Vous êtes sur la page 1sur 8

SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 1 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

SOMMAIRE

1. BUT

2. DOMAINE D’APPLICATION

3. RESPONSABILITES

4. DEFINITIONS

5. DESCRIPTION DU PROGRAMME

5.1 Prévention d’explosion et protection du personnel

5.2 Milieu de travail

5.2.1 Eclairage de la zone de travail

5.2.2 Panneaux et entretien des sols

5.2.3 Le matériel utilisé

5.2.4 Les matières premières

5.3 Evaluation des risques professionnels

5.4 Hygiène et sécurité au travail

6. REFERENCES

7. DIFFUSION

Emis par : Marcellin EKOMI Vérifié par : J.AKOULOU Approuvé par : P.L TARDIVEL
Cadre service électrique Responsable Assurance Qualité  Directeur technique

Date : Avril 2004 Date Avril 2004 Date : Avril 2004


« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 2 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

1. BUT

Cette procédure a pour objectif de prévenir les risques d’accidents de travail, les dégâts de matériels et
des installations.

2. DOMAINE D’APPLICATION

Elle s’applique à l’ensemble du personnel et aux infrastructures de SOBRAGA à savoir :

 l’usine et ses environs


 les bâtiments administratifs
 les logements des cadres

3. RESPONSABILITES

Les chefs de services et le comité d’hygiène et de sécurité veillent au respect des dispositions prises pour
la sécurité et signalent toute situation pouvant exposer le personnel, le matériel et les installations à des
dangers.
Le directeur des ressources humaines assure les commandes du matériel de sécurité pour le personnel
selon les normes en vigueur.

4. DEFINITIONS

_DRH : Directeur des Ressources Humaines


_RAQ : Responsable Assurance Qualité
_CS : Chef de Service
_RS : Responsable Sécurité

« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 3 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

5. DESCRIPTION DU DE LA PROCEDURE

Une recherche des dangers éventuels dans l’environnement du travail doit être abordée en observant les
critères ci-après :

 La prévention d’explosion et la protection du personnel


 Le milieu de travail
 L’éclairage de la zone de travail
 Panneaux et entretien des sols
 Le matériel
 Les matières premières
 L’évaluation des risques professionnels

Des dispositions générales de protection, surveillance des dangers doivent être prises, il doit en être de même
pour la surveillance médicale du personnel.

5.1 Prévention d’explosion et protection du personnel

La prévention d’explosion vise d’abord à éviter sa formation et si elle se produit, à en limiter les effets.
Supprimer les causes de déclenchement d’une explosion c’est prendre en compte des mesures relatives :

 aux produits :
 test préliminaires pour déterminer les caractéristiques d’un nuage d’explosivité du
combustible et tout particulièrement des poussières,
 utilisation si possible de produits moins inflammables.

 aux sources d’inflammation


 interdiction des flammes et feux nus,
 interdiction de fumer (BPF)
« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 4 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

 limitation de température des surfaces chaudes,


 suppression des sources d’étincelles d’origine mécanique, électrique et
électrostatique.

 à l’organisation du travail
 sensibilisation de l’ensemble du personnel au risque d’explosion,
 établissement de procédures d’intervention,
 information des entreprises externes.

Limiter les effets en protégeant les enceintes et leur environnement contre les effets d’explosion internes qui
n’ont pu être prévenues par differents moyens :

 les évents d’explosion


 les coupes flammes
 les extincteurs déclenchés
 l’éloignement qu’il est souhaitable de ménager entre une installation dangereuse et
les autres construction.

5.2 milieu de travail

le milieu de travail doit être sain, les émanations diverses telles que vapeur, l’ammoniac, C02, poussières,
fumées doivent être éliminées. L’aération des locaux doit être suffisante pour éviter une élévation exagérée
de la température et permettre un reconditionnement de l’air ambiant.

5.2.1 Eclairage de la zone de travail

« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 5 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

Il doit être conçu et réaliser de manière à éviter la fatigue visuelle, ainsi que des affections de la vue qui
en résultent, et permettre de déceler les risques perceptibles à la vue.
Le niveau d’éclairement doit être adapté à la nature et à la précision des travaux à exécuter. Il est souhaitable
de modifier les niveaux d’éclairement en fonction de certaines conditions rencontrées et notamment des
possibilités visuelles des travailleurs. Ces mesures peuvent être proposées par le médecin du travail. En effet,
le niveau d’éclairement est fonction :

 de la dimension des détails à observer (plus le mouvement est rapide, plus l’éclairement doit
être élevé)
 du contraste entre l’objet à observé
 de l’âge des opérateurs

les niveaux d’éclairement doivent être assurés pendant la présence du personnel, sur le plan de travail ou sur
le sol (annexe 1)

5.2.2Panneaux et entretien des sols

Les panneaux d’avertissement et d’indication sont placés aux endroits au préalablement choisis par le RAQ
et le RS afin de prévenir non seulement les dangers, mais aussi orienter les visiteurs et certains employés.
Ces panneaux doivent porter des indications relatives aux consignes de sécurité, aux bonnes pratiques de
fabrication, etc.
Concernant les sols, leur entretien doit se faire de façon permanente. Ils enduits d’une peinture de couleur
rouge et blanc pour certains bâtiments.

5.2.3 Le matériel utilisé

L’utilisation d’appareils, machine ou éléments de machines dangereux doit être faite avec ses dispositifs de
protection. Toute signalisation se sécurité doit être maintenue et respecter. Les panneaux d’avertissement
doivent être posés sur les équipements en cas de d’intervention. Toutes les machines doivent être mises à
l’arrêt et hors tension en dehors des heures de service sauf dérogation spéciale.

« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 6 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

Des consignes de sécurité doivent être établies et affichées pour la conduite, la réparation et l’entretien des
machines.
Le matériel, engins, installations et les dispositifs de sécurité doivent faire l’objet de contrôle périodique et
systématique conformément aux instructions des constructeurs.

5.2.4 les matières premières

Certaines matières premières telles que les produits de nettoyage, les produits chimiques de type oxydant, les
alcools, les produits pétroliers ; les produits acides sont très dangereux. Des dispositions appropriées par
catégorie de substance doivent être prises dans tous les lieux de travail où sont manipulés, utilisés et stockés.

5.3 Evaluation des risques professionnels

L’évaluation des risques professionnels constitue un moyen essentiel de prévenir la santé et la sécurité des
travailleurs sous la forme d’un diagnostic en amont de facteurs des risques auxquels ils sont exposés. Cette
évaluation doit concerner tout particulièrement :

 Le choix des procédés de fabrication


 Les équipements de travail
 Les substances ou préparations chimiques
 L’aménagement des locaux de travail
 La définition des postes de travail

5.4 Santé et hygiène au travail

L’usine dispose d’une infirmerie pour assurer les jours ouvrables, les soins de travailleurs malades. Le
suivi de la santé est assuré par deux médecins vacataires et deux de deux infirmières permanentes.

« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 7 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

Le DRH assure l’approvisionnement de l’infirmerie en médicaments et en matériel en faisant les commandes


chaque fois que c’est nécessaire. La médecine pratiquée est exclusivement préventive et intégralement à la
charge de l’employeur. Le suivi de l’état de santé des travailleurs comporte outre les soins :

 Les visites systématiques et obligatoires préalables à toute embauche. Ces visites doivent
déterminées l’aptitude physique et morale du salarié au poste à pourvoir ,
 Les examens périodiques, une fois par an pour l’ensemble de salariés,
 Une visite ophtalmologique pour les mireuses une fois par an.

Pour ce qui est de l’hygiène, une équipes de manœuvres est chargée de nettoyer les locaux et la cour. Les
travailleurs de l’usine assurent la propreté de leur lieu de travail. Un camion assure le ramassage et
l’évacuation des ordures hors du site industriel. Ce qui amène le DT d’effectuer les contrôles une fois par
semaine pour se rendre compte de l’état des lieux, notamment la propreté des toilettes de l’usine et du bloc
social et demander au service entretien la réparation du matériel défectueux.
Une formation à l’hygiène doit être effectuée à tous les employés de l’usine. Des lavabos, distributeurs de
savon et sèches mains doivent être disposés à des endroits appropriés accompagnés d’un panneau
d’invitation à se laver les mains.

6. REFERENCES

Règlement intérieur de l’entreprise


Procédure d’accès à l’usine SQSL-P-11-03
Procédure de sécurité incendie SQSL-P-11-01
Programme de bonnes pratiques de fabrication SQSL-PG-15
Programme de gestion des incidents SQSL-P-02
Procédure d’accès aux bâtiments administratifs SQSL-P-11-02
Programme de gestion du personnel SQSL-P-20

« Confidentiel »
SQSL-P-32-02 Département qualité Page : 8 de 8

THE

COCA-COLA
Indice : A Procédure de sécurité au Date d’application :
Q UALITY
SYSTEM
Date : Avril 2004 travail
Avril 2004

7. DIFFUSION

Diffusion Ampliation Classement


DRH DT Service Qualité
Chefs de service DLA
Cadres DV
Chefs de sections DM
Chefs d’ équipes DG

« Confidentiel »