Vous êtes sur la page 1sur 5

Rapport de travaux pratiques

Refroidissement d’un processeur

I. Introduction
Dans ce TP on va utiliser, profondément, le logiciel COMSOL qui va nous aider àétudier notre
système de refroidissement proposé.

On se propose de concevoir un radiateur de refroidissement de processeur. Un processeur


d'ordinateur peut être représentépar une source de chaleur plane de 30mm x 30mm. Il est le
siège d'un dégagement de chaleur de 50W uniformément dégagé dans la surface plane.

On colle ce processeur sur la face inférieure au centre d'un radiateuren Aluminium.sachant qu'il
doit être contenu dans un cube de 100mmx100mmx100mm.

L'objectif est d'obtenir la température maximum dans le processeur la plus basse possible (c'est
à dire dans la surface où se dégage le flux tout en réduisant la quantité de matière constituant
le radiateur au minimum.

On supposera, de façon très approchée, que la condition aux limites qui s'applique sur toutes
les faces du radiateur est avec un coefficient d'échange de 5W/m2.K, l'air étant supposéà 30°C.
Seule la face située sous le processeur plan est supposée parfaitement isolée, de telle façon
que l'intégralité du flux dégagé soit évacué par le radiateur. On ne prendra pas en compte les
échanges radiatifs, dans un premier temps.

II. Etude analytique

1- Au premier temps , on a crée une forme cubique simple du radiateur de cote a=60 mm et on l’a
inséré dans un autre cube de 100 mm de cote pour qu’on puisse la variation de température
dans le cube et étudier si le radiateur donne un effort important de conception.
Voila une figure qui nous présente ce phénomène.
On observeque la température s’élève dans le radiateur, elle atteint une valeur de 862K au
niveau de sa base où se situe le processeur, et 858K dans la partie supérieure du radiateur et
ses frontières. Du coup on peut constater que cette forme ne donne pas des resultats
performants, le radiateur ne refroidit pas le processeur.

2- Puisqu’on a remarqué que cette forme n’est pas performante, on a changé la géometrie du
radiateur en créant des ailettes pour voir l’influence de la géométrie sur sa performance, et
comme le montre notre étude sur COMSOL (la figure ci-dessous), il y’a une diminution de
température au niveau du processeur , elle est passée de 862K à 374k , et au niveau des
frontières de 858k à 362k.
Donc on peut déduire que la géométrie a une grande influence sur la performance du
radiateur.
En ce qui concerne les principes de refroidissement qu’on doit suivre, on doit minimiser la
surface d’échange et rendre les ailettes plus fines et plus minces.
3- Pour bien voir l’influence de la géométrie sur la performance, j’ai réalisé 2 modèles avec des
formes des ailettes différentes ( les figures ci-dessous).
Comme on peut remarquer , dans le deuxième modèle, au niveau du processeur on a la méme
température par contre au niveau des frontières on remarque que pour le deuxième modèle,
on a une température plus basse que celle du premier avec une différence de 8k.
Donc la forme des ailettes a aussi une influence sur la performance du radiateur, et d’aprés les
simulations que jai fait sur le logiciel j’ai conclu que plus la taille est mince , la performance est
meilleure.

4- Les figures ci dessous représentent notre modèle maillé avec un maillage plus grossier
5- On a utilisé COMSOL pour prendre en compte les échanges radiatifs entre les surfaces du
radiateur et un environnement supposé comme un corps noir donc avec un facteur d’émission
qui est égal à 1 et et une température qui est égale a 303k , en faisant l’étude, on a remarqué
que les températures ont baissé et puisqu’on a considéré l’air comme corps noir, donc il a
absorbé la chaleur dégagée par le processeur.