Vous êtes sur la page 1sur 41

REPUBLIQUE DU SÉNÉGAL

MINISTERE DE L’HYDRAULIQUE ET DE
L’ASSAINISSEMENT
SOCIÉTÉ NATIONALE DES EAUX DU SÉNÉGAL
CONSTRUCTION D’UNE TROISIEME USINE DE TRAITEMENT A KMS
ET SES RENFORCEMENTS EN AVAL

LOT 5 : TRAVAUX DE FOURNITURE ET POSE D’UNE CANALISATION EN FONTE


DN 1500 mm ENTRE LE PK113 ET LE PK129

MARCHE : N°M170866/CAJ

SOCIETE NATIONALE DES EAUX DU SENEGAL (SONES)


Unité de Gestion du Projet KMS3 (UGP- KMS3)
Hann, Route du Front de Terre / BP 400 - Dakar - Sénégal
Téléphone : + 221 33 839 78 87 Fax : +221 33 832 20 38
E-mail :sones@sones.sn

FINANCEMENT :
Banque Africaine de Développement
Groupement CIRA /CABINET MERLIN/CABINET
MERLIN Afrique de l’Ouest
HAMDALLAYE ACI 2000 – Bamako – MALI - BP 5016
Téléphone: (223) 20 24 32 34
Télécopie (fax) : (223) 20 24 15 03
E-mail : cira@cira-sa.com
China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC)
7, Rue Léo Frobenius Fann Résidence / B.P: 5150 Dakar Fann
TEL: +221 77 093 46 59
E-mail : ccecc-senegal@ccecc.com.cn
39 Mamelles Aviation, après de la pharmacie des mamelles,
BP 11332 – DAKAR – PETAVIN - SENEGAL
E-mail :labosol.dakar@labosoldak.sn
Format A4
Titre du Document Statut
Echelle: Non
PLAN D’ASSURANCE PRE
BEE
QUALITE DE KMS3 LOT5 BPE √
DOE
Réf : 05 CCE PAQ B 002 Révision F ANN
PRE : PREliminaire, BEE : Bon pour Etude d’Exécution, BPE : Bon Pour Exécution, DOE : Dossier des
Ouvrages Exécutés, ANN : ANNulé.

APPROBATION :

Rev Date Commentaires Etablie par Vérifié Par


A 10/04/18 Première diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
B 14/05/18 Deuxième diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
C 08/06/18 Troisième diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
D 31/07/18 Quatrième diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
E 03/09/18 Cinqième diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
F 15/10/18 Sixième diffusion Jiang Tao Yi Shengbing
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 2 sur 42

TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES......................................................................................................................................... 2


SIGLES ET ACRONYMES ..................................................................................................................................... 4
LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................................................................... 5
LISTE DES FIGURES ............................................................................................................................................. 5
LISTE DES ANNEXES............................................................................................................................................ 5
1. DESCRIPTION DE LA CONSISTANCE DES TRAVAUX .............................................................................. 6
2. NOTE D’ORGANISATION GENERALE ........................................................................................................ 8
2.1. ENGAGEMENTS DE CCECC ............................................................................................................... 8
2.2. FONCTIONNEMENT DU CHANTIER.................................................................................................... 8
2.2.1. Gé né ralité s .................................................................................................................................... 8
2.2.2. Installations fixes de chantier ........................................................................................................ 8
2.2.3. Organigramme du chantier............................................................................................................ 8
2.3. ORGANISATION DE LA QUALITE ...................................................................................................... 12
2.3.1. Terminologie ............................................................................................................................... 12
3. PROCEDURES D’EXECUTION ................................................................................................................... 15
3.1. PROCEDURES D’EXECUTION DES TRAVAUX ................................................................................ 15
3.1.1. Piquetage et implantation des ouvrages ..................................................................................... 15
3.1.2. Etablissement des plans d’exé cution du chantier........................................................................ 15
3.1.3. Contrô le des fournitures en usine ............................................................................................... 15
3.1.4. Contrô le des tuyaux au Port de Dakar ........................................................................................ 15
3.1.5. Contrô le des tuyaux aprè s bardage ............................................................................................ 15
3.1.6. Ré ception des tuyaux et piè ces de raccord................................................................................. 15
3.1.7. Exé cution des terrassements ...................................................................................................... 15
3.1.8. Exé cution de la pose des canalisations....................................................................................... 16
3.1.9. Exé cution de remblais ................................................................................................................. 16
3.1.10. Exé cution des buté es sur piè ces spé ciales et lestages de canalisation...................................... 16
3.1.11. Exé cution des ouvrages de gé nie civil ........................................................................................ 16
3.1.12. Plans de ré colement.................................................................................................................... 16
3.1.13. Essais hydrauliques (é tanché ité - pression)................................................................................ 16
3.2. PROCEDURES PREVENTIVES.......................................................................................................... 17
3.2.1. Gestion de l’aire de stockage des maté riaux et maté riels de chantier ........................................ 17
3.2.2. Gestion des matiè res dangereuses ou inflammables.................................................................. 18

Page
2 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 3 sur 42

3.2.3. Gestion des aires de pré fabrication............................................................................................. 18


3.2.4. Gestion de la bé tonniè re ............................................................................................................. 18
3.2.5. Gestion des aires de stationnement des engins.......................................................................... 18
3.2.6. Gestion des dé chets solides de la base de chantier ................................................................... 18
3.2.7. Gestion des risques de contamination fé cale des sols................................................................ 19
3.3. DOCUMENTS DE SUIVI DE L’EXECUTION ....................................................................................... 21
3.3.1. Gestion des Plans ....................................................................................................................... 21
3.3.2. Gestion du Courrier ..................................................................................................................... 22
3.3.3. Le journal du chantier.................................................................................................................. 22
3.3.4. Achat ........................................................................................................................................... 22
4. ORGANISATION DU CONTROLE............................................................................................................... 24
4.1. GENERALITES .................................................................................................................................... 24
4.2. CONDITIONS GENERALES D'EXERCICE DU CONTROLE QUALITE.............................................. 24
4.3. RAPPEL DES DEFINITIONS ............................................................................................................... 24
4.4. LES DIFFERENTS TYPES DE CONTROLE ....................................................................................... 25
4.4.1. Le Contrô le qualité inté rieur ........................................................................................................ 25
4.4.2. Contrô le qualité exté rieur ............................................................................................................ 25
4.5. PLAN DE CONTROLE......................................................................................................................... 26
4.6. TRAITEMENT DES NON-CONFORMITES ET DES ACTIONS CORRECTIVES ............................... 26
4.7. LE PLAN D’HYGIENE ET DE SECURITE ........................................................................................... 27
ANNEXES ............................................................................................................................................................. 32

Page
3 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 4 sur 42

SIGLES ET ACRONYMES
CTR : Conducteur des Travaux Routes

MDC : Mission De Contrô le

RQ : Responsable Qualité chantier

PPES : Plan de Protection de l’Environnement du Site

DTX : Directeur des Travaux

Page
4 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 5 sur 42

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Fonction et Contact des différentes personnes ressources du chantier .............................. 9


Tableau 2 : Principaux fournisseurs de CCECC ................................................................................... 12
Tableau 3 : Dispositions pertinentes du code du travail applicables au Projet ..................................... 27
Tableau 4 : Evaluation des risques initiaux et résiduels professionnels ............................................... 31

LISTE DES FIGURES


Figure 1 : Allotissement des travaux ...................................................................................... 6

LISTE DES ANNEXES


ANNEXE 1 : DEMANDE DE RECEPTION OUVRAGE ......................................................................................... 33
ANNEXE 2 : DEMANDE D’AGREMENT ............................................................................................................... 34
ANNEXE 3 : SUIVI DES DOCUMENTS ................................................................................................................ 35
ANNEXE 4 : FICHE D’ENREGISTREMENT DE NON-CONFORMITE ................................................................. 36
ANNEXE 5 : FICHE ENQUETE ACCIDENT DE TRAVAIL ................................................................................... 37
ANNEXE 6 : PROCEDURES D’UTILISATION D’ENGINS DE LEVAGE............................................................... 40
ANNEXE 7 : PLAN D'URGENCE DEVERSEMENT .............................................................................................. 41
ANNEXE 8 : PROCEDURE DE DEPOTAGE DE CARBURANT ........................................................................... 41
ANNEXE 9 : PROCEDURE D’EXCAVATION ET DE TRAVAUX EN PROFONDEUR.......................................... 42

Page
5 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 6 sur 42

1. DESCRIPTION DE LA CONSISTANCE DES TRAVAUX


Le projet d’extension de l’unité de traitement de Keur Momar Sarr et ses renforcements en aval sera ré alisé en sept
(07) lots de travaux pré senté s sur la figure suivante. L’Entreprise chinoise China Civil Engineering Construction
Corporation (CCECC) est attributaire du lot n° 5 portant sur un liné aire de 16 kilomè tres de conduites DN 1500 entre
les communes de Mekhé et de Pire Goureye.

Figure 1 : Allotissement des travaux

Chacun de ces programmes comprend les objectifs qui sont visé s, les activité s à ré aliser, les acteurs impliqué s ainsi
que leurs rô les et responsabilité s, le calendrier d'exé cution, les ré sultats attendus, le suivi et le mode de reporting.

Page
6 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 7 sur 42

Enfin, il convient de pré ciser que ces programmes sont susceptibles d'ê tre ré visé s pendant la duré e de ré alisation
des travaux pour tenir compte, le cas é ché ant, de changements intervenus dans les travaux ou les sites où ceux-
ci se dé roulent, de nouvelles exigences, etc.

Le PAQ a pour objet de pré senter

▪ Une note d'organisation gé né rale du chantier ;

▪ Des procé dures d'exé cution adapté es aux travaux à ré aliser ;

▪ Des cadres des documents de suivi de l'exé cution.

▪ les conditions de travail des engins ;

▪ le sché ma de travail du ou des compacteurs ;

▪ les mé thodes de contrô le de l’é paisseur des couches.

Dans le document, nous traiterons des points suivants :

▪ Identification des parties concerné es : Maître d'ouvrage, Maître d’oeuvre, entrepreneur, fournisseurs,
sous-traitants, bureau d'é tudes, organismes de contrô le, laboratoires, … ;

▪ Affectation des tâ ches des diffé rents intervenants de l'Entrepreneur sur le chantier en pré cisant les
moyens en personnel ;

▪ Indication des moyens gé né raux en maté riel ;

▪ Organisation et qualification de l'encadrement : responsable du chantier et responsable des é tudes ;

▪ Description des mé thodes et moyens de fabrication et d'exé cution ;

▪ Organisation et fonctionnement du contrô le interne, dé signation du ou des responsable(s) ;

▪ Liste des points critiques et des documents de suivi associé s ;

▪ Liste des procé dures d'exé cution et leur é ché ancier d'é tablissement ;

▪ Liste des é preuves et essais et leur é ché ancier ;

▪ Conditions dans lesquelles les documents et dessins visé s par le maître d'oeuvre pour exé cution sont mis
à la disposition du chantier, en les distinguant des versions anté rieures qui ont pu ê tre distribué es ;

▪ Mode de traitement des non-conformité s.

Page
7 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 8 sur 42

2. NOTE D’ORGANISATION GENERALE


2.1. ENGAGEMENTS DE CCECC
La direction de l’entreprise s’engage à :

▪ mettre en œuvre un Plan Qualité é tabli à partir des actions permettant de couvrir l’ensemble des exigences
dé crites dans les dispositions contractuelles du marché ;

▪ s’assurer en permanence de l’application de ce Plan Qualité par ses services, ses fournisseurs et sous-
traitants é ventuels, en mettant à leur disposition les moyens né cessaires ;

▪ s’assurer de son efficacité pour son amé lioration continue.

2.2. FONCTIONNEMENT DU CHANTIER

2.2.1. Gé né ralité s

La direction du chantier sera assuré e par un directeur des travaux expé rimenté , qui pourra s’appuyer sur un potentiel
importants de ressources humaines en fonction du planning. Il sera habilité à prendre toute mesure né cessaire au
bon dé roulement du chantier. L’organisation des travaux est effectué e conformé ment à la consistance des travaux.
Dans tous les cas, la lé gislation en vigueur en termes de gestion de la main-d’œuvre, de prise en compte des
prescriptions environnementales et d’horaire de travail sera respecté e

2.2.2. Installations fixes de chantier

CCECC installera une base de chantier dans la commune de Ngaye Mekhé à quelques encablures du lycé e de la
mê me localité . Plusieurs unité s fonctionnelles seront implanté es dans la base de chantier dont notamment un
bâ timent administratif, une aire de stockage des maté riaux, une aire de parking des engins, un garage mé canique,
une aire de stockage des hydrocarbures, etc.

Les dispositions constructives et d’amé nagement de la base sont pré senté s dans le PGES de chantier de
l’Entreprise.

2.2.3. Organigramme du chantier

L’organigramme du chantier est composé de trois (03) entité s principales : le Maitre d’Ouvrage, le Maitre d’œuvre
et l’Entreprise de Travaux. Les fonctions et contacts des personnes repré sentantes des trois entité s sont pré senté s
dans le tableau suivant.

Page
8 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 9 sur 42

Tableau 1 : Fonction et Contact des diffé rentes personnes ressources du chantier

Fonction Nom Contact


+ 221 70 742 23 28
Maitrise d’Ouvrage Chef de Projet Ousmane Diallo +221 77 198 08 86
OuDiallo@sones.sn
+221 78 466 84 18
Maitrise d’œuvre Chef de mission Ayech BAYOUDH
ayechbayoudh@gmail.com
YI SHENGBING +221 77 498 77 86
Directeur des travaux
kms3lot5@gmail.com
JIANG TAO +221 78 532 12 20
Entreprise Conducteur des travaux kms3lot5@gmail.com
77691094
Chef d’Equipe YU LI
kms3lot5@gmail.com

Pour l’exé cution de ce marché , CCECC s’organisera selon le dispositif dé crit dans le logigramme suivant.

Page
9 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 10 sur 42

Insérer l’organigramme validépar la mission de contrôle

Page
10 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 11 sur 42

Le Directeur des Travaux commande et organise le chantier. Il aura les pré rogatives suivantes :
▪ organisation de la planification gé né rale du chantier ;
▪ organisation de la ré partition des tâ ches entre les collaborateurs du projet ;
▪ centralisation et traitement des problè mes rencontré s ;
▪ é valuation et validation des demandes de fourniture venant des conducteurs des travaux ;
▪ dé finition, en fonction des contraintes du programme gé né ral du chantier, de la programmation de
ré alisation des travaux conformé ment au planning gé né ral ;
▪ participation au choix des techniques de ré alisation ;
▪ direction de la consultation et le choix des principaux sous-traitants et fournisseurs ;
▪ assure la liaison avec le responsable du contrô le externe ;
▪ veille au respect en matiè re de droit du travail et à l’application du plan de pré vention et de sé curité mis
en place dans le cadre du chantier ;

Le conducteur des Travaux est placé sous l’autorité du Directeur des travaux et a pour missions de:
▪ assurer la direction et la coordination des travaux dont il est responsable ;
▪ é tablir et d’actualiser les programmes des travaux ;
▪ é mettre à jour le journal du chantier ;
▪ é tablir les besoins (maté riel, maté riaux)
▪ assurer le bon usage du maté riel ;
▪ organiser la ré partition des moyens (humains et maté riels) entre les diffé rentes é quipes et veillent à leur
utilisation à bon escient ;
▪ pré parer les diffé rentes commandes et vé rifier la conformité des livraisons ;
▪ assurer la reconnaissance des ré seaux, les maté rialiser et dé finir avec les concessionnaires les
dispositions à prendre pour les proté ger ou les dé placer ;
▪ s’assurer de la bonne application des consignes de sé curité et d’environnement et de la signalisation
correcte du chantier ;
▪ participer avec tous les exé cutants au contrô le interne dont ils sont les principaux acteurs :

Dans le cadre de la ré alisation du marché , une partie des travaux sera sous traité e, sous supervision et contrô le
de CCECC. Les prestations annexes telles que le gardiennage de la base seront sous-traité s.

Les principaux fournisseurs de CCECC sont pré senté s dans le tableau suivant.

Page
11 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 12 sur 42

Tableau 2 : Principaux fournisseurs de CCECC

Type de travaux Fournisseur Adresse


XINXING PIPES RM 1905 NAM WO HONG BLDG 148, WING
Tuyau fonte et raccords (HONGKONG) CO., LIMITED LOK ST SHEUNG WAN, HK

Raccords à brides et accessoires à dé finir à dé finir


Ciment SOCOCIM Km, Rufisque- Sé né gal

Basalte GECAMINES 5,CITE DES MARISTES,HANN,DAKAR

Acier SAB Km 11 Route de Rufisque


Eau SDE Route du Front de Terre, Dakar

Le planning du chantier est pré senté en annexe du pré sent document.

2.3. ORGANISATION DE LA QUALITE

2.3.1. Terminologie

2.3.1.1. Qualité

La qualité est dé finie comme é tant l’ensemble des caracté ristiques d’un produit ou service qui lui confè re l’aptitude
à satisfaire les besoins exprimé s ou implicites.

Contrô le inté rieur (Auto contrô le effectué par les intervenants)

Contrô le effectué par chaque intervenant pour s’assurer de la qualité de sa production ou de sa prestation. Il est
composé du contrô le interne et du contrô le externe :

Le contrô le interne

Contrô le ré alisé par ou sous l’autorité des responsables de la fabrication ou de l’exé cution. Il consiste à s’assurer
au niveau des chaînes de production ou d’application que les modalité s d’exploitation, les procé dures de fabrication,
de stockage, de transport et de mise en œuvre sont conformes aux procé dures formulé es dans le Plan Qualité .
(Effectué par le Directeur des Travaux et/ou le conducteur des travaux).

Le contrô le externe

Contrô le ré alisé par ou sous l’autorité d’un responsable indé pendant de la fabrication ou de l’exé cution pour le
compte de l’entreprise. Il vise à vé rifier d’une part, que les procé dures de contrô le interne sont bien respecté es,
d’autre part, que les produits fabriqué s et mis en œuvre sont conformes aux spé cifications du marché (Effectué par
un responsable de CCECC non concerné directement par les Travaux).

Contrô le exté rieur

Contrô le effectué par un Donneur d’Ordre ou un organisme qu’il mandate sur un intervenant. Il a pour objet de

Page
12 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 13 sur 42

s’assurer que le processus de contrô le externe se dé roule convenablement, afin de valider les ré sultats é mis par
celui-ci (Effectué par le MO ou son repré sentant sur un intervenant du projet).

Procé dure

Document dé crivant les moyens, les maté riaux ou produits, les mé thodes ou modes opé ratoires et les contrô les
retenus pour l’exé cution d’une tâ che donné e ou pour la ré alisation d’un ouvrage ou partie d’ouvrage.

Instructions

Document dé taillant une mé thode ou un mode opé ratoire é noncé dans une procé dure.

Spé cifications

Traduction des exigences de ré sultat en s’appuyant sur un ensemble de grandeurs mesurables ou repé rables, selon
des mé thodes d’essais auxquelles elles fixent des limites. Elles indiquent les critè res suivant lesquels la conformité
peut ê tre vé rifié e.

Prescriptions

Elles concernent le processus de fabrication et le maté riel utilisé .

Point sensible

Point de contrô le attaché à une situation qui, en cour de fabrication ou d’exé cution mé rite une attention spé ciale.

2.3.1.2. Gestion du Plan Qualité

La gestion du Plan Qualité se fera conformé ment aux exigences relatives à la gestion des documents de la norme
internationale ISO 9001 :2015 :
▪ approbation du Plan Qualité quant à son adé quation par le responsable qualité de l’entreprise ;
▪ revue, mise à jour si né cessaire et approbation de nouveau sur le document ;
▪ s’assurer que les modifications et le statut de la version en vigueur du PQ sont identifié s ;
▪ assurer la diffusion sur les lieux d’utilisation des versions pertinentes ;
▪ s’assurer que le document est lisible et facilement identifiable ;
▪ empê cher l’utilisation non intentionnelle de documents pé rimé s.

2.3.1.3. Diffusion

Le Plan Qualité est transmis à la direction de l’entreprise et au Responsable Qualité pour information et application.
Il est diffusé sur le chantier :
▪ au Directeur et conducteurs des travaux pour application,
▪ au RQ pour application et diffusion,
▪ aux responsables de toutes les activité s du chantier.

Page
13 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 14 sur 42

Une ré union d’organisation sera organisé e par le RQ pour expliquer le Plan Qualité et son fonctionnement aux
responsables des diffé rentes activité s du chantier.

Page
14 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 15 sur 42

3. PROCEDURES D’EXECUTION

3.1. PROCEDURES D’EXECUTION DES TRAVAUX

3.1.1. Piquetage et implantation des ouvrages

Aprè s é laboration des choix de tracé avec la Maîtrise d’Ouvrage (SONES) et de la Maitrise d’oeuvre, un piquetage
sera ré alisé par l’entreprise et fera l’objet d’une approbation par le contrô le des travaux. Sur la base de ce piquetage,
le Maître d’Ouvrage dé lé gué procé dera à la libé ration des emprises.

3.1.2. Etablissement des plans d’exé cution du chantier

Aprè s é laboration des levé s topographiques sur la base du piquetage approuvé , l’entreprise produira en 3
exemplaires les plans des diffé rents profils et les transmettra pour approbation au Maître d’oeuvre avant l’exé cution
des travaux.

3.1.3. Contrô le des fournitures en usine

Aprè s approbation du dossier de fournitures, une ré ception en usine sera programmé e avec la MOU et la MOE.
Elle a pour but de vé rifier que les fournitures sont fabriqué es suivant les normes en vigueur et qu’elles ré pondent
bien aux spé cifications du marché . Cette visite sera sanctionné e par un procè s-verbal entre tous les intervenants.
Un bureau de contrô le externe agré é sera chargé pour faire la ré ception en usine de la canalisation et raccords
avec un rapport à l’appui.

3.1.4. Contrô le des tuyaux au Port de Dakar

Les tuyaux et accessoires seront chargé s par l’entreprise de transit dé signé par CCECC.

3.1.5. Contrô le des tuyaux aprè s bardage

Un agent de CCECC, ouvrier qualifié , assure le contrô le de la livraison depuis le Port de Dakar jusqu’au bardage
des tuyaux et livraisons de caisses d’accessoires. Cet agent sera le mê me pendant toute la duré e des livraisons
et quel que soit le lieu de livraison.

3.1.6. Ré ception des tuyaux et piè ces de raccord

Aprè s contrô le de la livraison par l’organisme agré é et par les autres parties concerné es, il sera procé dé à la
ré ception des fournitures livré es, par le Maître d’oeuvre.

3.1.7. Exé cution des terrassements

Les terrassements seront ré alisé s à la pelle mé canique. Il sera mis en place un lit de sable de 10 cm. Des protections,
tels que des blindages seront positionné s si la tenue du terrain le demande.
Page
15 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 16 sur 42

3.1.8. Exé cution de la pose des canalisations

Les canalisations seront posé es sur calage provisoire, puis un remblai hydraulique sera exé cuté , afin d’obtenir un
calage optimum en sable en dessous de la gé né ratrice infé rieure de la conduite. Les niveaux des fils d’eau des
canalisations seront contrô lé s, soit par un niveau traditionnel, soit par un laser de tuyau. Une vé rification pé riodique
de la cote du tuyau, par rapport au terrain naturel sera exé cuté e par le topographe.

3.1.9. Exé cution de remblais

Les remblais seront ré alisé s par couches, compacté s de maniè re hydraulique jusqu'à 20 cm au-dessus de la
gé né ratrice supé rieure du tuyau et de maniè re mé canique pour le reste de la couverture de la canalisation.

Les maté riaux impropres aux remblais seront é vacué s vers des zones dé dié es et remplacé s par des maté riaux
agré é s par le Maître d’oeuvre.

3.1.10. Exé cution des buté es sur piè ces spé ciales et lestages de canalisation

Ces travaux de gé nie civil seront ré alisé s en fouille. Les zones de verrouillages des tuyaux seront ré alisé es, aprè s
approbation par le Maître d’oeuvre des longueurs à verrouiller. Les tuyaux seront posé s conformé ment aux
prescriptions du fournisseur et le serrage des contres brides sera contrô lé à l’aide d’une clé dynamomé trique.

3.1.11. Exé cution des ouvrages de gé nie civil

Pour les ouvrages types vidange et ventouse, les radiers seront dans la plus grande partie des cas pré fabriqué s,
sur une aire dé dié e à leurs pré fabrications sur les installations de chantier. Ils seront posé s et ré glé s lors de la pose
des piè ces en lignes. Les voiles et la finition seront exé cuté s aprè s le passage de la canalisation. Les dalles seront
pré fabriqué es, puis posé es ulté rieurement. Un tampon fonte verrouillable sera pré vu sur une des dalles amovibles
pour garantir l’accè s.

Pour les ouvrages de regard particulier, ceux-ci seront ré alisé s entiè rement en fouille à l’exception des dalles de
couverture.

3.1.12. Plans de ré colement

Aprè s la ré alisation des travaux, l’entreprise procé dera au regroupement des informations du chantier en vue de
l’é laboration des plans de ré colement. Ces ré colements partiels seront disponibles sur format papier 2 semaines
aprè s l’achè vement des travaux et conditionnent la ré ception provisoire.

3.1.13. Essais hydrauliques (é tanché ité - pression)

Il sera procé dé à des essais de pression hydraulique partiels selon un dé coupage du liné aire total approuvé par le
Maître d’oeuvre. Les pressions, les duré es et les d’épreuves seront celles dé finies au CCTP.

Page
16 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 17 sur 42

L’eau né cessaire à ces essais, sera approvisionné e à partir de la conduite SDE par le biais des connections
ré alisé es dans le cadre des travaux. Il sera procé dé tant que possible au transvasement d’un essai sur l’autre afin
de limiter les pertes d’eau. En cas d’impossibilité de raccordement avec le ré seau SDE, des camions citernes
transfè reront l’eau de la base vie sur les conduites à tester.

Aprè s l’achè vement des essais partiels, il sera procé dé au raccordement des tronç ons essayé s en vue de l’essai
gé né ral. Cet essai comportera les phases suivantes :

▪ essai gé né ral

▪ lavage de la canalisation

▪ dé sinfection de la canalisation

▪ rinç age de la canalisation

Toutes ces phases seront ré alisé es sous le contrô le du Maître d’oeuvre et la poursuite de chaque phase ne se fera
qu’aprè s approbation de la phase pré cé dente. Cependant, dans un souci d’économie d’eau, il pourra ê tre procé dé
aprè s accord du Maître d’oeuvre à la ré alisation en simultané de l’essai gé né ral et de la dé sinfection.

Le phasage des essais hydrauliques devenant le suivant :

▪ lavage de la canalisation

▪ essai gé né ral et dé sinfection de la canalisation

▪ rinç age de la canalisation

3.2. PROCEDURES PREVENTIVES


3.2.1. Gestion de l’aire de stockage des maté riaux et maté riels de chantier

CCECC a pré vu de disposer de magasins sur le site des travaux pour le stockage des maté riaux et outillages. La
gestion des produits d’hydrocarbures (fû ts d’huiles neuves notamment) et de sacs de ciment se fera à partir de fiche
de suivi (entré e/sortie) pour contrô ler le mouvement et la manipulation de ces produits potentiellement dangereux.

Le gravier et le sable stocké s dans la base de chantier en plein air seront proté gé s par des bâ ches pour é viter leur
envol et conserver leur qualité .

Mesures pré ventives :

▪ impermé abilisation des aires de stockage des futs,

▪ emmurement des aires de stockage des agré gats

Page
17 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 18 sur 42

3.2.2. Gestion des matiè res dangereuses ou inflammables

L’approvisionnement des engins en huile se fera sur place à la base de chantier. A cet effet, CCECC a stocké sur
sa base de chantier de l’huile pour les engins et autres vé hicules. Il s’agit d’un magasin construit en parpaings avec
le sol bé tonné .

3.2.3. Gestion des aires de pré fabrication

Pour les opé rations de ferraillage qui doivent se faire sur place, des dispositions particuliè res seront prises, et
notamment la ré cupé ration, le stockage et le transport en dé charge des restes de maté riels, d’armatures et de
ligatures. Les pré fabriqué s (tê tes de regards et bornes notamment) seront produits et parqué s à la base de chantier
pour les diffé rents usages. Aussi, la base de chantier comporte une aire de parcage de ces pré fabriqué s.

3.2.4. Gestion de la bé tonniè re

Compte tenu de la production de pré fabriqué s, CCECC dispose de bé tonniè res qui sont parqué es sur une aire
spé cifique amé nagé e à la base de chantier. Pour é viter toute pollution du milieu environnant par la laitance de
ciment, la bé tonniè re sera installé e sur un emplacement é tanche permettant la ré cupé ration totale des eaux
ré siduaires. Ces eaux seront dé canté es, puis infiltré es dans le terrain jusqu’à un dé bit maximal de 1000 l/jour. Si
l’infiltration n’est pas possible, les eaux dé canté es seront affecté es à d’autres usages, par exemple pour l’arrosage
des plateformes.

3.2.5. Gestion des aires de stationnement des engins

CCECC se conformera aux dispositions suivantes : Tous les engins et machines à moteur à explosion seront
stationné s en dehors des pé riodes de travail sur une aire spé cialement amé nagé e dans l’enceinte de la base de
chantier. En cas de fuite de carburants ou d’huile, les terrains souillé s seront ré cupé ré s et é vacué s en dé charge
agré é e pour é viter tout risque de pollution des sols et du sous-sol.

3.2.6. Gestion des dé chets solides de la base de chantier

Pour mieux gé rer les dé chets produits au niveau de la base, CCECC a pré vu de disposer en plusieurs endroits des
barriques de diffé rentes couleurs servant de poubelles pour la pré collecte des dé chets solides produits au niveau
de sa base de chantier. On distingue trois couleurs en fonction de la nature des dé chets. La couleur jaune pour les
dé chets de papier, la couleur bleue pour les dé chets en plastique et la couleur verte pour les dé chets mé nagers. Il
s’agit d’un systè me de tri et de gestion des dé chets dè s le processus de pré collecte avant que chaque type de
dé chets ne soit acheminé par la suite vers sa zone d’élimination.

Page
18 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 19 sur 42

3.2.7. Gestion des risques de contamination fé cale des sols

Pour é viter tout risque lié à la dé fé cation du personnel de chantier aux alentours de la base de chantier, CCECC
dispose de toilettes dans l’enceinte des bâ timents abritant les bureaux et de la base de chantier. Par ailleurs, elle a
amé nagé des latrines externes pour les ouvriers. Il s’agit d’un petit bâ timent sommairement construit en parpaing et
disposant de 4 WC à fosse sè che.

Gestion de la sé curité de la base de chantier

Pour mieux assurer la sé curité de sa base de chantier, CCECC l’a clô turé avec des grillages. Elle a recruté des
gardiens qui veillent à la sé curité des personnes et des biens en gé rant

Pré servation de la vé gé tation

Afin d’éviter la destruction anarchique de la vé gé tation, un inventaire des ligneux sera ré alisé par les Services des
Eaux et Forê ts sur tous les tracé s du projet. A l’issue de cet inventaire, les modalité s de coupe et de ré gé né ration
du couvert vé gé tal seront dé finies et mises en œuvre en accord avec le service des Eaux et Forê ts.

Pendant le dé broussaillage, certains arbres seront é vité s malgré le fait qu’ils soient dans l’emprise et d’autres
é lagué s lors des fouilles en tranché e.

Protec ti on de la quali té de
l ’ai r

Les travaux d’ouverture de l’emprise vont gé né rer des é missions de poussiè res et de fumé es dans les zones
concerné es. Les mesures à mettre en œuvre pour ré duire les gaz d’échappement des engins sont :

▪ l’utilisation d’engins en bon é tat mé canique.

▪ le suivi de l’é tat mé canique des engins,

▪ la construction de l’atelier mé canique afin de faciliter la ré vision des engins,

▪ la sensibilisation des chauffeurs et mé caniciens à l’é co-conduite,

▪ l’optimisation des dé placements de maté riel sur le chantier.

Pour ce qui concerne les é missions de poussiè res, aucune mesure spé cifique n’est envisagé e car elles seront de
faible ampleur.

Gestion des ré seaux collectifs

Pour é viter de dé truire des ré seaux collectifs pré sents dans l’emprise des travaux (SONES, SENELEC, SONATEL)
et interrompre la fourniture d’électricité, d’eau ou de té lé phone aux populations, CCECC prendra les dispositions
suivantes :

▪ Identifier les ré seaux implanté s dans l’emprise des travaux à travers des opé rations de fouilles qui seront
ré alisé es sur l’ensemble des itiné raires concerné s par les travaux.

Page
19 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 20 sur 42

▪ Informer le concessionnaire en cas de dé couverte de ré seaux, afin qu’il puisse effectuer pré alablement
les opé rations de dé placement de son ré seau.

▪ Eviter autant que possible pendant les fouilles en tranché e les ré seaux qui ne peuvent ê tre dé placé s.

Gestion de la qualité du cadre de vie

Les travaux de dé gagement de l’emprise vont gé né rer des quantité s importantes de dé chets divers issus de
dé molition de bâ tis et autres installations anarchiques pré sentes, et d’abattage d’arbres. A cela s’ajoutent les
dé chets de terres issues des opé rations de fouilles effectué es lors des sondages. Pour cela, CCECC prendra les
mesures suivantes :

❖ Mesures pré conisé es pour la gestion des dé chets ligneux

Le systè me de gestion des dé bris ligneux en zone rurale consistera à laisser sur place les arbres abattus et
dessouché s afin que les populations locales procè dent elles-mê mes à leur tronç onnage pour des usages
domestiques. Quant aux dé chets herbeux, ils ne seront en aucun cas brû lé s. Ils seront maintenus sur place jusqu’à
sé chage et pourrissement.

Pour les dé bris ligneux en zone urbaine, le systè me ne devrait plus consister à laisser sur place les arbres abattus
en attendant que les populations locales procè dent elles-mê mes à leur tronç onnage et leur enlè vement. CCECC
procè dera immé diatement à leur tronç onnage et à leur stockage sur des aires dé finies en accord avec les mairies
et les services du Ministè re de l’Environnement, en attendant de les distribuer aux diffé rents destinataires.

❖ Mesures pré conisé es pour la gestion des dé chets de terres

Les dé chets de terres issues de fouilles lors des sondages seront ré utilisé s dans un bref dé lai pour le remblayage
de ces zones aprè s la ré alisation des sondages, de sorte que les terres mises en dé pô t ne portent pas longtemps
atteinte à la qualité du cadre de vie des populations.

❖ Mesures pré conisé es pour la gestion des dé chets divers issus de dé molition

CCECC prendra toutes les dispositions né cessaires pour enlever au fur et à mesure les dé chets issus des opé rations
de dé molition de baraques et autres installations anarchiques et les acheminer aussitô t vers la dé charge autorisé e.

Mesures de protection des populations contre les risques de chutes dans les tranché es

Les tranché es ré alisé es lors des travaux de sondage constituent des dangers pour les populations riveraines et les
usagers des routes sur lesquelles elles sont effectué es. Pour minimiser les risques de chute, CCECC prend les
dispositions suivantes :

▪ Sé curisation des zones de ré alisation des fouilles dè s le dé marrage des travaux jusqu’au remblayage des
fouilles, avec des rubans fluorescents.

Page
20 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 21 sur 42

▪ Mise en place de barriè res en fer dans les zones à forte circulation automobile.

3.3. Organisation du contrô le


Plusieurs documents assureront le suivi de l’exé cution.

▪ Le planning : Il dé finit les diffé rentes tâ ches, leurs duré es, leurs enchainements et des jalons marquent
les é tapes clé s d’exé cution et de contrô le. Il assure une vue globale sur les ré alisations effectué es, en
cours et à venir. Il est remis à jour de maniè re hebdomadaire ou mensuelle suivant la demande de
l’ingé nieur conseil.

▪ Les notes de ré alisations : Elles dé finissent les dates de dé but et de fin, les diffé rents problè mes ou
remarque rencontré s ou lié à la ré alisation de chacune des tâ ches ou subdivision de tache dé finies par le
planning. Elles reprennent aussi les diffé rents contrô les effectué s lors de la ré alisation. Elles seront é tablies
tous les 500m de conduites posé es et pour chaque ouvrage de gé nie civil achevé . De mê me le
dé broussaillage et la ré alisation de chaque 500m de piste feront l’objet d’une note de ré alisation.

▪ Le compte-rendu de ré unions de chantier : Chaque ré union de chantier en pré sence du Maitre


d’Ouvrage (SONES) et de l’Ingé nieur Conseils donnera lieu à un PV qui sera cosigné par les diffé rentes
parties et qui ressortira le niveau d’avancement des travaux, les travaux projeté s de la semaine suivante
et des difficulté s à lever par chaque partie,

▪ Le dossier d’exé cution approuvé : Il sera constitué des é lé ments suivants :


o Le Profil en long
o Dé tail coupe en travers et tranché e
o Plan d’équipement gé nie civil pour regards
o Plan de coffrage-ferraillage regard
o Plan de raccordement divers
o Note de calcul de stabilité
o Note de calcul de buté e
o Fiche de contrô le de point d’arrêt…

▪ Les travaux de gé nie civil : fiche de ré ception et autorisation de bé tonnage de buté e, fiche de ré ception
de regard, fiche d’autorisation de bétonnage.

▪ Les travaux de pose : fiche de ré ception de tranché e, fiche de pose de canalisation.

3.3.1. Gestion des Plans

La gestion des plans est faite par le responsable du contrô le externe. Il se charge de les pré senter pour visa au
maître d’oeuvre dans les dé lais pré vus au marché , transmettre les plans visé s au responsable concerné et ré cupè re

Page
21 sur 42
les documents aux indices pé rimé s pour les dé truire ; archiver tous les plans visé s et mettre à jour le listing des
documents diffusé s avec indication de la date d’envoi, de retour et de visa des destinataires et de l’indice ;remettre
au service concerné les plans non visé s retourné s par le maître d’oeuvre.

Page
22 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 22 sur 42

3.3.2. Gestion du Courrier

Le courrier est enregistré à son arrivé e par le responsable administratif. Il le remet au directeur des travaux ou au
conducteur des travaux qui le diffuse à tous les inté ressé s.

L’original sera archivé par le responsable du service administratif. Des fiches d’enregistrement du courrier seront
é tablies.

Le courrier dé part sera enregistré sur un registre que le maître d’oeuvre signera lors de la ré ception du pli. Un
exemplaire sera archivé .

3.3.3. Le journal du chantier

La mise à jour du journal du chantier est un impé ratif que les responsables des travaux s’é vertueront à respecter.

Le journal de chantier inclut le journal de l’environnement qui consigne les comptes rendus des interventions sur
le chantier (dates, heures, ré unions, phases de chantier, nature du contrô le, personnes contacté es, observations
adressé es aux intervenants, non-conformité constaté es, des violations des obligations et engagements, et actions
mises en place par les entreprises).

3.3.4. Achat

Les commandes seront gé ré es selon les dispositions du manuel des procé dures de CCECC. La liste des principaux
fournisseurs et des sous-traitants sera soumise au MOU pour approbation.

Les fournisseurs sont choisis en fonction de leur aptitude à satisfaire aux exigences relatives à la qualité et aux
spé cifications du marché .

Les critè res d’é valuation sont entre autres ;

▪ la qualification du fournisseur ;

▪ l’agré ment des fournitures ;

▪ la capacité du fournisseur à livrer aux cadences demandé es ;

▪ l’é tat financier du fournisseur,

▪ le quitus fiscal.

Une é valuation du fournisseur pourra ê tre ré alisé e par questionnaire ou par audit.

Les commandes font l’objet d’un marché ou d’une lettre de commande. Ils seront é tablis à temps afin d’é viter toute
rupture de stock et tout dysfonctionnement dans les travaux. Dans ces commandes devront ê tre pré cisé s, selon les
cas :

Page
23 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 23 sur 42

▪ la nature de la fourniture ;

▪ les quantité s ;

▪ les dé lais de livraison ;

▪ le lieu de livraison ;

▪ les modalité s de paiement

Page
24 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 24 sur 42

4. ORGANISATION DU CONTROLE

4.1. GENERALITES
La liste des tâ ches produisant des fiches de contrô le sont é numé ré es ci-dessous :

▪ Piquetage et implantation des ouvrages

▪ Plans d’exé cution

▪ Ré ception en usine des fournitures

▪ Ré ception tuyaux et raccords port de Dakar

▪ Ré ception tuyaux aprè s bardage

▪ Exé cution de manchette bride-bride

▪ Epreuve d’étanché ité

▪ Dé sinfection de la canalisation

▪ Plans de ré colement

4.2. CONDITIONS GENERALES D'EXERCICE DU CONTROLE QUALITE


Les intervenants qui assurent les contrô les et essais sont pré senté s dans le tableau suivant.
1. Entreprise externe fournisseur 5. Ouvrier professionnel

2. Conducteur de travaux 6. Conducteurs d’engins


3. Responsable d’Equipe (chef de chantier ou chef
7. Maître d’Ouvrage
d’équipe)
4. Magasinier 8. Maître d’oeuvre

4.3. RAPPEL DES DEFINITIONS


Point clé : Dé finit dans un document approprié , au-delà duquel une activité ne doit pas se poursuivre sans la
ré alisation d’un contrô le interne formalisé .

Le contrô le exté rieur é ventuel en est pré alablement informé ; son intervention n’est pas né cessaire à la poursuite
de l’exé cution.

Point d’arrê t : Dé finit dans un document approprié , au-delà duquel une activité ne doit pas se poursuivre sans
l’accord d’un organisme ou d’une autorité dé signé e.

Les dé lais de ré ponse de l’organisme ou autorité sont fixé s ainsi que le mode de ré muné ration de l’arrê t d’équipe.

Page
25 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 25 sur 42

A l’issue de ce dé lai le point d’arrê t est remplacé par un point clé .

4.4. LES DIFFERENTS TYPES DE CONTROLE

4.4.1. Le Contrô le qualité inté rieur

Autocontrô le des intervenants

Les intervenants dé signé s dans le plan de contrô le, s’autocontrô lent dans l’exé cution des diffé rentes tâ ches dont
ils ont la charge.

Les instructions de mise en oeuvre (I.M.O.) associé es à une tâ che ou un ensemble de tâ ches rassemblent, les
dispositions techniques devant ê tre respecté es par l’exé cutant.

Les tâ ches soumises au seul autocontrô le, font partie des connaissances de base du mé tier de l’exé cutant.

Contrô le qualité interne

Le contrô le qualité interne, s’exerce sur les points indiqué s dans le plan de contrô le. L’ensemble de ces contrô les
internes (hormis l’é preuve d’é tanché ité interne), ne conduit pas systé matiquement à une formalisation, car alé atoire.

Contrô le qualité externe

Le responsable du Conducteur de Travaux, contrô le la tenue des dossiers de chantier par é chantillonnage.

Le responsable du Conducteur de Travaux et l’animateur qualité effectuent de maniè re inopiné e des contrô les
qualité externe qui portent aussi bien sur la bonne exé cution des autocontrô les et des contrô les internes, que sur le
respect des dispositions et des instructions de mise en oeuvre.

Ils notent leurs passages et observations sur le rapport journalier, en cas de non-conformité , une fiche de non-
conformité est é tablie.

4.4.2. Contrô le qualité exté rieur

Le contrô le qualité exté rieur s’exerce sur les points suivants :

Epreuve d’é tanché ité : Paramè tres et ré sultats de l’é preuve sont enregistré s par le repré sentant du Maître
d’Ouvrage sur le procè s-verbal d’épreuve, un exemplaire est remis au Conducteur de travaux.

Dé sinfection canalisation : La mesure de dé sinfection est effectué e par un repré sentant du Maître d’Ouvrage, une
copie du procè s-verbal est remise au Conducteur de travaux.

Page
26 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 26 sur 42

4.5. PLAN DE CONTROLE


Pour chaque tâ che sont indiqué s :

▪ la ré fé rence des documents de mise en oeuvre, interne et externe, dans lesquels figurent les dispositions,
les consignes devant ê tre respecté es pour bien exé cuter la tâ che ; ce document intè gre les é ventuelles
mesures de sé curité .

▪ la nature du contrô le associé à la tâ che :


o autocontrô le de l’exé cutant,
o contrô le interne par le Chef de chantier ou par le Conducteur de travaux,
o contrô le externe par le Maître d’oeuvre ou par le Maître d’ouvrage,
▪ la nature des documents d’enregistrement des diffé rents contrô les.

Les points clé s et les points d’arrê t intervenant dans le processus d’exé cution d’une intervention

4.6. TRAITEMENT DES NON-CONFORMITES ET DES ACTIONS CORRECTIVES


Selon la norme ISO 9000 : 2005 - Principes essentiels et vocabulaire, la non-conformité est la non-satisfaction d’une
exigence (Marché , Norme). Elles sont dé tecté es par le repré sentant de CCECC lors de la mise en oeuvre et de la
fabrication dans le cadre du contrô le interne.

Le principe de la dé marche consiste à anticiper au maximum les anomalies, non-conformité s et dé fauts par la
valorisation de l’autocontrô le en cours de ré alisation. Lorsqu’une non-conformité est dé celé e sur le chantier, le
conducteur des travaux et le responsable qualité en sont informé s. Ils analysent les faits et dé terminent la classe
de gravité de l’anomalie constaté e.

Les anomalies sont classé es de la faç on suivante :

▪ NC1 : acceptation par l’administration des travaux en l’é tat,

▪ NC2 : acceptation moyennant des garanties ou mesures spé cifiques

▪ NC3 : faisant l’objet de remise en conformité immé diate

▪ NC4 : travaux à reprendre avant la ré ception provisoire

Les procé dures traitant de ces non –conformité s sont les suivantes :

▪ NC1 : le conducteur des travaux ou le chef de chantier propose une mé thode pour é viter l’apparition de
tels non – conformité s.

▪ NC2 : le chef de service en liaison avec le responsable du laboratoire, é labore la procé dure de rattrapage
de l’anomalie lors de la mise en oeuvre des autres parties de l’ouvrage. Cette mé thode sera é laboré e dans
la fiche é laboré e à cet effet.

▪ NC3 : le conducteur des travaux en liaison avec l’ingé nieur gé otechnicien, aprè s avoir cerné tous les

Page
27 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 27 sur 42

aspects de l’anomalie, é labore la procé dure de ré paration.

▪ NC4 : le directeur des travaux aprè s consultation des responsables techniques é tablit le diagnostic de
l’anomalie et dé finit la procé dure de reprise à mettre en œuvre avant la ré ception provisoire.

Chaque non –conformité fait l’objet d’une ouverture de fiche de non –conformité donné e en annexe. Elle est
renseigné e par le responsable du contrô le externe. Cette fiche est signé e par ce dernier et par le maître d’œuvre.

L’apparition d’une non-conformité conduit à rechercher en amont les causes, à proposer une action corrective et à
modifier la procé dure.

Les personnes concerné es par la non –conformité exé cutent l’action corrective et veillent à ce que l’anomalie ne
se reproduise plus.

4.7. LE PLAN D’HYGIENE ET DE SECURITE


Le plan d’hygiè ne et de sé curité constitue un é lé ment important dans la conception et l’exé cution du projet.

Ce plan va fixer les rè gles et mesures gé né rales d’hygiè ne et de sé curité applicables dans le chantier.

Cette organisation visant la sé curisation des personnes et des biens se fait conformé ment aux textes
ré glementaires pré cisé s dans le tableau suivant et sans s’y limiter.

Tableau 3 : Dispositions pertinentes du code du travail applicables au Projet


Ré fé rences Domaine ré glementé

Lorsque les mesures prises ne sont pas suffisantes pour garantir la sé curité ou la santé des
travailleurs, les mesures de protection individuelle contre les risques professionnels doivent ê tre
mises en œuvre. Lorsque ces mesures de protection individuelle requiè rent l’utilisation, par le
Article L 100
travailleur, d’un é quipement approprié , ce dernier est fourni et entretenu par l’employeur. Dans ce
cas aucun travailleur ne doit ê tre admis à son poste de travail sans son é quipement de protection
individuelle.

L’état de santé des travailleurs doit ê tre soumis à une surveillance ré guliè re dans les conditions et
suivant les modalité s fixé es par l’autorité administrative. Cette surveillance comporte un examen
mé dical pré alable à l’embauche et des examens pé riodiques.

La surveillance pré vue au premier aliné a du pré sent article ne doit entraîner aucune dé pense pour
Article L 176
le travailleur inté ressé .

Lorsque le maintien d’un travailleur à un poste est dé conseillé pour des raisons mé dicales, tous
les moyens doivent ê tre mis en œuvre pour l’affecter à un autre emploi compatible avec son é tat
de santé .

Page
28 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 28 sur 42

Ré fé rences Domaine ré glementé


Tous les travailleurs :

▪ doivent ê tre informé s de maniè re complè te des risques professionnels existant sur les lieux de
travail ;
Article L 177 ▪ doivent recevoir des instructions adé quates quant aux moyens disponibles, aux conduites à
tenir pour pré venir ces risques et se proté ger contre eux.
Ces informations et instructions doivent ê tre porté es à la connaissance des travailleurs dans des
conditions et sous une forme qui permettent à chacun d’entre eux d’en avoir une bonne formation
gé né rale minimale en matiè re d’hygiène et de sé curité

L’employeur pré sente annuellement au comité d’hygiène et de sé curité ainsi qu’au service de
sé curité de travail, ainsi qu’aux repré sentants des travailleurs, un rapport sur l’hygiène et la
sé curité dans l’entreprise, en particulier sur les dispositions adopté es au cours de la pé riode
é coulé e. En outre il les tient informé s en cours d’anné e de toute mesure nouvelle prise dans ce
Article L 178 domaine.

Les travailleurs ou leurs repré sentants peuvent consulter les organisations repré sentatives
auxquelles ils appartiennent sur les mesures en question, sous ré serve des secrets industriels ou
commerciaux tels qu’ils ont dé finis par l’employeur.

L’employeur est tenu de contrô ler ré guliè rement le respect des normes ré glementaires de sé curité
et d’hygiè ne, et de faire procé der pé riodiquement aux mesures, analyses et é valuations des
conditions d’ambiances et, le cas é ché ant, entreprendre des mesures de protection collective ou
Article L 179 individuelle afin de pré venir les atteintes à la sé curité et à la santé des travailleurs.

Il doit en outre recueillir les donné es relatives à la sé curité et à la santé des travailleurs et au
milieu de travail jugé es indispensables par l’autorité compé tente.

Les mesures d’hygiène et de sé curité du travail ainsi que les actions de formation ou
Article L 182
d’information sont à la charge exclusive de l’employeur.

A cet effet l’organisation qui sera mise en place sera supervisé e par le CHS de CCECC lé galement constitué . En
plus CCECC dispose conformé ment à la loi (effectif excé dant 100 personnes) d’un mé decin du travail en
permanence au niveau de son infirmerie.

Le comité d’hygiè ne, de sé curité condition de travail et d’environnement sera celui mis en place au siè ge de CCECC
conformé ment au code du travail, il sera repré senté sur le chantier par le responsable environnement, Hygiè ne,
Sé curité et Qualité .

Un procè s-verbal sera produit trimestriellement conformé ment à la ré glementation. En cas d’accident grave, le
comité est convoqué d’urgence ;

En cas d’accident, une enquê te est ouverte pour la mise en place d’actions correctives. Une analyse des risques
est engagé e avant d’envisager la mise en place de l’action.

NB : Il est formellement interdit de transporter des passagers sur les engins jugé s de sorte à limiter le risque
d’accident grave.

Page
29 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 29 sur 42

La fiche d’enquê te est disponible pour mener l’enquê te. Elle est disposé e en annexe. La fiche d’accident et les
indicateurs comme le taux de fré quence et de gravité sont analysé s par le comité d’hygiè ne.

Dans le cadre d’une maîtrise opé rationnelle, CCECC s’engage à mettre à la disposition du maître d’ouvrage un
produit conforme en QCD (qualité , coû t, dé lai) tout en pré servant la santé , la sé curité des personnes, l’hygiè ne au
travail et l’environnement.

CCECC gè re des indicateurs sé curité pour l’ensemble de ses chantiers qui sont suivis par le responsable sé curité
de l’entreprise en collaboration avec le mé decin du travail.

CCECC gè re des indicateurs sé curité conformé ment aux dispositions pré vues par le bureau international de travail
selon un mode de calcul standard. Ces indicateurs sont :

▪ Le taux de gravité TG

▪ Le taux de fré quence TF

A cet effet, CCECC pour tous ses chantiers gè rent ses accidents avec la mise en place d’un plan de pré vention, la
recherche des causes des AT, la mise en place des actions correctives pour enrayer les causes qui sont à l’origine
de ses accidents de travail.

Le suivi des ré sultats est mensuel. De maniè re gé né rale conformé ment au code du travail, le CHS statue sur les
ré sultats et met à jour le plan de pré vention sé curité des chantiers. Une ré union de crise peut ê tre convoqué e en
cas de situation d’urgence.

Pour prendre en compte la sé curité , CCECC met en place un systè me d’analyse par poste de travail applicable au
chantier. Ces postes comprennent :

▪ Conducteurs d’engins : bull, pelle, grader, chargeur

▪ Bé tonnier

▪ Maç on

▪ Coffreur

▪ Ferrailleur

▪ Plombier

▪ Electricien et autres (liste en fonction des besoins en poste du chantier)

Pour chacun des postes cité s, une analyse de l’ensemble des risques, des interdictions, des dangers, des impacts
environnementaux, des obligations et des moyens de protection lié s au poste sont dé finis.

Pour le premier secours, le chantier disposera une boîte à pharmacie et d’un agent formé au secourisme, aux
premiers soins et à l’école du feu. Ce dernier constitue un relais du CHS et du mé decin d’entreprise. Pour les

Page
30 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 30 sur 42

é vacuations dé licates né cessitant des dispositions particuliè res, CCECC a signé un protocole avec l’hôpital Abdoul
Aziz Sy Dabakh de Tivaouane.

Le responsable qualité , sé curité et environnement en rapport avec le directeur des travaux est garant de la gestion
de la sé curité et de l’environnement sur le site. Il sera chargé de faire appliquer les dispositions lé gislatives et
ré glementaires en matiè re de sé curité des personnes et biens et en matiè re de gestion de l’environnement.

Les travaux engagé s auront un impact sur l’environnement. L’impact est considé ré comme tout changement ou
modification positif ou né gatif sur l’environnement engendré par les travaux sur site.

Les postes font l’objet d’analyse en termes de risque et de danger. Pour chaque poste ré pertorié dans le site des
moyens de pré vention, des é quipements de protection individuelle sont pré vus.

Certaines dispositions en matiè re de pré vention sont prises pour assurer la pré servation et la santé des travailleurs
sur le site et en dehors de celui-ci.

Page
31 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 31 sur 42

Tableau 4 : Evaluation des risques initiaux et ré siduels professionnels


Niveau du
Niveau du Risque
Activité s Risque Initial Dommage Probabilité Gravité risque Mesures de pré vention Probabilité Gravité
risque final ré siduel
initial
Phase de Construction

Opé ration de ▪ Inhalation de ▪ Troubles


▪ Arrosage des voies d’accè s au chantier, Emission de
pré lè vement des particules de respiratoires P2 G3 33 P1 G2 12
▪ Port de Masques anti-poussiè re poussiè res
emprunts, amené e poussiè res ▪ Asthme
sur site et
d’évacuation des ▪ Blessure physique ▪ Limitation de vitesse Risque de
dé blais ▪ Risque de heurt P4 P3 43 P3 G2 32
▪ Dé cè s ▪ Formation des chauffeurs heurt
Opé ration
d’excavation, de
fouille et de ▪ Risque de ▪ Fracture ▪ Limitation de vitesse Risque
P4 P3 43 P3 G2 32
terrassement collision ▪ Dé cè s ▪ Entretien des engins roulants d’accident
▪ Chute de
l’excavatrice
dans une
tranché e suite à ▪ Chute Risque de
P2 G3 33 ▪ Protection laté rale des talus P1 G2 12
un effondrement ▪ Blessure physique chute
du front de taille
Opé rations de ou à un
ré alisation des é boulement
tranché es et de ▪ Risque de heurt ▪ Dispositions sé curitaires pendant l’utilisation de la
pose des ▪ Blessure physique Risque
par les pelles P4 P3 43 pelle P3 G2 32
canalisations ▪ Dé cè s d’accident
mé caniques ▪ Son de recul sur la pelle
▪ Risque Risque
▪ Fracture P2 G3 33 ▪ Port de gants P1 G2 12
d’écrasement d’accident
▪ Troubles
▪ Inhalation de ▪ Arrosage des voies d’accè s au chantier, Emission de
respiratoires P2 G3 33 P1 G2 12
poussiè re ▪ Port de Masques anti-poussiè re poussiè res
▪ Asthme

Page
31 sur 42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 32 sur 42

ANNEXES

Page
32 sur42
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 29 sur 35

Annexe 1 : Demande de réception Ouvrage


Date dépôt de la demande :

Date/Heure réception :

OUVRAGE ..........................

□ Géotechnique □ Topographique □ Démolition

□ de fouille

□ Coffrage
Partie de l’ouvrage ...................
□ Ferraillage

Avis et observation du responsable (du laboratoire ou du service topographique)

Avis de l’Ingénieur Génie Civil

Visa du chef de Mission

Page
29 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 30 sur 35

Annexe 2 : Demande d’agrément


Date :

Lieu :

□ EMPRUNT □ AIRE DE DEPOT

□ CARRIERE □ AUTRE

Avis et observations du Responsable du laboratoire

Avis et observations de l’Ingénieur Génie Civil

Avis et observations de l’Ingénieur routier

Visa du chef de Mission

Page
30 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 31 sur 35

Annexe 3 : Suivi des documents


Émetteur :
DOCUMENTS TRANSMIS

Nombre d’exemplaire
Bordereau

des documents repérés

(3) Pour
Date : Désignation - Numérotation des
(2) Documents
Visa :

DESTINATAIRE (1) A B C D E F G
Nom : A:

Visa :

Nom : B:

Visa :

Nom : C:

Visa :

Nom : D:

Visa :

Nom : E:

Visa :

Nom : F:

Visa :

Nom : G:

Visa :

(1) Ne repère dans cette colonne que les destinataires (2) Les originaux sont désignés par 0
du bordereau seul pour information sur la diffusion (3) 1 Action 4 Attribution/classement
effectuée 2 Application 5 Commentaire
3 Approbation 6 Information

Page
31 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 32 sur 35

Annexe 4 : Fiche d’Enregistrement de non-conformité


Lieu :
Date/Heure :
DESCRIPTION DE LA NON-CONFORMITE :

1 visa RQ

CAUSES PROBABLES :

SOLUTIONS CURATIVES :

PROPOSITION : VALIDATION :

Fonction : Nom : Fonction : Nom :


Date : Visa : Date : Visa :

Constat de levée de LA NON-CONFORMITE


Date du constat :
Visa : Fonction : Nom :

Visa Resp. Service Visa RQ Contrôle Intérieur Contrôle Extérieur

Date : Date : Date : Date :

Page
32 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 33 sur 35

Annexe 5 : Fiche Enquête Accident de travail et Accident


environnementaux
QUESTIONNAIRE SUITE A UN ACCIDENT DU TRAVAIL

Enquête effectuée par :


Nom, prénom de l’accidenté :

Statut : □ Permanent □ Journalier □ Visiteur □ Stagiaire □ Apprenti

Fonction occupée dans l’entreprise : ...................................................................................................


Heure de l’accident : .............................................................................................................................
Lieu de l’accident : ...................................................... □ Accident de trajet □ Accident interne
Description précise et détail de l’accident : ........................................................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
Matériel utilisépar la victime (machines, outils, produits) ? : ..........................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
A-t-il effectuéles bons gestes ? : ..........................................................................................................
Nom, prénom du témoin : ....................................................................................................................
Fonction du témoin dans l’entreprise : ...............................................................................................
Oùse trouvait-il lors de l’accident ? .................................................................................................
Qu’a vu le témoin ? : ............................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
Qu’a-t-il fait ? : .....................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
.................................................................................................................................................................
Qui a étéprévenu en premier lieu ? ....................................................................................................

Page
33 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 34 sur 35

L’accident est-il dûàune erreur humaine ? ........................................................................................


Si oui, quelle était-elle ? .........................................................................................................................
Indiquer la partie du corps touchée : ....................................................................................................
Type de lésion : □ Brûlure □ Fracture □ Coupure □ Déchirure
Autre (préciser) : ......................................................................................................................................
Prise en charge de l’accident par
....................................................................................................................................................................
..................................................................................................................
L’accident est-il : □ Peu grave □ Grave □ Très grave

Coût de l’accident (hospitalisation, déplacement...) : ...........................................................................


....................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................

Visa du responsable sécurité Visa de l’enquêteur du C.H.S

Page
34 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhéet Pire sur 16 km (Lot 5)

08/06/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 35 sur 35

TABLEAU D’ENREGISTREMNENT DES INCIDENTS / ACCIDENTS ENVIRONNEMENTAUX


Activités Personne(s) Description de l’incident/accident
Traitement de Pièces jointes
Date Lieu concernés ayant remonté
Anomalie Quantitéestimée l’incident/accident éventuelles
l’information

Page
35 sur 35
Travaux de Fourniture et Pose d’une partie de la
Conduite ALG3 entre Mekhé et Pire sur 16 km (Lot 5)

30/08/2018 PLAN D’ASSURANCES QUALITE Page 40 sur 42

Annexe 6 : Procédures d’utilisation d’engins de levage

Annexe 7 : Plan d'urgence déversement

Annexe 8 : Procédure de dépotage de carburant

Annexe 9 : Procédure d’excavation et de travaux en profondeur

Annexe 10 : Procédure de conduite des véhicules

Annexe 11 : Procédure de démolition

Annexe 12 : Procédure de travaux par point chauds ou thermiques

Annexe 13 : Procédures de résolution des conflits avec la population

Annexe 14 : Fiches de réception

Vous aimerez peut-être aussi