Vous êtes sur la page 1sur 2

III) Le financement des immobilisations

A) L’achat
Selon l’état de sa trésorerie et le montant de l’investissement, l’entreprise peut acquérir des
immobilisations :
• Au comptant
• A crédit (dette limitée à quelques mois)
• En contractant un emprunt
B) Le crédit bail
Le crédit bail est une opération de location de bien qui donne la faculté au locataire de l’acquérir en fin de
contrat moyennant une prime convenue à l’avance, compte tenu, des versements effectués à titre de loyer.
L’achat en fin de période n’est pas une obligation, on peut ne pas racheter le bien, ou bien prolonger la
location.
Pendant toute la durée de la location, l’immobilisation n’appartient pas à l’entreprise, elle ne figure donc
pas dans un compte d’immobilisation de l’actif du bilan.
Exemple :
Une entreprise acquiert un véhicule utilitaire en crédit bail. Le montant des mensualités est de 600 € HT.
Au bout de 3 ans, elle le rachète pour une valeur de 1500 € HT.
A chaque mensualité
Compte Intitulé Débit Crédit
612200 Crédit bail mobilier 600.00
445660 TVA déductible sur ABS 117.60
512000 Banques 717.60
A la fin du contrat
Compte Intitulé Débit Crédit
218200 Matériels de transport 1500.00
445620 TVA déductible sur immobilisations 294.00
404000 Fournisseurs d’immobilisation 1794.00

IV) Le choix du financement


A) Les modes de financement

Plusieurs possibilités s’offrent à notre entreprise pour financer l’investissement :

• L’autofinancement : prélèvement sur les fonds propres


• L’emprunt bancaire : remboursable par amortissements constants ou annuités constantes,
l’entreprise devient propriétaire et pratique l’amortissement pour dépréciation
• Le crédit bail : location d’un bien avec possibilité d’achat en fin de période, l’entreprise évite
un décaissement initial mais n’est pas propriétaire du bien

B) Le choix du financement (VAN = valeur actuelle nette)


L’entreprise doit comparer le coût total pour chaque type de financement, mais un euro d’aujourd’hui
n’a pas la même valeur qu’un euro deux ans plus tard.
L’entreprise doit actualiser les flux nets de trésorerie.

-1-
VAN = (Versement N) / (1 + t)n
On divise (n) fois par (1 +t)

On peut utiliser une table financière (table 2)

-2-