Vous êtes sur la page 1sur 2

Annales : Réfraction

Exercice n°1

On considérera l’atmosphère comme un empilement de couches minces planes homogènes dont


l’indice n(z) est une fonction décroissante de l’altitude z. Une étoile perçue par un observateur
terrestre dans une direction faisant un angle α avec la verticale est en réalité dans une direction
faisant un angle α + β avec la verticale où β est une très faible correction due à la réfraction dans les
couches atmosphériques. On constate que β est positif et proportionnel à tan(α).
a) Justifier que β > 0.
b) Justifier que si α = 0 alors β = 0.
c) Justifier qualitativement pourquoi β dépend de la température.
d) Soit n0 l’indice au sol. Etablir la relation β=(n 0 −1) tan ( α )
e) Retrouver l’équation différentielle vérifiée par la trajectoire z(x) du rayon lumineux.
f) En déduire le sens de la concavité du rayon lumineux en fonction du gradient d’indice.

Exercice n°2
On considère une atmosphère dont l’indice de réfraction n varie avec l’altitude z suivant la loi
z = an 2 + b où a et b sont des constantes non nulles.
1°) Déterminer l’équation z(x) de la trajectoire suivie par un rayon lumineux. On suppose que le
rayon passe par le point M0(0, z0), où l’indice est n0, en faisant un angle α0 avec l’horizontale.
2°) Expliquer le phénomène observé et commenter le modèle d’atmosphère choisi.

Exercice n°3
1°) Expliquer comment la mesure de distance zénithale est affectée par la réfraction atmosphérique.
2°) Des étudiants souhaitent déterminer la valeur du module de réfraction atmosphérique par la
méthode des visées réciproques et simultanées. Ils ont mesuré deux distances zénithales
A = 102,9164 gon, B = 97,0851 gon et une distance suivant la pente D = 231,8612 m.
g) Expliquer le principe de cette méthode ;
h) De quelle erreur doit-on tenir compte pour corriger chaque distance zénithale ?
i) Déterminer la valeur du module de réfraction atmosphérique ;
On donne le rayon terrestre moyen : R = 6350 km.

Exercice n°4
A) Au point O de la surface de la Terre l’indice de l’air est n 0 = 1,0003. Du fait de la variation de
l’indice de l’air avec l’altitude, il y a une petite différence entre la distance zénithale exacte α et la
distance zénithale apparente α0 = 30°.

1°) Expliquer le lien entre la différence observée et la variation d’indice.

2°) Quelle est la valeur exprimée en minute d’arc de la distance zénithale exacte.

B) Dans les pays fortement ensoleillés, il arrive que la température de l’air soit plus élevée au
voisinage du sol, provoquant ainsi une diminution de la densité vers le sol se traduisant par une
diminution de l’indice de l’air vers le sol. On admet pour simplifier les calculs que l’indice n est
relié à l’altitude z par la relation :
Annales : Réfraction

n( z ) = az + b où a et b sont des constantes.

1°) En appliquant les lois de Descartes, déterminer la trajectoire d’un rayon lumineux z ( x ) se
propageant dans l’aire optiquement non homogène.

2°) En déduire une explication du phénomène de mirage observé.