Vous êtes sur la page 1sur 39

SUM É

RÉ LE T
M P
 CO
L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

L’ESSENTIEL DE
« 100€ POUR LANCER SON
BUSINESS »
• par Chris Guillebeau
• 293 pages
• publié en 2012
• Catégorie - Influence, communication interpersonnelle, intelligence
émotionnelle

CE QUE VOUS APPRENDREZ


Comment créer un business à partir de votre passion et avec peu
d’investissement

Je veux ce livre dans ma bibliothèque !

Résumé avec amour par @LauraMabille 1


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

SOMMAIRE

Chapitre 1 - Renaissance
Chapitre 2 - Donnez-leur le poisson
Chapitre 3 - Suivez votre passion … peut-être
Chapitre 4 - L’ascension de l’entrepreneur itinérant
Chapitre 5 - Les nouvelles données démographiques
Chapitre 6 - Le business plan d’une page 
Chapitre 7 - Une offre que vous ne pouvez pas refuser
Chapitre 8 - Le lancement
Chapitre 9 - « Hustling » ou l’art délicat de l’auto-promotion
Chapitre 10 - Montrez-moi l’argent
Chapitre 11 - Passez au niveau supérieur
Chapitre 12 - Comment vous franchiser ?
Chapitre 13 - Tenir sur la durée
Chapitre 14 - Et si j’échoue ?  


Résumé avec amour par @LauraMabille 2


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Chapitre 1 - Renaissance
Vous avez déjà les connaissances dont vous avez besoin, vous devez juste
chercher au bon endroit

- Bienvenue dans le monde étrange du micro-entrepreneuriat :


* les blogueurs indiens gagnent 200 000$ / an 
* des lancements de produits créés par des individus rapportent 100 000$ en une
journée.

- Le micro-entrepreneuriat a toujours existé. Mais le processus de création est


aujourd’hui bien plus rapide et bien moins cher qu’il ne l’était auparavant. Aller de l’idée à
la startup peut prendre moins d’un mois et coûter moins de 100$. 

Le modèle de la Startup à 100$ 


- Le livre est le fruit d’interviews avec des entrepreneurs du monde entier qui suivent
le modèle de la micro-entreprise, sur 1500 répondants, Guillebeau n’a selectionné que
ceux qui correspondaient aux critères suivants :
* Modèle « suivre sa passion » 
* Faible coût de lancement (moins de 100$) 
* 50 000$ de revenu net / an 
* Pas de compétences spécifiques (pas un médecin ou dentiste par ex) 
* Regard total sur les finances (les répondants ont donné accès aux finances de leur
entreprise sur les 2 années précédentes et l’année en cours)
* Moins de 5 employés

- Il existe plusieurs types d’entreprises : 


* Business model 1 : un inventeur a une idée, et persuade la banque de lui prêter
l’argent pour faire grandir l’opération, ou une entreprise est créée depuis
un département d’une autre entreprise. 
* Business model 2 : la startup qui lève des fonds, se fait racheter, cherche à obtenir
des parts de marché.
* Business model 3 : le nôtre. Notre histoire concerne les gens qui commencent leur
propre microbusiness sans investissement, sans employé, et souvent sans avoir la
moindre idée de ce qu’ils sont en train de faire. 

Leçon 1 : Convergence 

Résumé avec amour par @LauraMabille 3


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- La convergence représente l’intersection entre quelque chose que vous aimez
particulièrement faire ou pour laquelle vous êtes doué (dans l’idéal, les 2 !) et qui
pourrait également intéresser d’autres personnes. 
- Toutes les choses qui vous passionnent ou pour lesquelles vous êtes doué
n’intéresseront pas forcement le reste du monde, et tout n’est pas marketable. 
- Mais lorsque vos passions/compétences peuvent s’avérer utiles pour autrui, un
microbusiness basé sur la liberté et la valeur peut émerger. 

Leçon 2 : Transformation de compétences 


- Kat Alder, une serveuse à Londres été complimentée pour ses compétences en relation
publiques. 
- Scott Adams, créateur des BD Dilbert, explique : 
« Je réussis en tant que dessinateur humoristique avec un peu de compétences
artistiques, quelques compétences en écriture, un sens de l’humour ordinaire et un peu
d’expérience dans le monde du business. La BD « Dilbert » est une combinaison de ces 4
compétences. Le monde est plein de meilleurs artistes, écrivains plus intelligents,
humoristes plus drôles, et de personnes plus expérimentées dans le monde du business.
Ce qui est rare, c’est que chacune de ces compétences modestes soient réunies en une
personne. C’est ainsi que de la valeur est créée."

Leçon 3 : La formule magique 


- La formule pas-si-secrète de l’alchimie en microbusiness : 

PASSION OU COMPÉTENCE + UTILITÉ = SUCCÈS

- Ex : Brandon Pearce est un professeur de piano qui a du mal à gérer la partie


administrative de son travail. Développeur par passion, il crée un logiciel permettant de
gérer ses étudiants, son planning, ses paiements. Il pensait ne rien gagner du projet,
son produit lui ramène aujourd’hui 30 000€ / mois. 

Le chemin qui nous attend, ce que nous allons apprendre 


- Ce dont vous avez besoin : 
* Un produit ou service : ce que vous vendez
* Des personnes prêtes à l’acheter : vos clients
* Un moyen d’être payé : comment vous échangerez le produit ou service contre de
l’argent. 

- Ce qui aide : 
* Avoir une offre : une combinaison de produit / service + le message qui va convaincre
vos acheteurs potentiels
* Une stratégie pour gagner en intérêt et attirer l’attention. 
* Préparer un évènement de lancement pour faire monter l’anticipation des acheteurs. 
Résumé avec amour par @LauraMabille 4
L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Chapitre 2 - Donnez-leur le poisson


Comment mettre le bonheur dans une boîte et le vendre 

Donner au gens ce qu’ils veulent vraiment 


- Au lieu de donner aux gens ce qu’ils veulent vraiment, de nombreux gérants
d’affaires imaginent qu’il est mieux d’impliquer le client dans les coulisses du produit/
service. 
- La faute sans doute à un vieux dicton « Donne un poisson à un homme et tu le nourris
pour une journée. Apprend à un homme à pêcher et tu le nourris pour toute sa vie ». Si
l’idée est bonne pour les pêcheurs affamés, ce principe est loin d’être idéal pour une
entreprise. 

D’où viennent les idées ? 


- En commençant à penser comme un entrepreneur, vous remarquerez que les idées de
business peuvent venir de n’importe où et cela vous permettra de repérer des
opportunités. Voici quelques sources d’inspiration :
* un manque d’efficacité sur le marché : quelque chose n’est pas dirigé comme il faudrait,
vous recherchez quelque chose qui n’existe pas. 
* Nouvelle technologie ou opportunité : ex lorsque les smartphones sont sortis,
opportunité pour développeurs, créateurs d’accessoires, … mais aussi pour les journaux
et carnet de notes. 
* Un espace qui évolue : ex, des concessionnaires qui font faillite = des locaux
disponibles. 
* Un spin-off ou side project : quand un projet se passe bien, toujours penser à des
dérivés qui pourraient amener du revenu. 

-> Quand vous pensez à des idées business, même si l’argent n’est pas la seule
considération, il reste un point important. Alors posez-vous 3 questions : 
1. Comment je pourrais être payé pour cette idée ? 
2. Combien je pourrais être payé pour cette idée ? 
3. Y a-t-il un moyen d’être payé plus d’une fois ? 

Qu’est-ce qu’avoir de la valeur ? 


-> Avoir de la valeur = aider les gens.
- Quand vous êtes coincés, demandez-vous : « comment puis-je apporter plus de valeur ?
comment je peux aider davantage mes clients ? » 

Résumé avec amour par @LauraMabille 5


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- De nombreux business décrivent  leur activité en parlant des « caractéristiques » qu’elle
propose. Mais ce qui est bien plus puissant, c’est de parler des bénéfices que le client va
en retirer. 
ex : le V6 ranch propose des balades à cheval et des feux de camps (caractéristiques). Il
aide les gens à « s’échapper et être une nouvelle personne » (bénéfices) 

- Dans l’ensemble, plus un business peut se concentrer sur les bénéfices principaux qu’il
propose plutôt que des caractéristiques ennuyeuses, plus les clients vont adhérer … et
acheter. 

Stratégie 1 : Allez plus loin pour découvrir les besoins cachés. 


- Parfois il y a une grosse différence entre ce que les gens disent vouloir et ce qu’ils
veulent réellement. 
- Ex : Kyle Hepp, photographe de mariage est reconnu pour ses photos peu
conventionnelles. Mais lorsque les mariés demandent à n’avoir QUE des photos non-
conventionnelles, il inclut toujours un moment pour faire des photos traditionnelles, car il
sait que cela fait plaisir aux parents de mariés, et que cela fait donc plaisir aux mariés. 

Stratégie 2 : Faîtes de votre client un héros.


- Ex : Purna Duggirala vend des formations/ressources Excel. Comment il vend son
activité « il aide les gens à devenir géniaux à Microsoft Excel » ou encore « Nos
programmes d’entrainement font de nos clients des héros aux yeux de leur patron et
leurs collègues"
-> Si on peut rendre des tableaux Excel sexy, n’importe quel business peut l’être ! 

Stratégie 3 : Vendez ce que les gens achètent 


- Lorsque Guillebeau lance sa première formation en ligne « Travel Ninja », un guide qui
montre comment réserver des billets pour faire le tour du monde, comment tirer
avantage des erreurs de pricing des compagnies aériennes, etc il est très étonné par la
faible réponse de ses clients. Résultat : 100 ventes le jour de lancement
- Raison : la plupart des gens ne veulent pas savoir les détails du fonctionnement d’une
compagnie aérienne. Ils veulent juste avoir des billets moins chers. Ses prospects qui
n'achetaient pas se sentaient accablés par les détails et la complexité de son discours. 
- Il a donc lancé une autre formation « Frequent Flyer Master » et a ajusté son contenu de
formation et son discours : « Vous ne voulez peut-être pas voyager dans 20 pays par an
comme moi, mais et si vous pouviez aller à un seul endroit, quasi-gratuitement, où iriez-
vous ? ». Résultat 500 ventes le jour de lancement 
- Nouvelle formation et nouveau discours « Travel Hacking Cartel » : « ne vous inquiétez
pas des détails, contentez-vous de faire ce que l’on vous dit et vous gagnerez assez de
miles pour avoir des billets gratuits chaque année ». Résultat : 3000 ventes le jour du
lancement. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 6


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
6 étapes pour vous lancer dès maintenant 
1. Décidez d’un produit ou service
2. Mettez un site en ligne, même un site très simple (vous pouvez le faire gratuitement
sur wordpress.org) 
3. Développez votre offre (une offre est différente d’un produit ou service) 
4. Assurez-vous d’avoir un moyen d’être payé (un compte paypal gratuit pour
commencer) 
5. Annoncez votre offre au monde ! 
6. Apprenez des étapes 1 à 5 et recommencez. 

Ce que les gens veulent vraiment 


- Plus : d’amour, d’argent, d’acceptation, de temps libre
- Moins : de stress, de conflits, de contraintes, d’incertitudes. 
« Si votre business est concentré sur le fait d’aider les autres, vous aurez toujours
beaucoup de travail ». 

Chapitre 3 - Suivez votre passion …


peut-être
Soyez payés pour ce que vous aimez en vous assurant que cela connecte avec
ce que les gens veulent. 

Lancez immédiatement votre business de consultant 


1. Choisissez un domaine spécifique plutôt que général (business consultant, life coach
etc sont de mauvais exemples) 
2. Personne n’a confiance en un consultant qui est à 15$/h. Puisque vous n’avez sans
doute pas 40h de travail facturable chaque semaine, facturez au moins 100$/h pour ce
que vous apportez. 
- Ouvrez la boutique ! 
« * J'aide mes clients à ___________. Après m’avoir engagé, ils recevront (bénéfice principal +
bénéfique secondaire). 
* Je facturerais xxx$ de l’heure ou un tarif minimum de _____ par service. Ce montant est
juste envers mon client et envers moi. 
* Mon site web, élémentaire, contient ces éléments : 
a. Le bénéfice principal que je propose et que ce qui me rend légitime
b. Au moins 2 histoires relatant comment vous avez aidé des personnes grâce à votre
service. 
c. Tarification 
d. Comment m’engagez immédiatement. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 7


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
* Je trouverai des clients grâce (bouche à oreille, google, blogging, en me tenant à un coin
de rue, …)
* J’aurai mon premier client le ou avant : ______ (deadline courte) 

Construire un business sur sa passion


- Construire un business autour de votre passion peut convenir à merveille à beaucoup
de personnes, mais pas à tout le monde. Votre produit / service doit avoir un intérêt. 
- Beaucoup d’entrepreneurs qui suivent leur passion comprennent un principe que
d’autres entrepreneurs (qui ont peu de succès) ne comprennent pas.
-> La pièce manquante est qu’en général, vous ne vous faites pas payer pour pratiquer
votre hobby, vous vous faites payer pour aider les autres à pratiquer votre hobby ou pour
quelque chose relié indirectement à ce hobby. 
- Peut-être que vous ne voudrez pas combiner votre hobby avec votre travail. Si le hobby
ou la passion vous permet de décompresser énormément de votre travail ou de vos
engagements, êtes-vous certains de vouloir en faire votre activité à plein temps ?
Certaines personnes pensent qu’il est mieux de garder leur passion séparée de leur
travail. 

La checklist du retour à la réalité 


- Questions pour vous : 
* Au lieu de le pratiquer uniquement dans votre temps libre, aimeriez-vous pratiquer
votre hobby au moins 20h par semaine ? 
* Aimez-vous enseigner aux autres les pratiques de votre hobby ? 
* Appréciez-vous tous les détails de votre hobby ? 
* Si une bonne quantité de travail administratif était liée à votre hobby, vous
l’aimeriez toujours ? 

- Questions pour votre marché : 


* D’autres personnes vous ont-elles demandé votre aide ? 
* Est-ce qu’assez de personnes sont prêtes à vous payer pour bénéficier de votre
expertise ? 
* Y a-t-il d’autres business qui servent ce marché (c’est en général une bonne chose),
mais de la même façon que ce que vous comptez faire ? 

Comment lier passion et business


- En plus de votre passion, vous devez développer une compétence qui permet
d’apporter une solution à un problème.  
-> Passion + compétence -> problème + marché = opportunité !

Trouver un business model


- La prochaine étape est de transformer votre passion en business model. Plusieurs
possibilités : 

Résumé avec amour par @LauraMabille 8


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
* Un tarif fixe pour un service de consulting spécifique 
* Vendre un produit à tarif fixe depuis votre site internet (le process est automatisé et il
n’a rien à faire après avoir reçu l’argent) 
* Vendre un produit en direct avec à un prix variable
* Produire du contenu et monétiser par de la publicité et du sponsoring (revenu stable,
mais on perd une partie du contrôle sur son contenu) 

Chapitre 4 - L’ascension de
l’entrepreneur itinérant
Les joies d’un entrepreneur itinérant
- Je prends un sac à dos avec mes chaussures de courses et 2 vêtements de rechange. 
- Je me rend à l’aéroport pour un vol Portland -> Vancouver. 
- Plus tard dans la soirée, le vol de 12 heures vers HongKong me laisse le temps de :
regarder un film (2 heures), dormir (6 heures), écrire mes mails (4h). 
- En arrivant en Asie, je passe rapidement l’immigration (pas de bagage à récupérer),
vérifie dans mon portefeuille que j’ai gardé de la monnaie locale depuis mon dernier
séjour et je m’installe dans le train qui m’emmènera en ville. 
- J’ouvre mon ordinateur, me connecte au réseau Wifi de la ville et me connecte au
monde ! Wooosh, tous les mails écrits dans l’avion sont envoyés et 150 autres arrivent. 
- Je vérifie certains points avec mon designer, répond à des clients, regarde les
commentaires de mon dernier article, lis quelques mails et vérifie le nombre de nouveaux
abonnés obtenus. 
- Plus tard dans la soirée, j’ai un appel prévu à 2h du matin, car il fait jour en Amérique. 
- Durant ce séjour, j’irai au Vietnam et au Laos mais je pourrai aller n’importe où ! 

Quelques conseils pour être libre de tout attachement géographique. 


- Il est plus facile de gérer un business en parcourant le monde que d’en lancer un. Soyez
sûr de passer beaucoup de temps à tout préparer avant de voyager. 
- Autant que possible, conservez votre travail dans le cloud en utilisant des services
comme Google Docs ou Dropbox. Vous pouvez ainsi accéder à vos fichiers de n’importe
où. 
- Changez votre mot de passe régulièrement et n’utilisez pas le nom de votre chat. 
- Installez vous gratuitement chez des hôtes via couchsurfing.org ou à bas coûts dans des
Airbnb
- Vous pouvez commencez n’importe où, mais l’Amérique Latine et l’Asie Sud-Est sont
deux des régions les plus faciles et hospitalières pour vos aventures. 
- Certains endroits sont plus techs que d’autres. Sachez à quoi vous attendre lorsque
vous vous rendez dans un nouveau pays et recherchant un peu auparavant sur
bootsnAll.com ou meetPlanGo.com 

Résumé avec amour par @LauraMabille 9


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Pendant que vous voyagez, garder un équilibre entre aventure et travail. Souvenez vous
que la plupart des gens ont des jobs traditionnels et ne voyagent que de temps en
temps. Alors profitez en expérimentant la culture locale, allant voir les principales
activités, mais de la même façon, ne vous sentez pas mal à l’aise si vous devez travailler
davantage de temps à votre travail. C’est ce qui vous permet de voyager. 

Devenez votre propre éditeur 


- Ces temps-ci, nombreux sont les travaux auto-publiés qui sont d’aussi grande qualité
que de livres publiés par de grands éditeurs.
- Avant, la plupart des auteurs qui faisaient de l’auto-publication choisissaient cette option
car ils ne trouvaient pas d’éditeurs traditionnels. 
- Aujourd’hui, certains auteurs choisissent délibérément de distribuer leurs travaux
directement, et déclinent même des offres importantes pour continuer à être
autonomes. 

- L’édition digitale tend à tenir dans quelques catégories : 


* Des produits vendus directement en une fois. 
* Des formations sur des périodes définies
* Des abonnements récurrents 

- Exemples de modèles qui fonctionnent : Mondo Beyondo, une communauté dont les
participants partagent leur liste de vie, objectifs, dés. Unravelling, un projet similaire. Le
forum de photoraphie de Darren Rowse : 300 000 abonnés. C’est lui qui a
lancé également ProBlogger. CopyBlogger et les autres sites + son activité de
service / consulting (12 employés) rentrent 5 millions $ par an. 
-> Un cynique pourrait se demander s’il y a vraiment un marché pour tous ces projets ?
La réponse est oui. Une certaine partie des activités de publication d’informations est
encore à l’état de Far West, mais ce business model est là pour rester. 

Comment devenir son propre éditeur ? 


1. Trouvez un sujet que le gens paient pour connaitre davantage. Ça aide si vous êtes un
expert de ce domaine, si non, c’est à cela que sert la recherche ! 
2. Capturer l’information de l’une de ces 3 façons :
     * Écrivez-la
     * Enregistrez là sous forme audio ou vidéo 
     * Produisez une combinaison des trois. 
3. Rassemblez tout votre contenu en un seul produit : un e-book ou un package digital
qui peut être téléchargé par les acheteurs
4. Créez une offre. Qu’est-ce que vous vendez exactement et pourquoi les gens devraient
s’y intéresser ? 
5. Décidez d’un tarif, basé sur la valeur de ce que vous offrez. 
6. Trouvez une façon d’être payé. Paypal fonctionne très bien. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 10


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
7. Publiez l’offre et communiquez. 
8. Encaissez l’argent et aller à la plage ! 

Ce n’est pas une méthode miracle 


- Parfois, ce modèle marche. Mais pas tout le temps, ce modèle ne vous garantit pas de
devenir riche instantanément ! 
- Beaucoup de personnes veulent le soleil et le fun (ou les 300$ / jour) sans travailler.
Sans doute en partie à cause du charme de la perspective de travailler de n’importe où, la
plupart des entrepreneurs se concentrent davantage sur le « n’importe où » que sur la
partie « travail ». Puisque c’est le travail qui rend possible tout le reste, mieux vaut se
concentrer là-dessus dès le début. 

Chapitre 5 - Les nouvelles données


démographiques
Une nouvelle façon de définir votre marché cible 
- Pendant que j’écrivais mon premier livre, plusieurs personnes du monde de l’édition me
demandaient quel était mon « marché cible » pour la communauté que je faisais
rapidement grandir. 
- J’étais dans le domaine depuis un moment, donc je savais bien ce qu’ils voulaient dire,
mais je ne pouvais pas trouver une façon de leur expliquer / décrire le groupe très varié
de personnes qui lisent mon blog. 
-> Finalement j’ai réalisé que le marché cible n'avait rien à voir avec les données
démographiques traditionnelles. Il y a au moins deux façons de décrire ce qui lie un
groupe : 
     * Les données démographiques traditionnelles (âge, lieu, sexe, race, revenu)
     * Les nouvelles données démographiques (intérêt, passions, compétences, croyances,
valeurs) 

Stratégie 1 : S’attaquer à un hobby, une passion, une envie populaire


- Ex : Le régime Paleo. Jason Glaspey, qui suit ce régime, s’est rendu compte qu’il était
difficile de suivre ce régime particulier et cela nécessitait un planning précis. Ceci est un
autre signe d’une bonne opportunité business : quand beaucoup de gens sont intéressés
par quelque chose mais ont du mal à le mettre en pratique au quotidien.
-> Jason a compris grâce aux données démographiques que les pratiquants du Paleo
sont plus souvent des hommes que des femmes, et ont en général entre 25 et 35 ans. 
- D’où l’opportunité : apporter une ressource claire qui leur « donne le poisson », en leur
disant exactement quoi acheter, que cuisiner et manger chaque semaine. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 11


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
Stratégie 2 : Vendez ce que les gens achètent (et demandez leur si vous n'êtes
pas sûr) 
- Le marketing old-school est basé sur la persuasion. Le nouveau marketing est basé sur
l’invitation. Avec le marketing de persuasion, vous essayez de convaincre les gens de
quelque chose, que ce soit le besoin d’un service ou une offre en particulier. 
- Quand vous brainstormez différentes idées et que vous n’êtes pas sûr de savoir laquelle
est la meilleure, la méthode la plus efficace est simplement de demander à vos
prospects, ou vos clients actuels ou quiconque vous semble correspondre à votre projet -
> ne leur demandez pas si le projet leur plait. Demandez-leur s’ils seraient prêts à payer
ce que vous vendez. 
     * Ces questions sont un bon point de départ :
          1. Quel est votre plus gros problème avec _________ ? 
          2. Quelle est la première question que vous vous posez sur __________ ? 
          3. Que puis-je faire pour vous aider avec________ ? 
     * Pour interroger une plus grande base de personnes utilisez des services comme
surveymonkey.com ou Google Form. Gardez votre sondage très simple, demandez
uniquement ce que vous avez besoin de savoir. 
     * Quand vous avez une bonne idée de ce que vous espérez offrir, attaquez l’étape
suivante. J’écris souvent à ma liste de clients pour leur parler d’idées de produits, comme
suit : 
«  Voici quelques projets auxquels je pense et sur lesquels je pense travailler dans les
prochains mois, mais je pourrai me tromper. S’il vous plait dîtes-moi de ce que vous
pensez de chaque idée. 
Idée 1 
Idée 2 
Idée 3 
etc. "
Ensuite j’applique un système de notation pour chaque idée (« j’adore ! » / « tu devrais le
faire » / « ça a l’air intéressant » / « il faudrait m’en dire plus » / « ce n’est pas pour moi ») et
je leur demande de partager leur première impression. Posez moins de 10 questions

Attention aux retours obtenus 


- Tenez compte des retours. MAIS. gardez à l’esprit que vous devez être motivé par le
projet sur la longueur. Si vos motivations sont uniquement basées sur les préférences de
quelqu’un d’autre, vous courrez le risque de vous lasser et de na pas être heureux dans
votre projet. 
- Oui, il faut se concentrer sur le fait de répondre aux besoins de ses clients et les
surpasser même chaque fois que cela est possible. Mais tous les clients ne savent pas
forcément ce qui est le mieux pour votre business. Ces clients ne sont peut-être pas les
bons pour votre entreprise, et il n’y a rien de mal à leur dire adieu pour que vous puissiez
vous concentrer sur le fait d’aider les autres. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 12


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
La liste des possibilités et la matrice de prise de décision
- Tandis que vous en apprenez davantage sur vos clients et ce qu’ils veulent, vous allez
peut-être vous retrouver accablé d’idées. Que devez-vous faire quand vous avez plus
d’idées que de temps pour les concrétiser ? 
- 2 choses :
* 1. Assurez vous de garder toutes ces idées et de les écrire quelque part, vous voudrez
les retrouver plus tard. 
* 2. Trouvez un moyen d’évaluer ces idées, Créez une liste de possibilités qui vous aide à
conserver les idées jusqu’à ce que vous ayez le temps de travailler dessus. 

- D’abord, gardez en tête les questions les plus basiques pour le micro-entrepreneur à
succès : 
* Est-ce que le projet crée un produit ou service évident ? 
* Connaissez-vous des gens qui sont prêts à l’acheter ? (ou savez-vous où en trouver ?) 
* Avez-vous un moyen d’être payé ? 
-> Si vous n’avez pas un « oui » certain pour au moins l’une d’elles, continuez à chercher. 

La matrice de prise de décisions 


- Lorsque vous avez plusieurs idées possibles en tête. Voici une méthode pour vous
aider. Classez toutes vos idées dans la colonne d’un tableau. Vous allez les évaluer selon
des critères notés de 0 à 5 (5 étant le plus haut). Voici les critères : 
* Impact : quel impact peut avoir votre projet sur votre business et vos clients  ?
* Effort : Combien de temps et de travail faudra-t-il pour créer le projet ? (1 si cela
demande beaucoup d’efforts, 5 si cela peut-être fait très facilement) 
* Bénéfices potentiels : Comparé aux autres idées, combien d’argent le projet pourrait
rapporter ? 
* Vision : À quel point ce projet est-il en lien avec votre mission et votre vision globales ? 
-> Additionnez les résultats obtenus par chaque projet. 

Chapitre 6 - Le business plan d’une


page 
Passer à l’action 
- Un plan ? Quel plan ? Beaucoup de cas que nous étudions montre le même schéma :
commencer rapidement et voir ce qui se passe. Il n’y a rien de mal à planifier, mais vous
pouvez passer une vie à faire un plan qui ne passera jamais à l’action. Dans la bataille
entre plan et action, c’est l’action qui gagne ! Voici comment s’y prendre. 

Sélectionner une idée marketable. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 13


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Une idée marketable ne doit pas être une grande idée révolutionnaire; elle a juste à
apporter une solution à un problème et être assez utile pour que des gens aient envie de
l’acheter. Ne pensez pas innovation, pensez utile ! 

7 étapes pour tester instantanément un marché 


1. Toujours garder en tête la convergence : un problème à régler et un nombre suffisant
de personnes que cela intéresse. 
2. Assurez vous que le marché est assez grand. Testez sa taille en regardant le nombre de
recherches Google, tapant les mots que vous utiliseriez pour votre produit. 
3. Le produit doit régler un problème dont les gens sont conscients. Il est plus facile de
vendre quelque chose a quelqu’un qui sait qu’il a un problème. 
4. Répondre à un problème/une douleur peut-être plus efficace que réaliser un désir.
Montrez aux gens comment vous régler un problème. 
5. Toujours penser en terme de solutions. Rendez votre solution différente et meilleure. 
6. Créer une « persona » : le portrait de LA personne qui bénéficierait le plus de votre
idée. Examinez tout votre réseau, communauté, amis, famille, réseaux sociaux et
demandez vous si des gens correspondent à cette persona. Parlez de votre idée à ces
gens en détails, cela vous apportera des informations de grande valeur. 
7. Décrivez dans les grandes lignes ce que vous allez faire et soumettez la description à
un sous-groupe de votre communauté. Demandez leur de le tester et leur feedback +
confidentialité. En bonus, ce sous-groupe se sentira impliqué et agira comme des
évangélistes. Utilisez un blog pour vous construire une légitimité / expertise sur le sujet.
Laissez des commentaires sur les blogs où votre cible se trouve. 

Ne dépensez pas beaucoup 


- Investissez en sueur plutôt qu’en argent, vous éviterez ainsi de vous endetter et
minimiserez l’impact d’un échec potentiel. 
- La plupart de ces gens sont des solopreneurs qui opèrent des business légers. Mais des
business plus larges avec plusieurs employés ont aussi opté pour garder
les investissements de base aussi bas que possible. 

Faire votre première vente le plus vite possible 


- Il est parfois dur de l’obtenir, mais le fait de faire votre première vente est tellement
motivant que c’est une étape très importante. Alors posez vous la question : comment
puis-je faire ma première vente ? Vos concurrents sont un problème dont vous vous
occuperez plus tard, votre principal problème dans l’immédiat est l’inertie ! 

Marketez avant de fabriquer 


- Vous pouvez le faire grâce à des sondages. 
- Mais si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, vous pouvez publier votre offre, voir
quelle réponse vous obtenez et ensuite déterminer comment la créer. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 14


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Ex : Une personne prévoit de publier un produit d’information (une formation) à 900$
sur les voitures de luxe. Elle publie une publicité sans avoir créé le produit. Reçoit deux
commandes. 1800 - 300$ de pub, = 1500 de bénéf. Il a écrit aux deux acheteurs pour
leur dire qu’il travaillait sur une V2 améliorée du produit, et que s’ils attendaient 2 mois il
leur enverrait sans frais supplémentaire, sinon il les rembourserait. Il ont choisi d’attendre

Répondez aux premiers résultats


- Après un premier succès, prenez du recul et décidez quelle sera votre prochaine étape.
Analysez ce qui a fonctionné et essayez de le reproduire. Ce qui n’a pas fonctionné,
modifiez-le. 

Le business plan en 1 page 


Répondez à chaque question en 1 ou 2 phrases. 

- Ensemble 
* Que vendez vous ? 
* Qui l’achètera ? 
* Comment votre business va-t-il aider les gens , 

- Money money money


* Combien ferez-vous payer ? 
* Comment serez-vous payer ? 
* De quelle autre façon pourrez-vous rentabiliser le projet ? 

- Réseau 
* Comment vos clients découvriront-ils votre business ? 
* Comment pouvez-vous encourager les recommandations ? 

- Succès
* Le projet sera un succès quand il aura atteint ces stats : nombre de clients _______ ou
revenu annuel net ________ ou autre.

- Obstacles / challenges / questions ouvertes


* Problème ou inquétude #1 :
* Solution proposée au problème #1 :  
* Problème ou inquétude #2 :
* Solution proposée au problème #2 :  
* Problème ou inquétude #3 :
* Solution proposée au problème #3 :  

Résumé avec amour par @LauraMabille 15


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
Votre mission en 140 caractères 
- Ramenons la phase de planification à un simple exercice : définissez la mission de votre
business (ou votre idée business) en 140 caractères ou moins. 
- "Nous offrons (produit ou service) à (clients)"
- « Nous aidons (clients) à faire/parvenir/autre verbe (premier bénéfice) ». 
- Si vous faites un service de promenade de chiens, la caractéristique est « je promène
des chiens ». Le bénéfice : « j’aide des maîtres occupés à se sentir à l’aise avec leur
chien quand ils ne peuvent pas être avec eux ». 

Chapitre 7 - Une offre que vous ne


pouvez pas refuser
L’orange et le donut 
- Quand j’ai couru mon premier marathon à Seattle, arrivé au 18è mile, j’étais vidé. Un
bénévole tendait des oranges fraîches aux coureurs. Un bout d’orange était une offre que
je ne pouvais refuser, même si il était gratuit, j’aurais volontiers payé pour l’obtenir ! 
- Plus loin, un autre bénévole tendait des donuts. Là en revanche, après 3 heures d’une
des plus longues courses de ma vie, c’était un mauvais timing pour faire avaler un excès
de sucre. L’offre n’était pas attirante dans ce contexte peu propice. Une offre attirante,
c’est un quartier d’orange au mile 18. 

- Rappelez vous, d’abord vous devez vendre quelque chose que les gens achètent, leur
donner le poisson. Ensuite, assurez vous que vous marketez le produit aux bonnes
personnes et au bon moment. Parfois, vous pouvez avoir les bonnes personnes mais le
mauvais moment. Voici comment y parvenir : 

1. Comprenez que ce qu’on veut, et ce qu’on dit vouloir n’est pas la même
chose. 
- Ex des vols commerciaux. Vous vous installez, vous êtes sur un siège étroit et un
bébé pleure derrière vous mais vous payez le minimum. D’un coup une compagnie fait
une offre spéciale « Nous vous donnons plus d’espace ». Et bien ça a l’air super, mais
quelques mois plus tard, la compagnie retire l’offre, car en dépit de ce que disent les
gens, ils ne veulent pas plus d’espace, ils veulent payer le tarif le moins cher possible; 

2. La plupart d'entre nous aimons faire des achats, mais nous n’aimons pas
les offres forcées. 
- Une offre qu’on ne peut refuser peut appliquer une légère pression, mais personne
n’aime les ventes offensives. Les offres attirantes, au contraire, créer souvent l’illusion que
l’achat est une invitation, pas un pitch. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 16


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Le projet de construction d’offre, une formule magique : le bon public + la bonne


promesse + le bon timing = une offre qu’on ne peut refuser 

- Les bases 
* Que vendez-vous ? 
* Combien ça coute ? 
* Qui agira immédiatement sur cette offre ? 

- Bénéfices 
* Le premier bénéfice est ____ 
* Un second bénéfice est _____ 

- Objections 
* Quelles sont les principales objections à votre offre ? 1. 2. 3. 
* Comment contrer ces objections ? 1. 2. 3. 

- Timing 
* Pourquoi quelqu’un achèterait ce produit maintenant ? 
* Que pouvez-vous ajouter à l’offre pour la rendre plus attirante ? 

3. Donnez une impulsion 


Donner une impulsion délicate pour encourager à une action immédiate est ce qui
sépare une offre correcte d’une offre   excellente ! 
- EX 1 / Pour un centre de yoga qui manque d’inscrits en septembre : « à partir du 1er
septembre, les nouveaux membres auront un accès illimité à tous les cours jusqu’à la fin
de l’année pour 180$ (62% de reduc) + plus tôt le membre s’abonne, plus il aura de cours
à disposition + l’offre peut être retirer à n’importe quel moment. 
- EX 2 / Chaque fois que quelque chose est plus compliqué que ça ne devrait l’être, il y a
une opportunité de business. Par ex, Priceline.com profite des faiblesses des hôtels en
créant un système qui permet aux clients de réserver leur chambre dans des hôtels
renommés pour bien moins que le prix traditionnel.

La valeur perçue et une virée douloureuse au Starbucks


- Avant de donner une conférence, je passe à un Starbucks pour prendre un café et
travailler un peu. Ce n’est qu’une heure plus tard, à quelques minutes de la conférence
que je me rends compte que j’ai laissé les clés dans la voiture, fermée. Je suis bloqué sur
place. 
- J’appelle un serrurier en lui demandant de venir de toute urgence. Il arrive dans les 3
minutes. En quelques secondes, il a ouvert mon coffre et récupérer mes clés. Je lui
demande combien de je lui dois, m’attendant à une vingtaine de dollars. Il m’en demande
50. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 17


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Je paye, mais j’ai l’impression que 50$ c’est cher payé pour le service rendu, vu qu’il est
resté 10 minutes au total. Je me suis rendu compte que j’aurai aimé qu’il mette plus de
temps à arriver, qu’il lui soit difficile de récupérer mes clés. Alors que ça ne faisait aucun
sens, j’étais très pressé ! 
-> Tout comme ce que l’on veut et ce que l’on dit vouloir ne sont pas toujours la même
chose, le façon dont on attribue une valeur à quelque chose n’est pas toujours
rationnelle. Vous devez apprendre à penser comme vos clients, pas de la façon dont vous
aimeriez qu’ils pensent. 

La boîte à outils d’une offre alléchante : FAQ, garantie, toujours donner plus. 
1. Foire aux questions, alias « ce que je veux que vous sachiez"
- Votre mission est d’identifier les principales objections sur lesquelles les acheteurs vont
réfléchir et y répondre intelligement à l’avance. 
- Il existe des objections spécifiques à votre produit, mais aussi des objections générales,
comme : 
* Comment savoir si ça marche vraiment 
* Je ne sais pas si c’est un bon investissement 
* Je ne suis pas sûr de vous faire confiance avec mon argent
* Que pensent d’autres personnes de cette offre ? 
* Je me demande si je peux trouver ces infos/ce produit sans payer 
* Partager mes informations en ligne m’inquiète. 
-> L’inquiétude principale de ces objections réside dans la confiance et la légitimité. Vous
devez envoyer des messages comme ceux-ci : 
* Cela marche vraiment parce que … 
* C’est une super investissement parce que … 
* Vous pouvez me faire confiance avec votre argent parce que … 
etc. 

-> Attention à ne pas être sur la défensive. Soyez plutôt proactifs en répondant à ces
inquiétudes. Par ex : 
* Point 1 : Ce produit est super ! (bénéfice principal) 
* Point 2 : Sérieux, c'est vraiment super (bénéfice secondaire) 
* Point 3 : Au fait, vous n’avez aucune raison de vous inquiéter (réponses aux
inquiétudes) 
* Point 4 : Vous voyez, c’est vraiment super. Vous attendez quoi ? (appel à l’action) 

2. L’incroyable garantie, alias « n’ayez pas peur » 


- Proposez un remboursement si le client n’est pas satisfait sous les 30 jours par ex.
Proposez même de rembourser 120% si vous le pouvez. 
- En général vous devriez proposer une garantie incroyable ou pas de garantie du tout.
Ne faites pas dans la demi-mesure qui compliquera la réflexion du client. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 18


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
3. Délivrez plus, alias « Wow, regardez tous ces éléments supplémentaires que je
n'attendais pas » 
- Immédiatement après avoir acheté quelque chose, on ressent souvent de l’anxiété : est-
ce que j’ai fait un bon achat ? ai-je gaspillé mon argent ? -> Vous devez contrer cette
anxiété immédiatement en montrant aux gens qu’ils ont fait le bon choix. Par ex, en leur
donnant un accès rapide à ce qu’ils ont payé. 
- Pour aller encore plus loin, donnez leur plus que ce qu’ils attendaient : upgradez les à
l’offre supérieure ou envoyez leur une note manuscrite de remerciements, prenez une
solution qui correspond à votre business. 

Chapitre 8 - Le lancement
En amont du lancement 
- Comme les nombreuses bandes-annonces qui précèdent le lancement d’un film, vous
devez travailler votre lancement en amont. Plusieurs étapes : 
* Un aperçu du futur - « Hey, je travaille sur quelque chose d’intéressant. Une fois fini, ça
aura de l’importance, mais pour l’instant je vous informe juste que ça arrive bientôt ». 
* Pourquoi ce projet aura de l’importance - « Voici pourquoi le projet va changer la donne.
Voici quels bénéfices les gens pourront en tirer. Voici pourquoi ça devrait vous
intéresser ». 
* Prévoir le grand lancement - Parlez du lancement en lui-même : quand aura-t-il lieu ?
Comment ça fonctionnera ? Y aura-t-il un bonus pour les premiers acheteurs ? Encore
plus important : qu’est-ce que les gens doivent savoir à ce moment ? 
* Woah, on est presque prêt ! - la communication avant le lancement, parfois le jour
avant. Les rappels de dernière minute, les détails du lancement, le but est de convertir
l’anticipation en décision d’achat. 
* OMG ça y est ! - « C’est enfin là, vous attendiez tous, et bien ça y est c’est parti ! 

Pendant le lancement 
-> Donner une fin à votre période de lancement. Pour ajouter du momentum après la
baisse d’intérêt. 
-> Vous devez être prêt à réagir durant toute la durée du lancement : 
* Voilà comment ça se passe - donnez vous l’opportunité de corriger tout problème qui
surviendrait + partager vos résultats « regardez toutes ces personnes qui profitent déjà
du produit ». 
* L’horloge tourne ! - « C’est bientôt fini. C’est votre dernière chance de profite de l’offre de
lancement » 
* Merci à ma mère d’avoir cru en moi - « Ça y est, c'est fini. Merci à tous, voici les
prochaines étapes ».

Quelques conseils

Résumé avec amour par @LauraMabille 19


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Si votre offre se terminait à un moment précis et que vous avez eu de fortes réponses,
vous serez forcément contacté par des retardataires qui veulent quand même en
profiter. Soyez intransigeant, refusez. Tenez-vous en à la décision initiale. 
- Aussi, si vous reconnaissez des défauts/faiblesses dans le produit, cela vous aidera
surement plus qu’autre chose. On aime prendre en considération les forces et les
faiblesses avant un achat, si vous avouez des faiblesses, on vous fera davantage
confiance. 
- Racontez une histoire à laquelle les gens peuvent s’identifier. 
- Donner un temps limité à votre offre, pour inciter les gens à prendre action. 
- Un bon lancement augmente vos ventes mais aussi votre influence. Si vous obtenez du
feedback positif de personnes qui n’achètent pas votre produit mais souhaitent vous
soutenir d’une autre façon, vous êtes sur la bonne voie ! 
- Je passe mes lancements avec un kilo de café à mes côtés, à gérer les inévitables
problèmes techniques, à communiquer avec mes partenaires et les acheteurs. 

La checklist du lancement de produit en 39 étapes 


La vue d'ensemble
-1. Assurez vous que votre produit ou service propose une valeur. Qu’est-ce que les
clients reçoivent en échangeant leur argent pour votre offre ? 
2. Décidez des bonus, encouragements, récompenses pour les premiers acheteurs.
Comment seront-il récompensés d’avoir fait l’achat ? 
3. Avez-vous rendu votre lancement amusant ? (rappelez vous de penser aux acheteurs
et non-acheteurs, si des gens ne veulent pas acheter, mais apprécient toujours
d’entendre parler du lancement) 
4. Si votre lancement est en ligne, avez-vous enregistré une version audio / vidéo pour
compléter la version écrite ? 
5. Avez-vous construit l'anticipation de votre lancement ? Est-ce que vos prospects sont
excités ? 
6. Avez-vous créé un sentiment d’urgence — pas une fausse urgence, mais une raison
réelle et concrète de timing ? 
7. Publiez l’heure et la date de votre lancement en avance (si c'est en ligne, certaines
personnes seront sur votre site une heure avant, à violer le bouton refresh) 
8. Relisez tous vos contenus en vente plusieurs fois … et demandez à quelqu’un d’en faire
de même. 
9. Vérifiez que tous les liens de votre panier et process de paiement fonctionnent et
ensuite vérifiez une seconde fois d’une autre ordinateur et d’un autre navigateur. 

Les prochaines étapes


10. Si c’est un produit en ligne, est-il correctement paramètré avec votre panier ou votre
paypal ? 

Résumé avec amour par @LauraMabille 20


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
11. Testez chaque étape du process plusieurs fois. Chaque fois que vous changez une
variable (prix, texte etc) testez le à nouveau. 
12. Avez-vous enregistré tous les domaines associés avec votre produit ? (.com .net .org
et les noms similaires) 
13. Vos fichiers sont-ils uploadés et bien rangés ? 
14. Vérifiez la page de commande pour des erreurs ou des améliorations rapides.
Imprimez-la et partagez la à des amis pour qu’il la vérifie (y compris deux personnes qui
ne connaissent rien à votre business) 
15. Lisez tous les messages importants (lancement, commande, vente) à voix haute. Vous
remarquerez probablement une erreur ou une phrase mal construite que vous avez
manquée la première fois. 
16. Vous ou votre designer avez-vous créé des graphismes spéciaux pour le
lancement ? pub / affiliation / partenaires ?

L’argent est important


17. Fixez un objectif monétaire clair. Combien de ventes souhaitez-vous avoir, et combien
de revenu net ? (en fait : à quoi ressemblera le succès? )
18. Prévenant le compte marchand ou votre banque de l’arrivée des fonds. 
19. Créez un plan B pour récupérer les fonds si nécessaire (autre compte marchand,
possibilité de transférer tous les paiements sur Paypal) 
20. Pouvez-vous ajouter une autre option de paiement pour quelqu’un qui a du mal à
passer une commande ? 
21. Pour un produit au prix élevé, pouvez-vous offrir un plan de paiement en plusieurs
fois ? (offrez une réduction pour les clients qui payent tout directement. Cela permet de
contenter tout le monde) 

La nuit précédent le lancement


22. Dégagez le maximum d’emails possible avec toutes les autres tâches online que vous
pourriez avoir pour pouvoir vous concentrer sur le grand jour demain. 
23. Écrivez un message de lancement fort à vos lecteurs, clients et/ou affiliés. 
24. Préparez un post de blog et tous les posts de réseaux sociaux (si cela vous
correspond) 
25. Programmez deux réveils pour vous assurer de vous réveiller et d’être disponible au
moins une heure avant le moment du lancement. 

Le matin ! 
26. Programmez votre heure de lancement en fonction de votre audience, pas de vous.
En général, il est idéal de lancer le matin. 
27. Faites le lancement au moins 10 minutes avant l’heure prévu pour être sur que tout
fonctionne. Mieux vaut que vous trouviez les problèmes à la place de vos clients. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 21


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
28. Écrivez aux 3 à 5 premiers acheteurs pour les remercier et demandez si le process de
commande s’est bien passé. (le + : ces personnes sont sans doute vos plus grands fans,
donc ils apprécieront que vous les contactiez) 
29. Autant que possible, envoyez une note personnelle à tous les acheteurs en plus de
« merci » qui est automatiquement envoyé (faites le au moins aussi souvent que
possible) 

Promotion (peut être faite le jour du lancement ou le lendemain) 


30. Le plus important : demandez de l’aide pour communiquer. Beaucoup de lecteurs,
prospects et connaissances aideront en disant à leurs amis et followers, mais il faut leur
demander. 
31. Écrivez à vos affiliés un rappel de la nouvelle offre. 
32. Écrivez à des journalistes et contacts média, si cela fait sens. 
33. Postez sur Twitter, Facebook, Linkedin et autres réseaux sociaux auxquels vous
participez (ne vous inscrivez pas à un réseau juste pour faire de la promotion) 

Suivi (faites cela en avance) 


34. Écrivez par avance le message de remerciement que chaque acheteur recevra. 
35. Si cela s’applique à vous, écrivez le premier message de votre série d'emails de follow-
up que recoivent les acheteurs
36. Soulignez le contenu additionnel pour de futures communications et prévoyez de le
programmer après avoir récupérer de votre lancement. 

Allez plus loin


37. Comment pouvez vous donner plus que prévu et surprendre vos clients avec ce
produit ? Pouvez vous ajouter des éléments supplémentaires ou un bénéfice dont vous
n’aviez pas parlé ? 
38. Y a-t-il quelque chose de particulier que vous pouvez faire pour remercier vos clients ?
(si le prix de votre produit est très élevé, envoyez une carte postale à chaque acheteur ;
appelez-en quelques uns au téléphone) 

La 2ème dernière étape 
39. N’oubliez pas de fêter ça ! C’est un grand jour et vous avez travaillé pendant
longtemps. Allez à votre restaurant préféré, prenez un verre, achetez vous quelque chose
que vous vouliez depuis un moment, … faites quelque chose pour vous récompenser,
vous l’avez mérité. 

La toute dernière étape 


40. Commencez à réfléchir à votre prochain lancement. Qu’avez-vous appris de celui-ci et
qui pourra vous servir la prochaine fois ? 

Résumé avec amour par @LauraMabille 22


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Chapitre 9 - « Hustling » ou l’art délicat


de l’auto-promotion

Ça veut dire quoi « hustling » ? 


- Un charlatan est quelqu’un qui ne fait que parler, mais n’a rien pour soutenir ses
propos. Un martyr est quelqu’un qui est 100% action et mérite qu’on parle de son travail,
mais qui est incapable ou ne veut pas communiquer. 
-> Un hustler représente le mélange idéal : travail et communication à parts égales. C’est
quelqu’un de dynamique et de débrouillard.

Quand vous commencez à bosser sur un projet, comment passer de martyr à


hustler ? 
1. Il faut faire quelque chose qui vaille la peine qu’on en parle, ne soyez pas un charlatan ! 
2. Faites une liste d’au moins 50 personnes et divisez en catégories (collègues d’un ancien
job, amis de l’université, amis, connaissances etc). Dès que le projet est prêt à être lancé,
au moins en beta, envoyez leur une note rapide :

«  Salut (nom), 
Je voulais te mettre au courant d’un nouveau projet sur lequel je travaille. 
Ça s’appelle (nom du projet ou business) et le but est de (bénéfice principal). On espère
(gros objectif, amélioration, idée). 
Ne t’inquiète pas, je ne t’ai ajouté à aucune liste et je ne vais pas te spammer, mais si tu
aimes l’idée et aimerais aider, voici ce que tu peux faire : 
(action 1) 
(action 2) 
Merci encore pour ton temps !"

-> les actions peuvent varier, mais elles devraient sans doute inclure de s’inscrire à une
liste de contacts et de partager l’info avec d’autres personnes. 

La prochaine étape : inclure le hustling dans votre travail régulier 


- Avant de faire quoi que ce soit, pensez à ce que vous avez à dire. Quel est le message ?
Pourquoi est-ce important maintenant et pourquoi les gens voudront être au courant ? 

- Idées de comm :
* Invitez 100 de vos meilleurs prospects à essayer le produit 2 mois avant le lancement.
Faites le avec classe ! Plutôt qu’un mail, envoyer une enveloppe kraft par la poste, avec
une lettre et un lien vers une vidéo d’invitation à la beta gratuite) 

Résumé avec amour par @LauraMabille 23


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
* Contrairement aux programmes qui ne font qu’augmenter leurs prix, récompenser vos
membres en diminuant le prix au fur et à mesure de leur ancienneté. 
* Donnez des choses de façon stratégique : upgrader la livraison d’un client de 72 à 24h,
envoyez leur un mot avec leur colis, doublez leur commande quand cela est possible. 

Le plan de communication en 1 page


But : Recruter activement et efficacement des prospects pour votre business sans être
dépassé

Tous les jours 


- Maintenez une présence régulière sur les réseaux sociaux sans vous détournez de vos
objectifs. Postez de 1 à 3 éléments utiles, répondez aux questions, et rentrez en contact
avec des gens ayant besoin d’aide. 
- Surveillez une ou deux données (plus d’infos à ce sujet au chapitre 13). 

Toutes les semaines 


- Demandez de l’aide ou des échanges de promotions avec des collègues et assurez vous
que vous les aidez réellement également. 
- Maintenez une communication régulière avec vos clients et prospects. 

Au moins une fois par mois 


- Rentrez en contact avec des clients pour vous assurez qu’ils sont heureux (demandez :
y a-t-il quelque chose d’autre que je peux faire pour vous ?) 
- Préparez un évènement, concours, lancement produit. 

De temps en temps 
- Faites un audit de votre business pour trouver les opportunités que vous manquez et
faites en des projets
- Assurez vous que vous travaillez régulièrement pour produire quelque chose qui a de
l’importance, et que vous ne réagissez pas uniquement aux choses qui apparaissent. 

La pub c’est comme le sex, il n’y a que les losers qui paient pour ça
Chris Guillebeau a fait un test pendant 1 mois. Il a dépensé 10,000$ sur de la pub et du
sponsoring soigneusement sélectionné pour son service « Travel Hacking Cartel ». Il a
aussi passé 10 heures à communiquer activement, en écrivant des « articles invités » ou
« guest post » sur d’autres sites que le sien , établissant un nouveau partenariat, écrivant
à des contacts journalistes, etc. 
-> Voici les résultats 
* Cout de la pub 10 000$ / Nombre de nouveaux clients : 78 / Valeur estimée : 7020$ 
* Cout de la communication : 10h, 0$ / Nombre de nouveaux clients : 84 / Valeur
estimée : 7560$ 

Résumé avec amour par @LauraMabille 24


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Quand vous cherchez à communiquer sur votre produit, pensez d’abord comme un
hustler avant de payer de la pub. 
- Si vous vous inquiétez de passer vos journées sur les réseaux sociaux, vous pouvez
évitez cela en vous en tenant à une série de check-ins. Je met à jour un fichier avec des
informations et des liens à partager et je vais en ligne 2 fois par jour pour poster
quelque chose. En même temps, je scanne tous les messages et répond au maximum
d’entre eux. Parfois j’y passe plus de temps par habitude ou intérêt, mais vous pouvez
vous limiter à 10 à 15 minutes par jour. 

Chapitre 10 - Montrez-moi l’argent

- Dépensez aussi peu d’argent que possible, et gagnez autant d’argent que possible. 
- Rappelez vous que le but d’un business est de générer du revenu. Ce n’est pas d’être
aimé, d’avoir une présence énorme sur les réseaux sociaux, ou d’avoir de fabuleux
produits que personne n’achète. Ce n’est pas d’avoir un beau site, ou des newsletters
impeccables, ou un blog super populaire. 

* Dans les plus gros business, ça s’appelle la responsabilité envers les investisseurs. Le
business n’est pas un concours de popularité, le CEO ne s’en tirera pas en disant « Mais
regardez tous ces gens qui nous aiment sur Facebook ! ». Vous devez vous assurez que
vos activités quotidiennes sont liées le plus directement possible au fait de générer du
revenu. Il n’y a rien de mal à avoir un hobby, mais si vous l’appelez un business, vous
devez rentrer de l’argent. 

Partie 1 - Accrochez vous à votre portefeuille 


- Ne dépensez votre argent que pour des choses qui ont un rapport direct avec les
ventes. 
- Le principe de base d’un business est de vous concentrer sur le profit (souvenez vous
toujours ! pas d’argent, pas de business). Le second principe et qu’emprunter de l’argent
ou investir beaucoup d’argent au départ est complètement optionnel. 

-> Le cout moyen de lancement d’une startup dans notre groupe d’études est de
610,60$. 
-> Si vous devez réellement lever de l’argent, plusieurs options : 
* Vos propres économies, autant que possible. évitez ainsi de vous endetter. 
* Crowdfunding. Shannon Okey a lancé son projet sur Kickstarter en demandant 5000$.
Elle en a reçu 12480$. Cela lui a permis d’avoir du financement et de développer de
l’intérêt pour son projet. 300 contributeurs et des donations allant de 10 à 500$. Elle a
envoyé un imprimé de la page à la banque qui lui avait refusé un prêt. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 25


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
 * Prêt automobile. Il est possible que la banque ne veuille pas vous prêter d’argent pour
une raison quelconque. Mais elle pourra sans doute le faire pour un prêt automobile.
Mentez leur, et remboursez vite l’argent avec vos profits. 

Partie 2 - Gagnez plus d’argent 


- Concentrez vous sur ces 3 points pour y parvenir : 
1. Calculez le prix de votre produit en fonction des bénéfices qu’il apporte, pas du coût de
production. 
2. Offrez à vos clients un éventail de prix limités. 
3. Faites-vous payer plusieurs fois pour la même chose. 

Principe 1 : Basez vos prix sur le bénéfice, pas le coût. 


- Tout comme vous devriez insister sur les bénéfices de vos produits plutôt que les
caractéristiques, pensez à baser votre prix sur le bénéfice plutôt que le coût réel ou le
temps passé à le réaliser. 
- Quand vous basez vos prix sur le bénéfice, soyez prêt à ne pas lâcher de terrain. Les
gens se plaindront toujours que le prix est trop élevé peu importe le montant. Il est
extrêmement rare de réussir dans son business en pratiquant le prix le plus bas du
marché. 
- Tous les jours, des gens achètent des formations à + de 1000$ qui ne coutent rien à
distribuer. Quand vous pensez au prix de votre produit, pensez « comment cette idée
améliorera la vie de mes clients et que vaut cette amélioration pour eux? » et fixez votre
prix en conséquence, tout en étant clair que l’offre a de la valeur. 

Principe 2 : Offrez un éventail de prix limités


- Pour rentabiliser au maximum, ou du moins donner plus de souplesse à votre business
model, vous voulez présentez plusieurs prix pour la même offre. Cette pratique fait une
grosse différence au final, et elle vous permet d’augmenter vos revenus sans augmenter
votre base de clients. 
-> Des gens veulent toujours acheter la version la plus grosse et la plus chère. 
-> Avoir une version « deluxe » à un prix élevé permet de faire paraitre le prix de l’offre
« basique » plus raisonnable.

Exemple 
* Option 1 : Le meilleur widget du monde, prix 87$ -> offre simple, est-ce que vous voulez
acheter le produit ou non ? 
* Option 2 : Le meilleur widget du monde, version éco 87$ / version améliorée 129$ /
version pretium 199$ -> quel package voulez-vous acheter ? 
* Résultats option 1 : 20 ventes à 87$ -> Total = 1740$ 
* résultats option 2 : 20 ventes au total (14 la version améliorée + 3 la version éco + 3 la
version premium) -> Total = 2664$ . 

Résumé avec amour par @LauraMabille 26


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
-> Offrez un éventail de prix, mais pas trop important pour ne pas compliquer les choses
pour votre prospect. 
-> Quand vous leur laissez le choix du prix, la question n’est plus « voulez-vous acheter le
produit ? » mais « quel produit voulez-vous acheter? » 
- Plusieurs options pour créer votre gamme de produit : 
* Des versions super géniales (Or, Première classe, premium) 
* Produit + aide d’installation 
* Toute forme d’exclusivité ou de sélection en quantité limitée. 

Principe 3 : Soyez payés plus d’une fois 


- Vous avez peut-être entendu parlé de programmes de continuité (quand un client
accepte de recevoir régulièrement les offres d’une entreprise), sites de membres (des
sites à l’accès payant), d’abonnements. Tous ces concepts reviennent au même : se faire
payer plusieurs fois pour la même chose, par les mêmes clients, en général pour un
accès continu à un service ou la livraison régulière d’un produit. 
- Se faire payer plusieurs fois pour la même chose présente l’avantage de créer un revenu
régulier. 
- Encore mieux ! Après avoir attiré des clients vers un modèle de récurrence (et vous être
assuré qu’ils sont heureux), ils sont bien plus enclins à acheter d’autres choses. 

Technique de pricing 
J’ai testé une variable de mon produit : son prix. Je le vends normalement à 49$, et j’ai
voulu essayer de le vendre à 89$, même si le prix me semblait trop cher. Sans rien
changer d’autre que le prix, j’ai vu que mon taux de conversion baissait UN PEU. Mais
devinez quoi, mes revenus ont AUGMENTÉ. J’ai découvert que je pouvais vendre moins et
faire plus d’argent grâce à un prix plus élevé. 
- Détails : 
* Option 1 : prix 49$ / 2% de taux de conversion / 20 ventes pour 1000 prospects / 980$
de revenus pour 1000 prospects
* Option 2 : prix 89$ / 1,5% de taux de conversion / 15 ventes pour 1000 prospects /
1335$ de revenus pour 1000 prospects. 

Chapitre 11 - Passez au niveau


supérieur

Analysons des façons d’augmenter les revenus de votre business : 


- Le momentum est important, tout comme l’attention constante du gérant du business. 
- En plus de ces facteurs naturels, une série de petites actions régulières permettent de
passer au niveau supérieur. 
Résumé avec amour par @LauraMabille 27
L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Augmenter ses revenus


- De petits changements peuvent amener de grandes différences: 
* Si un produit a un taux de conversion de 1.5% et que vous parvenez à l’augmenter à
1,75%, cette petite différence amène en fait beaucoup d’argent. 
* Si vous attirer un peu plus de trafic, et que vous augmentez également un peu votre
taux de conversion, tout en augmentant un peu le prix de votre produit -> votre business
grandit beaucoup. 

Augmenter le trafic 
- Un entrepreneur m’a dit qu’il était déçu de son lancement car il n’avait fait que 4 ventes.
Je lui ai demandé combien de prospects il avait sur sa liste : 100 me répond-il. J'étais
impressionné ! 4% de taux de conversion c’est un beau résultat -> son problème n’était
pas d’amener plus de personnes à acheter, mais simplement d’amener plus de
personnes, tout simplement. 

Augmenter la conversion  
- La façon classique d’améliorer son taux de conversion est de tester, en mesurant les
résultats de plusieurs descriptions du produit (d’une offre, un titre, ou autre) et en
gardant chaque fois le meilleur puis en continuant à tester. 
- Traffic -> Test A/B -> comparer les résultats
- Google Optimizer vous permet de faire cela gratuitement. Allez sur thinktraffic.net pour
des conseils là-dessus. 
- Important également : regarder attentivement d’OÙ viennent les clients. 

Augmenter le prix de vente 


- Vous pouvez le faire facilement avec des surventes, ventes croisées, des ventes après
les ventes. 
* Surventes : offre une version plus haut de gamme ou un élément supplémentaire à
acheter / « Vous voulez des frites avec cela » ? 
* Ventes croisées : offre des produits « en relation avec » le produit acheté / « les autres
personnes qui ont acheté cela ont aussi acheté …"
* Ventes après les ventes : offre spéciale faite exclusivement aux clients après une vente /
« Merci ! Cette offre additionnelle et unique est uniquement pour les clients ». 
- Un bon panier et un gestionnaire de paiement permettent de faire tout cela facilement.
Si le votre ne le permet pas, il est temps de changer de service. 

Vendez plus à vos clients existants


- La clé est l’équilibre : vos clients veulent avoir de vos nouvelles. lls vous ont donné leur
argent en échange de quelque chose qui a de la valeur pour eux, alors faites en sorte
qu’il soit facile pour eux de le faire encore et encore. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 28


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
Mettre vos clients en avant 
- Mettez en avant vos meilleurs clients, laissez leur raconter leur histoire, et expliquer
comment votre business les a aidé. 

Mettez en place une nouvelle sur-vente


- Une bonne sur-vente n’est pas douteuse ou insistante. Elle est appropriée et appréciée
des clients. 
- La page de confirmation qui apparait après un achat en ligne est un des
meilleurs endroits et un des moins utilisés pour encourager à un achat supplémentaire.
Les clients sont fortement enclin à acheter autre chose. Faites une offre forte, et votre
taux de conversion pourra atteindre les 30% ou + . 

Encourager les recommandations 


- Le bouche à oreille est une des meilleures sources de business, au lieu d’attendre que
ça se passe, encouragez vos clients à parler de votre produit autour d’eux. 
- Soyez spécifiques : « Pourriez-vous envoyer notre offre à 3 amis  ? » ou « Pouvez-vous
liker notre page Facebook ? » 

Faites un concours 
- Trouver une façon de donner un prix et inviter les gens à concourir. 
- Vous ne ferez peut-être pas de vente avec ce concours, mais cela amènera de l’attention
et une audience agrandie pour de futures ventes. 

Mettez en place la garantie la plus puissante que vous puissiez imaginer


- Quand on achète un produit, l’argent n’est pas notre seule inquiétude. Il y a aussi le
temps investi dans le produit. Pour avoir une offre réellement intéressante, essayer
même de faire une garantie à 110%. 

Ou bien assumer le fait de ne pas donner de garantie


- Cela fonctionne surtout avec des produits haut-de-gamme, cela réduira votre nombre
de ventes légèrement, mais améliorer le niveau d’engagement de ceux qui font l’achat. 

De produit à service et de service à produit 


- Une autre façon rapide d’augmenter les revenus d’un business existant est de créer un
produit (si vous faites du service) ou de lancer du service (si vous avez un/des produit(s) ) 
- Si vous avez un produit, demandez-vous : « mon produit est X … comment je peux
enseigner Y à mes clients ? «  Ensuite, créer une nouvelle version de votre offre qui inclut
consulting, coaching, ou une session de « lancement », un soutien technique premium, ou
autre. 
- Offrir à la fois un produit (un produit prêt-à-l’emploi) ET un service (une solution sur-
mesure, du consulting) facilitera votre marketing. « Hey, mes services coûtent beaucoup

Résumé avec amour par @LauraMabille 29


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
d’argent parce que tout est fait sur-mesure, mais si vous souhaitez une solution plus
généraliste, vous pouvez obtenir mon produit, plus abordable ». 

Un bon service de vente au détail 


- Un espace accueillant 
- Un stratégie online claire. Même avec un grand espace de ventes au détail, les ventes en
ligne venant du monde entier constituent la moitié de nos ventes. 
- De super présentations de produits (offline), et de super photos (online). 
- Des deals exclusifs
- L’amour des clients. Chaque commande envoyée par la poste peut inclure une note de
remerciements personnalisée, encourager les clients à demander de l’aide, … Soyez
agréable avec les gens et fournissez un excellent service ». 

Pour ceux qui sont dans le service : augmentez vos prix régulièrement
- On pourrait penser qu’une augmentation de tarif a tendance à écarter certains clients
tout en compensant par une hausse de revenus. 
- Nombreux sont les gérants à raconter que lorsqu’ils ont augmenté leurs tarifs, leurs
clients répondaient « Il était temps ! Vous valez plus que ce que vous facturez » 
- Le simple fait d’augmenter ses services de 25% peut permettre de gagner jusqu’à
10 heures de travail par semaine, ou bien d’augmenter ses revenus. 
- L’autre bénéfice est que cela vous donne confiance en vous. Vous prenez conscience de
ce que vous valez. 
- Ce que vous pouvez faire : augmentez vos prix une fois par an, par exemple le 1er
janvier ou au début de votre année calendaire. D'autres disent que faire des remises pour
les clients actuels avec qui ils entretiennent de fortes relations aide dans le process. 
- Rappelez vous de facturer sur la valeur, pas le temps passé. 

La meilleure stratégie de réseaux sociaux : parlez de vous ! 


- De quoi devriez vous parler en ligne ? C’est simple : parlez de vous et votre business,
vraiment. Si les gens n'aiment pas ce que vous faites ou disent, ils peuvent arrêter de
vous suivre, mais les chances sont que vous gagnerez plus de followers que vous n’en
perdrez. 
- Les réseaux sociaux ne sont qu’un reflet de ce qui se passe ailleurs. Vous voulez plus de
followers sur Twitter ? Alors faites quelque chose d’intéressant … en dehors de Twitter ! 

Petit avertissement 
- Il n’y a pas d’intérêt à croitre uniquement pour le fait de croitre. Vous devez faire grandir
votre business seulement si vous le souhaitez vraiment.
- Concentrez-vous sur les choses qui peuvent augmenter vos revenus sans recruter
d’autres employés ou amener des investisseurs extérieurs.

Résumé avec amour par @LauraMabille 30


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Chapitre 12 - Comment vous franchiser


?
- Lorsqu’un business croit et que le gérant a envie de se lancer dans de nouveaux projets,
il a deux options pour se franchiser : 
* Option 1 - Atteindre plus de personnes avec le même message
* Option 2 - Atteindre des personnes différentes avec un nouveau message 
- Si vous choisissez l’option 1, vous devriez penser au modèle de « réseau nodal » . Dans
ce modèle, le centre/la base du réseau est votre site (e-commerce, blog, forum
communautaire, ou autre) c’est là que vous voulez attirer les visiteurs, prospects,
clients. Les avant-postes sont tous les autres endroits où vous passer du temps : les
réseaux sociaux, les sections commentaire de votre blog ou d’autres blogs, des rendez-
vous et évènements networking. 

- Le but pour chaque avant-poste est de soutenir le travail de votre base et pas celui de
l’avant-poste en lui-même (ex : votre page Facebook (avant-poste) doit aider les ventes
sur votre site internet (centre/base). Votre page Facebook est inutile si elle gagne des
dizaines ou centaines de « j’aime » chaque jour mais qu’elle ne vous ramène pas de
clients)

Partenariat, comment 1 + 1 = 3


- Un moyen de vous franchiser est de vous associer avec un partenaire de confiance. Cela
ne veut pas dire fusionner complètement votre business avec cette personne. En fait, la
façon la plus simple de vous associer est via une joint-venture
- Un partenariat à succès doit créer un business combiné qui gagne au moins 33%
supplémentaires que ce que les deux individus auraient pu générer chacun de leur côté. 
- Voici une liste de décisions que vous devriez prendre avant de vous associer : 
* Comment sera divisé l’argent ? (50-50 / 60-40 / 45-45 + 10 sur l’administratif, …) 
* Quelles sont les responsabilités de chaque partenaire ? 
* Quel type d’informations est partagé entre les partenaires ? 
* Comment le projet sera marketé ?
* Combien de temps l’engagement sera en place ? 
* À quelle fréquence vous vous poserez pour parler du partenariat ? 

Résumé avec amour par @LauraMabille 31


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

L’accord de partenariat en une page 


- Partenaires : (partenaire 1) et (partenaire 2). Ces partenaires sont d’accord pour collaborer en
bonne foi sur un projet qui amènera des bénéfices mutuels : (le nom du projet) 
- Ensemble : (résumé du projet, y compris les résultats prévus) 
- Partage de revenus : Les revenus nets du projet seront partagés sur la base de (pourcentage)
au (partenaire 1) et (pourcentage) au (partenaire 2). Tous les coûts associés au projet seront
déduits avant de calculer le revenu net. Si un coût particulier dépasse (montant), les deux
partenaires doivent approuver la décision. 
- La durée du vie du partage de revenus : L’accord de partage de revenus durera (période), à la
fin chaque période, le partenaire décidera s’il continue, arrête ou revoit le partenariat. 
- Publication et ventes : Le projet sera proposé à la vente sur (sites et autres ressources) 
- Support client : (partenaire 1) sera responsable de (devoirs). (partenaire 2) sera responsable de
(devoirs). Le feedback projet des clients sera partagé entre les deux partis. 
- Marketing : Les deux parties marketeront activement le projet pour en assurer le succès. Cela
inclut la promotion sur (sites) à travers la communauté de chaque partenaire et leur réseaux, et
chaque parti demandera la couverture du projet à d’autres sites web influents. 
- Timeline : Les partenaires sont d’accord pour compléter tous les aspects du produit pour
préparer le lancement le (data). 

Externaliser : pour ou contre ? 


Cas 1 - Pour l’externalisation / les gérants qui se sont lancés dans l’externalisation voient
cela comme une décision libératrice. 
- « J’ai réalisé que j’avais atteint ma limite. Je ne pouvais pas rentrer plus d’argent sans
amener de nouveaux membres dans l’équipe » 
- «  Je pilote mon business, et mon équipe est là pour rendre mon travail plus facile en
atteignant leurs propres objectifs"
- « On utilise des commerciaux freelance, payés uniquement à la commission. On utilise
des assistants virtuels pour répondre au téléphone quand nous ne sommes pas
disponibles ». 
-> L’outsourcing augmente votre liberté et permet à votre business de croitre sans que les
gérants ne fassent quoi que ce soit eux-même. 

Cas 2 - Contre l’externalisation


- L’expansion est perçue comme difficile, indésirable, ou vient limiter la liberté qu’il avait
trouvé avec son business. 
- «  Je n’aime pas être payé en dernier, alors je suis le seul employé et je travaille de chez
moi » 
- « mes expériences en matière d’externalisation m’ont fait passer autant de temps à
manager le travail externalisé que si je l’avais fait moi-même » 

Résumé avec amour par @LauraMabille 32


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- « Je peux toujours me porter garant de mon travail, et mon intégrité a une valeur
exceptionnelle pour moi. 

Le premier argument pour l’externalisation et que cela permet au gérant de « faire


davantage ce qu’on aime » tout en assignant des tâches non désirées à quelqu’un d’autre.
Mais l’externalisation peut aussi créer davantage de problèmes, et vous pouvez toujours
construire votre business de telle sorte que vous puissiez diminuer les tâches gênantes
en premier lieu. 

- La réponse à la question de l’externalisation dépend de 2 choses : (1) votre business et


(2) la personnalité du gérant. 
Dans un business où il y a beaucoup de tâches répétitives par exemple, l’outsourcing
peut être une bonne option. Un business qui repose sur les relations clients, peut poser
davantage de problèmes. 

Un moyen terme à l’externalisation


- Vous pouvez aussi déléguer des tâches à votre famille, engager une femme de ménage
pour vous libérer du temps, … 

L’audit de votre business 


- Quelque soit la façon dont vous êtes structuré, un bon business a besoin d’être
soigné et continuellement amélioré. Tandis que le projet croît, prenez du temps pour
analyser chaque aspect de votre affaire. 
- Le but est (1) de régler les petits problèmes (2) identifier les petites actions que vous
pouvez effectuer pour créer des résultats signifiants dans le temps. 

// Comment gagner vous votre argent ? 


Concentrez vous sur l’argent ! Regarder d’où vient l’argent et déterminer comment vous
pouvez faire en sorte qu’il continue d’arriver. Nouvelles opportunités, résoudre les
problèmes, dédier vos efforts à vos meilleurs produits. 

// Est-ce que votre message est bon ? 


Observer vos éléments marketing online ou offline. Observez chaque page lentement et
lisez les à haute voix. Est-ce que cela présente le message que vous voulez ? Quelle
information pourrait être améliorée/révisée ? 

// Vos prix sont-ils bons ? 


- Quand est-ce que vous avez augmenté vos prix pour la dernière fois ? Souvenez vous
toujours que faire votre pricing pour plaire à tout le monde ne fonctionne pas. Les gens
achètent ce que vous vendez ? Si la réponse est oui, vous êtes sur la bonne voie. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 33


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
// Comment marketez-vous aux clients existants ? 
- Contacter vos clients et demandez leur comment vous pouvez répondre davantage à
leurs besoin. 
- Vérifier votre process post-achat / est-ce que vos produits sont envoyés correctement ?
- Si vous vendez du consulting, est-ce que vos clients savent comment facilement prendre
un rendez-vous avec vous ? 

// Quelles sont les opportunités que vous manquez ? 


- Avoir une grande opportunité ne veut pas nécessairement dire que vous devez la
poursuivre. Mais tenez une liste de possibilités, pour savoir quelles sont vos options. 

Les programmes d’affiliation


- Vous pouvez commencer votre propre programme d’affiliation très facilement (un guide
en 4 étapes vous aide à le faire sur 100startup.com)  et cela peut être une bonne façon
de vous franchiser
- Un bon marchand peut offrir un meilleur programme en payant de bien plus grandes
commissions dès le départ, mais en attendant aussi plus de la part de l’affilié. 
- Pendant des années j’ai payé 51% de commissions à mes affiliés. Je leur dis clairement
que j’attend plus qu’un lien collé quelque part. Ils peuvent aller plus loin en testant les
produits eux-mêmes, écrivant des critiques, offrant des bonus. 

Chapitre 13 - Tenir sur la durée


Le choix
Où est-ce que vous allez ? Vous pouvez choisir délibérément de rester petit, de conserver
votre liberté. Vous pouvez choisir de croitre en recrutant progressivement. 

Option 1 : Restez petit 


- « C’est moi qui ait le contrôle, pas la somme d’argent que je gagne » Donc je reste petit
même si cela veut dire que je gagne moins d’argent que ce que je pourrais faire en me
développant.
- Décliner certains opportunités d’expansion/croissance. 

Option 2 : Taille intermédiaire


- Se développer mais garder une certaine liberté . 

Option 3 : Couper la poire en deux 


Parfois le choix entre petit et grand a plus de 2 réponses. Un individu créatif peut
apprendre de ses mauvaises décisions en terme de croissance et ensuite les appliquer
pour s’orienter dans la bonne direction. 

Résumé avec amour par @LauraMabille 34


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
Travailler intelligemment sur votre business
- Quand votre projet grandit, vous pouvez vous rendre compte que vous passer plus de
temps à résoudre des problèmes qu’à réellement créer quoi que ce soit. La solution à ce
problème commun est de travailler SUR votre business plutôt que DANS votre business. 
- Tous les matins, gardez vous 45 minutes sans internet. Attribuez ce temps uniquement
à  « l’amélioration » de votre business — et ne faîtes rien qui soit lié à « l’entretien » de votre
business. Que pouvez-vous faire pour avancer ? 

Business development
- Nouveaux produits, nouveaux services, nouveaux partenariats / joint-ventures

Développement d'offres
- Promotion, évènement de lancement, nouvelle offre pour générer l’attention et du
revenu 

Des problèmes de longues dates


- Traiter les problèmes en profondeur qui sont là depuis trop longtemps 

Revoir vos prix


- Déterminez si vous devez augmenter vos prix. Faites des surventes, ventes croisées
etc. .. 

Relations clients
- Tenez les au courant via updates ou newsletters. 

Montrez votre business
- Étape 1 /  Sélectionnez 1 ou 2 metrics (= données) et soyez au courant des statistiques à
chaque étape. Concentrez vous sur les ventes, l’arrivée d’argent ou les prospects.
- Étape 2 / Ne regardez tout le reste que toutes les deux semaines ou tous les mois. 

Quelles metrics analyser ? 


- Ventes par jour 
- Visiteurs ou leads par jour 
- Moyenne de prix par commande
- Taux de conversion des ventes
- Taux de recommandation (quel pourcentage de personnes recommanderaient votre
business) 

-> Obtenez un tableur pour vous aider sur 100startup.com 

Résumé avec amour par @LauraMabille 35


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
« Built to sell » de John Warrilow
- Quand vous décidez quel chemin choisir, posez-vous cette question simple : « quelle
genre de liberté je désire ? » Le modèle de John Warrilow, développé dans son livre « Built
to Sell » est pour ceux qui désirent créer une entité indépendante d’eux-même et la
vendre par la suite pour toucher une somme conséquente. 
- Comparons le modèle avec celui de la startup à 100$ :
* Built to sell - capital requis : variable mais souvent haut / employés : nécessaires /
quand obtenez vous votre liberté : le jour de la vente avec gros chèque / bénéfice
secondaire : construire et passer à autre chose. 
* Startup à 100$ - capital requis : variable mais souvent bas / employés : optionnels /
quand obtenez vous votre liberté : dès le début, avec augmentation progressive /
bénéfice secondaire : faites ce que vous aimez. 
- L’étape la plus importante et de créer une identité indépendante pour le business. 

Chapitre 14 - Et si j’échoue ?  
Les conseils non désirés et les permissions dont vous n’avez pas besoin
- Vous n’avez pas besoin que quelqu’un vous donne la permission de poursuivre votre
rêve. 
- Bien que souvent bien intentionnés, les conseils non désirés de personnes qui pensent
savoir mieux que vous sont souvent non nécessaires et vous déconcentrent. 
- Appréciez les conseils, mais venant de personnes qui ont une expérience/expertise
dans votre domaine. 

De quoi avez-vous peur ? 


- Les peurs rentrent en général dans l’une de ces deux catégories : externes ou internes. 
- Les peurs externes sont souvent liées à l’argent, à un marché changeant, à une
compétition qui évolue et est menaçante. 
- Les peurs internes peuvent être liés aux employés : vous devez avoir assez de cashflow
pour les payer. Avoir peur d’échouer. 

Le résumé à 100$ 
- La quête de la liberté personnelle réside dans la quête de valeur pour les autres
(« Comment je peux apporter de la valeur aux autres ? »)
- Concentrez vous sans cesse sur la convergence entre ce que vous aimez et ce pour quoi
les gens sont prêts à payer. 
- Parlez des bénéfices de votre produit, pas de ses caractéristiques. 
- Utilisez le process de transformation de compétences pour penser à toutes les choses
pour lesquelles vous êtes doués, pas juste les choses évidentes. 
- Trouvez ce que les gens veulent et trouvez une façon de leur donner ! 

Résumé avec amour par @LauraMabille 36


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau
- Le premier dollar est le plus dur, alors faites votre première vente le plus rapidement
possible. 
- En vous franchisant avec des partenariats, outsourcing ou en créant un autre business,
vous pouvez être à plus d'un endroit à la fois. 
- Décidez par vous même quel type de business vous souhaitez construire. 

-> Vous pouvez le faire ! Vous n'êtes pas seul ! Bien sûr, vous pouvez
apprendre de vos échecs, et vous aurez sans doute au moins un faux départ
avant de trouver votre chemin vers la liberté. Mais l’échec est surfait, qui dit
que vous allez échouer ? Vous pourriez tout aussi bien réussir. Vous pouvez
appliquer les leçons de ces histoires et créer la nouvelle vie que vous désirez. 
Prêt ? 

Fin du résumé

Résumé avec amour par @LauraMabille 37


L’essentiel de « 100€ pour lancer son business » - Chris Guillebeau

Qu’avez-vous pensé de ce résumé ?

Envoyez un mail à contact@lauramabille.fr et donnez-moi votre avis ! Cela me

permettra de créer des résumés qui collent au maximum à vos envies et vos
besoins.

Partagez ce résumé à votre entourage :)

Son but est de servir au plus grand nombre possible. Si vous pensez qu’il peut
aider quelqu’un autour de vous, partagez-le !

Résumé avec amour par @LauraMabille 38

Vous aimerez peut-être aussi