Vous êtes sur la page 1sur 939

CURRICULUM DE

L’ENSEIGNEMENT
NORMAL
GUIDE DE
l’ENSEIGNANT/ENSEIGNANTE
PEDAGOGIQUE

Langue et
communication

Année 2018
Présentation générale du domaine LC

Les compétences en langue et communication.

Les compétences du domaine LC sont au nombre de trois (3) : 

1. Communiquer oralement selon des modalités variées. 

Cette compétence intègre la compréhension et l’expression orale. Elle se réalisera essentiellement en


proposant aux élèves maitres des activités diverses favorisant l’écoute, la concentration, l’expression
orale d’un point de vue, d’une opinion, d’un sentiment à partir de supports variés tels que le conte,
l’album, la bande dessinée, les textes fonctionnels, les textes documentaires etc.

Cette compétence sera mesurée à travers des productions de l’élève maitre: réponses à des questions
suite à l’audition d’un discours, dessin, jeu de rôle, résumé de discours entendus etc.

S’agissant du résumé, le professeur veillera au respect et à la fidélité de la pensée de l’auteur, à


l’utilisation des connecteurs, à la cohérence etc. Pour le jeu de rôle, il veillera à l’incarnation des
personnages, aux gestuelles et mimiques, à l’intonation, au moment de prise de parole, à la cohérence
du discours…

2. Lire des textes variés. 

Cette compétence se développe en travaillant :

A. La méthode syllabique ;

DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE

1ERE ETAPE: LE MOT – CLÉ ET LA DÉCOUVERTE DE LA LETTRE

2EME ETAPE: la formation syllabique

3EME ETAPE: lecture des mots

4EME ETAPE: lecture de phrases

5EME ETAPE: lecture de textes et de dialogue

Chaque étape développe des compétences de lecture, d’écriture et d’orthographe.

B. L’approche équilibrée

Les mécanismes de la langue (alphabet, syllabes, éléments grammaticaux), la conscience lexicale


(vocabulaire), la fluidité (lecture courante, expressive et rapide), la compréhension (motivation,
hypothèse, vérification) et les conventions de textes (sens de la lecture, ponctuation, indices
grammaticaux). Les activités permettant le développement de cette compétence s’appuieront sur des
supports tels que : le conte, l’album, la bande dessinée, les textes fonctionnels, les textes
documentaires etc.

2
3. Ecrire des textes variés :

La compétence se développe à travers des activités de production de textes variés : conte, album,
bande dessinée, textes fonctionnels, textes documentaires, etc.

Les trois compétences en LC sont menées de façon intégrée, progressive et systémique .

Développement des compétences en LC.

1. Enseignement de l’oral.

Dans sa pratique de classe, le professeur doit tenir compte des facteurs liés à la personne de l’élève
maitre, comme par exemple : ses capacités intellectuelles, ses capacités de mémorisation et de
concentration et d’écoute.

Afin de développer les savoirs, savoir-faire et savoirs être, le professeur devra mettre les élèves
maitres dès le début de l’apprentissage, en présence de textes/discours authentiques, mais cela de
façon planifiée. 

L’intonation/l’expressivité liée à la mimique, à la gestuelle en face à face, ainsi qu’à la prononciation


facilite la compréhension orale.

Dans sa démarche pédagogique, le professeur privilégiera :

- La concentration : exercices de concentration (discrimination auditive, écouter le silence etc.) ;


- L’écoute : écouter plusieurs fois le texte ;
- L’entraînement : incarnation des personnages, gestuelle, stratégies pour capter l’attention,
structuration du discours ;
- La progressivité : complexification progressive, rythme du discours ;
- L’utilisation de supports visuels : illustrations (figurines, images, dessins) etc.
Le professeur fournira aux élèves maitres des canevas qui leur permettront de comprendre la structure
des textes :

- Contes, faits divers, récits, album : début, milieu, fin ; où ? qui ? quand ?
- Devinettes : question, réponse.
- Comptines : structure syntaxique, répétition, intonation.
NB : En français, le choix du support oral et son exploitation doivent être en adéquation avec le niveau
et besoin des apprenants. En langue nationale, l’accent sera mis sur la structuration de la production
orale de l’apprenant.

2. Enseignement de la lecture.

La démarche de la lecture ci-dessous est préconisée :

a) Préparation à la rencontre du texte/ Pré lecture :


- Mise en route/activation de l’esprit de recherche chez les élèves maitres;
- Définition précise de la tâche.
b) Construction structurée du sens du texte/ Atelier de lecture. 

- Lecture individuelle silencieuse du texte par les élèves maitres;


- Construction du sens du texte  à travers la formulation et la vérification d’hypothèses et
l’ordonnancement des indices de signification ;
- Récapitulations partielles successives du sens construit.

3
c)Synthèse sur le sens du texte / Post lecture.

- Découverte de nouveaux aspects du code écrit que l’on a faits à l’occasion de ce


questionnement de texte ;
- Élaboration d’outils de systématisation des acquis (« silhouette », fichiers, tableaux,
récapitulatifs).
3. Enseignement de la production d’écrits.

Le développement des compétences en écriture passera par la mise en place d’ateliers d’écriture.

La démarche ci-après est préconisée pour la production de textes.

a)Préparation à la production du texte/ Pré écriture :

-Recherche collective d’idées ;


-Enjeux pour la classe ;
-Caractéristique de l’activité (activité individuelle ou de groupe, stratégie recherche
d’informations…) ;
- Caractéristique du texte à produire.
b) Gestion de l’activité de production de texte/ Atelier d’écriture :

- Mise en texte (premier jet et confrontation des premiers jets) ;


- Révision du texte ;
- Production finale.
c) Partage/ Post écriture :

- Echanges ;
- Débats ;
- Contributions/commentaires.
NB.

En langue et communication les activités menées doivent visées l’atteinte progressive d’un
objectif régulièrement vérifié au niveau de chaque compétence :

 A l’oral : produire un discours oral cohérent ;


 En lecture : lire avec fluidité un texte ;
 A l’écrit : produire un discours écrit cohérent.

1. La séquence :
La séquence décrit en détail le déroulement des activités à mener dans le temps alloué. Elle
peut s’exécuter en une ou plusieurs séances.

Construire une séquence d’apprentissage, c’est passer à la phase qui précède


immédiatement l’exécution. Cette phase est largement déterminée par le travail antérieur par
le choix des compétences, des objectifs et des contenus que l’on a planifiés.

Il s’agit maintenant de définir comment s’y prendre. La construction d’une séquence relève
d’un certain nombre de principes.

1.1 Principes d’élaboration d’une séquence :


Pour l’élaboration d’une séquence, on tiendra compte des principes suivants :

- Faire toujours un plan de préparation ;

4
- Faire ressortir les différentes étapes de l’activité sur la fiche de séquence;
- Faire correspondre les activités d’évaluation aux activités de formation ;
- Faire apparaître les consignes (claires, précises et dynamiques);
- Déterminer le matériel indispensable à l’exécution de l’activité.
- Identifier les différentes techniques à utiliser ;
- Procéder à l’évaluation formative au fur et à mesure ;
- Tenir compte de la professionnalisation dans la rubrique « stratégie d’animation » ;
- Tenir compte de l’intégration verticale ou disciplinaire, si possible dans la rubrique
« observation ».

2.2 Principes d’exécution d’une séquence :

- Suivre les différentes étapes de l’activité sur la fiche ;


- Evaluer chaque activité menée avant de passer à la suivante ;
- Utiliser convenablement les matériels choisis ;
- Utiliser les techniques d’animation pédagogiques identifiées sur la fiche.

5
GUIDE de LANGUE ET COMMUNICATION

SOMMAIRE

Avant Propos....................................................................................................................................1916
Rappel des orientations du curriculum de l’enseignement normal .............................................1916
Présentation générale du domaine..............................................................................................2118
Chapitre 1 : LA DISCIPLINE LECTURE-ÉCRITURE................................................................................2219
1re année DEF généraliste................................................................................................................2219
Les compétences..........................................................................................................................2219
UNITÉ DE FORMATION 1..........................................................................................................2219
A. Le code oral – l’alphabet à l’oral...................................................................................2219
B. Le code oral – l’expression orale...................................................................................2320
C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture ..................................................2320
D. La lecture - Approche équilibrée...................................................................................2421
E. La lecture - Méthode syllabique...................................................................................2522
F. La lecture - Enrichir le vocabulaire................................................................................2723
G. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture .................................................2724
H. L‘écriture - Produire un texte spontané et illustré ........................................................2724
I. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture .............................................................2926
J. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ......................................................2926
UNITÉ DE FORMATION 2..........................................................................................................3027
A. Le code oral – Formules de salutations.........................................................................3027
Le code oral – Formules de politesse, de remerciements et d’encouragement ..................3027
La lecture – Maitriser les usages des champs de compétences en lecture ..........................3128
La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en approche équilibrée .....................3128
La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique .....................3229
L’écriture – produire un discours cohérent.........................................................................3330
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture ...........................................3330
L’écriture – Produire un texte spontané ou des illustrations ...............................................3330
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................3431
UNITÉ DE FORMATION 3..........................................................................................................3431
A. Le code oral – Formulation des consignes à l’impératif................................................3431
Le code oral – Produire un discours cohérent.....................................................................3532

6
Le code oral – L’intonation..................................................................................................3532
La lecture – Maitriser les champs de compétences en lecture ............................................3632
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée .....................3633
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ......................3734
La lecture – Développer des stratégies de lecture ...............................................................3835
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture ...........................................3936
L’écriture – produire un discours cohérent.........................................................................4036
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................4037
UNITÉ DE FORMATION 4..........................................................................................................4138
A. Le code oral – L’exclamation et l’interrogation.............................................................4138
B. Le code oral – Produire un discours cohérent..............................................................4138
C. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue ....................4239
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée .....................4239
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ......................4441
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée .......4441
L’écriture – produire un discours cohérent.........................................................................4441
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................4542
UNITÉ DE FORMATION 5..........................................................................................................4542
A. Le code oral – Saisir globalement le sens d’énoncés oraux variés ................................4542
Le code oral – Organiser pour mieux comprendre..............................................................4542
Le code oral – Produire un discours cohérent.....................................................................4643
B. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue ....................4743
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée .....................4744
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ......................4744
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée .......4845
L’écriture – Maitriser les champs de compétences - le style ...............................................4946
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................5047
UNITÉ DE FORMATION 6..........................................................................................................5047
A. Le code oral – Différences entre un texte lu et un texte raconté .................................5047
Le code oral – l’art oratoire.................................................................................................5047
Le code oral – Imaginer le contenu d’un texte ....................................................................5148
B. La lecture – Les champs de compétences – La compréhension ....................................5148
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée .....................5350
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ......................5451

7
La lecture – Lire avec fluidité...............................................................................................5451
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée .......5451
L’écriture – Produire des types d’écrit variés......................................................................5552
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................5653
UNITÉ DE FORMATION 7..........................................................................................................5653
A. Le code oral – Conter une histoire................................................................................5653
Le code oral – l’art oratoire.................................................................................................5653
Le code oral – Les textes narratifs et descriptifs..................................................................5754
La lecture – Les champs de compétences – La compréhension ...........................................5754
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée .....................5855
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ......................5956
La lecture – Développer des stratégies de lecture ...............................................................5956
La lecture – Développer des stratégies de lecture – adapter des textes .............................5956
L’écriture – Créer un environnement lettré.........................................................................6057
L’écriture – Produire des écrits variés – écrits authentiques du milieu ...............................6158
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme .............................................................6158
2e année DEF généraliste..................................................................................................................6259
Compétences...............................................................................................................................6259
Déroulement des activités...........................................................................................................6259
UNITÉ DE FORMATION 1..........................................................................................................6259
A. Le code oral – Réagir à des messages oraux.................................................................6259
Le code oral – Réagir à des messages oraux........................................................................6259
Le code oral – Réagir à des messages oraux........................................................................6360
Le code oral – Réagir à des messages oraux........................................................................6360
La lecture – les différents types de textes...........................................................................6360
La lecture – Donner son opinion par rapport à un texte lu ..................................................6461
La lecture – Maitriser les notions grammaticales ou lexicales pour comprendre ................6461
La lecture – Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture ................................6562
La lecture – Les techniques de la méthode syllabique .........................................................6562
La lecture – Les techniques de l’approche équilibrée ..........................................................6663
La lecture – Lire et interpréter des textes sur les savoirs locaux .........................................6663
L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés ...................................6764
L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés ...................................6764
L’écriture – Respecter les règles grammaticales dans un texte ...........................................6865

8
L’écriture – Produire les types d’écrits les plus usités .........................................................6865
L’écriture – Produire les textes numériques........................................................................6865
L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ........................................................6966
UNITÉ DE FORMATION 2..........................................................................................................6966
A. Le code oral – Maitriser le code oral.............................................................................6966
B. Le code oral – Maitriser le fonctionnement du code oral .............................................6966
C. Le code oral – Exploiter les occasions de travailler les sons à l’oral ..............................7067
D. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..........7067
E. Le code oral : exploiter les différents textes oraux pour construire les connaissances 7168
F. La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine..................................................7168
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu............................................7269
H. La lecture : Manipuler un texte pour se l’approprier ....................................................7269
I. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture.......................................7269
J. La lecture : Maitriser les notions grammaticales pour comprendre un texte ...............7470
K. La lecture : Maitriser les techniques de jeux de lecture...............................................7471
L. La lecture : Comprendre un texte en méthode syllabique............................................7571
M. La lecture : Comprendre un texte en approche équilibrée ...........................................7572
N. L’écriture : Écrire des textes variés...............................................................................7572
O. L’écriture : Produire une variété de textes...................................................................7673
P. L’écriture : Créer un environnement lettré...................................................................7673
Q. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit en langues nationales et en langues secondes .....7774
R. L’écriture : Produire des types d’écrits.........................................................................7774
S. L’écriture : Rédiger les types d’écrits dans les situations de la vie courante ................7875
UNITÉ DE FORMATION 3..........................................................................................................7875
A. Le code oral – Maitriser le code oral.............................................................................7875
B. Le code oral – Maitriser le fonctionnement des genres de la littérature oral ...............7975
C. Le code oral – Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation .........7976
Le code oral : Exploiter toutes occasions possibles à l’oral.................................................7976
D. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication . .8076
Le code oral : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances ......8077
La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle ..................................8077
La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu...................................................8178
La lecture : Manipuler un texte pour se l’approprier ...........................................................8178
La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture..............................................8178

9
La lecture : Maitriser les notions grammaticales ou lexicales..............................................8279
La lecture : Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture .................................8279
E. La lecture : Comprendre un texte en méthode syllabique............................................8279
F. La lecture : Comprendre un texte en approche équilibrée ...........................................8380
G. L’écriture : Écrire des textes variés...............................................................................8380
H. L’écriture : Produire une variété de textes...................................................................8480
I. L’écriture : Créer un environnement lettré...................................................................8481
J. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe ................................8481
L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités..........................................................8481
K. L’écriture : Produire des types d’écrits.........................................................................8582
L. L’écriture : Rédiger des types d’écrits dans les situations de la vie courante ...............8582
UNITÉ DE FORMATION 4..........................................................................................................8683
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement du code oral..............................................8683
B. Le code oral : Maitriser les genres de l’oralité..............................................................8683
C. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..........8683
D. Le code oral : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances
8885
E. La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle ...........................8885
F. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu............................................8986
G. La lecture : La lecture à haute voix...............................................................................8986
H. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture.......................................9087
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales..........................................................9087
J. La lecture : Travailler la compréhension fine avec la méthode syllabique ....................9087
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .....................9188
L. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit...............................................................................9188
M. L’écriture : Produire un document authentique...........................................................9188
N. L’écriture : Produire une variété de textes cohérents..................................................9289
O. L’écriture : Respecter les règles grammaticales à l’écrit ...............................................9289
P. L’écriture : Respecter les règles grammaticales à l’écrit ...............................................9390
UNITÉ DE FORMATION 5..........................................................................................................9390
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité................................................9390
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..........9491
C. Le code oral : Adapter son expression à la situation de communication......................9491
D. Le code oral : Exploiter les différents types oraux pour acquérir des connaissances . . .9491

10
E. La lecture : Lire des œuvres contemporaines pour enfants..........................................9491
F. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu............................................9592
G. La lecture : Maitriser les notions grammaticales..........................................................9693
H. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique........................................9693
I. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .....................9693
J. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée..........................................................9794
K. L’écriture : Respecter les règles grammaticales............................................................9895
L. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit...............................................................................9895
M. L’écriture : Produire des types d’écrits pour enfants....................................................9895
UNITÉ DE FORMATION 6........................................................................................................10097
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité..............................................10097
B. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité..............................................10198
C. Le code oral : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte ...............................10198
D. Le code oral : Exploiter les différentes fonctions du langage......................................10198
E. Le code oral : Exploiter l’oral pour acquérir des connaissances..................................10299
F. La lecture : Lire des œuvres contemporaines pour enfants........................................10299
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu..........................................10399
H. La lecture : Maitriser l’évaluation en lecture............................................................103100
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales......................................................104100
J. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique....................................104101
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .................104101
L. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée......................................................107104
M. L’écriture : Respecter les règles grammaticales........................................................108105
N. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit...........................................................................108105
O. L’écriture : Produire des écrits de la vie courante....................................................109106
UNITÉ DE FORMATION 7......................................................................................................109106
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité............................................109106
B. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité............................................110107
C. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ......110107
D. Le code oral : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte .............................111108
E. Le code oral : Exploiter les différentes fonctions du langage....................................111108
F. La lecture : Lire des textes fonctionnels....................................................................112109
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu........................................112109
H. La lecture : Maitriser l’évaluation en lecture............................................................113110

11
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales......................................................113110
J. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique....................................114111
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .................114111
L. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée......................................................114111
Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en français .............................................115112
M. L’environnement lettré.............................................................................................115112
N. L’écriture : Respecter les règles grammaticales........................................................116112
O. L’écriture : Produire des types d’écrits les plus usités..............................................116113
3e année DEF généraliste..............................................................................................................117114
Compétences...........................................................................................................................117114
Déroulement des activités.......................................................................................................117114
UNITÉ DE FORMATION 1......................................................................................................117114
A. Le code oral : Comprendre des énoncés oraux variés..............................................117114
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication
117114
C. La lecture : Préparer une leçon de lecture...............................................................118115
D. La lecture : S’approprier les processus de lecture....................................................118115
E. La lecture : Maitriser les techniques de lecture........................................................118115
F. La lecture : Maitriser les techniques de lecture........................................................119116
G. L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture ....................119116
H. L’écriture : Apprendre les différentes techniques appropriées du graphisme ..........120117
I. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé................................................121118
UNITÉ DE FORMATION 2......................................................................................................121118
A. Le code oral : Comprendre des énoncés oraux variés..............................................121118
B. Le code oral : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale ....122119
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .......................122119
D. La lecture : s’approprier les stratégies qui permettent l’apprentissage de la lecture.
123120
La lecture : Préparer une leçon de lecture.......................................................................124121
La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture..........................................124121
La lecture : S’approprier le processus de lecture.............................................................124122
La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte ............................125122
La lecture : Se servir des textes numériques...................................................................126123
L’écriture : Identifier les différents paramètres de la situation de communication .........127124

12
L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé.......................................................127124
UNITÉ DE FORMATION 3......................................................................................................128125
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés...............................................128125
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication
128125
C. Le code oral : Développer l’expression orale............................................................128125
D. La lecture : S’approprier le stratégies de l’apprentissage de la lecture ....................129126
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................130127
F. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................130127
La lecture : Maitriser les techniques de lecture...............................................................131128
G. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre....................................131128
H. L’écriture : Élaborer des projets d’écriture...............................................................132129
I. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé................................................132129
UNITÉ DE FORMATION 4......................................................................................................133130
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés...............................................133130
Le code oral : Les stratégies de l’expression orale...........................................................133130
B. La lecture : Choisir un texte approprié......................................................................134131
C. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................135132
D. La lecture : S’approprier les stratégies d’apprentissage de la lecture .......................135132
E. La lecture : Maitriser les techniques de lecture........................................................136133
F. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre....................................136133
G. L’écriture : Produire différents type d’écrits.............................................................137134
L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé.......................................................137134
UNITÉ DE FORMATION 5......................................................................................................138135
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés...............................................138135
B. Le code oral : Adapter son expression orale à la situation de communication .........138135
C. Le code oral : Les stratégies de l’expression orale....................................................139135
D. La lecture : Identifier les difficultés d’apprentissage.................................................139136
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................139136
F. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................140137
G. La lecture : Maitriser les techniques de lecture........................................................141138
H. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre....................................141138
L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé.......................................................142138
I. L’écriture : Créer un environnement lettré...............................................................142139

13
4e année DEF généraliste..............................................................................................................144140
Compétences...........................................................................................................................144140
Déroulement des activités.......................................................................................................144140
UNITÉ DE FORMATION 1......................................................................................................144140
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication
144140
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation ......144140
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .......................144140
D. La lecture : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale ...........................145141
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................147143
F. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation lecture........................................147143
G. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................149145
H. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................149145
I. L’écriture : Créer un environnement riche et varié ...................................................151147
J. L’écriture : Donner son opinion sur un texte lu........................................................151147
K. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit ...............151147
L. L’écriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités.................................................152148
UNITÉ DE FORMATION 2......................................................................................................153148
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication
153149
B. Le code oral : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale ....153149
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .......................153149
D. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................154150
E. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................155151
F. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte .....................157153
G. L’écriture : Respecter les règles de grammaire et d’orthographe dans un texte écrit
157153
H. L’écriture : Produire des types d’écrits.....................................................................157153
I. L’écriture : Créer un environnement lettré...............................................................158154
J. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités ...............................................158154
UNITÉ DE FORMATION 3......................................................................................................158154
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication
158154
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation ......159155
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .......................159155

14
D. La lecture : S’approprier le processus de lecture......................................................159155
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture................................................................160156
F. La lecture : S’approprier des stratégies pour mieux comprendre .............................160156
G. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit ...............162158
H. L’écriture : Créer un environnement lettré...............................................................162158
I. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités ...............................................163158
1re année BAC...............................................................................................................................164160
Compétences...........................................................................................................................164160
Déroulement des activités.......................................................................................................164160
UNITÉ DE FORMATION 1......................................................................................................164160
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité............................................164160
B. Le code oral – l’expression orale...............................................................................164160
C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture ..............................................165161
D. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier ...............................................165161
E. La lecture - Méthode syllabique...............................................................................165161
F. La lecture - Enrichir le vocabulaire............................................................................166162
La lecture – S’approprier des stratégies variées en lecture .............................................166162
La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique .................167163
G. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture .............................................167163
H. Passer de l’oral à l’écrit.............................................................................................167163
I. L‘écriture - Produire un texte spontané....................................................................168164
J. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture .........................................................168164
K. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..................................................168164
L. L’écriture – L’écriture spontanée en approche équilibrée ........................................169165
M. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ..............................................169165
UNITÉ DE FORMATION 2......................................................................................................170166
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................170166
Le code oral : Maîtriser les stratégies d’expression orale................................................170166
La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée .................................170166
La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique ..........................172168
La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Approche équilibrée
173169
La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Méthode syllabique
173169

15
La lecture : Lire des œuvres contemporaines – livres de jeunesse..................................173169
L’écriture : Produire un texte spontané ou guidé............................................................174170
L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................175170
L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................175171
B. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ..............................................175171
C. L’écriture – Rédiger les types d’écrits les plus usités ................................................176172
UNITÉ DE FORMATION 3......................................................................................................176172
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................176172
Le code oral : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale..............................178173
La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée .................................178174
La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique ..........................180176
La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux de lecture .............................181177
La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux de lecture .............................182178
La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre ..................................182178
L’écriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités........................................................183179
L’écriture : Produire un texte spontané ou guidé............................................................183179
L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................184180
L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................186182
L’écriture : Créer un environnement lettré......................................................................186182
UNITÉ DE FORMATION 4......................................................................................................187183
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................187183
Le code oral : Adapter son expression à la situation de communication.........................187183
Le code oral : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale..............................188184
La lecture : Maitriser les facteurs fondamentaux de la lecture .......................................188184
La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée .................................189185
La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique ..........................191187
La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre............................................192188
La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux de lecture .............................192188
L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture ..........................193189
L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture ..........................194190
L’écriture : Produire un écrit spontané ou guidé.............................................................195191
UNITÉ DE FORMATION 5......................................................................................................196192
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................196192
Le code oral : Maitriser les stratégies de l’expression orale............................................197193

16
La lecture : Choisir un texte approprié pour le niveau enseigné .....................................197193
La lecture : Préparer une lecture découverte..................................................................198194
La lecture : S’approprier le processus de lecture.............................................................199196
La lecture : S’approprier les techniques de lecture guidée..............................................200197
La lecture : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique ....................201198
La lecture : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique ....................202199
La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre............................................202199
La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre............................................202199
L’écriture : apprendre à enseigner la grammaire et l’othographe ...................................203199
L’écriture : S’approprier les techniques d’écriture à des fins professionnelles ................203200
L’écriture : Produire un texte spontanée et/ou guidé.....................................................204201
2e année BAC................................................................................................................................205202
Compétences...........................................................................................................................206203
Déroulement des activités.......................................................................................................206203
UNITÉ DE FORMATION 1......................................................................................................206203
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................206203
Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication .....206203
La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................207204
La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................207204
La lecture : S’approprier le processus de lecture.............................................................207204
L’écriture : Écrire des textes variés – écriture spontanée et/ou guidée ..........................209206
L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................210207
UNITÉ DE FORMATION 2......................................................................................................210207
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................210207
Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication .....210207
La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée ...................211208
La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique ...................211208
La lecture : Les processus de lecture...............................................................................212209
La lecture : Maitriser les techniques et les jeux de lecture ..............................................213210
L’écriture : Écrire des types d’écrits les plus usités..........................................................213210
L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................214211
L’écriture : Produire des écrits spontanés et/ou guidés..................................................214211
UNITÉ DE FORMATION 3......................................................................................................215212
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral..........................................216212

17
Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication .....216213
La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée ...................217214
La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique ...................217214
La lecture : S’approprier le processus de lecture.............................................................217214
La lecture : Lire des textes fonctionnels..........................................................................219216
La lecture : Rédiger des types d’écrits les plus usités......................................................220217
L’écriture : Produire un écrit spontané et/ou guidé........................................................220217
L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................222219
A. Code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral......................................................817220
B. Code oral : Maîtriser le passage d’un type d’énoncé à un autre.......................................817220
C. Code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication..............817220
D. Code oral : Utiliser le langage pour construire des connaissances...................................818221
La lecture : Lire des textes fonctionnels...............................................................................818221
E. La lecture : Maîtriser les notions grammaticales ou lexicales nécessaires pour lire . 819222
La lecture : S’approprier les processus de lecture.................................................................820223
F. L’Ecriture : Passer de l’oral à l’écrit..............................................................................822225
L’Ecriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie scolaire.........823226
A. Code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral......................................................824227
B. Code oral : Maîtriser le passage d’un type d’énoncé à un autre.......................................825228
C. Code oral : Utiliser le langage pour construire des connaissances...................................826228
G. La lecture : Lire des textes fonctionnels........................................................................826229
H. La lecture : Maîtriser les notions grammaticales ou lexicales nécessaires pour lire............826229
I. La lecture : S’approprier les processus de la lecture.......................................................827230
J. L’Ecriture : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde..................827230
K. L’Ecriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie courante. 828230
L. L’Ecriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie courante. 828231
Chapitre 2 : La langue nationale...................................................................................................924300
Chapitre 3 : l’anglais.....................................................................................................................925301
Avant Propos........................................................................................................................................16
Rappel des orientations du curriculum de l’enseignement normal .................................................16
Présentation générale du domaine..................................................................................................16
Chapitre 1 : LA DISCIPLINE LECTURE-ÉCRITURE....................................................................................17
1re année DEF généraliste....................................................................................................................17
Les compétences..............................................................................................................................17

18
UNITÉ DE FORMATION 1..............................................................................................................17
A. Le code oral – l’alphabet à l’oral.......................................................................................17
B. Le code oral – l’expression orale.......................................................................................18
C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture .....................................................18
D. La lecture - Approche équilibrée.......................................................................................19
E. La lecture - Méthode syllabique.......................................................................................20
F. La lecture - Enrichir le vocabulaire....................................................................................21
G. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture .....................................................22
H. L‘écriture - Produire un texte spontané et illustré ............................................................22
I. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture .................................................................24
J. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................24
UNITÉ DE FORMATION 2..............................................................................................................25
A. Le code oral – Formules de salutations.............................................................................25
B. Le code oral – Formules de politesse, de remerciements et d’encouragement ...............25
C. La lecture – Maitriser les usages des champs de compétences en lecture .......................26
D. La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en approche équilibrée ..................26
E. La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique ..................27
F. L’écriture – produire un discours cohérent......................................................................28
G. L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture ........................................28
H. L’écriture – Produire un texte spontané ou des illustrations ............................................28
I. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................29
UNITÉ DE FORMATION 3..............................................................................................................29
A. Le code oral – Formulation des consignes à l’impératif....................................................29
B. Le code oral – Produire un discours cohérent..................................................................30
C. Le code oral – L’intonation...............................................................................................30
D. La lecture – Maitriser les champs de compétences en lecture .........................................30
E. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée ...................31
F. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ...................32
G. La lecture – Développer des stratégies de lecture ............................................................33
H. L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture ........................................34
I. L’écriture – produire un discours cohérent......................................................................34
J. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................35
UNITÉ DE FORMATION 4..............................................................................................................36
A. Le code oral – L’exclamation et l’interrogation.................................................................36

19
B. Le code oral – Produire un discours cohérent..................................................................36
C. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue ........................37
D. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée ...................37
E. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ...................39
F. L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée ....39
G. L’écriture – produire un discours cohérent......................................................................39
H. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................40
UNITÉ DE FORMATION 5..............................................................................................................40
A. Le code oral – Saisir globalement le sens d’énoncés oraux variés ....................................40
B. Le code oral – Organiser pour mieux comprendre...........................................................40
C. Le code oral – Produire un discours cohérent..................................................................41
D. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue ........................41
E. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée ...................42
F. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ...................42
G. L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée ....43
H. L’écriture – Maitriser les champs de compétences - le style ............................................44
I. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................45
UNITÉ DE FORMATION 6..............................................................................................................45
A. Le code oral – Différences entre un texte lu et un texte raconté .....................................45
B. Le code oral – l’art oratoire..............................................................................................45
C. Le code oral – Imaginer le contenu d’un texte .................................................................46
D. La lecture – Les champs de compétences – La compréhension ........................................46
E. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée ...................48
F. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ...................49
G. La lecture – Lire avec fluidité............................................................................................49
H. L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée ....49
I. L’écriture – Produire des types d’écrit variés....................................................................50
J. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................51
UNITÉ DE FORMATION 7..............................................................................................................51
A. Le code oral – Conter une histoire....................................................................................51
B. Le code oral – l’art oratoire..............................................................................................51
C. Le code oral – Les textes narratifs et descriptifs...............................................................52
D. La lecture – Les champs de compétences – La compréhension ........................................52
E. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée ...................53

20
F. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique ...................54
G. La lecture – Développer des stratégies de lecture ............................................................54
H. La lecture – Développer des stratégies de lecture – adapter des textes ..........................54
I. L’écriture – Créer un environnement lettré......................................................................55
J. L’écriture – Produire des écrits variés – écrits authentiques du milieu ............................56
K. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ..........................................................56
2e année DEF généraliste.....................................................................................................................57
Compétences...................................................................................................................................57
Déroulement des activités...............................................................................................................57
UNITÉ DE FORMATION 1..............................................................................................................57
A. Le code oral – Réagir à des messages oraux.....................................................................57
B. Le code oral – Réagir à des messages oraux.....................................................................57
C. Le code oral – Réagir à des messages oraux.....................................................................58
D. Le code oral – Réagir à des messages oraux.....................................................................58
E. La lecture – les différents types de textes........................................................................58
F. La lecture – Donner son opinion par rapport à un texte lu ...............................................59
G. La lecture – Maitriser les notions grammaticales ou lexicales pour comprendre .............59
H. La lecture – Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture .............................60
I. La lecture – Les techniques de la méthode syllabique ......................................................61
J. La lecture – Les techniques de l’approche équilibrée .......................................................61
K. La lecture – Lire et interpréter des textes sur les savoirs locaux ......................................61
L. L’écriture – Produire un texte spontané pour travailler les règles grammaticales ...........62
M. L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés ................................62
N. L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés ................................63
O. L’écriture – Respecter les règles grammaticales dans un texte ........................................63
P. L’écriture – Produire les types d’écrits les plus usités .......................................................63
Q. L’écriture – Produire les textes numériques.....................................................................64
R. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ......................................................64
UNITÉ DE FORMATION 2..............................................................................................................64
A. Le code oral – Maitriser le code oral.................................................................................64
B. Le code oral – Maitriser le fonctionnement du code oral .................................................65
C. Le code oral – Exploiter les occasions de travailler les sons à l’oral ..................................65
D. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..............65
E. Le code oral : exploiter les différents textes oraux pour construire les connaissances ....66

21
F. La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine......................................................66
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu................................................67
H. La lecture : Manipuler un texte pour se l’approprier ........................................................67
I. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture...........................................67
J. La lecture : Maitriser les notions grammaticales pour comprendre un texte ...................69
K. La lecture : Maitriser les techniques de jeux de lecture...................................................69
L. La lecture : Comprendre un texte en méthode syllabique................................................70
M. La lecture : Comprendre un texte en approche équilibrée ...............................................70
N. L’écriture : Écrire des textes variés...................................................................................70
O. L’écriture : Produire une variété de textes.......................................................................71
P. L’écriture : Créer un environnement lettré.......................................................................71
Q. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit en langues nationales et en langues secondes .........72
R. L’écriture : Produire des types d’écrits.............................................................................72
S. L’écriture : Rédiger les types d’écrits dans les situations de la vie courante ....................73
UNITÉ DE FORMATION 3..............................................................................................................73
A. Le code oral – Maitriser le code oral.................................................................................73
B. Le code oral – Maitriser le fonctionnement des genres de la littérature oral ...................73
C. Le code oral – Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation .............74
D. Le code oral : Exploiter toutes occasions possibles à l’oral...............................................74
E. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ......74
F. Le code oral : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances .. .75
G. La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle ...............................75
H. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu................................................76
I. La lecture : Manipuler un texte pour se l’approprier ........................................................76
J. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture...........................................76
K. La lecture : Maitriser les notions grammaticales ou lexicales...........................................77
L. La lecture : Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture ..............................77
M. La lecture : Comprendre un texte en méthode syllabique................................................77
N. La lecture : Comprendre un texte en approche équilibrée ...............................................78
O. L’écriture : Écrire des textes variés...................................................................................78
P. L’écriture : Produire une variété de textes.......................................................................78
Q. L’écriture : Créer un environnement lettré.......................................................................79
R. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe ....................................79
S. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités.......................................................79

22
T. L’écriture : Produire des types d’écrits.............................................................................80
U. L’écriture : Rédiger des types d’écrits dans les situations de la vie courante ...................80
UNITÉ DE FORMATION 4..............................................................................................................81
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement du code oral..................................................81
B. Le code oral : Maitriser les genres de l’oralité..................................................................81
C. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..............81
D. Le code oral : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances .. .83
E. La lecture : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle ...............................83
F. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu................................................84
G. La lecture : La lecture à haute voix...................................................................................84
H. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture...........................................85
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales..............................................................85
J. La lecture : Travailler la compréhension fine avec la méthode syllabique ........................85
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .........................86
L. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit...................................................................................86
M. L’écriture : Produire un document authentique...............................................................86
N. L’écriture : Produire une variété de textes cohérents......................................................87
O. L’écriture : Respecter les règles grammaticales à l’écrit ...................................................87
P. L’écriture : Respecter les règles grammaticales à l’écrit ...................................................88
UNITÉ DE FORMATION 5..............................................................................................................88
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité....................................................88
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ..............89
C. Le code oral : Adapter son expression à la situation de communication..........................89
D. Le code oral : Exploiter les différents types oraux pour acquérir des connaissances .......89
E. La lecture : Lire des œuvres contemporaines pour enfants..............................................89
F. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu................................................90
G. La lecture : Maitriser les notions grammaticales..............................................................91
H. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique............................................91
I. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .........................91
J. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée..............................................................92
K. L’écriture : Respecter les règles grammaticales................................................................93
L. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit...................................................................................93
M. L’écriture : Produire des types d’écrits pour enfants........................................................93
UNITÉ DE FORMATION 6..............................................................................................................95

23
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité....................................................95
B. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité....................................................96
C. Le code oral : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte .....................................96
D. Le code oral : Exploiter les différentes fonctions du langage............................................96
E. Le code oral : Exploiter l’oral pour acquérir des connaissances........................................97
F. La lecture : Lire des œuvres contemporaines pour enfants..............................................97
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu................................................97
H. La lecture : Maitriser l’évaluation en lecture....................................................................98
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales..............................................................98
J. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique............................................99
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .........................99
L. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée............................................................102
M. L’écriture : Respecter les règles grammaticales..............................................................103
N. L’écriture : Passer de l’oral à l’écrit.................................................................................103
O. L’écriture : Produire des écrits de la vie courante..........................................................104
UNITÉ DE FORMATION 7............................................................................................................104
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité..................................................104
B. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité..................................................105
C. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation ............105
D. Le code oral : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte ...................................106
E. Le code oral : Exploiter les différentes fonctions du langage..........................................106
F. La lecture : Lire des textes fonctionnels..........................................................................107
G. La lecture : Donner son opinion par rapport à un texte lu..............................................107
H. La lecture : Maitriser l’évaluation en lecture..................................................................108
I. La lecture : Maitriser les notions grammaticales............................................................108
J. La lecture : Travailler la lecture avec la méthode syllabique..........................................109
K. La lecture : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée .......................109
L. L’écriture : Produire un texte en écriture guidée............................................................109
M. Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en français ............................................110
N. L’environnement lettré...................................................................................................110
O. L’écriture : Respecter les règles grammaticales..............................................................110
P. L’écriture : Produire des types d’écrits les plus usités....................................................111
3e année DEF généraliste...................................................................................................................112
Compétences.................................................................................................................................112

24
Déroulement des activités.............................................................................................................112
UNITÉ DE FORMATION 1............................................................................................................112
A. Le code oral : Comprendre des énoncés oraux variés....................................................112
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....112
C. La lecture : Préparer une leçon de lecture.....................................................................113
D. La lecture : S’approprier les processus de lecture..........................................................113
E. La lecture : Maitriser les techniques de lecture..............................................................113
F. La lecture : Maitriser les techniques de lecture..............................................................114
G. L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture .........................114
H. L’écriture : Apprendre les différentes techniques appropriées du graphisme ................115
I. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé......................................................116
UNITÉ DE FORMATION 2............................................................................................................116
A. Le code oral : Comprendre des énoncés oraux variés....................................................116
B. Le code oral : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale ..........117
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .............................117
D. La lecture : s’approprier les stratégies qui permettent l’apprentissage de la lecture. ....118
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................119
F. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture.........................................119
G. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................120
H. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte ...........................120
I. La lecture : Se servir des textes numériques...................................................................121
J. L’écriture : Identifier les différents paramètres de la situation de communication ........122
K. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé......................................................122
UNITÉ DE FORMATION 3............................................................................................................123
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés.....................................................123
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....123
C. Le code oral : Développer l’expression orale..................................................................123
D. La lecture : S’approprier le stratégies de l’apprentissage de la lecture ..........................124
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................125
F. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................125
G. La lecture : Maitriser les techniques de lecture..............................................................126
H. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................126
I. L’écriture : Élaborer des projets d’écriture.....................................................................127
J. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé......................................................127

25
UNITÉ DE FORMATION 4............................................................................................................128
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés.....................................................128
B. Le code oral : Les stratégies de l’expression orale..........................................................128
C. La lecture : Choisir un texte approprié............................................................................129
D. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................130
E. La lecture : S’approprier les stratégies d’apprentissage de la lecture .............................130
F. La lecture : Maitriser les techniques de lecture..............................................................131
G. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................131
H. L’écriture : Produire différents type d’écrits...................................................................132
I. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé......................................................132
UNITÉ DE FORMATION 5............................................................................................................133
A. Le code oral : comprendre des énoncés oraux variés.....................................................133
B. Le code oral : Adapter son expression orale à la situation de communication ...............133
C. Le code oral : Les stratégies de l’expression orale..........................................................133
D. La lecture : Identifier les difficultés d’apprentissage.......................................................134
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................134
F. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................135
G. La lecture : Maitriser les techniques de lecture..............................................................136
H. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................136
I. L’écriture : Produire un texte spontané et/ou guidé......................................................136
J. L’écriture : Créer un environnement lettré.....................................................................137
4e année DEF généraliste...................................................................................................................138
Compétences.................................................................................................................................138
Déroulement des activités.............................................................................................................138
UNITÉ DE FORMATION 1............................................................................................................138
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....138
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation ...........138
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .............................138
D. La lecture : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .................................139
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................141
F. La lecture : Maitriser les techniques d’évaluation lecture..............................................141
G. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................143
H. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................143
I. L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................145

26
J. L’écriture : Donner son opinion sur un texte lu..............................................................145
K. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit .....................145
L. L’écriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités.......................................................146
UNITÉ DE FORMATION 2............................................................................................................146
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....147
B. Le code oral : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale ..........147
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .............................147
D. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................148
E. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................149
F. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte ...........................151
G. L’écriture : Respecter les règles de grammaire et d’orthographe dans un texte écrit ....151
H. L’écriture : Produire des types d’écrits...........................................................................151
I. L’écriture : Créer un environnement lettré.....................................................................152
J. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités .....................................................152
UNITÉ DE FORMATION 3............................................................................................................152
A. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....152
B. Le code oral : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation ...........153
C. Le code oral : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale .............................153
D. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................153
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture......................................................................154
F. La lecture : S’approprier des stratégies pour mieux comprendre ...................................154
G. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit .....................156
H. L’écriture : Créer un environnement lettré.....................................................................156
I. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités .....................................................156
1re année BAC....................................................................................................................................158
Compétences.................................................................................................................................158
Déroulement des activités.............................................................................................................158
UNITÉ DE FORMATION 1............................................................................................................158
A. Le code oral : Maitriser le fonctionnement de l’oralité..................................................158
B. Le code oral – l’expression orale.....................................................................................158
C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture ...................................................159
D. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier .....................................................159
E. La lecture - Méthode syllabique.....................................................................................159
F. La lecture - Enrichir le vocabulaire..................................................................................160

27
G. La lecture – S’approprier des stratégies variées en lecture ............................................160
H. La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique ................161
I. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture ...................................................161
J. Passer de l’oral à l’écrit...................................................................................................161
K. L‘écriture - Produire un texte spontané..........................................................................162
L. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture ...............................................................162
M. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme ........................................................162
N. L’écriture – L’écriture spontanée en approche équilibrée ..............................................163
O. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ....................................................163
UNITÉ DE FORMATION 2............................................................................................................163
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................163
B. Le code oral : Maîtriser les stratégies d’expression oralel..............................................164
C. La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée ................................164
D. La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique .........................164
E. La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Approche équilibrée
165
F. La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Méthode syllabique
165
G. La lecture : Lire des œuvres contemporaines – livres de jeunesse.................................165
H. L’écriture : Produire un texte spontané ou guidé...........................................................166
I. L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................166
J. L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................166
K. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux ....................................................166
L. L’écriture – Rédiger les types d’écrits les plus usités ......................................................167
UNITÉ DE FORMATION 3............................................................................................................167
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................167
B. Le code oral : Produire un discours cohérent.................................................................167
C. Le code oral : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale.............................168
D. La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée ................................168
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique .........................168
F. La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux .............................................168
G. La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux .............................................169
H. La lecture : S’approprier des stratégies variées pour comprendre .................................169
I. L’écriture : Rédiger les types d’écrits les plus usités.......................................................169

28
J. L’écriture : Produire un texte spontané ou guidé...........................................................170
K. L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................170
L. L’écriture : Différencier graphisme et écriture................................................................170
M. L’écriture : Créer un environnement lettré.....................................................................170
UNITÉ DE FORMATION 4............................................................................................................171
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................171
B. Le code oral : Adapter son expression à la situation de communication........................171
C. Le code oral : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale.............................171
D. La lecture : Maitriser les facgteurs fondamentals de la lecture......................................171
E. La lecture : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée ................................172
F. La lecture : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique .........................172
G. La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre...........................................172
H. La lecture : Maitriser les techniques de lecture et de jeux .............................................173
I. L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture .........................173
J. L’écriture : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture .........................173
K. L’écriture : Produire un écrit spontané ou guidé............................................................173
UNITÉ DE FORMATION 5............................................................................................................174
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................174
B. Le code oral : Maitriser les stratégies de l’expression orale...........................................174
C. La lecture : Choisir un texte approprié pour le niveau enseigné .....................................174
D. La lecture : Préparer une lecture découverte.................................................................175
E. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................175
F. La lecture : S’approprier les techniques de lecture en approche équilibrée ...................175
G. La lecture : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique ...................175
H. La lecture : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique ...................176
I. La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre...........................................176
J. La lecture : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre...........................................176
K. L’écriture : apprendre à enseigner la grammaire et l’othographe ..................................177
L. L’écriture : S’approprier les techniques d’écriture à des fins professionnelles ...............177
M. L’écriture : Produire un texte spontanée et/ou guidé....................................................177
2e année BAC.....................................................................................................................................178
Compétences.................................................................................................................................178
Déroulement des activités.............................................................................................................178
UNITÉ DE FORMATION 1............................................................................................................178

29
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................178
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....178
C. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................178
D. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre..........................................179
E. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................179
F. L’écriture : Écrire des textes variés – écriture spontanée et/ou guidée .........................179
G. L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................179
UNITÉ DE FORMATION 2............................................................................................................180
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................180
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....180
C. La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée ..................180
D. La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique ..................180
E. La lecture : Les processus de lecture..............................................................................181
F. La lecture : Maitriser les techniques et les jeux de lecture .............................................181
G. L’écriture : Écrire des types d’écrits les plus usités.........................................................181
H. L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................182
I. L’écriture : Produire des écrits spontanés et/ou guidés.................................................182
UNITÉ DE FORMATION 3............................................................................................................182
A. Le code oral : Maîtriser le fonctionnement du code oral................................................182
B. Le code oral : Adapter son expression aux différentes situations de communication ....183
C. La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée ..................183
D. La lecture : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique ..................183
E. La lecture : S’approprier le processus de lecture............................................................183
F. La lecture : Lire des textes fonctionnels..........................................................................184
G. La lecture : Rédiger des types d’écrits les plus usités.....................................................184
H. L’écriture : Produire un écrit spontané et/ou guidé.......................................................184
I. L’écriture : Créer un environnement riche et varié .........................................................185
Chapitre 2 : LA LANGUE NATIONALE..................................................................................................186
Chapitre 3 : L’ANGLAIS.......................................................................................................................187

30
31
Avant Propos

Rappel des orientations du curriculum de l’enseignement normal


PRESENTATION DU GUIDE

1.1. Commanditaire du guide.


Le Ministère de l’Éducation Nationale officialise le présent guide qui complète le programme d’études
du curriculum de l’enseignement normal. Le programme d’études a été élaboré, validé techniquement
et politiquement. Ce guide qui l’accompagne se veut simple, lisible et pratique.

1.2. Destinataire du guide.

Le présent guide est destiné aux formateurs/formatrices (Professeur d’IFM, Directeur/trice de CAP,
Conseiller/ère Pédagogique et Directeurs/trices d’écoles, le Maître/tresse titulaire) de l’enseignement
normal.

1.3. Objectif du guide.

L’objectif du guide est de faciliter le travail pédagogique des formateurs/formatrices (Professeur


d’IFM, Directeur/trice de CAP, Conseiller/ère Pédagogique et Directeurs/trices d’écoles, le
Maître/tresse titulaire) de l’enseignement normal.

1.4. Contenu du guide

Le guide est centré sur des indications pédagogiques. Pour chacun des sept (7) domaines du
programme d’études, il est indiqué les compétences et les seuils de compétences , le fil conducteur de
la compétence, les éléments de vérification du développement de la compétence, les stratégies de mise
en œuvre et les indications inter et intra domaines. Le guide explicite l’UF, les principes de
planification, les principes d’élaboration des fiches (séquence et tâche intégrative), le volume horaire
et l’emploi du temps. Il aborde les autres types de compétences, les ressources éducatives, l’évaluation
des apprentissages et les conditions de réussite du curriculum.

1.5. Précautions d’emploi du guide.

Le présent guide fournit des indications. L’enseignant ou l’enseignante doit les considérer comme des
repères qu’il faut prolonger par une capitalisation de son propre travail quotidien et d’exploration
d’autres pistes.
2. RAPPEL DE CERTAINES ORIENTATIONS DU CURRICULUM
2.1. Le curriculum de l’enseignement normal.
Le programme d’études du niveau 1 est le premier maillon du profil de sortie défini dans le Cadre
général d’Orientation du Curriculum, au regard des finalités de l’Enseignement Fondamental. Il doit
permettre de :

 Réaliser les activités de préapprentissage et amorcer les apprentissages fondamentaux relatifs aux
compétences des différents domaines, notamment en langues et en mathématiques ;
 Développer des attitudes et des comportements de vivre ensemble et réaliser des projets de nature
théorique et pratique.
2.2. Les Unités de formation (UF).
Le programme d’études comprend sept (7) unités d’apprentissage par année d’étude. L’unité d’apprentissage
représente un bloc, un ensemble nommant les compétences, les objectifs et contenus d’apprentissage. Ainsi, le
niveau 1, est articulé sur 14 unités d’apprentissage : première année : UA 1 à UA 7 ; deuxième année : UA 8 à

32
UA 14. L’unité d’apprentissage est mensuelle. Elle doit être repartie sur quatre semaines dont trois semaines
d’acquisition et une semaine de consolidation et de réinvestissement.

33
Présentation générale du domaine

LA BOITE À OUTILS

Le professeur doit préparer les élèves-maitres à bâtir une boite à outils en vue de leur faciliter
l’enseignement de la lecture-écriture au niveau fondamental. Cette boite doit contenir une variété
d’outils faits à partir de matériel de récupération (cartons, capsules, bidons, emballages de
cigarettes, de sacs de riz ou de ciment, de bois, des petits morceaux de tissus, etc.) Régulièrement,
dans les activités proposées, il sera donné en devoir ou en activité de classe la conception de
matériel pour enrichir cette boite à outils.

34
Chapitre 1 : LA DISCIPLINE LECTURE-ÉCRITURE
1RE ANNÉE DEF GÉNÉRALISTE

Les compétences
Le programme de Langue et Communication (LC) porte essentiellement sur trois compétences :

I. Communiquer oralement selon des modalités variées


II. Lire des textes variés
III. Lire des textes variés

Ce sont ces mêmes compétences qui devront être développées chez les élèves-maîtres afin de mieux
accomplir leur tâche dans une salle de classe de l’éducation fondamentale.

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral – l’alphabet à l’oral


Rappel du programme

 Connaissance de l’alphabet à l’oral pour en connaître les noms et sons des lettres en LN et L2
 Reconnaissance les similarités et les différences entre les 2 langues
 La syllabation dans les 2 langues
 Définition

Déroulement des activités didactiques (3h)

Amener l’élève-maître à savoir enseigner l’alphabet et la syllabation en utilisant le jeu et le chant.

Activité 1 : Le professeur explique les différentes consciences qui vont faciliter l’apprentissage de la
lecture et de l’écriture. (Pour les activités qui suivent, voir module thématique – enseignement de la
lecture-écriture).

Les définitions qui suivent sont importantes et doivent être bien acquises et comprises.

LES CONSCIENCES EN LECTURE-ÉCRITURE

La conscience alphabétique, c’est La conscience phonétique, c’est


 Identifier les lettres par leur nom, en majuscule, en
Faire la relation graphème-phonème :
minuscule, en imprimerie ou en cursif.
 Savoir que ces lettres sont utilisées pour écrire des Ex. : un A fait [a], un B fait [b], un C peut faire [s] ou [k],
mots. etc.

Ex.: le mot bateau a 6 lettres;

b-a-t -e-a-u

35
La conscience phonologique regroupe 2 consciences

La conscience phonémique, c’est La conscience syllabique, c’est


La capacité de manipuler les sons à l’intérieur d’un mot La capacité de manipuler les syllabes à l’intérieur d’un mot
Et/ou Et/ou
D’entendre tous les sons à l’intérieur d’un mot: D’entendre toutes les syllabes à l’intérieur d’un mot :
Ex. : Bateau a 4 sons : [b] [a] [t] [o] Ex. : Bateau a 2 syllabes : ba-teau

Activité 2 : L’ALPHABET

Le professeur fait pratiquer l’alphabet dans les deux langues en prenant grand soin de la
prononciation exacte. Par exemple la lettre E en français est prononcée [eu], et non pas [é], la lettre
G se prononce comme [jé] et non pas [jeu], M se prononce [èm] et non pas [meu], etc. En
bamanankan, presque toutes les lettres se terminent par le son [é] (bé pour B, tché pour C, gué pour
G, etc.)

Activité 3 : La comptine des sons. La comptine doit être bien rythmée et il doit y avoir une bonne
distinction entre le son et le nom de la lettre.

Activité 4 : Faire chanter l’alphabet pour une acquisition plus rapide et plus ludique.

Activité 5 : Faire pratiquer aux élèves-maitres l’étirement des mots. Il s’agit d’étirer chaque mot
pour en entendre tous les sons. Ex. : mouche = [m] [ou] [ch] [e] (4 sons) ; pantalon = [p] [an] [t] [a] [l]
[on] (6 sons)

B. Le code oral – l’expression orale


Rappel du programme

 L’expression orale en salle de classe 

Déroulement des activités didactiques (3h)

Amener l’élève /maître à favoriser l’expression orale dans la salle de classe.

Activité 1 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 2 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture


Rappel du programme

Connaissance des 5 champs de compétences en lecture et leurs seuils de vérification

Déroulement des activités didactiques (2h)

36
 Amener l’élève-maître à s’approprier simplement les définitions des 5 champs de
compétences en lecture.
 Se servir du référentiel de compétences pour apprendre à développer la lecture chez les
élèves

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitres les compétences requises pour être un bon
lecteur. Les élèves maitres suggèrent des compétences et le professeur leur donne la compétence
équivalente dans le référentiel : 1) mécanismes de la langue ; 2) compréhension ; 3) conscience
lexicale ; 4) conventions des textes écrits en lecture et 5) fluidité. S’ils ne trouvent pas tous les
champs, le professeur les amène à les découvrir en donnant des exemples.

Activité 2 : Exploration des seuils de vérification des champs de compétences en lecture.

D. La lecture - Approche équilibrée 


Rappel du programme

 Reconnaissance des lettres de l’alphabet en LN et L2 

Déroulement des activités didactiques (4h)

Amener l’élève/maître à s’approprier les composantes de l’approche équilibrée

Activité 1 : Pratiquer des jeux à l’écrit pour aider les élèves à s’approprier le principe alphabétique.
Voici un éventail de jeux que vous pouvez pratiquer tout au long de l’année.

1. Associer majuscules et minuscules avec des cartes . Utiliser deux jeux de l’alphabet, un avec les majuscules et
l’autre avec les minuscules. Distribuer une carte des deux jeux aux élèves. Ceux qui ont la même lettre, l’un en
majuscule et l’autre en minuscule, doivent se retrouver. On peut le faire par groupes de 5 à 10 lettres si on n’a
pas assez d’espace dans la salle de classe pour le grand groupe.
2. Avec les tap-tap : l’enseignant affiche quelques lettres de l’alphabet au tableau puis donne une lettre. Le
premier à frapper la bonne lettre sur le tableau gagne un point pour son équipe ou continue à jouer avec un
autre adversaire
a. Variante 1 : L’enseignant donne un mot et les élèves doivent frapper la consonne initiale. (ex :
l’enseignant dit ‘livre’ et les élèves doivent frapper le L.)

b. Variante 2 : L’enseignant donne un mot qui contient un son au tableau. Ce son peut être n’importe
où dans le mot. (Ex : l’enseignant dit ‘sac’ et les élèves doivent frapper le A)

3. Monsieur/Mme contre la classe : Une version de Pigeon Vole. Encore un jeu très pratique pour le
développement de vocabulaire. L’enseignant met des images au tableau (entre 8 et 12, c’est l’idéal). Les images
peuvent être reliées au thème de la semaine. Avant de commencer le jeu, l’enseignant revoit le vocabulaire
avec les élèves. Puis le jeu commence. L’enseignant montre du doigt une image et dit le mot. (ex : il montre
l’image du chat et dit « le chat ».) Si le mot correspond à l’image, les élèves répètent, mais si l’enseignant
montre l’image du chat et dit « le chien », les élèves doivent rester silencieux. Si les élèves restent silencieux, ils
marquent un point. S’ils répètent le mauvais vocabulaire, c’est l’enseignant qui marque un point. Le jeu
continue jusqu’à ce que l’un ou l’autre ait atteint 5 ou 10 points (selon le temps disponible).

Et voici d’autres jeux…

37
4. Jeu de concentration : Excellent pour développer la capacité de concentration et d’attention. Les élèves sont
debout en cercle. L’enseignant choisit, disons, l’alphabet. Il commence à taper dans les mains sur un rythme
assez soutenu. À chaque fois qu’il frappe des mains, les élèves, l’un après l’autre dans l’ordre du cercle, doivent
donner la lettre qui suit. Ex : 1er élève dit A, 2e dit B, 3e dit C, etc. L’élève qui se trompe ou qui manque un
frappement de mains est éliminé et doit s’asseoir. Le prochain recommence, ou bien à la lettre sur laquelle
l’élève précédent avait buté ou bien de retour à A, d’après ce qui a été convenu d’abord avec l’enseignant. Les
deux derniers élèves qui sont debout ont gagné. Pour augmenter la difficulté, l’enseignant peut accélérer la
vitesse des frappements de mains.

5. Autour du monde : Ce jeu est particulièrement pratique pour le développement du vocabulaire. Il consiste à
mettre les élèves en cercle, de préférence assis. L’enseignant a dans les mains une série de cartes ou
d’étiquettes (ou d’objets) et les tient de façon à ce que les élèves ne puissent pas les voir. Il demande à deux
élèves, assis l’un à côté de l’autre de se mettre debout. Les autres doivent restés assis et silencieux. Puis
l’enseignant choisit une des cartes (ou étiquette ou objet) et le montre aux deux élèves. Celui qui nomme l’objet
ou lit la carte le premier reste debout et continue à voyager « autour du monde ». Celui qui n’a pas gagné se
rassoit. L’élève qui suit se met alors debout et va se battre contre celui qui a gagné. Et ainsi de suite jusqu’à ce
que l’enseignant ait fait le tour de la classe ou que l’intérêt des élèves ne soit plus là. Si la classe n’est pas assez
grande pour faire un cercle ou si l’effectif ne s’y prête pas, on peut aller rangée par rangée

6. Avec le tableau de l’alphabet

a. Jeu 1 : l’enseignante enlève une carte d’un carré et l’élève doit deviner quelle est la lettre qui
manque
b. Jeu 2  : l’enseignante commence avec un tableau de 26 carrés vides. L’élève tire une carte avec une
lettre écrite dessus et il doit placer la carte là où la lettre aurait sa place dans l’alphabet. (Ex. le F
viendrait dans le sixième carré)
c. Jeu 3  : l‘enseignante donne un mot, l’élève doit trouver la carte avec la lettre correspondant à la
consonne initiale, puis doit la placer au bon endroit sur le tableau des lettres.
d. Jeu 4  : l’enseignante inverse deux lettres sur le tableau complet et les élèves doivent deviner quelles
sont les deux lettres inversées.
e. Jeu 5 : l’enseignante enlève trois ou quatre lettres du tableau et avec les lettres manquantes, les
élèves doivent reconstituer un mot familier.

E. La lecture - Méthode syllabique 


Rappel du programme

Introduction à la méthode syllabique - Définition

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève/maître à s’approprier la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche.

Activité 2 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.

38
MÉTHODE : APPROCHE :
« Ordre qu'on suit pour enseigner, etc. » « Manière d’aborder une question, un sujet »

Voici des suggestions pour remplir le tableau :

Une méthode de lecture L’Approche Équilibrée en lecture-Écriture


Méthode : « Ordre qu'on suit pour enseigner, etc. »  Approche : « Manière d’aborder une question, un
(mediadico.com) sujet » (mediadico.com)
Spécifique à une langue Peut être utilisée dans n’importe quelle langue
Vise un seul domaine (la lecture) Toutes les composantes du programme de la langue
sont équilibrées dans les activités quotidiennes.
Systématique, Rigoureuse Flexible, fait appel au jugement professionnel de
Exige de l’enseignant de suivre les étapes à la lettre l’enseignant
Des étapes bien définies, répétées à chaque leçon Fluide, suit les intérêts et les besoins des élèves
Les élèves suivent tous au même pas et au même L’élève est soutenu et guidé pour l’aider à
rythme développer son autonomie. Chaque enfant
progresse à son propre rythme
Donne l’importance à un aspect (décodage ou Donne autant d’importance au décodage qu’a la
compréhension) compréhension
Rarement ludique Donne beaucoup d’importance à l’aspect ludique
L’enseignant peut mener seul la leçon Les élèves et leurs besoins guident les leçons

La méthode syllabique se caractérise par le désir d’aller « du simple au complexe », c’est-à-dire de la
lettre à la syllabe, de la syllabe au mot et du mot à la phrase. L’étude des associations consonnes-
voyelles permet à l’apprenant d’aller des lettres aux mots en passant par les différentes combinaisons
de syllabes possibles. Les leçons se déroulent suivant un plan unique : reconnaissance du « mot clé »
illustré (par un objet présenté, des actions mimées ou des dessins) qui fournit le son ; puis formation
de syllabes et lecture de mots, de phrases.

Cette démarche dans la conduite de la leçon procure à l’enfant de 6 à 7 ans un sentiment de sécurité.
Il sait que lorsqu’il aura découvert la clé d’une page nouvelle, il pourra, par ses propres moyens,
explorer la page tout entière.

La méthode syllabique constitue non seulement pour le maitre qui enseigne, mais aussi pour l’élève,
un moyen pratique de passer d’une connaissance acquise à une connaissance nouvelle; elle permet de
faire une large place au travail personnel de l’apprenant. La méthode syllabique s’accommode plus
que toute autre alternative éducative et tout spécialement aux classes à plusieurs divisions où le
maitre ne peut consacrer aux petits apprenants tout le temps désirable.

Toutefois, la méthode syllabique ne prétend pas ignorer la méthode globale. Elle emprunte à cette
dernière un certain nombre de procédés dont la valeur est indiscutable : dès les premières leçons, les
mots ne sont pas tout de suite séparés en syllabes, l’enfant les voit d’abord globalement. Si le maitre
éprouve un besoin de faire acquérir un mot difficile en le découpant en syllabes et en lettres, il devra
tout de suite faire la synthèse qui restituera aux mots sa véritable physionomie.  

F. La lecture - Enrichir le vocabulaire


Rappel du programme

39
Élargir le vocabulaire de l’élève à travers la lecture

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève maître à se servir de techniques comme la recherche collective d’idées pour fournir
aux élèves un vocabulaire plus large et plus approfondi.

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer la recherche collective d’idées (aussi appelée brainstorming
ou remue-méninge). Il sépare la classe en sous-groupes et donne un thème à chaque groupe. Les
groupes doivent trouver le plus possible de mots reliés à ce thème (les mots sont en langue
nationale). Ex. : les animaux domestiques, les travaux champêtres, le matériel électronique, les
métiers et les professions, etc.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent reprendre les mots de leur groupe sur des petits cartons, les
illustrer si possible et en faire un fichier lexical qui sera placé dans la boite à outils.

G. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture


Rappel du programme

Connaissance les 4 champs de compétences en écriture et leurs seuils de vérification.

Déroulement des activités didactiques (3h)

Amener l’élève/maître à se servir du référentiel de compétences pour apprendre à développer


l’écriture chez les élèves/enfants.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres les compétences requises pour être un bon
écrivain. Les élèves maitres suggèrent des compétences et le professeur leur donne la compétence
équivalente dans le référentiel : 1) production originale spontanée ou guidée ; 2) cohérence et
clarté ; 3) style ; 4) conventions des textes écrits en écriture. S’ils ne trouvent pas tous les champs, le
professeur les amène à les découvrir en donnant des exemples.

Activité 2 : Le professeur explore avec les élèves maitres les seuils de vérification en écriture

H. L‘écriture - Produire un texte spontané et illustré


Rappel du programme

Découverte du principe de l’écriture – l’écriture inventée

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève/maître à faire produire des textes par les élèves en utilisant l’écriture inventée

Activité 1 : Le professeur met au tableau les 5 formes du mot tomate, écrits par des élèves de 1 re
année le même jour dans la même classe. Le professeur demande aux élèves maitres de classer ces
écrits du plus faible au plus fort. L’exercice terminé, le professeur explique les stades de l’écriture
inventée. (Voir le module thématique – Enseignement de la lecture-écriture pour l’explication des
stades de l’écriture inventée)

40
Écrit 3 : stade hasard = l’enfant sait que les lettres sont utilisées pour écrire des mots, mais n’a pas
encore fait la relation graphème-phonème.

Écrit 4 : stade semi-phonétique = l’enfant fait la relation graphème-phonème, mais n’entend pas les
voyelles derrière les consonnes dans une syllabe. L’enfant généralement n’entend que les
consonnes, surtout la consonne initiale. C’est donc le bon moment d’enseigner les voyelles et d’étirer
les mots pour en entendre tous les sons.

Écrit 1 : stade phonétique = L’enfant entend maintenant la voyelle qui suit la consonne, mais
n’entend pas les voyelles plus compliquées, comme les voyelles nasales ou les combinatoires.

Écrit 2 : stade transitionnel = l’enfant entend à peu près tous les sons correctement, son écrit est
compréhensible, mais ce n’est pas l’orthographe du dictionnaire.

Écrit 5 : stade conventionnel ou correct = l’enfant utilise l’orthographe du dictionnaire.

EXEMPLE EN BAMANANKAN

Écrit D = stade hasard

Écrit E = Stade semi-phonétique

Écrit A = Stade phonétique

Écrit B = Stade transitionnel

Écrit C = Stade conventionnel

41
I. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture
Rappel du programme

Approche équilibrée – Le graphisme est une compétence des conventions des textes écrits

Déroulement des activités didactiques (1h)

Amener l’élève maître à bien faire la différence entre le graphisme et la production d’écrit.

Activité 1 : Le professeur porte les deux définitions ci-dessous au tableau. Il demande aux élèves
maitres de faire ressortir les différences entre les deux termes et aussi leurs similarités.

LE GRAPHISME 

Le graphisme est défini comme « des enchainements de lignes simples, rectilignes ou courbes,
continues ou discontinues, et des alternances qui se rythment et se structurent en motifs. Ainsi, le
graphisme est un ensemble de signes qui n’a pas de signification. C’est une activité motrice qui laisse
des traces. »

Jean Hébrard

L’ÉCRITURE

L’écriture est définie comme « la représentation concrète de la pensée par un système de signes
graphiques conventionnels qui se réfèrent soit à des sons, soit à du sens ; moyen d’expression qui vise
à la communication. »

« L’écriture est une activité graphique et linguistique dont les deux composantes ne peuvent être
dissociées, particulièrement dans le cycle des apprentissages premiers. »

Ministère de l’Éducation Nationale - France

J. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Écriture par les élèves maitres de la lettre en caractères d’imprimerie et en cursive


 Écriture de la lettre par les élèves du fondamental sur l’ardoise puis dans le cahier

Déroulement des activités (6h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Pour conscientiser les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose les activités suivantes :

42
 Pliage (éventail, accordéon, avion, etc.)
 Découpage – se servir des ciseaux
 Coloriage et traçage (ex. : Tracer des lignes parallèles en se servant d’une règle)
 Etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) en
caractères d’imprimerie et 2) en cursive, d’abord en majuscule, puis en minuscule. Après cet
exercice, les élèves maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et
pratiquent les lettres qui leur ont données des difficultés.

UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral – Formules de salutations


Rappel du programme
Adapter son expression aux différentes situations de communication

Déroulement des activités (4h)


Amener l’élève-maitre à se servir du dialogue et du jeu de rôle pour que les élèves puissent se
familiariser avec les différentes situations sociales.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de se mettre en groupe (maximum 4 par
groupe) et d’écrire un petit sketch où ils devront utiliser des formules de salutations dans des
situations variées et en tenant compte de moment. Le professeur insiste sur des sketchs créatifs et
dynamiques, qui comprendront une petite histoire ou un petit événement.

Activité 2 : les élèves maitres transforment ces sketchs en jeux de rôle et les dramatisent devant
leurs camarades. Le professeur donne son feedback et fait une mise en commun avec les élèves
maitres.

Activité 3 : Les élèves maitres préparent une variété de situations d’apprentissage dans lesquelles les
élèves du fondamental vont effectuer des jeux de rôle exigeant d’utiliser des termes de salutations.

Le code oral – Formules de politesse, de remerciements et d’encouragement


Rappel du programme
Adapter son expression aux différentes situations de communication

Déroulement des activités (4h)


Amener l’élève-maitre à créer des situations d’apprentissage où la politesse, les remerciements et
l’encouragement sont de mise.

Activité 1 : Le professeur prépare 3 thèmes en amont, avec des situations où la politesse, les
remerciements et les encouragements sont de mise. Les élèves maitres sont répartis en 6 groupes.
3 groupes élaborent le thème du sketch en français et 3 élaborent le thème du sketch en langue
nationale. À la suite des prestations, le professeur fait observer les différences des termes et des
rituels utilisés dans les 2 langues.

43
Activité 2 : Les élèves maitres préparent une variété de situations d’apprentissage dans lesquelles les
élèves du fondamental vont effectuer des jeux de rôle exigeant d’utiliser des termes de politesse, de
remerciements et d’encouragement.

La lecture – Maitriser les usages des champs de compétences en lecture


Rappel du programme

Maitriser les usages des champs de compétences en lecture.

Déroulement des activités (5h)

Amener l’élève maitre à décliner les seuils de vérification en lecture par trimestre en utilisant
Introduction, En Cours et Maîtrise pour le niveau 1.

Activité 1 : Le professeur donne les seuils de vérification en lecture et les élèves maitres ont pour
tâche de les décliner par trimestre en utilisant la terminologie : Introduction (I), En Cours (EC) et
Maîtrise (M) pour le niveau 1.

Exemple du tableau à remplir (Mécanismes de la langue – Niveau 1 – Dans les 2 langues):

Seuils de performance  :

 Reconnaître la différence entre les lettres majuscules et les lettres minuscules


 Utiliser des stratégies de lecture reposant sur les correspondances sons-graphies
 Combiner des lettres pour former des syllabes et des mots

Activités de vérification : Dans toutes les langues

Activités de vérification A1 T1 A1 T2 A1 T3 A2 T1 A2 T2 A2 T3
Identifie, nomme, prononce et écrit en majuscules et en
minuscules toutes les lettres de l’alphabet d’une langue
donnée
Identifie le son initial d’un mot prononcé
Réunit des sons prononcés à l’oral pour former un mot,
par exemple :
/p/ + /a/ + /t/ = patte
Réunit des syllabes prononcées à l’oral pour former un
mot, par exemple : /ma/ + /tin/ = matin
Identifie le son final d’un mot prononcé
Identifie les sons propres à la langue nationale, à la
langue française, et à ceux communs aux deux langues
Décompose en syllabes un mot prononcé à l’oral ;
compte le nombre de syllabes
Se sert des illustrations comme support pour les notions
de conscience phonémique

La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en approche équilibrée


Rappel du programme
 Reconnaissance des lettres de l’alphabet en LN et L2 :

Déroulement des activités (4h)

44
Amener les élèves maitres à s’approprier les jeux de l’approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur met les élèves maitres en groupe de 4 et leur remet à chacun 5 ou 6 jeux
différents qu’ils doivent s’entrainer à pratiquer en groupe. (Voir les jeux inclus dans le module
thématique – enseignement de la lecture-écriture)

Activité 2 : Les élèves maitres présentent les jeux qu’ils ont préparés.

La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique


Rappel du programme
 Les conseils pédagogiques de la méthode syllabique
Déroulement des activités (2h)
Amener les élèves maitres à s’approprier les conseils pédagogiques de la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de répertorier les outils à élaborer pour la
mise en œuvre de la méthode syllabique et de les élaborer pour les ajouter à leur boite à outils

Activité 2 : En groupes, ils préparent un exposé sur les conseils pédagogiques de la méthode
syllabique et font une présentation en classe

CONSEILS PEDAGOGIQUES
Au début de l’apprentissage de la lecture, il est indispensable de consacrer une période d’environ trois semaines
à l’acquisition globale de mots ou d’expression connus oralement des apprenants.
On retiendra que lire c’est comprendre avant toute autre chose. Lire c’est donc produire du sens et pas
seulement du son. Lire, c’est aussi réinvestir (panneaux, affiches…)
Par ailleurs, lecture et écriture sont indissociables. Ecrire, c’est aussi produire des messages, produire du sens et
pas seulement «  dessiner  » des lettres.
Le maître gardera à l’esprit que c’est l’enfant qui apprend à lire. Pour cela, il devra toujours le placer au centre
de l’apprentissage par l’utilisation des méthodes actives.
Aussi, le maître pratiquera-t-il beaucoup d’activités de lecture. Ces activités consisteront en des jeux et
exercices. La leçon de lecture devra comporter des activités de lecture, d’écriture et d’initiation à l’orthographe.
Pour l’étude des diphtongues et des syllabes inverses, la manière de procéder est celle qui est indiquée pour
l’étude des consonnes et des voyelles. On écrira au tableau sur deux colonnes la liste des consonnes (en
caractères d’imprimerie et en lettres manuscrites).

Le maître :
 amènera les élèves à faire beaucoup de manipulations d’étiquettes, de lettres mobiles et une plus grande
utilisation des ardoises pour réussir la méthode;
 mènera beaucoup d’activités gestuelles pour faciliter la compréhension des phrases et des textes;
 amènera les élèves à faire beaucoup d’exercices oraux de composition et de décomposition de phrases, de
syllabes, de mots et de classement;
 procédera à des exercices écrits tels que compléter des mots, des phrases;
 amènera l’élève à répondre à des questions de compréhension en rapport avec les images du texte;
 initiera l’élève à l’orthographe en s’inspirant des indications données à la fin du manuel de lecture;
 favorisera une appréhension (maîtrise) correcte des correspondances entre code oral et code écrit (o, au,
eau, aux,);
 s’assurera qu’à chaque étape de la lecture les acquisitions sont effectives;
 diversifiera les supports de lecture et ne pas se limiter au seul manuel de classe (exploitation de journaux,
de notices, de panneaux …);

45
 fera lire et écrire en caractères d’imprimerie (minuscule et majuscule), en cursive (minuscule et
majuscule).
 Écrira assez gros pour une bonne visibilité des contours de la lettre à écrire.
 Elèvera la voix pour se faire entendre par tous les élèves
 Confectionnera les étiquettes en fonction des apprentissages du jour
Il faut retenir que discipline n’est pas synonyme de brimades, de châtiment corporel. Le maitre doit adopter des
comportements favorisant l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Bien que soient prévues des séances systématiques d’écriture et d’initiation à l’orthographe, la leçon de lecture
devra comporter des activités de lecture, d’écriture et d’initiation à l’orthographe.

Pour l’étude des diphtongues et des syllabes inverses, la manière de procéder est celle qui est indiquée pour
l’étude des consonnes et des voyelles. On écrira au tableau sur deux colonnes la liste des consonnes (en
caractères d’imprimerie et en lettres manuscrites).

L’écriture – produire un discours cohérent


Rappel du programme

Utilisation de : d’abord, ensuite, puis, enfin.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à faire produire par les élèves un discours cohérent

Activité 1 : Le professeur lit un texte court. À partir de ce texte, Les élèves maitres doivent le résumer
en 4 phrases orales commençant pas d’abord, ensuite, puis et enfin.

Activité 2 : Recommencer l’exercice avec des textes de plus en plus longs et compliqués.

L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture


Rappel du programme

Usage des seuils de vérification du référentiel pour planifier l’apprentissage/enseignement.

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à décliner les seuils de vérification en écriture par trimestre en utilisant
Introduction, En Cours et Maîtrise pour le niveau 1.

Activité 1 : Reprendre la même activité que pour les champs de compétences en lecture – voir plus
haut.

L’écriture – Produire un texte spontané ou des illustrations


Rappel du programme

 Expression par écrit sur un sujet donné en donnant d’abord l’importance à la créativité et au
contenu
 Illustration de son écrit.

Déroulement des activités (2h)

46
Amener l’élève maitre à s’entrainer à écrire librement sans la contrainte de l’orthographe et de la
grammaire

Activité 1 : Le professeur met dans un sac noir autant de mots que d’élèves maitres. Les mots
peuvent être des objets, des verbes, des noms, des animaux, des métiers, des outils, des moyens de
transport, … Chaque élève-maitre tire un mot au hasard. Il ou elle doit écrire un paragraphe autour
du mot tiré en cinq minutes maximum. Dans cet exercice, le professeur précise que l’orthographe et
la grammaire n’ont pas d’importance, mais que leur paragraphe doit être assez long, précis et
cohérent. Après cinq minutes, le professeur demande à des volontaires de lire leur paragraphe à
leurs camarades.

Activité 2 : Les élèves maitres ont quelques minutes pour illustrer le mot qu’ils ont tiré. L’illustration
est suivie d’un partage en grand groupe.

N.B. Durant cet exercice, les élèves maitres doivent apprendre à circuler, à bien montrer leurs
illustrations et à donner des commentaires positifs.

L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Reproduction en l’air des contours de la lettre par le geste ;


 Écriture de la lettre au tableau,
 Écriture de la lettre par les élèves sur l’ardoise puis dans le cahier

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur fait une démonstration de comment enseigner les lettres aux élèves du
fondamental : Il tourne le dos aux élèves maitres et reproduit la lettre du jour dans l’air pour leur
donner l’idée du geste. À tour de rôle, les élèves maitres viennent s’exercer avec des lettres
différentes en langue nationale et en français.

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral – Formulation des consignes à l’impératif


Rappel du programme

Formulation des consignes à l’impératif

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à faire comprendre l’impératif et son usage aux élèves/enfants

Activité 1 : Le professeur organise une chasse au trésor. Il cache un objet dans la classe ou dehors. Il
donne des directives aux élèves maitres à suivre étape par étape pour arriver au trésor. (Ex. : tourne
à droite, continue jusqu’au 3e rang, passe sous la table, etc.).

47
Activité 2 : Chaque élève-maitre organise une chasse au trésor et des volontaires sont choisis pour
l’exécuter. L’exercice est suivi d’une mise en commun pour vérifier la précision des directives.

Activité 3 : Les élèves maitres doivent donner, seulement oralement, des directives à leurs
camarades pour exécuter une tâche ordinaire (ex. : comment coudre un bouton, comment puiser de
l’eau, comment plier un papier pour faire un avion ou un bateau.)

N.B. Les directives doivent être données à l’impératif.

Le code oral – Produire un discours cohérent


Rappel du programme

Reconnaitre dans un texte lu le milieu, le début et la fin.

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève-maitre à aider les élèves du fondamental à organiser des activités de cohérence de
texte à l’oral : séparer un texte en 3 parties cohérentes : milieu, début et fin.

Un idéateur est un schéma ou un diagramme qui


permet d’organiser les idées principales d’un texte. Activité 1 : Le professeur lit un texte et
Il existe une variété d’idéateurs. Le diagramme de demande aux élèves maitres de l’organiser en 3
Venn avec les deux cercles qui se chevauchent est
parties en se servant de l’idéateur suivant :
le plus connu.

Début de l’histoire Milieu de l’histoire Fin de l’histoire


Ex. : Un petit bébé lapin est Le bébé lapin rencontre une L’hyène est gentille. Elle a
perdu dans la forêt. hyène et il a la peur de sa vie. aussi des bébés. Elle le ramène
à ses parents.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent trouver un texte (récit, contes, poème, biographie, dialogue).
Ils le lisent à leurs camarades avec expression et les autres doivent organiser le texte en trois parties,
milieu, début et fin.

Le code oral – L’intonation


Rappel du programme

Étude de l’intonation dans les différentes langues

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à faire prononcer correctement les mots par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur donne deux phrases comprenant des mots qui s’écrivent pareils, mais sont
prononcés différemment selon le ton. Il met ces mots dans des phrases (Ex. : Ba taara ba la). Les
élèves maitres doivent faire des phrases contenant des homophones mais qui diffèrent par le ton.

48
La lecture – Maitriser les champs de compétences en lecture
Rappel du programme

Maitriser les usages des champs de compétences en lecture.

Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève-maitre à décliner les seuils de vérification en lecture par trimestre en utilisant
Introduction, En Cours et Maîtrise pour les niveaux 2 et 3.

Activité 1 : Le professeur faire reprendre l’exercice de l’unité de formation 2C pour décliner les seuils
de vérification en lecture pour les niveaux 2 et 3.

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée


Rappel du programme

 Les astuces pour faire décoder un texte par les élèves du fondamental
 Révision de la technique des nouvelles de la classe

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de l’approche équilibrée.

Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens. Il
demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme si c’était
des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les astuces de
décodage dans l’encadré ci-dessous :

Les astuces de décodage


Il existe plusieurs petites astuces pour aider les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
important est de ne JAMAIS lire avant eux car ils auront vite mémorisé et l’enseignant ne pourra
pas dire si les élèves lisent ou répètent. Voici quelques-unes de ces astuces :
 Faire repérer par les élèves des mots qui reviennent plusieurs fois dans le texte.
 Faire repérer par les élèves les mots fréquents (comme par exemple les articles, les verbes
d’état, les petits mots connecteurs, etc.)
 Faire associer consonne et voyelle pour trouver la syllabe : par exemple pour le mot poule,
on attire l’attention sur la consonne initiale P. On demande quel son fait la lettre P. On
montre les deux voyelles qui suivent. Si les élèves savent que OU fait /ou/, on leur
demande d’associer /p/ et /ou/. S’ils ne savent pas, on leur dit tout simplement que O et
U font /ou/, puis on leur fait fusionner /p/ et /ou/. On continue avec L et E puis les deux
syllabes ensemble.
 Pour des mots plus difficiles on peut séparer les sons (attention, les sons, pas les syllabes).
Par exemple pour déchiffrer le mot PANTALON, on écrit au tableau
P AN T A L ON
Puis on trouve le son de chaque lettre (ou lettres) ainsi isolée. Les élèves en le disant de
plus en plus vite vont deviner le mot.

49
 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour
deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue nationale
ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique


Rappel du programme

 Découverte de la lettre
 Formation syllabique
 Lecture de mots
 Lecture de phrases
 Lecture de textes et de dialogues

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève/maitre à s’approprier les techniques de la méthode syllabique.

Activité 1 : Le professeur explique les étapes de la lecture selon les techniques de la méthode
syllabique (voir encadré)

50
1re ÉTAPE – le mot-clé
1. Liaison entre l’image et la phrase.
2. Perception auditive
a. Exercices d’audition : faire reconnaître le phonème étudié (son/nom de la lettre) exemple de
jeu : le pigeon vole.
3. Exercices de prononciation : répétition du phonème après le maître.
4. Perception visuelle (faire reconnaitre la lettre étudiée dans des mots ou parmi des lettres mobiles en
caractère d’imprimerie et en manuscrit);
5. Faire percevoir les différences entre les lettres, graphèmes qui prêtent à confusion. Ex : d, b, p, q, … ;
6. Faire comparer les positions. Ex : r dans ra et ar ;

2e ÉTAPE - la formation syllabique


1. Associer et faire associer des lettres isolées pour la composition de la syllabe (utilisation des
étiquettes ou des ardoises)
2. Faire lire les syllabes composées

3e ÉTAPE – la formation des mots


1. Ecrire des mots au tableau,
2. Faire reconnaître et décomposer les mots en syllabes
3. Faire lire les mots écrits
4. Faire lire les mots (de façon non syllabique)

4e ÉTAPE – Lecture de phrases


9. Écriture de phrases au tableau
10. Faire lire les phrases écrites au tableau
11. Faire substituer oralement des mots en gardant la même structure.
a. Ex. 1 : Aminata donne une orange à Ali
b. Ex. 2 : Aminata donne une banane à Ali
12. Faire découvrir des mots nouveaux par les élèves,
13. Faire lire ces mots nouveaux avec une intonation naturelle
14. Faire reconnaître des signes de ponctuation

5e ÉTAPE – Lecture de textes et de dialogues


15. Faire lire des syllabes, mots et phrases
16. Faire lire de petits textes y compris des dialogues.
17. NB : Le maître choisira la période de lecture en fonction de la maîtrise de la lecture des syllabes,
mots et phrases

Activité 2 : Les élèves maitres font des simulations en enseignant les voyelles.

La lecture – Développer des stratégies de lecture


Rappel du programme
 Repérage des mots connus.
 Les emprunts à L2 pour L1

Déroulement des activités (3h)


Amener l’élève-maitre à faire reconnaitre aux élèves du fondamental des mots dans une phrase.

51
Activité 1 : Le professeur fait une démonstration de repérage de lettres et de mots connus dans des
mots plus difficiles. Les élèves maitres doivent trouver les lettres demandées ou les petits mots
cachés dans le grand.

Activité 2 : Le maitre écrit un mot au tableau. Les élèves du fondamental doivent repérer les lettres
qui ont été déjà étudiées (méthode syllabique)

Activité 3 : Le maitre écrit une phrase au tableau. Les élèves du fondamental doivent retrouver les
petits mots connus à l’intérieur des mots au tableau. Ex. car dans escargot, par et tout dans partout,
bon dans bonbon, etc. (approche équilibrée)

Activité 4 : Le professeur met les élèves maitres en groupe puis distribue un texte en langue
nationale. Les élèves maitres doivent souligner les mots empruntés à d’autres langues.

Dans l’exemple ci-dessous, vous trouverez beaucoup d’emprunts au français (automobile, camion,
benne, plateforme, ciment, etc.) et même à l’anglais (gas-oil, container).

L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture


Rappel du programme
Usage des seuils de vérification du référentiel pour planifier l’apprentissage/enseignement.

Déroulement des activités (4h)


Amener l’élève-maitre à décliner les seuils de vérification en écriture par trimestre en utilisant
Introduction (I), En Cours (EC) et Maîtrise (M) pour les niveaux 2 et 3.

Activité 1 : Reprendre l’exercice de UF 2C pour faire décliner aux élèves maitres les seuils de
vérification en écriture pour les niveaux 2 et 3.

L’écriture – produire un discours cohérent


Rappel du programme

Écriture de textes cohérents pour enfants en LN

52
Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève-maitre à produire des textes pour enfants.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoire ou une anecdote ou
une mésaventure amusante qui leur est arrivée. Le professeur recense ces récits. Ils en
sélectionnent un pour le transformer en histoire pour enfants. Le professeur met au tableau trois
colonnes : début, milieu et fin. Avec les élèves maitres, ils enrichissent le récit en lui donnant, un
début plus précis, un milieu avec des rebondissements et une fin amusante.

Activité 2 : Le professeur et les élèves maitres découpent le récit en pages et les élèves maitres
illustrent ces pages.

Une bonne histoire doit suivre des paramètres spécifiques. Certains sont sociaux, d’autres
pédagogiques et d’autres linguistiques. Voici les paramètres sociaux :

 Proscrire la violence, les stéréotypes sexistes, religieux, ethniques et racistes


 Tenir compte du genre
 Véhiculer des valeurs positives
 Encourager les dénouements joyeux et heureux
 Stimuler l’imagination en sortant des situations qui leur sont connues ou vécues.
 Proscrire les textes ayant trait à l’exploitation des enfants par le travail
 Proscrire la violence et la discrimination envers les femmes

L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Reproduction en l’air des contours de la lettre par le geste ;


 Écriture de la lettre au tableau,
 Écriture de la lettre par les élèves sur l’ardoise puis dans le cahier
 Dictée de lettres aux élèves pour les écrire

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur décrit les étapes de l’écriture en méthode syllabique selon ce qui est écrit
dans le guide.

1re ÉTAPE 2e ÉTAPE


1. Reproduire 1.et Faire
faire écrire
reproduire en l’aircomposées
les syllabes les contourssur
deles
la lettre par le geste;
ardoises
2. Ecrire la lettre au tableau,
3e ÉTAPE
3. Faire écrire la lettre par les élèves sur l’ardoise puis sur le cahier.
1. Faire écrire les mots lus sur les ardoises (imprégnation visuelle de leur graphie)

4e ÉTAPE

1. Ecrire des phrases contenant


53 des mots nouveaux
Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire des simulations de ces 4 étapes en
partant des voyelles.

UNITÉ DE FORMATION 4

A. Le code oral – L’exclamation et l’interrogation


Rappel du programme

 L’exclamation et l’interrogation.
 Comparaison de leur utilisation dans les 2 langues

Déroulement des activités (3h30)

Amener l’élève-maitre à faire comprendre l’exclamation et l’interrogation et son usage aux élèves du
fondamental dans les deux langues.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un petit texte dans lequel ils devront
inclure l’exclamation et l’interrogation. La moitié des groupes écrit en langue nationale et l’autre
moitié écrit en français.

Activité 2 : Les élèves maitres viennent lire leurs productions. Ils doivent lire en respectant
l’intonation et l’expression qui vont avec les signes de ponctuation choisis. Le professeur attire
l’attention sur le ton de voix utilisé : en langue nationale le ton de l’interrogation est généralement
descendant alors qu’en français il est ascendant. Cependant, ceci peut changer selon les situations.
Le professeur engage les élèves maitres à réfléchir sur les situations qui pourraient changer
l’expression.

B. Le code oral – Produire un discours cohérent


Rappel du programme

Explication d’une règle d’un jeu ou un mode d’emploi d’un objet de façon cohérente

Déroulement des activités (2h30)

 Amener l’élève maitre à pratiquer les explications précises et claires


 S’entraîner à donner des consignes précises aux élèves de plusieurs manières.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves de choisir un jeu avec des règles précises. Les élèves
maitres doivent donner des consignes très claires. Un volontaire explique la règle d’un jeu à ses
camarades qui lui donnent du feedback sur la précision, la cohérence et la clarté des explications.

Activité 2 : Le professeur demande d’autres volontaires.

C. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue


Rappel du programme

Les mécanismes de la langue – mise en œuvre

54
Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève maitre à s’approprier les mécanismes de la langue.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire un rappel des éléments inclus dans les
mécanismes de la langue. (Conscience phonémique, syllabique, phonétique, alphabétique ;
orthographe, grammaire). Ils définissent et donnent un exemple de chacun de ces éléments et à
quels niveaux du fondamental ils correspondent.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser les activités qui sont les plus
appropriées pour travailler les mécanismes de la langue ; En fait, il s’agit d’amener les élèves- maitres
à se rendre compte que tout moment d’apprentissage peut être propice à travailler les mécanismes
de la langue. En approche équilibrée, les activités principales sont les nouvelles de la classe,
l’écriture inventée, l’écriture guidée et la lecture guidée. En méthode syllabique, c’est le champ de
compétences principalement travaillé.

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée


Rappel du programme

 Exploitation des champs de compétence autour d’un texte donné


 Faire substituer oralement des mots en gardant la même structure
 Faire découvrir des mots nouveaux par les élèves

Déroulement des activités (4h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de l’approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur reporte le texte dans l’encadré au tableau ou fait une photocopie de la
page pour les élèves maitres. Ils doivent trouver les champs de compétence pouvant être travaillés à
travers ce texte.

Mécanismes de la langue : l’élision, le décodage, la syllabation, le pluriel, les doubles voyelles (bɛɛ et
bɛ), les voyelles nasales et les consonnes pré-nasalisées.

La conscience lexicale : thème de la question, les mots doublés (sɛgɛsɛgɛ), autres mots de
vocabulaire nécessitant une explication

La compréhension : les questions sont données sous le texte.

La convention des textes écrits : le point d’interrogation, le point d’exclamation, la virgule, le point et
les 2 points.

55
La fluidité : Le professeur demande aux élèves maitres de lire avec fluidité : avec expressivité, en
respectant la ponctuation et sans trébucher sur les mots.

Page tirée du Gafe 2 USAID/mali SIRA, R.L.L. 2012 IEP - Kati

Activité 2 : Le professeur donne une phrase et les élèves maitres doivent changer un élément de la
phrase, soit le groupe nominal, soit le groupe verbal, soit les compléments.

56
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique
Rappel du programme

 Découverte de la lettre
 Formation syllabique
 Lecture de mots
 Lecture de phrases
 Lecture de textes et de dialogues

Déroulement des activités (4h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Après un rappel des 5 étapes de la méthode syllabique en lecture, les élèves maitres
continuent les simulations, mais à partir des consonnes simples.

L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée


Rappel du programme

La convention des textes écrits : la ponctuation.

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève-maitre à faire utiliser la ponctuation appropriée par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur reporte au tableau une phrase ou un paragraphe sans ponctuation. Les
élèves maitres doivent insérer la ponctuation selon le sens du texte. Il souligne l’importance de bien
placer la ponctuation.

Ex. : sans ponctuation : cheik dit Gaoussou est un âne


avec ponctuation 1 : Cheick, dit Gaoussou, est un âne.
Avec ponctuation 2 : Cheick dit : « Gaoussou est un âne. »

L’écriture – produire un discours cohérent


Rappel du programme

Mise en ordre des phrases d’un texte pour le rendre cohérent

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre a apprendre aux enfants à ordonner les éléments d’un texte.

Activité 1 : Le professeur reporte au tableau ou donne une photocopie d’un texte dont les phrases
ont été mises dans n’importe quel ordre. Les élèves maitres doivent ordonner les phrases pour le
rendre cohérent.

Activité 2 : Le professeur demande à chaque élève-maitre d’écrire un paragraphe avec les phrases
mélangées. Chaque élève-maitre échange son paragraphe avec son voisin qui doit le remettre dans
le bon ordre.

57
L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme
Rappel du programme

 Faire copier les lettres par les élèves

Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Après un rappel des 4 étapes de la méthode syllabique en écriture, les élèves maitres
continuent les simulations, mais à partir des consonnes simples.

UNITÉ DE FORMATION 5

A. Le code oral – Saisir globalement le sens d’énoncés oraux variés


Rappel du programme

 Résumer un texte entendu en respectant la macrostructure et la cohérence


 Saisir globalement le sens d’énoncés oraux variés

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à vérifier la compréhension des élèves

Activité 1 : Sans donner le titre, le professeur lit un conte, un fait divers, une bande dessinée, un
album de jeunesse, etc. Il demande aux élèves maitres de capturer le sens global du texte en lui
donnant un titre.

Activité 2 : Le professeur répète le même exercice, mais au lieu de demander un titre, il demande
une illustration qui capture le sens global du texte.

Le code oral – Organiser pour mieux comprendre


Rappel du programme

 Résumer un texte entendu en respectant la macrostructure et la cohérence


 Les diagrammes et schémas qui permettent d’organiser les éléments d’un texte

Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève-maitre à pouvoir utiliser les idéateurs avec les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur fait lire des textes par les élèves maitres. Après chaque lecture, les élèves
maitres s’entrainent à se servir des idéateurs pour organiser leur compréhension du texte : ligne de
temps, toile d’araignée, le fil de la pensée, le diagramme de Venn, les boîtes du début/milieu/fin,
etc.:

Activité 2 : Les élèves maitres individuellement choisissent un texte du fondamental et doivent
proposer une activité de compréhension avec l’idéateur le plus approprié.

58
Le code oral – Produire un discours cohérent
Rappel du programme
Le compte-rendu oral

Déroulement des activités (3h)


Amener l’élève maitre à pratiquer le compte-rendu oral avec des termes précis en allant à l’essentiel.

Activité 1 : À partir d’un événement vécu au quotidien, le professeur demande aux élèves maitres
d’en faire un compte-rendu oral. Après chaque exposé, les autres camarades posent des questions
ou mentionnent ce qui n’était pas clair. Les critiques doivent restées constructives et positives.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à faire la différence entre compte-rendu, procès-
verbal et rapport (voir l’encadré)
Compte rendu, un procès-verbal et un rapport : quelles sont les différences ?
De nombreux écrits peuvent intervenir tout au long de la vie d’une société. Avec des rôles et des objectifs variés,
il n’est pas toujours aisé de différencier, de prime abord, ces divers documents que sont le procès-verbal, le
compte rendu ou encore le rapport. Au travers de cet article, les différences existantes entre ces documents vont
vous être explicitées. Après cette lecture, les travaux d’écriture vous sembleront probablement beaucoup plus
simples.
Le compte rendu témoigne tandis que le procès-verbal atteste. Quant au rapport, il décrit, analyse les faits
objectivement pour proposer des améliorations.
Le compte-rendu : informatif et factuel
Document officiel rédigé par un rapporteur, qui est en règle générale le secrétaire, le compte rendu est réalisé à
partir des notes prises durant le déroulement d’une assemblée. Une fois synthétisées, ces notes se voudront
représenter un résumé fidèle de ce qui a été dit lors de la réunion. Il sera conservé dans les archives et
constituera une trace des propos tenus. Le compte rendu doit, afin de conserver sa valeur, être validé par les
participants par le biais de leur signature. Cette signature vaut, en effet, pour approbation des propos relatés
dans le compte rendu.

Le procès-verbal : atteste des faits par la signature des parties prenantes


Le procès-verbal, quant à lui, possède une valeur contractuelle puisqu’il est reconnu et utilisable dans le cadre
légal. Il est la retranscription la plus précise possible d’une assemblée générale, d’une réunion, d’une visite
officielle de clients ou de fournisseurs… Dans une entreprise, un procès-verbal permettra, par exemple,
d’entériner le bilan d’une relation de type clients/fournisseurs ou de valider les résultats des élections du
personnel.
Le rôle de ce document est, finalement, d’informer du contenu des réunions ainsi que des éventuelles décisions
prises. Il se caractérise par sa volonté de reconstituer fidèlement le déroulement de la réunion

Le rapport : Entre réflexion et parti pris

D. La lecture – Les champs de compétences – les mécanismes de la langue


Rappel du programme
 La conscience lexicale – la richesse du vocabulaire
 Le vocabulaire dans les 2 langues

Déroulement des activités (5h)

59
Amener l’élève-maitre à s’approprier la conscience lexicale.

Activité 1 : Le professeur dispose autour de la salle de classe une dizaine de grands papiers avec pour
titre un champ lexical. Par petits groupes (autant de groupes que de papiers affichés), les élèves
maitres ont quelques minutes pour dresser la liste de tous les mots qu’ils connaissent de ce champ
lexical. Après ces quelques minutes, ils tournent vers le prochain papier à leur droite et complètent
ce qu’ils ne voient pas sur le papier. Lorsque tous les groupes ont écrit sur tous les papiers, on arrete
l’activité. Les élèves maitres recopient sur leur cahier les mots du vocabulaire. Ils doivent ensuite les
transformer en fiches lexicale, un mot par fiche avec illustration.

Ex. : les animaux domestiques : nom de l’animal, de la femelle, du mâle, des bébés avec leur
catégorie (ovins, bovins, équidés, gallinacés) ; les animaux sauvages ; les couleurs ; les moyens de
transport ; les métiers ; le matériel électronique ; les ustensiles de cuisine ; le contenu d’une maison
(pièces et meubles) ; les poissons ; les sports ; la nourriture ; l’école, etc.

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée


Rappel du programme

 Enrichissement d’un texte avec un vocabulaire varié

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de l’approche équilibrée

Activité 1 : À partir d’un texte littéraire du programme IFM, le professeur utilise les différents champs
lexicaux qui s’y trouvent pour enrichir le vocabulaire. Par exemple, le professeur encourage les
élèves maitres à trouver des synonymes (au lieu de « elle dit », on peut dire « elle s’exclame, elle
affirme, elle déclare, elle pense, elle indique, elle précise, etc. »)

Activité 2 : Les élèves maitres choisissent à leur tour un texte du niveau fondamental et le lisent à
leurs camarades en les encourageant à varier la terminologie. (Par ex. un « bateau » peut être une
pirogue, une barque, un canot, un paquebot, une chaloupe, un navire, une péniche, un porte-avion,
etc.)

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique


Rappel du programme

 Découverte de la lettre
 Formation syllabique
 Lecture de mots
 Lecture de phrases
 Lecture de textes et de dialogues

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Les élèves maitres continuent à faire des simulations des techniques de la méthode
syllabique à partir des consonnes doubles.

60
L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée
Rappel du programme

La fluidité - Lecture avec expression et rapidité.

Déroulement des activités (3h)

Apprendre à faire travailler la fluidité chez les élèves.

Activité 1 : Le professeur demande régulièrement aux élèves maitres de lire des paragraphes. Il les
entraine à lire plus vite, avec expressivité et en respectant la ponctuation.

Activité 2 : Le professeur montre aux élèves maitres les techniques pouvant les aider à améliorer la
fluidité chez les élèves du fondamental.

LIRE 4. Problème :
AVEC FLUIDITÉ lecture brisée – l’enfant lit mot à mot

Solution :
La lecture Lui dire « qu’on-ne-parle-pas-comme-ça-comme-un
« annonée », hachée, est assez courante chez l’enfant robot. » Expliquer
qui apprend qu’on
à lire et devrait
ce, pourlire
comme on raisons.
différentes parle à quelqu’un. Ou encore lire comme un grand. On peut lui rappeler le sens du texte
(compréhension) et ce que ça veut dire. On lit mieux un texte lorsqu’on le comprend.
La première chose à vérifier, ce sont les yeux pour s’assurer que l’élève voit bien.
5. Problème : l’enfant ignore la ponctuation
Si cette lecture pénible continue chez l’enfant plus vieux (entre la 4 e et la 6e année par exemple) il peut
s’agir d’un pendant
Solution : symptôme de dyslexie
la pratique et ce serait
de lecture, bien deàfaire
demander voirde
l’enfant l’enfant parlesunsignes
repérer spécialiste pour écarter
de ponctuation et lui
ce trouble d’apprentissage.
demander ce qu’il ou elle va faire quand il arrive à ce signe.

Cependant, une lecture


6. Problème : mot-à-mot
l’enfant peutlessimplement
respire tous deux mots venir d’une mauvaise habitude qui peut être
facilement corrigée. Pour aider un enfant à lire avec fluidité, il faut remarquer et faire remarquer à
Solution :
l’enfant cesaprès avoir repéré
mauvaises les points
habitudes de ponctuation,
et l’aider à les corriger.demander à l’enfant de
Voici quelques-uns de ne
cespas respirer et
problèmes jusqu’au
des
prochain signe.
pistes de solution.
7. Problème : à chaque mot que l’enfant lit, il ou elle bouge la tête de haut en bas

1. Problème :
Solution : l’enfant
lui en faire s’arrête
prendre après et
conscience chaque mot
lui demander de reprendre la phrase sans bouger la tête.

Solution : c’est le « tracking ». Le tracking est la capacité de placer ses yeux au moins 3 ou 4 mots plus
loin que le mot prononcé par la bouche. Il faut expliquer à l’enfant que ses yeux devraient aller plus
2. Problème :
vite que sa bouche. L’enfant
Lorsqu’ilbutte sur des
prononce unmots
mot,plus
ses longs
yeux devraient être en train de lire deux ou trois
mots plus loin. Une façon de le faire est de mettre un crayon sous ce qu’il lit, mais en gardant le crayon
Solution : Avant de lire le texte, repérer les mots difficiles, les faire décoder et s’assurer que l’enfant a
deux ou trois mots plus loin. L’enfant va faire des erreurs de lecture, mais ce n’est pas important ici.
saisi le sens de ce mot. Si le texte est illustré, on peut lui faire lire les mots difficiles en les associant aux
L’enseignant ou le parent donne le bon mot ou lit avec l’enfant sans l’arrêter. L’important est de
images. (Ex. : si le mot est « grenouille », on peut chercher l’image de la grenouille et lui demander quel
continuer à glisser le crayon bien en avant de ce qui est oralisé. C’est pour l’habituer à regarder plus
mot correspondrait à la grenouille qui est dessiné.)
loin dans le texte.
3. Problème : l’enfant prend du temps pour décoder chaque mot
P.S. : l’enfant qui « suit avec le doigt » ou « suit avec la règle » arrivera difficilement à la fluidité car il va
s’arrêter
Solution :auL’enfant
mot quineest au-dessus
reconnait pasdelesson doigt
mots ou de laautomatiquement.
fréquents règle. En effet, le Une
doigtactivité
ou la règle l’oblige
consiste à
à écrire
focaliser
des motssur la syllabesur
fréquents oudes
surcartes-éclair
le mot et empêche ses yeux d’avancer
et lui demander de les lire dans le vite
le plus texte.
possible. Pour le motiver,
on peut lui donner un but possible : ex : tu vas lire les 10 mots en 20 secondes, puis en 19 secondes, puis
en 18, etc. jusqu’à 10 mots en 10 secondes. À chaque fois que l’enfant a réussi un seuil de temps, on
passe à une seconde en moins.

61
L’écriture – Maitriser les champs de compétences - le style
Rappel du programme

 Reconnaître les différents styles d’écrit chez les auteurs classiques


 Reconnaître ce que c’est que le style d’écrit chez un élève du fondamental

Déroulement des activités (3h)

 Amener l’élève-maitre à reconnaître les différents styles d’écrit chez les auteurs classiques
 Amener l’élève-maitre à reconnaître ce que c’est que le style d’écrit chez un élève du
fondamental

Activité 1 : Le professeur propose plusieurs textes littéraires de styles différents. Les élèves maitres
en paires doivent trouver ce qui rend l’écrit typique de l’auteur (phrases longues ou courtes,
tournures de phrases, vocabulaire, adjectifs et adverbes, etc.)

Activité 2 : À partir des résultats de leur analyse, les élèves maitres recensent ce qui pourrait définir
le style d’un élève du fondamental. (Usage d’adjectifs, d’adverbes, de connecteurs, de mots
nouveaux ou moins employés.)

L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Faire copier les lettres par les élèves

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur fait un rappel des 4 étapes de l’écriture en méthode syllabique. Les élèves
maitres continuent les simulations en utilisant l’écriture de lettres doubles.

UNITÉ DE FORMATION 6

A. Le code oral – Différences entre un texte lu et un texte raconté


Rappel du programme

Identification des différences entre un texte lu et un texte raconté

Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève-maitre à développer des stratégies permettant l’expression orale : Les genres de la
littérature orale

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller faire une enquête dans leur milieu pour
recenser les informations sur l’oralité. (Contes, récits épiques ou historiques, proverbes, poèmes,
etc.)

62
Au retour de leur enquête, les élèves maitres font un exposé sur les genres de la littérature orale
qu’ils ont trouvés sur le terrain en précisant le contenu et le contexte.

Le code oral – l’art oratoire


Rappel du programme

L’art oratoire ou l’art de raconter

Déroulement des activités (4h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux enfants l’art oratoire.

Activité 1 : Le professeur donne des textes de récitation à apprendre par cœur. Les élèves maitres
viennent à tour de rôle réciter devant leurs camarades. Ils sont encouragés à user de leur voix, de
l’intonation et – le cas échéant – des gestes.

Activité 2 :  Le professeur prépare autant de petits papiers avec un mot écrit qu’il a d’élèves maitres
dans la classe. Chaque élève-maitre tire un mot et avec seulement 2 minutes de préparation
mentale, l’élève-maitre doit faire une présentation oratoire de 5 minutes devant les camarades. Les
autres élèves maitres notent les prestations sur une grille d’observation (Voir grille ci-dessous). (Le
but de la présentation est de parler sans bafouiller, clairement, en donnant du sens à la parole, en
convaincant l’auditoire, en utilisant un vocabulaire varié, etc.)

À la fin des présentations, les meilleures présentations ayant obtenu les plus hautes notes sont
félicitées.

Nom Clarté et portée Prononciation Fluidité du Intonation et Expression


de la voix correcte des discours expressivité corporelle -
mots gestuelle
K. Coulibaly
H. Sissoko
G. Sidibe

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves de préparer un petit répertoire d’activités orales à
faire dans les classes du fondamental, comme le dialogue, le théâtre, la récitation, les poèmes, le jeu
de rôle et l’imitation.

Le code oral – Imaginer le contenu d’un texte


Rappel du programme

 Imagination d’un conte ou un récit cohérent à partir de quelques éléments


 Transformation de texte 

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à vérifier la compréhension des élèves du fondamental à travers l’imagination


et la transformation d’un texte oral.

Activité 1 : Le professeur lit un conte ou une épopée aux élèves maitres. Ces derniers doivent
restituer le conte sans le soutien de l’écrit dans leurs propres mots et expressions.

63
Activité 2 : Les élèves maitres pratiquent l’art de raconter une histoire aux élèves du fondamental en
la rendant vivante et intéressante.

E. La lecture – Les champs de compétences – La compréhension


Rappel du programme

Enseignement de la compréhension pour mieux lire

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à s’approprier les techniques de compréhension en lecture.

Activité 1 : À partir de textes littéraires du programme, le professeur choisit des thèmes pour
engager les élèves maitres dans des débats, des discussions, des émissions d’hypothèse.

Activité 2 : Le questionnement (la taxonomie de Bloom)

Activité 3 : Le professeur lit un petit récit ou un conte pour enfants. Il pose des questions selon les
différents niveaux de la taxonomie de Bloom. Lorsque les élèves maitres ont fini de répondre, le
professeur leur demande quelles différences ils ont vu dans les questions. Quelles questions ont-ils
trouvé plus faciles ou plus difficiles et pourquoi ?

Activité 4 : le professeur annonce qu’il a utilisé une forme de questionnement venant d’un
psychologue appelé Bloom. Il explique ensuite les différents niveaux.

Activité 5 : Le professeur lit un autre récit ou un autre conte et les élèves maitres doivent élaborer
des questions de chaque niveau autour de la lecture.

Activité 6 : Les élèves maitres font un brainstorming (remue-méninges) des situations de classe dans
lesquelles ce genre de questionnement serait très approprié.

Tableau d’exemples de questions par niveau du domaine cognitif

Type de question Exemples


Questions factuelles    Qui a réveillé la princesse?
 Comment s'appelle l'auteure de ce livre?
 De quelle couleur sont ces feuilles?
 Qu'est-ce que Gaoussou répond à sa maman?
Questions de  Qu'est-ce qui est arrivé quand Cheick a menti?
compréhension    Est-ce que tu peux dessiner (jouer, mimer, raconter) les étapes de
cette histoire?
Questions d'application  Si tu étais le héros de l'histoire, qu'est-ce que tu répondrais à ta
de connaissances   maman?
 Que faudrait-il faire pour que le glaçon fonde plus vite?
 Quelle sorte de musique accompagnerait bien la présentation de
cette histoire?  
Questions d'analyse    Qu'est-ce ce qu'on devrait changer dans cette histoire si elle se
passait dans notre école?
 Quels règlements devrait-on avoir dans notre classe?
 Pourquoi est-ce qu'on devrait avoir ces règlements?
Questions de synthèse  Peux-tu donner un titre à ton histoire?

64
 Peux-tu dessiner une autre couverture pour ce roman?
 Pourquoi y a-t-il un -s à la fin de ces mots? Qu'est-ce qu'ils ont en
commun? (Après avoir repéré dans un texte les mots qui se
terminent par un -s et après les avoir classés)
Questions d'évaluation  Est-ce qu'on devrait utiliser «tu» ou «vous» dans ce dialogue?
 Pourquoi préfères-tu cette émission à celle-là (cette histoire, ce
roman, ce film).

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée


Rappel du programme

 Reconstitution de phrases
 Exploitation de phrases farfelues
 Activités de compréhension

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de l’approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres à décrire la démarche des nouvelles de la classe
déjà vue auparavant. Puis les élèves maitres simulent plusieurs fois des séances des nouvelles de la
classe.

Activité 2 : Les élèves maitres, en petits groupes, doivent trouver comment ils pourraient adapter la
technique des nouvelles de la classe à un cours de 2 e année. Après la mise en commun par le
professeur, ce dernier donne des idées comme dans l’encadré ci-dessous.

En 2e année, les élèves devraient être maintenant capables d’épeler les mots avec beaucoup de
précision, très rapidement. Autrement dit, ils ont acquis le plus important des mécanismes de la
langue et sont devenus très compétents dans ce champ de compétences. Ils peuvent probablement
lire aussi avec fluidité. Voyons ce que vous pouvez ajouter pour les autres champs de compétences.

Pensez à varier les textes pour pouvoir vous servir du point d’interrogation, des points de suspension,
du point-virgule, des guillemets, des parenthèses …

Exemples : au lieu d’écrire : « Moussa est en retard ce matin. », vous pouvez écrire : « Pourquoi
Moussa était-il en retard ce matin ? ». Ou encore : Aminata (avec son amie Rosalie) a sauté à la
corde ; un autre exemple : Maman a dit à Fatou : « va acheter 3 tomates, 2 salades, 3 oignons et un
piment. ». Ce genre de phrases vous permettra de varier la ponctuation et le style de phrases.

Pensez à varier les phrases, à ne pas rester uniquement dans ‘hier’, ‘aujourd’hui’ ou ‘demain’.
Choisissez des mots moins connus des élèves, un vocabulaire plus riche et plus précis. Si l’enfant parle
d’un animal, demandez-lui de préciser de quel animal il s’agit, de la femelle, du mâle, de l’enfant, de
dire exactement où et quand il l’a vu, etc. S’il s’agit d’un objet, d’une chose, demandez des adjectifs
qui vont mieux décrire cet objet ou cette chose.

Si vous choisissez des phrases plus riches, plus longues, vous vous donnez l’opportunité de mieux
travailler la compréhension. N’hésitez pas à approfondir ce que l’enfant dit en lui posant des
questions telles que : « Pourquoi as-tu… »; « Dis-m’en plus sur ce que tu as vu… »; « Comment… »,
etc.
65
Utilisez les mots d’abord, puis, ensuite, finalement, pour aider les élèves à être plus cohérents dans
leurs écrits et à organiser leurs idées avec plus de clarté.
La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique
Rappel du programme

 Découverte de la lettre
 Formation syllabique
 Lecture de mots
 Lecture de phrases
 Lecture de textes et de dialogues

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Après un rappel des 5 étapes de la méthode syllabique en lecture, les élèves maitres
continuent les simulations, mais à partir des diphtongues.

La lecture – Lire avec fluidité


Rappel du programme

Identification des changements d’intonation.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à respecter la ponctuation en lisant.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de lire plusieurs fois le même texte mais en
variant et en exagérant l’intonation, pour mettre en valeur les moments forts.

L’écriture – Maitriser les champs de compétences en écriture – approche équilibrée


Rappel du programme
L’écriture guidée – la démarche.
Déroulement des activités (4h)
Amener l’élève maitre à s’approprier la démarche de l’écriture guidée.

Activité 1 : Le professeur décrit la démarche de l’écriture guidée qui se fait en 3 phases  : Pré-lecture,
Atelier de lecture, post-lecture.

L’écriture guidée a trois grandes phases : la pré-écriture, l’atelier d’écriture et la post-écriture.


a. La pré-écriture

C’est la phase préparatoire qui consiste à mettre en place tout ce dont les élèves auront besoin pour
écrire leur texte, soit :
 Le vocabulaire,
 L’idée générale (de quoi s’agit-il 66
?),
 Le contexte (quand, où dans quelles circonstances ?),
 La structure ou le modèle de l’écrit.
b. L’atelier d’écriture

L’écriture a, en fait, trois étapes : deux étapes qui peuvent aller en boucle : la rédaction et la révision,
puis une troisième qui consistent à réécrire une bonne copie pour le partage et la publication. Lorsque
les élèves sont prêts à écrire, ils rédigent un premier jet, puis ils le révisent. Le premier jet vise le
contenu, la révision vise souvent la forme, mais peut viser aussi le contenu. La troisième étape, appelée
publication, vise le graphisme et l’illustration.

1. Le premier jet 
Les élèves se servent de l’écriture inventée pour écrire leur premier jet et se concentrent sur ce qu’ils
veulent écrire.

2. La révision
Dans les petites classes, c’est généralement un travail de partage en partenaires. L’enseignant donne
une révision très précise à la portée des élèves. Par exemple, l’enseignant peut demander de vérifier
les majuscules, les points, les marques de pluriel, les éléments de la page couverture, la cohérence
entre phrase et illustration, etc. Dans les premiers mois, on peut omettre cette phase.

Par exemple, l’enseignant demandera aux élèves de vérifier sur la copie de leur partenaire si les
majuscules sont bien au début de la phrase ; ou encore de donner leur avis sur l’histoire écrite par leur
partenaire.

3. Version au propre
Si les élèves ont accès à un support papier, demandez-leur de réécrire leur texte au propre et de
s’appliquer à produire un graphisme soigné et des illustrations jolies et coloriées.

c. La post-écriture

La post-écriture est la conclusion de la leçon. Bien souvent c’est une session de partage où quelques
élèves viennent lire à leurs camarades ce qu’ils ont écrit et viennent faire admirer leurs illustrations.

Activité 2 : Le professeur fait une démonstration en utilisant un texte littéraire.

Activité 3 : les élèves maitres s’entrainent à faire des simulations avec des textes du niveau
fondamental.

L’écriture – Produire des types d’écrit variés


Rappel du programme
Transformation d’un texte par écrit
Déroulement des activités (3h)
Amener l’élève-maitre à faire écrire par les élèves du fondamental des textes aux styles direct et
indirect.

Activité 1 : Le professeur donne aux élèves maitres un récit au style indirect qu’ils doivent
transformer en dialogue.

67
Activité 2 : Le professeur donne aux élèves maitres un dialogue qu’ils doivent transformer en récit.

L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Faire copier les lettres par les élèves

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur rappelle la démarche de l’écriture selon les principes de la méthode
syllabique et les élèves maitres font des simulations en utilisant les diphtongues.

UNITÉ DE FORMATION 7

A. Le code oral – Conter une histoire


Rappel du programme

 Conter à partir d’accessoires


 Usage de la gestuelle pour aider à la compréhension du texte

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire des exercices de dramatisation

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de préparer une histoire pour raconter à leurs
camarades. Ils doivent utiliser un objet, une marionnette, ou des images pour raconter cette histoire,
ce récit, ce conte ou cette épopée.

Activité 2 : Les élèves maitres commencent avec des exercices de mime pour pratiquer la gestuelle.
Puis ils racontent une histoire, un conte ou un récit en accompagnant la voix de gestes ou de
mouvements pour que l’auditoire comprenne mieux le sens de ce qui est raconté.

Le code oral – l’art oratoire


Rappel du programme

Engagement des élèves dans l’histoire

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire participer son auditoire à son
récit.

Activité 1 : Le professeur fait une démonstration d’un conte ou d’une petite histoire où certains
éléments peuvent être répétés par les élèves maitres. (peut-être un morceau de phrase, une mini-
chanson, un geste, etc.)

68
Activité 2 : Les élèves-maitre doivent trouver ou créer une petite histoire, un conte ou un récit dans
lequel il y aura un passage répété auquel l’auditoire peut se joindre.

Le code oral – Les textes narratifs et descriptifs


Rappel du programme

Les différents types de texte oraux : narration et description 

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à faire narrer et à décrire des histoires par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « qui suis-je ? » Les élèves maitres choisissent dans leur
tête un ou une camarade qu’ils vont décrire. Ils peuvent donner des indications physiques
(grand/petit) ou des qualités de la personnalité (généreux, gentil, bavard, timide) et les autres élèves
maitres doivent deviner de qui il s’agit. Le professeur précise que cette activité peut être faite en
salle de classe du fondamental pour travailler les adjectifs ou les adverbes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

La lecture – Les champs de compétences – La compréhension


Rappel du programme

 La lecture guidée
 Utilisation de la lecture pour faire des hypothèses
 Activités de compréhension : Résumé/contraction

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à s’approprier la technique de la lecture guidée en approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre.

La lecture guidée
La lecture guidée comprend trois phases. Ces trois phases doivent être incluses dans chaque
leçon.
1. La pré lecture : l’enseignant prépare le terrain avant la lecture du livre. Sous des formes
très variées, il présente le titre, les images, le thème, le vocabulaire sans expliquer ce qui
va se passer dans l’histoire, mais en variant les activités pour retenir l’attention des

69
2. La lecture : l’animateur lit le livre, incite les élèves à faire des hypothèses sur ce qui va se
passer à la page suivante, pose des questions ouvertes auxquelles il n’y a pas qu’une seule
bonne réponse, mais beaucoup de possibilités, encourage les élèves à imaginer, visualiser,
faire des liens, en un mot à comprendre. Au cours de cette phase, c’est l’enseignant qui
lit, ce ne sont pas les élèves. Cette phase devrait contenir des activités ponctuelles
d’écriture spontanée en réaction à l’histoire lue par le maître.
3. La post-lecture : une activité qui conclut la lecture, qui résume ce que les élèves ont
trouvé, imaginé ou anticipé, qui leur demande de s’exprimer par écrit ou à l’oral, de
donner leurs opinions ou sentiments sur ce qu’ils ont lu.

Activité 2 : Le professeur fait une démonstration. Après la démonstration, les élèves maitres doivent
retrouver les 3 étapes et leur contenu.

Activité 3 : Les élèves maitres se mettent en groupes et s’entrainent à la démarche.

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Approche équilibrée


Rappel du programme

 La lecture guidée

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à s’approprier la démarche de la lecture guidée en approche équilibrée

Activité 1 : Les élèves maitres continuent avec la préparation et l’exécution de séances de lecture
guidée avec des textes différents.

Activité 2 : À travers des questions ouvertes, le professeur amène les élèves maitres à faire des liens
thématiques avec d’autres matières, d’autres histoires, d’autres personnages, avec leur propre vécu,
etc.

Voici des exemples de questions ouvertes ;

I. Les réponses sont très clairement données dans le texte


Qu’a fait l’enfant ? Combien de … Qui est … Qu’est-ce que ça veut dire ?
Qui a … Que faisait … Définis/explique … Quelle sorte de …

II. Les réponses sont dans le texte, mais il faut penser et chercher

Comment peux-tu… Qu’est-il arrivé à … Combien de fois… Dans quelles


Qu’est-ce que … Que s’est-il passé Donne-moi des circonstances ….
avant/après ? exemples de…

70
III. Les réponses ne sont pas dans le texte, il faut les déduire ou les inférer

As-tu déjà … Si tu allais à … Es-tu d’accord avec Quelle est ton opinion sur
Si tu pouvais… À ton avis, … …. Pourquoi ? …
Connais-tu quelqu- Que ressens-tu quand …
un …

Activité 2 : En pratiquant la lecture guidée, les élèves maitres s’assurent de poser des questions
ouvertes qui vont faciliter le lien entre ce qui est raconté et le vécu des élèves du fondamental.

La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier – Méthode syllabique


Rappel du programme

 Découverte de la lettre
 Formation syllabique
 Lecture de mots
 Lecture de phrases
 Lecture de textes et de dialogues

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur rappelle les 5 étapes de la lecture en méthode syllabique. Les élèves
maitres font des simulations avec les articulations composées (fl, vr, gl, pl, etc.)

La lecture – Développer des stratégies de lecture


Rappel du programme

 Identification et mise en catalogue de textes pour enfants

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève-maitre à constituer un répertoire de textes de lecture chez l’élève du fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de se confectionner un répertoire de textes
pour les élèves du niveau 1 : Ce répertoire va comprendre des textes pour enfants, des contes, des
bandes dessinées, des récits, des histoires, des jeux de langue, etc. Ils doivent les cataloguer et les
classer dans leur boite à outils.

Activité 2 : Le professeur organise des sessions de partage pour compiler les répertoires trouvés.

La lecture – Développer des stratégies de lecture – adapter des textes


Rappel du programme

Adaptation des textes de lecture au niveau des élèves

Déroulement des activités (2h)

71
Amener l’élève-maitre à choisir les textes appropriés pour sa classe du fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de trouver les critères (les niveaux de
difficulté) qui peuvent servir à choisir un texte adapté au niveau des élèves.

Voici les critères généralement reconnus pour sélectionner des textes appropriés :

La longueur – Analyser le nombre de pages, le nombre de mots et le nombre de lignes sur la page. Ex.  :
les livres des débutants ont généralement une ou 2 lignes par page.
La présentation : Le débutants lecteurs ont besoin de textes écrits en grosses lettres avec des espaces
bien définies entre les mots et les lignes. Les phrases commencent clairement à gauche et sont séparées
de l’illustration. Pour des lecteurs plus avancés, les phrases peuvent commencer au milieu de la ligne et
peuvent continuer sur la page suivante. Les caractères deviennent plus petits.
Structure et organisation : Les livres pour les plus jeunes et les débutants ont des intrigues et des
événements simples. Ils contiennent beaucoup de répétition. À un niveau plus élevé, les intrigues
deviennent plus complexes et sont organisées chronologiquement. Au niveau avancé, les livres exigent
plus d’interprétation de la part du lecteur.
Les illustrations : les premiers albums de jeunesse sont bien illustrés pour aider le lecteur débutant à s’y
retrouver dans le texte et les mots. En avançant en lecture, les illustrations diminuent jusqu’à
pratiquement disparaitre dans les romans.
Les mots : Les livres du lecteur débutant contiennent un grand nombre de mots fréquents, des textes
avec des mots suivant les règles plutôt que les exceptions et les mots plus difficiles sont illustrés. Des
mots plus longs, avec des combinatoires plus compliqués sont utilisés dans des textes de niveau avancé
pour mieux porter le sens de l’histoire.
Les phrases : les phrases varient de simples structures à des structures plus complexes contenant des
groupes verbaux, nominaux, des conjonctions, et autres difficultés grammaticales.
L’aspect littéraire : il faut prendre en considération la complexité des idées. Qu’est-ce que le lecteur
doit comprendre des personnages, des circonstances, du lieu et de l’intrigue ? Des métaphores, des
retours en arrière représentent des défis.
Contenu et thème : Les livres de jeunes va mettre l’accent sur des sujets familiers ou des thèmes qui
stimulent l’imagination. La complexité augmente lorsque les sujets d’éloignent de l’enfant ou exigent un
certain montant de maturité et d’expérience de vie.

Activité 2 : À partir des critères qu’ils ont trouvés, classer une série de textes par niveau. Savoir
repérer les difficultés d’un texte pour l’utiliser au bon niveau avec les élèves du fondamental.

L’écriture – Créer un environnement lettré


Rappel du programme

La vie de la classe avec un environnement lettré.

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève-maitre à instaurer un environnement lettré, riche et varié dans sa classe

72
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier selon eux, quelles informations
pourraient être affichées dans leur salle de classe de l’IFM et pourquoi.

Activité 2 : Après avoir sélectionné les informations à afficher, les élèves maitres se répartissent en
groupes pour les concevoir.

Activité 3 : Les élèves maitres réfléchissent à ce qui pourrait être affiché dans les salles de classe du
fondamental par niveau. Ils peuvent commencer à en confectionner pour leur boite à outils.

L’écriture – Produire des écrits variés – écrits authentiques du milieu


Rappel du programme

Production des histoires d’enfants à partir de récits authentiques du milieu

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à faire produire par les élèves du fondamental des écrits authentiques et à les
enrichir.

Activité 1 : Collecter des récits authentiques personnels ou dans la communauté

Activité 2 : Les améliorer en respectant les paramètres exigeant de traiter le genre et l’équité, en
évitant l’exploitation des enfants, la violence envers les femmes et les défavorisés et la violence
envers les animaux

Activité 3 : Travailler ces textes selon les paramètres recommandés pour chaque niveau
d’enseignement au fondamental. (Voir les paramètres sociaux étudiés en UF 3 – I)

L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Faire copier les lettres par les élèves

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Rappel des 4 étapes de l’écriture en méthode syllabique : les élèves maitres font des
simulations avec les articulations composées.

73
2E ANNÉE DEF GÉNÉRALISTE

Compétences

Déroulement des activités

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral – Réagir à des messages oraux

Rappel du programme

Reconnaissance auditive, [ z ], [ j ], [a], [B], [ch ], [I].

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental -enfants à faire la différence entre les
sons voisins

Activité 1 : Le professeur organise des jeux de diction, de vires-langues, etc. (Voir le livret des
activités du français oral)

Activité 2 :  Le professeur met les élèves maitres en cercle. Selon leur prénom, ils doivent se
présenter et ajouter un adjectif plus un verbe commençant par la même lettre que leur prénom. Ex.  :
Je suis Fanta, je suis forte et j’aime fabriquer des jouets. Je suis Moussa, je suis mince, j’aime manger.

Le code oral – Réagir à des messages oraux


Rappel du programme

Formules de présentation et de demande de permission

 Emploi des pronoms : Je, Tu, il, elle, nous, vous, ils, elles
 Déterminants : Genre 

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à se présenter, à demander la


permission et à employer les pronoms personnels.

Activité 1 : Le professeur fait une révision des pronoms personnels : Il demande aux élèves maitres
de les illustrer avec beaucoup de couleur pour les insérer dans leur boite à outils. Ils commencent
avec les pronoms personnels au singulier (Ex. JE : faire son portrait ; TU : faire le portrait d’un ami
avec son nom dessous le portrait ; IL : faire le portrait d’un garçon ; ELLE : faire le portrait d’une fille.

74
Activité 2 : Les élèves maitres continuent avec les pronoms personnels au pluriel : Ils les illustrent
comme les pronoms personnels au singulier et les mettent dans leur boite à outils. Ces illustrations
peuvent être bilingues en ajoutant les pronoms personnels en langue nationale.

Activité 3 : Le professeur donne des mots et demande aux élèves—maitres de trouver leur genre.
Cette activité est faite pour le français car le bamanankan n’a pas de genre.

Le code oral – Réagir à des messages oraux


Rappel du programme

 Utilisation des indicateurs spatio-temporels 


 Pratique des techniques de transformation de texte

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à utiliser des indicateurs spatio-temporels

Activité 1 : Le professeur propose une image ou une photo tirée par exemple d’un magazine. Après
l’avoir observée, les élèves maitres font beaucoup d’activités autour de l’image ou de la photo.

Ex. : Inventer une histoire ; Décrire l’image ou la photo ; imaginer le contexte, donner un titre à
l’image, etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de créer des marionnettes. Individuellement,
les élèves maitres inventent une histoire pour des élèves du fondamental. (Ces marionnettes
peuvent être faites à partir de cartons découpés, à partir de reste de tissu, à partir de modelages, …).
Ces marionnettes vont être insérées dans la boite à outils.

Activité 3 : En se servant des marionnettes, le professeur invite les élèves maitres à créer des
dialogues en paire ou en triade.

Le code oral – Réagir à des messages oraux


Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type narratif

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à pratiquer des formes du discours
narratif dans une situation de communication donnée.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de lire, en devoir, un récit (biographies,
épopée, article d’un journal, compte-rendu scientifique, récit historique, inventions et découvertes).
Les élèves maitres viennent ensuite faire un exposé devant leurs camarades.

La lecture – les différents types de textes


Rappel du programme

Etude thématique 

- Thème 1 : L’homme et son milieu

75
 La vie en famille, le village et la ville ;
 Les liens familiaux ;
 La protection de l’enfant.
- La structure caractéristique du texte narratif
- La cohérence et la cohésion textuelles.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre l’homme et son milieu
et les caractéristiques du texte narratif

Activité 1 : Le professeur introduit la notion de thématique avec les élèves-maîtres en leur
demandant de trouver des applications aux différents niveaux du fondamental.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent réfléchir sur ces thématiques : À quel niveau du fondamental
est-ce que ces thèmes sont les plus appropriés ? Comment les amorcer avec les jeunes enfants ? avec
quels supports pédagogiques pour la salle de classe ?

La lecture – Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

Imagination d’une suite au texte lu sur le thème « l’homme et son milieu : la vie en famille et les liens
familiaux »

 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à imaginer la suite d’un texte lu

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de compléter le texte lu et d’imaginer une fin.

La lecture – Maitriser les notions grammaticales ou lexicales pour comprendre


Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Les fonctions à construction directe : Sujet, COD
Les fonctions à construction indirecte : COI, COS 
Grammaire de texte :
Les caractéristiques de discours narratif
Vocabulaire :
- Le champ sémantique en rapport avec l’homme et son milieu
- Les figures de style : L’image 
Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte

76
Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les compléments. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de grammaire
régissant les compléments, les accords et les positions.

Activité 2 : Le professeur prépare autant de noms communs que de paires d’élèves maitres. (Ex.  :
pour 50 élèves maitres, le professeur prépare 25 mots). Les élèves maitres doivent trouver au moins
5 adjectifs pour qualifier ce nom commun puis les mettre dans un petit paragraphe, certains utilisés
comme épithètes et d’autres comme attributs.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate,
…). Ce travail peut être fait en groupes.

La lecture – Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture


Rappel du programme

Développement de :

 La méthode syllabique
 La conscience alphabétique
 Syllabique
 Phonémique
 Lexicale

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire suivant la méthode syllabique et
l’approche équilibrée.

Activité 1 : Rappel des différentes consciences – le professeur donne un mot et les élèves maitres
doivent le découper selon les différentes consciences. Ex. : avec le mot chaperon  :

 Conscience alphabétique : chaperon se compose de 8 lettres : c – h – a - p – e – r – o – n


 Conscience phonétique : C fait [s] ou [k] ; H n’a pas de son ; A fait [a] ; P fait [p] ; E fait [e] ; R fait
[r] ; O fait [o] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Chaperon se compose de 6 sons : [ch] [a] [p] [e] [r] [on]
 Conscience syllabique : Chaperon se compose de 3 syllabes : cha – pe – ron

L’exercice est répété avec d’autres mots en langue nationale. Ex. : avec le mot npalan

 Conscience alphabétique : Npalan se compose de 5 lettres n – p – a – l – a – n


 Conscience phonétique : N fait [n] ; P fait [p] ; A fait [a] ; L fait [l] ; A fait [a] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Npalan se compose de 4 sons : [Np] [a] [l] [an]
 Conscience syllabique : Npalan se compose de 2 syllabes : Npa – lan

La lecture – Les techniques de la méthode syllabique


Rappel du programme

77
Méthode syllabique :

 Lettre du jour
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association, combinatoire des lettres (syllabes)
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre à varier ses stratégies de lecture en classe

Activité 1 : Le professeur initie les élèves maitres à l’apprentissage de l’orthographe : la dictée de
lettres. Il dicte des lettres aux élèves maitres qu’ils doivent écrire en minuscule, en majuscule, en
caractères d’imprimerie et en cursive. Le professeur donne ensuite la correction au tableau.

La lecture – Les techniques de l’approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :
- pré-lecture
- atelier de lecture
- post lecture
Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à s’approprier la technique de la lecture guidée

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de préparer et d’exécuter des simulations en
lecture guidée.

 Après la simulation, le professeur demande de choisir des verbes d’action dans le texte. Les
élèves doivent ajouter une comparaison. Ex. : verbe courir courir comme un lièvre ; verbe
manger  manger comme un cochon
 Si le texte s’y prête, le professeur demande aux élèves maitres de trouver deux autres solutions
au problème et de les justifier.

La lecture – Lire et interpréter des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

 Les savoirs locaux :


 Définition/Identification
 Caractéristiques/Catégorisation ;
 Collecte et exploitation (interprétation et compréhension).

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves/enfants à définir, identifier et interpréter et


collecter des textes sur les savoirs locaux

Activité 1 : À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental. Le professeur

78
demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le répertoire disponible dans le
milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du fondamental.

L’écriture – Produire un texte spontané pour travailler les règles grammaticales

Rappel du programme

 Ecriture spontanée
Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à :


 Encourager les apprenants à écrire librement
 Amener les apprenants à enrichir leurs écrits en utilisant un vocabulaire riche et varié

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire spontanément un texte sur un
événement important de leur vie. Les élèves maitres doivent écrire vite tout ce qui leur vient à
l’esprit sans se soucier de l’orthographe ou de la grammaire. L’important c’est le contenu. Le
professeur les arrête après 5 minutes d’écrit et demande des volontaires pour partager ce qu’ils ont
mis sur papier. Ensuite le professeur sélectionne, avec l’accord de l’auteur, un des écrits qu’il reporte
textuellement au tableau.

Activité 2 : À partir de cet écrit, il demande aux autres élèves de se mettre en paires, de recenser les
fautes de grammaire ou d’orthographe dans le texte au tableau.

Activité 3 : Ensemble, professeur et élèves corrigent ces fautes et le professeur en profite pour
donner des mini-cours sur les points d’orthographe ou de grammaire ainsi trouvés.

Activité 4 : Le professeur demande aux élèves maitres de réfléchir sur la façon d’adapter cet exercice
dans les classes du fondamental.

L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés


Rappel du programme

 Les connecteurs logiques ;


 La phrase ;
 Le paragraphe ;
 Le texte structuré

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser les connecteurs logiques

Activité 1 : Le professeur soumet un texte aux élèves maitres en prenant soin d’y enlever tous les
connecteurs d’un texte. Les élèves maitres doivent trouver le connecteur qui convient.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves-maitre de ressortir les productions faites en écriture
spontanée. Les élèves maitres doivent maintenant peaufiner leur texte en le séparant en
paragraphes et en corrigeant l’orthographe et la grammaire.

79
L’écriture – Produire une variété de textes cohérents et structurés
Rappel du programme

Créer un environnement riche et lettré

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à créer un environnement lettré

Activité 1 : Le professeur invite les élèves maitres à faire une recherche collective d’idées sur ce qui
peut être affiché dans une classe du fondamental et qui sera produit par les élèves du fondamental.

Activité 2 : Professeur et élèves maitres s’entendent sur un ensemble de règles pour le bon
fonctionnement de la classe. Une fois arrivés à un consensus, les élèves maitres doivent élaborer en
petits groupes une affiche mettant en valeur ces règles. Ils sont encouragés à être le plus créatif
possible en ajoutant peut-être dessins, collage, couleurs, etc.

L’écriture – Respecter les règles grammaticales dans un texte


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les conventions de textes

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres se servir des productions des apprenants pour renforcer les conventions
des textes écrits dans le dialogue

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un dialogue simple. Il choisit un
dialogue au hasard et l’élève-maitre vient le reporter au tableau. Le professeur exploite ce texte
pour faire ressortir les conventions de texte écrit dans un dialogue (tirets, deux-points, guillemets,
points d’exclamation et d’interrogation, didascalie (interventions du narrateur).

L’écriture – Produire les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les textes narratifs : techniques et fonctions

La prise de note

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental aux techniques de prise de notes.

Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

80
L’écriture – Produire les textes numériques
Rappel du programme

Traitement de texte

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à utiliser le numérique pour produire des supports pédagogiques

Activité 1 : Au CVF, les élèves maitres reprennent leurs écrits composés en classe à l’ordinateur en
utilisant Word.

Activité 2 : Les élèves maitres ajoutent des illustrations sorties d’Internet ou illustrées puis scannées
pour être ajoutées numériquement.

Activité 3 : Le professeur informe les élèves-maîtres sur les interdictions en informatique : les droits
d’auteurs et le plagiat. Il leur enseigne comment citer les sources numériques.

L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Produire des textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à produire des textes sur les
savoirs du milieu

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves maitres
produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral – Maitriser le code oral

Rappel du programme

 Annotation d’un texte écrit en vue de l’oraliser (récitation, discours, article de presse…)
 Exercices de discrimination auditive

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à oraliser un texte

Activité 1 : Pour la discrimination auditive, le professeur continue avec l’exploitation du livret sur les
activités orales en français.

81
Activité 2 : Les élèves maitres sélectionnent une comptine en français ou en langue nationale et
créent des activités langagières autour de cette comptine en mettant l’accent sur la rime.

B. Le code oral – Maitriser le fonctionnement du code oral

Rappel du programme

Les genres de la littérature orale traditionnelle : les proverbes, devinettes (définition, caractéristique,
fonction)

 Stratégies permettant l’expression orale : Audition, diction, élocution, articulation,


intonation.
 Pré-lecture : formulation d’hypothèses

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à identifier et caractériser les genres de la littérature orale et les
techniques de collecte et d’exploitation des supports oraux.

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental une variété de supports oraux

Activité 1 : Les élèves maitres continuent à enrichir leur répertoire de proverbes pour leur boite à
outils. Si possible, Ils font le lien entre ces proverbes et des contes traditionnels avec l’aide du
professeur.

Activité 2 : Le professeur tire quelques phrases d’un texte ou d’un proverbe et demande aux élèves
maitres de les redire en les mettant au négatif ou en utilisant des contraires. Ex. : Le gentil vendeur a
donné une mangue à l’enfant  le méchant vendeur a pris une mangue à l’enfant.

Activité 3 : Le professeur explique une activité de pré-lecture : à partir d’indices (Ex. : des mots-clés
sur des petits papiers, les élèves maitres, en groupe, essayent de reconstituer un récit.)

N.B. Cette activité peut être exécutée avec des classes de tous les niveaux du fondamental.

C. Le code oral – Exploiter les occasions de travailler les sons à l’oral

Rappel du programme

Etude de l’alphabet des deux langues : Lettres communes aux deux langues

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à Intégrer tout au long de ses séquences d’apprentissage, des activités où
les élèves doivent faire le lien entre les sons et les noms des lettres

Activité 1 : Pour leur boite à outils, les élèves maitres se créent un répertoire de petits poèmes et de
petites récitations pour les 3 niveaux de l’enseignement fondamental.

Activité 2 : Les élèves maitres classifient ces poèmes et récitations par thème et/ou par intérêt
phonologique (Ex. : un poème où un son revient souvent pour aider les élèves à pratiquer ce son)

Activité 3 : Le professeur revoit les jeux de conscience phonémique pour préparer l’élève à la lecture
d’un texte.

82
D. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation
Rappel du programme

Les indicateurs spatio-temporels 

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à utiliser des indicateurs spatio-temporels

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre les activités de marionnettes ou
d’observation d’images en insistant sur l’extrapolation, c’est-à-dire sortir de la description de l’action
en ajoutant des intentions, des commentaires, un contexte, etc.

E. Le code oral  : exploiter les différents textes oraux pour construire les connaissances
Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type narratif

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire un discours oral narratif

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire un discours oral narratif. Les
élèves maitres se servir de l’idéateur « les 5 doigts de la main : qui, quand, où, pourquoi, comment »
pour identifier les éléments principaux d’une histoire qu’ils improvisent oralement.

Activité 2 : Après l’improvisation, les autres élèves maitres recensent les verbes d’action qui ont été
utilisés par leur camarade.

F. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine


Rappel du programme

Les genres littéraires : Etude thématique 


Thème 2 : L’homme et son milieu ;
 L’exode rural ;
 Les problèmes environnementaux (environnement et développement durable) ;
 La gestion des risques et catastrophes
Approfondissement :
 La structure caractéristique du texte descriptif et narratif
 Les procédés de style de description et de narration (narrateur, point de vue, temps verbaux)
Déroulement des activités (2h)

 Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre les notions de


migrations, d’exode rural et leurs conséquences, les problèmes environnementaux
 Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à dégager les caractéristiques du
texte descriptif

Activité 1 : Le professeur, à travers des lectures, fait prendre conscience aux élèves maitres des
risques et conséquences liés à l’exode rural

83
Activité 2 : Le professeur revient sur les notions d’adjectifs (épithètes et attributs) et sur les
adverbes. Il demande aux élèves maitres de retrouver les adjectifs et les adverbes dans les textes
étudiés.

Activité 3 : Le professeur profite des textes pour enrichir le vocabulaire des élèves maitres.
(Ex. : utiliser les adjectifs précis associés aux 5 sens : rugueux, doux, mou, souple, dur,
chatoyant, amer, acide, délicieux, sucré, salé, piquant, …)

G. La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

Imagination d’une suite au texte lu sur le thème : « L’homme et son milieu ; l’immigration,
l’exode rural, les problèmes environnementaux et l’éducation à la santé »
 Aller au bout de leur pensée
 Extrapolation
 Interprétation
Déroulement des activités (1h)

 Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à imaginer la suite d’un texte lu

Activité 1 : Le professeur présente la démarche de l’enquête. Suite à l’étude des textes sur l’exode
rural et les problèmes environnementaux, les élèves maitres et le professeur doivent trouver un
sujet, bâtir un questionnaire, pratiquer l’entretien. Sur le terrain en petits groupes, les élèves maitres
recueillent les informations, prennent des notes, puis, à leur retour, analysent le questionnaire, en
font un exposé et le présentent à leurs camarades.

H. La lecture  : Manipuler un texte pour se l’approprier


Rappel du programme

 Enrichissement,
 Transformation,
 Résumé/contraction…

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à approfondir la compréhension de l’élève du fondamental par


l’enrichissement, la transformation et le résumé/contraction…

Activité 1 : Le professeur apprend aux élèves maitres les techniques utilisées pour enrichir,
transformer ou résumer un texte à partir des textes thématiques.

I. La lecture  : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture


Rappel du programme

Techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à évaluer la lecture-écriture chez les élèves du fondamental

84
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres quelles pourraient être les façons d’évaluer un
élève du fondamental. Cet exercice est suivi d’une mise en commun. Le professeur distribue ou
reporte au tableau les pistes d’évaluation dans l’encadré ci-dessous.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent demander à un élève du fondamental de lire un petit texte
pour eux. Ils doivent évaluer la lecture de l’enfant selon les seuils de performance du référentiel de
compétence avec la démarche proposée dans l’encadré.

Pendant la lecture du texte par l’élève, l’élève-maitre doit prendre note de sa capacité à

 Déchiffrer les mots


 Respecter la ponctuation
 S’aider du sens et des illustrations pour lire un mot inconnu
 Lire avec fluidité
 Reconnaître rapidement les mots fréquents

Activité 3 : De retour en cours, les élèves-maîtres partagent leurs observations et


commencent à émettre des propositions de remédiation.

Voici quelques pistes pour mieux évaluer les élèves du fondamental en lecture :

ÉVALUER LA LECTURE D’UN ÉLÈVE DU FONDAMENTAL

Il est bon de rappeler que lire, c’est décoder et comprendre. Il faut donc tester les deux pour avoir
une évaluation précise des capacités de l’enfant.

1. Décoder
a. Le texte à lire doit être entièrement nouveau pour l’enfant, mais peut contenir des
mots qui ont été vus dans d’autres textes.
b. NE JAMAIS UTILISER un texte déjà étudié pour tester le décodage, vous testeriez la
mémoire de l’élève, pas sa capacité à déchiffrer.
c. Avant de donner un texte, on peut s’assurer que l’élève connait toutes les lettres de
l’alphabet en lui faisant identifier les lettres dans le désordre.
d. Pour savoir s’il connait le son de la lettre, on peut lui demander d’identifier le son
initial d’un mot : Bateau commence par le son [b], Maman commence par le son [m]

2. Comprendre
a. Il faut poser des questions ouvertes sur le texte. Les questions ouvertes demandent
des réponses en phrases et non pas un oui ou un non.
b. Les réponses peuvent être dans le texte (repérage de mots), ou elles peuvent être
cherchées un peu plus profondément dans le texte (pense et cherche) ou encore elles
doivent être déduites ou inférées.
c. La compréhension peut aussi être testée en demandant d’illustrer une phrase ou le
thème principal du texte lu. Par ex. si le texte parle d’un lièvre, on peut demander à
l’enfant de dessiner ce que mange le personnage principal, sans mentionner le mot
lièvre. L’enfant dessine un chou ou une carotte.
3. Et puis…
a. L’évaluation en lecture est individuelle, jamais au tableau devant les camarades pour
éviter les moqueries ou la mémorisation.
b. Les seuils de vérification du référentiel de compétences sont d’excellents critères
85
pour juger du niveau de lecture de l’élève.
J. La lecture  : Maitriser les notions grammaticales pour comprendre un texte
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
- Le complément d’agent,
- L’attribut, l’épithète
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours descriptif et narratif
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec l’homme et son milieu
Les figures de style : La comparaison et la métaphore
Approfondissement : progression thématique
Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un paragraphe sur un sujet de
leur choix. Certains paragraphes sont ensuite choisis pour travailler des notions
grammaticales. Par ex. :
o Retrouver dans les textes les compléments d’agent
o Mettre des phrases du texte à la voix passive
o Travailler les adjectifs épithètes et attributs
o Travailler les comparaisons avec les élèves. (Ex. : doux comme un agneau, agile
comme un singe, rouge comme une tomate, …). Préparer des activités de groupes
dans ce sens.
Activité 2 : le professeur précise que ces activités peuvent être faites à partir de la 3 e année
avec les élèves du fondamental. En petits groupes et en se servant du programme de
l’enseignement fondamental, les élèves maitres établissent une progression par niveau des
notions grammaticales qui doivent être étudiées. Ex. : les pluriels, les adjectifs en 3 e année,
les conjugaisons en 4e année, les accords en 5e année, etc.

K. La lecture  : Maitriser les techniques de jeux de lecture


Rappel du programme

Développement du principe alphabétique à travers les jeux de :


 Conscience alphabétique
 Conscience syllabique
 Conscience phonémique
 Conscience lexicale
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à encourager les élèves du fondamental à identifier les lettres, les syllabes et
les phonèmes

Activité 1 : Le professeur reprend les jeux et demande aux élèves maitres de faire des simulations.

86
L. La lecture  : Comprendre un texte en méthode syllabique
Rappel du programme

Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves maîtres à appliquer les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur fait travailler les homophones aux élèves maitres, puis à leur tour, les
élèves maitres font des simulations pour le fondamental. Ex. c’est, ses, ces ou ça et sa.

M. La lecture  : Comprendre un texte en approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :
- pré-lecture
- atelier de lecture
- post lecture

Déroulement des activités (2h)

Apprendre aux élèves-maîtres à maitriser les facteurs fondamentaux qui permettent à l’apprenant
d’être lecteur.

Activité 1 : Le professeur organise des simulations en lecture guidée à partir des textes donnés.

N. L’écriture  : Écrire des textes variés


Rappel du programme

Produire un texte spontané ou des illustrations pour exprimer ses sentiments, ses émotions, ses
opinions en utilisant son propre vocabulaire

 Écriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités (2h)
Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à pratiquer l’écriture guidée

Activité 1 : Le professeur organise des simulations d’écriture guidée, de préférence reliée à une
lecture guidée.

87
Activité 2 : Avec les élèves maitres, le professeur crée un conte collectif étape par étape (dans un
conte collectif, tout le monde participe à la création pour un seul produit fini) :
a) Il faut définir la réponse aux 5 questions (voir lecture) pour établir les éléments
principaux de l’histoire
b) Les élèves maitres cherchent l’intrigue ou l’évènement qui va rendre l’histoire
intéressante
c) Les élèves maitres enrichissent l’action, le vocabulaire, le lieu, le temps, etc.
d) Ils ajoutent du suspense, des éléments originaux

O. L’écriture  : Produire une variété de textes


Rappel du programme

 Les connecteurs logiques


 La phrase
 Le paragraphe
 Le texte structuré

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves/enfants à utiliser les facteurs fondamentaux qui
permettent de produire un texte cohérent et structuré

Activité 1 : Le professeur propose un texte dans lequel il a retiré tous les connecteurs. Les élèves
maitres doivent trouver le connecteur qui convient.

Activité 2 : Après une activité d’écriture spontanée, le professeur se sert des écrits pour travailler la
structure (paragraphes), et la cohérence.

P. L’écriture  : Créer un environnement lettré


Rappel du programme

 Productions des apprenants,


 Règles de classe,
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons...

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à créer une mémoire de classe pour l’orthographe des mots et des
conjugaisons et les productions des élèves du fondamental.

Activité 1 : Les élèves maitres continuent à produire des affiches ou autres supports pédagogiques
pour créer un environnement lettré dans leur future classe.

Voici des exemples d’affiches variées :

88
Q. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

 Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


informatif
 Les marques typographiques (gras, italiques, alinéa…) ;
 Les indications de discours (didascalies)

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à tenir compte des contraintes du
discours informatif pour produire un texte

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre de retranscrire un court dialogue entre 2
personnes sur un sujet donné. (Ex. : 2 amis qui ne sont pas d’accord sur les couleurs préférées). Il
faut travailler ce dialogue à l’écrit en respectant les normes de l’écrit

Activité 2 : Le professeur donne des exemples de phrases parlées qui contiennent des incorrections
au niveau langue, ce qui est le cas au fondamental. Les élèves maitres doivent comparer ces phrases
dites à l’oral avec les normes de l’écrit. Ils doivent retrouver la façon correcte d’écrire ces phrases.
(Ex. oral : j’ai pas faim  écrit : je n’ai pas faim ; oral : t’as vu la voiture ?  As-tu vu la voiture ?)

R. L’écriture  : Produire des types d’écrits


Rappel du programme

 Les textes informatifs


 Production d’écrit : Ecrits en lien avec un projet scolaire : correspondance scolaire, journal
scolaire…

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental les techniques d’expression écrite en
classe (interdisciplinarité dans les productions d’écrits) et faire produire des types d’écrits.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de penser à un projet scolaire (Ex. : journée
de salubrité ; le désherbage ou planter des arbres ; organiser un repas pour la communauté, …). À
partir de ce projet, les élèves maitres doivent rédiger les correspondances ou les affiches nécessaires
pour la mise en œuvre du projet.

S. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits dans les situations de la vie courante
Rappel du programme

Les textes informatifs : techniques et fonctions

 La lettre personnelle.
 La demande officielle.
 Le journal intime ou personnelle

89
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental le processus de production d’écrits :

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
1. Préparation mentale
2. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
3. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
4. Chef-d’œuvre 

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral – Maitriser le code oral

Rappel du programme

 Elaboration d’activités de phonologie à partir de supports sonores : comptines et vire


langues…
 Exercices de prononciation

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à élaborer des activités de phonologie à partir de supports sonores

Activité 1 : Le professeur continue à faire pratiquer les exercices de phonologie contenus dans le
document sur l’oral en français.

T. Le code oral – Maitriser le fonctionnement des genres de la littérature oral


Rappel du programme

 Les genres de la littérature orale traditionnelle : charades, proverbes, kyrielles et vire


langues (définition, caractéristique, fonction)
 Les valeurs morales et sociales associées à la littérature orale (ex. : le conte ou les proverbes)

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental les divers genres de la littérature
orale traditionnelle et de retrouver la sagesse populaire dans les proverbes

Activité 1 : Le professeur revient sur les proverbes et demande aux élèves maitres d’en sortir les
valeurs morales ou sociales.

Activité 2 : Le professeur donne des thèmes à discuter. Les élèves maitres doivent tenir un discours
cohérent et structuré. Les camarades doivent exprimer leur opinion sur la clarté du discours.

90
U. Le code oral – Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation
Rappel du programme

Développer la capacité à rendre compte de réalités de moins en moins immédiates.

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser des indicateurs spatio-
temporels.

Activité 1 : Le professeur donne un événement ou une situation connue de tous et travaille avec les
élèves maitres sur les sentiments : dans quelle situation t’es-tu senti triste, joyeux, surpris, fâché, …

Activité 2 : Après la lecture d’un texte, les élèves maitres caractérisent les actions d’un personnage
de l’histoire lue : Ex. : la petite fille est prudente. Elle n’a pas continué son chemin parce que ça
pouvait être dangereux.

Le code oral  : Exploiter toutes occasions possibles à l’oral


Rappel du programme

 Alphabets des langues


 Composition et décomposition des mots à l’oral : reconnaître et utiliser les préfixes

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à exploiter toutes les occasions possibles de travailler les différents aspects de
la langue avec les élèves du fondamental.

Activité 1 : Dans des mots donnés par le professeur, les élèves maitres retrouvent les préfixes les
plus utilisés (Ex. : pré- ; dé- ; in/im- ; re-). Cet exercice peut être fait avec les élèves du fondamental.

Activité 2 : Le professeur donne des mots ou des verbes simples et Les élèves maitres ajoutent des
préfixes puis définissent le sens du mot nouvellement formé (Ex. : faire  défaire).

V. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

 Les fonctions du langage : Analyse et utilisation de la fonction conative dans des situations de
communication
 Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du
lieu où on le dit et du comment on le dit

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire des discours oraux adaptés
à différentes situations de communication et à pratiquer des changements de position dans le circuit
de la communication.

Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres

91
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

Le code oral  : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances
Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type descriptif

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à produire un discours oral descriptif

Activité 1 : Le professeur propose un champ lexical. Les élèves maitres doivent l’enrichir en trouvant
des synonymes ou en l’élargissant avec des noms plus précis (Ex. : au lieu du mot oiseau, utiliser
pigeon, corbeau, tourterelle, outarde, canard, moineau, etc.)

La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle


Rappel du programme

Les genres littéraires : Etude thématique 


Thème 3 : Jeux et Loisirs
- Voyage,
- Sport,
- Chasse et pêche,
- Jeux traditionnels ou modernes,
- Médias.
La structure caractéristique du texte descriptif et injonctif

La cohérence et la cohésion textuelles

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre les jeux et les loisirs et
les structures caractéristiques du texte descriptif et injonctif.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un court texte sur leur passe-temps
favori en décrivant ce qu’ils aiment de ce passe-temps à l’aide d’adjectifs et d’adverbes. Les élèves
maitres pourront faire ce genre d’exercices avec les élèves du fondamental.

La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

 Imagination d’une suite au texte lu sur le thème : « Jeux et Loisirs »


 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à imaginer la suite d’un texte lu et à
aller au bout de leurs pensées.

92
Activité 1 : Le professeur lit un texte sur le thème des jeux et loisirs et encourage les élèves maitres à
donner leur opinion sur le texte, sur le comportement des personnages, sur ce qu’ils pensent de leurs
actions, etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’apporter un journal en classe. À partir de
certains reportages de journaux, ils pratiquent la lecture fine avec le professeur et donnent leur
opinion sur les reportages.

La lecture  : Manipuler un texte pour se l’approprier


Rappel du programme

 Enrichissement
 Transformation
 Résumé/contraction

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à approfondir la compréhension de l’élève du fondamental par


l’enrichissement, la transformation et le résumé/contraction

Activité 1 : Le professeur reprend les mêmes activités que dans les autres thématiques sur
l’enrichissement, la transformation et la contraction.

La lecture  : Maitriser les techniques d’évaluation en  lecture


Rappel du programme

Les techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à évaluer des séquences de lecture-écriture

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller évaluer la lecture d’élèves du
fondamental. Les élèves maitres utilisent les seuils de vérification du référentiel de compétences
pour évaluer les performances des enfants. Ils peuvent proposer des pistes de remédiation.

La lecture  : Maitriser les notions grammaticales ou lexicales


Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’accord du participe passé
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours descriptif et injonctif
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec les jeux et loisirs
Les figures de style : Le comparatif et le superlatif

Déroulement des activités (2h)

93
Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de se rendre dans une école ou de demander
à un jeune enfant de leur milieu, d’écrire un paragraphe sur un jeu par exemple. De retour dans la
classe avec le professeur, les élèves maitres analysent les erreurs grammaticales ou orthographiques
et proposent des solutions.

La lecture  : Maitriser les techniques de lecture et les jeux de lecture


Rappel du programme

Développement de la lecture à travers les jeux de :

 Conscience alphabétique
 Conscience syllabique
 Conscience phonémique
 Conscience lexicale

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à encourager les élèves à identifier les mots nouveaux et se servir d’une
variété d’activités (objets, images…) pour les amener à en comprendre le sens sans recourir à la
traduction.

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer les jeux du code alphabétique et de conscience lexicale aux
élèves maitres.

W. La lecture  : Comprendre un texte en méthode syllabique


Rappel du programme

Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Activité 1 : Les élèves maitres continuent les simulations de la méthode syllabique pour se
l’approprier.

X. La lecture  : Comprendre un texte en approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture

94
- post lecture
Déroulement des activités (2h)

Apprendre aux élèves-maîtres à maitriser les techniques de l’approche équilibrée qui permettent à
l’apprenant d’être lecteur et de comprendre un texte.

Activité 1 : Les élèves maitres font des simulations en lecture guidée avec d’autres sortes de textes :
par exemple une récitation.

Y. L’écriture  : Écrire des textes variés


Rappel du programme

Produire un texte spontané ou des illustrations pour exprimer ses sentiments, ses émotions, ses
opinions en utilisant son propre vocabulaire

 Écriture guidée :
o pré-écriture,
o atelier d’écriture,
o post-écriture.
 Premier jet (brouillon);
 Réécriture et révision;
 Partage/Publication
 Documents authentiques

Déroulement des activités (2h)


Amener les élèves-maîtres à encourager les élèves du fondamental à écrire librement

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’élaborer avec les élèves du fondamental des
projets qui appellent la production d’écrits authentiques.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de se constituer en ensemble de référence
pour guider les élèves du fondamental vers une orthographe correcte (dictionnaires, lexiques,
fichiers, etc.)

Z. L’écriture  : Produire une variété de textes


Rappel du programme

 Les connecteurs logiques ;


 La phrase ;
 Le paragraphe ;
 Le texte structuré

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser les facteurs
fondamentaux qui permettent de produire un texte cohérent et structuré

Activité 1 : Le professeur continue à guider les élèves maitres dans l’utilisation des idéateurs pour
organiser les textes lus.

95
AA. L’écriture  : Créer un environnement lettré
Rappel du programme
 Productions des apprenants,
 Règles de classe,
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons...

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves maîtres à créer une mémoire de classe pour l’orthographe des mots et des
conjugaisons et les productions des élèves du fondamental.

Activité 1 : Le professeur donne du temps aux élèves maitres pour continuer à créer des affiches ou
autres supports pédagogiques pour leur future salle de classe.

Activité 2 : Le professeur encourage l’usage de supports de référence comme le dictionnaire pour
créer ces supports.

BB. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes
de la langue et les conventions des textes écrits.

Activité 1 : Le professeur demande régulièrement aux élèves maitres de préparer des petits textes en
écriture spontanée sur des thèmes qui intéressent les élèves du fondamental. Ces textes sont utilisés
pour travailler les notions grammaticales et les conventions des textes écrits.

L’écriture  : Produire les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


injonctif
 Les marques typographiques (gras, italiques, l’alinéa…) ;
 Les temps propres à l’écrit (infinitif, impératif, l’emploi des verbes introductif)

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à tenir compte des contraintes du
discours injonctif pour produire un texte.

Activité 1 : Le professeur continue à travailler les textes descriptifs (techniques et fonctions) avec les
écrits des élèves maitres.

 La lettre personnelle.
 La demande officielle.

96
 Le journal intime ou personnel

CC. L’écriture  : Produire des types d’écrits


Rappel du programme

 Les textes informatifs


 Production d’écrit
 Ecrits en lien avec un projet scolaire : correspondance scolaire, journal scolaire…

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental les techniques d’expression écrite en
classe (interdisciplinarité dans les productions d’écrits) et faire produire des types d’écrits

Activité 1 : Le professeur identifie avec les élèves maitres des sujets stimulant l’imagination des
élèves du fondamental. Ex. : les planètes, les dinosaures, le cercle polaire, un voyage dans l’espace, …
À partir de ces textes, les élèves maitres bâtissent des activités interdisciplinaires, comme la science,
les mathématiques, les sciences humaines, etc.

DD.L’écriture  : Rédiger des types d’écrits dans les situations de la vie courante
Rappel du programme

Les textes informatifs : techniques et fonctions

Simulation de situation de communication professionnelle :

 Le CV
 La lettre de motivation
 L’article de presse

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à se servir du processus de production d’écrits pour sa vie professionnelle.

Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours.

UNITÉ DE FORMATION 4

A. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Discrimination auditive de correction phonétique et intonative

97
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à mener des activités de discrimination auditive.

Activité 1 : Le professeur revient, à travers des jeux, sur les alphabets – français et langue nationale –
en insistant sur une prononciation claire et correcte.

B. Le code oral  : Maitriser les genres de l’oralité


Rappel du programme

Les genres de la littérature orale : les chants, les comptines

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental les différents genres de l’oralité.

Activité 1 : Le professeur invite les élèves maitres à continuer leur recherche sur les proverbes, les
contes locaux, les chants et les récitations dans les deux langues pour enrichir leur boite à outils.

C. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser les techniques de
transformation de textes et à produire des discours oraux adaptés à différentes situations de
communication.

Activité 1 : Le professeur donne un dialogue et les élèves maitres doivent le transformer en texte
narratif oralement.

Voici un bon dialogue qui contient la didascalie et qui peut être facilement dramatiser par les élèves
maitres.

LE PETIT MALADE

LE MÉDECIN – C’est ici, madame, qu’il y a un petit malade ?


MADAME – C’est ici, docteur ; entrez donc. C’est pour mon petit garçon. Figurez-vous, ce pauvre
mignon, (je ne sais pas comment ça se fait), depuis ce matin, tout le temps il tombe.
LE MÉDECIN – Il tombe !
MADAME - Toute le temps ; oui, docteur.
LE MÉDECIN – Par terre ?
MADAME – Par terre.
LE MÉDECIN – C’est étrange, cela… Quel âge a-t-il ?
MADAME – Quatre ans et demi.
LE MÉDECIN – Quand le diable y serait, on tient sur ses jambes, à cet âge-là ! … et comment ça lui a-
t-il pris ?
MADAME – Je n’y comprends rien, je vous dis. Il était bien hier soir et il trottait comme un lapin à
travers l’appartement. Ce matin, je vais pour le98lever, comme j’ai l’habitude de le faire. Je lui enfile
ses bas, je lui passe sa culotte, et je le mets sur ses jambes. Pouf ! il tombe !
LE MÉDECIN – Un faux pas, peut-être.
MADAME – Attendez ! …Je me précipite ; je le relève… Pouf ! Il tombe une seconde fois. Étonnée, je
LE MÉDECIN – Encore une fois, s’il vous plaît.
(L’enfant tombe encore.)
MADAME – Encore.
(L’enfant tombe pour la 3e fois)
LE MÉDECIN – C’est inouï. Dis-moi, mon petit ami, tu as du bobo quelque part ?
TOTO – Non, monsieur.
LE MÉDECIN – Cette nuit tu as bien dormi ?
TOTO – Oui, monsieur.
LE MÉDECIN – Et tu as de l’appétit, ce matin ? Mangerais-tu volontiers une petite soupe ?
TOTO – Oui, monsieur.
LE MÉDECIN – Parfaitement. C’est de la paralysie.
(Elle lève les bras au ciel et l’enfant tombe.)
MADAME – de la para !... Ah ! mon Dieu !
LE MÉDECIN – Hélas ! Oui, madame. Paralysie complète des membres inférieurs. D’ailleurs, vous
allez voir vous-même que les chairs du petit malade sont frappées d’insensibilité absolue.
(Tout en parlant, il s’approche du petit et s’apprête à faire l’expérience indiquée, mais tout à coup  :)
Ah, ça, mais… ah ça, mais…ah ça, mais…
Eh ! Madame, qu’est-ce que vous venez me chanter avec votre paralysie ?
MADAME – Mais docteur…
LE MÉDECIN – Je le crois bien, qu’il ne puisse tenir sur ses pieds… Vous lui avez mis les deux jambes
dans la même jambe du pantalon !
Georges Courteline (1858-1929) Coco et Toto.

D. Le code oral  : Exploiter les différents textes oraux pour construire des connaissances
Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type explicatif.

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à produire un discours oral explicatif

Activité 1 : Jeu : l’élève du fondamental explique ce qu’il fait sans dire ce que c’est au
préalable et sans utiliser les gestes (les mains derrière le dos) – que la parole ! Les autres
doivent deviner ce qu’il explique. (Ex. : expliquer comment nouer un lacet, jouer aux billes,
préparer un feu de bois, etc.). Le professeur fait pratiquer ce jeu aux élèves maitres.

E. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle


Rappel du programme

99
Etude thématique 
Thème 4 : Le travail
- Les vertus du travail, son aspect valorisant et dévalorisant
- Le travail des enfants
La structure caractéristique du texte explicatif
La cohérence et la cohésion textuelles

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le travail et les
structures caractéristiques du texte explicatif.

Activité 1 : À partir des textes, le professeur demande aux élèves maitres de se mettre en groupe et
de faire ressortir les valeurs et vertus du travail.

Activité 2 : Le professeur organise un débat sur le travail des enfants. À quel moment le travail d’un
enfant peut-il être qualifié de l’exploitation des enfants ?

F. La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à inciter les élèves du fondamental à mobiliser leurs savoirs sur un sujet (Ex. :
un métier) à la suite d’un texte lu pour l’enrichir et pour mieux le comprendre.

Activité 1 : En se servant de l’idéateur SDA, le professeur demande aux élèves maitres ce
qu’ils savent d’un métier ou d’un animal exotique (la baleine). Ils remplissent la première
colonne (colonne = ce que je sais) et la 2 e colonne (colonne = ce que je me demande), puis
les individus ou les groupes partagent ce qu’ils savent. Au cours du partage, les élèves
maitres remplissent la 3e colonne selon ce qu’ils viennent d’apprendre (colonne = ce que j’ai
appris). Le professeur lit un texte qui vient compléter les connaissances des élèves maitres.

Voici un exemple sur la baleine :

Ce que je sais Ce que je me demande Ce que j’ai appris


La baleine vit dans l’océan Ce que la baleine mange La baleine est un cétacé
C’est un gros animal Dans quel océan on la C’est un mammifère
… trouve …
Comment elle se reproduit

G. La lecture  : La lecture à haute voix


Rappel du programme

100
 La lecture à haute voix
 Dramatisation
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à approfondir la compréhension de l’élève du fondamental par la lecture à


haute voix.

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer la lecture à haute voix par les élèves maitres pour
qu’ils puissent lire avec expression à leurs camarades et faciliter la compréhension du texte.

H. La lecture  : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture


Rappel du programme

Les techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à évaluer la lecture des élèves du fondamental en se servant des seuils de
vérification du référentiel et de la démarche décrite dans les unités précédentes.

Activité 1 : Les élèves maitres se rendent dans des classes ou dans leur milieu et évaluent la lecture
d’enfants de tous les niveaux.

I. La lecture  : Maitriser les notions grammaticales


Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Les valeurs modales et temporelles
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours explicatif
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec le travail

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller recueillir des textes écrits par des
élèves du niveau 4 du fondamental. En classe, avec l’aide du professeur, ils analysent les fautes et
proposent des solutions.

J. La lecture  : Travailler la compréhension fine avec la méthode syllabique


Rappel du programme

Méthode syllabique :
 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association, combinatoire des lettres (syllabes),

101
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Activité 1 : Le professeur continue à organiser des simulations de la méthode syllabique par les
élèves maitres.

K. La lecture  : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maitres à développer la compréhension fine chez les élèves du fondamental en
utilisant la technique de l’écriture guidée de l’approche équilibrée.

Activité 1 : Favoriser l’émission d‘hypothèses avec tous les textes étudiés et émettre des hypothèses
sur le contenu d’un texte à partir d’indices avant la lecture et pendant la lecture

Activité 2 : Diversifier les activités de post-lecture à travers les simulations

L. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit explicatif
 La ponctuation ;
 Les marques typographiques (gras, italiques, l’alinéa…) ;
 Les temps propres à l’écrit (le présent, le passé composé, l’imparfait) ;
 Les conjonctions et locutions conjonctives explicatives

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves du fondamental à identifier le contexte d’une lecture
en remarquant le temps utilisé pour la conjugaison

Activité 1 : Le professeur distribue 3 styles d’écrit : un texte narratif, une lettre et un poème.
Les élèves maitres doivent recenser les signes de ponctuation, les expressions et tous  les
indices qui peuvent servir pour déterminer le style d’écrit.

M. L’écriture  : Produire un document authentique


Rappel du programme

 Les documents authentiques – leurs usages


Déroulement des activités (3h)

102
Amener les élèves-maîtres à encourager les apprenants à écrire librement sur un sujet de leur choix.

Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à établir un répertoire de documents authentiques.

Activité 2 : A partir de cette liste, ils apprennent à élaborer avec les élèves du fondamental des
projets qui appellent la production d’écrits authentiques.

Activité 3 : les élèves maitres doivent enrichir leurs écrits en utilisant un vocabulaire riche et varié à
travers l’usage du dictionnaire et autres outils de référence.

N. L’écriture  : Produire une variété de textes cohérents


Rappel du programme

 Les connecteurs logiques ;


 La phrase ;
 Le paragraphe ;
 Le texte structuré
 Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves-maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser les facteurs
fondamentaux qui permettent de produire un texte cohérent et structuré dans des styles variés
comme le conte.

Activité 1 : Le professeur fait ressortir les caractéristiques du conte (temps, morale, personnages,
événements, typographie). À la suite de cet exercice, les élèves maitres utilisent l’idéateur ci-dessous
pour comparer deux ou 3 contes.

Les
Titre du Le La tâche ou
Le bon La magie La récompense expressions
conte méchant le problème
spéciales

O. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales à l’écrit


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes.
Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes
de la langue et les conventions des textes écrits selon les besoins identifiés en évaluation formative.

103
Activité 1 : Le professeur encourage les élèves maitres à créer des livrets originaux pour
enfants dont ils pourront se servir dans leur classe et qu’ils pourront garder dans leur boite à
outils.
Le Projet d’écriture :
- Préparation mentale,
- Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
er
1 jet :
- Relecture (corrections)
- Amélioration, enrichissements…
- Illustration
- Finalisation
Chef-d’œuvre

P. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales à l’écrit


Rappel du programme

Les textes explicatifs : techniques et fonctions


- Les lettres,
- La notice,
- Le schéma,
- Le compte rendu,
- Le PV.
Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental les différents styles qui s’appliquent à
certaines productions.

Activité 1 : La lettre : les formules de politesse, l’adresse, la signature, etc. Les élèves maitres doivent
rédiger une lettre officielle au directeur de l’IFM et une lettre à leur ami(e) qui habite dans un pays
étranger pour annoncer leur venue. Avec le professeur, les deux styles sont comparés.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent rédiger une notice explicative accompagnée d’illustrations sur
un thème de leur choix : comment monter une étagère sur un mur, comment préparer un plat, etc.

UNITÉ DE FORMATION 5

A. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

 Les genres de la littérature orale : le poème/poyi


 Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux fonctions du langage :
l’intonation, le ton, les gestes, le niveau de langue

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à réciter un poème.

104
Activité 1 : Le professeur lit ou récite un poème aux élèves maitres qui doivent identifier les mots qui
riment. Le poème n’est pas reporté au tableau.

Activité 2 : À la suite de la lecture ou la récitation de ce poème, le professeur demande aux élèves
maitres d’expliquer ce qu’ils ont compris du poème et leur interprétation.

Activité 3 : Le professeur isole une ligne du poème, la récite ; les élèves maitres la répètent et doivent
compter les syllabes. Le professeur explique que dans le poème, une syllabe est appelé un pied.

B. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Les connecteurs dans le discours

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à utiliser des indicateurs spatio-
temporels

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoire qu’ils inventent en 4
phrases en utilisant : Un jour, puis, ensuite, finalement.

C. Le code oral  : Adapter son expression à la situation de communication


Rappel du programme

 Les fonctions du langage : Analyse et utilisation de la fonction poétique (ludique) dans les
différentes situations de communication
 Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu
où on le dit et du comment on le dit

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire des petits poèmes à l’oral
en utilisant la rime.

Activité 1 : Jeu : Les élèves maitres s’exercent à des dialogues qui n’utilisent que des rimes.

D. Le code oral  : Exploiter les différents types oraux pour acquérir des connaissances
Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type dialogique

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire un discours oral dialogique

Activité 1 : Les élèves maitres doivent choisir un récit et, en groupes, à l’oral, le transformer en
dialogue, puis le dramatiser devant leurs camarades. Le professeur les encourage à utiliser ou à
confectionner des accessoires comme costumes, masques, équipements, …

105
E. La lecture  : Lire des œuvres contemporaines pour enfants
Rappel du programme

Etude thématique
Thème 5 : Culture et civilisation

 Définition des concepts culture et civilisation ;


 Importance de la culture et de la civilisation ;
 Lire des textes sur la culture des auteurs de la négritude (Camara Laye, Birago, Diop, Mariama
Bâ, Leopold Sédar Senghor) exemples : la Case de mon père, la forge, la récolte, textes sur les
fêtes et les cérémonies

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à mieux connaître leur culture.

Activité 1 : À partir des auteurs cités plus haut, le professeur invite les élèves maitres à comparer la
vie et la culture décrites dans les textes avec la vie contemporaine. En quoi les innovations
technologiques ont-elles changé le mode de vie urbain et rural ?

Activité 2 : Le professeur lit le poème de Senghor sur l’homme de couleurs aux élèves maitres qui
doivent penser aux différentes façons de l’exploiter dans une classe du fondamental.

Cher frère blanc,


Quand je suis né, j'étais noir,
Quand j'ai grandi, j'étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,


Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,


Qui est l'homme de couleur ?

Léopold Sédar Senghor

F. La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

106
Etude thématique

Thème 5 : Culture et civilisation

Imagination d’une suite au texte lu sur le thème « Culture et civilisation »

 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à aider les élèves du fondamental à découvrir d’autres cultures à travers des
lectures.

Activité 1 : Le professeur lit un texte sur une autre culture, par exemple, Noël en Amérique, Le
mariage au Japon, les célébrations en Inde, etc. et en discuter avec les élèves maitres pour comparer
avec leur propre culture.

Activité 2 : Utiliser le diagramme de Venn pour faire des comparaisons entre la vie quotidienne d’un
enfant Malien et d’un enfant chinois par ex.

G. La lecture  : Maitriser les notions grammaticales


Rappel du programme

Grammaire de phrase :
La concordance des temps 
Grammaire de texte :
- Les caractéristiques des types de discours dialogique
- Ponctuation et disposition textuelle
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec la culture et la civilisation
Les homonymes grammaticaux et les homonymes lexicaux
Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte.

Activité 1 : le professeur donne un texte spontané écrit par un élève du fondamental. Les élèves
doivent l’analyser, repérer les faiblesses et proposer des solutions de remédiation

Q. La lecture  : Travailler la lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

Élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Activité 1 : Le professeur continue les simulations en méthode syllabique par les élèves maitres.

107
R. La lecture  : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée
Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à exercer les élèves du fondamental à faire des parallèles entre les textes lus
et son vécu.

Activité 1 : Le professeur utilise des passages des auteurs cités dans le thème 5 et les exploite sous
forme de lecture guidée.

Activité 2 : les élèves maitres repèrent des mots connus contenus dans un mot inconnu (Ex. :
reconnaître contient connaitre et naitre), les soulignent et proposent des activités pour leur future
classe du fondamental.

Activité 3 : Les élèves maitres identifient dans le même texte des actions, des mots qui leur sont
familiers dans leur vie quotidienne pour faire des liens entre le texte et leur vécu.

S. L’écriture  : Produire un texte en écriture guidée


Rappel du programme

 Écriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves-maîtres à faire écrire des poèmes simples par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur guide les élèves maitres à travers la création d’un poème. En pré-écriture  :
choisir quelques mots-clés qui seront utilisés dans le texte (ex. : amour, ballon, cadeau, …) et trouver
un répertoire de mots qui riment avec ces mots-clés.

Activité 2 : Après avoir trouvé les mots qui riment, les élèves maitres écrivent des poèmes simples
qu’ils pourront exploiter dans la salle de classe du fondamental.

Il existe plusieurs façons d’amener les élèves du fondamental à écrire des poèmes. Voici un exemple
pour le niveau 1 :

Voici deux exemples de poèmes très simples pour débutants : la structure est la suivante : ligne 1 :
un nom commun ou nom propre, ligne 2 : 2 adjectifs ou 2 verbes qualifiant ce mot ; ligne 3 : J’aime
+ le nom de la ligne 1. Ces petits poèmes sont ensuite illustrés par les élèves.

108
Maman Le lion
Jolie et gentille Rugit et s’élance
J’aime Maman J’aime le lion

T. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes.

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maîtres à se servir des productions des élèves du fondamental pour renforcer les
mécanismes de la langue et les conventions des textes écrits selon les besoins identifiés à travers
l’évaluation formative.

Activité 1 : Les élèves maitres recueillent des écrits d’élèves du fondamental, les analysent et
relèvent les notions à travailler avec ces élèves.

U. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit


Rappel du programme

Communication écrite : les marques et les règles de l’écrit du poème

 La ponctuation ;
 Les marques typographiques (gras, italiques, l’alinéa…) ;
 Les temps propres à l’écrit du poème (le présent, le passé composé, l’imparfait) ;

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maîtres à apprendre aux élèves du fondamental à tenir compte des contraintes du
poème.

Activité 1 : à partir de plusieurs poèmes, les élèves maitres font ressortir les règles d’écriture du
poème.

Activité 2 : Les élèves maitres sdont invités à produire un poème sur le thème de la culture et la
civilisation africaines.

V. L’écriture  : Produire des types d’écrits pour enfants


Rappel du programme

Les poèmes pour enfants.

Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à faire-faire aux élèves du fondamental des petits poèmes illustrés pour les
petites classes sur des modèles précis 

109
Activité 1 : Le professeur montre des exemples de calligrammes (un poème qui a la forme d’un objet)
Les élèves maitres doivent s’exercer à en créer quelques-uns

Activité 2 : Le professeur indique aux élèves maitres qu’il existe beaucoup de formes structurées
d’écrits pour enfants. Il présente ces structures (voir l’encadré) et les élèves maitres s’essayent à
écrire des textes sous un format donné.

Voici dans les encadrés ci-dessous une liste des textes pour enfants et la description de leur structure

La structure répétitive 

Un texte à structure répétitive prend une expression ou un morceau de phrase et fait revenir cette expression
ou bout de phrases à chaque page de la production d’écrit

Ex : dans mon village, il y a une école, dans mon village, il y a un chef, dans mon village, il y a des moutons, etc.

Ex : À la ville, je vois des immeubles en ciment, À la ville, je vois des motos, À la ville, je vois des gens pressés, À
la ville, je vois des autos, etc.

Ex : Près de chez moi, il y a une fontaine ; Près de chez moi, il y a une route ; Près de chez moi, il y a un champ ;
Près de chez moi, il y a un marigot ; Près de chez moi, il y a un marché ; etc.

La structure narrative :

Un texte à structure narrative raconte une histoire. Cette histoire a un milieu, un début et une fin; elle a des
événements imprévisibles; elle se prête à l’émission d’hypothèses. Tous les albums de jeunes dignes de ce nom
répondent à ces caractéristiques.

La structure avec une morale

Le récit se termine par une morale ou vient renforcer des valeurs culturelles ou encore des forces de caractère.
Le conte est un bel exemple de cette structure. Les fables comptent aussi parmi ces structures.

110
La structure pour compter :

Un texte à structure pour compter ajoute ou retranche un (ou plusieurs) élément(s) à chaque page.

Ex : Chez le boulanger, il y a un pain; chez le boulanger, il y a deux gâteaux; chez le boulanger, il y a trois
croissants, etc.

Ex : Ami a fait 5 gâteaux; le chat en mange un, il en reste 4. Ami a 4 gâteaux; elle en fait tomber un dans le
caniveau, il en reste 3; Ami a 3 gâteaux, etc.……Ami n’a plus de gâteaux!!!

La structure cumulative :

Un texte à structure cumulative reprend ce qui a été dit à la page précédente et ajoute un autre élément.

Ex : Sur l’arbre, j’ai vu une feuille; sur l’arbre, j’ai vu une feuille et un oiseau; sur l’arbre, j’ai vu une feuille, un
oiseau et un nid; Sur l’arbre, j’ai vu…

Ex : Je mets dans ma valise une chemise; je mets dans ma valise une chemise et un foulard; je mets dans ma
valise une chemise, un foulard et un pantalon; je mets dans ma valise une …, etc.

La structure par juxtaposition :

Un texte à structure juxtaposée est un peu similaire au texte cumulatif, mais la différence est dans l’intention du
texte. D’habitude, dans le texte juxtaposé, ce qui veut être accompli ne peut s’accomplir sans le dernier élément
ajouté. Les éléments sont généralement ajoutés du plus gros au plus petit.

Ex : Pour sortir le navet, on a appelé le fermier. Il ne pouvait pas. Alors il a appelé la fermière, mais le fermier et
la fermière ne pouvaient pas sortir le navet. Alors il a appelé la petite fille, mais le fermier, la fermière et la petite
fille ne pouvaient pas sortir le navet. Ainsi de suite jusqu’à ce que la souris se joignent à eux et que tous ensemble
ils puissent déterrer le navet.
Ex : L’éléphant dit au lion : « Je n’ai pas peur de toi! » le lion dit au serpent : « Je n’ai pas peur de toi! », le serpent
dit au chien : « Je n’ai pas peur de toi! »; le chien dit au chat : « Je n’ai pas peur de toi! »; le chat dit à la souris :
« Je n’ai pas peur de toi! »; La souris se met devant l’éléphant qui dit : « Une souris, vite partons, j’ai peur! »

UNITÉ DE FORMATION 6

A. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

111
Les caractéristiques phonétiques et phonologiques d’un énoncé oral : des paires minimales, les
variantes combinatoires Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux
fonctions du langage : l’intonation, le ton, les gestes, le niveau de langue.

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental des jeux, comptines et chants sur les
phonèmes (sons).

Activité 1 : À travers les comptines et les chants, le professeur demande aux élèves de trouver les
rimes et les activités langagières qui peuvent être faites avec les élèves du fondamental autour de
ces comptines et chants.

B. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

Les genres de la littérature orale : épopée/maana


Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental les genres de littérature orale et à les
caractériser.

Activité 1 : Les maana existent en version audio. Le professeur fait écouter une épopée à ses élèves
maitres. A la fin de l’écoute, des volontaires viennent redire l’épopée dans leurs propres mots selon
leur compréhension. Le professeur peut couper l’épopée en séquences si le texte audio est trop long.

Activité 2 : Les élèves maitres qui connaissent d’autres épopées les partagent oralement avec leurs
camarades.

H. Le code oral  : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte


Rappel du programme

 Alphabets des langues


 Phonologie des langues nationales, du français et des langues étrangères étudiées

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à utiliser tout texte comme support de lecture

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres comment une épopée peut être adaptée aux
différents niveaux du fondamental. (Vocabulaire, temps, longueur, complexité des événements,
concepts).

I. Le code oral  : Exploiter les différentes fonctions du langage


Rappel du programme

 Les fonctions du langage : Analyse et utilisation de la fonction métalinguistique dans les


différentes situations de communication

112
 Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu
où on le dit et du comment on le dit

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève-maitre à identifier les situations spontanées où le transfert et la comparaison entre


les deux langues peuvent être faits

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de trouver plusieurs situations d’activités
langagières qui vont aider le transfert d’une langue à l’autre.

Activité 2 : Le professeur explique que le transfert n’est pas une chose qui s’enseigne formellement,
mais qui arrive lorsque les conditions sont propices. (Ex. : si les élèves lisent guentil au lieu de gentil,
c’est le moment idéal pour comparer les règles qui régissent la prononciation de la lettre G dans les 2
langues).

J. Le code oral  : Exploiter l’oral pour acquérir des connaissances


Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type injonctif

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire un discours oral injonctif

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer le jeu suivant avec les élèves maitres qu’ils pourront
reproduire dans la salle de classe au fondamental : Un volontaire vient devant ses camarades et leur
donne une suite d’ordres : Saute 3 fois sur tes deux pieds, tourne vers la gauche, frappe 10 fois dans
tes mains, touche 3 fois ta tête, etc. Puis un autre volontaire prend sa place.

K. La lecture  : Lire des œuvres contemporaines pour enfants


Rappel du programme

Thème 6 : Le racisme


- Définition
- Le fondement général du racisme
- Le processus du comportement discriminatoire,
- Les conséquences du racisme au niveau de l’individu et du groupe
- La culture de la paix
 La structure caractéristique du texte argumentatif et injonctif
 La cohérence et la cohésion textuelles
 Différents supports de lecture : notices, affiches, journaux, schémas et cartes, recettes (en
relation avec les thèmes à étudier)
Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maitre à choisir des textes qui aideront les élèves du fondamental à  comprendre le
racisme.

Activité 1 : Le professeur invite les élèves maitres à définir le racisme à travers les textes donnés. Ils
doivent recenser des comportements et des manifestations racistes.

113
Activité 2 : Le professeur invite les élèves maitres à découvrir les arguments à la base du racisme à
travers des textes.

L. La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme

 Argumenter sur le thème « Le racisme »


 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à choisir des textes ouvrant la porte aux débats et permettant de mieux
comprendre les bases du racisme.

Activité 1 : Le professeur organise un débat entre groupes d’élèves maitres sur un sous-thème du
racisme (causes, conséquences, apartheid, la ségrégation aux États-Unis).

M. La lecture  : Maitriser l’évaluation en lecture


Rappel du programme

Les techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à évaluer des séquences de lecture-écriture : la compréhension

Activité 1 : À travers des textes sur le racisme, évaluer la compréhension fine de l’élève du
fondamental et sa capacité d’argumenter. Le poème suivant peut être utilisé.

J’ai frappé à ta porte


J’ai frappé à ton cœur Je ne suis pas un noir
Pour avoir un bon lit Je ne suis pas un rouge
Pour avoir un bon feu Je ne suis pas un jaune
Pourquoi me repousser? Je ne suis pas un blanc
Ouvre-moi mon frère !… Mais je ne suis qu’un homme
Ouvre-moi mon frère !…
Pourquoi me demander
Si je suis d’Afrique Ouvre-moi ta porte
Si je suis d’Amérique Ouvre-moi ton cœur
Si je suis d’Asie Car je suis un homme
Si je suis d’Europe ? L’homme de tous les temps
Ouvre moi mon frère !.. . L’homme de tous les cieux
L’homme qui te ressemble !…
Pourquoi me demander
La longueur de mon nez
L’épaisseur de ma bouche
René Philombé (Cameroun)
La couleur de ma peau
Et le nom de mes dieux, L’homme qui me ressemble
Ouvre-moi mon frère !…
114
N. La lecture  : Maitriser les notions grammaticales
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’expression des circonstances 
Grammaire de texte :
- Les caractéristiques des types de discours injonctif
- Les connecteurs logiques
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec le racisme
Formes et expression pour l’argumentation
Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte

Activité 1 : En orthographe : Le professeur demande aux élèves maitres de recueillir les écrits
d’élèves du fondamental et d’y retrouver les régularités linguistiques : Ex. : -ment pour les adverbes,
-tion pour des noms, etc.

Activité 2 : En grammaire : Le professeur travaille avec les élèves maitres sur l’utilisation de
l’impératif et du subjonctif présent pour le texte injonctif. Il demande aux élèves maitres d’imaginer
des situations d’apprentissage où les élèves du fondamental auront besoin de ces temps.

W. La lecture  : Travailler la lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

Élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maître à encourager les élèves à identifier les lettres, les syllabes, les mots nouveaux
et se servir d’une variété d’activités (objets, images…) pour les amener à en comprendre le sens sans
recourir à la traduction

Activité 1 : Le professeur organise des simulations en méthode syllabique. Il demande aux élèves
maitres d’aller observer une leçon de syllabique dans une classe et d’analyser si le maitre a
fidèlement suivi la démarche.

X. La lecture  : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :

115
 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à élaborer des séquences de lecture guidée.

Activité 1 : Pour varier les textes, le professeur demande de faire une simulation à partir d’une
comptine.

Voici un exemple de décodage, lecture guidée et écriture guidée autour de la comptine « Escargot
rigolo ».

ACTIVITES DE DÉCODAGE, LECTURE GUIDÉE ET D’ÉCRITURE GUIDÉE

Nom de la comptine : Escargot

Comptine :
Escargot rigolo,
Escargot rigolo,
Sors tes cornes,
Sors tes cornes.
Escargot rigolo,
Sors tes cornes
Comme il faut.

LECTURE GUIDÉE

Pré-lecture :

 L’animateur montre l’image d’un escargot


 Il demande aux participants d’identifier ce qu’il voit.
 Les ‘élèves’ dessinent un escargot sur leur cahier
 Puis : discussion autour de l’escargot : Qu’est-ce vous savez de l’escargot
o Il porte sa maison sur son dos
o Il a 4 cornes : deux sont des antennes pour l’aider à se diriger, deux sont ses yeux
o Il rampe, pas de pattes
o Il rentre dans sa coquille quand il y a du danger
o Il fait partie de la famille des gastéropodes
o C’est un herbivore
o Il hiberne quand il fait froid et reste dans sa coquille
o Il pond des œufs
o Quand il fait trop chaud, il rentre dans sa coquille de nouveau et fabrique une
« porte » à sa coquille pour garder l’humidité à l’intérieur
o Il avance de 8cm par minute

116
 Après la discussion on peut demander aux « élèves » de devenir des escargots : ils se lèvent,
prétendent avoir des cornes pour des yeux, puis, au signal, rentrent dans leur coquille. Au
signal ils en sortent, lentement avec les yeux qui sortent tout doucement.
 Se tourner vers le texte qui est au tableau
 L’animateur demande quelle est le premier son su mot escargot> ATTENTION : ce n’est pas
S, c’est le son ‘`E’ qui est difficile à entendre.
 Faire trouver où est le mot escargot dans le texte.
 Demander combien de fois il y a escargot dans le texte

Lecture

 Faire décoder les autres mots :


o Avec le mot corne, montrer que devant a, o et u, on dit /k/. (A, O, U, KA KO KU)
o Faire répéter la petite rime sur a o et u
o Demander de trouver un autre mot qui commence par C : « comme ».
Recommencer la petite rime : A – O – U – CA – CO - CU
o Faire décoder rigolo : montrer la ressemblance entre la lettre G devant A, O, et U;
Faire répéter la rime avec G : A – O – U – GA – GO – GU
o Faire décoder « sors » en mentionnant que le S est muet.
 Souligner les mots qui ont maintenant été décodés
 Il reste Pour le mot FAUT – leur faire remarquer que AU fait O (encercler AU et placer un
petit O dessous le cercle)
 Relire toute la comptine en lisant chaque mot et en suivant chaque mot
 Relire la comptine plus vite
 Relire la comptine sur un bon rythme en montrant aux ‘élèves’ les signes de ponctuation.
 Compréhension :
o Expliquer rigolo = qui fait rire
o Expliquer corne – est-ce que vous connaissez des animaux qui ont des cornes ?

Post-lecture

 Quel est le mot qui rime avec escargot dans le texte?


 Trouver d’autres mots qui riment avec escargot qui ne sont pas dans le texte (finissant en O –
moto, fagot, chapeau, vidéo, etc.)
 Quel est le petit mot à l’intérieur du mot escargot ? (car – qu’est-ce que c’est qu’un car ?)
 Substitution : On demande aux élèves d’écrire OMME sur leurs ardoises. Quel mot on a si on
ajoute un C à OMME, puis un P. puis un S, puis un V, etc…
 Retranchement : dans escargot, j’enlève ES, il reste cargo, etc…
 Trouver les mots du texte qui ont 2M, 2 O
 Quels sont les mots qui ont trois syllabes ?
 Quel est le mot qui a 6 lettres ?
 Quel est le mot qui a le plus petit nombre (plus grand) nombre de lettres ?
 Leur faire faire un tableau où ils comptent les lettres et qu’ils complètent avec les mots du
texte :

R I G O L O

117
C R N S
O S
C O E

PS : LES ACTIVITÉS EN ITALIQUES SONT FACULTATIVES SELON LE TEMPS QUI RESTE POUR LA LEÇON

Y. L’écriture  : Produire un texte en écriture guidée


Rappel du programme

 Écriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves-maîtres à élargir la variété d’écrits des élèves du fondamental en intégrant
d’autres matières comme les sciences, l’histoire, la géographie, les maths, etc.

Activité 1 : Le professeur continue avec les activités autour de


« escargot rigolo » en suivant la fiche de séquence ci-dessous sur l’écriture guidée.

ÉCRITURE GUIDÉE « Escargot rigolo »

Pré-écriture :

1. On revient sur le mot rigolo et son sens : = qui fait rire

On demande aux ‘élèves’ de penser à des animaux amusants. Ils se mettent en paires et font une
liste d’animaux amusants.
L’animateur fait un recensement des animaux amusants au tableau.
2. On demande dans quelle situation ces animaux sont amusants. Par exemple : un singe dans
un arbre, c’est rigolo ; un crapaud sur un caillou, c’est rigolo ; etc. On demande aux paires de
trouver au moins une situation amusante pour un animal qu’ils ont trouvé.

Atelier d’écriture
3. L’animateur annonce qu’ils vont écrire un petit livre sur ce modèle :
Un escargot dans sa maison, c’est rigolo.
Un singe dans un arbre, c’est rigolo.
Un crapaud sur un caillou, c’est rigolo.
Etc.
Chaque phrase est une page, et toutes les pages doivent être illustrées.
La page titre sera : Titre : c’est rigolo. Auteur : nom de l’élève + une illustration (un escargot
par exemple)

118
Les ‘élèves’ commencent à écrire.
Révision : les élèves se lèvent avec leur petit livret. Ils vont vers un partenaire et ils échangent ce
qu’ils ont écrit. Il faut vérifier la ponctuation. Chaque participant doit s’assurer qu’il y ait une
majuscule, une virgule avant ‘c’est’ et un point à la fin.
Post-écriture
Les ‘élèves’ retournent à leur place et ajoute et corrige.
À la fin, l’animateur demande à quelques volontaires de venir partager leurs écrits.

Z. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes

Déroulement des activités (3h)

Amener les élèves maîtres à se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes
de la langue et les conventions des textes écrits.

Activité 1 : A partir des textes de l’écriture guidée, le professeur demande aux élèves maitres
d’identifier deux ou trois points de grammaire qui doivent être travaillés et organise des activités
autour de ces points de grammaire.

Activité 2 : Voici un exemple d’écriture spontanée produit par une enfant de 2 e année au mois de
mai. À partir de cet écrit, le professeur demande aux élèves maitres d’analyser les erreurs et de
préparer des activités de remédiation.

« maman je taime tu te la meyere maman qui esite tu fai du bisou a toulemode je taime bisou mina »

(Maman, je t’aime, tu es la meilleure maman qui existe, tu fais des bisous à tout le monde. Je t’aime.
Bisous, Mina.)

Suggestions de travail à faire avec Mina :

 Ponctuation/majuscules
 Concept de mots (toulemode)
 L’élision
 ill pour ye
 La lettre et les sons de X
 Le pluriel de bisous

119
 A et À

AA. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


argumentatif
 Les connecteurs logiques ;
 L’organisation du texte argumentatif ;
 Les marques de temps de l’écrit (le présent, le passé composé, l’imparfait) .

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à choisir des activités au cours desquelles les élèves du fondamental
auront à passer de l’oral à l’écrit

Activité 1 : Le professeur remet aux demande aux élèves maitres un texte oral transcrit. Il leur
demande de reécrire le même texte en respectant les règles de l’écrit.

de produire des textes argumentatifs en utilisant des connecteurs logiques.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de comparer les deux (2) textes et de relever
les différences. ’écrire un paragraphe au présent. Ensuite, ils doivent mettre ce même paragraphe au
passé composé et au futur.

BB. L’écriture  : Produire des écrits de la vie courante


Rappel du programme

 Les écrits prescriptifs : techniques et fonctions


 Recettes
 Modes d’emploi

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental le processus de production d’écrits

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire une variété d’écrits :

 Une recette (écrire les nombres)


 Un mode d’emploi (avec illustrations à l’appui)
 Un horaire (avec dates et heures)
 Un menu de restaurant (avec détails et prix) 

UNITÉ DE FORMATION 7

A. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

Les courbes intonatives des différents types de phrases.

120
Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental des jeux, comptines et chants pour
comparer l’intonation dans les deux langues.

Activité 1 : Le professeur organise des exercices autour de comptine, chants ou sons, où les élèves
maitres doivent reconnaitre les sons, distinguer les sons voisins, et les tons en langue nationale. Ex. :

 Exercices de reconnaissance auditive


 Exercices de discrimination auditive
 Exercices de prononciation,
 Jeux sur les phonèmes (sons),
 Comptines, chants

C. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

Les genres de la littérature orale : théâtre/koteba

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à présenter des scènes de théâtre  :
Travailler la voix :

Activité 1 : Le professeur attire l’attention des élèves maitres sur l’usage de leur voix et de celle des
élèves du fondamental 
La voix de l’enseignant

« Instrument de communication, elle devient pour l’enseignant, instrument de travail proposé à


l’écoute des enfants. Celui qui se donne à entendre doit constamment contrôler son expression
vocale pour l’adapter au message à transmettre. Il lui faut nourrir un texte d’expressivité, mettre
en relief les mots clés, garder son message intelligible, jusqu’à la fin de la phrase, solliciter voire
séduire l’écoute par une voix ferme, sécurisante, dynamique tout en étant chaleureuse. »

La voix de l’enseignant Eduscol Août 2007

O. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au langage d’évocation

Rappel du programme

L’énonciation, les actes de parole

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire des phrases plus longues en
employant des conjonctions de coordination et des phrases subordonnées et à travers le théâtre.

121
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de mémoriser une petite pièce de théâtre. Il
en profite pour travailler la diction, la projection de la voix, l’expression des sentiments, la gestuelle,
la position sur une scène, …

Voici une petite pièce de théâtre d’Alphonse Allais appelée « Le monsieur et le quincaillier » que les
élèves maitres peuvent dramatiser et mettre en spectacle.

(Un texte d’Alphonse Allais)


Le monsieur entre dans la boutique du quincaillier.
LE MONSIEUR – Bonjour, monsieur.
LE QUINCAILLIER – Bonjour, monsieur.
LE MONSIEUR – Je désire acquérir un de ces appareils qu’on adapte aux portes et qui font qu’elles se
ferment d’elles-mêmes.
LE QUINCAILLIER – Je vois ce que vous voulez, monsieur. C’est un appareil pour la fermeture
automatique des portes.
LE MONSIEUR – Parfaitement. Je désirerais un système pas trop cher.
LE QUINCAILLIER – Oui, monsieur, un appareil bon marché pour la fermeture automatique des
portes.
LE MONSIEUR – Et pas trop compliqué.
LE QUINCAILLIER – C’est-à-dire que vous désirez un appareil simple et peu coûteux pour la fermeture
automatique des portes.
LE MONSIEUR – Exactement. Et puis, pas un de ces appareils qui ferment les portes si brusquement…
LE QUINCAILLIER - …Qu’on dirait un coup de canon ! Je vois ce qu’il vous faut  : un appareil simple,
peu coûteux, pas trop brutal, pour la fermeture automatique des portes.
LE MONSIEUR – Tout juste. Mais pas non plus de ces appareils qui ferment les portes si lentement…
LE QUINCAILLER - …Qu’on croirait mourir ! L’article que vous désirez, en somme, c’est un appareil
simple, peu coûteux, ni trop lent, ni trop brutal, pour la fermeture automatique des portes.
LE MONSIEUR – Vous m’avez compris tout à fait. Ah ! et que mon appareil n’exige pas, comme
certains systèmes que je connais, la force d’un taureau pour ouvrir la porte.
LE QUINCAILLIER – Bien entendu. Résumons-nous. Ce que vous voulez, c’est un appareil simple, peu
coûteux, ni trop lent, ni trop brutal, d’un maniement aisé, pour la fermeture automatique des portes.
LE MONSIEUR – Et bien ! Montrez-moi un modèle.
LE QUINCAILLIER – Je regrette, monsieur, mais je ne vends aucun système pour la fermeture
automatique des portes.

P. Le code oral  : Exploiter l’oral pour la compréhension d’un texte


Rappel du programme

Les expressions utiles : il y a, c’est, en effet, il était une fois, etc.

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à intégrer dans ses séquences d’apprentissage, des activités où les élèves du
fondamental doivent utiliser des expressions courantes et des tournures de phrases spécifiques à la
langue.

122
Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres d’improviser un petit texte argumentatif ou
autre. Les autres élèves maitres doivent prêter attention et noter les tournures de phrases qui
reviennent souvent.

Q. Le code oral  : Exploiter les différentes fonctions du langage


Rappel du programme

Les différents types de texte : Production de discours de type explicatif et argumentatif

Déroulement des activités (1h)

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à produire un discours oral
argumentatif.

Activité 1 : Le professeur organise des pièces de théâtre improvisées où les élèves maitres, en groupe
de 3 ou 4, tirent un thème au hasard et doivent l’exécuter après quelques minutes de préparation
pour décider des rôles et de la trame générale de la pièce. Le scénario ne doit pas être écrit. (Ex.  de
thèmes : l’enfant qui veut sortir avec des amis et les parents ne veulent pas ; 3 amis qui organisent
un voyage dans un pays voisin, mais ils sont arrêtés à la douane ; Une partie de pêche qui tourne
mal ;)

R. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

 Etude thématique :
 Thème 7 : Sciences et techniques
o Avantages et inconvénients 
o Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) :
Avantages et inconvénients 
 La structure caractéristique du texte explicatif et argumentatif
 La cohérence et la cohésion textuelles

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maitre à aider les élèves du fondamental à comprendre les notions de sciences et
technique et les structures caractéristiques du texte argumentatif

Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

S. La lecture  : Donner son opinion par rapport à un texte lu


Rappel du programme
 Argumenter sur le thème « Sciences et techniques »
 Extrapolation
 Interprétation
 Dramatisation

123
Déroulement des activités (2h)
Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à débattre autour d’un texte lu et à
aller au bout de leurs pensées

Activité 1 : Après lecture d’un texte sur la technologie, les élèves maitres débattent de l’impact de la
technologie et de la science sur la vie courante

Activité 2 : Comprendre les changements apportés et à venir de la technologie et de la science sur la
vie quotidienne : Ex. : Le professeur soumet un texte sur les drones et les élèves maitres doivent faire
ressortir les changements que les drones ont apporté et les possibilités qu’ils ouvrent et les dangers
qu’ils présentent. Autres exemples : les réseaux sociaux, les voitures autonomes, la reconnaissance
faciale, etc.

T. La lecture  : Maitriser l’évaluation en lecture


Rappel du programme

Les techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève-maître à évaluer des élèves à travers une variété d’activités 

Activité 1 : Le professeur propose aux élèves maitres la liste d’activités ci-dessous propres à
l’évaluation. Les élèves maitres se mettent en paires et doivent classifier ces activités d’évaluation
par rapport aux niveaux du fondamental.

Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4


Portfolio
Journal de bord
Lecture individuelle
Écriture spontanée
Questionnaires à faire et à faire remplir par
un autre
Compréhension par le dessin ou par le
théâtre
Mesure de la fluidité
Difficultés des mots sur lequel l’enfant
trébuche
.

U. La lecture  : Maitriser les notions grammaticales


Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’étude des propositions
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours argumentatifs
Approfondissement : progression thématique
Vocabulaire :

124
Vocabulaire en relation avec les sciences et la technique
Les figures de style : L’allégorie
Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à analyser les écrits des élèves du fondamental pour anticiper et repérer les
difficultés grammaticales et lexicales des élèves et faire une étude grammaticale et de vocabulaire à
partir d’un texte

Activité 1 : Le professeur soumet les mots de la technologie moderne aux élèves maitres qui étudient
leur composition. (les préfixes comme péri-, ou télé-, para-, méta-, poly- ; ou les suffixes -teur ; -tie ;
-ette ; -tion)

Activité 2 : Le professeur définit l’allégorie (L’allégorie est une représentation concrète d’une notion
abstraite – une personnification d’une notion abstraite). Il propose les trois proverbes ci-dessous et
les élèves maitres doivent réfléchir au sens abstrait derrière chacun de ces proverbes :

 Pierre qui roule n’amasse pas mousse


 Tant va la cruche à l’eau qu’elle se brise
 Qui va à la chasse, perd sa place

CC. La lecture  : Travailler la lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

Élaborer et exécuter des séquences de méthode syllabique.

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève maître à encourager les élèves à identifier les lettres, les syllabes, les mots nouveaux
et se servir d’une variété d’activités (objets, images…) pour les amener à en comprendre le sens sans
recourir à la traduction

Activité 1 : Le professeur continue avec les simulations de leçons de méthode syllabique en variant
les lettres ou les combinatoires de lettres.

DD.La lecture  : Travailler la compréhension fine avec l’approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités (2h)

Amener l’élève du fondamental à devenir bon lecteur en développant chez lui les neuf champs de
compétences en lecture-écriture

Activité 1 : Les élèves maitres s’entrainent à la lecture guidée avec des textes sur les sciences ou la
technologie.

125
EE. L’écriture  : Produire un texte en écriture guidée
Rappel du programme

 Écriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à produire un écrit fini à partir d’un écrit libre.

Activité 1 : Les élèves maitres doivent écrire un narratif sur comment ils imaginent la vie en 2050 ou
en l’an 3000. Une moitié de la classe écrit en français et l’autre moitié en langue nationale.

Activité 2 : Après avoir écrit leur narratif, ils se mettent en paires (un écrit en langue nationale et un
écrit en français) et enrichissent les deux productions tout en corrigeant mutuellement grammaire et
orthographe (utiliser le dictionnaire si possible).

Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en français


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


argumentatif

 Les connecteurs logiques ;


 L’organisation du texte argumentatif ;
 Les marques de temps de l’écrit (le présent, le passé composé, l’imparfait).

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves-maîtres à tenir compte des marques du temps pour produire un texte.

Activité 1 : Les élève maitres écrivent un texte sur un sujet donné (sciences, découvertes,
technologie).

Les élèves-maîtres, à partir des productions, font ressortir :

 Les sons qui peuvent prêter à confusion (par ex. : u et i ; e et é)


 Les mots d’emprunt
 Les pluriels
 La structure de la phrase

FF. L’environnement lettré


Rappel du programme

Les affichages obligatoires

Déroulement des activités (2h)

126
Amener les élèves maîtres à connaitre les affichages obligatoires

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire un remue-méninge des affichages qui
devraient selon eux se trouver dans les classes du fondamental. Il recense les réponses et ajoute ou
corrige au besoin.

GG. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes.

Déroulement des activités (1h)

Amener les élèves maîtres à se servir des productions des élèves du fondamental pour renforcer les
mécanismes de la langue et les conventions des textes écrits selon les besoins identifiés à travers
l’évaluation formative.

Activité 1 : Les élèves maitres vont recueillir des écrits d’enfants du fondamental et continuent à
identifier les faiblesses et à proposer des activités de remédiations.

HH.L’écriture  : Produire des types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 Les écrits explicatifs et argumentatifs : techniques et fonctions


- Le rapport.
- Le procès-verbal
- Le compte rendu
- Les affiches et textes publicitaires
- Le communiqué.
 La lettre d’explication
 La dissertation.
Déroulement des activités (3h)

Amener l’élève maître à utiliser le processus de production d’écrits 

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire une dissertation sur l’usage qu’eux-
mêmes font de la technologie dans leur vie courante et l’impact que cette technologie a eu sur leur
quotidien.

127
3E ANNÉE DEF GÉNÉRALISTE

Compétences

Déroulement des activités

UNITÉ DE FORMATION 1 

A. Le code oral  : Comprendre des énoncés oraux variés


Rappel du programme

Les caractéristiques d’une situation de communication à travers des énoncés oraux (locuteur,
destinataire, thème, lieu, moment…)

Déroulement des activités

Amener les élèves du fondamental à « lire » le langage corporel d’une personne : ton de voix,
position du corps, le regard, etc.

Activité 1 : Le professeur organise des jeux de charade (faire comprendre un mot ou une phrase, rien
qu’avec des gestes, sans parler) avec les élèves maitres.

Activité 2 : En utilisant le mime, les élèves maitres font comprendre une émotion (fâché, heureux,
surpris, en colère, étonné, etc.)

B. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental le langage corporel qui correspond
à la situation.

Activité 1 : Le professeur donne une situation à l’élève maitre qui doit la mimer.

Activité 2 : Ensuite les élèves maitres pensent à des scénarios qui pourraient être utilisés dans les
salles du fondamental au niveau II. Ils écrivent ces scénarios sur des petites fiches qu’ils mettront
dans la boite à outils.

128
C. La lecture  : Préparer une leçon de lecture
Rappel du programme

Le choix du texte.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à savoir choisir un texte selon le thème, la difficulté et le niveau des élèves.

Activité 1 : Le professeur revient sur les critères à prendre en considération dans le choix d’un texte
approprié à certain niveau du fondamental. (Voir UF 7 – i – 1 re année DEF)

Activité 2 : Amener l’élève maitre à intégrer des matières dans le choix du texte, à retenir les
activités appropriées et à préparer le matériel et des accessoires au besoin. Ex. : Trouver des textes
ou des activités autour du thème de l’EAU :

 Langue : un poème ou une petite histoire sur l’eau ou la pluie.


 Sciences Humaines : un texte portant sur l’importance d’un point d’eau sur la construction
d’un village ou d’une ville ;
 Sciences : un texte et des expériences scientifiques portant sur les propriétés de l’eau ;
 Mathématiques : les volumes – litres, centilitres, etc. ;
 Arts : chanson sur l’eau, dessin d’une rivière de la pluie ;
 DP : l’eau et l’hygiène.

D. La lecture  : S’approprier les processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental à identifier les mots-clés d’un
texte pour pouvoir en saisir le sens. Quels mots sont indispensables pour comprendre ce texte ?

Activité 1 : Le professeur propose un texte aux élèves maitres. Ils doivent souligner les mots-clés.
Avec l’aide du professeur, les élèves maitres revoient les mots soulignés et débattent de leur
importance et pourquoi ils les ont choisis. Graduellement, les élèves maitres arrivent à un petit
nombre de mots-clés.

Activité 2 : le professeur distribue des mots-clés d’un récit sans le lire auparavant. À partir de ces
mots, les élèves maitres en petits groupes doivent reconstituer le récit. Puis le professeur lit le récit.
Les élèves maitres comparent leur production au récit original. Est-ce que d’autres mots auraient pu
les aider à mieux reconstituer le récit et pourquoi ?

E. La lecture  : Maitriser les techniques de lecture


Rappel du programme

Développer la lecture à haute voix pour un public.

129
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer la lecture de textes variés pour qu’ils maîtrisent la fluidité,
l’expression, la façon de tenir le livre pour qu’ils soient vus de tous et la clarté d’expression

Activité 1 : Les élèves maitres s’approprient les processus de compréhension en lecture : avant de
lire un texte aux élèves du fondamental, ils le parcourent pour identifier les mots difficiles qu’ils
devront expliquer, saisir des informations explicites, repérer des substituts et des connecteurs et
identifier des idées principales, et où s’arrêter dans la lecture pour donner la chance aux élèves du
fondamental d’émettre des hypothèses.

Activité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à lire un album de jeunesse à leurs camarades comme s’ils
étaient en classe du fondamental. Ils doivent apprendre à lire avec fluidité (= être préparé), avec
expression (= changer la voix selon le texte), tenir le livre pour que les élèves du fondamental voient
les illustrations et le texte, et s’assurer de leur ton de voix (ni trop criard, ni trop bas).

F. La lecture  : Maitriser les techniques de lecture


Rappel du programme

Arriver à la compréhension fine d’un texte à travers les techniques de lecture guidée

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture.

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à déterminer à quel point d’un texte ils doivent :

 Poser des questions


 Demander l’émission d’hypothèses
 Faire intervenir l’écriture spontanée

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’apporter en classe un texte pour le niveau II.
Les élèves maitres doivent le présenter sous forme de lecture guidée et doivent justifier le choix de
leur texte ainsi que ce qu’ils ont fait pour se préparer à la lecture : quand tourner la page, les
exercices de pré et post-lecture, les questions de compréhension, etc.

G. L’écriture  : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture


Rappel du programme

Produire des types d’écrits

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprécier un texte.

Activité 1 : Le professeur fait une révision des paramètres sociaux gouvernant l’écriture de textes
pour enfants :

Paramètres sociaux

130
- Proscrire la violence, les stéréotypes sexistes, religieux et racistes
- Tenir compte du genre
- Véhiculer des valeurs positives
- Encourager les dénouements joyeux et heureux
- Stimuler leur imagination en sortant des situations qui leur sont connues ou vécues.
- Proscrire les textes ayant trait à l’exploitation des enfants par le travail
- La violence et la discrimination envers les femmes

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres quels pourraient être les autres paramètres
pour écrire un texte pour enfants. Après un travail en groupe, il ajoute les paramètres pédagogiques
et linguistiques.

Paramètres linguistiques :
- Nombre de mots
- Nombre de pages
- Difficulté des mots employés
- Difficulté du temps employé
- Les mots fréquents utilisés
- Les mots familiers utilisés.
Paramètres pédagogiques :
 Articuler et mettre en cohérence les niveaux d’apprentissage
 Tenir compte de la progression intra et inter niveaux
 Les illustrations doivent correspondre et aider la lecture
 Les concepts contenus dans le texte sont appropriés au niveau intellectuel des élèves
 Le thème est intéressant pour les élèves
 Il stimule l’imaginaire
 Il pique la curiosité des élèves pour qu’ils cherchent à en savoir plus
 Il donne l’occasion de faire des liens avec le vécu de l’enfant
 Il donne l’occasion de faire des liens avec d’autres textes déjà lus
 Il permet le décloisonnement en chevauchant plusieurs domaines (SMT, DP, SH, Arts)

H. L’écriture  : Apprendre les différentes techniques appropriées du graphisme


Rappel du programme

Graphisme, codes graphiques et typographiques

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à trouver des activités de remédiation pour les inversions courantes de
lettres

131
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de créer un répertoire d’exercices et de jeux
pour aider les élèves qui inversent les lettres ou les confondent. Ce répertoire sera inclus dans leur
boite à outils. Voici un exemple de jeu pour les élèves qui confondent p, q, b et d.

I. L’écriture  : Produire un texte spontané et/ou guidé


Rappel du programme

 Ecriture guidée :
o Pré-écriture
o Atelier d’écriture
o Post-écriture.
 Premier jet (brouillon)
 Réécriture et révision
 Partage/Publication

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à respecter les paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques pour
écrire un texte destiné aux élèves du fondamental.

Activité 1 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le


professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental Niveau
II, qui tiendra compte de ces paramètres.

Activité 2 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte.

Activité 3 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.

132
UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral  : Comprendre des énoncés oraux variés


Rappel du programme

Poème (structuration, thème, champ sémantique, figures de style, mise en relation avec d’autres
textes…)

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à faire apprendre et comprendre des poèmes aux élèves du fondamental.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de choisir un poème et de l’apprendre par
cœur. Dans la classe, il organise un concours de récitation. Le choix des récitations doit viser le
niveau II du fondamental. Les critères sont les suivants :

 Expressivité
 Débit et fluidité
 Diction et voix
 Gestuelle
 Mémorisation
 Choix du texte (correspond au Niveau II du fondamental)

Activité 2 : À partir des poèmes choisis, les élèves maitres les reproduisent sur des fiches et les
conservent dans leur boite à outils.

B. Le code oral  : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale


Rappel du programme

L’enregistrement

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à améliorer leur diction, expression et lecture à haute voix à travers des
enregistrements audio

Activité 1 : Le professeur organise des sessions de récitation qu’il enregistre. L’élève maitre doit
ensuite identifier lui-même ou elle-même les corrections à apporter.

Activité 2 : Les élèves maitres vont enregistrer un élève du niveau II qui récite une récitation. En
classe, les élèves maitres analysent l’enregistrement de l’élève, identifient les problèmes et
proposent des activités de remédiation.

C. Le code oral  : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

La prise de parole :

 Aspects verbaux et non verbaux (gestes et utilisation de l’espace) dans des activités de débat,
d’exposé, d’entretien, d’interview et d’enquête ;

133
 Les caractéristiques d’une explication et d’une argumentation

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à lire le langage corporel des élèves du fondamental pour pouvoir réagir.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier les comportements et attitudes qui
pourraient les aider à déceler chez les élèves du fondamental les problèmes suivants :
 L’incompétence
 La frustration
 La mécompréhension
 La timidité
 Etc.
Activité 2 : Continuer avec l’étude du langage corporel dans la prise de parole : le professeur
organise un débat ; il sélectionne 5 élèves maitres qui seront pour et 5 élèves maitres qui seront
contre. Le thème du débat est « le châtiment corporel ». Les autres élèves maitres observent le
débat et prennent note de la gestuelle des participants. Quels gestes ont-ils utilisés pour convaincre
ou pour se défendre ?

D. La lecture  : s’approprier les stratégies qui permettent l’apprentissage de la lecture.


Rappel du programme

 L’API : transcription de sons


 L’alphabet : code oral /code écrit
Déroulement des activités

 Amener les élèves-maîtres à transcrire certains mots des 2 langues en API pour reconnaître
les différences et les similitudes
 Se servir de la reconnaissance de ces différences et similitudes pour 1) mieux identifier les
besoins des élèves-enfants et 2) les aider à faire le transfert d’une langue à l’autre

Activité 1 : Le professeur distribue le tableau ci-dessous avec les caractères de l’API (Alphabet
Phonétique International) et demande aux élèves maitres de transcrire des mots simple à l’aide de
cet alphabet.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent identifier les lettres et les combinatoires qui ont le même son
en français et en langue nationale et les lettres qui sont différentes.

il, vie, lyre genou, route


blé, jouer rue, vêtu
lait, jouet, merci peu, deux
plat, patte peur, meuble
VOYELLES
pâte, gâteau le, premier
mort, donner matin, plein
mot, dôme, eau, gauche lundi, brun
sans, vent bon, ombre

134
yeux, paille, pied huile, lui
SEMI-VOYELLES
oui, nouer
père, soupe je, gilet, geôle
terre, vite lent, sol
cou, qui, sac, képi rue, venir
bon, robe main, femme
dans, aide nous, tonne, animal
CONSONNES
gare, bague agneau, vigne
feu, neuf, photo hop!, hibou
sale, celui, ça, dessous, tasse, nation homme
chat, tache zéro, maison, rose
vous, rêve

La lecture  : Préparer une leçon de lecture


Rappel du programme

Choisir des activités appropriées et variées

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à choisir avec soin les textes destinés aux élèves du fondamental, niveau II et
les activités qui les accompagnent.

Après le choix des textes, il faut choisir les activités avec soin :

 L’importance de la variété pour soutenir l’attention des élèves du Niveau II


 Ajouter des accessoires ou de la dramatisation pour susciter l’intérêt des élèves du Niveau II
 Proposer des activités qui stimulent l’imagination et l’invention

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre une des récitations qu’ils ont
mises dans leur boite à outils. Ils doivent essayer de réciter de plusieurs façons, en changeant les
gestes, l’intonation et l’occupation de l’espace. Ils doivent aussi essayer d’ajouter un accessoire
(objet, marionnette, accoutrement, un décor simple ou du maquillage).

Activité 2 : En changeant certains mots de la récitation, les élèves maitres essayent de donner un
sens différent au texte.

La lecture  : Maitriser les techniques d’évaluation en lecture


Rappel du programme

Choisir des activités d’évaluation appropriées pour le niveau II

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à évaluer la lecture chez les élèves du Niveau II

135
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’enregistrer (À l’aide d’un téléphone par
exemple) un élève du Niveau II du fondamental lisant un texte approprié. Ils doivent évaluer la
lecture à haute voix et prendre note de :

 La fluidité
 La correction de la prononciation
 La capacité de l’élève à utiliser la compréhension pour aider son déchiffrage
 L’autocorrection (l’enfant revient en arrière pour se corriger lui-même)
 Les signes possibles de difficultés : inversion des lettres ou des syllabes

La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à reconnaitre rapidement les difficultés que peut poser un texte qui
semble simple à première vue.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’explorer les difficultés des mots en lecture :
Qu’est-ce qui les rend complexes ? Qu’est-ce qu’on appelle un mot décodable ? (C’est un mot qui
peut être lu en employant la simple correspondance phonique soit une lettre=un son) un texte qui
semble simple ne l’est pas nécessairement. Par exemple, la phrase « les chiens entrent » semble
simple avec seulement 3 mots, mais :

 La combinatoire « en » revient trois fois. La première fois, elle est prononcée comme [in], la
2e fois comme [an] et la 3e fois, elle n’est pas prononcée.
 Le mot « les », n’est pas un mot décodable, sinon on le prononcerait comme « laisse »
 La combinatoire CH doit être connue pour la lire
 Typiquement, les élèves ont des difficultés à lire un mot qui commence par une voyelle. Le
mot « entrent » n’en est que plus difficile.

Autre exemple : comparer les deux phrases et analyser les difficultés de chaque phrase « Le vélo de
Moussa va vite. Il roule sur la route qui va à la maison. » et « Les dinosaures mâchouillaient sur un
caïlcédrat ». La 1re phrase contient plus de mots, mais ils sont tous relativement faciles à décoder. La
2e phrase a moins de mots, mais comporte d’énormes difficultés pour un lecteur débutant.

La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte


Rappel du programme

Lecture guidée :
 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

136
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire apprécier par les élèves du fondamental Niveau II  : la rime, son
importance dans le poème et les figures de style.

Activité 1 : Le professeur propose des poèmes plus classiques pour en étudier la rime, le sens et les
figures de style. Les élèves maitres étudient de près chacun de ces éléments en petits groupes.

J’ai dit à mon cœur Les marabouts de Tombouctou

Alfred de Musset : Premières poésies (1829). Assis sur des nattes de raphia
à l'ombre de l'immense baobab
J'ai dit à mon cœur, à mon faible cœur : qui domine la place de la mosquée de Tombouctou,
N'est-ce point assez d'aimer sa maîtresse ? une assemblée de marabouts
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse, coiffés de leurs chéchias
C'est perdre en désirs le temps du bonheur ? égrainent leurs chapelets en invoquant Allah.
S'égrènent en même temps
Il m'a répondu : Ce n'est point assez, telle une machine à remonter le temps
Ce n'est point assez d'aimer sa maîtresse ; les images où,
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse Tombouctou,
Nous rend doux et chers les plaisirs passés ? terre du Soudan chargée d'histoire,
carrefour des routes du Sahara
J'ai dit à mon cœur, à mon faible cœur : entre l'Orient et l'Afrique noire
N'est-ce point assez de tant de tristesse ? fut témoin de l'épopée de Kango Moussa, (1)
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse, le grand Mansa (2) de l'empire du Mal
C'est à chaque pas trouver la douleur ? qui illumina l'époque médiévale
par sa richesse et son rayonnement mondial.
Il m'a répondu : Ce n'est point assez,
Aujourd'hui, la glorieuse Tombouctou
Ce n'est point assez de tant de tristesse ;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse que chantent les griots au rythme du Wassoulou
Nous rend doux et chers les chagrins passés ? exalte le rêve africain,
Afrique qui espère que demain
Alfred de Musset. le vent des sables sera si puissant
que des charbons encore incandescents
rejaillira la splendeur d'antan.

Le chat
Maurice Carême (1899 -1978)
Le chat ouvrit les yeux,
Voilà pourquoi, le soir
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux, Quand le chat se réveille,
Le soleil y resta. J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

La lecture  : Se servir des textes numériques


Rappel du programme

137
Initiation à l’informatique

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à se familiariser avec l’informatique pour pouvoir créer des supports
pédagogiques pour leur classe du fondamental.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de réécrire des poèmes de leur répertoire sur
Word en apprenant à les centrer, à les espacer et à les illustrer numériquement

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de chercher sur Internet des idées de textes
pour enfants qu’ils reproduisent dans leurs propres mots et qu’ils illustrent eux-mêmes.

L’écriture  : Identifier les différents paramètres de la situation de communication


Rappel du programme

Identifier les différents paramètres de la situation de communication dans différents écrits : la lettre

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre à écrire une lettre en se conformant à la situation et au
destinataire.

Activité 1 : Le professeur lit une petite histoire ou un conte aux élèves maitres. À la suite de la
lecture, les élèves maitres doivent rédiger une lettre au personnage principal en se conformant à la
situation et au destinataire (lettre à un roi, lettre à un méchant, lettre un héros, lettre à un grand-
parent …). Dans cette activité, la forme et le fond ont autant d’importance. La forme va enseigner
aux élèves maitres la structure d’une lettre et le fond va aider le professeur à juger du niveau de
compréhension du texte lu.

L’écriture  : Produire un texte spontané et/ou guidé


Rappel du programme

Ecriture guidée :
 Pré-écriture,
 Atelier d’écriture,
 Post-écriture.
Premier jet (brouillon)
Réécriture et révision
Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres (et plus tard les élèves du fondamental) à développer leur
style d’écriture :

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire une lettre complète avec adresse,
date et formules de politesse, adressée à une personne célèbre (vivante ou décédée, fictive ou
réelle). Les adresses, noms et dates peuvent être inventées de toute pièce.

138
Activité 2 : Le professeur donne deux extraits de romans bien connus écrits dans des styles très
différents. Les élèves maitres doivent identifier ce qui caractérise le style de chaque écrivain.

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un petit narratif sur un sujet de leur
choix. En partenaires, ils comparent leurs écrits et trouvent les différences dans le style.

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral  : comprendre des énoncés oraux variés


Rappel du programme

Le conte (personnages, lieu, temps, schéma narratif…)

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à faire comprendre aux élèves du fondamental les éléments essentiels du
conte.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire une liste des éléments essentiels qui
constituent le conte. (Les personnages ; la typographie, l’élément magique, le lieu, le temps, le
contexte, le bon et le méchant, la morale, le dénouement)

Activité 2 : Le professeur reprend l’idéateur qui compare les contes et demande aux élèves maitres
de choisir 2 ou 3 contes de leur répertoire et de les comparer en se servant de l’idéateur ou des
éléments trouvés plus haut dans l’activité 1.

B. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du
lieu où on le dit et du comment on le dit
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à observer la façon de raconter un récit pour l’utiliser avec les élèves du
fondamental du Niveau II
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller observer un conteur traditionnel et de
prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps : Comment se tient-il ? assis, sur la natte, debout, etc.
 Les gestes et les mouvements (la dramatisation)
 Les accessoires s’il y en a

C. Le code oral  : Développer l’expression orale


Rappel du programme

Développer sa présence devant un groupe


Déroulement des activités

139
Amener les élèves maitres à bien raconter un récit devant des élèves du fondamental du Niveau II
Activité 1 : Suite à l’observation, le professeur organise des simulations avec les élèves maîtres afin
de mieux analyser leur façon de se tenir devant un groupe, de raconter un conte et comment
améliorer la prestation pour être mieux compris des élèves du fondamental. (Retenir l’attention,
d’utiliser la voix, le geste, la surprise, le suspense, l’humour, l’exagération, …)

D. La lecture  : S’approprier le stratégies de l’apprentissage de la lecture


Rappel du programme

 Relation code/sens ;
 Finalité de l’acte de lecture, communication ;
 Exploitation d’un environnement lettré dans la classe : mémoire de classe

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à enseigner l’usage des références

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitre l’usage du dictionnaire – mettre en ordre
alphabétique et rechercher un mot selon l’ordre alphabétique, retrouver le sens qui correspond à ce
qu’on cherche. Il leur donne une liste de mots qu’ils doivent mettre en ordre alphabétique et dont ils
doivent chercher la définition ou le sens dans le dictionnaire.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de compléter les fichiers lexicaux de leur boite
à outils : Ils peuvent en créer d’autres, les mettre à jour, les classer par niveau du fondamental et
trouver l’usage dans la salle de classe.

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves maitres de compléter leurs références murales : en
ajoutant des affiches sur les noms propres, les noms communs, les mots fréquents, les conjugaisons,
les pluriels réguliers et irréguliers.

140
E. La lecture  : Préparer une leçon de lecture
Rappel du programme

Reconnaître ce qu’est un mot fréquent

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à reconnaître les mots fréquents et les mots familiers

Activité 1 : il existe 2 sortes de mots qui reviennent fréquemment dans les textes – les mots de la
langue qui sont fréquemment employés dans une phrase et qui sont typiques de cette langue, et les
mots ayant trait à la culture que l’on peut appeler mots familiers.

 Les mots fréquents : les plus utilisés de la langue, sans contexte social. Ex. : le, la, les, un,
des, mais, c’est, et, pour, que, qui, etc.
 Les mots qui sont les plus fréquents dans le contexte du pays, donc des mots familiers aux
enfants. Par ex. : pour les petits Maliens, ce sera les mots comme : mangue, banane,
brousse, âne, hivernage, chaleur, Tabaski, etc., alors que pour un petit Canadien, ce sera  :
froid, glace, neige, ski, luge, Noël, etc.

F. La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

141
Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses.

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à sélectionner des textes en fonction des mots fréquents ou familiers.

Activité 1 : Les mots fréquents : Utiliser ces mots fréquents comme astuce de décodage pour
déchiffre des mots inconnus plus difficiles : Ex. Le mot « moi » est placé au début dans « moisson » et
à la fin dans « émoi ». Le professeur demande aux élèves maitres de dresser une liste des mots les
plus fréquents dans les deux langues.

Activité 2 : Les mots familiers : Comme ces mots reviennent souvent dans les textes et dans les
activités de lecture-écriture telles que les nouvelles de la classe, les élèves doivent vite apprendre à
les reconnaitre et à les épeler. Le professeur demande aux élèves maitres de retrouver les mots
familiers en langue nationale comme en français ayant trait au vécu des élèves du fondamental. Ils
peuvent aussi comparer les mots familiers d’un enfant d’une région rurale aux mots familiers d’un
enfant d’une région urbaine.

La lecture  : Maitriser les techniques de lecture


Rappel du programme

Changer le sens d’un texte en changeant quelques éléments

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à faire comprendre aux élèves du fondamental du niveau II qu’on peut
changer le sens d’un texte en changeant quelques éléments

Activité 1 : Le professeur donne un texte narratif. Il sépare les élèves maitres en petits groupes. Il
demande de réécrire ce texte en changeant quelques éléments : Un groupe change les personnages,
un autre change le lieu, un autre change le temps de l’action, et un autre change l’action. Après ce
travail, chaque groupe relit sa production. Lorsque toutes les productions ont été lues, les élèves
maitres avec l’aide du professeur analysent les changements produits sur le texte.

G. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à faire comprendre aux élèves du fondamental niveau II comment
anticiper et identifier le vocabulaire difficile

142
Activité 1 : Avant de lire un texte, le professeur demande aux élèves maitres de regarder rapidement
les mots qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils ont eu de la peine à lire. Après avoir identifié ces mots
individuellement, les élèves maitres se mettent en groupes de trois et doivent échanger sur les mots
qu’ils ont trouvés. Ils essayent de trouver des définitions et d’identifier qu’est-ce qui a rendu le mot
difficile à lire (la longueur, l’origine, les combinatoires, les mots techniques, médicaux ou
scientifiques, …).

Le professeur indique aux élèves maitres que cette stratégie peut être reproduite dans les classes
du fondamental niveau II et III. Elle aide à déterminer si le texte choisi est approprié au niveau des
élèves. C’est le contraire de la lecture découverte où les élèves du fondamental doivent repérer
les mots qu’ils connaissent.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres les différentes façons d’exploiter les divers
champs lexicaux contenus dans le texte. Plusieurs thèmes peuvent ressortir d’un même texte. (Jours
de la semaine, thème des vêtements, des oiseaux, des animaux, les verbes d’action, etc.).

H. L’écriture  : Élaborer des projets d’écriture


Rappel du programme

Mise en place de projets d’écriture à partir de situations authentiques de communication

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à mettre en place des projets d’écriture avec les élèves du fondamental
niveau II

Activité 1 : Le professeur attire l’attention des élèves maitres sur le fait que les paramètres sociaux ne
sont pas les seuls à prendre en considération lors de la rédaction d’un texte. Il existe aussi les
paramètres pédagogiques. Le professeur met les élèves en groupes et ils doivent trouver ce qui rend
un texte pédagogiquement exploitable. Voici quelques éléments importants qui rendent un texte
intéressant du point de vue pédagogique.

 Nombre de mots par page


 Difficulté des mots
 Nombre de pages pour le texte
 La dimension des illustrations
 L’organisation par paragraphes
 Le découpage d’un texte en plusieurs pages (trouver les points qui vont créer le suspense ou
la surprise)
 Le contenu

I. L’écriture  : Produire un texte spontané et/ou guidé


Rappel du programme

143
 Ecriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon);
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités

Activité 1 : Suite à la description des paramètres pédagogiques, le professeur demande aux élèves
maitres d’écrire un texte pour le niveau II du fondamental, à partir d’une petite aventure ou une
anecdote qui leur est arrivée quand ils étaient plus jeunes. L’écrit doit faire 2 ou 3 paragraphes. Cet
écrit va être repris plus tard pour le transformer en histoire pour les jeunes.

Activité 2 : Certains élèves maitres viennent partager leur écrit. Les autres donnent leur avis sur
l’intérêt pédagogique de l’écrit : difficulté du contenu, longueur du texte (combien de pages faudra-t-
il ?) suspense, coup de théâtre ou intrigue, dénouement intéressant, etc.

UNITÉ DE FORMATION 4

A. Le code oral  : comprendre des énoncés oraux variés


Rappel du programme

Devinettes, proverbes, énigmes, épopées…

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à exploiter les devinettes, les proverbes et les énigmes pour enrichir le
vocabulaire oral et la compréhension fine à l’oral.

Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « Qui suis-je ? ». Pour ce jeu, il met dans le dos de
chaque élève maitre un petit papier avec le nom d’une personne célèbre, ou d’un animal ou d’un
objet sans que l’élève maitre sache qui il est. L’élève maitre pose des questions à un autre élève
maitre qui a lu le nom dans le dos, pour essayer de deviner qui il est. L’autre ne peut répondre que
par oui ou par non.

Ex. : Un élève maitre a dans le dos le nom de Nelson Mandela. Il peut demander à un autre :

- Suis-je une femme (non)


- Suis-je un homme (oui)
- Est-ce que je suis mort (oui)
- Est-ce que j’ai vécu en Afrique (oui)
- Est-ce que j’ai vécu en Afrique du Sud (oui)
- Est-ce que je suis Nelson Mandela (oui)

144
Ce jeu développe le questionnement. Il est très utile dans une classe du fondamental pour apprendre
aux élèves à poser des questions.

Le code oral  : Les stratégies de l’expression orale


Rappel du programme

Productions orales des élèves : jeux de langue (charades, devinettes, vire-langues) favorisant la
créativité et la vivacité ;

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à construire et à exploiter les jeux de langue qui leur seront utiles dans les
classes du fondamental niveau II

Activité 1 : Le professeur organise des jeux d’expression orale pour travailler le développement de
l’oral et du vocabulaire chez les élèves du fondamental.

Tous les jeux qui suivent peuvent être exploités pour développer la langue et le vocabulaire.

1. Qui suis-je ? L’animateur pose le nom d’une personne célèbre sur le dos des participants. Ils
ne peuvent pas voir qui est inscrit sur le papier. Les participants vont de personne à personne
en demandant des questions qui ne peuvent être répondues que par oui ou par non. (Ex :
suis-je une femme ? Suis-je un personnage politique ? Suis-je un artiste ? …jusqu’à ce qu’ils
trouvent le nom écrit sur leur dos.
2. Sur une musique : on passe un ballon. Quand la musique s’arrête, le participant avec le
ballon doit chanter une chanson ou réciter un poème. On ne peut pas utiliser la même
chanson ou le même poème deux fois.
3. Créer une histoire : le premier dit une phrase, le 2 e ajoute une phrase qui doit avoir un sens
et ainsi de suite pour créer une histoire complète. On peut aussi le faire avec des mots
seulement, mais la personne pour qui c’est le tour doit reprendre tous les mots qui ont été
dits avant sans se tromper ou elle est éliminée.
4. Remue-méninge rapide : l’animateur donne un thème (ex : ordinateur) puis envoie la balle.
Celui qui reçoit la balle doit dire un mot qui lui vient à l’esprit relié au thème (ex.  : le thème
est ordinateur : MS Word, clé USB, Internet, etc.) Si le mot a déjà été dit, le participant est
éliminé. Le gagnant est celui qui reste.
5. Je suis unique : chaque participant doit dire quelque chose que lui ou elle seule a fait. Si une
autre personne a accompli la même chose, il faut trouver autre chose à dire.
6. Échoués sur une île déserte : en équipe de 4 à 8, faire une liste de 8 choses à emporter au cas
où vous seriez abandonnés sur une île déserte. Mettez-vous d’accord et expliquez pourquoi.
7. Si tu avais une baguette magique qui change les choses, qu’est-ce que tu changerais ?
8. Si demain tu gagnais un billet d’avion pour n’importe où dans le monde, quelle destination
choisirais-tu ?
9. Le jeu du nom : il faut ajouter un adjectif à son nom qui commence par la même lettre (on ne
peut pas se servir deux fois du même adjectif (ex : Moussa le magnifique, Adama l’adorable)

145
J. La lecture  : Choisir un texte approprié
Rappel du programme

Choix de différents supports de lecture : textes dans la littérature de jeunesse, textes fonctionnels
simples utilisés dans la vie courante, documents authentiques…

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à utiliser efficacement la bande dessinée en salle de classe

Activité 1 : À partir d’une bande dessinée - dans un journal par exemple – Le professeur demande
aux élèves maitres de faire ressortir les caractéristiques d’une bande dessinée :
 Concept de la bulle : en forme de nuage pour la pensée, en forme de bulle continue pour la
parole
 La caricature en dessin – l’expression des visages pour compléter le texte
 L’usage des symboles ou onomatopées comme texte (Ex. : !, ?, @@@, grrr, etc.)
Le travail de groupe est suivi d’une mise en commun.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de comparer la bande dessinée qu’ils ont
étudiée aux paramètres sociaux d’un écrit pour enfants. Après comparaison, le professeur leur
demande de réfléchir si toutes les bandes dessinées peuvent être utilisées pour une classe du
fondamental.

K. La lecture  : Préparer une leçon de lecture


Rappel du programme

L’exploitation d’une bande dessinée

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à préparer une fiche de séquence d’apprentissage pour faire lire une bande
dessinée :

Activité 1 : Le professeur distribue quelques exemples de bandes dessinées. Les élèves maitres font
ressortir les caractéristiques de la bande dessinée en utilisant le tableau suivant :

Texte narratif Bande dessinée


Illustration
Format
Texte
Niveau de langue
Utilisation de signes et
caractères spécifiques
Thèmes utilisés
Exemples :

 L’illustration est aussi importante que le texte 


 Les dessins sont souvent caricaturaux
 Quelquefois on trouve une illustration sans texte
 Le texte est court et utilise principalement le langage parlé

146
 Le texte utilise des onomatopées ou des caractères d’imprimerie seuls
 Le thème est souvent amusant

L. La lecture  : S’approprier les stratégies d’apprentissage de la lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à pouvoir expliquer aux élèves du fondamental le processus de


compréhension d’une bande dessinée :

 Sens du texte
 Sens de l’image

Activité 1 : Le professeur revient sur ce qui n’est ni dans le texte ni dans l’image (par Ex. : un
personnage a les yeux écarquillés, avec le regard posé plus loin, et dans la bulle seulement un point
d’interrogation). Quel est le sens caché ou voulu de ce message ?

Activité 2 : Toujours à partir des bandes dessinées distribuées, le professeur demande aux élèves de
trouver d’autres exemples de sens cachés.

M. La lecture  : Maitriser les techniques de lecture


Rappel du programme

Développement de s’exprimer avec un minimum de mots

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à maitriser les techniques de lecture chez les élèves du fondamental

Activité 1 : Suivant le schéma de la bande dessinée, Le professeur


demande aux élèves maîtres de se construire une série d’illustrations
avec un mot ou un symbole pour faire découvrir les émotions en
lecture. Exemple : un point
d’interrogation, un point
d’exclamation, un visage
caricaturé, … Ces illustrations
seront mises dans la boite à outils.

Activité 2 : Utiliser les émoticônes


de la technologie pour décrire et
transmettre les sentiments 

147
N. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre
Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à suivre les étapes de la lecture guidée lorsque le texte est une bande
dessinée

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’élaborer une activité de lecture guidée à
partir d’une bande dessinée :

Pré-lecture :

Atelier de lecture :

Post lecture :

O. L’écriture  : Produire différents type d’écrits


Rappel du programme

Caractéristiques de différents types d’écrits

 Production de textes respectant les caractéristiques de chacun ;


 Evaluation de l’écrit : respect de la forme, du code écrit, cohérence textuelle, la justesse du
vocabulaire,
 Analyse des erreurs dans les productions écrites.

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à pratiquer ce qui suit dans le but de l’exploiter au fondamental (Niveau II et
III)

Activité 1 : Proposer des bandes dessinées sans texte aux élèves-maîtres. Ils doivent ajouter les
bulles qui conviennent. Ils doivent faire attention aux bulles « pensée » et aux bulles « parlé ».

Bulle « pensée » Bulle « parlé »

Activité 2 : Faire l’inverse, écrire des bulles et leur faire illustrer sous forme de caricatures ou
d’onomatopées. Par ex : grrr veut dire que la personne est fâchée ou frustrée.

L’écriture  : Produire un texte spontané et/ou guidé


Rappel du programme

 Ecriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,

148
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à suivre les étapes de l’écriture guidée pour produire une histoire courte sous
forme de bande dessinée

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de penser à une histoire très courte qui peut
être illustrée sous forme de bandes dessinées entre 3 et 6 illustrations.

Exemples : 1) la conductrice qui a un pneu à plat au milieu de la circulation ; 2) Le jeune homme qui
ne retrouve pas son portefeuille dans la maison ; 3) le voleur qui est attrapé volant des mangues dans
l’arbre ;

UNITÉ DE FORMATION 5

A. Le code oral  : comprendre des énoncés oraux variés


Rappel du programme

Exploitation d’enregistrements

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à exploiter la radio et autres enregistrements audio pour développer la
compréhension à l’oral.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écouter une émission à la radio ou un autre
enregistrement pour en saisir les éléments clés afin d’en faire un rapport succinct oral mais précis à
une autre personne. Les élèves maitres présentent leur rapport aux autres camarades. Le professeur
ne demande pas aux élèves maitres de prendre des notes. Tout se fait oralement.

Activité 2 : Un élève maitre relate avec détails un événement (jeu de foot, accident de la circulation,
un mariage, …), les autres élèves maitres écoutent attentivement et un se propose pour venir relater
le même fait divers en essayant d’être le plus fidèle possible.

P. Le code oral  : Adapter son expression orale à la situation de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à faire comprendre aux élèves du fondamental les expressions
correspondant aux situations de communication

149
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire un reportage radio. Ils doivent
respecter les paramètres suivants :
 Rester objectif
 Ne pas faire de jugement de valeur personnel
 Utiliser une voix neutre qui ne donne pas d’orientation de compréhension à l’auditeur

Activité 2 : Certains élèves maitres partagent leur interview. Les autres camarades réfléchissent sur
les trois points cités plus haut.
 Sont-ils restés objectifs ?
 Ont-ils inséré des jugements de valeur ?
 Ont-ils utilisé une voix neutre ?

Q. Le code oral  : Les stratégies de l’expression orale


Rappel du programme

Guides d’entretien et grilles d’observation des activités des maîtres : présentation de certains
indicateurs

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à établir avec les élèves du fondamental les critères d’évaluation d’une
activité orale

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres les critères d’évaluation de l’oral. Il propose
une activité orale (une récitation, un dialogue en paires ou en petits groupes, la narration d’un
événement…) au cours de laquelle les éléments suivants sont évalués :

 Posture corporelle
 Qualité de la voix
 Qualité du contenu
 Arguments utilisés
 Qualité du langage

R. La lecture  : Identifier les difficultés d’apprentissage


Rappel du programme

Analyser une lecture pour évaluer l’élève et proposer des pistes de remédiation

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à évaluer la lecture d’un élève du fondamental selon les 5 champs de
compétences.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de lire eux-mêmes à haute voix un texte un
peu plus compliqué. Suite à la lecture, le professeur et les camarades relèvent les points à améliorer
selon les 5 champs de compétence du référentiel. Ils doivent suggérer des façons d’améliorer cette
lecture. Ceux qui ont montré des difficultés peuvent pratiquer le texte pour le lire avec plus de
fluidité.

150
Activité 2 : Les élèves maitres vont écouter un élève du niveau II ou III du fondamental, relèvent les
difficultés et décident de la marche à suivre pour remédier.

S. La lecture  : Préparer une leçon de lecture


Rappel du programme

Établir une fiche de séquence sur la lecture d’un document authentique

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à construire des fiches de séquence à partir d’un document authentique. 

Activité 1 : Le professeur revient sur les documents authentiques. Ils en complètent la liste puis en
choisissent un pour préparer une fiche de séquence. Ci-dessous vous trouverez une liste (non
exhaustive) de documents authentiques :

Suggestions de documents authentiques (les nombres n’indiquent pas l’ordre d’importance,


simplement une suite d’idées):

1. Une page de dictionnaire


2. Un menu de restaurant
3. Un article de journal
4. Une page des sports/statistiques
5. Une recette
6. Une lettre d’un parent d’un autre village
7. Un dépliant touristique
8. Une affiche publicitaire
9. Un mode d’emploi d’un objet
10. Un mode d’assemblage d’un objet, d’un meuble
11. Un poème
12. L’horaire des cars
13. Une liste comparative des prix d’un objet et où on peut le trouver
14. Une carte d’invitation à un mariage
15. Une affiche pour la protection de l’environnement
16. Le bulletin météorologique (TV5 monde)
17. Une description/une offre d’emploi
18. Les règles d’un jeu
19. Une facture
20. Une carte postale
21. Un itinéraire de voyage
22. Le plan d’une ville
23. Des panneaux de signalisation
24. Un document d’information hygiène de vie
25. La description d’un produit
26. Un sondage
27. Une étiquette ou l’emballage d’un produit
28. Un calendrier (scolaire par ex. ou avec des fêtes célébrées dans d’autres cultures)

151
29. Une liste de fournitures scolaires
30. Une fiche conseil de jardinage

T. La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

 Amener les élèves-maîtres à identifier les différences entre un document authentique (une
lettre, une affiche, un menu de restaurant, .. et un récit.
 Amener les élèves-maîtres à aider les élèves-enfants à acquérir des stratégies de
compréhension face à des documents authentiques

Activité 1 : Le professeur propose plusieurs documents authentiques et les élèves maitres doivent en
faire ressortir les éléments importants.

 Ex. : Les nombres peuvent être importants dans un menu ou dans une recette,
 La séquence dans un mode d’installation,
 Le sujet et le destinataire d’une lettre, …
 L’ordre alphabétique dans le dictionnaire
 Pourcentages et statistiques pour un sondage

U. La lecture  : Maitriser les techniques de lecture


Rappel du programme

Développement de la grammaire et de l’orthographe à travers le jeu

Déroulement des activités

L’élève-maître mène des jeux en classe pour stimuler l’apprentissage de la grammaire et de


l’orthographe chez les élèves du fondamental.

Activité 1 : Jeu de conjugaison : la classe est divisée en 2 ou 3 ou 4. Un élève de chaque groupe se
présente au tableau en même temps. L’enseignant dit : Verbe chanter, présent de l’indicatif, 3 e
personne du pluriel féminin. Le premier enfant à écrire « elles chantent » gagne un point pour son
équipe.

Activité 2 : Jeu d’orthographe : toujours en groupe, les équipes doivent trouver en 5 minutes le plus
de mots qui riment avec « bateau ». La rime doit être exacte, c’est-à-dire finissant par « eau » et non
« au » ou « o ». Ex. : moto n’est pas accepté, mais cadeau est bon.

V. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée :

152
 Pré-lecture
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à prendre des notes sur un reportage lu pour en faire un reportage vivant
à l’oral. (Ex. : lire un reportage sur un match de football et le transformer en reportage « live ».)

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de lire un reportage de journal. Les élèves
maitres doivent prendre des notes puis transformer ces notes en présentation orale, comme s’ils
faisaient un reportage vivant en transmission directe de l’évènement.

L’écriture  : Produire un texte spontané et/ou guidé


Rappel du programme

 Ecriture guidée :
- pré-écriture,
- atelier d’écriture,
- post-écriture.
 Premier jet (brouillon) ;
 Réécriture et révision ;
 Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à élaborer des activités autour de la création d’un journal 

Activité 1 : Recenser les éléments qui rentrent dans la composition d’un journal

 Les reportages et faits divers


 Les petites annonces
 L’horoscope
 Les jeux
 Les mariages, décès et baptême (l’état civil)
 Le guide de la télévision
 Les discours
 Les invitations
 La page des sports

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de créer un journal mensuel de l’école avec
tous les éléments contenus dans un journal. Les élèves maitres se partagent en groupe et rédigent
leur part du journal. Ils peuvent ajouter des photos, des illustrations, des statistiques (sports), des
encadrés, …

W. L’écriture  : Créer un environnement lettré


Rappel du programme

 Productions des apprenants


 Règles de classe
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons....

153
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à créer des projets d’écriture dans les classes de fondamental.

Activité 1 : Le professeur et les élèves maitres finalisent le journal mensuel et l’affichent dans la
classe. Ils en font des copies, si possible, pour le directeur ou pour l’afficher devant la porte de
l’école.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent écrire des fiches de séquence pour arriver à la création d’un
journal avec des élèves du niveau II ou III du fondamental. (Contenu, format, processus, écriture,
illustrations, copies et diffusion) Les élèves maitres proposent une plus grande diffusion du journal.
Exemples : l’AE, le CAP, l’AME, l’APE, Le CGS, …

154
4E ANNÉE DEF GÉNÉRALISTE

Compétences

Déroulement des activités

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental le langage corporel qui correspond
à la situation.

Activité 1 : Le professeur reprend des jeux de mime et de charades avec les élèves maitres.

B. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation


Rappel du programme

Développer la capacité à rendre compte de réalités de moins en moins immédiates.

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à :


 Utiliser des indicateurs spatio-temporels
 Travailler sur les sentiments 
 Caractériser les actions d’un personnage d’une histoire lue 

Activité 1 : Les élèves maitres reprennent les émoticons qu’ils ont illustrés dans leur boite à outils. Ils
en prennent un au hasard et doivent exprimer ce sentiment sans utiliser la parole.

Activité 2 : Après la lecture d’un récit, les élèves maitres doivent faire ressortir les traits de caractère
d’un des personnages. Ensuite, ils imitent physiquement les caractères trouvés. (Si le personnage
parlait fort, ils parlent fort, si le personnage boitait, ils boitent, etc.)

C. Le code oral  : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

155
Création de situations de communication et production de discours oraux cohérents et pertinents :
clarté de la diction, niveau de langue, vocabulaire, congruence entre le thème et le lexique employé

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental la bonne posture pour une bonne
élocution.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de réciter un texte ou de chanter une chanson
dans des positions différentes :

 A plat ventre
 Couché sur le dos
 Assis droit
 Assis dans le fond de la chaise avec les jambes croisées
 A genoux
 Etc.

Les élèves maitres doivent réfléchir sur l’importance de la position lorsqu’on chante ou lorsqu’on
récite. Dans quelles positions ont-ils été mieux entendus ou se sont-ils sentis plus à l’aise ?

D. La lecture  : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

Les facteurs linguistiques :


 Analyse de la chaîne sonore ;
 Code alphabétique ;
 Normes orthographiques et syntaxiques.

Les facteurs culturels :


 Les lieux de l’écrit en dehors de la classe ;
 La création d’un environnement d’écrit dans la classe : mémoire de classe, coin bibliothèque,
coin lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à pouvoir :

 Vérifier que chaque champ de compétence a été travaillé


 Identifier les seuils de vérification qui demandent de la remédiation
 S’appuyer de plus en plus sur la compréhension pour une lecture fluide

Amener l’élève maitre à savoir installer un coin lecture dans sa future salle de classe

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres les seuils de vérification du référentiel de
compétences pour les niveaux II et III du fondamental

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de réfléchir à ce qu’est un coin de lecture.
Puis il propose les conseils qui suivent et en discutent avec les élèves maitres pour vérifier leur
compréhension.

156
157
Coin lecture et lecture plaisir

Lire pour le plaisir engage l’enfant en entier, intellectuellement, émotionnellement et à travers


l’imagination. C’est aussi une autre façon pour l’enfant d’échapper à la fonction utilitaire de la lecture,
la forme la plus souvent employée dans la salle de classe, et de développer le sens de la lecture pour
le plaisir, la notion de plaisir ayant rarement une place dans l’apprentissage.

Cette lecture plaisir se réalise dans le coin lecture qui n’est pas à confondre avec la bibliothèque
scolaire qui renferme les ouvrages de références.

A. Le contenu

Un coin lecture devrait contenir une variété d’écrits différents des manuels de classe. On peut y
retrouver des albums, des recueils de contes et autres récits, des livres ayant trait à la science, des
biographies, des petits romans simples de la littérature enfantine, des brochures de voyage, des livres
ayant trait à d’autres cultures et à d’autres pays, des récits de voyage, et bien sûr, tout autre écrit
produit par les élèves eux-mêmes dans la classe ou – pour les plus jeunes – des écrits illustrés produits
par des classes de niveau supérieur. En d’autres mots, des ouvrages de fiction ou non, réservés à la
lecture libre, sont à la disposition des élèves. Il est extrêmement important que le contenu du coin
lecture prenne en compte l’âge des apprenants. Des textes trop difficiles avec des images vont garder
les élèves à l’étape de « lire » les images et ne vont pas les aider à progresser en lecture. Il vaut mieux
un texte court, facile, mais cependant intéressant, qu’un texte plus long (tel qu’un conte) qui va
rebuter l’enfant dès le départ. Un petit succès au départ va donner le goût d’y retourner.

B. L’aménagement

L’aménagement dépend surtout de l’espace disponible dans la classe. Ce peut être tout simplement
une étagère, une petite table ou même un joli sac pour faire le marché. L’idéal serait un petit coin
avec une natte où les enfants peuvent s’asseoir ou relaxer et s’évader dans un écrit et où les livres et
autres écrits seraient disposés à la vue des enfants.

C. La gestion

Une partie de l’emploi du temps devrait être réservée à la lecture libre afin de donner le goût de lire à
l’enfant sans qu’il soit « forcé » de lire un écrit imposé. À partir d’un très jeune âge, l’enfant peut être
exposé à un livre, un album sans savoir lire. Il est donc suggéré d’avoir des albums bien illustrés à la
disposition des jeunes élèves pour les attirer vers le décodage et piquer leur curiosité envers l’écrit.

Comme autre emploi, ce coin lecture peut-être une récompense pour encourager les élèves à finir
leur travail plus vite. L’idée de pouvoir choisir un livre, de le lire ou de le feuilleter peut être très
motivante pour les élèves plus lents. C’est aussi un enrichissement pour les élèves qui ont terminé
leur travail avant les autres. Les élèves plus éveillés pourront continuer leur apprentissage de façon
autonome à travers les livres offerts pour la lecture libre.

158
E. La lecture  : Préparer une leçon de lecture
Rappel du programme

Une fiche de préparation en approche équilibrée

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à préparer une suite d’activités en approche équilibrée.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de choisir un texte typique de l’approche
équilibrée ou n’importe quel texte à portée de main et approprié pour le niveau à enseigner. Les
élèves maitres doivent préparer la journée en LC selon le modèle proposé ci-dessous.

159
F. La lecture  : Maitriser les techniques d’évaluation lecture
Rappel du programme

Techniques d’évaluation formative

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à évaluer la lecture-écriture chez les élèves du fondamental selon les seuils de
performance du référentiel de compétence et selon le cahier d’évaluation en bamanankan et en
français.

Activité 1 : le professeur présente aux élèves maitres le livret d’évaluation de lecture. Les élèves
maitres sont invités à aller tester des élèves du Niveau III du fondamental avec cet outil. (l‘outil existe
pour la 1re et la 2e année en bamanankan et de la 1 re à la 5e année en français. L’exemple qui suit est
celui de la 5e année en français.

160
G. La lecture  : S’approprier le processus de lecture
Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Identifier les mots-clés d’un texte pour pouvoir en saisir le sens. Quels mots sont indispensables
pour comprendre ce texte ?

Activité 1 : Le professeur divise la classe en sous-groupes. Il donne un texte différent à chaque
groupe. Les élèves maitres soulignent les mots clés et les écrivent sur un papier. A la fin de cet
exercice, les groupes donnent leurs mots clés au groupe suivant qui doit reconstituer le texte à partir
de ces mots clés. Ensuite, en grand groupe, les élèves maitres lisent le texte reconstitué aux autres
et le compare au texte original.

H. La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

La lecture guidée :
- Pré-lecture
- Atelier de lecture
- Post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à montrer de la créativité dans les activités de pré lecture 

161
Activité 1 : Le professeur revient sur la démarche de la lecture guidée. Il insiste sur la créativité qu’il
faut montrer dans la démarche, surtout en pré lecture et en post lecture. Le but étant de stimuler
l’imagination des élèves du fondamental. Il lit un texte aux élèves maitres. En sous-groupes, les
élèves maitres doivent trouver des activités intéressantes pour la pré lecture. Ci-dessous, voici une
liste d’activités de pré lecture (mais il y en a d’autres).

Activités possibles de prélecture


Si c’est la première fois que vous lisez le texte…
 Faire décoder le titre du texte qui a été reporté au tableau
 Mimer le titre du livre pour le faire deviner par les élèves
 Apporter des objets directement reliés au texte
 Faire des dessins des éléments -clés du texte
 Écrire une devinette au tableau que les élèves doivent lire pour deviner ce qui sera dans le texte
(Ex : il faut deux fois 11 personnes pour faire mon activité; on me regarde à la télé; qui suis-je? (=
un match de football)
 Mettre au tableau 6 ou 7 mots clés du texte; En petits groupes, les élèves doivent créer une histoire
à partir de ces mots. Après la lecture du texte, on peut voir quel groupe a été le plus proche de
l’histoire lue
 Mettre les mots du titre ou les lettres du titre dans le désordre et les élèves doivent retrouver le
titre à partir de ces lettres.’
 Mettre un mot au tableau. Les élèves doivent écrire ou dire à haute voix tous les mots auxquels ils
pensent quand ils lisent ce mot.
 Ce que je sais et ce que je voudrais savoir : les élèves font 2 colonnes dans leur cahier. Dans une
colonne, ils écrivent ce qu’ils savent sur un mot donné (ex. : chameau) et dans l’autre ce qu’ils
aimeraient savoir. Cet exercice est surtout profitable pour les récits de non-fiction.
 Mimer une action, ex. : tresser. Les élèves en groupe doivent trouver le plus grand nombre de
mots directement liés au tressage.

Si le texte a déjà été lu… (les jours suivants)


 Apporter des images ou des photos reliées au texte lu et demander aux élèves comment ces
images se rapportent à ce qu’ils ont lu la veille
 Mettre un mot clé de l’histoire au tableau : les élèves doivent trouver les mots qui y sont associés,
mais qui ne sont pas nécessairement associés à l’histoire. Ex : si dans l’histoire lue, on mentionne
une voiture, les élèves peuvent trouver tout ce qui se rapporte à une voiture, comme les parties
(moteur, volant, châssis, freins, essence, station d’essence, etc.). C’est une excellente façon de
développer le vocabulaire.
 Faire un rappel de l’histoire. Vérifier la compréhension en posant quelques questions utilisées la
veille.
 Mimer une page de l’histoire. Les élèves doivent replacer l’événement dans la chronologie : qu’est-
ce qu’il s’est passé avant, après ?
 Mettre une phrase importante de l’histoire dans le désordre et les élèves doivent retrouver la
phrase.
 Si l’histoire s’y prête, demandez aux élèves d’apporter quelque chose qui se rapporte à l’histoire.
Ex. : si l’histoire tourne autour d’un jardin, les élèves peuvent apporter une chose reliée au jardin :
une graine, un caillou, une feuille d’une plante ou d’un légume ou un outil de jardin. Les élèves
doivent expliquer ce qu’ils ont apporté et pourquoi c’est relié au jardin.

162
 Si le lieu de l’histoire est important, les élèves peuvent dessiner la carte du lieu (du village par
exemple)
 Demander aux élèves ce qu’il leur faudrait comme accessoires et décors de scène s’ils voulaient
faire un film de l’histoire qui vient d’être lue. (Pour l’histoire de Marie, il faudrait une petite fille,
des bonbons, une banane, une table, un lit, peut-être un docteur, une maman, etc.)

I. L’écriture  : Créer un environnement riche et varié


Rappel du programme

Créer un environnement lettré, riche et varié

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à :


- Créer une mémoire de classe pour l’orthographe des mots et des conjugaisons et les
productions des élèves/enfants
- Enseigner l’usage de supports de référence comme le dictionnaire

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres l’usage du dictionnaire et l’ordre alphabétique. Pour
s’assurer de la bonne compréhension, il demande d’aller chercher des définitions de mots donnés et
d’énumérer les étapes de recherche.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser le nom de leurs camarades. Les élèves
maitres doivent remettre les noms par ordre alphabétique, noms d’abord, prénoms ensuite.

J. L’écriture  : Donner son opinion sur un texte lu


Rappel du programme

Imagination d’une suite au texte lu sur le thème


- Extrapolation
- Interprétation
- Dramatisation

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental III à imaginer la suite d’un texte lu

Activité 1 : Le professeur donne un début d’histoire aux élèves maitres. En sous-groupes, ils doivent
finir l’histoire avec une fin de leur choix en étant le plus créatif possible, en imaginant des
rebondissements ou des fins surprenantes.

K. L’écriture  : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes

Déroulement des activités

163
Amener les élèves-maîtres à se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes
de la langue et les conventions des textes écrits.

Activité 1 : Le professeur fait travailler les élèves maitres sur des points précis de grammaire (usage
du subjonctif, du conditionnel, les pronoms personnels compléments, …), de préférence en partant
de textes écrits par les élèves maitres eux-mêmes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de préparer une leçon sur les pronoms
personnels compléments comme ils pourraient le présenter dans une classe du fondamental.

Exemple : les élèves maitres donnent plusieurs exemples de phrases contenant des pronoms
personnels compléments. À partir de ces phrases, ils doivent trouver la règle qui régit ces pronoms
personnels.

Autre exemple : les pluriels. Pour les classes du fondamental, l’enseignant peut mettre au tableau
une suite d’exemples de pluriels réguliers et irréguliers et les élèves du fondamental doivent
retrouver la règle :

La table Les tables La chaise Les chaises


Le cheval Les chevaux La fille Les filles
La souris les souris Le signal Les signaux
Le canal Les canaux Le bois Les bois

Règle à faire ressortir : le pluriel régulier se fait avec s, mais lorsque le mot finit en -al, le pluriel est
-aux. Si le mot finit par un -s, rien ne change. Les élèves doivent retrouver d’autres mots pour
confirmer la règle ou pour l’infirmer, et peut-être trouver des exceptions.

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les textes informatifs : techniques et fonctions


 La lettre personnelle.
 La demande officielle.
 Le journal intime ou personnel

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves du fondamental le processus de production d’écrits

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire individuellement un prospectus
qui annoncera un séminaire aux autres élèves maitres. Avec le professeur, les élèves maitres font
d’abord une recherche collective d’idées sur ce que doit contenir ce prospectus. Puis ils passent à la
rédaction de ce prospectus en ajoutant peut-être des illustrations. Le contenu : l’objet du séminaire,
la date, le lieu, les conditions d’inscription, le site Internet, le contact téléphone. Il faut prêter
attention au format du prospectus, souvent centré sur la page.

164
UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental le langage corporel qui correspond
à la situation.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de ressortir les bandes dessinées qu’ils ont
travaillées auparavant. Il leur demande de les relire et de les dramatiser sans paroles.

M. Le code oral  : S’approprier le fonctionnement des genres de la littérature orale


Rappel du programme

- Enquête

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à enquêter, à enregistrer les données
et faire un rapport oral.

Activité 1 : Le professeur annonce aux élèves maitres qu’ils vont conduire une enquête auprès de
leur voisinage sur l’enseignement bilingue. Ils doivent d’abord passer par les étapes suivantes :

 Sélectionner ce qui doit être enquêté


 Construire un questionnaire
 Faire remplir le questionnaire
 Les questions qui font parler les gens :
o Pourquoi,
o Et si …,
o Que pensez-vous de …,
o Comment avez-vous …,
 Le rapport d’enquête à l’oral

Activité 2 : les élèves maitres font leur enquête et présentent leur rapport oralement.

N. Le code oral  : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

La prise de parole : Aspects verbaux et non verbaux dans des activités de débat, d’exposé,
d’entretien, d’interview et d’enquête 

Déroulement des activités

165
Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental les signes qui montrent que
l’auditeur ou l’interlocuteur est attentif.

Activité 1 : Le professeur organise un jeu de rôle : il instruit 3 ou 4 élèves maitres à l’avance de leur
rôle : un va écouter attentivement, un autre un peu moins, un autre va être distrait et l’autre va jouer
avec son téléphone. Puis ils présentent leur saynète aux autres élèves maitres. Au cours de la mise
en commun, les élèves maitres doivent faire ressortir les comportements qui indiquent l’attention ou
le manque d’attention. Ex. : les yeux sur la personne qui parle, Le corps droit et un peu en avant, le
hochement de la tête ou autres réactions non verbales, réactions verbales comme dire oui, voilà,
d’accord, tout-à-fait, …

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire deux paragraphes sur l’usage de la
bonne écoute en salle de classe au fondamental, d’une part dans le sens attitude et comportement
des élèves envers enseignant et d’autre part dans le sens attitude et comportement de l’enseignant
envers les élèves.

O. La lecture : Préparer une leçon de lecture


Rappel du programme

Choisir des activités appropriées et variées

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à motiver les élèves à la lecture à travers des activités variées de post
écriture

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de se mettre en sous-groupes et de faire une
recherche collective d’idées sur une liste d’activités de post lecture. Comme pour la pré lecture, ils
doivent se montrer imaginatifs et créatifs. Voici une liste possible d’activités en post lecture que le
professeur peut distribuer après l’activité de groupes.

Activités possibles de post-lecture


 Dramatiser l’histoire
 Raconter l’histoire dans ses propres mots
 Demandez aux élèves de dessiner ce qu’ils ont le mieux aimé dans l’histoire
 Redire l’histoire en utilisant la ligne de temps : ce qui est arrivé en premier, en 2e, en 3e, …, à la
fin
 Imaginer une autre fin à l’histoire
 Imaginer une continuation à l’histoire
 Écrire une petite histoire similaire en changeant une ou 2 choses comme le temps, le lieu, le
personnage ou l’événement
 Écrire une lettre à un personnage de l’histoire (au choix de l’élève) pour le féliciter ou lui donner
des conseils
 Demander aux élèves à quoi cette histoire les fait penser (lien avec leur vécu)
 Demander aux élèves d’écrire un petit poème de quelques lignes sur ce qu’ils ont lu
 Les élèves complètent la phrase dans leur cahier : j’ai aimé l’histoire parce que…; ou : Je n’ai pas
aimé l’histoire parce que…

166
 Les élèves écrivent 3 ou 4 mots utilisés dans le texte. Ils doivent faire une phrase différente de
celles du texte avec les mots qu’ils ont trouvés.
 Choisir 5 élèves. Ils viennent devant la classe. Le but est de redire l’histoire qui vient d’être lue
un morceau à la fois. Le premier dit une phrase qui commence l’histoire. (Ex. : Marie est une
petite fille.) Le 2e élève redit cette phrase et en ajoute une autre. (Marie est une petite fille qui
aime les bonbons). Le 3e élève reprend les 2 premières phrases et en ajoute une autre (Marie
est une petite fille qui aime les bonbons. Elle les préfère à sa banane.). Etc. jusqu’à ce qu’un
élève se trompe en répétant ou ne sache plus quoi ajouter.
 Demander aux élèves d’écrire une question à propos du texte. Chaque élève vient ensuite poser
sa question à toute la classe qui doit y répondre.
 Demander aux élèves de refaire l’histoire en changeant la fille en garçon ou le garçon en fille.
Qu’est-ce qui changerait dans l’histoire ?
 Demander aux élèves : lequel des personnages aimerais-tu être et pourquoi ? Lequel des
personnages voudrais-tu pour ami(e) et pourquoi ?
 Demander aux élèves d’imaginer qu’ils présentent le journal télévisé. Ils doivent présenter
l’histoire comme un fait divers. Ex : chers téléspectateurs, aujourd’hui dans le village de …, une
petite fille du nom de Marie a mangé trop de bonbons. Elle a refusé de manger la banane que sa
maman avait préparée. Le docteur a été appelé en urgence, car Marie est tombée gravement
malade. Elle est encore à l’hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

P. La lecture : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à choisir des textes selon la complexité des mots.

Activité 1 : Le professeur distribue un conte assez difficile. Le travail des élèves maitres est de 1)
identifier les mots difficiles ; 2) les remplacer par des mots plus simples ; 3) de réduire la longueur du
texte tout en préservant l’idée, le sens et les événements.

Voici un conte, version originale :

La case des jours de pluie


Toutes les bêtes de la brousse se réunirent, disant qu’elles allaient faire une grande case à cause de
la pluie. Mais le lièvre refusa de venir, disant qu’il était malade, chaque fois qu’on l’envoyait
chercher.
Cependant, on termina la case et trois jours après la pluie commença à tomber. Le lièvre accourut au
grand galop pour s’y réfugier, mais les autres bêtes l’en chassèrent, indignées.
Le lièvre resta donc dehors, exposé à la pluie, puis le soleil revint et toutes les bêtes se dispersèrent
dans la brousse pour aller chercher leur nourriture.

167
Le lièvre, de son côté, se procura une très grosse flûte. Cinq jours après, la pluie commença à tomber.
Le lièvre arriva en courant et entra le premier dans la case avec son instrument. Il chercha un coin où
il se cacha bien.
Cependant, les autres bêtes entraient à leur tour. Quand elles y furent toutes, le lièvre se mit à jouer
de la flûte avec violence, ce qui effraya tellement les bêtes qu’elles s’enfuirent en s’écrasant. Dehors,
cependant, elles finirent par s’arrêter et on se demanda :
« Qu’y avait-il dans la case ? - Je n’en sais rien, je n’en sais rien », répondaient les bêtes.
L’éléphant ordonna alors à l’outarde d’aller voir ce qu’il y avait. Quand l’outarde arriva, le lièvre se
remit à jouer de la flûte avec fureur et l’outarde, se sauvant, alla dire que la chose effroyable était
toujours dans la case.
L’éléphant eut alors l’idée d’envoyer le chat qui, marchant sans bruit, pourrait arriver à la hutte sans
donner l’alarme et verrait prudemment ce qu’il y avait dedans. Le chat se cacha au bord de la porte
et entendit de nouveau le bruit, le lièvre soufflant sans fin dans sa flûte. « Il n’y a pas moyen de
rentrer, dit le chat. La chose redoutable fait toujours du bruit.»
L’éléphant alors envoya l’hyène. En approchant de la case, celle-ci entendit du bruit et se sauva sans
même aller jusqu’à la porte : « Je suis entré dans la case, dit-il, et la chose a voulu me donner un
coup de lance. Je me suis enfui, elle m’a poursuivi, mais n’a pas pu m’attraper. Enfin, bref, je suis sain
et sauf et me voici.
- S’il en est ainsi, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. N’y allons donc plus. »
De ce jour, les animaux abandonnèrent la case au grand profit du lièvre qui en fit son lieu de refuge
ordinaire pour les jours de pluie.

Voici maintenant la version simplifiée : Demander aux élèves maitres ce qui a changé.
Un éléphant une hyène et un canard et leurs amis se parlent. « La pluie va bientôt arriver ! Il faut
construire une grande case pour la pluie. » Le lièvre n’est pas là, il dit qu’il est malade.
La case est vite finie. Trois jours plus tard, la pluie tombe. Le lièvre vient vite à la case pour se
mettre à l’abri.
Les autres bêtes se fâchent. « Tu n’as pas travaillé à bâtir la case. Tu ne peux pas y entrer. »
Le lièvre reste dehors tout seul sous la pluie. Quand le soleil revient, les animaux partent dans la
brousse pour chercher à manger.
Le lièvre a une idée. Il court vite en ville pour acheter une flûte.
Cinq jours plus tard, il pleut encore. Le lièvre se dépêche et arrive le premier dans la case. Il se cache
dans un coin. Pendant ce temps, les autres animaux arrivent et s’installent dans la case, à l’abri de la
pluie. Le lièvre se met à jouer de la flûte le plus fort qu’il peut.
Les bêtes entendent la musique et ont très peur. Elles courent dans tous les sens et se marchent
dessus. Dehors, elles crient : « Quel est ce bruit ? Qui est là ? » Personne ne sait.
L’éléphant dit au canard : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le canard revient et
dit : « La chose est toujours dans la case. Je l’ai vue. C’est un GROS monstre. »
L’éléphant dit au chat : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le chat revient et dit : « Je
ne veux pas rentrer. La chose fait encore un bruit terrible ! »

168
L’éléphant envoie l’hyène : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » L’hyène revient et dit :
« Je suis entrée dans la case et la chose a voulu me frapper. J’ai voulu m’enfuir, mais la chose m’a
couru après. Heureusement que je peux courir très vite. »
« Alors, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. Plus personne ne peut rentrer maintenant. » Les
animaux sont tristes.
Mais les jours de pluie, le lièvre est tout heureux à l’abri dans sa case.

Q. La lecture : Utiliser des stratégies variées pour comprendre un texte


Rappel du programme

Lecture guidée :
- Pré-lecture,
- Atelier de lecture
- Post lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à reconnaitre les caractéristiques d’un poème classique et les façons de
développer la compréhension chez l’élève du fondamental

Lire des poèmes plus classiques pour étudier


- La rime
- Le sens
- Les figures de style

Activité 1 : Le professeur choisit quelques poèmes classiques. Les élèves maitres doivent trouver des
questions qui vont encourager la compréhension fine des élèves du niveau II ou III du fondamental.

R. L’écriture : Respecter les règles de grammaire et d’orthographe dans un texte écrit


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes

Déroulement des activités

Amener les élèves-maîtres à se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes
de la langue et les conventions des textes écrits

Activité 1 : Le professeur reprend le jeu de la conjugaison : les élèves maitres se mettent devant le
tableau en 2 rangées. Le premier ou la première de chaque rangée doit écrire le verbe conjugué
comme indiqué par le professeur : Ex. verbe partir, imparfait de l’indicatif, 3 e personne du singulier
féminin : les élèves maitres doivent écrire : elle partait.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte en écriture spontanée. En
premier, les élèves maitres se mettent en paires et corrigent ensemble les productions. Puis le
professeur sélectionne quelques productions et revoit les règles de grammaire mal appliquées.

169
S. L’écriture : Produire des types d’écrits
Rappel du programme

Les textes informatifs

Production d’écrit : Ecrits en lien avec un projet scolaire : correspondance scolaire, journal scolaire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à faire écrire les élèves du fondamental quotidiennement dans un journal

Activité 1 : Le professeur initie avec un professeur d’un autre IFM ou à l’intérieur du même IFM un
projet de correspondance entre élèves maitres. Le contenu des échanges devrait rester de l’ordre
professionnel et non privé.

T. L’écriture : Créer un environnement lettré


Rappel du programme

- Productions des apprenants


- Règles de classe
- Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons

Déroulement des activités

Organiser le coin lecture avec des écrits collectifs ou des écrits des élèves.

Activité 1 : Le professeur revient sur le coin de lecture. Il demande aux élèves maitres de créer des
écrits collectifs pour ce coin. Ex. : en sous-groupes, les élèves maitres imaginent un conte, l’écrivent
et l’illustrent. C’est un exemple qui peut être fait en classe par les élèves du fondamental.

U. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les textes explicatifs : techniques et fonctions


- Les lettres,
- La notice,
- Le schéma,
- Le compte rendu
- Le PV
Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental les différents styles qui s’appliquent à
certaines productions.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire et d’annoter un schéma (ex. : le
corps humain, un système du corps humain, le système solaire, ….

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de s’entrainer à faire des croquis de toutes
sortes à main levée.

170
UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental le langage corporel qui correspond
à la situation

Activité 1 : Aller observer un conteur traditionnel et prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un
bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps
 Les gestes et mouvements
 La dramatisation

Activité 2 : Les élèves maitres continuent dans leur cours à raconter des récits avec expressivité et
aisance.

V. Le code oral  : Maitriser le passage du langage d’action au passage d’évocation


Rappel du programme

L’énonciation, les actes de parole

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire des phrases plus longues en
employant des conjonctions de coordination et des phrases subordonnées

Activité 1 : Le professeur donne aux élèves une phrase très simple. Ex. : Le chasseur part. En sous-
groupes, les élèves maitres doivent élargir oralement la phrase avec des conjonctions de
coordination et des phrases subordonnées. Ex. L’habile chasseur, connu sous le nom de Tiefing,
venant du village voisin de Mamadou, part à la chasse au gibier, dans la brousse, un beau matin, avec
son ami, accompagnés de leurs chiens qui courent devant eux joyeusement en aboyant et en
sautant. Le sous-groupe avec le plus de mots et d’ajouts gagne.

W. Le code oral  : Élaborer des stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

Développer sa présence devant un groupe

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à faire adopter aux élèves du fondamental la bonne posture pour une bonne
élocution.

171
Activité 1 : Le professeur continue avec les simulations de récits de contes, afin de mieux analyser
leur façon de se tenir devant un groupe et comment l’améliorer pour la salle de classe

X. La lecture : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à sélectionner des textes en fonction des mots fréquents


Activité 1 : Le professeur encourage les élèves maitres à noter les mots qu’ils utilisent fréquemment
dans leurs écrits. Ils peuvent les consigner dans un calepin ou à la fin de leur cahier de notes pour
référence. Cette activité peut être refaite au niveau fondamental avec les élèves du niveau II et III.

Y. La lecture : Préparer une leçon de lecture


Rappel du programme

Elaborer une fiche de séquence en lecture en approche équilibrée au Niveau III du fondamental

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à élaborer des fiches de séquence à partir de la préparation en approche
équilibrée.

Activité 1 : Le professeur revient sur la préparation d’une journée en approche équilibrée. Les élèves
maitres choisissent un texte, le préparent et le simulent devant leurs camarades.

Z. La lecture : S’approprier des stratégies pour mieux comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités

En fonction des intelligences multiples et de l’approche équilibrée, amener les élèves maitres à
trouver des activités de compréhension pour le Niveau III du fondamental.

Activité 1 : Le professeur propose la liste des activités ci-dessous correspondant aux types
d’intelligence. À partir de cette liste et d’un texte du niveau III, les élèves maitres trouvent des
activités adaptées et variées.

Activités physiques :
 La danse

172
 Les jeux de rôle et le mime
 Les jeux de compétition et de coopération
 Les activités pratiques de tous les genres
 Les travaux manuels, la cuisine, le jardinage, etc.
 Les exercices de relaxation physique, la méditation, la respiration
 Les sports

Activités orales :
 Les histoires lues ou racontées
 Les comptines et les devinettes
 Les jeux verbaux (charades par ex.)
 Les livres
 Les échanges et les causeries
Activités coopératives
 Activités de coopération : accomplir des tâches précises en paires ou en petits groupes
 Activités d'aide aux autres : si un élève est bon à une tâche, il est encouragé à aider les autres
qui ont des difficultés à accomplir la même tâche
 Activités de sympathie envers les autres : valider les sentiments des autres sans les rejeter,
les diminuer ou en rire
 Activités de médiation de conflits : aider deux élèves à arriver à un compromis, une entente
lorsqu’il y a un problème
 Les jeux de société : des jeux de cartes, de dés, des jeux où il faut être plusieurs pour jouer
(sauter à la corde, jouer aux billes)
Activités de résolutions de problèmes
 Les numéros : des jeux où il faut manipuler les nombres, les mesures ou les formes
géométriques
 Les problèmes à résoudre : des problèmes pratiques de tous les jours à penser et à résoudre
 Les sériations : mettre en ordre logique une série d’objets, de formes ou de nombres
 Les séquences : mettre des événements par ordre chronologique

 Les jeux de motifs : avec les formes et les couleurs, assembler des objets pour créer un motif
qui se répète, comme dans une mosaïque ou un tapis
Activités de partage
 Apprendre à faire des choix : penser aux conséquences avant d’agir
 Partager ses goûts, ses émotions, ses sentiments
 Se parler de façon positive
 Faire une minute de réflexion avant de donner la parole
 Des activités où on se voit de façon positive

Activités musicales
 Les séquences rythmiques
 Les sons et tons musicaux
 Les chansons

173
 La création de musique
 L'écoute des sons dans l'environnement
 Utilisation d’instruments de musique
Activités scientifiques
 Cataloguer, trier
 Créer des collections : ramasser des cailloux, des graines, des insectes différents pour en faire
des collections
 Tenir un journal : mettre par écrit de façon régulière, des sentiments, des actions, des
réflexions
 Travailler avec des graines ou des animaux : s’intéresser à la biologie, à l’environnement
 Faire des cartes d’identification et d’identité
 Faire des expériences de science pour tester, apprendre
 Créer des tableaux et diagrammes pour mieux expliquer et faire comprendre des données
 Activités d’observation : faire une excursion dans un lieu précis dans le but d’observer, de
ramasser des données et de les analyser en classe
Activités artistiques
 Les jeux d’imitation, d’imagination
 Les constructions diverses avec matériaux divers
 Le dessin et la peinture
 Le modelage, le pliage de papier
 Les marionnettes
 Le travail du bois
 La couture
 Les saynètes et le théâtre
Toutes les activités citées ci-dessus ne s’appliquent pas forcément à tous les thèmes. Il faut faire un
choix judicieux. Ces activités peuvent aussi être utilisées dans d’autres domaines, comme SMT, SH ou
DP.

AA. L’écriture : Respecter les règles grammaticales et d’orthographe à l’écrit


Rappel du programme

Exploitation des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de la langue et des
conventions de textes

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à se servir des productions des apprenants pour renforcer les mécanismes de
la langue et les conventions des textes écrits

Activité 1 : Le professeur fait des exercices de renforcement en grammaire, en orthographe ou en


conventions des textes écrits selon les besoins identifiés chez les élèves maitres.

BB. L’écriture : Créer un environnement lettré


Rappel du programme

174
Créer un environnement lettré pour la salle de classe.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à créer des petites fiches sur des sujets plutôt scientifiques.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de créer des fiches sur un thème scientifique
ou autre de leur choix. Ex. : Les poissons, les oiseaux, le Mali, le lion, la terre, etc.

CC. L’écriture : Produire les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les textes dialogiques : techniques et fonctions


 Théâtre,
 BD,
 Album…
 Fonctions et utilisation des écrits de la vie scolaire

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à créer une pièce de théâtre pour la fin de leurs études, et de la présenter.  

Activité 1 : Le professeur pour célébrer la fin des 4 années, demande aux élèves maitres d’écrire en
sous-groupes une pièce de théâtre, si possible reliée à leurs études, pour la présenter à d’autres
classes de l’IFM.

175
1RE ANNÉE BAC

Compétences

Déroulement des activités

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral  : Maitriser le fonctionnement de l’oralité


Rappel du programme

 Connaissance de l’alphabet à l’oral pour en connaître les noms et sons des lettres en LN et L2
 Reconnaître les similarités et les différences entre les 2 langues
 La syllabation dans les 2 langues.

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à savoir enseigner l’alphabet et la syllabation en utilisant le jeu et le chant.

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer les jeux et chants qui vont faciliter l’apprentissage de
l’alphabet dans les 2 langues. Le professeur explique les différentes consciences qui vont faciliter
l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. (Pour les activités qui suivent, voir module thématique –
enseignement de la lecture-écriture).

Les définitions se trouvent dans l’UF 1 de la 1re année DEF

B. Le code oral – l’expression orale


Rappel du programme

L’expression orale en salle de classe : Technique des nouvelles de la classe

Déroulement des activités didactiques (3h)

Amener l’élève /maître à favoriser l’expression orale dans la salle de classe à travers la technique des
nouvelles de la classe.

Activité 1 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 2 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

176
C. La lecture - Le référentiel de compétences en lecture
Rappel du programme

Connaissance des 5 champs de compétences en lecture et leurs seuils de vérification

Déroulement des activités didactiques (2h)

 Amener l’élève-maître à s’approprier simplement les définitions des 5 champs de


compétences en lecture.
 Se servir du référentiel de compétences pour apprendre à développer la lecture chez les
élèves

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitres les compétences requises pour être un bon
lecteur. Les élèves maitres suggèrent des compétences et le professeur leur donne la compétence
équivalente dans le référentiel : 1) mécanismes de la langue ; 2) compréhension ; 3) conscience
lexicale ; 4) conventions des textes écrits en lecture et 5) fluidité. S’ils ne trouvent pas tous les
champs, le professeur les amène à les découvrir en donnant des exemples.

Activité 2 : Exploration des seuils de vérification des champs de compétences en lecture.

D. La lecture – Manipuler un texte pour se l’approprier


Rappel du programme

 Connaissance de l’alphabet en LN et L2 à l’écrit


 Avoir recours à plusieurs stratégies pour lire un texte
 Développer la conscience phonémique – apprendre à isoler chaque son dans les mots
 Utiliser l’approche ludique pour stimuler les apprentissages de :
o La conscience alphabétique
o La conscience phonémique

Déroulement des activités didactiques

Amener l’élève maitre à s’approprier les consciences nécessaires à la lecture chez l’élève du
fondamental.

Activité 1 : Pratiquer des jeux à l’écrit pour aider les élèves à s’approprier le principe alphabétique.
Voir un éventail de jeux que vous pouvez pratiquer tout au long de l’année dans l’UF 1 de la 1 re année
DEF.

E. La lecture - Méthode syllabique 


Rappel du programme

Introduction à la méthode syllabique - Définition

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève/maître à s’approprier la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche. (Voir UF 1 de la 1 re année DEF)

177
Activité 2 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.
(Voir tableau de travail en UF 1 – 1re année DEF)

Activité 3 : Présentation de la méthode syllabique. Le professeur donne la définition extraite du


guide de la méthode syllabique aux élèves. Ils l’étudient en groupe et chaque groupe doit en donner
son interprétation.

F. La lecture - Enrichir le vocabulaire


Rappel du programme

Élargir le vocabulaire de l’élève à travers la lecture

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève maître à se servir de techniques comme la recherche collective d’idées pour fournir
aux élèves un vocabulaire plus large et plus approfondi.

Activité 1 : Le professeur fait pratiquer la recherche collective d’idées (aussi appelée brainstorming
ou remue-méninge). Il sépare la classe en sous-groupes et donne un thème à chaque groupe. Les
groupes doivent trouver le plus possible de mots reliés à ce thème (les mots sont en langue
nationale). Ex. : les animaux domestiques, les travaux champêtres, le matériel électronique, les
métiers et les professions, etc.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent reprendre les mots de leur groupe sur des petits cartons, les
illustrer si possible et en faire un fichier lexical qui sera placé dans la boite à outils.

La lecture – S’approprier des stratégies variées en lecture


Rappel du programme

 Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un texte
 Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à utiliser les stratégies de lecture guidée pour arriver à une compréhension
fine du texte par les élèves du fondamental

Amener les élèves maitres à s’approprier la technique de la lecture guidée en approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)

Activité 2 : Le professeur fait une démonstration. Après la démonstration, les élèves maitres doivent
retrouver les 3 étapes et leur contenu.

Activité 3 : Les élèves maitres se mettent en groupes et s’entrainent à la démarche.

178
La lecture - Manipuler un texte pour se l’approprier en méthode syllabique
Rappel du programme

Les conseils pédagogiques de la méthode syllabique

Déroulement des activités (2h)

Amener les élèves maitres à s’approprier les conseils pédagogiques de la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de répertorier les outils à élaborer pour la
mise en œuvre de la méthode syllabique et de les élaborer pour les ajouter à leur boite à outils.

Activité 2 : En groupes, ils préparent un exposé sur les conseils pédagogiques de la méthode
syllabique et font une présentation en classe.

G. L’écriture - Le référentiel de compétences en écriture


Rappel du programme

Connaissance les 4 champs de compétences en écriture et leurs seuils de vérification.

Déroulement des activités didactiques

Amener l’élève/maître à se servir du référentiel de compétences pour apprendre à développer


l’écriture chez les élèves/enfants.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres les compétences requises pour être un bon
écrivain. Les élèves maitres suggèrent des compétences et le professeur leur donne la compétence
équivalente dans le référentiel : 1) production originale spontanée ou guidée ; 2) cohérence et
clarté ; 3) style ; 4) conventions des textes écrits en écriture. S’ils ne trouvent pas tous les champs, le
professeur les amène à les découvrir en donnant des exemples.

Activité 2 : Le professeur explore avec les élèves maitres les seuils de vérification en écriture

H. Passer de l’oral à l’écrit


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif

 La Ponctuation,
 Les majuscules,

Les temps propres à l’écrit selon le niveau des élèves

Déroulement des activités

 Amener l’élève maitre à explorer la section « conventions des textes écrits à l’écrit » du
référentiel de compétences
 Activité 1 : Le professeur remet aux élèves maitres un texte oral transcrit. Il leur demande de
reécrire le même texte en respectant les règles de l’écrit.

179
 Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de comparer les deux (2) textes et de
relever les différences. Activité 1 :

I. L‘écriture - Produire un texte spontané


Rappel du programme

Découverte du principe de l’écriture – l’écriture inventée

Déroulement des activités didactiques (2h)

Amener l’élève/maître à faire produire des textes par les élèves en utilisant l’écriture inventée

Activité 1 : Le professeur met au tableau les 5 formes du mot tomate, écrits par des élèves de 1 re
année le même jour dans la même classe. Le professeur demande aux élèves maitres de classer ces
écrits du plus faible au plus fort. L’exercice terminé, le professeur explique les stades de l’écriture
inventée. (Voir : 1) le module thématique – Enseignement de la lecture-écriture pour l’explication des
stades de l’écriture inventée 2) l’UF 1 de la 1 re année DEF pour des exemples en français et en
bamanankan)

J. L’écriture - Distinguer graphisme de l’écriture


Rappel du programme

Approche équilibrée – Le graphisme est une compétence des conventions des textes écrits

Déroulement des activités didactiques (1h)

Amener l’élève maître à bien faire la différence entre le graphisme et la production d’écrit.

Activité 1 : Le professeur porte les deux définitions ci-dessous au tableau. Il demande aux élèves
maitres de faire ressortir les différences entre les deux termes et aussi leurs similarités.

LE GRAPHISME : Le graphisme est défini comme « des enchainements de lignes simples, rectilignes
ou courbes, continues ou discontinues, et des alternances qui se rythment et se structurent en
motifs. Ainsi, le graphisme est un ensemble de signes qui n’a pas de signification. C’est une activité
motrice qui laisse des traces. » (Jean Hébrard)

L’ÉCRITURE : L’écriture est définie comme « la représentation concrète de la pensée par un système
de signes graphiques conventionnels qui se réfèrent soit à des sons, soit à du sens ; moyen
d’expression qui vise à la communication. ». « L’écriture est une activité graphique et linguistique
dont les deux composantes ne peuvent être dissociées, particulièrement dans le cycle des
apprentissages premiers. » (Ministère de l’Éducation Nationale – France)

K. L’écriture - La méthode syllabique et le graphisme


Rappel du programme

 Écriture par les élèves maitres de la lettre en caractères d’imprimerie et en cursive


 Écriture de la lettre par les élèves du fondamental sur l’ardoise puis dans le cahier

Déroulement des activités (6h)

180
Amener l’élève maître à se familiariser avec les techniques de graphisme suivant les principes de la
méthode syllabique

Activité 1 : Pour conscientiser les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose les activités suivantes :

 Pliage (éventail, accordéon, avion, etc.)


 Découpage – se servir des ciseaux
 Coloriage et traçage (ex. : Tracer des lignes parallèles en se servant d’une règle)
 Etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) en
caractères d’imprimerie et 2) en cursive, d’abord en majuscule, puis en minuscule. Après cet
exercice, les élèves maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et
pratiquent les lettres qui leur ont données des difficultés.

L. L’écriture – L’écriture spontanée en approche équilibrée


Rappel du programme

L’écriture spontanée

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à utiliser l’écriture spontanée dans des activités variées avec les élèves du
fondamental pour leur donner le goût d’écrire.

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres d’écrire leur réaction quand ils ont leur
premier diplôme de l’école. Ils doivent écrire rapidement, sans réfléchir à l’orthographe ou à la
grammaire. L’important est de mettre le plus d’idées, de sentiments et d’opinions sur le papier. À
la fin de l’exercice (pas plus de 5 minutes), le professeur demande à des volontaires de partager ce
qu’ils ont écrit.

Activité 2 : Le professeur explique qu’ils viennent de faire de l’écriture spontanée. L’écriture
spontanée est la capacité de mettre rapidement sur papier ce qu’on a dans la tête. Cette écriture
n’est jamais corrigée ou sanctionnée par une note. Cependant, elle peut servir de base à l’écriture
guidée, qui elle, sera corrigée, peaufinée et travaillé jusqu’à obtenir un écrit bien fini.

M. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Produire des textes sur les savoirs locaux

Déroulement des activités

Activité 1 : Voir L’UF 1 (K et R) de la 2e année DEF

181
UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Les caractéristiques phonétiques et phonologiques d’un énoncé oral : les paires minimales, les
variantes combinatoires

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves/enfants les caractéristiques phonétiques et


phonologiques

Activité 1 : À travers les comptines et les chants, le professeur demande aux élèves de trouver les
rimes et les activités langagières qui peuvent être faites avec les élèves du fondamental autour de
ces comptines et chants.

Le code oral  : Maîtriser les stratégies d’expression oralel


Rappel du programme

La prise de parole : Aspects verbaux et non verbaux (kinésique, proxémique) dans des activités de
débat, d’exposé, d’entretien, d’interview et d’enquête ;

Les caractéristiques d’une explication et d’une argumentation

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à faire entrer les élèves du fondamental dans différentes situations de
communication

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier les comportements et attitudes qui
pourraient les aider à déceler chez les élèves du fondamental les problèmes suivants :
 L’incompétence
 La frustration
 La mécompréhension
 La timidité
 Etc.
Activité 2 : Continuer avec l’étude du langage corporel dans la prise de parole : le professeur
organise un débat ; il sélectionne 5 élèves maitres qui seront pour et 5 élèves maitres qui seront
contre. Le thème du débat est « le châtiment corporel ». Les autres élèves maitres observent le
débat et prennent note de la gestuelle des participants. Quels gestes ont-ils utilisés pour convaincre
ou pour se défendre ?Activité 1 :

La lecture  : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée


Rappel du programme

En approche équilibrée, bien se familiariser avec les techniques

Déroulement des activités

182
Amener l’élève maître à apprendre les techniques de lecture en approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens. Il
demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme si c’était
des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les astuces de
décodage dans l’encadré ci-dessous :

Les astuces de décodage


Il existe plusieurs petites astuces pour aider les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
important est de ne JAMAIS lire avant eux car ils auront vite mémorisé et l’enseignant ne pourra
pas dire si les élèves lisent ou répètent. Voici quelques-unes de ces astuces :
 Faire repérer par les élèves des mots qui reviennent plusieurs fois dans le texte.
 Faire repérer par les élèves les mots fréquents (comme par exemple les articles, les verbes
d’état, les petits mots connecteurs, etc.)
 Faire associer consonne et voyelle pour trouver la syllabe : par exemple pour le mot poule,
on attire l’attention sur la consonne initiale P. On demande quel son fait la lettre P. On
montre les deux voyelles qui suivent. Si les élèves savent que OU fait /ou/, on leur
demande d’associer /p/ et /ou/. S’ils ne savent pas, on leur dit tout simplement que O et
U font /ou/, puis on leur fait fusionner /p/ et /ou/. On continue avec L et E puis les deux
syllabes ensemble.
 Pour des mots plus difficiles on peut séparer les sons (attention, les sons, pas les syllabes).
Par exemple pour déchiffrer le mot PANTALON, on écrit au tableau
P AN T A L ON
Puis on trouve le son de chaque lettre (ou lettres) ainsi isolée. Les élèves en le disant de
plus en plus vite vont deviner le mot.

183
 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour
deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue nationale
ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

Activité 1 :

La lecture  : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique.

Activité 1 : Activité 1 : Le professeur initie les élèves maitres à l’apprentissage de l’orthographe : la
dictée de lettres. Il dicte des lettres aux élèves maitres qu’ils doivent écrire en minuscule, en
majuscule, en caractères d’imprimerie et en cursive. Le professeur donne ensuite la correction au
tableau. Le professeur apprend aux élèves comment élaborer une fiche de préparation de lecture en
méthode syllabique.

184
Activité 2 : Le professeur apprend aux élèves-maîtres comment élaborer une fiche de préparation de
lecture en méthode syllabique.

La lecture  : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée :

- Pré-lecture,
- Atelier de lecture
- Post lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à utiliser lees stratégies de l’approche équilibrée pour arriver à une
compréhension fine par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)

La lecture  : S’approprier des stratégies variées pour comprendre – Méthode syllabique


Rappel du programme

Méthode syllabique :

- Lettre du jour,
- Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- Association, combinatoire des lettres (syllabes),
- Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à utiliser les stratégies de la méthode syllabique pour arriver à une
compréhension fine par les élèves du fondamental

Activité 1 : Le professeur initie les élèves maitres à l’apprentissage de l’orthographe : la dictée de
lettres. Il dicte des lettres aux élèves maitres qu’ils doivent écrire en minuscule, en majuscule, en
caractères d’imprimerie et en cursive. Le professeur donne ensuite la correction au tableau et attire
leur attention sur le fait que cette méthode permet l’acquisition des mécanismes de la langue.

Activité 2 : le professeur devéloppe des activités avec les élèves-maîtres dans le cadre de la maîtrise
du mécanisme de la formation des syllabes.

La lecture  : Lire des œuvres contemporaines – livres de jeunesse


Rappel du programme

Les différents supports et genres : album, poèmes simples, pièces de théâtre, bandes dessinées (BD) :

185
 Relation texte / image ;
 Vocabulaire et codes spécifiques de la BD ;
 Pièces de théâtre : texte lu et texte joué ; la fonction des didascalies (indications aux metteurs
en scène et aux acteurs)

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à utiliser différents supports et genres pour la lecture avec les élèves du
fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maîtres, repartis en groupe de travail, d’interpréter
une image ou une bande dessinée muette en donnant un contenu cohérent et logique aux bulles. En
mise en commune le professeur vérifie si les groupes ont compris dans le même sens.

Activité 2 : le professeur organise des échanges avec ses élèves maitres sur le texte des BD
(vocabulaire, grammaire, apostropheorthographe, etc.)

Activité 3 : le professeur fait lire une courte pièce de théâtre et demande aux élèves- maîtres de la
jouer mettre en scène en insistant sur le rôle des didascalies.

Activité 4 : l’élève-maître la met en scène avec les élèves du fondamental en insistant sur le rôle des
didascalies (instructions).

L’écriture  : Produire un texte spontané ou guidé


Rappel du programme

Ecriture guidée :
- Pré-écriture,
- Atelier d’écriture,
- Post-écriture.
Premier jet (brouillon) ;
Réécriture et révision ;
Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la démarche de l’écriture guidée l’approche équilibrée

Activité 1 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le


professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental1 Niveau
II, qui tiendra compte de ces paramètres.

Activité 2 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte.

Activité 3 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.

Activité 1 :

186
L’écriture  : Différencier graphisme et écriture
Rappel du programme

Le graphisme comme convention des textes écrits

Les autres types d’écritures : écriture spontanée, écriture guidée, écriture inventée

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier l’approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur porte les deux définitions ci-dessous au tableau. Il demande aux élèves
maitres de faire ressortir les différences entre les deux termes et aussi leurs similarités. (définitions
des concepts graphisme/écriture à l’UF 1 – I de la 1ère année GEN-DEF del’UF 1 – I)

L’écriture  : Différencier graphisme et écriture


Rappel du programme

Méthode syllabique :

 Reproduction en l’air des contours de la lettre par le geste ;


 Copie de lettres, de syllabes, de mots
 Dictée de lettres aux élèves pour les écrire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique.

Activité 1 : Pour conscientiser les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose les activités suivantes :

 Pliage (éventail, accordéon, avion, etc.)


 Découpage – se servir des ciseaux
 Coloriage et traçage (ex. : Tracer des lignes parallèles en se servant d’une règle)
 Etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) d’abord
en cursive, puis en minuscule et en majuscule en caractères d’imprimerie et 2) en caractères
d’imprimerie en cursive, d’abord en majuscule, puis en minuscule. Après cet exercice, les élèves
maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et pratiquent les lettres qui
leur ont données des difficultés.

Activité 3 : les élèves-maîtres reprennent le même exercice avec les élèves du fondamental1.

187
N. L’écriture – Produire des textes sur les savoirs locaux
Rappel du programme

Produire des textes sur les savoirs locaux

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à utiliser et à produire des écrits sur les savoirs locaux avec les élèves du
fondamental

Activité 1 : V À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

oir L’UF 1 (K et R) de la 2e année DEF

O. L’écriture – Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 Les affiches et textes publicitaires.


 Le communiqué.
 Le CV
 La lettre de motivation
 Déroulement des activités

Amener l’élève/-maitre à rédiger avec les élèves du fondamental /enfants les écrits les plus usités

Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une problème relatif à l’école (proprété, discipline, sport...) des
techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée pendant les cours

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux fonctions du langage :
l’intonation, les gestes, le niveau de langue

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre l’art oratoire aux enfants du fondamental

188
Activité 1 : Le professeur donne des textes de récitation à apprendre par cœur. Les élèves maitres
viennent à tour de rôle réciter devant leurs camarades. Ils sont encouragés à user de leur voix, de
l’intonation et – au besoin – des gestes.

Activité 2 :  Le professeur prépare autant de petits papiers avec un mot écrit qu’il a d’élèves maitres
dans la classe. Chaque élève-maitre tire un mot et avec seulement 2 minutes de préparation
mentale, l’élève-maitre doit faire une présentation oratoire de 5 minutes devant les camarades. Les
autres élèves maitres notent les prestations sur une grille d’observation (Voir grille ci-dessous). (Le
but de la présentation est de parler sans bafouiller, clairement, en donnant du sens à la parole, en
convaincant l’auditoire, en utilisant un vocabulaire varié, etc.)

À la fin des présentations, les meilleures présentations ayant obtenu les plus hautes notes sont
félicitées.

Activité 1  :
Le code oral : Produire un discours cohérent

Rappel du programme

Expliquer une règle d’un jeu ou un mode d’emploi d’un objet de façon cohérente

Déroulement des activités

Amener l’élève/enfants à :

 Expliquer les règles d’un jeu


 S’entraîner à donner des consignes précises

Activité 1 : le professeur partage avec les élèves-maîtres le déroulement des jeux d’enrichissement
du vocabulaire en explorant des sujets familiers.

Exemple :

Déroulement du jeu : Mêlée d’animaux


1. Amenez les élèves dans un espace de jeu ouvert où ils peuvent courir sans
heurter les autres. Idéalement, ce jeu devrait se dérouler à l'extérieur de la
salle de classe.
2. Nommez 5 élèves ou moins qui seront des attrapeurs. Donnez-leur chacun un
brassard de la même couleur.
3. Nommez 3 élèves ou moins qui seront des relâcheurs. Donnez-leur chacun un
brassard d'une autre couleur.
4. Les autres élèves seront des coureurs.
5. Demandez aux élèves de se disperser dans l'aire de jeu (voir le schéma).
6. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Lorsque le jeu débute, les attrapeurs tentent d'attraper le plus grand nombre
possible de coureurs.
 Les élèves touchés se dirigent vers le côté de l'aire de jeu et demeurent
immobiles jusqu'à ce qu'un des relâcheurs les rejoigne.
 Lorsque le relâcheur s'approche et serre la main d'une personne qui a été
touchée, celle-ci peut reprendre le jeu SI elle nomme bien fort un animal
domestique ou commun et utilise un verbe pertinent.Par exemple, elle pourrait
dire : « Une souris couine. » Ou « Un chat miaule. »

189
 Si la personne n'utilise pas le nom approprié ou ne fait pas de phrase complète et
correcte, elle doit courir autour de l'aire de jeu une fois avant de pouvoir
participer à nouveau.
 Si vous voyez que l'élève a de la difficulté à trouver un mot ou à faire une phrase,
tentez de lui venir en aide.
 Après quelques minutes, demandez aux attrapeurs, relâcheurs et coureurs de
changer de rôles.
 Mettez fin au jeu à votre discrétion.
- Source : manuel numeracy, Right To Play
Activité 2 : l’élève-maître partage avec les élèves du fondamental le déroulement des jeux
d’enrichissement du vocabulaire en explorant des sujets familiers.

Le code oral  : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

Productions orales des élèves : jeux de langue (charades, devinettes, virelangues) favorisant la
créativité et la vivacité

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux enfants l’art oratoire

Activité 1 : Le professeur donne des textes de récitation à apprendre par cœur. Les élèves maitres
viennent à tour de rôle réciter devant leurs camarades. Ils sont encouragés à user de leur voix, de
l’intonation et – au besoin – des gestes.

Activité 2 :  Le professeur prépare autant de petits papiers avec un mot écrit qu’il a d’élèves maitres
dans la classe. Chaque élève-maitre tire un mot et avec seulement 2 minutes de préparation
mentale, l’élève-maitre doit faire une présentation oratoire de 5 minutes devant les camarades. Les
autres élèves maitres notent les prestations sur une grille d’observation (Voir grille ci-dessous). (Le
but de la présentation est de parler sans bafouiller, clairement, en donnant du sens à la parole, en
convaincant l’auditoire, en utilisant un vocabulaire varié, etc.)

À la fin des présentations, les meilleures présentations ayant obtenu les plus hautes notes sont
félicitées.

Activité 1 :

La lecture  : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée


Rappel du programme

En approche équilibrée, utiliser la lecture guidée pour travailler décodage et compréhension.

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre les techniques de lecture en approche équilibrée

Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens. Il
demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme si c’était

190
Les astuces de décodage
Il existe plusieurs petites astuces pour aider les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les astuces de
décodage dans l’encadré ci-dessous :

 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour


deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue nationale
ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

Activité 1 :

La lecture  : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,

191
 Association des lettres en syllabes

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique.

Activité 1 : Le professeur fait travailler les homophones aux élèves maitres, puis à leur tour, les élèves
maitres font des simulations pour le fondamental. Ex. es, ê, ai ; c’est, ses, ces ou ça et sa.…

La lecture  : Maitriser les techniques de lecture et de jeux Maitriser les techniques de lecture
et de jeux de lecture
Rappel du programme

 Technique des nouvelles de la classe


 Lecture guidée
 Lecture rapide
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer les nouvelles de la classe en situation de classe avec des élèves
du fondamental

Activité 1 : le professeur explique aux élèves-maîtres les principes des nouvelles de la classe.

1. Chaque phrase a le nom d’un enfant comme sujet,


2. Les élèves donnent l’orthographe des mots au maître,
3. Le maître ne lit pas avant les élèves,
4. On se sert de la production pour travailler les champs de compétences,
5. Le maître, en arrangeant l’orthographe des mots cherche à trouver, savoir, connaître,
comprendre pourquoi les élèves font les suggestions qu’ils offrent.
Source : référentiel de compétence Approche Equilibrée

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : Statue narrative

Déroulement
7. Formez des groupes de 4 à 6 élèves.
8. Expliquez aux élèves qu'ils se transformeront en statues pour illustrer les
éléments du récit, sans parler.
9. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une sculpture narrative est formée en se mettant dans une certaine posture, puis
en demeurant immobile pour raconter une partie de l'histoire.
 Les élèves doivent se mettre dans des postures qui raconteront les éléments clés
du récit.
 Lorsqu'ils sont des statues, ils ne peuvent pas parler ou bouger.

192
10. Les groupes disposeront d'un certain temps pour choisir une histoire et créer 4
statues qui représenteront 4 parties de leur récit (introduction, déroulement,
dénouement, résolution ou conclusion)
11. Alignez les 4 cônes à l'avant de la classe/du lieu d'apprentissage (voir le schéma).
12. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une équipe viendra à l'avant de la classe et se tiendra près du premier cône.
 Ils peuvent se déplacer à leur guise jusqu'à ce que vous disiez : « Statue! »
Lorsque vous dites : « Statue! », ils doivent se transformer en statue qui
représente le début de l'histoire.
 Pendant que le groupe présente sa première statue, posez 1 ou 2 questions au
reste de la classe. (Utilisez les questions RCA comme guide.)
 Ils répèteront ces étapes pour les 2e, 3e et 4e statues afin de raconter toute leur
histoire.
13. Invitez chaque groupe à présenter ses statues narratives.
Source : ressource literacy, Right To Play
Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

La lecture  : Maitriser les techniques de lecture et de jeux Maitriser les techniques de lecture
et de jeux de lecture
Rappel du programme

En méthode syllabique
 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes,
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer la méthode syllabique en situation de classe avec des élèves
du fondamental

Activité 1 : le professeur amène les élèves-maîtres à reconnaître les lettres; utiliser leur connaissance
des lettres, des syllabes, des mots et des systèmes d'indices pour lire; enrichir leur vocabulaire en
explorant des sujets familiers.

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : ‘’Chasse aux mots’’

Déroulement
1. Divisez les élèves en équipes de 2 ou de 3.
1. Distribuez les journaux aux élèves. Donnez à chaque équipe de deux au moins une
page à utiliser durant l'activité.
2. Expliquez que les équipes participeront à une chasse aux trésors en parcourant les
vieux journaux. Expliquez que même si le journal est rempli de très petites lettres, il
contient des mots qu'ils connaissent un peu partout dans ses pages.
3. Déterminez la compétence en littératie à travailler ou le but de l'activité pour tout le
groupe. Par exemple, vous pouvez chercher les mots courants qu'ils connaissent,
tels que le, les, et, alors, pour, etc.
4. Expliquez et démontrez ce qui suit :

193
 En équipe de deux, les élèves doivent chercher du début à la fin du texte.
 Ils peuvent souligner ou encercler le mot recherché selon le but de la chasse aux
trésors.
 Les élèves doivent poursuivre leur chasse jusqu'à ce que vous annonciez la fin de
l'activité.
5. Pendant que les élèves cherchent des mots, circulez dans la classe pour observer
leur travail et échanger avec eux.
6. Mettez fin à l'activité quand vous le désirez.
Source : ressource literacy, Right To Play

Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

La lecture  : S’approprier des stratégies variées pour comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée :

 Pré-lecture,
 Atelier de lecture
 Post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à pratiquer la lecture guidée afin d’amener les élèves du fondamental à la
compréhension fine d’un texte

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)

Activité 1 :

L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 La lettre personnelle.
 La demande officielle.
 Le journal intime ou personnel.
 Les écrits prescriptifs : recettes, modes d’emploi…
 Les écrits de divertissement.
 L’article de presse.
 Les schémas.
 Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à rédiger avec les élèves du fondamental les écrits les plus usités.

194
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire une variété d’écrits :

 Une recette (écrire les nombres)


 Un mode d’emploi (avec illustrations à l’appui)
 Un horaire (avec dates et heures)
 Un menu de restaurant (avec détails et prix) 

Activité 1 :

L’écriture  : Produire un texte spontané ou guidé


Rappel du programme

Ecriture guidée :
- Pré-écriture,
- Atelier d’écriture,
- Post-écriture.
Premier jet (brouillon) ;
Réécriture et révision ;
Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier l’écriture guidée approche équilibrée

Activité 1 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le


professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental1, qui
tiendra compte de ces paramètres.

Activité 2 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte.

Activité 3 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.Activité 1 :

L’écriture  : Différencier graphisme et écriture


Rappel du programme

Le graphisme comme convention des textes écrits

Les autres types d’écritures : écriture spontanée, écriture guidée, écriture inventée

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier l’ écriture guidéeapproche équilibrée

Activité 1 : Le professeur décrit la démarche de l’écriture guidée qui se fait en 3 phases  : Pré-lecture,
Atelier de lecture, post-lecture.

L’écriture guidée a trois grandes phases : la pré-écriture, l’atelier d’écriture et la post-écriture.


d. La pré-écriture

C’est la phase préparatoire qui consiste à mettre195en place tout ce dont les élèves auront besoin pour
écrire leur texte, soit :
 Le vocabulaire,
 L’idée générale (de quoi s’agit-il ?),
e. L’atelier d’écriture

L’écriture a, en fait, trois étapes : deux étapes qui peuvent aller en boucle : la rédaction et la révision,
puis une troisième qui consistent à réécrire une bonne copie pour le partage et la publication. Lorsque
les élèves sont prêts à écrire, ils rédigent un premier jet, puis ils le révisent. Le premier jet vise le
contenu, la révision vise souvent la forme, mais peut viser aussi le contenu. La troisième étape, appelée
publication, vise le graphisme et l’illustration.

4. Le premier jet 
Les élèves se servent de l’écriture inventée pour écrire leur premier jet et se concentrent sur ce qu’ils
veulent écrire.

5. La révision
Dans les petites classes, c’est généralement un travail de partage en partenaires. L’enseignant donne
une révision très précise à la portée des élèves. Par exemple, l’enseignant peut demander de vérifier
les majuscules, les points, les marques de pluriel, les éléments de la page couverture, la cohérence
entre phrase et illustration, etc. Dans les premiers mois, on peut omettre cette phase.

Par exemple, l’enseignant demandera aux élèves de vérifier sur la copie de leur partenaire si les
majuscules sont bien au début de la phrase ; ou encore de donner leur avis sur l’histoire écrite par leur
partenaire.

6. Version au propre
Si les élèves ont accès à un support papier, demandez-leur de réécrire leur texte au propre et de
s’appliquer à produire un graphisme soigné et des illustrations jolies et coloriées.

f. La post-écriture

La post-écriture est la conclusion de la leçon. Bien souvent c’est une session de partage où quelques
élèves viennent lire à leurs camarades ce qu’ils ont écrit et viennent faire admirer leurs illustrations.

Activité 2 : Pour conscientiser les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose les activités suivantes :

 Pliage (éventail, accordéon, avion, etc.)


 Découpage – se servir des ciseaux
 Coloriage et traçage (ex. : Tracer des lignes parallèles en se servant d’une règle)
 Etc.

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) d’abord
en cursive, puis en minuscule et en majuscule et 2)en caractères d’imprimerie . Après cet exercice,
les élèves maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et pratiquent les
lettres qui leur ont données des difficultés.

Activité 4 : les élèves-maîtres reprennent le même exercice avec les élèves du fondamental1.

Activité 1 :

196
L’écriture  : Différencier graphisme et écriture
Rappel du programme

Méthode syllabique :

 Reproduction en l’air des contours de la lettre par le geste ;


 Copie de lettres, de syllabes, de mots
 Dictée de lettres aux élèves pour les écrire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique.

Activité 1 : le professeur amène l’élève maître à reproduire en l’air les contours de la lettre par le
geste en donnant un exemple.

Activité 2 : le professeur copie des lettres, des syllabes et des mots et les élèves maîtres reproduisent
dans les cahiers d’activité.

Activité 3 : l’élève maitre dicte les lettres aux élèves du fondamental, qui les écrivent sur les ardoises
ou dans les cahiers.

L’écriture  : Créer un environnement lettré


Rappel du programme

 Productions des apprenants,


 Règles de classe,
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons, …

Déroulement des activités

Amener l’élève/maitre à organiser une mémoire de classe à partir des productions de ses élèves.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier selon eux, quelles informations
pourraient être affichées dans leur salle de classe de l’IFM et pourquoi.

Activité 2 : Après avoir sélectionné les informations à afficher, les élèves maitres se répartissent en
groupes pour les concevoir.

Activité 3 : Les élèves maitres réfléchissent à ce qui pourrait être affiché dans les salles de classe du
fondamental par niveau. Ils peuvent commencer à en confectionner pour leur boite à outils.

Activité 1 :

197
UNITÉ DE FORMATION 4

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Reconnaissance des différentes intonations (déclarative, exclamative, interrogative et injonctive).

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental à respecter les différentes
intonations

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un petit texte dans lequel ils devront
inclure l’exclamation et l’interrogation. La moitié des groupes écrit en langue nationale et l’autre
moitié écrit en français.

Activité 2 : Les élèves maitres viennent lire leurs productions. Ils doivent lire en respectant
l’intonation et l’expression qui vont avec les signes de ponctuation choisis. Le professeur attire
l’attention sur le ton de voix utilisé : en langue nationale le ton de l’interrogation est généralement
descendant alors qu’en français il est ascendant. Cependant, ceci peut changer selon les situations.
Le professeur engage les élèves maitres à réfléchir sur les situations qui pourraient changer
l’expression. Activité 1 :

Le code oral  : Adapter son expression à la situation de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élève du fondamental à adapter leurs expressions à leurs
interlocuteurs

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoires en tenant compte
du statut avec de son interlocuteur.

Exemple de jeu : Sac d'histoires

Déroulement
1. À l'avance, découpez plusieurs images et triez-les dans 3 sacs :
 Personnages - mettez-y des images de personnes
 Méchants - mettez-y des images de personnes
 Contexte - mettez-y des images d'endroits
7. Montrez à tout le groupe des exemples d'images qui se trouvent dans les sacs et
posez des questions qui feront réfléchir les élèves et utiliser leur imagination pour
créer une histoire à partir de ce qu'ils voient. Par exemple, selon l'image montrée,
vous pourriez demander :
 Qui est cette personne, selon vous?
 Quelle impression vous donne cette image?

198
 À quoi vous fait-elle penser?
 Selon vous, cette personne est-elle un héros/une héroïne ou un méchant?
Pourquoi?
 À quelle sorte d'histoire cette personne vous fait-elle penser?
 Où se situe cet endroit, quel est le contexte?
 Que se passe-t-il dans cet endroit?
8. Formez des groupes de 3 à 4 élèves.
9. Demandez à chaque groupe de piger une image dans chacun des sacs de façon à ce
qu'ils aient 3 images en tout (voir l'illustration).
10. Demandez aux élèves d'inventer ensemble une histoire en s'inspirant des images.
Demandez-leur de créer l'histoire en intégrant le héros/l'héroïne et le méchant, dans
le contexte représenté par l'image. Rappelez-leur de penser aux éléments clés d'une
histoire.
11. Expliquez qu'ils auront 15 minutes pour inventer une histoire et s'exercer à la
raconter ensemble. Une fois les 15 minutes écoulées, les élèves raconteront leur
histoire.
12. Invitez chaque groupe à raconter son histoire.

Le code oral  : Maitriser les stratégies permettant l’expression orale


Rappel du programme

Les différentes formulations de l’injonction : infinitif, impératif, indicatif (futur)

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves/enfants les différentes formulations de l’injonction

Activité 1 : Le professeur organise une chasse au trésor. Il cache un objet dans la classe ou dehors. Il
donne des directives aux élèves maitres à suivre étape par étape pour arriver au trésor. (Ex. : tourne
à droite, continue jusqu’au 3e rang, passe sous la table, etc.).

Activité 2 : Chaque élève-maitre organise une chasse au trésor et des volontaires sont choisis pour
l’exécuter. L’exercice est suivi d’une mise en commun pour vérifier la précision des directives.

Activité 3 : Les élèves maitres doivent donner, seulement oralement, des directives à leurs
camarades pour exécuter une tâche ordinaire (ex. : comment coudre un bouton, comment puiser de
l’eau, comment plier un papier pour faire un avion ou un bateau.)

N.B. Les directives doivent être données à l’impératif.

Activité 1 :

La lecture  : Maitriser les facgteurs fondamentauxls de la lecture


Rappel du programme

Les facteurs linguistiques :


 Analyse de la chaîne sonore ;

199
 Code alphabétique ;
 Normes orthographiques et syntaxiques

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à développer les facteurs linguistiques permettant aux élèves du
fondamental de devenir lecteurs

Activité 1 : le professeur amène les élèves maîtres à maîtriser les différents stades de progression de
la lecture : lecteur « en émergence », l’apprenti lecteur, le lecteur débutant, le lecteur en transition,
le lecteur stratège et le lecteur confirmé.

Exemple de jeu : Course aux journaux

Déroulement
1. Choisissez à l'avance plusieurs articles brefs dont le contenu est approprié pour
les élèves.
13. Lisez quelques gros titres à haute voix et demandez aux élèves de prédire le sujet
de l'histoire.
14. Divisez les élèves en petites équipes. Nommez les équipes Équipe 1, Équipe 2,
Équipe 3, etc. Remettez un article court à chacune des équipes.
15. Expliquez qu'une personne doit lire l'article à son équipe à haute voix. Ensuite,
l'équipe peut discuter ensemble de l'idée principale et des détails de l'histoire.
16. Demandez à chaque équipe de composer 4 questions au sujet de leur texte; 2
questions auxquelles les autres trouveront réponse en utilisant la lecture diagonale,
et 2 questions auxquelles les autres trouveront réponse en utilisant la lecture
sélective. Chaque question doit être écrite sur une feuille séparée.
17. Ramassez toutes les questions, puis redistribuez-en 4 à toutes les équipes, au
hasard.
18. Ensuite, affichez les textes médiatiques sur les murs de la classe, sans ordre
particulier. Faites une pile avec plusieurs sacs de fèves à l'avant de la classe.
19. Écrivez les numéros des équipes au tableau (voir le schéma)
20. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Lorsque vous donnez le signal de départ, chaque équipe se lève et se déplace
dans la pièce aussi vite que possible, utilisant la lecture sélective et la lecture en
diagonale pour trouver les réponses à leurs questions dans les différents textes.
 Lorsqu'ils trouvent réponse à leur question, ils doivent écrire la réponse sur la
feuille où se trouve la question, puis prendre un sac de fèves pour le mettre sous
le numéro de leur équipe.
 L'équipe gagnante est celle qui réussira à répondre à toutes les questions et à
amasser 4 sacs de fèves sous leur nom d'équipe.
Source : ressource literacy Right To Play

La lecture  : Préparer une leçon de lecture en approche équilibrée


Rappel du programme

En approche équilibrée, utiliser la lecture guidée pour travailler décodage et compréhension.

Déroulement des activités

200
Amener l’élève maître à apprendre les techniques de lecture en approche équilibréeguidée

Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens. Il
demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme si c’était
des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les astuces de
décodage dans l’encadré ci-dessous :

Les astuces de décodage


Il existe plusieurs petites astuces pour aider les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
important est de ne JAMAIS lire avant eux car ils auront vite mémorisé et l’enseignant ne pourra
pas dire si les élèves lisent ou répètent. Voici quelques-unes de ces astuces :
 Faire repérer par les élèves des mots qui reviennent plusieurs fois dans le texte.
 Faire repérer par les élèves les mots fréquents (comme par exemple les articles, les verbes
d’état, les petits mots connecteurs, etc.)
 Faire associer consonne et voyelle pour trouver la syllabe : par exemple pour le mot poule,
on attire l’attention sur la consonne initiale P. On demande quel son fait la lettre P. On
montre les deux voyelles qui suivent. Si les élèves savent que OU fait /ou/, on leur
demande d’associer /p/ et /ou/. S’ils ne savent pas, on leur dit tout simplement que O et
U font /ou/, puis on leur fait fusionner /p/ et /ou/. On continue avec L et E puis les deux
syllabes ensemble.
 Pour des mots plus difficiles on peut séparer les sons (attention, les sons, pas les syllabes).
Par exemple pour déchiffrer le mot PANTALON, on écrit au tableau
P AN T A L ON
Puis on trouve le son de chaque lettre (ou lettres) ainsi isolée. Les élèves en le disant de
plus en plus vite vont deviner le mot.

201
 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour
deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue nationale
ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

Activité 1 :

La lecture  : Préparer une leçon de lecture avec la méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique.

Activité 1 : le professeur amène les élèves-maîtres à reconnaître les lettres; utiliser leur connaissance
des lettres, des syllabes, des mots et des systèmes d'indices pour lire; enrichir leur vocabulaire en
explorant des sujets familiers.

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

202
Exemple de jeu : ‘’Chasse aux mots’’

Déroulement
2. Divisez les élèves en équipes de 2 ou de 3.
21. Distribuez les journaux aux élèves. Donnez à chaque équipe de deux au moins une
page à utiliser durant l'activité.
22. Expliquez que les équipes participeront à une chasse aux trésors en parcourant les
vieux journaux. Expliquez que même si le journal est rempli de très petites lettres, il
contient des mots qu'ils connaissent un peu partout dans ses pages.
23. Déterminez la compétence en littératie à travailler ou le but de l'activité pour tout le
groupe. Par exemple, vous pouvez chercher les mots courants qu'ils connaissent,
tels que le, les, et, alors, pour, etc.
24. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 En équipe de deux, les élèves doivent chercher du début à la fin du texte.
 Ils peuvent souligner ou encercler le mot recherché selon le but de la chasse aux
trésors.
 Les élèves doivent poursuivre leur chasse jusqu'à ce que vous annonciez la fin de
l'activité.
25. Pendant que les élèves cherchent des mots, circulez dans la classe pour observer
leur travail et échanger avec eux.
26. Mettez fin à l'activité quand vous le désirez.
Source : ressource literacy, Right To Play

Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 :

La lecture  : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à pratiquer la lecture guidée afin d’amener les élèves du fondamental à la
compréhension fine d’un texte

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)Activité 1 :

La lecture  : Maitriser les techniques de lecture et de jeux Maitriser les techniques de lecture
et de jeux de lecture
Rappel du programme

En méthode syllabique

203
 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes,
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer la méthode syllabique en situation de classe avec des élèves
du fondamental

Activité 1 : le professeur amène les élèves-maîtres à reconnaître les lettres; utiliser leur connaissance
des lettres, des syllabes, des mots et des systèmes d'indices pour lire; enrichir leur vocabulaire en
explorant des sujets familiers.

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : ‘’Cercle sonore’’

Déroulement
1. Invitez les élèves à s'assoir en cercle. Donnez à chaque élève un carton portant
une lettre/un caractère et demandez-leur de le placer sur le sol devant eux.
27. Demandez à chaque élève du cercle d'identifier le nom de leur lettre/caractère et le
son qui y est associé (voir le schéma). Si les élèves ont de la difficulté, invitez-les à
demander de l'aide à une ou un camarade.
28. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Vous direz le son d'une lettre ou d'un caractère
 L'élève qui a la lettre en question doit sauter aussi vite que possible.
29. Pendant ce temps, le reste de la classe doit tenter de pointer la lettre/le caractère
avant que l'élève saute.
Source : ressource literacy, Right To Play

Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 :

L’écriture  : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture


Rappel du programme

 Graphisme, codes graphiques et typographiques.


 Exercices de copie

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental /enfants les différents codes
graphiques et typographiques

Activité 1 : Pour renforcer les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose le tableau suivant :

204
Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) en
caractères d’imprimerie et 2) en cursive, d’abord en majuscule, puis en minuscule. Après cet
exercice, les élèves maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et
pratiquent les lettres qui leur ont données des difficultés. Activité 1 :

L’écriture  : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture


Rappel du programme

Méthode syllabique :
 Reproduction en l’air des contours de la lettre par le geste ;
 Copie de lettres, de syllabes, de mots
 Dictée de lettres aux élèves pour les écrire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la méthode syllabique

Activité 1 : le professeur amène les élèves-maîtres à reconnaître les lettres; utiliser leur connaissance
des lettres, des syllabes, des mots et des systèmes d'indices pour lire; enrichir leur vocabulaire en
explorant des sujets familiers.

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : ‘’Chasse aux mots’’

Déroulement
3. Divisez les élèves en équipes de 2 ou de 3.
30. Distribuez les journaux aux élèves. Donnez à chaque équipe de deux au moins une
page à utiliser durant l'activité.
31. Expliquez que les équipes participeront à une chasse aux trésors en parcourant les
vieux journaux. Expliquez que même si le journal est rempli de très petites lettres, il
contient des mots qu'ils connaissent un peu partout dans ses pages.
32. Déterminez la compétence en littératie à travailler ou le but de l'activité pour tout le
groupe. Par exemple, vous pouvez chercher les mots courants qu'ils connaissent,
tels que le, les, et, alors, pour, etc.
33. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 En équipe de deux, les élèves doivent chercher du début à la fin du texte.
 Ils peuvent souligner ou encercler le mot recherché selon le but de la chasse aux

205
trésors.
 Les élèves doivent poursuivre leur chasse jusqu'à ce que vous annonciez la fin de
l'activité.
34. Pendant que les élèves cherchent des mots, circulez dans la classe pour observer
leur travail et échanger avec eux.
35. Mettez fin à l'activité quand vous le désirez.
Source : ressource literacy, Right To Play

Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 :

L’écriture  : Produire un écrit spontané ou guidé


Rappel du programme

Ecriture guidée :

 Pré-écriture,
 Atelier d’écriture,
 Premier jet (brouillon) ;
 Post-écriture.

Réécriture et révision ;
Partage/Publication
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier l’écriture avec l’approche équilibréeguidée

Activité 1 : Le professeur décrit la démarche de l’écriture guidée qui se fait en 3 phases  : Pré-lecture,
Atelier de lecture, post-lecture.

h. L’atelier
L’écriture guidéed’écriture
a trois grandes phases : la pré-écriture, l’atelier d’écriture et la post-écriture.
g. La pré-écriture
L’écriture a, en fait, trois étapes : deux étapes qui peuvent aller en boucle : la rédaction et la révision,
puis
C’estune troisième
la phase qui consistent
préparatoire à réécrire
qui consiste une bonne
à mettre copietout
en place pourcele dont
partage
les et la publication.
élèves Lorsque
auront besoin pour
écrire
les leur sont
élèves texte,prêts
soit :à écrire, ils rédigent un premier jet, puis ils le révisent. Le premier jet vise le

contenu, la révisionvocabulaire,
Le vise souvent la forme, mais peut viser aussi le contenu. La troisième étape, appelée
 L’idée
publication, vise le graphismegénérale
et(de quoi s’agit-il ?),
l’illustration.
 Le contexte (quand, où dans quelles circonstances ?),
 La structure
7. Le premier jet  ou le modèle de l’écrit.
Les élèves se servent de l’écriture inventée pour écrire leur premier jet et se concentrent sur ce qu’ils
Pendant cette phase, l’animateur fait des exercices variés ou crée des situations qui vont aider l’élève à
veulent écrire.
démarrer son écrit, à trouver ses idées, à recueillir les mots et expressions dont il aura besoin.
Autrement dit, c’est la mise en route.
8. La révision
Dans les petites classes, c’est généralement un travail de partage en partenaires. L’enseignant donne
une révision très précise à la portée des élèves. Par exemple, l’enseignant peut demander de vérifier
les majuscules, les points, les marques de pluriel, les éléments de la page couverture, la cohérence
entre phrase et illustration, etc. Dans les premiers mois, on peut omettre cette phase.
206
Par exemple, l’enseignant demandera aux élèves de vérifier sur la copie de leur partenaire si les
majuscules sont bien au début de la phrase ; ou encore de donner leur avis sur l’histoire écrite par leur
partenaire.
Activité 2 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le
professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental1 en
conformité avec les étapes de l’écriture guidée.

Activité 3 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte sur la base des différentes étapes de l’écriture guidée.

Activité 4 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.Activité 1 :

UNITÉ DE FORMATION 5

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Maîtrise de la communication enseignant-élève.

Déroulement des activités

 Apprendre à l’élève-maître à donner un feedback positif aux élèves


 Apprendre à l’élève-maître comment communiquer effectivement et positivement avec les
élèves pour se faire écouter et respecter sans punitions et sans menaces
 Activité 1 : Les élèves maitres continuent à enrichir leur répertoire de proverbes pour leur
boite à outils. Si possible, Ils font le lien entre ces proverbes et des contes traditionnels avec
l’aide du professeur.
 Activité 2 : Le professeur tire quelques phrases d’un texte ou d’un proverbe et demande aux
élèves maitres de les redire en les mettant au négatif ou en utilisant des contraires. Ex. : Le
gentil vendeur a donné une mangue à l’enfant  le méchant vendeur a pris une mangue à
l’enfant.
 Activité 3 : Le professeur explique une activité de pré-lecture : à partir d’indices (Ex. : des
mots-clés sur des petits papiers, les élèves maitres, en groupe, essayent de reconstituer un
récit.)
 N.B. Cette activité peut être exécutée avec des classes de tous les niveaux du fondamental.

Activité 1 :

Le code oral  : Maitriser les stratégies de l’expression orale


Rappel du programme

Guides d’entretien et grilles d’observation des activités des maîtres : présentation de certains
indicateurs.

Déroulement des activités

Apprendre à l’élève-maître à développer avec les élèves / enfants des stratégies de collecte et
exploitation d’information (questionnaires sur l’histoire locale).

207
Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres les stratégies de collecte et exploitation
d’information. Il propose une activité collecte et d'exploitation d’information (questionnaires sur
l’histoire locale, compte rendu oral de l’enquête…) au cours duquel les éléments suivants sont
évalués :

 Posture corporelle
 Qualité de la voix
 Qualité du contenu
 Arguments utilisés
 Qualité du langage
Activité 1 :

La lecture  : Choisir un texte approprié pour le niveau enseigné


Rappel du programme

 Paramètres à respecter dans un texte


 Évaluer un texte selon des critères précis

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à savoir choisir un texte correspondant au niveau des élèves
Activité 1 : Le professeur revient sur les critères à prendre en considération dans le choix d’un texte
approprié à certain niveau du fondamental. (Voir UF 7 – i – 1 re année DEF)

Activité 2 : le professeur amene l’élève maitre à intégrer des matières dans le choix du texte, à
retenir les activités appropriées et à préparer le matériel et des accessoires au besoin. Ex.  : Trouver
des textes ou des activités autour du thème de l’EAU :

 Langue : un poème ou une petite histoire sur l’eau ou la pluie.


 Sciences Humaines : un texte portant sur l’importance d’un point d’eau sur la construction
d’un village ou d’une ville ;
 Sciences : un texte et des expériences scientifiques portant sur les propriétés de l’eau ;
 Mathématiques : les volumes – litres, centilitres, etc. ;
 Arts : chanson sur l’eau, dessin d’une rivière de la pluie ;
 DP : l’eau et l’hygiène.

Activité 1 :

La lecture  : Préparer une lecture découverte


Rappel du programme

Exploitation d’un texte en utilisant la stratégie de la lecture découverte

Déroulement des activités

Apprendre à l’élève maître à faire pratiquer la lecture découverte pour décoder et/ou comprendre
un texte par les élèves du fondamental

208
Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens. Il
demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme si c’était
des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les astuces de
décodage dans l’encadré ci-dessous :

Les astuces de décodage


Il existe plusieurs petites astuces pour aider les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
important est de ne JAMAIS lire avant eux car ils auront vite mémorisé et l’enseignant ne pourra
pas dire si les élèves lisent ou répètent. Voici quelques-unes de ces astuces :
 Faire repérer par les élèves des mots qui reviennent plusieurs fois dans le texte.
 Faire repérer par les élèves les mots fréquents (comme par exemple les articles, les verbes
d’état, les petits mots connecteurs, etc.)
 Faire associer consonne et voyelle pour trouver la syllabe : par exemple pour le mot poule,
on attire l’attention sur la consonne initiale P. On demande quel son fait la lettre P. On
montre les deux voyelles qui suivent. Si les élèves savent que OU fait /ou/, on leur
demande d’associer /p/ et /ou/. S’ils ne savent pas, on leur dit tout simplement que O et
U font /ou/, puis on leur fait fusionner /p/ et /ou/. On continue avec L et E puis les deux
syllabes ensemble.
 Pour des mots plus difficiles on peut séparer les sons (attention, les sons, pas les syllabes).
Par exemple pour déchiffrer le mot PANTALON, on écrit au tableau
P AN T A L ON
Puis on trouve le son de chaque lettre (ou lettres) ainsi isolée. Les élèves en le disant de
plus en plus vite vont deviner le mot.

209
 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour
deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue nationale
ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

Activité 1 

La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses, métacognition

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à utiliser le processus et stratégie en lecture pour vérifier la
compréhension d’un texte

Activité 1 : Le professeur encourage les élèves maitres à noter les mots qu’ils utilisent fréquemment
dans leurs écrits. Ils peuvent les consigner dans un calepin ou à la fin de leur cahier de notes pour
référence. Cette activité peut être refaite au niveau fondamental avec les élèves du niveau II et III.

Activité 1 

210
La lecture  : S’approprier les techniques de lecture en approche équilibréeguidée
Rappel du programme

 Technique des nouvelles de la classe


 Lecture guidée
 Lecture rapide

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer les nouvelles de la classe en situation de classe avec des élèves
du fondamental

Activité 1 : le professeur explique aux élèves-maîtres les principes des nouvelles de la classe.

1. Chaque phrase a le nom d’un enfant comme sujet,


2. Les élèves donnent l’orthographe des mots au maître,
3. Le maître ne lit pas avant les élèves,
4. On se sert de la production pour travailler les champs de compétences,
5. Le maître, en arrangeant l’orthographe des mots cherche à trouver, savoir, connaître,
comprendre pourquoi les élèves font les suggestions qu’ils offrent.
Source : référentiel de compétence Approche Equilibrée

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : Statue narrative

Déroulement
14. Formez des groupes de 4 à 6 élèves.
15. Expliquez aux élèves qu'ils se transformeront en statues pour illustrer les
éléments du récit, sans parler.
16. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une sculpture narrative est formée en se mettant dans une certaine posture, puis
en demeurant immobile pour raconter une partie de l'histoire.
 Les élèves doivent se mettre dans des postures qui raconteront les éléments clés
du récit.
 Lorsqu'ils sont des statues, ils ne peuvent pas parler ou bouger.
17. Les groupes disposeront d'un certain temps pour choisir une histoire et créer 4
statues qui représenteront 4 parties de leur récit (introduction, déroulement,
dénouement, résolution ou conclusion)
18. Alignez les 4 cônes à l'avant de la classe/du lieu d'apprentissage (voir le schéma).
19. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une équipe viendra à l'avant de la classe et se tiendra près du premier cône.
 Ils peuvent se déplacer à leur guise jusqu'à ce que vous disiez : « Statue! »
Lorsque vous dites : « Statue! », ils doivent se transformer en statue qui
représente le début de l'histoire.
 Pendant que le groupe présente sa première statue, posez 1 ou 2 questions au
reste de la classe. (Utilisez les questions RCA comme guide.)

211
 Ils répèteront ces étapes pour les 2e, 3e et 4e statues afin de raconter toute leur
histoire.
20. Invitez chaque groupe à présenter ses statues narratives.
Source : ressource literacy, Right To Play
Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 

La lecture  : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes,
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes, …

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer Les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : Statue narrative

Déroulement
1. Formez des groupes de 4 à 6 élèves.
21. Expliquez aux élèves qu'ils se transformeront en statues pour illustrer les
éléments du récit, sans parler.
22. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une sculpture narrative est formée en se mettant dans une certaine posture, puis
en demeurant immobile pour raconter une partie de l'histoire.
 Les élèves doivent se mettre dans des postures qui raconteront les éléments clés
du récit.
 Lorsqu'ils sont des statues, ils ne peuvent pas parler ou bouger.
23. Les groupes disposeront d'un certain temps pour choisir une histoire et créer 4
statues qui représenteront 4 parties de leur récit (introduction, déroulement,
dénouement, résolution ou conclusion)
24. Alignez les 4 cônes à l'avant de la classe/du lieu d'apprentissage (voir le schéma).
25. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Une équipe viendra à l'avant de la classe et se tiendra près du premier cône.
 Ils peuvent se déplacer à leur guise jusqu'à ce que vous disiez : « Statue! »
Lorsque vous dites : « Statue! », ils doivent se transformer en statue qui
représente le début de l'histoire.
 Pendant que le groupe présente sa première statue, posez 1 ou 2 questions au
reste de la classe. (Utilisez les questions RCA comme guide.)
 Ils répèteront ces étapes pour les 2e, 3e et 4e statues afin de raconter toute leur
histoire.

212
26. Invitez chaque groupe à présenter ses statues narratives.
Source : ressource literacy, Right To Play
Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 

La lecture  : S’approprier les techniques de lecture en méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes,
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes, …

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer Les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 

La lecture  : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre


Rappel du programme

Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à pratiquer la lecture guidée afin d’amener les élèves du fondamental à la
compréhension fine d’un texte

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)Activité 1 :

La lecture  : Utiliser des stratégies pour mieux comprendre


Rappel du programme

Suivre les étapes de la méthode syllabique

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à s’approprier la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque

213
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)

Activité 1 :

L’écriture  : apprendre à enseigner la grammaire et l’othographe


Rappel du programme

Les règles d’orthographe et de grammaire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer les conventions de textes avec leurs élèves/enfants
(grammaire, orthographe...)

Activité 1 : Le professeur fait travailler les élèves maitres sur des points précis de grammaire (usage
du subjonctif, du conditionnel, les pronoms personnels compléments, …), de préférence en partant
de textes écrits par les élèves maitres eux-mêmes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de préparer une leçon sur les pronoms
personnels compléments comme ils pourraient le présenter dans une classe du fondamental.

Exemple : les élèves maitres donnent plusieurs exemples de phrases contenant des pronoms
personnels compléments. À partir de ces phrases, ils doivent trouver la règle qui régit ces pronoms
personnels.

Autre exemple : les pluriels. Pour les classes du fondamental, l’enseignant peut mettre au tableau
une suite d’exemples de pluriels réguliers et irréguliers et les élèves du fondamental doivent
retrouver la règle :

La table Les tables La chaise Les chaises


Le cheval Les chevaux La fille Les filles
La souris les souris Le signal Les signaux
Le canal Les canaux Le bois Les bois

Règle à faire ressortir : le pluriel régulier se fait avec s, mais lorsque le mot finit en -al, le pluriel est
-aux. Si le mot finit par un -s, rien ne change. Les élèves doivent retrouver d’autres mots pour
confirmer la règle ou pour l’infirmer, et peut-être trouver des exceptions.

Activité 1 :

L’écriture  : S’approprier les techniques d’écriture à des fins professionnelles


Rappel du programme

Les textes informatifs à destination des parents, de l’administration, de la communauté éducative.

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier les techniques d’écriture en de pratiques professionnelles

214
Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
5. Préparation mentale
6. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
7. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
8. Chef-d’œuvre 
Activité 1 : Activité 2 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de
motivation

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours.

L’écriture  : Produire un texte spontanée et/ou guidé


Rappel du programme

Produire un texte spontané ou des illustrations pour exprimer ses sentiments, ses émotions, ses
opinions en utilisant son propre vocabulaire.

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer l’écriture guidée approche équilibrée pour faire produire un
texte spontané par les élèves du fondamental.

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maîtres d’écrire des phrases
simples; utiliser leurs connaissance des sons pour orthographier des mots
réguliers simples et tenter d'orthographier d'autres mots. Il s’agit d’une
activité d'écriture interactive durant laquelle les élèves établissent des liens
entre les images et le texte.
Activité 2: l’élève maître amene les élèves du fondamental à produire des mots ou des textes à partir
d’un jeu.

Exemple de jeu : Des images en mots

Déroulement
4. Demandez aux élèves de se trouver un ou une partenaire.
36. Donnez une image à chaque dyade et demandez-leur de parler de ce qu'ils voient
dans l'image.
37. Expliquez ce qui suit :
 Les dyades auront environ 5 minutes pour écrire le plus grand nombre de phrases
possible pour décrire ou expliquer ce qu'ils voient dans l'image.
 Une fois les 5 minutes écoulées, les élèves remettront leur image et leurs phrases
à la dyade située à leur droite.
 Les élèves liront les phrases reçues, puis ils ajouteront d'autres phrases au texte
écrit.

215
Poursuivez l'activité jusqu'à ce que les élèves reçoivent leur image de départ ou mettez fin à l'activité
à votre discrétion.

Source : ressource literacy, Right To Play

2E ANNÉE BAC

216
Compétences

Déroulement des activités

UNITÉ DE FORMATION 1  

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux fonctions du langage :
l’intonation, les gestes, le niveau de langue

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux enfants l’art oratoire

Activité 1 : Le professeur revient, à travers des jeux, sur les alphabets – français et langue nationale –
en insistant sur une prononciation claire et correcte.

Activité 1 :

Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

 Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du
lieu où on le dit et du comment on le dit
 Création de situations de communication et production de discours oraux cohérents et
pertinents : clarté de la diction, niveau de langue, vocabulaire, congruence entre le thème et
le lexique employé

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves/enfants à adapter leurs expressions à leurs
interlocuteurs

Activité 1 : Aller observer un conteur traditionnel et prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un
bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps
 Les gestes et mouvements
 La dramatisation

Activité 2 : Les élèves maitres continuent dans leur cours à raconter des récits avec expressivité et
aisance.Activité 1 :

217
La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre
Rappel du programme

Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à s’approprier la technique de la lecture guidée en approche équilibrée


Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de lire un reportage de journal. Les élèves
maitres doivent prendre des notes puis transformer ces notes en présentation orale, comme s’ils
faisaient un reportage vivant en transmission directe de l’évènement.

Activité 1 :

La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour comprendre


Rappel du programme

Suivre les étapes de la méthode syllabique

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à s’approprier les étapes de la méthode syllabique


Activité 1 : Les mots fréquents : Utiliser ces mots fréquents comme astuce de décodage pour
déchiffre des mots inconnus plus difficiles : Ex. Le mot « moi » est placé au début dans « moisson » et
à la fin dans « émoi ». Le professeur demande aux élèves maitres de dresser une liste des mots les
plus fréquents dans les deux langues.

Activité 2 : Les mots familiers : Comme ces mots reviennent souvent dans les textes et dans les
activités de lecture-écriture telles que les nouvelles de la classe, les élèves doivent vite apprendre à
les reconnaitre et à les épeler. Le professeur demande aux élèves maitres de retrouver les mots
familiers en langue nationale comme en français ayant trait au vécu des élèves du fondamental. Ils
peuvent aussi comparer les mots familiers d’un enfant d’une région rurale aux mots familiers d’un
enfant d’une région urbaine.Activité 1 :

La lecture  : S’approprier le processus de lecture


Rappel du programme

 Le sens de la lecture.
 Reconnaître un mot, une phrase, un texte
 Utiliser les espaces

Déroulement des activités

Apprendre à l’élève-maître à comprendre la notion de mot, de phrase et de texte

218
Activité 1 : Le professeur distribue un conte assez difficile. Le travail des élèves maitres est de 1)
identifier les mots difficiles ; 2) les remplacer par des mots plus simples ; 3) de réduire la longueur du
texte tout en préservant l’idée, le sens et les événements.

Voici un conte, version originale :

La case des jours de pluie


Toutes les bêtes de la brousse se réunirent, disant qu’elles allaient faire une grande case à cause de
la pluie. Mais le lièvre refusa de venir, disant qu’il était malade, chaque fois qu’on l’envoyait
chercher.
Cependant, on termina la case et trois jours après la pluie commença à tomber. Le lièvre accourut au
grand galop pour s’y réfugier, mais les autres bêtes l’en chassèrent, indignées.
Le lièvre resta donc dehors, exposé à la pluie, puis le soleil revint et toutes les bêtes se dispersèrent
dans la brousse pour aller chercher leur nourriture.
Le lièvre, de son côté, se procura une très grosse flûte. Cinq jours après, la pluie commença à tomber.
Le lièvre arriva en courant et entra le premier dans la case avec son instrument. Il chercha un coin où
il se cacha bien.
Cependant, les autres bêtes entraient à leur tour. Quand elles y furent toutes, le lièvre se mit à jouer
de la flûte avec violence, ce qui effraya tellement les bêtes qu’elles s’enfuirent en s’écrasant. Dehors,
cependant, elles finirent par s’arrêter et on se demanda :
« Qu’y avait-il dans la case ? - Je n’en sais rien, je n’en sais rien », répondaient les bêtes.
L’éléphant ordonna alors à l’outarde d’aller voir ce qu’il y avait. Quand l’outarde arriva, le lièvre se
remit à jouer de la flûte avec fureur et l’outarde, se sauvant, alla dire que la chose effroyable était
toujours dans la case.
L’éléphant eut alors l’idée d’envoyer le chat qui, marchant sans bruit, pourrait arriver à la hutte sans
donner l’alarme et verrait prudemment ce qu’il y avait dedans. Le chat se cacha au bord de la porte
et entendit de nouveau le bruit, le lièvre soufflant sans fin dans sa flûte. « Il n’y a pas moyen de
rentrer, dit le chat. La chose redoutable fait toujours du bruit.»
L’éléphant alors envoya l’hyène. En approchant de la case, celle-ci entendit du bruit et se sauva sans
même aller jusqu’à la porte : « Je suis entré dans la case, dit-il, et la chose a voulu me donner un
coup de lance. Je me suis enfui, elle m’a poursuivi, mais n’a pas pu m’attraper. Enfin, bref, je suis sain
et sauf et me voici.
- S’il en est ainsi, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. N’y allons donc plus. »
De ce jour, les animaux abandonnèrent la case au grand profit du lièvre qui en fit son lieu de refuge
ordinaire pour les jours de pluie.

Voici maintenant la version simplifiée : Demander aux élèves maitres ce qui a changé.
Un éléphant une hyène et un canard et leurs amis se parlent. « La pluie va bientôt arriver ! Il faut
construire une grande case pour la pluie. » Le lièvre n’est pas là, il dit qu’il est malade.
La case est vite finie. Trois jours plus tard, la pluie tombe. Le lièvre vient vite à la case pour se
mettre à l’abri.
Les autres bêtes se fâchent. « Tu n’as pas travaillé à bâtir la case. Tu ne peux pas y entrer. »
Le lièvre reste dehors tout seul sous la pluie. Quand le soleil revient, les animaux partent dans la
brousse pour chercher à manger.

219
Le lièvre a une idée. Il court vite en ville pour acheter une flûte.
Cinq jours plus tard, il pleut encore. Le lièvre se dépêche et arrive le premier dans la case. Il se cache
dans un coin. Pendant ce temps, les autres animaux arrivent et s’installent dans la case, à l’abri de la
pluie. Le lièvre se met à jouer de la flûte le plus fort qu’il peut.
Les bêtes entendent la musique et ont très peur. Elles courent dans tous les sens et se marchent
dessus. Dehors, elles crient : « Quel est ce bruit ? Qui est là ? » Personne ne sait.
L’éléphant dit au canard : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le canard revient et
dit : « La chose est toujours dans la case. Je l’ai vue. C’est un GROS monstre. »
L’éléphant dit au chat : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le chat revient et dit : « Je
ne veux pas rentrer. La chose fait encore un bruit terrible ! »
L’éléphant envoie l’hyène : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » L’hyène revient et dit :
« Je suis entrée dans la case et la chose a voulu me frapper. J’ai voulu m’enfuir, mais la chose m’a
couru après. Heureusement que je peux courir très vite. »
« Alors, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. Plus personne ne peut rentrer maintenant. » Les
animaux sont tristes.
Mais les jours de pluie, le lièvre est tout heureux à l’abri dans sa case.
Activité 1 

L’écriture  : Écrire des textes variés – écriture spontanée et/ou guidée


Rappel du programme

Ecriture guidée :
- Pré-écriture,
- Atelier d’écriture,
- Post-écriture.
Premier jet (brouillon) ;
Réécriture et révision ;
Partage/Publication
Déroulement des activités

 Amener les élèves maitres apprendre aux élèves à s’entrainer à écrire librement sans la
contrainte de l’orthographe et de la grammaire
 Amener les élèves maitres à s’approprier la technique de l’écriture guidée en approche
équilibrée

Activité 1 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le


professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental1, qui
tiendra compte de ces paramètres.

Activité 2 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte.

220
Activité 3 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.

Activité 1 

L’écriture  : Créer un environnement riche et varié


Rappel du programme

 Productions des apprenants,


 Règles de classe,
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons

Déroulement des activités

Amener l’élève/maitre à instaurer un environnement lettré, riche et varié dans sa classe

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres l’usage du dictionnaire et l’ordre alphabétique. Pour
s’assurer de la bonne compréhension, il demande d’aller chercher des définitions de mots donnés et
d’énumérer les étapes de recherche.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser le nom de leurs camarades. Les élèves
maitres doivent remettre les noms par ordre alphabétique, noms d’abord, prénoms ensuite.

Activité 1 

UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux fonctions du langage :
l’intonation, les gestes, le niveau de langue

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux enfants l’art oratoire

Activité 1 : Le professeur revient, à travers des jeux, sur les alphabets – français et langue nationale –
en insistant sur une prononciation claire et correcte.

Activité 1 :

Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Formuler des consignes à l’impératif

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental à formuler des phrases à l’impératif

221
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller observer un conteur traditionnel et de
prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps : Comment se tient-il ? assis, sur la natte, debout, etc.
 Les gestes et les mouvements (la dramatisation)
 Les accessoires s’il y en a
Activité 1 :

La lecture  : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à pratiquer la lecture guidée afin d’amener les élèves du fondamental à la
compréhension fine d’un texte

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)Activité 1 

La lecture  : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique


Rappel du programme

En méthode syllabique

 Lettre du jour,
 Discrimination visuelle et auditive de la lettre,
 Association des lettres en syllabes,
 Lecture de mots, phrases, paragraphes et textes, …

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer Les techniques de la méthode syllabique

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de répertorier les outils à élaborer pour la
mise en œuvre de la méthode syllabique et de les élaborer pour les ajouter à leur boite à outils

Activité 2 : En groupes, ils préparent un exposé sur les conseils pédagogiques de la méthode
syllabique et font une présentation en classe

CONSEILS PEDAGOGIQUES
Au début de l’apprentissage de la lecture, il est indispensable de consacrer une période d’environ trois semaines
à l’acquisition globale de mots ou d’expression connus oralement des apprenants.
On retiendra que lire c’est comprendre avant toute autre chose. Lire c’est donc produire du sens et pas
seulement du son. Lire, c’est aussi réinvestir (panneaux, affiches…)
Par ailleurs, lecture et écriture sont indissociables. Ecrire, c’est aussi produire des messages, produire du sens et

222
pas seulement «  dessiner  » des lettres.
Le maître gardera à l’esprit que c’est l’enfant qui apprend à lire. Pour cela, il devra toujours le placer au centre
de l’apprentissage par l’utilisation des méthodes actives.
Aussi, le maître pratiquera-t-il beaucoup d’activités de lecture. Ces activités consisteront en des jeux et
exercices. La leçon de lecture devra comporter des activités de lecture, d’écriture et d’initiation à l’orthographe.
Pour l’étude des diphtongues et des syllabes inverses, la manière de procéder est celle qui est indiquée pour
l’étude des consonnes et des voyelles. On écrira au tableau sur deux colonnes la liste des consonnes (en
caractères d’imprimerie et en lettres manuscrites).

Le maître :
 amènera les élèves à faire beaucoup de manipulations d’étiquettes, de lettres mobiles et une plus grande
utilisation des ardoises pour réussir la méthode;
 mènera beaucoup d’activités gestuelles pour faciliter la compréhension des phrases et des textes;
 amènera les élèves à faire beaucoup d’exercices oraux de composition et de décomposition de phrases, de
syllabes, de mots et de classement;
 procédera à des exercices écrits tels que compléter des mots, des phrases;
 amènera l’élève à répondre à des questions de compréhension en rapport avec les images du texte;
 initiera l’élève à l’orthographe en s’inspirant des indications données à la fin du manuel de lecture;
 favorisera une appréhension (maîtrise) correcte des correspondances entre code oral et code écrit (o, au,
eau, aux,);
 s’assurera qu’à chaque étape de la lecture les acquisitions sont effectives;
 diversifiera les supports de lecture et ne pas se limiter au seul manuel de classe (exploitation de journaux,
de notices, de panneaux …);
 fera lire et écrire en caractères d’imprimerie (minuscule et majuscule), en cursive (minuscule et
majuscule).
 Écrira assez gros pour une bonne visibilité des contours de la lettre à écrire.
 Elèvera la voix pour se faire entendre par tous les élèves
 Confectionnera les étiquettes en fonction des apprentissages du jour
Il faut retenir que discipline n’est pas synonyme de brimades, de châtiment corporel. Le maitre doit adopter des
comportements favorisant l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Bien que soient prévues des séances systématiques d’écriture et d’initiation à l’orthographe, la leçon de lecture
devra comporter des activités de lecture, d’écriture et d’initiation à l’orthographe.

Pour l’étude des diphtongues et des syllabes inverses, la manière de procéder est celle qui est indiquée pour
l’étude des consonnes et des voyelles. On écrira au tableau sur deux colonnes la liste des consonnes (en
caractères d’imprimerie et en lettres manuscrites). Activité 1 

La lecture  : Les processus de lecture


Rappel du programme

Les processus de compréhension en lecture : reconnaissance des mots, saisie des informations
explicites, repérage des substituts et des connecteurs, identification des idées principales,
hypothèses

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier la démarche méthodologique de la lecture

Activité 1 : Le professeur propose un texte aux élèves maitres. Ils doivent souligner les mots-clés.
Avec l’aide du professeur, les élèves maitres revoient les mots soulignés et débattent de leur

223
importance et pourquoi ils les ont choisis. Graduellement, les élèves maitres arrivent à un petit
nombre de mots-clés.

Activité 2 : le professeur distribue des mots-clés d’un récit sans le lire auparavant. À partir de ces
mots, les élèves maitres en petits groupes doivent reconstituer le récit. Puis le professeur lit le récit.
Les élèves maitres comparent leur production au récit original. Est-ce que d’autres mots auraient pu
les aider à mieux reconstituer le récit et pourquoi ?

Activité 1 :

La lecture  : Maitriser les techniques et les jeux de lecture


Rappel du programme

Travailler la fluidité en tenant compte des standards maliens en lecture

Déroulement des activités

Apprendre aux élèves maitres à travailler la fluidité chez les élèves du fondamental

Activité 1 : le professeur amène les élèves-maîtres à reconnaître les lettres; utiliser leur connaissance
des lettres, des syllabes, des mots et des systèmes d'indices pour lire; enrichir leur vocabulaire en
explorant des sujets familiers.

Activité 2 : le professeur anime un exemple de jeu avec les élèves-maîtres.

Exemple de jeu : ‘’Cercle sonore’’

Déroulement
2. Invitez les élèves à s'assoir en cercle. Donnez à chaque élève un carton portant
une lettre/un caractère et demandez-leur de le placer sur le sol devant eux.
38. Demandez à chaque élève du cercle d'identifier le nom de leur lettre/caractère et le
son qui y est associé (voir le schéma). Si les élèves ont de la difficulté, invitez-les à
demander de l'aide à une ou un camarade.
39. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Vous direz le son d'une lettre ou d'un caractère
 L'élève qui a la lettre en question doit sauter aussi vite que possible.
40. Pendant ce temps, le reste de la classe doit tenter de pointer la lettre/le caractère
avant que l'élève saute.
Source : ressource literacy, Right To Play

Activité 3 : Il demande aux élèves-maîtres de pratiquer avec les élèves du fondamental

Activité 1 :

L’écriture  : Écrire des types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 Le rapport.
 Le procès-verbal.

224
 Le compte rendu
 La demande
Déroulement des activités

 Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves/enfants à rédiger des types d’écrits
 Comment adapter certaines de ces rédactions au niveau fondamental. Quelles sont les
attentes ?

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire individuellement un prospectus
qui annoncera un séminaire aux autres élèves maitres. Avec le professeur, les élèves maitres font
d’abord une recherche collective d’idées sur ce que doit contenir ce prospectus. Puis ils passent à la
rédaction de ce prospectus en ajoutant peut-être des illustrations. Le contenu : l’objet du séminaire,
la date, le lieu, les conditions d’inscription, le site Internet, le contact téléphone. Il faut prêter
attention au format du prospectus, souvent centré sur la page.Activité 1 

L’écriture  : Créer un environnement riche et varié


Rappel du programme

 La constitution d’une mémoire de classe.


 La circulation des livres
 La fréquentation des CDI et des CVF
 Les Coins lecture/Bibliothèques
 La Circulation des supports pédagogiques

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à créer un environnement lettré et à le faire exploiter par leurs élèves du
fondamental

Activité 1 : Le professeur revoit avec les élèves maitres l’usage du dictionnaire et l’ordre alphabétique. Pour
s’assurer de la bonne compréhension, il demande d’aller chercher des définitions de mots donnés et
d’énumérer les étapes de recherche.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser le nom de leurs camarades. Les élèves
maitres doivent remettre les noms par ordre alphabétique, noms d’abord, prénoms ensuite.

Activité 1 

L’écriture  : Produire des écrits spontanés et/ou guidés


Rappel du programme

Ecriture guidée :
- Pré-écriture,
- Atelier d’écriture,
- Post-écriture.
Premier jet (brouillon) ;
Réécriture et révision ;
Partage/Publication

225
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer l’approche équilibrée pour faire produire un texte spontané
par les élèves du fondamental.

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire spontanément un texte sur un
événement important de leur vie. Les élèves maitres doivent écrire vite tout ce qui leur vient à
l’esprit sans se soucier de l’orthographe ou de la grammaire. L’important c’est le contenu. Le
professeur les arrête après 5 minutes d’écrit et demande des volontaires pour partager ce qu’ils ont
mis sur papier. Ensuite le professeur sélectionne, avec l’accord de l’auteur, un des écrits qu’il reporte
textuellement au tableau.

Activité 2 : À partir de cet écrit, il demande aux autres élèves de se mettre en paires, de recenser les
fautes de grammaire ou d’orthographe dans le texte au tableau.

Activité 3 : Ensemble, professeur et élèves corrigent ces fautes et le professeur en profite pour
donner des mini-cours sur les points d’orthographe ou de grammaire ainsi trouvés.

Activité 4 : Le professeur demande aux élèves maitres de réfléchir sur la façon d’adapter cet exercice
dans les classes du fondamental.

Activité 5 : Recenser les éléments qui rentrent dans la composition d’un journal

 Les reportages et faits divers


 Les petites annonces
 L’horoscope
 Les jeux
 Les mariages, décès et baptême (l’état civil)
 Le guide de la télévision
 Les discours
 Les invitations
 La page des sports

Activité 6 : Le professeur demande aux élèves maitres de créer un journal mensuel de l’école avec
tous les éléments contenus dans un journal. Les élèves maitres se partagent en groupe et rédigent
leur part du journal. Ils peuvent ajouter des photos, des illustrations, des statistiques (sports), des
encadrés, …

Activité 1 

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement du code oral


Rappel du programme

226
Reconnaissance des caractéristiques d’un message oral par rapport aux fonctions du langage :
l’intonation, les gestes, le niveau de langue

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux enfants l’art oratoire

 Activité 1 : Les élèves maitres continuent à enrichir leur répertoire de proverbes pour leur
boite à outils. Si possible, Ils font le lien entre ces proverbes et des contes traditionnels avec
l’aide du professeur.
 Activité 2 : Le professeur tire quelques phrases d’un texte ou d’un proverbe et demande aux
élèves maitres de les redire en les mettant au négatif ou en utilisant des contraires. Ex. : Le
gentil vendeur a donné une mangue à l’enfant  le méchant vendeur a pris une mangue à
l’enfant.
 Activité 3 : Le professeur explique une activité de pré-lecture : à partir d’indices (Ex. : des
mots-clés sur des petits papiers, les élèves maitres, en groupe, essayent de reconstituer un
récit.)
 N.B. Cette activité peut être exécutée avec des classes de tous les niveaux du fondamental.

Activité 1 :

Le code oral  : Adapter son expression aux différentes situations de communication


Rappel du programme

Situation de communication : tenir compte de celui à qui l’on parle, de ce qu’on lui dit, du lieu où on
le dit et du comment on le dit

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à apprendre aux élèves du fondamental à adapter leurs expressions à leurs
interlocuteurs

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoires en tenant compte du
statut avec de son interlocuteur.

Exemple de jeu : Sac d'histoires

Déroulement
1. À l'avance, découpez plusieurs images et triez-les dans 3 sacs :
 Personnages - mettez-y des images de personnes
 Méchants - mettez-y des images de personnes
 Contexte - mettez-y des images d'endroits
41. Montrez à tout le groupe des exemples d'images qui se trouvent dans les sacs et
posez des questions qui feront réfléchir les élèves et utiliser leur imagination pour
créer une histoire à partir de ce qu'ils voient. Par exemple, selon l'image montrée,
vous pourriez demander :
 Qui est cette personne, selon vous?
 Quelle impression vous donne cette image?
 À quoi vous fait-elle penser?

227
 Selon vous, cette personne est-elle un héros/une héroïne ou un méchant?
Pourquoi?
 À quelle sorte d'histoire cette personne vous fait-elle penser?
 Où se situe cet endroit, quel est le contexte?
 Que se passe-t-il dans cet endroit?
42. Formez des groupes de 3 à 4 élèves.
43. Demandez à chaque groupe de piger une image dans chacun des sacs de façon à ce
qu'ils aient 3 images en tout (voir l'illustration).
44. Demandez aux élèves d'inventer ensemble une histoire en s'inspirant des images.
Demandez-leur de créer l'histoire en intégrant le héros/l'héroïne et le méchant, dans
le contexte représenté par l'image. Rappelez-leur de penser aux éléments clés d'une
histoire.
45. Expliquez qu'ils auront 15 minutes pour inventer une histoire et s'exercer à la
raconter ensemble. Une fois les 15 minutes écoulées, les élèves raconteront leur
histoire.
Invitez chaque groupe à raconter son histoire.Activité 1 :

La lecture  : Utiliser des stratégies variées en lecture – approche équilibrée


Rappel du programme

Lecture guidée : pré-lecture, atelier de lecture, post lecture

Déroulement des activités

Amener les élèves maîtres à pratiquer la lecture guidée afin d’amener les élèves du fondamental à la
compréhension fine d’un texte

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. (Voir la description des trois
phases dans l’UF 1 de la 1re année DEF)Activité 1 

La lecture  : Utiliser des stratégies variées en lecture – méthode syllabique


Rappel du programme

Suivre les étapes de la méthode syllabique

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer les étapes de la méthode syllabique

Activité 1 : Après un rappel des 5 étapes de la méthode syllabique en lecture, les élèves maitres
continuent les simulations, mais à partir des diphtongues.

Activité 1

228
La lecture  : S’approprier le processus de lecture
Rappel du programme

Le processus de compréhension : lecture/reconnaissance des mots, saisie des informations explicites,


utilisation des substituts et des connecteurs, identification des idées principales, inférences,
hypothèses, métacognition

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à s’approprier le processus de compréhension en lecture

Activité 1 : Le professeur distribue un conte assez difficile. Le travail des élèves maitres est de 1)
identifier les mots difficiles ; 2) les remplacer par des mots plus simples ; 3) de réduire la longueur du
texte tout en préservant l’idée, le sens et les événements.

Voici un conte, version originale :

La case des jours de pluie


Toutes les bêtes de la brousse se réunirent, disant qu’elles allaient faire une grande case à cause de
la pluie. Mais le lièvre refusa de venir, disant qu’il était malade, chaque fois qu’on l’envoyait
chercher.
Cependant, on termina la case et trois jours après la pluie commença à tomber. Le lièvre accourut au
grand galop pour s’y réfugier, mais les autres bêtes l’en chassèrent, indignées.
Le lièvre resta donc dehors, exposé à la pluie, puis le soleil revint et toutes les bêtes se dispersèrent
dans la brousse pour aller chercher leur nourriture.
Le lièvre, de son côté, se procura une très grosse flûte. Cinq jours après, la pluie commença à tomber.
Le lièvre arriva en courant et entra le premier dans la case avec son instrument. Il chercha un coin où
il se cacha bien.
Cependant, les autres bêtes entraient à leur tour. Quand elles y furent toutes, le lièvre se mit à jouer
de la flûte avec violence, ce qui effraya tellement les bêtes qu’elles s’enfuirent en s’écrasant. Dehors,
cependant, elles finirent par s’arrêter et on se demanda :
« Qu’y avait-il dans la case ? - Je n’en sais rien, je n’en sais rien », répondaient les bêtes.
L’éléphant ordonna alors à l’outarde d’aller voir ce qu’il y avait. Quand l’outarde arriva, le lièvre se
remit à jouer de la flûte avec fureur et l’outarde, se sauvant, alla dire que la chose effroyable était
toujours dans la case.
L’éléphant eut alors l’idée d’envoyer le chat qui, marchant sans bruit, pourrait arriver à la hutte sans
donner l’alarme et verrait prudemment ce qu’il y avait dedans. Le chat se cacha au bord de la porte
et entendit de nouveau le bruit, le lièvre soufflant sans fin dans sa flûte. « Il n’y a pas moyen de
rentrer, dit le chat. La chose redoutable fait toujours du bruit.»
L’éléphant alors envoya l’hyène. En approchant de la case, celle-ci entendit du bruit et se sauva sans
même aller jusqu’à la porte : « Je suis entré dans la case, dit-il, et la chose a voulu me donner un
coup de lance. Je me suis enfui, elle m’a poursuivi, mais n’a pas pu m’attraper. Enfin, bref, je suis sain
et sauf et me voici.
- S’il en est ainsi, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. N’y allons donc plus. »
De ce jour, les animaux abandonnèrent la case au grand profit du lièvre qui en fit son lieu de refuge
ordinaire pour les jours de pluie.

Voici maintenant la version simplifiée : Demander aux élèves maitres ce qui a changé.

229
Un éléphant une hyène et un canard et leurs amis se parlent. « La pluie va bientôt arriver ! Il faut
construire une grande case pour la pluie. » Le lièvre n’est pas là, il dit qu’il est malade.
La case est vite finie. Trois jours plus tard, la pluie tombe. Le lièvre vient vite à la case pour se
mettre à l’abri.
Les autres bêtes se fâchent. « Tu n’as pas travaillé à bâtir la case. Tu ne peux pas y entrer. »
Le lièvre reste dehors tout seul sous la pluie. Quand le soleil revient, les animaux partent dans la
brousse pour chercher à manger.
Le lièvre a une idée. Il court vite en ville pour acheter une flûte.
Cinq jours plus tard, il pleut encore. Le lièvre se dépêche et arrive le premier dans la case. Il se cache
dans un coin. Pendant ce temps, les autres animaux arrivent et s’installent dans la case, à l’abri de la
pluie. Le lièvre se met à jouer de la flûte le plus fort qu’il peut.
Les bêtes entendent la musique et ont très peur. Elles courent dans tous les sens et se marchent
dessus. Dehors, elles crient : « Quel est ce bruit ? Qui est là ? » Personne ne sait.
L’éléphant dit au canard : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le canard revient et
dit : « La chose est toujours dans la case. Je l’ai vue. C’est un GROS monstre. »
L’éléphant dit au chat : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » Le chat revient et dit : « Je
ne veux pas rentrer. La chose fait encore un bruit terrible ! »
L’éléphant envoie l’hyène : « Rentre dans la case et va voir ce qu’il se passe. » L’hyène revient et dit :
« Je suis entrée dans la case et la chose a voulu me frapper. J’ai voulu m’enfuir, mais la chose m’a
couru après. Heureusement que je peux courir très vite. »
« Alors, dit l’éléphant, il faut abandonner la case. Plus personne ne peut rentrer maintenant. » Les
animaux sont tristes.
Mais les jours de pluie, le lièvre est tout heureux à l’abri dans sa case.
Activité 1 

La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Différents supports de lecture : notices, affiches, journaux, schémas et cartes, recettes, lettres,
comptes rendus, procès-verbaux, rapports, etc.

 Fonction ;
 Organisation du texte ;
 Verbes et temps ;
 Énonciation ;
 Vocabulaire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à faire exploiter différents supports et genres par les élèves du
fondamental

230
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

Activité 1 :

La lecture  : Rédiger des types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

 La lettre personnelle.
 La demande officielle.
 Le journal intime ou personnel.
 Les écrits prescriptifs : recettes, modes d’emploi…
 Les écrits de divertissement.
 L’article de presse.
 Les schémas.

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à rédiger avec les élèves du fondamental les écrits les plus usités

Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours.

Activité 3 : Le professeur continue à travailler les textes descriptifs (techniques et fonctions) avec les
écrits des élèves maitres.

 La lettre personnelle.
 La demande officielle.

Le journal intime ou personnelActivité 1 :

L’écriture  : Produire un écrit spontané et/ou guidé


Rappel du programme

Ecriture guidée :
- Pré-écriture,
- Atelier d’écriture,
- Post-écriture.
Premier jet (brouillon) ;
Réécriture et révision ;
Partage/Publication

231
Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à pratiquer l’approche équilibrée pour faire produire un texte spontané
par les élèves du fondamental.

Activité 1 : Le professeur décrit la démarche de l’écriture guidée qui se fait en 3 phases  : Pré-lecture,
Atelier de lecture, post-lecture.

k. L’atelier
L’écriture guidéed’écriture
a trois grandes phases : la pré-écriture, l’atelier d’écriture et la post-écriture.
j. La pré-écriture
L’écriture a, en fait, trois étapes : deux étapes qui peuvent aller en boucle : la rédaction et la révision,
puis
C’estune troisième
la phase qui consistent
préparatoire à réécrire
qui consiste une bonne
à mettre copietout
en place pourcele dont
partage
les et la publication.
élèves Lorsque
auront besoin pour
écrire
les leur sont
élèves texte,prêts
soit :à écrire, ils rédigent un premier jet, puis ils le révisent. Le premier jet vise le

contenu, la révisionvocabulaire,
Le vise souvent la forme, mais peut viser aussi le contenu. La troisième étape, appelée
 L’idée
publication, vise générale
le graphisme et(de quoi s’agit-il ?),
l’illustration.
 Le contexte (quand, où dans quelles circonstances ?),
 La structure
10. Le premier jet  ou le modèle de l’écrit.
Les élèves se servent de l’écriture inventée pour écrire leur premier jet et se concentrent sur ce qu’ils
Pendant cette phase, l’animateur fait des exercices variés ou crée des situations qui vont aider l’élève à
veulent écrire.
démarrer son écrit, à trouver ses idées, à recueillir les mots et expressions dont il aura besoin.
Autrement dit, c’est la mise en route.
11. La révision
Dans les petites classes, c’est généralement un travail de partage en partenaires. L’enseignant donne
une révision très précise à la portée des élèves. Par exemple, l’enseignant peut demander de vérifier
les majuscules, les points, les marques de pluriel, les éléments de la page couverture, la cohérence
entre phrase et illustration, etc. Dans les premiers mois, on peut omettre cette phase.

Par exemple, l’enseignant demandera aux élèves de vérifier sur la copie de leur partenaire si les
majuscules sont bien au début de la phrase ; ou encore de donner leur avis sur l’histoire écrite par leur
partenaire.

12. Version au propre


Si les élèves ont accès à un support papier, demandez-leur de réécrire leur texte au propre et de
s’appliquer à produire un graphisme soigné et des illustrations jolies et coloriées.

l. La post-écriture

La post-écriture est la conclusion de la leçon. Bien souvent c’est une session de partage où quelques
élèves viennent lire à leurs camarades ce qu’ils ont écrit et viennent faire admirer leurs illustrations.

Activité 2 : Suite à la description des paramètres sociaux, pédagogiques et linguistiques, Le


professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte destiné aux élèves du fondamental1 en
conformité avec les étapes de l’écriture guidée.

Activité 3 : Les élèves maitres présentent leur production et le professeur avec les autres élèves
maitres améliorent le texte sur la base des différentes étapes de l’écriture guidée.

232
Activité 4 : Une fois le texte bien peaufiné, les élèves maitres le recopient au propre, l’illustrent, lui
donnent une couverture cartonnée et le rangent dans la boite à outils.

Activité 1 

L’écriture  : Créer un environnement riche et varié


Rappel du programme

 Productions des apprenants,


 Règles de classe,
 Aide-mémoires pour l’orthographe des mots et des conjugaisons...

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à organiser une mémoire de classe à partir des productions de ses élèves

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier selon eux, quelles informations
pourraient être affichées dans leur salle de classe de l’IFM et pourquoi.

Activité 2 : Après avoir sélectionné les informations à afficher, les élèves maitres se répartissent en
groupes pour les concevoir.

Activité 3 : Les élèves maitres réfléchissent à ce qui pourrait être affiché dans les salles de classe du
fondamental par niveau. Ils peuvent commencer à en confectionner pour leur boite à outils.

233
1RE ANNÉE LHG-DEF

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

-Fonctionnement de l’oralité
-Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le conte
-Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)

- Les valeurs morales et sociales


Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre le fonctionnement de l’oralité
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur le fonctionnement de l’oralité
en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller observer un conteur traditionnel et de
prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps : Comment se tient-il ? assis, sur la natte, debout, etc.
 Les gestes et les mouvements (la dramatisation)
 Les accessoires s’il y en a

Activité 2 : le professeur amène les élèves maîtres à animer les leçons d’apprentissage sur le
fonctionnement de l’oralité à travers les contenus du programme du fondamental.

Activité 3 : Le professeur revient sur les contes et demande aux élèves maitres d’en sortir les valeurs
morales ou sociales.

Activité 4 : Le professeur donne des thèmes à discuter. Les élèves maitres doivent tenir un discours
cohérent et structuré. Les camarades doivent exprimer leur opinion sur la clarté du discours.

B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante
Rappel du programme

Enoncés et énonciations
- Analyser un énoncé oral.
- Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
- Ecoute de textes relatifs au portrait physique : compréhension globale
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’énoncé oral

234
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur l’énoncé oral en se référant
au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de mémoriser une petite pièce de théâtre. Il
en profite pour travailler la diction, la projection de la voix, l’expression des sentiments, la gestuelle,
la position sur une scène, …

Voici une petite pièce de théâtre d’Alphonse Allais appelée « Le monsieur et le quincaillier » que les
élèves maitres peuvent dramatiser et mettre en spectacle.

Activité 2 : Le professeur donne aux élèves une phrase très simple. Ex. : Le chasseur part. En sous-
groupes, les élèves maitres doivent élargir oralement la phrase avec des conjonctions de
coordination et des phrases subordonnées. Ex. L’habile chasseur, connu sous le nom de Tiefing,
venant du village voisin de Mamadou, part à la chasse au gibier, dans la brousse, un beau matin, avec
son ami, accompagnés de leurs chiens qui courent devant eux joyeusement en aboyant et en
sautant. Le sous-groupe avec le plus de mots et d’ajouts gagne.

Activité 3 : Le professeur fait le portrait oral d’un personnage à ses élèves maitres qui seront appelés
à faire de même pour leurs camarades, leurs amis ou leurs parents.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication

Rappel du programme

Les fonctions du langage : référentielle, expressive, cognitive, phatique, poétique, ludique,


métalinguistique.
Etant donnée une situation de communication :
- s’exprimer de façon adéquate dans une interview et dans un entretien,
- réaliser une enquête.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage

Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les fonctions du langage en
se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Certains élèves maitres partagent leur interview. Les autres camarades réfléchissent sur
les trois points cités plus haut.
 Sont-ils restés objectifs ?
 Ont-ils inséré des jugements de valeur

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire deux paragraphes sur l’usage de la
bonne écoute en salle de classe au fondamental, d’une part dans le sens attitude et comportement
des élèves envers enseignant et d’autre part dans le sens attitude et comportement de l’enseignant
envers les élèves.

235
D.

E. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : narratif
- Dans une situation donnée, raconter
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types
d’énoncés : narratif
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les différents types
d’énoncés en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « qui suis-je ? » Les élèves maitres choisissent dans leur
tête un ou une camarade qu’ils vont décrire. Ils peuvent donner des indications physiques
(grand/petit) ou des qualités de la personnalité (généreux, gentil, bavard, timide) et les autres élèves
maitres doivent deviner de qui il s’agit. Le professeur précise que cette activité peut être faite en
salle de classe du fondamental pour travailler les adjectifs ou les adverbes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate, …).
Ce travail peut être fait en groupes.

F. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la combinatoire,


prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
Code oral / code écrit
Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit
et les types de lecture

Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur le code oral/code écrit et
les types de lecture en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

236
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

G. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes
 Les nouvelles de la classe

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode
syllabique et l’approche équilibrée
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur la méthode
syllabique et l’approche équilibrée en se référant au programme de l’enseignement
fondamental

Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. Détails de la démarche cf
UF7-D de la 1ère année Gén-DEF

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche. Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 3 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.
Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 4 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 5 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

237
H. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et
comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Les types de phrases
Grammaire de texte :
- Caractéristiques des types de textes : narratif
- Les caractéristiques des textes narratifs (les temps de la narration)
La cohérence et la cohésion des textes narratifs
Vocabulaire :
Vocabulaire : Origine et formation des mots
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les types de
phrases et les caractéristiques des textes narratifs
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les types de
phrases et les caractéristiques des textes narratifs en se référant au programme de
l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les compléments. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de grammaire
régissant les compléments, les accords et les positions.

Activité 2 : Le professeur prépare autant de noms communs que de paires d’élèves maitres. (Ex.  :
pour 50 élèves maitres, le professeur prépare 25 mots). Les élèves maitres doivent trouver au moins
5 adjectifs pour qualifier ce nom commun puis les mettre dans un petit paragraphe, certains utilisés
comme épithètes et d’autres comme attributs.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate,
…). Ce travail peut être fait en groupes.

I. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes.
Rappel du programme

Les genres littéraires : les contes [Contes et Nouveaux contes d’Amadou Coumba (B. Diop) ;
Contes de Tombouctou et du Macina (A. Kounta) ; Contes et récits du terroir (I.B. Traoré)]
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les genres de la
littérature orale

238
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les genres de la
littérature orale en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les genres littéraires et leurs
caractéristiques à travers les contes (contes et nouveaux contes d’Amadou Coumba (B.
Diop) ; Contes de Tombouctou et du Macina (A. Kounta) ; Contes et récits du terroir (I.B.
Traoré)]
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maîtres à pouvoir expliquer aux élèves du
fondamental les genres littéraires et leurs caractéristiques.

J. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,
- Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent)
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les
règles de l’écrit narratif
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les marques et les
règles de l’écrit narratif en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

K. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes narratifs : Le récit


Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger un récit


Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur le récit en se
référant au programme de l’enseignement fondamental

239
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoire ou une anecdote ou une
mésaventure amusante qui leur est arrivée. Le professeur recense ces récits. Ils en sélectionnent un
pour le transformer en histoire pour enfants. Le professeur met au tableau trois colonnes  : début,
milieu et fin. Avec les élèves maitres, ils enrichissent le récit en lui donnant, un début plus précis, un
milieu avec des rebondissements et une fin amusante.
Activité 2 : Le professeur et les élèves maitres découpent le récit en pages et les élèves maitres
illustrent ces pages.

Une bonne histoire doit suivre des paramètres spécifiques. Certains sont sociaux, d’autres
pédagogiques et d’autres linguistiques. Voici les paramètres sociaux :

 Proscrire la violence, les stéréotypes sexistes, religieux, ethniques et racistes


 Tenir compte du genre
 Véhiculer des valeurs positives
 Encourager les dénouements joyeux et heureux
 Stimuler l’imagination en sortant des situations qui leur sont connues ou vécues.
 Proscrire les textes ayant trait à l’exploitation des enfants par le travail
 Proscrire la violence et la discrimination envers les femmes

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Observation des caractéristiques des écrits de la vie professionnelle : Le compte rendu


Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à caractériser le compte


rendu
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage les écrits sur les
caractéristiques des écrits de la vie professionnelle  en se référant au programme de
l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maîtres de faire le compte rendu d’un événement
auquel ils ont participé. Le professeur explique aux élèves maîtres les caractéristiques du compte
rendu.

UNITÉ DE FORMATION 2

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

240
Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : l’épopée et la légende
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre le fonctionnement de


l’oralité
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur le fonctionnement de
l’oralité en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité 1 : Les épopées et les légendes existent en version audio ou auprès des personnes
ressources (griots, communicateurs traditionnels. Le professeur fait écouter une épopée à ses élèves
maitres. A la fin de l’écoute, des volontaires viennent redire l’épopée dans leurs propres mots selon
leur compréhension. Le professeur peut couper l’épopée en séquences si le texte audio est trop long.

Activité 2 : Les élèves maitres qui connaissent d’autres épopées les partagent oralement avec leurs
camarades et faisant ressortir les valeurs morales et sociales dans productions orales.

Activité 3 : Le professeur mène des activités de simulations en classe dans le cadre de l’éducation en
situation d’urgence.

B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante

Rappel du programme

Enoncés et énonciations
- Analyser un énoncé oral.
- Repérer les éléments de sens pertinents d’un énoncé oral.

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur l’énoncé oral en se référant
au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : A partir du programme de l’enseignement fondamental, le professeur amène les élèves
maitres à animer des leçons sur le sens de l’énoncé oral.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication

Rappel du programme

Les fonctions du langage : référentielle


Etant donnée une situation de communication :
- s’exprimer de façon adéquate dans une interview et dans un entretien,
- réaliser une enquête

241
- faire un compte rendu
Déroulement des activités
Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage

Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les fonctions du langage en
se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Certains élèves maitres partagent leur interview. Les autres camarades réfléchissent sur
les trois points cités plus haut.
 Sont-ils restés objectifs ?
 Ont-ils inséré des jugements de valeur

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire deux paragraphes sur l’usage de la
bonne écoute en salle de classe au fondamental, d’une part dans le sens attitude et comportement
des élèves envers enseignant et d’autre part dans le sens attitude et comportement de l’enseignant
envers les élèves.

D. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : narratif et descriptif
Dans une situation donnée raconter et informer
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types
d’énoncés : narratif et descriptif
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les différents types
d’énoncés en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « qui suis-je ? » Les élèves maitres choisissent dans leur
tête un ou une camarade qu’ils vont décrire. Ils peuvent donner des indications physiques
(grand/petit) ou des qualités de la personnalité (généreux, gentil, bavard, timide) et les autres élèves
maitres doivent deviner de qui il s’agit. Le professeur précise que cette activité peut être faite en
salle de classe du fondamental pour travailler les adjectifs ou les adverbes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

E. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination

242
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture
rapide, lecture syllabique, lecture expressive

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit
et les types de lecture
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur le code oral/code écrit et
les types de lecture en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

F. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
 Les nouvelles de la classe

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur la méthode syllabique et
l’approche équilibrée en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité : Cf UF 1-F de la 1ère LHG-DEF

G. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Les formes de phrases
Structure de la phrase : GN, GV, GP
Grammaire de texte :
Les outils de la narration : les temps de narration et les connecteurs en rapport avec la chronologie.
Vocabulaire :

243
synonymie, homonymie, antonymie, paronymie
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les formes de phrases et la
structure de la phrase
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage en se référant au programme de
l’enseignement fondamental
Activité  1 : A partir d’un texte, le professeur amène les élèves maitres à identifier les formes de
phrase afin de faire ressortir la structure de la phrase.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à dégager les groupes fonctionnels (GN, GV, GP) à
partir du texte.

Activité 3 : Le professeur demande aux élèves maîtres de déterminer le temps principal de narration
et les différents connecteurs utilisés.

Activé 4 : A partir de mots ressortis dans le texte, le professeur demande aux élèves maitres de
trouver des synonymes, homonymes, antonymes, paronymes

H. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Les genres littéraires : la légende et l’épopée [Sounjata (D.T. Niane), Kala Jata (M.M.
Diabaté), Chaka (T. Mofolo-Senghor)]
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les genres de la littérature
orale
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les genres de la littérature
orale en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les genres littéraires et leurs
caractéristiques à travers la légende et l’épopée [Sounjata (D.T. Niane), Kala Jata (M.M.
Diabaté), Chaka (T. Mofolo-Senghor)]
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maîtres à pouvoir expliquer aux élèves du
fondamental les genres littéraires et leurs caractéristiques (la légende et l’épopée).

I. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif et
l’écrit informatif
- La prise de notes
- La Ponctuation,

244
- Les majuscules,
Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent, le passé composé)
Déroulement des activités
Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les règles
de l’écrit narratif
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les marques et les règles de
l’écrit narratif en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

J. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
courante.

Rappel du programme

Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.


- La lettre personnelle
- Le journal intime ou personnel.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les caractéristiques des
types
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage sur les caractéristiques des types
en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
1. Préparation mentale
2. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
3. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
4. Chef-d’œuvre 
5.

K. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux

245
Rappel du programme

- Production de textes sur les savoirs locaux.


Déroulement des activités
Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger des écrits sur les savoirs
locaux
Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage les écrits sur les savoirs locaux
en se référant au programme de l’enseignement fondamental

Activité 1 : À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 3

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : les devinettes, les proverbes et
les maximes
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre le fonctionnement de l’oralité

Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « Qui suis-je ? ». Pour ce jeu, il met dans le dos de
chaque élève maitre un petit papier avec le nom d’une personne célèbre, ou d’un animal ou d’un
objet sans que l’élève maitre sache qui il est. L’élève maitre pose des questions à un autre élève
maitre qui a lu le nom dans le dos, pour essayer de deviner qui il est. L’autre ne peut répondre que
par oui ou par non.

Ex. : Un élève maitre a dans le dos le nom de Nelson Mandela. Il peut demander à un autre :

- Suis-je une femme (non)


- Suis-je un homme (oui)
- Est-ce que je suis mort (oui)
- Est-ce que j’ai vécu en Afrique (oui)
- Est-ce que j’ai vécu en Afrique du Sud (oui)
- Est-ce que je suis Nelson Mandela (oui)

Ce jeu développe le questionnement. Il est très utile dans une classe du fondamental pour apprendre
aux élèves à poser des questions.

246
B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante
Rappel du programme

Enoncés et énonciations
Analyser un énoncé oral.
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté : dire
quelque chose
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’énoncé oral

Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Les fonctions du langage : expressive des interviews, des entretiens


Etant donnée une situation de communication, s’exprimer de façon adéquate dans un débat, une
interview, une enquête.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage

Activité 1 : Les élèves doivent deviner un mot mystère puis l’utiliser dans une phrase.

Déroulement
5. Avant de jouer au jeu, choisissez quelques thèmes principaux ou fonctions
langagières qui conviennent à vos élèves (tels que les exemples donnés ci-dessus).
Créez une liste de mots pertinents ou fabriquez des cartons de vocabulaire en
indiquant un mot par petit carré de papier.
46. Divisez les élèves en deux équipes.
47. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 La première personne de chacune des équipes vient devant la classe où vous leur
montrerez un mot sur la liste de vocabulaire ou un carton de vocabulaire.
 Chaque personne retourne avec son équipe et doit décrire le mot de vocabulaire,
sans dire le mot en question. Leurs coéquipiers doivent deviner le mot.
 La personne qui devine le mot court jusqu'en avant de la classe et écrit au
tableau une phrase qui contient ce mot.

247
 La première équipe qui écrit une phrase au tableau obtient un point.
48. Mettez fin au jeu au moment opportun.

D. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : informatif et explicatif
- Dans une situation donnée, expliquer et décrire
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types
d’énoncés : informatif et explicatif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maîtres de décrire oralement leur école, une scène, un
animal familial ou un parent.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maîtres d’expliquer oralement une situation, une
histoire familiale ou entre jeunes à ses camarades.

Activité 3 : le professeur demande aux élèves maîtres de se présenter selon le déroulement du jeu
suivant.

Déroulement
6. Demandez aux élèves maitres de former des dyades (deux à deux)
49. Invitez les élèves maitres à se présenter à leur partenaire. Cependant, le défi sera
de se présenter en utilisant un mot qui les décrit ET qui commence par la même
lettre que leur nom. (Par exemple : « Mon nom est Habib Habile » ou « Mon nom est
Fatim Franche »).
50. Permettez aux élèves d'aider leur partenaire à trouver un mot descriptif au besoin.
51. Ensuite, formez deux grands groupes sans séparer les dyades. Les équipes doivent
former deux lignes debout devant le tableau.
52. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 La première dyade de chacune des équipes courent ensemble jusqu'au tableau et
y écrivent leurs noms et leurs mots descriptifs.
 Les deux élèves écrivent leur propre nom à tour de rôle, mais peuvent aider
l'autre à orthographier les mots descriptifs.
 Lorsqu'ils ont terminé, les deux élèves regagnent leur équipe pour taper dans la
main de la prochaine dyade.
53. Le relais se poursuit jusqu'à ce que tous les joueurs aient écrit leur nom et leur mot
descriptif au tableau.

E. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit

248
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit et
les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

F. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
 Les nouvelles de la classe

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser les activités qui sont les plus
appropriées pour travailler les mécanismes de la langue ; En fait, il s’agit d’amener les élèves- maitres
à se rendre compte que tout moment d’apprentissage peut être propice à travailler les mécanismes
de la langue. En approche équilibrée, les activités principales sont les nouvelles de la classe,
l’écriture inventée, l’écriture guidée et la lecture guidée. En méthode syllabique, c’est le champ de
compétences principalement travaillé.

Activité 2 : Avant de lire un texte, le professeur demande aux élèves maitres de regarder rapidement
les mots qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils ont eu de la peine à lire. Après avoir identifié ces mots
individuellement, les élèves maitres se mettent en groupes de trois et doivent échanger sur les mots
qu’ils ont trouvés. Ils essayent de trouver des définitions et d’identifier qu’est-ce qui a rendu le mot
difficile à lire (la longueur, l’origine, les combinatoires, les mots techniques, médicaux ou
scientifiques, …).

249
Activité 3 : Le professeur initie les élèves maitres à l’apprentissage de l’orthographe : la dictée de de
paragraphes et de texte Il dicte des lettres aux élèves maitres qu’ils doivent écrire correctement en
respectant les règles de grammaire. Le professeur donne ensuite la correction au tableau.

G. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés
Rappel du programme

Grammaire de phrase : Fonctions dans la phrase simple


Grammaire de texte :
- les caractéristiques des types de texte explicatif et du texte descriptif :
 les temps de l’explication : le présent / l’imparfait ;
 l’expression de la comparaison.
Vocabulaire : Le vocabulaire spécifique de la description : les verbes et les adjectifs, les verbes et
expressions propres aux 5 sens
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions dans la
phrase simple

Activité 1 : A partir d’un corpus, le professeur demande aux élèves maitres de délimiter les
différentes fonctions dans la phrase simple (sujet, verbe et complément)

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maîtres de souligner/relever dans un corpus les
expressions de comparaison.

Activité 3 : Le professeur prépare les élèves maitres à pouvoir mener avec les élèves du fondamental
à délimiter les différentes fonctions dans la phrase simple puis à souligner, relever les expressions de
comparaison et les temps de l’explication.

H. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes.
Rappel du programme

Les genres littéraires :


les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature africaine
Le portrait: caractéristiques physiques et morales.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les genres de la littérature
orale
Activité 1 : Le professeur fait dire des devinettes et des maximes de la littérature africaine par les
élèves maîtres et les amène à faire ressortir les valeurs morales africaines.

250
Activité 2 : Les élèves maitres continuent à enrichir leur répertoire de proverbes pour leur boite à
outils. Si possible, Ils font le lien entre ces proverbes et des contes traditionnels avec l’aide du
professeur.

Activité 3 : A partir d’un corpus, le professeur demande aux élèves maîtres de faire ressortir les
éléments qui entrent dans la description physique et morale (les adjectifs, les comparatifs, etc.).

I. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit explicatif et
l’écrit descriptif
- La voix passive
- La Ponctuation,
- Les verbes d’état,
- Les adjectifs qualificatifs
- Le superlatif
- Les majuscules,
- Les temps propres à l’écrit explicatif et l’écrit descriptif (le passé simple, le présent)
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger en respectant les marques et
les règles de l’écrit explicatif et l’écrit descriptif

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire des textes (rédactions,
dissertations, commentaire, conte, poème…) en respectant les marques et les règles de
l’écrit explicatif et l’écrit descriptif.

J. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.


Les écrits de divertissement
Les schémas, les affiches et textes publicitaires
Production de textes descriptifs (portrait, image, paysage…)
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger des écrits sur les savoirs
locaux

Activité 1 : Le professeur amène les élèves maîtres à caractériser des schémas, des affiches
et textes publicitaires, des paysages, des photos portrait, des images.

Activité 2 : En groupe de travail, le professeur amène les élèves maîtres à produire des
schémas, des affiches et textes publicitaires, des paysages, des photos portrait, des images.

Activité 3 : Le professeur prépare les élèves maîtres à pouvoir réinvestir la description d’un
personnage ou d’une image au fondamental.

251
UNITÉ DE FORMATION 4

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le théâtre
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre le fonctionnement de


l’oralité

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de mémoriser une petite pièce de théâtre. Il
en profite pour travailler la diction, la projection de la voix, l’expression des sentiments, la gestuelle,
la position sur une scène, …

B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante
Rappel du programme

Enoncés et énonciations
Analyser un énoncé oral.
Repérer les éléments de sens pertinents d’un énoncé oral.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’énoncé oral

Activité 1 : À travers les comptines et les chants, le professeur demande aux élèves de trouver les
rimes et les activités langagières qui peuvent être faites avec les élèves du fondamental autour de
ces comptines et chants.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Les fonctions du langage : phatique


-Pratique de dialogues, de jeux de rôle.
- Organisation de débats

252
- connaissance du VIH et du sida
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage
Activité 1 : Le professeur instaure un dialogue (sur le VIH ou tout autre thème sur la société ou
l’environnement) entre les élèves maîtres et attribue un rôle à chacun. Il veillera au respect des
règles du débat.

Activité 2 : Le professeur répartit les élèves maitres en groupes et explique le


processus du jeu.

Déroulement
7. Formez des groupes d'au moins 4 élèves.
54. Expliquez et démontrez ce qui suit :
 Les groupes auront entre 10 et 15 minutes pour travailler ensemble à créer le
début d'une histoire. Ils peuvent discuter du contexte, des personnages, des
méchants et du début de l'intrigue.
 Lorsqu'ils ont trouvé une idée, ils doivent s'exercer à jouer l'histoire de façon à ce
que l'auditoire puisse saisir les éléments clés.
 À tour de rôle, les groupes présenteront le début de leur histoire devant toute la
classe.
 Durant les présentations, les élèves qui regardent peuvent dire : « Arrêt sur
image! » et tous les élèves du groupe doivent se figer.
 Les élèves qui regardent doivent alors dire ce qu'ils aimeraient voir dans la
prochaine scène de l'histoire.
 Lorsqu'une idée a été trouvée, vous direz : « Continuez! » et les élèves
poursuivront l'histoire en intégrant les idées données par l'auditoire à leur jeu.
 Les arrêts sur l'image se multiplieront ainsi jusqu'à ce que toute l'histoire soit
racontée, incluant son déroulement, son dénouement et sa fin.
55. Invitez les autres groupes à présenter leur histoire de la même façon.

D. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances,


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : dialogique
-Défendre son point de vue sur une question donnée.
- Dans une situation donnée, injonctif
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types
d’énoncés : dialogique

Activité 1 : Le professeur travaille avec les élèves maitres sur l’utilisation de l’impératif et du
subjonctif présent pour le texte injonctif. Il demande aux élèves maitres d’imaginer des situations
d’apprentissage où les élèves du fondamental auront besoin de ces temps.

253
E. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit et
les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

F. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
 Les nouvelles de la classe
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire un rappel des éléments inclus dans les
mécanismes de la langue. (Conscience phonémique, syllabique, phonétique, alphabétique ;
orthographe, grammaire). Ils définissent et donnent un exemple de chacun de ces éléments et à
quels niveaux du fondamental ils correspondent.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser les activités qui sont les plus
appropriées pour travailler les mécanismes de la langue ; En fait, il s’agit d’amener les élèves- maitres
à se rendre compte que tout moment d’apprentissage peut être propice à travailler les mécanismes
de la langue. En approche équilibrée, les activités principales sont les nouvelles de la classe,

254
l’écriture inventée, l’écriture guidée et la lecture guidée. En méthode syllabique, c’est le champ de
compétences principalement travaillé

G. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Déictiques : étude des différents pronoms (personnels indéfinis, possessifs, démonstratifs) et les
adverbes de temps et de lieu
Grammaire de texte :
- La nature des différentes propositions dans la phrase complexe
- Les caractéristiques des textes dialogiques : le style direct et le style indirect, la ponctuation,
l’intonation
Vocabulaire :
L’emploi des adjectifs de couleurs, de poids, de forme
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents pronoms et la
nature des différentes propositions
Activité 1 : A partir d’un corpus, le professeur demande aux élèves maitres de ressortir les pronoms
(personnels indéfinis, possessifs, démonstratifs) et les adverbes de temps et de lieu
Activité 2 : A partir d’une pièce de théâtre, le professeur demande aux élèves maitres de dégager les
caractéristiques des textes dialogiques : le style direct et le style indirect, la ponctuation, l’intonation

Activité 3 : A partir d’un corpus, le professeur demande aux élèves maitres de ressortir les adjectifs
de couleurs, de poids, de forme.

H. La lecture  : Lire des œuvres des littératures d’expression française.


Rappel du programme

Les différents supports et genres : albums, théâtre, bande dessinée…


- La relation texte/image
- Vocabulaire et codes
- texte lu et texte joué ; la fonction des didascalies (indications au metteur en scène et aux
acteurs). spécifiques de la BD :
- La Bruyère : Les caractères

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire les différents supports et
genres 

Activité 1 : Le professeur mène des activités avec les élèves maitres mettant en relation le texte et
l’image.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à jouer une pièce de théâtre en tenant compte
des didascalies

255
Activité 3 : Le professeur travaille avec ses élèves maitres des textes à images, des BD, des pièces de
théâtre dans le programme du fondamental.

I. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit dialogique
 production de dialogues en respectant la ponctuation et les styles (direct et indirect) ;
 production de récits contenant un dialogue ;
 compte rendu de lecture d’une BD ou d’un album ;
- Les didascalies,
- Les temps propres à l’écrit dialogique, etc.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les règles de
l’écrit dialogique
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maîtres les marques et les règles du texte dialogique
(style direct et indirect, didascalies, les temps du dialogue) ;

J. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes  dialogiques : théâtre, BD, Album


Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les paragraphes dialogiques
Activité 1 : Le professeur met les élèves maîtres en situation de production de textes dialogiques en
respectant les marques et les règles de ce type d’écrit (style direct et indirect, didascalie, les temps
du dialogue) ;

K. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.


Les écrits de divertissement
Les schémas, les affiches et les textes publicitaires
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les caractéristiques des
types d’écrits de la vie courante.
Activité 1 : Le professeur met les élèves maîtres en situation de production d’écrits de divertissement
de la vie courante (schémas, affiches publicitaires)

L. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

256
Production de textes sur les savoirs locaux
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger des écrits sur les savoirs
locaux
Activité 1 : Par groupe, le professeur envoie les élèves maîtres faire des enquêtes auprès des
personnes ressources sur les savoirs locaux puis rédiger des textes à propos.

UNITÉ DE FORMATION 5

A. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le poème
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre le fonctionnement de


l’oralité

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maîtres de dire des poèmes traditionnels et faire
ressortir les valeurs morales et sociales qui s’y trouvent.

B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante
Rappel du programme

Enoncés et énonciations
Analyser un énoncé oral.
Repérer les éléments de sens pertinents d’un énoncé oral.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’énoncé oral

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Les fonctions du langage : poétique, ludique


Etant donnée une situation de communication, s’exprimer de façon adéquate dans un dialogue, un
jeu de rôle

257
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage
Activité 1 : A partir du programme de l’enseignement fondamental, le professeur amène les élèves
maitres à animer des leçons sur le sens de l’énoncé oral.

D. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : argumentatif
-Défendre son point de vue sur une question donnée.
- Dans une situation donnée, expliquer, informer
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types
d’énoncés : argumentatif
Activité 1 : Le professeur organise un débat sur un thème de la société entre les élèves maitres. Il
demande à chacun de prendre position et de défendre son point de vue.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres témoins d’une situation donnée (accident, match,
mariage, circoncision…) à faire le rapportage.

E. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit et
les types de lecture

Activité 1 : Le professeur fait lire un texte par les élèves maitres en veillant au respect des règles de
la combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves la démarche des types de lecture : lecture découverte,
lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

Activité 3 : Le professeur organise des séances d’exposés sur les types de lecture avec les élèves
maitres en vue leur mise en pratique au niveau fondamental.

258
F. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes
 Les nouvelles de la classe

Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental à lire par
la méthode syllabique et l’approche équilibrée.

G. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Les classes de mots : le nom, l’adjectif qualificatif (le genre, le nombre, l’accord)
Grammaire de texte : Les caractéristiques des types de textes poétiques : la versification
Vocabulaire :
Les connecteurs logiques
Polysémie, sens propre, sens figuré
Le champ sémantique
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les classes de mots

Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres la classe de mots : le nom et l’adjectif
qualificatif

Activité 2 : Le professeur étudie la versification avec les élèves maitres à partir d’un poème.

Activité 3 : A partir d’un corpus le professeur demande aux élèves de souligner les connecteurs
logiques et de donner leur nature

Activité 4 : A partir d’un mot d’un texte, le professeur explique les termes suivants  : polysémie, sens
propre, sens figuré, le champ sémantique.

259
H. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues
nationales et en langues secondes.
Rappel du programme

Les genres littéraires


- la poésie traditionnelle ; ex : le poyi
- la musique traditionnelle
 éléments de versification pour la poésie française ;
 éléments de la poésie africaine
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les genres de la littérature
orale
Activité 1 : Le professeur fait écouter de la poésie traditionnelle ou de la musique traditionnelle aux
élèves et leur demande de faire ressortir le genre et les caractéristiques.

I. La lecture  : Lire des œuvres des littératures d’expression française.


Rappel du programme

Les différents supports et genre Poésie


-Eléments de poésie française : éléments de versification, figures de style (comparaison, métaphore,
métonymie…) pour la poésie française.
-Jean de La Fontaine : Fables
-Eléments de poésie africaine.
Ex : les poètes de la négro – renaissance et de la négritude
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents supports et
genres de la littérature d’expression française

Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

J. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


argumentatif
- étapes de l’argumentation
- défense de son point de vue
- temps propres à l’écrit argumentatif, etc
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les règles de
l’écrit argumentatif

260
Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres (dans un débat, un devoir, etc.) à défendre leur
point de vue en respectant les étapes de l’argumentation

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à apprendre aux élèves du fondamental la
défense de son point de vue.

K. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les strophes poétiques la versification (strophe…)


Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les strophes poétiques
Activité 1 : Le professeur apprend aux élèves maitres à amener les élèves du fondamental à
reconnaitre les strophes poétiques puis à en rédiger.

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Production d’un poème :


- les caractéristiques d’un poème ;
- écriture de textes à caractère poétique en utilisant des figures de style (images, sonorités, rythmes,
…) ;
- construction d’un récit à la première personne ; rédaction d’un compte rendu.
Déroulement des activités

Amener l’élève maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger un poème

Activité 1 : Le professeur amène élèves maitres à pouvoir apprendre aux élèves du fondamental
l’utilisation des figures de styles (image, sonorités, rythme,…) dans un poème

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir apprendre aux enfants du fondamental
la rédaction d’un compte rendu à la première personne.

M. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Production de textes sur les savoirs locaux


Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de dire ce qu’ils savent sur leur terroir  ensuite
ils doivent l’écrire et le mettre dans leur boîte à outils.

261
UNITÉ DE FORMATION 6

A. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Actes de langage (dire quelque chose, faire quelque chose en parlant, chercher à obtenir quelque
chose par son énoncé).
Distinction entre discours et récit.
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté.
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les actes du langage
Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

B. Le code oral  : Saisir le sens d’énoncés oraux liés aux situations de la vie courante
Rappel du programme

Enoncés et énonciations
Analyser un énoncé oral.
Repérer les éléments de sens pertinents d’un énoncé oral.
Déroulement des activités

Amener l’élève -maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’énoncé oral

Activité 1 : A partir du programme de l’enseignement fondamental, le professeur amène les élèves
maitres à animer des leçons sur le sens de l’énoncé oral.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Les fonctions du langage : cognitive


- Etant donnée une situation de communication, demander, donner un ordre…
Déroulement des activités

262
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage
Activité 1 : Le professeur append aux élèves maitres à demander quelque chose (ou quelqu’un à) à
une personne ; à lui donner des ordres dans une situation de communication.

D. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés 


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problème argumentatif et injonctif
-Défendre son point de point de vue
- Dans une situation donnée, donner des conseils, des consignes, des ordres…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types d’énoncé
argumentatif et injonctif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’argumenter un événement ou une fête sous
forme de commentaire oral ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter
devant la classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

Activité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités avec des injonctives à mener des
élèves du fondamental.

E. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
Les types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

F. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :

263
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre
association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Activité 1 : Rappel des différentes consciences – le professeur donne un mot et les élèves maitres
doivent le découper selon les différentes consciences. Ex. : avec le mot chaperon  :

 Conscience alphabétique : chaperon se compose de 8 lettres : c – h – a - p – e – r – o – n


 Conscience phonétique : C fait [s] ou [k] ; H n’a pas de son ; A fait [a] ; P fait [p] ; E fait [e] ; R fait
[r] ; O fait [o] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Chaperon se compose de 6 sons : [ch] [a] [p] [e] [r] [on]
 Conscience syllabique : Chaperon se compose de 3 syllabes : cha – pe – ron

L’exercice est répété avec d’autres mots en langue nationale. Ex. : avec le mot npalan

 Conscience alphabétique : Npalan se compose de 5 lettres n – p – a – l – a – n


 Conscience phonétique : N fait [n] ; P fait [p] ; A fait [a] ; L fait [l] ; A fait [a] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Npalan se compose de 4 sons : [Np] [a] [l] [an]
 Conscience syllabique : Npalan se compose de 2 syllabes : Npa – lan

G. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.

H. Rappel du programme
Grammaire de phrase : L’expansion du nom
Grammaire de texte :
Expression de l’argumentation
Expression de l’injonction : les verbes spécifiques, les modes (subjonctif, infinitif, impératif, conditionnel)
Vocabulaire :
Vocabulaire et expressions de l’argumentation
révision sur les champs lexicaux et sémantiques, dérivation, néologisme
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre l’expansion du nom

264
Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les expansions du nom. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de
grammaire régissant les expansions du nom : nature, accords et positions.

Activité 2 : Le professeur prépare autant de noms communs que de paires d’élèves maitres. (Ex.  :
pour 50 élèves maitres, le professeur prépare 25 mots). Les élèves maitres doivent trouver au moins
5 adjectifs pour qualifier ce nom commun puis les mettre dans un petit paragraphe, certains utilisés
comme épithètes et d’autres comme attributs.

I. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Les différents supports et types d’écrit comptes rendus, procès verbaux, communiqués, rapport et lettre
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les types d’écrits
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2  : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à


la technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là

J. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit


argumentatif et de l’écrit injonctif
- étapes de l’argumentation
- défense de son point de vue
- temps propres à l’écrit argumentatif, etc.
- temps et modes de l’injonction
- structure du texte injonctif
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les règles de
l’écrit injonctif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre d’écrire un paragraphe argumentatif pour
défendre sa position sur un point sur un sujet donné.

Activité 2 : Le professeur donne des exemples de phrases parlées qui contiennent des incorrections
au niveau langue, ce qui est le cas au fondamental. Les élèves maitres doivent comparer ces phrases
dites à l’oral avec les normes de l’écrit. Ils doivent retrouver la façon correcte d’écrire ces phrases.
(Ex. oral : j’ai pas faim  écrit : je n’ai pas faim ; oral : t’as vu la voiture ?  As-tu vu la voiture ?)

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre produire un petit une recette ou une note
explicative en utilisant les règles de l’écrit injonctif.

265
K.

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes explicatifs et argumentatif la dissertation


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à faire la dissertation

Activitité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de penser à un projet scolaire (Ex.   :
journée de salubrité  ; le désherbage  ou planter des arbres ; organiser un repas pour la
communauté, …). À partir de ce projet, les élèves maitres doivent rédiger des correspondances
argumentatif pour demander aux destinataires d’adhérer à leur.

M. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Observation des caractéristiques des écrits de la vie professionnelle.


- Le procès-verbal,
- Le compte rendu,
- Le communiqué.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à caractériser les écrits de la vie
professionnelle

Activité 1  : Le professeur demande aux élèves maîtres de faire le compte rendu d’un
événement auquuel ils ont participé.

N. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

tés

266
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger des écrits sur les savoirs
locaux
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire spontanément un texte sur un
événement important localité. Les élèves maitres doivent écrire vite tout ce qui leur vient à l’esprit
sans se soucier de l’orthographe ou de la grammaire. L’important c’est le contenu. Le professeur les
arrête après 5 minutes d’écrit et demande des volontaires pour partager ce qu’ils ont mis sur papier.
Ensuite le professeur sélectionne, avec l’accord de l’auteur, un des écrits qu’il reporte textuellement
au tableau.

UNITÉ DE FORMATION 7

A. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Actes de langage (dire quelque chose, faire quelque chose en parlant, chercher à obtenir quelque
chose par son énoncé).
Distinction entre discours et récit.
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté.
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les actes du langage
Activité 1 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

B.

C. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Les fonctions du langage : métalinguistique


- Etant donnée une situation de communication, demander, donner un ordre, expliquer les règles de
jeu…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les fonctions du langage
Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

267
D.

E. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances,


Rappel du programme

Les différents types d’énoncés :


Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problème injonctif
-Expliquer un texte fonctionnel (notice, mode d’emploi, recette de cuisine…)
-Expliquer la posologie d’un produit pharmaceutique, le montage d’un appareil, les règles de jeu…
- Dans une situation donnée, expliquer, donner des conseils, des consignes, des ordres
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents types d’énoncé
injonctif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’observer avec lui le démontage et le
montage d’un appareil qu’il a amené en classe ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard
pour venir expliquer oralement le processus de montage et de démontage de cet appareil.

ActivitéActivité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à expliquer oralement une notice, une mode
d’emploi, des règles de jeu en donnant des ordres, des conseils.

F. La lecture : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
Les types de lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide, lecture
syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à comprendre le code oral/code écrit et
les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

G.

H. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,

268
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à lire par la méthode syllabique et
l’approche équilibrée
Activité 1 : Pour conscientiser les élèves maitres à la précision du geste nécessaire pour écrire
(graphisme ou production d’écrits), le professeur propose les activités suivantes :

 Pliage (éventail, accordéon, avion, etc.)


 Découpage – se servir des ciseaux
 Coloriage et traçage (ex. : Tracer des lignes parallèles en se servant d’une règle)
 Etc.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un exemple de l’alphabet 1) en
caractères d’imprimerie et 2) en cursive, d’abord en majuscule, puis en minuscule. Après cet
exercice, les élèves maitres vérifient leur graphisme avec le modèle d’un cahier d’activités et
pratiquent les lettres qui leur ont données des difficultés.

I.

J. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
Etude des pronoms personnels et des pronoms relatifs
Grammaire de texte :
 les temps verbaux et les modes ;
 pronominalisation
Vocabulaire : Les vocabulaires et expressions de l’ordre et du conseil (recommander, interdire,
conseiller, se garder de)
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les pronoms personnels et
des pronoms relatifs
Activité 1 : A partir d’un corpus, les élèves maitres relèvent, définissent et caractérisent les pronoms
personnels relatifs.

Activité 2 : Le professeur donne des mots et demande aux élèves—maitres de trouver leur genre.
Cette activité est faite pour le français car le bamanankan n’a pas de genre.

269
K.

L. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Les différents supports et types d’écrits schéma de montage d’un appareil, plan d’une ville ou d’une
maison, carte d’une région ou d’un pays, textes publicitaires, affiches,…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les différents supports et
types d’écrits 
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

M. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit injonctif
- structure textuelle, temps et modes propres à l’écrit injonctif (infinitif, impératif, subjonctif), etc
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à connaitre les marques et les règles de
l’écrit narratif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre de retranscrire un court dialogue entre 2
personnes sur un sujet donné dans lequel chacun donne un ordre à l’autre en utilisant les modes, les
temps propres à l’écrit injonctif.

Activité 2 : Le professeur donne des exemples de phrases parlées qui contiennent des incorrections
au niveau langue, ce qui est le cas au fondamental. Les élèves maitres doivent comparer ces phrases
dites à l’oral avec les normes de l’écrit. Ils doivent retrouver la façon correcte d’écrire ces phrases.
(Ex. oral : j’ai pas faim  écrit : je n’ai pas faim ; oral : t’as vu la voiture ?  As-tu vu la voiture ?)

N.

O. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes injonctif le mode d’emploi (recette, notice…)


Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.
Les écrits prescriptif recettes, modes d’emploi…

Déroulement des activités

270
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger en respectant les paragraphes
injonctifs 

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire individuellement un prospectus
qui explique une recette ou une notice aux autres élèves maitres.

P. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves du fondamental à rédiger des écrits sur les savoirs
locaux
Activité 1 : À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

2E ANNÉE DEF LHG

UNITÉ DE FORMATION 1

B. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le conte
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre le


fonctionnement de l’oralité
Activité 1 : Le professeur lit ou récite un poème aux élèves maitres qui doivent identifier les mots qui
riment. Le poème n’est pas reporté au tableau.

271
Activité 2 : À la suite de la lecture ou la récitation de ce poème, le professeur demande aux élèves
maitres d’expliquer ce qu’ils ont compris du poème et leur interprétation.

Activité 3 : Le professeur isole une ligne du poème, la récite ; les élèves maitres la répètent et doivent
compter les syllabes. Le professeur explique que dans le poème, une syllabe est appelé un pied.

Q. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Actes de langage :
- Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté.
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les actes du
langage
Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières

R. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : référentielle, expressive, cognitive, phatique, poétique, ludique,
métalinguistique.
Etant donnée une situation de communication :
- s’exprimer de façon adéquate dans une interview et dans un entretien, réaliser une enquête.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les fonctions
du langage
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de trouver plusieurs situations d’activités
langagières qui vont aider le transfert d’une langue à l’autre.

Activité 2 : Le professeur explique que le transfert n’est pas une chose qui s’enseigne formellement,
mais qui arrive lorsque les conditions sont propices. (Ex. : si les élèves lisent guentil au lieu de gentil,
c’est le moment idéal pour comparer les règles qui régissent la prononciation de la lettre G dans les 2
langues).

272
S. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances,
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : narratif
- Dans une situation donnée, raconter

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les différents
types d’énoncés : narratif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire

T. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

U. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
Déroulement des activités

273
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à lire par la méthode
syllabique et l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. Détails de la démarche cf
UF7-D de la 1ère année Gén-DEF

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche. Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 3 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.
Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 4 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 5 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

V. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés
Rappel du programme

- mode indicatif :
 Les temps composés
 Vocabulaire
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental le temps du mode


indicatif
Activité 1 : Le professeur amène les élèves maîtres à identifier les quatre temps composés du mode
indicatif.
Activité2 : L’élève maître apprend à enseigner aux élèves du fondamental la conjugaison des verbes
du 1er groupe aux temps composés de l’indicatif

W. La lecture  : .Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française


Rappel du programme

Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

274
X. La lecture  : Lire des textes fonctionnels
Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
fonctionnels
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

Y. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,

Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent)


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
narratifs
Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)

Z. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à rédiger des écrits
de la vie Professionnelle

275
Activité : Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet
d’écriture. Il expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
9. Préparation mentale
10. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
11. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
Chef-d’œuvre 

AA. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie scolaire
Rappel du programme

Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire un écrit de la


vie courante en respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation
en respectant les conventions d’écriture

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours.

BB. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes narratifs : Le récit


Les textes narratifs : techniques et fonctions
Production d’écrit :
- La prise de note,
- Le compte rendu d’un évènement,
- La narration d’un récit (conte, histoire…).
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des textes
narratifs en respectant ses caractéristiques

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de penser à un projet scolaire (Ex. : journée
de salubrité ; le désherbage ou planter des arbres ; organiser un repas pour la communauté, …). À
partir de ce projet, les élèves maitres doivent rédiger les correspondances ou les affiches nécessaires
pour la mise en œuvre du projet

276
CC. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités.
Rappel du programme

Observation des caractéristiques des écrits de la vie professionnelle : Le compte rendu


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à rédiger des écrits de la
vie Professionnelle
Activité 1 : La lettre : les formules de politesse, l’adresse, la signature, etc. Les élèves maitres doivent
rédiger une lettre officielle au directeur de l’IFM et une lettre à leur ami(e) qui habite dans un pays
étranger pour annoncer leur venue. Avec le professeur, les deux styles sont comparés.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent rédiger une notice explicative accompagnée d’illustrations sur
un thème de leur choix : comment monter une étagère sur un mur, comment préparer un plat, etc

DD.L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Produire des textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des écrits sur
les savoirs locaux
Activité 1 : V À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 2

C. A Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : l’épopée et la légende
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre le


fonctionnement de l’oralité
Activité 1 : Le professeur lit ou récite un poème aux élèves maitres qui doivent identifier les mots qui
riment. Le poème n’est pas reporté au tableau.

277
Activité 2 : À la suite de la lecture ou la récitation de ce poème, le professeur demande aux élèves
maitres d’expliquer ce qu’ils ont compris du poème et leur interprétation.

Activité 3 : Le professeur isole une ligne du poème, la récite ; les élèves maitres la répètent et doivent
compter les syllabes. Le professeur explique que dans le poème, une syllabe est appelé un pied.

EE. ALe code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation.
Rappel du programme
Consolidation des acquis de la première année
Actes de langage : dire quelque chose
Distinction entre discours et récit.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les actes du
langage
Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

FF. ALe code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de
communication
Rappel du programme
Consolidation des acquis de la première année
Les fonctions du langage : référentielle
Etant donnée une situation de communication :
- s’exprimer de façon adéquate dans une interview et dans un entretien,
- réaliser une enquête.
- faire un compte rendu
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les fonctions
du langage
Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

GG. ALe code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : narratif et descriptif

278
- Dans une situation donnée raconter et informer
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les différents
types d’énoncés : narratif et descriptif
Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « qui suis-je ? » Les élèves maitres choisissent dans leur
tête un ou une camarade qu’ils vont décrire. Ils peuvent donner des indications physiques
(grand/petit) ou des qualités de la personnalité (généreux, gentil, bavard, timide) et les autres élèves
maitres doivent deviner de qui il s’agit. Le professeur précise que cette activité peut être faite en
salle de classe du fondamental pour travailler les adjectifs ou les adverbes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

HH.La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture
rapide, lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

II. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales ou lexicales nécessaires pour lire et
comprendre des textes variés
Rappel du programme

Les tournures pronominales et impersonnelles


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental les tournures


pronominales et impersonnelles
Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les compléments. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de grammaire
régissant les compléments, les accords et les positions.

279
JJ. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à lire par la méthode
syllabique et l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire un rappel des éléments inclus dans les
mécanismes de la langue. (Conscience phonémique, syllabique, phonétique, alphabétique ;
orthographe, grammaire). Ils définissent et donnent un exemple de chacun de ces éléments et à
quels niveaux du fondamental ils correspondent.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de recenser les activités qui sont les plus
appropriées pour travailler les mécanismes de la langue ; En fait, il s’agit d’amener les élèves- maitres
à se rendre compte que tout moment d’apprentissage peut être propice à travailler les mécanismes
de la langue. En approche équilibrée, les activités principales sont les nouvelles de la classe,
l’écriture inventée, l’écriture guidée et la lecture guidée. En méthode syllabique, c’est le champ de
compétences principalement travaillé.

KK. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française
Rappel du programme

Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

LL. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

280
Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
fonctionnels

Activité 1 : À partir d’un événement vécu au quotidien, le professeur demande aux élèves maitres
d’en faire un compte-rendu oral. Après chaque exposé, les autres camarades posent des questions
ou mentionnent ce qui n’était pas clair. Les critiques doivent restées constructives et positives.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à faire la différence entre compte-rendu, procès-

Compte rendu, un procès-verbal et un rapport : quelles sont les différences ?


De nombreux écrits peuvent intervenir tout au long de la vie d’une société. Avec des rôles et des objectifs variés,
il n’est pas toujours aisé de différencier, de prime abord, ces divers documents que sont le procès-verbal, le
compte rendu ou encore le rapport. Au travers de cet article, les différences existantes entre ces documents vont
vous être explicitées. Après cette lecture, les travaux d’écriture vous sembleront probablement beaucoup plus
simples.
Le compte rendu témoigne tandis que le procès-verbal atteste. Quant au rapport, il décrit, analyse les faits
objectivement pour proposer des améliorations.
Le compte-rendu : informatif et factuel
Document officiel rédigé par un rapporteur, qui est en règle générale le secrétaire, le compte rendu est réalisé à
partir des notes prises durant le déroulement d’une assemblée. Une fois synthétisées, ces notes se voudront
représenter un résumé fidèle de ce qui a été dit lors de la réunion. Il sera conservé dans les archives et
constituera une trace des propos tenus. Le compte rendu doit, afin de conserver sa valeur, être validé par les
participants par le biais de leur signature. Cette signature vaut, en effet, pour approbation des propos relatés
dans le compte rendu.

Le procès-verbal : atteste des faits par la signature des parties prenantes


Le procès-verbal, quant à lui, possède une valeur contractuelle puisqu’il est reconnu et utilisable dans le cadre
légal. Il est la retranscription la plus précise possible d’une assemblée générale, d’une réunion, d’une visite
officielle de clients ou de fournisseurs… Dans une entreprise, un procès-verbal permettra, par exemple,
d’entériner le bilan d’une relation de type clients/fournisseurs ou de valider les résultats des élections du
personnel.
Le rôle de ce document est, finalement, d’informer du contenu des réunions ainsi que des éventuelles décisions
prises. Il se caractérise par sa volonté de reconstituer fidèlement le déroulement de la réunion

Le rapport : Entre réflexion et parti pris

MM. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Les genres littéraires : Étude thématique 


Thème 2 : L’homme et son milieu ;
 L’’exode rural ;
 Les problèmes environnementaux (environnement et développement durable) ;
 L’éducation à la santé (MST-sida, MGF) 
Le roman, la nouvelle et l’essai :
Approfondissement :
 la structure caractéristique du texte narratif et informatif
Déroulement des activités

281
Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les
différentes œuvres de la littérature africaine
Activité 1 : À partir des textes, le professeur demande aux élèves maitres de se mettre en groupe et
de faire ressortir les valeurs et vertus du travail.

Activité 2 : Le professeur organise un débat sur le travail des enfants. À quel moment le travail d’un
enfant peut-il être qualifié de l’exploitation des enfants ?

L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,
- Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
narratifs
Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

NN.L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle.
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à rédiger des écrits de la
vie Professionnelle.
Activité 1 : Le professeur apprend aux élèves maitres les techniques utilisées pour enrichir,
transformer ou résumer un texte à partir des textes thématiques.

OO.L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie scolaire
Rappel du programme

282
Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire un écrit de la


vie courante en respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours

L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes narratifs : Le récit.


Les textes narratifs et informatifs
Production d’écrit :
Écrits en lien avec un projet scolaire : correspondance scolaire, journal scolaire…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des textes
narratifs en respectant ses caractéristiques
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de penser à un projet scolaire (Ex. : journée
de salubrité ; le désherbage ou planter des arbres ; organiser un repas pour la communauté, …). À
partir de ce projet, les élèves maitres doivent rédiger les correspondances ou les affiches nécessaires
pour la mise en œuvre du projet.

PP. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
courante.
Rappel du programme

Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.


- La lettre personnelle.
- Le journal intime ou personnel.
- Le CV
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à produire un écrit de la vie courante en respectant les normes et les
conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours

283
QQ.L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux
Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des écrits sur
les savoirs locaux
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 3

D. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : les devinettes, les proverbes et
les maximes
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre le


fonctionnement de l’oralité
Activité 1 : Les épopées et les légendes existent en version audio ou auprès des personnes
ressources (griots, communicateurs traditionnels. Le professeur fait écouter une épopée à ses élèves
maitres. A la fin de l’écoute, des volontaires viennent redire l’épopée dans leurs propres mots selon
leur compréhension. Le professeur peut couper l’épopée en séquences si le texte audio est trop long.

Activité 2 : Les élèves maitres qui connaissent d’autres épopées les partagent oralement avec leurs
camarades et faisant ressortir les valeurs morales et sociales dans productions orales.

Activité 3 : Le professeur mène des activités de simulations en classe dans le cadre de l’éducation en
situation d’urgence.

RR. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

284
Consolidation des acquis de la première année
Actes de langage
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté : dire
quelque chose
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les actes du
langage
Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

SS. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : expressive
Etant donnée une situation de communication, s’exprimer de façon adéquate dans un débat, une
interview, une enquête un entretiens
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les fonctions
du langage
Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

TT. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : explicatif et informatif
- Dans une situation donnée, expliquer et décrire
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les différents
types d’énoncés : explicatif et informatif
Activité 1 : Le professeur organise le jeu de « qui suis-je ? » Les élèves maitres choisissent dans leur
tête un ou une camarade qu’ils vont décrire. Ils peuvent donner des indications physiques

285
(grand/petit) ou des qualités de la personnalité (généreux, gentil, bavard, timide) et les autres élèves
maitres doivent deviner de qui il s’agit. Le professeur précise que cette activité peut être faite en
salle de classe du fondamental pour travailler les adjectifs ou les adverbes.

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter un événement ou une fête sous
forme de narration ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter devant la
classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate, …).
Ce travail peut être fait en groupes.

UU. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

La lecture à haute voix :


 Signes de ponctuation
 L’accentuation
 Discrimination des sons/prononciation
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

VV. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine d’un
texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à lire par la méthode
syllabique et l’approche équilibrée

286
Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. Détails de la démarche cf
UF7-D de la 1ère année Gén-DEF

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche. Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 3 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.
Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 4 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 5 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

WW. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française.
Rappel du programme

Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.


les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature française
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature française
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

XX. La lecture  : Lire des textes fonctionnels.


Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
fonctionnels
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

287
YY. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et
comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’accord du participe passé
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours explicatif et descriptif
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec les jeux et loisirs
Les figures de style : Le comparatif et le superlatif
Déroulement des activités
Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental les accords du participe
passé
Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les compléments. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de grammaire
régissant les compléments, les accords et les positions.

Activité 2 : Le professeur prépare autant de noms communs que de paires d’élèves maitres. (Ex.  :
pour 50 élèves maitres, le professeur prépare 25 mots). Les élèves maitres doivent trouver au moins
5 adjectifs pour qualifier ce nom commun puis les mettre dans un petit paragraphe, certains utilisés
comme épithètes et d’autres comme attributs.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate,
…). Ce travail peut être fait en groupes.

ZZ. E.La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues
nationales et en langues secondes.
Rappel du programme

Les genres littéraires : Étude thématique 


Thème 3 : Jeux et Loisirs
- voyage,
- sport,
- chasse et pêche,
- jeux traditionnels ou modernes,
- médias.
Le roman, la nouvelle et l’essai :
La structure caractéristique du texte explicatif et descriptif
La cohérence et la cohésion textuelles
Déroulement des activités
Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les
différentes œuvres de la littérature africaine
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un court texte sur leur passe-temps
favori en décrivant ce qu’ils aiment de ce passe-temps à l’aide d’adjectifs et d’adverbes. Les élèves
maitres pourront faire ce genre d’exercices avec les élèves du fondamental.

288
AAA. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde
Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
La prise de notes
La Ponctuation,
Les majuscules,
Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent)
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
narratif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre de retranscrire un court dialogue entre 2
personnes sur un sujet donné. (Ex. : 2 amis qui ne sont pas d’accord sur les couleurs préférées). Il
faut travailler ce dialogue à l’écrit en respectant les normes de l’écrit

Activité 2 : Le professeur donne des exemples de phrases parlées qui contiennent des incorrections au
niveau langue, ce qui est le cas au fondamental. Les élèves maitres doivent comparer ces phrases dites
à l’oral avec les normes de l’écrit. Ils doivent retrouver la façon correcte d’écrire ces phrases

BBB. G.L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à rédiger des écrits de la
vie Professionnelle sur les écrits de la vie scolaire en se référant au programme de l’enseignement
fondamental

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
12. Préparation mentale
13. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
14. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation

289
Chef-d’œuvre 

CCC. G .L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des écrits sur
les savoirs locaux
Activité 1 : À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 4

E. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le théâtre
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre le


fonctionnement de l’oralité
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’aller observer un conteur traditionnel et de
prendre note de ce qui fait de lui ou d’elle un bon conteur :
 La voix : comment est-elle utilisée ?
 La posture du corps : Comment se tient-il ? assis, sur la natte, debout, etc.
 Les gestes et les mouvements (la dramatisation)
 Les accessoires s’il y en a

Activité 2 : le professeur amène les élèves maîtres à animer les leçons d’apprentissage sur le
fonctionnement de l’oralité à travers les contenus du programme du fondamental.

Activité 3 : Le professeur revient sur les contes et demande aux élèves maitres d’en sortir les valeurs
morales ou sociales.

Activité 4 : Le professeur donne des thèmes à discuter. Les élèves maitres doivent tenir un discours
cohérent et structuré. Les camarades doivent exprimer leur opinion sur la clarté du discours.

DDD. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

290
Consolidation des acquis de la première année
Actes de langage
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté :
- faire quelque chose en parlant
-repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les actes du
langage
Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

EEE. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : phatique
-Pratique de dialogues, de jeux de rôle.
- Organisation de débats
- connaissance du VIH et du sida
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les fonctions
du langage
Activité 1 : Le professeur instaure un dialogue (sur le VIH ou tout autre thème sur la société ou
l’environnement) entre les élèves maîtres et attribue un rôle à chacun. Il veillera au respect des
règles du débat.

Activité 2 : Le professeur répartit les élèves maitres en groupes et explique le


processus du jeu.

FFF. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : dialogique
-Défendre son point de vue sur une question donnée.
- Dans une situation donnée, expliquer, informer, donner des conseils, des consignes, des ordres…
Déroulement des activités

291
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à connaitre les différents
types d’énoncés : dialogique
Activité 1 : Le professeur travaille avec les élèves maitres sur l’utilisation de l’impératif et du
subjonctif présent pour le texte injonctif. Il demande aux élèves maitres d’imaginer des situations
d’apprentissage où les élèves du fondamental auront besoin de ces temps.

GGG. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

La lecture à haute voix : Discrimination des sons/prononciation


Signes de ponctuation
L’accentuation
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

HHH. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine
d’un texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à lire par la méthode
syllabique et l’approche équilibrée
Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre. Détails de la démarche cf
UF7-D de la 1ère année Gén-DEF

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche. Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

292
Activité 3 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.
Détails de la démarche cf UF1-E de la 1 ère année Gén-DEF

Activité 4 : Introduire la technique des nouvelles de la classe (partie qui consiste à faire parler les
élèves) (Voir la description de la technique dans le Module thématique – enseignement de la lecture-
écriture). Après une démonstration faite par le professeur, les élèves-maitres font des simulations.

Activité 5 : À travers la technique des nouvelles de la classe, choisir un questionnement qui va
encourager les contributions orales des élèves.

III. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française.
Rappel du programme

Molière : L’Avare,
-Montesquieu : L’esprit des lois
-Vigny : Poésie,
Hugo : poésie et romans d’engagement social,
Balzac : romans,
Zola : romans,
Etude d’une œuvre intégrale de Corneille ou de Racine
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

JJJ. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
fonctionnels
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

KKK. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

La lecture à haute voix : Discrimination des sons/prononciation


Signes de ponctuation
L’accentuation

293
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à comprendre le code


oral/code écrit et les types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

LLL. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française.
Rappel du programme

Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.


les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature française identiques à ceux de la première
année
Molière : L’Avare,
-Montesquieu : L’esprit des lois
-Vigny : Poésie,
Hugo : poésie et romans d’engagement social,
Balzac : romans,
Zola : romans,
Etude d’une œuvre intégrale de Corneille ou de Racine.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

MMM. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
fonctionnels
Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

NNN. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et
comprendre des textes variés
Rappel du programme

294
Grammaire de phrase :
les valeurs modales et temporelles
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours dialogique
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec le travail
Les figures de style : La mise en relief (les présentatifs, l’emphase, la répétition, la tournure
impersonnelle, l’inversion du sujet…)

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental les valeurs modales et
temporelles
Activité 1 : Le professeur reporte un corpus au tableau. Les élèves maitres doivent retrouver dans le
textes les compléments. À partir de ce corpus, les élèves maitres dégagent les règles de grammaire
régissant les compléments, les accords et les positions.

Activité 2 : Le professeur prépare autant de noms communs que de paires d’élèves maitres. (Ex.  :
pour 50 élèves maitres, le professeur prépare 25 mots). Les élèves maitres doivent trouver au moins
5 adjectifs pour qualifier ce nom commun puis les mettre dans un petit paragraphe, certains utilisés
comme épithètes et d’autres comme attributs.

Activité 3 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités de comparaisons avec des élèves
du fondamental. (Ex. : doux comme un agneau, agile comme un singe, rouge comme une tomate,
…). Ce travail peut être fait en groupes

OOO. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Étude thématique 
Thème 4 : Le travail
- Les vertus du travail, son aspect valorisant et dévalorisant
- Le travail des enfants
Le théâtre Album , BD, etc.
 La structure caractéristique du texte dialogique
 La cohérence et la cohésion textuelles
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les


différentes œuvres de la littérature africaine
Activité 1 : À partir des textes, le professeur demande aux élèves maitres de se mettre en groupe et
de faire ressortir les valeurs et vertus du travail.

Activité 2 : Le professeur organise un débat sur le travail des enfants. À quel moment le travail d’un
enfant peut-il être qualifié de l’exploitation des enfants ?

295
PPP. L’écriture  :  ECRITURE.  Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue
seconde
Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,
Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent)
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à caractériser les textes
narratifs
Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

QQQ. L’écriture  :  ECRITURE.  Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations
de la vie Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à rédiger des
écrits de la vie Professionnelle

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
1. Préparation mentale
2. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
3. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
4. Chef-d’œuvre 

296
RRR. L’écriture  :  ECRITURE.  Rédiger les types d’écrits les plus usités
Rappel du programme

Les paragraphes  dialogiques : théâtre


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des


paragraphes dialogiques en respectant leurs caractéristiques
Activité 1 : Le professeur met les élèves maîtres en situation de production de textes dialogiques en
respectant les marques et les règles de ce type d’écrit (style direct et indirect, didascalie, les temps
du dialogue) ;

SSS. L’écriture  :  ECRITURE.  Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations
de la vie courante
Rappel du programme

Les caractéristiques des types d’écrits de la vie courante.


Les écrits de divertissement
- Les schémas, les affiches et les textes publicitaires
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire un écrit de la


vie courante en respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur met les élèves maîtres en situation de production d’écrits de divertissement
de la vie courante (schémas, affiches publicitaires)

TTT. ECRITURE.L’écriture  :  Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants élèves du fondamental à produire des écrits sur
les savoirs locaux
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 5

F. Le code oral  : Maîtriser le fonctionnement de l’oralité et des genres de la littérature


orale
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année

297
Fonctionnement de l’oralité
Les différents genres de la littérature orale traditionnelle (textes oraux) : le poème et le poyi
Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)
Les valeurs morales et sociales
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre le fonctionnement de l’oralité


Activité 1 : Le professeur organise des sessions de récitation qu’il enregistre. L’élève maitre doit
ensuite identifier lui-même ou elle-même les corrections à apporter.

Activité 2 : Les élèves maitres vont enregistrer un élève du niveau II qui récite une récitation. En
classe, les élèves maitres analysent l’enregistrement de l’élève, identifient les problèmes et
proposent des activités de remédiation.

UUU. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Actes de langage
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté : chercher à
obtenir quelque chose par son énoncé
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les actes du langage


Activité 2 : Le professeur donne aux élèves une phrase très simple. Ex. : Le chasseur part. En sous-
groupes, les élèves maitres doivent élargir oralement la phrase avec des conjonctions de
coordination et des phrases subordonnées. Ex. L’habile chasseur, connu sous le nom de Tiefing,
venant du village voisin de Mamadou, part à la chasse au gibier, dans la brousse, un beau matin, avec
son ami, accompagnés de leurs chiens qui courent devant eux joyeusement en aboyant et en
sautant. Le sous-groupe avec le plus de mots et d’ajouts gagne.

VVV. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : poétique, ludique
Etant donnée une situation de communication, s’exprimer de façon adéquate dans un dialogue, un jeu
de rôle
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les fonctions du langage


Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres

298
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

WWW. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : argumentatif
-Défendre son point de vue sur une question donnée.
- Dans une situation donnée, expliquer, informer

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les différents types d’énoncés :
argumentatif
Activité 1 : A travers des textes basés sur le racisme et la discrimination, le professeur invite les
élèves maitres à faire ressortir leur argumentation sur le sujet.

XXX. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine
d’un texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à lire par la méthode syllabique et l’approche
équilibrée
Activité 1 : Rappel des différentes consciences – le professeur donne un mot et les élèves maitres
doivent le découper selon les différentes consciences. Ex. : avec le mot chaperon  :

 Conscience alphabétique : chaperon se compose de 8 lettres : c – h – a - p – e – r – o – n


 Conscience phonétique : C fait [s] ou [k] ; H n’a pas de son ; A fait [a] ; P fait [p] ; E fait [e] ; R fait
[r] ; O fait [o] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Chaperon se compose de 6 sons : [ch] [a] [p] [e] [r] [on]
 Conscience syllabique : Chaperon se compose de 3 syllabes : cha – pe – ron

299
L’exercice est répété avec d’autres mots en langue nationale. Ex. : avec le mot npalan

 Conscience alphabétique : Npalan se compose de 5 lettres n – p – a – l – a – n


 Conscience phonétique : N fait [n] ; P fait [p] ; A fait [a] ; L fait [l] ; A fait [a] ; N fait [n]
 Conscience phonémique : Npalan se compose de 4 sons : [Np] [a] [l] [an]
 Conscience syllabique : Npalan se compose de 2 syllabes : Npa – lan

YYY. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française.
Rappel du programme

- Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.

- les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature française

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la


littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie française, le professeur amène les élèves
maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

ZZZ. La lecture  : Lire des textes fonctionnels


Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes fonctionnels


Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres à faire la différence entre compte-rendu, procès-
verbal, rapport et lettre administrative.

AAAA. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à comprendre le code oral/code écrit et les types
de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

300
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

BBBB. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et
comprendre des textes variés
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
La concordance des temps 
Grammaire de texte :
- Les caractéristiques des types de discours argumentatif
- Ponctuation et disposition textuelle
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec la culture et la civilisation
Les homonymes grammaticaux et les homonymes lexicaux
Les figures de styles : la synecdoque
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants la concordance des temps 


Activité 1 : le professeur donne un texte spontané écrit par un élève du fondamental. Les élèves
doivent l’analyser, repérer les faiblesses et proposer des solutions de remédiation

CCCC. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues nationales et
en langues secondes
Rappel du programme

Étude thématique
Thème 5 : Culture et civilisation
- clarification des concepts culture et civilisation ;
- importance de la culture et de la civilisation ;
- avantages et inconvénients de la rencontre des civilisations.
Le poème :
 La structure caractéristique du texte poétique et argumentatif
 La cohérence et la cohésion textuelles
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la


littérature africaine
Activité 1 : Le professeur introduit la notion de thématique avec les élèves-maîtres en leur
demandant de trouver des applications aux différents niveaux du fondamental.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent réfléchir sur ces thématiques : À quel niveau du fondamental
est-ce que ces thèmes sont les plus appropriés ? Comment les amorcer avec les jeunes enfants ? avec
quels supports pédagogiques pour la salle de classe ?

301
DDDD. La lecture  : Lire des œuvres des littératures d’expression française
Rappel du programme

Les différents supports et genres : Poésie


-Eléments de poésie française : éléments de versification, figures de style (comparaison, métaphore,
métonymie…) pour la poésie française.
-Jean de La Fontaine : Fables
-Eléments de poésie africaine.
Ex : les poètes de la négro – renaissance et de la négritude
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la


littérature française
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

EEEE. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,
- Les temps propres à l’écrit
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes narratifs


Activité 1 : Le professeur reporte au tableau une phrase ou un paragraphe sans ponctuation. Les
élèves maitres doivent insérer la ponctuation selon le sens du texte. Il souligne l’importance de bien
placer la ponctuation.

Ex. : sans ponctuation : cheik dit Gaoussou est un âne


avec ponctuation 1 : Cheick, dit Gaoussou, est un âne.
Avec ponctuation 2 : Cheick dit : « Gaoussou est un âne. »

FFFF. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités

302
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à rédiger des écrits de la vie Professionnelle
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger une lettre pour donner une
explication à la situation sécuritaire du Mali ou du faible niveau des élèves du fondamental.

GGGG. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie scolaire
Rappel du programme

Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit de la vie courante en


respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation
en respectant les conventions d’écriture.

Activité 2 : les élèves maitres amènent les élèves du fondamental à rédiger une lettre pour un
ami, un parent pour lui expliquer ses jours de vacances au village en respectant les conventions
d’écriture.

HHHH. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités


Rappel du programme

Les paragraphes poétiques : la versification (strophe…)


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit poétique en respectant les
normes et les conventions d’écriture
Activité 1: Le professeur étudie la versification avec les élèves maitres à partir d’un poème.

Activité 2 : A partir d’un corpus le professeur demande aux élèves de souligner les connecteurs
logiques et de donner leur nature

Activité 3 : A partir d’un mot d’un texte, le professeur explique les termes suivants : polysémie, sens
propre, sens figuré, le champ sémantique.

IIII.L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie courante
Rappel du programme

Production d’un poème :


- caractéristiques d’un poème ;

303
- écriture de textes à caractère poétique en utilisant des figures de style (images, sonorités, rythmes,
…) ;
- construction d’un récit à la première personne ;
- rédaction d’un compte rendu.

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit poétique en respectant ses
caractéristiques
Activité 1 : Le professeur amène élèves maitres à pouvoir apprendre aux élèves du fondamental
l’utilisation des figures de styles (image, sonorités, rythme,…) dans un poème

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir apprendre aux enfants du fondamental
la rédaction d’un compte rendu à la première personne.

JJJJ.L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire des écrits sur les savoirs locaux
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de faire une enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

UNITÉ DE FORMATION 6

A. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Actes de langage (dire quelque chose, faire quelque chose en parlant, chercher à obtenir quelque
chose par son énoncé).
Distinction entre discours et récit.
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté.
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les actes du langage


Activité 1 : Le professeur met deux élèves dans une situation de communication : le premier dit tout
ce qu’il fait depuis le début de la journée et le second dit ce qu’il a eu à faire la veille.

304
Activité 2 : Le professeur demande à un élève maitre d’exprimer un vœu puis demande à deux ou
trois autres à réagir à ce que leur camarade a dit.

Activité 3 : Amener les élèves maîtres à raconter des histoires réelles ou imaginées à l’aide de
conventions propres aux histoires familières.

B. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : cognitive
- Etant donnée une situation de communication, demander, donner un ordre…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les fonctions du langage


Activité 1 : Le professeur append aux élèves maitres à demander quelque chose (ou quelqu’un à) à
une personne ; à lui donner des ordres dans une situation de communication.
Activité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités avec des injonctives à mener des
élèves du fondamental

C. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances,


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés 
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : argumentatif et injonctif
-Défendre son point de point de vue
- Dans une situation donnée, donner des conseils, des consignes, des ordres…

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les différents types d’énoncés :
injonctif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’argumenter un événement ou une fête sous
forme de commentaire oral ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard pour venir raconter
devant la classe. Ils peuvent réutiliser la grille d’observation élaborée pour l’art oratoire.

Activité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à préparer des activités avec des injonctives à mener des
élèves du fondamental.

D. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive

305
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à comprendre le code oral/code écrit et les types
de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

E. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine
d’un texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes,

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à lire par la méthode syllabique et l’approche
équilibrée
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de définir ce que pourrait être la méthode
syllabique et de réfléchir à sa démarche.

Activité 2 : Le professeur met deux colonnes au tableau : Approche et méthode. À partir des deux
définitions ci-dessous, les élèves maitres doivent essayer de penser aux différences entre les deux.

MÉTHODE : APPROCHE :
« Ordre qu'on suit pour enseigner, etc. » « Manière d’aborder une question, un sujet »

Voici des suggestions pour remplir le tableau :

Une méthode de lecture L’Approche Équilibrée en lecture-Écriture


Méthode : « Ordre qu'on suit pour enseigner, etc. »  Approche : « Manière d’aborder une question, un
(mediadico.com) sujet » (mediadico.com)
Spécifique à une langue Peut être utilisée dans n’importe quelle langue
Vise un seul domaine (la lecture) Toutes les composantes du programme de la langue
sont équilibrées dans les activités quotidiennes.
Systématique, Rigoureuse Flexible, fait appel au jugement professionnel de
Exige de l’enseignant de suivre les étapes à la lettre l’enseignant
Des étapes bien définies, répétées à chaque leçon Fluide, suit les intérêts et les besoins des élèves
Les élèves suivent tous au même pas et au même L’élève est soutenu et guidé pour l’aider à
rythme développer son autonomie. Chaque enfant

306
progresse à son propre rythme
Donne l’importance à un aspect (décodage ou Donne autant d’importance au décodage qu’a la
compréhension) compréhension
Rarement ludique Donne beaucoup d’importance à l’aspect ludique
L’enseignant peut mener seul la leçon Les élèves et leurs besoins guident les leçons

F. La lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés.
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’expression des circonstances 
Grammaire de texte :
- Les caractéristiques des types des discours argumentatif et injonctif
- Les connecteurs logiques
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec le racisme
Formes et expression pour l’argumentation
Les figures de style : l’anaphore

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants l’expression des circonstances


Activité 1 : En orthographe : Le professeur demande aux élèves maitres de recueillir les écrits
d’élèves du fondamental et d’y retrouver les régularités linguistiques : Ex. : -ment pour les adverbes,
-tion pour des noms, etc.

Activité 2 : En grammaire : Le professeur travaille avec les élèves maitres sur l’utilisation de
l’impératif et du subjonctif présent pour le texte injonctif. Il demande aux élèves maitres d’imaginer
des situations d’apprentissage où les élèves du fondamental auront besoin de ces temps

G. La lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes.
Rappel du programme

Étude thématique
Thème 6 : Le racisme
- Définition,
- Le fondement général du racisme
- Le processus du comportement discriminatoire,
- Les conséquences du racisme au niveau de l’individu et du groupe
Le roman, la nouvelle et l’essai :
 La structure caractéristique du texte argumentatif et injonctif
 La cohérence et la cohésion textuelles

Déroulement des activités

307
Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la
littérature africaine
Activité 1 : Le professeur invite les élèves maitres à définir le racisme à travers les textes donnés. Ils
doivent recenser des comportements et des manifestations racistes.

H. Lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

consolider les acquis de la 1ère année


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à comprendre le code oral/code écrit et les types
de lecture
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

I. Lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française


Rappel du programme

Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.


les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature française
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la


littérature
Activité 1 : A partir des fables de La Fontaine et de la poésie négro-africaine, le professeur amène les
élèves maitres à faire ressortir les éléments caractéristiques de chaque genre et à pouvoir le faire au
fondamental

J. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme

Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit narratif
- La prise de notes
- La Ponctuation,
- Les majuscules,
Les temps propres à l’écrit narratif (le passé simple, le présent)
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes narratifs


Activité 1 : Le professeur fait écouter un segment audio ou vidéo aux élèves maitres et les invite à
prendre note de ce qu’ils entendent ou voient. Cette prise de note est suivie d’une restitution devant
les camarades. En fonction du contenu de la restitution, le professeur évalue la fidélité de la prise de
notes et fait des remarques constructives.

308
Activité 2 : Ce même exercice est répété lors d’une visite de terrain ou d’un entretien avec une
personne-ressource. (Griot, chef de quartier, maire de la commune, docteur du centre de santé, etc.)
N.B. : Indiquer que cet exercice peut être pratiqué par des élèves du niveau 4 du fondamental.

K. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à rédiger des écrits de la vie Professionnelle
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire une lettre d’explication sur l’usage
qu’eux-mêmes font des nouvelles technologies dans leur vie courante et l’impact que ces
technologies sur eux et sur leur quotidien.

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
scolaire
Rappel du programme

Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit de la vie courante en


respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation
en respectant les conventions d’écriture

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours

M. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités.


Rappel du programme

Les paragraphes explicatifs et argumentatifs : La dissertation


Déroulement des activités

309
Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit argumentatif en respectant les
normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire une dissertation sur l’usage qu’eux-
mêmes font de la technologie dans leur vie courante et l’impact que cette technologie a eu sur leur
quotidien

N. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux

Rappel du programme
Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activités

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire des écrits sur les savoirs locaux en
respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental

UNITÉ DE FORMATION 7

A. Le code oral  : Maîtriser le passage du langage d’action au langage d’évocation


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Actes de langage (dire quelque chose, faire quelque chose en parlant, chercher à obtenir quelque
chose par son énoncé).
Distinction entre discours et récit.
Etudier la situation d’énonciation et les différents actes de langage dans un énoncé écouté.
-Repérer les éléments d’une situation d’énonciation.
-Reconnaître les actes de langage dans un énoncé.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les actes du langage

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de mémoriser une petite pièce de théâtre. Il
en profite pour travailler la diction, la projection de la voix, l’expression des sentiments, la gestuelle,
la position sur une scène, …

Voici une petite pièce de théâtre d’Alphonse Allais appelée « Le monsieur et le quincaillier » que les
élèves maitres peuvent dramatiser et mettre en spectacle.

310
Activité 2 : Le professeur donne aux élèves une phrase très simple. Ex. : Le chasseur part. En sous-
groupes, les élèves maitres doivent élargir oralement la phrase avec des conjonctions de
coordination et des phrases subordonnées. Ex. L’habile chasseur, connu sous le nom de Tiefing,
venant du village voisin de Mamadou, part à la chasse au gibier, dans la brousse, un beau matin, avec
son ami, accompagnés de leurs chiens qui courent devant eux joyeusement en aboyant et en
sautant. Le sous-groupe avec le plus de mots et d’ajouts gagne.

Activité 3 : Le professeur fait le portrait oral d’un personnage à ses élèves maitres qui seront appelés
à faire de même pour leurs camarades, leurs amis ou leurs parents.

B. Le code oral  : S’exprimer de façon adéquate dans différentes situations de


communication
Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les fonctions du langage : métalinguistique
- Etant donnée une situation de communication, demander, donner un ordre, expliquer les règles de
jeu…
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les fonctions du langage

Activité 1 : Le professeur prépare l’activité des 4 coins. (Tout-à-fait d’accord, un peu d’accord, pas
vraiment d’accord, pas du tout d’accord). Le professeur lance une question et les élèves maitres
doivent se positionner selon leur opinion. Ex. : Est-ce qu’un enfant qui est enseigné dans sa langue
comprend tout ce qui est lu ou dit ?

C. Le code oral  : Utiliser le langage pour construire des connaissances


Rappel du programme

Consolidation des acquis de la première année


Les différents types d’énoncés :
Utiliser différents types d’énoncés dans la résolution de problèmes : injonctif
-Expliquer un texte fonctionnel (notice, mode d’emploi, recette de cuisine…)
-Expliquer la posologie d’un produit pharmaceutique, le montage d’un appareil, les règles de jeu…
- Dans une situation donnée, expliquer, donner des conseils, des consignes, des ordres
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à connaitre les différents types d’énoncés :
injonctif
Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’observer avec lui le démontage et le
montage d’un appareil qu’il a amené en classe ; Le professeur choisit des élèves maitres au hasard
pour venir expliquer oralement le processus de montage et de démontage de cet appareil.

ActivitéActivité 2 : Les élèves maitres s’entrainent à expliquer oralement une notice, une mode
d’emploi, des règles de jeu en donnant des ordres, des conseils.

311
D. La lecture: Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Les types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à comprendre le code oral/code écrit et les
types de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

E. La lecture  : Utiliser des stratégies variées pour arriver à une compréhension fine
d’un texte
Rappel du programme

 Lecture guidée :
- pré-lecture,
- atelier de lecture
- post lecture
 Les nouvelles de la classe
 La Méthode syllabique :
- lettre du jour,
- discrimination visuelle et auditive de la lettre,
- association, combinatoire des lettres (syllabes),
- lecture de mots, phrases, paragraphes et textes
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à lire par la méthode syllabique et l’approche
équilibrée
Activité 1 : Le professeur explique la démarche de la lecture guidée dans ses 3 phases : pré-lecture,
atelier de lecture et post-lecture. Il insiste sur le fait que la lecture guidée travaille principalement le
champ de compétences de la compréhension. L’accent est mis sur l’émission d’hypothèses lorsque
l’enseignant tourne la page, surtout lors de la première lecture du livre.

312
La lecture guidée
La lecture guidée comprend trois phases. Ces trois phases doivent être incluses dans chaque
leçon.
4. La pré lecture : l’enseignant prépare le terrain avant la lecture du livre. Sous des formes
très variées, il présente le titre, les images, le thème, le vocabulaire sans expliquer ce qui
va se passer dans l’histoire, mais en variant les activités pour retenir l’attention des

5. La lecture : l’animateur lit le livre, incite les élèves à faire des hypothèses sur ce qui va se
passer à la page suivante, pose des questions ouvertes auxquelles il n’y a pas qu’une seule
bonne réponse, mais beaucoup de possibilités, encourage les élèves à imaginer, visualiser,
faire des liens, en un mot à comprendre. Au cours de cette phase, c’est l’enseignant qui
lit, ce ne sont pas les élèves. Cette phase devrait contenir des activités ponctuelles
d’écriture spontanée en réaction à l’histoire lue par le maître.
6. La post-lecture : une activité qui conclut la lecture, qui résume ce que les élèves ont
trouvé, imaginé ou anticipé, qui leur demande de s’exprimer par écrit ou à l’oral, de
donner leurs opinions ou sentiments sur ce qu’ils ont lu.

Activité 2 : Le professeur fait une démonstration. Après la démonstration, les élèves maitres doivent
retrouver les 3 étapes et leur contenu.

Activité 3 : Les élèves maitres se mettent en groupes et s’entrainent à la démarche.

F. La lecture  : Lire des œuvres des littératures contemporaines d’expression française.


Rappel du programme

- Poésie, roman, nouvelle, essai, théâtre.

- les proverbes, les devinettes et les maximes de la littérature française

Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les différentes œuvres de la


littérature
Activité 1 : Le professeur fait dire des devinettes et des maximes de la littérature africaine par les
élèves maîtres et les amène à faire ressortir les valeurs morales africaines.

Activité 2 : Les élèves maitres continuent à enrichir leur répertoire de proverbes pour leur boite à
outils. Si possible, Ils font le lien entre ces proverbes et des contes traditionnels avec l’aide du
professeur.

313
G. La lecture  : Lire des textes fonctionnels
Rappel du programme

Approfondissement : compte-rendu, procès-verbal, rapport, lettre administrative


Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes fonctionnels


Activité 1 : À partir d’un événement vécu au quotidien, le professeur demande aux élèves maitres
d’en faire un compte-rendu oral. Après chaque exposé, les autres camarades posent des questions
ou mentionnent ce qui n’était pas clair. Les critiques doivent restées constructives et positives.

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à faire la différence entre compte-rendu, procès-
verbal et rapport (voir l’encadré)
Compte rendu, un procès-verbal et un rapport : quelles sont les différences ?
De nombreux écrits peuvent intervenir tout au long de la vie d’une société. Avec des rôles et des objectifs variés,
il n’est pas toujours aisé de différencier, de prime abord, ces divers documents que sont le procès-verbal, le
compte rendu ou encore le rapport. Au travers de cet article, les différences existantes entre ces documents vont
vous être explicitées. Après cette lecture, les travaux d’écriture vous sembleront probablement beaucoup plus
simples.
Le compte rendu témoigne tandis que le procès-verbal atteste. Quant au rapport, il décrit, analyse les faits
objectivement pour proposer des améliorations.
Le compte-rendu : informatif et factuel
Document officiel rédigé par un rapporteur, qui est en règle générale le secrétaire, le compte rendu est réalisé à
partir des notes prises durant le déroulement d’une assemblée. Une fois synthétisées, ces notes se voudront
représenter un résumé fidèle de ce qui a été dit lors de la réunion. Il sera conservé dans les archives et
constituera une trace des propos tenus. Le compte rendu doit, afin de conserver sa valeur, être validé par les
participants par le biais de leur signature. Cette signature vaut, en effet, pour approbation des propos relatés
dans le compte rendu.

Le procès-verbal : atteste des faits par la signature des parties prenantes


Le procès-verbal, quant à lui, possède une valeur contractuelle puisqu’il est reconnu et utilisable dans le cadre
légal. Il est la retranscription la plus précise possible d’une assemblée générale, d’une réunion, d’une visite
officielle de clients ou de fournisseurs… Dans une entreprise, un procès-verbal permettra, par exemple,
d’entériner le bilan d’une relation de type clients/fournisseurs ou de valider les résultats des élections du
personnel.
Le rôle de ce document est, finalement, d’informer du contenu des réunions ainsi que des éventuelles décisions
prises. Il se caractérise par sa volonté de reconstituer fidèlement le déroulement de la réunion

Le rapport : Entre réflexion et parti pris

H. La lecture  : Lire à haute voix des textes en langues nationales et en langues secondes
Rappel du programme

- Correspondances graphophonologiques (phonologie et phonétique cf oral) règles de la


combinatoire, prosodie, tons et accentuation, longueur vocalique, gémination
- Code oral / code écrit
Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide,
lecture syllabique, lecture expressive

314
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à comprendre le code oral/code écrit et les types
de lecture
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de lecture

Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur classe du
fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute
voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

I. La Lecture  : Maîtriser les notions grammaticales et lexicales nécessaires pour lire et


comprendre des textes variés
Rappel du programme

Grammaire de phrase :
L’étude des propositions subordonnées
Grammaire de texte :
Les caractéristiques des types de discours injonctif
Approfondissement : progression thématique
Vocabulaire :
Vocabulaire en relation avec les sciences et la technique
Les figures de style : L’allégorie
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants l’étude des propositions subordonnées


Activité 1 : Le professeur soumet les mots de la technologie moderne aux élèves maitres qui étudient
leur composition. (les préfixes comme péri-, ou télé-, para-, méta-, poly- ; ou les suffixes -teur ; -tie ;
-ette ; -tion)

Activité 2 : Le professeur définit l’allégorie (L’allégorie est une représentation concrète d’une notion
abstraite – une personnification d’une notion abstraite). Il propose les trois proverbes ci-dessous et
les élèves maitres doivent réfléchir au sens abstrait derrière chacun de ces proverbes :

 Pierre qui roule n’amasse pas mousse


 Tant va la cruche à l’eau qu’elle se brise
 Qui va à la chasse, perd sa place

J. La Lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Étude thématique :
Thème 7 : Sciences et techniques
- Avantages et inconvénients 
- Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) : Avantages et
inconvénients 
Les différents supports et types d’écrits : schéma de montage d’un appareil, plan d’une ville ou d’une
maison, carte d’une région ou d’un pays, textes publicitaires, affiches,…

315
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes fonctionnels

Activité 1 : Le professeur choisit des textes de lecture portant sur les sciences et la technologie et les
fait travailler en utilisant la lecture guidée.

Activité 2 : Le professeur explique aux élèves maitres le vocabulaire propre à la science et à la
technologie. Il peut organiser des jeux autour de ces mots-là.

K. L’écriture  : Passer de l’oral à l’écrit en langue nationale et en langue seconde


Rappel du programme
Composantes et contraintes de la communication écrite : les marques et les règles de l’écrit injonctif
- structure textuelle
temps et modes propres à l’écrit injonctif (infinitif, impératif, subjonctif), etc.
Déroulement des activités

Amener l’élève-maître à apprendre aux élèves/enfants à caractériser les textes injonctifs


Activité 1 : Le professeur demande aux élèves-maitre de retranscrire un court dialogue entre 2
personnes sur un sujet donné dans lequel chacun donne un ordre à l’autre en utilisant les modes, les
temps propres à l’écrit injonctif.

Activité 2 : Le professeur donne des exemples de phrases parlées qui contiennent des incorrections
au niveau langue, ce qui est le cas au fondamental. Les élèves maitres doivent comparer ces phrases
dites à l’oral avec les normes de l’écrit. Ils doivent retrouver la façon correcte d’écrire ces phrases.
(Ex. oral : j’ai pas faim  écrit : je n’ai pas faim ; oral : t’as vu la voiture ?  As-tu vu la voiture ?)

L. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
Professionnelle
Rappel du programme

Le rapport
La lettre de motivation
Le curriculum vitae (C.V)
La lettre d’explication
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à rédiger des écrits de la vie Professionnelle
Activité 1 : Le professeur aide les élèves maitres à bâtir un CV et à rédiger une lettre de motivation

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres de rédiger un article qui pourrait être publié
dans un journal à propos d’une des techniques d’enseignement de la lecture-écriture pratiquée
pendant les cours

316
M. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités dans les situations de la vie
scolaire
Rappel du programme

Le résumé
L’analyse de texte
Le commentaire composé
La demande officielle
L’article de presse
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire un écrit de la vie courante en


respectant les normes et les conventions d’écriture
Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
1. Préparation mentale
2. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
3. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
5. Chef-d’œuvre 

N. L’écriture  : Rédiger les types d’écrits les plus usités.


Rappel du programme

Les paragraphes injonctifs : le mode d’emploi (recette, notice…)


Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves/enfants à produire des écrits injonctifs

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de produire individuellement un prospectus
qui explique une recette ou une notice aux autres élèves maitres.

O. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programmeRappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux


Déroulement des activitésDéroulement des activités

Amener les élèves maitres à utiliser les savoirs locaux dans l’animation des leçons d’apprentissage
Activité 1 : À la suite d’une enquête ou d’un entretien avec une personne-ressource, les élèves
maitres produisent un texte sur les savoirs locaux destinés aux élèves du fondamental.

317
3ÈME ANNÉE LHG DEF

UNITÉ DE FORMATION 1

A. Le code oral  : Amener les élèves maîtres à étudier des œuvres de la littérature
traditionnelle orale
Rappel du programme

Exploitation des genres de la littérature traditionnelle orale : contes, épopées, devinettes, énigmes, fables…
(expressions, thèmes, structures, fonctions)

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à utiliser diverses techniques avec élèves/enfants à pour faciliter et vérifier leur
compréhension 

Activité 1 : Le professeur lit un texte et demande aux élèves maitres de l’organiser en 3 parties en se
servant de l’idéateur suivant :

Début de l’histoire Milieu de l’histoire Fin de l’histoire


Ex. : Un petit bébé lapin est Le bébé lapin rencontre une L’hyène est gentille. Elle a
perdu dans la forêt. hyène et il a la peur de sa vie. aussi des bébés. Elle le ramène
à ses parents.

Activité 2 : Les élèves maitres doivent trouver un texte (récit, contes, poème, biographie, dialogue).
Ils le lisent à leurs camarades avec expression et les autres doivent organiser le texte en trois parties,
milieu, début et fin.

B. Le code oral  : Amener les élèves-maîtres à faire comprendre des énoncés oraux
variés
Rappel du programme

Les caractéristiques d’une situation de communication à travers des énoncés oraux (locuteur, destinataire,
thème, lieu, moment…)

Déroulement des activités

318
Amener l’élève-maitre à utiliser diverses techniques avec élèves/enfants à pour faciliter et vérifier leur
compréhension 

Activité 1 : Sans donner le titre, le professeur lit un conte, un fait divers, une bande dessinée, un
album de jeunesse, etc. Il demande aux élèves maitres de capturer le sens global du texte en lui
donnant un titre.

Activité 2 : Le professeur répète le même exercice, mais au lieu de demander un titre, il demande
une illustration qui capture le sens global du texte.

C. Le code oral  : Amener les élèves maîtres à élaborer des stratégies permettant
l’expression orale Rappel du programme
Création de situations de communication et production de discours oraux cohérents et pertinents : clarté de la
diction, niveau de langue, vocabulaire, congruence entre le thème et le lexique employé

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à produire des discours oraux cohérents dans les situations de communication

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de réciter un texte ou de chanter une chanson
dans des positions différentes :

 A plat ventre
 Couché sur le dos
 Assis droit
 Assis dans le fond de la chaise avec les jambes croisées
 A genoux
 Etc.

Les élèves maitres doivent réfléchir sur l’importance de la position lorsqu’on chante ou lorsqu’on
récite. Dans quelles positions ont-ils été mieux entendus ou se sont-ils sentis plus à l’aise ?

D. Le code oral  : Amener les élèves maîtres à élaborer des stratégies permettant
l’expression orale
Rappel du programme

Communication en situation d’apprentissage

La prise de parole : aspects verbaux et non verbaux (kinésique, proxémique)

La prise en charge des personnes infectées et/ou affectées par le VIH/sida

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à mettre élèves/enfants en situation de communication

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier les comportements et attitudes qui
pourraient les aider à déceler chez les élèves du fondamental les problèmes suivants :
 L’incompétence
 La frustration
 La mécompréhension

319
 La timidité
 Etc.
Activité 2 : Continuer avec l’étude du langage corporel dans la prise de parole : le professeur
organise un débat ; il sélectionne 5 élèves maitres qui seront pour et 5 élèves maitres qui seront
contre. Le thème du débat est « le châtiment corporel ». Les autres élèves maitres observent le
débat et prennent note de la gestuelle des participants. Quels gestes ont-ils utilisés pour convaincre
ou pour se défendre ?

E. Le code oral  : Maitriser les pratiques des techniques d’animation et élaboration d’


un Guide d’observation des activités des maîtres
Rappel du programme

- Les techniques d’animation.


- Elaboration d’un guide d’observation des activités du maître.

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à s’approprier les techniques d’animation et l’élaboration d’un guide d’observation des
activités du maître

Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres à l’appropriation et à la maîtrise des techniques d’animation
afin de leur permettre l’élaboration d’un guide d’observation des activités du maître dans sa pratique de classe.

F. La Lecture  : Maîtriser les facteurs fondamentaux qui permettent à l’élève de devenir


lecteur
Rappel du programme

Exploiter des documents sur

 L’Education en situation d’urgence (pourquoi donner la priorité à l’éducation en situation d’urgence)


 Les valeurs morales et sociales

Déroulement des activités

Amener les élèves/maitres à savoir choisir un texte en fonction du niveau des élèves, à adopter la démarche
méthodologique de la lecture : les différentes phases et à préparer et exécuter une séquence de lecture

Activité 1 : A partir d’un texte sur l’éducation en situation d’urgence ou sur les valeurs morales et sociales, le
professeur apprend aux élèves maitres à adopter la démarche méthodologique de la lecture : les différentes
phases et à préparer et exécuter une séquence de lecture

G. La Lecture  : S’approprier les processus de compréhension en lecture


Rappel du programme

- Identification des difficultés de compréhension des élèves en lecture, en liaison avec les processus
- Les types de lectures : lecture découverte, lecture silencieuse, lecture à haute voix, lecture rapide, lecture
syllabique, lecture expressive

Déroulement des activités

320
- Amener les élèves maitres à s’approprier la démarche méthodologique de la lecture
- Amener l’élève-maître à connaitre les caractéristiques des types de lecture
- Amener les élèves maitres à animer toutes les leçons d’apprentissage en faisant usage des types de
lectures en se référant au programme de l’enseignement fondamental
Activité 1 : Le professeur explique aux élèves maitres les démarches des différents types de
lecture
Activité 2 : Le professeur amène les élèves maitres à pouvoir mettre en pratique dans leur
classe du fondamental les différents types de lecture : lecture découverte, lecture silencieuse,
lecture à haute voix, lecture rapide, lecture syllabique, lecture expressive

H. La Lecture  : Préparer une lecture découverte en anticipant les difficultés des élèves
Rappel du programme

A partir des stages effectués dans les classes :

 analyse des pratiques et des techniques utilisées.


 remédiations
 Préparation de leçon de lecture découverte

Déroulement des activités

Apprendre à l’élève-maître à anticiper les difficultés des élèves/enfants dans la préparation d’une leçon de lecture
découverte

Activité 1 : Le professeur apprend aux élèves maîtres à anticiper les difficultés de lecture au fondamental dans la
préparation d’une fiche de séquence en lecture découverte.

Activité 2 : L’élève maître dans sa pratique de classe, amène l’élève du fondamental à corriger sa façon de lire un
texte dans une séance de rémédiation en lecture découvert

I. La Lecture  : S’approprier les stratégies qui permettent d’enseigner la lecture


Rappel du programme

Choix d’un texte

Les méthodes de lecture :

 Relation code/sens
 Lecture expliquée, lecture suivie et dirigée ;
Les autres supports

Déroulement des activités

- Apprendre à l’élève maître à se servir des manuels en usage au niveau 4.


- Préparer et exécuter une leçon de lecture expliquée et de lecture suivie et dirigée
- Activité 1 : Le professeur met au tableau un petit texte de deux ou trois phrases ayant un sens.
Il demande à un élève-maitre volontaire de venir faire décoder ce texte par les autres, comme
si c’était des enfants de 1re année du fondamental. Après l’exercice, le professeur donne les
astuces de décodage dans l’encadré ci-dessous :

Les astuces de décodage


Il existe plusieurs petites astuces pour aider 321les élèves à déchiffrer un petit texte. Le plus
important est de ne JAMAIS lire avant eux car ils auront vite mémorisé et l’enseignant ne pourra
pas dire si les élèves lisent ou répètent. Voici quelques-unes de ces astuces :
 Trouver le son de la lettre initiale puis se servir de la compréhension, du contexte, pour
deviner le mot. Par exemple : La phrase est la suivante : le chat mange la souris. Les
élèves ont décodé « Le chat mange la » mais ne lisent pas le mot « souris ». On demande
quelle est la première lettre de ce mot. (S) Puis on demande aux élèves quel serait un
mot logique pour finir la phrase et qui commencerait par S. Est-ce que ça a du sens de
dire « le chat mange la soulier ? » « Le chat mange la samedi ? » Quel mot irait bien ici ?
Si les élèves trouvent « souris », on confirme le mot en ajoutant les sons qui suivent.
L’enseignant pourra dire : « voyons voir si c’est bien souris. Après le S, on a quelles
lettres ? O et U qui font OU, puis R qui fait /r/, puis I qui fait /i/. Le dernier S est une lettre
muette, elle n’a pas de son quand elle est à la fin. Alors, est-ce que c’est bien « souris »?
 Si le mot à décoder contient un petit mot connu, on peut demander aux élèves de le
repérer. Par exemple le verbe « danser » contient DANS qui est un mot fréquent qui
devrait être connu très tôt dans l’année, et on trouve MOI dans « moisson ». Ou encore,
« partir » contient PAR qui est aussi un petit mot connu.
 On peut aussi partager le mot en syllabes. Les élèves essayent de séparer le mot pour le
lire plus facilement. Pour ceci, il faut leur avoir enseigné comment séparer un mot en
syllabes : 1) couper entre une voyelle et une consonne ; 2) couper entre deux consonnes.
Ainsi, le mot carapace sera coupé entre les voyelles et les consonnes ca-ra-pa-ce, et le
mot « ensemble » sera coupé entre les consonnes en-sem-ble.

Si le mot a été vu auparavant, on peut rafraîchir la mémoire des élèves en leur demandant où ils
ont déjà vu ce mot ou en leur rappelant que ce mot était dans le texte sur…

Activité 2 : Le professeur demande aux élèves maitres d’écrire un texte au tableau (Langue
nationale ou français) et ils s’entrainent à appliquer les astuces du décodage.

Activité 3 : le professeur continue à faire faire des simulations de la technique des nouvelles de
classe

J. L’écriture  : Apprendre à créer pour la classe un environnement écrit


Rappel du programme

La constitution d’une mémoire de classe.

- -La circulation des livres et la fréquentation des CDI


- -Coins de lecture.
- -Circulation des supports pédagogiques

Déroulement des activités

Amener l’élève/maitre à instaurer un environnement écrit, riche et varié dans sa classe


Activité 1 : Les élèves maitres continuent à produire des affiches ou autres supports pédagogiques
pour créer un environnement lettré dans leur future classe.

Voici des exemples d’affiches variées :

322
K. L’écriture  : Apprendre à utiliser les techniques appropriées d’écriture.
Rappel du programme

La dictée à l’adulte.

Planification des écrits. 

Ateliers d’écriture

Déroulement des activités

Amener l’élève/maitre à effectuer des pratiques de dictée à l’adulte en classe

Activité 1 : Le professeur organise des simulations d’écriture guidée, de préférence reliée à une
lecture guidée.
Activité 2 : Avec les élèves maitres, le professeur crée un conte collectif étape par étape (dans un
conte collectif, tout le monde participe à la création pour un seul produit fini) :
a) Il faut définir la réponse aux 5 questions (voir lecture) pour établir les éléments
principaux de l’histoire
b) Les élèves maitres cherchent l’intrigue ou l’évènement qui va rendre l’histoire
intéressante
c) Les élèves maitres enrichissent l’action, le vocabulaire, le lieu, le temps, etc.
d) Ils ajoutent du suspense, des éléments originaux

L. L’écriture  : Apprendre à enseigner la grammaire, l’orthographe et la rédaction


Rappel du programme

Analyse des erreurs dans les productions écrites.

-Manipulation des énoncés

Déroulement des activités

Amener l’élève/maitre à apprendre aux élèves/enfants la grammaire, l’orthographe et la rédaction

Activité 1 : Proposer des bandes dessinées sans texte aux élèves-maîtres. Ils doivent ajouter les
bulles qui conviennent. Ils doivent faire attention aux bulles « pensée » et aux bulles « parlé ».

Bulle « pensée » Bulle « parlé »

Activité 2 : Faire l’inverse, écrire des bulles et leur faire illustrer sous forme de caricatures ou
d’onomatopées. Par ex : grrr veut dire que la personne est fâchée ou frustrée.

M. L’écriture  : S’approprier les techniques d’écriture en vue de pratiques


professionnelles
Rappel du programme

La fiche de préparation de séquences ou de tâches intégratives.

323
Les instruments d’évaluation.

Les textes informatifs à destination des parents, de l’administration, de la communauté éducative.

Déroulement des activités

Amener l’élève maître à identifier les éléments constitutifs d’une fiche de préparation de séquences ou de tâches
intégratives et rédiger des textes informatifs

Activité 1 : le professeur demande aux élèves maitres de proposer un projet d’écriture. Il
expliquer ensuite les étapes à suivre pour arriver à un produit fini :
4. Préparation mentale
5. Etape brouillon (recherche d’idées, organisation)
6. 1er jet :
 Relecture (corrections)
 Amélioration, enrichissements…
 Finalisation
7. Chef-d’œuvre 

N. L’écriture  : Produire des textes sur les savoirs locaux


Rappel du programme

Production de textes sur les savoirs locaux

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves/enfants à produire des textes sur les savoirs locaux

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de reprendre l’enquête sur les textes et le
répertoire disponible dans le milieu sur les savoirs-locaux et de les organiser par niveaux du
fondamental.

O. L’écriture  : Produire des textes numériques


Rappel du programme

Recherche documentaire

Déroulement des activités

Amener les élèves maitres à apprendre aux élèves/enfants à produire des textes numériques

UNITÉ DE FORMATION 2

324
A. Le code oral  : Amener les élèves-maîtres à faire comprendre des énoncés oraux
variés
Rappel du programme

Exploitation des genres de la littérature traditionnelle orale : contes, épopées, devinettes, énigmes, fables…
(expressions, thèmes, structures, fonctions)

Conte (personnages, lieu, temps, schéma narratif…)

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à apprendre aux élèves-enfants à exploiter les genres de la littérature orale

Activité 1 : Les maana existent en version audio. Le professeur fait écouter une épopée à ses élèves
maitres. A la fin de l’écoute, des volontaires viennent redire l’épopée dans leurs propres mots selon
leur compréhension. Le professeur peut couper l’épopée en séquences si le texte audio est trop long.

Activité 2 : Les élèves maitres qui connaissent d’autres épopées les partagent oralement avec leurs
camarades.

B. Le code oral  : Amener les élèves maîtres à élaborer des stratégies permettant
l’expression orale
Rappel du programme

La prise de parole :

- les aspects verbaux et non verbaux (kinésique, proxémique) dans des activités de débat, d’exposé,
d’entretien, d’interview et d’enquête ;
- les caractéristiques d’une explication et d’une argumentation
Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à produire des discours oraux cohérents dans les situations de communication

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres d’identifier les comportements et attitudes qui
pourraient les aider à déceler chez les élèves du fondamental les problèmes suivants :
 L’incompétence
 La frustration
 La mécompréhension
 La timidité
 Etc.
Activité 2 : Continuer avec l’étude du langage corporel dans la prise de parole : le professeur
organise un débat ; il sélectionne 5 élèves maitres qui seront pour et 5 élèves maitres qui seront
contre. Le thème du débat est « le châtiment corporel ». Les autres élèves maitres observent le
débat et prennent note de la gestuelle des participants. Quels gestes ont-ils utilisés pour convaincre
ou pour se défendre ?

C. Le code oral  : Amener les élèves maîtres à élaborer des stratégies permettant
l’expression orale
Rappel du programme

325
Communication en situation d’apprentissage

La prise de parole : aspects verbaux et non verbaux (kinésique, proxémique)

La prise en charge des personnes infectées et/ou affectées par le VIH/sida

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à mettre élèves/enfants en situation de communication

Activité 1 : Le professeur demande aux élèves maitres de raconter une histoire qu’ils inventent en 4
phrases en utilisant : Un jour, puis, ensuite, finalement.

Activité 2 : Jeu : Les élèves maitres s’exercent à des dialogues qui n’utilisent que des rimes

D. Le code oral  : Maitriser les pratiques des techniques d’animation et élaborer un


Guide d’observation des activités des maîtres
Rappel du programme

- Les techniques d’animation.


- Elaboration d’un guide d’observation des activités du maître

Déroulement des activités

Amener l’élève-maitre à s’approprier les techniques d’animation

Activité 1 : Le professeur amène les élèves maitres à l’appropriation et à la maîtrise des techniques d’animation
afin de leur permettre l’élaboration d’un guide d’observation des activités du maître dans sa pratique de classe

Activité 2 :le professeur organise la classe en groupes de travail en leur donnant des consignes de
presentation de leçon modeles.

E. La Lecture  : Lire des œuvres de la littérature africaine traditionnelle en langues


nationales et en langues secondes
Rappel du programme

Identification des