Vous êtes sur la page 1sur 12

Sommaire :

Introduction
I )Préalables ( en terme d’études)
II )Travaux de déviation de la rivière( construction d’un batardeau ouvert)
III) Phases chronologiques d’exécution des culées ( venant de Ngambè et de Ndikiminéki)

IV )Conclusion

1
Introduction :
L’entreprise Ellipse Projects est adjudicataire du marché N 0000317/M/MINMAP/CCPM-
AI/2016 .Ledit marché concerne la conception, la réalisation et la fourniture de 55 ponts
métalliques en République du Cameroun .
Aussi, soucieux du respect des règles de l’art lors de la réalisation des travaux en général et
ceux de l’ouvrage 49 en particulier .Le présent document met en relief la méthodologie
d’exécution du pont projeté sur la rivière Maoua .

2
I ) Préalables  sur le volet études

Il est important de rappeler que l’ouvrage projeté est un pont à une travée ,ayant une
portée de vingt sept virgule deux cent quatre vingt cinq mètres (27,285 m).
L’exécution de l’ouvrage en général et celui du pont 49 en particulier est la matérialisation
d’une série d’études. Nous pouvons citer entre autres :
Les études topographiques :
Elles ont consisté à matérialiser l’axe du projet par des bornes en béton numérotées et
nivelées avec référence au nivellement général de la République du Cameroun.
L’approbation du tracé en plan , du profil en long, et du cahier des profils en travers par la
mission de contrôle agrée est la première étape lors de la matérialisation du projet.
Implantation des coordonnées ( x,y,z) de chaque culée projetée ( usage d’une station totale,
trépiéd, mire…) est la seconde étape
Validation des coordonnées (x,y,z) des culées projetées ( procès verbal de réception
signée /fiche de constat des travaux portant la mention approuvée) est la troisième étape.

Après implantation et validation des coordonnées (x,y,z) de l’ouvrage 49 par la mission de


contrôle , nous procéderons aux études géotechniques ( études du béton B 30 et La
reconnaissance géotechnique) sur l’emprise destinée à la réalisation des culées projetées.
A) Etudes géotechniques :
B) Etudes de béton B 30 :
C) Formulation du béton ( validée par la mission de contrôle)
D) Réalisation de l’essai de convenance par l’entreprise en présence de la mission de
contrôle
E) Validation des résultats d’essai de convenance du béton B 30 ( à 7jours et à 28 jours).
Reconnaissance géotechnique ( à réaliser où sera construit les futures culées)
Elle a pour objectif de déterminer le type de fondation le plus adéquat et la stabilité du
remblai d’accès.
La reconnaissance géotechnique de l’ouvrage 49 s’est articulée ainsi qu’il suit :

 Deux sondages au pénétromètre dynamique lourd ( voir résultats du rapport


géotechnique)

3
 Deux sondages carottés en terrain rocheux ( voir coupe stratigraphique de
carottage)

 Essai pour évaluer la portance du sol

Parmi les essais in situ , nous avons réalisé le pénétromètre dynamique lourd ( 1
essai/culée).

Au terme de l’analyse des résultats obtenus au terme de la reconnaissance


géotechnique, les fondations superficielles ont été retenu

Les études hydrologiques :

Ces dernières ont permis de mettre en relief les points suivants :

 Identification de la période de crue ( hautes eaux) et celle de basses eaux( étiage) ; ce


niveau d’eau conditionne le planning des travaux.
 Mise en évidence du débouché linéaire( intervalle entre les culées de l’ouvrage du
pont permettant le passage des eaux)

A La fin des études sus évoquées, après approbation de ces dernières par la mission de contrôle ,

Nous passerons à l’étape suivante qui est la réalisation de la déviation de la rivière Maoua (
construction d’un batardeau ouvert)

4
II ) Travaux de déviation du cours d’eau ( construction d’un batardeau ouvert)

Au terme de la campagne de reconnaissance géotechnique sur l’emprise de l’aire réservée à la


construction des culées futures , nous procéderons à l’entame des terrassements concernant les
appuis.

Mais les terrassements concernant les appuis de l’ouvrage 49 commenceront après l’aménagement
de la déviation de la rivière Maoua .

Phases d’exécutions proprement dit ( batardeau ouvert )

 Ouverture des débouchés linéaires pour les deux ponts forestier ayant respectivement sept
et quinze mètres de portée ( usage d’une pelle excavatrice…)
 Ouverture d’un canal d’écoulement des eaux déviées sur une longueur de 50 m environ
ayant la forme « Y » à partir du point d’aménagement de la digue de déviation ( voir plan
déviation de la rivière Maoua)

 Approvisionnement des troncs d’arbres de longueurs respectives de 7 et 12m à pied


d’œuvre

Construction des culées provisoires :

Construction des culées constituées de billes de bois disposées de manière à obtenir une forme
triangulaire.

Dans l’objectif d’assurer la stabilité des culées , les troncs d’arbres seront ligaturés avec les aciers
(d=6mm) sur toute la largeur de la chaussée( 6m au moins)

Construction du platelage en bois

 Les troncs d’arbres seront disposés dans le sens longitudinal , au dessus des culées ayant
une forme triangulaire
 Ensuite des madriers seront posés dans le sens transversal .

Des madriers (une bande de 30 cm ))seront également mis en place dans le sens longitudinal et
distant de trois mètres dans le sens transversal .Ces derniers serviront de bande de roulement

NB :

Une fois la mise en œuvre des appuis et du platelage en bois achevés, nous procéderons à
l’achèvement du canal d’écoulement des eaux déviées .Les déblais provenant de l’ouverture dudit
canal d’écoulement constituera une partie importante du matériau de la digue.

Après la mise en service de la déviation, une moto pompe sera mise à contribution pour évacuer les
eaux résiduelles situées dans la zone d’écoulement du lit naturel de la rivière

5
L’achèvement des travaux de la construction du batardeau ouvert marquera le début effectif de la
construction des culées projetées( Ngambè et Ndikiniméki)

III ) Phases chronologiques de construction des culées :

1 Implantation des culées sur l’emprise indiquée par le lever topographique approuvé

2 Validation de l’implantation des coordonnées (x,y,z) des appuis projetés par la mission de contrôle

3 Ouverture des fouilles jusqu’à la profondeur où la contrainte du sol est supérieure aux charges
apportées par l’ouvrage projeté( voir rapport géotechnique établi par » Sol Solution Afrique
Centale »III 1 Construction de l’assise ( 1m de hauteur) :

Dimensions de l’assise :

Longueur : 14 m

Largeur :7m

Hauteur : 1m

 Pose d’un béton de propreté de 5cm sur 14m de longueur et 7 m de largeur


 Pose des moellons sur une hauteur de 30 cm sur 98 m2
 Mise en œuvre du béton dosé 250kg/m3 sur 20 cm sur 98m2
 Pose des moellons sur 30 cm d’épaisseur sur 98m2
 Pose d’un béton dosé à 250kg/m3 sur 20 cm d’épaisseur sur 98 m2

III 2 Construction de la semelle :

Dimensions de la semelle :

Longueur : 12m

Largeur : 5m

Hauteur : 1m

 Nettoyage et matérialisation de la surface de la semelle


 Ferraillage de la semelle ( avec aciers d’attentes de 60 cm de longueur pour le ferraillage du
mur de front)
 Coffrage de la semelle
 Bétonnage ( béton B 30 dosé à 400 kg/m3 ) / prélèvement du béton lors du bétonnage et
conditionnement dans des éprouvettes cylindriques (2 éprouvettes au moins ) pour
vérification de la résistance du béton après 7jours et 28 jours
 Décoffrage ( après 21 jours)
 Mise en œuvre d’un enduit hydrofuge avant réalisation partiel du bloc technique , lequel
doit être conforme aux spécifications du CCTP.
 Mise en place partiel du bloc technique
 Compactage du bloc technique jusqu’à l’obtention des valeurs de densités sèches( ¥) et de
teneur en eau wopt requises

6
Ferraillage du mur de front :

NB : le ferraillage se fera graduellement sur une hauteur de 1 m.( nous laisserons toujours des aciers
d’attentes de 50 cm de longueur pour la suite du ferraillage de front jusqu’à l’arase supérieure du
sommier)

Un échafaudage sera construit à partir d’une hauteur du mur de front égale = 1.5m par rapport au
terrain naturel.MU

 Coffrage du mur sur 1 m de hauteur ( usage de contre plaquè avec e= 17mm)


 Validation du ferraillage et du coffrage par le contrôle extérieur et la mission
 Bétonnage partiel (400kg/m3) partiel du mur ( 1m de hauteur , épaisseur= 1m, longueur =
11m)
 Prélèvement d’une quantité de béton B30 ( 400kg/m3) lors du bétonnage et conditionné
dans des éprouvettes cylindriques pour vérifications de la résistance à la compression après
7cjours et 28 jours , dans un laboratoire agrée en présence de la mission de contrôle.

NB : le ferraillage du mur de front à -1m de l’altitude du sommier se fera an laissant des aciers
d’attentes pour le ferraillage ultérieur des murs garde grève et des dalles de transitions

Mise en place du bloc technique et compactage manuel ( par couche successive de 30cm )
derrière les murs de fronts pour une hauteur maximum de 1m ( après chaque bétonnage de 1 m
de hauteur)

NB : mise en œuvre d’un enduit hydrofuge( approuvé par la mission de contrôle) sur la paroi du mur
de front en contact avec le bloc technique.

 Assemblage et montage des éléments du tablier au voisinage des culées

Réalisation du bloc technique ( y compris le compactage) de part et d’autre des deux culées jusqu’à
l’arase supérieure du sommier, préalable à la mise sur appui du tablier.

 Fin assemblage du montage des éléments du tablier

Mise en place du tablier sur appuis ( méthode à utiliser) :

1) Pose des madriers sur le bloc technique situé derrière le mur de front dans les sens
transversal et longitudinal du tablier avec un espacement de3m ( entraxe dans le sens
transversal).

NB : Les madriers seront posés sur le bossage

2) Disposition des galets sur les madriers


3) Pose du tablier assemblé sur les galets
4) Poussage ( à partir du coté de Ngambè) en utilisant une pelle chargeuse 960
5) Arrivée du tablier sur la culée coté Ndikiminéki grâce à l’usage des galets et du poussage.
6) Pose des vérins situés derrière les murs de fronts
7) Mise à contribution des vérins pour soulever le tablier métallique et retirer les madriers
posés sur le bossage

7
8) Pose du tablier sur les appuis ( usage du vérin)
9) Retrait des vérins
10) Suite des travaux de construction ( mur garde grève, dalle de transition, mur en retour)

NB : bien vouloir visionner le CD pour apprécier la technique de mise sur appuis du tablier .

Après la mise sur appui de tablier, nous continuerons la construction des parties résiduelles des
deux culées dans l’ordre chronologique suivante :

Construction du mur garde grève :

Ferraillage de mur garde grève ( avec mise en évidence des aciers d’attentes pour le ferraillage
ultérieur des murs en retour)

Coffrage du mur garde grève

Validation du ferraillage et du coffrage par le contrôle externe (Veritas) la mission de contrôle .

Bétonnage ( dosage = 400kg/m3), prélèvement du béton et conservation dans des éprouvettes


cylindriques pour les essais d’écrasement à sept (7jrs) et à vingt huit jours (28 jours)

Construction dalle de transition

Dimensions de la dalle de transition :

Longueur :3m

Largeur : 10,2 m ( 11-2*o,4= Largeur)

Epaisseur : 0,3 m

 Aménagement de l’aire réservée à la réalisation de la dalle de transition


 Implantation et matérialisation de la dalle de transition
 Validation des coordonnées d’implantations de la dalle de transition
 Nettoyage des aciers d’attentes fixés sur le corbeau d’appui, dans l’aire d’implantation
 Ferraillage de la dalle de transition
 Coffrage de la dalle de transition
 Validation du ferraillage et du coffrage par le contrôle externe et la mission de contrôle( via
un constat des travaux signé par la mission de de contrôle et le contrôle externe, l’entreprise
portant le visa approuvé)
 Bétonnage
 Décoffrage ( après 21 jours)
 Mise en œuvre d’un enduit hydrofuge (flingote) sur la partie du mur garde grève qui sera en
contact avec le bloc technique

NB : en outre de la validation du ferraillage, il faudra également respecter la valeur requise du Slump
test indiquée dans les résultats des essais de convenances approuvés par la mission de contrôle,
préalables à l’opération de bétonnage

8
Construction des murs en retours

 Ferraillage du mur en retour


 Coffrage du mur en retour
 Validation du ferraillage et du coffrage par le contrôle externe et la mission de contrôle
 Bétonnage ( après approbation des résultats du Slump Test )
 Mise en œuvre de l’enduit hydrofuge sur la partie du mur en retour en contact avec le bloc
technique
 Le mur en retour sera construit sur une hauteur de 3 mètres à partir de la cote finie du mur
garde grève.
 Mise en œuvre du bloc technique sur une hauteur de 55 cm,
 Compactage par couche successive de 20 cm jusqu’à la hauteur h= 0,55 m

Remarques :

 Avant le début du bétonnage, il sera procédé à un contrôle de la valeur du Slump


Test ( vérification de l’affaissement du béton ) prescrit par les résultats de la
formulation du béton.

 Lors du bétonnage, une partie du béton sera prélevée et conservée dans des
éprouvettes cylindriques. Il sera confectionné dans 3 éprouvettes cylindriques au
moins.

 Logistique à mobiliser :
 Pelle excavatrice
 Bétonnière de 500 l
 Aiguilles vibrantes ( 50 mm, 60 mm, 80 mm )
 Réservoir mobile de 2000l ( 1000 l/ réservoir)

Matériaux/origine ( à utiliser lors des travaux)

Sable sanaga ( roulé) ( 0/5)

Origine : Fleuve sanaga

Gravier 5/15 (concassé)

Origine : Carrière RAZEL .MAKA II

Gravier 15/25 (concassé)

Origine : Carrière RAZEL . MAKA II

 Eau ( en provenance de la rivière Maoua)

9
 Ciment Dangoté :

Nature : rapide

Type : Portland CEM II

Classe nominale C ( MPa) : 42,5

Classe vraie ( MPa) : 51

Conclusion :

La mise en œuvre des travaux de construction du pont sur la rivière Maoua prendra en compte le
respect des règles de l’art et sera conforme aux spécifications du CCTP du présent marché.

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

PAIX-TRAVAIL- PATRIE PEACE- WORK –FATHERLAND

Ministère des travaux publics Ministry of public work

10
TRAVAUX DE CONCEPTION DE FABRICATION DE FOURNITURE ET D’INSTALLATION DES PONTS EN
SECTION PREFABRIQUEES MODULAIRES EN ACIER

ENTREPRISE

NOTE METHODOLOGIQUE D’EXECUTION DE L’OUVRAGE 49

MAITRE D’OUVRAGE : MAITRISE D’ŒUVRE

Ministère des travaux publics ECTA –BTP (BP  : 785 YDE)

11
12