Vous êtes sur la page 1sur 112

Zéro Mental

méditation “mental off”, centrage, présence


EAN : 978-2-7033-1026-3

Édition originale © Frédéric Vincent


© Éditions Indigo-Montangero, 2012

© Éditions Dangles, 2014


Une marque du groupe éditorial Piktos,
Z.I. de Bogues – rue Gutenberg – 31750 Escalquens
www.piktos.fr
Tous droits de traduction, de reproduction et
d’adaptation réservés pour tous pays.
Frédéric Vincent

Zéro Mental
méditation “mental off”, centrage, présence
Préface

Lors de ma première rencontre avec Frédéric


Vincent, j’ai été marqué par la puissance de
sa recherche, la persévérance avec laquelle
il testait chaque théorie, chaque pratique,
pour en tirer l’essence, pour aller toujours
plus loin.
Il est l’un des rares à ma connaissance à
avoir fait ce travail de façon aussi pragma-
tique et avec un esprit totalement ouvert :
aucun préjugé, juste un désir dominant,
celui d’aller vers la Présence. Celui aussi
de partager le fruit de ses recherches, de
permettre à tout le monde d’utiliser ses
découvertes.
Dans le domaine de l’accompagnement
ou de la thérapie, il est fréquent de rencon-
trer des personnes qui recherchent plus
8 Zéro Mental

de liberté. La plupart du temps, elles sont


prises dans les événements de leur vie, dans
les problématiques du quotidien et de leur
passé. Malheureusement, leur tendance
est de consacrer plus d’énergie à tenter de
comprendre pourquoi elles en sont arrivées
là, qu’à aller vers le changement, vers une
libération.
Il y a un présupposé derrière cette idée :
celui que les choses changent quand elles
sont comprises… Mais nous savons que
ce présupposé est faux, qu’il est même
contre-productif puisqu’il renforce le mental
au lieu de l’alléger. C’est un cercle vicieux
qui rend prisonnier celui qui s’y perd.
Dans le domaine de l’hypnose, il est
possible de sortir de la seule compréhen-
sion pour accéder à un état où le mental est
déjà relégué au second plan. À l’Académie
d’hypnose, où Frédéric Vincent enseigne
depuis quelques années, je l’ai souvent vu
aborder, entre autres, le « mental off » et
aider ses stagiaires à en comprendre l’im-
portance pour surtout mettre la théorie en
pratique. Je l’ai vu affiner ses outils et aller
puiser dans de nombreuses traditions pour
Préface 9

assembler des éléments épars, et créer au


final quelque chose qui puisse être adapté
à notre monde moderne et donc facilement
entendu et appliqué. C’est en partie ce travail
qui a permis la naissance du Zéro Mental.
Pourtant, même lorsque la recherche affi-
chée est celle de la libération, de nombreuses
méthodes ne font que satisfaire l’intel-
lect avec des théories séduisantes, et font
retomber le chercheur dans le même piège :
celui de l’illusion du mental, ou pire encore,
dans le dogme.
À mon sens, le Zéro Mental évite ce piège.
Ce n’est pas la seule méthode à le faire, bien
entendu, mais elle est sans doute l’une des
plus adaptées à la mentalité occidentale.
Ici, tout est dirigé dans un seul et même
but : deshypnotiser. Ici, les théories sont
réduites au strict minimum : pas de débat,
pas de perte de temps, pas de flatterie pour
l’ego, pas de nourriture pour notre mental !
Au contraire, tout est tourné vers l’idée
de lui faire perdre sa consistance, d’aider
le lecteur, le chercheur à se tourner vers
l’essentiel.
10 Zéro Mental

Pragmatique et efficace, la méthode est à


l’image de son auteur.
Kevin Finel
Président de l’ARCHE, Académie de recherche et
de connaissance en hypnose éricksonienne
Avant-Propos

Le livre Zéro Mental n’est pas un livre


qui se lit mais un livre qui se vit. Il
ne nourrit ni l’intellect ni le lecteur
passif, mais uniquement le chercheur
sincère désireux d’obtenir des résultats
concrets en fonction de ses propres
besoins et de ses aspirations.

Le livre est à la fois mince et dense pour


aller droit au but. Il comporte entre autres
une synthèse, un condensé d’enseigne-
ments ancestraux en matière de méditation
profonde et d’éveil à Soi. Lisez-le donc à la
virgule près, puisque chaque suggestion y
est importante pour mieux expérimenter les
nombreuses méthodes et réaliser tous les
bénéfices en vous.
12 Zéro Mental

À chaque relecture, vous intégrerez davan-


tage tous ces paramètres, jusqu’à ce qu’ils
soient réalisés en vous.
Le Zéro Mental est avant tout une péda-
gogie. Elle rassemble notamment une
synthèse de techniques et de connaissances
que l’auteur a pu étudier, expérimenter et
ajuster depuis une vingtaine d’années à
travers les approches les plus poussées des
processus de méditation et d’autohypnose.
Elles visent toutes à vous libérer du champ
limité du mental pour vous offrir des résul-
tats à différents niveaux, selon vos besoins.
Vous rappeler aussi à un plan supérieur de
perception et de réaction. Au-delà du mental,
en plein contact avec ce « guide intérieur »
qui n’est autre que vous-même à un niveau
plus profond : la Présence silencieuse, l’Être,
le Moi profond, l’état méditatif ou encore, le
Soi véritable.
Au-delà d’une recherche profonde, ces
mêmes techniques peuvent aussi permettre
de répondre à de nombreuses nécessités
du quotidien : gestion du dialogue intérieur,
vide mental, centrage rapide, reconnexion
à soi, accès aux ressources inconscientes,
Avant-Propos 13

prise de recul, alignement, connaissance de


soi, récupération d’énergie, break mental,
gestion des émotions, états d’être, lâcher
prise, concentration, mieux profiter de l’ins-
tant présent, maîtrise de soi et bien d’autres
encore.
Le paradoxe de cette approche est que
toute méditation n’est en réalité qu’une
tentative de méditation. En effet, le médi-
tant (le chercheur) doit en réalité dispa-
raître pour laisser place à « l’état méditatif»,
état de présence « racine » au-delà du
mental (défini un peu plus loin). Cet état
peut être considéré comme l’état source de
la conscience, et qui demeure au cœur et
au-delà des états modifiés de conscience
habituels (veille, rêve, sommeil) que nous
traversons chaque jour. Il semblerait que
certains êtres aient complètement réalisé
cet état de façon permanente en y étant plei-
nement identifiés. Ils sont souvent définis
comme « sages » ou « éveillés ». Ils sont
très peu nombreux.
95 % des techniques de ce livre peuvent
d’ailleurs à elles seules être suffisantes
pour vous aider, au minimum, à retrouver
14 Zéro Mental

et sentir davantage le parfum de ce moi


profond (présence), vous centrer sur le
moment présent, vous aligner et libérer
véritablement vos ressources sur l’instant
dans un profond silence mental ainsi qu’un
lâcher prise total.
Il n’y a cependant rien à créer de parti-
culier, cette présence est déjà là, au-delà
des illusions habituelles du mental (définies
aussi plus loin). Le jeu de l’illusion est néan-
moins très subtil. Le mental est un hypno-
tique très puissant (tant que vous n’en
serez pas réveillé) et fait naviguer l’homme
entre désirs, peurs, croyances et ignorance.
Le but ici est donc de vous « deshypno-
tiser ». D’abord pour en tirer des avantages
évidents, puis, si cela a un sens pour vous,
pour reconnecter pleinement à la présence
qui demeure intacte, au-delà de toute
hypnose. Votre Moi profond.
Rappelons-le, il y a pour chacun diffé-
rentes possibilités et bénéfices intermé-
diaires qui seront évoqués eux aussi, d’ici
quelques pages, dans Les Trois Phases du
Zéro Mental.
Avant-Propos 15

Une fois « deshypnotisé », le mental


deviendra davantage un serviteur à défaut
d’une prison hypnotique (même si parfois
elle peut être agréable). Le matériau mental
peut aussi être un outil extrêmement puis-
sant de création constructive dans certains
cas. C’est aussi pourquoi les techniques
d’autohypnose traditionnelle et de program-
mation neuro-linguistique (PNL) sont très
importantes en plus d’être performantes.
Nous n’irons pourtant pas sur le plan mental
dans ce livre, mais sur un plan plus subtil,
au-delà, à la source (pour plus d’informa-
tions sur les programmes spécialisés alliant
puissance de la pensée et de la non-pensée,
rendez-vous sur www.zeromental.net).
Attention : Le Zéro Mental ne propose
pas de tuer à tout prix le mental, mais
plutôt de découvrir ce qui sous-tend
et prédomine le mental. Explorer cette
zone de la non-pensée, la racine « JE »,
au-delà de tout concept et de toute
croyance. Bien entendu, un profond
silence intérieur en découlera aussi
la plupart du temps. Les techniques
de « mental off » sont des véhicules
16 Zéro Mental

pratiques pour cela, en plus d’être effi-


caces rapidement pour des besoins plus
basiques.
Certaines méthodes du livre peuvent litté-
ralement « dissoudre instantanément tous
les murs virtuels de l’hypnose mentale » et
vous amener à un niveau de perception plus
subtile, libératrice et profonde, au moins
l’espace d’un moment.
Elles peuvent être réalisées par n’importe
quel débutant dès lors qu’il est en capacité
et dans l’intention de comprendre ce qu’il lit.
Elles ont aussi été testées par de nombreux
«chercheurs d’absolu», des spécialistes de
la méditation qui pratiquent parfois même
jusqu’à 11 heures de méditation par jour
(Vipassana). Les résultats sont unanimes :
gain de temps et de simplicité pour un
résultat au minimum aussi efficace. Certains
même, sont allés « plus loin en eux » et
considèrent qu’ils y ont trouvé des éléments
de plus qui peuvent, en ce qui les concerne,
faire la différence.
Cela est aussi confirmé par de nombreux
lecteurs du livre (c’est la troisième édition).
Avant-Propos 17

Ce qui n’empêche pas certains « zéro-men-


talistes » de prolonger et d’approfondir l’ex-
périence Zéro Mental lors de conférences,
de tutoriels, de vidéos, de stages spécialisés
pour profiter d’une véritable interaction ainsi
que d’un partage d’expériences permet-
tant une intégration ainsi qu’une meilleure
autonomie.
Au-delà de la technique pure, le Zéro
Mental est avant tout une pédagogie
pratique permettant de transmettre
du mieux possible les principes et les
clés de méditation « mental off », de
centrage, de présence, dans le but de
les réaliser pleinement en vous.
Le grand nombre de techniques est impor-
tant, justement dans le but de trouver une
flexibilité ainsi qu’une véritable affinité avec
quelques approches en particulier. L’autre
avantage étant qu’une technique peut nous
correspondre un jour alors qu’une autre
peut être plus appropriée un autre jour. La
mise à jour de la connaissance, elle, s’ajuste
et se cumule au fil du temps quelle que soit
la méthode, allant même parfois jusqu’à
révéler pleinement cet « état présence silen-
18 Zéro Mental

cieux », qui représente le Graal pour beau-


coup d’experts en méditation.
Il n’y a par ailleurs ni départ, ni arrivée
du point de vue de cette présence. Elle est
toujours ici et maintenant et ne va « nulle
part » alors que le mental, lui, part souvent
ici et là, va et vient sans cesse.
Une lumière au loin peut nous guider
dans l’obscurité. Si on la suit, elle nous
amène naturellement jusqu’à sa source.
C’est pourquoi ce livre devrait être dans les
mains de tous ceux qui souhaitent mieux se
maîtriser, se recentrer, bénéficier des diffé-
rents bienfaits du Zéro Mental, et même
retrouver avec simplicité et pragmatisme
« l’état présence ». Utilisez ce guide pour en
savourer les états d’Être profonds que nous
recherchons habituellement à travers des
choses « extérieures à nous et à nos objec-
tifs ». La paix, la joie, la confiance, la stabi-
lité, l’amour, l’apaisement, la tranquillité...
I. Mode d’emploi

Ce livre comporte de nombreuses méthodes


simples, rapides et efficaces. Vous n’avez
rien besoin d’intellectualiser, ni de croire
en particulier. Juste des principes (connais-
sances) simples, logiques et vérifiables dans
l’instant.
Vous les trouverez notamment au chapitre,
Les Équations du Zéro Mental.
C’est aussi pour cette raison que le
Zéro Mental est accessible à tous, même
aux personnes les plus cartésiennes de la
planète. À condition toutefois de ne pas juste
« essayer » mais de « faire » vraiment avec
une véritable intention. Il n’y a aucune tech-
nique de ce livre qui ne « fonctionne pas ».
C’est vous qui êtes responsable d’y entrer
ou non pour la faire fonctionner. On ne peut
20 Zéro Mental

pas « essayer » de boire un verre d’eau. On


le boit ou on ne le boit pas.
Vous constaterez aussi que les
techniques sont très synthétisées :
elles sont évidemment assez déve-
loppées pour que vous puissiez bien
comprendre le principe (structure) afin
de pratiquer correctement, et assez peu
pour que votre mental ou votre intel-
lect ne puisse s’en mêler. Pour faire du
« mental off » mieux vaut avoir très
peu ou plutôt aucune chose à penser.
C’est bien souvent davantage une ques-
tion de regard, de discernement. L’œil
ne pense pas.
Demandez-vous d’ailleurs comment vous
aborderiez ces techniques si vous aviez
seulement dix ans. Un enfant ne se pose
généralement pas de questions. Il s’amuse,
joue, fait naturellement les choses et vous
n’avez pas besoin ici de plus de capacité
que lui. Placez-vous dans cet état d’esprit.
Beaucoup d’enfants utilisent spontanément
et facilement ces techniques dans le cadre
de consultations individuelles (thérapie,
pédagogie) et même guidés par leurs
I. Mode d’emploi 21

parents formés au Zéro Mental, pratiquant


régulièrement. L’autre bonne nouvelle, est
que c’est tellement simple que vous n’aurez
même pas besoin de vous le rappeler.
Un autre bénéfice de la pédagogie Zéro
Mental est que le mental lui-même comprend
l’intérêt pour lui de laisser apparaître un plan
supérieur (plus subtil) de perception. Une
approche supra-logique pour aller au-delà
de la logique. Un jeu d’enfants pour adultes.
En premier lieu vous trouverez quelques
précisions pour poser le cadre et quelques
« évidences » (Les Équations du Zéro
Mental) vérifiables facilement et instantané-
ment. Ensuite… les techniques (expériences
pratiques) !
Comprendre ces « évidences » est tout
aussi important que de réaliser les « expé-
riences ». Un peu comme la lumière permet
de bien voir le chemin où l’on se trouve,
savoir où l’on met les pieds et dans quelle
direction aller. La connaissance amène à l’ex-
périence tout comme l’expérience amène à
la connaissance. Vous pourrez passer de l’un
à l’autre dans l’ordre que vous préférerez.
22 Zéro Mental

La connaissance ajuste le regard que


l’on porte sur quelque chose. Le regard
fait à lui seul toute la différence. L’œil
ne pense pas.
Ce livre est un mode d’emploi pratique.
Un compagnon que vous pouvez garder
avec vous, utiliser à tout moment,
prêter, conseiller ou même offrir à ceux
qui ont cette même recherche.
II. La théorie
(connaissance)

A. Définitions

Un mot n’est qu’un concept et ne fait que dési-


gner quelque chose (c’est une étiquette).
Il est donc important de définir ce que
l’on désigne derrière chaque mot ici. Si
vous préférez remplacer certains mots par
d’autres mots, c’est tout à fait possible, ça
fonctionnera aussi vite et bien.
Nous préciserons ici les deux définitions
les plus importantes, car toute la démarche
est liée à ces deux aspects. Le mental et la
présence.
24 Zéro Mental

Oui ! Il faut bien « un JE » pour « perce-


voir » les concepts mentaux et s’en libérer.
Et une fois que le mental est transcendé,
que se passe-t-il ? C’est ce que nous allons
découvrir.
De temps en temps, pensez à relire ce
livre pour vérifier que tout est définitivement
intégré. Chaque expérience aiguisera votre
regard et vous permettra de saisir les subti-
lités qui auraient pu vous échapper dans un
premier temps.
Définition du Mental (ou pensée)  :
ensemble des pensées et des images
mentales liées au souvenir passé, à l’an-
ticipation du futur ou à l’interprétation
du présent. L’activité mentale est à la fois
consciente et inconsciente. Le mental condi-
tionne la plupart1 des états de conscience
(états modifiés de conscience) que nous
traversons chaque jour. Il est en perpétuel
mouvement. Il filtre aussi notre perception
subjective de la réalité (distorsions). C’est
aussi un ensemble de concepts (idées)

1. Les autres « états modifiés de conscience » sont


liés aux rythmes du corps (sommeil, énergie, fatigue,
digestion, défenses immunitaires, etc.)
II. La théorie 25

que l’on entretient sur soi et le monde.


L’identification aux mondes et aux projec-
tions imaginaires du mental crée et densifie
« l’ego » ou « petit je ».
Définition de la Présence  : état d’Être
toujours présent, au cœur et au-delà des
états modifiés de conscience et des distor-
sions habituelles du mental. Le « Grand JE »
ou « JE racine » est antérieur à tout concept
ou toute croyance. Source et cause de toutes
les perceptions.
Le JE est le même pour tous, même si
les « personnalités, les corps, les pensées,
les réactions, les particularités » sont bien
entendu différentes pour chaque individu.
Chaque goutte d’eau peut avoir sa propre
forme, sa propre couleur, son propre goût.
Néanmoins, c’est avant tout de l’eau. Entre
chaque molécule d’eau, chaque atome, du
vide (point zéro). La présence est aussi
appelée « État-témoin », « 4e  État » (qui
demeure au-delà des états de veille, rêve
et de sommeil), État non-duel, Unité,
Conscience intérieure, Absolu, Soi, État
d’éveil, État méditatif, Indivisible, Non-né,
Éternel et bien d’autres qualificatifs que
26 Zéro Mental

vous trouverez dans différents courants de


pensée.
La présence peut exister sans le
mental mais le mental ne peut exister
sans la présence. L’oubli de la présence
crée l’identification au mental et nous
aspire dans sa roue. Le rappel de la
présence, libère du mental et l’apaise,
jusqu’à s’en affranchir complètement
et l’utiliser, au besoin.

B. Les Trois Phases du


Zéro Mental

Puisque chaque individu chemine sur sa


propre route et aspire à développer certains
aspects de lui-même, en fonction de son
évolution, de ses souhaits et de ses besoins,
il est possible d’explorer différentes facettes
de soi à travers les trois phases du Zéro
Mental.
Les trois phases sont des indicateurs du
possible.
II. La théorie 27

La 1ère phase – Dissociation


Se dissocier du mental.
La 2e phase – Dissolution
Dissoudre le mental, mental off, centrage.
La 3e phase – Présence
Reprendre conscience de cet état témoin,
état méditatif naturel, présence, le JE racine.

Première phase du Zéro Mental


Se dissocier du mental sur commande
(dialogue intérieur inclus) permet de prendre
du recul par rapport à lui, lui donner moins
d’importance, le relativiser, et prendre
conscience que vous n’êtes pas le mental,
qu’il s’auto-active seul… même si vous
pouvez l’utiliser volontairement.
D’habitude, est-ce vous qui pensez ou bien
est-ce la pensée qui pense même si vous ne
le voulez pas ? Pour en être certain, décidez
de ne plus penser pendant 20 minutes, cela
aura fini de vous convaincre.
En effet, le mental nous amène une
succession d’histoires auxquelles nous nous
28 Zéro Mental

identifions souvent. Un peu comme une


rêverie dans laquelle nous sommes complè-
tement absorbés et souvent acteurs. Une
sorte de film qui se projette dans notre tête.
Le résultat de cette identification crée en
nous les émotions qui vont avec ces mêmes
histoires et nous emportent avec elles à
travers la mémoire du passé, l’anticipation
du futur ou l’interprétation du présent.
Concernant cette première phase, voici
cinq avantages (parmi d’autres) qui ont été
nettement constatés lors d’interactions avec
les personnes qui participent aux stages
Zéro Mental.
- Sensation d’apaisement et de calme ;
- Impression de récupérer son espace interne ;
- Désactivation des émotions envahissantes ;
- Sensation de liberté ;
- Transformation de la perception de l’instant.

Deuxième phase du Zéro Mental


C’est souvent pour cette deuxième phase
que la plupart des personnes se dirigent au
départ vers le Zéro Mental.
II. La théorie 29

Lorsque vous avez coupé l’imaginaire et


tout mouvement de la pensée, vous accédez
au vide mental, au silence intérieur. Le
fameux « mental Off ». La dissolution du
mental, le vide mental, l’accès au silence
intérieur, aux états d’être profonds et aux
bénéfices qui en découlent :
Voici cinq avantages parmi d’autres
(toujours provenant des utilisateurs du Zéro
Mental) :
- États d’être intenses (calme, sérénité,
confiance, paix, amour, etc.) ;
- Lâcher prise ;
- Être plus proche de ses ressources inconscientes ;
- Recentrage sur l’instant présent ;
- États extatiques.

Troisième phase du Zéro Mental


Pleine présence, pleine conscience, état
méditatif naturel, état témoin, nature
profonde, essence de soi, source, point zéro
de perception…
30 Zéro Mental

Voilà des notions au premier abord très


abstraites et pourtant si concrètes lorsque
la Présence, même en partie, est véritable-
ment expérimentée.
Nous pourrions penser que cette troi-
sième phase n’intéresse ou n’est accessible
qu’aux experts et aux pratiquants assidus.
Or, certains débutants prennent parfois
conscience de cette dimension d’eux-mêmes
de façon fulgurante alors que des pratiquants
de longue date peuvent l’ignorer totalement
ou ne la connaître qu’intellectuellement. Il
n’y a aucune règle en la matière et une demi-
seconde suffit pour une prise de conscience.
Voici cinq bénéfices qui s’ajoutent aux
avantages déjà cités lors des deux premières
phases :
- Dissolution progressive de l’hypnose mentale ;
- Hypercentrage ;
- Lâcher prise de l’action ;
- Réalisation de soi, méditation naturelle ;
- Maîtrise de soi.
II. La théorie 31

La quasi-totalité des techniques évoquées


dans le livre Zéro Mental permettent d’aller
au cœur de ces trois phases. Tout dépend
de comment vous les utilisez et avec quelle
intention.
Bien entendu, tous les bénéfices qui
en découlent sont présents dès lors que
ces perceptions sont vécues sur l’ins-
tant. Elles peuvent être utiles de façon
temporaire ou être recherchées de
façon plus étendue grâce à un travail
régulier et profond.

C. Les équations du Zéro


Mental

Il y a le plan mental et il y a le plan plus subtil


de la présence. Même lorsque le mental
s’auto-active, la présence est toujours là et
demeure quelles que soient les distorsions
habituelles du mental.
Il existe une action qui ne découle pas
de la pensée. Ne vous est-il pas déjà arrivé
32 Zéro Mental

de pratiquer une activité efficacement sans


avoir été, à ce moment-là, dans votre intel-
lect ? En ayant juste observé cela ? L’action
qui ne découle pas de la pensée est une
action spontanée, fruit d’une intelligence
« inconsciente » plus profonde. Un fonction-
nement différent. La fleur n’a pas besoin
de « penser » pour pousser. La vie n’a pas
besoin de penser pour être et se mouvoir.
Votre organisme corps-mental réagit de
façon autonome au diapason de votre façon
de penser ou de non-penser.
Présence = Au-delà du mental
Présence = Intelligence de la non-pensée
Présence = Action et réaction au-delà
du filtre mental

Depuis que nous sommes tout petits,


la présence (le JE, la conscience-témoin)
de toutes les expériences que nous avons
vécues jusqu’à aujourd’hui, est toujours
identique. Toujours là, intacte et absolument
inchangée.
II. La théorie 33

Pourtant, entre-temps, notre corps a


changé, nos sentiments ont changé, nos
émotions ont changé, notre environnement
a changé, nos idées sur « nous-mêmes » et
« le monde » ont changé.
Tout ce que nous avons pu percevoir a
changé. Tout, hormis cette pure présence
qui observe et expérimente tout cela. C’est
ce « Je profond  » (présence) qu’il suffit de
retrouver pour être libre du reste et de ce
que nous ne sommes pas.
Présence = Soi véritable = Au-delà du
mental
Présence = Être omniprésent au-delà
de l’identité illusoire
Présence = Intacte, inchangée
Présence = Déjà libre

Pour enrichir la définition du mental


présentée en première partie de ce livre,
nous pouvons ajouter que chaque état
« mental » constitue un état de conscience
en particulier. Au cours d’une même journée,
34 Zéro Mental

ces états changent. Nous pouvons appeler


cela, « états modifiés de conscience ».
Mental = États modifiés de conscience

Pour faire le lien avec les états modifiés


de conscience (EMC) et avec l’état « médi-
tatif » qui demeure au-delà (présence),
nous pouvons appeler cet état témoin « état
source de la conscience ».
Présence = État au-delà et au cœur des
EMC
Présence = État source de la conscience

Notre façon de voir et de décoder le monde


est totalement subjective. Nos voisins, nos
proches ne vivent pas le monde comme
nous. Par exemple, deux enfants sont au
bord de l’eau, ils se prennent une vague sur
la tête, le premier pleure et va voir sa mère
en courant, l’autre rigole et va à la rencontre
de la vague suivante. Notre mental agit
comme un filtre hypnotique qui conditionne
à l’arrivée nos perceptions et nos réactions
enregistrées.
Mental = Filtre hypnotique
II. La théorie 35

Mental = Monde subjectif

Le mental est fait d’imaginaire, de rêverie,


d’interprétation du présent (concepts,
croyances, déductions, analyses, besoin
de poser une étiquette), et de la mémoire
« interprétée ». La rêverie et l’interpréta-
tion ne sont pas LE réel, même si cela est
souvent pris pour réalité. Le mental est la
seule illusion qui nous sépare véritablement
du réel. Je suis dans le désert et je crois voir
une oasis… Est-ce pour autant une oasis ?
Une illusion n’existe que lorsque l’on y croit.
La pensée superpose la réalité tel un nuage
qui transforme la perception du ciel.
Notre mental imagine même parfois, un
petit « nous-mêmes » qui va aussi dans un
« futur ». Il l’imagine tellement bien, que
l’on arrive même parfois à ressentir de l’an-
goisse à travers ce « nous-mêmes » futur. Ne
confondez pas votre soi et ce soi imaginaire.
Mental = Illusion = Imaginaire = Monde
virtuel = Rêverie
Présence = Se réveiller de cette rêverie
36 Zéro Mental

La moindre de nos pensées est la projec-


tion d’un monde (d’un univers entier) dans
notre tête. Une seule pensée ou image
sous-entend plein de présupposés. Un
monde virtuel, subjectif et imaginaire. Si, la
pensée cesse, ce monde imaginaire et ses
limites cessent aussi. Laissant place à ce qui
est véritablement sur l’instant.
Sans la présence, aucun « monde » ne
pourrait être perçu. Toutefois, la présence
peut continuer d’être, même si le « monde
virtuel » n’apparaît pas.
Mental = Projection d’un monde
Présence = Cause et source de
perception du monde

La présence contient tous les états d’être


que nous recherchons habituellement à l’ex-
térieur de nous, à travers différents types
d’objectifs (futur) et de réalisations person-
nelles. Citons-en quelques-uns : joie, paix,
amour, confiance, tranquillité, stabilité, etc. 
Présence = Somme des états d’être
profonds
II. La théorie 37

Le fonctionnement habituel du mental


consiste à être assis sur un tas d’or tout en
mendiant quelques piécettes aux passants.
Les réalisations extérieures ne peuvent en
effet apporter que des joies et des conten-
tements relatifs. Ce livre est fait pour que
vous puissiez retrouver la vaste richesse
intérieure et ne plus jamais mendier quoi
que ce soit.
Présence = Être bien et réalisé
maintenant
Mental = Joie et réalisation relatives
Présence = Joie et réalisation véritables

Par nature, le mental entretient le désir


de réaliser des choses à court, moyen, ou
long terme (futur) dans le but d’être plus
heureux. Ceci implique que tant qu’il n’a
pas réalisé ce qu’il souhaite, une frustration
demeure quelque part.
Mental = Être heureux plus tard
Mental = Refus = Désir = Frustration
38 Zéro Mental

Notre mental cherche donc à l’extérieur


ce que notre « présence » contient déjà à
l’intérieur.
Présence = Raccourci
Présence = Fin de la recherche

Lorsqu’une personne fait une thérapie,


c’est son mental, la représentation qu’elle a
d’elle et des événements (dialogue intérieur,
images, émotions, programmes, mémoires)
qui sont transformés. C’est seulement le
filtre de perception (mental) par lequel la
personne est conditionnée qui va en thérapie.
Présence = Fin de la thérapie
Présence = Transcender les limites
mentales

À travers l’oubli de la présence, nous


nous identifions à notre mental. Ceux qui
recherchent la stabilité, le centrage, l’aligne-
ment, savent (au minimum par déduction),
que cela ne peut pas se faire réellement
au travers d’une identification à un mental
toujours en mouvement et même en
contradiction.
II. La théorie 39

Oubli de la présence = Identification au


mental
Zéro Mental = Centrage = Présence
= Alignement

Notre mental construit des images au sujet


d’un « petit nous-même » et entretient « la
personnalité » dont nous sommes prison-
niers (même si elle peut être très satisfai-
sante parfois) tant que nous ne retrouvons
pas la présence, notre Moi profond. Ce petit
nous-même est appelé Ego.
Mental = Non Soi = Ego
Oubli de la présence = Ego = Prison
hypnotique

Le mental se meut à travers deux forces


opposées et indissociables l’une de l’autre :
le désir et la peur (recherche de l’agréable et
refus du désagréable). De la même manière,
tant que nous n’avons pas obtenu l’objet
désiré, il y a quelque part en nous une forme
de frustration ; au moment où nous obte-
nons ce que nous désirons tant, nous avons
40 Zéro Mental

peur de le perdre. Le mental nous entraîne


dans une danse entre désirs et peurs.
Mental = Désirs et Peurs = Danse du
mental

À l’image de la sirène, le mental et son


contenu sont suffisamment «  séduisants  »
pour nous attirer en dehors de nous-mêmes
(en dehors de la présence) et suffisamment
« destructeurs » pour nous donner envie de
nous en libérer. Attention aux chants des
sirènes.
Mental = Sirènes = Piège hypnotique

Plus il y a de présence, moins il y a de


mental et inversement.
Mental maximal (identification)
= Absence de conscience de la présence
Présence maximale = Absence de
mental = Immersion en soi

Oublier la présence, c’est s’oublier dans les


méandres de la projection mentale. Et c’est
bien là que les « problèmes » commencent
et que certains en perdent même les rênes
de leur esprit.
II. La théorie 41

Oubli de la présence = Oubli de soi


Rappel à la présence = Rappel à soi
(JE-JE)

Le mental s’auto-active la plupart du


temps de lui-même sans nous en demander
l’autorisation. À l’état de veille, nous conti-
nuons de rêver notre vie (même quand
c’est un cauchemar). C’est bien souvent
la pensée qui pense, même si nous ne le
voulons pas. Parfois, le mental s’auto-active
tellement qu’il empêche même de dormir.
Les peurs, les doutes, les idées illusoires sur
« soi-même ou le monde » viennent de lui.
Mental = Mouvement permanent, agitation
Zéro Mental = Arrêt du mouvement
= stabilité interne

Une pensée ne peut pas contenir la tota-


lité de l’instant présent. Une pensée est un
focus et limite la perception et l’expérience
de l’instant présent. C’est le mental qui crée
les limites et les divisions.
Mental = Focus = Concepts
Mental = Limites = Obstacles = Divisions
42 Zéro Mental

Aucune pensée ne peut saisir la notion


d’infini. Ne vous est-il jamais arrivé de vous
demander jusqu’où va l’univers et d’es-
sayer de comprendre en vain sa fin ou ses
limites ? Pour pouvoir sentir la totalité de
l’instant présent (au maximum), la pensée
(imaginaire) doit cesser.
Zéro Mental = Instant présent

Même la plus petite des pensées nous


projette automatiquement dans un univers,
avec tous les conditionnements et les
présupposés qui y sont liés.
Une pensée = Un univers

L’illusion est de croire que le mental dit


vrai. L’illusion est d’être hypnotisé par son
propre mental (conscient et inconscient). La
solution du Zéro Mental est de se déshyp-
notiser pour l’utiliser au besoin ; à défaut
qu’il nous utilise. Celui qui est libre de son
mental est libre de tout. Le véritable lâcher
prise intervient lorsque l’on devient libre du
mental.
Zéro Mental = Liberté = Lâcher prise
II. La théorie 43

Comme il est imagination, rêverie, inter-


prétation ou mémoire, le mental nous sort
de la réalité de l’instant présent. Il nous
sépare de l’instant présent et de notre iden-
tité profonde.
Mental = Ailleurs = Passé, futur,
interprétation du présent

Nous avons un problème dès lors que l’on


y pense ou que l’on croit en avoir un. Le
problème n’est pas ce qui nous arrive mais la
façon dont nous « interprétons » ou « regar-
dons » ce qui nous arrive.
Zéro Mental = Zéro problème

Le mental conscient (dont nous avons


conscience) n’est qu’un dérivé du mental
inconscient. Le mental inconscient constitue
la fondation du mental conscient. Le mental
conscient lutte parfois contre le mental
inconscient.
Mental inconscient = Fondation du
mental conscient

Le désir est le souvenir ou l’anticipation du


plaisir, et la peur, le souvenir ou l’anticipation
44 Zéro Mental

de la douleur. Tous les deux rendent le


mental agité.
Désir = Mémoire ou anticipation du plaisir
Peur = Mémoire ou anticipation de la
douleur
Présence = Antérieure à la mémoire

Chercher une réalisation à l’extérieur de


Soi, à travers la personnalité (vers le monde
et les objets des sens) entretient l’ego, le
mental.
Chercher à l’extérieur = Mental = Ego
Présence = Ici et maintenant

Le limité ne peut pas atteindre le non-limité.


Le mental ne peut pas égaler la présence.
Il n’est qu’un dérivé de la présence. Il ne
pourrait pas exister sans elle pourtant elle
peut exister sans lui. Nous sommes libres
du mental et nous l’avons toujours été,
sauf que nous n’en avons pas encore assez
conscience.
Présence = Déjà libre du mental
II. La théorie 45

La pensée n’est pas la chose qu’elle


désigne. Par exemple, le mot « maison »
n’est pas la maison. De la même manière, la
description d’une situation n’est qu’un point
de vue. C’est une étiquette.
Mental = Concept = Étiquette

La pensée s’échappe (elle s’auto-active)


par évitement de l’instant présent qui est,
lui-même, interprété par le mental.
Mental = Évitement de l’instant présent
= Oubli de la présence

Nous sommes en perpétuel état d’hyp-


nose, sauf qu’en général, nous sommes
hypnotisés par notre propre « connais-
sance-ignorance  ». Zoomer, rester fixé sur
un détail empêche de percevoir un plan plus
large. La connaissance de soi (présence) est
la connaissance ultime libérant du rêve de
l’ignorance.
Mental = Connaissance = Ignorance
Présence = Libère du rêve de l’ignorance
46 Zéro Mental

L’émotion est un signal. Une émotion


« inappropriée » indique qu’il y a du mental
dans l’instant présent.
Émotion inappropriée = Mental

D’où vient la peur ? C’est l’oubli du Soi,


l’identification très forte à la personna-
lité, au corps, au mental et à ses concepts
qui génèrent la plupart des peurs et leur
amplification. L’absence de peur n’implique
pas l’absence de danger. La vigilance, les
ressources et réflexes naturels du corps sont
en capacité de gérer les événements.
Peur = Éloignement de soi = Ego
= mental = Limite virtuelle

La pensée est limitée et ne peut pas


atteindre par elle-même ce qui est au-delà
d’elle-même.
Arrêter de chercher avec le mental
= Retrouver la présence

Par oubli de soi, à force de ne pas avoir


compris ses fonctionnements ou de n’avoir
pas été « éduqué » correctement depuis
le plus jeune âge, le mental est devenu
II. La théorie 47

« sauvage ». Comme un cheval fou qui nous


amène parfois là où l’on ne veut pas.
Nous nous sommes tellement oubliés
(oubli de la présence) dans les projections
mentales, que nous avons perdu le contrôle
de nous-mêmes et de notre univers.
Pleine présence = Maîtrise du mental
= Maîtrise de soi

Le point zéro ressemble à un vide mais est


en réalité « plein » d’énergie (scientifique).
Le point où il n’y a en apparence « rien » est
en réalité le point où il y a « tout ». Le point
zéro de perception amène à la présence
totale. Rappelons que l’organisme corps-
mental réagira naturellement au diapason
de cette position de perception (point zéro),
tout comme il le fait déjà au diapason du
filtre mental.
Point zéro = Totalité
Point zéro de perception = Présence
= Nouvelle fonctionnalité

Plus vous vous éloignez de votre Soi, plus


l’illusion est forte.
48 Zéro Mental

Plus l’oubli de la présence est fort, plus


l’illusion du mental est puissante.
Oubli de la présence = Illusion = Monde
de l’oubli et du rêve
Rappel à la présence = Réveil (éveil)

Certaines émotions sont à la racine du


mental inconscient et ne cessent que dans
l’état Présence ou Zéro Mental absolu.
Présence totale = Cessation des
émotions de l’ego
Présence totale = États d’être profonds
et intenses

Tant que nous « nous » conceptualisons


(image de soi et interprétation de notre
personnalité), nous ne sommes pas encore
dans la pure présence. Il est impossible
de trouver la présence à l’extérieur de soi
(projection dans le monde, reflet de notre
imaginaire). De la même manière qu’il est
impossible de regarder son propre regard.
Présence = Intérieur
Présence = Point zéro de perception
II. La théorie 49

Nous savons par constatation et par


déduction que le mental est différent pour
chacun. Pourtant il devient évident que l’état
de présence est le même pour tous, une
fois que les frontières mentales sont trans-
cendées. C’est aussi pour cela que certains
sages (identifiés à la présence) ont souvent
répété qu’ils sont devenus le tout. En effet, la
présence est partout. Au-dedans et au-delà
de tout ce qui est manifesté.
État de présence = Identique pour tous
= Unité
50 Zéro Mental

Parallèle entre « mental » et « présence »

Mental re-conditionné | Champ moins


limité

Présence | Champ illimité

Hyper présence
Mental conditionné | Champ
Hyper créativité
limité
potentielle
Hyper vigilance
Hyper conscience
Supra mental

Mental re-conditionné | Champ moins limité


II. La théorie 51

PRÉSENCE
MENTAL
ZÉRO MENTAL
au-delà des mots
les mots, le verbe au-delà du verbe
hypnotisé déshypnotisé
le limité non limité
personnalité
(conditionnée, variable) non limité

toujours en mouvement véritable identité (stable)


illusion réel
prison-conditionnement liberté
ego être profond
impermanence permanence
relatif omniprésent
division unité
naissance et mort non né/éternel
temps hors du temps
(passé, futur) éternel présent
manifesté non manifesté
la création le créateur
contenu contenant
... ...
Vision avec mental

Conscient Inconscient
présence

R êverie -I maginaire -C oncepts -I nterprétation


mental Filtre
perception, conditionnement, limites, passé, pensées
collectives

Mental, conscient ET inconscient


association (chaotique), reflexes, pensées racines, croyances
enfouies, conscient construit sur l’inconscient

Les opposés
agréable et désagréable - Bien et mal - Désir et refus

Projection
imaginaire différent de la réalité, jugement, interprétation

Image de soi
Ego
idée de soi différente de soi - être

Division/conflit
Impermanence
perpétuel mouvement, impermanent, instable, naissance,
mort, début, fin

Consommation d’énergie/énergie
densifiée-sclérosée
Conflit intérieur/dualité
empêche de vivre la plénitude du ici et
maintenant

Lien corps/mental
émotions de l’ego
II. La théorie 53

D. Les Sept niveaux


progressifs du Zéro
Mental

Ces « niveaux » sont là uniquement à titre


indicatif pour mettre en avant certaines
nuances. Ils ne constituent en rien des
passages obligatoires ni une règle.

Niveau 1
Je prends conscience des pensées.

Je sais qu’il y a des pensées que je ne


contrôle pas, ou qui entraînent parfois un
conflit intérieur. J’aimerais pouvoir arrêter
ce flux incessant quand je le souhaite mais
je n’y arrive pas.

Niveau 2
Je suis semi-détaché des pensées.

Je remarque que les pensées ne sont pas


« moi ». Je prends de la distance avec elles
mais je me sens encore trop lié à elles.
54 Zéro Mental

Niveau 3
Je suis détaché des pensées.

Je sais que les pensées ne sont pas moi.


Même si elles sont là. Je peux les ignorer,
en rire, être totalement désintéressé d’elles.
Elles demeurent comme des nuages qui
m’empêchent de percevoir le ciel.

Niveau 4
Il n’y a temporairement aucune pensée
consciente.

J’ai l’impression qu’il n’y a plus de pensées.


Il n’y a plus de pensées conscientes. Il reste
une activité inconsciente (sous-jacente/
sensation/impression latente).

Niveau 5
Il n’y a temporairement aucune pensée
consciente ni inconsciente.

Je suis temporairement (quelques


secondes ou plus) dans le Zéro Mental
complet et je suis en contact avec quelque
chose de « solide », une présence « vaste
et non-limitée », je suis observateur de
II. La théorie 55

tout mouvement (attitude témoin) comme


l’arrière-plan de tout ce que je peux perce-
voir de matériel. Ma perception de l’instant
présent s’étend au-delà de mes limites et de
ma perception « habituelle ».

Niveau 6
Je suis fermement établi dans le Zéro
Mental.

Je « m’ancre » fermement dans le Zéro


Mental, cette expérience peut durer mais
demande encore de faire un effort pour y
rester.

Niveau 7
Je suis le Zéro Mental.

Je n’ai plus besoin de faire d’efforts pour


être dans la présence, j’y suis pleinement
identifié. Ce silence mental est un état
naturel et je suis dans le total contrôle du
mental. Je peux par ailleurs l’utiliser sans
qu’il m’utilise (j’utilise aussi ma mémoire
sans qu’elle m’utilise). Je suis libre de toute
projection mentale et du « monde ».
III. La pratique
(Expériences et discernement)

« La connaissance amène l’expérience et l’expé-


rience amène à la connaissance. »
Ci-après, vous trouverez une quarantaine
de techniques et des variantes possibles.
Certaines seront plus adaptées que d’autres
et celles qui vous correspondent aujourd’hui
ne seront peut-être pas celles qui vous
correspondront davantage demain. À force
de cheminements vers le « mental off » et la
présence, vous comprendrez l’avantage que
peut avoir chaque technique (relisez le mode
d’emploi). Elles visent toutes à vous amener
au but, au centre, à la source, à vous-
mêmes. Il y a sans doute presque autant de
chemins pour le Zéro Mental qu’il y a d’états
modifiés de conscience. Tous amènent au
point « zéro », là où il y a « tout ».
58 Zéro Mental

Pratiquez chaque fois cinq à sept minutes


minimum pour goûter le nectar et ses effets.
Vous pouvez aller jusqu’à plusieurs dizaines
de minutes facilement. Les techniques sont
simples et rapides, sans réel effort et sans
réelle démarche à faire. Nous sommes déjà
ce que nous cherchons (relisez le mode
d’emploi).
Toutes ces méthodes ont été testées et
validées par l’auteur, ainsi que par diffé-
rents pratiquants, allant du débutant au
« spécialiste de la méditation » ou encore
d’autohypnose1.
Quelle que soit la technique utilisée, la
Présence-témoin est toujours là, en arrière-
plan (au minimum). Le but final (voir les
étapes intermédiaires des trois phases)
du Zéro Mental est de demeurer dans cet
état méditatif silencieux qui sous-tend et
transcende tous les autres états. Le prin-
cipe « mental off », lui, nettoie aussi le
mental pour que cette réalité devienne
encore plus perceptible, voire évidente dans
le Zéro Mental complet. Bien entendu, les
1. Autohypnose : techniques de reconditionnement
mental et de reprogrammation de l’inconscient.
III. La pratique 59

techniques peuvent aussi être utilisées de


façon plus basique pour simplement prendre
du recul ou créer un « sas de décompres-
sion » sur commande.
Ce livre va droit au but, synthétise et prend
en compte les paramètres qui permettent de
gagner du temps et de se libérer de l’ac-
tion même de méditer. Ce dernier point est
souvent déterminant.
Mais si mon mental disparaît est-ce
que j’existe encore ? Si le mental dispa-
raît, c’est qu’il y a bien une présence (un JE)
pour être témoin de cette dissolution de la
pensée. À ce moment-là, vous êtes présent
plus que jamais et hypercentré.
Qui pense ? C’est principalement la
pensée qui pense même si vous ne le voulez
pas. Le mental étant un ensemble d’asso-
ciations d’idées qui donne l’illusion d’un
penseur.

Être témoin de ce qui va et vient


Lorsque vous fermez vos yeux, vous pouvez
facilement constater le mouvement inces-
sant du mental et des états modifiés de
60 Zéro Mental

conscience. D’habitude, lorsqu’une pensée


arrive à vous, il y a globalement deux réac-
tions possibles : refuser la pensée ou bien
l’accepter. Dans ces deux cas, vous l’ali-
mentez (rentrez dans son histoire).
Sauf qu’une donnée importante va pouvoir
à présent renverser instantanément ce lien
« inconscient » avec le mental et ses mouve-
ments permanents. En effet, lorsqu’une
pensée arrive, c’est forcément qu’elle va
repartir. Car tout ce qui arrive repart.
Vous allez donc fermer les yeux et
demeurer observateur pour constater la
vitesse et la façon dont chaque pensée
repart. Car même lorsqu’elles semblent
arriver, c’est qu’elles sont déjà sur le
chemin de partir. Peu importe le contenu
de la pensée. Ce qui compte c’est de
simplement observer ce principe. Très
rapidement, vous observerez le mental
avec plus de distance, tout en ressentant de
plus en plus que vous n’êtes pas lui. Ceci
permet aussi de mieux se centrer dans la
présence-témoin.
III. La pratique 61

Détournement d’attention
Avez-vous déjà ignoré complètement une
personne ? Parfait. Vous n’aviez pourtant
jamais fait de même avec votre mental. Dans
un instant, vous fermerez les yeux. Votre
mental va bien entendu essayer d’attirer
votre attention avec différentes idées, diffé-
rentes images comme il le fait d’habitude.
Vous allez, cette fois-ci, l’ignorer. Puisque
vous n’irez nulle part avec lui, attendez-vous
à expérimenter quelque chose de profond.
Comme un immense espace qui s’ouvre en
vous-même.
N’essayez pas de le supprimer. Refusez-lui
simplement votre attention. Restez hors de
lui. Ignorez-le avec autant de plaisir que cela
vous procure du bien-être.

Au-delà du corps
Certains yogis ou maîtres spirituels,
soulignent le fait que c’est dans l’identifica-
tion aux limites physiques du corps que les
difficultés commencent. Soit ! Mais tant que
nous n’avons pas leur compréhension ni leur
discernement, comment faire ?
62 Zéro Mental

Vous allez simplement imaginer pendant


quelques minutes que vous n’êtes pas le
corps (vous oubliez par ailleurs déjà votre
corps dans certains instants de votre vie).
Imaginez que vous effacez virtuellement
les limites du corps, que vous les gommez,
comme s’il n’était plus là. Cette expérience
peut vous mener facilement à la dimension
que vous recherchez.

Liberté
Aimeriez-vous être libre de l’image que vous
vous faites de vous (ego) ? Aimeriez-vous
être libre de tout ce que votre mental vous
amène ? Même si cela se fait grâce à une
simple phrase à prononcer régulièrement :
« Celui qui est libre de son mental est libre
de tout. »
Alors, à chaque fois que votre mental vous
amène un concept (quel qu’il soit) deman-
dez-vous ceci : « Est-ce que j’ai besoin de
cette image (ou de cette idée) pour être
tranquille maintenant ? »
Chaque fois que vous vous poserez
cette question (à chaque pensée ou image
III. La pratique 63

mentale), cela coupera, peu à peu, les liens


virtuels qui conditionnent et gouvernent
votre vie.

Respiration inconsciente
À chaque type de respiration correspond
un état d’esprit (paix, joie, peur, angoisse,
concentration, etc.). Pour chaque état,
ces rythmes respiratoires sont différents.
Autrement dit, nous pourrions atteindre un
état au choix en reproduisant exactement
le type de respiration correspondant à ce
dernier.
Nous pouvons arrêter de manger plusieurs
jours mais nous ne pourrions pas arrêter de
respirer plus de quelques minutes. La respi-
ration est au cœur de notre système.
Bonne nouvelle. Notre respiration détient
la clé d’un passage qui nous permet de
revenir très rapidement et profondément au
cœur de nous-mêmes. Oui, mais comment
utiliser cette clé ?
Pas en influençant consciemment notre
respiration en tout cas. C’est une « erreur »
souvent faite dès lors que l’on prend
64 Zéro Mental

conscience d’elle, on essaye de l’ajuster


presque malgré nous. Du coup, la respira-
tion n’est plus aussi naturelle que lorsqu’elle
est inconsciente.
L’art de cette technique est uniquement
d’observer et de rester conscient de votre
respiration, tout en lui laissant prendre son
propre rythme (d’elle-même !) et quelles
que soient ses séquences. Cette attitude
permettra à votre respiration de déclencher
le rythme particulier qu’il vous faut pour
revenir au cœur de vous-même.

Dépolariser
Bien/Mal, Agréable/Désagréable, Désirs/
Peurs, le mental est fait de polarités et danse
grâce à elles en permanence.
Nous recherchons l’agréable. Cela implique
que nous fuyons le désagréable. Si nous
désirons quelque chose, il y a quelque part
en nous une frustration tant que nous ne
l’avons pas atteint et donc une peur de le
perdre dès que nous l’avons enfin obtenu.
Vous avez compris le « piège » !
III. La pratique 65

Il y a une technique pour éviter cela. Elle


est en apparence étrange mais permet de
prendre notre cerveau à contre-pied comme
c’est le cas de la plupart des techniques Zéro
Mental. À l’arrivée, cette méthode donne
pourtant des résultats surprenants avec une
véritable impression de pouvoir se centrer
au-delà des polarités. Au-delà du mental.
Amusez-vous donc à faire la chose
suivante : acceptez le désagréable lorsqu’il
se présente à vous (ou dans votre mental).
Si vous préférez, refusez l’agréable (cela
reviendra strictement au même). Vous allez
rentrer dans une forme de stabilité digne
d’un sage !
En effet, vous allez déclencher un état
d’esprit qui est comme une forme de « oui
à tout » (ou acceptation totale de ce qui
est). Les polarités seront débranchées et les
mouvements du mental avec.
« Vous voulez ce que vous n’avez pas et
vous n’avez pas ce que vous voulez. Pourquoi
ne pas inverser ? Vouloir ce que vous avez
et ne pas vouloir ce que vous n’avez pas. »
66 Zéro Mental

Source subtile
D’où vient la pensée ? D’où vient la respira-
tion ? Nous pourrions donner une réponse
très « rationnelle et scientifique » à cela.
Seulement, il semble que la respiration et
la pensée prennent source « spatialement »
dans un niveau subtil du corps. Certains
considèrent qu’il y a un lien avec ce qu’ils
appellent chakras ou centres énergétiques.
Nous conviendrons qu’il est sans doute parti-
culier de faire une telle démarche intérieure,
surtout pour quelqu’un de très « rationnel ».
Pourtant, remonter à la source de la
pensée de la respiration, c’est remonter au
niveau le plus subtil de nous-même. Là où
tout démarre. D’habitude, nous suivons le
courant de la pensée qui s’étend vers l’ex-
térieur de soi. Pour une fois nous allons
spatialement remonter le courant jusqu’à sa
source. Un peu comme suivre l’odeur d’un
parfum pour trouver d’où il provient. Bien
sûr, vous allez à ce moment-là très vite vous
orienter entièrement vers « l’intérieur » et
je vous laisse donc le soin de découvrir par
vous-même ce qui se passe lorsque l’on
III. La pratique 67

« passe la porte, à la source ». Cette tech-


nique peut nécessiter un peu plus de temps
que les autres et une certaine « persévé-
rance » qui sera bien récompensée.

Corps endormi
Le corps et le mental sont des « états inter-
mittents ». Ils sont tous deux « relatifs »
et liés entre eux. L’un réagit avec l’autre. À
l’état de veille, si le corps ne réagit plus du
tout, le mental se calme. Que diriez-vous de
voir votre corps dormir pendant que vous
restez pleinement conscient ? Et bien… il
suffit de lui demander !
Vous allez vous mettre dans une position
confortable (sauf allongée) pour endormir
complètement votre corps. Puis vous allez
endormir volontairement toutes les parties
de votre corps. Pour cela imaginez qu’il est
complètement endormi jusqu’au bout des
doigts, qu’il est complètement mou et qu’il
pèse des tonnes et des tonnes. Résultats
rapides. Ajouter à cela de la suggestion
directe du type « dors profondément ».
Restez toutefois au maximum conscient
durant toute l’expérience.
68 Zéro Mental

Vibration physique
Notre corps est aussi composé de
« ressentis » et de « vibrations ». Se centrer
sur le corps a aussi pour avantage de nous
centrer indirectement ou directement sur
l’instant présent. Comme vous l’avez lu plus
haut dans Les Équations du mental, cela
signifie que le mental disparaît.
Alors, quelles que soient les activités du
corps, prenez soin de ressentir les vibrations
de toutes vos cellules comme de multiples
points de repère pour placer votre attention.
Certaines personnes ont une sensibilité
différente. Elles ressentent et perçoivent
plus facilement les plans énergétiques liés au
corps. Elles appellent souvent cela « corps
énergétique » ou « aura ». Bien entendu,
il est possible de passer aussi sur ce plan
« énergétique » pour y placer son attention.

Ni ceci ni cela
Du point de vue de la présence, de notre être
profond, se trouver (se chercher) soi à l’ex-
térieur est aussi vain que de vouloir voir ses
yeux avec ses propres yeux. Nous sommes
III. La pratique 69

et nous voyons de là où nous sommes après


tout, non ?
Mais comment se trouver soi alors que
notre regard est tout le temps tourné vers
l’extérieur ?
Cette technique part du principe suivant :
si nous nous libérons de ce que nous ne
sommes pas, alors il restera ce que nous
sommes véritablement. Pragmatique non ?
À quoi pouvez-vous donc réellement vous
identifier ? Comment vous retrouver ?
À chaque fois qu’un concept vient à votre
conscience, demandez-vous simplement si
vous êtes cette chose-là ou non.
Ceci ? Je ne le suis pas.
Cela ? Je ne le suis pas.
Peu à peu, vous vous libérez du faux pour
vous établir dans le vrai.

Le sniper
Utilisons ici quelque chose d’un peu plus
ludique et pourtant très fonctionnel. Prêt ?
70 Zéro Mental

Si vous vouliez éliminer une image


mentale ou une idée dans votre tête, utilise-
riez-vous une flèche virtuelle ? Un caillou ?
Une arbalète ? Le Magnum 357 de l’Inspec-
teur Harry ? Un fusil ? Un bazooka ? De la
dynamite ? Une bombe nucléaire ? Un peu
de tout ça ?
Un truc pour les hommes ? Pas sûr, des
femmes se sont prises au jeu de cette tech-
nique. À vous de jouer !
Ne vous étonnez pas que cela puisse aussi
avoir un effet « thérapeutique » sur des
blocages émotionnels, des idées limitantes
qui avaient tendance à hanter parfois votre
vie comme des fantômes. Lorsque vous les
« éliminez » c’est aussi une super-sugges-
tion que vous placez dans votre inconscient.
C’est quelque part aussi une reprise de
pouvoir par rapport à ces aspects.

Aimant à pensées
Si vous vouliez créer un aimant ou un
aspirateur à pensées, comment l’imagine-
riez-vous ? Quelle taille, quelle forme, quel
poids, quel couleur, quelle texture, quel
III. La pratique 71

mouvement (s’il y en a un), quel empla-


cement ? Dans la tête ou à l’extérieur ? À
droite ou à gauche ?
Une fois que vous l’avez créé à la bonne
puissance pour l’efficacité recherchée.
Utilisez-le !

Déplacement dialogue
Notre dialogue intérieur est localisé à un
endroit précis pour chacun. Dans le cou,
dans la tête, à droite, au-dessus de la tête,
dans la gorge, etc. Constatez où est sa place
chez vous.
Une fois que c’est fait, amusez-vous à le
déplacer virtuellement à quelques mètres
au-dessus de votre tête et constatez ce que
cela permet pendant quelques dizaines de
secondes.
Faites ensuite l’expérience de le placer…
en bas… peut-être sous votre pied.
Puis amusez-vous à le déplacer là où vous
voulez, là où c’est le plus confortable pour
vous.
72 Zéro Mental

Pour aller plus loin, transformez même le


rythme des mots, le son du dialogue intérieur,
la taille des images, etc. Du sur-mesure !
Cette technique permet notamment de se
rendre compte à quel point nous sommes
en capacité de nous dissocier facilement
du contenu de notre pensée et même de
reprendre un ascendant plus net sur elle et
s’en libérer.

Le décor
Posez un décor en arrière-plan du mental et
faites le évoluer. Changez par exemple, les
perspectives, les profondeurs, les couleurs,
les résonances. Chaque changement
entraîne un changement dans le ressenti. Le
mental est alors vécu différemment et cette
technique vise à prendre conscience de cela.

Le puits
Imaginez un puits de silence profond,
approchez-vous, passez la tête à l’intérieur,
écoutez ce silence, descendez ou imaginez
que vous y laissez tomber un petit caillou
pour le laisser dériver comme un astéroïde
III. La pratique 73

dérive dans l’espace. Pour aller plus loin,


entrez-y entièrement.

Silence
Entre chaque mot, entre chaque pensée, il
y a un espace de « vide » silencieux. Portez
votre attention dessus et cet « espace
vide » va peu à peu augmenter, s’étaler,
s’intensifier.
Cet « espace vide et silencieux » existe
aussi entre chaque respiration.

Le point sommeil
Où va-t-on lorsque l’on entre dans le sommeil
profond et réparateur ? Quel est cet endroit,
cet emplacement ? Votre inconscient, lui, le
sait. Il est amusant de laisser notre atten-
tion retourner au plus près de cet endroit
alors même que nous sommes réveillés.
Pour ce faire, il suffit juste de demander à
notre inconscient de nous ramener à ce point
sommeil par une simple suggestion du type
« ramène mon attention là où le sommeil
est profond ». Ce signal fonctionnera un
peu comme une tête chercheuse et vous
74 Zéro Mental

rapprochera de cet endroit de calme où le


mental n’est plus.

Décalque
Notre mental est un ensemble de concepts
qui se superposent sur l’instant présent.
Lorsque nous sommes face à un événe-
ment, une idée étiquette inconsciemment
cet événement. Si je retire cette étiquette,
une autre arrive avec un spectre plus large.
Un peu comme des feuilles de calque super-
posées les unes aux autres et qui filtrent la
réalité de l’instant. L’idée est de retirer ces
feuilles de calque une par une jusqu’à arriver
à un spectre si large qu’aucun mot ne pourra
l’étiqueter. Vous serez à ce moment dans un
état d’être au-delà des mots.
Prenons volontairement un exemple d’état
« négatif » : vous êtes dans les bouchons
à Paris, depuis deux heures, vous avez
fait 500 mètres et vous êtes quelque peu
« stressé ».
Laissez dans un premier temps venir l’idée
(juste un mot !) qui symbolise la situation :
stress.
III. La pratique 75

Puis, questionnez-vous, étape par étape,


comme suit : « Si je retire ce mot stress que
reste-t-il ? » À ce moment, une idée d’une
nature un peu différente arrive (exemple :
énervement).
– Si je retire ce mot « énervement », que
reste-t-il ?
– Voitures.
– Si je retire ce mot « voitures », que
reste-t-il ?
– Bruit.
– Si je retire ce mot « bruit », que reste-t-il ?
– Espace.
– Si je retire ce mot « espace », que
reste-t-il ?
– Mouvements.
– Si je retire ce mot « mouvements », que
reste-t-il ?
– Respiration.
– Si je retire ce mot « respiration », que
reste-t-il ?
– Silence.
76 Zéro Mental

– Si je retire ce mot « silence », que reste-t-il ?


… à un moment donné, il n’y a plus de mots,
vous entrez donc dans un état au-delà des
mots.
Pratique aussi dans les situations où vous
êtes déjà au calme, afin de ramener votre
conscience à un spectre bien plus large.

Changement de foyer de conscience


Lorsque vous imaginez un personnage dans
votre tête, vous êtes en capacité de plonger
à l’intérieur de lui, ressentir ce que ressent ce
personnage. À ce moment-là, vous oubliez
l’espace d’un temps ce à quoi vous avez l’ha-
bitude de vous identifier (ego/personnalité).
En effet, la conscience est en capacité de
s’identifier ou non à quelque chose, un peu
comme le spectateur d’un film est capable
d’entrer ou non dans un personnage et s’ou-
blier « lui-même » au passage.
L’avantage de sortir d’un champ habi-
tuel d’identification (ego/personnalité) est
justement de constater qu’il est possible de
s’identifier à quelque chose d’autre.
III. La pratique 77

Cela met en relief de façon indirecte que


notre moi profond (présence-témoin) est
déjà libre de toute identité formelle.
Imaginez entrer dans un personnage,
virtuel ou réel, imaginez entrer dans
une fleur, un arbre, le ciel, le soleil, une
montagne, dans un fleuve, etc. Et ressentez
absolument toutes les qualités de ce vécu à
différents niveaux.
Un autre aspect puissant de cette tech-
nique est qu’à travers cette « démarche
intérieure », votre cerveau (l’inconscient
individuel) apprend et va en profiter pour
aller chercher, enrichir, actualiser et modifier
des forces et perceptions nouvelles.

Rayon transversal
Voici une technique utilisable facilement
lorsque vous vous déplacez. Imaginez que
votre « vue » traverse l’espace dans lequel
vous êtes. Comme un rayon invisible, un
laser qui étend sa vision par-delà la matière.
Vous n’aurez plus l’impression de bouger
dans le monde mais plutôt que le monde
bouge en vous.
78 Zéro Mental

Dé-focus
Notre mental est un ensemble de « focus » (un
ensemble d’idées, un ensemble de concepts)
qui « focus » notre attention sur « une
partie » de l’expérience de chaque instant
présent. Un peu comme des « œillères ». En
effet, aucune pensée ne peut saisir la tota-
lité de l’instant présent. Notre attention est
donc généralement « focus ».
Le dé-focus (appelé aussi vision périphé-
rique) permet consciemment d’ouvrir au
maximum la perception de nos cinq sens.
Pour cela, fixez un point devant vous et
ramenez en même temps votre attention à
180° sur les côtés, de sorte à pouvoir distin-
guer ce qu’il y a dans le prolongement de
votre corps sur la gauche et sur la droite.
Aidez-vous, si c’est mieux, en levant vos
bras à l’horizontale et bougez vos mains
pour les utiliser momentanément en tant
que points de repère. Superposez ensuite
la perception sonore à 360° et ajoutez-y le
ressenti de ce qui se passe ou non derrière
vous (du ressenti pas de l’imaginaire).
III. La pratique 79

Le dé-focus entraîne une cessation de


l’activité mentale et ramène donc à l’instant
présent. Certains maîtres en arts martiaux
aiment utiliser cette technique pratique.

Looping & rotation 180°


Notre regard, notre attention se dirigent
vers le monde extérieur la quasi-tota-
lité du temps où nous sommes en état de
veille. Nous allons donc cette fois-ci tourner
consciemment notre regard vers l’intérieur
de nous-même en choisissant la rotation qui
nous correspond le mieux : looping avant ou
arrière… Rotation gauche ou droite… Jusqu’à
être comme face à son soi « intérieur » infini,
grand, silencieux et insondable.

Contact
Vous avez appris à vous dissocier du mental
pour vous en libérer et le faire taire. Voici une
technique qui utilise une démarche complè-
tement opposée (les opposés se rejoignent).
Lorsqu’une pensée arrive, allez au plus
proche d’elle. Très, très, très proche (physi-
quement, spatialement). Comme si vous
pouviez plonger votre regard dedans.
80 Zéro Mental

Amener votre présence en plein contact avec


cette pensée ou cette image aura pour effet
de la dissoudre un peu comme la lumière
fait disparaître l’obscurité ou qu’une aiguille
fait claquer des bulles de savon. La présence
gagne toujours face au mental.

Langue
Notre langue est composée de très
nombreuses terminaisons nerveuses. Les
mouvements de la langue sont étroitement
liés aux mouvements de notre pensée. Alors
naturellement, nous pouvons utiliser ce
levier pour mettre notre mental sur off.
Concentrez-vous sur les muscles de votre
langue et immobilisez-les jusqu’à ce que
toute la langue reste parfaitement immobile
(au maximum) et maintenez cette détente
complète de la langue comme si elle était
endormie.

Yeux
La Programmation Neuro-Linguistique
(PNL), a mis en avant le fait que nos globes
oculaires sont en mouvement en fonction de
l’organisation de notre pensée. Par exemple,
III. La pratique 81

quelqu’un qui regarde en haut à sa droite


indique qu’il est probablement en train de
construire une image imaginée. En d’autres
termes, le mouvement de nos yeux indique
le mouvement de notre pensée.
Alors nous pouvons aussi utiliser ce levier
pour stopper le mouvement de la pensée.
Comment ? En immobilisant nos globes
oculaires. Pour ce, il nous suffit de diriger
notre attention dans une direction (pas
sur un point) même si c’est flou ou global.
L’important est de surveiller l’immobilité des
globes oculaires puisqu’ils vont de temps en
temps essayer de bouger.

Statue
Notre mental étant toujours en mouvement,
nous allons le désactiver en le plaçant dans
un contexte d’immobilité totale superposant
les deux techniques précédentes (langue et
yeux) à la « statue ». Cette fois-ci c’est tout
le corps que vous allez immobiliser « comme
si vous étiez une statue », un peu comme
les mimes que vous pouvez voir complète-
ment immobiles dans certains lieux touris-
tiques. Pour ce, gardez les yeux ouverts
82 Zéro Mental

au maximum. Bien entendu, vous pouvez


cligner des paupières, déglutir et respirer
autant que vous voulez. L’essentiel est d’im-
poser et maintenir l’immobilité à tous les
niveaux (langue, yeux, corps). Au fur et à
mesure de cette technique, la présence se
densifie comme si elle pénètrait davantage
les cellules du corps. Plus vous le faites, plus
vous « musclez » la présence pour qu’elle
demeure toujours un peu plus présente au
niveau du ressenti.

Immobilité intérieure
Voici une technique d’immobilité un peu plus
subtile. Elle ressemble à la technique précé-
dente, mais elle comporte des points de
repère un peu différents. Elle part du rappel
que la présence-témoin est immobile et ne
fait rien de spécial, à part « voir » et être le
support de toute expérience (un peu comme
un écran de cinéma qui n’est pas le film que
l’on projette dessus). Donc ici, vous allez
développer une « attitude » interne.
Observer et ne surtout rien faire. Quels
que soient les mouvements de la pensée ou
du corps, quels que soient les états modifiés
III. La pratique 83

de conscience, continuez de vous rappeler


que vous êtes le témoin et ce, jusqu’à ce
que la présence soit pleinement révélée.

Infini
Lorsque vous étiez petit, ne vous est-il pas
arrivé de vous demander jusqu’où va l’uni-
vers ? Jusqu’où va l’infini ? Où ça s’arrête ?
Et si ça s’arrête, qu’y a-t-il après ? Mais s’il
y a quelque chose, où est la fin ?
Toutes ces questions sans réponse
soulèvent bien la limite du raisonnement
mental. Cette notion d’infini est juste insai-
sissable et indéfinissable pour notre pensée.
Impossible pour elle.
Le mental s’effondre face à la notion d’in-
fini et c’est donc à travers ce levier que nous
allons à nouveau dissoudre la pensée.
Pour se faire, demandez-vous d’abord où
il est plus simple pour vous de porter atten-
tion à cet infini. À l’intérieur ou l’extérieur
de vous ? En haut ou en bas ? Devant ou
derrière ? Droite ou gauche ? À 360° ? Vous
allez pouvoir tester différentes combinai-
sons, une par une.
84 Zéro Mental

Concentrez-vous donc sur cette « notion


d’infini ». Si cela peut vous aider, imaginez
qu’il y a un fil transparent qui vous conduit
ou vous tracte jusqu’à là-bas. Une fois que
vous y êtes, allez encore beaucoup plus loin.
Répétez cette dernière étape plusieurs fois
puis profitez de cet infini quelque temps et
gardez-en les bénéfices.

Fini
Voici une autre porte d’entrée vers « l’in-
fini sans limite  », au-delà de tout concept,
au-delà du mental.
Comme les opposés se rejoignent, il sera
amusant de constater qu’en se concentrant
un certain moment sur le point le plus minus-
cule possible, BIM ! Cela nous projette, au
bout de quelques instants, dans une dimen-
sion sans limite en une fraction de seconde.
Certains trouvent cela plus pratique pour
percevoir l’infini.

Le chemin Zéro Mental


Comment imagineriez-vous le chemin du
Zéro Mental (ou chemin qui vous ramène
III. La pratique 85

à la présence silencieuse totalement


manifestée) ?
À quoi ressemble ce chemin, en quoi est-il
attirant, quels sont ses formes, ses couleurs,
ses distances, ses détails, ses aspects ?
Prenez ensuite ce chemin jusqu’à l’arrivée,
puis profitez-en.

Le comme si
Il y a en nous, une voie royale pour réaliser
à peu près tout (dans la limite des lois
physiques). Une clé rapide pour communi-
quer entre le conscient et l’inconscient.
Si vous demandez à une personne qui
souffre de timidité depuis 45 ans, de vous
montrer comment il se tiendrait s’il était
très confiant, il ne prendrait pas plus d’une
seconde pour vous mimer la réponse. Idem
pour la façon de regarder, de parler, de se
déplacer. Nous avons en nous, à un niveau
inconscient, la clé de ce que nous recher-
chons et donc de ce que nous sommes.
Faites « comme si » ou « semblant »
d’être en Zéro Mental maintenant. Persistez
jusqu’au résultat idéal pour vous.
86 Zéro Mental

Mot magique
Et s’il était possible de dissoudre le mental
au sein d’un état d’être que vous pourriez
choisir consciemment ? Quel état d’être
choisiriez-vous ? Joie ? Amour ? Confiance ?
Liberté ? Paix ? … ?
Choisissez un état d’être que vous rencon-
trez assez peu dans le quotidien et ne soyez
pas étonné que votre inconscient profite de
cet exercice pour faire quelques recadrages
à différents niveaux même si vous n’en êtes
pas complètement conscient.
Le principe du mot magique ressemble
de près au principe du mantra. C’est un
mot-clé (ici en français et choisi volontaire-
ment) qui, à force d’être répété et imposé à
votre « cerveau », va générer et révéler en
vous toutes les facettes et les qualités de
« l’état d’être » que vous aurez choisi. Votre
inconscient sait, en effet, toute l’amplitude
et l’importance que ça a.
En d’autres termes, vous allez répéter
consciemment ce mot jusqu’à ce qu’il n’y
ait plus que ce mot (sans autres pensées)
dans votre esprit. Une idée unique. Pendant
III. La pratique 87

ce temps votre inconscient va naturellement


amener en vous-même, le ressenti profond
qui correspond à ce mot jusqu’à ce qu’il n’y
ait plus que cela.
Bien entendu, au début le mental aura
tendance à revenir. Alors, pour vous aider
et, en plus de répéter ce mot en boucle en
le « ressentant intensément », vous pouvez
jouer sur les variations de rythme, la réso-
nance, l’amplitude et le volume du mot afin
de l’intensifier au maximum.

Le mur
Voilà de quoi vous réveiller une deuxième
fois lorsque vous vous levez le matin. Cette
méthode est un véritable raccourci pour la
prise de conscience et le dépassement de ce
rêve que nous vivons habituellement à l’état
de veille. C’est d’ailleurs la première que j’ai
mise en place alors que je ne connaissais
pas encore le monde de la méditation et de
la réalisation de soi.
Mental = Rêverie = Imaginaire = Illusion

Relisez aussi la définition du mental au


besoin.
88 Zéro Mental

Placez-vous face à un mur ou un « décor »


neutre, vide ou totalement inintéressant.
Puis demandez-vous si vous avez besoin
de penser au passé pour pouvoir regarder
ce mur. Demandez-vous ensuite si vous
avez besoin de penser au futur pour
pouvoir regarder ce mur. Finissez par vous
demander si vous avez besoin de « vous dire
des choses » pour pouvoir regarder ce mur.
C’est un mécanisme que nous devrions tous
être capable de faire à l’état naturel, non ?
Et bien c’est maintenant que l’on se
réveille !
Au début le mental viendra à l’assaut. Cela
va mettre en avant l’aberrance de ce méca-
nisme incessant de la pensée. Puis, c’est
comme quelque chose qui va se libérer peu
à peu de ce rêve progressivement, comme si
vous montiez l’escalier du réveil à la réalité.
Une ferme détermination est nécessaire.
Après avoir réalisé les bénéfices de cette
technique, vous pourrez remplacer le mur
par le vide qu’il y a derrière vos paupières
fermées et/ou n’importe quel instant de la
vie les yeux ouverts !
III. La pratique 89

Confusion et extension sensorielle


On peut être à l’écoute d’une sensation.
Alors amusez-vous à entendre avec vos
yeux, regardez avec vos oreilles, voir avec
votre odorat, entendre avec votre corps et
jouer avec toutes les autres combinaisons
possibles. En apparence cela peut paraître
presque idiot ou impossible à faire. Pourtant
vous serez surpris des effets.

Lumière intense
Une lumière (intérieure) suffisamment
hypnotique et intense peut dissoudre ou
sidérer le mental. Il vous suffit de l’imaginer
et de l’intensifier au maximum et ce jusqu’à
ce que le mental disparaisse.

Du tout au rien
Puisque le tout existe, le rien aussi. Le tout
sort du rien. Sans le rien, le tout n’existerait
pas. Concentrez-vous alors sur le « rien ».
Posez votre attention sur cette notion.
Méditant sur cette évidence, vous pourrez
vite rencontrer la vacuité. Quand vous
regardez quelque chose, sachez qu’il y a du
90 Zéro Mental

rien quelque part pour cela. Entre chaque


atome, il y a du « vide ».

Du son au silence
À l’image de ce qui est cité ci-dessus, le
silence sous-tend chaque son. À méditer.
Et cela plonge naturellement dans le Zéro
Mental.

Du temps à l’éternité
Le passé et le futur n’existent pas. Lorsque
vous pensez au passé ou au futur c’est dans
l’instant présent. Votre passé, vous l’avez
vécu dans l’instant présent. Votre futur
n’est qu’un instant présent à venir. L’instant
présent est éternel. Observer cela, c’est se
centrer dans cette « éternité » sans aucune
pensée.

3e Œil
Les yogis soulignent souvent le principe des
chakras, qui sont des centres énergétiques
du corps. Un chakra en particulier a la parti-
cularité d’être, entre autres, celui qui permet
le contrôle du mental, dès lors que l’on
concentre son attention sur lui. Il est situé
III. La pratique 91

quelque part entre les deux sourcils. Pour


ce, il suffit de fermer les yeux et de porter
intensément votre attention au niveau de
cette zone et là où c’est le plus confortable
pour vous, afin de maintenir cette attention
de façon soutenue.

Love power
Voici une technique qui va plaire à nos amis
les « bisounours » et à tous les autres, d’ici
quelques lignes. En effet, l’amour est connu
pour être très puissant mais souvent mal
compris ou associé à des choses qui n’en
sont pas. Nous allons donc aller droit au but
pour que cela puisse être une expérience
facile à réaliser par tous.
Ici nous sommes très loin de « aime ton
prochain même si tu ne peux pas l’enca-
drer » car c’est un exercice qui nécessite un
gros effort conscient pour un résultat pas si
universel que ça !
Nous sommes ici plus proches de « quelque
chose » que l’on envoie sur le monde avec un
sourire en coin et qui permet de transformer
nos perceptions et nos réactions comme par
92 Zéro Mental

magie. Compassion instantanée, justesse,


centrage, et dissolution du mental.
Nous possédons en nous, à un niveau
inconscient, ce que certains appellent
« amour divin ou amour universel ».
Demandez donc à la partie inconsciente de
votre être d’envoyer cet amour « que vous
appelez comme vous voulez » sur le monde
ou sur telle ou telle personne. Et vous, ne
faites rien d’autre que constater ce qui se
passe progressivement sur l’instant, tout en
maintenant cette attitude.

Nuage de Zéro Mental


Imaginez devant vous un nuage de Zéro
Mental de la taille, de la texture et de la
couleur que vous voulez. Peut-être est-il
en mouvement ? Il a aussi un poids, une
température, et en lui, il y a un silence très
profond avec un espace infini et insondable.
Même si ce n’est pas encore complètement
conscient pour vous, il est aussi plein de
tous les états d’être que vous désirez vivre
pleinement.
III. La pratique 93

Pour la deuxième étape, vous pouvez


plonger dedans à votre rythme ou le laisser
entrer en vous jusqu’à vous envelopper
complètement. Profitez de cette expérience
autant de temps que vous voulez.

La main magique
Ici nous allons utiliser le « nuage de Zéro
Mental » (technique précédente) et le lier à
un phénomène inconscient.
Pour se faire, choisissez dans laquelle de
vos deux mains vous allez « compresser »
le nuage de Zéro Mental (un peu comme
un fichier winzip pour ceux qui connaissent
un peu l’informatique) afin qu’il puisse tenir
dans votre main.
Placez ensuite la paume de cette main
au niveau et face à votre visage (à environ
20 centimètres). Votre coude est alors plié à
la perpendiculaire.
Fixez intensément ce nuage « compressé »
dans votre main et demandez à votre
inconscient de rapprocher la main de votre
visage à la vitesse à laquelle il souhaite
vous faire vivre cette expérience (la main va
94 Zéro Mental

s’approcher du visage comme si le nuage


était un aimant). Bien sûr, lorsque la main va
toucher votre visage, les yeux se fermeront
et l’expérience se poursuit dans ce nuage
qui va se déployer entièrement en vous.

L’avatar
Un avatar est un personnage de jeu vidéo
que l’on peut piloter et auquel nous pouvons
aussi donner des forces dans le cadre du jeu.
Il arrive parfois que certains joueurs soient
tellement identifiés à leur avatar, qu’ils
vivent des émotions débordantes de toutes
sortes. Ils sont parfois tellement associés à
leur avatar qu’ils n’ont plus aucun recul.
En Zéro Mental, nous appelons « avatar »
l’organisme corps-mental auquel nous nous
identifions généralement. De la même
manière, plus nous savons prendre du recul
sur notre « personnage », plus les émotions
s’apaisent.
Comment faire ? Il suffit d’observer notre
avatar comme tel. L’observer comme un
personnage que l’on a créé (consciem-
ment ou inconsciemment) et que l’on peut
III. La pratique 95

continuer de piloter tout en l’observant. Ou


que l’on peut observer en train de réagir avec
ses programmes actuels. Une façon ludique
d’observer ce à quoi nous nous identifions
habituellement. Se dissocier de la « person-
nalité » pour laisser émerger encore la
présence-témoin.

Disparition
Vous avez une tendance à beaucoup trop
vous identifier à ce personnage imaginaire
que vous créez en permanence dans votre
tête ? Nous parlons ici de celui qui va aller
en réunion demain ou qui aura une nouvelle
voiture bientôt, etc. En arrivant à le faire
disparaître, ce n’est pas seulement prendre
conscience que vous n’êtes pas lui, c’est
aussi en devenir libre.
Amusez-vous à diminuer ce personnage
jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement. Il
ne restera plus que votre présence-témoin,
consciente de cette « disparition ».
96 Zéro Mental

Du relatif au permanent
Le monde est en perpétuel mouvement. Ce
phénomène est appelé impermanence. Rien
ne reste, tout se transforme.
Tout sauf « la présence-témoin ». À méditer.

Naissance et mort
Tout ce qui naît meurt. La vie n’existe pas
sans la mort. Nous pouvons observer les
choses naître et se construire tout comme
ces mêmes choses en train de se trans-
former et disparaître. Refuser ou nier l’un ou
l’autre est résistance et souffrance.
La présence-témoin qui observe ce « tout »
qui apparaît et disparaît, est aussi appelée
« non-née ». En effet, elle demeure témoin
et au-delà du mouvement. À méditer.

Questionnements
Les pensées, les émotions, le mental... À qui
cela arrive ?
Cette question ramène à la présence-
témoin qui observe tout en permanence.
III. La pratique 97

Qui suis-je ?
Une question relative à l’identité et qui
amène à retrouver ce que nous sommes
au-delà de tout concept et de toute illusion
sur soi-même.

Où vas-tu ?
À chaque fois que votre mental va vers « le
monde extérieur », voici une question qui
le ramène et le recentre naturellement à sa
propre source. En vous-même.

Est-ce que cela change quoi que ce soit


à ce que je suis ?
À partir du moment où vous avez pris
conscience que votre identité est avant tout
pure présence, cette question établit votre
perception dans votre soi véritable et quel
que soit ce qui change ou ce qui bouge en
vous (émotions, pensées, réactions) ou
autour de vous (le monde).

Suggestion directe

Reviens !
98 Zéro Mental

Suggestion directe à votre « esprit » de se


tourner vers vous-même plutôt que vers les
objets des sens. C’est comme lui demander
de revenir à sa propre source. Dans votre
soi.

Vers l’autre… bulle de Zéro mental


Imaginez une bulle de Zéro Mental autour de
vous. Une bulle de la taille et de la couleur
que vous voulez et où règnent toutes les
facettes et les qualités de l’état Présence-
Zéro Mental. Ressentez cette ambiance
jusqu’au plus profond de vous-même.
Améliorez là autant que nécessaire.
Vous pourrez déjà l’utiliser de deux façons.
La première en gardant cette bulle autour de
vous pour vous protéger si nécessaire (des
autres ou du monde extérieur).
La seconde en plaçant votre ou vos interlo-
cuteurs à l’intérieur de votre bulle (pour ce,
agrandissez-la) afin d’améliorer la communi-
cation avec eux et augmenter au maximum
votre bien-être.
III. La pratique 99

Médita-phrases

Une médita-phrase est une compréhen-


sion profonde, un pilier de l’expérience
« présence » au-delà du mental. C’est une
compréhension-clé qui devient évidente une
fois que l’état est vécu. Une croyance qui ne
peut être validée et inscrite définitivement
que grâce à la réalisation de cet état.
Tant qu’il n’est pas vécu, la connaissance
peut s’avérer seulement intellectuelle et
pas toujours claire. La médita-phrase est
donc comme un fil d’Ariane. Une flamme au
milieu de l’obscurité à laquelle il suffit de
rester accroché jusqu’à ce que l’évidence
soit manifestée. C’est pour cela que vous
allez la répéter en vous-même comme un
point unique d’attention et jusqu’à réali-
sation du sens même de la médita-phrase
choisie par vos soins. À ce moment-là, vous
n’aurez même plus besoin de vous répéter
quoi que ce soit.
100 Zéro Mental

Plus vous la répétez dans votre esprit,


plus la compréhension et l’expérience s’in-
tègrent. Progressivement ou rapidement.

« Il n’y a pas deux » ou « Il n’y a


qu’un ».
La présence est indivisible. Seul le mental
et ses concepts divisent.

« Je ne suis pas le corps. »


L’identification au corps et à la personnalité
se superpose à la réalité de la présence. En
se libérant de cette identité égotique, vous
libérez la perception de votre soi profond.

« Je rêve » ou « Je suis témoin du


rêve ».
Savoir que les mouvements incessants du
mental s’apparentent à un rêve, est la prise
de conscience qu’un éveil à une autre réalité
de perception est possible. Une stratégie
consiste à être conscient du rêve sur l’ins-
tant pour le faire éclater comme une bulle.
Cette médita-phrase permet de rester sur
cette perception de l’instant.
III. La pratique 101

« Tout sort de moi » ou « Tout est en


moi ».
Recentre et recadre l’attention sur la
perception que tout (mental, mouvements)
sort de VOUS. Vous, cause et source de
toute perception.

« Je suis hors du temps. »


La notion de temps est mentale. La
présence sous-tend donc tout cela.

« Je suis un avec l’autre », « Je suis un


avec tout ».
Implique que la division n’est plus. La divi-
sion est mentale.

« Je suis déjà ce que je cherche. »


Il n’y a rien à créer d’autre. Juste que
cesse le mental (illusion).

« Le mental est la seule chose qui me


sépare de moi. »
Il est impossible d’être « séparé » de
soi-même. Seul le mental peut créer cette
illusion.
102 Zéro Mental

« Le 1 ou le O »
Ou je perçois l’unité ou je perçois l’illusion.
À chaque instant, c’est ou l’un ou l’autre.
S’en rendre compte à chaque instant est
une prise de conscience qui propulse dans la
présence indivisible.

« Moi-même »
Incite et déclenche la perception de n’être
plus qu’avec « soi-même » au-delà de
toutes les autres illusions et perturbations
mentales.
Évidemment, d’autre médita-phrases
sont possibles.

Capacités et conseils
pour le Zéro Mental

Pratiquer à défaut d’intellectualiser


L’intellect reste du mental alors que l’ex-
périence est au-delà.
III. La pratique 103

Être régulier
Mieux vaut 10 minutes chaque jour que
10 heures un jour par mois.

Être patient
On n’y arrive pas toujours du premier
coup et cette attitude interne de patience,
que vous développez à travers ce livre, se
cultive aussi.

Être persévérant
Continuer sans relâche jusqu’à satisfac-
tion et autant que nécessaire.

Dextérité intérieure
Se rappeler ce dont il faut se rappeler.
C’est-à-dire appliquer la bonne méthode au
bon moment.

Bien connaître le mental afin de mieux


l’aborder
Voir le mental tel qu’il est, le dissout
progressivement.

Être dans l’état d’esprit de : « C’est


possible maintenant. » Rester dans
104 Zéro Mental

l’attitude qu’il est possible de réaliser


cela en moins d’une demi-seconde
La perception de la présence ne peut se
faire que dans l’instant présent. Jamais dans
le futur. Tout est déjà là maintenant.

Observer, observer, observer


Savoir que quoi qu’il se passe, la présence
reste tranquille, intacte et transcendant tout
ce qu’il se passe.

Savoir que « le chercheur » doit


disparaître
Restez au maximum dans l’attitude témoin
puisque tout ce qui est « en recherche » est
en réalité du mental qui doit s’éteindre pour
laisser apparaître le fruit de la recherche.

Approfondir
Par le biais de lectures (Zen, non-
dualité, etc.), tutoriels, conférences Zéro
Mental, vidéos, stages spécialisés favorisant
interaction et intégration.
Le mot de la fin

Par Patrick Aich


Hypnothérapeute, Auteur
du Guide des Protocoles Hypnose PNL
Je me souviens de cette période assez houleuse
où je m’interrogeais sur ce qu’allait devenir
ma vie dans ce nouveau futur qui approchait
à grand pas pour moi.
À cette époque en effet, j’étais en instance
de divorce et plusieurs pensées traver-
saient mon esprit. Et comment sera ma vie
après ? Et que ferai-je durant les moments
de solitude ? Et après, plus de vingt ans de
vie commune, comment peut-on réussir à
dépasser les notions d’attachement et de
séparation ? Peut-on si facilement rester
serein avec autant de souvenirs en tête en
se disant que tout cela a été et n’est plus ?
106 Zéro Mental

Selon moi, les habitudes et les rituels


étaient un peu comme avancer sur une route
que l’on connaît bien et qui nous rassure.
Une nouvelle vie qui commence, un senti-
ment d’être plus libre, certes. Mais quoi faire
de cette liberté si je reste prisonnier de ces
émotions et de ces pensées préoccupantes ?
Il me fallait rapidement trouver quelqu’un
à qui parler pour pouvoir exprimer et sortir
tout ce que j’avais dans ma tête.
De par notre métier commun d’hypno-
thérapeute et du travail avec l’inconscient,
Frédéric et moi étions habitués à ce genre
de discussion sur l’être : la vie et la mort, les
conditionnements de la pensée, l’ennui, etc.
Et qui mieux que lui pour comprendre mes
tourments intérieurs ?
Il me donna alors sa version de la liberté et
m’expliqua les principes de la non-pensée. Il
m’aida aussi à comprendre le fait que nous
ne sommes pas obligés de faire ou de penser
pour être.
Au final, et en quelques jours seulement,
je compris ce que signifiait « vivre l’instant
Le mot de la fin 107

présent ». De façon très claire, je venais


de recevoir un certain enseignement qui a
apaisé mon esprit et m’a donné une nouvelle
vision « libératrice ». Un beau raccourci !
Depuis cette époque, j’utilise les méca-
nismes du Zéro Mental lorsque j’accompagne
les personnes qui viennent me consulter
pour des souffrances diverses.
Le secret : les renvoyer à qui ils sont véri-
tablement, au-delà de leurs pensées et du
mental conditionné.
Liens utiles

www.zeromental.net

Site officiel du Zéro Mental


Tutoriels, stages tout public spécialisés,
formations professionnelles certifiantes
(thérapeutes, coachs, communicants,
hypnothérapeutes), conférences, séjours
d’immersion, MP3, agenda, informations,
newsletter, vidéos.

www.hypnocontact.com

Centre Hypno-Contact (Frédéric Vincent)


Formations & Consultations. Hypnose,
Autohypnose, Zéro Mental et PNL.
www.arche-hypnose.com

École d’hypnose ericksonienne, Académie


pour la recherche et la connaissance en
hypnose ericksonienne.

VOTRE MP3 ZÉRO MENTAL GRATUIT

Recevez gratuitement un tutoriel MP3 sur les


bases du Zéro Mental. Une façon d’aborder
le livre avec quelques principes et subtil-
ités complémentaires. Pour ce, il suffit de
vous connecter sur www.zeromental.net. Et
renseigner votre e-mail.
Table

Préface.............................................. 7
Avant-Propos.....................................11
I. Mode d’emploi................................19
II. La théorie.....................................23
A. Définitions................................................23
B. Les Trois Phases du Zéro Mental..................26
Première phase du Zéro Mental.............................. 27
Deuxième phase du Zéro Mental............................. 28
Troisième phase du Zéro Mental............................. 29
C. Les équations du Zéro Mental......................31
D. Les Sept niveaux progressifs du Zéro Mental.53
III. La pratique..................................57
Être témoin de ce qui va et vient............................ 59
Détournement d’attention...................................... 61
Au-delà du corps.................................................. 61
Liberté................................................................ 62
Respiration inconsciente........................................ 63
Dépolariser.......................................................... 64
Source subtile...................................................... 66
Corps endormi..................................................... 67
Vibration physique................................................ 68
Ni ceci ni cela....................................................... 68
Le sniper............................................................. 69
Aimant à pensées................................................. 70
Déplacement dialogue........................................... 71
Le décor.............................................................. 72
Le puits............................................................... 72
Silence................................................................ 73
Le point sommeil.................................................. 73
Décalque............................................................. 74
Changement de foyer de conscience....................... 76
Rayon transversal................................................. 77
Dé-focus............................................................. 78
Looping & rotation 180°........................................ 79
Contact............................................................... 79
Langue............................................................... 80
Yeux................................................................... 80
Statue................................................................ 81
Immobilité intérieure............................................ 82
Infini.................................................................. 83
Fini..................................................................... 84
Le chemin Zéro Mental.......................................... 84
Le comme si........................................................ 85
Mot magique........................................................ 86
Le mur................................................................ 87
Confusion et extension sensorielle.......................... 89
Lumière intense................................................... 89
Du tout au rien.................................................... 89
Du son au silence................................................. 90
Du temps à l’éternité............................................ 90
3e Œil................................................................. 90
Love power.......................................................... 91
Nuage de Zéro Mental........................................... 92
La main magique.................................................. 93
L’avatar.............................................................. 94
Disparition........................................................... 95
Du relatif au permanent........................................ 96
Naissance et mort................................................ 96
Questionnements................................................. 96
Suggestion directe................................................ 97
Vers l’autre… bulle de Zéro mental.......................... 98
Médita-phrases.............................................99
Capacités et conseils pour le Zéro Mental........ 102
Le mot de la fin................................ 105
Liens utiles...................................... 108