Vous êtes sur la page 1sur 17

Exposé intitulé par :

La
pêche
en
Maurit
anie
Statistiques et Analyse

Réalisé par :

  Fatimetou Sidi Khattri


 Amal El Hacen Mena
 Fatimetou Med Moukhtar

Table des matières

I. Introduction......................................................................................2
II. Définition et Caractéristiques...................................................................3
III. Statistiques de la Pêche en Mauritanie..........................................................4
A. Les Exportations...................................................................................................................5
1. Valeurs des Exportations des principaux produits (en Milliards MRO)..........................5
2. Quantités des produits exportés (Tonnes)...........................................................................6

1
3. Exportations par Marché : 2013 à 2018 (Unité Quantités en Tonnes)...............................7
4. Exportations par marché : 2013 à 2018 (Valeurs en milliers de $ US)...................................8
B. Valorisation des produits :.....................................................................................................9
C. Emploi du secteur :.............................................................................................................10
a. Emploi à bord par segment...................................................................................................10
b. Emploi à bord national et étranger...................................................................................11
D. Captures réalisées...............................................................................................................12
a. Captures totales annuelles par segment (Tonnes).................................................................12
b. Pourcentage des contributions par pêcherie.....................................................................13
E. Les recettes en devises:.......................................................................................................13
F. La Valeur ajoutée :.............................................................................................................14
G. Recettes Publiques du Secteur :..........................................................................................14
IV. Conclusion......................................................................................15
V. Les Références..................................................................................15

2
I. Introduction

La Mauritanie a toujours été un pays habité en majorité par des nomades qui ne
connaissaient pas la mer auparavant. Il est aujourd’hui tourné vers la mer par
nécessité et commence à se rendre compte de ses ressources aussi bien
bénéfiques pour sa population que pour son développement économique.
Cependant, l’avenir du secteur de la pêche sera surtout dessiné avec la mise en
place des plans d’aménagement efficaces, qui vont constituer le cadre de gestion
du secteur de la pêche pour les prochaines années.
A partir des années soixante, le gouvernement mauritanien, conscient des enjeux
halieutiques, a commencé à affirmer sa souveraineté sur les eaux territoriales et
développer les installations à terre.
Il assure la gestion et l’organisation de ce secteur à partir de plusieurs
organismes :
 La Garde Côtes Mauritaniennes (GCM)
 Direction Générale de l’Exploitation des Ressources Halieutiques
(DGERH)
 Direction de la Marine Marchande (DMM)
 Direction de l’Aménagement des Ressources et des Etudes (DARE)
 Direction du Développement et de la Valorisation des Produits (DDVP)
 Direction de le Pêche Continentale et de la Pisciculture (DPCP)
 L’Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches
(IMROP)
 Société Mauritanienne de Commercialisation de Poissons (SMCP)
 Société Mauritanienne de Distribution de Poissons (SMDP)
 Office National d’Inspection des Produits de la Pêche et de
l’Aquaculture (ONISPA), etc.

3
II. Définition et Caractéristiques
La pêche désigne l’acte ou la tentative de capturer, extraire, ou tuer, par quelque
procédé des espèces vivantes dont le milieu de vie normal ou le plus fréquent est
l’eau.

4
Il existe plusieurs types de la pêche telles que : La pêche de subsistance qui ne
donne pas lieu à la vente ; et celle commerciale établis dans un but lucratif : la
pêche artisanale, côtière et hauturière.
Comme il y a des produits divers de ce secteur : Les Céphalopodes, Les
Démersaux, Les Pélagiques, Les Crevettes, Les langoustes, Frais et
Congelés, La Farine et L’Huile de poissons et autres.

 Les Types des Familles de poissons :

III. Statistiques de la Pêche en Mauritanie


Les statistiques de la pêche en Mauritanie s’appuient sur plusieurs critères tels
que : Les Exportations : Valeurs des exportations des principaux produits,
Valeurs et Quantités des produits exportés par Marché, Valorisation des
produits, Emploi du secteur : par segment et national et étranger ; Recettes
en devises, La valeur ajoutée et Recettes publiques du Secteur.

5
A. Les Exportations
Malgré la baisse enregistrée dans les quantités exportées en 2017, les recettes
générées ont connu une augmentation de 15% par rapport à 2016.soit plus de
283 Milliards MRO. Cette augmentation est imputable essentiellement à
l’augmentation des prix à l’exportation des céphalopodes.
1. Valeurs des Exportations des principaux produits (en Milliards MRO)
  2013 2014 2015 2016 2017 Moyenne
Céphalopodes 58,731 68,588 78,166 78,468 126,898 82,170
Contr. des Cépha. 42% 35% 39% 32% 45%  
Pélagiques 17,850 21,790 13,323 28,820 30,976 22,552
Contr. des Pélagi 13% 11% 7% 12% 11%  
Démersaux 0,000 0,000 0,000 3,880 3,666 1,509
Contr.des Démer. 0% 0% 0% 2% 1%  
Crevettes 0,528 4,214 0,000 2,305 2,525 1,914
Contr. des Crevet. 0% 2% 0% 1% 1%  
Frais 7,520 7,818 15,920 5,666 4,174 8,220
Contr. des Frais 5% 4% 8% 2% 1%  
Langoustes 1,400 3,127 3,697 2,557 2,210 2,598
Contr. des Lang. 1% 2% 2% 1% 1%  
Congelés 32,486 65,277 50,021 74,466 53,411 55,132
Contr.des Congel. 23% 33% 25% 31% 19%  
Farines 12,196 23,804 28,824 30,001 46,723 28,310
Contr.des Farines 9% 12% 14% 12% 16%  
Huiles 4,346 1,259 10,718 11,064 11,120 7,701
Contr. des Huiles 3% 1% 5% 5% 4%  
Autres 3,223 2,768 1,466 4,539 1,513 2,702
Contr. des Autres 2% 1% 1% 2% 1%  
Total 138,280 198,645 202,135 241,766 283,216 212,808

Source : Douane

6
Valeurs des exportations par types de produit
(en Milliards MRO)
140.000

120.000

100.000

80.000

60.000

40.000

20.000

0.000
2013 2014 2015 2016 2017

Céphalopodes Pélagiques Démersaux Crevettes Frais


Langoustes Congelés Farines Huiles Autres

Interprétation :
En 2017, les valeurs des exportations sont largement dominées par les céphalopodes qui ont
générés 45% de la valeur totale.
Ils ont suivi de la farine et l’huile de poisson avec une contribution de l’ordre de 20%.
Les produits congelés, malgré leur apport de 50% aux quantités exportes, ne contribue que
19% aux valeurs et les autres produits partagent ensemble 16% de la valeur totale.

2. Quantités des produits exportés (Tonnes)


2013 2014 2015 2016 2017
Céphalopodes 39 309,00 32 272,82 43 046,26 38 468,94 45 186,16
Pélagiques 114 035,20 138 663,04 84 447,46 148 800,74 121 694,54
Démersaux 0,00 0,00 0,00 4 966,03 4 719,15
Crevettes 293,77 1 966,19 0,00 995,46 879,48
Frais 16 851,59 19 133,20 11 734,04 26 268,64 11 794,47
Langoustes 771,95 1 195,64 1 659,46 2 615,88 1 047,73
Congelés 167 805,55 444 010,82 379 074,48 417 430,98 332 762,59
Farines 35 398,87 72 149,38 72 500,14 79 883,19 111 866,41
Huiles 14 382,17 4 512,51 29 830,92 25 822,24 30 588,18
Autres 2 913,50 1 661,28 1 948,20 27 572,61 1 415,67
Total 391 761,60 715 564,88 624 240,96 772 824,71 661 954,38
Source: Douane

7
Quantités des produits exportés (Tonnes)

500,000.00
450,000.00
400,000.00
350,000.00
300,000.00
250,000.00
200,000.00
150,000.00
100,000.00
50,000.00
0.00
2013 2014 2015 2016 2017

Céphalopodes Pélagiques Démersaux Crevettes Frais


Langoustes Congelés Farines Huiles Autres

Interprétation :
Les exportations des produits halieutiques ont connu en terme quantité, une baisse légère (de
-14%) en 2017 par rapport à 2016. L’ampleur de cette diminution varie largement en fonction
des pêcheries. En effet, les céphalopodes ont augmenté de 17% tandis que les pélagiques ont
diminué de -18%. Le frais également a connu une chute de -55%, la farine quant à elle a
connu une augmentation de 40%. Cependant, le niveau global d’exportations reste
comparable à celui enregistré en 2015 et 2016.

3. Exportations par Marché : 2013 à 2018 (Unité Quantités en Tonnes)

Asie Europe Afrique Total


Année
Quantité % Quantité % Quantité % Quantité %
s
2013 39 725 59,51% 20 374 30,52% 6 660 9,98% 66 759 100
2014 28 047 44,84% 24 890 39,79% 9 619 15,38% 62 556 100
2015 26 486 33,06% 26 858 33,52% 26 775 33,42% 80 119 100
2016 28 665 31,55% 28 157 30,99% 34 027 37,45% 90 849 100
2017 25 564 27,89% 33 451 36,50% 32 642 35,61% 91 657 100
2018 20 835 18,68% 30 311 27,18% 60 384 54,14% 111 530 100
Source : ONS

8
Quantités des Exportation par Marché
2013 2014 2015 2016 2017 2018
70,000

60,000

50,000

40,000

30,000

20,000

10,000

0
Asie Europe Afrique

 Interprétation :
Les quantités exportées au Marché Asiatique montrent une décroissance
globale sur les six années de -48%, alors que les quantités exportées au Marché
Européen ne baissent qu’en 2017 de -9% en même temps que le Marché Afrique témoigne
une hausse importante en 2017
Malgré la baisse enregistrée dans les quantités exportées en 2017, les
recettes générées ont connu une augmentation de 15% par rapport à
2016, cette augmentation est imputable essentiellement à l’augmentation
des prix à l’exportation des céphalopodes.
4. Exportations par marché : 2013 à 2018 (Valeurs en milliers de $ US)

Asie Europe Afrique Total


Années Volume % Volume % Volume % Volume %
2013 160 252 66,31% 75 502 31,24% 5 900 2,44% 241 654 100
2014 124 725 45,51% 140 630 51,32% 8 683 3,17% 274 038 100
2015 118 550 44,22% 133 569 49,83% 15 945 5,95% 268 064 100
2016 141 237 46,58% 143 244 47,24% 18 717 6,17% 303 198 100
2017 158 057 37,96% 239 890 57,61% 18 435 4,43% 416 382 100
2018 162 492 32,65% 294 197 59,11% 41 046 8,25% 497 735 100
Source: ONS

9
Valeurs en milliers de $US des Exportati ons par marché  
350000

300000

250000

200000

150000

100000

50000

0
Asie Europe Afrique

2013 2014 2015 2016 2017 2018

 Interpretation:
Sur les six dernières années, les exportations du Marché Asiatique montrent une augmentation
médiocre de 1,4%, ils sont relativement stables. Alors que les valeurs des exportations du
Marché Européen ont connu une augmentation de 289,7% qui peut être due à l’augmentation
de nombres concessions avec l’Union Européen dans les dernières années et l’augmentation
de nombre de marins étrangers, et celle des prix des Céphalopodes.
Quant aux exportations du marché Afrique qui ont connu une hausse en 2017 à l’ordre de
122,7% après une stabilité dans les années passées, qu’on ne connait pas sincèrement son
origine.

B. Valorisation des produits :


Evolution des usines agréées et des capacités de stockage :

2013 2014 2015 2016 2017


Nombre d'usines
68 102 122 130 140
agréées à terre

Capacité de
20 000 22 000 35 000 45 000 60 000
stockage en T

Evolution annuelle

Nombre d'usine (référence) 33,33% 16,39% 6,15% 7,14%

Capacité de stockage (référence) 9,09% 37,14% 22,22% 25%


Source: DDVP

10
En termes de spécialisation:
Usines de congélation, des frais et produits Usines de Farine et Huile de
élaborés poissons
73% 27%

En termes de localisation:
Usines localisées à Nouadhibou Usines localisées à Nouakchott
65% 35%

 Interprétation :
Les dernières années ont été marquées par une augmentation importante des industries de
valorisation des produits de la pêche. Ainsi, le nombre d’unités agréées est passé de 68 en
2013 à 102 en 2014, 122 en 2015, 130 en 2016 et 140 en 2017, soit un e croissante de plus de
100% sur les 5 années. Ce développement a été accompagné par une augmentation
significative les capacités de stockage qui sont passés de 20000Tonnes en 2013 à
22000Tonnes en 2014, 35000Tonnes en 2015, 40000Tonnes en 2016 et 60000 Tonnes en
2017, ce qui représente une croissance de 200% sur les 5 dernières années. En termes de
spécialisation, les usines de congélation, des frais et des produits élaborés représentent 73%
de l’effectif total contre 27% pour les usines de Farine et Huile de poisson. Quel que soit le
type de traitement, 65% des usines sont localisées à Nouadhibou contre 35% à Nouakchott
dans la zone Sud de Nouakchott (PK28).

C. Emploi du secteur :
L’emploi global dans le secteur de la pêche a augmenté de +46% en 12 ans soit une
progression nette d’environ 3,8% par an.

a. Emploi à bord par segment

2013 2014 2015 2016 2017


Pêche Artisanale 19 371 30 161 20 101 27 889 39 366
Pêche Côtière 5 253 5 149 5 357 4 378 4 849
Pêche Hauturière 4 725 7 147 6 094 3 685 6 929
Total 29 349 42 457 31 552 35 952 51 144
Emploi de la PA 66% 71% 64% 78% 77%
Emploi de la PC 18% 12% 17% 12% 9%
Emploi de la PH 16% 17% 19% 10% 14%
Source : DARE

11
Emploi à bord par segment
60,000
51,144

50,000
42,457
39,366
40,000 35,952
31,552
29,349 30,161
27,889
30,000

19,371 20,101
20,000

7,147 6,094 6,929


10,000 5,253
4,725 5,149 5,357 4,849
4,378
3,685

0
2013 2014 2015 2016 2017

Peche Artisanale Peche Cotiere Peche Hauturiere Total

 Interprétation :
L’emploi à bord dans le secteur de la pêche est largement dominé par la pêche artisanale 83%
en 2016 et 79% en 2017). L’emploi à bord généré par la pêche côtière est resté relativement
stable entre 2013 et 2017.

b. Emploi à bord national et étranger

2013 2014 2015 2016 2017


Marins Mauritaniens 27 878 40 046 28 946 34 122 45 575
Marins Etrangers 1 471 2 411 2 607 1 830 5 569
Total 29 349 42 457 31 553 35 952 51 144
% des Marins Mauritaniens 94,99% 94,32% 91,74% 94,91% 89,11%
% des Marins Etrangers 5,01% 5,68% 8,26% 5,09% 10,89%
Source : DARE

12
Nombre de marins embarqués nationaux et étrangers
6,000 50,000
5,569
45,575
45,000
5,000
40,046 40,000

34,122 35,000
4,000
28,946 30,000
27,878
3,000 25,000
2,607
2,411 20,000
2,000
1,830 15,000
1,471
10,000
1,000
5,000
0 0
2013 2014 2015 2016 2017

Marins Etrangers Marins Mauritaniens

 Interprétation :
Le nombre de marins mauritaniens a connu une tendance à la hausse pour les trois dernières
années. Ainsi il est passé de 29349 en 2013 à 51144 en 2017, soit une augmentation de l’ordre
de 74% sur 5 ans. Malgré la baisse légère du nombre de marins étrangers en 2016, le nombre
total des marins a connu une hausse de 42% en 2017 par rapport à 2016.

D. Captures réalisées
a. Captures totales annuelles par segment (Tonnes)
2013 2014 2015 2016 2017
Pêche Hauturière et Côtière 285 117 606 746 480 315 617 833 843 542
Evolution Absolue - 321 629 -126431 137518 225709
Annuelle Relative - 112,8% -20,8% 28,6% 36,5%
Pêche Artisanale 251 427 301 539 357 351 485 717 239 281
Evolution Absolue - 50112 55812 128366 -246436
Annuelle Relative - 19,9% 18,5% 35,9% -50,7%
Total 536 544 908 285 837 666 1 103 550 1 082 823
Source : DARE
 Interprétation :
Les captures globales réalisées ont connu une tendance croissante assez marquée au cours de
cinq années. La croissance entre 2013 et 2014 est 69%, elles sont diminuées légèrement en
2015, en 2016 elles ont repris leur niveau habituel avant de baisser de 2% en 2017.
Les captures de la pêche hauturière ont atteint en 2017 plus de 840Milles Tonnes. On note une
augmentation de 36% des captures de ces segments en 2017 par rapport en 2016.
Les pêches artisanale et côtière ont réalisé un volume des captures de 239Milles Tonnes, soit
22% des captures totales.

13
b. Pourcentage des contributions par pêcherie

2013 2014 2015 2016 2017


Pélagiques 86% 92% 90% 87% 92%
Démersaux 7,5% 3,7% 6,6% 10,9% 5,4%
Céphalopodes 6,6% 3,3% 3,4% 2,2% 1,9%
Crustacés 0,1% 1,2% 0,5% 30,0% 20,0%
Source : Données GCM

Pourcentage des contributions par pêcherie

Pélagiques Démersaux Céphalopodes Crustacés


100%
90%
80%
70%
60%
50%
40%
30%
20%
10%
0%
2013 2014 2015 2016 2017

E. Les recettes en devises:


Les exportations des produits halieutiques en millions de $US

Rubriques / Année 2014 2015 2016 2017

Recettes globales d'exportation du pays 1 935 1 389 1 401 1 722


Recettes du secteur de la pêche 377 389 421 625
% de la pêche dans les recettes d'exportation 19% 28% 30% 36%
Source: BCM

F. La Valeur ajoutée :
Evolution de la valeur ajoutée de l’activité des pêches (Millions MRO)

14
PIB/ Année 2014 2015 2016 2017
VA Pêche 34 010 34 010 34 010 40 070
VA secteur primaire 396 720 396 720 396 720 420 070
1 646 1 646 1 755
PIB Total 1 646 740 740 740 540
Part de la pêche dans le PIB 2.10 % 2.10 % 2.10 % 2.30 %
Part de la pêche dans la VA du secteur
primaire 8.60 % 8.60 % 8.60 % 9.50 %
Source: ONS, MEF, cadrage
 Interprétation :
La valeur ajoutée de la pêche a connu une croissance continue ces 3 années. En effet elle est
passée de 27 Milliards MRO en 2015 à 34 Milliards en 2016 et 40 Milliards en 2017 soit une
croissance de 48% entre 2015 et 2017.
La part de la pêche dans le PIB du secteur primaire est passée de 7.1% en 2015 à 8.6% en
2016 et 9.5% en 2017.
La contribution de la pêche au PIB total a connu également la même tendance, malgré une
augmentation continue du PIB total. Elle est passée de 1.8% en 2015, à 2.1% en 2016 et 2.3%
en 2017.
Cette augmentation est imputable principalement à la croissance des débarquements des
produits halieutiques en Mauritanie aussi bien en volume qu’en valeur.
Note : on doit signaler que le PIB du secteur des pêches, tel que calculé par l ONS ne
concerne que l’activité primaire de la pêche (capture) et n’inclut pas donc les activités en aval
(mareyage, usines).
Si l’on ajoute cette composante omise de la valeur ajoutée, la contribution du secteur dans le
PIB national serait plus importante.

G. Recettes Publiques du Secteur :


Recettes de 2017 par rubrique (Milliards MRO)
Régime National 30 409
Régime Etranger 18 175
Compensation financière des accords et conventions 24 684
Recettes totales du secteur 73 268
Recettes publiques totales du pays 457
Poids du Secteur dans les recettes totales du pays 16%
Source : DARE et BCM
 Interprétation :
Les recettes budgétaires du secteur des pêches ont atteint plus de 73 Milliards MRO en 2017,
soit une contribution de 16% aux recettes publiques totales du pays, qui sont de de l’ordre de
457 Milliards MRO. Elles sont dominées par le régime étranger dont les recettes proviennent
15
essentiellement de la compensation financière et la redevance des captures dans le cadre de
l’accord avec l’Union Européenne, ainsi que les convections libres (59% des recettes). Le
régime national contribue à hauteur de 26% et les retenus au profit des institutions national de
7%.

IV. Conclusion

L’analyse des indicateurs sur les performances du secteur, en relation avec le volume de
débarquement des captures, l’emploi, les devises, et la sécurité alimentaire montre en
revanche une évolution relativement satisfaisante.
A noter par ailleurs qu’un regain d’intérêt en matière d’investissement privé, y compris dans
le secteur des pêches et de l’économie maritime, est attendu dans les années à venir en raison
de la conjonction de différents facteurs, dont :
1. La promulgation de nouveaux codes pour les investissements et les marchés publics.
2. L’adoption d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption ;
3. La création de la Zone Franche qui a pour finalité de promouvoir l’investissement et le
développement du secteur privé et des infrastructures dans la région de Nouadhibou et
de créer un effet d’impulsion pour le développement économique et social sur
l’ensemble du territoire national ;
4. La mise en place du Guichet unique et du suivi des investissements compétents en
matière de création d’entreprise ;
5. Le démarrage des activités d’un centre national de Méditation et d’Arbitrage auprès de
la Chambre de la Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM) ;
6. Le lancement de la CDD.
Le développement d’un Cadre d’investissements pour le développement durable du
secteur, en tant que partie intégrante de la future Stratégie sectorielle, est par ailleurs de
nature à encourager les futurs investissements privés.

V. Les Références
 Rapport annuel des statistiques de pêches en Mauritanie 2017
 Stratégie Nationale de gestion Responsable pour un développement durable des
Pêches et de l’Economie Maritime 2015-2019
 Bulletin d’Information et d’Analyse Année 2018
 L’Office Nationale de Statistiques

16

Vous aimerez peut-être aussi