesse combattre le prêt-à-penser,
que c’est une hygiène mentale élémentaire à la survie dans un
monde où les aveugles guident les aveugles. Parfois, je pousse
la provocation intellectuelle à affirmer que le bon sens dans
ce monde malade consiste simplement à faire l’inverse de ce
que les autres font. Politiquement, cela se vérifie en tout cas :
vous regardez ce que disent les partis et vous agissez en consé-

3
ALBANIE ET MACÉDOINE DU NORD FRANCE : 35% DE PERTE
BIENTÔT DANS L’UE ? D’ACTIVITÉ EN DIX JOURS
Mercredi 25 mars, les états membres européens ont donné En comparant le niveau d’activité de la semaine dernière avec
leur feu vert pour ouvrir des négociations en vue de l’adhé- celui d’une semaine-type sans confinement, l’Institut National
sion de L’Albanie et de la Macédoine du Nord. de la Statistique évalue une perte d’activité en France de plus
d’un tiers. L’INSEE s’appuie pour cela sur les remontées des
L’Albanie, pays à très forte majorité musulmane, est classée entreprises, des fédérations professionnelles ainsi que sur les
par le FMI comme le premier narco-Etat européen. Selon la données de consommation d’énergie, de transports et le volume
définition du Fonds monétaire international, un narco-État des transactions par carte bancaire.
est un État dont « toutes les institutions légitimes ont été pé-
nétrées par le pouvoir et la richesse issus du trafic illicite de Sans surprise, si le secteur agricole et agro-alimentaire est as-
drogue », comme le Venezuela, la Guinée-Bissau et l’Afgha- sez peu touché, l’industrie, l’hôtellerie et la restauration sont
nistan. En 2018, un rapport du Département d’État américain très sévèrement impactés. La consommation générale des mé-
décrivait l’Albanie comme « le foyer d’une corruption endé- nages s’établit à 65% de la normale, l’habillement, l’automobile
mique, d’institutions juridiques et gouvernementales faibles et d’autres secteurs de consommation mobilières étant réduits
et d’absence de contrôles frontaliers », le trafic de drogue, à leur strict minimum.
l’évasion fiscale, la contrebande et la traite des êtres humains
étant les crimes les plus lucratifs du pays. A ce stade, l’INSEE évalue les pertes à une douzaine de points
du PIB pour ce trimestre, soit 3 points annuels.
La Macédoine du Nord n’est pas en reste. Véritable plaque
tournante de la drogue en direction de l’Europe de l’ouest,
son ambition pour les années à venir semble se tourner vers
le «cannabis thérapeutique».

En effet, les producteurs y sont très nombreux et prospèrent


déjà avec le trafic illicite. Le pays se rêve «la Hollande des
Balkans». Un programme apparemment salué par la totalité
des Etats-membres, dont la France était, jusqu’à récemment,
la dernière opposante à l’entrée de la Macédoine du Nord
dans l’Union Européenne.

LE CONFINEMENT À L’HEURE DU VIVRE-ENSEMBLE


Paris, dans le XVIIIème. Quelques heures après la mise en ser mon vieil ami qui fait sa balade autour de son pâté de maison
place du confinement, deux policiers demandent à des femmes avec son épouse d’une amende de deux fois 135 euros que d’ap-
d’origine noire-africaine de rentrer à leur domicile. La scène préhender ceux qui, dans certaines banlieues, font des barbecues
dégénère rapidement à coups d’insultes, de cris et de menaces. dans la rue, brisent les pare-brises pour voler les caducées dans
Tentant de rappeler à l’ordre la plus vindicative des deux, les les voitures de soignants, organisent ensuite le trafic de matériel
policiers équipés de masques se font tousser dessus par elle qui médical volé, se font photographier vêtus de combinaison de pro-
leur lance « Tu me laisses, tu me laisses ! Quand je t’aurais filé le tection en faisant les doigts d’honneur qui plaisent tant au Pré-
Corona tu vas comprendre ». sident, continuent le business de la drogue, crachent sur la police
en disant que le coronavirus est une maladie de blancs et qu’Allah
La scène, filmée, a rapidement tourné sur les réseaux sociaux. les en protège ... »
Elle cristallise par sa triste banalité toutes les tensions qui s’exa-
cerbent dans une société en crise sanitaire où le «vivre-en- Voilà donc le confinement « adapté en fonction des territoires »
semble» est un danger supplémentaire. dont parlait Olivier Veran il y a encore une dizaine de jours. En
France, on ne confine pas les malades. Non. Seulement ceux qui
En banlieue, les patrouilles de police ont reçu des consignes acceptent encore l’autorité de la loi.
: « contrôler avec discernement ». Comme l’a révélé le Canard
Enchaîné du 25 mars, la place Beauvau s’inquiète d’un em-
brasement des cités à cause d’un confinement «trop strict». A
Sarcelles par exemple, les commerces, salons de thés et bars à
chichas restent ouverts - éléments essentiels d’une «médiation
sociale» indispensable en cette période de crise.

Cette situation, ubuesque, s’est attirée les foudres de Michel


Onfray qui réagit sur son blog : « Il est plus facile de faire verbali-
4
LIBERTÉS PUBLIQUES :
LA COMMISSION EUROPÉENNE
LE JEU TURC
Renaud Girard vient de signer un bel article dans le Figaro pour décrire
EXIGE LES DONNÉES DES OPÉRA- la périlleuse situation que vit la frontière greco-turque depuis plusieurs
TIONS DE TÉLÉPHONIE jours.

Notre smartphone nous surveille t-il ? Le 27 février, le président turc Erdogan encourageait des centaines de mil-
liers de migrants musulmans à franchir la frontière grecque pour gagner
Bruxelles a demandé à Orange, en France, de lui l’Europe.
fournir des données sur ses abonnés mobiles pour
mesurer l’efficacité du confinement dans la ten- Par cette provocation, le président turc souhaitait soi-disant punir l’Union
tative d’enrayer la pandémie. Si la commission se Européenne après la mort de 33 soldats de l’armée turque sur le sol syrien.
veut rassurante en évoquant «des données agré- Or, comme le rappelle avec précision Renaud Girard, les pays européens
gées et non nominatives», le procédé interroge sur n’y sont pour rien dans cette attaque, menée soit par des avions russes soit
les conséquences possibles à court, moyen et long par des avions syriens.
terme.
Mais en bon Frère musulman qu’il est, Erdogan préfère toujours s’en
Quid d’une mauvaise note quant au respect du prendre au plus faible et à celui qui ne lui opposera pas de résistance. Les
confinement en France ? L’idée d’une surveillance pays européens sont désignés. Car s’en prendre aux Etats-Unis de Donald
accrue, aidée par les nouvelles technologies, n’est Trump ou à la Russie de Poutine, ce n’est pas la même paire de manches.
pas encore évoquée. Cependant, les exemples
chinois, coréens, taiwanais ou israéliens montrent Aussi avec la question migratoire, la Turquie sait qu’elle dispose d’une
que cette hypothèse est tout à fait plausible. arme fondamentale pour faire plier l’U.E. Comme le résume justement
Renaud Girard, le chantage turc peut être résumé par ces mots : « tu ne
L’A.F.P. SE MET À LA PUB ! veux pas faire ce que je désire, tu ne veux pas me donner plus d’argent ?
Alors, je vais t’envoyer quelques centaines de milliers de migrants musul-
La célèbre AFP connue pour ses nombreuses dé- mans supplémentaires ».
pêches journalistiques abrite très secrètement une
branche commerciale dédiée à la publicité. Tout La réponse ne viendra pas tant de l’U.E. que des Etats-Nations qui la com-
cela adoubée par la macronie qui appuie mordi- posent. Mais pour l’heure aucune fermeté politique ne semble de mise du
cus son P.D.G. côté des gouvernements européens.

Aussi la filiale dite AFP Services vend-elle ses pu-


blicités à quelques acteurs dérangeants, comme
le Qatar ou encore l’Azerbaïdjan, sans que cela
LES MACRONISTES OU LA
n’émeuve la moindre âme bien-pensante. COMMUNAUTARISATION EN MARCHE
Devant les risques de confusion entre la dé- Le dernier rapport du Conseil national de l’habitat vient de proposer une
marche publique et commerciale de l’AFP, les recommandation plus que étonnante : construire plus haut et plus dense.
choses ont essayé d’être mises au point lors d’un « La seule manière de s’en sortir, c’est de continuer à construire. Et de construire
dernier conseil d’administration. C’est ainsi que beaucoup » vient d’affirmer le président du Conseil national de l’habitat,
le P.D.G. a affirmé, selon le Canard Enchaîné : « Aurélien Taché, par ailleurs député macroniste. Et d’ajouter, comble des
Si cette activité [commerciale] devait poser un pro- combles : « Et ce dans les zones où il y a déjà une concentration importante
blème de réputation ou de confiance, qui sont toute de population ».
la richesse de l’agence, je préfère qu’on perde du bu-
siness ». Sauf que l’objectif de croissance fourni est C’est le pire des scénarios qui pouvait être imaginé. Par cette politique de
de 14%. massification et de densification, Aurélien Taché poursuit la voie de la com-
munautarisation de pans entiers de nos quartiers.
Cherchez l’erreur !
Lorsque l’on sait que les mairies sont forcées de construire 25% de logements
sociaux et demain 30% comme le préconisent les nouvelles réglementa-
tions en la matière et que ces mêmes municipalités ne disposent que d’un
contingent de 20% au maximum d’attribution de ces mêmes logements, ce
n’est pas une politique de densification qui soulagera nos communes.

Au contraire c’est détruire un peu plus le paysage urbain, par des tours im-
mondes et sans esthétisme, sans compter la ghettoïsation inhérente à ce
type de construction.

La macronie continue de détruire le pays.

5
LE CORONAVIRUS Bien évidemment cette baisse du prix du baril est une excel-
lente nouvelle pour les automobilistes.

ET SES CONSÉQUENCES IMMÉDIATES L’un des effets boule de neige qui est également craint, c’est la
réaction immédiate des économies occidentales. Lorsque le
Avec l’épidémie de Coronavirus qui se propage à travers le cours du pétrole chute, les grandes entreprises ont tendance
monde, le cours des bourses mondiales décroche de manière à réduire leurs investissements afin de préserver leurs marges
inquiétante. Aussi la société médiatique aimant jouer à se de manœuvre budgétaires. Dès lors, la raréfaction des inves-
faire peur et à effrayer les concitoyens, relaie à tout va cette tissements privés viendrait amoindrir une économie atone.
information du décrochage des bourses sans pour autant don- Par conséquent et à moyen terme, notamment dans les pays
ner d’explications probantes à ce sujet. européens comme la France, le risque c’est que pour pallier ce
manque d’investissements privés, les gouvernements laissent
Tout a d’abord commencé par une chute des cours du pétrole filer un peu plus les déficits publics
à cause du bras de fer entamé entre la Russie et l’Arabie Saou- .
dite. En fait tout dépendra de la durée de l’épidémie.

Malgré le ralentissement de l’économie mondiale, la Russie a Toutefois l’hypocrisie totale des journalistes et de leur traite-
refusé de baisser la production de pétrole afin de maintenir le ment médiatique c’est qu’ils présentent cette baisse du cours
cours du brut. Or, l’Arabie Saoudite a décidé de casser les prix du baril de pétrole comme un drame absolu alors que pour
d’où cette chute de 25% du cours du pétrole, comme le précise une fois ce sera un gain de pouvoir d’achat immédiat pour
Aujourd’hui en France. tous les automobilistes français.

LA PRATIQUE ANTI-CONSTITUTIONNELLE DU SIEUR MACRON


LES ÉLECTIONS MUNICIPALES FAUSSÉES

La présidence Macron restera un bien mauvais souvenir pour jamais l’abstention n’aura été aussi forte pour des élections
bon nombre de nos concitoyens. Et encore ne sommes-nous municipales, faussant cruellement le résultat de ce premier
pas à bout de nos surprises car nous ne sommes qu’à mi-man- tour. La démarche présidentielle est même anti-constitution-
dat. nelle au sens où le double discours macronien a dissuadé les
électeurs âgés de se rendre aux urnes. C’est bien la première
L’épidémie de Coronavirus aura révélé toute l’inefficacité du fois dans l’Histoire de notre pays qu’un président persuade les
gouvernement En Marche ou plutôt son incapacité à prendre Français de rester chez eux le jour d’une élection !
les bonnes décisions.
Mais devant l’échec du pari macronien, puisque les candida-
Tout commence par la première allocution présidentielle du tures En Marche n’ont pas obtenu les scores espérés, surtout
12 mars dernier, un paradoxe en elle-même. Encore que nous dans des métropoles comme Paris ou Lyon, même le Premier
ne sommes plus qu’à un seul jour de la fin officielle de la cam- ministre étant en difficulté au Havre, les élections municipales
pagne pour les élections municipales, le sieur Macron invite sont précipitamment suspendues le lundi 16 mars.
les personnes âgées de plus de 70 ans à rester chez elle et à ne
sortir que pour des raisons de première nécessité. Pour autant Soient quatre jours de retard et de trop, face à une épidémie
les élections sont maintenues selon la philosophie suivante : virulente et mettant en danger la vie de nos concitoyens.
advienne que pourra.
Pour l’heure, le second tour semble prévu en juin. Mais quid
Faut-il y voir le pari macronien selon lequel seul son électo- d’un nouveau report ? Dans ce cas, c’est toute l’élection qu’il
rat de jeunes bobos déconnectés de la réalité se rendrait aux faudra recommencer. Seule l’évolution de la pandémie nous
urnes, favorisant les candidatures En Marche ? En tout cas, éclairera à ce sujet.

6
LES AGRICULTEURS,
VARIABLE D’AJUSTEMENT
LA FRANCE EST-ELLE DEVENUE
D’UN MONDE EN CRISE ? UN PAYS PAUVRE ?
Il fut un temps où la France, pays prospère, partageait encore de la richesse.
Certes, tous les citoyens n’en bénéficiaient pas mais les derniers remparts de
l’Etat-Providence faisaient qu’il était encore possible de bénéficier de soins, de
prestations sociales ou d’un toit pour les Français qui en avaient le plus besoin.

Désormais c’est tout le contraire. Nos dirigeants successifs ont tellement vendu le
pays à l’encan, ont tellement distribué les richesses nationales à une immigration
de peuplement qui ne disait pas son nom, qu’il ne reste plus rien pour les Fran-
On se souvient tous que le gouver- çais méritants ou dans le besoin, si ce n’est que leurs yeux pour pleurer.
nement avait prétendu résoudre
tous les maux des agriculteurs par La pénurie de masques chirurgicaux ou FFP2, le manque de gels hydro-alcoo-
le vote de sa loi Agriculture et Ali- liques, l’impossibilité pour les hôpitaux de se procurer des appareils d’assistance
mentation. respiratoire, soulignent, s’il en est encore besoin, l’état de dénuement alarmant
dans lequel notre pays est malheureusement tombé. Dire que notre gouverne-
Plusieurs mois plus tard, le revenu ment est obligé de quémander l’aide de la Chine qui n’hésite pas à livrer certains
moyen de nos paysans français est produits manquants aux hôpitaux français témoigne de notre incapacité à faire
toujours aussi faible, aux alentours face à une terrible épidémie. Et pour cause, il n’existe plus d’industrie en France.
de 900 pour un éleveur. Pire, se- Comment voulez-vous du jour au lendemain fournir ce dont il nous manque le
lon la Commission des comptes de plus. Actuellement, nous sommes obligés d’acheter des appareils respiratoires à
l’agriculture, le revenu des agricul- l’Allemagne, qui a conservé une industrie de pointe comme de moyenne gamme.
teurs aurait même baissé de plus de Or, l’Allemagne a assuré vouloir conserver pour elle ses propres machines, ce qui
10% en 2019. s’entend, face à un pic d’épidémie qui n’a pas encore été atteint en Europe.

Bref les efforts du gouvernement Les conseils du personnel soignant pour inciter le plus grand nombre d’entre
n’ont rien donné de probant ni de nous à confectionner ses propres masques de protection confinerait presque au
concret. ridicule si la situation sanitaire n’était pas aussi alarmante. Et que dire des mili-
taires, des ambulanciers comme des forces de l’ordre envoyés en première ligne
Aussi est-il presque risible de sans le moindre équipement adapté et sans la possibilité de se désinfecter après
constater le plan de communica- chaque intervention. Malgré le lancement de l’opération militaire Résilience, le
tion concocté par nos ministres en ministère est incapable de fournir des masques obligatoires à nos soldats.
cette période de confinement, de-
mandant aux citoyens lambda d’al- Il fut un temps où nous partagions la richesse. Désormais c’est au tour de la pau-
ler aider les agriculteurs dans leurs vreté.
champs.

Si la démarche peut être louable,


fort est de constater que pris au
MENSONGE À GRANDE DISTRIBUTION
piège du coronavirus, le gouverne- Le dimanche 8 mars, à quelques jours du début du confinement de toute la
ment ne sait plus quoi inventer pour population française, alors que les rumeurs avaient déjà déclenché des scènes
faire croire qu’il agit efficacement. aberrantes de panique dans les supermarchés, le ministre de l’économie, Bruno
D’où l’appel à la mobilisation dans Le Maire, a convoqué les représentants de la grande distribution.
les champs ! Faisant action d’homme d’Etat, il leur a ordonné de cesser leur guerre habi-
tuelle, dans la publicité, dans les prix et le reste, et de faire front commun pour
Sauf que ce n’est pas tant de bras montrer au grand public cette union nationale. Plus encore il les a fortement
qu’ont besoin nos paysans qu’une enjoint (laissant planer l’ombre d’une sanction) de se fournir directement chez
rémunération proportionnelle aux les producteurs français pour leurs produits frais, afin de soutenir l’économie
efforts fournis pour nous donner de française.
bons produits.
Un gouvernement honnête au service du peuple ? Malheureusement ces déci-
Le seul espoir de cette épidémie ré- sions nécessaires ont immédiatement contrebalancé par cette envie systéma-
side peut être dans le fait que bon tique de la communication : le ministre a également forcé la grande distri-
nombre de Français confinés seront bution à annoncer, à sa suite, que leurs entrepôts disposaient toujours d’un
obligés de redécouvrir la valeur des stock suffisant pour tout produit couvrant 4 semaines. Mensonge ? La réalité
choses et le juste prix, ainsi que la est moins rassurante puisque ces stocks couvrent à peine 10 jours et l’approvi-
qualité de la production agricole sionnement des magasins est conditionné au fonctionnement des fournisseurs
française. et des transports.

7
CORONAVIRUS : UN CHEMIN DE DAMAS ?
Les imams étrangers ne reçoivent plus de visas. Les fron- protègent est remarquable, et il l’est d’autant plus que
tières se ferment, y compris au sein de l’espace Schen- rien n’a été fait pour leur faciliter la tâche, pour les pré-
gen. On instaure des couvre-feux là où c’est nécessaire. munir des dangers inhérents à cette crise. Ils témoignent
On parle de nationalisation des secteurs économiques d’un constat implacable : L’État ne protège plus ceux qui
clés, les hyper ne vendent plus que des légumes français travaillent, il les tue.
et les chômeurs sont invités à travailler dans les champs,
... Les mêmes causes conduisent aux mêmes effets
Depuis quelques jours, le nouveau Monde d’Emmanuel Parce qu’on a bradé notre industrie sur l’autel du libre-
Macron semble s’effriter. Mardi 31 mars, sa déclaration échange, nos soignants se retrouvent sans masques, sans
à la sortie d’une usine de fabrication de masque ressem- gel, sans tests et sans le minimum vital pour leur per-
blait presque à une révélation : «Il nous faut (…) pro- mettre d’assurer leur mission en toute sécurité.
duire davantage en France, sur notre sol. Pour certains Parce qu’on a troqué notre paysannerie pour répondre à
produits et certains matériaux, le caractère stratégique l’imperium du Progrès, nos serres débordent de produits
impose d’avoir une souveraineté européenne, pour ré- qui ne pourront pas être ramassés faute de main d’œuvre
duire notre dépendance». Éric Zemmour, dans son ren- et les agriculteurs redoutent encore plus la concurrence
dez-vous quotidien, parle non sans une certaine ironie internationale, les normes faciles pratiquées jusque sous
d’un « Chemin de Damas » de Macron. Mais que peut-on nos frontières.
attendre de lui ? Parce qu’on a sacrifié notre identité au dogme du multi-
culturalisme, la situation déjà tendue risque de devenir
Élu par les urbains mondialisés pour mener la croisade explosive avec les premières chaleurs et des pans entiers
contre la France rurale enracinée, son gouvernement se de notre territoire échappent non seulement au confi-
retrouve aujourd’hui à proposer l’exact contraire de ce nement, mais à toute autorité régulière de l’État, à toute
qui nous est sommé, assené, martelé depuis une soixan- existence même relative du concept de justice.
taine d’années. Logique, puisque dès l’annonce du confi- Le retour au réel est brutal, et déjà les ténors de la Macro-
nement, l’électorat macroniste abandonna Uber et les nie nous rejouent la partition de Nicolas Sarkozy en 2008
trottinettes électriques pour prendre le dernier train, : «Il y aura un avant et un après COVID-19». «Demain ne
ressortir le vieux diesel du garage et s’installer au vert sera pas comme hier». «Nous grandirons de cette leçon».
dans la villégiature estivale, au grand dam des habitants Ce qui est sûr, c’est que les mesures prises durant cet état
jusque-là épargnés par le COVID-19. d’urgence sanitaire rompent singulièrement avec toute
la politique française depuis Giscard. Et cela sans un cri,
Cette crise, comme toutes celles qui l’ont précédé, est sans une remarque, sans même un murmure de la part
un révélateur. La grande trahison, opérée depuis les des libéraux, de gauche comme de droite, qui se gardent
années 60, transparaît dans ce qu’elle a de plus drama- de pavoiser devant l’alignement des cercueils, ces mil-
tique : Notre désarmement face à l’adversité. Emmanuel liers de morts que leurs délires idéologiques ont consi-
Macron a raison lorsqu’il parle de guerre sanitaire. l’éco- dérablement favorisé. Comme si l’arrêt des avions et le
nomie qui se met en place est une économie de guerre. silence des rues intimait le respect. Comme si l’ombre de
Les conséquences financières, morales et matérielles se- la maladie inspirait la décence.
ront celles d’une guerre, et elles seront terribles.
La guerre ne s’improvise pas. Elle se prépare. Elle né- Macron revient-il du chemin de Damas ? Tous les doutes
cessite une industrie et une logistique pour conduire restent permis. Sauf un néanmoins :
rapidement à la victoire. Le courage de ceux qui nous
soignent, de ceux qui nous nourrissent, de ceux qui nous Notre combat est juste et vrai.

CORONAVIRUS : UN GÉNÉTICIEN PROPOSE DE FABRIQUER DES TESTS, L’ADMINISTRATION REFUSE


Urgence sanitaire ou pas, l’administration française brille une fois encore par sa lourdeur et son rigorisme. Alors
que l’OMS recommande désormais de multiplier les tests au sein de la population -ce que préconise le professeur
Didier Raoult depuis plus d’un mois maintenant-, l’administration refuse à un laboratoire lillois l’initiative d’en
produire. «il faut respecter les procédures» seul un biologiste médical étant officiellement habilité à lire les résultats,
alors que le laboratoire de Philippe Froguel pratique régulièrement et depuis des années des tests PCR, utilisés no-
tamment pour la grippe mais aussi pour dépister le Covid-19.

Autre problème, la pénurie d’enzymes necessaire à la production de ces tests : «On a perdu peut-être quinze jours,
déplore le chercheur. On aurait pu commander des réactifs (ingrédient nécessaire au test N.D.L.R.) et ça nous aurait
permis de faire environ 600 tests par jour, quand la France en fait entre 2000 et 4 000 par jour.» Actuellement, les
CHU de Lille et de Mulhouse sont déjà en rupture de stock. Autant dire que la pénurie de masques n’est que le som-
met de l’iceberg dans la gestion calamiteuse de cette crise.

8
PAYSANS DES VILLES CONTRE PAYSANS DES CHAMPS
Simple effet de mode pour bobos en mal de campagne ? De plus ils ne comprennent pas que les pouvoirs publics
Véritable projet agricole ? Autant de questions suscitées consacrent des sommes ahurissantes à ces productions
par la création de fermes urbaines. urbaines alors que parallèlement l’agriculture française
meurt dans le silence le plus total : « On consacre des
Culture de champignons dans les sous-sols des im- sommes effarantes à soutenir des projets dans l’agri-
meubles, maraîchage sur les toits des buildings : ce sont culture urbaine alors qu’on laisse tomber nos vergers »
autant de nouvelles pratiques qui naissent çà et là dans s’exclame dans le Figaro Bernard Oudard, producteur de
plusieurs villes françaises, notamment Paris. pommes.

Toutefois, même si le retour au vert semble de plus en De même il est fondamental que ces agriculteurs des
plus d’actualité, rien ne garantit la qualité des produc- villes aient à respecter les mêmes réglementations, no-
tions agricoles urbaines. Quel impact de la pollution tamment en matière d’installation, que les agriculteurs
aux particules fines sur les jeunes pousses de salade par des campagnes. La législation ne peut pas favoriser seu-
exemple ? lement ces néo-producteurs au seul prétexte qu’ils se-
raient citadins.
Cet enjeu alimentaire interroge dans tous les cas les
agriculteurs français. Victimes de plus en plus d’attaques Encore une fois, nous avons la désagréable sensation que
en règle contre la prétendue pollution dont ils seraient la modernité à tout va s’acharne à détruire les derniers
à l’origine, nos paysans français s’inquiètent de ce nou- arpents de notre société organique.
veau type de production.

FRANCE : 1ER PAYS D’EUROPE TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS


DE DEMANDES D’ASILE LE PARI DE JEAN-MICHEL BLANQUER
Décidément en matière de politique migratoire, le Trop peu intéressé par la revalorisation salariale des pro-
gouvernement est à la peine. fesseurs, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education
nationale, a souhaité s’éloigner de l’actualité brûlante des
En 2019, le nombre de demandeurs d’asile a encore retraites pour proposer des solutions sur « l’amélioration
augmenté de 7,3%. Cette hausse fait de notre pays le du fonctionnement des collectifs pédagogiques ».
premier Etat européen devant l’Allemagne pour l’ac-
cueil des réfugiés, avec 132.000 demandeurs d’asile. Au-delà du jargon administratif, le but n’en est pas moins
Et cela sans compter sur la présence de 300.000 explicite : faire travailler davantage les professeurs.
sans-papiers présents sur le sol français.
L’objectif est ainsi de créer des heures supplémentaires
Parallèlement les chiffres nous révèlent que l’ex- pour l’accompagnement des élèves, ou pour des missions
pulsion des sans-papiers ne fonctionne pas puisque de remplacement par exemple.
seules 14% des obligations de quitter le territoire sont
exécutées, contre une moyenne de 33% pour l’en- Autant dire que l’esprit du ministre l’Education nationale
semble des pays de l’Union européenne. est d’obliger à travailler plus … pour gagner moins.

MACRON VISAIT LE PLEIN-EMPLOI POUR 2025 LE CORONAVIRUS ? UN VIRUS TRANSPARENT !


Bruno Le Maire l’a annoncé en grande pompe, le nou- Au début de l’épidémie de Coronavirus, le ministre de la
veau pacte productif mis en place au sortir de la crise Santé, Olivier Véran, promettait que le gouvernement fera
des gilets jaunes va être effectif ces prochains mois. quotidiennement des compte-rendu d’une transparence ir-
L’objectif clairement affiché c’est de retrouver le plein réprochable.
emploi à partir de 2025. Sauf que les ministres sont gênées lorsque les multiples cas
de contamination sur la base aérienne de Creil puis dans le
Mieux ce pacte entend concilier développement éco- département de l’Oise sont évoqués.
nomique et protection de l’environnement. C’est ainsi
qu’Emmanuel Macron prévoit la mise en place d’ou- Officiellement ce n’est pas l’armée de l’Air qui a ramené le
tils fiscaux pour inciter les Français à investir dans virus de Chine, malgré les rapatriements effectués depuis
les énergies renouvelables de même que l’élaboration ce pays. Pourtant le 29 février, 10 personnels civils et mi-
d’outils pour permettre aux entreprises d’être soi-di- litaires de cette même base aérienne étaient contaminés.
santes plus responsables en matière d’achats publics. Parmi eux, un homme a dû attendre neuf jours pour voir
son diagnostic confirmé, et cela en ayant été transféré dans
Pour l’heure, inutile de préciser que la crise du co- de très nombreux services, et en ayant côtoyé pas moins
vid-19 bouscule dans les largeurs l’agenda utopique de 117 soignants. En matière de transparence, Olivier Véran
du président de la République. peut faire mieux !

9
MANUEL VALLS EST DE RETOUR DÉFAITE ÉLECTORALE MAIS
Manuel Valls, l’ancien Premier ministre français, vient de
faire sa grande rentrée dans la presse à travers une tribune
signée dans le Figaro.
VICTOIRE POLITIQUE
L’épidémie qui frappe le monde entier camoufle cer-
taines manœuvres politiques qui démontre encore une
Tenterait-il un retour en France ? La chose est loin d’être fois l’intelligence maléfique de ceux qui détruisent
impossible et paraît même hautement probable. notre pays.

Il est totalement aberrant de pouvoir donner autant de cré- En maintenant le 1er tour des élections municipales,
dit et de publicité à un homme qui a déserté la France pour Emmanuel Macron a réussi un nouveau tour dont il a le
essayer de mener une vie politique au-delà des Pyrénées. secret. Si les chiffres ne donnent pas son parti LREM en
Comment peut-il encore venir donner des leçons en France tête et le fait même paraître moribond, l’éclatement des
après l’avoir abandonnée pour faire une carrière infruc- résultats dans toutes les villes de France est encore plus
tueuse en Espagne ? néfaste pour tous les partis d’opposition.

Surtout lorsque l’on connaît la façon dont il a été accueilli En effet au lendemain de ces élections, quel leader peut
par les Espagnols qui ont refusé de l’élire et de lui donner se présenter comme meneur d’une franche opposition
un mandat. au gouvernement ? Quel parti a pu obtenir un résultat
assez franc pour se placer en bloc d’opposition audible
Après avoir conduit un gouvernement français droit dans le et crédible ? Aucun. Ils se sont partagés des miettes et
mur avec une politique aux effets identitaires, économiques seul le Président de la République ressort de ce 1er tour
et sociaux désastreux, et après avoir échoué en Catalogne, comme meneur politique, homme d’Etat crédible et lé-
il paraît insensé qu’il puisse prétendre revenir en France. Et gitime.
pourtant par cette tribune, il entrouvre la porte d’un retour
potentiel et espéré. Une victoire sur tapis vert en quelque sorte…

BIEN MAL ACQUIS ...


Depuis le début du confinement, certains produits sont
indisponibles en magasin : ces derniers jours, ce sont
les œufs qui sont aux abonnés absents.

Pénurie ? Les poules auraient-elles été massivement


touchées par l’épidémie ? Absolument pas. La raison
de cette pénurie est bien plus triviale : l’œuf est ven-
du sur un marché soumis à des cours, à l’image de la
Bourse de Paris. Et les « traders d’œufs » ont joué, cette
semaine, le risque de pénurie et fait monter les prix de
UNE « MODERNITÉ MALHEUREUSE » ? manière inconsidérée. La grande distribution refusant
Dans une longue tribune publiée récemment, Hugues de faire monter les prix de façon aussi scandaleuse, les
Lagrange revient sur les conséquences du post-moder- centrales d’achat ont simplement refusé d’acheter et, at-
nisme et de l’ultra-libéralisme. tendant que l’offre fasse baisser les prix, ont joué le prix
à la baisse.
Titrée « la modernité malheureuse » sa première partie re-
vient sur le triomphe de l’individualisme de plus en plus Au final le confinement voit la grande distribution
critiqué et contesté par la montée en puissance des inégali- acheter français, défendre le consommateur, soutenir
tés économiques ou sociales. l’économie… Mal nécessaire ?

L’homme s’est senti peu à peu libéré de tous un tas de maux,


notamment en matière de santé, au point de se sentir seul
et invulnérable.

Pour autant, amenant de nombreux exemples à son che-


minement intellectuel, Hugues Lagrange en vient à s’in-
terroger sur les apports réellement positifs ou non de ce
triomphe de la modernité, notamment en matière poli-
tique, arguant du fait que la pseudo-démocratie d’opinion
n’a pas pour autant été suivie d’un sentiment de bien être
généralisé dans nos sociétés contemporaines.

10
BIENTÔT TOUS TURCS…MÉCANIQUES ?
Rassurez-vous, il se s’agit pas ici de vous rabattre encore éclaté que l’ouvrier...
une fois les oreilles avec Erdogan et son lâcher de mi-
grants , ou de vous reparler de la Turquie dans l’Europe. Pour le moment, les Turcs mécaniques d’Amazon pro-
Parlons plutôt d’automates, si vous le voulez bien. viennent essentiellement les continents pauvres avec une
main d’oeuvre corvéable à merci. Mais soyez sûrs qu’ils
Le turc mécanique est un automate qui a fasciné la bonne débarqueront bientôt en Europe. D’ailleurs, c’est déjà le
société européenne du XVIIIème siècle. Il s’agissait d’une cas, la plateforme FouleFactory est déjà opérationnelle
marionnette de taille humaine, assise derrière un échi- en France et propose du travail sur le même principe. La
quier, qui était capable de jouer et de battre un adversaire destruction de notre Etat social, l’ubérisation des travail-
humain. Si on ouvrait le meuble de l’échiquier, un impres- leurs, l’effacement du code du travail, vont nous conduire
sionnant ensemble de rouages apparaissait, démontrant à devenir bientôt tous turcs…mécaniques !
qu’il s’agissait d’un pur automate. Sauf que derrière les
rouages, il y avait assez de place pour cacher un homme,
qui pouvait faire bouger la marionnette et les pièces du
plateau d’échec.
Aujourd’hui, le turc mécanique fait son retour…chez
Amazon. Cette expression désigne l’exécution de tâches
en apparence automatisées, qui sont en réalité réalisées
par des petites mains, pour des sommes dérisoires. Par
exemple, identifier des objets sur des photos, transcrire
un fichier audio en texte, etc. Cela donne l’illusion au
client que le site sur lequel il navigue fait appel a une tech-
nologie ultrasophistiquée. Amazon a même ironiquement
sous-titré son site « intelligence artificielle artificielle ».

Pas de contrat, paiement en bon d’achat Amazon, travail


morcelé, éclaté et sans aucune perspective d’avancement.
Ce type de travail contribue à l’émergence d’un nouveau
sous-prolétariat exploitable à merci, incapable de se ré-
volter. Et contre qui se révolter ? Le patronat est aussi

LIRE ET ÉCOUTER ALAIN SUPIOT


Juriste spécialiste du droit du travail, philosophe réfléchissant sur les problématiques
de solidarité et de mondialisation, Alain Supiot est un monstre. Un monstre de travail,
d’abord, puisqu’il écrit 24 livres et a participé à 45 ouvrages collectifs. Monstre philoso-
phique aussi, puisqu’il est un franc tireur idéologique. Il n’appartient à aucun camp et sa
réflexion se nourrit de toutes les sources.

Dans ces écrits, les références alternent entre Ernst Jünger et Friedrich Engels, Carl Sch-
mitt et Karl Marx. Vous allez me dire, cela fait beaucoup d’Allemands. Mais il en est de la
philosophie comme de la Russie : toutes les deux sont pleines de marécages et régulière-
ment envahies par les Allemands.

Alain Supiot nous rappelle que l’intelligence n’est pas morte en France. Oui, il existe des
philosophes d’une autre trempe que les idéologues qu’on nous présente en référence dans les médias. Oui, il y a en-
core des gens qui réfléchissent en dehors du carcan progressiste néolibéral qui se resserre de plus en sur les milieux
universitaires.
Les tableaux qu’il dresse de l’état de notre démocratie, ses origines, sur les faiblesses de l’Union européenne ou la
toute-puissance du marché sont autant d’aiguillon qui doivent réveiller notre curiosité. Savons-nous ce que notre
démocratie doit au monachisme européen ? Une société sans foi ni loi est-elle seulement possible ? Qu’est-ce qu’un
travail réellement humain ?

A toutes ces questions, Alain Supiot donne des réponses et nous invite à réfléchir encore plus avant. Capable de
balayer le « vivre-ensemble » au détour d’une phrase, il nous rappelle aussi qu’il n’y a pas de paix durable sans justice
sociale. Dans nos sociétés émiettés et où le sens du vrai et du bien s’efface, sa pensée est une véritable bouée.
Alain Supiot, à écouter sur les cours du collège de France de France Culture. Ou à commander en librairie.

11
QUAND LA PANDÉMIE TERRORISTE S’AJOUTE À LA CRISE SANITAIRE

Samedi 4 avril, à Roman-sur-Isère, Abdallah Ahmed-Os- ne semble pas interpeller nos gouvernants. Fin mars, le
man, un soudanais de 33 ans tue deux personnes et en ministère de la Justice a annoncé la libération de 5000 à
blesse cinq autres, dont trois grièvement, à coups de 6000 détenus en fin de peine ou malades pour désengor-
couteaux. Après avoir poignardé le patron d’un bureau ger les prisons. En 2020, 43 djihadistes sortiront de dé-
de tabac et sa femme, le terroriste se rend dans une bou- tention. Les centres de rétention administrative, desti-
cherie où il assassine un client. Son périple meurtrier nés normalement à reconduire les clandestins en dehors
ne n’arrête pas là. Déambulant dans les rues de la pe- de nos frontières, ont aussi, pour la plupart, été vidés de
tite ville, il croise un homme en lui demandant «s’il est leurs occupants. En résumé, la gestion de la crise migra-
maghrébin». Négatif. Il est Français, ce qui lui vaut un toire et de la crise identitaire en France est à la mesure
coup de poignard dans le dos de la part de l’assaillant. de celle du COVID-19. Les gouvernements de la Vème
Plus loin, il aperçoit un homme sorti ouvrir ses volets république sont sclérosés par leur inaptitude à gérer les
et fond sur lui en lui assénant p­ lusieurs coups de cou- problèmes en temps et en heure et se retrouvent hébétés
teau. L’homme meurt sous les yeux de son fils de 12 ans. face aux conséquences de leur inaction.
Lorsque un équipage de police réussit finalement à l’ar-
rêter, le soudanais est à genoux sur le trottoir en train de Factuellement, le coronavirus va disparaitre un jour ou
réciter une prière en langue arabe. l’autre. Cette épidémie n’est fort heureusement que pas-
sagère. Il n’en est rien de cette autre pandémie qu’est l’is-
Débarqué en France en 2016, Abdallah Ahmed-Osman lamisme, alimentée continuellement par l’immigration
a obtenu le statut de réfugié le 29 juin 2017 et un titre incontrôlée et le communautarisme qui sévissent dans
de séjour de dix ans en juillet de la même année. A son notre pays. Les mots ne suffiront pas et parler de «re-
domicile, les enquêteurs retrouvent « des documents ma- conquête républicaine» ou de «République de combat»,
nuscrits à connotation religieuse dans lesquels l’auteur des comme le faisait il y a quelques mois encore Christophe
lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mé- Castaner, ne sert à rien si les paroles ne cèdent pas le
créants ». Selon plusieurs témoins, le soudanais aurait eu terrain aux actes. La communication a ses limites : Elle
du mal, depuis plusieurs jours, «à supporter le confine- ne produit pas plus de masques et de respirateurs qu’elle
ment». Sous-entendu : Le confinement serait vecteur de n’endigue les lois terribles de la démographie.
terrorisme. Passons.
Si tout le monde semble se rappeler, en ces heures diffi-
Depuis les attentats de Charlie Hebdo en 2015, l’isla- ciles, que gouverner c’est prévoir il faut hélàs leur rappe-
misme a donc tué 252 de nos concitoyens. Un chiffre qui ler que les prévisions ne suffisent pas. Il faut agir.

12
ANALYSE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES : didats potentiels, la Ligue du Sud a refusé de soutenir une
initiative à Camaret-sur-Aigues, et ce pour deux raisons.
Ne nous mentons pas, les résultats de la Ligue du Sud au Nombre d’élus et de cadres de la mairie de Camaret sont
premier tour des élections municipales ont souffert de des amis. Ensuite, il était préférable pour nous que Phi-
contingences et de sabotages qui atténuent les espérances lippe de Beauregard et son équipe continuent un travail
passées. sain et similaire à celui effectué à Orange et à Bollène,
plutôt que de laisser une chance à la gauche de récupé-
Nous allons tenter d’analyser le plus sincèrement possible rer cette ville. L’élégance n’a pas été réciproque puisque
ce scrutin pour permettre une meilleure mobilisation de tant dans la presse que dans les documents de campagne
nos forces. du candidat RN, Philippe de Beauregard appelait à faire
battre Jacques Bompard.
A. La baisse de la participation :
A Bollène, faute d’avoir pu constituer une liste, les repré-
Premier élément de constat : le fort taux d’abstention. sentants locaux du RN ont déployé une énergie folle pour
appeler à ne pas voter Marie-Claude Bompard… alors
La cause est simple : la veille du scrutin, il était officiel- qu’elle était opposée à Anthony Zilio (LREM) et à une
lement annoncé que les établissements scolaires seraient liste communiste. L’énergie déployé par le RN pour lutter
fermés jusqu’à nouvel ordre. Après avoir exigé des Fran- contre Marie-Claude Bompard, couplée à la forte absten-
çais de ne pas être angoissés par le coronavirus, le Pré- tion, provoquent une avance de seulement 3 voix pour le
sident de la République, changeant radicalement de ton, maire sortant face au candidat LREM !
créait une grande et légitime crainte dans l’opinion pu-
blique. A Orange, le candidat RN, neveu du maire et ex-directeur
de cabinet, déprimé de la catastrophique performance de
Le Président de la République avait également exigé que son étiquette a déclaré n’avoir comme seule satisfaction
les plus de 70 ans ne sortent plus car considérés comme que « le maire d’Orange n’ait pas été élu au 1er tour ».
des personnes à haut risque. Or, toutes les analyses le Si les responsables RN locaux ont les objectifs qu’ils
démontrent, ce sont les citoyens les plus consciencieux, veulent, nul doute qu’ils ne sont pas partagés par les élec-
ceux qui votent le plus. L’impréparation du gouvernement teurs.
face à la crise du coronavirus et le cri d’alerte du Président
de la République ont mécaniquement entrainé une chute L’erreur est renouvelée hors du Vaucluse, et notamment
drastique de la participation. à Tarascon où une candidature parasite et parachutée
du RN empêche Valérie Laupies de battre le maire sor-
Elle a touché un électorat majoritairement acquis aux tant LR. Le candidat RN, bon dernier du premier tour,
maires d’Orange et de Bollène. Ainsi, entre 2014 et 2020 a cependant confirmé qu’il maintiendrait sa candidature,
ce sont précisément 3 158 voix qui manquent à Jacques maximisant ainsi les chances du maire sortant LR de
Bompard. A Bollène, ce sont 1 793 voix qui manquent à conserver son siège.
Marie-Claude Bompard.
Un premier bilan et des leçons pour la prochaine
B. La campagne acharnée du RN contre la Ligue : une échéance
erreur stratégique perpétuellement renouvelée
Malgré une campagne diffamatoire menée par les 5 têtes
Voilà 15 ans que Jacques Bompard a quitté le FN parce qu’il de liste contre Jacques Bompard, son succès est confirmé
prédisait à l’époque ce qui se passe aujourd’hui : mépris puisque, malgré la forte abstention qui le frappe au pre-
des enracinements locaux, mauvaise gestion des caisses mier chef, il est largement en tête de 2 599 voix devant la
du parti et des dons militants. Cependant, jusqu’alors, le liste LREM arrivée en 2ème position.
FN/RN n’avait pas commis l’erreur d’attaquer la Ligue au La désunion de la droite patriote, à cause de la candida-
niveau municipal. ture parasite de Xavier Magnin (RN), et la mobilisation
de l’électorat communautaire ont permis à la gauche d’ar-
Les échecs du FN aux départementales 2015 et aux légis- river en tête dans certains bureaux de vote. Le RN assume
latives 2017 contre la Ligue auraient dû les pousser à plus ouvertement une responsabilité majeure dans la progres-
de prudence. Au lieu de cela, le RN a focalisé ses efforts sion de la gauche à Orange. Il est également responsable
contre les communes d’Orange et de Bollène. Marine Le et fier d’avoir empêché Jacques Bompard d’être élu au 1er
Pen en personne allant jusqu’à dire que les gens en avaient tour.
assez de la gestion Bompard.
Chaque électeur patriote d’Orange doit en être conscient,
Tirant à boulets rouge sur Orange et Bollène, le RN a nui le faire savoir autour de lui et voter en conséquence lors
à ses candidatures d’opposition, lesquelles ont été vic- du prochain scrutin.
times de contre-performances : Carpentras, Avignon et
Cavaillon en témoignent. Toujours fidèles à notre combat, nous continuons notre
travail d’enracinement et de service du bien commun
A l’inverse, alors qu’elle avait été approchée par des can- pour les échéances à venir.

13
BOLLÈNE : LE RETOUR DU COMMUNAUTARISME ?
Le 1er tour des élections municipales à Bollène ne sont le lui rappeler.
pas le reflet du travail réalisé depuis 12 ans par les élus
bollénois. Une fois l’épidémie du Coronavirus passée, il sera im-
Seulement 3 voix séparent Marie-Claude Bompard et portant de remobiliser les Bollénois qui aiment Bollène
Anthony Zilio, le socialiste devenu depuis macroniste. et qui souhaitent que la ville poursuive le travail engagé,
la défense des traditions et de l’identité française et pro-
Deux phénomènes ont conduit à l’effet ciseau : absten- vençale.
tion massive de l’électorat traditionnel en faveur de Ma-
rie-Claude Bompard par peur du Coronavirus et mobili-
sation inédite de l’électorat des cités en faveur d’Anthony
Zilio.

Les présidents de bureau de vote ont raconté de nom-


breuses scènes de personnes se présentant au bureau de
vote sans savoir comment faire pour voter, parfois sans
même savoir qu’ils n’étaient pas inscrits sur les listes ou
annonçant directement le nom de la personne pour qui
ils souhaitaient voter...

Le vote communautaire n’est pas gratuit. Pour que les


habitants des cités se mobilisent autant, c’est qu’il y a
probablement eu des engagements, des promesses de la
part d’Anthony Zilio...

Sa victoire conduirait au retour du communautarisme


le plus sectaire et tout puissant, car si par malheur Zilio
était élu demain, comment pourrait-il faire preuve d’au-
torité face à ceux qui l’ont fait élire ? Ils sauront très bien

COVID-19 : UN DÉPISTAGE AURAIT ÉTÉ POSSIBLE DÈS LE 15 MARS !


Malgré les solutions proposées par les professionnels dit ce qui bloquait », explique Jean-Gérard Paumier, pré-
compétents, le gouvernement ne semble pas presser de sident du conseil départemental d’Indre-et-Loire. « On
généraliser la pratique des dépistages. me parle de blocages juridiques, qui seraient à l’étude…
Mais moi, sur le terrain, je dois gérer mon personnel
D’après un article du Point, on compte en France 75 la- d’Ehpad, qui vient travailler sans être testé, la peur au
boratoires d’analyses départementaux, avec un person- ventre, et qui menace de s’arrêter chaque jour ! »
nel qualifié et compétent, qui seraient prêt à pratiquer
un dépistage massif de la population. Les fournisseurs À l’heure actuelle, le CHU n’est en mesure de délivrer
ont eux aussi confirmé qu’ils étaient en mesure de ré- qu’une centaine de tests quotidiens… Insuffisant pour
pondre à la demande, les fabricants étant tous basés en tester l’ensemble du personnel hospitalier, celui des
France et disposant de la matière première, permettant Ehpad, de la gendarmerie, des pompiers, sans parler des
ainsi de fournir des kits à grande échelle. manutentionnaires, livreurs et caissières de supermar-
chés, qui redoutent chaque jour de contaminer quelqu’un
Ainsi, les laboratoires départementaux pourraient, sous – ou d’être contaminés. « Je n’ai pas l’impression qu’ils
un délai de 15 jours, réaliser entre 150.000 et 300.000 réalisent, au ministère, les conséquences concrètes de leur
tests PCR… par semaine ! La proposition a été adres- blocage. J’entends partout qu’une rupture de la chaîne lo-
sée par mail le 15 mars au directeur général de la santé gistique serait terrible pour le pays, mais on ne fait rien
Jérôme Salomon. Une proposition qui est restée pour pour l’empêcher. Et sur le front, la ligne de soldats se ré-
l’heure sans réponse. Le projet serait « à l’étude ». duit ! » ».

Qui bloque ? Chez les premiers concernés, le prétexte semble être le


même que pour la chloroquine « il faut étudier la propo-
Dans le département d’Indre-et-Loire, il semblerait que sition, il y a des normes à respecter ». Allons-nous avoir
ce soit l’ARS, l’agence régionale de santé, instance admi- assister au même retournement de chemise que pour la
nistrative qui dépend du ministère, et qui refuse pour proposition du Professeur Raoult ?
l’instant de passer à l’action avec la solution proposée,
d’après des motifs ambigues. « On ne nous a pas vraiment Déjà 3 semaines de perdues !

14
TRIBUNE LIBRE :

L’ABBÉ CONFINEMENT :
LE SILENCE COUPABLE
RAFFRAY DES ÉVÊQUES DE FRANCE
Depuis les lois sur le confinement, les les nécessités de son salut éternel, car « des Doms et de tout pouvoir » a été édic-
évêques français sont restés pour la plu- que sert à l’homme de gagner l’Univers tée pour demander miséricorde à Dieu
part bien silencieux : ils se sont pliés s’il vient à perdre son âme »… face à l’épidémie. Les réseaux sociaux,
aux injonctions gouvernementales sans en particulier, si décriés pour leur effet
broncher. Car il serait finalement moins Lorsque la vie est en jeu, on se doit de néfaste sur nos familles et nos socié-
dangereux d’aller au supermarché pour préparer son éternité tés, ont vu fleurir les retransmissions
y satisfaire les besoins de l’esprit de Il me semble qu’à une autre époque, de messes en direct (Mgr l’Archevêque
consommation, que d’entrer (prudem- peut-être pas si lointaine et, en tout de Paris lui-même diffuse des messes
ment, en gardant des distances de bon cas, beaucoup plus noble, les évêques « hors-les-murs », depuis que sa cathé-
sens) dans une église, pour satisfaire les seraient sortis de leurs cathédrales en drale, comme un signe avant-coureur, a
nécessités de l’Esprit-Saint. procession, portant eux-mêmes les re- fermé ses portes il y a un an), les temps
liques des saints protecteurs de leurs d’enseignements, de prières partagées et
Permettez-moi, comme théologien, diocèses, accompagnés des chapitres de likées... les catholiques prouvent ainsi
comme prêtre, et avec beaucoup de chanoines au grand complet, de foules qu’ils ne manquent pas de ressources, et
catholiques, de regretter une telle pu- d’enfants de chœur et de tous leurs pa- qu’ils savent réveiller la soif spirituelle
sillanimité, ou même une telle compro- roissiens réunis, en chantant des can- de leurs contemporains inquiets, per-
mission. Quand on pense que le brave tiques et des psaumes pénitentiels à dus, désemparés. Quand on croit en la
catholique qui n’aura pas pu assister à travers les villes, revêtus d’une chape vie éternelle, un tout petit virus, même
sa messe du dimanche ou même faire violette en signe de pénitence, pour de- le plus féroce, ne saurait faire perdre le
ses prières dans une église vide chope- mander à Dieu sa miséricorde et sa pro- sens des priorités !
ra le satané virus au supermarché, dans tection, pour implorer l’aide de la Vierge
la salle d’attente du médecin, ou même Marie et de tous les saints… Alors, les S’il nous manque toujours les démons-
par le hasard des courants d’air, on se foules se seraient jointes spontanément trations publiques, celles qui nous fe-
dit qu’il aurait peut-être mieux valu à ces procession, que l’on aurait fait du- raient renouer avec la société et l’esprit
qu’il puisse faire ses dévotions, deman- rer plusieurs jours, avec l’adoration du de nos pères, comme la confiance dans le
der pardon pour ses péchés, mettre un Saint-Sacrement dans les cathédrales, sang français qui se relève toujours, sou-
cierge à saint Roch, que sais-je, peut- portes grandes ouvertes, au son du glas haitons que ce repos et ce silence forcés
être même recevoir la sainte commu- et à grand renfort d’encens. Les jeunes ramènent chacun de nous à l’essentiel :
nion et confesser ses péchés ! Surtout si, eux-mêmes seraient entrés dans les ce en quoi nous croyons, ce pour quoi
par malheur, le virus devait l’emmener églises, incrédules, en ricanant peut- nous vivons, ce que nous avons reçu et
directement devant son Juge, aux portes être, et ils en seraient ressortis boulever- ce que nous voulons transmettre. En un
de l’éternité… sés, comprenant que lorsque c’est la vie mot, ce que nous voulons léguer à l’éter-
qui est en jeu, alors on se doit de pré- nité ! Il est temps, en effet, – et le temps
« Dieu est pour le chrétien une parer son éternité, et qu’en ce domaine, ne manque pas dans le confinement – de
denrée de première nécessité » les prêtres dont on se moque si souvent penser à nos fins dernières, à la nécessi-
peuvent bien être, pour une fois, utiles à té de demander pardon et de se conver-
On dira que je manque de prudence, quelque chose… tir, comme nous y invite le temps de la
de précaution, de sagesse épiscopale… Passion et la Semaine Sainte qui com-
Qu’on me comprenne bien : je ne pré- Comme souvent dans les temps les plus mence dans quelques jours. Alors, en la
tends pas qu’il ne faille pas être prudent, sombres, toutefois, des lueurs d’espoir fête de Pâques, peut-être pourrons-nous
et même rester chez soi. Mais j’affirme ont paru à certains endroits, de la Bre- sortir de nos confinements, comme Jé-
que Dieu est pour le chrétien une den- tagne à la Provence, de l’Alsace aux Py- sus-Christ sort du tombeau, renouvelés
rée de première nécessité. Que si l’on de- rénées. Ainsi par exemple, par décret et revivifiés, vivants d’une vie nouvelle,
vait rester claquemuré chez soi, le seul spécial de Monseigneur l’Archevêque plus heureuse et plus belle, plus noble et
motif toujours valable pour sortir serait d’Avignon, une prière « à Notre-Dame plus sainte !

RETROUVEZ NOS ACTUALITÉS OU CONTACTEZ-NOUS SUR :


JACQUESBOMPARD.FR MPN bompardjacques@gmail.com
MARIEFRANCELORHO.FR MNV marie-france.lorho@assemblee-nationale.fr
LIGUEDUSUD.FR MP contact@liguedusud.fr