Vous êtes sur la page 1sur 6

LE CULTE FAMILIAL

(préparé par le pasteur Mbongtang Mathieu Alain Delor)

Il est connu de tous que la famille est la cellule de base de la société. Depuis
la nuit des temps, Dieu souhaite que les membres de chaque famille passent du
temps ensemble à renforcer leurs liens avec lui et entre eux (Deutéronome 6/6-7).
Dans l’histoire de l’Église, le culte familial a été l’une des plus grandes forces de la
famille chrétienne. Tout comme la vie du chrétien est caractérisée par le culte
personnel, et tout comme nos rassemblements en tant que communauté chrétienne
doivent se centrer sur l’adoration de Dieu, le foyer d’une famille chrétienne devrait
être caractérisé par le culte familial. Ce n’est rien de plus que notre réponse familiale
à la grâce infinie et merveilleuse de Dieu. J’ai foi dans le culte familial. Beaucoup
d’entre vous aussi, j’en suis sûr. Mais quand j’en parle avec d’autres chrétiens, je
trouve que cette petite tradition familiale ne court plus la rue de nos jours. La menace
du Coronavirus avec tout ce que cela a comme conséquence, nous invite à revenir à
ce culte qui est d’une importance capitale, une grâce négligée.

1- Qu’est-ce que le culte familial ?

C’est un moment en famille pour se rapprocher de Dieu. « Approchez-vous de


Dieu, et il s’approchera de vous » (Jacques 4/8). Lorsque mari et femme, parents et
enfants, étudient la Bible ensemble, leurs liens se renforcent. C’est un temps
significatif mis à part où nous nous réunissons en famille pour profiter les uns des
autres et nous réjouir ensemble de la présence de Dieu. Ça nous donne de
commencer notre journée ensemble, et avec le Seigneur.

2- Pourquoi le culte familial ?

Nous devons pratiquer le culte familial parce que c'est l'un des mandats pour
la famille, selon ce qu'il est écrit en Deutéronome 6/5-9 : « Tu aimeras l'Eternel ton
Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Que ces
commandements que je te donne aujourd'hui restent gravés dans ton cœur. Tu les
inculqueras à tes enfants et tu en parleras chez toi dans ta maison, et quand tu te
coucheras et quand tu te lèveras. Qu'ils soient attachés comme un signe sur ta main
et comme une marque sur ton front. Tu les inscriras sur les poteaux de ta maison et
sur les montants de tes portes.»

3- Quand pratiquer le culte familial ?

Cette question concerne d'une part l'âge des enfants et d'autre part le moment
le plus favorable pour l'ensemble de la famille. Le culte de famille peut-être
commencé dès le plus jeune âge. Il est en effet important que l'enfant prenne
conscience de Dieu dans le déroulement normal de sa journée. Pour ce qui est du
moment, chaque famille le choisira selon sa convenance dans le but d’avoir
l’adhésion de tous.

4- Comment conduire le culte familial ?

Ce sont les parents qui prennent l'initiative et une décision claire doit être prise
à se sujet sinon, nous n'aurons jamais le temps. Soyons constants, quelque soit le
rythme du culte (5mn tous les jours ou 2h par mois, avec toutes les possibilités entre
les deux). Soyons cohérents, ces moments de culte jaillissent de notre style de vie et
ne sont pas les moments religieux de la journée, de la semaine ou du mois. Soyons
brefs, surtout s’il y a des jeunes enfants. Chacun a une capacité d'attention différente
et ces temps passés en famille doivent rester agréables et attendus. Ce ne sont pas
des leçons que les enfants subissent. S'il y a trop d'écart entre les différents âges, il
peut être judicieux de faire plusieurs groupes.

Soyons simples, nous ne formons pas des théologiens. Soyons flexibles, il peut être
parfois nécessaire de déplacer le moment du culte ou d'en avoir un spontané !
Sachons déléguer : c'est le lieu et le moment idéal pour que nos enfants apprennent
à préparer et à conduire tout ou une partie de la rencontre, selon leur âge et leurs
capacités. Soyons pratiques : éteignons la télé, débranchons le téléphone, faisons
attendre la vaisselle.

5- Les parties d’un culte familial

De manière générale, le culte familial comporte quatre parties :


La louange : si un des parents est musicien, tant mieux. Sinon nous pouvons chanter
à l’aide d’un livre de chant. Les petits aiment les chants joyeux, avec des gestes.

La parole : selon les moments, ce peut-être le calendrier biblique, un traité de Dieu,


un guide de lecture, la Bible elle même. La bible en français courant ou Parole de vie
sont bien adaptée pour les petits.

La prière : Il est bon d'entraîner les enfants à la prière dès leur plus jeune âge. Pour
les plus jeunes, nous pouvons dessiner les sujets et les afficher pour le temps du
culte ou en permanence, nous pouvons aussi leurs apprendre de temps en temps
quelques prières toutes faites.

L'écoute de Dieu : Il s’agit d’apprendre aux participants à apprendre à écouter Dieu


dans le silence de nos cœurs.

6- Ordre liturgique (déroulement) du culte familial

Salutation : l’officiant accueille les participants au nom du Seigneur.

Adoration : il s’agit d’adorer le Seigneur par la lecture du psaume du jour.

Prière : il s’agit de remercier Dieu pour la nuit écoulée et pour le nouveau jour qu’il
nous accorde ; lui demander pardon pour nos manquements et demander son Esprit
pour la compréhension de sa parole.

Annonce : il s’agit de faire passer quelques informations importantes, notamment le


rappel de l’officiant du prochain rassemblement.

Lecture biblique : Il s’agit de la lecture du texte du jour proposé par notre calendrier
biblique.

Compréhension : Demandons à chacun ce qu’il a retenu du texte ? Dans l'Ancien


Testament, il est souvent écrit : ''Lorsque vos fils diront...vous répondrez...'' (Exode
12 /26-17; 13 / 14-15 ; Deut 6/20-24 ; Josué 4/ 6-7, 21-23). Autrement dit encore,
écoutons et encourageons les questions de nos enfants, répondons leur d'une
manière biblique.

Capitule ou méditation : il s’agit d’insister sur le verset retenu ou de faire un petit


commentaire du texte lu (pour la période de carême, se servir du commentaire du
livret).

Moment de silence : Il s’agit du moment de l’écoute de Dieu et de méditation sur ce


qui est ressorti du texte.

Collecte des sujets de prière : il s’agit de demander si quelqu’un a un sujet de


prière qu’il aimerait qu’on porte à la connaissance de notre Dieu.

Prière d’intercession + Notre Père : il est question de confier la nouvelle journée à


Dieu, de lui présenter nos sujets de prière et de prier pour les autres.

Exhortation et bénédiction : il s’agit de rappeler le résumer de la méditation et de


prononcer les paroles de bénédictions pour tous au nom du Seigneur.

 Les différentes parties sont ponctuées de chant.

7- Les outils de travail

Bible : c’est notre premier outil de travail.

Cahiers et stylos : Ayons un cahier par enfant pour consigner un verset appris, un
dessin ou l'étude biblique pour les plus grands.

Livre de chant : Pour nous amener à louer Dieu par le chant.

Le calendrier biblique : Pour nous orienter sur les différents textes à lire.

Le livret de carême : Pour le temps de carême.

Remarques Apprenons des versets par cœur, en famille, avec parfois une petite
récompense pour celui qui l'aura appris le plus rapidement possible (pour les plus
jeunes on pourra se contenter d'une partie du verset ou de quelques bribes).
Voici quelques astuces qui pourraient servir à des parents souhaitant se lancer dans
des cultes de famille.

1. Quel intérêt ?

La Bible prescrit une éducation « dans le Seigneur » (Éphésiens 6/4), et cela passe
par la Parole de Dieu (cf. 2 Timothée 3/15). Un culte de famille est un outil parmi
d’autres qui peut servir ce but.

2. Quels participants ?

Si le commandement d’Éphésiens 6.4 est adressé aux pères, d’autres textes mettent
en évidence le rôle des mères (1 Timothée 5/10 ; 2 Timothée 1/5). Nous avons
estimé opportun que ces moments aient lieu en famille, même si de temps à autre,
souvent à cause d’un voyage, l’un des parents est absent.

3. Quels rôles ?

Le papa assume la responsabilité (Éphésiens 6/4 ; cf. Colossiens 3/21 ; Hébreux


12/4-11), conduit ces moments et donne l’instruction. Toutefois, il peut organiser le
travail pour une implication de tous et de chacun.

4. Quelle fréquence ?

Nous avons opté pour un moment quotidien, ce qui a l’avantage de faire partie de la
routine. Chez nous, la maman est plus habile que le papa pour veiller à ce que ce
moment ait lieu lorsque la routine est dérangée !

5. Quelle durée ?

Nous préconisons un moment court. Actuellement, notre culte de famille dure environ
30 minutes, mais nous savons qu’il peut se faire en 15 minutes si nous sommes
pressés.
Un mot de conclusion

Chaque contexte familial est différent – et chaque enfant l’est également. Que Dieu
nous qualifie toutes et tous pour nos projets d’instruction biblique en famille, à sa
seule gloire.

Vous aimerez peut-être aussi